Benchmark Tome 1 : Panorama des éditeurs et solutions à destination des acteurs médico-sociaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Benchmark Tome 1 : Panorama des éditeurs et solutions à destination des acteurs médico-sociaux"

Transcription

1 GCS e-santé Pays de la Loire 1

2 n n n Sommaire Synthèse 3 Objet du document 4 Rappel du contexte et des objectifs 4 Démarche mise en œuvre : conduite d une analyse en deux temps 4 n Vue d ensemble de la démarche 4 n Focus sur l élaboration du panorama des éditeurs de solutions à destination du secteur médico-social 5 n Focus sur la méthode de sélection des éditeurs retenus pour l analyse détaillée 6 n Focus sur la demande d information 7 Limites du travail conduit 8 Vision d ensemble du marché des éditeurs de logiciels à destination du secteur médico-social 9 Principaux constats 9 n Des éditeurs spécialisés sur le secteur médico-social 9 n Un très large panel d éditeurs qui cache un marché assez concentré 9 n Des solutions souvent généralistes 11 n Des offres aux tarifs contraints qui s adaptent à une faible capacité d investissement du marché mais limitent l innovation 11 n Des éditeurs qui investissent dans la relation client 11 n Des acteurs qui s appuient de plus en plus sur les standards et référentiels existants 12 Grandes tendances et perspectives identifiées 12 n Un marché en croissance 12 n Un parc applicatif en pleine refonte technologique et ergonomique 13 n Une convergence des éditeurs vers un nouveau mode de diffusion des solutions : le mode SaaS 13 n Une prise en compte forte des problématiques de mobilité 13 n Quelques tendances de fond d évolution du marché qui ne semblent pas encore pleinement toucher le secteur médico-social 13 Analyse détaillée des forces et points d attention des principaux éditeurs identifiés sur la région 14 Présentation de la méthode d analyse et de restitution retenue 14 Focus sur la méthode d appréciation de la couverture fonctionnelle 16 Vue d ensemble des 15 éditeurs contactés lors de la demande d information 18 Analyse détaillée des éditeurs sélectionnés 19 Perspectives 20 Annexes 21 Annexe 1 : Cartographie des activités d un ESMS 21 n Direction de la structure 21 n Activités cœur de métier 23 n Activités support 28 GCS e-santé Pays de la Loire 2

3 n n n Synthèse La présente étude de l état du marché des systèmes de gestion à destination des ESMS a été menée par le GCS e-santé de la région Pays de la Loire, sous l égide de son ARS. S inscrivant dans une démarche de définition du schéma directeur des ESMS de la région, elle vise à donner une vue globale de l état du marché et de ses perspectives. Ce marché atomisé (130 éditeurs identifiés) est également un marché de niche (90 % des éditeurs étant spécialisés sur le secteur médico-social) et semble en voie de concentration au vu des acquisitions nombreuses menées dans le secteur et de la position prédominante de quelques acteurs (5 éditeurs couvrant 60 % du marché d après les données disponibles). Malgré un marché aux prix fortement concurrentiels (de l ordre de 250 par an et par utilisateur), les éditeurs sont engagés de manière générale dans une démarche de modernisation de leur offre via l intégration des standards nationaux (DMP-compatibilité, agrément à l hébergement de données de santé), la proposition de leurs solutions en mode SaaS et l intégration des solutions de mobilité. 15 solutions, centrées sur les activités cœur de métier des ESMS, ont fait l objet d une première analyse plus détaillée, sur la base d informations recueillies auprès des éditeurs via une demande d information. L étude de ces solutions, sélectionnées pour leurs multiples références - notamment en région Pays de la Loire - ou leur caractère prometteur, permet de préciser ces orientations et d apporter de premiers éléments de réflexion au gestionnaire d ESMS souhaitant s équiper de ce type de solution. Cette étude détaillée permet également d identifier une typologie de l offre du marché : Après étude des informations collectées lors de la demande d information, les éditeurs nous semblent pouvoir être regroupés en 3 grandes catégories pour le secteur médico-social : Les éditeurs spécialistes concentrent leur offre sur un nombre réduit de processus et profitent de l avantage compétitif de leur spécialisation pour présenter le plus souvent un taux de pénétration du marché significatif ; Les éditeurs horizontaux offrent une large palette de fonctionnalités mais présentent par contre un déploiement moindre au sein du marché des ESMS dû à un positionnement historique (concentration sur une région, éditeur issu du sanitaire, spécialisation sur un type d ESMS) ; Les leaders du marché offrent un périmètre fonctionnel élargi et équipent plus de 1000 ESMS et sont majoritairement nés de rachats successifs d éditeurs de taille moindre. La position préférentielle des éditeurs leaders sur le marché des ESMS ne va pas nécessairement avec une intégration des orientations nationales en matière de systèmes d information pour le secteur sanitaire et médico-social (DMP-compatibilité, agrément à l hébergement de données de santé). Ainsi, certains éditeurs horizontaux, précurseurs dans l intégration de ces orientations nationales, semblent présenter plus clairement les caractéristiques de partenaires pour le développement d une offre SI médicosociale intégrée à son environnement (autres ESMS, secteur sanitaire, tutelles, ). GCS e-santé Pays de la Loire 3

