CHAPITRE 5 COMPTABILITÈ ANALYTIQUE D EXPLOITATION ( CAE) COÛTS COMPLETS ET PARTIELS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAPITRE 5 COMPTABILITÈ ANALYTIQUE D EXPLOITATION ( CAE) COÛTS COMPLETS ET PARTIELS"

Transcription

1 CHAPITRE 5 COMPTABILITÈ ANALYTIQUE D EXPLOITATION ( CAE) COÛTS COMPLETS ET PARTIELS

2 LE PASSAGE DES CHARGES DE LA CG AUX CHARGES DE LA CAE La CAE doit fournir des informations économiquement significatives en matière de coûts et de résultats. Ceci implique à l évidence que les charges entrant dans son réseau soient également économiquement significatives á l égard de l activité d entreprise. Les différences de conception entre la CAE et la CG conduisent à un retraitement des charges de la CG pour déterminer les charges qui doivent entrer dans le réseau de la CAE.

3 LE PASSAGE DES CHARGES DE LA CG AUX CHARGES DE LA CAE L incorporation des charges : Charges incorporées en CAE = Charges de la - Charges non + CG incorporables Charges supplétives

4 LE PASSAGE DES CHARGES DE LA CG AUX CHARGES DE LA CAE Les charges non incorporables : Ce sont des charges qui ont été régulièrement comptabilisées en classe 6 suivant les critères de la CG mais qui ne reflète pas les conditions normales d une exploitation de l entreprise. L incorporation de ces charges viendraient artificiellement majorer le coût des produits, empêchant de juger les évolutions significatives des coûts dans le temps, comme: 1. charges ou de pertes exceptionnelles ; 2. dotations aux amortissements de certains frais d établissement ; 3. fraction des amortissements dérogatoires excédant l amortissement économique normal ; 4. dotation à certaines provisions, constituées par exemple dans un but uniquement fiscal, comme dans le cas d une provision pour hausse des prix. Le fait de considérer une charge comme non incorporable est une question d appréciation de la part du gestionnaire.

5 LE PASSAGE DES CHARGES DE LA CG AUX CHARGES DE LA CAE Charges supplétives : Ce sont des charges qui n ont été pas comptabilisées en classe 6 suivant les critères de la CG mais que la CAE retient. Il s agit de charges prises en compte chaque fois qu un facteur de production est utilisée gratuitement c est à dire sans généré de charges. Les charges supplétives illustrent le concept économique de «coût d opportunité», qui exprime le manque à gagner entraîné par l utilisation d une ressource disponible à l intérieur de l entreprise, alors que cette ressource pourrait entraîner une recette si elle était utilisée en dehors de l entreprise. 1. La rémunération conventionnelle des capitaux propres 2. La rémunération du travail de l exploitant ou des membres de la famille participant à l exploitation

6 LA MÉTHODE DES COÛTS COMPLETS La méthode des coûts complets a pour objectif de chiffrer le coût de revient en vue notamment d'établir la politique tarifaire de l'entreprise et de permettre d'expliquer le résultat de l'entreprise en comparant pour chaque produit (biens ou services) le prix de vente et le coût de revient. Elle est fondée sur la distinction entre : charges directes, qu'il est possible d'affecter immédiatement, sans calcul intermédiaire, au coût d'un produit déterminé, charges indirectes, qui concernent plusieurs coûts, font l'objet d'une répartition et nécessitent un calcul préalable à leur imputation. Les Coûts complets: 1. Ce sont des coûts obtenus en incorporant la totalité des charges incorporées. 2. Les méthodes de coûts complets s appuient sur la mise en place d une typologie des charges en directes et charges indirectes.

7 LA MÉTHODE DES COÛTS COMPLETS La méthode des coûts complets implique le découpage de l'entreprise en un certain nombre de centres d'analyses (processus), qui sont des divisions fonctionnelles de l'entreprise. Au sein de ces centres d'analyse sont répertoriés des éléments de charges indirectes en vue de leur imputation aux coûts des produits intéressés. Les opérations d'analyse comprennent : 1. l'affectation des charges qui peuvent être directement rattachées au centre, 2. la répartition entre les centres des autres charges qu'ils doivent prendre en compte, 3. la cession de prestations entre centres.

8 Traitement des charges indirectes : Charges Indirectes Affectation Grâce à des clés de répartition technicocomptables (surfaces occupées, puissances installées ) Affectation En fonction des unités d œuvre consommées par les objets de coût Objets de coûts Centres d analyse

9 LA MÉTHODE DES COÛTS COMPLETS Les centres d'analyse comprennent les centres de travail et les sections. un centre de travail est un centre d'analyse correspondant à une division de l'organigramme de l'entreprise telle que bureau, service, atelier, magasin ; une section est une subdivision d'un centre de travail lorsque la précision recherchée dans le calcul des coûts de produits conduit à utiliser plusieurs unités d'œuvre (une par section). Les sections sont couramment appelées homogènes du fait de l'homogénéité des charges qui les constituent par rapport au mode d'imputation choisi. Les charges indirectes ainsi imputées et les charges directes ayant été par ailleurs affectées, on obtient un coût de revient complet.

10 LA MÉTHODE DES COÛTS COMPLETS

11 Les grandes étapes du calcul des coûts : Coût d achat des matières et fournitures Coût de production des produits vendus + Coûts de distribution = Coût de revient

12 Coût d achat = prix d achat +frais accessoires d achat + les charges indirectes d approvisionnement Coût de production = coût d achat des matières premières et fournitures consommables + main d œuvre directes + les charges indirectes de production Coût de distribution = les charges directes commerciales + les charges indirectes de distribution Coût de revient = Coût de production + Coût de distribution + Coût hors production

13 CRITIQUE DE LA MÉTHODE DES COÛTS COMPLETS Aspects favorables : 1. cette méthode permet de contrôler la formation du coût de revient aux différents stades du processus de fabrication, 2. elle constitue une approche utile pour déterminer le prix de vente d'un nouveau produit qui n'a pas de référence sur le marché, 3. elle est une aide précieuse pour évaluer les différents types de stocks (matières premières, produits en cours, produits finis).

