f continue en x 0 lim Remarque On dit que f est continue sur un intervalle a; bœ si f est continue en tout point x 0 de a; bœ. sont continues sur R.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "f continue en x 0 lim Remarque On dit que f est continue sur un intervalle a; bœ si f est continue en tout point x 0 de a; bœ. sont continues sur R."

Transcription

1 CHAPITRE I Fonctions d une variable réelle. Limites Soit f une fonction définie sur R : et soit R. f W R! R 7! f./ Définition. Limite finie en un point) On dit que f admet ` pour ite lorsque tend vers si f./ est aussi proche de ` que l on veut, dès que est suffisamment proche de. ou f./ se rapproche de `, lorsque se rapproche de. On note! f./ D `. Définition. Limite infinie en un point) On dit que f admet C pour ite lorsque tend vers, si si f admet une ite quand tend vers et si cette ite est égale à f. /. C est-à-dire, f continue en! f./ D f. / Remarque On dit que f est continue sur un intervalle a; bœ si f est continue en tout point de a; bœ. Eemple Les fonctions polnômes sont continues sur R. 7! a C b C c C C d n. Dérivée d une fonction Définition. Soit f W D! R une fonction et ; D. On appelle tau d accroissement de f entre et le rapport D f. / f. / f./ est aussi grand que l on veut, dès que est suffisamment proche de. ou f ) f./ est de plus en plus grand, lorsque se rapproche de. f Pente = τ On note! f./ D C. f ) Définition. Limite finie à l infini) On dit que f admet ` pour ite lorsque tend vers C si f./ est aussi proche de ` que l on veut, dès que est suffisamment grand. ou On note f./ se rapproche de `, lorsque est de plus en plus grand.!c f./ D `. Définition. Limite infinie à l infini) On dit que f admet C pour ite lorsque tend vers C si Définition. Soit f W D! R et D. On appelle dérivée de f en le réel défini par f f./ f. /. / D! si cette ite eiste et est finie. On dit alors que f est dérivable en. ou f./ est aussi grand que l on veut, dès que est suffisamment grand. f./ de plus en plus grand, lorsque est de plus en plus grand. On note!c. Continuité f./ D C. f ) T Pente = f ' ) Définition. Soit f W D! R une fonction et D. On dit que f est continue en Vincent Jalb Université de Limoges L Économie - Mathématiques Appliquées -6 I. Fonctions d une variable réelle Page

2 Remarque Si on pose h D ou D C h ), on obtient f f./ f. / f. C h/ f. /. / D D! h! h La courbe représentative de f admet au point de coordonnées ; f. / une tangente de coefficient directeur f. / et d équation D f. / C. /f. / : Définition. On dit que f est dérivable sur D si elle est dérivable en tout point de D. On appelle alors fonction dérivée de f l application f définie par f W D! R 7! f./ Définition. On dit que f est de classe C sur D si f est dérivable sur D ; la fonction dérivée f est continue sur D. Proposition. Soit f W a; bœ! R une fonction dérivable sur un intervalle a; bœ. La fonction f est croissante sur a; bœ si et seulement si f./ > pour tout a; bœ. La fonction f est décroissante sur a; bœ si et seulement si f./ 6 pour tout a; bœ. La fonction f est constante sur a; bœ si et seulement si f./ D pour tout a; bœ. Remarque Si f./ > pour tout a; bœ, alors f est strictement croissante sur a; bœ. Si f./ < pour tout a; bœ, alors f est strictement décroissante sur a; bœ. Définition. Pour tout n >, on définit la dérivée n-ième f.n/ de f comme la dérivée de f.n / lorsque f.n / eiste et est dérivable : On pose f./ D f. f.n/./ D f.n /./ Définition. On dit que f est de classe C n sur D si f.n/ eiste et est continue sur D.. Conveité Définition. Soit f W Œa; b! R. On dit que f est convee si f. C. // 6 f./ C. /f./ pour tout ; Œa; b et tout Œ;. On dit que f est concave si f est convee, i.e., f. C. // > f./ C. /f./ Proposition. Soit f W Œa; b! R une fonction deu fois dérivable sur Œa; b. Alors < f est convee sur Œa; b SSI f est positive ou nulle : f convee sur Œa; b f./ > ; 8 Œa; b f est concave sur Œa; b SSI f est négative ou nulle : f concave sur Œa; b f./ 6 ; 8 Œa; b Théorème.6 Soit f W I! R une fonction définie sur un intervalle I et J D f.i /. On suppose que f est strictement monotone sur I. Alors, la fonction f est bijective de I sur J : il eiste une fonction f W J! I telle que D f./ D f./ 8 I; 8 J ou encore f f./ D 8 I De plus, si f est dérivable en avec f. /, alors.f /. / D f. / où D f. /. Dérivée seconde Définition. Soit f une fonction dérivable sur D. Si f est dérivable, on note f ou f./ la dérivée de f. La fonction f est appelée dérivée seconde de f. Vincent Jalb Université de Limoges L Économie - Mathématiques Appliquées -6 I. Fonctions d une variable réelle Page

3 CHAPITRE II Optimisation d une fonction d une variable réelle. Etremums d une fonction f) Théorème. Soit f W Œa; b! R une fonction continue sur Œa; b. Alors f admet un minimum et un maimum global : il eiste m et M dans Œa; b tels que 8 Œa; b ; f. m / 6 f./ 6 f. M / pour tout tel que f. m / 6 6 f. M /, il eiste Œa; b tel que f./ D Théorème des valeurs intermédiaires) Soit D D a; bœ un intervalle ouvert et f W D! R. On considère les problèmes d optimisation suivants : min f./ D ma f./ D Définition. Soit f W D! R une fonction définie sur un intervalle D. La fonction f admet un minimum global en m D si 8 D f./ > f. m / La fonction f admet un maimum global en M D si f) f M ) 8 D f./ 6 f. M / Cela consiste à rechercher les etremums locau ou globau de f.. Condition nécessaire d optimalité Proposition. Condition nécessaire d optimalité) Soit f W D! R dérivable D. Si f admet un etremum local ou global) en alors Remarque La condition f. / D f./ D ne donne que des points candidats ou critiques). Il faut ensuite étudier la nature de chacun de ces points. Nature d un point critique étude directe) : Soit un point critique : f m ) M m Définition. Soit f W D! R une fonction définie sur un intervalle D. La fonction f admet un minimum local en D si 8 V. / f./ > f. / La fonction f admet un maimum local en D si 8 V. / f./ 6 f. / où V. / D ; C Œ est un voisinage de. f) f ) f ) On pose On étudie alors le signe de f. f. / D f D f./ f. / Si f >, f admet un minimum en. Si f 6, f admet un maimum en. L etremum sera global ou local, selon que l inégalité est vraie pour tout ou pour tout dans un voisinage de.. Conditions suffisantes d optimalité locale Proposition. Conditions suffisantes d optimalité) Soit f W D! R deu fois dérivable en D. Si est un point critique de f f. / D ) alors si f. / <, alors f admet un maimum local en. si f. / >, alors f admet un minimum local en. Remarque Lorsque f. / D, il faut faire une étude directe. Deu cas peuvent se produire : f./ s annule en changeant de signe : point d infleion f./ s annule sans changer de signe : etremum Vincent Jalb Université de Limoges L Économie - Mathématiques Appliquées -6 II. Optimisation d une fonction d une variable réelle Page

