MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION"

Transcription

1 Page : 1/10 MANUEL MAN-CAM-NUC-F Seule la version informatique est mise à jour, avant toute utilisation consulter sur le réseau Intranet la version en cours de ce document

2 Page : 2/10 HISTORIQUE DE RÉVISION Date Révision Description de la révision Préparée par Vérifiée par Approuvée par 28/07/08 1 Création suite à évolution système CEFRI N.GIRAUD QUAL D.GARREAU RD CEFRI Y.CHAUVEAU PCR C.SEVERI QUAL A.NORET Directeur

3 Page : 3/10 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJET ET DOMAINE D APPLICATION DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE DÉFINITIONS PRESENTATION DU SYSTEME POLITIQUE OBJECTIFS RESPONSABILITES DIRECTEUR CAMOM Tâches RESPONSABLE D ENTITE Tâches RESPONSABLE DESIGNE Missions Tâches PERSONNE COMPETENTE EN RADIOPROTECTION Missions Tâches CORRESPONDANT LOCAL EN RADIOPROTECTION Missions Tâches MAITRISE OPERATIONELLE INSTRUCTION «GESTION ADMINISTRATIVE DU PERSONNEL EXPOSE AUX RAYONNEMENTS IONISANTS» INSTRUCTION «GESTION DES TRAVAUX SOUS RAYONNEMENTS IONISANTS» INSTRUCTION «GESTION DES FORMATIONS ET HABILITATIONS POUR LES TRAVAUX DE MAINTENANCE NUCLEAIRE» ECARTS ET AMELIORATION ECARTS ET RECLAMATIONS ACTIONS CORRECTIVES ET PREVENTIVES SURVEILLANCE DU SYSTEME AUDITS VERIFICATIONS...10

4 Page : 4/10 9. REVUE DE DIRECTION...10

5 Page : 5/10 1. OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Le manuel de Management de la Radioprotection s applique aux entités de CAMOM S.A. travaillant sous rayonnements ionisants (entités CAMOM certifiées CEFRI-E du certificat 271-E). Le présent manuel définit les responsabilités, les exigences et les modalités de gestion du système de Management de la Radioprotection. Il apporte une réponse pragmatique aux spécificités «E» du CEFRI ainsi qu à l article R et -21 du code du travail. Dans bien des cas, le Système de Management de la Radioprotection s appuie sur le Système de Management de CAMOM (notamment pour les dispositions relatives à la gestion documentaire, la surveillance du système et l amélioration continue). 2. DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE Manuel de Management CAMOM : COMM-CAM-F Spécifications «E» du CEFRI : indice 17 Code du travail 3. DÉFINITIONS CEFRI CNPE IN PCR Catégorie A Catégorie B PR GIIN Comité français de certification des Entreprises pour la Formation et le suivi du personnel travaillant sous Rayonnements Ionisants Centre Nucléaire de Production d Electricité Installation Nucléaire Personne Compétence en Radioprotection Travailleurs susceptibles de recevoir, dans les conditions habituelles de travail, une dose efficace supérieure à 6 msv par an ou une dose équivalente supérieure aux trois dixièmes des limites annuelles d exposition fixées par la législation. Travailleurs exposés aux rayonnements ionisants ne relevant pas de la catégorie A Prévention des Risques Groupe Intersyndical de l Industrie Nucléaire 4. PRESENTATION DU SYSTEME Le système de Management de la Radioprotection définit les exigences à appliquer lors des travaux sous rayonnements ionisants. Il permet à CAMOM de maîtriser les risques et d améliorer ses performances dans ce domaine.

6 Page : 6/ POLITIQUE Le Directeur de CAMOM a définit une politique en radioprotection (document référence : POL- CAM-NUC-F). Cette politique couvre l ensemble des risques liés à l activité de CAMOM sous rayonnements ionisants (travaux de maintenance en CNPE et autres IN), elle comporte un engagement de respect de la législation en la matière ainsi qu un engagement d amélioration continue. La politique précise également la volonté de CAMOM de maintenir aussi bas que possible l exposition aux rayonnements ionisants de son personnel, des intérimaires et de ses sous-traitants. La politique en radioprotection est revue annuellement en revue de direction afin de vérifier qu elle reste pertinente et appropriée. Elle est diffusée dans toutes les entités certifiées. Dans le cadre de l application du système de Management de la Radioprotection, CAMOM a rédigé et validé le présent manuel, des instructions de travail et des documents d enregistrements. 4.2 OBJECTIFS Le Directeur CAMOM définit des objectifs et un plan d action liés à la radioprotection en relation avec la politique de Radioprotection, il inclut à minima un objectif de «ion d objectifs de doses». Ces objectifs sont consignés sur un support permettant d en faire un suivi régulier. Les objectifs peuvent être intégrés au support de suivi des objectifs globaux de l entité. Chacun des objectifs doit être accompagné d un descriptif des actions à mettre en œuvre pour l atteindre ainsi que les responsables et les délais. Ces objectifs seront revus à minima une fois par an lors de la revue de direction 5. RESPONSABILITES 5.1 DIRECTEUR CAMOM Tâches Il définit la politique et les objectifs en radioprotection de CAMOM Il nomme un Responsable Désigné chargé de la bonne application du système de Management de la Radioprotection. Il est garant de la mise en place des moyens et des ressources nécessaires à l application du système de Management de la Radioprotection Il approuve la totalité des documents applicables au système de Management de la Radioprotection 5.2 RESPONSABLE D ENTITE Tâches Il désigne après avis du CHSCT une Personne Compétente en Radioprotection qui a reçu une formation adéquate (article R 4456 du code du travail). Il fait apparaître sur l organigramme de son entité le Responsable Désigné et la Personne Compétente en Radioprotection. Il désigne un correspondant local en radioprotection qui sera le relais du Responsable Désigné sur les aspects définis en 5.5.