14 CRITIQUE DE LA MÉTHODE DES COÛTS COMPLETS Aspects défavorables : 1. la mise en œuvre de la méthode du coût complet est délicate du fait de la difficulté à découper l'entreprise en sections homogènes sans en multiplier exagérément le nombre, 2. son coût d'élaboration est important, 3. les calculs à mettre en œuvre sont souvent laborieux et l'analyse des coûts est tardive, 4. les centres principaux reçoivent, des centres auxiliaires, des charges qui leur sont étrangères et sur lesquelles ils n'ont aucune maîtrise ni contrôle, 5. les choix d'imputation sont subjectifs et les résultats obtenus seront toujours discutables, 6. le découpage de certaines charges peut occulter des éléments qu'il aurait mieux valu considérer de manière globale, 7. l'impact sur les coûts des variations d'activité n'est pas pris en compte.

15 CRITIQUE DE LA MÉTHODE DES COÛTS COMPLETS Recommandations Face à ces différentes limites ou critiques de la méthode des coûts complets, le plan comptable général recommande : la création de centres principaux correspondant aux centres de responsabilités (par exemple, le centre d'administration serait un centre principal), la distinction des charges variables et des charges fixes dans les centres d'analyse

16 LA MÉTHODE DES COÛTS PARTIELS

17 LA MÉTHODE DES COÛTS PARTIELS Définition Le coût variable est formé des seules charges qui varient en fonction du volume d'activité de l'entreprise. Cette définition correspond au direct costing anglo-saxon. Toutefois, cette terminologie peut entraîner une confusion avec la notion de coût direct alors que sa véritable signification exige de globaliser et d'exclure du coût des produits les charges fixes quand bien même elles seraient affectables à des produits.

18 LA MÉTHODE DES COÛTS PARTIELS Ce sont des coûts obtenus en incorporant qu une partie des charges pertinentes en fonction du problème traité. Les méthodes de coûts partiels s appuient donc sur la mise en place d une typologie des charges Charges Directes Charges Indirectes Charges variables Charges Fixes

19 LA MÉTHODE DES COÛTS PARTIELS Avantages de la méthode 1. La méthode des coûts variables est simple à mettre en place. 2. Elle permet la détermination du point mort (ou seuil de rentabilité). 3. Elle est d'une compréhension aisée pour tous les interlocuteurs. 4. Elle facilite l'élaboration des budgets d'exploitation à partir des hypothèses de fabrication pour les charges variables, les charges de structure étant généralement assez faciles à déterminer. 5. Elle est assez peu sujette à contestation en raison de son caractère moins subjectif. 6. Elle permet d'appréhender facilement le coût marginal, notion intéressante pour pallier une éventuelle sous-activité.

20 LA MÉTHODE DES COÛTS PARTIELS Inconvénients de la méthode 1. La distinction entre coûts fixes et coûts variables apparaît un peu sommaire dans les entreprises industrielles qui ont des moyens de production diversifiés pour l'élaboration de produits non homogènes. 2. Les charges de structure ne restent stables en pratique que dans le court terme et à l'intérieur d'une fourchette d'activité. 3. Le coût variable intéresse principalement les entreprises qui produisent en grande série un produit unique ou ayant une activité commerciale.

21 LE COMPTE DE RÉSULTAT DIFFÉRENTIEL Le compte de résultat différentiel L utilisation des charges variables permet de mettre en évidence des résultats intermédiaires par le calcul de coûts partiels et de marges. Résultat Différence entre prix de vente et coût de revient Marge Différence entre le prix de vente et un coût partiel ; on obtient plusieurs marges qui se définissent par référence au coût partiel qui a permis leur calcul.

22 LE COMPTE DE RÉSULTAT DIFFÉRENTIEL Par rapport à un coût variable ; on obtient une marge sur coût variable. Chiffre d affaires : CA P x Q Charges variables : CV Marges/coûts variables CA CV Charges fixes : CF Résultat

23 LE COMPTE DE RÉSULTAT DIFFÉRENTIEL Les trois notions, chiffre d affaire, charges variables et marges sur coûts variable, sont proportionnelles aux quantités. Ainsi sont définis : Taux de charges variables Rapport des charges variables totales sur le chiffre d affaires. TCV = CV / CA Taux de marges sur coûts variables Rapport entre la marge sur coût variable et le chiffre d affaires. TMCV = MCV / CA

24 LE SEUIL DE RENTABILITÉ Le seuil de rentabilité, ou point mort, est égal au chiffre d'affaires minimal que doit réaliser une entreprise pour générer une marge sur coût variable égale au total des charges fixes. Il s'agit donc du seuil de chiffre d'affaires qui génère un résultat nul pour l'entreprise.

25 LE SEUIL DE RENTABILITÉ-ex Charges Produits Montant Chiffre d'affaires Matières premières 200 Salaires de production 250 Charges variables commerciales 80 Charges variables de production 70 Total coût variable : Marge sur coût variable 400 Charges fixes Résultat 180

26 LE SEUIL DE RENTABILITÉ Le taux de marge sur coût variable par rapport au chiffre d'affaires peut se calculer comme suit : Marge sur coût variable / Chiffre d'affaires = 400 / 1000 = 40 %. Dès lors le seuil de rentabilité est obtenu en appliquant la formule suivante : Charges fixes/ Taux de marge = 220 / 40 % = 550.

