Choisir ensemble Notre projet collectif

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Choisir ensemble Notre projet collectif"

Transcription

1 5 module Choisir ensemble Notre projet collectif p. 01 Pendant les pauses, on ne parle plus de tout et de rien, on parle de notre projet! C est bien de faire un projet ensemble, pour voir les capacités de tout le monde, nos différences aussi, et mettre ensemble notre énergie. Pour décider en connaissance de cause d un projet collectif, les idées retenues lors du module précédent sont passées en revue et discutées en fonction des critères définis par le groupe. Les participantes choisissent le projet en fonction du mode de décision fixé au préalable (module 3). Une fois qu elles en ont déterminé les objectifs, les participantes réfléchissent en sous-groupe tour à tour sur l organisation, la planification et les effets attendus du projet. Dans quel projet voulons-nous nous impliquer ensemble, et quel parcours détermine-t-on pour le réaliser? Les participantes sont conscientes des limites du projet choisi, connaissent les objectifs qu elles veulent atteindre et ont un premier aperçu des tâches à réaliser. Les participantes ont aussi une idée de l impact (durable) qu elles attendent de leur initiative. Participation citoyenne Travail en groupe Durabilité Energizers Cadrage du projet Modes de réflexion Carte des modules Modes de prise de décision Évaluations

2 p. 02 module 5 Choisir ensemble Notre projet collectif A. LE CANEVAS OBJECTIFS ET MÉTHODE DE TRAVAIL 1. Se (re)dynamiser et se concentrer Energizer Stimuler le contact et la cohésion du groupe Renforcer l attention 2. Prendre connaissance du module Introduction Aider le groupe à se projeter dans le module Montrer l impact du groupe sur le parcours Inscrire le module dans le parcours Valoriser et reconnaître les apports du groupe Préparer au choix d un projet 3. Rappeler et approfondir les idées retenues Discussion en groupe Approfondir la connaissance des différentes actions Élargir et actualiser les critères de sélection initiaux Saisir les limites éventuelles Augmenter les chances de réussite et réduire les risques de déception Rassembler l information nécessaire pour prendre une décision réfléchie 4. Se détendre et libérer les tensions Pause et Exercice de bien-être Donner un espace pour se détendre Se sentir bien ensemble Ancrer les participantes ici et maintenant 5. Choisir un projet et un parcours Décision en groupe Susciter le choix d un projet collectif Relier l action choisie à la définition de la participation citoyenne Formuler les objectifs qu on souhaite atteindre Identifier dans quelle mesure le groupe a une prise sur les objectifs qu il s est fixés

3 p Réfléchir aux tâches concrètes et à l impact du projet Travail en sous-groupe Répondre au nouveau dynamisme né du choix de l action Stimuler l implication et la cohésion Motiver à la poursuite du projet Aider à se projeter dans la réalisation de l initiative Stimuler la réflexion sur l impact durable souhaité du projet Encourager la réalisation d un premier planning général 7. Échanger les idées autour de l organisation et de la durabilité du projet Mise en commun Aider les participantes à identifier les tâches et à les planifier Inviter le groupe à réfléchir aux effets du parcours 8. S exprimer sur le module et se projeter dans la suite Évaluation et mise en perspective Avoir une vue d ensemble sur les apprentissages et les relier aux objectifs du module Relier les acquis du module au thème de la participation citoyenne et/ou aux réalités des participantes Vérifier le degré de satisfaction des participantes et de la formatrice sur différents aspects du module Élaborer avec le groupe la suite du parcours