4 n n n Objet du document Rappel du contexte et des objectifs Ce document s inscrit dans une démarche globale impulsée par l Agence Régionale de Santé (ARS) des Pays de la Loire de définition d un schéma directeur régional à destination des établissements et structures médicosociales de la région structures sont concernées par cette étude, et plus particulièrement, les structures dédiées à l enfance (CAMSP, CMPP, IEM, ITEP ), aux personnes âgées (EPHAD, foyer d hébergement, hôpital de jour ), au handicap (ESAT, FAM, MAS ), à l addictologie (CAARUD, CCAA ), aux services à domiciles (HAD, SSIAD ) et à la coordination (CLIC, MAIA...). Dans ce cadre, l'ars a confié au GCS e-santé Pays de la Loire au titre de maitrise d ouvrage déléguée, la conduite de ce projet de réalisation du SDRSI décliné en 4 grandes étapes : 1. Une enquête régionale auprès d environ ESMS visant à mesurer leur niveau d informatisation et à recueillir les besoins de ces acteurs ; 2. Une étude comparative du marché des outils et offres des éditeurs en terme de système d information à destination du secteur médico-social, objet de ce document ; 3. La rédaction et validation du schéma directeur régional de l informatisation des ESMS et de premiers outils d accompagnement : démarche de définition des besoins, cahier des charges type, outils d aide au choix, 4. L accompagnement et le déploiement de ce schéma directeur auprès des différents acteurs. La présente étude comparative du marché répond à deux objectifs complémentaires : Analyse critique de l offre actuelle et identification de la capacité des solutions à s inscrire dans une cible partagée pour les SI des ESMS et ainsi alimenter les travaux conduit dans le cadre du schéma directeur ; Disposer d un panorama des éditeurs et solutions en vue de démarches ultérieures de choix de solutions qui pourront être conduites par les établissements de la région, voire par le GCS e-santé Pays de la Loire. Démarche mise en œuvre : conduite d une analyse en deux temps n Vue d ensemble de la démarche Au vu du nombre limité de travaux déjà conduits sur la caractérisation de l offre SI dans le secteur médicosocial et de l hétérogénéité des données disponibles, la présente analyse a été mené en deux temps : 1. Une analyse macroscopique (panorama) des offreurs de solutions SI à destination du secteur MS afin de mieux percevoir : la taille des éditeurs concernés (CA, effectifs), le type de solutions offertes, le macro périmètre fonctionnel couvert, etc. Pour ce faire, l étude s est appuyée sur : o Les enquêtes quantitatives conduites par 3 régions sur des problématiques d informatisation des structures médico-sociales : Alsace, Aquitaine et Pays de la Loire ; o Les informations publiques communiquées par les éditeurs (sites, plaquettes) ; o Les bases nationales disponibles sur ces thématiques, notamment les bases de l ASIP Santé : DMP compatibilité, Hébergeurs de données de santé agréés, annuaire des projets / commanditaires / fournisseurs en e-santé. GCS e-santé Pays de la Loire 4

5 2. Une analyse quantitative et qualitative d une vingtaine d éditeurs identifiés sur la base de leur présence constatée en ESMS ou de leur potentiel de croissance (Cf focus méthodologique ci-dessous pour plus de détail sur la méthode de sélection des éditeurs). Dans ce cadre, et afin de disposer des meilleures informations pour réaliser cette étude approfondie, une demande d information a été directement envoyé aux éditeurs ciblés. Présentation synthétique de la démarche conduite : n Focus sur l élaboration du panorama des éditeurs de solutions à destination du secteur médico-social L objectif de cette étape était de constituer une base qualifiée des éditeurs et solutions les plus souvent rencontrés au sein des ESMS. Comme évoqué supra, ces travaux ont combiné plusieurs sources d informations afin de disposer, pour chacun des 130 éditeurs identifiés lors des enquêtes, d une vision claire sur les 3 axes suivants : Structure : CA, effectifs, localisation, Portefeuille de solution à destination du secteur médio-social ; Présence au sein des établissements médico-sociaux. GCS e-santé Pays de la Loire 5

6 n Focus sur la méthode de sélection des éditeurs retenus pour l analyse détaillée Une fois cette première étape de qualification du marché effectuée, un travail de sélection des éditeurs à été conduit afin d identifier une vingtaine de solutions à analyser plus en détail. Cette sélection s est appuyée sur les 3 critères suivants : Se concentrer sur les éditeurs «métier» Les travaux précédents ont permis de caractériser les éditeurs selon 3 grandes catégories : les éditeurs métier (57), les éditeurs support : paie, RH, finance (33) et les éditeurs non qualifiables (23). En cohérence avec les objectifs de la présente étude, l analyse détaillée des éditeurs «cœur de métier» a été privilégiée. Se concentrer sur les éditeurs les plus fréquemment implantés aux niveaux national et local L analyse statistique issue des enquêtes a permis d identifier les éditeurs les plus souvent rencontrés au sein des ESMS au niveau national et/ou local. Sur cette base, et pour favoriser la mobilisation d acteurs disposant de la taille suffisante à une implication dans une démarche de fond d évolution du marché (interopérabilité entre les solutions, offres mutualisées, ), l analyse détaillée s est focalisée sur les éditeurs les plus fortement implantés au sein des ESMS. Identifier les acteurs clés de demain Afin de ne pas se priver d éditeurs de taille modeste mais particulièrement innovants ou d éditeurs disposant de fortes capacités de pénétration sur le secteur médico social, cette sélection a été élargie : Aux acteurs majeurs du secteur sanitaire identifiés lors des enquêtes régionales et susceptibles d étoffer rapidement leur offre à destination du médico-social ; Aux jeunes éditeurs prometteurs identifiés par les membres du GCS. GCS e-santé Pays de la Loire 6

7 Sur cette base, les 23 éditeurs sélectionnés ont été les suivants : n Focus sur la demande d information Comme évoqué ci-dessus, une demande d information a été adressée aux 23 éditeurs sélectionnés afin de disposer de données et informations fiables pour la conduite d une étude plus approfondie de leurs solutions et de leurs positionnements. Pour ce faire, un document présentant la démarche et incluant un cadre de réponse a été diffusé aux éditeurs retenus. Ce document visait à collecter des informations sur les 6 volets suivants : Juridique : CA, effectifs, investissements en R&D, localisation régionale, ; Fonctionnel : identification par l éditeur des domaines fonctionnels couverts par sa solution sur la base d une cartographie des activités définies avec des acteurs métier, membres du GCS (cf. annexe 1). Présentation des principales références ; Technique : technologies utilisées, modalités de mise à disposition, performance, sécurité, interopérabilité ; Financier (ordres de grandeur) : charges d investissements et de fonctionnement pour 10 et 100 utilisateurs ; Modalités de mise en œuvre de la solution ; Perspectives. Plus globalement, la demande d information conduite visait également à instaurer une relation de long terme avec les éditeurs afin d échanger sur les tendances et orientations à venir sur ce secteur d activité. GCS e-santé Pays de la Loire 7