27 LE SEUIL DE RENTABILITÉ

L ESSENTIEL DE LA COMPTABILITÉ ANALYTIQUE

L ESSENTIEL DE LA COMPTABILITÉ ANALYTIQUE DIDIER LECLÈRE L ESSENTIEL DE LA COMPTABILITÉ ANALYTIQUE Cinquième édition LES ESSENTIELS DE LA FINANCE, 1997, 2001, 2002, 2004, 2011 ISBN : 978-2-212-54964-5 PREMIÈRE PARTIE L analyse des coûts complets

Plus en détail

By Parrain Enseignant chez MGC

By Parrain Enseignant chez MGC COMPTABILITE ANALYTIQUE By Parrain Enseignant chez MGC Plan : Chapitre 1 : Introduction à la comptabilité analytique Chapitre 2 : Valorisation des stocks Chapitre 3 : Les coûts complets : la méthode des

Plus en détail

CHAPITRE 2 Le modèle des centres d'analyse

CHAPITRE 2 Le modèle des centres d'analyse CHAPITRE 2 Le modèle des centres d'analyse La détermination des coûts de revient des produits d'une entreprise nécessite une première phase de modélisation de cette entreprise afin de permettre le rattachement

Plus en détail

Comptabilité analytique

Comptabilité analytique Comptabilité analytique Chapitre 1 : la comptabilité analytique I. Introduction 1 er point : la comparaison entre comptabilité générale et comptabilité analytique. 1 er cas : la comptabilité générale ;

Plus en détail

Cours de contrôle de gestion appliqué à l'assurance. Partie 1. Cours complet, exercices d'application et bibliographie sur www.cours-assurance.

Cours de contrôle de gestion appliqué à l'assurance. Partie 1. Cours complet, exercices d'application et bibliographie sur www.cours-assurance. Cours de contrôle de gestion appliqué à l'assurance Partie 1 Cours complet, exercices d'application et bibliographie sur www.cours-assurance.org Partie 1 : Méthode de calcul des couts d une compagnie d

Plus en détail

A. Le traitement des charges par la comptabilité analytique de gestion

A. Le traitement des charges par la comptabilité analytique de gestion CHAPITRE 1 : Les Coûts Complets Les coûts peuvent être complets ou partiels, selon qu on y incorpore tout ou une partie des charges de la comptabilité générale. Tout au long de ce chapitre nous allons

Plus en détail

Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples

Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples Jean-Christophe Scilien Manel Benzerafa - Alilat Durée : 1h30 Plusieurs réponses correctes possibles Les réponses incorrectes seront sanctionnées

Plus en détail

L ESSENTIEL DE LA COMPTABILITÉ ANALYTIQUE

L ESSENTIEL DE LA COMPTABILITÉ ANALYTIQUE DIDIER LECLÈRE L ESSENTIEL DE LA COMPTABILITÉ ANALYTIQUE Cinquième édition LES ESSENTIELS DE LA FINANCE, 1997, 2001, 2002, 2004, 2011 ISBN : 978-2-212-54964-5 Sommaire Introduction Les objectifs de la

Plus en détail

Les différentes structures de coûts

Les différentes structures de coûts 1 I LES DIFFÉRENTS TYPES DE COÛTS :...3 En fonction du champ d'application :...3 En fonction du contenu :...3 En fonction du moment des calculs :...3 II LES ÉLÉMENTS CONS TITUTIFS DES COÛTS :...3 A) LES

Plus en détail

la méthode du direct costing simple

la méthode du direct costing simple la méthode du direct costing simple Encadré par : Mme El Gnaoui Remerciements Ce présent document qui est notre premier mini-projet de comptabilité analytique est d une importance significative d autant

Plus en détail

Objectifs de la comptabilité analytique

Objectifs de la comptabilité analytique Objectifs de la comptabilité analytique La comptabilité générale a une vision globale sur la production, elle cache des inégalités et ne permet pas de juger la profitabilité des produits, par contre la

Plus en détail

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG)

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) - 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) Objectif(s) : o Méthode d'évaluation des Soldes Intermédiaires de Gestion, o Interprétation des Soldes Intermédiaires de

Plus en détail

Chap 1 : L analyse des charges Le coût direct

Chap 1 : L analyse des charges Le coût direct Chap 1 : L analyse des charges Le coût direct BAC PRO Comptabilité - Terminale Objectifs : Etre capable de Expliquer l utilité d analyser les charges Calculer le coût direct d un produit / activité Dégager

Plus en détail

IV - DETERMINATION DES COUTS

IV - DETERMINATION DES COUTS Cterrier.com 1/6 06/01/2005 Initiation à la gestion Quantitative d une entreprise Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

CHAPITRE 1 Définitions et objectifs de la comptabilité de gestion

CHAPITRE 1 Définitions et objectifs de la comptabilité de gestion CHAPITRE 1 Définitions et objectifs de la comptabilité de gestion La comptabilité générale (ou comptabilité financière) peut se définir comme une saisie de données pour déterminer : une situation active

Plus en détail

3.5 Schéma récapitulatif. Marge ou résultat d exploitation PRIX DE VENTE. Charges directes et indirectes d achat. Coût d achat. Achats.

3.5 Schéma récapitulatif. Marge ou résultat d exploitation PRIX DE VENTE. Charges directes et indirectes d achat. Coût d achat. Achats. LES COÛTS COMPLETS 1 Introduction 2 Les différents types de charges 2.1 Les charges directes 2.2 Les charges indirectes 2.3 Les charges supplétives 2.4 Les charges non-incorporables 2.5 Les charges incorporées

Plus en détail

32 Coûts fixes, coûts variables

32 Coûts fixes, coûts variables cterrier.com 1/14 24/09/2012 32 Coûts fixes, coûts variables Variabilité des charges cterrier cterrier.com 2/14 24/09/2012 32 Coût fixes, coûts variables Concepts clés Définitions Charges fixes : charges

Plus en détail

1 re partie. Introduction et définitions

1 re partie. Introduction et définitions 1 re partie Introduction et définitions 7 Fiche 1 : Définition et objectifs de la comptabilité analytique Définition de la comptabilité analytique La comptabilité analytique est un outil d aide à la prise

