Sémiologie des yeux. Prof. Michel Hoebeke U.C.L. Tournai 17 novembre 2007 ECU-UCL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sémiologie des yeux. Prof. Michel Hoebeke U.C.L. Tournai 17 novembre 2007 ECU-UCL"

Transcription

1 Prof. Michel Hoebeke U.C.L. Cliniques universitaires U.C.L.. de Mont-Godinne Tournai 17 novembre 2007 ECU-UCL

2 ou comment aider le médecinm de famille à mieux orienter un diagnostic sans moyen technique sophistiqué (symptômes et signes oculaires accessibles à l examen clinique) Tournai 17 novembre 2007 ECU-UCL

3 tableau clinique ophtalmologique démarche diagnostique par association des signes et symptômes hypothèses diagnostiques

4 Rappel anatomique

5 rappel anatomique

6 Anamnèse!

7 Anamnèse précise motif, plaintes et circonstances notion de trauma? depuis quand? début progressif ou brutal? douleur? prurit? perception visuelle altérée e?

8 Anamnèse précise circonstances: trauma? douleur? se méfierm si enfant à préciser (marteau-burin burin ) topographie, photophobie, blépharospasme pharospasme perception visuelle altérée e? diplopie? permanente, intermittente détailler

9 Si notion de traumatisme, produit caustique? RINCER IMMEDIATEMENT contusion directe globe oculaire? DANGER! marteau-burin? SE MEFIER!!

10 douleur? photophobie? rougeur? attention! signification trompeuse parfois Perforation du globe sans douleur érosion cornée e très s douloureuse

11 Perception visuelle perturbée début brutal ou progressif? transitoire? amaurose fugace amblyopie? métamorphopsies? myodésopsies? mouches volantes phosphènes? éclairs lumineux halos colorés s? œdème de cornée e? scotomes scintillants? aura migraineuse? en tenir compte (enfance) déformations des images

12 Anamnèse: perception visuelle perturbée début brutal ou progressif? transitoire? amblyopie? métamorphopsies? myodésopsies? phosphènes? halos colorés s? très s brutal amaurose fugace en tenir compte (enfance) déformations des images mouches volantes éclairs lumineux scotomes scintillants? aura migraineuse? occlusion artère re centrale source emboles (carotides )? non améliorable après s 12 ans! DMLA: néovaisseaux? corps flottants vitréens tractions rétiniennes r? œdème de cornée e? hypertonie oculaire majeure? migraine

13 Diplopie? monoculaire? la motilité extrinsèque n estn pas en cause binoculaire? trouble de la motilité extrinsèque probable

14 Antécédents médicauxm personnels diabète hypertension artérielle rielle hypotension! AIT, AVC migraines, syndrome de Raynaud allergies (asthme, eczéma, urticaire ) traitements: corticoïdes à action mydriatique collyres (mydriatiques!)

15 Examen du globe oculaire et de ses annexes

16 Conjonctive: rougeur sang (ecchymose) OU inflammation?

17 ?

18 sang

19 sang ecchymose bulbaire

20 ?

21 Hyperémie - hyperémie conjonctive bulbaire OU hyperémie périkératiqueratique? sécrétions purulentes

22 ?

23 hyperémie sécrétions chemosis

24 hyperémie sécrétions chemosis Signes évocateurs: - sécrétions purulentes ++ : infection bactérienne - adénopathie prétragienne : infection virale conjonctivite aiguë

25 ?

26 chemosis

27 chemosis (œdème( de la conjonctive) début assez brutal gonflement important ( pneu( gélatineuxg latineux ) peu ou pas de sécrs crétions prurit impressionnant mais béninb allergie!

28 ?

29 Paupière, conjonctive palpébrale, cornée corps étranger sous la paupière supérieure à faire: retourner la paupière supérieure

30 Conjonctive cornée corps étranger (CE): poussière, douloureux: érosions cornéennes fines et multiples sensation de corps étranger qui voyage retourner la paupière supérieure ôter le CE (coton-tige) tige)

31 ?

32 Cornée érosion (atteinte superficielle) et pourtant douleur ++! blépharospasme photophobie injection périkératiqueratique Fluo +

33 ??

34 CE métalliquem cornée

35 Cornée claire (transparente) ou trouble: oedème me,, infiltration, ulcère re érosion (atteinte superficielle; douleur ++!) C.E. souvent métalliquem date souvent de plusieurs jours peu douloureux au débutd anneau de rouille urgence relative

36 Derrière re la cornée : chambre antérieure profondeur chambre antérieure (cornée iris) hyphema? hypopion?

37 Rappel anatomique

38 chambre antérieure (humeur aqueuse) espace situé entre la cornée e et le plan irien

39 profondeur chambre antérieure (espace cornée iris) si étroite, se méfierm du risque de glaucome aigu par fermeture de l angle l (âge, hypermétropie) éviter toute médicationm à effet mydriatique

40 ?

41 Hyphema sang dans la chambre antérieure (entre la cornée e et l iris) l

42 Hyphema sang dans la chambre antérieure (entre la cornée e et l iris) l Contusion, trauma : hyphéma = signe de gravité!

43 ?

