DOSSIER Santé normandie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER Santé normandie"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE Groupement de coopération sanitaire Télésanté Basse-Normandie

2

3 FICHE 1 La télésanté, un dispositif d avenir La télésanté ou «santé à distance» consiste à utiliser les technologies de l information et de la communication (TIC) au bénéfice des pratiques médicales et médico-sociales, afin de permettre ou de faciliter certains actes. Pour l organisation mondiale de la santé (OMS), «la télésanté permet d apporter des services de santé, là où la distance et l isolement sont un facteur critique, par des professionnels de santé utilisant les technologies de l information et de la communication (TIC) à des fins de diagnostic, de traitement et de prévention, de recherche et de formation continue». Le terme télésanté regroupe différentes applications dans les domaines du médical et du médico-social : > la téléinformation offre la possibilité d accéder, via un portail grand public, à des informations de prévention, recommandations, alerte, annuaires, etc. ; > la télévigilance est un service d alerte, de suivi et d accueil téléphonique d urgence destiné à favoriser le maintien à domicile ; > le télémonitoring permet l enregistrement de paramètres physiologiques sur un patient et leur transmission aux professionnels de santé en charge du dossier ; > la téléprescription permet la dématérialisation des prescriptions médicales et évite ainsi les déplacements inutiles ; > la télémédecine (voir ci-dessous). La télésanté est souvent confondue avec la télémédecine, une de ses composantes. Le champ d application de la télémédecine est cependant plus restreint ; il couvre directement le soin et relève de pratiques médicales : > la téléconsulation permet la consultation à distance entre un médecin et son patient ; > la téléexpertise offre la possibilité à un professionnel médical de solliciter à distance l avis d un spécialiste ; > la télésurveillance médicale consiste à collecter et interpréter à distance les données nécessaires au suivi médical d un patient ; > la téléassistance médicale permet à un médecin d assister un confrère à distance, à l occasion d un acte médical ou chirurgical ; > la réponse médicale est la réponse apportée par un médecin dans le cadre de la régulation médicale (Samu). La télésanté vue par les médecins L étude par questionnaire auprès des médecins de Basse-Normandie, menée par la société PCA dans le cadre de l élaboration de la stratégie de communication de TSBN, montre que 52 % d entre eux disent ne pas vraiment ou pas du tout connaître la télésanté. Le principal intérêt de cette dernière réside, à leurs yeux dans la possibilité de bénéficier d une expertise à distance (52 % de citations), de partager l information (47 %) ou d améliorer l offre de soins (36 %). Les informations dont ils disposent en matière de télésanté proviennent essentiellement de la presse médicale (34 %), du «bouche-à-oreille» entre professionnels (31 %) et des sites internet spécialisés (20 %).

4 Ce que permet la télésanté La télésanté contribue à améliorer la qualité des soins, à garantir leur accessibilité et leur permanence et à assurer un plus grand confort dans la prise en charge du patient. Elle permet aussi de répondre aux situations d isolement et d éloignement géographique, dans un contexte de crise de la démographie médicale en Basse-Normandie. Elle offre en effet un accès à l expertise sur l ensemble du territoire, grâce à l organisation en réseau des compétences. En pratique, l organisation des soins et la prise en charge de la dépendance se trouvent également simplifiés, notamment à la sortie de l hôpital lorsque l état du patient nécessite une télésurveillance médicale à domicile et des aides non médicales. La gestion des situations d urgence est améliorée par une circulation plus fluide et plus rapide de l information entre les professionnels de santé. La télésanté offre de nouveaux outils au service des pratiques des professionnels de santé et du médicosocial. Elle permet de faciliter les échanges entre professionnels de santé, favorisant le partage d expériences et contribuant au maintien de leur niveau de compétence, en particulier pour les professionnels exerçant dans les zones éloignées des grands centres et des plateaux techniques Ce que disent les textes > la loi du 21 juillet 2009 relative à l hôpital, aux patients, à la santé et aux territoires donne pour la première fois une définition de la télémédecine, «forme de pratique médicale réalisée à distance utilisant les technologies de l information et de la communication». > le rapport Lasbordes de novembre 2009 estime que la télésanté doit contribuer «aux profondes évolutions de l organisation actuelle des soins, des relations entre professionnels, du parcours de santé et d une plus grande implication du patient et de l usager dans sa prise en charge». > le décret du 19 octobre 2010 relatif à la télémédecine précise l organisation et les conditions de mise en œuvre de la télémédecine.