Plus en détail

Les différentes catégories de charges

Les différentes catégories de charges Coûts variables - Seuil de rentabilité Les différentes catégories de charges Devant la difficulté à répartir certaines charges dans les coûts, la solution qui peut être retenue est celle des coûts partiels

Plus en détail

LE TRAITEMENT DES CHARGES DANS LES CENTRES D'ANALYSE

LE TRAITEMENT DES CHARGES DANS LES CENTRES D'ANALYSE LE TRAITEMENT DES CHARGES DANS LES CENTRES D'ANALYSE Finalité de la démarche Répartir les charges indirectes dans les centres d'analyse en vue de leur imputation aux coûts. Prérequis Notions de charges

Plus en détail

Ecole Préparatoire en Sciences Economiques, Sciences Commerciales et Sciences de Gestion. Module : Comptabilité Analytique

Ecole Préparatoire en Sciences Economiques, Sciences Commerciales et Sciences de Gestion. Module : Comptabilité Analytique Ecole Préparatoire en Sciences Economiques, Sciences Commerciales et Sciences de Gestion Module : Comptabilité Analytique 2 ème Année Préparatoire Année Universitaire : 2011-2012 Examen 2 ème Semestre

Plus en détail

Analyse des coûts. 1 ère année DUT GEA, 2005/2006 Analyse des coûts

Analyse des coûts. 1 ère année DUT GEA, 2005/2006 Analyse des coûts Analyse des coûts Les techniques de calcul et d analyse des coûts portent le nom de comptabilité analytique ou comptabilité de gestion. Ces deux termes seront utilisés indifféremment dans ce cours. Contrairement

Plus en détail

I. L intérêt d une comptabilité de gestion pour la PME. A. La comptabilité financière et la comptabilité de gestion

I. L intérêt d une comptabilité de gestion pour la PME. A. La comptabilité financière et la comptabilité de gestion Chap. 6 : Analyser les coûts des centres de responsabilité I. L intérêt d une comptabilité de gestion pour la PME A. La comptabilité financière et la comptabilité de gestion 1. La comptabilité financière

Plus en détail

Les calculs fondamentaux pour son entreprise

Les calculs fondamentaux pour son entreprise Les calculs fondamentaux pour son entreprise 1. Seuil de rentabilité et point mort : Définition et calcul Seuil de Rentabilité et Point Mort sont deux facettes d un même concept. Petite-entreprise. net

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA COMPTABILITE ANALYTIQUE

OBJECTIFS DE LA COMPTABILITE ANALYTIQUE OBJECTIFS DE LA COMPTABILITE ANALYTIQUE La compta générale a une vision globale sur la production, elle cache des inégalités et ne permet pas de juger la profitabilité des produits, par contre la comptabilité

Plus en détail

LE CALCUL DES COÛTS COMPLETS DANS UNE ENTREPRISE COMMERCIALE

LE CALCUL DES COÛTS COMPLETS DANS UNE ENTREPRISE COMMERCIALE LE CALCUL DES COÛTS COMPLETS DANS UNE ENTREPRISE COMMERCIALE METHODOLOGIE : ETAPE 1 : DISTINGUER LES CHARGES DIRECTES ET INDIRECTES CHARGE DIRECTE = charge qui concerne un seul produit et qui peut donc

Plus en détail

L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI

L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI COMPTABILITÉ DE GESTION Méthode du coût variable Cas n 1 : une association décide de faire un voyage. La compagnie d autocars demande 400 par car quel que soit le

Plus en détail

PROGRAMME DU COURS. La comptabilité analytique sert à décrire les flux internes à l'entreprise

PROGRAMME DU COURS. La comptabilité analytique sert à décrire les flux internes à l'entreprise Mr ANDALOUS Azeddine Professeur en Comptabilité Analytique PROGRAMME DU COURS INTRODUCTION LES COUTS LES CHARGES INCORPORABLES LA FORMATION DES COUTS LES CHRAGES DIRECTES ET INDIRECTES LE COUT D ACHAT

Plus en détail

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation)

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Fit for Business (PME)? Pour plus de détails sur les cycles de formation PME et sur les businesstools, aller sous www.banquecoop.ch/business

Plus en détail

- 02 - LE TRAITEMENT DES CHARGES EN COMPTABILITE DE GESTION

- 02 - LE TRAITEMENT DES CHARGES EN COMPTABILITE DE GESTION - 02 - LE TRAITEMENT DES CHARGES EN COMPTABILITE DE GESTION Objectif(s) : o Classification des charges : Charges incorporables, Charges non incorporables, Charges supplétives, Charges retraitées. Pré requis

Plus en détail

HIGHTECH Contrôle de gestion et tableau de bord Pr. Rabhi Décembre 2012

HIGHTECH Contrôle de gestion et tableau de bord Pr. Rabhi Décembre 2012 HIGHTECH Contrôle de gestion et tableau de bord Pr. Rabhi Décembre 2012 1. Les mots clés du contrôle de gestion? Définition proposée par l Association Nationale des Contrôleurs de Gestion : «Le contrôleur

Plus en détail

- 09 - RAPPROCHEMENT des RESULTATS de la COMPTABILITE FINANCIERE et de la COMPTABILITE de GESTION

- 09 - RAPPROCHEMENT des RESULTATS de la COMPTABILITE FINANCIERE et de la COMPTABILITE de GESTION - 09 - RAPPROCHEMENT des RESULTATS de la COMPTABILITE FINANCIERE et de la COMPTABILITE de GESTION Objectif(s) : o Modalités du rapprochement des résultats des deux comptabilités : comptabilité financière,

Plus en détail

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS. Les coûts successifs dans une activité industrielle. Cas de synthèse sur la méthode des coûts complets.