44 Hypopion (dépôt cellules inflammatoires dans la chambre antérieure)

45 Hypopion (dépôt cellules dans la chambre antérieure) infection OU inflammation Uvéite

46 Pupilles isocorie? hémi-mydriase mydriase? glaucome aigu pupille déformd formée e? contusion, traumatisme!! réflexes à la lumière présents et symétriques? DPA (déficit pupillaire afférent) atteinte nerf optique pupille blanche petit enfant: rétinoblastome A REFERER SANS TARDER cataracte congénitale nitale

47 Sémiologie des yeux Pupilles

48 Sémiologie des yeux Iris

49 Sémiologie des yeux 3 examens simples examen à la fluorescéïne en lumière bleue palper bi-digital du globe oculaire pour apprécier la pression intra-oculaire champ visuel par confrontation

50 Sémiologie des yeux examen à la fluorescéïne en lumière bleue

51 Sémiologie des yeux examen à la fluorescéïne en lumière bleue érosion cornée Seidel + (fuite humeur aqueuse)

52 Sémiologie des yeux Examen du champ visuel par confrontation

53 Sémiologie des yeux Rechercher des signes et des symptômes associés pour évoquer un diagnostic

54 Sémiologie des yeux?

55 Sémiologie des yeux douleur ++ photophobie hyperémie myosis!

56 Sémiologie des yeux douleur ++ photophobie hyperémie myosis! Uvéite antérieure aiguë

57 Sémiologie des yeux?

58 Sémiologie des yeux douleur +++ cornée sans éclat vision trouble halos colorés hyperémie hémi-mydriase! nausées ++

59 Sémiologie des yeux douleur +++ (nausées, vomissements ) cornée sans éclat vision trouble halos colorés hyperémie hémi-mydriase! nausées hypermétropie souvent Glaucome aigu

60 Sémiologie des yeux port lentilles de contact?

61 Sémiologie des yeux (port de lentilles de contact) oedème cornée infiltration cornée et néovaisseaux cornéens infiltration cornéenne majeure

62 Sémiologie des yeux port de lentilles de contact pathologique Stop lentilles!

63 Sémiologie des yeux

64 Sémiologie des yeux

65 Sémiologie des yeux

66 Sémiologie des yeux

67 Sémiologie des yeux

68 Sémiologie des yeux contusion perforation du globe oculaire!

69 Sémiologie des yeux Conclusions Interroger Examiner Associer les signes et symptômes sans appareillage compliqué mais avec soin pour affiner les hypothèses diagnostiques

70 Sémiologie des yeux ECU-UCL Tournai 17 novembre 2007 alevin de truite Merci pour votre attention

Les urgences ophtalmologiques en médecine générale. Céline Deprieck

Les urgences ophtalmologiques en médecine générale. Céline Deprieck Les urgences ophtalmologiques en médecine générale Céline Deprieck Quel est le rôle du généraliste? Soulager la douleur Reconnaître les vraies urgences ophtalmo Gagner du temps sur la prise en charge spécialisée

Plus en détail

Introduction. L ophtalmologie à l ECN

Introduction. L ophtalmologie à l ECN Introduction. L ophtalmologie à l ECN Statistiques ECN Depuis 2004, il n y a eu que 3 années «sans ophtalmologie» à l ECN. Toutes les autres années la spécialité était présente, soit sous forme de question

Plus en détail

Pr. JF Korobelnik Service d ophtalmologie Hôpital Pellegrin

Pr. JF Korobelnik Service d ophtalmologie Hôpital Pellegrin Pr. JF Korobelnik Service d ophtalmologie Hôpital Pellegrin CAS CLINIQUE OPH 1 Une femme de 62 ans vient consulter pour troubles visuels au niveau de l œil droit. La padente raconte avoir déjà eu une baisse

Plus en détail

Les uvéites (212b) Professeur Michel MOUILLON Septembre 2003 (Mise à jour Août 2004)

Les uvéites (212b) Professeur Michel MOUILLON Septembre 2003 (Mise à jour Août 2004) Les uvéites (212b) Professeur Michel MOUILLON Septembre 2003 (Mise à jour Août 2004) Pré-requis : Connaissances de base : Anatomie sommaire : les "membranes" de l œil, l'uvée, la vascularisation de l oeil

Plus en détail

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Enseignement de sémiologie 2 ème année Pharmacie Pr. Jean-Pierre DUBOIS Département de médecine générale Université Claude Bernard LYON I SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Mars 2008 Les troubles

Plus en détail

LES URGENCES EN OPHTALMOLOGIE

LES URGENCES EN OPHTALMOLOGIE LES URGENCES EN OPHTALMOLOGIE DU de prise en charge des situations d urgences médico-chirurgicales Dr Guillaume LEROUX LES JARDINS Service d Ophtalmologie de Hôtel-Dieu, Paris Cabinet d ophtalmologie,

Plus en détail

Énoncés ophtalmologie

Énoncés ophtalmologie Énoncés ophtalmologie Item 44 9 Item 44 SUIVI D UN NOURRISSON 1. Quelles sont les acquisitions visuelles normales d un enfant de 3 mois? a. réflexe de fixation b. réflexe de convergence c. réflexe de poursuite

Plus en détail

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels ACMS œil (def) 15/05/03 16:18 Page 3 L ŒIL à la loupe... Principales structures de l œil Cornée : coupole transparente par laquelle pénètrent les images de l environnement Humeur aqueuse : liquide transparent

Plus en détail

Conseil International d Ophtalmologie Livret d ophtalmologie pour étudiants en Médecine

Conseil International d Ophtalmologie Livret d ophtalmologie pour étudiants en Médecine Conseil International d Ophtalmologie Livret d ophtalmologie pour étudiants en Médecine 2009 Compilé par le comité pour l enseignement Universitaire du Conseil International d Ophtalmologie. Cher étudiant

Plus en détail

Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS

Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS 2013 1 Cas clinique : Item 127, 212, 304 Scénario : UMVF - Université Médicale Virtuelle Francophone Vous êtes praticien hospitalier ophtalmologiste dans un

Plus en détail

212 - ŒIL ROUGE ET/OU DOULOUREUX. Ce qu il faut savoir. - douloureux, avec ou sans baisse de l acuité visuelle,

212 - ŒIL ROUGE ET/OU DOULOUREUX. Ce qu il faut savoir. - douloureux, avec ou sans baisse de l acuité visuelle, 212 - ŒIL ROUGE ET/OU DOULOUREUX œil rouge et/ou douloureux Ce qu il faut savoir 1. Connaître les gestes à faire et à ne pas faire. 2. Savoir énumérer les étiologies d un œil rouge : - douloureux, avec

