(résolution n o du conseil municipal du 18 avril 2011)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2011-04-18 (résolution n o 2011-7372-00 du conseil municipal du 18 avril 2011)"

Transcription

1 POLITIQUE ADMINISTRATIVE OBJET DE LA POLITIQUE : Politique sur l attribution des contrats de construction (ADM-2117) DATE D'ENTRÉE EN VIGUEUR : (résolution n o du conseil municipal du 21 mars 2011) DATE DE RÉVISION : (résolution n o du conseil municipal du 18 avril 2011) 1. PRÉAMBULE Par cette politique, le conseil municipal désire définir pour la Ville de Sherbrooke les règles en matière d attribution des contrats de construction tout en intégrant dans sa stratégie et ses actions des principes de développement durable. La présente politique ne concerne pas les contrats qui sont visés par des règles légales particulières ou par une autre politique municipale spécifique. 2. OBJECTIF DE LA POLITIQUE Tout en respectant les exigences légales et administratives, la politique sur l attribution des contrats de construction vise à : permettre à la Ville d avoir recours à des services de construction aux meilleures conditions (prix, qualité, service, délai, etc.) tout en tenant compte des exigences des services et des arrondissements; définir les responsabilités des services, des arrondissements et de la Division de l approvisionnement en matière d attribution des contrats de construction; favoriser l adéquation entre les besoins opérationnels de la Ville et le potentiel des marchés locaux; favoriser les intérêts de la Ville; gérer efficacement le processus d attribution des contrats de construction en privilégiant le plus possible les produits écoresponsables selon les principes suivants : o la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES); o la production de déchets ultimes; o l élimination de l utilisation de matières premières non renouvelables; o l élimination de l utilisation de substances toxiques et persistantes dans l environnement. sensibiliser les fournisseurs aux notions de développement durable dans services offerts à la Ville. 1

2 3. PRINCIPES GÉNÉRAUX Comme tout gouvernement, la Ville de Sherbrooke doit avoir recours à des services de construction en contribuant à assurer l'accès, la concurrence et l'équité pour les fournisseurs par le processus le plus rentable ou, le cas échéant, conforme aux intérêts de la Ville et des contribuables. Elle doit : se conformer aux exigences de la Loi sur les cités et villes, notamment quant aux modalités d'adjudication de presque tous les contrats et de toute autre loi ou réglementation applicable; se doter de critères, normes, standards et procédures administratives internes qui sont respectés par l'ensemble des unités administratives; résister à l'examen public au chapitre de la prudence et de l'intégrité, faciliter l'accès, encourager la concurrence et constituer une dépense équitable des fonds publics. 4. DÉONTOLOGIE Toute personne qui participe à un processus d'attribution d un contrat de construction doit respecter la Politique de gestion contractuelle de la Ville et les codes d éthique et de déontologie inclus au Manuel des politiques et procédures en matière contractuelle. 5. TERMINOLOGIE Cette section a pour but de clarifier le vocabulaire légal et corporatif utilisé en approvisionnement et en gestion des stocks. Appel d offres Processus d acquisition public ou par voie d invitation qui sollicite auprès d entrepreneurs des propositions écrites de prix pour des services de construction suivant des conditions définies à l intérieur d un devis. Contrat Dans un contexte d appel d offres, l ensemble des documents utilisés dans le cadre de ce processus et composé notamment de l avis aux soumissionnaires, de la formule de soumission et formulaires connexes, des clauses administratives générales et particulières, des clauses techniques ou devis, des addendas, de la soumission et des documents additionnels déposés par l adjudicataire et de la résolution ou de l avis d adjudication du contrat et tous les documents qui leur sont subordonnés. Dans un contexte de contrat conclu de gré à gré, une entente écrite décrivant les termes et conditions liant la Ville avec un cocontractant. Un contrat peut notamment prendre la forme d un bon de commande. Contrat d approvisionnement Contrat pour l achat ou la location de biens meubles dans lequel des frais peuvent être inclus pour l installation, le fonctionnement et l entretien des biens. Contrat de construction Contrat pour la construction, la reconstruction, la démolition, la réparation ou la rénovation d un bâtiment ou d un ouvrage de génie civil, y compris la préparation du site, les travaux d excavation, de forage et de dynamitage, la fourniture de produits et de matériaux, d équipement et de 2

3 machinerie si ceux-ci sont prévus au contrat et y sont reliés, ainsi que l installation et la réparation des équipements fixes d un bâtiment ou d un ouvrage de génie civil. Contrat de services Contrat pour la fourniture de services dans lequel des pièces ou des matériaux nécessaires à cette fourniture peuvent être inclus. Ces services concernent généralement des travaux de nature technique, manuelle ou physique par opposition aux contrats de services professionnels qui sont de nature intellectuelle. Contrat de services professionnels Contrat pour la fourniture de services professionnels dans lequel des biens ou des équipements nécessaires à cette fourniture peuvent être inclus. Ces services concernent principalement des travaux de nature intellectuelle (architecture, ingénierie, formation, droit, conception et analyse informatique, urbanisme et autres) par opposition aux services de nature technique, manuelle ou physique. Demande de prix Demande par téléphone, courriel ou autre moyen pour inviter un ou des fournisseurs à soumissionner pour l'acquisition ou la location de biens ou services non assujettis aux règles d'adjudication de contrats édictées par la Loi sur les cités et villes, c'est-à-dire de moins de $, incluant les taxes. La soumission du fournisseur se fera par écrit. Développement durable Développement qui répond aux besoins actuels sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Ce développement doit viser à être économiquement viable, écologiquement durable et socialement équitable. Devis Document de nature administrative ou technique qui décrit, par l entremise de clauses et de spécifications, le bien ou le service à acquérir de même que les conditions inhérentes. Fournisseur Toute personne, physique ou morale, à qui la Ville de Sherbrooke peut adjuger un contrat en vertu de la présente politique. Fournisseur sherbrookois La présente politique a pour objectif, lorsque la loi le permet et que les prix sont compétitifs, de donner priorité aux fournisseurs sherbrookois, c est-à-dire à ceux qui ont un établissement à l intérieur des limites territoriales de Sherbrooke. Cet établissement désigne l endroit où le fournisseur exerce ses activités professionnelles de façon permanente, clairement identifié à son nom et accessible au public durant les heures normales d affaires sur le territoire de Sherbrooke. L immeuble où se déroulent les activités commerciales du fournisseur est désigné au rôle d évaluation foncière de la Ville de Sherbrooke sous la classe «R» (usage non résidentiel en partie ou en totalité). Dans le cas d un travailleur ou d une travailleuse autonome, son établissement peut être sa résidence personnelle permanente à Sherbrooke. Fournisseur unique Un seul fournisseur est en mesure de fournir les matériaux, le matériel ou les services requis dans l ensemble des territoires visés par un accord intergouvernemental de libéralisation des marchés publics applicable ou, lorsque le contrat a pour objet la fourniture de services professionnels visés à 3

