Le Soleil: Sol... en latin Hélios en Grec est l étoile du système solaire. Diamètre : km.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Soleil: Sol... en latin Hélios en Grec est l étoile du système solaire. Diamètre : 1 392 000 km."

Transcription

1 Le Soleil

2 Le Soleil: Sol... en latin Hélios en Grec est l étoile du système solaire. Diamètre : km.

3

4 Position du soleil dans la galaxie. Centre galactique AL km

5

6 Le soleil vu dans l ultraviolet. La chromosphère et les protubérances sont plus chaudes que la photosphère.

7 Les grandes dates 1223 av j.c Une éclipse solaire est représentée sur une table d argile en Syrie. 800 ans av j.c Première observations en Chine des taches solaires. 400 ans av j.c Les premières civilisations pensaient que la terre était plate et que le soleil était un dieu. 200 ap j.c Ptolémée et Aristarque déclare que la terre est un corps stationnaire au centre de l univers et que le soleil et les planètes tournent autour de lui Copernic rectifie le tir le soleil se trouve au centre et les planètes tournent autour.

8 suite 1610 : Galilée observe les taches solaires 1644: Descarte annonce que le soleil est une étoile comme tant d autres. 1845: Première image du soleil prise par Fizeau et Foucault des physiciens français : Une éclipse totale permet l enregistrement de protubérances : Enregistrement des champs magnétiques : La preuve du cycle d activité solaire <<11 ans>>.

9 fin 1946 : Observation de rayons ultraviolets :Observation des rayons x :Observation massive de taches solaires : La sonde Ulysse lancée par la navette Discovery survole les régions polaires du soleil

10 Histoire naturelle Le soleil est une étoile âgée de 4,6 milliards d années soit un peu moins de la moitié de son chemin. Dans son état actuel le soleil produit chaque seconde une énergie équivalent à 4 millions de tonnes de matière. Durant les 7,6 milliards d années à venir le soleil épuisera petit à petit ses réserves d hydrogène. Sa brillance augmentera de 7% par milliards d années suite de l augmentation du rythme de fusion.

11 Lorsqu il sera âgée de 12 milliards d années l équilibre hydrostatique sera alors rompu. Le soleil se dilatera et se transformera en géante rouge. Au terme de ce processus le diamètre du soleil sera environ 100 fois supérieur au diamètre actuel. Il dépassera l orbite de Mercure et de Vénus, quand à la Terre si elle subsiste encore elle ressemblera à un désert calciné. Rassurez-vous mes amis nous n en sommes pas là

12

13 Structure et fonctionnement

14 Bien que le soleil soit une étoile de taille moyenne, il représente à lui seul 99,86% de la masse du système solaire. Sa forme est presque sphérique avec un léger aplatissement aux pôles. Son diamètre polaire est donc plus petit que son diamètre équatorial. Contrairement aux objets telluriques le soleil n à pas de limite extérieur bien définie, par contre sa structure interne est bien définie. La structure interne du soleil n est pas observable directement, on utilise l héliosismologie pour mesurer et visualiser indirectement la structure interne du soleil.

15 Le cœur...ou le noyau Le cœur est la seule partie du soleil qui produise une quantité notable de chaleur par fusion << 14 millions de degrés >>. Le reste de l étoile tire sa chaleur uniquement de l énergie qui en provient. La totalité de l énergie qui y est produite doit traverser de nombreuses couches successives jusqu à la photosphère, avant de s échapper dans l espace sous forme de rayonnement solaire ou de flux de particules.

16 Zone de radiation La matière solaire y est si chaude et si dense que le transfert de la chaleur du centre vers les couches extérieures se fait par radiation thermique.

17 Zone de convection La zone de convection est la dernière couche de l intérieur du soleil,elle est séparée de la zone de radiation de 3000 km. Dans la zone de convection la chaleur n est plus, ni assez dense ni assez chaude pour évacuer la chaleur par radiation c est donc par convection selon un mouvement vertical que la chaleur est conduite vers la photosphère.

18 La photosphère La photosphère est la partie externe de l étoile qui produit entre autres la lumière visible. La lumière qui y est produite contient toutes les informations sur : la température--la gravité de surface--et la composition chimique de l étoile. Pour le soleil la photosphère est épaisse de 400 km. Sa température moyenne est de L analyse du spectre de la photosphère solaire est très riche en informations, en particulier sa composition chimique.

19 La photosphère est maculé d une granulation qui lui donne l aspect d une peau d orange. Ce sont des sphères d environ 1000 km de diamètre composées de gaz chaud remontant vers la surface qui lui donne cet aspect granuleux. Une fois à la surface elles irradient leurs énergies, puis refroidies replongent dans l étoile

20 L atmosphère Au delà de la photosphère la structure du soleil est généralement connue sous le nom de. Atmosphère solaire. Elle se compose de trois zones. 1).La Chromosphère. 2). La Couronne. 3).L Héliosphère.

21 La chromosphère La chromosphère est épaisse de km et sa température augmente graduellement passant de 4500 pour les basses couches et atteindre les en altitude. La chromosphère se situe entre la photosphère et la couronne.

22 La couronne Elle forme grossièrement un halo surplombant la chromosphère. Elle est le siège d un mouvement chaotique permanent. Difficile à percevoir depuis la terre malgré l utilisation de coronographes

23 Suite Sa composition est de 75% d hydrogène et 25% d hélium. Particularité concernant la température puisque celle-ci peut variée entre et de. Enigme toujours pas élucidé à ce jour.