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS. Les coûts successifs dans une activité industrielle. Cas de synthèse sur la méthode des coûts complets. LA METHODE DES COÛTS COMPLETS Objectif(s) : o Pré requis : o Modalités : o Les coûts successifs dans une activité industrielle. Les principes de la comptabilité de gestion. Cas de synthèse sur la méthode

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT SIG CAF RATIOS SEUIL DE RENTABILITE BILAN COMPTABLE. Bilan Financier RATIOS. Structure financière

COMPTE DE RESULTAT SIG CAF RATIOS SEUIL DE RENTABILITE BILAN COMPTABLE. Bilan Financier RATIOS. Structure financière ORGANISATION DE L ANALYSE FINANCIERE L analyse financière est l'étude de l'activité, de la rentabilité et du Financement de l entreprise : Soit a posteriori (données historiques et présentes) Soit a priori

Plus en détail

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS LA METHODE DES COÛTS COMPLETS I. POURQUOI DISTINGUER LES CHARGES DIRECTES ET LES? Soit le processus de production simplifié d une entreprise industrielle (absence de stocks) Pour calculer les coûts de

Plus en détail

Travail à faire. 2. Construire le compte de surplus réel (formation et répartition) pour N. Que peut-on en déduire?

Travail à faire. 2. Construire le compte de surplus réel (formation et répartition) pour N. Que peut-on en déduire? Cas NACRAY S.A. La société anonyme NACRAY a été créée, il y a plus de vingt ans, par un entrepreneur qui venait de déposer un brevet pour un nouveau type de mobilier de rangement, destiné aussi bien aux

Plus en détail

CAS DE COMPTABILITE D ACTIVITES EUROTOP méthode ABC classique

CAS DE COMPTABILITE D ACTIVITES EUROTOP méthode ABC classique Version 2015/2016 CAS DE COMPTABILITE D ACTIVITES EUROTOP méthode ABC classique Auteur : Stéphane TREBUCQ* *IAE de Bordeaux, Professeur des Universités Ce cas peut être résolu à l aide du logiciel de comptabilité

Plus en détail

Chapitre I :Seuil de rentabilité. Encadré par: Dr. HOURIA ZAAM

Chapitre I :Seuil de rentabilité. Encadré par: Dr. HOURIA ZAAM Chapitre I :Seuil de rentabilité Encadré par: Dr. HOURIA ZAAM PLA N I- Introduction II- Charges 1- Charges variables 2- Charges fixes 3- Charges mixtes III- Le compte de résultat différentiel IV- Seuil

Plus en détail

C O M P T A B I L I T E A N A L Y T I Q U E D E X P L O I T A T I O N

C O M P T A B I L I T E A N A L Y T I Q U E D E X P L O I T A T I O N Lamine LAKHOUA Lic. ès Sciences Commerciales et Industrielles C O M P T A B I L I T E A N A L Y T I Q U E D E X P L O I T A T I O N Maturité Suisse I M P O R T A N T Ce document est un support de cours.

Plus en détail

Coûts Fixes Coûts Variables. Cherchez l erreurl

Coûts Fixes Coûts Variables. Cherchez l erreurl Coûts Fixes Coûts Variables Cherchez l erreurl Comment valoriser le calcul des Le calcul du coût t complet ne permet pas de répondre r à certaines questions permettant la prise de décisions. coûts? Étapes

Plus en détail

Maîtriser vos coûts pour mieux calculer vos prix

Maîtriser vos coûts pour mieux calculer vos prix Maîtriser vos coûts pour mieux calculer vos prix Centre de Gestion Agréé de la Martinique Séminaire du 22 juin 2010 Intervenante : Marie CONSTANT 1 ère partie Calculer son Coût de revient Plan Pourquoi

Plus en détail

Les stocks. Notions de cours. 5 e Partie : Les informations financières

Les stocks. Notions de cours. 5 e Partie : Les informations financières 1 Les stocks A - La gestion des stocks Elle a pour objectif de minimiser le coût de stockage. Il existe plusieurs niveaux de stock : Notions de cours - Stock maximum : niveau de stock ne pouvant pas être

Plus en détail

PASSAGE DE LA COMPTABILITE GENERALE A ANALYTIQUE

PASSAGE DE LA COMPTABILITE GENERALE A ANALYTIQUE PASSAGE DE LA COMPTABILITE GENERALE A ANALYTIQUE Chantal Jaquet, Renata Guido, David Oberson, Didier Wicht Séminaire de Sierre 2003 INTRODUCTION Comptabilité générale Enregistre tous les flux relatifs

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/5 Durée : 6 heures Série : G SESSION 2010 CLASSES DE TERMINALE TECHNIQUE COMPTABLE

CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/5 Durée : 6 heures Série : G SESSION 2010 CLASSES DE TERMINALE TECHNIQUE COMPTABLE CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/5 10 T CGS 10 01 Durée : 6 heures SESSION 2010 TECHNIQUE COMPTABLE DOSSIER 1 : COMPTABILITE ANALYTIQUE (06 points) EXERCICE 1 COUTS COMPLETS L entreprise «ABC» fabrique des

Plus en détail

Enseignement secondaire technique

Enseignement secondaire technique Enseignement secondaire technique Régime technique Division de la formation administrative et commerciale Cycle supérieur Section gestion Comptabilité Classe de 13CG Nombre de leçons: 3.0 Nombre minimal

Plus en détail

Exercices de Gestion en vidéo - BTS MUC & BTS NRC. Liste des tableaux. (Consultez également «Liste des formules»)

Exercices de Gestion en vidéo - BTS MUC & BTS NRC. Liste des tableaux. (Consultez également «Liste des formules») Liste des tableaux (Consultez également «Liste des formules») Table des matières Le bilan comptable... 2 Le bilan fonctionnel... 3 Le compte de résultat... 4 Les soldes intermédiaires de gestion (SIG)...