7 Page : 7/ RESPONSABLE DESIGNE Missions Il est chargé de s assurer que les exigences du système de Management de la Radioprotection sont définies, mises en œuvre et tenues à jour conformément aux spécifications «E» du CEFRI. Il rend compte au Responsable d entité et au Directeur CAMOM du fonctionnement de ce système qualité et en particulier, il a autorité pour imposer l'application des instructions concernant le suivi dosimétrique, le suivi médical et le suivi de la formation à toutes les entités concernées par les travaux sous rayonnements ionisants Tâches Il rend compte au Directeur de CAMOM SA du fonctionnement du système de Management de la Radioprotection Il assure la veille réglementaire et la veille des autres textes liés à la radioprotection Il est chargé de la maîtrise des documents et des enregistrements et de la centralisation des informations concernant les intervenants affectés aux travaux Il est chargé de l'organisation de la formation des personnels et du suivi de ces formations en collaboration avec la Personne Compétente en Radioprotection Il vérifie que les dispositions établies sont respectées en ce qui concerne le recrutement des personnels de catégories A ou B y compris le personnel intérimaire Il vérifie ou fait vérifier le fonctionnement du système par le biais d'audits internes Il vérifie que les dispositions pour le suivi dosimétrique individuel sont mises en œuvre et sont efficaces Il vérifie le respect des règles normatives auprès du fournisseur de films dosimétriques Il est chargé de vérifier que les dispositions pour la maîtrise du recours aux entreprises de travail temporaire et aux sous traitants sont respectées et sont efficaces Il assure la mise à jour et de la transmission de tous les éléments relatifs au système de management de la radioprotection aux salariés concernés Il s assure de l application du système dosimétrique spécifique à la radioprotection. 5.4 PERSONNE COMPETENTE EN RADIOPROTECTION Missions La Personne Compétente en Radioprotection est une personne formée et désignée par le Responsable d entité après avis du Comité Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail dans un cadre réglementaire. La personne doit avoir suivi avec succès une formation à la radioprotection dispensée par des personnes certifiées et par des organismes accrédités selon le cahier des charges n CEFRI/REG-C-0206 au dernier indice. La Personne Compétente en Radioprotection est habilitée pour avoir accès aux résultats nominatifs de la dosimétrie.

8 Page : 8/ Tâches Il est l'interlocuteur de l'exploitant, de l'irsn, du LCIE, du Médecin du Travail, du Responsable désigné CEFRI, du Responsable d Entité, du Directeur de CAMOM pour tous les aspects liés à la dosimétrie Il est chargé de la préparation de la fiche d exposition et de sa communication au Médecin du Travail Il est chargé du suivi du personnel travaillant sous rayonnements ionisants en collaboration avec le secrétariat et les médecins du travail habilités nucléaire. Il veille à l'affectation des personnels aux travaux sous rayonnements ionisants, y compris les personnels intérimaires ou CDD et de tenir compte de leur dosimétrie antérieure et des restrictions réglementaires Il réalise le prévisionnel dosimétrique et les objectifs de dose avant une intervention sous rayonnements ionisants. Il est chargé de la définition et de la formation des moyens de protection adaptés et des EPC et EPI nécessaires à une intervention Il vérifie la validité de l'aptitude médicale et des habilitations du personnel avant affectation aux travaux Il fournit (sauf pour le personnel intérimaire) et vérifie les carnets d'accès Il assure la gestion des dosimètres pour le suivi de la dosimétrie passive Il réalise le suivi dosimétrique des personnels exposés aux rayonnements ionisants à l'aide du logiciel WINLASSIE Il est chargé d'enregistrer et de traiter les situations anormales et de prendre immédiatement les mesures adaptées pour le personnel de CAMOM et pour le personnel intérimaire Il a la responsabilité d alerter le Chef de l'établissement du salarié, le Médecin du Travail, l'exploitant et l'irsn en cas de possibilité de dépassement Il est chargé de préparer les titres d'habilitation et de les faire signer au Responsable d Entité 5.5 CORRESPONDANT LOCAL EN RADIOPROTECTION Missions Le correspondant local en radioprotection est l interlocuteur du responsable désigné pour tous les aspects liés au suivi du personnel travaillant sous rayonnements ionisants ainsi que du suivi des travaux réalisés sous rayonnements ionisants Tâches Il est l interlocuteur du responsable désigné Il s assure du respect du présent système de Management sur son périmètre (notamment le respect des formations, des habilitations et du suivi de la dosimétrie) Il est le relais local pour l amélioration du système de Management de la radioprotection.