5 FICHE 2 TSBN : un groupement au service de la télésanté en Basse-Normandie En Basse-Normandie, le groupement de coopération sanitaire (GCS) TéléSanté Basse-Normandie (TSBN) accompagne le développement des projets de télésanté, en lien avec les institutions nationales et régionales compétentes dans le domaine de la santé, de la télémédecine et des systèmes d information de santé. Créé en novembre 2009, TSBN fédère l ensemble des acteurs sanitaires et médicosociaux. Il compte parmi ses membres des établissements publics et privés de santé, des associations représentatives des professionnels de santé libéraux, des centres de soins infirmiers, des réseaux de santé, des établissements médicosociaux, etc. Il existe aujourd hui une structure similaire dans chaque région. TSBN travaille en partenariat avec l Agence régionale de santé (ARS) de Basse-Normandie, l Agence nationale des systèmes d information partagés de santé (ASIP Santé), la région Basse-Normandie, les départements du Calvados, de l Orne, de la Manche et la préfecture de région. Ses missions consistent à mettre en œuvre les stratégies nationales et régionales, à proposer et promouvoir des actions innovantes, à accompagner ses membres dans la réalisation de leurs projets et à diffuser de l information sur la télésanté. Concrètement, il s agit de : > la création d un espace numérique régional de santé (ENRS) en Basse-Normandie ; > la mutualisation des moyens humains et techniques, des savoir-faire et des compétences pour créer et gérer cet espace ; > la contribution à la mise en œuvre des systèmes d information utilisés par ses membres dans la gestion des prises en charge des patients et des consultants ; > le dépôt, auprès des autorités compétentes, de tout dossier d autorisation, de financement ou de subvention. La télésanté apporte ainsi différents bénéfices Pour les patients : > une meilleure qualité et continuité des soins ; > un accès au soin et à l expertise sur tout le territoire ; > une garantie de confidentialité, de sécurité et de traçabilité des données médicales ; > une meilleure qualité de vie ; > le maintien de la démographie médicale dans les zones rurales ; > une réponse à l engorgement des urgences. 80 % des patients atteints de maladies chroniques pensent que le développement de l informatisation des données de santé permet d être mieux soigné. (Étude LH2/CISS, février 2009).

6 Pour les professionnels de santé : > l accompagnement, l expérience et l expertise de TSBN ; > la mise à disposition des nouvelles technologies au service de nouvelles pratiques, d une meilleure coordination des soins et de l optimisation de l organisation du travail des professionnels de santé ; > un échange sécurisé des données médicales ; > un partage de l information et une mutualisation de l expertise. 76 % des professionnels de santé interrogés considèrent qu une structure chargée d accompagner les projets de télésanté en Basse-Normandie est nécessaire. (Étude réalisée par PCA pour TSBN, avril 2011). Pour les acteurs institutionnels : TSBN > Une structure de coopération rassemblant les différents acteurs de santé ; > l image d une région dynamique en phase avec son époque et les dernières innovations en matière de TIC ; > un outil proposant une réponse au vieillissement de la population et au problème de démographie médicale. Les partenaires de TSBN L ARS de Basse-Normandie La loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST), du 21 juillet 2009, a créé dans chaque région une agence régionale de santé (ARS) chargée de mettre en œuvre la politique de santé publique. Elle réunit, en une seule organisation, l ensemble des institutions qui concouraient à la gestion régionale de santé (ARH, Drass, Ddass, etc.) et garantit ainsi une approche plus cohérente et plus efficace des politiques de santé territoriales. L ASIP Santé L Agence nationale des systèmes d information partagés de santé est une agence d Etat qui a pour objet de favoriser le développement des systèmes d information partagés dans le domaine de la santé et dans le secteur médicosocial. À cette fin, elle a notamment une mission de définition, promotion et homologation de référentiels d interopérabilité, sécurité et usage des systèmes d information de santé et de la télésanté. Elle assure également la maîtrise d ouvrage de projets nationaux comme la réalisation et le déploiement du dossier médical personnel (DMP). Les membres de TSBN 24 établissements publics 1. CH Mémorial de Saint-Lô 2. CH de Coutances 3. CH de l Estran 4. CH de Lisieux 5. CHU de Caen 6. CH de Vire 7. CH de Falaise 8. CH Public du Cotentin 9. CH d Argentan 10. CHS Caen 11. CHIC des Andaines 12. CH de Carentan 13. CH L Aigle 14. CH Avranches-Granville 15. CH Flers 16. CH de St James 17. CHIC Alençon-Mamers 18. CH Saint-Hilaire 19. CH de la Côte Fleurie 20. SIH du Bessin 21. CH Aunay/Odon 22. CH de Bayeux 23. Hôpital Gilles Buisson de Mortain 24. centre Psychothérapique de l Orne, (CPO) d Alençon 3 ESPIC (Etablissements de Santé Privé d Intérêt Collectif) 1. Fondation Bon Sauveur, Saint Lô 2. clcc (centre le lutte contre le cancer) Baclesse 3. Fondation de la Miséricorde 1 établissement privé 1. crf (centre de rééducation fonctionnelle) William Harvey (groupe Korian) 4 associations de professionnels ou du médico-social 1. Association ANIDER 2. association Basse- Normandie Santé 3. association des CMPP de la Manche 4. IREPS 10 Réseaux de santé 1. Réseau DiabVire 2. Réseau DONC-REPPOP 3. Réseau RBNSEP 4. ROD Centre Manche 5. Réseau Normandys 6. Réseau DiabOuestOrne 7. Réseau Obésité Calvados 8. GCS Soigner Ensemble dans le Bessin 9. GCS du Pays de la Baie 10. TELAP 1 EHPAD (Etablissements d Hébergement pour Personnes Agées) public 1. EHPAD Jean-Ferdinand de Saint-Jean, Caen 1 PSLA (Pôles de Santé Libéraux Ambulatoires) 1. PSLA «Avenir Santé Condé sur Noireau» 1 centre de soins infirmiers 1. centre de soins infirmiers de Condé sur Noireau 1 cabinet de radiologie 1. SELARL Imagerie Saint-Martin

