Surveillance des infections du site opératoire assistée par ordinateur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Surveillance des infections du site opératoire assistée par ordinateur"

Transcription

1 Surveillance des infections du site opératoire assistée par ordinateur Utilisation des bases de données disponibles dans le système d information médicale Annie CHALFINE 1, Laurence PERNICENI 1, Loïc FLACHET 2, Thomas Mery 1, Jean CARLET 1 1.Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph 2.EpiConcept

2 Place actuelle de la surveillance des infections du site opératoire (ISO) - ISO : complication majeure des soins pratiqués à l hôpital - Surveillance épidémiologique * efficace pour réduire le taux des ISO * donc recommandée dans plusieurs pays * demande des tutelles : tableau de bord en 2008 * attente de certaines associations d usagers de l hôpital Dans beaucoup d hôpitaux, surveillance des ISO pratiquée avec difficulté et rarement en routine car extrêmement consommatrice de temps

3 Objectifs : gagner du temps tout en conservant une méthode sensible et fiable Les méthodes m alternatives - surveillance limitée à quelques mois dans l année (INCISO) - surveillance continue mais ciblée sur des interventions «traceuses» - surveillance assistée par ordinateur utilisation de données enregistrées dans le SIM ET utilisation de l informatique

4 Principes de la méthode assistée e par ordinateur - récupération d informations déjà enregistrées dans diverses bases de données de l hôpital : évite perte de temps et erreurs de recopiage - croisement de renseignements sur un même patient, mais dispersés dans plusieurs bases de données - génération de liens automatiques entre des informations dispersées - Le lien informatique repose sur un identifiant commun au patient ET retrouvé dans plusieurs bases de données de l hôpital - Identifiant commun : nom, prénom, date de naissance, numéro d identification permanent (NIP)

5 Comment concevoir le lien informatique pour la surveillances des ISO Il s agit de relier une intervention à un indicateur : - permettant de suspecter que - cette intervention s est compliquée d une ISO 1. Critères pour le choix de l indicateur «suspicion d ISO» 2. Mise en place du lien informatique : * quelles bases de données faut il mettre en connexion? * entre quelles informations faut il créer le lien?

6 Le choix de l indicateur l pour la suspicion d ISOd Pré requis : Conception du système d information Antibiothrapie postopératoire Prescription informatisée Microbiologie site opératoire Prélèvement site opératoire identifié et enregistré Information «ISO» dossier médical Dossier de soins informatisé, Champ «ISO» Information «ISO» PMSI Absence de terminologie spécifique «ISO» Sensibilité Bonne Bonne A définir? Spécificité Médiocre Bonne A définir Objectif éloigné Dynamique de la surveillance Interactive EOH Chirurgien Interactive EOH Chirurgien Passive Chirurgien EOH Passive Chirurgien/Codeur EOH

7 Choix d une d méthode m assistée e par ordinateur avec suspicion d ISO d à partir des prélèvements positifs de site opératoire

8 Données récupr cupérées automatiquement Administration Bloc Microbiologie PMSI Nom Prénom NIP DDN Nom Prénom NIP - DDN Nom Prénom NIP - DDN Nom Prénom NIP - DDN Dates d entrée et de sortie Procédures chirurgicales : date, type Unité de prélèvement Actes opératoires (CCAM) 3 NNIS : durée, classe de contamination, Score ASA Site anatomique Prélèvement sur un site opératoire 1 Comorbidités 4 Nom du chirurgien Germe (s) Leucocytes 2

9 Préalables à la mise en place de la surveillance 1. Prélèvement de site opératoire : - tout prélèvement peut correspondre à un site opératoire sauf sang et selles - indication bon bactériologie : site opératoire oui non - donnée enregistrée sur la base du laboratoire 2. Lien automatique patient opéré / prélèvement positif de site opératoire 3. Code et libellé des actes opératoires : - CCAM : standardisés et enregistrement quasi constant - problème des interventions avec actes multiples (analyse en cours) 3. Formation et engagement des chirurgiens qui valident : - expliquer la méthodologie utilisée pour la surveillance - feuilles de validation : document archivé à valeur médicolégale

10 1 Bloc 2 intervention feuille bloc panseuse chirurgien anesthésiste Service de soins suspicion d ISO prélèvement bon de bactériologie 3 Laboratoire de microbiologie Base Informatique de microbiologie CCAM/PMSI InfectioWeb? votre malade Mr X a un prélèvement du site opératoire positif et a été opéré le xx/xx/xx de de telle intervention confirmez-vous l existence d une ISO? Oui Non 4 Unité d hygiène

11 4 bis L unité d hygiène - Toutes les interventions pratiquées dans l hôpital depuis la création du logiciel (1998) sont enregistrées dans la base de données des blocs - Dans le système informatisé, le lien entre un prélèvement positif de site opératoire et une intervention chirurgicale donnée est créé juste avant de générer la feuille de validation - Ce lien est effectué «manuellement» par l unité d hygiène - Un patient peut avoir eu plusieurs interventions : lorsqu un prélèvement de site opératoire est positif, l unité d hygiène choisit de rapporter ce prélèvement à l intervention la plus appropriée

12 4 Unité d hygiène InfectioWeb? votre malade Mr X a un prélèvement du site opératoire positif et a été opéré le xx/xx/xx de de telle intervention confirmez-vous l existence d une ISO? Oui Non 5 Services de soins Correspondants : chirurgiens retour de taux d infection 6 Édition automatisée de rapports standardisés