4 l article de la Loi sur les cités et villes, dans le territoire du Québec. Produit écoresponsable Un produit écoresponsable tient compte des aspects environnementaux et assure des bénéfices économiques tout en veillant à protéger la santé publique, le bien-être social et environnemental tout au long de son cycle de vie soit : de l extraction des matières nécessaires à sa production jusqu à sa disposition finale. 6. RESPONSABILITÉS 6.1 Division de l approvisionnement du Service des finances Cette division est responsable de l ensemble des processus d attribution des contrats de construction, de la gestion et de l application de la présente politique. Ses principales responsabilités sont les suivantes : assister les services et arrondissements requérants dans la définition de leurs besoins selon les normes, standards et ententes en vigueur, en les incitant à intégrer aux devis des clauses de nature environnementale et sociale qui favoriseront le développement durable; gérer les processus d appels d offres; rédiger les avis aux soumissionnaires, formule de soumission, bordereau de prix, clauses de garantie et clauses administratives des documents d appel d offres en collaboration avec les services et arrondissements requérants et les consultants, le cas échéant; valider les clauses techniques préparées par les services et arrondissements requérants ou les consultants et les intégrer au document d appel d offres; s assurer que les documents d appel d offres comprennent les clauses exigées par la Politique de gestion contractuelle afin de prévenir les gestes d intimidation, de trafic d influence ou de corruption, le truquage des offres, les situations de conflits d intérêts ou toute situation susceptible de compromettre l impartialité et l objectivité du processus des demandes de soumissions; définir, conjointement avec le service ou l arrondissement requérant, le calendrier d appel d offres et le diffuser; obtenir, lorsque requis, l approbation de l autorité compétente afin de procéder à un appel d offres public; rédiger et publier les avis nécessaires (journaux, site électronique); s assurer de la distribution des documents reliés aux appels d offres; prendre les moyens pour assurer la confidentialité du nombre et de l identité des soumissionnaires potentiels ou avérés dans le cadre du processus d appel d offres; s assurer de l application des lois et des règlements en matière d adjudication de contrats; émettre les addendas lorsque requis; procéder à l ouverture des soumissions reçues à la suite d un appel d offres; évaluer la conformité administrative des soumissions reçues et en effectuer les analyses économiques et comparatives; obtenir du service ou arrondissement requérant l évaluation de la conformité technique des soumissions reçues; 4

5 investiguer au besoin auprès des soumissionnaires potentiels, afin de comprendre le résultat lors d un processus d appel d offres où aucun, un seul ou peu de soumissionnaires ont répondu; préparer les rapports d adjudication à soumettre aux autorités; émettre et transmettre les bons de commandes ou autres documents contractuels; procéder à l analyse de l évolution des marchés publics de la Ville afin de prévenir la collusion et les pertes monétaires qui en découleraient; gérer les garanties de soumission et d exécution en collaboration avec le service ou arrondissement requérant et autres services de soutien impliqués; assister le service ou arrondissement requérant dans le suivi de ses contrats et apporter, au besoin, les modifications aux bons de commande (ou autres documents contractuels) à la suite des avis de changement émis par le service ou l arrondissement requérant et obtenir les autorisations appropriées le cas échéant; soutenir le service ou arrondissement requérant lors de litiges avec des fournisseurs; commenter, pour le bénéfice du comité exécutif, les demandes d adjudication à un fournisseur unique des services ou arrondissements requérants. 6.2 Service et arrondissement Le service ou l arrondissement requérant assure la réalisation des activités suivantes : définir son besoin en intégrant les principes du développement durable et en s appuyant sur l outil d évaluation proposé par la Division de l environnement du Service des infrastructures urbaines et de l environnement; prévoir dans sa planification de projets le processus d attribution des contrats en tenant compte des délais inhérents; s assurer de la disponibilité des fonds requis et obtenir les autorisations nécessaires selon la délégation de dépenser en vigueur, et ce, en émettant une demande électronique ou, lorsque requis, en saisissant les données permettant la comptabilisation des transactions; préparer et fournir une estimation du prix du projet; préparer les devis techniques et les propositions d addenda au devis technique avec le soutien de la Division de l approvisionnement et des autres services de soutien; prendre les moyens pour assurer la confidentialité du nombre et de l identité des soumissionnaires potentiels ou avérés dans le cadre du processus d appel d offres; effectuer l analyse de la conformité technique des soumissions; assurer le suivi de la réalisation des contrats, préparer les avis de changement requis et faire rapport à la Division de l approvisionnement des difficultés rencontrées et des améliorations à apporter au devis. 6.3 Consultant ou mandataire Le service ou l arrondissement requérant peut avoir recours à un consultant ou mandataire pour la rédaction des clauses techniques pour la réalisation de travaux de construction ou pour l assister dans le cadre d un processus d appel d offres pour de tels travaux. 5

6 Le service ou arrondissement requérant doit alors : obtenir du consultant avant l adjudication du contrat, conformément à la Politique de gestion contractuelle, l engagement de confidentialité dûment signé, dont un exemplaire est joint en annexe à la présente politique; ne pas confier au consultant le mandat de préparer les avis aux soumissionnaires, formule de soumission, bordereau de prix, clauses de garantie et clauses administratives des documents d appel d offres qui sont préparés par la division de l approvisionnement; utiliser la convention-type «ingénieur» ou la convention-type «architecte» dans le cadre de sa relation contractuelle avec le consultant sauf pour les dossiers où un appel d offres de services professionnels a été réalisé pour le choix du fournisseur conformément à la Politique sur l attribution de contrats de services professionnels; préparer les devis techniques, les propositions d addenda au devis technique et l analyse de la conformité technique des soumissions en collaboration avec le consultant et les transmettre à la division de l approvisionnement. Le consultant doit : signer l engagement de confidentialité dont un exemplaire est joint en annexe à la présente politique; s assurer que son devis technique ne contient pas de clauses qui devraient être inscrites dans les avis aux soumissionnaires, formule de soumission, clauses de garantie et clauses administratives des documents d appel d offres qui sont préparés par la division de l approvisionnement et suggérer les modifications qui pourraient s avérer nécessaires à ces clauses eu égard au projet; préparer les devis techniques, le bordereau de prix, les propositions d addenda au devis technique et l analyse de la conformité technique des soumissions en collaboration avec le gestionnaire de projet du service requérant; signaler tout comportement irrégulier ou toute situation de conflits d intérêts dont il est informé. Un consultant ou mandataire chargé par la Ville de rédiger des documents d appel d offres ne pourra directement ou indirectement soumissionner ou collaborer à la préparation d une soumission pour la réalisation de travaux découlant de son mandat. 7. PROCESSUS D ATTRIBUTION DU CONTRAT Toutes les demandes de services de construction requis dans les opérations de la Ville de Sherbrooke doivent obtenir l approbation d une personne autorisée à dépenser conformément au règlement de délégation de pouvoir en vigueur, et ce, avant le début du processus d attribution du contrat. Le service ou l arrondissement exprimera généralement son besoin par l entremise d une demande d achat électronique qui sera transmise à la Division de l approvisionnement. Cette dernière sera responsable de mettre en place la stratégie appropriée pour les contrats de $ et plus. Les montants indiqués à la présente politique pour établir le processus d acquisition applicable incluent toutes les taxes sans tenir compte de ristournes. Toutes les demandes doivent être autorisées à partir d une estimation réaliste et raisonnable de 6

