Cet arrêté apporte des modifications à l arrêté du 2 juillet 2009 sur les mesures de police sanitaire en matière de tremblante caprine.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cet arrêté apporte des modifications à l arrêté du 2 juillet 2009 sur les mesures de police sanitaire en matière de tremblante caprine."

Transcription

1 FEDERATION NATIONALE DES ELEVEURS DE CHEVRES 42, rue de Châteaudun PARIS CEDEX 09 Tél: Fax : Site internet : Régie par la loi de 1884 Siret APE 911A Note d information Arrêté du 17 juillet 2013 modifiant l arrêté du 2 juillet 2009 fixant les mesures de police sanitaire relatives aux encéphalopathies spongiformes transmissibles caprines Cet arrêté apporte des modifications à l arrêté du 2 juillet 2009 sur les mesures de police sanitaire en matière de tremblante caprine. Ces modifications font suite à la révision du règlement (CE) 999/2001 fixant les règles pour la prévention, le contrôle et l éradication de certaines encéphalopathies spongiformes transmissibles, qui considère que les mesures de restriction à la circulation des animaux des espèces ovine et caprine issus des exploitations au sein desquelles un cas de tremblante atypique a été confirmé ne sont plus justifiées. En conséquence, les dispositions de l article 9 n interdisent plus, d une part, d expédier les animaux vers un autre Etat membre et, d autre part, de vendre ou de céder des animaux. La surveillance du cheptel présent sur une exploitation où un cas de tremblante atypique a été confirmé est toutefois maintenue pendant une durée de deux années par réalisation de tests de dépistage sur les animaux de plus de 18 mois abattus et morts. Aussi, tout APDI pris avant l entrée en vigueur de cet arrêté peut, si l éleveur, le détenteur ou le propriétaire en fait la demande écrite auprès du préfet, être abrogé et remplacé par un APDI prescrivant la mesure prévue à l article 9 de l arrêté du 2 juillet 2009 modifié, c'est-à-dire avec cette nouvelle règlementation en vigueur, afin de ne pas restreindre le mouvements des animaux. Ces modifications apparaissent en rouge surligné sur le tableau ci-dessous.

2 Suspicion d EST Recherche de l origine du caprin suspect, à l identification des exploitations auxquelles il a pu appartenir ainsi qu à la détermination des périodes durant lesquelles il a été détenu dans ces exploitations APMS sur exploitation d origine et exploitation(s) où l animal a vécu plus de 9 mois durant sa première année, et/ou il a mis bas. Soit isolement soit euthanasie et destruction du caprin suspect, après prélèvements nécessaires au diagnostic. Interdiction de mise à la consommation humaine du lait et des produits laitiers provenant des caprins de l exploitation. Ce lait et ces produits ne doivent pas non plus être destinés à l alimentation des espèces de rente, excepté à l alimentation des animaux du troupeau. En principe, destruction du lait du caprin suspect. Mais : Le lait ou les produits contenant du lait écartés de la consommation pendant la phase de suspicion peuvent être conservés sur l exploitation dans l attente du résultat de l examen de confirmation. Si le résultat est négatif, ces produits contenant du lait conservés sur l exploitation peuvent être livrés à la consommation. Cette disposition donne la possibilité à l éleveur de conserver sur l exploitation le lait et les produits laitiers pendant la phase d attente de confirmation. Cette disposition, qui semble ciblée pour les producteurs fermiers, permet de conserver sur l exploitation les fromages et autres produits laitiers issus de la transformation du lait trait pendant la phase de suspicion (si la capacité de stockage et le type de produits le permet). Si le résultat de l examen de confirmation est négatif, le producteur peut reprendre la commercialisation de ces produits. Sinon, ces produits doivent être détruits. Les APMS sont levés en cas de non-confirmation de la suspicion. En cas de confirmation de la suspicion APMS sont remplacés par les APDI ou APMS selon le cas. Définition des différents cas Résultat positif à une technique de western blot ou à une immunohistochimie sur un fragment de système nerveux central (ou autre méthode de confirmation par le laboratoire national de référence) APDI de l exploitation de naissance et de celle(s) où il a passé plus de 9 mois dans sa 1ère année Résultat positif à une technique de western blot APDI si le caprin a toujours séjourné dans la même exploitation depuis sa naissance et jusqu à 6 mois au moins avant la suspicion Résultat à une technique de western blot n excluant pas la présence d ESB Elevages sous APDI APDI exploitation de naissance et toutes les exploitations où il a mis bas L essai circulaire (immunoblotting, immunocytochimie et ELISA, interprété par laboratoire communautaire de référence) de discrimination n exclut pas la présence d ESB Ces cas font de plus l objet d un test biologique sur souris afin de confirmer ou d infirmer la présence d ESB APDI exploitation de naissance et toutes les exploitations où il a mis bas

3 Pas d abattage Isolement et marquage de tous les caprins (dérogation possible chevreau moins de 3 mois) Mesures de l APDI : abattages Euthanasie + équarrissage des animaux présentant des signes cliniques «en attente» de Isolement et marquage de tous les caprins confirmation Euthanasie et destruction des animaux marqués dans un délai de six mois Chevreaux nés de femelles marquées devront être marqués et euthanasiés dans les 30 jours suivant leur naissance (dérogation possible chevreau moins de 3 mois) Tous les chevreaux âgés de moins de trois mois peuvent être exemptés de marquage et d euthanasie, et expédiés sous couvert d un laissez-passer émis par le DDPP : directement à l abattoir directement dans un atelier d engraissement spécialisé, dès lors qu ils en sortent avant l âge de trois mois, à destination directe d un abattoir, sous couvert d un laissezpasser émis par le DDPP. La totalité des intestins de ces animaux devra être retirée de la consommation humaine et animale puis détruite. Euthanasie et destruction des animaux marqués dans un délai d un mois Mesures de l APDI : nettoyage et désinfection Nettoyage et désinfection Nettoyage et désinfection après abattage Nettoyage et désinfection après abattage Une instruction du ministre apportera des précisions