4 . Optimalité globale : le cas convee/concave Proposition. Soit f W D! R une fonction dérivable en D. Si f est convee, f admet un minimum global en SSI f. / D. Si f est concave, f admet un maimum global en SSI f. / D. Remarque Si la fonction f est strictement convee ou concave alors l etremum est unique.. Méthodologie ) On détermine le domaine de définition de f./. ) On étude la conveité de f./. ) On résout l équation f./ D pour trouver les points candidats :,,... ) Si f./ est convee ou concave, la fonction admet un minimum ou maimum global au) points) trouvés). ) Sinon, on calcule f. / pour chacun des points candidats : si f. / >, f admet un minimum local en ; si f. / <, f admet un maimum local en ; 6) Sinon si f. / D ), on étudie le signe de f. Vincent Jalb Université de Limoges L Économie - Mathématiques Appliquées -6 II. Optimisation d une fonction d une variable réelle Page

5 CHAPITRE III Fonctions réelles de deu variables réelles. Fonctions de deu variables On considère l espace produit Représentation en dimensions Représentation dans R : ; ; f.; / z = f,) R D R R Un élément de R est un couple noté.; / ou. ; /. La somme de deu éléments de R est Le produit par un réel est.; / C. ; / D. C ; C /,).; / D.; / Définition. On dit que.; / tend vers. ; / si tend vers et tend vers. On note.; /!. ; /!! Définition. Soit.; / un point de R. On appelle voisinage ouvert élémentaire) de.; / tout ensemble V de la forme avec r ; r >. V D r ; C r Œ r ; C r Œ R!!!!!!!!!! Une fonction réelle de variables réelles est une application f définie sur une partie de R à valeurs dans R : f W R! R.; / 7! f.; / f.; / D C Définition. Soit f W R! R et. ; / R. On dit que f admet ` R pour ite lorsque.; / tend vers. ; / si 8,8 8, 7, 6,,6,8, f.; / est aussi proche que l on veut de ` dès que.; / est suffisamment proche de. ; /,,,6,8 On note ` D f.; /.;/!. ; /,,,,,,,,,,,, Définition. Soit f W R! R et. ; / R. On dit que f est continue en. ; / si f admet une ite en. ; / et si cette ite est égale à f. ; /. f continue en. ; / f.; / D f. ; /.;/!. ; /,,, f.; / D On dit que f est continue sur D R si elle est continue en tout point de D.. Représentations graphiques Représentation des courbes de niveau Soit f W R R! R. On appelle courbe de niveau c de f l ensemble : n o C c.f / D.; / R W f.; / D c Vincent Jalb Université de Limoges L Économie - Mathématiques Appliquées -6 III. Fonctions réelles de deu variables réelles Page

6 ,,6 Définition. Soit f W R! R et D R. On dit que f est de classe C sur D, si f admet des dérivées partielles continues sur D. On définit alors la différentielle de f en. ; / D, df. ; / D f. ; / d C f. ; / d!!,8,,!, On appelle gradient de f en. ; / le vecteur f!. ; / gradf. ; / D rf. ; / A f. ; /!,8 6!,!,6!, f.; / D C f 6 f.; / D. Différentiabilité Définition. Soit f W R! R et. ; / R. On appelle dérivée partielle de f en. ; / par rapport à la dérivée de l application 7! f.; / en. On la note f. ; ; / D 7! f.; / ˇˇˇˇ D De même, la dérivée par rapport à est f. ; ; / D 7! f. ; / ˇˇˇˇ D Vincent Jalb Université de Limoges L Économie - Mathématiques Appliquées -6 III. Fonctions réelles de deu variables réelles Page 6

7 CHAPITRE IV Optimisation d une fonction de deu variables I. Optimisation d une fonction Etremums libres) Définition. Soit D R et f W D! R. On dit que f admet un minimum global en. ; / D si 8.; / D; f. ; / 6 f.; / f admet un maimum global en. ; / D si 8.; / D; f. ; / > f.; / f admet un minimum local en. ; / D si 8.; / V; f. ; / 6 f.; / f admet un maimum local en. ; / D si 8.; / V; f. ; / > f.; / où V est un voisignage de. ; / dans D. Théorème. Soit f W R! R une fonction de classe C au voisinage de. ; / R. Si f admet un etremum en. ; /, on a nécessairement f. ; / D et f. ; / D Un point vérifiant ) est appelé point stationnaire ou critique pour f. Nature du point candidat Étude directe) Le théorème. ne donne que des points candidats. ; /. Il faut ensuite étudier la nature de chaque point. Pour cela, on étudie le signe de ). Optimisation sous contrainte etremums liés) Soit f; gw R! R deu fonctions. On considère le problème d optimisation suivant : Optimiser f.; /.P / sous la contrainte g.; / D On cherche. ; / vérifiant g. ; / D tel qu on ait ou f.; / 6 f. ; / f.; / > f. ; / pour un maimum pour un minimum pour tout.; / V. ; / vérifiant g.; / D. Pour résoudre le problème.p /, on introduit une nouvelle fonction appelée lagrangien associé à.p / : L.; ; / D f.; / C g.; / Théorème. Conditions nécessaires d optimalité) Soit f; gw R! R de classe C au voisinage de. ; / R. Si.P / admet une solution en. ; /, en général, il eiste R tel que 8 ˆ< L. ; ; / D L ˆ:. ; ; / D L. ; ; / D La variable est appelée multiplicateur de Lagrange associé à.p /. Nature du point candidat Étude directe) Le résultat précédent ne donne que des points candidats. Il faut ensuite étudier la nature de chaque point. Pour cela, on peut étudier le signe de f D f.; / f. ; / en tenant compte de la contrainte g.; / D. Méthode de substitution Lorsque la contrainte g.; / D permet d eprimer en fonction de : D./ le problème d optimisation sous contrainte.p / est équivalent au problème d optimisation d une fonction d une variable : Optimiser h./ D f.;.// pour.; / proche de. ; /. f D f.; / f. ; / Si f > alors f admet un minimum en. ; /. Si f 6 alors f admet un maimum en. ; /. L etremum sera global ou local, selon que l inégalité est vraie pour tout.; / ou pour.; / proche de. ; /. Vincent Jalb Université de Limoges L Économie - Mathématiques Appliquées -6 IV. Optimisation d une fonction de deu variables I Page 7