9 Page : 9/10 6. MAITRISE OPERATIONELLE CAMOM a décrit dans des instructions de travail les étapes nécessaires à la réalisation de travaux sous rayonnements ionisants. Le respect de ces instructions permet de garantir la capacité de CAMOM à réaliser des travaux sous rayonnements ionisants dans le respect des exigences CEFRI-E et de la réglementation. Ces instructions sont complétées par des documents d enregistrement. Les dispositions relatives à la création, la validation et la diffusion de documents maitrisés du système de Management de la Radioprotection sont décrites dans la procédure «Structure et maîtrise du système documentaire de l entreprise» GP-CAM-DSSM-001-F. Les enregistrements respectent les règles d archivage définies dans l instruction «Archivage» WI-CAM-QUAL-005-F 6.1 INSTRUCTION «GESTION ADMINISTRATIVE DU PERSONNEL EXPOSE AUX RAYONNEMENTS IONISANTS» Cette instruction de travail (WI-CAM-QUAL-041-F) concerne le personnel ayant un impact sur la gestion administrative du personnel exposé (Responsable désigné, Personne compétente en Radioprotection, Service Ressources Humaines, ). Elle traite des points relatifs au recrutement, à la formation, au recours à l intérim, au suivi médical renforcé, à la délivrance des autorisations de travail, à la gestion des dosimètres, 6.2 INSTRUCTION «GESTION DES TRAVAUX SOUS RAYONNEMENTS IONISANTS» Cette instruction de travail (WI-CAM-QUAL-040-F) concerne le personnel supervisant les chantiers sous rayonnements ionisants (Responsable désigné, Personne compétente en Radioprotection, Chef de chantier, ). Elle traite des points relatifs à l évaluation préalable dosimétrique, à la gestion des dosimétries active et passive, au recours à la sous-traitance,. 6.3 INSTRUCTION «GESTION DES FORMATIONS ET HABILITATIONS POUR LES TRAVAUX DE MAINTENANCE NUCLEAIRE» Cette instruction de travail (WI-CAM-QUAL-032-F) décrit la totalité des formations requises pour travailler dans une installation nucléaire. Elle aborde donc la formation «Prévention des risques» obligatoire dans le cadre de travaux sous rayonnements ionisants. CAMOM s interdit de travailler dans des situations anormales de travail (travaux à réaliser en urgence par exemple). Les dispositions relatives au travail dans des situations anormales ne sont donc pas décrites dans les instructions. 7. ECARTS ET AMELIORATION Le suivi des écarts et des actions d amélioration est le même que celui mis en place et décrit dans le Manuel de management de l entreprise. 7.1 ECARTS ET RECLAMATIONS Les écarts et les réclamations de l exploitant issus de l application du présent manuel et des instructions associées doit faire l objet de la rédaction d une «Fiche de non-conformité Réclamation client» FORM-CAM-QUAL-009-F. Le traitement de l écart est défini dans l instruction «Traitement des non conformités et réclamations» WI-CAM-QUAL-004-F. 7.2 ACTIONS CORRECTIVES ET PREVENTIVES Les actions d amélioration relatives au management de la radioprotection sont doit rédigées suite à un écart action corrective formalisée sur le document «Fiche de non-conformité Réclamation client» FORM-CAM-QUAL-009-F, soit de manière préventive, formalisée sur le document

10 Page : 10/10 «Fiche d Action Préventive» FORM-CAM-QUAL-008-F. Le traitement de ces actions d amélioration est décrit dans l instruction «Mesure Analyse - Amélioration» WI-CAM-QUAL- 002-F. 8. SURVEILLANCE DU SYSTEME 8.1 AUDITS Chaque entité CAMOM certifiée CEFRI E fera l objet d un audit interne afin de mesurer l efficacité du système de Management de la radioprotection. Les modalités de réalisation et d émission des rapports suite à des audits internes sont définies dans l instruction «Audit Interne» WI-CAM-QUAL-001-F. Ces audits sont réalisés par une personne formée à la pratique de l audit et non directement impliquée dans le Management de la Radioprotection. Les rapports de ces audits sont portés à la connaissance du Directeur de CAMOM ainsi qu au responsable désigné. 8.2 VERIFICATIONS En plus des audits internes, des vérifications régulières, 2 par an et par entité certifiées, seront réalisées via la fiche d audits opérationnelle FORM-CAM-QUAL-068-F. Ces vérifications permettront de vérifier : - le suivi des autorisations de travail sous rayonnements ionisants, - le suivi de l analyse des résultats dosimétriques en fonction des prévisionnels, ainsi que l adéquation des moyens de mesure mis en place, - la vérification des moyens de protection mis en place, - la surveillance du suivi des actions d amélioration liées au système de Management de la radioprotection, - Le bon fonctionnement du processus d amélioration. 9. REVUE DE DIRECTION Annuellement une revue de direction est réalisée afin de revoir le présent système de Management de la Radioprotection. Cette revue a pour but de s assurer que le système reste pertinent, adéquat et performant au travers des résultats des audits internes. Elle prend en compte les éventuels changements liés au contexte de fonctionnement de l entreprise. Cette revue est réalisée avec le Directeur CAMOM, le responsable désigné et la personne compétente en radioprotection. Elle peut être incluse dans la revue de direction CAMOM. A l issue de cette revue, les objectifs seront revus et la politique mise à jour si nécessaire, dans le but de garantir une amélioration continue du suivi de la gestion de la radioprotection.

SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES

SPECIFICATION E DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 92038 PARIS LA DEFENSE CEDEX Page 1 / 11 SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 29/11/00 13 Indice

Plus en détail

D-SMQR-001 14/09/2015 V1 Manuel Système de Management de la Qualité et Radioprotection. Domaine d application du système de management de la qualité :

D-SMQR-001 14/09/2015 V1 Manuel Système de Management de la Qualité et Radioprotection. Domaine d application du système de management de la qualité : 1. DOMAINE ET PÉRIMÈTRE D APPLICATION DU SMQ : Domaine d application du système de management de la qualité : Le système de management de la qualité s applique à l ensemble des activités, dont les activités

Plus en détail

SOCODEI Identification : SOC NO 0094. Note d organisation. Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS...