13 5 bis - La validation est faite par un chirurgien en concertation avec l EOH - Le chirurgien qui valide est un chirurgien qui a pris en charge le patient (opérateur, chef de service ) 6 bis - Les membres de l équipe chirurgicale reçoivent les taux d ISO - Les opérateurs reçoivent leurs taux individuels mais de façon totalement confidentielle

14 Evaluation de la sensibilité de la méthodem Highly Sensitive and Efficient Computer-Assisted System for Routine Surveillance of Surgical Site Infections. A. Chalfine, D Cauet, W Lin et Al. ICHE, 27(8) :

15 Objectifs de l él étude Déterminer la sensibilité et la spécificité - de la méthode assistée par ordinateur - versus une surveillance conventionnelle par une revue complète des dossiers médicaux, infirmiers, de microbiologie - et le temps gagné avec la méthode assistée par ordinateur

16 Contexte et patients - Etude prospective, sur un an (janvier à décembre 2001) - Hôpital Saint Joseph Paris, 450 lits aigus - dans une unité de chirurgie digestive de 25 lits

17 La méthode m de référencer rence Pour chaque procédure chirurgicale, un membre de l unité d hygiène a identifié les ISO grâce la revue - de toutes les observations médicales - des lettres et comptes rendus de sortie - des comptes rendus opératoires - des feuilles de température, des pancartes de soins, des feuilles de prescription/exécution (antibiotiques++) - des résultats d examens biologiques (NFS, CRP) - des résultats des prélèvements microbiologiques La sensibilité et la spécificité de la méthode ont été analysées et le temps passé à la surveillance a été mesuré pour les deux méthodes.

18 Résultats Pendant la période de l étude : - 6 chirurgiens permanents en chirurgie digestive, procédure chirurgicales, entrent dans les critères de surveillance (766 patients) Sensibilité et spécificité de la méthode assistée par ordinateurs Sensibilité : 84.3% (95% CI: ) Spécificité : 99.9%. Cette méthode permet une réduction de 60% du temps nécessaire comparée à la méthode de référence : 90 heures vs 223 heures

19 Résultats Avec la méthode assistée par ordinateur Pour les 807 intervention surveillées, prélèvements positifs de site opératoire - élimination de 63 doublons de cultures positives, questionnaires envoyés aux chirurgiens, (95%) retournés par les chirurgiens à l unité d hygiène - 27 ISO confirmées La méthode conventionnelle a identifié 32 ISO.

20 Résultats 5 cas manqués par la méthode assistée par ordinateur : - 2 : mention site opératoire non indiquée sur le bon de bactériologie - 3 : pas de prélèvement du site infecté Sur les 7 questionnaires non retournés par les chirurgiens : aucun cas manqué par la méthode assistée par ordinateur

21 Conclusion Une Surveillance utilisant - un programme informatique, - basée sur les prélèvements positifs du laboratoire, - et la confirmation des ISO par les chirurgiens est efficace, et beaucoup moins consommatrice de temps que la méthode classique avec revue de tous les dossiers. Cette méthode permet la mise en place en routine avec utilisation de taux fiables

Mme BOULET Statisticienne DIM Dr LEHIANI praticien hygiéniste UHLIN

Mme BOULET Statisticienne DIM Dr LEHIANI praticien hygiéniste UHLIN Système d Information d Hospitalier et lutte contre les infections nosocomiales Mme BOULET Statisticienne DIM Dr LEHIANI praticien hygiéniste UHLIN 1. Présentation du CH Jacques- Cœur 2. Le dispositif

Plus en détail

Surveillance semi-automatisée des infections du site opératoire : Exemple du CHU de Nantes

Surveillance semi-automatisée des infections du site opératoire : Exemple du CHU de Nantes Surveillance semi-automatisée des infections du site opératoire : Exemple du CHU de Nantes Unité de Gestion du Risque Infectieux/service de Bactériologie-Hygiène Service d Information Médicale Page 1 Contexte

Plus en détail

Du dossier patient informatisé au taux d ISOd

Du dossier patient informatisé au taux d ISOd Du dossier patient informatisé au taux d ISOd Berrouane Y., Graglia E., Gendreike Y., Lieutier F., Pugliese P., Roux A.C., Dulbecco F., Fosse T. Contexte : le suivi des ISO Programme National de Lutte

Plus en détail

Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème Safe. Il est prévu que les différents partenaires de l

Plus en détail

DOSSIER PATIENT INFORMATISE : Évaluation de la qualité de la documentation clinique

DOSSIER PATIENT INFORMATISE : Évaluation de la qualité de la documentation clinique DOSSIER PATIENT INFORMATISE : Évaluation de la qualité de la documentation clinique 6 ème Congrès mondial du SIDIIEF Montréal (Canada) - Juin 2015 Direction des soins P. Ducloux, A. Sallet, J. Censier,

Plus en détail

PRESENTATION DES INDICTEURS DU BILAN D ACTIVITES DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DES ETABLISSEMENTS DE SANTE

PRESENTATION DES INDICTEURS DU BILAN D ACTIVITES DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DES ETABLISSEMENTS DE SANTE PRESENTATION DES INDICTEURS DU BILAN D ACTIVITES DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DES ETABLISSEMENTS DE SANTE ARS LIMOUSIN / G. ESPOSITO/ novembre 2014 XX/XX/XX Les indicateurs de lutte contre

Plus en détail

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème identito-vigilance. Il est prévu que les différents

Plus en détail

UNE BASE DE DONNÉES UNIQUE POUR GÉRER ALERTES, SURVEILLANCE ET SIGNALEMENTS DES INFECTIONS ASSOCIÉES AUX SOINS (IAS)

