DE BIENVENUE GUIDE. Banques Alimentaires. Ensemble, aidons l homme à se restaurer BANQUE ALIMENTAIRE EURE ET LOIR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DE BIENVENUE GUIDE. Banques Alimentaires. Ensemble, aidons l homme à se restaurer BANQUE ALIMENTAIRE EURE ET LOIR"

Transcription

1 GUIDE DE BIENVENUE Banques Alimentaires Ensemble, aidons l homme à se restaurer BANQUE ALIMENTAIRE EURE ET LOIR

2 sommaire Le réseau/ma BA Militer Agir au quotidien Agir en équipe S engager S informer, se former (se) manifester! p.6/7 p.4/5 p.8/9 p.10/11 p.14/15 p.12/ Guide de bienvenue Laure Neveu bénévole depuis 2009

3 édito Banques Alimentaires par Alain Seugé, président des Banques Alimentaires Bienvenue! Bienvenue à vous qui envisagez ou avez peutêtre déjà fait le choix de rejoindre les BA! Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous, au cœur d une immense chaîne de solidarité dont vous découvrirez très vite que nous n existons pas sans elle. Pas de Banques Alimentaires sans donateurs bien sûr. Pas de Banques Alimentaires sans les associations qui accompagnent les plus démunis. Pas de réseau non plus sans le tissu quotidien de dialogues et d échanges qui nous permet de fonctionner gratuitement. Pas de réseau enfi n sans cette conviction profonde que nous partageons : l aide alimentaire n a de sens que si elle contribue à l insertion des personnes démunies. C est d ailleurs la raison pour laquelle nous avons fait de l équilibre et de la qualité nutritionnelle une de nos grandes priorités ces dernières années. Et vous constaterez vous-même à quel point c est un engagement, une exigence et un souci quotidiens pour chacun aux Banques Alimentaires. Quelles que soient vos compétences, votre expérience professionnelle, votre disponibilité, n hésitez pas, chacun peut trouver sa place aux Banques Alimentaires. Car c est bien dans les repas que nous trouvons l énergie mais aussi la convivialité et le plaisir qui nous font aimer la vie.

4 Le réseau La Fédération française des Banques Alimentaires Les Banques Alimentaires sont nées en 1984, face à la montée de la pauvreté, sur l idée originale de récolter gratuitement, à l adresse exclusive des plus démunis, les denrées perdues pour les circuits classiques de commercialisation. Notre seconde originalité réside dans le fait que nous n existons pas sans les associations qui redistribuent ces denrées aux personnes démunies qu elles accompagnent. 1 Une immense chaîne de solidarité 4 sources d approvisionnement Guide de bienvenue 37 % de produits industriels fi nancés par l Union européenne et l Etat, traités par la Fédération 14 % de dons particuliers lors de la collecte nationale annuelle en grandes surfaces, le dernier week-end de novembre 28 % de produits frais, récoltés par chaque BA auprès de la Grande Distribution (GMS) 21 % de dons des industriels, traités soit nationalement, soit localement 2 79 Banques Alimentaires animées par bénévoles et 400 salariés associations partenaires 32 % appartiennent à un réseau caritatif national (1) 22 % sont des CCAS (2) 46 % sont indépendantes (chiffres 2009) (1) Réseau caritatif national : Croix Rouge, Secours catholique (2) CCAS : Centres Communaux d Action Sociale

5 BA Ma Banques Alimentaires La Banque Alimentaire de l'eure et LOIR département(s) 28 Toute une entreprise! - nombre de bénévoles : 6 - nombre de salariés : 4 - surface de l entrepôt : 600 m2 - nombre d associations et CCAS partenaires : - nombre de personnes accueillies : Toute petite histoire date de création : 1987 Avant tout acteur local de la lutte contre l exclusion, une Banque Alimentaire œuvre avec ses partenaires, associations et CCAS, dans un esprit de don, de partage et de gratuité, au service de l insertion des plus démunis. Comme toutes les organisations gérant des denrées alimentaires, une BA est soumise à des réglementations et tout particulièrement en matière d hygiène et de sécurité alimentaire ainsi que de sécurité au travail. Elle est équipée de matériel professionnel. Ses charges de fonctionnement (salaire, loyer, électricité, carburants ) et d investissements (camions, chambres froides, engins de manutention ) sont couvertes par des subventions, des dons et la participation de solidarité versée par les partenaires associatifs.

6 Militer! «Ensemble, aidons l homme à se restaurer», voilà la mission des Banques Alimentaires, voilà la grande cause que nous soutenons ensemble, et à laquelle nous vous invitons à contribuer vous aussi, avec nous! Guide de bienvenue personnes soutenues L équivalent de 176 millions de repas, soit tonnes de denrées alimentaires collectées personnes accueillies dans 968 ateliers cuisine initiés et soutenus par les BA «Ensemble», Banques Alimentaires, fournisseurs et associations, chacun à notre niveau, nous agissons en réseau pour fournir une alimentation de qualité aux personnes en situation de précarité. Nous continuons tous les jours à inventer ce réseau ensemble en partageant ou mutualisant de plus en plus nos données, nos formations, nos moyens logistiques. Nous le faisons entre BA locales bien sûr, mais aussi avec nos associations partenaires, voire d autres associations caritatives. «Aidons l homme à se restaurer», les Banques Alimentaires sont nées de la volonté de «restaurer» au sens premier du mot : fournir une aide alimentaire aux plus démunis, en collectant des produits qui, sans leur action, seraient perdus. Mais nous avons beaucoup développé au sein de notre réseau le second sens du terme : se restaurer humainement, socialement. Car l alimentation de qualité est créatrice de lien à travers le partage, le plaisir et la convivialité.