SOCODEI Identification : SOC NO 0094. Note d organisation. Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS... Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS... 4 2. DOMAINE D APPLICATION... 4 3. PRINCIPES DIRECTEURS... 4 4. OBJECTIFS... 5 5. RESPONSABILITES ET REGLES... 5 6. ANIMATION

Plus en détail

Décret n 2003-296 du 31 mars 2003 relatif à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants

Décret n 2003-296 du 31 mars 2003 relatif à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules Décret n 2003-296 du 31 mars 2003 relatif à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants Principaux

Plus en détail

LA PERSONNE COMPETENTE EN RADIOPRETECTION

LA PERSONNE COMPETENTE EN RADIOPRETECTION LA PERSONNE COMPETENTE EN RADIOPRETECTION CONGRES ATSR Cherbourg 2006 Benoit MARC D.RI.M Avant propos La base d un constat : 20 ans d expérience en RP sur plusieurs sites nucléaires Certifié formateur

Plus en détail

Lyon, le 26/11/2013. Monsieur le directeur AREVA FBFC Romans-sur-Isère BP 1114 26 104 ROMANS-SUR-ISERE Cedex

Lyon, le 26/11/2013. Monsieur le directeur AREVA FBFC Romans-sur-Isère BP 1114 26 104 ROMANS-SUR-ISERE Cedex RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : Codep-Lyo-2013-064102 Lyon, le 26/11/2013 Monsieur le directeur AREVA FBFC Romans-sur-Isère BP 1114 26 104 ROMANS-SUR-ISERE Cedex Objet : Contrôle des installations

Plus en détail

Référentiel de la radioprotection au CEA

Référentiel de la radioprotection au CEA Page 3 sur 7 TABLE DES MATIERES 1. OBJET... 4 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. RESPONSABILITES... 4 4. COMPOSITION DU REFERENTIEL DE LA RADIOPROTECTION AU... 4 5. LISTE DES DOCUMENTS CONSTITUANT LE REFERENTIEL

Plus en détail

Mise en œuvre de la radioprotection dans les entreprises: Certification d'entreprise et formation du personnel.

Mise en œuvre de la radioprotection dans les entreprises: Certification d'entreprise et formation du personnel. Mise en œuvre de la radioprotection dans les entreprises: Certification d'entreprise et formation du personnel. Alain BONTEMPS, Directeur du CEFRI -NOMBRE DE TRAVAILLEURS EXPOSES (Nucléaire): Total: 60

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE Ces consignes sont adaptées de l instruction générale type du 21 mai 1999. Elles seront annexées

Plus en détail

Certification d'entreprises. Certification de Formateurs de PCR.

Certification d'entreprises. Certification de Formateurs de PCR. Certification d'entreprises. Certification de Formateurs de PCR. Alain BONTEMPS, Directeur du CEFRI www.cefri.fr -DEFINITIONS -ENJEUX -LES ACTEURS -LA CERTIFICATION d'entreprises -LA CERTIFICATION d'organismes

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE. «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application»

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE. «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application» MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application» SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 4 1.1. Généralités... 4 1.2. Domaine d application...

Plus en détail

Direction Générale du Travail

Direction Générale du Travail Direction Générale du Travail Radioprotection des travailleurs Evolutions réglementaires intervenues et celles attendues en 2013 impactant l action des médecins du travail Réforme de la médecine du travail,

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

MANUEL QUALITE. Dédié au secteur géophysique, médical, (référentiel ISO 9001 v2000)

MANUEL QUALITE. Dédié au secteur géophysique, médical, (référentiel ISO 9001 v2000) MANUEL QUALITE SPECIALISTE DANS L USINAGE DE L INCONEL, DU TITANE, DE L ALUMINIUM DE PIECES MECANIQUES DE HAUTE PRECISION EN PETITE, MOYENNE ET GRANDE SERIE Dédié au secteur géophysique, médical, (référentiel

Plus en détail

Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS

Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 7 février 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-004998 Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS Objet : Inspection sur le thème de la

Plus en détail

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Rabat, 27&28 Novembre 2007 L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Exigences ISO 17025 relatives au personnel résumées dans 2 chapitres : 4.1 Organisation Points généraux liés au management 5.2 Personnel

Plus en détail

DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 27 octobre 2015

DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 27 octobre 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 27 octobre 2015 N/Réf. : CODEP-CAE-2015-042990 Fondation de la Miséricorde 15, Fossés Saint-Julien BP 100 14008 CAEN cedex 1 OBJET : Inspection

Plus en détail

PROCEDURE ENREGISTREMENT

PROCEDURE ENREGISTREMENT Page 1 sur 7 ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS référence 04/PR/001/02/V01 04/PR/001/02/V02 04/PR/001/02/V03 04/PR/001/02/V04 04/PR/001/02/V05 04/PR/001/02/V06 04/PR/001/02/V07 04/PR/001/02/V08

Plus en détail

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Au niveau national comme au niveau régional, les partenaires sociaux ont la capacité de fixer les orientations qui seront mises en

Plus en détail

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001 Quand le dernier arbre aura été abattu, Quand la dernière rivière aura été empoisonnée, Quand le dernier poisson aura été péché, Alors on saura que l argent ne se mange pas. Géronimo, chef apache SYSTEMES

Plus en détail

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE STRATÉGIE DE SURVEILLANCE Décembre 2013 SOMMAIRE OBJET page 3 OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE page 3 PRINCIPES D ÉLABORATION DU PROGRAMME page 4 PROGRAMME 2014 page 5 RESSOURCES page 6 PERSPECTIVES 2015/2016

Plus en détail

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R.

