CSMA Optimisation multiobjectif de formes paramétrées de raidisseurs. 1 Introduction

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CSMA 2013. Optimisation multiobjectif de formes paramétrées de raidisseurs. 1 Introduction"

Transcription

1 CSMA e Colloque National en Calcul des Structures Mai 2013 Optimisation multiobjectif de formes paramétrées de raidisseurs Ferdinand FRABOLOT 1,2, Alain RASSINEUX 1, Piotr BREITKOPF 1, Jean-Louis DUVAL 2 1 Laboratoire Roberval UMR 7337 UTC-CNRS, Université de Technologie de Compiègne, Compiègne, France 2 ESI-Group, 20, Rue Du Fonds Pernant, Compiègne, France Résumé L objectif des travaux présentés est de proposer une démarche permettant d optimiser la forme et la distribution des raidisseurs sur une structure 3D surfacique dans un contexte d optimisation multiobjectif (crash, acoustique, rigidité). Il s agit d un problème d optimisation topologique et géométrique. L originalité de la méthode est de travailler sur le maillage plutôt que sur la CAO ou avec des méthodes de types SIMP. Une bibliothèque de formes élémentaires paramétrées et maillées est utilisée. La démarche est appliquée et validée sur un exemple simple d optimisation appliqué au crash. Mots clés Optimisation multiobjectif, Optimisation de forme, Crash 1 Introduction La sécurité est devenue un enjeu majeur dans la conception des véhicules, tant pour ses passagers que pour les piétons. En effet, l Euro NCAP (European New Car Assessment Program) a, depuis 2009, fait partie intégrante la protection des piétons dans son système de notation. Les processus de conception automobile utilisent, dorénavant, de manière étendue l utilisation de simulations numériques afin d en prévoir son comportement mécanique. Dans ce contexte, l objectif des travaux présentés est de présenter une démarche d optimisation de forme des raidisseurs de la doublure d un capot, afin de simplifier les processus de conception et de répondre aux évaluations de l Euro NCAP. L optimisation des structures fait généralement référence à trois grandes classes de problèmes : l optimisation paramétrique, topologique et géométrique [1]. L optimisation de forme paramétrique correspond aux méthodes de déterminations de formes paramétrées par un nombre réduit de variables (épaisseur, etc.). Le domaine de référence dans lequel est évalué l état de la structure n évolue pas, limitant, par conséquent, la variété des formes possibles. L exemple le plus répandu est la paramétrisation du profil de barres, sur un problème de treillis [2]. Une des difficultés posée par l optimisation topologique [3] est le problème de capture de la frontière du domaine, une étape incontournable pour l analyse par élément fini. La structure est généralement immergée dans une grille par laquelle ses formes sont décrites. La paramétrisation du problème peut se faire par une densité topologique pénalisée variant entre 0 (pas de matière) et 1 (présence de matière). Les problèmes d optimisations topologique peuvent atteindre de grandes tailles et nécessitent des algorithmes d optimisations évolutionnaires extrêmement couteux. Des travaux d homogénéisation permettant la continuité des variables entre 0 et 1, sont des réponses possibles à ces problèmes comme la méthode SIMP (Single Isotropic Material with Penalization, [4]). Malgré tout, cette méthode permet seulement de donner des tendances de formes, mais pas directement une forme adaptée à la fabrication dans la mesure où la représentation par une grille ne permet pas d obtenir une précision souhaitée. L optimisation géométrique introduit des variables de conception qui permettent, à partir d une forme initiale, des variations de la position des frontières de la forme, sans toutefois changer la topologie de la forme, un problème bien connu de la CAO. Parmi les principales méthodes employées par l industrie, l optimisation de forme paramétrée par la CAO est la plus répandue [5], [6]. Les outils de définition géométrique de la forme du logiciel CAO fournissent les variables du problème d optimisation restreignant par conséquent la variété des formes et exigeant une intuition a priori des variables judicieuse. L optimisation topographique se base sur la représentation de la géométrie par les noeuds du maillage appliqué a des éléments représentant la frontière du domaine (2D ou coque). C est le moyen le plus simple pour décrire la géométrie mais aussi le plus coûteux. Les variables de conceptions sont la position des noeuds. La 1

2 généralisation de la méthode à des structures complexes est difficilement applicable d une part, à cause du nombre de variables et d autre part par le grand risque d apparition d irrégularités dans le contour, il faudrait ajouter des relations entre les variables pour amortir les déformations trop localisées. L optimisation de forme par morphing [7] repose sur la déformation graduelle d une forme par déplacement de points de contrôles pondérés régissant la géométrie. La forme finale dépend de l historique des opérations et il est délicat de conserver un paramétrage de la forme. Nous proposons dans ces travaux une approche reposant sur l utilisation d un maillage. Il s agit de manipuler des formes élémentaires paramétrées pré-maillées en les intégrant dans une structure 3D surfacique maillée dont la forme n est pas modifiée a priori. Nous avons développé des opérateurs ensemblistes d intersection sur le maillage permettant dans la mesure du possible une évolution continue de la topologie vis-à-vis de ces paramètres et au final une définition paramétrique du modèle maillé. Ce modèle peut être adapté à la prestation souhaitée permettant ainsi une optimisation multiobjectif des formes paramétrées ; utilisation d éléments triangle pour l acoustique et d éléments quadrilatère pour le crash par exemple. Nous poserons tout d abord le problème général d optimisation, puis nous décrirons la méthode proposée. Un exemple d application est présenté en dernière partie. 2 Problème d optimisation Le but recherché est d obtenir une solution de forme de doublure, permettant au capot de respecter les contraintes de crash, d acoustique, de rigidité, d enfoncement et de fabrication. Spontanément, le problème d optimisation ainsi posé ne possède pas réellement de fonction objectif, seule l existence d une solution respectant au mieux ces contraintes est nécessaire. Le problème étant typiquement un problème d ingénierie concourante [8], les objectifs peuvent être antagonistes (contraintes de crash et rigidité par exemple). Il s agit alors de trouver un ensemble de compromis possibles entre les différents critères et de nombreuses méthodes d optimisation multicritères ont été proposées [8] et [9]. Le problème d optimisation se pose, à masse constante, de la manière suivante : {v opt } = Argmin(J HIC, J ω, J c ) Ω dω = V 0 J E 0 où V 0 est un volume imposé. On définit alors 4 types de prestations : Le Head Injury Criterion (HIC) calculé suite à un impact normalisé entre une tête et le capot [10] : t a HIC m = max (t 1,t 2 ) (t t R (t)dt 2 t 1 ) 1 (2) t 2 t 1 où a R = a 2 x + a 2 y + a 2 z est l accélération résultante de la tête en son centre de gravité et avec un intervalle de temps (t 1,t 2 ) inférieur à 15ms. Une série de k impacts, à déterminer, sera effectué sur l ensemble du capot suivant des zones Figure 1. Nous cherchons à ce que l ensemble des HIC m [i] calculés pour chaque impact soit inférieur à un HIC [i] cible dépendant de la zone i d impact Adulte ou Enfant. On normalisera ainsi le HIC m sous la forme suivante, [11] : HIC i = HIC[i] m HIC [i] cible HIC [i] (3) cible La fonction objectif à minimiser sera la moyenne des HIC norm, soit : J HIC = 1 k k i (1) HIC i (4) L enfoncement de la structure ne doit pas dépasser une nappe d enfoncement maximal E [i] max à déterminer, afin que la tête ne soit pas en contact avec le moteur ou le châssis du véhicule. Cette nappe 2