7 Banques Alimentaires Luttons contre l exclusion par la qualité de l alimentation! Les Banques Alimentaires sont convaincues que l alimentation, prise dans ses aspects nutritionnels et culturels, est un facteur déterminant pour accompagner les plus démunis vers l insertion sociale. C est pourquoi nous avons élaboré des conventions de partenariat alimentaire avec nos associations partenaires pour les soutenir et les encourager dans ce sens. Nous avons ainsi conçu de nombreux outils pour promouvoir l équilibre nutritionnel et l alimentation créatrice de lien : les cuisinettes mobiles pour initier des ateliers cuisines, mais aussi toute une série de fi ches nutrition, recettes Refusons le gaspillage! Les Banques Alimentaires sont fondées sur cette idée, très pionnière en 1984, de récolter les denrées retirées des linéaires car trop proches des dates limites de consommation, ou détruites pour des raisons techniques ou commerciales alors qu elles sont parfaitement consommables. Ce fonctionnement est d une étonnante modernité à l heure du Grenelle de l environnement (lois 1, 2 et 3) et des questionnements récurrents de notre civilisation sur sa (sur)consommation. Une cause européenne Les Banques Alimentaires françaises sont fi ères d avoir montré la voie à toutes les Banques Alimentaires européennes qui, aujourd hui, distribuent gratuitement chaque année tonnes de denrées alimentaires, l équivalent de 720 millions d euros, pour nourrir au travers de associations et centres sociaux, 4,7 millions de personnes en diffi culté.

8 Agir au quotidien Marie-Francine Garreau bénévole depuis Guide de bienvenue La qualité BA - privilégier les denrées qui permettent une alimentation diversifi ée et équilibrée - participer à la lutte contre le gaspillage 1 Prospecter et collecter sans acheter Les Banques Alimentaires collectent auprès de plusieurs sources : L Union européenne, via le programme européen d aide aux plus démunis (PEAD) ; L Etat, via le programme national d aide alimentaire (PNAA) La grande distribution, via la récolte quotidienne de produits consommables retirés des linéaires avant la date limite de consommation (produits frais essentiellement) ; L industrie agroalimentaire, via la collecte de produits consommables non vendus ou ayant un défaut d emballage ou d étiquetage par exemple ; Les particuliers, via la collecte nationale du dernier week-end de novembre ou la collecte locale de printemps, pour les produits non périssables.

9 Banques Alimentaires 2 Transporter, T trier, stocker Les Banques Alimentaires collectent, trient et stockent les denrées. Elles sont équipées de matériel professionnel : véhicules frigorifi ques, chambres froides... L un au moins de ses collaborateurs a le statut de responsable de l hygiène et de la sécurité alimentaire (rhysa), obtenu suite à une formation agréée par l administration sanitaire. La qualité BA - dans le respect de la réglementation, notamment en matière d hygiène et de sécurité alimentaire 3 Remettre ces denrées aux associations et CCAS Les produits sont ensuite redistribués dans le département ou la région à des associations locales en contact avec les plus démunis. Cet engagement est concrétisé par la convention de partenariat alimentaire. Il vise également à : encourager les partenaires des BA à développer un accompagnement social, assurer des actions d appui auprès des partenaires (formations, échange de pratiques, fourniture d outils ). La qualité BA - de manière équitable - dans le cadre d un engagement réciproque et durable 4 S investir dans la lutte contre l exclusion Les Banques Alimentaires sont à l interface du politique, de l économique et du social. Nous agissons en partenariat avec une grande diversité d intervenants publics et privés, et nous devenons ainsi un acteur local inséré dans le réseau qui se mobilise contre l exclusion et avec les personnes en situation précaire. La qualité BA - un engagement partagé avec l ensemble des autres intervenants

10 Agir en équipe L organisation-type d une Banque Alimentaire Conseil d administration (bénévoles et associations partenaires) Guide de bienvenue Président Vice- Président Trésorier Secrétaire du conseil d administration Ressources alimentaires Responsable Prospecteur IAA* et GMS* Gestionnaire d entrepôt Trieur/distributeur de produits frais Préparateur de commandes Opérateur de gestion entrées-sorties Magasinier/ manutentionnaire Chauffeur Partenariats associatifs Chargé de relations avec les structures partenaires Responsable distribution Responsable ateliers cuisine Formateur/ animateur ateliers cuisine Rhysa Responsable hygiène et sécurité alimentaire Assistant hygiène et sécurité alimentaire *IAA : industrie agroalimentaire / GMS : grandes et moyennes surfaces

11 Banques Alimentaires Marlène Beck bénévole depuis 1996 Engagement bénévole : Métiers transverses Responsable comptabilité Responsable RH Responsable informatique Responsable communication (interne/externe) Analyste de gestion Assistant administratif Toutes ces fonctions nécessitent une présence à la BA de une ou plusieurs demi-journées par semaine. Salariés avec et parmi nous : 400 salariés travaillent parmi nous aux Banques Alimentaires, dont 55 % au titre de l insertion, dans une démarche militante de retour à l emploi. Se former : Pour une meilleure adaptation au fonctionnement de la Banque Alimentaire, des formations techniques appropriées, conçues par la Fédération française des Banques Alimentaires, sont organisées chaque année. Voir page 14.

12 S engager! Quel que soit l organisme où l on travaille, et que l on y soit bénévole ou salarié, on s engage toujours à respecter les règles propres au lieu. Les Banques Alimentaires ne font pas exception. Y entrer, c est s engager à une certaine éthique : Guide de bienvenue Le respect et la solidarité envers les personnes, au sein de la Banque Alimentaire, comme des associations partenaires et leurs bénéfi ciaires. La neutralité et la tolérance, car la Banque Alimentaire est une association loi de 1901, apolitique et aconfessionnelle. La présence régulière, la ponctualité et la fiabilité. Les tâches à la Banque Alimentaire, et les jours et heures choisis par le bénévole sont consignés sur un document d engagement (un contrat de travail pour le salarié). Des personnes démunies comptent sur notre aide. Nous devons donc pouvoir compter sur la ponctualité de tous les collaborateurs. L esprit d équipe et la convivialité. Bienvenus partout, ils sont déterminants dans le cadre d une association qui fonctionne à 90 % sur du bénévolat. Une honnêteté scrupuleuse. Chacun s engage à ne pas prélever de son propre chef des produits pour son usage personnel et, a fortiori, pour celui de tierces personnes.