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE NANTES Nantes, le 12 septembre 2013 N/Réf. : CODEP-NAN-2013-047562 MUTUELLES DE VENDEE 1 impasse Paul Eluard 85180 CHATEAU D OLONNE Objet : Inspection de la radioprotection

Plus en détail

Le management environnemental

Le management environnemental Le management environnemental L application de la norme Iso14001 USTV Cambrai, année 2008-09 Management environnemental Iso 14001 n 1 Le management environnemental La norme Iso 14001 Ce qu elle est / n

Plus en détail

INSTRUCTION DE TRAVAIL REDACTION DES INSTRUCTIONS DE TRAVAIL ATELIER / CHANTIER INSTRUCTION DE TRAVAIL

INSTRUCTION DE TRAVAIL REDACTION DES INSTRUCTIONS DE TRAVAIL ATELIER / CHANTIER INSTRUCTION DE TRAVAIL Page : 1/5 INSTRUCTION DE TRAVAIL TRAVAIL ATELIER / CHANTIER WI-CAM-EXEC-004-F Seule la version informatique est mise à jour, avant toute utilisation consulter sur le réseau Intranet la version en cours

Plus en détail

DIVISION DE LILLE Lille, le 29 décembre 2014

DIVISION DE LILLE Lille, le 29 décembre 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LILLE Lille, le 29 décembre 2014 CODEP-LIL-2014-058075 AD/EL Monsieur le Directeur BUREAU VERITAS Agence de Villeneuve d Ascq 27, Allée du Chargement B.P. 336 59666 VILLENEUVE

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de ce contrôle ainsi que les principales demandes qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de ce contrôle ainsi que les principales demandes qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 15 juillet 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-027908 Société LORYON 4, avenue de l Observatoire 75006 PARIS Objet : Réf : Suite de la visite de contrôle INSNP-PRS-2015-0082

Plus en détail

RECAPITULATIF DES MISES A JOUR

RECAPITULATIF DES MISES A JOUR Indice : L Page : 2/28 Révision J 06/03/2012 RECAPITULATIF DES MISES A JOUR Date Chapitre Objet Auteur Les paragraphes : 2, 3.1, 3.2.2, 6.2, 7.3, 9.4, 9.8, 9.9, 12.1, 12.4, 13, 14.3, annexes Prise en compte

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001 Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DU MINISTÈRE AVIS DE CONCOURS

FONCTIONNEMENT DU MINISTÈRE AVIS DE CONCOURS FONCTIONNEMENT DU MINISTÈRE AVIS DE CONCOURS Hygiène et sécurité Inspection du travail Rayonnement Service déconcentré du travail, de l emploi et de la formation professionnelle MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à :

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à : INTRODUCTION La présente doctrine d emploi a pour objet de préciser les missions et le positionnement des assistants régionaux à la médecine de prévention (ARMP). Les ARMP participent à l'amélioration

Plus en détail

Norme CIP-003-1 Cybersécurité Mécanismes de gestion de la sécurité

Norme CIP-003-1 Cybersécurité Mécanismes de gestion de la sécurité A. Introduction 1. Titre : Cybersécurité Mécanismes de gestion de la sécurité 2. Numéro : CIP-003-1 3. Objet : La norme CIP-003 exige des entités responsables qu elles aient en place des mécanismes minimaux

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP)

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) BouAlem MESBAH - AIRFOBEP? 3 Questions avant de commencer Du document unique au SMS Du SMS à l OHSAS

Plus en détail

SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL MISSIONS DU MEDECIN DU TRAVAIL. Christine Gauron INRS Paris

SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL MISSIONS DU MEDECIN DU TRAVAIL. Christine Gauron INRS Paris SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL MISSIONS DU MEDECIN DU TRAVAIL Christine Gauron INRS Paris organisation Décret du 28/07/04 «organisation de la médecine du travail» Renforcement de l action sur le terrain et

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

DIVISION DE LYON Lyon, le 24 décembre 2014

DIVISION DE LYON Lyon, le 24 décembre 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON Lyon, le 24 décembre 2014 N/Réf. : CODEP-LYO-2014-058026 INSTITUT DE SOUDURE INDUSTRIE 13, rue du Vercors 69660 CORBAS Objet : Inspection de la radioprotection du

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

Manuel qualité ind : N. La division tôlerie industrielle du groupe LAUAK

Manuel qualité ind : N. La division tôlerie industrielle du groupe LAUAK Manuel qualité ind : N La division tôlerie industrielle du groupe LAUAK N : 01 Diffusion contrôlée Diffusion non contrôlée Ce manuel qualité a pour objectif de présenter : - La société Ticem, son activité

Plus en détail

MARS 2012 RÈGLES GÉNÉRALES DE RADIOPROTECTION DU CEA. Pôle maîtrise des risques Direction de la protection et de la sûreté nucléaire

MARS 2012 RÈGLES GÉNÉRALES DE RADIOPROTECTION DU CEA. Pôle maîtrise des risques Direction de la protection et de la sûreté nucléaire MARS 2012 RÈGLES GÉNÉRALES DE RADIOPROTECTION DU CEA Direction de la protection et de la sûreté nucléaire Préface La protection radiologique des travailleurs, du public et de l environnement est l affaire