8 CHAPITRE V Compléments sur les fonctions réelles de deu variables. Dérivées partielles secondes Définition. Soit f W R! R admettant des dérivées partielles : f W R! R f W R! R : Si ces fonctions admettent des dérivées partielles par rapport à et, elles sont appelées dérivées partielles secondes ou d ordre de f. Notations ou f D f f D f f D @f f D On dit que f est de classe C sur U, si elle admet des dérivées partielles secondes continues sur U. Remarques) La somme de fonctions convees resp. concaves) est convee resp. concave). ) Le ma resp. min) de plusieurs fonctions convees resp. concaves) est convee resp. concave). ) Si f.; / D g./ch./ avec g et h convees resp. concaves), alors f est convee resp. concave). Proposition. Si f est de classe C sur R, alors 8 ˆ< det H f > f est convee f > ˆ: f > H f est semi-définie positive. en tout.; / R. et 8 ˆ< det H f > f est concave f 6 ˆ: f 6 H f est semi-définie négative. en tout.; / R. Théorème. Schwarz) Si f W R! R est de classe C au voisinage de. ; / R, alors f. ; / D f. ; / Définition. Soit f W R! R une fonction de classe C sur U R. On appelle matrice hessienne de f en. ; / U, la matrice f. B ; / f. ; / C H f. ; / A f. ; / f. ; / Définition. On appelle hessien de f en. ; / U, le déterminant de la matrice hessienne de f en. ; / : det H f. ; / D f. ; / f. ; / f. ; /. Conveité Définition. On dit que C R est convee si pour tous M ; M C et tout Œ;, on a M C. /M C avec M D. ; / et M D. ; /. Définition. Soit C R un ensemble convee. On dit qu une fonction f W C! R est convee si pour tous M ; M C et tout Œ;, on a f M C. /M 6 f.m / C. /f.m / On dit que f est concave si f est convee : f M C. /M > f.m / C. /f.m / Vincent Jalb Université de Limoges L Économie - Mathématiques Appliquées -6 V. Compléments sur les fonctions réelles de deu variables Page 8

9 CHAPITRE VI Optimisation d une fonction de deu variables II. Optimisation sans contrainte Rappels. Soit f W R! R de classe C. On recherche les etremums de f sur R. Les points critiques ou candidats) sont donnés par les CNO : rf.; / D f f.; / D.; / D Reste à étudier la nature de chaque point candidat. Théorème. Soit f W R! R de classe C au voisinage de. ; / R. On suppose que f. ; / D f. ; / D. On note det H f. ; / le hessien de f en ce point. Si H f. ; / est définie positive, i.e., si det H f. ; / > et f. ; / >, alors f admet un minimum local en. ; /. Si H f. ; / est définie négative, i.e., si det H f. ; / > et f. ; / <, alors f admet un maimum local en. ; /. Si det H f. ; / <, alors f n admet pas d etremum en. ; / point col). Remarque Si det H f. ; / D, le théorème ne permet pas de conclure. Il faut étudier plus précisément le signe de f. Théorème. Le cas convee/concave) Soit C R convee et f W C! R de classe C sur C. Définition. Calcul du hessien) Si f et g sont de classe C, la matrice hessienne de L est : L L L L L g H L.; ; / D BL L C A D BL L C A L L L g g Le hessien est det H L.; ; / D g hg L g L i g g L g L Théorème. Soit f; gw R! R de classe C au voisinage de. ; /. On suppose que. ; / est un point candidat avec R. Si det H L. ; ; / >, alors.p / admet un maimum local en. ; /. Si det H L. ; ; / <, alors.p / admet un minimum local en. ; /. Si det H L. ; ; / D, alors on ne peut pas conclure. Il faut étudier directement le signe de f. Théorème. Le cas convee/concave) Soit C R convee et f; gw C! R de classe C sur C. On suppose que g est affine : g.; / D a C b C c Si f est convee sur C,.P / admet un minimum global en. ; / SSI rl. ; ; / D. Si f est concave sur C,.P / admet un maimum global en. ; / SSI rl. ; ; / D.. Condition de qualification Les théorèmes donnant les CN et les CS d optimalité sous contrainte ne sont pas toujours valides. Il faut rajouter au conditions déjà vues une condition supplémentaire appelée condition de qualification : rg. ; / Si f est convee sur C, f admet un minimum global en. ; / SSI rf. ; / D Si f est concave sur C, f admet un maimum global en. ; / SSI rf. ; / D. Optimisation sous contrainte Rappels. Les points candidats du problème d optimisation.p / sont donnés par les CNO Optimiser f.; / sous la contrainte g.; / D rl.; ; / D 8 ˆ< L.; ; / D L ˆ:.; ; / D L.; ; / D où L.; ; / D f.; / C g.; /. Vincent Jalb Université de Limoges L Économie - Mathématiques Appliquées -6 VI. Optimisation d une fonction de deu variables II Page 9

10 CHAPITRE VII Les fonctions logarithme et eponentielle - Élasticité. La fonction logarithme népérien On appelle logarithme népérien la fonction notée `n : vérifiant 8 R C `nw R C! R 7! `n.`n / D et `n./ D John Napier, né à Merchiston, près d Édimbourg, en et mort le avril 67 au château de Merchiston, est un théologien, phsicien, astronome et mathématicien écossais. Étude de la fonction `n Domaine de définition : D`n D R C D ; CŒ. Dérivée :.`n / D Signe de la dérivée :.`n / > 8 R C. Variations : `n est donc strictement croissante sur R C. Dérivée seconde.`n / D < 8 R C La fonction `n est donc strictement) concave sur R C. Limites `n D `n D C! C!C Représentation graphique Propriétés Pour a; b R C, on a `n.ab/ D `n a C `n b `n.a=b/ D `n.a/ `n.b/ Pour a R C et r Q, on a `n D `n a `n.a r / D r `n a a On note e le réel vérifiant `n e D. Il est appelé nombre de Néper. e ; 78. On a les ites suivantes : `n!c D n! n `n D! `n D u! `n. C u/ u D. La fonction eponentielle On appelle fonction eponentielle la fonction réciproque de `n. Elle est notée epw 7! e Pour tout R, e est l unique réel tel que En particulier, e D. `n.e / D : Étude de la fonction ep Domaine de définition : D ep D R. Dérivée :.e / D e Signe de la dérivée :.e / > 8 R. Variations : ep est donc strictement croissante sur R. Dérivée seconde.e / D e > 8 R La fonction ep est donc strictement) convee sur R. Limites : Représentation graphique! e D!C e D C Vincent Jalb Université de Limoges L Économie - Mathématiques Appliquées -6 VII. Les fonctions logarithme et eponentielle - Élasticité Page