4 p. 04 module 5 Choisir ensemble Notre projet collectif B. ANIMATION TYPE choisir ensemble Matériel Représentation(s) du temps Dossier du module précédent Schéma de la fenêtre (cadrage de projet) Carte des modules Panneaux Marqueurs Papier collant Ciseaux Appareil photo Organisation de l espace 3 tables de travail 1 espace vide Chaises en demi-cercle face au tableau 1. Se (re)dynamiser et se concentrer Energizer animation / participation [5 ] 0h00 La formatrice anime un energizer [Petra cherche une place]. 2. Prendre connaissance du module Introduction information [10 ] 0h05 La formatrice accueille les participantes et distribue le dossier du module précédent. Elle présente via les mots-clés Décision en groupe et Planning général les activités du module, agencées en fonction de l évaluation du module précédent. Elle utilise le support de la (des) représentation(s) du temps pour y indiquer les informations nécessaires au groupe (mots-clés, prénoms) et confie la prise de photos à une participante. La formatrice explique que le module 5 aura pour objet de trouver à court terme une initiative faisable (limites) choisie par le groupe (mode de décision), à laquelle chacune souhaite participer (définition de la participation), et dont les effets se ressentent non seulement pendant le parcours, mais aussi ailleurs et par après (durabilité). Si la formatrice le juge nécessaire, elle revient avec les participantes sur les modules précédents pour synthétiser les étapes déjà parcourues.

5 p Rappeler et approfondir les idées retenues Discussion en groupe animation de l échange / conseil / participation [30 ] 0h15 La formatrice explique qu il est important d explorer toutes les idées retenues pour que chaque idée ait les mêmes chances et que les participantes puissent prendre une décision réfléchie (et ne soient donc pas confrontées par la suite à des surprises). La faisabilité des initiatives a déjà été questionnée selon certains critères (module 4), mais il est bon de les revoir, pour envisager tous les aspects du projet. La formatrice note dans un tableau les différentes actions (colonnes) avec les différents critères de sélection (lignes) qui ont été évoqués (module 4). Pendant la discussion des différentes actions, de nouveaux critères peuvent apparaître, lesquels sont ajoutés dans le tableau. En fonction des critères de sélection et de la Carte des modules, le groupe décide de l orientation du projet collectif : information, action ou une combinaison des deux. Au terme de l exercice, les initiatives retenues sont notées sur un panneau. 4. Se détendre et libérer les tensions Pause et Exercice de bien-être animation / participation [15 ] 0h45 La formatrice anime un exercice de bien-être [Balle de tennis]. 5. Choisir un projet et un parcours Décision en groupe animation de l échange / conseil [30 ] 1h00 La formatrice vérifie que toutes les propositions retenues sont claires pour l ensemble des participantes. La formatrice rappelle le mode de décision choisi par le groupe (voir module 3) et le fait appliquer. Il est possible que le choix se fasse en plusieurs phases. Une fois le projet retenu, la formatrice initie, si nécessaire, un tour de parole pour que les participantes puissent déterminer dans quel type de réalisation le groupe se dirige, à savoir soit la réalisation d une action, soit l exploration d initiatives réalisées par d autres sur le thème choisi, soit une combinaison des deux pistes.

6 p. 06 module 5 Choisir ensemble Notre projet collectif Le groupe peut encore réagir ou discuter : veut-on adapter certains points, etc. La formatrice prend note du projet (re)défini et reprend également la définition collective de la participation citoyenne (module 3, point 8) : observe-t-on des correspondances et des parallèles? Si non, quelles conclusions en tirer? Pour éviter les éventuelles déceptions à venir, la formatrice identifie avec les participantes les objectifs qu elles veulent atteindre et les inscrit sous l intitulé du projet collectif. Il est intéressant de formuler ici plusieurs objectifs ; de cette manière, la réussite du projet ne dépend pas d un seul objectif général. Il est également important de distinguer avec le groupe les objectifs que les participantes contrôlent, et ceux qui dépendent de décisions ou d actions d autres personnes. Dans ce cas, le groupe réfléchit aux alternatives si les personnes externes ne peuvent ou ne veulent pas (suffisamment) collaborer. 6. Réfléchir aux tâches concrètes et à l impact du projet Travail en sous-groupe animation / conseil [50 ] 1h30 La formatrice donne suite à l énergie liée au choix du projet collectif et propose au groupe de travailler autour de 3 thèmes : Organisation du projet choisi Organisation de pistes alternatives (si nécessaire) Réflexion sur la manière de faire durer les effets souhaités du projet (durabilité) Les participantes se divisent en 3 sous-groupes (éventuellement via un energizer) et développent une réflexion axée sur les 3 thèmes [Système de roulement]. Pour chaque thème, il s agit de réfléchir aux questions suivantes : Quelles sont nos attentes? De quoi avons-nous besoin pour réaliser notre projet? Que fait-on aujourd hui et demain? (priorités, planning)