7 la dépense. 7.1 Dépenses de $ et plus Cette classe est réglementée par la Loi sur les cités et villes. Ces contrats ne peuvent être octroyés qu à la suite d un appel d offres public publié dans un système électronique d appel d offres et dans un journal qui est diffusé sur le territoire de la municipalité. Le système électronique qui est utilisé est celui approuvé par le gouvernement. Le délai pour la réception des soumissions ne doit pas être inférieur à 15 jours. Le résultat des soumissions obtenues par appel d offres public doit être acheminé au comité exécutif et au conseil municipal. Ces contrats sont accordés au plus bas soumissionnaire conforme. Le service ou arrondissement requérant doit fournir une estimation écrite et signée à la Division de l approvisionnement. Cette estimation sera publiée. 7.2 Dépenses de $ à moins de $ Cette classe est réglementée par la Loi sur les cités et villes. Les contrats ne peuvent être octroyés qu à la suite d une demande de soumissions par voie d invitation écrite auprès d au moins deux entrepreneurs ou, selon le cas, deux fournisseurs. Ces contrats sont accordés au plus bas soumissionnaire conforme. Le délai pour la réception des soumissions ne doit pas être inférieur à huit jours. Pour les dépenses supérieures à $, mais inférieures à $, le résultat des soumissions par voie d invitation écrite est acheminé à la direction générale. Pour les dépenses supérieures à $, le résultat des soumissions est acheminé au comité exécutif. La Division de l approvisionnement est responsable du choix des fournisseurs à inviter. Toutefois, l unité administrative requérante peut suggérer un ou des fournisseurs en tenant compte de l objectif visé par la présente politique de donner priorité aux fournisseurs sherbrookois pour les contrats comportant une dépense inférieure à $. S il n y a qu un seul fournisseur local, un prix est demandé à deux fournisseurs de l extérieur. S il n y a que deux fournisseurs locaux, un prix est demandé à un fournisseur de l extérieur. Si trois fournisseurs locaux et plus peuvent présenter une offre, aucun fournisseur de l extérieur de Sherbrooke ne sera invité. Le service, l arrondissement requérant ou la Division de l approvisionnement a la responsabilité d inviter des fournisseurs de l extérieur si certains indices lui permettent de croire que, dans un domaine précis d activité, cela pourrait s avérer plus avantageux pour la Ville. Ces contrats sont accordés au plus bas soumissionnaire conforme. 7.3 Dépenses de $ à moins de $ Il n y a pas d exigences légales quant aux modalités d adjudication de ces contrats. Pour ces transactions, la Ville procède par demande de prix verbale ou écrite. Au moins deux propositions écrites sont requises pour ces achats, à moins d un cas exceptionnel autorisé par un membre de la direction générale. La Ville de Sherbrooke désire privilégier les fournisseurs sherbrookois, tenir compte de la 7

8 compétition locale et respecter la meilleure qualité par rapport au prix. S il n y a qu un seul fournisseur local, un prix est demandé à un fournisseur de l extérieur. Si deux fournisseurs locaux et plus peuvent présenter une offre, aucun fournisseur de l extérieur de Sherbrooke ne sera invité. Le service, l arrondissement requérant ou la Division de l approvisionnement a la responsabilité d inviter des fournisseurs de l extérieur si certains indices lui permettent de croire que, dans un domaine précis d activité, cela pourrait s avérer plus avantageux pour la Ville. Ces contrats sont accordés au plus bas soumissionnaire conforme. 7.4 Dépenses de $ à moins de $ Il n y a pas d exigences légales quant aux modalités d adjudication de ces contrats. Pour ces transactions, la Ville procède par demande de prix verbale ou écrite. La Ville reçoit une ou plusieurs propositions écrites. La Ville de Sherbrooke désire privilégier les fournisseurs sherbrookois, tenir compte de la compétition locale et respecter la meilleure qualité par rapport au prix. S il y a au moins un fournisseur local, une demande de soumission lui est adressée. 7.5 Annulation d un appel d offres Un appel d offres peut être annulé avant l ouverture des soumissions par la Division de l approvisionnement sur recommandation du service ou de l arrondissement requérant. A la suite de l ouverture des soumissions, l annulation d un appel d offres doit être autorisée par un fonctionnaire autorisé selon la délégation du pouvoir d autoriser des dépenses et de passer des contrats ou par le comité exécutif si le montant de la plus basse soumission est de plus de $. 7.6 Rejet des soumissions Dans tous les processus d appel d offres ou de demande de prix, la Ville ne s engage à accepter, ni la plus basse ni aucune des soumissions reçues, et se réserve le droit de rejeter l ensemble de celles-ci, notamment lorsque : le service n est plus requis ; les offres reçues ne répondent pas aux besoins; les offres ne représentent pas la juste valeur du marché ; le prix soumis accuse un écart important par rapport au budget ou à l estimation réalisée par la Ville; lorsque la Ville a des motifs raisonnables de croire que certains ou l ensemble des soumissionnaires ont truqué leur offre ou se sont adonnés à de la collusion dans la préparation de leur soumission. Le rejet des soumissions doit être autorisé doit être autorisée par un fonctionnaire autorisé selon 8

9 la délégation du pouvoir d autoriser des dépenses et de passer des contrats ou par le comité exécutif si le montant de la plus basse soumission est de plus de $. 7.7 Dépenses de moins de $ La Ville de Sherbrooke favorise et encourage l utilisation de la carte d achat pour l acquisition d un bien et d un service, et ce, en autant que les règles et restrictions du Programme corporatif de la carte d achat soient respectées. Les unités administratives doivent se référer à la procédure administrative sur l utilisation de la carte d achat pour connaître les responsabilités attribuées aux différents intervenants et intervenantes. 8. CAS PARTICULIERS La Division de l approvisionnement a la responsabilité de s assurer du traitement adéquat des situations particulières décrites à la présente section pouvant survenir dans le cadre du processus d approvisionnement. 8.1 Démarche préalable auprès de fournisseurs potentiels Un service ou arrondissement peut exceptionnellement avoir à effectuer des démarches auprès de fournisseurs potentiels dans des dossiers complexes ou d un domaine nouveau ou inconnu afin de mieux cerner les besoins ou les possibilités offertes sur le marché avant de procéder à un appel d offres ou d attribuer un contrat. Le service ou arrondissement doit impliquer la division de l approvisionnement avant de débuter de telles démarches afin que le processus soit validé et encadré administrativement ou légalement et soumis si requis au comité exécutif pour approbation. 8.2 Fournisseur unique Exceptionnellement, il peut arriver qu un seul fournisseur soit en mesure de fournir les matériaux, le matériel ou les services requis dans l ensemble des territoires visés par un accord intergouvernemental de libéralisation des marchés publics applicable ou, lorsque le contrat a pour objet la fourniture de services professionnels visés à l article de la Loi sur les cités et villes, dans le territoire du Québec. Le processus d appel d offres peut alors ne pas s appliquer. Les demandes d adjudication à un fournisseur unique doivent être transmises par le service ou l arrondissement requérant pour approbation par le comité exécutif et au conseil municipal si le montant du contrat est de $ ou plus. La Division de l approvisionnement doit également joindre à cette demande des vérifications documentées et sérieuses pour s assurer de l unicité de ce fournisseur. Une fois la demande approuvée, la Division de l approvisionnement pourra négocier de gré à gré avec le fournisseur unique. 8.3 Clauses de pénalité Une clause de pénalité peut être demandée par une unité administrative compte tenu de la nature, de l impact, des enjeux et des délais en cause et lorsque tout retard dans la livraison des services risque d engendrer des coûts supplémentaires ou des pertes importantes pour la Ville. De façon générale, la clause de pénalité se traduit par un montant en argent calculé sur une base journalière, hebdomadaire ou mensuelle que le fournisseur devra payer à la Ville s il ne respecte pas ses obligations. Toutes les unités administratives rédigent le projet de clause de pénalité souhaitée, le font 9