13 Banques Alimentaires Jacques Belin bénévole depuis 2008 Paroles de bénévoles Des bénéfi ces aussi! Un bénévole donne de son temps, souvent sans compter. Ma récompense, c est de créer des liens d amitié forts avec d autres bénévoles.» Par ailleurs : Le bénévole ou le salarié respecte les consignes d hygiène et de sécurité alimentaire incluses dans le Guide des Bonnes Pratiques d Hygiène (GBPH), en particulier lorsqu il manipule des produits périssables (frais et surgelés). «Quand j ai pris ma retraite, je cherchais seulement à m occuper. Résultat, je suis resté actif, et en plus, je me sens utile.» «Je n ai pas une mission facile puisque je fais offi ce de contrôleur. Mais le principal, c est que nous faisons ensemble un travail formidable : c est ça qui me motive.» De façon générale, il inscrit son action dans le cadre du projet associatif du réseau des Banques Alimentaires : «Ensemble, aidons l homme à se restaurer». ««A ceux qui auraient envie de nous rejoindre, je conseillerais de mettre leur expérience à profi t, car les associations ont besoin de vraies compétences.» Ce qui me motive, c est de mettre ce que je sais faire au service des plus démunis, même si je ne suis pas directement à leur contact.»

14 S informer, Pour tous, - un site Internet - un rapport annuel - une e-letter bi-mensuelle, Partages, destinée à nos partenaires mais aussi au grand public (inscription sur le site) - un magazine semestriel, BA magazine (sur abonnement) Pour tous les collaborateurs des Banques, - un journal interne mensuel, Panorama, sur Intranet - un site Intranet Localement, - BA News, journal de 4 pages d informations locales, édité par de nombreuses Banques plusieurs fois par an Guide de bienvenue se former Soucieuses de fournir une aide alimentaire de qualité, mais aussi de respecter les règles d hygiène et sécurité de toutes les entreprises de distribution alimentaire, les Banques proposent de nombreuses formations. Objectif, l acquisition des compétences nécessaires au bon fonctionnement du réseau : - des formations de cariste - des formations hygiène et sécurité alimentaire, nationales et locales - actuellement de nombreuses formations informatiques - des formations de prospecteur - un séminaire management pour tout nouveau président - un accompagnement comptable - une formation e-learning sur Internet à l attention de tous les bénévoles de la collecte nationale de fi n novembre Les Banques fi nancent également des formations chez leurs partenaires redistributeurs : à l écoute, à l hygiène et sécurité alimentaire, à la création/animation d ateliers cuisine

15 Banques Alimentaires (se) manifester! L événement annuel : la collecte nationale grand public! Chaque année, le dernier week-end de novembre, les Banques Alimentaires organisent une collecte de denrées alimentaires auprès du grand public. Cet événement est fondamental : - pour équilibrer l aide alimentaire sur le plan nutritionnel par la demande explicite des produits diffi ciles à collecter, car non périssables, comme les conserves et produits d épicerie - pour rencontrer le grand public et développer la notoriété du réseau, particulièrement auprès des donateurs - pour démontrer la capacité de mobilisation du réseau tout en manifestant sa force : 87 % des hypermarchés français, bénévoles, et tous les consommateurs/donateurs de ces deux jours.

16 Crédits photos : Nicolas Krief, sauf p.15, DR. BA Rejoignez-nous au sein d un réseau solidaire, bien décidé à tout mettre en œuvre contre la banalisation de l exclusion! Nous contacter Banque Alimentaire de l'eure et LOIR Adresse allée du Général Martial Valin Code postal et localité CHARTRES Téléphone Fax Site Internet Avec le soutien de Banques Alimentaires

1. FICHES DES POSTES OPERATIONNELS. 1. Chauffeur

1. FICHES DES POSTES OPERATIONNELS. 1. Chauffeur Fiches de poste Ces fiches présentent pour chacun des postes : la mission, la disponibilité nécessaire et les aptitudes ou s. - Elles sont divisées en deux catégories, les postes «opérationnels» et les

Plus en détail

Exercice. Rapport annuel. du réseau des Banques Alimentaires. Ensemble, aidons l homme à se restaurer. Banques Alimentaires

Exercice. Rapport annuel. du réseau des Banques Alimentaires. Ensemble, aidons l homme à se restaurer. Banques Alimentaires Exercice 2010 Rapport annuel du réseau des Banques Alimentaires Ensemble, aidons l homme à se restaurer Banques Alimentaires Sommaire LE CONTEXTE GÉNÉRAL DE L AIDE ALIMENTAIRE EN 2010 La crise économique

Plus en détail

Groupe de travail «Dynamiser la prévention»

Groupe de travail «Dynamiser la prévention» Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux Groupe de travail «Dynamiser la prévention» 15 octobre 2014 Réunion du 15 octobre Déroulement de la réunion : - Don alimentaire

Plus en détail

Epicerie Sociale et Solidaire de Reims. Charte des Bénévoles

Epicerie Sociale et Solidaire de Reims. Charte des Bénévoles Epicerie Sociale et Solidaire de Reims Charte des Bénévoles La Ville de Reims et la Banque Alimentaire de la Marne se sont engagées conjointement pour la création d une Epicerie Sociale et Solidaire pour

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

Banques Alimentaires

Banques Alimentaires Banques Alimentaires Rapport annuel 2011 Cohésion Sociale Actions Associations Réseau Europe Initiatives Partenariats Annexe Financière Ensemble, aidons l homme à se restaurer SOMMAIRE L ANNÉE 2011 EN

Plus en détail

Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Les actions du PNA concernant l'alimentation des plus démunis 20 novembre 2012

Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Les actions du PNA concernant l'alimentation des plus démunis 20 novembre 2012 Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Les actions du PNA concernant l'alimentation des plus démunis 20 novembre 2012 Le PNA Loi de Modernisation de l'agriculture et de

Plus en détail

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire Smictom de la Région de Saverne 10 rue des Murs, 67 700 SAVERNE Tel : 03 88 02 21 80 smictom@smictomdesaverne.fr www.smictomdesaverne.fr APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du

Plus en détail

SOCIALES ENQUÊTES & OBSERVATIONS. Sommaire. www.unccas.org. Les modalités d implication des CCAS/CIAS en matière d aide alimentaire OCTOBRE 2011 N 2

SOCIALES ENQUÊTES & OBSERVATIONS. Sommaire. www.unccas.org. Les modalités d implication des CCAS/CIAS en matière d aide alimentaire OCTOBRE 2011 N 2 www.unccas.org Sommaire ENQUÊTES & OBSERVATIONS SOCIALES Les enquêtes de l UNCCAS OCTOBRE 2011 N 2 Les modalités d implication des CCAS/CIAS en matière d aide alimentaire Page 3 I - Les aides directes

Plus en détail

Guide pratique et réglementaire

Guide pratique et réglementaire R U E T C E S U D S E S I R ENTREP E R I A T N E ALIM Donner e r i a t n e m i l a e d i a d s n o i t a i c aux asso v.fr ion.gou tat alimen REMERCIEMENTS MENTS C e guide a été élaboré par la Direction

Plus en détail

Evaluation 2012 de l épicerie solidaire de Montmédy «La Courte Echelle»

Evaluation 2012 de l épicerie solidaire de Montmédy «La Courte Echelle» Evaluation 2012 de l épicerie solidaire de Montmédy «La Courte Echelle» Contexte : 1/ nb de personnes en situation de précarité. La Meuse, un département touché par la précarité. En Lorraine, une personne

Plus en détail

PROGRAMME OPÉRATIONNEL D'AIDE ALIMENTAIRE ET/OU D'ASSISTANCE MATÉRIELLE DE BASE

PROGRAMME OPÉRATIONNEL D'AIDE ALIMENTAIRE ET/OU D'ASSISTANCE MATÉRIELLE DE BASE PROGRAMME OPÉRATIONNEL D'AIDE ALIMENTAIRE ET/OU D'ASSISTANCE MATÉRIELLE DE BASE 1. IDENTIFICATION État membre CCI Intitulé Version 1.2 Première année 2014 Dernière année 2020 Éligible à compter du 1 déc.

Plus en détail

10/10/2014 LES METIERS ET FILIERES DE FORMATION EN LOGISTIQUE

10/10/2014 LES METIERS ET FILIERES DE FORMATION EN LOGISTIQUE 10/10/2014 LES METIERS ET FILIERES DE FORMATION EN LOGISTIQUE La LOGISTIQUE, c est prévoir et organiser : - l approvisionnement en fonction de la production, - la manutention et le stockage des produits

Plus en détail

Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise

Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise Un lien réel de solidarité et une véritable opportunité d améliorer la vie collective Premier de cordée Mesdames, Messieurs les Dirigeants d Entreprises,

Plus en détail

Banques Alimentaires Rapport annuel 2012

Banques Alimentaires Rapport annuel 2012 Banques Alimentaires Rapport annuel 2012 Ensemble, aidons l Homme à se restaurer Mobilisés tous les jours de l année Mieux nous connaître Comprendre les personnes accueillies La ramasse, un défi quotidien

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Guide pratique et réglementaire

Guide pratique et réglementaire S E L O C I R G A S T I U D O PR e r i a t n e m i l a e d i a d s n o i t a i er aux assoc Donn Avec le soutien financier de la DRAAF et de l ADEME Rhône-Alpes v.fr ion.gou tat alimen INTRODUCTION L e

Plus en détail

Des compétences professionnelles et des prestations de qualité

Des compétences professionnelles et des prestations de qualité Des compétences professionnelles et des prestations de qualité Imprimé sur du papier recyclé - Novembre 2012 Le Certificat de Qualification Professionnelle - CQP Employé-e technique de restauration Agihr

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL L-R : CRÉATION D UN PLM SUR LE BASSIN MÉDITERRANÉEN

GROUPE DE TRAVAIL L-R : CRÉATION D UN PLM SUR LE BASSIN MÉDITERRANÉEN GROUPE DE TRAVAIL L-R : CRÉATION D UN PLM SUR LE BASSIN MÉDITERRANÉEN DRAAF Languedoc Roussillon Montpellier - 2 juillet 2010 La Fédération Nationale des PLM Objet : «Organiser au profit de l'aide alimentaire,

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

Aide Alimentaire, une analyse des pratiques positionnées sur une dynamique de distribution

Aide Alimentaire, une analyse des pratiques positionnées sur une dynamique de distribution UNIVERSITE DE LA MEDITERRANEE AIX-MARSEILLE II FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION MASTER Ressources Humaines-Economie Sociale et Solidaire «Gestion de projets et des compétences» Méthodologie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vous cuisinez, nous vous livrons recettes, courses, vin, fl eurs... Octobre 2006

DOSSIER DE PRESSE. Vous cuisinez, nous vous livrons recettes, courses, vin, fl eurs... Octobre 2006 DOSSIER DE PRESSE Vous cuisinez, nous vous livrons recettes, courses, vin, fl eurs... Octobre 2006 Comment allier aujourd hui un planning professionnel ou personnel chargé avec le plaisir de cuisiner pour

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015]

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] Organisateur du salon 7 rue du Faubourg Poissonnière 75009 Paris www.restauco.fr Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09 04 34 Mathilde Heidary