7 FICHE 3 Des projets pour la Basse-Normandie TSBN accompagne le déploiement de plusieurs projets de télésanté en Basse-Normandie. De la transmission d images radiologiques à l amélioration du fonctionnement des urgences, TSBN œuvre pour la qualité, la continuité et la permanence des soins. Portail régional d information santé Le portail d information, basse-normandie-sante.fr, est un outil au service du grand public, des professionnels de santé et du médicosocial. Il relaie l actualité des acteurs de terrain, propose des informations spécialisées et des espaces de travail collaboratifs. Parmi les informations proposées, le portail diffuse des actualités, un agenda des événements santé et un annuaire des acteurs et des établissements. Projet régional téléimagerie Le projet consiste à déployer un réseau de transfert d images entre établissements de santé permettant, entre autres, une demande d avis neurochirurgical ou neurologique à distance dans un contexte d urgence, ainsi que l organisation de la permanence des soins. Suivi des plaies à distance TSBN accompagne le réseau bas-normand de professionnels de santé TELAP (télémédecine appliquées aux plaies). Ensemble, ils participent, avec la région Languedoc-Roussillon, à un projet de téléassistance, de téléexpertise et de téléconsultation sur le suivi des plaies chroniques. Concrètement, il s agit d équiper les infirmières libérales, en charge des soins, d un dispositif permettant la prise de photographies et de vidéos, ainsi que la communication, en temps réel, avec une infirmière hospitalière spécialisée. Projet régional des urgences Le projet consiste en la mise en oeuvre d une plateforme régionale de l aide médicale urgente en Basse- Normandie comportant plusieurs volets : > une plateforme mutualisée de régulation des trois Samu ; > un observatoire des urgences ; > un répertoire opérationnel des ressources.

8 Dossier médical personnel (DMP) TSBN accompagne le déploiement national du DMP dans la région. Ce dossier médical informatisé, ouvert à la demande du patient, disponible sur Internet et depuis les systèmes d information des hôpitaux et des professionnels de santé libéraux, permet d accéder en toute confidentialité aux données de santé et informations personnelles du patient avec l accord de ce dernier ; il facilite ainsi le partage d information entre professionnels de santé. Le réseau haut débit sécurisé de santé permet l échange sécurisé d informations entre établissements de santé grâce à une offre d accès Internet spécifique proposée aux établissements adhérents, quelque soient leur taille et leur statut. Trajectoire est un outil d orientation des patients vers les structures de soins de suite, en sortie d hospitalisation. Télé-AVC permet l optimisation de la prise en charge des patients présentant une suspicion d accident vasculaire cérébral.