7 p Échanger les idées autour de l organisation et de la durabilité du projet Mise en commun animation de l échange / conseil / prise de notes [30 ] 2h20 Les résultats de chaque thème de travail sont discutés en groupe entier : questions, éclaircissement, réactions Un premier planning général est fixé par le groupe pour les rencontres à venir ; les actions prioritaires à réaliser sont notées. La formatrice prend note de tous les éléments qui serviront, lors de la prochaine rencontre (module 6), à la répartition des tâches. 8. S exprimer sur le module et se projeter dans la suite Évaluation et mise en perspective 8 animation de l échange / prise de notes / participation / conseil [10 ] 2h50 La formatrice rappelle les objectifs du module. Elle en anime l évaluation [Vote]. À questionner : Le travail en sous-groupes Le système de roulement L échange en groupe entier Le maintien ou non d energizer. La formatrice évoque les modifications éventuelles à apporter en fonction de l évaluation. Sur la base de la discussion en groupe, on décide de ce qui sera travaillé la prochaine rencontre.

8 p. 08 module 5 Choisir ensemble Notre projet collectif C. DÉJÀ TESTÉ POUR VOUS COMMENTAIRES ET REMARQUES 1. Lors de la réflexion sur la faisabilité des actions, la formatrice doit être attentive aux arguments des participantes, qui peuvent suggérer de nouveaux critères de sélection. Ceux-ci, identifiés au module 4, ne sont pas figés ni définitifs. C est à la formatrice de formuler et de rendre visibles les modifications, si les participantes ne le font pas spontanément. 2. Dans les pistes de projet collectif, on peut trouver des initiatives qui ont de grandes chances de réussir et des initiatives plus ambitieuses (dont le résultat n est pas toujours contrôlable). Si le groupe décide de prendre des risques, il sera nécessaire et intéressant au niveau des acquis de discuter avec les participantes d un éventuel échec. 3. Si, malgré le vote, on n est pas parvenu à faire un choix, la formatrice recherche avec le groupe un moyen de sortir de cette impasse. Par exemple en faisant un top 3. Les résultats sont pondérés et c est la proposition qui remporte le plus de points qui est retenue. 4. Reprendre la définition collective de la participation citoyenne, cela permet au groupe de se situer par rapport à la participation : où nous situons-nous en tant que groupe? Comment nous sentons-nous par rapport à cette définition? Que voulons-nous atteindre ensemble? 5. Formuler plusieurs objectifs peut prévenir une éventuelle déception par rapport au résultat obtenu, si celui-ci ne répond pas aux attentes. Nous conseillons de formuler avec le groupe au moins un objectif réalisable qui ne dépend pas de circonstances externes. En ce qui concerne les objectifs sur lesquels le groupe n a pas une prise totale, le risque d échec doit être connu des participantes et le groupe peut réfléchir à ce qui pourrait être entrepris en cas d échec. Si, par exemple, le groupe sait qu il a besoin d une autorisation pour réaliser son projet, il peut déjà réfléchir à ce qui pourrait être entrepris s il ne reçoit pas cette autorisation. 6. Cela vaut la peine de questionner la durabilité du projet quel qu il soit. On peut par exemple poser les questions suivantes : Que veut-on atteindre à travers notre projet et pourquoi est-ce important pour nous? Comment veiller à ce que les effets du projet soient bénéfiques pour nous et pour d autres, y compris après le projet? 7. Le système de roulement (voir Modes de réflexion) permet que chaque participante travaille à toutes les pistes et que toutes s approprient l ensemble des pistes. 8. Certains groupes estiment que travailler à des tâches concrètes pour un projet collectif favorise suffisamment la cohésion du groupe, et que cela ne nécessite plus d energizers. Néanmoins, travailler à la réalisation de tâches peut entraîner des tensions supplémentaires ; les exercices de bien-être sont alors tout indiqués pour se dégager de la nervosité.