UNE BASE DE DONNÉES UNIQUE POUR GÉRER ALERTES, SURVEILLANCE ET SIGNALEMENTS DES INFECTIONS ASSOCIÉES AUX SOINS (IAS) UNE BASE DE DONNÉES UNIQUE POUR GÉRER ALERTES, SURVEILLANCE ET SIGNALEMENTS DES INFECTIONS ASSOCIÉES AUX SOINS (IAS) Y. Berrouane 1, E. Graglia 1, Y. Gendreike 2, P. Veyres 1, P. Pugliese 3, F. Dulbecco

Plus en détail

La surveillance des infections du site opératoire (ISO) :

La surveillance des infections du site opératoire (ISO) : La surveillance des infections du site opératoire (ISO) : un indicateur de la politique d hygiène des établissements de santé? Pourquoi les ISO? Complication fréquente Complication grave (surtout si ISO

Plus en détail

Informatique : présentation des outils informatiques.

Informatique : présentation des outils informatiques. Informatique : présentation des outils informatiques. Ian RUSSELL 1 Lancement de l application DIALIN Aller dans Démarrer, Programmes, DIALIN, Dialin. La fenêtre de l application DIALIN apparaît avec ses

Plus en détail

SURVEILLANCE DES INFECTIONS

SURVEILLANCE DES INFECTIONS CLIN Avril 2012 SURVEILLANCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES À LA CND Protocole de surveillance Transmission des bactério + vers l EOH Enquête systématique réalisée par l EOH Identification des IN Validation

Plus en détail

Document de présentation de la plateforme de travail des instances de la Francophonie

Document de présentation de la plateforme de travail des instances de la Francophonie Document de présentation de la plateforme de travail des instances de la Francophonie Rappel du contexte Le cadre PGS Initié en 2008, le Plan de gestion stratégique est un projet structurant pour la modernisation

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR FSE

GUIDE UTILISATEUR FSE GUIDE UTILISATEUR FSE SOMMAIRE Télétransmission... 3 1- Envoi des FSE... 3 2- Liste des règlement et bordereaux d'envoi... 5 3- Gestion des FSE et des Lots... 5 4- Gestion des dossiers en manuel ou FSE

Plus en détail

Identification de facteurs de risque infectieux en chirurgie carcinologique du sein

Identification de facteurs de risque infectieux en chirurgie carcinologique du sein Identification de facteurs de risque infectieux en chirurgie carcinologique du sein Enquête SURVISO-GPIC 20 GROUPE DE PREVENTION DES INFECTIONS EN CANCEROLOGIE GPIC F.LEMARIE, EOH Dr. MY LOUIS, B.CLARISSE

Plus en détail

Bulletin d information N 10

Bulletin d information N 10 Bulletin d information N 10 Vous trouverez ci- dessous des précisions sur les évolutions ou corrections mises à votre disposition ce Jeudi 20 Janvier 2005 au matin. 1. L ECRAN BAV A mi-février 2005, l

Plus en détail

Lecteur code à barres - Imprimante industrielle - Impression pose Logiciel d étiquetage - Développement spécifique - Etiquette - Film thermique

Lecteur code à barres - Imprimante industrielle - Impression pose Logiciel d étiquetage - Développement spécifique - Etiquette - Film thermique Lecteur code à barres - Imprimante industrielle - Impression pose Logiciel d étiquetage - Développement spécifique - Etiquette - Film thermique Identification et gestion des visiteurs TRACEHABIL vous propose

Plus en détail

Aide à la prise en charge / PEC+ Utilisation dans les logiciels Mélusine Taxi Live

Aide à la prise en charge / PEC+ Utilisation dans les logiciels Mélusine Taxi Live Aide à la prise en charge / PEC+ Utilisation dans les logiciels Mélusine Taxi Live Mélusine Taxi Live version 2014.00 Date : 16/05/2014 Table des matières. Table des matières.... 2 1 - Introduction...

Plus en détail

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble Schéma général d une délivrance et de sa réception

Plus en détail

Cap Performance Les outils de la performance

Cap Performance Les outils de la performance Cap Performance Les outils de la performance Les outils incontournables de la performance! Le CRO et la CRCC Paris ont sélectionné des outils simples et essentiels qui permettent : de respecter intelligemment

Plus en détail

C.CLIN-Sud Est. WEB BMR. Année 2012. Guide utilisateur de l application WEB BMR

C.CLIN-Sud Est. WEB BMR. Année 2012. Guide utilisateur de l application WEB BMR Année 2012 Guide utilisateur de l application WEB BMR 1 Table des matières 1 Connexion... 3 2 Accès à l application... 4 3 Les fiches BMR... 6 3.1 Saisie de nouvelles fiches... 6 3.1.1 Recherche de fiches...7

Plus en détail

VOLET I GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE

VOLET I GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE VOLET I GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE Introduction L objectif de ce guide est de fournir au candidat une compréhension du format utilisé pour le volet I de l Examen National des Spécialités

Plus en détail

L informatique outil de la pluridisciplinarité. Notre expérience au Centre des Baumes

L informatique outil de la pluridisciplinarité. Notre expérience au Centre des Baumes L informatique outil de la pluridisciplinarité Notre expérience au Centre des Baumes Historique et démarche 1991 installation d ordinateurs et mise en réseaux, création d une base de données permettant

Plus en détail

NOTICE TELESERVICES : Demander un état hypothécaire

NOTICE TELESERVICES : Demander un état hypothécaire NOTICE TELESERVICES : Demander un état hypothécaire Sommaire Sommaire... 1 Objet de la notice... 1 A qui s adresse cette notice?... 1 Pré-requis... 2 Le guide pas à pas pour faire une demande d état hypothécaire...