3 d enfoncement dépend de la zone i d impact de la tête. Ainsi, l enfoncement E i est normalisé de la même manière que pour le HIC : J E (i) = E i E [i] max E [i] (5) max Fig. 1 Division des zones de test d impact Adulte (A) et Enfant (C) - Source : [9] Le critère vibro-acoustique NVH (Noise, Vibration and Harshness) correspond au calcul des fréquences et modes propres de la structure, ainsi que de sa réponse acoustique aux vibrations du véhicule. Dans ces travaux, nous nous intéressons particulièrement à la première fréquence propre de la structure (ω) que nous chercherons à maximiser soit : J ω = ω (6) La rigidité de la structure est mesurée par sa compliance. Soit pour un effort f sur la structure et son déplacement associé u, on définit la fonction ˆ coût : J C = f u dω (7) Ω La forme des pièces a une influence de premier ordre sur les performances. Ces formes sont définies par les variables d optimisation v. On distingue alors 3 niveaux de paramètres : Le nombre et type de raidisseurs utilisés à partir d une bibliothèque de formes élémentaires paramétrées de type Oméga et Cylindre, représentée en Figure 2. Les paramètres de positionnement des raidisseurs (position des points A et B en Figure 2). Les paramètres de forme des raidisseurs choisis (Figure 2) Omega : largeur du sommet (a), largeur de la base (b) et hauteur (h) Cylindre : hauteur (h) et rayon (R) Fig. 2 Formes Paramétrées (Omega et Cylindre) Nous prenons comme hypothèse dans notre étude que le nombre et le type de raidisseurs, des variables de conception discrètes, sont connus a priori. Les variables de conception du problème d optimisation correspondent ainsi aux paramètres de formes et de position des raidisseurs. 3

4 3 L Approche proposée Nous présentons une méthodologie correspondant davantage à la réalité des optimisations réalisées en avant-projet qui utilisent le plus souvent un jeu de paramètres plus restreint, modifiables dans un modèle numérique. L idée est de partir d une bibliothèque de formes élémentaires paramétrées et préalablement maillées pour l analyse souhaitée (Crash, NVH, etc.). L outil de maillage utilise ainsi les paramètres analytiques des formes élémentaires. Afin de clarifier le discours, nous faisons 3 hypothèses quant au paramétrage des raidisseurs. Ces hypothèses ne remettent pas en doute la généralité de la méthode. Toutes les formes ont la même hauteur Les raidisseurs traversent la surface d accueil dans sa longueur. La surface d accueil des raidisseurs est plane. Après avoir défini le contour plan et maillé la surface d accueil, chaque raidisseur est paramétré et découpé en zones développables pouvant alors être maillées par un mailleur plan, (Figure 3). Ce découpage permet de prendre en compte les lignes caractéristiques de la géométrie à conserver lors du r lage. Fig. 3 Découpages des raidisseurs (Omega et Cylindre) en zones paramétrées. Chacune de ces zones est alors paramétré indépendamment entre z = 0 et z = h. Nous obtenons ainsi des zones planes dans l espace des paramètres, (Figure 4). Fig. 4 Différentes zones des raidisseurs (Omega et Cylindre) dans l espace des paramètres. La principale difficulté pour construire le maillage est de déterminer les intersections entre les diverses surfaces élémentaires qui constituent les raidisseurs. Le principe consiste à construire les points d intersection à l aide d une méthode semblable à celle des plans auxiliaires utilisée en géométrie descriptive. Les points déterminés à diverses altitudes vont ensuite permettre de construire les courbes intersections. On recherche les intersections de toutes les zones avec la surface d accueil. Soit à z = 0, le contour de la surface d accueil est redéfini par des lignes de contrôle facilitant ainsi le r lage de la surface d accueil, (Figure 5). De la même manière, on recherche les intersections entre toutes les zones à différentes altitudes afin d en construire les courbes intersections. L intersection d une zone avec le plan x0y d équation z = z i ou z i ]0,h[ et i = 1...n est une droite unique. Les intersections de ces droites permettent de nous donner les points d intersections entre les différentes zones, (Figure 6). De la même manière, les intersections des zones avec le contour de la base à altitude virtuelle z = z i sont calculées. Après avoir incrémenté i recherchant ainsi l ensemble des intersections entre les raidisseurs et la base, des lignes de contrôle sont construites à l aide de spline cubique et le contour est redéfini. Les lignes de contrôle délimitent ainsi le domaine. Ces lignes sont alors rediscrétisées en 3D et non pas dans l espace des paramètres, ainsi ces lignes sont communes en tout point de discrétisation entre les différentes zones. Chaque zone est, par la suite, maillée dans l espace de ses paramètres, (Figure 7). Le maillage est ensuite projeté en 3D afin d assurer l assemblage du maillage par les lignes de contrôle. Après assemblage, il est nécessaire de supprimer les dépouilles d intersections, (Figure 8). 4

5 Fig. 5 Redéfinition et r lage de la structure d accueil (pour 2 raidisseurs Omega et Cylindre) Fig. 6 Recherche des intersections entre les zones Z3 et C1, C2. Fig. 7 Maillage de la zone Z3 respectant les lignes de contrôle. Fig. 8 Dépouille d intersection de la zone Z1 avec C1 et C2. En conclusion, nous proposons une démarche permettant de créer des formes paramétrées de raidisseurs dans une structure maillée, Figure 9. 5