11 Propriétés Pour a; b R, on a e acb D e a e b e a b D ea e b Pour a R et r Q, on a e a D e a.e a / r D e ar Pour >, et R / e`n D `n.e / D On a les ites suivantes :! n e D!C! e D C n e D. Fonction puissance Soit R. On appelle fonction puissance d eposant, la fonction notée 7! définie sur R C par D e `n 8 R C Étude de la fonction Domaine de définition : D D R C D ; CŒ. Dérivée : D > si > < si < Variations : Si >, est strictement croissante. Si <, est strictement décroissante. Dérivée seconde D. / < si < < > sinon Conveité Si < <, est strictement concave. Sinon, est strictement convee. Limites D!C D! Représentation graphique : C si > si < si > C si < Propriétés Pour ; R C et ; ˇ R, on a. Élasticité Cˇ D ˇ./ D D ˇ D. /ˇ Définition. Soit f./ une fonction et R tel que f. /. On appelle dérivée logarithmique de f en le réel `njf. /j D f. / f. / Définition. Soit f./ une fonction et R tel que f. /. On appelle variation relative de la variable le rapport D La variation relative de la fonction f./ est alors f f. / D f./ f. / f. / Définition. Soit f./ une fonction et R tel que f. /. On appelle élasticité de f entre et, le rapport e.f; ; / D f./ f. / f. / D var. rel. de f var. rel. de Si f est dérivable en, on définit l élasticité de f en : f./ f. / f. / e.f; / D f. / D B f. / A Si est petit, alors Etude de l élasticité f f. / e.f; / Vincent Jalb Université de Limoges L Économie - Mathématiques Appliquées -6 VII. Les fonctions logarithme et eponentielle - Élasticité Page

12 je.f; /j > : la variation relative de f./ est supérieure à celle de : la fonction est élastique je.f; /j < : la variation relative de f./ est inférieure à celle de : la fonction est inélastique. je.f; /j D : la variation relative de f./ est identique à celle de. Propriétés de l élasticité Soit f et g deu fonctions. On a e f g; D e.f; / C e.g; / f e g ; D e.f; / e.g; / Si D f./ et D f./ alors e f ; D e.f; / où D f. / Définition. Soit f W R! R une fonction de classe C. L élasticité partielle de f par rapport à est e.f / D f.; / f.; / L élasticité partielle de f par rapport à est e.f / D f.; / f.; / Vincent Jalb Université de Limoges L Économie - Mathématiques Appliquées -6 VII. Les fonctions logarithme et eponentielle - Élasticité Page

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle Chapitre 6 Fonction réelle d une variable réelle 6. Généralités et plan d étude Une application de I dans R est une correspondance entre les éléments de I et ceu de R telle que tout élément de I admette

Plus en détail

MATHEMATIQUES ECE 1 NOTIONS DE COURS A CONNAITRE PAR COEUR

MATHEMATIQUES ECE 1 NOTIONS DE COURS A CONNAITRE PAR COEUR MATHEMATIQUES ECE NOTIONS DE COURS A CONNAITRE PAR COEUR CALCULS NUMERIQUES Fractions, puissances, racines carrées, résolution d équations et inéquations GENERALITES SUR LES FONCTIONS ) Nombre dérivé d

Plus en détail

Fonctions de référence Variation des fonctions associées

Fonctions de référence Variation des fonctions associées DERNIÈRE IMPRESSION LE 9 juin 05 à 8:33 Fonctions de référence Variation des fonctions associées Table des matières Fonction numérique. Définition.................................. Ensemble de définition...........................3

Plus en détail

+ 1. Qu est ce que cela donne pour notre calcul de 1,01? On pose x = 1,01 donc f (x) 1 + 1 0,01

+ 1. Qu est ce que cela donne pour notre calcul de 1,01? On pose x = 1,01 donc f (x) 1 + 1 0,01 Eo7 Dérivée d une fonction Vidéo partie. Définition Vidéo partie. Calculs Vidéo partie 3. Etremum local, théorème de Rolle Vidéo partie 4. Théorème des accroissements finis Eercices Fonctions dérivables

Plus en détail

Continuité et dérivabilité d une fonction

Continuité et dérivabilité d une fonction DERNIÈRE IMPRESSIN LE 7 novembre 014 à 10:3 Continuité et dérivabilité d une fonction Table des matières 1 Continuité d une fonction 1.1 Limite finie en un point.......................... 1. Continuité

Plus en détail

Problème 1 : applications du plan affine

Problème 1 : applications du plan affine Problème 1 : applications du plan affine Notations On désigne par GL 2 (R) l ensemble des matrices 2 2 inversibles à coefficients réels. Soit un plan affine P muni d un repère (O, I, J). Les coordonnées

Plus en détail

Séquence 6. Fonctions dérivées. Sommaire

Séquence 6. Fonctions dérivées. Sommaire Séquence 6 Fonctions dérivées Sommaire Pré-requis Définition Dérivées des fonctions usuelles Dérivation et opérations algébriques Applications de la dérivation Synthèse de la séquence Eercices d approfondissement

Plus en détail

Optimisation des fonctions de plusieurs variables

Optimisation des fonctions de plusieurs variables Optimisation des fonctions de plusieurs variables Hervé Hocquard Université de Bordeaux, France 8 avril 2013 Extrema locaux et globaux Définition On étudie le comportement d une fonction de plusieurs variables

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

I Exercices I-1 1... I-1 2... I-1 3... I-2 4... I-2 5... I-2 6... I-2 7... I-3 8... I-3 9... I-4

I Exercices I-1 1... I-1 2... I-1 3... I-2 4... I-2 5... I-2 6... I-2 7... I-3 8... I-3 9... I-4 Chapitre Convexité TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre Convexité Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé Planche n o Fonctions de plusieurs variables Corrigé n o : f est définie sur R \ {, } Pour, f, = Quand tend vers, le couple, tend vers le couple, et f, tend vers Donc, si f a une limite réelle en, cette

Plus en détail

- Module M2 - Fondamentaux d analyse

- Module M2 - Fondamentaux d analyse - Module M - Fondamentau d analyse Cléo BARAS, cleo.baras@ujf-grenoble.fr IUT - Grenoble Département Réseau et Télécommunications DUT - ère année Année universitaire 9- Web : http ://iut-tice.ujf-grenoble.fr/gtr/mathm/inde.asp

Plus en détail

Extrema locaux (ou relatifs)

Extrema locaux (ou relatifs) Chapitre 3 Extrema locaux (ou relatifs) 3.0.77 DÉFINITION Soit f : U! R une fonction, U ouvert d un espace vectoriel normé E et a 2 U. On dit que f présente un minimum local (respectivement un maximum

Plus en détail

Limites finies en un point

Limites finies en un point 8 Limites finies en un point Pour ce chapitre, sauf précision contraire, I désigne une partie non vide de R et f une fonction définie sur I et à valeurs réelles ou complees. Là encore, les fonctions usuelles,

Plus en détail

Chapitre I : Continuité et dérivabilité des fonctions réelles

Chapitre I : Continuité et dérivabilité des fonctions réelles ENIHP1 mathématiques continuité et dérivabilité p 1/10 Chapitre I : Continuité et dérivabilité des fonctions réelles Le cours sera illustré à l'aide du logiciel de calcul formel gratuit Maima. Les commandes

Plus en détail

L usage de la calculatrice n est pas autorisé.