4 Pas de sortie vers pays tiers. Sortie possible intra UE Possibilité de vente et cession des animaux sans restriction Interdiction d introduire des caprins avant et pendant le nettoyage et désinfection. Le renouvellement du troupeau ne peut avoir lieu qu après Sortie des caprins avec un laissezpasser vers centre de recherche Pas d autre sortie Mesures de l APDI : entrées et sorties des animaux Interdiction d introduire des caprins Interdiction d introduire des caprins Pas de sortie Pas de sortie Instruction du ministre apportera des précisions sur la procédure canalisée Pâture collective interdite Mesures de l APDI : tests de dépistage Tests sur la totalité ou un échantillon des animaux de plus de 18 mois euthanasiés, morts ou mis à la réforme Si décision du préfet, surveillance par visite sanitaire périodique de l exploitation par la DDPP. L abattage en dehors de l abattoir (en vue de l autoconsommation) n est autorisé que pour les animaux de moins de 18 mois APDI levé au bout de 2 ans après le dernier cas APDI levé après abattage et au bout de 2 ans après le dernier cas Durée de l APDI APDI levé après les tests de confirmation : si confirmation : cf. article 12 sinon, cf. article 10 APDI levé après abattage et nettoyage/ désinfection Instruction du ministre apportera des précisions Elevages en lien : APMS 2. caprin dit sédentaire : APMS de caprins ayant vécu avec l animal atteint pendant

5 contrôle pour recherche de cohortes caprins ayant vécu avec l animal atteint pendant leur première année, alors qu il avait moins d 1 an et vendus ou cédés à d autres exploitations : - marquage de l ensemble de ces caprins - abattage dans les meilleurs délais (femelles gestantes avant mises-bas) - dépistage sur totalité ou échantillon - sortie APMS dès abattage caprins marqués. 3. caprin dit nomade, -si le caprin a séjourné dans plusieurs exploitations depuis sa naissance, APMS de suivi des cheptels de l exploitation de naissance et celles où il a mis bas : - dépistage sur totalité ou échantillon - entrées / sorties déclarées au DDPP - sortie APMS après 3 ans - si au moins un APMS au cours des 5 dernières années, DDPP peut prendre APDI -si non respect des mesures, APDI ou prolongement durée APMS leur première année, alors qu il avait moins d 1 an et vendus ou cédés à d autres exploitations : APMS de contrôle -isolement et marquage - abattage dans un délai d 1 mois -dépistage sur totalité ou échantillon -APMS levé après abattage APMS de contrôle sur les exploitations où se trouve la mère de l animal atteint et si celui-ci est une femelle, ses descendants des 2 dernières années : - Marquage - Abattage dans un délai de 1 mois - Si femelle destruction embryons et ovules 4. caprin dit sédentaire ou nomade : APMS de contrôle sur les exploitations où se trouve la mère de l animal atteint et si celui-ci est une femelle, ses descendants des 2 dernières années :

6 - Marquage - Abattage dans les meilleurs délais - dépistage sur totalité ou échantillon - Si femelle destruction embryons et ovules -APMS levé après abattage animaux marqués Si plusieurs types de tremblante : Si plusieurs types de tremblante : les mesures se cumulent Si ovins présents sur l exploitation : police sanitaire ovine s applique APMS et APDI pris antérieurement à la parution de cet arrêté En cas de suspicion de tremblante, l APMS pris antérieurement à la parution de cet arrêté demeurent applicables, jusqu à infirmation ou confirmation de la suspicion. En cas de confirmation de la suspicion, les articles 8 à 12 du présent arrêté s appliquent. Les APDI et APMS pris antérieurement à la parution de cet arrêté restent en vigueur, et les mesures qu ils prescrivent s appliquent jusqu au terme prévu. Toutefois, pour les cas de tremblante atypique, lorsque l éleveur est volontaire et en fait la demande par écrit au préfet, les APDI pris conformément à l article 9 de l arrêté du 2 juillet 2009 peuvent être abrogés et remplacés par un APDI prescrivant la mesure prévue à l article 9 de l arrêté du 2 juillet 2009 modifié par l arrêté du 17 juillet 2013 afin de ne pas restreindre le mouvements des animaux pendant la durée de l APDI.

CAHIER DES CHARGES TECHNIQUE DU SYSTEME NATIONAL D APPELLATION DE CHEPTEL EN MATIERE DE VISNA-MAËDI

CAHIER DES CHARGES TECHNIQUE DU SYSTEME NATIONAL D APPELLATION DE CHEPTEL EN MATIERE DE VISNA-MAËDI CAHIER DES CHARGES TECHNIQUE DU SYSTEME NATIONAL D APPELLATION DE CHEPTEL EN MATIERE DE VISNA-MAËDI REF. : CC/VM/01 révision A Date de Création : 08/12/2003 Date de Révision : 07/12/2004 Rédaction : Mme.

Plus en détail

Ordonnance sur les épizooties

Ordonnance sur les épizooties Version provisoire - Seule la version publiée dans le Recueil officiel du droit fédéral RO fait foi Ordonnance sur les épizooties (OFE) Modification du Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance

Plus en détail

Ordonnance sur les épizooties

Ordonnance sur les épizooties Ordonnance sur les épizooties (OFE) Modification du 23 juin 2004 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 27 juin 1995 sur les épizooties 1 est modifiée comme suit: Remplacement d expressions:

Plus en détail

19 janvier 2001 Vol. 14 N o 3. Sommaire

19 janvier 2001 Vol. 14 N o 3. Sommaire ISSN 1012-5310 19 janvier 2001 Vol. 14 N o 3 Sommaire Fièvre aphteuse au Brésil : rapport de suivi nº 4 11 Tremblante au Brésil 12 Clavelée en Grèce : rapport de suivi nº 1 (rapport final) 13 Encéphalopathie

Plus en détail

Version 2015. Producteurs et entreprises laitières s engagent dans une démarche RSE pour l avenir de la filière caprine