Plus en détail

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable :

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Patient : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Personnes à joindre : Contacts : Service hospitalier Etablissement de santé Acteurs

Plus en détail

Bilan de la démarche. de certification V 2010. Haute-Normandie

Bilan de la démarche. de certification V 2010. Haute-Normandie Bilan de la démarche de certification V 2010 Haute-Normandie Juin 2013 La certification V 2010 en Haute Normandie Bilan au 1 er juin 2013 Etat d avancement de la démarche Au 1 er juin 2013, 69 établissements

Plus en détail

Année 2014 Guide utilisateur de l application WEB BMR

Année 2014 Guide utilisateur de l application WEB BMR Année 2014 Guide utilisateur de l application WEB BMR 1 Table des matières 1 Connexion... 3 2 Accès à l application... 4 3 Les fiches BMR... 6 3.1 Saisie de nouvelles fiches... 6 3.1.1 Recherche de fiches...

Plus en détail

LA SURVEILLANCE DES INFECTIONS DU SITE OPERATOIRE

LA SURVEILLANCE DES INFECTIONS DU SITE OPERATOIRE LA SURVEILLANCE DES INFECTIONS DU SITE OPERATOIRE Dr. L. SIMON, Praticien Hospitalier coordonnateur CClin Est, Nancy 29 èmes Journées nationales d étude et de perfectionnement de l UNAIBODE, 25 mai 2012

Plus en détail

Informatisation de la surveillance des ISO. Retour d expérience des Hôpitaux du Léman 1 et du Centre Hospitalier Alpes Léman 2

Informatisation de la surveillance des ISO. Retour d expérience des Hôpitaux du Léman 1 et du Centre Hospitalier Alpes Léman 2 Informatisation de la surveillance des ISO Retour d expérience des Hôpitaux du Léman 1 et du Centre Hospitalier Alpes Léman 2 Journée ISO CCLIN sud est 5 avril 2012 Dr Dusseau 1,2, Mme Gérosa 2, Mme Cassaz

Plus en détail

Gestion, classement et rédaction efficaces des courriels

Gestion, classement et rédaction efficaces des courriels Gestion, classement et rédaction efficaces des courriels Pour passer rapidement de la surcharge à la maîtrise de ses courriels Introduction Le courriel est rapide, instantané, il voyage à faible coût et

Plus en détail

Les infections de site opératoire : de la surveillance à la prévention (données 1999 2003)

Les infections de site opératoire : de la surveillance à la prévention (données 1999 2003) Les infections de site opératoire : de la surveillance à la prévention (données 1999 2003) Bruno Grandbastien (SFHH, C-CLIN Paris-Nord et CHRU de Lille) Contexte Importance des infections du site opératoire

Plus en détail

Quelques recommandations pour bien remplir le questionnaire Internet VUL

Quelques recommandations pour bien remplir le questionnaire Internet VUL Quelques recommandations pour bien remplir le questionnaire Internet VUL Ce questionnaire a pour objectif de décrire l utilisation globale du véhicule durant l année 2010, et en détail pendant deux jours

Plus en détail

C.CLIN-Sud Est. WEB BMR. Année 2013. Guide utilisateur de l application WEB BMR

C.CLIN-Sud Est. WEB BMR. Année 2013. Guide utilisateur de l application WEB BMR Année 2013 Guide utilisateur de l application WEB BMR 1 Table des matières 1 Connexion... 3 2 Accès à l application... 4 3 Les fiches BMR... 5 3.1 Saisie de nouvelles fiches... 6 3.1.1 Recherche de fiches...6

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE Janvier 2006 I. PROMOTEURS Association dentaire française (ADF). Haute Autorité de santé (HAS). II. SOURCE Agence nationale d accréditation et

Plus en détail

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Point d information 1 er décembre 2011 Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Faciliter les relations avec les professionnels

Plus en détail

«L espace SpidWeb» Gestion administrative

«L espace SpidWeb» Gestion administrative «L espace SpidWeb» Gestion administrative A partir de la saison 2008/2009, la Fédération Française de Tennis de Table propose aux ligues et comités de nouvelles fonctionnalités ainsi que des fonctionnalités

Plus en détail

dossier structuré pour l EPPl

dossier structuré pour l EPPl Séminaire AUDIPOG - Paris 1 Séminaire AUDIPOG PARIS 12 Décembre D Dr Guy SABLONNIERE (CH Saintonge) Saintes 17 Séminaire AUDIPOG - Paris 2 Qu est est-ce que c est c? «Donner, faire acquérir une structure,

Plus en détail

LES ENQUETES FORMATION

LES ENQUETES FORMATION LES ENQUETES FORMATION Fiche outil n Pourquoi faire une enquête formation? Une enquête formation (en face à face ou téléphonique) est un échange avec un organisme de formation concernant leur offre de

Plus en détail

NRJMARKET : Spécifications fonctionnelles

NRJMARKET : Spécifications fonctionnelles NRJMARKET : Spécifications fonctionnelles 1. Présentation du système NRJMARKET... 3 1.1. Description... 3 1.2. Aperçu... 4 1.3. Technologie employée... 5 2. Fonctionnalités de NRJMARKET... 5 2.1. Visualisation

Plus en détail

Logiciel de production de références technico-économiques en agriculture

Logiciel de production de références technico-économiques en agriculture Logiciel de production de références technico-économiques en agriculture Objectifs du logiciel Fonctionnalités du logiciel Caractéristiques techniques du logiciel 1. Objectifs du logiciel Collecter, stocker

Plus en détail

1. Présentation et configuration... 2 2. Les Tables... 5 3. Les Relations... 12 4. Les Requêtes... 16 5. Options avancées : le publipostage...