10 approuver par la direction de leur service ou de leur arrondissement ainsi que par la direction générale, puis acheminent les documents pertinents à la Division de l approvisionnement. Une fois les documents reçus, la Division de l approvisionnement valide auprès du Service des affaires juridiques les impacts légaux en fonction de l objet de la négociation et des conséquences appréhendées. Elle valide également auprès des fournisseurs potentiels leur acceptation ou non de la clause de pénalité avant de procéder à l appel d offres. 8.4 Contrat de gré à gré cas d exception de l article Loi sur les cités et villes L article de la Loi sur les cités et villes prévoient différents cas d exception où le processus d approvisionnement par appel d offres n est pas obligatoire. Un service ou arrondissement désirant se prévaloir d un de ces cas d exception doit en faire part à la Division de l approvisionnement afin de valider l applicabilité de l exception. Les demandes d adjudication sont transmises par la division de l approvisionnement pour autorisation par le fonctionnaire, le comité exécutif, le conseil d arrondissement, le conseil municipal selon la délégation du pouvoir d autoriser des dépenses et de passer des contrats. Le montant de la dépense devient la référence pour le niveau d approbation. 8.5 Système de pondération et d évaluation La Division de l approvisionnement en collaboration avec le service ou l arrondissement requérant peut décider d utiliser pour un contrat de construction un système de pondération et d évaluation des offres où le prix est un critère pondéré parmi d autres critères, le prix est connu dès le début de l ouverture des soumissions. Ainsi, chaque soumission obtient un nombre de points basé, outre le prix, sur la qualité ou la quantité des biens, des services ou des travaux, sur les modalités de livraison, sur les services d'entretien, sur l'expérience et la capacité financière requises de l'assureur, du fournisseur ou de l'entrepreneur ou sur tout autre critère directement relié au marché. Un tel système de pondération et d évaluation des offres doit être conforme aux dispositions de l article de la Loi sur les cités et villes. Le système de pondération doit être approuvé par le comité exécutif. Dans un tel cas, le contrat ne peut être accordé à une personne autre que celle qui a fait, dans le délai fixé, la soumission ayant obtenu le meilleur pointage. 8.6 Système de pondération et d évaluation système à deux enveloppes Le service ou l arrondissement requérant, en collaboration avec la division de l approvisionnement ou le greffe, peut décider d utiliser pour un contrat de construction un système de pondération et d évaluation à deux enveloppes dont l enveloppe de prix n est ouverte que si la soumission obtient un pourcentage minimal de 70% dans l évaluation de la qualité. L établissement et le fonctionnement de ce système respectent les règles prévues pour les contrats de services professionnels à l article de la Loi sur les cités et villes. Le processus d attribution du contrat est alors régi par la Politique sur l attribution des contrats de services professionnels. 8.7 Expertise légale et juridique À la demande de la Division de l approvisionnement, le Service des affaires juridiques de la Ville 10

11 agit à titre d expert-conseil tout au long du processus d attribution des contrats de construction. 9. PERSONNES-RESSOURCES Coordination et orientations en approvisionnement et gestion des stocks Directeur du Service des finances poste 5916 Chef de la Division de l approvisionnement poste 5455 Interprétation générale de la politique Chef de la Division de l approvisionnement poste 5455 Interprétation légale de la politique Directrice du Service des affaires juridiques poste 5693 Assistance en approvisionnement et réapprovisionnement Division de l approvisionnement poste 5660 Outil d évaluation sur les critères de développement durable Division de l environnement poste ANNEXES - Annexe I «Déclaration du consultant ou mandataire» (article 6.3) 11

12 DÉCLARATION DU CONSULTANT OU MANDATAIRE Je, soussigné, en mon nom personnel ou au nom de la firme identifiée ci-dessous que je représente, DÉCLARE : a) que mes services professionnels, ou ceux de la firme que je représente, ont été retenus pour rédiger des documents d appel d offres ou pour assister la Ville de Sherbrooke dans le cadre d un processus d appel d offres pour le projet ci-après décrit : b) que je m engage à préserver la confidentialité de toute information de nature confidentielle portée à ma connaissance dans le cadre de l exécution de ce mandat; c) que si mes services professionnels, ou ceux de la firme que je représente, ont été retenus pour rédiger des documents d appel d offres, je m engage à ne pas directement ou indirectement soumissionner ou collaborer à la préparation d une soumission pour la réalisation de travaux ou services découlant du projet visé par le mandat; d) que je m engage à dévoiler tout comportement irrégulier ou toute situation de conflits d intérêts dont je suis informé dans le cadre de la réalisation de mon mandat. Identification du consultant ou mandataire Nom de la firme : Nom du signataire autorisé : Signature : Date : 1

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE OBJECTIFS La présente politique constitue une politique de gestion contractuelle instaurant des mesures conformes à celles exigées en vertu de l article 938.1.2 du Code

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE DE LA VILLE DE SAINT-PASCAL 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE La présente politique de gestion contractuelle instaure des mesures conformes à celles exigées en vertu de l

Plus en détail

POLITIQUE. la Ville de La Pocatière

POLITIQUE. la Ville de La Pocatière POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE de la Ville de La Pocatière Février 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. Objet... 3 2. Interprétation... 3 3. Mesures visant à assurer que tout soumissionnaire ou l un de ses représentants

Plus en détail

Politique de gestion contractuelle

Politique de gestion contractuelle Politique de gestion contractuelle Décembre 2010 (modifiée juin 2011) Table des matières SECTION 1 : Objectifs, définitions et champs d application...3 1.1 Objectifs...3 1.2 Éthique...3 1.3 Portée...4

Plus en détail

Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec

Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec Document diffusé au réseau de la santé et des services sociaux du

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE Section I : Dispositions générales 1. But La Ville de Kirkland établit par la présente politique des règles en matière de gestion contractuelle afin de favoriser la transparence,

Plus en détail

SCARM Direction de l approvisionnement Ville de Montréal Mars 2013

SCARM Direction de l approvisionnement Ville de Montréal Mars 2013 SCARM Direction de l approvisionnement Ville de Montréal Mars 2013 Table des matières Politique d approvisionnement... 5 Politique de gestion contractuelle... 6 Des biens et des services... 7 Fichier

Plus en détail

SECTION 1 DISPOSITIONS GENERALES

SECTION 1 DISPOSITIONS GENERALES PROJET FINAL POUR ADOPTION PAR LE CONSEIL REGLEMENT NO 4-2009 REGLEMENT SUR LA DELEGATION DE CERTAINES FONCTIONS DEVOLUES AU DIRIGEANT DE L ORGANISME PAR LA LOI SUR LES CONTRATS DES ORGANISMES PUBLICS