Version 2015. Producteurs et entreprises laitières s engagent dans une démarche RSE pour l avenir de la filière caprine Version 2015 Producteurs et entreprises laitières s engagent dans une démarche RSE pour l avenir de la filière caprine Responsabilité Sociétale et Env Responsabilité Sociétale et Environnementale de la

Plus en détail

Le CAEV ou arthrite encéphalite caprine virale

Le CAEV ou arthrite encéphalite caprine virale Le CAEV ou arthrite encéphalite caprine virale Agent de la famille des lentivirus, grande parenté avec le Maedi-virus du mouton Occurrence : 90% du cheptel français est touché Transmission : - Voies majeures

Plus en détail

Foire aux Questions Identification chevaux

Foire aux Questions Identification chevaux Foire aux Questions Identification chevaux 1/ Dans quelle mesure les exigences d identification de l arrêté royal du 16 juin 2005 s appliquent-elles aux chevaux en provenance de l étranger? Qu entend-on

Plus en détail

Réévaluation du dispositif français de prévention de l ESB Etat d avancement au 13 novembre 2000 (Saisine du 2 novembre 1999)

Réévaluation du dispositif français de prévention de l ESB Etat d avancement au 13 novembre 2000 (Saisine du 2 novembre 1999) Réévaluation du dispositif français de prévention de l ESB Etat d avancement au 13 novembre 2000 (Saisine du 2 novembre 1999) Dans le cadre de la réévaluation du dispositif français de prévention à l égard

Plus en détail

PROGRAMME N 167 ANALYSES DE DEPISTAGE PAR TESTS RAPIDES DES ENCEPHALOPATHIES SPONGIFORMES TRANSMISSIBLES.

PROGRAMME N 167 ANALYSES DE DEPISTAGE PAR TESTS RAPIDES DES ENCEPHALOPATHIES SPONGIFORMES TRANSMISSIBLES. PROGRAMME N 167 ANALYSES DE DEPISTAGE PAR TESTS RAPIDES DES ENCEPHALOPATHIES SPONGIFORMES TRANSMISSIBLES. PROGRAMME N 167_03 Juin 2006 COFRAC Section Laboratoires Programme n 167, version 03 Juin 2006

Plus en détail

TITRE PREMIER ETABLISSEMENTS INSPECTES, PRODUITS INSPECTES, ORGANISATION DE L INSPECTION

TITRE PREMIER ETABLISSEMENTS INSPECTES, PRODUITS INSPECTES, ORGANISATION DE L INSPECTION DECRET N 65.153 DU 19 OCTOBRE 1965 portant règlement de l inspection sanitaire et de salubrité des produits alimentaires d origine animale, destinés à l alimentation humaine (J.O. du 26 janvier 1966) TITRE

Plus en détail

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE,

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE --------- DELIBERATION N 77-116 AT DU 14 OCTOBRE 1977 ------------------------------------------------------ portant réglementation de l inspection des

Plus en détail

FICHE «AGRICULTURE BIOLOGIQUE» ETABLIE A L ATTENTION DES METIERS DE LA VIANDE

FICHE «AGRICULTURE BIOLOGIQUE» ETABLIE A L ATTENTION DES METIERS DE LA VIANDE FICHE «AGRICULTURE BIOLOGIQUE» ETABLIE A L ATTENTION DES METIERS DE LA VIANDE CAB/I011/12-1 Cette fiche concerne tous les opérateurs abattoirs, ateliers de découpe et boucheries travaillant des produits

Plus en détail

Ordonnance sur les épizooties

Ordonnance sur les épizooties Ordonnance sur les épizooties (OFE) Modification du 9 avril 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 27 juin 1995 sur les épizooties 1 est modifiée comme suit: Art. 43, al. 3 3 Il est interdit

Plus en détail

DOCUMENT DE CIRCULATION IDENTIFICATION OVINE ET CAPRINE

DOCUMENT DE CIRCULATION IDENTIFICATION OVINE ET CAPRINE IDENTIFICATION OVINE ET CAPRINE COMMENT COMPLETER LES DOCUMENTS DE CIRCULATION 1. Numéro attribué par la Direction Départementale en charge de la Protection des Populations 2. Numéro d immatriculation

Plus en détail

Plan de développement de la filière caprine et ovin-lait wallonne (2004) Résumé

Plan de développement de la filière caprine et ovin-lait wallonne (2004) Résumé FEDERATION INTERPROFESSIONNELLE CAPRINE ET OVINE WALLONNE. chaussée de Namur, 47 5030 Gembloux Tél. : 081/627 447 Fax :081/60 04 46 E-mail : fiow@swing.be TABLE DES MATIERES 1. Contexte général... 2 2.

Plus en détail

Modifiée par : La commission permanente de l assemblée territoriale de la Polynésie française,

Modifiée par : La commission permanente de l assemblée territoriale de la Polynésie française, 1 DELIBERATION n 77-116 du 14 octobre 1977 portant réglementation de l inspection des denrées alimentaires d origine animale (rendue exécutoire par arrêté n 5533 AA du 21 novembre 1977) (JOPF du 15 décembre

Plus en détail

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative à la mise en œuvre du protocole régissant les échanges transfrontaliers d animaux de boucherie et volailles d abattage entre

Plus en détail

... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... ...

... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... ... Unité Provinciale de :... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... Opérateur : Adresse :... N unique :......... DPA 245 Abattoir d'ongulés domestiques - Gestion des sous-produits animaux non destinés

Plus en détail

Principes de la réglementation en matière de transport d'animaux vivants (TAV)

Principes de la réglementation en matière de transport d'animaux vivants (TAV) PRÉFET DE LA CÔTE-D OR Direction départementale de la protection des populations 4 rue Hoche BP 53533 21035 Dijon cedex Principes de la réglementation en matière de transport d'animaux vivants (TAV) Tél.