8 Limites du travail conduit Comme présenté précédemment, ce benchmark a été mis en œuvre pour permettre : D'apporter une vision consolidée et simplifiée des principales offres du marché : acteurs présents, portefeuilles de solutions offerts, positionnements, orientations, ordres de grandeur en matière de coûts ; De mieux percevoir leurs spécificités, forces et faiblesses en vue de la définition d'outils d'accompagnement à la mise en œuvre du schéma directeur (cahier des charges type,...). Il a été élaboré sur des sources fiables mais pour certaines déclaratives (demande d information) et/ou non exhaustives (enquêtes régionales) qui sont donc susceptibles d évoluer. A ce titre, les lecteurs du présent document doivent prendre en compte les points suivants : Ce document apporte une vue d ensemble sur les différents éditeurs et solutions sélectionnées selon les critères rappelés supra et ne constitue donc pas un catalogue exhaustif des logiciels à destination du secteur médico-social ; Ce document peut constituer une base de réflexion mais n est pas un outil d aide au choix. Toute démarche de choix nécessite la définition d un référentiel d exigences, une pondération entre ces exigences, et ce, dans un contexte précis de mise en œuvre afin de permettre aux éditeurs de fournir une réponse la plus adaptée possible au contexte de mise en œuvre ; Ce document est susceptible d évoluer et d être complété en fonction de nouvelles informations qui pourraient être connues (nouvelles versions de logiciels, ). GCS e-santé Pays de la Loire 8

9 n n n Vision d ensemble du marché des éditeurs de logiciels à destination du secteur médico-social Principaux constats n Des éditeurs spécialisés sur le secteur médico-social 90% des éditeurs cités dans les enquêtes sont spécialisés sur le secteur médico-social. Peu de structures intègrent des activités de développement de logiciels à destination d autres métiers et typologies d établissements. Lorsque cela est le cas, la grande majorité des éditeurs interviennent dans le domaine sanitaire et de manière exceptionnelle dans le secteur public au sens large. A ce titre, les principaux acteurs du secteur sanitaire, contactés dans la seconde phase de l analyse, nous ont fait part de leur souhait d intégrer une déclinaison de leur solution actuelle, adaptée au médico social dans les 12 à 18 prochains mois (Softway, Medasys, ). n Un très large panel d éditeurs qui cache un marché assez concentré Seuls 20% des éditeurs disposent d un taux d implantation supérieur à 2%. Nota : le taux d implantation présenté dans ce document est issu des analyses conduites lors des enquêtes régionales réalisées en Picardie, en Alsace ainsi que l enquête réalisée par le GCS e-santé Pays de la Loire auprès de ses membres. Il a été élaboré sur la base du nombre de domaines d activités pour lesquels la solution a été citée lors des enquêtes. Ainsi une solution ayant été mentionnée par un acteur comme pouvant répondre à 4 domaines fonctionnels disposera de 4 citations, une pour chacun des domaines fonctionnels. GCS e-santé Pays de la Loire 9

10 A contrario, les 5 principaux éditeurs (Berger Levrault, Solware Life, Malta informatique, Insight, Alfa informatique) représentent 60% des citations. Cet éclatement du marché se traduit par un écart type très important en matière de chiffre d affaires, celui-ci allant de quelques dizaines de milliers d euros à plusieurs dizaines de millions d euros selon les éditeurs (la médiane se situe légèrement en dessous de 2 millions d euros). Au-delà de ce constat, il est intéressant de noter que des spécifiés régionales existent. Elles restent cependant, le plus souvent, limitées aux solutions présentant des taux d implantation plus faibles. Ces spécificités s expliquent le plus souvent par une présence historique (siège de la société) et / ou des liens forts avec plusieurs acteurs institutionnels locaux (CHU, ) : GCS e-santé Pays de la Loire 10

11 n Des solutions souvent généralistes Plus de 50% des solutions étudiées présentent une couverture fonctionnelle de plus de la moitié des domaines d activité cartographiés. Un quart d entre-elles présentant un taux de couverture fonctionnelle supérieur à 75% Certains domaines tels que la gestion des entrées et sorties, la prise en charge médico-sociale sont couverts par plus de 80 % des solutions. n Des offres aux tarifs contraints qui s adaptent à une faible capacité d investissement du marché mais limitent l innovation Lors de l enquête régionale menée auprès des différents ESMS de la région, 73% d entre eux déclaraient consacrer moins de 10k par an pour leur fonction informatique. Ils étaient même 57% à déclarer y consacrer moins de 5k et ce, pour une taille moyenne des structures située autour de 90 lits pour 50 etp. Dans ce contexte, il n est pas surprenant que plus de la moitié des éditeurs proposent des solutions dont le coût annuel pour 10 utilisateurs est inférieur à 2,5k A titre de comparaison, le coût d une licence d un système de gestion de ressources humaines (principe de gestion de dossier d un administré comparable) peut s élever à 3000 euros par an et par utilisateur. Ces tarifs contraints impactent directement les capacités d innovation des éditeurs et rendent plus difficile la prise en compte d attentes de plus en plus nombreuses et d exigences de plus en plus pointues de la part des ESMS. A titre d illustration, l investissement moyen en recherche et développement des éditeurs à destination du secteur médico-social s élève à 15% alors qu il est de 21% en moyenne 1 pour les éditeurs de moins de 10 millions d euros tous secteurs d activité confondus. La capacité des éditeurs du secteur à mener des projets innovants tels que le portage de leur logiciel sur un support de type tablette ou encore l intégration des spécifications de la DMP-compatibilité (projets présentant des couts de développement significatifs) s en trouve ainsi limitée. n Des éditeurs qui investissent dans la relation client Localisation en Région Pays de la Loire La région pays de la Loire bénéficie d une présence forte des éditeurs qui sont presque 50% à disposer d un siège ou d une antenne dans la région. Présence qui favorise l accompagnement de structures pas toutes matures sur ce type de projets. 54% 23% 23% Siège Bureau Aucune implatation 1 Source : Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français édité par le Syntec numérique GCS e-santé Pays de la Loire 11