9 FICHE 4 TSBN, en pratique Dans le cadre de ses missions, TéléSanté Basse-Normandie accompagne les porteurs de projets. Si chaque dossier constitue un cas particulier, voici néanmoins quelques informations générales sur le cheminement d un projet et sur les aides qui peuvent être apportées. Au quotidien, une équipe opérationnelle agit pour la mise en œuvre des projets, sous la responsabilité de l administrateur de TSBN, M. Thierry Lugbull (directeur des centres hospitaliers de Coutances et de Saint-Lô). TSBN assure auprès des porteurs de projets : > un accompagnement au montage de projet (formalisation des besoins, assistance à la rédaction du cahier des charges, contractualisation avec les partenaires, suivi de prestations, etc.) ; > des conseils et une expertise en matière de télésanté ; > une aide au déploiement des usages (conduite du changement, audit organisationnel, etc.) ; > une information et une veille sur la télésanté. Trois conditions sont requises : > être un acteur de la santé et du médicosocial de la région ; > disposer de la personnalité juridique (association, établissement, GCS, etc.) ; > être membre de TSBN. Pour être éligibles, les projets doivent : > répondre à une démarche de collaboration et de mutualisation sur tout ou partie du territoire de la Basse- Normandie ; > s inscrire dans la stratégie régionale ou nationale de télésanté ; > contribuer à l amélioration de la qualité et de la continuité des soins.

10 FICHE 5 Une stratégie pour accompagner le développement de la télésanté en Basse-Normandie : le schéma directeur des systèmes d informations de santé TéléSanté Basse-Normandie s est doté d orientations stratégiques formalisées dans le cadre de son schéma directeur du système d information régional de santé pour les trois prochaines années. Le schéma directeur s inscrit dans le cadre de l élaboration du programme régional de santé (PRS), qui fixe en matière de santé l ensemble des axes stratégiques à l échelle de la région. L objectif est : > de dresser un état des lieux des projets existants ; > de recenser les besoins exprimés par les différents acteurs ; > de décliner les objectifs stratégiques régionaux et nationaux en formalisant le portefeuille de projets et le catalogues de services ; > de disposer d une «feuille de route» intégrant les moyens nécessaires à la réalisation du portefeuille de projets et le calendrier de réalisation. Une fois adopté, le schéma directeur définit le cadre de l Espace Numérique Régional de Santé (ENRS) et devient l outil de pilotage et de mise en œuvre des différents projets qui s y rattachent. Un ENRS, c est quoi? Un ensemble de projets régionaux liés aux systèmes d information de santé (services dématérialisés), dont les outils doivent respecter un certain nombre de normes techniques (interopérabilité et référentiels), pour contribuer in fine à améliorer la prise en charge du patient sur son territoire ainsi que la coordination des soins autour de lui (répondre aux besoins régionaux de santé). Les projets nationaux avec une incidence régionale, comme le Dossier Médical Personnel (DMP), sont également amenés à faire parties de l ENRS. L élaboration du schéma directeur a donné lieu à un important travail de concertation avec les acteurs concernés : Agence des systèmes d information partagés de santé (ASIP), agence régionale de santé (ARS), collectivités territoriales de Basse-Normandie, représentants des établissements sanitaires publics et privés, représentants des professionnels de santé libéraux, représentants des établissements médicosociaux, réseaux de santé, porteurs de projets de télésanté...

11 Quatre axes stratégiques Ce travail a permis de déterminer quatre axes stratégiques pour le schéma directeur, regroupant chacun une série d objectifs opérationnels : > Construire le système d information régional de santé : ceci suppose notamment de mettre en place différents éléments comme le réseau haut débit de santé régional, un point d accès unique (portail), les annuaires et les nomenclatures dans le respect des référentiels nationaux, les services régionaux de visioconférence, l accompagnement des professionnels de santé... > développer des services destinés à la télémédecine : ceci concerne notamment le déploiement de la téléexpertise, de la télésurveillance médicale dans le cadre du suivi cardiologique, de la téléassistance médicale, ainsi que l accompagnement des services de régulation médicale. > Développer des échanges entre professionnels de santé : ceux-ci passent, entre autres, par la mise en place d un service collaboratif pour la diffusion de contenus de formation, l installation d un système unifié pour les Samu et les Smur de la région, la mutualisation de services d information métier, la mise en place et l extension d une offre de messagerie sécurisée, ainsi que par l accompagnement des professionnels de santé dans l articulation entre leur système d information et le dossier médical personnel (DMP). > pérenniser la maîtrise d ouvrage régionale porteuse de l espace numérique régional de santé (ENRS) : ce dernier axe stratégique suppose notamment de pérenniser les services grâce à un modèle économique partagé, d en assurer la promotion et de mettre en place les outils de gestion de la maîtrise d ouvrage. Un scénario de mise en œuvre Le schéma directeur recense également les différents projets en cours en Basse-Normandie dans le domaine de la télésanté. On en compte une trentaine, dont une dizaine est pilotée directement par TSBN. À partir de l état des lieux de l existant, de la détermination des axes stratégiques et de leurs objectifs opérationnels et du recensement des projets, le schéma directeur prévoit un scénario de mise en œuvre et une planification sur trois ans, reposant sur : > une ouverture sur les usages, grâce à des services ENRS accessibles par un portail web et exploitable dans un cadre d interopérabilité ; > une capitalisation sur les services socle ; > une exploitation des référentiels nationaux. Focus : les systèmes d information de santé Un système d information représente un ensemble organisé de ressources (matériels, logiciels, personnel, données et procédures) participant à la gestion, au stockage, au traitement, au transport et à l échange de données sous forme électronique. Les systèmes d information de santé (SIS) «facilitent les pratiques collectives et pluridisciplinaires, mutualisent les compétences, accélèrent les échanges, renforcent la sécurité des patients et améliorent leur prise en charge»