1. Présentation et configuration... 2 2. Les Tables... 5 3. Les Relations... 12 4. Les Requêtes... 16 5. Options avancées : le publipostage... MICROSOFT ACCESS 1. Présentation et configuration... 2 2. Les Tables... 5 3. Les Relations... 12 4. Les Requêtes... 16 5. Options avancées : le publipostage... 20 1 1. PRESENTATION ET CONFIGURATION Dans

Plus en détail

ORGANISER ET GERER SON. Organisation management SYSTÈME QUALITE

ORGANISER ET GERER SON. Organisation management SYSTÈME QUALITE ORGANISER ET GERER SON Organisation management SYSTÈME QUALITE Regensdorf 06.06.2013 1 Plan 1. Introduction 2. Problématiques 3. Principes fondamentaux du management 4. Organiser un processus 5. Cartographie

Plus en détail

Safire: Système d information pour l animation de la formation interministérielle régionale. Guide de l utilisateur

Safire: Système d information pour l animation de la formation interministérielle régionale. Guide de l utilisateur Safire: Système d information pour l animation de la formation interministérielle régionale Guide de l utilisateur Sommaire I. Présentation de l outil II. Comment s inscrire: les étapes pour effectuer

Plus en détail

DECOUVERTE DU LOGICIEL CIEL GESTION COMMERCIALE

DECOUVERTE DU LOGICIEL CIEL GESTION COMMERCIALE DECOUVERTE DU LOGICIEL CIEL GESTION COMMERCIALE 1 ère PARTIE : Création de la société et saisie des fichiers 1 ère étape : Créer le dossier 1. Lancer ciel gestion commerciale 2. Cliquer sur le bouton «annuler»

Plus en détail

Logiciels de gestion sur mesure Etude et développement. Logiciel de suivi des évènements indésirables dans les établissements hospitaliers

Logiciels de gestion sur mesure Etude et développement. Logiciel de suivi des évènements indésirables dans les établissements hospitaliers Logiciels de gestion sur mesure Etude et développement VIGITRACE Logiciel de suivi des évènements indésirables dans les établissements hospitaliers VIGITRACE Page 2 1. Préambule Le logiciel «Vigitrace»

Plus en détail

IMPACT DU DOSSIER DE SOINS INFORMATISE SUR LE COUT ET LA QUALITE DES SOINS EN REA

IMPACT DU DOSSIER DE SOINS INFORMATISE SUR LE COUT ET LA QUALITE DES SOINS EN REA IMPACT DU DOSSIER DE SOINS INFORMATISE SUR LE COUT ET LA QUALITE DES SOINS EN REA Dominique Combarnous (CSS) Dr Alain Lepape, Réanimation Nord Centre Hospitalier Lyon Sud JLPR 2006 Introduction - Notion

Plus en détail

Manuel d utilisateur BilanKine Version 1.5

Manuel d utilisateur BilanKine Version 1.5 Manuel d utilisateur BilanKine Version 1.5 Manuel d utilisateur BilanKine 2 Table des matières 1 Introduction 3 2 Installation 3 2.1 Sous Windows................................... 3 2.2 Sous Macintosh..................................

Plus en détail

Union Professionnelle des Professeurs, Cadres et Techniciens du Secrétariat et de la Comptabilité

Union Professionnelle des Professeurs, Cadres et Techniciens du Secrétariat et de la Comptabilité Union Professionnelle des Professeurs, Cadres et Techniciens du Secrétariat et de la Comptabilité 21 r ue Cr ou le bar be 7 50 13 P ARI S 01 4 3 3 7 6 1 3 0 01 4 3 3 1 6 6 8 2 accueil@union-prof.asso.fr

Plus en détail

Le système HACCP. www.halal-institute.org. Page 1. 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739

Le système HACCP. www.halal-institute.org. Page 1. 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739 Page 1 www.halal-institute.org Le système HACCP 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739 HACCP = Hazard Analysis Critical Control Point (analyse des dangers

Plus en détail

GESTION DE CABINET DENTAIRE

GESTION DE CABINET DENTAIRE GESTION DE CABINET DENTAIRE version 1.0 PRESENTATION: GCD est un programme complet de gestion de cabinets dentaires, fonctionnant sous les systèmes d exploitation de windows. Ce logiciel libère le praticien

Plus en détail

Année 2009 Guide utilisateur de WEB BMR

Année 2009 Guide utilisateur de WEB BMR Année 2009 Guide utilisateur de WEB BMR 1 Table des matières 1 Connexion... 4 2 Edition de rapports de résultats... 7 3 Saisie en ligne... 12 3.1 Les fiches BMR... 12 3.1.1 Saisie de nouvelles fiches...

Plus en détail

I. Qu est-ce que l inventaire?...1. II. Paramétrages...3 1. Paramétrage Inventaire...3 2. Paramétrage Dépréciation...3. Lancement / Création...