6 Fig. 9 Exemple de maillage de formes paramétrées obtenu à l aide de la méthode proposée. 4 Exemple d application : Optimisation de forme rapporté au crash 4.1 Description du cas-test Nous proposons d utiliser l outil de création de forme sur un exemple simple d optimisation. Le problème d optimisation(1) est simplifié et est posé de la manière suivante : { {v opt } = Argmin(J HIC ) (8) J E 0 La variable d optimisation v correspond à la variable de positionnement d un raidisseur Omega. Ce dernier est alors paramétré tel que (Figure 10) : A = (v, y A, 0) et B = (v, y B, 0). La largeur du sommet a = 1, la largeur de la base b = 2 et la hauteur h = 0.8 restent des constantes. Nous n analyserons le problème de crash que sur un seul impact, soit k = 1. Fig. 10 Paramétrage du raidisseur Omega : Exemple d Application Un modèle de calcul crash, (Figure 11), est alors élaboré [12]. La doublure en aluminium ainsi construite est déposée sur un support rigide. Une plaque en aluminium, représentant le capot du véhicule, est déposée par dessus la doublure et une tête modélisée grossièrement par une sphère rigide viendra impacter le capot à vitesse ϑ 0 en son centre. Une gestion des contacts est assurée entre le support et la doublure, entre le capot et la doublure et entre la tête et le capot. Des éléments coques quadrilatères ont été utilisés avec un maillage de près de éléments. 6

7 Fig. 11 Modèle numérique de l exemple d Application, Source [12] 4.2 Présentation et discussion des résultats Nous calculons donc la fonction objectif J HIC en fonction du paramètre de positionnement du raidisseur oméga v. Les résultats obtenus sont présentés sur la Figure 12. Fig. 12 Calcul du J HIC du capot en fonction du positionnnement v du raidisseur. La réponse est très bruitée (Figure 12) ce qui est typique dans les problèmes liés au crash. Pour palier à ce problème, il serait nécessaire d utiliser un maillage plus fin tout en augmentant le nombre de point d intégration dans l épaisseur [13], augmentant, par conséquent, le temps de calcul (Figure 13). Une solution optimale est obtenue à v = 25, au centre de la plaque. Le résultat est expliqué par le fait que le raidisseur a flambé suite à l impact s enfonçant ainsi profondément. Cette solution ne peut être conservée, car elle viole la contrainte d enfoncement (J E > 0), de plus on remarque qu il ne s agit pas d une solution robuste. Deux autres solutions optimales peuvent ainsi être obtenues à v = 24 et v = 26, dû à la symétrie du problème. En généralisant l exemple d application au problème d optimisation défini préalablement au paragraphe 2, par soucis de réduction du temps de calcul d optimisation, l utilisation d une surface de réponse diffuse [14] est possible car nous avons une réponse lisse du problème crash. 7

8 Fig. 13 Calcul du J HIC du capot en fonction du positionnement v du raidisseur, après raffinement du modèle. 5 Conclusion Nous avons, dans ces travaux, introduit une démarche permettant d optimiser la forme et la distribution des raidisseurs sur une structure 3D surfacique dans un contexte multiobjectif. A l inverse d optimisations de forme basées sur la CAO paramétrée, la méthode présentée repose uniquement sur le maillage. L exemple d application nous permet d en valider la méthodologie sur un problème simple d optimisation de forme appliquée au crash. Les perspectives envisagées sont d intégrer le processus dans un cas industriel d optimisation multicritère de doublure de capot. Références [1] G.Allaire. Conception Optimale de structures, Springer, [2] P.W.Christensen, A.Klarbring. An introduction to structural optimization, Springer, [3] M.P.Bendsøe. Optimization of structural topology, shape and material, Springer, 1995 [4] M.P.Bendsøe, O.Sigmund. Topology optimization : theory, methods and applications, Springer, [5] F.Mercier, M.Guillo, S.Maillot. Deployment of optimization studies using Alternova : design of a hood inner panel for pedestrian safety performance, SIA, [6] D.Weiss, B.Sonntag, T.Krumenaker, DR.D.Nowottny, Dr.J.Sprave, W.Hipp. Geometry-based Topology Optimization - Improving Head Impact Performance of an Engine Hood, 7 th European LS-DYNA Conference, [7] H.Van Der Auweraer, T.Langenhove, M.Brughmans, I.Bosmans, N.Masri, S.Donders. Application of Mesh Morphing Technology in the concept phase of Vehicle development, International Journal of Vehicle Design, Vol. 43, Number 1-4/2007. [8] P.Breitkopf, R.Filomeno Coelho. Multidisciplinary Design Optimization in Computational Mechanics, Wiley & Interscience, [9] C.A.Coello Coello. A comprehensive survey of evolutionary-based multiobjective optimization techniques, 1998 [10] European New Car Assessment Programme - Pedestrian Testing Protocol, Version 6.3, December [11] Gaël Lavaud. Optimisation robuste appliquée au crash automobile, Thèse de doctorat de l école centrale de Lyon, [12] ESI Visual Environment Visual Performance Solution 2012, Solver Reference Manual, ESI Group [13] J.Lebon, G.le Quilliec, P.Breitkopf, R.Filomeno Coelho, P.Villon. A two-pronged approach for springback variability assessment using sparse Polynomial Chaos Expansion and multi-level simulations, International Journal of Material Forming manuscript, DOI : /s y. [14] P.Breitkopf, H.Naceur, A.Rassineux, P.Villon. Moving least squares response surface approximation : formulation and metal forming applications, Computers and Structures, 83(17-18) : ,

OPTIMISATION EN CONCEPTION AUTOMOBILE Comment mieux exploiter le HPC?

OPTIMISATION EN CONCEPTION AUTOMOBILE Comment mieux exploiter le HPC? OPTIMISATION EN CONCEPTION AUTOMOBILE Comment mieux exploiter le HPC? SMAI 22/03/2011 Yves TOURBIER PROPRIÉTÉ RENAULT SOMMAIRE 01 02 03 04 PERIMETRE DE LA PRESENTATION LE PROCESSUS DE CONCEPTION NUMERIQUE

Plus en détail

Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine

Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine January 25, 2011 Ce n est le bon chemin que si la flèche vise le coeur, R.Hauser Intéraction Pastille/Gaine Fonctionnement

Plus en détail

Présentation. Logiciel d optimisation topologique

Présentation. Logiciel d optimisation topologique BP 80126-35801 DINARD Cedex - FRANCE Tel : +33 (0) 2 99 16 35 35 - Fax : +33 (0) 2 99 46 41 41 E mail : multistation@multistation.com - Web site : www.multistation.com Présentation Paris, jeudi 18 septembre

Plus en détail

INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE

INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE DOSSIER : CHARIOT PORTE PALAN INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE ATELIER CATIA V5: GENERATIVE STRUCTURAL ANALYSIS OBJECTIFS : L objectif de cette étude consiste