Plus en détail

VILLE DE L ÎLE-DORVAL POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

VILLE DE L ÎLE-DORVAL POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE VILLE DE L ÎLE-DORVAL POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE SECTION 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES (p. 2-3) 1. But 2. Portée 3. Objectifs 4. Définitions TABLE DES MATIÈRES SECTION II OBLIGATIONS DE L ADMINISTRATION

Plus en détail

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7 Page : 1 de 7 BUT DÉFINITIONS Déterminer la marche à suivre pour l administration des contrats de recherche, de consultation professionnelle et d essais industriels. Contrat de recherche Projet de recherche

Plus en détail

POLITIQUE D'ACHATS ET D APPELS D OFFRES

POLITIQUE D'ACHATS ET D APPELS D OFFRES POLITIQUE D'ACHATS ET D APPELS D OFFRES Mise à jour par : Patrice Rainville Dir. approvisionnement et ressources humaines Le 2 septembre 2014 SECTION 1 : Généralités... 3 1. Buts et objectifs... 3 2. Principes

Plus en détail

POLITIQUE D ACHATS SERVICE DE L APPROVISIONNEMENT VILLE DE ROBERVAL

POLITIQUE D ACHATS SERVICE DE L APPROVISIONNEMENT VILLE DE ROBERVAL POLITIQUE D ACHATS SERVICE DE L APPROVISIONNEMENT VILLE DE ROBERVAL Document préparé par : Monsieur André Lavoie, dir. de l Approvisionnement VILLE DE ROBERVAL En vigueur le 8 avril 2015 Résolution # 2015-184

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES ACHATS

POLITIQUE SUR LES ACHATS POLITIQUE SUR LES ACHATS Adoption : Conseil d administration du RCDR, 24 février 2006 Dernière révision : Conseil d administration du RCDR, 19 mars 2014 1. OBJET Définir les responsabilités et les obligations

Plus en détail

Projet de loi n o 76 (2010, chapitre 1)

Projet de loi n o 76 (2010, chapitre 1) PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 76 (2010, chapitre 1) Loi modifiant diverses dispositions législatives concernant principalement le processus d attribution des contrats des

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L ATTRIBUTION DES CONTRATS ET À LA GESTION CONTRACTUELLE

POLITIQUE RELATIVE À L ATTRIBUTION DES CONTRATS ET À LA GESTION CONTRACTUELLE DOCUMENT OFFICIEL POLITIQUE RELATIVE À L ATTRIBUTION DES CONTRATS ET À LA GESTION CONTRACTUELLE Adoptée le 3 juin 2014 par la résolution no C-157-06-14 Service des ressources matérielles www.csp.qc.ca

Plus en détail

Politique d approvisionnement

Politique d approvisionnement Politique d approvisionnement Adoptée par les membres du conseil d administration le 25 novembre 2014 Direction des affaires juridiques et corporatives Résolution 14-060 1. Préambule La Société d habitation

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2 1. Objet...2 2. Interprétation...3 3. Champ d application...3 4. Définition...3 CHAPITRE II MESURES...3 Section I : Comité de sélection...3

Plus en détail

GESTION CONTRACTUELLE DES APPELS D OFFRES. Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures

GESTION CONTRACTUELLE DES APPELS D OFFRES. Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures GESTION CONTRACTUELLE DES APPELS D OFFRES Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures Les étapes du processus d appels d offres ontrats Contrats sujets aux appels d offres Contrat d assurance Contrat pour l exécution

Plus en détail

POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT, DE CONTRATS DE

POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT, DE CONTRATS DE POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT, DE CONTRATS DE SERVICE ET DE CONTRATS DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION DU COMITÉ DE GESTION DE LA TAXE SCOLAIRE DE L ÎLE DE MONTRÉAL (Adoptée le 15 avril 2010 par la résolution

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION Adopté par le conseil d administration le 25 mars 2009 et modifié le 17 juin 2015

Plus en détail

SIVT. Processus d appel d offres pour les travaux de construction Direction des infrastructures

SIVT. Processus d appel d offres pour les travaux de construction Direction des infrastructures Processus d appel d offres pour les travaux de construction Direction des infrastructures SIVT Présenté par Véronique Parenteau, CPA, CMA Chef d équipe Sollicitation des marchés et conformité Division

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

POLITIQUE MUNICIPALE

POLITIQUE MUNICIPALE POLITIQUE MUNICIPALE POLITIQUE NUMÉRO : OBJET : SF-2003-01 ATTRIBUTION DES CONTRATS DE SERVICES PROFESSIONNELS DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 11 février 2003 RÉS. N O. : CM-2003-160 DATE DE RÉVISION : 30 mars

Plus en détail

ANNEXE 01.01.18 - POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE VILLE DE REPENTIGNY

ANNEXE 01.01.18 - POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE VILLE DE REPENTIGNY ANNEXE 01.01.18 - POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉAMBULE... 3 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. PRINCIPES DIRECTEURS... 4 4. OBJECTIF POURSUIVI

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION (adoptée le 10 mai 2013)

POLITIQUE RELATIVE AUX CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION (adoptée le 10 mai 2013) POLITIQUE RELATIVE AUX CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION (adoptée le 10 mai 2013) Nota : Dans le présent document, le générique masculin est utilisé sans aucune discrimination

Plus en détail

Relatif aux contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction

Relatif aux contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction Règlement no 14 Relatif aux contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction 10.06.16.16 14.06.11.05 Article 1 Dispositions générales 1.1 Le Cégep a la responsabilité d acquérir

Plus en détail

POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT DE BIENS ET SERVICES AVRIL 2007

POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT DE BIENS ET SERVICES AVRIL 2007 POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT DE BIENS ET SERVICES AVRIL 2007 Mise à jour le 2 mai 2007 TABLE DES MATIERES PAGES MODALITÉ D ENCOURAGEMENT LOCAL... 1 A. DEFINITION... 1 B. OBJECTIFS... 1 C. APPLICATIONS

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE Adopté le 29 juin 2009 par le conseil d'administration (275 e assemblée résolution n o 2321) Modifié le 21 avril 2015 par le conseil d administration (310 e assemblée

Plus en détail

COLLOQUE EN APPROVISIONNEMENT 2014

COLLOQUE EN APPROVISIONNEMENT 2014 COLLOQUE EN APPROVISIONNEMENT 2014 Secrétariat du Conseil du trésor Sous-secrétariat aux marchés publics Direction de la formation sur les marchés publics Direction de la formation sur les marchés publics

Plus en détail

Municipalité de Saint-Norbert-d Arthabaska

Municipalité de Saint-Norbert-d Arthabaska Municipalité de Saint-Norbert-d Arthabaska POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE DÉCEMBRE 2010 Copie certifiée conforme Ce 20 janvier 2011 La secrétaire-trésorière Linda Trottier, M.B.A. Table des matières

Plus en détail

POLITIQUE D AUTORISATION DES CONTRATS SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL

POLITIQUE D AUTORISATION DES CONTRATS SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL POLITIQUE D AUTORISATION DES CONTRATS SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL Février 2009 Adoptée : Rés. CA 2009-07 Modifiée : Rés. CA : 2012-35 et 2012-36 Modifiée : Rés. CA : 2013-38 1 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

AMENDEMENT AU PARAGRAPHE 4.4 INTITULÉ «DÉPENSES DE 25 000 $ ET PLUS»

AMENDEMENT AU PARAGRAPHE 4.4 INTITULÉ «DÉPENSES DE 25 000 $ ET PLUS» C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MONTMAGNY RÈGLEMENT NUMÉRO 1067 amendant le règlement numéro 990 décrétant les règles de contrôle et de suivi budgétaires Avis de motion : 6 décembre 2010 (No 2010-496)

Plus en détail

Janvier 2013 POLITIQUE D ACHAT RESPONSABLE

Janvier 2013 POLITIQUE D ACHAT RESPONSABLE Janvier 2013 POLITIQUE D ACHAT RESPONSABLE TABLE DES MATIÈRES 1. CONTEXTE... 3 2. ÉNONCÉ... 3 3. CHAMPS D APPLICATION... 3 3.1 OBJECTIFS... 4 3.2 OBJECTIFS SPÉCIFIQUES... 4 4. RÉGLEMENTATION... 5 5. APPROVISIONNEMENT...