Plus en détail

Symptomatologie. Vision Floue de loin. Caractéristiques diagnostiques d un symptôme VIGILANCE. Optométrie. Vision Floue. Hétérophorie décompensée

Symptomatologie. Vision Floue de loin. Caractéristiques diagnostiques d un symptôme VIGILANCE. Optométrie. Vision Floue. Hétérophorie décompensée Optométrie Symptomatologie Licence Professionnelle d'optique U.L.P. Strasbourg Année 2012-2013 R. DERHY Opticien - Optométriste Hétérophorie décompensée VIGILANCE Vision Floue Myopie cause fonctionnelle

Plus en détail

187 - ANOMALIES DE LA VISION D APPARITION BRUTALE. Ce qu il faut savoir

187 - ANOMALIES DE LA VISION D APPARITION BRUTALE. Ce qu il faut savoir anomalies de la vision d apparition brutale 187 - ANOMALIES DE LA VISION D APPARITION BRUTALE Ce qu il faut savoir 1. Savoir énumérer les étiologies des baisses brutales de la vision : - en cas d œil blanc

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 SESSION DE JUILLET 2014 DCEM3 EPREUVE D OPHTALMOLOGIE. Nombre de questions : 40

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 SESSION DE JUILLET 2014 DCEM3 EPREUVE D OPHTALMOLOGIE. Nombre de questions : 40 FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 SESSION DE JUILLET 2014 DCEM3 EPREUVE D OPHTALMOLOGIE Nombre de questions : 40 Durée de l épreuve : 1 Heure Nombre de feuilles : 15 Vous avez

Plus en détail

Item 80 (item 187) : Anomalies de la vision d'apparition brutale Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 80 (item 187) : Anomalies de la vision d'apparition brutale Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 80 (item 187) : Anomalies de la vision d'apparition brutale Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières Introduction... 3 1. Diagnostic... 3 2. Etiologie...

Plus en détail

La cataracte est l opacification de tout ou par

La cataracte est l opacification de tout ou par cataracte 58 - CATARACTE Ce qu il faut savoir 1. Connaître les signes d appel d une cataracte 2. Connaître les étiologies et pouvoir orienter le bilan clinique et paraclinique. 3. Pouvoir expliquer au

Plus en détail

Examens oculovisuels spécifiques

Examens oculovisuels spécifiques NORMES CLINIQUES Examens oculovisuels spécifiques Ces évaluations sont faites en réponse à des situations particulières. Quelques cas sont élaborés dans ce document. Examen en prévision d un ajustement

Plus en détail

Le L OEIL ROUGE. Anas ALAMI, Françoise BREMER Ophtalmologues Hôpital Erasme

Le L OEIL ROUGE. Anas ALAMI, Françoise BREMER Ophtalmologues Hôpital Erasme Le L OEIL ROUGE Anas ALAMI, Françoise BREMER Ophtalmologues Hôpital Erasme Session OPHTALMOLOGIE Modérateurs : M. CORDONNIER L. DE MAY D. TOUSSAINT Vendredi 5 septembre 2014 Conflits d'intérêt en rapport

Plus en détail

Baisse de l acuité visuelle : cataracte, glaucome et DMLA

Baisse de l acuité visuelle : cataracte, glaucome et DMLA Baisse de l acuité visuelle : cataracte, glaucome et DMLA UE : Défaillances organiques et processus dégénératifs 2.7.S4 Bénédicte DUPAS Service d ophtalmologie Hôpital Lariboisière Introduction Vieillissement

Plus en détail

Item 81 (item 212) : Oeil rouge et/ou douloureux Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 81 (item 212) : Oeil rouge et/ou douloureux Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 81 (item 212) : Oeil rouge et/ou douloureux Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières Introduction... 3 1. Examen... 3 2. Etiologie... 6 2.1. Œil rouge,

Plus en détail

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie LE GLAUCOME Questions et réponses en vue d une chirurgie Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations générales sur la chirurgie que vous devrez subir. Votre chirurgien pourra vous donner

Plus en détail

Enseignement d ophtalmologie

Enseignement d ophtalmologie Enseignement d ophtalmologie SÉMIOLOGIE OCULAIRE Rappel anatomique Examen clinique Interrogatoire Mesure de l acuité visuelle Examen du segment antérieur Gonioscopie Mesure de la pression oculaire Examen

Plus en détail

L œil rouge: une approche clinique. Présenté aux résidents de l UMF, par Dre Élise Roberge, urgentologue, le 16 juin 2010.

L œil rouge: une approche clinique. Présenté aux résidents de l UMF, par Dre Élise Roberge, urgentologue, le 16 juin 2010. L œil rouge: une approche clinique Présenté aux résidents de l UMF, par Dre Élise Roberge, urgentologue, le 16 juin 2010. Objectifs Évaluer l œil rouge selon une démarche clinique simple Connaître le diagnostic

Plus en détail

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Motif non rare de consultation. Urgence diagnostique et thérapeutique. Pronostic

Plus en détail

Ces yeux qui nous parlent

Ces yeux qui nous parlent Les urgences ophtalmologiques Yolande Dubé 1 M me Dion,qui porte des verres de contact, vient à l urgence pour une diminution de vision peu douloureuse de l œil droit survenue récemment. Sa vision à droite

Plus en détail

Dossier. Question 1 Quel est le diagnostic le plus probable? Question 2 Quel bilan clinique effectuez-vous?

Dossier. Question 1 Quel est le diagnostic le plus probable? Question 2 Quel bilan clinique effectuez-vous? Dossier 1 Monsieur P, 40 ans, consulte pour une baisse d acuité visuelle bilatérale, prédominant à gauche. Dans les antécédents médicochirurgicaux du patient, on note une greffe bipulmonaire il y a 2 ans,

Plus en détail

240 - GLAUCOME CHRONIQUE. Ce qu il faut savoir. 2. Enumérer les principales causes de glaucome chronique.