Plus en détail

Projet Calcul Machine à café

Projet Calcul Machine à café Projet Calcul Machine à café Pierre-Yves Poinsot Khadija Salem Etude d une machine à café, plus particulièrement du porte filtre E N S I B S M é c a t r o 3 a Table des matières I Introduction... 2 Présentation

Plus en détail

Simulation avancée du procédé d injection

Simulation avancée du procédé d injection Simulation avancée du procédé d injection JT «Conception et optimisation numérique en plasturgie» Jeudi 30 juin Ronan Le Goff Sommaire Introduction Modèle numérique Cas d étude Paramètres rhéo Stratégies

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 La méthode CGSM pour l analyse statique des plaques avec variabilité Mahyunirsyah MAHJUDIN 1,2 *, Frédéric DRUESNE 1, Irwan KATILI

Plus en détail

IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE»

IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE» IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE» Henri Payno - Cyril Bailly 1/12/2011 SOMMAIRE 1. Introduction... 3 2. Contraintes... 3 3. Architecture globale... 4 4. Interface... 5 A. Scène

Plus en détail

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis La présentation est animée, avancez à votre vitesse par un simple clic Chapitres 1 et 6 du polycopié de cours. Bonne lecture

Plus en détail

Fiche de lecture du projet de fin d étude

Fiche de lecture du projet de fin d étude GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE Fiche de lecture du projet de fin d étude Analyse du phénomène de condensation sur l aluminium Par Marine SIRE Tuteurs : J.C. SICK Manager du Kawneer Innovation Center &

Plus en détail

Figure 3.1- Lancement du Gambit

Figure 3.1- Lancement du Gambit 3.1. Introduction Le logiciel Gambit est un mailleur 2D/3D; pré-processeur qui permet de mailler des domaines de géométrie d un problème de CFD (Computational Fluid Dynamics).Il génère des fichiers*.msh

Plus en détail

CODATU XI. Congrès Mondial de Bucarest 22-24 Avril 2004

CODATU XI. Congrès Mondial de Bucarest 22-24 Avril 2004 CODATU XI Congrès Mondial de Bucarest 22-24 Avril 2004 MODELE DE SIMULATION DE FLUX DE VOYAGEURS POUR L ETUDE ET L EXPLOITATION DES STATIONS DE TRAMWAY ET DE BUS ET DE LEURS EQUIPEMENTS COMPORTEMENT DES

Plus en détail

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X INTRODUCTION La conception d'un mécanisme en vue de sa réalisation industrielle comporte plusieurs étapes. Avant d'aboutir à la maquette numérique du produit définitif, il est nécessaire d'effectuer une

Plus en détail

ANALYSE CATIA V5. 14/02/2011 Daniel Geffroy IUT GMP Le Mans

ANALYSE CATIA V5. 14/02/2011 Daniel Geffroy IUT GMP Le Mans ANALYSE CATIA V5 1 GSA Generative Structural Analysis 2 Modèle géométrique volumique Post traitement Pré traitement Maillage Conditions aux limites 3 Ouverture du module Choix du type d analyse 4 Calcul

Plus en détail

Mise au point d un modèle simplifié pour l étude du comportement dynamique de l enceinte de confinement sous chargement sismique

Mise au point d un modèle simplifié pour l étude du comportement dynamique de l enceinte de confinement sous chargement sismique Mise au point d un modèle simplifié pour l étude du comportement dynamique de l enceinte de confinement sous chargement sismique Thomas CATTEROU Stage de M1 de l ENS Cachan réalisé à l IRSN Encadrant Georges

Plus en détail

Le tolérancement inertiel appliqué en décolletage

Le tolérancement inertiel appliqué en décolletage Le tolérancement inertiel appliqué en décolletage Mondialisation, augmentation du coût de l énergie et des matières, pressions sur les coûts. Les entreprises doivent évoluer dans un contexte changeant

Plus en détail

PLATEFORME REGIONALE D INNOVATION CISNA 2.0. Projets industriels-étudiants

PLATEFORME REGIONALE D INNOVATION CISNA 2.0. Projets industriels-étudiants Projets industriels-étudiants Etude du comportement d un concept de module avant de moto innovant Concept de Jean Bertrand BRUNEAU (JBB) Modèle de 27 pièces Identification des zones contraintes Propositions

Plus en détail

Evelina NASONOVA. Introduction :

Evelina NASONOVA. Introduction : MEMOIRE SCHEMA DIRECTEUR DEVELOPPEMENT DURABLE POUR UNE USINE RENAULT DANS LE MONDE SOUTENU LE 21 NOVEMBRE 2006 A L ECOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSEES Evelina NASONOVA Ce travail a été réalisé au sein

Plus en détail

Étude Des Zones D un Joint De Soudure D une Eprouvette Sollicitée En Fatigue

Étude Des Zones D un Joint De Soudure D une Eprouvette Sollicitée En Fatigue Étude Des Zones D un Joint De Soudure D une Eprouvette Sollicitée En Fatigue F.Z.KETTAF 1, N.H.CHERIET 2, B. BOUCHOUICHA 3 Laboratoire LMSR.Université Djillali Liabès Sidi Bel Abbes- Algérie. 1 fz.kettaf@gmail.com

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

Le réglage mécanique virtuel

Le réglage mécanique virtuel Le réglage mécanique virtuel Didier LE PAPE [1] Un réglage mécanique est une modification de la configuration d un mécanisme, sans changement de la définition des pièces, réalisée afin de satisfaire une

Plus en détail

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL MECA 3D Travailler avec Méca 3D Effectuer un calcul mécanique Simuler le mouvement d un mécanisme Afficher une courbe de résultats Ajouter un effort (force

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

Introduction au maillage pour le calcul scientifique

Introduction au maillage pour le calcul scientifique Introduction au maillage pour le calcul scientifique CEA DAM Île-de-France, Bruyères-le-Châtel franck.ledoux@cea.fr Présentation adaptée du tutorial de Steve Owen, Sandia National Laboratories, Albuquerque,

Plus en détail

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Quebec PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Direction de la formation générale

Plus en détail

GEFDYN - Tests de consolidation 1D d un sol bi-phasique saturé 1

GEFDYN - Tests de consolidation 1D d un sol bi-phasique saturé 1 GEFDYN - Tests de consolidation D d un sol bi-phasique saturé Tests de consolidation D d un sol bi-phasique saturé 6 juin 26 Fernando Lopez-Caballero & Arezou Modaressi Version de Gefdyn : Dyn7229-PC Tests

Plus en détail

L approche Bases de données

L approche Bases de données L approche Bases de données Cours: BD. Avancées Année: 2005/2006 Par: Dr B. Belattar (Univ. Batna Algérie) I- : Mise à niveau 1 Cours: BDD. Année: 2013/2014 Ens. S. MEDILEH (Univ. El-Oued) L approche Base