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

FICHE D EVALUATION ANNUELLE

FICHE D EVALUATION ANNUELLE FICHE D EVALUATION ANNUELLE Objectifs de la fiche d évaluation annuelle L évaluation porte sur le travail accompli par le collaborateur. Elle n est pas un jugement, mais une évaluation, pas sur ce qu il

Plus en détail

Conceptualiser et concevoir un programme de formation

Conceptualiser et concevoir un programme de formation Conceptualiser et concevoir un programme de formation Les informations obtenues à partir de l évaluation des besoins de formation vous aideront à concevoir le programme de formation. Ce travail doit s

Plus en détail

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles Bénévolat Portefeuille de compétences Liste des compétences Pour tous les bénévoles 1. S engager, prendre position 2. Travailler en équipe 3. Communiquer 4. Organiser 5. Être force de proposition Selon

Plus en détail

Bilan année : Objectifs année :

Bilan année : Objectifs année : ENTRETIEN ANNUEL COMMERCIAUX Bilan année : Objectifs année : Société : Service : Date de l entretien : Evaluateur : Collaborateur évalué : Lieu de l entretien : Durée de l entretien : ENTRETIEN ANNUEL

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE Cette note technique a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE en collaboration avec GIZ (Coopération internationale allemande). L'objectif de cette note est de prodiguer des conseils aux

Plus en détail

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1 Annexe 1 Résumé Gestion Capacity Planning Alternance réalisée du 08 Septembre 2014 au 19 juin 2015 aux MMA Résumé : Ma collaboration au sein de la production informatique MMA s est traduite par une intégration

Plus en détail

Formation aux pratiques de l Intelligence Collective

Formation aux pratiques de l Intelligence Collective Etre autrement humains sur cette Terre Formation aux pratiques de l Intelligence Collective Marseille, 6,7,8 octobre et 16,17 novembre 2015 Parcours de formation aux pratiques d Intelligence Collective

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants «La refondation de l Ecole» Projet de contribution du Cercle Ecole et Société Sur le thème : La formation des enseignants La mission de l Ecole est de transmettre des savoirs et des connaissances mais

Plus en détail

Négociation et réflexion dans la formation d enseignant

Négociation et réflexion dans la formation d enseignant PESTALOZZI TRAINING RESOURCES L utilisation des médias sociaux pour la participation démocratique (SOCMED) Négociation et réflexion dans la formation d enseignant par Auteur : Andrea Fischer - Hongrie

Plus en détail

BILAN DES COMPETENCES

BILAN DES COMPETENCES 2014 BILAN DES COMPETENCES L OBJECTIF DE NOTRE ACTION Permettre au futur collaborateur : D engager une réflexion approfondie sur son passé et son devenir, un travail d introspection professionnel, permettant

Plus en détail

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1 APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS - SEPIA 1 SOMMAIRE MODULE 1 «ENTRETIEN APPROFONDI ET CONTRACTUALISATION» MODULE 2 «INTERETS, MOTIVATIONS ET VALEURS» MODULE 3 «COMPETENCES» MODULE 4 «METHODOLOGIE

Plus en détail

Guide d animation Set d animation Gérer les médias numériques dans la famille

Guide d animation Set d animation Gérer les médias numériques dans la famille Guide d animation Set d animation Gérer les médias numériques dans la famille L animatrice n est pas une experte en ce qui concerne les questions techniques du domaine des médias numériques. L objet de

Plus en détail

Tâches à accomplir pour l unité de formation en 3 ème année d apprentissage

Tâches à accomplir pour l unité de formation en 3 ème année d apprentissage Tâches à accomplir pour l unité de formation en 3 ème année d apprentissage 1. Processus de travail et étapes à suivre 1.1. Processus de travail Le formateur/la formatrice et l apprenti/l apprentie conviennent

Plus en détail

L ANALYSE COUT-EFFICACITE

L ANALYSE COUT-EFFICACITE L ANALYSE COUT-EFFICACITE 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L analyse coût-efficacité est un outil d aide à la décision. Il a pour but d identifier la voie la plus efficace, du point de vue

Plus en détail

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : R 7.5 examiner les caractéristiques inhérentes

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

Présentation des Principes fondamentaux de la communication

Présentation des Principes fondamentaux de la communication Présentation des Principes fondamentaux de la communication Voici les Principes fondamentaux de la communication un atelier modulaire! L objectif de cette ressource est de fournir aux animateurs les outils