240 - GLAUCOME CHRONIQUE. Ce qu il faut savoir. 2. Enumérer les principales causes de glaucome chronique. glaucome chronique 240 - GLAUCOME CHRONIQUE Ce qu il faut savoir 1. Connaître la définition, la physiopathologie et l épidémiologie du glaucome chronique. 2. Enumérer les principales causes de glaucome

Plus en détail

Ophtalmo-pédiatrie. Patrick Berquin

Ophtalmo-pédiatrie. Patrick Berquin Ophtalmo-pédiatrie Patrick Berquin De 1à 3 mois : période critique du développement de l'acuité Visuelle De 3 mois à 3 ans : période de plasticité cérébrale maximale De 3 à 8 ans : la plasticité décroît

Plus en détail

Atteintes ophtalmologiques cécitantes dans le cadre de l activité professionnelle. Pr Ridings E. Granget CHU Timone

Atteintes ophtalmologiques cécitantes dans le cadre de l activité professionnelle. Pr Ridings E. Granget CHU Timone Atteintes ophtalmologiques cécitantes dans le cadre de l activité professionnelle Pr Ridings E. Granget CHU Timone Glaucome chronique GLAUCOME Le terme de glaucome représente un ensemble d affections oculaires

Plus en détail

URGENCES OPHTALMOLOGIQUES

URGENCES OPHTALMOLOGIQUES N de version: 01 Date d'application: 6/10/2011 Réf.: CMUB-36 Pagination : 1 de 8 Rédacteurs Date 10/2011 Validation Approbation COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 036 Dr Minerva FADDOUL,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE NATIONALE D INFORMATION, DE PREVENTION DES FACTEURS DE RISQUE DU GLAUCOME. BUSduGLAUCOME

DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE NATIONALE D INFORMATION, DE PREVENTION DES FACTEURS DE RISQUE DU GLAUCOME. BUSduGLAUCOME DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE NATIONALE D INFORMATION, DE PREVENTION DES FACTEURS DE RISQUE DU GLAUCOME 1/LE GLAUCOME EN CHIFFRES X Epidémiologie Première cause de cécité absolue en France + 1 Million de

Plus en détail

240 - GLAUCOME CHRONIQUE CE QU IL FAUT SAVOIR

240 - GLAUCOME CHRONIQUE CE QU IL FAUT SAVOIR 240 - GLAUCOME CHRONIQUE CE QU IL FAUT SAVOIR 1. Connaître la définition, la physiopathologie et l épidémiologie du glaucome chronique. 2. Enumérer les principales causes de glaucome chronique. 3. Connaître

Plus en détail

INTRODUCTION. Champ visuel normal Champ visuel déjà altéré en périphérie

INTRODUCTION. Champ visuel normal Champ visuel déjà altéré en périphérie INTRODUCTION Le glaucome est une maladie de l'oeil qui entraîne une atteinte irréversible du nerf optique et une perte progressive du champ visuel. Il est lié le plus souvent à une élévation de la pression

Plus en détail

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique Juin 2012 QUELS SIGNES FONCTIONNELS DOIVENT FAIRE ÉVOQUER UNE DMLA? La baisse d acuité

Plus en détail

JMV. Affections cécitantes curables

JMV. Affections cécitantes curables JMV Affections cécitantes curables AMBLYOPIE L Amblyopie C est une insuffisance de la vision, parfois congénitale ou acquise dans les premiers mois de la vie. La forme la plus courante unilatérale - résulte

Plus en détail

L œil est divisé par le cristallin en deux parties distinctes : une partie antérieure et postérieure.

L œil est divisé par le cristallin en deux parties distinctes : une partie antérieure et postérieure. Introduction L œil est divisé par le cristallin en deux parties distinctes : une partie antérieure et postérieure. Nous allons dans ce cours étudier une partie de la sémiologie postérieure de l œil c'est-à-dire

Plus en détail

La cataracte est l opacification de tout ou partie

La cataracte est l opacification de tout ou partie cataracte 58 - CATARACTE Ce qu il faut savoir 1. Connaître les signes d appel d une cataracte 2. Connaître les étiologies et pouvoir orienter le bilan clinique et paraclinique. 3. Pouvoir expliquer au

Plus en détail

187 - ANOMALIES DE LA VISION D APPARITION BRUTALE. Ce qu il faut savoir

187 - ANOMALIES DE LA VISION D APPARITION BRUTALE. Ce qu il faut savoir anomalies de la vision d apparition brutale 187 - ANOMALIES DE LA VISION D APPARITION BRUTALE Ce qu il faut savoir 1. Savoir énumérer les étiologies des baisses brutales de la vision : - en cas d œil blanc

Plus en détail

Glaucome. contrôler ma vue. je fais. pratiq santé. 110 esplanade du Général de Gaulle - 92 931 La Défense Cedex - RCS Nanterre 440 313 104

Glaucome. contrôler ma vue. je fais. pratiq santé. 110 esplanade du Général de Gaulle - 92 931 La Défense Cedex - RCS Nanterre 440 313 104 Glaucome ENVI-2012-10-311 - HCP Groupe ʻʻ je fais contrôler ma vue ʻʻ pratiq santé 110 esplanade du Général de Gaulle - 92 931 La Défense Cedex - RCS Nanterre 440 313 104 Je m informe : le glaucome, une

Plus en détail

Lucentis (ranibizumab)

Lucentis (ranibizumab) Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament LUCENTIS de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des Chapitre 4 LE DIAGNOSTIC Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des problèmes oculaires et optiques, mais seul l ophtalmologiste peut détecter la présence d une DMLA.