I. Qu est-ce que l inventaire?...1. II. Paramétrages...3 1. Paramétrage Inventaire...3 2. Paramétrage Dépréciation...3. Lancement / Création... Procédure d utilisation de la fonction «INVENTAIRE» Sommaire I. Qu est-ce que l inventaire?...1 II. Paramétrages...3 1. Paramétrage Inventaire...3 2. Paramétrage Dépréciation...3 III. IV. Lancement / Création...4

Plus en détail

Version 12.4 TELESERVICES. Notification des codes activation élève (CAE) et création des comptes pour l accès à OBII

Version 12.4 TELESERVICES. Notification des codes activation élève (CAE) et création des comptes pour l accès à OBII Version 12.4 TELESERVICES Notification des codes activation élève (CAE) et création des comptes pour l accès à OBII Notification des codes d activation élève I Préalables à la génération des comptes élèves

Plus en détail

RECUEIL POLITIQUE DES

RECUEIL POLITIQUE DES RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS (PO-24) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS (PO-24) Adoptée par le Conseil d'administration

Plus en détail

EXAMEN BD Access Lundi 16 Mai 2011 (8h-9h30)

EXAMEN BD Access Lundi 16 Mai 2011 (8h-9h30) EXAMEN BD Access Lundi 16 Mai 2011 (8h-9h30) L examen a une durée de 1h30. Aucun document (quel qu il soit) n est autorisé durant l épreuve. Le soin apporté à la rédaction (écriture, schémas, etc.) sera

Plus en détail

La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé

La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé Thomas LE LUDEC Directeur délégué, Directeur de l'amélioration de la qualité

Plus en détail

Présentation EXADE Distribution. Tarificateur multi-compagnies pour les délégations externes

Présentation EXADE Distribution. Tarificateur multi-compagnies pour les délégations externes Présentation EXADE Distribution Tarificateur multi-compagnies pour les délégations externes Version du 22/06/2015 1 1 ère authentification : Connexion à votre espace partenaire sur Exade 2 ère authentification

Plus en détail

Est-ce que le tabagisme de la mère augmente la fé fréquence des infections nosocomiales? Etude conduite aux HCL

Est-ce que le tabagisme de la mère augmente la fé fréquence des infections nosocomiales? Etude conduite aux HCL Est-ce que le tabagisme de la mère augmente la fé fréquence des infections nosocomiales? Etude conduite aux HCL M Berland, R Girard, L Ayzac, M Bourjault, N Rat, MH Metzger, R Rudigoz, ML Valdeyron, P

Plus en détail

La base de données Accueil Emploi, un système d information pour l emploi et la migration de main-d œuvre

La base de données Accueil Emploi, un système d information pour l emploi et la migration de main-d œuvre La base de données Accueil Emploi, un système d information pour l emploi et la migration de main-d œuvre Le Bureau international du Travail est la seule agence des Nations unies ayant un mandat clair

Plus en détail

Hospitalisation Organisation de la chaine de facturation.

Hospitalisation Organisation de la chaine de facturation. Hospitalisation Organisation de la chaine de facturation. L exemple du GROUPE SANTE VICTOR PAUCHET Journée Régionale 22 avril 2015 Julien Wallois Directeur Clinique Victor Pauchet DAF Groupe Santé Victor

Plus en détail

FORMATION SITE INTERNET

FORMATION SITE INTERNET NS/BLC/SQ/22-E Page 1 sur 12 FORMATION SITE INTERNET A. LES SITES INTERNET DU SILGOM Le SILGOM dispose actuellement de 4 sites internet : - www.silgom.fr : Site de présentation de tout le SILGOM - www.silgom.fr/blanchisserie

Plus en détail

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES BASE DE DONNEES La plupart des entreprises possèdent des bases de données informatiques contenant des informations essentielles à leur fonctionnement. Ces informations concernent ses clients, ses produits,

Plus en détail

ÉQCA Échelle québécoise de comportement adaptatif

ÉQCA Échelle québécoise de comportement adaptatif ÉQCA Échelle québécoise de comportement adaptatif Guide d utilisation de la plateforme de correction Version originale Table des matières Pré requis.. 3 Connexion à l application 3 - Les impératifs 4 Recommandations

Plus en détail

Outil d évaluation de la fonction linge en établissement de santé et en EHPAD

Outil d évaluation de la fonction linge en établissement de santé et en EHPAD Outil d évaluation de la fonction linge en établissement de santé et en EHPAD Guide informatique Centre de coordination de la lutte contre les infections nosocomiales CCLIN Sud-Est Hôpital Henry Gabrielle

Plus en détail

Document introductif de l application sur la recherche de normes avec SagaWeb

Document introductif de l application sur la recherche de normes avec SagaWeb Document introductif de l application sur la recherche de normes avec SagaWeb Norme ISO 9706 repérée sur un boîte en carton contenant des ramettes de papier A4. Intitulé de la norme : «Information et documentation

Plus en détail

Hygiène et Chirurgie Ambulatoire

Hygiène et Chirurgie Ambulatoire Congrès de la Société Française d Hygiène Hospitalière AFCA Reims, 2 et 3 juin 2005 Hygiène et Chirurgie Ambulatoire Dr J-P SALES Association Française de Chirurgie Ambulatoire Définitions AFCA «L ensemble

Plus en détail

Association régie par la loi «1901»

Association régie par la loi «1901» Association régie par la loi «1901» Siège social et Direction Générale : 11, rue de la Convention 79000 NIORT Tél. 05 49 24 20 88 Fax. 05 49 24 30 03 siège@gpa79.net 1) INTRODUCTION La loi du 2 janvier

Plus en détail

Vous organisez un événement pour l ARSLA CONVENTION DE PARTENARIAT OBLIGATOIRE ENTRE L ARSLA & L ORGANISATEUR

Vous organisez un événement pour l ARSLA CONVENTION DE PARTENARIAT OBLIGATOIRE ENTRE L ARSLA & L ORGANISATEUR Vous organisez un événement pour l ARSLA CONVENTION DE PARTENARIAT OBLIGATOIRE ENTRE L ARSLA & L ORGANISATEUR 1/ Qui?.. _ le responsable _ Adresse N Rue...... Code postal Ville... Tél. portable... Tél.