Plus en détail

Support du cours de Probabilités IUT d Orléans, Département d informatique

Support du cours de Probabilités IUT d Orléans, Département d informatique Support du cours de Probabilités IUT d Orléans, Département d informatique Pierre Andreoletti IUT d Orléans Laboratoire MAPMO (Bât. de Mathématiques UFR Sciences) - Bureau 126 email: pierre.andreoletti@univ-orleans.fr

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

Mini-projet guidé 09 Octobre 17 Décembre 2015

Mini-projet guidé 09 Octobre 17 Décembre 2015 Projet d Investigation et d Intégration 215-216 1/5 4 OPTIMISTION DU FONCTIONNEMENT D UN SCENSEUR Mini-projet guidé 9 Octobre 17 Décembre 215 Introduction : Le projet «Optimisation du fonctionnement d

Plus en détail

Etude Quantitative d un Plan d Epargne Retraite Collectif Piloté

Etude Quantitative d un Plan d Epargne Retraite Collectif Piloté INSTITUT DE SCIENCE FINANCIERE ET D ASSURANCES Etude Quantitative d un Plan d Epargne Retraite Collectif Piloté Mémoire présenté devant l Institut de Science Financière et d Assurances pour l obtention

Plus en détail

USINAGE A GRANDE VITESSE

USINAGE A GRANDE VITESSE USINAGE A GRANDE VITESSE François Geiskopf Yann Landon Emmanuel Duc LURPA, décembre 1999 L usinage à grande vitesse est devenu depuis le début des années 90 un des procédés de fabrication à la mode,

Plus en détail

Cours de Méthodes Déterministes en Finance (ENPC) Benoît Humez Société Générale Recherche Quantitative benoit.humez@sgcib.com

Cours de Méthodes Déterministes en Finance (ENPC) Benoît Humez Société Générale Recherche Quantitative benoit.humez@sgcib.com Cours de Méthodes Déterministes en Finance (ENPC) Benoît Humez Société Générale Recherche Quantitative benoit.humez@sgcib.com Points abordés Méthodes numériques employées en finance Approximations de prix

Plus en détail

Pourquoi vous pouvez avoir besoin de la CAO 3D directe et paramétrique

Pourquoi vous pouvez avoir besoin de la CAO 3D directe et paramétrique Pourquoi vous pouvez avoir besoin de la CAO 3D directe et paramétrique Cinq domaines où la modélisation paramétrique vient en complément de la modélisation directe Introduction Pendant longtemps les équipes

Plus en détail

Correction de l épreuve intermédiaire de mai 2009.

Correction de l épreuve intermédiaire de mai 2009. Licence de Gestion. 3ème Année Année universitaire 8-9 Optimisation Appliquée C. Léonard Correction de l épreuve intermédiaire de mai 9. Exercice 1 Avec les notations du cours démontrer que la solution

Plus en détail

Optimisation des performances d échangeurs de chaleur.

Optimisation des performances d échangeurs de chaleur. Journée d étude SFT 16/03/2011 Echangeurs thermiques et multi-fonctionnels : enjeux, applications et axes de recherche Optimisation des performances d échangeurs de chaleur. École des Mines de DOUAI 941

Plus en détail

Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars. Poutrelle Angelina. L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence

Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars. Poutrelle Angelina. L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars Poutrelle Angelina L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence Poutrelle Angelina Une idée audacieuse adaptée à un produit industriel Plus

Plus en détail

Méthode d aide à la conception en présence d imprécisions

Méthode d aide à la conception en présence d imprécisions Méthode d aide à la conception en présence d imprécisions Franck Massa, Thierry Tison, Bertrand Lallemand Laboratoire d'automatique, de Mécanique et d'informatique Industrielles et Humaines, UMR 8530,

Plus en détail

Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D.

Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D. Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D. Christian Mariotti, Françoise Le Piver Laboratoire de Détection et de Géophysique CEA/DAM/DASE BP12 91680 Bruyères le Châtel christian.mariotti@cea.fr

Plus en détail

Formation CATIA V5. Exine3D - 2011. Contact : Adrien MAILLOT. Action soutenue par l Incubateur d Entreprises Innovantes de Franche-Comté (IEI.

Formation CATIA V5. Exine3D - 2011. Contact : Adrien MAILLOT. Action soutenue par l Incubateur d Entreprises Innovantes de Franche-Comté (IEI. Formation CATIA V5 Exine3D - 2011 Action soutenue par l Incubateur d Entreprises Innovantes de Franche-Comté (IEI.FC) : Contact : Adrien MAILLOT Président Exine3D Avec l appui de : IEI.FC - Immeuble Numérica

Plus en détail

QUICK GUIDE #1. Guide du pilotage par la performance pour les distributeurs automobiles

QUICK GUIDE #1. Guide du pilotage par la performance pour les distributeurs automobiles QUICK GUIDE #1 Guide du pilotage par la performance pour les distributeurs automobiles INTRODUCTION Vous managez des concessions automobiles et c est une responsabilité qui demande un contrôle quotidien

Plus en détail

Introduction à la Vision 3D

Introduction à la Vision 3D à la Vision 3D David Fofi Le2i UMR CNRS 6306 IUT Le Creusot Les applications présentées sont le fruit d une collaboration entre le Le2i et le laboratoire VICOROB de l Université de Gérone (Espagne). Les

Plus en détail

Co Design Mécanique/ Contrôle d Attitude d un Satellite Flexible avec Commande Robuste Structurée

Co Design Mécanique/ Contrôle d Attitude d un Satellite Flexible avec Commande Robuste Structurée Co Design Mécanique/ Contrôle d Attitude d un Satellite Flexible avec Commande Robuste Structurée Etude supervisé par: Jose Alvaro PEREZ GONZALEZ Doctorant à ONERA DCSD Christelle PITTET Thomas LOQUEN

Plus en détail

Aire sous une courbe et calcul de primitives

Aire sous une courbe et calcul de primitives Aire sous une courbe et calcul de primitives Le calcul de primitives d une fonction et celui de l aire de la surface bordée par le graphique de cette fonction sont intimement liés. Les exemples qui suivent

Plus en détail

Détermination des fréquences propres d une structure avec paramètres incertains

Détermination des fréquences propres d une structure avec paramètres incertains Détermination des fréquences propres d une structure avec paramètres incertains Etienne ARNOULT Abdelhamid TOUACHE Pascal LARDEUR Université de Technologie de Compiègne Laboratoire Roberval BP 20 529 60