Plus en détail

FORMULAIRE D ENGAGEMENT CAVALIER AMBASSADEUR Professionnel - Juniors / Amateurs

FORMULAIRE D ENGAGEMENT CAVALIER AMBASSADEUR Professionnel - Juniors / Amateurs Nous vous remercions de votre intérêt pour JustWorld. Pour rejoindre la grande famille des cavaliers et professionnels du cheval soutenant l association caritative JustWorld International, nous vous invitons

Plus en détail

Produits locaux et réglementation sanitaire

Produits locaux et réglementation sanitaire cuisiniers Produits locaux et réglementation sanitaire Les questions que se posent les cuisiniers sans agrément CE p romoting Economic Development through Local Food Developpement Economique par l Alimentation

Plus en détail

Catalogue Formation 2015

Catalogue Formation 2015 Catalogue Formation 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue Pourquoi faire de la formation? Formation préventive

Plus en détail

Banques Alimentaires

Banques Alimentaires Banques Alimentaires Rapport annuel 2013 Rapport Annuel 2013 COMBATTRE l insécurité alimentaire LUTTER contre le gaspillage COLLECTER les denrées ACCOMPAGNER les associations partenaires L année 2013 en

Plus en détail

Programme opérationnel FEAD 2014-2020

Programme opérationnel FEAD 2014-2020 Programme opérationnel FEAD 2014-2020 1. IDENTIFICATION : Etat membre : France Nom du programme opérationnel : FEAD 2014-2020 CCI : 2014FR05FMOP001 Alloué : 2014FR05FMOP001 2. INTITULE DU PROGRAMME : Situation

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Session 2012 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES Épreuve ÉCRITE Durée : 3 heures Coefficient : 7 L usage de la calculatrice

Plus en détail

Catalogue Formation 2015

Catalogue Formation 2015 Catalogue Formation 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue Pourquoi faire de la formation? Formation préventive

Plus en détail

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE EN QUELQUES CHIFFRES * 35 délégations régionales 218 collaborateurs dédiés, dont 154 sur le terrain 12 500 membres d associations bénévoles

Plus en détail

L essentiel sur. Tenir ses comptes et faire son budget

L essentiel sur. Tenir ses comptes et faire son budget L essentiel sur Tenir ses comptes et faire son budget Les enjeux Suivre ses comptes Tenir ses comptes et faire son budget, c est avoir une meilleure vision de ses ressources et de ses dépenses. Vous savez

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com

DOSSIER DE PRESSE. Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com Julie Toury Infobébés 28 rue François 1 er 75008 Paris40 DOSSIER DE PRESSE Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com Siège social : SAS Ed Société par Actions

Plus en détail

OCTOBRE 2013 -------- -------- DON ALIMENTAIRE. le guide ------------------------------------------------ SOLAAL

OCTOBRE 2013 -------- -------- DON ALIMENTAIRE. le guide ------------------------------------------------ SOLAAL OCTOBRE 2013 DON ALIMENTAIRE -------- -------- le guide ------------------------------------------------ SOLAAL DON ALIMENTAIRE le guide Ce guide est une actualisation du guide réalisé en 2009 par l ANIA

Plus en détail

PROJET ABC-E. Valorisation des invendus de la banque alimentaire par la création de TPE de transformation agroalimentaire

PROJET ABC-E. Valorisation des invendus de la banque alimentaire par la création de TPE de transformation agroalimentaire PROJET ABC-E agroalimentaire LE PROJET ABC - E En France, 8 millions de personnes, soit plus de 12% de la population, vivent en dessous du seuil de pauvreté. En 2009, la banque alimentaire de Bordeaux

Plus en détail

Projet de délégation du Secours Catholique d Indre-et-Loire

Projet de délégation du Secours Catholique d Indre-et-Loire Projet de délégation du Secours Catholique d Indre-et-Loire PROJET DU SECOURS CATHOLIQUE D INDRE-ET-LOIRE MAIS DE QUOI S AGIT-IL? C est une vision de ce que sera le Secours Catholique d Indre-et-Loire

Plus en détail

jeunesse fédéralisme représentation innovation sociale formation international

jeunesse fédéralisme représentation innovation sociale formation international jeunesse fédéralisme représentation innovation sociale formation international AGORA Mag Edito «Nous ouvrons des AGORAé sur tous les campus de France pour répondre aux besoins sociaux des jeunes et améliorer

Plus en détail

DESCRIPTIF DES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE ET LES FORMATIONS

DESCRIPTIF DES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE ET LES FORMATIONS DESCRIPTIF DES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE ET LES FORMATIONS AGENT DE MAGASINAGE L'agent de magasinage participe à la fonction logistique de l'entreprise en assurant la réception, le stockage, la préparation

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 Aider les plus démunis à rester connectés Connexions Solidaires ouvre à Saint-Denis Grâce au soutien de la Mairie, du Centre Communal d Action Sociale (CCAS)

Plus en détail

Famille de métiers. traitement et préparation des produits. Valorisation et conditionnement des fruits et légumes

Famille de métiers. traitement et préparation des produits. Valorisation et conditionnement des fruits et légumes Famille de métiers Valorisation et conditionnement des fruits et légumes Responsable de la préparation Il/elle planifie et organise la préparation à partir des commandes passées par l équipe commerciale

Plus en détail

Veille réglementaire

Veille réglementaire Veille réglementaire Anne Gerard 30/01/2012 AFNOR - Marseille En quoi consiste la fonction RQSE dans une IAA? Assurer la veille réglementaire et faire appliquer la réglementation (hygiène, environnement,

Plus en détail

Questions abordées : L offre en produits régionaux et ses caractéristiques

Questions abordées : L offre en produits régionaux et ses caractéristiques Compte-rendu de l atelier du 24 janvier 2013 sur les attentes des consommateurs, les marchés, les relations avec la grande distribution, les signes de qualité et de marque et la restauration hors domicile

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. SAS Ed Direction Marketing & Communication 120, rue du Général Malleret Joinville 94405 VITRY SUR SEINE CEDEX