L usage de la calculatrice n est pas autorisé. e3a Concours ENSAM - ESTP - EUCLIDE - ARCHIMÈDE Épreuve de Mathématiques A durée 4 heures MP L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble

Plus en détail

Calculs préliminaires.

Calculs préliminaires. MINES-PONTS 005. Filière MP. MATHÉMATIQES 1. Corrigé de JL. Lamard jean-louis.lamard@prepas.org) Calculs préliminaires. Notons que si f H alors f)e / est bien intégrable sur R car continue positive et

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 4 : Dérivabilité. Terminale S1. Année scolaire 2008-2009 mise à jour 22 novembre 2008. Fig.

Cours de mathématiques. Chapitre 4 : Dérivabilité. Terminale S1. Année scolaire 2008-2009 mise à jour 22 novembre 2008. Fig. Cours de matématiques Terminale S1 Capitre 4 : Dérivabilité Année scolaire 008-009 mise à jour novembre 008 Fig. 1 Jean Dausset Fig. alliday Fig. 3 Joann Radon Il y a des gens connus et des gens importants-idée

Plus en détail

La fonction carré Cours

La fonction carré Cours La fonction carré Cours CHAPITRE 1 : Définition CHAPITRE 2 : Sens de variation CHAPITRE 3 : Parité et symétrie CHAPITRE 4 : Représentation graphique CHAPITRE 5 : Equation du type CHAPITRE 6 : Inéquation

Plus en détail

TS - Cours sur le logarithme népérien

TS - Cours sur le logarithme népérien Lcée Europole - R. Vidonne 1 TS - Cours sur le logarithme népérien Fonction carrée et racine carrée Considérons les fonctions f : R + R + g : R + R + 2 Dans un repère orthonormal, les courbes C f et C

Plus en détail

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme Chapitre 3 Quelques fonctions usuelles 1 Fonctions logarithme et eponentielle 1.1 La fonction logarithme Définition 1.1 La fonction 7! 1/ est continue sur ]0, +1[. Elle admet donc des primitives sur cet

Plus en détail

Devoir surveillé n 1 : correction

Devoir surveillé n 1 : correction E1A-E1B 013-01 Devoir surveillé n 1 : correction Samedi 8 septembre Durée : 3 heures. La calculatrice est interdite. On attachera une grande importance à la qualité de la rédaction. Les questions du début

Plus en détail

Terminale ES-L Chapitre IV Convexité.

Terminale ES-L Chapitre IV Convexité. Terminale ES-L Chapitre IV Convexité. I- Définition. Rappel : On appelle corde d'une courbe tout segment reliant deux de ses points. Illustration ci-dessous : on a tracé la courbe représentative d'une

Plus en détail

Dérivées et applications. Equation

Dérivées et applications. Equation Dérivées et applications. Equation I) Dérivée d une fonction strictement monotone 1) Exemples graphiques Soit une fonction dérivable sur un intervalle I. Pour tout I, (x) est le coefficient directeur de

Plus en détail

Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique. Analyse et Géométrie Différentielle. Première Année

Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique. Analyse et Géométrie Différentielle. Première Année Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique Analyse et Géométrie Différentielle Première Année I NOMBRES REELS ET COMPLEXES, SUITES ET FONCTIONS 1 Nombres réels et complexes 2 Suites de nombres

Plus en détail

Dérivation : cours. Dérivation dans R

Dérivation : cours. Dérivation dans R TS Dérivation dans R Dans tout le capitre, f désigne une fonction définie sur un intervalle I de R (non vide et non réduit à un élément) et à valeurs dans R. Petits rappels de première Téorème-définition

Plus en détail

FONCTION EXPONENTIELLE ( ) 2 = 0.

FONCTION EXPONENTIELLE ( ) 2 = 0. FONCTION EXPONENTIELLE I. Définition Théorème : Il eiste une unique fonction f dérivable sur R telle que f ' = f et f (0) =. Démonstration de l'unicité (eigible BAC) : L'eistence est admise - Démontrons

Plus en détail

Cours Mathématiques PACES UHP-Nancy

Cours Mathématiques PACES UHP-Nancy Cours Mathématiques PACES UHP-Nancy V. Latocha PACES UHP septembre 2010 remerciements à D. Schmitt et V. Ries V. Latocha (PACES UHP) Cours mathématiques Paces septembre 2010 1 / 48 1 Fonctions d une variable

Plus en détail

Synthèse d analyse Avril 2011

Synthèse d analyse Avril 2011 Snthèse d analse Avril 20 Cette snthèse d analse a été rédigée suite à une suggestion de M le Professeur E Delhez Elle est destinée à aider les étudiants à préparer l eamen d admission au études d ingénieur

Plus en détail

ÉCOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE Session 2007

ÉCOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE Session 2007 ÉCOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE Session 27 CONCOURS DE RECRUTEMENT D ÉLÈVES INGÉNIEURS DU CONTRÔLE DE LA NAVIGATION AÉRIENNE Épreuve commune obligatoire de MATHÉMATIQUES Durée : 4 Heures Coefficient

Plus en détail

Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui :

Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : Sommaire SAMEDI 7 JANVIER 202 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : Un rappel de cours sur les suites ; Page 2 Deu eercices intitulés

Plus en détail

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema.

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. Chapitre 5 Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. On s intéresse dans ce chapitre aux dérivées d ordre ou plus d une fonction de plusieurs variables. Comme pour une fonction d une

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

FONCTIONS. I Généralités sur les fonctions. Définitions. Remarque. Exercice 01. Remarque

FONCTIONS. I Généralités sur les fonctions. Définitions. Remarque. Exercice 01. Remarque FNCTINS I Généralités sur les fonctions Définitions Soit D une partie de l'ensemble IR. n définit une fonction f de D dans IR, en associant à chaque réel de D, un réel et un seul noté f() et que l'on appelle

Plus en détail

Correction contrôle de mathématiques

Correction contrôle de mathématiques Chapitres 5 : la fonction eponentielle 7 décembre 0 Correction contrôle de mathématiques Du lundi 0 décembre 0 Eercice ROC (4 points) ) On détermine les variation deϕ: ϕ ()e or R, e >0. La fonctionϕest

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Fonctions de plusieurs variables Eercices de Jean-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-francefr * très facile ** facile *** difficulté moenne **** difficile ***** très difficile I

Plus en détail

Séquence 5. La fonction logarithme népérien

Séquence 5. La fonction logarithme népérien Séquence 5 La fonction logarithme népérien Sommaire. Pré-requis. Définition et propriétés algébriques de la fonction logarithme népérien 3. Étude de la fonction logarithme népérien 4. Compléments 5. Synthèse

Plus en détail

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Eercice 1 (5 points) pour les candidats n ayant pas choisi la spécialité MATH Le tableau suivant donne l évolution du chiffre

Plus en détail

Rédigé par un élève de Terminale S à l'aide de ses livres de maths (Indice, Bordas), ses cours, toute sa peine, et son stress pour le bac! J.