Plus en détail

La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE

La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Pascal Xicluna-http://photo.agriculture.gouv.fr La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

Plus en détail

Guide Poules Pondeuses

Guide Poules Pondeuses Guide Poules Pondeuses Réglementations en vigueur : Règlement (CE) N 834/2007 du 28 Juin 2007 Règlement (CE) N 889/2008 du 5 Septembre 2008 CCF Production biologique homologué par arrêté du 5 Janvier 2010

Plus en détail

& Que choisir. favoriser le bien-être

& Que choisir. favoriser le bien-être Label Rouge & Agriculture Biologique Que choisir pour favoriser le bien-être des animaux? Un guide des tiné au consommateur Protection mondiale des animaux de ferme Ce petit guide a pour objectif d aider

Plus en détail

LOI 133.75 du 31 octobre 2006. sur la police des chiens LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD

LOI 133.75 du 31 octobre 2006. sur la police des chiens LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD LOI 133.75 du 31 octobre 2006 sur la police des chiens LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD vu l article 39 de la loi du 29 mai 1985 sur la santé publique vu le projet de loi présenté par le Conseil d Etat

Plus en détail

Ordonnance concernant la banque de données sur le trafic des animaux

Ordonnance concernant la banque de données sur le trafic des animaux Ordonnance concernant la banque de données sur le trafic des animaux (Ordonnance sur la BDTA) Modification du 25 juin 2008 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 23 novembre 2005 sur la BDTA

Plus en détail

Pourquoi il est possible de manger en toute sécurité en Suisse Gestion des facteurs de risque dans la filière viande

Pourquoi il est possible de manger en toute sécurité en Suisse Gestion des facteurs de risque dans la filière viande Pourquoi il est possible de manger en toute sécurité en Suisse Gestion des facteurs de risque dans la filière viande Manifestation médiatique Proviande: Posieux, 29 janvier 2014 Page 1 Aide-mémoire La

Plus en détail

- les intestins des animaux, quel que soit leur âge, issus de troupeaux non concernés par la police sanitaire;

- les intestins des animaux, quel que soit leur âge, issus de troupeaux non concernés par la police sanitaire; AVIS de l Agence française de sécurité sanitaire des aliments concernant l évaluation des effets de la technique du délimonage appliquée aux intestins d ovins au regard du risque d encéphalopathies spongiformes

Plus en détail

DOMAINE «SANTÉ PRODUCTIONS ANIMALES» FICHE SANTÉ - ANIMAUX I PAQUET HYGIÈNE RELATIF AUX PRODUCTIONS. Quel est l objectif? Que vérifie-t-on?

DOMAINE «SANTÉ PRODUCTIONS ANIMALES» FICHE SANTÉ - ANIMAUX I PAQUET HYGIÈNE RELATIF AUX PRODUCTIONS. Quel est l objectif? Que vérifie-t-on? DOMAINE «SANTÉ PRODUCTIONS ANIMALES» FICHE SANTÉ - ANIMAUX I PAQUET HYGIÈNE RELATIF AUX PRODUCTIONS PRIMAIRES ANIMALES Quel est l objectif? Le règlement cadre européen 1 sur la législation alimentaire

Plus en détail

Règlement (CE) n 852/2004 du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 relatif à l hygiène alimentaire

Règlement (CE) n 852/2004 du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 relatif à l hygiène alimentaire DOMAINE «SANTÉ PUBLIQUE, SANTÉ ANIMALE ET VÉGÉTALE» SOUS-DOMAINE «SANTÉ - PRODUCTIONS ANIMALES» FICHE SANTÉ ANIMAUX I PAQUET HYGIÈNE RELATIF AUX PRODUCTIONS PRIMAIRES ANIMALES Quel est l objectif? Le règlement

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE LA PRODUCTION BOVINE

TABLEAU DE BORD DE LA PRODUCTION BOVINE TABLEAU DE BORD DE LA PRODUCTION BOVINE Mars 2015 Points clés Au 1 er janvier 2015, le cheptel bovin en Pays de la Loire compte 2.599.805 têtes. Si la dynamique sur les effectifs de femelles laitières

Plus en détail

Registre d élevage ovin/caprin

Registre d élevage ovin/caprin Registre d élevage ovin/caprin 1 Une fiche synthétique des caractéristiques de l exploitation 2 Une fiche synthétique des données concernant l encadrement zootechnique, médical et sanitaire 3 Registre

Plus en détail

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Parmi les objectifs tracés par le Plan Maroc Vert : Améliorer la compétitivité

Plus en détail

CONDITIONS SANITAIRES POUR L ACCES DES ANIMAUX A LA FOIRE DE LIBRAMONT DU 24 JUILLET AU 27 JUILLET 2015

CONDITIONS SANITAIRES POUR L ACCES DES ANIMAUX A LA FOIRE DE LIBRAMONT DU 24 JUILLET AU 27 JUILLET 2015 N/REF : CDU/MPE/1371.01/animaux/généralités/ CONDITIONS SANITAIRES POUR L ACCES DES ANIMAUX A LA FOIRE DE LIBRAMONT DU 24 JUILLET AU 27 JUILLET 2015 1. Bovins en provenance de Belgique A. Conditions générales

Plus en détail

Présentation du paquet hygiène. 31.03.05 36ème colloque AgriMMédia "Traçabilité et Hygiène Alimentaire" ACTA Informatique - ACTIA

Présentation du paquet hygiène. 31.03.05 36ème colloque AgriMMédia Traçabilité et Hygiène Alimentaire ACTA Informatique - ACTIA Présentation du paquet hygiène Le paquet hygiène Ensemble de textes communautaires (3 règlements et deux directives) issus du livre blanc de janvier 2000 avec pour objectifs: Approche intégrée de toute

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Arrêté du 24 janvier 2008 fixant les conditions d agrément des centres de collecte de sperme d équidés NOR : AGRG0802056A

Plus en détail

Cent-troisième année N 6274 19 ramadan 1435 (17 juillet 2014) ROYAUME DU MAROC BULLETIN OFFICIEL EDITION DE TRADUCTION OFFICIELLE TARIFS D ABONNEMENT