Plus en détail

Solution pour injection

Solution pour injection Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Eylea de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique et au Luxembourg,

Plus en détail

DEPISTAGE DES TROUBLES VISUELS

DEPISTAGE DES TROUBLES VISUELS DEPISTAGE DES TROUBLES VISUELS N.Billaud Déc 2007 DEPISTAGE DES TROUBLES VISUELS Fréquence importante des troubles de la vision chez l enfant l (4 % strabisme) Importance de dépister précocement les risques

Plus en détail

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011)

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011) LES PATHOLOGIES (Document mis à jour le 26 septembre 2011) Page 1 sur 3 Table des matières Les pathologies... 3 Agnosie visuelle :... 3 Albinisme :... 3 Aniridie :... 3 Astigmatisme :... 3 Atrophie optique

Plus en détail

OPHTALMOLOGIE IFSI Pathologies du vieillissement CATARACTE

OPHTALMOLOGIE IFSI Pathologies du vieillissement CATARACTE OPHTALMOLOGIE IFSI Pathologies du vieillissement CATARACTE CATARACTE : DEFINITION Opacifica'on totale ou par'elle du cristallin Mécanisme de vieillissement du cristallin Évolution du cristallin avec l

Plus en détail

Campagne Nationale de Dépistage du Glaucome. Preservez votre vue! Édité par le Comité de Lutte contre le Glaucome avec le concours des laboratoires

Campagne Nationale de Dépistage du Glaucome. Preservez votre vue! Édité par le Comité de Lutte contre le Glaucome avec le concours des laboratoires Preservez votre vue! Édité par le Comité de Lutte contre le Glaucome avec le concours des laboratoires Sommaire Glaucome : Une menace pour la vision p.3 Le fonctionnement de l œil p.4 Les différentes formes

Plus en détail

LA VUE. Sommaire : Les voies optiques Examens pratiqués en ophtalmologie Les traitements

LA VUE. Sommaire : Les voies optiques Examens pratiqués en ophtalmologie Les traitements LA VUE Sommaire : Anatomie de l œil Chemin de la lumière dans l œil Vocabulaire et définitions pour l œil Les muscles de l œil Les anomalies de l œil Les 3 amétropies ou vices de réfraction La presbytie,

Plus en détail

Les yeux rouges. urgence? Laurence Letartre

Les yeux rouges. urgence? Laurence Letartre Les urgences ophtalmologiques Les yeux rouges urgence? Laurence Letartre 3 M.Lelièvre se présente aujourd hui à l urgence de votre hôpital exaspéré, car ses collègues le surnomment sans cesse «Monsieur

Plus en détail

Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant

Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 I Phénomène moteur...4 II Phénomène sensoriel...4 III Dépistage du

Plus en détail

Les problèmes de vue liés à l âge

Les problèmes de vue liés à l âge Les problèmes de vue liés à l âge Certaines maladies oculaires deviennent plus fréquentes avec l'âge et peuvent conduire dans certains cas à des problèmes de vue importants. Il s agit de la dégénérescence

Plus en détail

On vo i t c o m m e o nr e s p i r e: s a n syp e n s e r, e tp o u rt a n t...

On vo i t c o m m e o nr e s p i r e: s a n syp e n s e r, e tp o u rt a n t... On vo i t c o m m e o nr e s p i r e: s a n syp e n s e r, e tp o u rt a n t... Savoir prévenir les dommages ultérieurs de la vision Assureurs, Prévention, Santé ASSOCIATION DES SOCIÉTÉS D ASSURANCE Les

Plus en détail

Le Vocabulaire de l'optique par Colette Allouch Auteur de Dictionnaires. Lexique Français / Hébreu

Le Vocabulaire de l'optique par Colette Allouch Auteur de Dictionnaires. Lexique Français / Hébreu Le Vocabulaire de l'optique par Colette Allouch Auteur de Dictionnaires Lexique Français / Hébreu absorption achromatique acuité visuelle albinisme oculaire amblyopie amétropie angle de réflexion angle

Plus en détail

Cellulite cervico-faciale : cellulite (inflammation sévère, diffuse des tissus conjonctifs de la couche dermique et sous-

Cellulite cervico-faciale : cellulite (inflammation sévère, diffuse des tissus conjonctifs de la couche dermique et sous- UE 5.8.S3 - PATHOLOGIES PRÉVALENTES DU SERVICE. Otho-rhino-laryngologie : En urgence : o Trachéotomie : il s agit d une intervention chirurgicale qui consiste à pratiquer une ouverture à la face antérieure

Plus en détail

Campagne Nationale d Information et de Dépistage du Glaucome LIVRET D INFORMATION À L ATTENTION DU PUBLIC. Comité de lutte contre le Glaucome

Campagne Nationale d Information et de Dépistage du Glaucome LIVRET D INFORMATION À L ATTENTION DU PUBLIC. Comité de lutte contre le Glaucome Préservez votre vue! Campagne Nationale d Information et de Dépistage du Glaucome Comité de lutte contre le Glaucome Avec le soutien des Laboratoires En association avec la LIVRET D INFORMATION À L ATTENTION

Plus en détail

Programme scientifique Jeudi 27 janvier 2011. Conduites à tenir : l Ophtalmologiste en 1 re ligne

Programme scientifique Jeudi 27 janvier 2011. Conduites à tenir : l Ophtalmologiste en 1 re ligne Jeudi 27 janvier 2011 Conduites à tenir : l Ophtalmologiste en 1 re ligne Sous la présidence de A.P. BREZIN ALLOCUTION D OUVERTURE 9h30 A.P. BREZIN (Paris) MISES AU POINT INTERACTIVES 9h40 12 h30 Modérateur

Plus en détail

Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence

Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence plusieurs anomalies dont une trop forte pression dans les

Plus en détail

Je m appelle Matthias FEUCHT et je suis né le 6 octobre 1972 à Stuttgart, en Allemagne.