24 L héliosphère L héliosphère s étend jusqu aux confins du système solaire. On admet qu elle débute lorsque le flux du vent solaire devient plus rapide que les ondes d alfven. Ondes d alfven : ce sont des ondes magnétohydrodynamiques

25 Champ magnétique solaire

26 Suite Le soleil est une étoile magnétiquement active. Le soleil étant une boule de gaz et plasma, sa rotation n est pas contrainte à une rotation solide. On appelle cycle solaire l alternance de minima et de maxima d activité solaire apparition de taches solaires. Le cycle solaire reste inexpliqué aujourd hui. Le champ magnétique spiralé est le support de l influence autour du système solaire.

27 Les taches solaires La granulation peau d orange est perceptible sur cette photo

28 suite Les taches solaires sont le résultat d une intense activité magnétique au sein de la zone de convection. Les taches solaires sont des dépressions à la surface solaire. Elles sont moins chaudes de 15 à 2500 que les régions voisines, ce qui suffit à expliquer pourquoi elles apparaissent en contraste beaucoup plus sombres que le reste de la surface ou photosphère. Sur les taches solaires on distingue deux parties la zone sombre centrale 4000 et la zone de pénombre Grande activité solaire : nombreuses taches Petite activité solaire : peu de taches

29 Température : 4000 : 4800

30 Les éruptions solaires Les éruptions solaires sont une libération soudaine d énergie par la surface du soleil durant quelques minutes à plusieurs dizaines de minutes. C est sous forme d ondes électromagnétiques sur un large spectre «ondes radio aux rayons gamma en passant par les rayons X»,et de particules de matières très énergétiques des «protons» essentiellement.

31 Les effets terrestre Les aurores boréales

32 Suite Les effets sont multiples, le plus spectaculaire étant le phénomène des aurores boréales dans l hémisphère nord, et aurores australes dans l hémisphère sud. La terre possède une magnétosphère qui la protège des vents solaires, mais lorsque ceux-ci sont plus intense ils déforment la magnétosphère et, les particules solaires ionisées la traversent. Les vents solaires peuvent également perturber les moyens de communications et de navigations utilisant des satellites.

33 Colères solaires

34

35 Le système solaire Le soleil Reconnaissez-vous les planètes. Représente à lui seul 99,86 % de la masse du système solaire.

36 Histoires des théories et de l observation Le philosophe grec Anaxagore fut un des premiers occidentaux à proposer une théorie scientifique sur le soleil, avançant qu il s agissait d une masse incandescente. Copernic émit la théorie que la terre tournait autour du soleil. Galilée observa les taches solaires. William Herschel découvrit les rayons infrarouges. Joseph Frannhofer observa les raies d absorption du spectre solaire. Jean Perrin en 1920 proposa la théorie, que le centre du soleil était le siège de pressions et de températures extrêmes permettant la fusion nucléaire

37 Les missions spatiales Les premières sondes conçues pour l observation solaire ont été envoyées par la NASA entre et Les sondes Pionner permirent des analyses sur les vents solaires ainsi que du champ magnétique. La sonde Germano- Américaine Helios en 1970 apporta des informations sur la couronne solaire.

38 La station Américaine skylab lancée en 1973 comportait un module d observation et, celui-ci était commandé par les spationautes embarqués : observation des rayons gamma et ultraviolets : le satellite Japonais observa les éruptions solaires : Soho toujours en activité découvra de nombreuses comètes.

39 Les missions Genessis en 2001 et Stéréo en 2005 poursuivent l observation de notre étoile le soleil.

40 L observation du soleil danger pour l'œil De regarder le soleil même brièvement peut s avérer dangereux. Un coup d œil vers le soleil entraîne des cécités partielles et temporaires. L exposition générale à la lumière solaire peu aussi être un danger. Pour regarder le soleil en toute sécurité faite appel aux Curieux du ciel Qui vous proposerons des instruments équipés de filtres solaire

41 Les éclipses solaires Il existe 4 types d éclipses solaires. 1). Les éclipses totales 2). Les éclipses annulaires 3). Les éclipses hybrides 4). Les éclipses partielles

42 L éclipse totale : se produit lorsque le soleil est complètement occulté par la lune.

43 L éclipse annulaire: même processus que précédemment sauf que :la taille apparente de la lune est légèrement inférieur au disque solaire, c est à dire que le soleil apparaît comme un anneau très brillant entourant le disque lunaire.

44 L éclipse hybride: est l état intermédiaire entre la totale et l annulaire. Eclipse très rare

45 L éclipse partielle: se produit lorsque le soleil et la lune ne sont pas parfaitement alignés. Donc... la lune n occulte pas parfaitement le disque solaire.

46 Coucher du soleil

47 Mythes et Légendes Le soleil est un symbole très puissant pour les hommes. Souvent le soleil représente le pouvoir. Le soleil est source de vie. Dans l Egypte antique RÂ est le dieu Egyptien.