Rédigé par un élève de Terminale S à l'aide de ses livres de maths (Indice, Bordas), ses cours, toute sa peine, et son stress pour le bac! J. Rédigé par un élève de Terminale S à l'aide de ses livres de maths (Indice, Bordas), ses cours, toute sa peine, et son stress pour le bac! J. FAIVRE s de cours exigibles au bac S en mathématiques Enseignement

Plus en détail

CHAPITRE 7 Fonction carré et fonction inverse

CHAPITRE 7 Fonction carré et fonction inverse CHAPITRE 7 Fonction carré et fonction inverse A) La fonction "carré" : f() = ² ) Domaine de définition Elle est définie sur ℝ complet (on peut toujours multiplier deu nombres entre eu). 2) Sens de variation

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-2013 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques

UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-2013 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques 1 UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-201 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques Chapitre III : Polynômes 1 Fonctions polynômes & polynômes Définition 1. Soit

Plus en détail

Le corps R des nombres réels

Le corps R des nombres réels Le corps R des nombres réels. Construction de R à l aide des suites de Cauchy de nombres rationnels On explique brièvement dans ce paragraphe comment construire le corps R des nombres réels à partir du

Plus en détail

Nombre dérivé et tangente

Nombre dérivé et tangente Nombre dérivé et tangente I) Interprétation graphique 1) Taux de variation d une fonction en un point. Soit une fonction définie sur un intervalle I contenant le nombre réel a, soit (C) sa courbe représentative

Plus en détail

Fonction inverse Fonctions homographiques

Fonction inverse Fonctions homographiques Fonction inverse Fonctions homographiques Année scolaire 203/204 Table des matières Fonction inverse 2. Définition Parité............................................ 2.2 Variations Courbe représentative...................................

Plus en détail

Terminale ES Correction du bac blanc de Mathématiques (version spécialité).

Terminale ES Correction du bac blanc de Mathématiques (version spécialité). Terminale ES Correction du bac blanc de Mathématiques (version spécialité). Lycée Jacques Monod février 05 Exercice : Voici les graphiques des questions. et.. A 4 A Graphique Question. Graphique Question..

Plus en détail

MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ. Ce polycopié conforme au programme 2002, regroupe les documents distribués aux élèves en cours d année.

MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ. Ce polycopié conforme au programme 2002, regroupe les documents distribués aux élèves en cours d année. MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ Ce polcopié conforme au programme 00, regroupe les documents distribués au élèves en cours d année. Année 0-0 Année 0-0 T le ES A. YALLOUZ (MATH@ES) TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

4.6 Application de la dérivée à l étude des fonctions

4.6 Application de la dérivée à l étude des fonctions 54 4.15. Théorème Règle de l Hôpital. f() Soit f et g deu fonctions telle que la limite lim est une forme indéterminée ( 0 0 ou f () 0 g() ). Alors si lim 0 g eiste (soit un nombre réel, soit + soit ()

Plus en détail

L2 MIEE 2012-2013 VAR Université de Rennes 1

L2 MIEE 2012-2013 VAR Université de Rennes 1 . Sous-ensembles de R n et fonctions (suite) 1 Nappes paramétrées Si f une fonction de deux variables, son graphe est une surface incluse dans R 3 : {(x, y, f(x, y)) / (x, y) R 2 }. Une telle surface s

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail

Agrégation interne de Mathématiques. Session 2009. Deuxième épreuve écrite. (et CAERPA)

Agrégation interne de Mathématiques. Session 2009. Deuxième épreuve écrite. (et CAERPA) Agrégation interne de Mathématiques (et CAEPA Session 2009 Deuxième épreuve écrite 2 NOTATIONS ET PÉLIMINAIES On désigne par le corps des nombres réels et par C le corps des nombres complexes. Si f est

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle La fonction exponentielle Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2015/2016 Table des matières 1 Existence et unicité de la fonction exponentielle 2 1.1 Deux résultats préliminaires.......................................

Plus en détail

CHAPITRE 5 : LIMITE ET ORDRE ASYMPTOTES

CHAPITRE 5 : LIMITE ET ORDRE ASYMPTOTES CHAPITRE 5 : LIMITE ET ORDRE ASYMPTOTES La lettre grecque α désigne soit, soit, soit a un réel fini ( a R ) Le plan est muni d un repère ( O; i ; j), et on note C f la courbe représentative de la fonction

Plus en détail

CH1 : Langages de la continuité Limites

CH1 : Langages de la continuité Limites CH : Langages de la continuité Limites I. Continuité- Théorème des valeurs intermédiaires. Définition : Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R. Lorsque la courbe représentative de f ne présente

Plus en détail

FICHE DE RÉVISION DU BAC

FICHE DE RÉVISION DU BAC Introduction Pré-requis : Etude de fonctions dérivées logarithmes et exponentielles continuité Plan du cours 1. Intégrales 2. Primitives 1. Intégrales A. Aire sous la courbe Méthode des rectangles : Pour

Plus en détail

Mathématiques pour l informatique. - Soutien - 1 Nombres complexes. 2 Suites. Exercice 1. (Nombres complexes) Soit le nombre complexe z = (2 + 2i) 7.

Mathématiques pour l informatique. - Soutien - 1 Nombres complexes. 2 Suites. Exercice 1. (Nombres complexes) Soit le nombre complexe z = (2 + 2i) 7. Mathématiques pour l informatique IMAC première année - Soutien - Nombres complexes Rappels. Un nombre complexe z admet plusieurs représentations : représentation vectorielle z = (a, b) où a, b R représentation

Plus en détail

Bases mathématiques pour l économie et la gestion

Bases mathématiques pour l économie et la gestion Bases mathématiques pour l économie et la gestion Bases mathématiques Pour l économie et la gestion - Table des matières PREMIERE PARTIE : QUELQUES OUTILS Chapitre : Traitement de systèmes d'équations..