Je m appelle Matthias FEUCHT et je suis né le 6 octobre 1972 à Stuttgart, en Allemagne. Cabinet ophthalmologique Centre médical Tassy (Tourrettes) Dr Matthias FEUCHT Cabinet ophtalmologique Tassy Clinique Oxford Cannes Qui suis-je? Eventail de traitements Cataracte Maladies et chirurgie de

Plus en détail

I Représentation et modélisation de l œil.

I Représentation et modélisation de l œil. I Représentation et modélisation de l œil. Doc 1 : voir livre p 202 Lorsque la lumière pénètre dans l oeil par la pupille, elle traverse des milieux transparents : la cornée, l humeur aqueuse, le cristallin

Plus en détail

Oeil rouge et/ou douloureux (212) O. Forzano et D. Denis Novembre 2005

Oeil rouge et/ou douloureux (212) O. Forzano et D. Denis Novembre 2005 Oeil rouge et/ou douloureux (212) O. Forzano et D. Denis Novembre 2005 Objectifs pédagogiques : Diagnostiquer un œil rouge et/ou douloureux. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise

Plus en détail

CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L

CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L 1 REPRÉSENTATION VISUELLE DU MONDE (20 POINTS) LES INCROYABLES AVANCÉES DE L OPHTALMOLOGIE. Il y a cinquante ans, personne

Plus en détail

TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il?

TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il? TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il? Activité 6 : Expérience de Mariotte Activité 1 : Etude anatomique de

Plus en détail

OPHTALMOLOGIE ET SPORT M. MAILLE

OPHTALMOLOGIE ET SPORT M. MAILLE OPHTALMOLOGIE ET SPORT. M. MAILLE R A P P E L A N A T O M IQ U E S E G M E N T P O S T E R IE U R c o r p s v itr Ž uvž e r Ž tin e m a c u la p a p ille o p tiq u e S E G M E N T A N T E R IE U R cornž

Plus en détail

L ŒIL EN MÉDECINE DE 1 ER RECOURS URGENCE?

L ŒIL EN MÉDECINE DE 1 ER RECOURS URGENCE? L ŒIL EN MÉDECINE DE 1 ER RECOURS URGENCE? Quand gérer seul? Quand adresser? Dr Isabelle AKNIN - Golfe Juan Examen de la vision : De loin et de près œil par œil Examen de la cornée : EXAMEN OCULAIRE Recherche

Plus en détail

TROUBLES VISUELS DE L ENFANT

TROUBLES VISUELS DE L ENFANT TROUBLES VISUELS DE L ENFANT EPIDEMIOLOGIE 15% (1/7) des enfants de moins de 6 ans ont un problème oculaire : -Dans 75% des cas : problème de lunettes -Dans 25% des cas : problème de strabisme ou maladies

Plus en détail

VG, la référence pour le nouveau concours! Derniers tours unités d enseignement médical OPHTALMOLOGIE. Elodie MARTIN

VG, la référence pour le nouveau concours! Derniers tours unités d enseignement médical OPHTALMOLOGIE. Elodie MARTIN VG, la référence pour le nouveau concours! UE - Derniers tours unités d enseignement médical Collection dirigée par L. LE OPHTALMOLOGIE Elodie MARTIN Editions Vernazobres-Grego 99 bd de l Hôpital 75013

Plus en détail

Comment aborder un strabisme?

Comment aborder un strabisme? Comment aborder un strabisme? Pierre-François Kaeser, Lausanne Un strabisme ne doit jamais être banalisé, même chez le tout petit enfant. En effet, si la fixation d un nourrisson est instable durant les

Plus en détail

Glaucome. Glaucome. Définition

Glaucome. Glaucome. Définition Glaucome Glaucome Définition Relativement fréquent, le glaucome est une maladie de l œil caractérisée par une augmentation de la pression à l intérieur de l œil. Cette augmentation de pression est le plus

Plus en détail

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions L opération de la cataracte Des réponses à vos questions Qu est-ce que la cataracte? Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles concernant l opération de la cataracte. Définition

Plus en détail

DÉCOL O L L E L MENT T D E R ÉTI T N I E

DÉCOL O L L E L MENT T D E R ÉTI T N I E DÉCOLLEMENT DE RÉTINE S. POMMIER Ref: Pr Philippe Gain DÉFINITION urgence ophtalmologique relative opéré généralement dans les 24 à 48 heures relativement rare (un ophtalmologiste en cabinet en voit 1

Plus en détail

ENSEIGNEMENT D OPHTALMOLOGIE DEUXIÈME CYCLE

ENSEIGNEMENT D OPHTALMOLOGIE DEUXIÈME CYCLE ENSEIGNEMENT D OPHTALMOLOGIE DEUXIÈME CYCLE POLYCOPIÉ NATIONAL DU COLLÈGE DES OPHTALMOLOGISTES UNIVERSITAIRES DE FRANCE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2004-2005 - 1 - Ce polycopié national est basé sur le nouveau

Plus en détail

1. QU EST CE QUE INDOCOLLYRE ET DANS QUEL CAS EST-IL UTILISE

1. QU EST CE QUE INDOCOLLYRE ET DANS QUEL CAS EST-IL UTILISE NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR INDOCOLLYRE 1 mg/ml COLLYRE EN SOLUTION Indométacine Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

Conjonctivites allergiques

Conjonctivites allergiques 130 Chapitre 7 Conjonctivites allergiques Dr. Serge DOAN Service d Ophtalmologie, Hôpital Bichat-Claude Bernard Fondation Ophtalmologique Rotschild, 25 rue Manin Ŕ 75019, Paris serge.doan@bch.ap-hop-paris.f

Plus en détail

Rappel anatomique... 3 Traumatologie De L œil... 4 Plaie de paupière :... 5 Fractures de l orbite... 5 Plaies du globe... 5 Corps étrangers...