DOSSIER DE PRESSE. SAS Ed Direction Marketing & Communication 120, rue du Général Malleret Joinville 94405 VITRY SUR SEINE CEDEX DOSSIER DE PRESSE SAS Ed Direction Marketing & Communication 120, rue du Général Malleret Joinville 94405 VITRY SUR SEINE CEDEX Contact : Service de Presse Groupe Carrefour T : 01 57 32 89 99 - groupe@presse-carrefour.com

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : DROIT ET MANAGEMENT DES COLLECTIVITES TERRITORIALES (Parcours Management Public) www.managementpublic.univ-cezanne.fr

Plus en détail

L Aide Alimentaire en Franche-Comté : Organisation et fonctionnement

L Aide Alimentaire en Franche-Comté : Organisation et fonctionnement BENLIAN-COUR Mélanie Juin 2010 GONDELLE Virginie L Aide Alimentaire en Franche-Comté : Organisation et fonctionnement 2 Remerciements Nous tenons, tout d abord, à remercier l ensemble du personnel de la

Plus en détail

Par mail Via notre site Internet Par téléphone Par courrier Par fax

Par mail Via notre site Internet Par téléphone Par courrier Par fax www.vog.fr sommaire Vog, un salon à votre image Vog, un groupe à vos côtés 1. 30 ans d expérience au service de votre salon Vog Coiffure 2. Un accompagnement sur tous les terrains 3. Une formation à volonté

Plus en détail

Responsable grands donateurs

Responsable grands donateurs N 2 - RESPONSABLE GRANDS DONATEURS MAJOR DONORS, RESPONSABLE DÉVELOPPEMENT GRANDS DONATEURS, RESPONSABLE PROSPECTION GRANDS DONATEURS, DÉLÉGUÉ GRANDS DONATEURS Le responsable Grands Donateurs a pour mission

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR

CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR CCAS d HEROUVILLE SAINT CLAIR EHPAD 504 quartier de Val 14200 HEROUVILLE ST CLAIR Tél : 02.31.46.23.40 Fax : 02.31.95.58.30 CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR 1 Le présent document définit les règles

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60 Le Mouvement Associatif Novembre 2014 1 Présentation de l enquête Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Enquête en miroir : 501 jeunes représentatif des personnes âgées de 18 à 24 ans

Plus en détail

Fiche descriptive d activités

Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités (FDA) La fiche descriptive d activités (FDA) dresse la liste de l ensemble des activités, recensées lors d enquêtes, exercées par des titulaires

Plus en détail

Agrisud Banque Alimentaire Centre Social Bordeaux-Nord. Entreprise et Solidarité

Agrisud Banque Alimentaire Centre Social Bordeaux-Nord. Entreprise et Solidarité A l'initiative de : Agrisud Banque Alimentaire Centre Social Bordeaux-Nord et de la Fondation Entreprise et Solidarité PROJET ABC-E Création de TPE de transformation agroalimentaire POURQUOI? En France,

Plus en détail

La M La aison des Fam aison des F illes ASBL

La M La aison des Fam aison des F illes ASBL La Maison des Familles ASBL Bref historique Naissance en 1989 dans un local paroissial Association de fait agrément par la banque alimentaire pour les produits du BIRB Distribution de colis boutique vêtement

Plus en détail

anj u PRODUITen dossier de candidature

anj u PRODUITen dossier de candidature dossier de candidature Le dossier de candidature dûment rempli et signé, incluant les pièces demandées, doit être adressé à : GIP Produit en Anjou Département de Maine-et-Loire CS 94104 49941 Angers cedex

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

Des stands alimentaires! Résumé

Des stands alimentaires! Résumé Secondaire, collégial et grand public activité 5 Des stands alimentaires! Résumé À partir de l affiche Nos choix alimentaires à nous de jouer!, les élèves sont initiés au concept des 3N-J d ENvironnement

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Valorisez vos produits agroalimentaires avec la marque collective «So Goût» portée par le Réseau Gesat 1 Sommaire Pourquoi avoir créé la marque «So Goût»? Quels sont les

Plus en détail

DESCRIPTIF DES TACHES

DESCRIPTIF DES TACHES Nous avons présenté toutes ces tâches auxquelles vous serez peut-être confronté sous forme de listes, regroupées en «pôles». Bien sûr, cette liste n est ni exhaustive ni «obligatoire». Elle peut vous servir

Plus en détail

La société de coopérative de fabrication de. chicouangue. A besoin de vous. présentation de la coopérative

La société de coopérative de fabrication de. chicouangue. A besoin de vous. présentation de la coopérative La société de coopérative de fabrication de chicouangue A besoin de vous présentation de la coopérative 1 2 La société de coopérative de fabrication de chicouangue A besoin de vous présentation de la coopérative

Plus en détail

Dossier de presse. Coût de la rentrée 2014 pour les étudiants de Paris

Dossier de presse. Coût de la rentrée 2014 pour les étudiants de Paris Dossier de presse Coût de la rentrée 2014 pour les étudiants de Paris AGEP Association Générale des Étudiants de Paris Introduction Pour un étudiant parisien, la vie coûte cher, et chaque année voit le

Plus en détail

Voici des réponses aux questions que vous vous posez:

Voici des réponses aux questions que vous vous posez: Bourse aux livres 2014: Mode d emploi Chaque année, vous achetez nombre de manuels scolaires pour vos enfants. Ces manuels coûtent cher: entre 7 et 25 en moyenne, mais certains peuvent aller jusqu à 60!

Plus en détail

Vous cherchez une bonne boîte?