Plus en détail

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS COURS DE COMPTABILITE ANALYTIQUE SEMESTRE 2 DUT TC CHAPITRE 5 LA METHODE DES COÛTS COMPLETS CORINNE ZAMBOTTO - COURS DE COMPTABILITE ANALYTIQUE IUT SENART-FONTAINEBLEAU 1 I. POURQUOI DISTINGUER LES CHARGES

Plus en détail

LMD. Expertise comptable COLLECTION. Le meilleur. du DSCG 3 Management et contrôle de gestion. Larry Bensimhon Christophe Torset.

LMD. Expertise comptable COLLECTION. Le meilleur. du DSCG 3 Management et contrôle de gestion. Larry Bensimhon Christophe Torset. LMD COLLECTION Expertise comptable Le meilleur du DSCG 3 Management et contrôle de gestion e 3 ÉDITION Larry Bensimhon Christophe Torset Sup FOUCHER 550 g éq. CO 2 «Le photocopillage, c est l usage abusif

Plus en détail

Les soldes intermédiaires de gestion

Les soldes intermédiaires de gestion Les soldes intermédiaires de gestion Fiche 1 Objectifs Savoir définir, calculer et interpréter les soldes intermédiaires de gestion. Connaître les principaux retraitements des SIG. Pré-requis Notions sur

Plus en détail

Entreprise MEREGO. Objet : commentaire sur l évolution des coûts et résultats sur les lecteurs de D.V.D. NOTE INTERNE

Entreprise MEREGO. Objet : commentaire sur l évolution des coûts et résultats sur les lecteurs de D.V.D. NOTE INTERNE Entreprise MEREGO De : GOLO Cécilia Comptable P.J. : coûts de revient et résultats analytiques A : Directeur Service de la comptabilité de gestion Date : 28/05/10 Objet : commentaire sur l évolution des

Plus en détail

RAPPORT D'EVALUATION Exemple

RAPPORT D'EVALUATION Exemple RAPPORT D'EVALUATION Exemple Rapport d'évaluation 2/7 Nous souhaitons attirer l'attention sur le fait que les informations contenus dans ce rapport (chiffres, tableaux, hypothèses) ont été élaborées à

Plus en détail

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Commission Consultative Spéciale Alimentation CCE 2005-822 JPT/NB 12 septembre 2005 Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Le présent document

Plus en détail

LES COUTS PARTIELS...

LES COUTS PARTIELS... Sommaire LES COUTS PARTIELS... 2 EXERCICE 1... 2 EXERCICE 2... 2 EXERCICE 3... 2 EXERCICE 4... 3 EXERCICE 5... 3 LES COUTS COMPLETS... 5 EXERCICE 1... 5 EXERCICE 2... 6 EXERCICE 3... 7 EXERCICE 4... 10

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

COMPTABILITE ANALYTIQUE

COMPTABILITE ANALYTIQUE COMPTABILITE ANALYTIQUE INTRODUCTION GENERALE La comptabilité générale est historiquement la première composante des systèmes d information de gestion apparue dans les organisations. Cependant cette discipline

Plus en détail

COLLEGE. Réunion du jeudi 16 janvier 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 8 - LES STOCKS

COLLEGE. Réunion du jeudi 16 janvier 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 8 - LES STOCKS COLLEGE Réunion du jeudi 16 janvier 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 8 - LES STOCKS 2/14 NORME N 8 LES STOCKS NORME N 8 LES STOCKS SOMMAIRE 3/14 EXPOSÉ DES MOTIFS...

Plus en détail

sécurité des deux entreprises ;

sécurité des deux entreprises ; Chapitre 6 L analyse de la rentabilité 1 Exercice 06. 6.05 Levier d exploitation d Les sociétés et sont dans le même secteur d'activité (le textile), ont le même chiffre d'affaires, réalisent le même résultat,

Plus en détail

CALCULS COMMERCIAUX Chapitre 5 Analyser un compte de résultat

CALCULS COMMERCIAUX Chapitre 5 Analyser un compte de résultat CALCULS COMMERCIAUX Chapitre 5 Analyser un compte de résultat Le compte de résultat est un document comptable qui permet de savoir si les recettes de l entreprise (les produits) ont permis de faire face

Plus en détail

Enseignement secondaire technique

Enseignement secondaire technique Enseignement secondaire technique Régime technique Division de la formation administrative et commerciale Cycle moyen Comptabilité Classe de 11CM Nombre de leçons: 3.0 Nombre minimal de devoirs: 2 devoirs

Plus en détail

Master 1 Droit et Management

Master 1 Droit et Management Master 1 Droit et Management Cours de Management Financier 24 h CM MCC : écrit terminal de 2 h Enseignant : Jean-Marc Bascourret Management Financier Objectif : appréhender et maîtriser les principales

Plus en détail

Valeur ajoutée produite + + Subventions d'exploitation + 74 - Impôts et taxes et versements assimilés - 63 - Charges de personnel

Valeur ajoutée produite + + Subventions d'exploitation + 74 - Impôts et taxes et versements assimilés - 63 - Charges de personnel Analyse de la formation du résultat : le tableau des soldes intermédiaires de gestion 1- Principe et hiérarchie des soldes Pour mieux comprendre la formation du résultat de l'exercice, des résultats partiels

Plus en détail

ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT Le bilan fonctionnel : bilan simplifié Le bilan fonctionnel est un bilan dans lequel les ressources et les emplois sont classés par fonction (fonctions financement,

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

Table des cas d entreprise et enquêtes. Avant-propos Nos choix d adaptation Visite guidée La 4 e édition Remerciements

Table des cas d entreprise et enquêtes. Avant-propos Nos choix d adaptation Visite guidée La 4 e édition Remerciements Table des matières Table des cas d entreprise et enquêtes Avant-propos Nos choix d adaptation Visite guidée La 4 e édition Remerciements xiii xiii xiv xv xv Première partie Les fondements de la comptabilité