48 Dans le Panthéon Grec c est Apollon citons aussi Hélios et chez les Astèques leur dieu est Huitzilopochtli. Apollon Helios Huitzilopochtli

49 Quelques fois le soleil a rendezvous avec la lune

50 C était notre étoile

1, 2, 3 Soleil!!! TITRE

1, 2, 3 Soleil!!! TITRE 1, 2, 3 Soleil!!! TITRE Rappels historiques - 1644 : Descartes imagine que le Soleil est une étoile comme les autres - Vers 1850, certains imaginent que le Soleil est constitué de charbon, mais sa durée

Plus en détail

Notre système solaire. Le soleil Les planètes Telluriques Les planètes gazeuses

Notre système solaire. Le soleil Les planètes Telluriques Les planètes gazeuses Notre système solaire Le soleil Les planètes Telluriques Les planètes gazeuses Les tailles et les distances des planètes ne sont pas respectées 150 millions de km - 1 u.a. 0.38 u.a. 0.72 u.a. 1.5 u.a.

Plus en détail

Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1

Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1 Sciences 9M1Ch11 2011-2012 NOM: 1 Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1 Section 11.1: Le Soleil et son influence

Plus en détail

Le système Soleil Terre Lune p. 2. Les phases lunaires p. 3. Les éclipses lunaires p. 4. Les éclipses solaires p. 5

Le système Soleil Terre Lune p. 2. Les phases lunaires p. 3. Les éclipses lunaires p. 4. Les éclipses solaires p. 5 Le système Soleil Terre Lune p. 2 Le Soleil p. 2 La Terre p. 2 La Lune p. 2 Mouvements au sein du système Soleil Terre Lune p. 3 Les phases lunaires p. 3 Changements d apparence p. 3 Lune croissante et

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Du GPS au climat, l'emprise du Soleil sous haute surveillance

Du GPS au climat, l'emprise du Soleil sous haute surveillance Du GPS au climat, l'emprise du Soleil sous haute surveillance Frédéric Clette Observatoire Royal de Belgique World Data Center SILSO Structure interne 2 a L atmosphère solaire cm 3 3 Un large spectre de

Plus en détail

Le Soleil Les étoiles

Le Soleil Les étoiles Le Soleil Les étoiles Le soleil est une étoile paramètres: Rayon: 695997 km ~ 109 rayons terrestres Masse: 1.989 10 30 kg ~ 333000 masses terrestres Luminosité: 3.826 10 26 W Température de surface: 5770

Plus en détail

QUE PEUT-ON OBSERVER AVEC DES

QUE PEUT-ON OBSERVER AVEC DES LE ROI SOLEIL Vous pensez que l astronome amateur est un oiseau nocturne, une curieuse espèce qui s active seulement après le coucher du Soleil? Pas du tout! Car toutes les étoiles l intéressent et la

Plus en détail

THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE

THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE Chapitre 1 : Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? Intro : Photo de l environnement du lycée : De quoi

Plus en détail

Le soleil: Notre étoile la plus proche

Le soleil: Notre étoile la plus proche Le soleil: Notre étoile la plus proche Image: Wikipedia. Image: Ricardo Liberato. L adoration des anciens pour le soleil Les observations du soleil remontent aussi loin que les origines de l humanité.

Plus en détail

Notes du Monastère. Comment faire l ascension? Que verrait-il lors de l ascension? Que ressentirait-il? Comment en revenir?

Notes du Monastère. Comment faire l ascension? Que verrait-il lors de l ascension? Que ressentirait-il? Comment en revenir? Nom : gr : Notes du Monastère L image du bas illustre très bien ce que cherchait à découvrir Frère Bennig. À cette époque, on voyait le ciel comme une voûte sur laquelle le soleil, les étoiles et les planètes

Plus en détail

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm. février 2013 Année 2012-2013 DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.fr Test de connaissances 1. Quelle est la caractéristique des

Plus en détail

FUSION THERMONUCLEAIRE

FUSION THERMONUCLEAIRE FUSION THERMONUCLEAIRE Le cœur du Soleil est un plasma chaud totalement ionisé à très haute pression condition nécessaire à la réaction de fusion de l hydrogène en hélium 1 dont le bilan est : 4 1 H 4

Plus en détail

Rayonnements dans l univers

Rayonnements dans l univers Terminale S Rayonnements dans l univers Notions et contenu Rayonnements dans l Univers Absorption de rayonnements par l atmosphère terrestre. Etude de documents Compétences exigibles Extraire et exploiter

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août La vie des étoiles La vie des étoiles Mardi 7 août A l échelle d une ou plusieurs vies humaines, les étoiles, que l on retrouve toujours à la même place dans le ciel, au fil des saisons ; nous paraissent

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Le Soleil : principales caractéristiques

Le Soleil : principales caractéristiques Le Soleil : principales caractéristiques Le Soleil est une étoile ordinaire de type spectral G (de séquence principale) parmi les 200 milliards que compte notre Galaxie. Etant proche de nous (8 mn lumière,

Plus en détail

Chapitre 6 : les groupements d'étoiles et l'espace interstellaire

Chapitre 6 : les groupements d'étoiles et l'espace interstellaire Chapitre 6 : les groupements d'étoiles et l'espace interstellaire - Notre Galaxie - Amas stellaires - Milieu interstellaire - Où sommes-nous? - Types de galaxies - Interactions entre galaxies Notre Galaxie

Plus en détail

L observation du Soleil Classe de 4 ème 5, professeur M. Debackère 19/04/2001

L observation du Soleil Classe de 4 ème 5, professeur M. Debackère 19/04/2001 L observation du Soleil Classe de 4 ème 5, professeur M. Debackère 19/04/2001 LES TACHES SOLAIRES En 1611, GALILEE et trois autres observateurs redécouvrent les taches solaires grâce à la lunette (elles

Plus en détail

Chapitre 2 - Les conditions de la vie : une particularité de la Terre?