Cent-troisième année N 6274 19 ramadan 1435 (17 juillet 2014) ROYAUME DU MAROC BULLETIN OFFICIEL EDITION DE TRADUCTION OFFICIELLE TARIFS D ABONNEMENT Cent-troisième année N 6274 19 ramadan 1435 (17 juillet 2014) ROYAUME DU MAROC ISSN 0851-1217 BULLETIN OFFICIEL EDITION DE TRADUCTION OFFICIELLE EDITIONS Edition générale... Edition des débats de la Chambre

Plus en détail

Directives techniques relatives aux exigences de police des épizooties applicables aux centres d insémination pour chevaux

Directives techniques relatives aux exigences de police des épizooties applicables aux centres d insémination pour chevaux Département fédéral de l économie DFE Office vétérinaire fédéral OVF Soutien à l application de la législation (SAL) Directives techniques relatives aux exigences de police des épizooties applicables aux

Plus en détail

dossier de presse La surveillance de la santé des animaux sauvages : 2 Le dispositif de lutte contre la grippe aviaire : 2

dossier de presse La surveillance de la santé des animaux sauvages : 2 Le dispositif de lutte contre la grippe aviaire : 2 L u n d i 6 m a r s 2 0 0 6 dossier de presse par Jean-Baptiste GIRAUD, vice-président du conseil général chargé de l agriculture et du développement agricole La surveillance de la santé des animaux sauvages

Plus en détail

NUMÉRO SPÉCIAL. - délégations de signatures - - mai 2011 -

NUMÉRO SPÉCIAL. - délégations de signatures - - mai 2011 - NUMÉRO SPÉCIAL - délégations de signatures - - mai 20 - 2 SOMMAIRE SECRETARIAT GENERAL AUX AFFFAIRES DEPARTEMENTALES Direction du Pilotage des Politiques Interministérielles Bureau du Management Interministériel

Plus en détail

Appliquer la réglementation dans la filière

Appliquer la réglementation dans la filière Appliquer la réglementation dans la filière laitière fermière re Appliquer la réglementation dans la filière laitière fermière Analyse des risques, enregistrements et GBPH Application à la filière laitière

Plus en détail

Conférence de presse du 12 juillet 2011 Présentation du rapport annuel 2010 de l AFSCA

Conférence de presse du 12 juillet 2011 Présentation du rapport annuel 2010 de l AFSCA Conférence de presse du 12 juillet 2011 Présentation du rapport annuel 2010 de l AFSCA Madame Sabine LARUELLE Ministre des PME, des Indépendants, de l Agriculture et de la Politique scientifique 1 1. AFSCA:

Plus en détail

Document de circulation FEUILLET A CONSERVER PAR LE DETENTEUR DE DEPART

Document de circulation FEUILLET A CONSERVER PAR LE DETENTEUR DE DEPART FEUILLET A CONSERVER PAR LE DETENTEUR DE DEPART N SIREN 7 N SIREN 7 de départ 14 :j atteste que les informations sont d arrivée 15 : j atteste que les informations sont FEUILLET A ENVOYER A L EDE PAR LE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Décret n o 2013-301 du 10 avril 2013 portant diverses dispositions relatives aux déchets

Plus en détail

FICHE N 3. Producteurs d'oeufs de Consommation

FICHE N 3. Producteurs d'oeufs de Consommation INFORMATION REGLEMENTAIRE SUR LA PRODUCTION ET LA COMMERCIALISATION DES PRODUITS FERMIERS D ORIGINE ANIMALE FICHE N 3 Producteurs d'oeufs de Consommation Mise à jour : Septembre 201 2 CETTE NOTE NE REMPLACE

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ABATTOIRS, ATELIERS DE DECOUPE ET BOUCHERIES : Les bonnes pratiques à adopter

GUIDE PRATIQUE ABATTOIRS, ATELIERS DE DECOUPE ET BOUCHERIES : Les bonnes pratiques à adopter ID-SC-190 GUIDE PRATIQUE ABATTOIRS, ATELIERS DE DECOUPE ET BOUCHERIES 10/02/2014 GUIDE PRATIQUE ABATTOIRS, ATELIERS DE DECOUPE ET BOUCHERIES : Les bonnes pratiques à adopter Références règlementaires :

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ALIMENTATION, DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Arrêté du 18 décembre 2009 relatif aux règles sanitaires applicables aux produits d origine animale

Plus en détail

Destinataires d'exécution

Destinataires d'exécution Information Direction générale de l'alimentation Service de l'alimentation Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments Bureau des Etablissements d'abattage et de Découpe 251 rue de Vaugirard 75

Plus en détail

Formation des formateurs relais 3RB. Paris, 2 et 3 avril 2009

Formation des formateurs relais 3RB. Paris, 2 et 3 avril 2009 Formation des formateurs relais 3RB Paris, 2 et 3 avril 2009 Cadre juridique Formation 3RB -2 et 3 avril 2009 2 Sommaire 1. Introduction: prévention et textes juridiques 2. Hiérarchie des textes 3. Sélection

Plus en détail

CDR de l'infoma 29/12/2011 1/26

CDR de l'infoma 29/12/2011 1/26 Arrêté du 18 décembre 2009 relatif aux règles sanitaires applicables aux produits d origine animale et aux denrées alimentaires en contenant (JORF du 29/12/2009) modifié par : *1* Arrêté du 28 décembre

Plus en détail

Les évolutions dans l application de la Directive Nitrates - Situtation au 1 er janvier 2014

Les évolutions dans l application de la Directive Nitrates - Situtation au 1 er janvier 2014 Les évolutions dans l application de la Directive Nitrates - Situtation au 1 er janvier 2014 L application de la Directive Nitrates en France est établie par un programme d actions national qui a fait

Plus en détail

Stockage et épandage du digestat. Evolutions réglementaires

Stockage et épandage du digestat. Evolutions réglementaires Stockage et épandage du digestat Evolutions réglementaires Sommaire Introduction Rappels des différents régimes des installations classées de méthanisation Les règles autour du stockage Du plan d épandage

Plus en détail

Élevage caprin et agriculture biologique

Élevage caprin et agriculture biologique Élevage caprin et agriculture biologique Impact sur les résultats techniques et économiques Christine GUINAMARD Institut de l élevage www.idele.fr 4 èmes Journées Techniques Caprines 3 et 4 avril 2013