Plus en détail

COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION

COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION CENTRE LORRAIN DE GESTION Des Métiers et Professions Indépendantes COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION Siège : 1, Avenue Foch 57000 METZ Tel : 03.87.74.20.51 - Fax : 03.87.36.52.73 * Site Internet : www.cglor.fr

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE Activités Compétences techniques Compétences en organisation Compétences en communication 4.1. Assurer la veille nécessaire au traitement

Plus en détail

BTS/CGO P7 ANALYSES GESTION Année 2010-2011

BTS/CGO P7 ANALYSES GESTION Année 2010-2011 BTS/CGO P7 ANALYSES GESTION Année 2010-2011 TS1 CGO-2 heures Devoir N 4 28 mars 2011 Aucun document autorisé Calculatrice autorisée L'entreprise CARTEX, fabrique et commercialise des emballages en carton

Plus en détail

s CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/6 Durée : 6 heures Série : G SESSION 2005 CLASSES TERMINALES TECHNIQUE COMPTABLE

s CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/6 Durée : 6 heures Série : G SESSION 2005 CLASSES TERMINALES TECHNIQUE COMPTABLE s CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/6 05 T CGS 11 01 Durée : 6 heures SESSION 2005 TECHNIQUE COMPTABLE DOSSIER I COÛTS COMPLETS La «ZIGAO S.A» fabrique deux produits finis PF 1 et PF 2 à partir de l acier

Plus en détail

Norme Comptable Relative aux Stocks NC:04

Norme Comptable Relative aux Stocks NC:04 Norme Comptable Relative aux Stocks NC:04 Objectif 01. Lorsque l activité de l entreprise implique la détention de stocks, ceux-ci constituent généralement une part importante de ses actifs. Il est nécessaire

Plus en détail

DEFINTIONS ET FORMULES

DEFINTIONS ET FORMULES DEFINTIONS ET FORMULES Comptabilité financière (I) BILAN COMPTABLE : Photographie à un moment t de la situation financière. tableau à 2 colonnes : Actif (emploi des ressources disponibles) et Passif (ressources,

Plus en détail

Comptes de charges (Classe 6)

Comptes de charges (Classe 6) Comptes de charges (Classe 6) Les charges d exploitation normale et courante sont enregistrées sous les comptes 60 «Achats», 61/62 «Autres charges externes», 63 «Impôts, taxes et versements assimilés»,

Plus en détail

Méthodes des coûts complets : La comptabilité analytique d Exploitation. Préparé par : Mr Larbi TAMNINE, professeur agrégé d Economie et Gestion

Méthodes des coûts complets : La comptabilité analytique d Exploitation. Préparé par : Mr Larbi TAMNINE, professeur agrégé d Economie et Gestion Méthodes des coûts complets : La comptabilité analytique d Exploitation Préparé par : Mr Larbi TAMNINE, professeur agrégé d Economie et Gestion Important : Chers lectures, n hésitez pas à m envoyer vos

Plus en détail

Leçon n 8 : méthodologie de mise en œuvre de la comptabilité par activité

Leçon n 8 : méthodologie de mise en œuvre de la comptabilité par activité Leçon n 8 : méthodologie de mise en œuvre de la comptabilité par activité 1 PLAN DE LA LEÇON : 1.La comptabilité par activité : méthodologie de mise en œuvre... 2 1.Le recensement et la définition des

Plus en détail

Déterminer le seuil de rentabilité de votre entreprise. Animé par : Christophe Le Meut, expert-comptable In Extenso Rennes

Déterminer le seuil de rentabilité de votre entreprise. Animé par : Christophe Le Meut, expert-comptable In Extenso Rennes Déterminer le seuil de rentabilité Animé par : Christophe Le Meut, expert-comptable In Extenso Rennes Qu est ce que le seuil de rentabilité? Il s agit du niveau d activité (chiffre d affaires) pour lequel

Plus en détail

Exercice et solution 7C.6 Modèle de calcul de coûts

Exercice et solution 7C.6 Modèle de calcul de coûts Exercice et solution 7C.6 Modèle de calcul de coûts Ventilation ltée assemble des ventilateurs depuis une vingtaine d années. À l origine, l entreprise ne fabriquait qu une seule gamme de produits, dite

Plus en détail

gestion Sujet Durée : 2 heures. Aucun document n est autorisé. Calculatrices autorisées.

gestion Sujet Durée : 2 heures. Aucun document n est autorisé. Calculatrices autorisées. GESTION Durée : 2 heures. Consignes Aucun document n est autorisé. Calculatrices autorisées. LA MEUNERIE D ARVOR La Meunerie d Arvor est une entreprise artisanale créée en 1994. La qualité de ses produits

Plus en détail

PRESENTATION de la COMPTABILITE ANALYTIQUE

PRESENTATION de la COMPTABILITE ANALYTIQUE PRESENTATION de la COMPTABILITE ANALYTIQUE ou COMPTABILITE de GESTION Objectif(s) : o Découverte de la Comptabilité de gestion, o Présentation d'une terminologie. Pré requis : o Les charges de la comptabilité

Plus en détail

Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion. Année Universitaire: 2011-2012. L3 Economie et gestion

Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion. Année Universitaire: 2011-2012. L3 Economie et gestion Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion Année Universitaire: 2011-2012 L3 Economie et gestion 1 SEANCE 1 Introduction : Comptabilité de gestion : historique, définitions

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE AU CONCOURS INTERNATIONAL D ENTREE AU CYCLE DESS-A

PROGRAMME DETAILLE AU CONCOURS INTERNATIONAL D ENTREE AU CYCLE DESS-A PROGRAMME DETAILLE AU CONCOURS INTERNATIONAL D ENTREE AU CYCLE DESS-A A/- EPREUVE DE CULTURE GENERALE ET FRANÇAIS 1- Les problèmes du monde contemporain 2- Les grands courants de la pensée moderne 3- Exercice

Plus en détail

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce Année Universitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Année Etudes Supérieures Commerciales & Sciences Comptables DECISIONS FINANCIERES Note de cours N 2

Plus en détail

- 11 - LE SEUIL DE RENTABILITE. Principes de détermination du seuil de rentabilité.