Chapitre 2 - Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? Chapitre 2 - Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? I- Les objets du système solaire Activité : Les objets du système solaire (Livre p12-13-14-15) Observations de photos et participation

Plus en détail

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Notion de physique de l'atmosphère + Complément Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. Bilan radiatif de la Terre et effet de serre Le Soleil et la Terre rayonnent dans des gammes de longueur d

Plus en détail

Quelques Nouvelles. 1 er décembre 2015

Quelques Nouvelles. 1 er décembre 2015 Quelques Nouvelles 1 er décembre 2015 Pluton et Charon révélées sur toutes leurs faces par New Horizons Une rotation complète de Pluton, un jour plutonien, soit 6,4 jours. À mesure que New Horizons se

Plus en détail

Qu est-ce qui cause ces taches à la surface du Soleil? www.bbc.co.uk/science/space/solarsystem/solar_system_highlights/solar_cycle

Qu est-ce qui cause ces taches à la surface du Soleil? www.bbc.co.uk/science/space/solarsystem/solar_system_highlights/solar_cycle Qu est-ce qui cause ces taches à la surface du Soleil? www.bbc.co.uk/science/space/solarsystem/solar_system_highlights/solar_cycle Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. Durant la vie de l

Plus en détail

Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle

Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle 1. Interaction gravitationnelle 1.1 Le système solaire Le système solaire est composé de l ensemble des astres autour du Soleil. Un étoile est une boule

Plus en détail

Les contributions de Copernic et Galilée ou la lente avancée des Sciences...

Les contributions de Copernic et Galilée ou la lente avancée des Sciences... Les contributions de Copernic et Galilée ou la lente avancée des Sciences... Retour sur les étapes clés / pistes d'activités en classe Stage "Le ciel et la Terre" Année 2012-2013 S.Rondi Animateur Sciences

Plus en détail

Service d Observation du Soleil

Service d Observation du Soleil Laboratoire d Etudes Spatiales et d Instrumentation en Astrophysique Service d Observation du Soleil http://solaire.obspm.fr 1 - Introduction : qu est ce que le Soleil? Le Soleil est une étoile ordinaire

Plus en détail

Quelques Nouvelles. 24 novembre 2015

Quelques Nouvelles. 24 novembre 2015 Quelques Nouvelles 24 novembre 2015 Sur Titan, Cassini observe un curieux nuage géant Un nouveau nuage de glace est apparu rappelant ce qui avait été observé onze ans plus tôt aux antipodes, à la fin de

Plus en détail

1 Eléments de cour de Géologie : les illustrations et les commentaires seront examinés pendant les séances de cours

1 Eléments de cour de Géologie : les illustrations et les commentaires seront examinés pendant les séances de cours Université Mohammed V Agdal, Faculté des Sciences de Rabat Département des Sciences de la Terre et de l Univers Pr. Driss FADLI Filières SVI et STU Semestre S1 (module1) (2004/2005) 1 Eléments de cour

Plus en détail

Animateurs de la formation

Animateurs de la formation FNEBTP / CSNER F O R M A T I O N 2 0 1 1 : I N S T A L L A T I O N & M A I N T E N A C E D E S S Y S T È M E S P V Animateurs de la formation Rachid El Mokni Ingénieur rachid@khadamet.net Néji AMAIMIA

Plus en détail

Soleil, Terre, Lune : phases, éclipses et marées

Soleil, Terre, Lune : phases, éclipses et marées Soleil, Terre, Lune : phases, éclipses et marées On a vu (fiche «Système solaire») comment définir les positions relatives de la Terre, du Soleil et des planètes. Pour le trio Soleil-Terre-Lune, on a également

Plus en détail

DOSSIER : LA GRAVITATION

DOSSIER : LA GRAVITATION DOSSIER : LA GRAVITATION Les planètes Pourquoi les planètes restent-elles autour du Soleil? Le Soleil est situé au centre du système solaire. Huit planètes (Mercure, Vénus Terre, Mars, Jupiter, Saturne,

Plus en détail

L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France)

L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France) L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France) Pierre Thomas, ENS Lyon Observatoire de Lyon 384 000 km Voici les orbites de la Terre et de la

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

Le rayonnement thermique est un rayonnement électromagnétique émis par un corps dense qui dépend de sa température.

Le rayonnement thermique est un rayonnement électromagnétique émis par un corps dense qui dépend de sa température. Chapitre 1 : Ondes et particules, support d information Sources de rayonnements doc 1 : le rayonnement électromagnétique. Le Soleil, comme tous les corps célestes, émet des rayonnements électromagnétiques

Plus en détail

Calendrier offert par dinosoria.com. Interdit à la vente et à la reproduction

Calendrier offert par dinosoria.com. Interdit à la vente et à la reproduction Calendrier offert par dinosoria.com. Interdit à la vente et à la reproduction A la base du calendrier lunaire, on retrouve tous les symboles liés à la Lune qui sont présents dans la philosophie chinoise,