12 Les éditeurs ne disposant pas de représentation locale ont pour la plupart mis en place des partenariats avec des relais locaux à même d assurer la mise en œuvre de leur solution et l accompagnement à l usage de celles-ci. En complément de cette forte présence régionale, près de la moitié des éditeurs consacrent plus de 15% de leurs effectifs aux activités de support utilisateurs. n Des acteurs qui s appuient de plus en plus sur les standards et référentiels existants 25 % des éditeurs identifiés lors du panorama sont engagés dans une démarche de DMP compatibilité ou d agrément pour l hébergement de données de santé. Ce chiffre grimpe à 75% pour les éditeurs consultés lors de la demande d information. Peu d éditeurs disposent de l agrément pour l hébergement de données de santé mais la mise en place de partenariats ou l hébergement de leurs solutions par des tiers agréés leur permet de répondre à ce type d attentes, notamment nécessaires lors de la mise en œuvre de mode SAAS. Nota : au-delà de cette forte implication des éditeurs dans les démarches de DMP compatibilité, il conviendrait de s interroger sur le périmètre couvert par ces homologations (alimentation, consultation, ) afin de mieux cerner la profondeur des impacts de cette homologation sur les solutions concernées. Grandes tendances et perspectives identifiées n Un marché en croissance En moyenne, le chiffre d affaires des 15 éditeurs contactés lors de la demande d information a cru de plus de 33% entre 2010 et 2012 ce qui dépasse la croissance moyenne enregistrée dans le secteur des éditeurs de moins de 10 millions d qui s établit sur la période à 25% 2. Au-delà de cette croissance du chiffre d affaires, la forte hausse des effectifs sur la période (35% également), traduit également une confiance des éditeurs dans le maintien d une dynamique de croissance forte. 2 Source : Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français édité par le Syntec numérique GCS e-santé Pays de la Loire 12

13 n Un parc applicatif en pleine refonte technologique et ergonomique De très nombreux acteurs se sont engagés dans une profonde refonte de leur portefeuille applicatif avec pour objectif de porter leurs solutions sur des technologies de type «Full web» permettant tout à la fois : De bénéficier des dernières avancées offertes par le HTML5 pour proposer des interfaces à l ergonomie repensée et s appuyant sur les bonnes pratiques démocratisées par les réseaux sociaux et les applications professionnelles en mode SaaS (Salesforce, ) ; De s appuyer sur les technologies de type responsive design (ajustement automatique de la solution en fonction de la taille de l écran) pour offrir des solutions nativement mobiles qui peuvent couvrir une très large gamme de terminaux. n Une convergence des éditeurs vers un nouveau mode de diffusion des solutions : le mode SaaS Cette profonde évolution technologique vient également appuyer un mouvement de fond des éditeurs consultés vers des offres en mode SaaS permettant aux ESMS de limiter les coûts d investissements en licences et matériel pour se concentrer sur un coût à l usage, facturé le plus souvent mensuellement. Parmi les 15 solutions étudiées de manière détaillée, 6 sont disponibles en mode SaaS. Si le mode SaaS ne peut être considéré comme viable que pour les éditeurs offrant une structure d hébergement agrée pour les données de santé, ce type de solutions permet de faciliter les opérations de déploiement, la solution étant par nature disponible en client léger. Nota : le fort développement des solutions en mode SaaS soulève cependant la question de la capacité des éditeurs à restituer des données réutilisables avec d autres applications en fin de contrat. La réversibilité des données est une exigence majeure que doit avoir une structure s équipant d une solution en mode SaaS. n Une prise en compte forte des problématiques de mobilité Comme pour le mode SAAS, la mise en œuvre de ces nouvelles technologies vient favoriser le déploiement d usages en situation de mobilité : tablettes, smartphones, qui restent pour l instant limité à quelques initiatives ponctuelles. n Quelques tendances de fond d évolution du marché qui ne semblent pas encore pleinement toucher le secteur médico-social Parmi les grandes évolutions en cours dans le secteur de l édition logicielle, les problématiques touchant à la valorisation de masses de données informationnelles (Big Data), le développement de système de sécurité de plus en plus poussés pour protéger ces informations toujours plus nombreuses et sensibles ainsi que l intégration en profondeur des logiques collaboratives au sein des applications ne semblent pas avoir encore pleinement été intégrées dans les stratégies d évolution des produits logiciels. L agrément à l hébergement de données de santé est cependant un gage de haut niveau de sécurité des données. GCS e-santé Pays de la Loire 13

14 n n n Analyse détaillée des forces et points d attention des principaux éditeurs identifiés sur la région Présentation de la méthode d analyse et de restitution retenue Chacune des réponses fournies par les éditeurs a été analysée au regard des 6 critères ci-après. Comme précisé supra, cette analyse est uniquement basée sur les informations fournies par les éditeurs et n a pas vocation à classer les offres mais à identifier les forces et points d attention de chacune. 1. Pérennité de la structure ü Solutions médico-sociale au cœur du métier ou représentant une activité annexe ü Solidité financière : CA et effectif dédié à cette activité, ü Capacité d innovation : effectifs dédiés à la R&D, implication dans les réflexions nationales / régionales : ASIP Santé, syndicats, 2. Couverture fonctionnelle ü ü Couverture des domaines fonctionnels : native, paramétrage, développement spécifique, intégration avec un partenaire ü Prise en compte des spécificités métier : multi-structures, multiutilisateurs, CPS, etc. ü Philosophie et ergonomie globale 3. Solidité technique ü Architecture proposée : solution fournie en mode SAAS, solution client / serveur locale, solution installée sur les postes, ü Niveaux de Disponibilité, Intégrité, Confidentialité, Auditabilité (DICA) fournis ü Intégration avec l écosystème existant : capacités d import / export, interfaces préconfigurées avec d autres systèmes, ü Technologie utilisée : intégration de standards, solution propriétaire, 4. Références ü Nombre de références de moins de 5 ans sur des structures comparables ü Taille des structures clientes ü Couverture géographique GCS e-santé Pays de la Loire 14