Plus en détail

L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES

L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES Les enjeux : L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES La réalisation de l étude de gestion va se faire dans le cadre d un travail collaboratif et va vous amener à découvrir ce qu est le travail

Plus en détail

TECHNIQUES D ENQUETE

TECHNIQUES D ENQUETE TECHNIQUES D ENQUETE Le Système d Information Marketing L étude de marché Les différentes sources d informations Méthodologie d enquête BENSGHIR AFAF ESTO 1 Plan d'apprentissage du cours " Méthodologie

Plus en détail

Formation «Concevoir et animer une démarche participative»

Formation «Concevoir et animer une démarche participative» Formation «Concevoir et animer une démarche participative» 1- Date et lieux : Durée du stage : 2 X 2 jours, à raison de 7 heures par jour soit un total de 28h. Module 1 : jeudi 28 et vendredi 29 janvier

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

1.2.2. Accompagnement du salarié dans l atteinte de ses objectifs

1.2.2. Accompagnement du salarié dans l atteinte de ses objectifs LA GESTION DU RENDEMENT Plan Introduction 1.1. Définition 1.2. Gestion du rendement dans une entreprise 1.2.1. Étapes d un processus de gestion du rendement 1.2.2. Accompagnement du salarié dans l atteinte

Plus en détail

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB NOM DU FICHIER TESSA : Togo_Ma_M1_S2_G_110213 PAYS TESSA : Togo DOMAINE DU MODULE : MATHEMATIQUES Module numéro : 1 Titre du module : Étude du nombre et de la structure

Plus en détail

VOUS AVEZ BESOIN D INFORMATIONS, DE CONSEILS SUR VOTRE PARCOURS PROFESSIONNEL?

VOUS AVEZ BESOIN D INFORMATIONS, DE CONSEILS SUR VOTRE PARCOURS PROFESSIONNEL? VOUS AVEZ BESOIN D INFORMATIONS, DE CONSEILS SUR VOTRE PARCOURS PROFESSIONNEL? NOUS VOUS PROPOSONS UN 1 er CONTACT Ouvert à toute personne. Savoir si vous dépendez du FONGECIF Champagne-Ardenne ou d un

Plus en détail

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Texte allemand : EQM/Misereor, janvier 2012 Traduction : Service des langues de MISEROR, mars 2012 Ce document

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

FICHE D ENTRETIEN PROFESSIONNEL CATÉGORİE B. Année : IDENTIFICATION ET SITUATION ADMINISTRATIVE DE L AGENT. Nom de la collectivité ou établissement :

FICHE D ENTRETIEN PROFESSIONNEL CATÉGORİE B. Année : IDENTIFICATION ET SITUATION ADMINISTRATIVE DE L AGENT. Nom de la collectivité ou établissement : FICHE D ENTRETIEN PROFESSIONNEL CATÉGORİE B Année : Nom de la collectivité ou établissement : Service : Date de réalisation de l entretien professionnel : Nom et fonction de l évaluateur (supérieur hiérarchique

Plus en détail

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010)

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Les associations, souvent financées par des fonds publics doivent aujourd hui faire face à une diminution

Plus en détail

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom :

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom : 27. Projet d exposé Discours analytique : Des vampires aux Bermudes Français 20-2 Cahier de l élève Nom : Des vampires aux Bermudes DESCRIPTION DU PROJET Tu auras l occasion de faire un exposé où tu analyseras

Plus en détail

MODULE 5 Enseigner et apprendre l EBM lors de colloques cliniques

MODULE 5 Enseigner et apprendre l EBM lors de colloques cliniques MODULE 5 Enseigner et apprendre l EBM lors de colloques cliniques Bienvenue au Module 5 du cours EBM formation des formateurs. Dans ce module, vous apprendrez comment enseigner la médecine fondée sur les

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Le partenariat maison-école :

Le partenariat maison-école : TDAHetvous.ca : une ressource pour la rentrée scolaire Le partenariat maison-école : Soutien à l enfant atteint de TDAH Pour les enfants atteints de TDAH, les difficultés et les réussites en lien avec

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création, MEJT

Plus en détail

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative»

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» Les TICE, un mode d accès à mon autonomie bien sûr! «L'autonomie n'est pas un don! Elle ne survient pas par une sorte de miracle!