Plus en détail

Fiche pédagogique n 09. Venus - la deuxième planète du système solaire

Fiche pédagogique n 09. Venus - la deuxième planète du système solaire Fiche pédagogique n 09 Venus - la deuxième planète du système solaire La planète Vénus est la deuxième planète la plus proche du Soleil (distance 108 millions de kilomètre ou 0.72 AU) et notre voisine

Plus en détail

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008 GMPI*EZVI0EFSVEXSMVIH%WXVSTL]WMUYIHI&SVHIEY\ 1. Introduction à Celestia Celestia 1.1 Généralités 1.2 Ecran d Ouverture 2. Commandes Principales du Menu 3. Exemples d Applications 3.1 Effet de l atmosphère

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

ANNEXE I QUELQUES IDEES ANCIENNES SUR LA STRUCTURE INTERNE DU GLOBE TERRESTRE. (Pr. Driss FADLI)

ANNEXE I QUELQUES IDEES ANCIENNES SUR LA STRUCTURE INTERNE DU GLOBE TERRESTRE. (Pr. Driss FADLI) ANNEXE I QUELQUES IDEES ANCIENNES SUR LA STRUCTURE INTERNE DU GLOBE TERRESTRE (Pr. Driss FADLI) Dès le 7ème siècle av. J.- C. La Terre est supposée plate, ayant la forme d'un disque, entièrement entouré

Plus en détail

Correction ex feuille Etoiles-Spectres.

Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Exercice n 1 1 )Signification UV et IR UV : Ultraviolet (λ < 400 nm) IR : Infrarouge (λ > 800 nm) 2 )Domaines des longueurs d onde UV : 10 nm < λ < 400 nm IR : 800

Plus en détail

LE JOUR ET LA NUIT SUR LA TERRE LES ECLIPSES Réaliser des simulations simples pour mieux comprendre et schématiser

LE JOUR ET LA NUIT SUR LA TERRE LES ECLIPSES Réaliser des simulations simples pour mieux comprendre et schématiser E JU ET NUIT U TEE E ECIPE éaliser des simulations simples pour mieux comprendre et schématiser vec quel matériel? Une boule de polystyrène placée au soleil est éclairée pour moitié, exactement comme n

Plus en détail

Lettre d information n 22 pour les membres de l AAFC Septembre - Octobre 2012 Prochaine soirée publique d observation: mardi 4 septembre 20 h30

Lettre d information n 22 pour les membres de l AAFC Septembre - Octobre 2012 Prochaine soirée publique d observation: mardi 4 septembre 20 h30 Observatoire Jean-Marc Becker. contact@aafc.fr 34 Parc de l'observatoire http://aafc.fr 25000 Besançon Tél : 03 81 88 87 88 Lettre d information n 22 pour les membres de l AAFC Septembre - Octobre 2012

Plus en détail

Une classe Astronomie

Une classe Astronomie Organisation prévue : Une classe Astronomie L'encadrement de l'activité «Astronomie» par un intervenant spécialisé. Du CALA (Centre d Astronomie de Lyon Ampère) Chaque classe est scindée en 2 groupes qui

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Introduction : On ne peut ni aller sur les étoiles, ni envoyer directement des sondes pour les analyser, en revanche on les voit, ce qui signifie qu'on reçoit

Plus en détail

Programme d observation n 1

Programme d observation n 1 Programme d observation n JUIN/JUILLET Juin n est pas un mois favorable pour l astronomie. Les nuits sont les plus courtes de l année et le ciel n est jamais totalement noir. La région à explorer dans

Plus en détail

Complément : les gaz à effet de serre (GES)

Complément : les gaz à effet de serre (GES) Complément : les gaz à effet de serre (GES) n appel «gaz à effet de serre» un gaz dont les molécules absorbent une partie du spectre du rayonnement solaire réfléchi (dans le domaine des infrarouges) Pour

Plus en détail

Le Soleil. Le Soleil et les Terriens. Chapitre 1

Le Soleil. Le Soleil et les Terriens. Chapitre 1 Introduction L exploration directe par des flottilles de vaisseaux spatiaux et l observation depuis les grands télescopes ont, depuis quelques dizaines d années, permis de découvrir toute la richesse et

Plus en détail

Comment a-t-on su que le Soleil et environ 100 milliards d autres étoiles forment une structure en forme de disque?

Comment a-t-on su que le Soleil et environ 100 milliards d autres étoiles forment une structure en forme de disque? Comment a-t-on su que le Soleil et environ 100 milliards d autres étoiles forment une structure en forme de disque? www.astrosurf.com/luxorion/univers-galaxies.htm Voyez la réponse à cette question dans

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono 1. Mots manquants a. scalaire b. aimants/courants c. aiguille aimantée d. électrostatique. e. uniforme/ parallèles. f. la verticale/la Terre g. gravitation/la

Plus en détail

L éclipse totale de Soleil du 20 mars 2015

L éclipse totale de Soleil du 20 mars 2015 L éclipse totale de Soleil du 20 mars 2015 Le 20 mars 2015 se produit une éclipse totale de Soleil : dans une zone d environ 500 km de large et de 5 600 km de long, allant de l Atlantique Nord au pôle

Plus en détail

Observatoire astronomique de la Pointe du diable

Observatoire astronomique de la Pointe du diable Observatoire astronomique de la Pointe du diable 2. Le coronographe de Lyot Le coronographe est un système optique assez complexe conçu pour observer les protubérances solaires en réalisant une sorte «d