- 11 - LE SEUIL DE RENTABILITE. Principes de détermination du seuil de rentabilité. - 11 - LE SEUIL DE RENTABILITE Objectif(s) : o Pré requis : o o Modalités : o o o o Principes de détermination du seuil de rentabilité. Méthode des coûts variables, Représentation linéaire. Principes,

Plus en détail

CHAPITRE 5 LES COUTS A BASE D'ACTIVITES

CHAPITRE 5 LES COUTS A BASE D'ACTIVITES CHAPITRE 5 LES COUTS A BASE D'ACTIVITES La méthode des coûts à base d'activités, ou comptabilité d'activités, en anglais ABC (Activity Based Costing), a pour objectif de mieux rattacher le coût des ressources

Plus en détail

SI7. Intégration et adaptation d'un service. Chapitre 2 : Charges directes Et charges indirectes

SI7. Intégration et adaptation d'un service. Chapitre 2 : Charges directes Et charges indirectes SI7 BTS Services Informatiques aux Organisations 2 nde année Intégration et adaptation d'un service Objectifs : Chapitre 2 : Charges directes Et charges indirectes Comprendre les processus de détermination

Plus en détail

CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit

CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit PCI -TD _ Centres Resp et Profit_Correction CAS.doc 1 / 28 CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit INTRODUCTION SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 1 NOTIONS

Plus en détail

Comptabilité analytique

Comptabilité analytique Comptabilité analytique Préparation à l'accession au niveau 2+ Métier comptabilité / commerce Angelo TERRANOVA Janvier 2008 MINISTERE DE LA REGION WALLONNE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DE LA FORMATION

Plus en détail

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS Page : 1 / 19 Gestion des immobilisations et des investissements. 1. CAS DE SYNTHESE... 3 1.1. CALCUL DE RENTABILITE D IMMOBILISATIONS ACQUISES... 3 1.2.

Plus en détail

COMPRENDRE & INTERPRETER UN BILAN & UN COMPTE DE RESULTAT

COMPRENDRE & INTERPRETER UN BILAN & UN COMPTE DE RESULTAT GEST 01 COMPRENDRE & INTERPRETER UN BILAN & UN COMPTE DE RESULTAT Durée : 14 heures 990 HT / jour Dates : à définir en 2012 Comprendre la logique du compte de bilan et du compte de résultat Identifier

Plus en détail

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel)

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Tableau 1 Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Avant de se lancer dans une activité génératrice de revenu, le porteur de projet doit, au préalable, s assurer que son projet est viable afin

Plus en détail

Méthode traditionnelle d analyse des coûts : Le Seuil de Rentabilité

Méthode traditionnelle d analyse des coûts : Le Seuil de Rentabilité Méthode traditionnelle d analyse des coûts : Le Seuil de Rentabilité INTRODUCTION 1) NOTION DE BASE 2) IMPORTANCE DU SEUIL DE RENTABILITÉ POUR L ENTREPRISE 3) PARAMÈTRES DE CALCUL 4) QUELQUES UTILISATIONS

Plus en détail

(Attention : il peut y avoir un calcul du type «Qté C.U.» mais le montant est affecté sans difficulté, sans arbitraire, à un coût déterminé.

(Attention : il peut y avoir un calcul du type «Qté C.U.» mais le montant est affecté sans difficulté, sans arbitraire, à un coût déterminé. 1 / 5 Chap. 2 : Le calcul des coûts (complets constatés) par la méthode des centres d analyse 1 re partie : Les fondements de la méthode des centres d analyse Cf. Chap.1 Applications 1 et 2 : Les achats

Plus en détail

financière 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université

financière 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université Analyse financière 215/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université Dans la même collection Auto-entrepreneur Droit de l immobilier Droit des sociétés Droit du travail Droit du Web 2. Fiscalité La

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

Déterminer le seuil de rentabilité de votre entreprise

Déterminer le seuil de rentabilité de votre entreprise 14-15 octobre 2010 - Parc Expo RENNES Aéroport - Bruz Déterminer le seuil de rentabilité de votre entreprise Animé par : Yvon SAINTILAN, Expert-Comptable Cabinet SAINTILAN à Quéven 1. Définition : ou point

Plus en détail

: «coûts complets et seuil de rentabilité

: «coûts complets et seuil de rentabilité : «coûts complets et seuil de rentabilité L entreprise GAILLAC est une entreprise industrielle qui réalise deux types de coffres de sécurité en acier : Le modèle BASICAL et le modèle LUXUAL. Elle commercialise

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/6 Durée : 6 heures Série : G SESSION 2004 CLASSES DE TERMINALE

CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/6 Durée : 6 heures Série : G SESSION 2004 CLASSES DE TERMINALE CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/6 Durée : 6 heures Série : G SESSION 2004 T E C H N I Q U E C O M P T A B L E DOSSIER I : COMPTABILITE ANALYTIQUE La société K fabrique deux produits P 1 et P 2 et un sous

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

Les soldes intermédiaires de gestion et la capacité d'autofinancement

Les soldes intermédiaires de gestion et la capacité d'autofinancement Chapitre 17 Les soldes intermédiaires de gestion et la capacité d'autofinancement Introduction L'objectif de ce chapitre est de faire comprendre aux élèves qu'une analyse pertinente du compte de résultat

Plus en détail

NORME IAS 02 STOCKS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009

NORME IAS 02 STOCKS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 NORME IAS 02 STOCKS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 02 : STOCKS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit de la norme...3 1.1.2. Le champ d application

Plus en détail