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE ENQUÊTE REGIONALE SUR LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT PERSONNEL EN CHIRURGIE

NOTE DE SYNTHESE ENQUÊTE REGIONALE SUR LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT PERSONNEL EN CHIRURGIE NOTE DE SYNTHESE ENQUÊTE REGIONALE SUR LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT PERSONNEL EN CHIRURGIE Contexte : Le traitement personnel est défini comme l ensemble des traitements médicamenteux en cours au moment

Plus en détail

Gestion des séjours et Interventions

Gestion des séjours et Interventions I Modification d un libellé de séjour A - Par choix du motif dans une liste Gestion des séjours et Interventions Rappel du Fonctionnement Initial du module de gestion des Séjours : L Hospitalisation se

Plus en détail

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 Edition et intégration de logiciels médicaux Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 LOGICIEL AXILA Le dossier médical informatisé pour les

Plus en détail

Quoi de neuf dans Optymo 5.0

Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence aux libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo, les textes en caractères

Plus en détail

C entre A cadémique de R essources et de M aintenance I nformatique

C entre A cadémique de R essources et de M aintenance I nformatique Ministère de l'education Nationale - Académie de Grenoble - Région Rhône-Alpes C entre A cadémique de R essources et de M aintenance I nformatique Le 06/09/11 Equipements - Assistance - Maintenance Code

Plus en détail

FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE UTILISATION DE SAMETIME

FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE UTILISATION DE SAMETIME rectorat mission formation division de la formation FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE UTILISATION DE SAMETIME L objet de ce document est de présenter la démarche pour la mise en place d une formation à distance

Plus en détail

Programmation sous QT

Programmation sous QT SN IR 1 2014-2015 Développement logiciel Programmation Objet Programmation sous QT Projet Alarme Domestique ~ TD n 6~ Conception et Tests Unitaires Date : mars 2015 Version : 3.2 Référence : TD6 Conception

Plus en détail

Export des éléments de paie

Export des éléments de paie Export des éléments de paie Introduction Paramétrages Définir le dossier DiaClient du cabinet Configurer la liaison Collaborateur / Employé paie Configurer la liaison tâche planning / Motifs absences paie

Plus en détail

ANESTHESIE DANS LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ORL. MS.Haraoubia - A.Mouzali -KH.Ouennoughi - M.Z.Saadi - K.Kanoun - F.Djadane - O.Zemirli CHU BENI-MESSOUS

ANESTHESIE DANS LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ORL. MS.Haraoubia - A.Mouzali -KH.Ouennoughi - M.Z.Saadi - K.Kanoun - F.Djadane - O.Zemirli CHU BENI-MESSOUS ANESTHESIE DANS LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ORL MS.Haraoubia - A.Mouzali -KH.Ouennoughi - M.Z.Saadi - K.Kanoun - F.Djadane - O.Zemirli CHU BENI-MESSOUS INTRODUCTION La chirurgie ambulatoire est née il y a

Plus en détail

Bourse de mobilité internationale

Bourse de mobilité internationale Bourse de mobilité internationale Nom: Prénom: Numéro étudiant : A00 Année et programme d études : Faculté : Comment connaissez-vous le Service de mobilité internationale? Veuillez remettre ce formulaire

Plus en détail

Un système simple de veille en continu des évènements rares : l exemple des ISO en chirurgie carcinologique mammaire.

Un système simple de veille en continu des évènements rares : l exemple des ISO en chirurgie carcinologique mammaire. Un système simple de veille en continu des évènements rares : l exemple des ISO en chirurgie carcinologique mammaire. Charles FOURNIER, Marie-France DEBERLES, Rémi PARSY, Nicolas PENEL, Yann MALLET XXII

Plus en détail

Enquête de Prévalence de l utilisation des antibiotiques GUIDE UTILISATEUR. Application Web PREATB

Enquête de Prévalence de l utilisation des antibiotiques GUIDE UTILISATEUR. Application Web PREATB Enquête de Prévalence de l utilisation des antibiotiques GUIDE UTILISATEUR Application Web PREATB Année 2010 1 SOMMAIRE I. CONNEXION..3-5 1. Identification 3 2. Mot de passe oublié?...4 3. Accueil..4 II.

Plus en détail

1 Début de l examen. Standard Operating Procedure 9.4. Utilisation du logiciel Campus pour les examens en ligne à la Faculté de Médecine 1.3.

1 Début de l examen. Standard Operating Procedure 9.4. Utilisation du logiciel Campus pour les examens en ligne à la Faculté de Médecine 1.3. Utilisation du logiciel Campus pour les examens en ligne à la Le but de ce document est de vous expliquer comment démarrer et terminer une session d examen avec Campus (version 1.3.5665), et vous indiquer

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR :

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : a. Consultation avec le Chirurgien Cardiaque Elle s effectue au centre de consultation de cardiologie médico-chirurgicale (bat H ou G). Cette consultation

Plus en détail

Présentation de l audit

Présentation de l audit Audit «Hygiène des mains» Partie II Qualité technique des gestes d hygiène des mains Présentation de l audit Contexte 1 L hygiène des mains : 1 ère mesure de prévention des infections associées aux soins

Plus en détail

L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients

L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients 2 Un réseau social pour améliorer la prise en charge des patients. MeltingDoc valorise les compétences des médecins et