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE. Section I : Dispositions générales

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE. Section I : Dispositions générales POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE Section I : Dispositions générales 1. But La Ville de Mont-Royal établit par la présente politique des règles en matière de gestion contractuelle afin de favoriser la

Plus en détail

Appel d offres sur invitation Acquisition d une camionnette Honda Ridgeline Sport neuve 2013 ou 2014

Appel d offres sur invitation Acquisition d une camionnette Honda Ridgeline Sport neuve 2013 ou 2014 Appel d offres sur invitation Acquisition d une camionnette Honda Ridgeline Sport neuve 2013 ou 2014 La Municipalité vous invite à présenter une soumission pour la fourniture d une camionnette Honda Ridgeline

Plus en détail

FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION

FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION CAUTIONNEMENTS FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION À UTILISER AVEC LE DOCUMENT INTITULÉ CAUTIONNEMENT D EXÉCUTION HEADSTART

Plus en détail

Politique de gestion financière

Politique de gestion financière Politique de gestion financière Politique adoptée par le comité exécutif, le 30 mars 2012 TABLE DES MATIÈRES AVANT PROPOS... 1 OBJET... 1 1. RÈGLES DE GESTION FINANCIÈRE 1.1 Approbation du budget... 3

Plus en détail

Le berceau du Lac-Saint-Jean MUNICIPALITÉ D HÉBERTVILLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

Le berceau du Lac-Saint-Jean MUNICIPALITÉ D HÉBERTVILLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE Le berceau du Lac-Saint-Jean MUNICIPALITÉ D HÉBERTVILLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE Décembre 2010 1 Rappel de l obligation législative en vertu des articles 938.1.2 du Code municipal du Québec Code

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE (ADM-2116)

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE (ADM-2116) POLITIQUE ADMINISTRATIVE OBJET DE LA POLITIQUE : POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE (ADM-2116) DATE D'ENTRÉE EN VIGUEUR : 2011-01-01 (résolution n o C.M. 2010-7083-00 du conseil municipal du 20 décembre

Plus en détail

Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6

Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6 ADMINISTRATION Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6 1. PRÉAMBULE Les membres du personnel autorisés peuvent effectuer

Plus en détail

LES ACHATS ET LOUAGE DE BIENS ET SERVICES Numéro : 1 Date : 2011-05-31 Page : 1 de 10

LES ACHATS ET LOUAGE DE BIENS ET SERVICES Numéro : 1 Date : 2011-05-31 Page : 1 de 10 LES ACHATS ET LOUAGE DE BIENS ET SERVICES Numéro : 1 Date : 2011-05-31 Page : 1 de 10 CHAPITRE I OBJET ET APPLICATION CHAPITRE II DÉFINITIONS 1) L objectif de la présente procédure est d établir les processus

Plus en détail

1. Tous les achats doivent suivre les orientations données par la politique en matière d appels d offres.

1. Tous les achats doivent suivre les orientations données par la politique en matière d appels d offres. POLITIQUE : APPROVISIONNEMENT CODE: DG-16 Origine : Autorité : Direction générale Résolution 97-05-28-5.2-C4 Référence(s) : Politiques de la Commission : Signatures autorisées pour les déboursés des budgets

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE SUR LES CONFLITS D INTÉRÊTS DANS LA RECHERCHE

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE SUR LES CONFLITS D INTÉRÊTS DANS LA RECHERCHE Direction générale POLITIQUE N O 14 POLITIQUE INSTITUTIONNELLE SUR LES CONFLITS D INTÉRÊTS DANS LA RECHERCHE Adoptée le 9 juin 2015 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration : 9 juin 2015 (CA-2015-06-09-11)

Plus en détail

RÈGLEMENT DE GESTION FINANCIÈRE POUR LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL DE SAINT-JÉRÔME

RÈGLEMENT DE GESTION FINANCIÈRE POUR LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL DE SAINT-JÉRÔME RÈGLEMENT DE GESTION FINANCIÈRE POUR LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL DE SAINT-JÉRÔME (Règlement numéro 8) Remplaçant l ancien règlement numéro 8 et abrogeant le Règlement numéro 6 -

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES CONTRATS D HÉMA-QUÉBEC. Révision 4 Avril 2011

POLITIQUE SUR LES CONTRATS D HÉMA-QUÉBEC. Révision 4 Avril 2011 POLITIQUE SUR LES CONTRATS D HÉMA-QUÉBEC Révision 4 Avril 2011 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES... 1 SECTION 1 - CHAMP D APPLICATION... 1 SECTION 2 - PRINCIPES... 1 SECTION 3 - DÉFINITIONS...

Plus en détail

M106-2 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE

M106-2 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE M106-2 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE Adoptées par le conseil des commissaires le 25 janvier 2016 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE PRÉAMBULE

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies PREAMBULE Les tarifs réglementés de vente de gaz naturel et d électricité appliqués en France seront progressivement

Plus en détail

POLITIQUE D'APPROVISIONNEMENT. Version amendée du 19 juin 2006 CV-2006-0492

POLITIQUE D'APPROVISIONNEMENT. Version amendée du 19 juin 2006 CV-2006-0492 POLITIQUE D'APPROVISIONNEMENT Version amendée du 19 juin 2006 CV-2006-0492 1. BUT Le conseil de la ville désire par cette politique d approvisionnement définir pour la Ville de Québec, les règles en matières

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE # 1 PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES PAGE 2 POLITQUE # 2 PROTOCOLE D ENTENTE PAGE 3

TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE # 1 PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES PAGE 2 POLITQUE # 2 PROTOCOLE D ENTENTE PAGE 3 Politiques financières ADOPTÉ : MODIFIÉ : 17/10/2010 (A.G.O) 09/12/2012 (A.G.E.) TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE # 1 PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES PAGE 2 POLITQUE # 2 PROTOCOLE D ENTENTE PAGE 3 POLITIQUE # 3 GESTION

Plus en détail

PRÉAMBULE ÉNONCÉ DE POLITIQUE CHAMPS D APPLICATION POLITIQUE : PROCESSUS D APPELS D OFFRES CODE : DG-15. Origine : Autorité : Résolution 12-06-20-6.