Plus en détail

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME Direction de la réglementation des métiers du tourisme, des classements et de la qualité 18 août 2010 SOMMAIRE PRÉSENTATION DE ATOUT FRANCE 1. LES GRANDS

Plus en détail

DIVAGATION DES ANIMAUX DE COMPAGNIE Définition et réglementation

DIVAGATION DES ANIMAUX DE COMPAGNIE Définition et réglementation DIVAGATION DES ANIMAUX DE COMPAGNIE Définition et réglementation Divers textes réglementaires prévoient les modalités de lutte contre la divagation des animaux. Celle-ci peut en effet être source d accidents

Plus en détail

Circulaire relative au pacage frontalier avec la France

Circulaire relative au pacage frontalier avec la France Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Circulaire relative au pacage frontalier avec la France Référence PCCB/S2/HVB/900069 Date 16/05/2013 Version actuelle 2.0 Applicable à partir de

Plus en détail

I - Définition des chiens dangereux

I - Définition des chiens dangereux PREFECTURE DU GARD I - Définition des chiens dangereux Leurs principales caractéristiques résident dans la puissance particulière de leurs mâchoires, qui peuvent provoquer des blessures très graves, voire

Plus en détail

Démarches pour les propriétaires de chiens dangereux

Démarches pour les propriétaires de chiens dangereux Démarches pour les propriétaires de chiens dangereux Définition du chien dangereux Les chiens susceptibles d'être dangereux sont classés en deux catégories : 1ère catégorie : Elle regroupe les chiens d'attaque

Plus en détail

ANIMAUX SAUVAGES EN CAPTIVITE

ANIMAUX SAUVAGES EN CAPTIVITE ANIMAUX SAUVAGES EN CAPTIVITE (fiche MEDD) La détention d animaux sauvages en captivité est régie par le code de l environnement. Toute personne détenant un animal d espèce non domestique à titre individuel

Plus en détail

La vérification du plan de maîtrise sanitaire : Les autocontrôles et les analyses microbiologiques

La vérification du plan de maîtrise sanitaire : Les autocontrôles et les analyses microbiologiques Note d information 22/11/2011 La vérification du plan de maîtrise sanitaire : Les autocontrôles et les analyses microbiologiques 1. De l élaboration d un Plan de maîtrise sanitaire Les producteurs, responsables

Plus en détail

Les signes de qualité des produits alimentaires

Les signes de qualité des produits alimentaires Technologie Professionnelle Cuisine Les signes de qualité des produits alimentaires BAC PROFESSIONNEL Restauration 1BAC HO Présentation généraleg 1] Les aspects réglementaires 2] Qu est-ce que la qualité?

Plus en détail

Décisions de la Commission cantonale (BE) pour la protection des animaux applicables dès 2010

Décisions de la Commission cantonale (BE) pour la protection des animaux applicables dès 2010 Décisions de la Commission cantonale (BE) pour la protection des animaux applicables dès 2010 Sommaire Détention prolongée d animaux domestiques en plein air... 2 Élevage et détention d animaux à titre

Plus en détail

INSTRUCTION Consignes et conditions de recevabilité des demandes d'essais et des échantillons. I. Objet et domaine d application...

INSTRUCTION Consignes et conditions de recevabilité des demandes d'essais et des échantillons. I. Objet et domaine d application... UMR 15 INSTRUCTION Consignes et conditions de recevabilité des demandes d'essais et des échantillons I-TE-04 Version 11 Du 05/03/2014 Ce document est la propriété du CIRAD, il ne peut être consulté ou

Plus en détail

L application du règlement sur la reconnaissance mutuelle aux procédures d autorisation préalable

L application du règlement sur la reconnaissance mutuelle aux procédures d autorisation préalable COMMISSION EUROPÉENNE Direction générale des entreprises et de l industrie Document d orientation 1 Bruxelles, le 1 er février 2010 - L application du règlement sur la reconnaissance mutuelle aux procédures

Plus en détail

Infestation par Dipylidium caninum,

Infestation par Dipylidium caninum, Fiche technique n 24 Infestation par Dipylidium caninum, le téniasis félin à Dipylidium Parmi tous les vers qui peuvent infester le chat, Dipylidium caninum est un parasite fréquemment rencontré dans le

Plus en détail

Contrat d adoption. Entre : Loi 1901 N W502001724. 3, rue de l Abbé Derry Pavillon n 7 92130 Issy-Les-Moulineaux

Contrat d adoption. Entre : Loi 1901 N W502001724. 3, rue de l Abbé Derry Pavillon n 7 92130 Issy-Les-Moulineaux Contrat d adoption Entre : L association CHARLY LE BLANC Loi 1901 N W502001724 3, rue de l Abbé Derry Pavillon n 7 92130 Issy-Les-Moulineaux Tél : 01 46 44 55 33 et 06 60 64 55 33 E-mail : charlyleblanc@orange.fr

Plus en détail

Dispositions réglementaires concernant les chiens dangereux

Dispositions réglementaires concernant les chiens dangereux Dispositions réglementaires concernant les chiens dangereux Chiens de catégorie 2 : garde et défense - Chiens de race Américan Staffordshire terrier - Chiens de race Rottweiller - Chiens de race Tosa Catégories

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION SOMMAIRE

RECUEIL DE LEGISLATION SOMMAIRE 1053 MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 57 24 octobre 1966 SOMMAIRE Règlement ministériel du 30 septembre

Plus en détail

OBJET : Aide en faveur des entreprises d élevage piscicole pour l enlèvement et l élimination des animaux trouvés morts

OBJET : Aide en faveur des entreprises d élevage piscicole pour l enlèvement et l élimination des animaux trouvés morts DECISION DU DIRECTEUR GENERAL DE FRANCEAGRIMER Animation des filières Service Entreprises et Marchés 12 rue Henri Rol-Tanguy TSA 20002 93555 Montreuil s/ Bois cedex Dossier suivi par : Anne Sophie Marceau

Plus en détail

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Gens du voyage - Schéma départemental exemptant une commune de ses obligations en matière d accueil des gens du voyage - Violation de la Loi Besson Recommandations.