Plus en détail

NOVAXEL ET P9. Bonnes pratiques et modes opératoires

NOVAXEL ET P9. Bonnes pratiques et modes opératoires NOVAXEL ET P9 Bonnes pratiques et modes opératoires 1 Préambule 2 Avant de démarrer L objet de ce guide est de vous aider à démarrer dans l utilisation de votre GED Novaxel. Il est destiné à vous transmettre

Plus en détail

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact :

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Un nouvel outil pour les équipes d hygiène Xe JOURNEE REGIONALE DE PREVENTION DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS Yann Ollivier 1 Contexte /

Plus en détail

Présentation du système pour patients choisir et prendre rendez-vous

Présentation du système pour patients choisir et prendre rendez-vous Présentation du système pour patients choisir et prendre rendez-vous «Le système choisir et prendre rendez-vous est excellent, car il donne la possibilité aux patients comme moi de choisir l hôpital où

Plus en détail

Les nouveautés de la version

Les nouveautés de la version EBP Auto-entrepreneur Pratic Open Line Les nouveautés de la version Version du produit : 4.2.1.1265 EBP Informatique Version 4.2.1.1265 Page 1 Version 4.2.1.1265 Corrections de la version 4.2.1.1265 Historique

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

Indicateurs Qualité Résultats de l Unité de Diététique. Indicateurs issus du tableau de bord des infections nosocomiales données 2008

Indicateurs Qualité Résultats de l Unité de Diététique. Indicateurs issus du tableau de bord des infections nosocomiales données 2008 Indicateurs Qualité Résultats de l Unité de Diététique Indicateurs issus du tableau de bord des infections nosocomiales données 2008 La prévention des infections associées aux soins est un sujet complexe

Plus en détail

Dossier Informatisé de l Usager D.I.U. DOCUMENT DE FORMATION Accès au dossier Consultation des informations

Dossier Informatisé de l Usager D.I.U. DOCUMENT DE FORMATION Accès au dossier Consultation des informations Dossier Informatisé de l Usager D.I.U. Solution informatique pour l accueil, le suivi et l accompagnement de l usager DOCUMENT DE FORMATION Accès au dossier Consultation des informations Version : CM du

Plus en détail

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013 Dossier de presse - Juillet 2013 «Racontez de petites histoires sur vos smartphones» Introduction «Avez-vous déjà flashé un Qr Code avec votre smartphone?» «Vous êtes tombés sur un site fait pour un écran

Plus en détail

Dubulon. Correction d adresses Dédoublonnage. Tutoriel

Dubulon. Correction d adresses Dédoublonnage. Tutoriel Correction d adresses Dédoublonnage Tutoriel Version 0.9.65 - mai 2010 ( 270 rue du Faubourg Saint-Martin 75010 PARIS Tél. : 01 53 35 03 04 Internet : www.trig.fr ( SARL au capital de 36 810 RCS PARIS

Plus en détail

SECRETARIATS MEDICAUX MONTPELLIER - NANTES -PARIS

SECRETARIATS MEDICAUX MONTPELLIER - NANTES -PARIS SECRETARIATS MEDICAUX MONTPELLIER - NANTES -PARIS MEDICAL INTERFACE propose un ensemble de programmes développés spécifiquement pour le personnel des Secrétariats Médicaux. Cette offre de formation constitue

Plus en détail

Echanges EDT / STS et EDT / SCONET

Echanges EDT / STS et EDT / SCONET Echanges EDT / STS et EDT / SCONET Comment créer une base à partir de STSweb? (voir page 3) Comment importer les élèves de SCONET? (voir page 4) Comment préparer la remontée des services vers STSweb? (voir

Plus en détail

Dossier de pré-admission Hospitalisation Esthétique

Dossier de pré-admission Hospitalisation Esthétique Dossier de pré-admission Hospitalisation Esthétique MERCI DE COMPLETER CE DOCUMENT ET DE LE REMETTRE AU SERVICE PRE- ADMISSION LORS DE VOTRE CONSULTATION D'ANESTHESIE OU PAR EMAIL BLOMET-PREAD@RAMSAYGDS

Plus en détail

ICI VOUS ÊTES QUELQU'UN CENTRE HOSPITALIER DE CORNOUAILLE "VOTRE IDENTITÉ C EST VOTRE SÉCURITÉ"

ICI VOUS ÊTES QUELQU'UN CENTRE HOSPITALIER DE CORNOUAILLE VOTRE IDENTITÉ C EST VOTRE SÉCURITÉ ICI VOUS ÊTES QUELQU'UN CENTRE HOSPITALIER DE CORNOUAILLE "VOTRE IDENTITÉ C EST VOTRE SÉCURITÉ" ICI VOUS ÊTES ICI VOUS ÊTES VOUS ÊTES UNIQUE UNIQUE < L espérance de vie augmente régulièrement. Cela est

Plus en détail

EDI et commerce électronique

EDI et commerce électronique EDI et commerce électronique Table des matières 1. L Echange des Données Informatisées «EDI»... 2 1.1 La naissance du Besoin à L'EDI... 2 1.2 L objectif de L EDI... 2 1.3 Définition de L EDI... 2 1.4 Mise

Plus en détail

Qu est ce que l identitovigilance dans un établissement de santé?

Qu est ce que l identitovigilance dans un établissement de santé? Qu est ce que l identitovigilance dans un établissement de santé? P.FRESSY, Cellule Qualité, Vigilances et Gestion des risques liés aux soins, ARS d Auvergne Ambert 2011 L identitovigilance? De quoi parlons

Plus en détail