PRÉAMBULE ÉNONCÉ DE POLITIQUE CHAMPS D APPLICATION POLITIQUE : PROCESSUS D APPELS D OFFRES CODE : DG-15. Origine : Autorité : Résolution 12-06-20-6. POLITIQUE : PROCESSUS D APPELS D OFFRES CODE : DG-15 Origine : Direction générale Autorité : Résolution 12-06-20-6.1 Référence(s) : Politiques et règlements de la CSEM : Approvisionnement (DG-16); Règlement

Plus en détail

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE Le processus administratif de suivi et de traitement d une demande

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

Veuillez prendre note que pour obtenir ces documents des frais vous seront exigés.

Veuillez prendre note que pour obtenir ces documents des frais vous seront exigés. SERVICES PROFESSIONNELS D UN CABINET D EXPERTS- COMPTABLES POUR LA VÉRIFICATION DES ÉTATS FINANCIERS ANNUELS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY POUR LES TROIS ANNÉES FERMES 2015, 2016 ET 2017 SP-15-166 La Ville

Plus en détail

La présente «Politique de gestion contractuelle» répond à l obligation imposée par l article 573.3.1.2 de la Loi sur les cités et villes.

La présente «Politique de gestion contractuelle» répond à l obligation imposée par l article 573.3.1.2 de la Loi sur les cités et villes. POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE PRÉSENTATION La présente «Politique de gestion contractuelle» répond à l obligation imposée par l article 573.3.1.2 de la Loi sur les cités et villes. Cette obligation

Plus en détail

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne. SGDDI n 1053640 1

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne. SGDDI n 1053640 1 Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne Opinion du Tribunal canadien des droits de la personne sur le rapport de vérification J ai

Plus en détail

Appel d offres aux entrepreneurs. PROJET NATIONAL : Soutien à la concrétisation de nouvelles places 1

Appel d offres aux entrepreneurs. PROJET NATIONAL : Soutien à la concrétisation de nouvelles places 1 Appel d offres aux entrepreneurs PROJET NATIONAL : Soutien à la concrétisation de nouvelles places 1 CERTIFICAT DE CONFORMITÉ Certificat de conformité aux plans approuvés Selon le règlement article 11

Plus en détail

SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX D AQUEDUC DE LA RUE TREMBLAY À LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX D AQUEDUC DE LA RUE TREMBLAY À LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX D AQUEDUC DE LA RUE TREMBLAY À LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SP-14-174 La Ville de Châteauguay demande des soumissions pour des services

Plus en détail

La politique de gestion contractuelle a préséance sur la présente politique d achat.

La politique de gestion contractuelle a préséance sur la présente politique d achat. POLITIQUE D ACHAT Date d émission : 4 octobre 2011 Date d entrée en vigueur : 4 octobre 2011 Service émetteur : Service de la trésorerie Numéro de référence : 01.221 / J-77-2C INTRODUCTION En 1995, la

Plus en détail

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC Termes et conditions et formulaires d inscription 1. APERÇU Le programme incitatif pour les firmes de négociation pour compte

Plus en détail

Politique de gestion contractuelle. Régie intermunicipale d incendie de Saint-Constant et de Sainte-Catherine

Politique de gestion contractuelle. Régie intermunicipale d incendie de Saint-Constant et de Sainte-Catherine Politique de gestion contractuelle Régie intermunicipale d incendie de Saint-Constant et de Sainte-Catherine 17 juin 2015 Table des matières 1. OBJECTIF DE LA POLITIQUE... 2 2. APPLICATION... 2 2.1. 2.2.

Plus en détail

APPEL D OFFRES SUR INVITATION

APPEL D OFFRES SUR INVITATION APPEL D OFFRES SUR INVITATION PROJET : INFO-8 ACQUISITION D ÉQUIPEMENTS INFORMATIQUES POUR LA COMMISSION SCOLAIRE AU COEUR-DES-VALLÉES CAHIER DES CHARGES DOCUMENT I APPEL D OFFRES APPEL D OFFRES «ACQUISITION

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION DE BIENS, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION

POLITIQUE D ACQUISITION DE BIENS, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION POLITIQUE D ACQUISITION DE BIENS, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION 1. ÉNONCÉ Afin de permettre les acquisitions nécessaires à l accomplissement de la mission de la Commission scolaire De La Jonquière,

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION REGLEMENT DE LA CONSULTATION Objet de la consultation : Achat d une embarcation et de matériel nautique DATE et HEURE LIMITES DE REMISE DES OFFRES : Le 15 mars 2013 à 12h00 1 Article 1 Pouvoir adjudicateur

Plus en détail

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Adopté au conseil d administration du 10 juin 2004 Modifications

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE

POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE Juin 2004 TABLE DES MATIÈRES 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES 2. REGLES DE GESTION FINANCIERE 2.1 Approbation des budgets 1 2.2 Vérification des livres comptables 1 2.3 États

Plus en détail

ORGANISATION D UN PROGRAMME DE RENDEZ-VOUS B TO B OPERATION PROVENCE PRESTIGE A BRUXELLES

ORGANISATION D UN PROGRAMME DE RENDEZ-VOUS B TO B OPERATION PROVENCE PRESTIGE A BRUXELLES ORGANISATION D UN PROGRAMME DE RENDEZ-VOUS B TO B OPERATION PROVENCE PRESTIGE A BRUXELLES CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES VALANT ACTE D ENGAGEMENT Marché passé selon une procédure adaptée (articles 28

Plus en détail

Politique de gestion des achats et des contrats

Politique de gestion des achats et des contrats Politique de gestion des achats et des contrats 1. Objectif La présente politique vise à encadrer le processus d'octroi et la gestion des achats et des contrats de service, d approvisionnement et de travaux

Plus en détail

2.3 Les décrets et accords intergouvernementaux de libéralisation du commerce conclus par le gouvernement du Québec;

2.3 Les décrets et accords intergouvernementaux de libéralisation du commerce conclus par le gouvernement du Québec; TITRE : Politique relative aux contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction ORIGINE PAGE 1 de 20 Direction des services des ressources financières et matérielles RÉPONDANT Direction

Plus en détail

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises Guide du participant Programme de rénovations écoénergétiques Marchés Affaires et entreprises Le bleu est efficace Dans le cadre de son Plan global en efficacité énergétique, Gaz Métro offre à sa clientèle

Plus en détail

Préparée par Richard Daveluy, directeur général et Isabelle Daoust, directrice générale adjointe. Août 2012. Politique d approvisionnement 1

Préparée par Richard Daveluy, directeur général et Isabelle Daoust, directrice générale adjointe. Août 2012. Politique d approvisionnement 1 POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT faisant suite à l adoption du règlement 225-2007, décrétant les règles de contrôle et de suivi budgétaires et de délégation du pouvoir d autoriser des dépenses Préparée par

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 REGLEMENT INTERIEUR DES PROCEDURES ADAPTEES Article 28 du Code

Plus en détail

Pour obtenir les services de DÉMÉNAGEMENT PERFORMANCE vous pouvez communiquer avec eux de deux façons : En communiquant avec Monsieur Pierre Panneton

Pour obtenir les services de DÉMÉNAGEMENT PERFORMANCE vous pouvez communiquer avec eux de deux façons : En communiquant avec Monsieur Pierre Panneton Pour obtenir les services de DÉMÉNAGEMENT PERFORMANCE vous pouvez communiquer avec eux de deux façons : En communiquant avec Monsieur Pierre Panneton o Téléphone au bureau : 514-351-8700 o Pour toute urgence