Plus en détail

ZOLLER INSPECTION SOLUTIONS. La solution pour la numérisation 3D de pièces et d outils. 3dCheck

ZOLLER INSPECTION SOLUTIONS. La solution pour la numérisation 3D de pièces et d outils. 3dCheck La solution pour la numérisation 3D de pièces et d outils 3dCheck 02 03 Enregistrer des objets complexes en toute précision et les analyser avec flexibilité»3dcheck«la»3dcheck«de est la machine d inspection

Plus en détail

Science, Technologie, Santé. Sciences Pour l Ingénieur. Mécanique et Ingénierie. 144 h 66 h 80 h h 798 h 1088 h

Science, Technologie, Santé. Sciences Pour l Ingénieur. Mécanique et Ingénierie. 144 h 66 h 80 h h 798 h 1088 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : Volume horaire étudiant : Science, Technologie, Santé Sciences Pour l Ingénieur Mécanique et Ingénierie M2 120 ES 144 h 66 h 80 h h 798 h 1088 h cours

Plus en détail

L analyse d images regroupe plusieurs disciplines que l on classe en deux catégories :

L analyse d images regroupe plusieurs disciplines que l on classe en deux catégories : La vision nous permet de percevoir et d interpreter le monde qui nous entoure. La vision artificielle a pour but de reproduire certaines fonctionnalités de la vision humaine au travers de l analyse d images.

Plus en détail

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Titre : SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un [...] Date : 30/07/2015 Page : 1/9 SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Résumé Ce cas de validation

Plus en détail

Nouvelles propositions pour la résolution exacte du problème de sac à dos bi-objectif unidimensionnel en variables binaires

Nouvelles propositions pour la résolution exacte du problème de sac à dos bi-objectif unidimensionnel en variables binaires Nouvelles propositions pour la résolution exacte du problème de sac à dos bi-objectif unidimensionnel en variables binaires Julien Jorge, Xavier Gandibleux Laboratoire d Informatique de Nantes Atlantique

Plus en détail

PG208, Projet n 2 : Dessin vectoriel

PG208, Projet n 2 : Dessin vectoriel PG208, Projet n 2 : Dessin vectoriel Bertrand LE GAL, Serge BOUTER et Clément VUCHENER Filière électronique 2 eme année - Année universitaire 2011-2012 1 Introduction 1.1 Objectif du projet L objectif

Plus en détail

Modèle réduit pour la DSC : Application aux solutions binaires

Modèle réduit pour la DSC : Application aux solutions binaires Modèle réduit pour la DSC : Application aux solutions binaires Stéphane GIBOUT 1, Erwin FRANQUET 1, William MARÉCHAL 1, Jean-Pierre BÉDÉCARRATS 1, Jean-Pierre DUMAS 1 1 Univ. Pau & Pays Adour, LaTEP-EA

Plus en détail

Ce test met en jeu un cube avec une fissure en forme de lentille, soumis à une tension hydrostatique.

Ce test met en jeu un cube avec une fissure en forme de lentille, soumis à une tension hydrostatique. Titre : SSLV155 - Fissure lentille en traction Date : 20/07/2015 Page : 1/24 SSLV155 Fissure lentille en traction Résumé : Ce test a pour but de valider le calcul des facteurs d'intensité de contrainte

Plus en détail

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents C1 S informer C1.1 Rechercher, Exploiter des documents Une commande Un besoin exprimé Expliciter le besoin*. Le service rendu, les utilisateurs, les conditions d'utilisation sont listés. Les performances

Plus en détail

Concours CASTing 2011

Concours CASTing 2011 Concours CASTing 2011 Épreuve de mécanique Durée 1h30 Sans calculatrice Le candidat traitera deux exercices parmi les trois proposés dans le sujet. Dans le cas où les trois exercices seraient traités partiellement,

Plus en détail

CALCUL ELMENTS FINIS ET OPTIMISATION DE FORME DANS LES STRUCTURES AEROSPATIALES. Pr. BOUDI El Mostapha Ecole Mohammadia d Ingénieurs Rabat

CALCUL ELMENTS FINIS ET OPTIMISATION DE FORME DANS LES STRUCTURES AEROSPATIALES. Pr. BOUDI El Mostapha Ecole Mohammadia d Ingénieurs Rabat CALCUL ELMENTS FINIS ET OPTIMISATION DE FORME DANS LES STRUCTURES AEROSPATIALES Pr. BOUDI El Mostapha Ecole Mohammadia d Ingénieurs Rabat En quelques mots Objectif : Contrôle des calculs par la Méthode

Plus en détail

PLAN. De la C.A.O. à la Production. Systèmes informatiques d'aide à la conception. I Présentation de la CFAO. I - Présentation de la C.F.A.O.

PLAN. De la C.A.O. à la Production. Systèmes informatiques d'aide à la conception. I Présentation de la CFAO. I - Présentation de la C.F.A.O. PLAN De la C.A.O. à la Production I - Présentation de la C.F.A.O. II - Modélisation géométrique III - La F.A.O. : principes IV - Lancer une production sur m.o.c.n. I Présentation de la CFAO d aide à la

Plus en détail

SAMPE FRANCE Concours «Pont Composite»

SAMPE FRANCE Concours «Pont Composite» SAMPE FRANCE Concours «Pont Composite» Règlement du concours Page 1/5 Article 1 : Introduction La compétition est ouverte exclusivement aux Écoles et Universités. L objectif est de concevoir et fabriquer

Plus en détail

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.1.- Définition du bruit : A1.1.1.- Production et caractéristiques d un son Tout corps qui se déplace ou qui vibre émet un son. Il transmet sa vibration

Plus en détail

ADLV312 Réservoir cylindrique souple rempli d'eau

ADLV312 Réservoir cylindrique souple rempli d'eau Titre : ADLV312 Réservoir cylindrique souple rempli d'ea[...] Date : 08/07/2015 Page : 1/6 ADLV312 Réservoir cylindrique souple rempli d'eau Résumé : Ce test concerne l'analyse modale d'un réservoir rempli

Plus en détail

Reconstruction de bâtiments en 3D à partir de nuages de points LIDAR

Reconstruction de bâtiments en 3D à partir de nuages de points LIDAR Reconstruction de bâtiments en 3D à partir de nuages de points LIDAR Mickaël Bergem 25 juin 2014 Maillages et applications 1 Table des matières Introduction 3 1 La modélisation numérique de milieux urbains

Plus en détail

TP Méthodes Numériques

TP Méthodes Numériques ENSIMAG 1ère année, 2007-2008 TP Méthodes Numériques Objectifs Les objectifs de ce TP sont : de revenir sur les méthodes de résolution des équations différentielles vues en cours de MN ; d utiliser un

Plus en détail

Optimisation en nombres entiers

Optimisation en nombres entiers Optimisation en nombres entiers p. 1/83 Optimisation en nombres entiers Michel Bierlaire michel.bierlaire@epfl.ch EPFL - Laboratoire Transport et Mobilité - ENAC Optimisation en nombres entiers p. 2/83

Plus en détail

LA DIGITALISATION HAUTE PRÉCISION. Mesures sans contact par méthodes optiques

LA DIGITALISATION HAUTE PRÉCISION. Mesures sans contact par méthodes optiques LA DIGITALISATION HAUTE PRÉCISION Mesures sans contact par méthodes optiques MSC SCANNING La société MSC-Scanning apporte, à ses clients et ses partenaires, l expertise et la notion de haute précision

Plus en détail

LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN

LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN Les contenues de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et ne peuvent en aucun cas

Plus en détail

!-.!#- $'( 1&) &) (,' &*- %,!