12 CGS Télésanté Basse-Normandie 10 rue des Compagnons Caen Tél : Fax :

Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France

Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France Directeur par intérim du GCS e-santé Picardie stephane.routier@esante-picardie.com 13 ETP 1M Groupement Coopération Sanitaire

Plus en détail

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer la coordination entre les professionnels et les structures de soins ambulatoires hospitaliers et médicosociaux

Plus en détail

Mise en œuvre du Dossier Communiquant en Cancérologie (DCC) 7 Octobre 2014

Mise en œuvre du Dossier Communiquant en Cancérologie (DCC) 7 Octobre 2014 Mise en œuvre du Dossier Communiquant en Cancérologie (DCC) 7 Octobre 2014 1.Caractéristiques de la cible dcc 2.Le DCC, un service de l Espace Numérique Régional de Santé 7 Octobre 2014 3 ORDRE DU JOUR

Plus en détail

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie La e-santé en Picardie Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie 04 octobre 2012 Definitions de la télésanté OMS : La télé santé c est le management et le support à la santé au niveau National

Plus en détail

Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne

Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne Dossier de presse Saint-Brieuc, le 21 juillet 2014 Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne La communauté de santé de Bretagne se mobilise pour la télémédecine, au service des

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE. Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE. Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Télémédecine Contexte: National: loi, décret (définition de 5 actes,

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

Un cadre juridique nouveau (HPST).

Un cadre juridique nouveau (HPST). Télémédecine Journée régionale des systèmes d information de santé 12 janvier 2012 Dominique PIERRE, chargé de mission SI et référent Télémédecine ARS du Centre 12 Janvier 2012 2 Un cadre juridique nouveau

Plus en détail

Espace Numérique Régional de Santé. Son contenu & ses enjeux

Espace Numérique Régional de Santé. Son contenu & ses enjeux Espace Numérique Régional de Santé Son contenu & ses enjeux Eléments de contexte Institut Paoli Calmettes - 10 Juin 2010 Présentation de Jean-Yves Robin, directeur général de l'asip Santé du 19/01/2010

Plus en détail

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Positionnement des acteurs ARS pilotage stratégique Stratégie de santé régionale

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP)

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP) DOSSIER DE PRESSE Dossier Médical Personnel (DMP) 2 Sommaire Le Dossier Médical Personnel en Auvergne..5 Le DMP au service de la coordination des soins.6 Le DMP socle de la continuité des soins 7 Le DMP

Plus en détail

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE?

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Séminaire Aristote 12 juin 2013 QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Jean-Pierre Blanchère Coordinateur Département «e-santé et domotique» Pôle TES Justifications de la télémédecine

Plus en détail

Pour tout complément d informations sur le GCS Esanté : www.esante-poitou-charentes.fr

Pour tout complément d informations sur le GCS Esanté : www.esante-poitou-charentes.fr FICHE DE POSTE Administrateur ROR Le GCS Esanté Poitou-Charentes Le GCS Esanté Poitou-Charentes rassemble les établissements publics et privés de santé, ainsi que la plupart des professionnels de santé

Plus en détail

La télémédecine en action

La télémédecine en action La télémédecine en action Recommandations pour la mise en œuvre d un projet de télémédecine Déploiement technique : Urbanisation et infrastructure ANAP Jeudi 10 mai 2012 Bruno Grossin ASIP Santé Recommandations

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé Des outils d échanges entre PS o Objectifs: o Permettre des échanges sécurisés entre les professionnels de santé

Plus en détail

Dossier de presse. AVC Une priorité nationale Des avancées en Bourgogne

Dossier de presse. AVC Une priorité nationale Des avancées en Bourgogne Dossier de presse AVC Une priorité nationale Des avancées en Bourgogne Contact presse Lauranne Cournault 03 80 41 99 94 lauranne.cournault@ars.sante.fr 1 COMMUNIQUE DE SYNTHESE La télémédecine au service

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

Réunion des DAJ Janvier 2011. Présentation du décret de télémédecine Ce qu il faut retenir