Plus en détail

Mémo Système Solaire J. Bariller O. Cioni 10/2010

Mémo Système Solaire J. Bariller O. Cioni 10/2010 Mémo Système Solaire J. Bariller O. Cioni 10/2010 LE SOLEIL Dans la mythologie, le Soleil du nom de «Hélios», est considéré comme la divinité qui procurait la lumière aux dieux et aux mortels. Il est le

Plus en détail

Le filtre Calcium-K pour l imagerie solaire Par Howard L. Cohen, janvier 2014

Le filtre Calcium-K pour l imagerie solaire Par Howard L. Cohen, janvier 2014 Le filtre Calcium-K pour l imagerie solaire Par Howard L. Cohen, janvier 2014 Les très belles images du Soleil faites par Howard Eskildsen et que l on peut voir sur le site web du Alachua Astronomy Club

Plus en détail

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction. Elisabeth Vangioni. Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction. Elisabeth Vangioni. Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction Elisabeth Vangioni Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 I. La source d énergie du Soleil : calcul de son temps de vie. Question

Plus en détail

Animations de l AAV destinées à un public scolaire.

Animations de l AAV destinées à un public scolaire. Animations de l AAV destinées à un public scolaire. Les animations décrites ci-dessous ont été conçues pour être effectuées dans les établissements scolaires et s adressent aux classes primaires. Excepté

Plus en détail

Fiche pédagogique n 18a. Le soleil - notre étoile

Fiche pédagogique n 18a. Le soleil - notre étoile Fiche pédagogique n 18a Le soleil - notre étoile Le Soleil est l'étoile la plus proche de nous. C'est une boule de gaz énorme et lumineuse comme d'autres étoiles dans l'univers. Il se compose de plusieurs

Plus en détail

Chapitre 1 : (Cours) Ondes et particules, supports d information

Chapitre 1 : (Cours) Ondes et particules, supports d information Chapitre 1 : (Cours) Ondes et particules, supports d information Depuis plus d un siècle, les scientifiques étudient les rayonnements invisibles provenant de l Univers. C est ainsi que l on a pu mieux

Plus en détail

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT.

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT. L ÉNERGIE L énergie n est ni visible ni palpable. C est une grandeur mesurable qui désigne ce que possède un système (capital) pour fournir un travail en vue de produire un effet. La transformation peut

Plus en détail

Questions. Le système Soleil-Terre-Lune. I] Les mouvements dans le système Soleil Terre Lune

Questions. Le système Soleil-Terre-Lune. I] Les mouvements dans le système Soleil Terre Lune Chapitre III Le système Soleil-Terre-Lune I] Les mouvements dans le système Soleil Terre Lune Questions 1) Quel est le mouvement de la Terre sur elle-même et autour du soleil? Que représente la Terre pour

Plus en détail

Chapitre IV LA LUNE I LES CARACTERES PHYSIQUES ET ASTRONOMIQUES DE LA LUNE

Chapitre IV LA LUNE I LES CARACTERES PHYSIQUES ET ASTRONOMIQUES DE LA LUNE Chapitre IV LA LUNE I LES CARACTERES PHYSIQUES ET ASTRONOMIQUES DE LA LUNE Forme : - sphère presque parfaite - zones sombres = mare (" mer ") = vastes plaines, lisses constituées de basaltes Elles caractérisent

Plus en détail

planètes d ailleurs la diversité des autres mondes Claire Moutou février 2012

planètes d ailleurs la diversité des autres mondes Claire Moutou février 2012 planètes d ailleurs la diversité des autres mondes Claire Moutou février 2012 les planètes autour du soleil des planètes autour des autres soleils? fréquence des planètes? 3 des planètes autour de tous

Plus en détail

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan Le climat Fonctionnement de la machine climatique Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan L'évolution du climat L'effet anthropique sur l'évolution du climat L'évolution du climat

Plus en détail

Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère. Spectres d absorption. Appauvrissement du rayonnement

Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère. Spectres d absorption. Appauvrissement du rayonnement Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère Réception du rayonnement solaire à la limite de l atmosphère Processus d appauvrissent du rayonnement solaire par les différentes couches atmosphérique

Plus en détail

Anneaux et satellites de Saturne: L héritage de Huygens #-%4$0 5 $)0 " ) ("$*" () " ( "! ) + " "') ' " " )& " $% )& (, - " "!

Anneaux et satellites de Saturne: L héritage de Huygens #-%4$0 5 $)0  ) ($* ()  ( ! ) +  ') '   )&  $% )& (, -  ! Anneaux et satellites de Saturne: L héritage de Huygens! "#!$%& '()*+, -.++/01 2$3 #-%4$0 5 $)0 Résumé! " #$% &'" ( " ) ("$*" () " ( "! ) + " "') ' " " )& " $% )& (, - " "! ))# " # "!")-.$ / " -010 2")

Plus en détail

La Lune, satellite naturel de la Terre, est une source secondaire de lumière. Selon sa position, l image que l on perçoit d elle est différente.