!-.!#- $'( 1&) &) (,' &*- %,! 0 $'( 1&) +&&/ ( &+&& &+&))&( -.#- 2& -.#- &) (,' %&,))& &)+&&) &- $ 3.#( %, (&&/ 0 ' Il existe plusieurs types de simulation de flux Statique ou dynamique Stochastique ou déterministe A événements discrets

Plus en détail

D un point de vue système, ajuster la mémoire est l une des principales méthodes pour augmenter ou réduire les performances d un processus.

D un point de vue système, ajuster la mémoire est l une des principales méthodes pour augmenter ou réduire les performances d un processus. GESTION DE LA MEMOIRE SOUS UNIX La mémoire est une ressource critique car elle conditionne les temps de traitements. Différentes options SAS sont disponibles pour utiliser au mieux la mémoire de la machine.

Plus en détail

Escaliers mécaniques Schindler Des solutions d économie d énergie pour un avenir durable

Escaliers mécaniques Schindler Des solutions d économie d énergie pour un avenir durable Escaliers mécaniques Schindler Des solutions d économie d énergie pour un avenir durable 2 Notre responsabilité commune L augmentation des coûts énergétiques et la raréfaction des ressources naturelles

Plus en détail

Méthodes de Monte-Carlo Simulation de grandeurs aléatoires

Méthodes de Monte-Carlo Simulation de grandeurs aléatoires Méthodes de Monte-Carlo Simulation de grandeurs aléatoires Master Modélisation et Simulation / ENSTA TD 1 2012-2013 Les méthodes dites de Monte-Carlo consistent en des simulations expérimentales de problèmes

Plus en détail

Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR. Stair Designer-1

Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR. Stair Designer-1 Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR Stair Designer-1 Stair Designer-2 Designer d escalier Le Designer d escalier rend facile la réalisation et la mise en place d escaliers sur mesure dans votre

Plus en détail

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation 4 6 8 2 4 8 22 26 3 34 38 42 46 5 54 58 62 66 7 74 78 83 89 96 8 44 Bertin Morgan Compte rendu de LA37 B, TP numéro. Les essais effectués par le laboratoire des ponts et chaussés nous ont fournis la température

Plus en détail

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 7 ELEMENTS STRUCTURAUX

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 7 ELEMENTS STRUCTURAUX ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 7 ELEMENTS STRUCTURAUX Exemple 7.2 Voilement local Leçon support : Leçon 7.3 - Voilement local Fichier : EX 7-2.doc EXEMPLE 7.2 VOILEMENT LOCAL 1. PROBLEME Trois tôles en acier

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 CSMA 213 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 213 Méthode d immersion de pièces mobiles dans des fours industriels Jean-François ZARAGOCI 1 *, Elie HACHEM 2, Ghina JANNOUN 3, Jérémy

Plus en détail

NUMECA et son bureau d études NUMFLO, spécialisé dans la simulation numérique des effets du vent 06-11-2013

NUMECA et son bureau d études NUMFLO, spécialisé dans la simulation numérique des effets du vent 06-11-2013 Propositio n NUMECA et son bureau d études NUMFLO, spécialisé dans la simulation numérique des effets du vent Guillaume Terlinden Sales Engineer, NUMECA Virginie Barbieux Head of Consulting Group, NUMFLO

Plus en détail

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Champs sur Marne ENSG/CERSIG Le 19-nove.-02 L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Analyse Les données contenues dans un système d information géographique décrivent un terrain, et donc permettent d appréhender les

Plus en détail

Tutorial RDM Le Mans (Ossature) Octobre 2012

Tutorial RDM Le Mans (Ossature) Octobre 2012 Tutorial RDM Le Mans (Ossature) Octobre 2012 On traite ici un cas très simple d analyse de structure au travers du logiciel RDM Le Mans. Le modèle à analyser est composé d une structure encastrée dans

Plus en détail

COMMANDE PAR RETOUR ACCELEROMETRIQUE APPLICATION A UN ROBOTS CARTESIENS 3 AXES. Frédéric Colas

COMMANDE PAR RETOUR ACCELEROMETRIQUE APPLICATION A UN ROBOTS CARTESIENS 3 AXES. Frédéric Colas SEPRO R O B O T I Q U E COMMANDE PAR RETOUR ACCELEROMETRIQUE APPLICATION A UN ROBOTS CARTESIENS 3 AXES Frédéric Colas ERT CEMODYNE (int. 1022) - ENSAM 8, Bd Louis XIV 59046 Lille Cedex barre@lille.ensam.fr

Plus en détail

Tomographie de la résistivité électrique (ERT)

Tomographie de la résistivité électrique (ERT) Tomographie de la résistivité électrique (ERT) 1 Principe de la mesure Le sondage électrique est une méthode d exploration du sous-sol qui repose sur la mesure de la résistivité électrique ρ (en Ω.m).

Plus en détail

Mini-Projet de Prolog : Solver de Sudoku

Mini-Projet de Prolog : Solver de Sudoku UNIVERSITE François Rabelais TOURS Polytech Tours-Département Informatique 64, Avenue Jean Portalis 37200 TOURS Mini-Projet de Prolog : Solver de Sudoku Encadré par : Présenté par : M. J-L Bouquard Florent

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

FORMA13 - Travaux pratiques de la formation «Analyse dynamique» : sous-structuration dynamique. Manuel de validation Fascicule v2.