15 5. Facilité de mise en œuvre et accompagnement dans le temps ü Modalités de distribution : solution distribuée par l éditeur, solution distribuée par un réseau de partenaires ü Démarche de mise en œuvre proposée ü Mobilisation nécessaire pour l établissement : charge et profils (métier, techniques, ) ü Facilité de prise en main et d'auto-administration : capacité d'autoformation, de montée en compétence individuelle ü Service après vente : effectifs dédiés, services offerts : plateforme téléphonique, guides utilisateurs, offre de formation, portails d autoformation, 6. Coût global ü Charges d investissement : matériels (serveurs, changement de postes, ), développements spécifiques, licences initiales ü Charges de fonctionnement : licences annuelles, maintenance, support, Une fois cette analyse effectuée, les informations clés collectées ont été regroupées au sein d une fiche unique de présentation de l éditeur et du portefeuille de solutions offert : GCS e-santé Pays de la Loire 15

16 Focus sur la méthode d appréciation de la couverture fonctionnelle La couverture fonctionnelle des solutions a été appréciée sur la base des processus de gestion d un ESMS, représentés via la cartographie suivante : Management de la structure Contrôle du niveau d activité et reporting Pilotage de la structure Définition, suivi et animation du projet de structure Suivi du bon fonctionnement de la structure (qualité, performance, équilibre financier ) Gestion des relations partenariales Développement durable Communication interne et externe Activités cœur de métier Gestion des entrées Organisation de la prise en charge de l usager Prise en charge et accompagnement médico-social Gestion des sorties Evaluation de la situation Suivi médical Suivi de la disponibilité des places, gestion de la liste d'attente et suivi de la file active Collecte du consentement de l usager Elaboration du plan d'aide et de soin (PAS) Définition du contrat de séjour ou DIPC Définition et suivi du Projet personnalisé : projet de vie - projet thérapeutique Suivi des soins Accueil et animation Suivi éducatif Suivi social Gestion et planification des rendez-vous Gestion des échanges / transferts avec des structures externes Gestion de l hébergement et de l accueil Gestion de l hôtellerie Gestion de la restauration Gestion de la lingerie Gestion des transports Gestion de la qualité et des risques Gestion des risques et des événements indésirables Gestion des procédures qualité Maitrise du circuit du médicament Gestion des évaluations Activités support Gestion financière et comptable Tenue de la comptabilité générale Gestion des immobilisations Contrôle de gestion Facturation et paiements Gestion des adhérentscotisations Gestion des Ressources humaines Administration et gestion du personnel Gestion des planning et du temps de travail Production de la paie GPEC et animation des compétences Gestion des locaux Gestion du ménage Gestion de la maintenance Gestion des approvisionnements Gestion des achats Gestion des contrats et prestataires Gestion des stocks Gestion des outils et projets SI GCS e-santé Pays de la Loire 16

17 La cartographie des activités d un ESMS nous semble ainsi pouvoir se décomposer en trois domaines majeurs : 1. Les activités relatives à la direction de la structure qui permettent d en assurer le bon fonctionnement interne et la bonne coordination avec les autres acteurs du territoire ; 2. Les activités cœur de métier qui regroupent l ensemble des actions nécessaires à la planification, la coordination et la conduite de l accompagnement personnalisé de l usager pour répondre à ses besoins ; 3. Les activités support qui s assurent que l ensemble des moyens nécessaires à cette prise en charge sont disponibles. L ensemble de ces activités est détaillé au sein de l annexe 1 du présent document. La demande d information adressée aux éditeurs a permis d identifier, pour chaque domaine et chaque processus composant ces domaines (gestion des entrées, organisation de la prise en charge) de qualifier le niveau de couverture proposée par la solution étudiée. Ce niveau de couverture, calculé selon le nombre de fonctionnalités couvertes par la solution pour un processus donné, est représenté de manière graphique selon la cartographie simplifiée suivante : Management de la structure Contrôle du niveau d activité et reporting Pilotage de la structure Communication interne et externe Activités cœur de métier Interaction avec d'autres systèmes Gestion des entrées Organisation de la prise en charge de l usager Prise en charge et accompagnemen t médico-social Gestion des sorties Gestion de l hébergement et de l accueil Gestion de la qualité et des risques Activités support Gestion financière et comptable Administration de la solution Gestion des ressources humaines Gestion des locaux Gestion des approvisionnements Gestion des outils et projets SI L échelle présentée ci-contre permet ainsi, pour chaque processus défini, de qualifier le niveau de couverture de la solution présentée. Importante (>75%) Partielle (35 à 75%) Limitée ou inexistante (<35%) GCS e-santé Pays de la Loire 17