La Lune, satellite naturel de la Terre, est une source secondaire de lumière. Selon sa position, l image que l on perçoit d elle est différente. LES PHASES DE LA LUNE - LES ÉCLIPSES La Lune, satellite naturel de la Terre, est une source secondaire de lumière. Selon sa position, l image que l on perçoit d elle est différente. La rotation de la Lune

Plus en détail

Une lueur dans l aube

Une lueur dans l aube 5 n Photographier le ciel de nuit La lumière zodiacale Une lueur dans l aube Lorsque le ciel est particulièrement limpide, sans aucune source de lumière, ni même la présence d un croissant de lune, il

Plus en détail

La Lune. Céline Reylé Observatoire de Besançon

La Lune. Céline Reylé Observatoire de Besançon La Lune Céline Reylé Observatoire de Besançon Un peu d'histoire XVIe Leonard de Vinci tâches claires = océans tâches sombres = continents 1610 Galilée étendues sombres, lisses = mers parties lumineuses,

Plus en détail

Activité par les élèves : Comparaison des planètes selon la taille et la distance par rapport au Soleil

Activité par les élèves : Comparaison des planètes selon la taille et la distance par rapport au Soleil SNC1D/1P Étude de l Univers / Exploration spatiale Activité par les élèves : Comparaison des planètes selon la taille et la distance par rapport au Soleil Sujets tailles des planètes différences relatives

Plus en détail

Mouvement de la Terre et des planètes autour du Soleil

Mouvement de la Terre et des planètes autour du Soleil Foire aux questions LA ROTATION DE LA TERRE SUR ELLE-MEME Mouvement de la Terre et des planètes autour du Soleil animation Astre, étoile ou planète? Un astre est un corps céleste naturel visible, à l'œil

Plus en détail

CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE

CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE En proposant sa théorie de la mobilité horizontale des continents, Wegener s'était heurté au problème de la détermination des forces capables de déplacer

Plus en détail

SOMMAIRE. 1- La Terre dans le système solaire...2. 1-1- Le système solaire : localisation...2. 1-2- Le soleil, l étoile du système solaire...

SOMMAIRE. 1- La Terre dans le système solaire...2. 1-1- Le système solaire : localisation...2. 1-2- Le soleil, l étoile du système solaire... Chapitre 1 Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? SOMMAIRE 1- La Terre dans le système solaire...2 1-1- Le système solaire : localisation...2 1-2- Le soleil, l étoile du système solaire...2

Plus en détail

Qu est-ce que l atmosphère?

Qu est-ce que l atmosphère? 1. QUE SAIS-TU? 4 5 6 7 8 9 10 L air, l atmosphère, la pollution Qu est-ce que l atmosphère? Un verre vide ne contient rien. VRAI FAUX L atmosphère est composée de plusieurs gaz. VRAI FAUX L atmosphère

Plus en détail

Jupiter. Jupiter possède plusieurs anneaux planétaires, très fins. La planète effectue une rotation sur son axe en un peu moins de 10 heures.

Jupiter. Jupiter possède plusieurs anneaux planétaires, très fins. La planète effectue une rotation sur son axe en un peu moins de 10 heures. Jupiter Jupiter est une planète géante gazeuse, La haute atmosphère de Jupiter est composée à 93 % d'hydrogène et 7 % d'hélium en nombre d'atomes, ou à 86 % de dihydrogène et 13 % d'hélium en nombre de

Plus en détail

QCM5 - P H Y S I Q U E

QCM5 - P H Y S I Q U E QCM5 - P H Y S I Q U E 1. Une pression de 3 bars équivaut à : (Pa : Pascal) a. 300 Pa b. 3000 Pa c. 30000 Pa d. 300000 Pa 2. La pression atmosphérique vaut : a. 25 bars b. 1 bar c. 10 bars d. 100 bars

Plus en détail

Le satellite Gaia en mission d exploration

Le satellite Gaia en mission d exploration Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI Division Affaires spatiales Fiche thématique (16.12.2013)

Plus en détail

Partie 6 : La géothermie et son utilisation.

Partie 6 : La géothermie et son utilisation. Partie 6 : La géothermie et son utilisation. La production d énergie est un défi pour l avenir. En effet la démographie explose et les humains ont besoin de plus en plus d énergie. L exploitation des énergies

Plus en détail

LE DIAGRAMME HR JP. Maratrey - juillet 2009

LE DIAGRAMME HR JP. Maratrey - juillet 2009 LE DIAGRAMME HR JP. Maratrey - juillet 2009 Le diagramme de Hertzsprung-Russell (Diagramme HR) est un graphe montrant la luminosité d'un ensemble d'étoiles en fonction de leur température. Ce type de diagramme

Plus en détail

ULYSSES. A la Découverte du Soleil

ULYSSES. A la Découverte du Soleil 1 ULYSSES A la Découverte du Soleil 2 SOMMAIRE La présentation de la mission... 4 Les découvertes d Ulysses... 7 La fiche technique... 9 L instrumentation... 10 La carte d identité du Soleil... 12 La coupe

Plus en détail

L observation du ciel dans différentes longueurs d onde

L observation du ciel dans différentes longueurs d onde L observation du ciel dans différentes longueurs d onde Le spectre électromagnétique Visible En IR En X L astronomie γ Rayonnement qui transporte le plus d énergie < 1 Å Observé depuis l espace Sources

Plus en détail

Eléments de cours de Géologie : les illustrations et les commentaires seront examinés pendant les séances de cours. Chapitre 3 LE SYSTEME SOLAIRE

Eléments de cours de Géologie : les illustrations et les commentaires seront examinés pendant les séances de cours. Chapitre 3 LE SYSTEME SOLAIRE Université Mohammed V Faculté des Sciences Département des Sciences de la Terre - Rabat - Professeurs : Moad MORARECH et Driss FADLI Année universitaire 2014/2015 Eléments de cours de Géologie : les illustrations