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE CANTLEY MUNICIPALITÉ DE CANTLEY

POLITIQUE D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE CANTLEY MUNICIPALITÉ DE CANTLEY POLITIQUE D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE CANTLEY MUNICIPALITÉ DE CANTLEY Adoptée au conseil municipal du 13 janvier 2015 Résolution numéro 2015-MC-R030 POLITIQUE D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure gestion des entrepreneurs et fournisseurs externes

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure gestion des entrepreneurs et fournisseurs externes Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 6 1.0 OBJET Cette procédure a pour objectif d encadrer

Plus en détail

Listes de contrôle d approvisionnement pour Conseils scolaires

Listes de contrôle d approvisionnement pour Conseils scolaires Acheminement de travail Demande de qualifications de fournisseurs Utilisé pour obtenir de l information sur les habiletés et qualifications de fournisseurs afin de créer une liste de fournisseurs pré-qualifiés

Plus en détail

Adapter. son domicile C EST POSSIBLE

Adapter. son domicile C EST POSSIBLE Adapter son domicile C EST POSSIBLE Adapter son domicile, c est possible. Vous avez été victime d un accident de la route et vous êtes resté avec une incapacité physique qui vous empêche d accéder à votre

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY DOCUMENT D APPEL D OFFRES NO : SP-14-144 CHAPITRE E CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES FOURNITURE

Plus en détail

DU GROUPEMENT DE COMMANDES POUR L ACHAT DE GAZ NATUREL, DE FOURNITURES ET DE SERVICES EN MATIÈRE D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

DU GROUPEMENT DE COMMANDES POUR L ACHAT DE GAZ NATUREL, DE FOURNITURES ET DE SERVICES EN MATIÈRE D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE Acte constitutif DU DE COMMANDES POUR L ACHAT DE GAZ NATUREL, DE FOURNITURES ET DE SERVICES EN MATIÈRE D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE APPROUVÉ LE 18 DÉCEMBRE 2012 PAR LE COMITÉ D ADMINISTRATION DU SIGEIF 6 4

Plus en détail

Projet de loi n o 58 (2015, chapitre 20)

Projet de loi n o 58 (2015, chapitre 20) PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 58 (2015, chapitre 20) Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 1192 DÉLÉGATION DE POUVOIRS À CERTAINS FONCTIONNAIRES ET EMPLOYÉS DE LA VILLE DE MASCOUCHE

RÈGLEMENT NUMÉRO 1192 DÉLÉGATION DE POUVOIRS À CERTAINS FONCTIONNAIRES ET EMPLOYÉS DE LA VILLE DE MASCOUCHE RÈGLEMENT NUMÉRO 1192 DÉLÉGATION DE POUVOIRS À CERTAINS FONCTIONNAIRES ET EMPLOYÉS DE LA VILLE DE MASCOUCHE CONSIDÉRANT QUE le conseil peut, en vertu de l article 477.2 de la Loi sur les cités et villes

Plus en détail

Politique de gestion financière et d approvisionnement

Politique de gestion financière et d approvisionnement Politique de gestion financière et d approvisionnement Modifiée lors du C.A. du 13 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 1 Dispositions générales... 2 1. Objet... 2 Règles de gestion financière...

Plus en détail

RAPPORT FIN15-08. Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28. Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives

RAPPORT FIN15-08. Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28. Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives RAPPORT FIN15-08 Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28 TITRE : Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives BUT : Présenter aux membres du Conseil, pour approbation, l ajout d

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES Objet Le comité de gouvernance et de ressources humaines du conseil d administration est établi par la Société d évaluation foncière des municipalités

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION POLITIQUE 107 Page 1 de 10

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION POLITIQUE 107 Page 1 de 10 POLITIQUE 107 Page 1 de 10 Objet : Achat En vigueur : Septembre 1987 Révision : Juin 1994; le 1 er juillet 2001; juillet 2002 1.0 OBJET 1.1 La présente politique remplace les politiques suivantes : 104

Plus en détail

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS INTRODUCTION Hydro-Québec, dans ses activités de distribution d'électricité («Distributeur»),

Plus en détail

Refonte des infrastructures du système d information. Marché A Procédure Adaptée

Refonte des infrastructures du système d information. Marché A Procédure Adaptée Refonte des infrastructures du système d information Marché A Procédure Adaptée Pouvoir adjudicateur : Nom du Pouvoir adjudicateur CENTRE HELENE BOREL Ayant son siège social à Avenue du Château du Liez

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. 1- Lettre de responsabilités et d obligations de la détentrice ou du détenteur de la carte d achat. 2- Registre pour carte d achat.

CAHIER DE GESTION. 1- Lettre de responsabilités et d obligations de la détentrice ou du détenteur de la carte d achat. 2- Registre pour carte d achat. CAHIER DE GESTION PROCÉDURE D UTILISATION DE LA CARTE D ACHAT COTE 43-07-10.04 OBJET Établir une procédure d utilisation de la carte d achat afin de réduire les coûts de gestion des achats en simplifiant

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128 VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128 SERVICES PROFESSIONNELS EN ARCHITECTURE POUR LE RÉAMÉNAGEMENT DE L AGORA-PHASE II POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY 1. GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec

Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec Opinion de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Plus en détail

DATE DE LA RÉSOLUTION ET DE L ENTRÉE EN VIGUEUR : 2013-12-10 APPROUVÉ PAR : Conseil d administration

DATE DE LA RÉSOLUTION ET DE L ENTRÉE EN VIGUEUR : 2013-12-10 APPROUVÉ PAR : Conseil d administration POLITIQUE DATE DE LA RÉSOLUTION ET DE L ENTRÉE EN VIGUEUR : APPROUVÉ PAR : 2013-12-10 Conseil d administration DERNIÈRE MISE À JOUR : f 2013-12-10 DATE D ABROGATION : AAAA-MM-JJ Politique de gestion des

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

ATTENDU QU avis de motion a été régulièrement donné le 13 novembre 2007;

ATTENDU QU avis de motion a été régulièrement donné le 13 novembre 2007; VILLE DE SAINT-CÉSAIRE MRC DE ROUVILLE PROVINCE DE QUÉBEC Règlement numéro 122 décrétant les règles de contrôle et de suivi budgétaires. ATTENDU QU en vertu du deuxième alinéa de l article 477 de la Loi

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

CHARTE D AUDIT INTERNE

CHARTE D AUDIT INTERNE CHARTE D AUDIT INTERNE adoptée par le Conseil des gouverneurs le 26 mars 2013 Centre de recherches pour le développement international Ottawa, Canada Assurances et conseils afin de soutenir le développement

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Comité de concertation en entreprises (CM) 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2009-09-14 Table des matières Section 1 : p. 2 sur 7 Table des matières RÉFÉRENCE TABLE DES MATIÈRES...

Plus en détail

DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION

DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION 8.1 POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DES CONTRATS D ACQUISITION DE BIENS, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION 1.0 OBJECTIFS LA PRÉSENTE POLITIQUE A POUR BUT : 1.1 D établir les principes auxquels

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL

ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL PREAMBULE Depuis le 1er juillet 2004, le marché du gaz naturel est ouvert à la concurrence. Cette ouverture, d abord

Plus en détail