18 Vue d ensemble des 15 éditeurs contactés lors de la demande d information Après étude des informations collectées lors de la demande d information, les éditeurs nous semblent pouvoir être regroupés en 3 grandes catégories pour le secteur médico-social : Les éditeurs spécialistes concentrent leur offre sur un nombre réduit de processus et profitent de l avantage compétitif de leur spécialisation pour présenter le plus souvent un taux de pénétration du marché significatif. Dans cette catégorie, l éditeur Insight centre son offre sur des processus support tandis que Malta informatique se focalise sur les activités cœur de métier des ESMS. La pérennité de ces éditeurs semble reposer sur leur capacité à élargir leur gamme ou à s interfacer efficacement avec des leaders du secteur présentant des complémentarités fonctionnelles porteuses de valeur ajoutée pour leurs clients ; Les éditeurs horizontaux offrent une large palette de fonctionnalités mais présentent par contre un déploiement moindre au sein du marché des ESMS. Ce relatif manque de pénétration du marché peut s expliquer par une stratégie de développement à l ambition volontairement limitée (approche historiquement régionale du GIP Symaris, concentration historique du déploiement de l offre dans le secteur sanitaire pour Corwin et Medasys, concentration sur le secteur infirmier pour AGM informatique). Egalement dans cette catégorie, l éditeur SociaNova se distingue par la jeunesse de sa solution, son plan de développement devant lui permettre de rapidement élargir son offre actuellement encore limitée. Certains éditeurs de cette catégorie (Médiane, Solware Partner Life, Teranga, Altaïr), résolument installés dans le secteur médico-social et ayant une approche géographique large, sont confrontés à un défi de croissance dans un secteur en pleine concentration. Ce défi semble en voie d être gagné par Apologic, éditeur centré sur les SSIAD et proche des leaders ; Les leaders (Berger-Levrault, Solware Life, Alfa Informatique / CEGI, E-SANTE Technology) offrent un périmètre fonctionnel élargi et équipent un nombre significatif de structure (plus de 1000). Ces éditeurs semblent présenter a priori les caractéristiques attendues d un acteur partenaire du développement d une stratégie de montée en gamme de l offre SI à destination du secteur médico-social. Cette position de leader a cependant été acquise via des rachats pouvant limiter le caractère interopérable des différents modules proposés par ces éditeurs. De plus, ces éditeurs actuellement leaders du marché ne démontrent pas nécessairement une volonté claire d intégration des orientations nationales que sont le DMP ou l agrément à l hébergement de données santé. Ainsi, certains éditeurs horizontaux, précurseurs dans l intégration des orientations nationales, semblent présenter plus clairement les caractéristiques de partenaires pour le développement d une offre SI médicosociale intégrée à son environnement (autres ESMS, secteur sanitaire, tutelles, ). GCS e-santé Pays de la Loire 18

19 Analyse détaillée des éditeurs sélectionnés Cette analyse est formalisée dans le tome 2 du benchmark. Ce tome 2 est disponible sur demande auprès du chef de projet du GCS e-santé Pays de la Loire en charge de ces travaux, monsieur Pierre Thibault. GCS e-santé Pays de la Loire 19

20 n n n Perspectives Comme évoqué supra ce benchmark ne constitue qu une vision à un instant donné du marché des éditeurs de solutions à destination du secteur médico social et a donc vocation à être complété. Pourront notamment venir renforcer cette analyse : Des démonstrations et présentations détaillées des solutions effectuées auprès des éditeurs ; Des retours d expériences partagés avec les utilisateurs de ces solutions ; Toute autre étude qui pourra être conduite sur ce marché. GCS e-santé Pays de la Loire 20

GCS e-santé Picardie. PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012

GCS e-santé Picardie. PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012 GCS e-santé Picardie PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012 Sommaire Présentation du GCS e-santé Picardie Présentation du projet La solution La démarche et les services proposés La convention

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

FRH RESSOURCES HUMAINES

FRH RESSOURCES HUMAINES FRH RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines FRH : Paie et administration du personnel Congés et absences Gestion des talents/gpec : formation, compétences et entretiens Planification, optimisation

Plus en détail

diagnostics et solutions personnalisées pour l évaluation et l amélioration de la performance des établissements du secteur médico-social

diagnostics et solutions personnalisées pour l évaluation et l amélioration de la performance des établissements du secteur médico-social diagnostics et solutions personnalisées pour l évaluation et l amélioration de la performance des établissements du secteur médico-social Le contexte réglementaire d évaluation interne et externe et de

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATIONS. (Request For Information) SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE

DEMANDE D INFORMATIONS. (Request For Information) SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE Demande d informations - SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISÉE RFI_Veille_Automatisée.docx Nom de l entreprise DEMANDE D INFORMATIONS (Request For Information) - SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE R F I S o l u

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

PEOPLE BASE CBM. Compensations & Benefits Management Conseil et solutions logicielles en rémunérations et politique salariale

PEOPLE BASE CBM. Compensations & Benefits Management Conseil et solutions logicielles en rémunérations et politique salariale PEOPLE BASE CBM Compensations & Benefits Management Conseil et solutions logicielles en rémunérations et politique salariale Présentation du cabinet PEOPLE BASE CBM (Compensations and Benefits Management)

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

solution technologique globale qui couvre en

solution technologique globale qui couvre en Dealer Management System solution technologique globale qui couvre en amont tous les besoins fonctionnels et techniques de l activité d un distributeur de véhicules : magasin, atelier, VN/VO. Adaptable

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

IV - QUALITE et GESTION DES RISQUES. Tableau de bord de pilotage de la performance dans le secteur médico-social ANAP-ARS

IV - QUALITE et GESTION DES RISQUES. Tableau de bord de pilotage de la performance dans le secteur médico-social ANAP-ARS IV - QUALITE et GESTION DES RISQUES Tableau de bord de pilotage de la performance dans le secteur médico-social ANAP-ARS 1 Lancement des tableaux de bord du pilotage de la performance Après deux expérimentations,

Plus en détail

EVALUATION EXTERNE 2014. RESTITUTION pour les EHPAD du Centre Gériatrique Desaint- Jean

EVALUATION EXTERNE 2014. RESTITUTION pour les EHPAD du Centre Gériatrique Desaint- Jean EVALUATION EXTERNE 2014 RESTITUTION pour les EHPAD du Centre Gériatrique Desaint- Jean 1 L évaluation externe : Rappels Le rapport d évaluation externe doit être envoyé avant le 1 er janvier 2015 aux tutelles

Plus en détail

SILPROD. silprod. La solution adaptée à votre métier

SILPROD. silprod. La solution adaptée à votre métier SILPROD silprod La solution adaptée à votre métier SILPROD L ERP SILPROD est le logiciel utilisé par les TPE et PME modernes confrontées à la mondialisation et aux contraintes multiples (sécurité, multi-sites,