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

M2 IAD UE MODE Notes de cours (3)

M2 IAD UE MODE Notes de cours (3) M2 IAD UE MODE Notes de cours (3) Jean-Yves Jaffray Patrice Perny 16 mars 2006 ATTITUDE PAR RAPPORT AU RISQUE 1 Attitude par rapport au risque Nousn avons pas encore fait d hypothèse sur la structure de

Plus en détail

Cours FPV - Semaine 3 : Recherche d Extrema et Formes Différentielles

Cours FPV - Semaine 3 : Recherche d Extrema et Formes Différentielles Cours FPV - Semaine 3 : Recherche d Extrema et Formes Différentielles Frédéric Messine Introduction Dans ce chapitre, nous allons étudier une application de la dérivation des fonctions de plusieurs variables

Plus en détail

Cahier de vacances - Préparation à la Première S

Cahier de vacances - Préparation à la Première S Cahier de vacances - Préparation à la Première S Ce cahier est destiné à vous permettre d aborder le plus sereinement possible la classe de Première S. Je vous conseille de le travailler pendant les 0

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT D ÉLÈVES PILOTE DE LIGNE

CONCOURS DE RECRUTEMENT D ÉLÈVES PILOTE DE LIGNE ÉCOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE ANNÉE 2006 CONCOURS DE RECRUTEMENT D ÉLÈVES PILOTE DE LIGNE ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Durée : 2 Heures Coefficient : 1 Ce sujet comporte (dans l énoncé d origine, pas

Plus en détail

Définition d une suite récurrente à l aide de la fonction ln

Définition d une suite récurrente à l aide de la fonction ln Définition d une suite récurrente à l aide de la fonction ln Thèmes. fonction ln, théorème des valeurs intermédiares, suite définie par récurrence : majoration, minoration, monotonie, convergence, eistence.

Plus en détail

Mathématiques en Terminale ES. David ROBERT

Mathématiques en Terminale ES. David ROBERT Mathématiques en Terminale ES David ROBERT 0 0 Sommaire Suites. Activités........................................................... Suites géométriques Rappels..............................................

Plus en détail

Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S

Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S Dans ce module, introduction d une nouvelle notion qu est la continuité d une fonction en un point. En repartant de la définition et de l illustration graphique

Plus en détail

Première partie. Deuxième partie

Première partie. Deuxième partie PC 96-97 correction épreuve X97 Première partie. f étant convexe sur l intervalle [t, t 2 ], sa courbe représentative est en dessous la corde joignant les points (t, f(t )) et (t 2, f(t 2 )). Comme f(t

Plus en détail

Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables

Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables Guy Desaulniers Département de mathématiques et de génie industriel École Polytechnique de Montréal Automne 2014 Table des matières

Plus en détail

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part Eercices Alternatifs Une fonction continue mais dérivable nulle part c 22 Frédéric Le Rou (copleft LDL : Licence pour Documents Libres). Sources et figures: applications-continues-non-derivables/. Version

Plus en détail

Université de Nantes Année 2009-2010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques. Topologie et calculs différentiel Liste n 5

Université de Nantes Année 2009-2010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques. Topologie et calculs différentiel Liste n 5 Université de Nantes Année 009-010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques Topologie et calculs différentiel Liste n 5 Applications Différentiables Exercice 1. Soit f : R n

Plus en détail

Convexité Convexité

Convexité Convexité Conveité 10.1. Conveité 1. Fonctions convees, fonctions concaves Définitions : f est une fonction dérivable sur un intervalle I et C sa courbe représentative dans un repère. Dire que f est convee sur I

Plus en détail

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part Eercices Alternatifs Une fonction continue mais dérivable nulle part c 22 Frédéric Le Rou (copyleft LDL : Licence pour Documents Libres). Sources et figures: applications-continues-non-derivables/. Version

Plus en détail

RAPPELS DE MATHEMATIQUES. ORTHOPHONIE Première année. Dr MF DAURES

RAPPELS DE MATHEMATIQUES. ORTHOPHONIE Première année. Dr MF DAURES RAPPELS DE MATHEMATIQUES ORTHOPHONIE Première année 27 28 Dr MF DAURES 1 RAPPELS DE MATHEMATIQUES I - LES FONCTIONS A - Caractéristiques générales des fonctions B - La fonction dérivée C - La fonction

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

x x² = y x -3-2 -1-0,5 0 0,5 1 2 3 y CHAPITRE 12 I. INTRODUCTION

x x² = y x -3-2 -1-0,5 0 0,5 1 2 3 y CHAPITRE 12 I. INTRODUCTION CHAPITRE 2 FONCTIONS I. INTRODUCTION Une fonction est «une machine à transformer des nombres». Par eemple, la fonction «carré» désigne la «machine» qui transforme les nombres en leurs carrés. Ainsi elle

Plus en détail

Classe : TES1 Le 12/05/2003. MATHEMATIQUES Devoir N 7 (rattrapage) Calculatrice et formulaire autorisés

Classe : TES1 Le 12/05/2003. MATHEMATIQUES Devoir N 7 (rattrapage) Calculatrice et formulaire autorisés Classe : TES1 Le 12/05/2003 MATHEMATIQUES Devoir N 7 (rattrapage) Calculatrice et formulaire autorisés Durée : 3h Exercice 1: (5 points) Le tableau suivant donne l évolution du prix d un paquet de café

Plus en détail

Cours de terminale S Suites numériques

Cours de terminale S Suites numériques Cours de terminale S Suites numériques V. B. et S. B. Lycée des EK 13 septembre 2014 Introduction Principe de récurrence Exemple En Mathématiques, un certain nombre de propriétés dépendent d un entier

Plus en détail

ÉLÉMENTS D OPTIMISATION. Complément au cours et au livre de MTH 1101 - CALCUL I

ÉLÉMENTS D OPTIMISATION. Complément au cours et au livre de MTH 1101 - CALCUL I ÉLÉMENTS D OPTIMISATION Complément au cours et au livre de MTH 1101 - CALCUL I CHARLES AUDET DÉPARTEMENT DE MATHÉMATIQUES ET DE GÉNIE INDUSTRIEL ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL Hiver 2011 1 Introduction

Plus en détail

Cours de Mathématiques

Cours de Mathématiques Cours de Mathématiques Lycee Gustave Eiffel PTSI 02/03 Chapitre 3 Fonctions usuelles 3.1 Théorème de la bijection Une fonction dérivable sur un intervalle I, strictement monotone déþnit une bijection.

Plus en détail

Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles

Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles Denis Vekemans R n est muni de l une des trois normes usuelles. 1,. 2 ou.. x 1 = i i n Toutes les normes de R n sont équivalentes. x i ; x 2

Plus en détail

2. u 3 = 16, u 7 = 1 et u p = 1 8.