Réunion des DAJ Janvier 2011. Présentation du décret de télémédecine Ce qu il faut retenir REUNION DES DAJ Brigitte de LARD Juriste, Consultante Centre de droit JuriSanté Réunion des DAJ Janvier 2011 Présentation du décret de télémédecine Ce qu il faut retenir Définition de la télémédecine La

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

La e-santé pour communiquer

La e-santé pour communiquer GCS e-santé BRETAGNE Professionnels de la santé, du médico-social, en structure ou en libéral... La e-santé pour communiquer Présentation des services e-santé en Bretagne BIPS², réseau très haut débit

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

GCS e-santé Bourgogne

GCS e-santé Bourgogne GCS e-santé Bourgogne Collège des Urgentistes de Bourgogne 09/03/2010 GCS e-santé Bourgogne - Présentation de la convention constitutive - Thèmes de travail GCS - Accueil du RUB dans nos locaux Convention

Plus en détail

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire Telecom Bretagne, Institut Telecom M@rsouin, CREM Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu

Plus en détail

E-santé : les principaux services

E-santé : les principaux services E-santé : les principaux services SOMMAIRE La e-santé, un secteur d avenir... p 5 Le GCS SIMPA, acteur clé de la e-santé en Auvergne... p 7 Les projets régionaux... p 9 Dossier Médical Personnel (DMP)...

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

Étude de cas. RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire

Étude de cas. RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire Étude de cas RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire Septembre 2012 e-santé en Région Pays de la Loire : exemple du réseau RETI-Ouest Dans le cadre de l appel à projet

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC

Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC Agenda La Franche-Comté : Trajectoire du SI régional Les activités du GCS EMOSIST Caractéristiques

Plus en détail

RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS. De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables

RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS. De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables 1 RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables 2 LE PSIT A DÉFINI UN CADRE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA

Plus en détail

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4 Code direction : DSQP Pôle émetteur : Appui à la Performance et Gestion du Risque Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire

Plus en détail

Basse - Normandie. Hypothèses, Indicateurs et Démarche d évaluation médico économique

Basse - Normandie. Hypothèses, Indicateurs et Démarche d évaluation médico économique Basse - Normandie Hypothèses, Indicateurs et Démarche d évaluation médico économique Projets CICAT & TELAP «Suivi des plaies» Présentation réalisée par Dr JP Blanchère ARS de Basse Normandie Directeur

Plus en détail

Intérêts de l outil PAACO

Intérêts de l outil PAACO 12 février 2014 Colloque TIC Santé Intérêts de l outil PAACO Association «Gaves et Bidouze» - Plateforme de coordination CLIC, Réseau Gérontologique, MAIA L outil PAACO Objectifs : pourquoi cet outil dans

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 La Bourgogne, territoire de soins numérique La Bourgogne fait partie des 5 régions lauréates de Territoire de Soins Numérique (TSN). La région va recevoir un soutien

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

Proyecto Telemedicina

Proyecto Telemedicina Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Proyecto Telemedicina Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra, Consejero Médico Social de la Agencia Regional

Plus en détail

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Département Système d Information en Santé et Télémédecine Direction de l Efficience de l Offre 5 mai 2015 1 les enjeux régionaux Enjeux régionaux

Plus en détail

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Synthèse des réunions des conférences de territoire (Rouen-Elbeuf : 04 mars 2013, Dieppe : 05 mars 2013, Le Havre : 06 mars 2013, Evreux-Vernon : 08

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE & L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES VENDREDI 14 JUIN 2013 A 15 heures Salle de visioconférence Centre

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Sommaire. ViaTrajectoire, l inscription simplifiée en maison de retraite

Sommaire. ViaTrajectoire, l inscription simplifiée en maison de retraite Dossier de Presse Sommaire ViaTrajectoire, l inscription simplifiée en maison de retraite...2 L outil ViaTrajectoire...3 ViaTrajectoire, un portail d inscription en maison de retraite...4 Un outil également

Plus en détail

Région Centre SI PAERPA. Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014

Région Centre SI PAERPA. Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014 Région Centre SI PAERPA Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014 10/04/2014 2 Expérimentation centrée sur le Lochois composée de 8 cantons (97 communes) Population totale: 103 741 hbts Population

Plus en détail

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Système d information MAIA et stratégie régionale Journée MAIA Paris 11 mai 2015 Hôtel de Ville de Paris Systèmes d Information

Plus en détail

La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif

La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif Les objectifs assignés au SDSI A. Parcours de Santé/Social et coordination Recueillir et partager

Plus en détail

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux «le pourcentage de résidents âgés nécessitant des soins pour des plaies simples ou complexes était de 8,6% selon l étude PATHOS menée en 2009