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

L association de gestion de l Institut Michel FANDRE gère 3 Etablissements :

L association de gestion de l Institut Michel FANDRE gère 3 Etablissements : I - Contexte. Ce présent appel d offres est fixé en référence aux Textes règlementaires ci-après : La Loi 2002-2 du 2 Janvier 2002 rénovant l action sociale et médico-sociale. Le Décret n 20106975 du 15

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP Assises de l autonomie 10/06/10 PARIS Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux L Agence

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Performances Industrielles Formations Collectives (PIFOCO) Cahier des charges pour une offre de sessions de formation lean. N 271 Sommaire Sommaire... 2 1-Aerospace

Plus en détail

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité Réunion nationale des OMEDIT 26 mai 2011 Valerie Salomon Bureau Qualité et sécurité des soins Sous direction du pilotage de la performance

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché INFO # 28 Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché CONTEXTE ACTUEL DE LA DÉLÉGATION DE GESTION Une accélération sensible des mutations autour de l activité de délégation

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22

DOSSIER DE PRESSE. Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22 DOSSIER DE PRESSE Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22 2014 1 BERGER-LEVRAULT, PARTENAIRE INCONTOURNABLE DES ACTEURS DE SANTÉ PUBLICS ET PRIVÉS Dossier de presse 2014 I Page 3 1 BERGER-LEVRAULT,

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE Janvier 2012 Créateur de performance économique 1 Sommaire CONTEXTE page 3 OPPORTUNITES page 4 METHODOLOGIE page 6 COMPETENCES page 7 TEMOIGNAGES page 8 A PROPOS

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

Certification des Etablissements de Santé en France

Certification des Etablissements de Santé en France Certification des Etablissements de Santé en France Pouvait-on faire sans elle en France? Peut-elle faire mieux? Les enjeux et les perspectives de la procédure 2014 Plan de l intervention 1. Partie 1 :

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Positionnement des acteurs ARS pilotage stratégique Stratégie de santé régionale

Plus en détail

La télémédecine en action

La télémédecine en action La télémédecine en action Recommandations pour la mise en œuvre d un projet de télémédecine Déploiement technique : Urbanisation et infrastructure ANAP Jeudi 10 mai 2012 Bruno Grossin ASIP Santé Recommandations

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

LA GESTION STRATEGIQUE DU PATRIMOINE : ENJEUX ET OUTILS. Anabelle Billy Lyon, le 14 février 2013

LA GESTION STRATEGIQUE DU PATRIMOINE : ENJEUX ET OUTILS. Anabelle Billy Lyon, le 14 février 2013 LA GESTION STRATEGIQUE DU PATRIMOINE : ENJEUX ET OUTILS Anabelle Billy Lyon, le 14 février 2013 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence nationale

Plus en détail

La Gestion d'affaires

La Gestion d'affaires Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ La Gestion d'affaires Copyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reproduction or distribution of this document, in any form, is expressly prohibited without the advance

Plus en détail

L EVALUATION EXTERNE DES ETABLISSEMENTS SOCIAUX, MEDICO-SOCIAUX ET DES SERVICES D AIDE A DOMICILE

L EVALUATION EXTERNE DES ETABLISSEMENTS SOCIAUX, MEDICO-SOCIAUX ET DES SERVICES D AIDE A DOMICILE L EVALUATION EXTERNE DES ETABLISSEMENTS SOCIAUX, MEDICO-SOCIAUX ET DES SERVICES D AIDE A DOMICILE Présentation de notre établissement Nous sommes habilités par l ANESM à procéder à l évaluation externe

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 Claire ASTIER Pilote MAIA Paris Est 1 En2009,MAIAinitiéedansle PlannationalAlzheimer:unemaladiequitouche toutes les dimensions de la «santé» (OMS) où les réponses

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PREMIERS RÉSULTATS DE L ENQUÊTE

DOSSIER DE PRESSE PREMIERS RÉSULTATS DE L ENQUÊTE PREMIERS RÉSULTATS DE L ENQUÊTE DE COÛTS EN ÉTABLISSEMENTS D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES AGÉES DÉPENDANTES - DONNÉES 2012-2 avril 2014 Communiqué de presse : Une enquête pour mieux cerner le coût d une

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

CARIATIDES PSY D U PAT I E N T

CARIATIDES PSY D U PAT I E N T Présentation du progiciel Cariatides Psychiatrie DU MÉDECIN DE SOINS HYGIÈNE PHARMACIE DE L ORTHOPHONISTE PATIENT LABORATOIRE DU PSYCHOMOTRICIEN SOCIAL DU PSYCHOLOGUE ADMINISTRATEUR 2 Les principales fonctionnalités

Plus en détail

Modèle de cahier des charges CRM

Modèle de cahier des charges CRM Modèle de cahier des charges CRM Vous trouverez dans ce modèle de cahier des charges les éléments généralement nécessaires au bon fonctionnement d un projet CRM. Chaque entreprise étant unique, il vous

Plus en détail

Mutualisation des moyens héliportés sur la région Bourgogne. Etude initiale 06.06.2013 V1.2

Mutualisation des moyens héliportés sur la région Bourgogne. Etude initiale 06.06.2013 V1.2 sur la région Bourgogne Etude initiale 06.06.2013 V1.2 Contenu 1. Contexte...3 1.1. Objectifs...3 1.2. Descriptif de l existant...3 2. Etude des solutions...3 2.1. Solution n 1 : uniformisation du système

Plus en détail

La finalité de cet appel à projet est de favoriser la fluidité des parcours en augmentant la capacité d accompagnement de ce type de mesures.