Vous cherchez une bonne boîte? JEUNES DIPLÔMÉS Lidl recrute Vous cherchez une bonne boîte? + d infos sur www.lidl.fr Réinventons les métiers de la distribution! RÉINVENTONS LES MÉTIERS DE LA DISTRIBUTION! www.lidl.fr LIDL FRANCE 1988

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de Le secteur du Transport et de la Logistique Le secteur du transport et de la logistique Avec l avènement du commerce électronique et la prise en compte du développement durable, l univers du transport

Plus en détail

L APPROCHE DE DOLLARAMA EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L ENTREPRISE

L APPROCHE DE DOLLARAMA EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L ENTREPRISE L APPROCHE DE DOLLARAMA EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 2 L APPROCHE DE DOLLARAMA EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L ENTREPRISE... 3 RESPONSABILITÉ

Plus en détail

ASSOCIATION LES ARTISTES SOLIDAIRES LE PROJET I/ PROPOSITIONS DE NOM POUR L'ASSOCIATION II/ LE PRINCIPE III/ BUT DE L'ASSOCIATION IV/ LES ACTIVITES

ASSOCIATION LES ARTISTES SOLIDAIRES LE PROJET I/ PROPOSITIONS DE NOM POUR L'ASSOCIATION II/ LE PRINCIPE III/ BUT DE L'ASSOCIATION IV/ LES ACTIVITES I/ PROPOSITIONS DE NOM POUR L'ASSOCIATION *Les artistes / créateurs - Solidaires/ Humanitaires/ Altruistes/ Pour Autrui/ Caritatifs/ *Altrui-stique/ Œuvres altrui-stiques/ Créations altruistiques *Créaltruiste

Plus en détail

DOSSIER DE SPONSORING

DOSSIER DE SPONSORING DOSSIER DE SPONSORING SOMMAIRE Qui sommes-nous? 1 Notre objectif 1 Nos cibles 1 Notre programme de célébration 2 Sponsors, quels bénéfices? 4 Budget prévisionnel 5 Nos formules de sponsoring 6 Notre plan

Plus en détail

Etre societaire, pour vivre la banque autrement.

Etre societaire, pour vivre la banque autrement. PREAMBULE Se fondant tout particulièrement sur la notion de valeurs, les coopératives ont montré qu elles constituaient un modèle commercial, robuste et viable, susceptible de prospérer même pendant les

Plus en détail

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES»

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» S appuyant sur le Brevet de Technicien Supérieur Agricole : Analyse et conduite des systèmes d exploitation Arrêté du 27

Plus en détail

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 Contacts CCAS - Solidarités Marie-Noëlle GRANDJEAN 03 81 41 21 69 marie-noelle.grandjean@besancon.fr

Plus en détail

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Genèse du projet Les diagnostics Le premier groupe de travail s est réuni à la suite de la restitution d un diagnostic social réalisé sur le quartier Amiraux

Plus en détail

Profil des bénéficiaires des dispositifs d'accès aux droits et aux soins CMU ACS ASS AME. Sylvie, 44 ans, en recherche d emploi, perçoit le RSA.

Profil des bénéficiaires des dispositifs d'accès aux droits et aux soins CMU ACS ASS AME. Sylvie, 44 ans, en recherche d emploi, perçoit le RSA. CMU ACS ASS AME BILAN DE SANTÉ Sylvie, 44 ans, en recherche d emploi, perçoit le RSA. > Côté santé, elle bénéfi cie de la Couverture Maladie Universelle. Profil des bénéficiaires des dispositifs d'accès

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

Devenez fondateur. fondationdefrance.org

Devenez fondateur. fondationdefrance.org Devenez fondateur fondationdefrance.org Vous envisagez de créer une fondation Comment vous y prendre? Quelles questions vous poser avant de vous lancer? De quelles ressources devez-vous disposer? Quelle

Plus en détail

SOMMAIRE DEFINITION DE LA COMPTABILITE DOCUMENTS OBLIGATOIRES CAS PRATIQUE

SOMMAIRE DEFINITION DE LA COMPTABILITE DOCUMENTS OBLIGATOIRES CAS PRATIQUE Ces formations gratuites sont dispensées par le Comité Départemental Olympique et Sportif du Rhône et le CENACLE, dans le cadre de leur mission de soutien au développement de la vie associative sportive

Plus en détail

Restauration collective biologique : catalogue des formations du réseau FNAB

Restauration collective biologique : catalogue des formations du réseau FNAB Restauration collective biologique : catalogue des formations du réseau FNAB Catalogue Edition Fédération Nationale d Agriculture Biologique des régions de France (FNAB) 40 rue de Malte 75011 Paris Tél.

Plus en détail

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015 La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée Dossier de presse Création graphique : Musiconair Pendant 9 jours, les Chefs d Alsace et les Maîtres Restaurateurs d Alsace vous font découvrir

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Sommaire I- Propos Introductifs... 3 II- L aide alimentaire : organisation et fonctionnement en France, en région Centre et comparaisons

Sommaire I- Propos Introductifs... 3 II- L aide alimentaire : organisation et fonctionnement en France, en région Centre et comparaisons Sommaire I- Propos Introductifs... 3 II- L aide alimentaire : organisation et fonctionnement en France, en région Centre et comparaisons internationales... 5 2.1 L aide alimentaire en France... 5 2.1.1

Plus en détail

SUPPoRT > papier DIFFICULTé > + a.2, a.3, B.1. Classer des offres d emplois du secteur. Transport-Logistique en distinguant

SUPPoRT > papier DIFFICULTé > + a.2, a.3, B.1. Classer des offres d emplois du secteur. Transport-Logistique en distinguant CoMPéTEnCE odp3 > activité 2 a.2, a.3, B.1 Classer les activité offres 2 classer classer des offres des d emploi offres d emploi du secteur du secteur SUPPoRT > papier DIFFICULTé > + CoMPéTEnCE odp3 >

Plus en détail

Ensemble, au service des étudiants! Contacts contact.ase@lmde.com. Pour plus d informations. Autonomie

Ensemble, au service des étudiants! Contacts contact.ase@lmde.com. Pour plus d informations. Autonomie Ensemble, au service des étudiants! et solidarité pour les étudiants propose un cadre d échanges permanents pour associer ceux qui partagent ses préoccupations sur les conditions d études et de vie des