Plus en détail

Strasbourg, le 30 avril 2010. Objet : Inspection de l'autorité de sûreté nucléaire du 15 avril 2010. Service de radiothérapie

Strasbourg, le 30 avril 2010. Objet : Inspection de l'autorité de sûreté nucléaire du 15 avril 2010. Service de radiothérapie RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE STRASBOURG Strasbourg, le 30 avril 2010 N/Réf. : CODEP-STR-2010-023283 Centre d Oncologie de Gentilly 2 rue Marie Marvingt 54000 NANCY Objet : Inspection de l'autorité

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009220 Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris 11 rue Pierre et Marie Curie 75231 PARIS 5EME

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009220 Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris 11 rue Pierre et Marie Curie 75231 PARIS 5EME RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 26 mars 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009220 Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris 11 rue Pierre et Marie Curie 75231 PARIS 5EME Objet : Inspection

Plus en détail

DIVISION DE LILLE Lille, le 13 juillet 2015

DIVISION DE LILLE Lille, le 13 juillet 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LILLE Lille, le 13 juillet 2015 CODEP- LIL-2015-027459 FM/NL SELARL Parc Bertin 90, rue Emile Morlaix 59500 DOUAI Objet : Inspection de la radioprotection référencée INSNP-LIL-2015-0578

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

MANUEL QUALITE. 14 septembre 2011. Version I MQ VERSION I MANUEL QUALITE PAGE 1/20. ELP V : Manuel Qualité Version I 14 septembre 2011 1/19

MANUEL QUALITE. 14 septembre 2011. Version I MQ VERSION I MANUEL QUALITE PAGE 1/20. ELP V : Manuel Qualité Version I 14 septembre 2011 1/19 MANUEL QUALITE Version I 14 septembre 2011 MQ VERSION I MANUEL QUALITE PAGE 1/20 1/19 DIFFUSION Classeur des originaux MODIFICATIONS Edition Date Nature de la modification A 3/05/2005 Création du document

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Certification de Formateurs de PCR.

Certification de Formateurs de PCR. Certification de Formateurs de PCR. Alain BONTEMPS, Directeur du CEFRI alain.bontemps@cefri.fr - En 1990 a été créé le C E F R I (Comité de Certification pour la Formation et les Entreprises travaillant

Plus en détail

MAITRISE DES DOCUMENTS QUALITE

MAITRISE DES DOCUMENTS QUALITE MAITRISE DES DOCUMENTS QUALITE Procédure Historique Version Date Nature de la modification 01 07/02/02 Création 02 03/02/03 03 19/11/03 04 20/06/05 1. Changement de codification de la présente procédure

Plus en détail

Études de poste et évaluation dosimétrique: place du médecin du travail. Christine Gauron INRS-Paris

Études de poste et évaluation dosimétrique: place du médecin du travail. Christine Gauron INRS-Paris Études de poste et évaluation dosimétrique: place du médecin du travail Christine Gauron INRS-Paris Rencontres Nucléaire et santé 17 janvier 2007 Etudes de poste place réglementaire Tous risques confondus,

Plus en détail

ISO 9001 - MANUEL QUALITE

ISO 9001 - MANUEL QUALITE Ecole Certifiée ISO 9001 version 2000 par BVQI L IPAC est composé de 3 instituts IPAC Commerce, Tourisme, Gestion, Management IMSA Santé & Accompagnement IMNE Nature & Environnement ISO 9001 - MANUEL QUALITE

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1997 03 42 69 0156 Catégorie : C* Dernière modification : 10/09/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de travaux

Plus en détail

Dans le cadre du contrôle de la radioprotection en France, l Autorité de sûreté nucléaire s est rendue dans votre établissement le 5 novembre 2014.

Dans le cadre du contrôle de la radioprotection en France, l Autorité de sûreté nucléaire s est rendue dans votre établissement le 5 novembre 2014. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE STRASBOURG Strasbourg, le 16 décembre 2014 N/Réf. : CODEP-STR-2014-056642 Centre de radiothérapie de la Robertsau 184, route de la Wantzenau 67000 STRASBOURG Objet : Inspection

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

Notre engagement qualité. ISO 9001 - ISO 14001 Qualité architecturale et paysagère. développer la qualité de vie

Notre engagement qualité. ISO 9001 - ISO 14001 Qualité architecturale et paysagère. développer la qualité de vie Notre engagement qualité ISO 9001 - ISO 14001 Qualité architecturale et paysagère développer la qualité de vie Notre engagement qualité... p. 2 Notre politique qualité globale... p. 4 Notre système de

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

Guide pour les entreprises utilisatrices de travail eurs temporaires 2012

Guide pour les entreprises utilisatrices de travail eurs temporaires 2012 Guide pour les entreprises utilisatrices de travailleurs temporaires 2012 2 Guide pour les entreprises utilisatrices Edito c Editorial Le travailleur temporaire, est un perpétuel nouveau, soumis à des

Plus en détail

Objet : Inspection INSNP-DOA-2010-0282 effectuée le 21 mai 2010 Thème : "Radioprotection en radiologie interventionnelle et aux blocs opératoires"

Objet : Inspection INSNP-DOA-2010-0282 effectuée le 21 mai 2010 Thème : Radioprotection en radiologie interventionnelle et aux blocs opératoires RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE DOUAI CODEP-DOA-2010-28646 CL/EL Douai, le 1 er juin 2010 Monsieur le Directeur Centre Hospitalier Dr Duchenne BP 609 62321 BOULOGNE SUR MER Cedex Objet : Inspection INSNP-DOA-2010-0282