Rappel anatomique... 3 Traumatologie De L œil... 4 Plaie de paupière :... 5 Fractures de l orbite... 5 Plaies du globe... 5 Corps étrangers... 03122012 126 Rappel anatomique... 3 Traumatologie De L œil... 4 1.1 Plaie de paupière :... 5 1.2 Fractures de l orbite... 5 1.3 Plaies du globe... 5 1.4 Corps étrangers... 6 1.5 Brûlures chimiques, thermiques

Plus en détail

Item 221 (item 130) : Neuropathie Optique Ischémique Antérieure (NOIA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 221 (item 130) : Neuropathie Optique Ischémique Antérieure (NOIA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 221 (item 130) : Neuropathie Optique Ischémique Antérieure (NOIA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières 1. Vascularisation - Physiopathogénie...3 2.

Plus en détail

CHAPITRE 1 OPHTALMOLOGIE

CHAPITRE 1 OPHTALMOLOGIE CHAPITRE 1 OPHTALMOLOGIE Table des matières ÉVALUATION DES YEUX... 1 1 Anamnèse et examen des yeux... 1 1 Examen physique général... 1 2 Diagnostic différentiel de la douleur ou des symptômes oculaires...

Plus en détail

LES CHUTES DE LA PERSONNE AGEE LE POINT DE VUE DE L OPHTALMOLOGISTE

LES CHUTES DE LA PERSONNE AGEE LE POINT DE VUE DE L OPHTALMOLOGISTE LES CHUTES DE LA PERSONNE AGEE LE POINT DE VUE DE L OPHTALMOLOGISTE INTRODUCTION Différentes causes sont possibles: Erreur Réfractive DMLA étendue Glaucomes Cataracte Décollement de Rétine Occlusions Veineuses

Plus en détail

INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE

INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE 1 INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE Qu est-ce que la rétinopathie diabétique? On appelle rétinopathie diabétique les lésions du fond d œil causées par le diabète. En effet, l excès de sucre dans

Plus en détail

SOMMAIRE À QUOI SERT LE GUIDE? LE CENTRE DU GLAUCOME L OEIL ET SA FONCTION : LA VISION COMMENT FONCTIONNE L ŒIL? QU EST CE QUE LE GLAUCOME?

SOMMAIRE À QUOI SERT LE GUIDE? LE CENTRE DU GLAUCOME L OEIL ET SA FONCTION : LA VISION COMMENT FONCTIONNE L ŒIL? QU EST CE QUE LE GLAUCOME? SOMMAIRE À QUOI SERT LE GUIDE? LE CENTRE DU GLAUCOME L OEIL ET SA FONCTION : LA VISION COMMENT FONCTIONNE L ŒIL? QU EST CE QUE LE GLAUCOME? COMMENT DIAGNOSTIQUER UN GLAUCOME? LES EXPLORATIONS DANS LE GLAUCOME

Plus en détail

Guide de pratique clinique du personnel infirmier en soins primaires Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuits

Guide de pratique clinique du personnel infirmier en soins primaires Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuits Guide de pratique clinique du personnel infirmier en soins primaires Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuits Notre mission est d aider les Canadiens et les Canadiennes à maintenir

Plus en détail

SEMIOLOGIE DU SEGMENT POSTERIEUR DE L'ŒIL

SEMIOLOGIE DU SEGMENT POSTERIEUR DE L'ŒIL SEMIOLOGIE DU SEGMENT POSTERIEUR DE L'ŒIL Cours du Pr Alain Gaudric HOPITAL LARIBOISIERE FACULTÉ DE MÉDECINE PARIS 7 www.oph-larib.com SIGNES FONCTIONNELS Les signes fonctionnels des atteintes du segment

Plus en détail

SOMMAIRE Préface Avant-propos I Sciences de base Anatomie et physiopathologie Chapitre 1. Anatomie de l angle iridocornéen ( Farid Achache

SOMMAIRE Préface Avant-propos I Sciences de base Anatomie et physiopathologie Chapitre 1. Anatomie de l angle iridocornéen ( Farid Achache SOMMAIRE Préface Avant-propos I Sciences de base Anatomie et physiopathologie Chapitre 1. Anatomie de l angle iridocornéen (Farid Achache) Embryologie Description Rapports de l angle iridocornéen Abord

Plus en détail

PARC CHANOT MARSEILLE

PARC CHANOT MARSEILLE PALAIS DES CONGRÈS PARC CHANOT MARSEILLE VENDREDI 9 OCTOBRE - 16H00 CONFÉRENCE GRAND PUBLIC DOSSIER DE PRESSE MACULA & DÉGÉNÉRESCENCE MACULAIRE LE KÉRATOCÔNE ENTRÉE LIBRE ORGANISATION GÉNÉRALE MCO CONGRÈS

Plus en détail

187 - ANOMALIES DE LA VISION D APPARITION BRUTALE. Ce qu il faut savoir

187 - ANOMALIES DE LA VISION D APPARITION BRUTALE. Ce qu il faut savoir anomalies de la vision d apparition brutale 187 - ANOMALIES DE LA VISION D APPARITION BRUTALE Ce qu il faut savoir 1. Savoir énumérer les étiologies des baisses brutales de la vision : - en cas d œil blanc

Plus en détail

Les traumatismes étant traités par ailleurs, ne

Les traumatismes étant traités par ailleurs, ne altération de la fonction visuelle 293 - ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT UNE ALTÉRATION DE LA FONCTION VISUELLE-2010 Ce qu il faut savoir 1. Connaitre l anatomie de l œil et des voies visuelles, 2. Connaître

Plus en détail

293 - ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT UNE ALTÉRATION DE LA FONCTION VISUELLE. Ce qu il faut savoir