Plus en détail

Ombres et lumière phases de la Lune et éclipses de la Lune et du soleil. 1. Ombres et lumière

Ombres et lumière phases de la Lune et éclipses de la Lune et du soleil. 1. Ombres et lumière Ombres et lumière phases de la Lune et éclipses de la Lune et du soleil 1. Ombres et lumière L'ombre propre et L'ombre portée Dans la salle de classe obscure, plaçons un objet opaque entre une source ponctuelle

Plus en détail

Étude et modélisation des étoiles

Étude et modélisation des étoiles Étude et modélisation des étoiles Étoile Pistol Betelgeuse Sirius A & B Pourquoi s intéresser aux étoiles? Conditions physiques très exotiques! très différentes de celles rencontrées naturellement sur

Plus en détail

1) PETIT RAPPEL SUR LA RADIOASTRONOMIE :

1) PETIT RAPPEL SUR LA RADIOASTRONOMIE : 1) PETIT RAPPEL SUR LA RADIOASTRONOMIE : La radioastronomie consiste en l étude d une partie du spectre électromagnétique*, les ondes radio, comprise entre 0,8mm et 15m de longueur d onde. 2) LA RADIOASTRONOMIE

Plus en détail

RIEN QUE POUR VOS YEUX

RIEN QUE POUR VOS YEUX RIEN QUE POUR VOS YEUX Ceux qui ne regardent pas bien ne voient pas les dangers qui les entourent. Presque chaque jour, les travailleurs sont confrontés sur leur lieu de travail à un large éventail de

Plus en détail

Panorama de l astronomie

Panorama de l astronomie Panorama de l astronomie 7. Les étoiles : évolution et constitution des éléments chimiques Karl-Ludwig Klein, Observatoire de Paris Gaël Cessateur & Gilles Theureau, Lab Phys. & Chimie de l Environnement

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers

Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers Document 1: L'astronomie de l'invisible Les astronomes s'intéressent beaucoup aux rayonnements électromagnétiques appartenant aux domaines non visibles.

Plus en détail

Les dossiers pédagogiques du planétarium. Les éclipses

Les dossiers pédagogiques du planétarium. Les éclipses Les dossiers pédagogiques du planétarium Les éclipses Ce dossier pédagogique vous aidera : - A préparer votre venue au planétarium - A prolonger votre visite par d'autres activités - A mieux connaître

Plus en détail

Des télescopes terrestres aux satellites

Des télescopes terrestres aux satellites Des télescopes terrestres aux satellites L astronomie du visible Le télescope de 6 m russe Nacelle d observation de ce télescope derrière le miroir secondaire Le 3.9 m australien Le Mont Palomar : 5 m

Plus en détail

première S 1S7 Géothermie

première S 1S7 Géothermie FICHE 1 Fiche à destination des enseignants Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus du programme de première S Radioactivité naturelle et artificielle. Activité. Lois de conservation

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Univers : Détermination de distances dans le Système Solaire

Univers : Détermination de distances dans le Système Solaire Dossier de Physique Niveau 5 ème à 6 ème secondaire Univers : Détermination de distances dans le Système Solaire Bouquelle Véronique Faculté des Sciences Diffusé par Scienceinfuse, Antenne de Formation

Plus en détail

LE VIDE ABSOLU EXISTE-T-IL?

LE VIDE ABSOLU EXISTE-T-IL? Document professeur Niveau : Seconde LE VIDE ABSOLU EXISTE-T-IL? Compétences mises en œuvre : S approprier : extraire l information utile. Communiquer. Principe de l activité : La question posée à la classe

Plus en détail

FORMATION DES PERSONNES-RESSOURCES EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE LE CYCLE DU JOUR ET DE LA NUIT (CYCLE DIURNE)

FORMATION DES PERSONNES-RESSOURCES EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE LE CYCLE DU JOUR ET DE LA NUIT (CYCLE DIURNE) FORMATION DES PERSONNES-RESSOURCES EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE LE CYCLE DU JOUR ET DE LA NUIT (CYCLE DIURNE) Pierre Chastenay astronome Planétarium de Montréal Source : nia.ecsu.edu/onr/ocean/teampages/rs/daynight.jpg

Plus en détail

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

Jupiter et les satellites galiléens : un système solaire modèle miniature? Galilée, 1610

Jupiter et les satellites galiléens : un système solaire modèle miniature? Galilée, 1610 Jupiter et les satellites galiléens : un système solaire modèle miniature? Galilée, 1610 16 satellites connus ; quatre familles Satellites demi grand axe.1e6 km dimension Ø révolution 4 petits très proches

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES Le ciel et la terre L'UNIVERS ET LE SYSTEME SOLAIRE. A. l Univers. 1. Unités spécifiques de longueurs

SCIENCES PHYSIQUES Le ciel et la terre L'UNIVERS ET LE SYSTEME SOLAIRE. A. l Univers. 1. Unités spécifiques de longueurs SCIENCES PHYSIQUES Le ciel et la terre L'UNIVERS ET LE SYSTEME SOLAIRE A. l Univers 1. Unités spécifiques de longueurs - Unité astronomique : 150 millions de km (distance moyenne Terre/Soleil) - Année

Plus en détail