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

9.00 16.30 Introduction Marie-Thérèse Sautebin, Marc Luisoni et Eliane Brügger Jecker

9.00 16.30 Introduction Marie-Thérèse Sautebin, Marc Luisoni et Eliane Brügger Jecker Programme 2015-2016 Lundi 24 août 2015 9.00 16.30 Introduction Marie-Thérèse Sautebin, Marc Luisoni et - Se rencontrer, faire connaissance - Clarifier le cadre, les attentes et les visées de la formation

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

Méthode de tests MODE D EMPLOI POINTS IMPORTANTS

Méthode de tests MODE D EMPLOI POINTS IMPORTANTS Méthode de tests MODE D EMPLOI Cette première partie est destinée à ceux qui débutent en tests et permet une approche progressive et simple de la méthodologie des tests. L introduction vous aura permis

Plus en détail

Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail

Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail Présentation en soutien au webinaire réalisé dans le cadre de la Semaine québécoise des adultes en formation

Plus en détail

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE PENSÉE ET VISION STRATÉGIQUE Avoir une perspective globale des enjeux actuels et futurs du client ainsi que de définir des orientations visant

Plus en détail

OBJECTIFS ET FACTEURS CLES DE SUCCES DU SUIVI PERSONNALISE PROFESSIONNEL

OBJECTIFS ET FACTEURS CLES DE SUCCES DU SUIVI PERSONNALISE PROFESSIONNEL Fiche pratique RH Direction Expertise statutaire et ressources humaines Pôle Recrutement et conseil RH 05 59 90 18 23 emploidavenir@cdg-64.fr CONTRATS EMPLOIS D'AVENIR - Mettre en œuvre le suivi personnalisé

Plus en détail

Contrôle. De nombreuses entreprises contrôlent toujours l exactitude des factures selon les documents papier. Contrôle des visas

Contrôle. De nombreuses entreprises contrôlent toujours l exactitude des factures selon les documents papier. Contrôle des visas Contrôle Contrôle des visas Pages 3/2006 Pages romandes Contrôler et viser des factures électroniquement De nombreuses entreprises contrôlent toujours l exactitude des factures selon les documents papier

Plus en détail

Canevas concernant la formation individualisée encadrée

Canevas concernant la formation individualisée encadrée Canevas concernant la A Description générale La formation individualisée se déroule en deux temps dans le même groupe. Une période d observation (3 séances) est suivie d une période de co-animation (6

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

Outil GC3 Support d entretien d évaluation. Octobre 2014

Outil GC3 Support d entretien d évaluation. Octobre 2014 Outil GC3 Support d entretien d évaluation Octobre 2014 ENTRETIEN D EVALUATION ANNEE : DATE DE L ENTRETIEN : Collaborateur Nom : Prénom : Poste occupé : Service: Type de contrat : Durée du travail : Classification

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction PROCEDURE D ACCUEIL 1 Introduction Le processus d accueil d un nouvel arrivant est un processus clé du département des ressources humaines et qui malheureusement est souvent sous-estimé par ce dernier.

Plus en détail

Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne

Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne Qu est-ce que la VAE? De quoi s agit-il? La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) est

Plus en détail

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Démarche de valorisation du stage dans l élaboration du projet de l étudiant Définition : C est une démarche complémentaire du suivi de stage existant

Plus en détail

ecrutement es bénévoles

ecrutement es bénévoles ecrutement es bénévoles Objectifs de l atelier Échanger sur les principaux constats de l étude en lien principalement avec les difficultés reliées au recrutement et la rétention des bénévoles. Réagir aux

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

DISTRICT TROIS-RIVES. Voici les lignes directrices pour les évaluateurs de stage :

DISTRICT TROIS-RIVES. Voici les lignes directrices pour les évaluateurs de stage : DISTRICT L i g n e s d i r e c t r i c e s p o u r l e s s t a g e s d e m i s e e n a p p l i c a t i o n d e l a p é d a g o g i e d e b r a n c h e P o u r l e s é v a l u a t e u r s d e s t a g e

Plus en détail

AU CŒUR RÈGLES DU JEU. C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme

AU CŒUR RÈGLES DU JEU. C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme RÈGLES DU JEU C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme Présentation et règles du jeu de cartes «La cohésion sociale au cœur du développement durable» Un jeu pour travailler ensemble sur