Plus en détail

14/09/2015 COMITÉ RÉGIONAL DE L'ALIMENTATION. 14 septembre 2015. Les actions interprofessionnelles bovines en Restauration Collective

14/09/2015 COMITÉ RÉGIONAL DE L'ALIMENTATION. 14 septembre 2015. Les actions interprofessionnelles bovines en Restauration Collective COMITÉ RÉGIONAL DE L'ALIMENTATION 14 septembre 2015 1 Les actions interprofessionnelles bovines en Restauration Collective 2 1 La filière bovine, en Poitou-Charentes ENJEUX POUR LA FILIERE, Cheptel : 751

Plus en détail

Laboratoire Départemental d Analyses Premier semestre 2015 I T. mon Département, Ain

Laboratoire Départemental d Analyses Premier semestre 2015 I T. mon Département, Ain Laboratoire Départemental d Analyses Premier semestre 2015 O N I T A R RESTAU E V I T C COLLE FORMATIONS Ain mon Département, Introduction La réglementation européenne impose à tout personnel travaillant

Plus en détail

SOMMAIRE METIERS 2015

SOMMAIRE METIERS 2015 SOMMAIRE METIERS 2015 Agent de service p.2 Aide de cuisine p.3 Cuisinier p.4 Boulanger-pâtissier p.5 Second de cuisine 1 p.6 Second de cuisine 2 p.7 Chef de cuisine 1 p.8 Chef de cuisine 2 p.9 Responsable

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes Date limite de renvoi des dossiers complétés : 6 novembre 2013, par mail à l adresse contact@grandprix-distributionresponsable.com Nom de l initiative:

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

Les grands axes du Programme National pour l Alimentation

Les grands axes du Programme National pour l Alimentation Les grands axes du Programme National pour l Alimentation Une politique publique de l'alimentation Art.L.230-1. du code rural : La politique publique de l'alimentation vise à assurer à la population l'accès,

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION FONCTIONNEMENT 2016

DEMANDE DE SUBVENTION FONCTIONNEMENT 2016 Politique : Sous politique : Programme : Code aide : N de dossier : CADRE RESERVE A L ADMINISTRATION DEMANDE DE SUBVENTION FONCTIONNEMENT 2016 NOM DE L ASSOCIATION : DOMAINE D ACTIVITE : (se reporter à

Plus en détail

fondation harmonie solidarités Soutenir l innovation et la solidarité au service des personnes déficientes sensorielles

fondation harmonie solidarités Soutenir l innovation et la solidarité au service des personnes déficientes sensorielles fondation harmonie solidarités Soutenir l innovation et la solidarité au service des personnes déficientes sensorielles mot sens aide dépendant voir tenir handicap tendre un défi un aide mot handicap

Plus en détail

amallia.fr Le guide logement du salarié louer, acheter, bouger, aider, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur Chaque jour,

amallia.fr Le guide logement du salarié louer, acheter, bouger, aider, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur Chaque jour, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur amallia.fr O de formes Publicis Activ RCS Paris 337 934 483 - Marque déposée pour le compte d Action Logement. Impression sur papier recyclé Oxygen -

Plus en détail

LA RéPOnSe COLLeCTive. Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat

LA RéPOnSe COLLeCTive. Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat LA RéPOnSe COLLeCTive des entreprises de SAnTé Aux POPuLATiOnS en SiTuATiOn de détresse Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat Qui sommes nous?

Plus en détail

Vous cherchez une bonne boîte?

Vous cherchez une bonne boîte? RESPONSABLE DES VENTES SECTEUR Lidl recrute Vous cherchez une bonne boîte? + d infos sur www.lidl.fr Réinventons les métiers de la distribution! RÉINVENTONS LES MÉTIERS DE LA DISTRIBUTION! www.lidl.fr

Plus en détail

I nsertion. E nvironnement. R éemploi. R ecyclage

I nsertion. E nvironnement. R éemploi. R ecyclage I nsertion E nvironnement R éemploi R ecyclage D écouvrir Les Ateliers du Bocage Créés en 1992, «Les Ateliers du Bocage» appartiennent à la branche Économie Solidaire et Insertion d Emmaüs France. N os

Plus en détail

PROGRAMME MALIN. Un programme global pour les familles précaires et les professionnels afin d améliorer l alimentation des tout-petits

PROGRAMME MALIN. Un programme global pour les familles précaires et les professionnels afin d améliorer l alimentation des tout-petits PROGRAMME MALIN Un programme global pour les familles précaires et les professionnels afin d améliorer l alimentation des tout-petits Agenda 1) Enjeux et historique du Programme MALIN 2) Offre du Programme

Plus en détail

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise INDUSTRIE. La solution de gestion commerciale avancée pour l Industrie

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise INDUSTRIE. La solution de gestion commerciale avancée pour l Industrie Ligne 100 pour PME-PMI La référence pour vos solutions de gestion d entreprise INDUSTRIE La solution de gestion commerciale avancée pour l Industrie L éditeur partenaire des PMI Capitalisez sur l expertise

Plus en détail

Projet. Institutionnel 2014-2019. Union Départementale des Associations Familiales. «Maison pour les Familles»

Projet. Institutionnel 2014-2019. Union Départementale des Associations Familiales. «Maison pour les Familles» Projet Institutionnel 2014-2019 Union Départementale des Associations Familiales «Maison pour les Familles» Adopté par l Assemblée Générale de l UDAF53 du 22 mai 2014 EDITO - SOMMAIRE L Union des Associations

Plus en détail

«Les Potagers de Marcoussis»

«Les Potagers de Marcoussis» «Les Potagers de Marcoussis» Chantier d insertion par le maraîchage biologique Le «Projet conserverie» : Création d une unité de transformation de fruits et légumes locaux, sous forme de structure d insertion

Plus en détail

Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire.

Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire. Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire. Fondacio, un mouvement au service de l humain. Cette aventure œcuménique naît à Poitiers en 1974, à l initiative

Plus en détail