FORMA13 - Travaux pratiques de la formation «Analyse dynamique» : sous-structuration dynamique. Manuel de validation Fascicule v2. Titre : FORMA13 - Travaux pratiques de la formation «Analy[...] Date : 30/07/2015 Page : 1/9 FORMA13 - Travaux pratiques de la formation «Analyse dynamique» : sous-structuration dynamique Résumé: Ces tests

Plus en détail

des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires

des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires Planification des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires Oussama Ben Ammar, Faicel Hnaien, Hélène Marian, Alexandre Dolgui To

Plus en détail

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème pour une résistance de chauffe dans un microsystème Bertrand Selva Bertrand.selva@bretagne.ens-cachan.fr 1 Plan de la présentation Présentation des microsystèmes Dimensions caractéristiques, technique

Plus en détail

Traitement bas-niveau

Traitement bas-niveau Plan Introduction L approche contour (frontière) Introduction Objectifs Les traitements ont pour but d extraire l information utile et pertinente contenue dans l image en regard de l application considérée.

Plus en détail

Fractions et décimaux

Fractions et décimaux Fractions et décimaux Scénario : le pliage des bandes de papier Cette fiche n est pas un programme pédagogique. Elle a pour but de faire apercevoir la portée de l approche «pliage de bandes» et les conséquences

Plus en détail

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact 2009 2012 Paolo Caccamo Université de Grenoble Encadrants : Florence Naaim-Bouvet, Thierry Faug,

Plus en détail

Mise en œuvre d un Site Sharepoint-V1

Mise en œuvre d un Site Sharepoint-V1 Mise en œuvre d un Site Sharepoint- MAJ 20/01/2015 Ce document décrit le paramétrage pour la mise en œuvre des fonctionnalités standard de Microsoft SharePoint 2013 NADAP et SharePoint NADAP ( Nouvelle

Plus en détail

Elisabeth DELAIS ROUSSARIE UMR 7110 / LLF Laboratoire de Linguistique formelle Université de Paris Diderot

Elisabeth DELAIS ROUSSARIE UMR 7110 / LLF Laboratoire de Linguistique formelle Université de Paris Diderot Elisabeth DELAIS ROUSSARIE UMR 7110 / LLF Laboratoire de Linguistique formelle Université de Paris Diderot JOURNEES IPFC Paris, 5 et 6 décembre 2011 Pour travailler sur l acquisition de la dimension orale

Plus en détail

Projet de cryptographie. Algorithme de cryptage de type Bluetooth

Projet de cryptographie. Algorithme de cryptage de type Bluetooth Projet de cryptographie Algorithme de cryptage de type Bluetooth Le but de ce projet est de créer une application qui crypte et décrypte des fichiers en utilisant le principe de cryptage du Bluetooth.

Plus en détail

L'apport de la simulation numérique 3D pour la CEM : méthodologie & perspectives. Benoît MARTIN Dept. Formation & Ingénierie be.martin@emitech.

L'apport de la simulation numérique 3D pour la CEM : méthodologie & perspectives. Benoît MARTIN Dept. Formation & Ingénierie be.martin@emitech. L'apport de la simulation numérique 3D pour la CEM : méthodologie & perspectives Benoît MARTIN Dept. Formation & Ingénierie be.martin@emitech.fr Cycle en V de développement d un produit Couts Délais Qualité

Plus en détail

COLDFORM LOGICIEL DE SIMULATION 2D & 3D POUR LA MISE EN FORME À FROID DES MÉTAUX MATERIAL FORMING SIMULATION

COLDFORM LOGICIEL DE SIMULATION 2D & 3D POUR LA MISE EN FORME À FROID DES MÉTAUX MATERIAL FORMING SIMULATION COLDFORM LOGICIEL DE SIMULATION 2D & 3D POUR LA MISE EN FORME À FROID DES MÉTAUX MATERIAL FORMING SIMULATION 2 www.transvalor.com 3 Un champ d application très large COLDFORM répond aux besoins des industriels

Plus en détail

Formation 3DS Partie 2. Fascicule 3DS. Partie 2 : Modélisation

Formation 3DS Partie 2. Fascicule 3DS. Partie 2 : Modélisation Fascicule 3DS Partie 2 : Modélisation Formation CIREVE 2007 1 Introduction sur l utilisation de formes 2D...3 1. Avant propos...4 2. Utilisation des splines (formes 2D)...4 3. Les types de sommet...5 4.

Plus en détail

Introduction au Dessin Vectoriel

Introduction au Dessin Vectoriel Introduction au Dessin Vectoriel Introduction Lorsque l'on affiche une image sur l'écran d'un ordinateur, ce que l'on voit n'est qu'une succession de points. Il existe pourtant deux manières différentes

Plus en détail

Heuristique et métaheuristique. 8. Optimisation combinatoire et métaheuristiques. Optimisation combinatoire. Problème du voyageur de commerce

Heuristique et métaheuristique. 8. Optimisation combinatoire et métaheuristiques. Optimisation combinatoire. Problème du voyageur de commerce Heuristique et métaheuristique IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO) 8. Optimisation combinatoire et métaheuristiques Un algorithme heuristique permet d identifier au moins une solution réalisable

Plus en détail

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 Qualité acoustique et inertie thermique : étude d'un compromis Christophe Rougier 1, Catherine Guigou-Carter 1 1 Université Paris-Est, Centre

Plus en détail

Étapes du développement et de l utilisation d un modèle de simulation

Étapes du développement et de l utilisation d un modèle de simulation Étapes du développement et de l utilisation d un modèle de simulation Étapes du développement et de l utilisation d un modèle de simulation Formulation du problème Cueillette et analyse de données Conception

Plus en détail

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques Session de formation continue ENPC «Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques 6-8 octobre 2010 Philippe Mestat (LCPC) «Pièges» pour débutant?. Conditions limites en déplacements : il faut

Plus en détail

Exemple d application en CFD : Coefficient de traînée d un cylindre

Exemple d application en CFD : Coefficient de traînée d un cylindre Exemple d application en CFD : Coefficient de traînée d un cylindre 1 Démarche générale Avec Gambit Création d une géométrie Maillage Définition des conditions aux limites Avec Fluent 3D Choix des équations

Plus en détail

Etude expérimentale d un four rotatif de séchage des phosphates

Etude expérimentale d un four rotatif de séchage des phosphates Revue des Energies Renouvelables SMSTS 08 Alger (2008) 249 254 Etude expérimentale d un four rotatif de séchage des phosphates T. Raffak 1*, M. Agouzoul 1, E.M. Mabsate 1, A. Chik 2 et A. Alouani 3 1 Equipe

Plus en détail

Fernando LOPEZ-CABALLERO

Fernando LOPEZ-CABALLERO Laboratoire de Mécanique des Sols, Structures, Matériaux «Étude de phénomènes de liquéfaction» Modélisation numérique des inclusions rigides comme solution aux problèmes de liquéfaction Fernando LOPEZ-CABALLERO

Plus en détail