Plus en détail

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE»

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE» Manuel de mise en œuvre de la communication pour le changement social et comportemental (CCSC) à destination des adolescents en milieu urbain en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR) Organisation

Plus en détail

GUIDE POUR L ENTRETIEN

GUIDE POUR L ENTRETIEN GUIDE POUR L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 1 Ce guide s inscrit dans le cadre du décret du 17 septembre 2007 : il vise à faciliter la réalisation de l entretien professionnel, à la fois pour les agents et pour

Plus en détail

Gestion des compétences au sein de l Administration fédérale

Gestion des compétences au sein de l Administration fédérale Gestion des compétences au sein de l Administration fédérale Profils de compétences Base Support/Epert D Décembre 2009 SUPPORT/EXPERT D 1/ PROFIL DE BASE - Tableau Gestion de X Comprendre Assimiler Analyser

Plus en détail

www.provincedeliege.be/pse Photo langage

www.provincedeliege.be/pse Photo langage www.provincedeliege.be/pse 1 Photo langage Le photo langage Durée : Une heure pour le groupe classe ou 20 minutes par Technique : Expression orale sur base de supports visuels. atelier. Matériel : 30 photographies.

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

Plan d action annuel

Plan d action annuel Plan d action annuel Mise en contexte La Coordination ATL a pour objectif de développer l offre d accueil Temps libre sur le territoire de la Commune afin de répondre aux besoins des familles, de développer

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

E2E WORKSHOP sur la REPONSE A L APPEL D OFFRES PRIVE avec Agathe TURLOTTE, Acheteuse Conseil chez AXA France, le 23 juin 2011.

E2E WORKSHOP sur la REPONSE A L APPEL D OFFRES PRIVE avec Agathe TURLOTTE, Acheteuse Conseil chez AXA France, le 23 juin 2011. E2E WORKSHOP sur la REPONSE A L APPEL D OFFRES PRIVE avec Agathe TURLOTTE, Acheteuse Conseil chez AXA France, le 23 juin 2011. Qu est ce qu un appel d offres pour un acheteur? Il ne faut pas oublier que

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT CE DOCUMENT EST VOTRE LIVRET PARTICIPANT Lisez la première partie, puis complétez la 2 e. Reportez en début de 3 e partie les éléments clés de votre stratégie de mobilité 1 CETTE PREMIERE PARTIE EST A

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

Préparez votre débat

Préparez votre débat Préparez votre débat L enjeu éducatif d un débat sur des questions portant sur le changement climatique est principalement de permettre : - d éveiller l intérêt des élèves sur le sujet en laissant la pensée,

Plus en détail

La gestion de projet

La gestion de projet K E K σ C D C C O N S U L T A N T S rue Hugi 3 CH 2502 Biel Bienne Tél: +41 32 325 19 25 Fax: +41 32 325 19 29 e-mail: kessler@kek.ch www.kek.ch La gestion de projet Sommaire 1 Le concept de «projet» 1

Plus en détail

Les types de raisonnement dans la construction du discours

Les types de raisonnement dans la construction du discours Les types de raisonnement dans la construction du discours Rencontre de développement professionnel Vincent Gagnon ÉRI Les types de raisonnement dans la construction du discours Objectifs de la présentation:

Plus en détail

Guide du centre de ressources

Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Nous avons établi ce guide à l intention des enseignants qui souhaitent aborder les thèmes de la sécurité routière et de la mobilité durable

Plus en détail

Stratégie pour la consolidation et la pérennisation des Télécentres au Maroc

Stratégie pour la consolidation et la pérennisation des Télécentres au Maroc Stratégie pour la consolidation et la pérennisation des Télécentres au Maroc télécentres. Dans le cadre de la continuité des travaux réalisés durant les ateliers précédents par «l'agence Allemande de Coopération

Plus en détail

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle Section : Bachelier en informatique & systèmes Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de