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 24 février 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-007117 Monsieur le Directeur Centre Hospitalier National d'ophtalmologie des Quinze- Vingt 28, rue de Charenton

Plus en détail

L externalisation de la Personne compétente en radioprotection

L externalisation de la Personne compétente en radioprotection L externalisation de la Personne compétente en radioprotection Chantal Bardelay Direction des rayonnements ionisants et de la santé Autorité de sûreté nucléaire 11/12/2008 SFRP 11 décembre 2008 1 Objectif

Plus en détail

PROCEDURE DE MAITRISE DOCUMENTAIRE

PROCEDURE DE MAITRISE DOCUMENTAIRE Page 1 sur 6 ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS référence /V01 /V02 /V03 /V04 /V05 /V06 /V07 /V08 /V09 07/PR/001/01/V10 Titre et objet de la révision PROCEDURE DE MAITRISE DU MANUEL QUALITE - Réactualisation

Plus en détail

Certification et Norme ISO 9001 : 2000

Certification et Norme ISO 9001 : 2000 Certification et Norme ISO 9001 : 2000 La certification concrètement Gestion documentaire Maîtrise des non-conformités Actions correctives et actions préventives Responsabilité de la direction Revue de

Plus en détail

MANUEL QUALITE ET ENVIRONNEMENT

MANUEL QUALITE ET ENVIRONNEMENT MANUEL QUALITE ET ENVIRONNEMENT Numéro : 2011102791 Page 1 sur 12 EXTENDE Le Bergson, 15 Av Emile Baudot 91300 MASSY SA au capital de 100 000 Fax +33 (0)9 72 13 42 68 Siren 518 807 425 SOMMAIRE A. But

Plus en détail

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Relation avec d autres normes de Management de la Qualité Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 Histoire de l ISO/IEC

Plus en détail

REFERENTIEL DE QUALIFICATION

REFERENTIEL DE QUALIFICATION REFERENTIEL Pour l attribution et le suivi d une qualification d entreprise 11, rue de la Vistule 75013 PARIS tel 01 43 21 09 27 www.qualipropre.org Date d application : Avril 2013 1/7 SOMMAIRE 1. Objet

Plus en détail

Hérouville-Saint-Clair, le 20 septembre 2012. Cabinet dentaire 153 bis, rue Maréchal Leclerc 50100 CHERBOURG-OCTEVILLE

Hérouville-Saint-Clair, le 20 septembre 2012. Cabinet dentaire 153 bis, rue Maréchal Leclerc 50100 CHERBOURG-OCTEVILLE REPUBLIQUE FRANCAISE Division de Caen Hérouville-Saint-Clair, le 20 septembre 2012 N/Réf. : CODEP-CAE-2012-050709 Cabinet dentaire 153 bis, rue Maréchal Leclerc 50100 CHERBOURG-OCTEVILLE Objet : Inspection

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion d OPCVM ou d OPCI et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des risques Textes

Plus en détail

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement Salariés ou futurs salariés des entreprises qui auront pour missions d animer et/ou participer à la mise en œuvre de la politique prévention, sécurité,

Plus en détail

L'EXTERNALISATION DES MISSIONS DE LA PERSONNE COMPETENTE EN RADIOPROTECTION

L'EXTERNALISATION DES MISSIONS DE LA PERSONNE COMPETENTE EN RADIOPROTECTION 01/23 L'EXTERNALISATION DES MISSIONS DE LA PERSONNE COMPETENTE EN RADIOPROTECTION 02/23 1. LES CHOIX DE LA PERSONNE COMPETENTE EN RADIOPROTECTION 03/23 PROPOSER LES SERVICES DE PCR A DES ENTREPRISES INTERVENANT

Plus en détail

DIVISION DE NANTES Nantes, le 22 décembre 2014

DIVISION DE NANTES Nantes, le 22 décembre 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE NANTES Nantes, le 22 décembre 2014 N/Réf. : CODEP-NAN-2014-055941 SOCOTEC - Agence équipements Maine Anjou - Bureau de Laval Parc Tertiaire, Technopolis, Bâtiment C 53810

Plus en détail

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001?

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Réduire le coût énergétique : outils et solutions pratiques AFQP 06 & CCI de Nice Côte d Azur le 13/01/2015 Théophile CARON - Chef de Projet

Plus en détail

Charte de l'audit informatique du Groupe

Charte de l'audit informatique du Groupe Direction de la Sécurité Globale du Groupe Destinataires Tous services Contact Hervé Molina Tél : 01.55.44.15.11 Fax : E-mail : herve.molina@laposte.fr Date de validité A partir du 23/07/2012 Annulation

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind B Février 2014

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind B Février 2014 MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA Février 2014 DIFFUSION INTERNE CONTROLEE Rédaction Valérie MINSENTI Responsable Management de la Qualité et de la Sécurité Date : 18/02/14 Visa : Approbation M. Vincent

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes du métier

Plus en détail

RISQUES PROFESSIONNELS ET PÉNIBILITÉ

RISQUES PROFESSIONNELS ET PÉNIBILITÉ RISQUES PROFESSIONNELS ET PÉNIBILITÉ L article 60 de la Loi de Réforme des Retraites intègre l obligation pour l employeur de consigner dans une fiche d'exposition individuelle. Le décret n 2011-354 du

Plus en détail

Objet : Lettre de suite de l'asn concernant l'inspection en radioprotection réalisée le 17 janvier 2014 dans votre établissement