Plus en détail

PROJET DE DÉCRET n. NOR : MCCX1417659D/Rose-1 ------ Publics concernés : administrés dans leurs relations avec l administration.

PROJET DE DÉCRET n. NOR : MCCX1417659D/Rose-1 ------ Publics concernés : administrés dans leurs relations avec l administration. REPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la culture et de la communication PROJET DE DÉCRET n du relatif aux exceptions à l application du principe «silence vaut accord» sur le fondement du II de l article 21

Plus en détail

Ordonnance concernant la lutte contre la rhinotrachéite infectieuse et la vulvovaginite pustuleuse infectieuse des bovidés (IBR-IPV)

Ordonnance concernant la lutte contre la rhinotrachéite infectieuse et la vulvovaginite pustuleuse infectieuse des bovidés (IBR-IPV) - 1-916.401 Ordonnance concernant la lutte contre la rhinotrachéite infectieuse et la vulvovaginite pustuleuse infectieuse des bovidés (IBR-IPV) du 9 novembre 1983 Le Conseil d'etat du canton du Valais

Plus en détail

Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification

Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification Le Parlement et le Conseil de l Union européenne ont adopté le 17 juin dernier une directive relative aux déchets. La précédente directive du

Plus en détail

Profil Conseil & Formation

Profil Conseil & Formation Profil Conseil & Formation DRF de la région PACA Législation sur les débits de boisson Monsieur JOURDAN PROJET : n 15.03.15 Le 17 mars 2015 PROFIL C&F 139/147 avenue Paul Vaillant Couturier 93120 La Courneuve

Plus en détail

Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires

Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires ROYAUME DU MAROC Ministère de l Agriculture et des Pêches Maritimes Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires Dr.

Plus en détail

A-1 8 : Etiquetage et information du consommateur

A-1 8 : Etiquetage et information du consommateur A-1 8 : Etiquetage et information du consommateur Mise à jour : Septembre 201 2 Références réglementaires et infra réglementaires : Directive 2000/1 3/CE du 20 mars 2000 modifiée relative au rapprochement

Plus en détail

IOC 2010 Support à destination des éleveurs caprins CR n 00 10 78 010

IOC 2010 Support à destination des éleveurs caprins CR n 00 10 78 010 Identification électronique des caprins ELEVEUR IOC 2010 Support à destination des éleveurs caprins CR n 00 10 78 010 La règlementation Le règlement européen 21/2004: les deux étapes Les textes français

Plus en détail

l arrêté du 29 septembre 1997

l arrêté du 29 septembre 1997 FRANCAISE Texte de base : l arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Son contenu s articule autour

Plus en détail

Note d application. Anne Richard/Stéphanie Saint-Léger. Edith Wickleder/Evelyne Tanguy

Note d application. Anne Richard/Stéphanie Saint-Léger. Edith Wickleder/Evelyne Tanguy Note d application Accord interprofessionnel national relatif à la présence d inhibiteurs dans le lait de vache et aux modalités de prise en charge des coûts du 15 novembre 2011 homologué par arrêté le

Plus en détail

Qualité. Sécurité Alimentaire

Qualité. Sécurité Alimentaire Le service Qualité Présentation du Service Démarche Qualité Qualité Réalisation des dossiers d agrément sanitaire pour les cuisines centrales >60 affermés API Réalisation des dossiers d accréditation en

Plus en détail

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS Symposium sur la valorisation des produits agricoles dans les boissons Hôtel HILTON Mars 2013 EXIGENCES ET OBLIGATIONS DE LA SECURITE ALIMENTAIRE DANS

Plus en détail

Togo. Loi relative aux entreprises d investissement à capital fixe

Togo. Loi relative aux entreprises d investissement à capital fixe Loi relative aux entreprises d investissement à capital fixe Loi uniforme n 2009-23 du 14 octobre 2009 [NB - Loi uniforme n 2009-23 du 14 octobre 2009 relative aux entreprises d investissement à capital

Plus en détail

Monsieur RIBETTE Christophe SCREG Est Agence Bourgogne Franche Comté 9, rue des Serruriers 21800 CHEVIGNY SAINT SAUVEUR

Monsieur RIBETTE Christophe SCREG Est Agence Bourgogne Franche Comté 9, rue des Serruriers 21800 CHEVIGNY SAINT SAUVEUR DIRECTION RÉGIONALE DE L INDUSTRIE, DE LA RECHERCHE ET DE L ENVIRONNEMENT DE BOURGOGNE www.bourgogne.drire.gouv.fr Division de Dijon Monsieur RIBETTE Christophe SCREG Est Agence Bourgogne Franche Comté

Plus en détail

Science et technique. Recommandations pratiques d hygiène pour la fabrication du saucisson sec artisanal. Guide pratique

Science et technique. Recommandations pratiques d hygiène pour la fabrication du saucisson sec artisanal. Guide pratique CHRISTIEANS.qxd 19/01/2007 15:24 Page 181 La nouvelle législation communautaire fixant les règles d hygiène, avec l entrée en vigueur d un vaste plan révisé de la législation sur les aliments et l alimentation

Plus en détail

Instruction complémentaire 81-104 Fonds marché à terme

Instruction complémentaire 81-104 Fonds marché à terme Instruction complémentaire 81-104 Fonds marché à terme PARTIE 1 OBJET ET CONTEXTE 1.1 Objet 1.2 Champ d application de la norme 1.3 Contexte d élaboration de la norme 1.4 Principes de réglementation des

Plus en détail

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Ce document vous est offert par la Banque Carrefour de la sécurité sociale. Il peut être diffusé librement, à condition de mentionner la source et l URL Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Chaussée

Plus en détail

Loi sur les chiens 1 916.31. 27 mars 2012

Loi sur les chiens 1 916.31. 27 mars 2012 1 916.1 7 mars 01 Loi sur les chiens Le Grand Conseil du canton de Berne, vu l article 4, alinéa 1 de la loi fédérale du 16 décembre 005 sur la protection des animaux (LPA) 1) et l article 59, alinéa 1