Plus en détail

RAPPEL DES PROCEDURES DE CERTIFICATIONS

RAPPEL DES PROCEDURES DE CERTIFICATIONS RAPPEL DES PROCEDURES DE CERTIFICATIONS ELABORATION D UN DOSSIER ET SA SOUTENANCE PRODUIRE UNE SEQUENCE VIDEO ET L EXPLOITER DANS LE CADRE D UNE ANALYSE PEDAGOGIQUE Certification : UC 1.2.3.4.5.6.7.8 &

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Rapport de Post- Campagne 1

Rapport de Post- Campagne 1 Rapport de Post- Campagne 1 Résumé - La campagne Adwords que nous avons mené pour Galerie Photo-Originale a duré 21 jours (5.05-26.05) et nous a coûté $250,18. L objectif principal est en premier de stimuler

Plus en détail

Junior ESSEC 19/01/2015

Junior ESSEC 19/01/2015 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 3ème journée Compte-rendu de l atelier 4 : Transformation numérique des relations administration-usagers Thème de la journée

Plus en détail

Cycle Management de Projet

Cycle Management de Projet Cycle Management de Projet Tunis 2013 Résultats attendus de la formation Les entreprises pour devenir plus performantes et faire face à la concurrence doivent intégrer la gestion par projets en transversal.

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Page 1/11. Préambule. Table des matières

Page 1/11. Préambule. Table des matières Page 1/11 Table des matières Préambule... 1 1- Le principe de «NuaFil»... 2 2 - Accueil de votre gestion de profil... 2 2-1 - La recherche de profils... 3 2-2- La liste de vos profils... 3 3 - Le référencement

Plus en détail

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé rue de Kerichen - BP 62506-29225 Brest Cedex 02 - Tél 02 98 80 88 00 - Fax 02 98 80 88 07 www.lycee-vauban-brest.ac-rennes.fr Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Plus en détail

Avant-propos. L utilité du plan marketing

Avant-propos. L utilité du plan marketing Avant-propos L Avant-propos E PLAN MARKETING est l exercice annuel des chefs de produit, des directeurs marketing et des comités de direction des entreprises. Le chef de produit le réalise pour la gamme

Plus en détail

Jardins carrés et Culture d Entreprise

Jardins carrés et Culture d Entreprise Jardins carrés et Culture d Entreprise Un concept innovant pour développer l efficacité collective Le concept Les jardins carrés sont une méthode de jardinage élaborée dans les années 1980 par l américain

Plus en détail

STRUCTURATION DE L IDENTITÉ DÉVELOPPEMENT DU POUVOIR D ACTION. Autoévaluation ACCEPTABLE MARQUÉE DÉVELOPPÉE

STRUCTURATION DE L IDENTITÉ DÉVELOPPEMENT DU POUVOIR D ACTION. Autoévaluation ACCEPTABLE MARQUÉE DÉVELOPPÉE 1- Cohérence de l élaboration du projet Activité 1.6 VISÉES ET INTENTIONS ÉDUCATIVES DU COURS Connaissance de soi, de son potentiel et de ses modes d actualisation connaissance de ses talents, de ses qualités,

Plus en détail

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel Guide d utilisation du - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock Support entretien professionnel L entretien professionnel, une occasion pour l entreprise et le salarié de porter un regard sur

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE 2013 LES QUATRE ETAPES La procédure complémentaire a pour but de mettre en relation les établissements qui ont encore des places vacantes et les candidats n ayant pas

Plus en détail

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation Table des matières 1. PRESENTATION DE LA PLATE-FORME D APPRENTISSAGE ANAXAGORA... 3 2. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE... 4 3. L APPRENTISSAGE... 5 3.1. L ESPACE DE TRAVAIL... 5 3.1.1. Le calendrier... 5 4.

Plus en détail

Formation à l Intelligence Collective

Formation à l Intelligence Collective Etre autrement humains sur cette Terre Formation à l Intelligence Collective Aix-en-Provence, 9,10,11 mars & 7,8 avril 2015 Parcours d initiation en Intelligence Collective Cible Dirigeants, managers,

Plus en détail

Positiver la fonction de manager

Positiver la fonction de manager Positiver la fonction de manager Cycle de 9 jours soit 63 heures Les objectifs de la formation 1 COMMUNICATION MANAGÉRIALE Mieux se connaître dans son nouveau rôle de Manager. Prendre sa place et se positionner

Plus en détail