Objet : Lettre de suite de l'asn concernant l'inspection en radioprotection réalisée le 17 janvier 2014 dans votre établissement RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE MARSEILLE- Zone non imprimée - Place pour l'en-tête Marseille, le 6 février 2014 CODEP MRS 2014-006482 ALTEO Gardanne Route de Biver BP 62 13541 GARDANNE Cedex France Objet

Plus en détail

Roche Diagnostics en France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics en France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Roche Diagnostics en France Manuel Qualité Sécurité Environnement Nos processus Les processus de notre Système de Management Intégré sont représentés ci-contre. Fonctionnement des processus Processus

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion de placements collectifs et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des Textes

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT CONTROL UNION INSPECTIONS FRANCE 16 rue Pierre Brossolette 76600 Le Havre Tel : 02 35 42 77 22 Processus de Certification de système de management 01

Plus en détail

FORMATION COMMUNE DES INTERVENANTS DU NUCLEAIRE 18/09/2013

FORMATION COMMUNE DES INTERVENANTS DU NUCLEAIRE 18/09/2013 FORMATION COMMUNE DES INTERVENANTS DU NUCLEAIRE 18/09/2013 L EVOLUTION DU DISPOSITIF DE FORMATION DES INTERVENANTS SUR LES CNPE Pourquoi faire évoluer le dispositif de formation? Quels sont les principaux

Plus en détail

Destinataire : Sociétés pétrolières et gazières relevant de l Office national de l énergie et parties intéressées

Destinataire : Sociétés pétrolières et gazières relevant de l Office national de l énergie et parties intéressées Dossier : Ad GA RG OPR 0301 Destinataire : Sociétés pétrolières et gazières relevant de l Office national de l énergie et parties intéressées Avis de projet de modification réglementaire (APMR) 2011-01

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 La pharmacie d officine norme ISO 9001-2008 D après X50-131 1. Sommaire 0. Intérêt d un manuel qualité... 3 1. Généralités... 3 1.1 Fournir un produit ou service conforme...

Plus en détail

PRESENTATION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT DE QUALITE DE LA SN-SOSUCO PLUS QUE DU SUCRE, UN PLAISIR

PRESENTATION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT DE QUALITE DE LA SN-SOSUCO PLUS QUE DU SUCRE, UN PLAISIR PRESENTATION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT DE QUALITE DE LA SN-SOSUCO PLUS QUE DU SUCRE, UN PLAISIR SOMMAIRE 1 - PRESENTATION DE LA SN-SOSUCO 2 - HISTORIQUE DE LA DEMARCHE QUALITE 3 - SYSTÈME DE MANAGEMENT

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Roche Diagnostics France Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans

Plus en détail

Réf. Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la Santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R.

Réf. Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la Santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE NANTES Nantes, le 17 Avril 2015 N/Réf. : CODEP-NAN-2015-015410 SEF France 110 boulevard Denis Papin 53000 LAVAL Objet Inspection de la radioprotection du 3 avril 2015 SEF

Plus en détail

MANUEL QUALITÉ. Plate-forme Biopuces Toulouse. selon la norme ISO 9001 version 2008

MANUEL QUALITÉ. Plate-forme Biopuces Toulouse. selon la norme ISO 9001 version 2008 1 MANUEL QUALITÉ Plate-forme Biopuces Toulouse selon la norme ISO 9001 version 2008 135, avenue de Rangueil - 31077 TOULOUSE CEDEX 4 Tél. 05 61 55 96 87 - fax 05 61 55 94 00 http://biopuce.insa-toulouse.fr

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION DU TITRE PROFESSIONNEL Assistant(e) Ressources Humaines Niveau III Site : http://www.emploi.gouv.fr REFERENTIEL DE CERTIFICATION D'UNE SPECIALITE DU TITRE PROFESSIONNEL DU

Plus en détail

Siège Social INSUP FORMATION 37 Rue LABOTTIERE 33000 BORDEAUX 05 56 01 31 70 MANUEL QUALITE. Un tremplin pour agir WWW.INSUP.ORG

Siège Social INSUP FORMATION 37 Rue LABOTTIERE 33000 BORDEAUX 05 56 01 31 70 MANUEL QUALITE. Un tremplin pour agir WWW.INSUP.ORG Siège Social INSUP FORMATION 37 Rue LABOTTIERE 33000 BORDEAUX 05 56 01 31 70 MANUEL QUALITE Un tremplin pour agir WWW.INSUP.ORG Formation Accompagnement Ingénierie nierie LES METIERS DE L INSUPL Formations

Plus en détail

CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %)

CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %) La Municipalité de Montreux met au concours un poste de : Tâches principales : CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %) Conseiller et aider la Municipalité, les services, les supérieurs hiérarchiques et les

Plus en détail

Etabli le : 30.04.15 Par : F. Genoud / V. Borin Remplace la version du :

Etabli le : 30.04.15 Par : F. Genoud / V. Borin Remplace la version du : CAHIER DES CHARGES 1. Actualisation Etabli le : 30.04.15 Par : F. Genoud / V. Borin Remplace la version du : Motif d actualisation : Mise au concours du poste 2. Identification du poste Département : INFRASTRUCTURES

Plus en détail

Entreprises étrangères travaillant en France

Entreprises étrangères travaillant en France Entreprises étrangères travaillant en France QUELLES SONT LEURS OBLIGATIONS? Si les entreprises sont établies sur le territoire de l Union européenne, elles peuvent «librement» effectuer des travaux en

Plus en détail