Plus en détail

Comité de pilotage de l OMEDIT de Bourgogne. Réunion du 30 septembre 2014

Comité de pilotage de l OMEDIT de Bourgogne. Réunion du 30 septembre 2014 1 Comité de pilotage de l OMEDIT de Bourgogne Réunion du 30 septembre 2014 2 Ordre du jour Accueil par Monsieur LANNELONGUE Présentation de l OMEDIT et validation de son règlement intérieur Proposition

Plus en détail

Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre

Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre Du partage de l information aux outils de médecine à distance : quelles pratiques recouvre le terme d e santé? Synthèse de l intervention de l ASIP Santé

Plus en détail

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire Maisons Soutien aux projets en Pays de la Loire L a démographie des professionnels est une problématique au croisement de la santé et de l aménagement du territoire : un territoire sans professionnel n

Plus en détail

POUR PLUS D INFORMATIONS www.pole-education-sante-lr.fr

POUR PLUS D INFORMATIONS www.pole-education-sante-lr.fr POUR PLUS D INFORMATIONS CONTACT Siège : ARS LR Parc Club du Millénaire 1025 rue Henri Becquerel 34067 MONTPELLIER CEDEX 2 Tel : 07 82 01 26 58 Courriel : coordination@pole-education-sante-lr.fr ACCUEIL

Plus en détail

PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS

PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS Ateliers de prospective PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS L ORGANISATION DES SOINS : LA TÉLÉMÉDECINE PERMET-ELLE DES ORGANISATIONS DE SOINS PLUS PERFORMANTES? Dr Pierre SIMON Président de l'association nationale

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé

PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé GCS TSA - ENRS Aquitaine Journée E-santé - 27 septembre 2013 SOMMAIRE C est quoi? Le projet L outil Les usages Ses atouts PAACO Plateforme

Plus en détail

4 ème réunion PAERPA EHPAD

4 ème réunion PAERPA EHPAD 4 ème réunion PAERPA EHPAD Jeudi 16 avril 2015 14h30 17h Délégation territoriale de Paris 1 Cartographie des EHPAD PAERPA (9-10-19) En attente carte stagiaire géographe 2 Ordre du jour 1. Actions déployées

Plus en détail

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Assemblée Générale GCS Télésanté Basse Normandie 26 mars 2014 Anne Bertaud Pole Territoire Dossier Médical Personnel 2 DMP : quelques chiffres (février

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions 1. Présentation de l ADIE o Qu est ce que l ADIE? o Notre mission o Nos activités 2. Approche e-sénegal o o o Double Approche Approche e-gouvernement Approche e-citoyen 3. Notre approche des formulaires

Plus en détail

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés RAPPORT du GROUPE DE TRAVAIL INTERMINISTÉRIEL DÉCEMBRE 2013 1 Introduction I -Le contexte II -Le Groupe de travail III -Compte rendu

Plus en détail

Télégéria «une boite à outil»

Télégéria «une boite à outil» Télégéria «une boite à outil» Télégéria : 2004 à 2011 Un savoir faire sur 1200 sessions De nouvelles pratiques, nouveaux métiers De nouvelles organisations Objectif: réussir le déploiement territorial

Plus en détail

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 Claire ASTIER Pilote MAIA Paris Est 1 En2009,MAIAinitiéedansle PlannationalAlzheimer:unemaladiequitouche toutes les dimensions de la «santé» (OMS) où les réponses

Plus en détail

Les Systèmes d informations de santé

Les Systèmes d informations de santé Les Systèmes d informations de santé Programme ETAT DES LIEUX EVOLUTION ET CONTEXTE 1 Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées FOCUS SUR LES SYSTEMES D INFORMATION DE SANTE MESTARI Nordine RSI ONCOMIP DESC

Plus en détail

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION 1 LES MAISONS REGIONALES DE LA SANTE MRS (programme 2) Enjeux et objectifs Le dispositif des «Maisons Régionales de la Santé» voté en 2010 incarne de

Plus en détail

Communiqué de presse Vendredi 18 septembre

Communiqué de presse Vendredi 18 septembre L Aurar, acteur précurseur de la télémédecine à La Réunion Du 14 au 18 septembre, l Aurar a organisé une semaine consacrée à la télémédecine pour ses équipes médicales et paramédicales. Dans ce cadre,

Plus en détail

Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012

Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012 Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012 I. Enjeux de la E-santé II. Bilan 2008-2012 de la E-santé et des SIS en Poitou-Charentes III. Perspectives