2. u 3 = 16, u 7 = 1 et u p = 1 8. EXERCICE 1 (u n ) est une suite arithmétique de raison a, déterminer l entier k dans chacun des cas suivants : 1. u 21 = 34, a=1,5 et u k = 1 2. u 10 = 64, u 5 = 14 et u k = 114. EXERCICE 2 (u n ) est

Plus en détail

Second degré : Résumé de cours et méthodes

Second degré : Résumé de cours et méthodes Second degré : Résumé de cours et méthodes 1 Définitions : DÉFINITIN n appelle trinôme du second degré toute fonction f définie sur R par f () = a + b + c (a,b et c réels avec a 0). Remarque : Par abus

Plus en détail

Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications

Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications A. Optimisation sans contrainte.... Généralités.... Condition nécessaire et condition suffisante

Plus en détail

La fonction logarithme népérien

La fonction logarithme népérien La fonction logarithme népérien La fonction exponentielle est continue strictement croissante sur R à valeurs dans ]0; + [. Elle définit donc une bijection de R sur ]0; + [, c est-à-dire que quel que soit

Plus en détail

I. FONCTION LOGARITHME NEPERIEN

I. FONCTION LOGARITHME NEPERIEN www.mathsenligne.com STI2D - TN4 - LOGARITHME NEPERIEN COURS (/5) CONTENUS CAPACITES ATTENDUES COMMENTAIRES Fonction logarithme népérien. Utiliser la relation fonctionnelle pour transformer une écriture.

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 2015 Enoncés 1. a) x arctan x. a) x x x b) x (ch x) x c) x ln x

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 2015 Enoncés 1. a) x arctan x. a) x x x b) x (ch x) x c) x ln x [ttp://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 205 Enoncés Dérivation Dérivabilité Eercice [ 0354 ] [Correction] Étudier la dérivabilité des fonctions suivantes : a) 2 3 b) 2 ) arccos 2 ) Eercice 2

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2 ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2 Le sujet est numéroté de 1 à 5. L annexe 1 est à rendre avec la copie. L exercice Vrai-Faux est

Plus en détail

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE Mardi 26 juin 2012 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 4h

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE Mardi 26 juin 2012 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 4h Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE Mardi 26 juin 2012 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 4h A. P. M. E. P. Le problème se compose de 4 parties. La dernière page sera à rendre avec

Plus en détail

(Un) Corrigé du partiel Lundi 19 mars 2007. u u1 = Au = 1 2) 1 t forment une base des solutions de ce système,

(Un) Corrigé du partiel Lundi 19 mars 2007. u u1 = Au = 1 2) 1 t forment une base des solutions de ce système, Université Paris 7 Denis Diderot UFR de Mathématiques Licence L3 Equations différentielles 2006-2007 P. Perrin (Un) Corrigé du partiel Lundi 9 mars 2007 Eercice. On considère le système différentiel linéaire

Plus en détail

Fiche d exercices 3 : Continuité, Dérivabilité et Etude de fonctions Continuité

Fiche d exercices 3 : Continuité, Dérivabilité et Etude de fonctions Continuité Fiche d eercices : Continuité, Dérivabilité et Etude de fonctions Continuité Eercice On considère la fonction f définie sur [ ; + [ par : f() E() pour [ ; 4[ f() 4 + 4 pour [ 4 ; + [ a. Tracer la représentation

Plus en détail

TD2 Fonctions mesurables Corrigé

TD2 Fonctions mesurables Corrigé Intégration et probabilités 2012-2013 TD2 Fonctions mesurables Corrigé 0 Exercice qui avait été préparé chez soi Exercice 1. Soit (Ω, F, µ) un espace mesuré tel que µ (Ω) = 1. Soient A, B P (Ω) deux sousensembles

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

Fonction polynôme du second degré : Forme canonique

Fonction polynôme du second degré : Forme canonique Fonction polynôme du second degré : Forme canonique I) Introduction. Soit g(x) = a(x - s)²+h. Toute fonction polynôme du second degré peut s écrire sous cette forme. Le passage de la forme développée à

Plus en détail

Applications des nombres complexes à la géométrie

Applications des nombres complexes à la géométrie Chapitre 6 Applications des nombres complexes à la géométrie 6.1 Le plan complexe Le corps C des nombres complexes est un espace vectoriel de dimension 2 sur R. Il est donc muni d une structure naturelle

Plus en détail

Mathématiques pour l informatique 1 notes de cours sur la seconde partie

Mathématiques pour l informatique 1 notes de cours sur la seconde partie Mathématiques pour l informatique notes de cours sur la seconde partie L Université Paris-Est, Marne-la-Vallée Cyril Nicaud Organisation Ce demi-cours est composé de 6 séances de cours et 6 séances de

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths Fonctions dérivables convexes

Synthèse de cours PanaMaths Fonctions dérivables convexes Synthèse de cours PanaMaths Définitions et eemples fondamentau Définitions à un point Soit C sa courbe représentative dans un repère tel que l ae des ordonnées est orienté du bas vers le haut La fonction

Plus en détail

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007 Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 7 EXERCICE points. Le plan (P) a une pour équation cartésienne : x+y z+ =. Les coordonnées de H vérifient cette équation donc H appartient à (P) et A n

Plus en détail

Sujets HEC B/L 2013-36-

Sujets HEC B/L 2013-36- -36- -37- Sujet HEC 2012 B/L Exercice principal B/L1 1. Question de cours : Définition et propriétés de la fonction de répartition d une variable aléatoire à densité. Soit f la fonction définie par : f(x)

Plus en détail

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation )

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation ) DÉRIVÉES I Nombre dérivé - Tangente Eercice 0 ( voir animation ) On considère la fonction f définie par f() = - 2 + 6 pour [-4 ; 4]. ) Tracer la représentation graphique (C) de f dans un repère d'unité

Plus en détail

EXERCICES. Exercice 3 : Soit f la fonction définie sur ]0; + [ par f (x) = 1 5 ln(x). 1. Déterminer les limites suivantes : lim f (x) et lim f (x)

EXERCICES. Exercice 3 : Soit f la fonction définie sur ]0; + [ par f (x) = 1 5 ln(x). 1. Déterminer les limites suivantes : lim f (x) et lim f (x) EXERCICES LN Eercice : Soit f la fonction définie sur ]0;+ [ par f ()=+ ln(). On note C sa courbe représentative dans un repère orthogonal.. a. Calculer f () b. Déterminer l équation de la tangente T à

Plus en détail

Licence MIMP Semestre 1. Math 12A : Fondements de l Analyse 1. http ://math.univ-lille1.fr/ mimp/math12.html

Licence MIMP Semestre 1. Math 12A : Fondements de l Analyse 1. http ://math.univ-lille1.fr/ mimp/math12.html Licence MIMP Semestre 1 Math 12A : Fondements de l Analyse 1 http ://math.univ-lille1.fr/ mimp/math12.html Septembre 2013 Table des matières Chapitre I. Les nombres réels et les suites numériques 1 1

Plus en détail