293 - ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT UNE ALTÉRATION DE LA FONCTION VISUELLE. Ce qu il faut savoir altération de la fonction visuelle 293 - ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT UNE ALTÉRATION DE LA FONCTION VISUELLE Ce qu il faut savoir 1. Connaitre l anatomie de l œil et des voies visuelles, 2. Connaître

Plus en détail

SÉMIOLOGIE OCULAIRE. sémiologie oculaire. 1 Le Globe Oculaire On définit classiquement un contenant

SÉMIOLOGIE OCULAIRE. sémiologie oculaire. 1 Le Globe Oculaire On définit classiquement un contenant sémiologie oculaire SÉMIOLOGIE OCULAIRE A - RAPPEL ANATOMIQUE 1 Le Globe Oculaire On définit classiquement un contenant formé de trois "enveloppes" ou "membranes" et un contenu : a) contenant : membrane

Plus en détail

LE GLAUCOME PRIMITIF DU SUJET AGE. Laurent CHIRPAZ Capacité Gériatrie Dijon février 2005

LE GLAUCOME PRIMITIF DU SUJET AGE. Laurent CHIRPAZ Capacité Gériatrie Dijon février 2005 LE GLAUCOME PRIMITIF DU SUJET AGE Laurent CHIRPAZ Capacité Gériatrie Dijon février 2005 LE GLAUCOME PRIMITIF A ANGLE OUVERT RAPPEL : conceptions actuelles du GPAO Neuropathie optique évolutive associant

Plus en détail

DPV / Déchirure / DR rhegmatogène

DPV / Déchirure / DR rhegmatogène DPV / Déchirure / DR rhegmatogène / ttt barrage laser / ttt chirurgical Ttt chirurgical en semi-urgence Obturer la déchirure (empêche le passage du liquide) Cryothérapie Ab interno (vitrectomie) / ab externo

Plus en détail

CABINET Forum Med Suisse N o 37 12 septembre 2001 917. Lors d affection de l orbite ou de l œil, les symptômes-clés

CABINET Forum Med Suisse N o 37 12 septembre 2001 917. Lors d affection de l orbite ou de l œil, les symptômes-clés CABINET Forum Med Suisse N o 37 12 septembre 2001 917 L œil douloureux F. Bochmann, I. Schipper Introduction Lors d affection de l orbite ou de l œil, les symptômes-clés sont la douleur, la rougeur, la

Plus en détail

Information générale de la Société Française d'ophtalmologie

Information générale de la Société Française d'ophtalmologie 1 Information générale de la Société Française d'ophtalmologie La chirurgie réfractive a pour but de corriger les anomalies de vision optique, de façon à améliorer l acuité visuelle sans correction et

Plus en détail

GLAUCOME CHRONIQUE. Rappels physiopathologiques OBJECTIFS. Item 82

GLAUCOME CHRONIQUE. Rappels physiopathologiques OBJECTIFS. Item 82 Item 82 GLAUCOME CHRONIQUE Anna Francoz, Pr Alain Bron Service d ophtalmologie, CHU de Dijon, France alain.bron@chu-dijon.fr RR OBJECTIFS DIAGNOSTIQUER un glaucome chronique. ARGUMENTER l attitude thérapeutique

Plus en détail

Perception. Bases neurophysiologiques de la vision

Perception. Bases neurophysiologiques de la vision Perception Bases neurophysiologiques de la vision Anatomie de l œil Vaisseaux sanguins rétinaux Paupière Cornée Nerf optique Muscles extraocculaires Rétine Anatomie de l œil cornée Pupille Liquide aqueux

Plus en détail

Cas clinique ORL n 2

Cas clinique ORL n 2 Cas clinique ORL n 2 Mme B. âgée de 37 ans consulte pour de violentes douleurs de la région sous orbitaire droite majorées lorsqu elle penche la tête en avant. Ces douleurs durent depuis 12 heures environ

Plus en détail

DEFICIENCES VISUELLES. Jérome GUYOMARCH Service d Ophtalmologie du CHU de Fort-de-France

DEFICIENCES VISUELLES. Jérome GUYOMARCH Service d Ophtalmologie du CHU de Fort-de-France DEFICIENCES VISUELLES Jérome GUYOMARCH Service d Ophtalmologie du CHU de Fort-de-France INTRODUCTION: GENERALITES La déficience visuelle constitue un problème d importance croissante dans l ensemble des

Plus en détail

L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes. C'est une spécialité médicochirurgicale.

L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes. C'est une spécialité médicochirurgicale. DEFINITION DES PATHOLOGIES ET DES INTERVENTIONS [OPHTALMOLOGIE]. Présentation de l'ophtalmologie : L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes.

Plus en détail

Item 79 (item 293) : Altération de la fonction visuelle Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 79 (item 293) : Altération de la fonction visuelle Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 79 (item 293) : Altération de la fonction visuelle Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières Introduction... 3 1. Examen... 3 2. Baisse d'acuité visuelle

Plus en détail

un Service très en vue

un Service très en vue Ophtalmologie: un Service Avec près de 30.000 consultations par an, l Ophtalmologie est l un des plus gros services des Cliniques Saint-Luc. Raison de plus pour aller y jeter un œil très en vue L ophtalmologue,

Plus en détail

Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Anomalies de la réfraction oculaire. Anomalies de la réfraction oculaire

Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Anomalies de la réfraction oculaire. Anomalies de la réfraction oculaire Le système visuel Le système visuel Les récepteurs L organe périphérique Anatomie de l oeil Les bâtonnets: vision en noir et blanc. Les cônes: vision précise, vision diurne et vision des couleurs. Le système

Plus en détail

La Catarate. Définition. Epidémiologie

La Catarate. Définition. Epidémiologie La Catarate La Catarate Définition La cataracte est une affection se traduisant par une opacification du cristallin de l œil, qui est normalement transparent. Elle peut toucher la totalité du cristallin

Plus en détail