La finalité de cet appel à projet est de favoriser la fluidité des parcours en augmentant la capacité d accompagnement de ce type de mesures. Cahier des charges de l appel à projet lancé par le Conseil général pour la création de 0 places de PEAD (placement éducatif à domicile) dans le département du Finistère I - identification des besoins

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

Océalia. Social Médico-social Sanitaire. Expert en progiciels dédiés. > Gestion du temps de travail du personnel

Océalia. Social Médico-social Sanitaire. Expert en progiciels dédiés. > Gestion du temps de travail du personnel Social Médico-social Sanitaire Expert en progiciels dédiés > Gestion du temps de travail du personnel > Gestion du dossier unique de l usager Océalia informatique SSII spécialisée dans la création de progiciels

Plus en détail

L expérience des Hommes

L expérience des Hommes L expérience des Hommes audia est un cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes, fort d une équipe qualifiée et experte installée au Maroc à Casablanca. Notre cabinet vous apportera l

Plus en détail

Soirée d information URPS ML

Soirée d information URPS ML Modifiez le style du titre Soirée d information URPS ML «Accompagnement à l Informatisation des Pôles et Maisons de Santé» 09/10/2014 GCS e-santé Pays de la Loire - document de travail 1 Modifiez le style

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

Sommaire 2. Généralités 3. ISO 27001 et SMG ou le pilotage de NC2 4. Approche processus et cartographie 5

Sommaire 2. Généralités 3. ISO 27001 et SMG ou le pilotage de NC2 4. Approche processus et cartographie 5 Sommaire 2 Généralités 3 ISO 27001 et SMG ou le pilotage de NC2 4 Approche processus et cartographie 5 D une organisation fonctionnelle vers des processus 6 Pilotage des processus et Amélioration continue

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude concurrentielle. principes.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude concurrentielle. principes. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

1 CONTEXTE ET DEFINITION

1 CONTEXTE ET DEFINITION Consultation des cabinets conseils référencés «Diagnostic RH et Formation PME 2015» en Languedoc Roussillon pour la réalisation de prestations d Evaluation de dispositifs de formation interne Cahier des

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences Recueil d exigences Version 1.1 Page 1/13 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.01 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de l

Plus en détail

Communiqué de Pré-Lancement. Sage CRM.com Version 5.7

Communiqué de Pré-Lancement. Sage CRM.com Version 5.7 Communiqué de Pré-Lancement Sage CRM.com Version 5.7 Nouvelle offre produit Présent sur le marché de la Gestion de la Relation Client (CRM) depuis 3 ans en France, Sage compte environ 7000 clients qui

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

Pilotez et exploitez vos campagnes d'entretiens pour répondre à vos enjeux RH internationaux

Pilotez et exploitez vos campagnes d'entretiens pour répondre à vos enjeux RH internationaux Pilotez et exploitez vos campagnes d'entretiens pour répondre à vos enjeux RH internationaux Mardi 16 octobre ÉVALUER IDENTIFIER DÉVELOPPER PLANIFIER www.talentsoft.com AGENDA Introduction et présentation

Plus en détail

ISO 27002 // Référentiels de la santé

ISO 27002 // Référentiels de la santé ISO 27002 // Référentiels de la santé Vue des établissements de santé Club 27001 27/03/2015 Nicole Genotelle Version 1.0 Sommaire Contexte Thématiques 27002 // référentiels de santé Exemples de mise en

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

Intérêts de l outil PAACO

Intérêts de l outil PAACO 12 février 2014 Colloque TIC Santé Intérêts de l outil PAACO Association «Gaves et Bidouze» - Plateforme de coordination CLIC, Réseau Gérontologique, MAIA L outil PAACO Objectifs : pourquoi cet outil dans

Plus en détail

GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019

GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019 GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019 Présentation en Conseil de Surveillance le 28 mars 2014 Démarche d élaboration Thème Analyse stratégique Perspectives de développement du

Plus en détail

Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents.

Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents. Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents. Journée de Prévention du risque infectieux en Rhône-Alpes en FAM MAS et IME LYON 17/10/2013 Plan de la présentation Présentation

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS dmp.gouv.fr Le Dossier Médical Personnel (DMP) est une réalité. Il est entré dans sa phase de déploiement. Pour

Plus en détail

CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION DATES

CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION DATES CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION Conduire ou participer au projet GPMC de son établissement LOT 1 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Définir la stratégie de mise en place de

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004 Recrute Le/la directeur(trice) adjoint(e) de l établissement I. Les missions et l

Plus en détail

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles Synthèse Recommandations de bonnes pratiques professionnelles Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service OBJET Les propositions de cette recommandation visent à : définir

Plus en détail

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil Politique d emploi des personnes handicapées : le diagnosticconseil Ce document s adresse particulièrement aux établissements, entreprises et groupes de plus de 250 salariés qui souhaitent s engager dans

Plus en détail

«Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de :

«Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de : «Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de : Pour écouter le webinaire : - Choisissez le mode Téléphone ou

Plus en détail

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Référentiel des activités professionnelles Dans le cadre de l exercice et de la promotion des droits des publics, le titulaire

Plus en détail

Evolution des SIH. Du dossier hospitalier au dossier patient territorial

Evolution des SIH. Du dossier hospitalier au dossier patient territorial Evolution des SIH Du dossier hospitalier au dossier patient territorial Maincare Solutions Une société Symphony Technology Group Société d investissement californienne spécialisée dans le secteur du logiciel

Plus en détail

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé - Bureau E1 Dossier suivi par : Annick Van Herzèle Téléphone

Plus en détail

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social 3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social Évaluation Externe / Évaluation Interne / Aide Médico - Psychologique / Assistant de soins en gérontologie / Préparation au concours DEAMP / Accompagnement

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP 2014 / 2015 ACCOMPAGNEMENT DE LA GESTION DU HANDICAP EN ENTREPRISE Syn@pse Consultants 30 Avenue de la Paix 67000 STRASBOURG 03 88 35 10 14 Satisfaire l Obligation d

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

Prestation de formation sur l ENT école

Prestation de formation sur l ENT école Objet de la demande Accompagner et former les utilisateurs de l environnement numérique de travail ouvert pour les écoles de l académie de Montpellier (ENT école). Cette formation ne concerne que les publics

Plus en détail