Plus en détail

Règlements du plan conjoint des producteurs de chèvres du Québec

Règlements du plan conjoint des producteurs de chèvres du Québec Règlements du plan conjoint des producteurs de chèvres du Québec Table des matières Page A) Plan conjoint des producteurs de chèvres du Québec 2 B) Règlement sur le fichier et sur les renseignements des

Plus en détail

CERTIFICAT INDIVIDUEL POUR LA VENTE ET L UTILISATION DE PRODUITS BIOCIDES A USAGE PROFESSIONNEL : INFORMATION

CERTIFICAT INDIVIDUEL POUR LA VENTE ET L UTILISATION DE PRODUITS BIOCIDES A USAGE PROFESSIONNEL : INFORMATION N 2014/A/N 29 Département Agrofourniture Paris, le 6 octobre 2014... INFOS FLASH... INFOS FLASH... INFOS FLASH... INFOS FLASH... INFOS FLASH... CERTIFICAT INDIVIDUEL POUR LA VENTE ET L UTILISATION DE PRODUITS

Plus en détail

QUESTIONS / RÉPONSES

QUESTIONS / RÉPONSES Les autotests de dépistage de l infection par le VIH QUESTIONS / RÉPONSES A SAVOIR L autotest ne remplace pas les autres modalités de dépistage du VIH, il les complète. Personne ne doit être contraint

Plus en détail

PREFET DU BAS-RHIN. Le Préfet de la Région Alsace, Préfet du Bas-Rhin,

PREFET DU BAS-RHIN. Le Préfet de la Région Alsace, Préfet du Bas-Rhin, 1 Direction départementale des Territoires du Bas-Rhin PREFET DU BAS-RHIN Service Environnement et Gestion des Espaces 14, rue du Maréchal Juin BP 61003 67070 STRASBOURG CEDEX ARRETE PREFECTORAL portant

Plus en détail

Comité Lait de chèvre

Comité Lait de chèvre Comité Lait de chèvre Point de conjoncture 2 octobre 2014 FranceAgriMer - Montreuil France Vers une stabilisation de la collecte de lait de chèvre pour 2014? million de litres Collecte cumul fin août :

Plus en détail

III. LE RISQUE SANITAIRE

III. LE RISQUE SANITAIRE III. LE RISQUE SANITAIRE Le risque sanitaire renvoie à la question de la prolifération de virus et de maladies au sein de cheptels d animaux. L ESB (Encéphalopatie spongiforme bovine), la fièvre aphteuse,

Plus en détail

Actualités de la législation relative aux chiens dangereux

Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Jean-Michel MICHAUX Thibaut LANCHAIS Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Modification de la législation relative aux chiens

Plus en détail

Transport des animaux vivants. 1. Base Légale. 2. Schéma. Vade-mecum: Direction Santé des Animaux et Sécurité des Produits Animaux 1

Transport des animaux vivants. 1. Base Légale. 2. Schéma. Vade-mecum: Direction Santé des Animaux et Sécurité des Produits Animaux 1 Transport vivants 1. Base Légale. Schéma Vade-mecum: Direction Santé des Animaux et Sécurité des Produits Animaux 1 Transport vivants 1. Base Légale Règlement CE/1/005 du Conseil du décembre 004 relatif

Plus en détail

Les règles applicables à la publicité sur les médicaments et les produits de santé naturels

Les règles applicables à la publicité sur les médicaments et les produits de santé naturels Les règles applicables à la publicité sur les médicaments et les produits de santé naturels Lucie Dufour, associé Fasken, Martineau DuMoulin, S.E.N.C.R.L., s.r.l. ldufour@fasken.com 514 397 4321 1 er novembre

Plus en détail

CROPSAV POITOU-CHARENTES. Section spécialisée domaine vétérinaire Tuberculose bovine

CROPSAV POITOU-CHARENTES. Section spécialisée domaine vétérinaire Tuberculose bovine CROPSAV POITOU-CHARENTES Section spécialisée domaine vétérinaire Tuberculose bovine Plan de la présentation La situation sanitaire Les mesures de surveillance de la tuberculose mises en place en Poitou-Charentes

Plus en détail

Les cantons, vu les art. 15, 16 et 34 de la loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels du 8 juin 1923 1, arrêtent:

Les cantons, vu les art. 15, 16 et 34 de la loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels du 8 juin 1923 1, arrêtent: Convention intercantonale sur la surveillance, l autorisation et la répartition du bénéfice de loteries et paris exploités sur le plan intercantonal ou sur l ensemble de la Suisse adoptée par la Conférence

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 711 SÉNAT SECONDE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2009-2010 Enregistré à la Présidence du Sénat le 15 septembre 2010 PROPOSITION DE LOI visant à limiter la production de viande provenant d animaux abattus

Plus en détail

Objet : Mise en œuvre du compte épargne temps au ministère de l agriculture, de l alimentation, de la pêche et des affaires rurales

Objet : Mise en œuvre du compte épargne temps au ministère de l agriculture, de l alimentation, de la pêche et des affaires rurales MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction générale de l administration Sous-direction du développement professionnel et des relations sociales Bureau

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MDS-2013-182

Décision du Défenseur des droits n MDS-2013-182 Paris, le 24 septembre 2013 Décision du Défenseur des droits n MDS-2013-182 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative aux conditions dans lesquelles un véhicule a été confisqué par des fonctionnaires

Plus en détail

RÉFORME DE LA CATÉGORIE B 7 ème PARTIE. CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX Date d effet : 1 er août 2012

RÉFORME DE LA CATÉGORIE B 7 ème PARTIE. CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX Date d effet : 1 er août 2012 RÉFORME DE LA CATÉGORIE B 7 ème PARTIE CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX Date d effet : 1 er août 2012 La réforme de la catégorie B de la fonction publique territoriale a initié un nouvel espace

Plus en détail