Plus en détail

Dossier Médical Personnel en Alsace. Une réalité partagée

Dossier Médical Personnel en Alsace. Une réalité partagée Dossier Médical Personnel en Alsace Une réalité partagée A. de Blauwe 30 juin 2011 Les points d ancrage Un cadre juridique Une évolution sociétale, des besoins identifiés Volontarisme et implication en

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

Cadre régional d urbanisation des SIPS en Pays de la Loire

Cadre régional d urbanisation des SIPS en Pays de la Loire Cadre régional d urbanisation des SIPS en Pays de la Loire L urbanisation Construire un système d information qui réponde à un usage identifié, qui soit cohérent et adaptable dans le temps. Démarche :

Plus en détail

L offre de service du pôle

L offre de service du pôle Pour quoi? Le pôle régional de compétences constitue une plateforme opérationnelle de ressources et de services en éducation et promotion de la santé. Il a pour missions d améliorer la qualité des programmes

Plus en détail

LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT

LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT Seuls sont éligibles à une aide financière, quelle qu en soit la source, les

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Date de dépôt des candidatures : 1 er juillet 30 septembre 2014 1 er janvier 31 mars 2015 APPEL A PROJETS DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Cahier des charges

Plus en détail

Dossier de presse. Développement de la télémédecine

Dossier de presse. Développement de la télémédecine Dossier de presse Développement de la télémédecine Signature officielle de la convention de partenariat entre le Centre Hospitalier de Béziers et le Pays Haut Languedoc et Vignobles Sommaire Sommaire...

Plus en détail

Conférence sur la commande publique. d innovation dans la e-santé

Conférence sur la commande publique. d innovation dans la e-santé Conférence sur la commande publique d innovation dans la e-santé mardi 1er octobre 2013 Hôtel de Région Salon d honneur - Marseille Conférence sur la commande publique d innovation dans la e-santé 1 Table

Plus en détail

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité Réunion nationale des OMEDIT 26 mai 2011 Valerie Salomon Bureau Qualité et sécurité des soins Sous direction du pilotage de la performance

Plus en détail

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005 COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE Le Village 04250 TURRIERS Juin 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...p.3

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

INNOVATIONS ORGANISATIONNELLES ET

INNOVATIONS ORGANISATIONNELLES ET INNOVATIONS ORGANISATIONNELLES ET ACCOMPAGNEMENT DU CHANGEMENTS DES PROJETS TIC SANTÉ Patrick OLIVIER Directeur de la Stratégie ARS Ile de France XX/XX/XX Sommaire Les Agences régionales de santé Contexte

Plus en détail

Au service du parcours des patients

Au service du parcours des patients Au service du parcours des patients GCS TSA - ENRS Aquitaine Rencontres Inter-régionales ASIP Santé 10 avril 2014 Paris AQUITAINE Le projet Les outils PAERPA Qui fonctionne en AQUITAINE 2eme tranche, démarrage

Plus en détail

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à :

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à : INTRODUCTION La présente doctrine d emploi a pour objet de préciser les missions et le positionnement des assistants régionaux à la médecine de prévention (ARMP). Les ARMP participent à l'amélioration

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Association à but non lucratif créée en 2004, MEDeTIC est agréée Entreprise Solidaire et a le statut «Jeune Entreprise Innovante» :

Association à but non lucratif créée en 2004, MEDeTIC est agréée Entreprise Solidaire et a le statut «Jeune Entreprise Innovante» : 1 Association à but non lucratif créée en 2004, MEDeTIC est agréée Entreprise Solidaire et a le statut «Jeune Entreprise Innovante» : Recherche et Développement dans le domaine de l utilisation des Nouvelles

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

SDRSIS Systèmes d information en santé

SDRSIS Systèmes d information en santé SDRSIS Systèmes d information en santé SCHÉMA DIRECTEUR RÉGIONAL DES SYSTÈMES D INFORMATION EN SANTÉ SDRSIS Systèmes d information en santé Introduction...4 La démarche...5 Le contexte des Systèmes d

Plus en détail

Les défis techniques de l E-Santé

Les défis techniques de l E-Santé Les défis techniques de l E-Santé Travail de recherche, I2 ARNALIS STEF NOVEMBRE 2015 COMMENT TRAITER LE SUJET? Typiquement on ne voulait pas marquer «sommaire»..! " # $ % La e-santé : de quoi parle t-on?

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

Appel à projets 2015 relatif aux maisons et pôles de santé

Appel à projets 2015 relatif aux maisons et pôles de santé PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Appel à projets 2015 relatif aux maisons et pôles de santé Le présent document précise les modalités de réponse à l appel à projets 2015 sur les maisons et pôles de

Plus en détail