ww IMPORTATION DE VÉHICULES COUP DE FREIN AUX QUATRE ROUES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ww IMPORTATION DE VÉHICULES COUP DE FREIN AUX QUATRE ROUES"

Transcription

1 Horizons.PAGE Q U O T I D I E N N A T I O N A L MARDI 25 AOÛT DHOU EL QÎDA N PRIX 10 DA CHAMPIONNAT D AFRIQUE DE BOXE LES VERTS PRIVÉS DU TITRE l Quatre médailles d or pour nos pugilistes ww IMPORTATION DE VÉHICULES COUP DE FREIN AUX QUATRE ROUES L a facture des importations des véhicules a poursuivi sa baisse durant les 7 premiers mois de 2015, dans un marché où les concessionnaires sont soumis à un nouveau cahier des charges tandis qu'un grand nombre de clients potentiels préfère orienter son épargne vers l'habitat. Le nombre de véhicules importés par les 51 concessionnaires passe de contre à la même période de 2014, soit une baisse de 20,32% en termes de quantité..page 23.PAGE 8.PAGE 4 QUALITÉ DE SERVICE DU TÉLÉPHONE, DE L INTERNET ET DE LA POSTE M me FERAOUN VEUT n LUTTE CONTRE LE TERRORISME LES USA SALUENT LE RÔLE CONSTRUCTIF DE L ALGÉRIE ww TOURISME À SKIKDA 24 DERRIÈRE LA FUMÉE DES USINES, L ÉCLAT! De notre envoyée spéciale : Farida Belkhiri l Téléphonie mobile 4G : le cahier des charges transmis à l'arpt a ministre de la Poste et des Technologies de l information et de la Lcommunication a rendu visite, hier, à trois entreprises sous sa tutelle. Il s agit de l opérateur de téléphonie mobile, Mobilis, d Algérie Poste et d Algérie Télécom. M me Feraoun, qui a discuté avec les responsables sur la situation de leurs entreprises respectives et les contraintes rencontrées dans la poursuite des projets, a appelé à l amélioration des prestations offertes à la clientèle dans le domaine d internet notamment. «Le citoyen a besoin d engagements et non de promesses.» Elle a donné des instructions pour qu au niveau de chaque direction de wilaya des télécoms, «on installe d ici à septembre une cellule d écoute pour suivre les réclamations des citoyens et y répondre aussitôt». Concernant le dossier de la 4G RÉGIONS FRONTALIÈRES mobile, M me Feraoun a précisé que le cahier des charges qui «a été élaboré de concert avec les trois opérateurs ainsi que les équipementiers» a été soumis pour approbation à l Autorité de régulation de la poste et des télécommunications..lire EN PAGE 3 PLUS DE 100 CONTREBANDIERS ARRÊTÉS.PAGE 8 Ph : Slimene SA.

2 2 Au fil du jour HORIZONS Mardi 25 Août 2015 Top info NOUVELLES AVANCÉES VERS UN VACCIN UNIVERSEL CONTRE LA GRIPPE e virus de la grippe change chaque année et le vaccin doit donc s'adapter, mais deux études importantes publiées, hier, L pourraient accélérer le développement d'un vaccin antigrippal universel. Véritable «Graal» de la recherche sur la grippe, la mise au point d'un vaccin unique protégeant contre toutes les souches de virus grippaux fait l'objet de recherche depuis plusieurs années, sans qu'aucun vaccin n'ait à ce jour été testé sur l'homme. Deux études distinctes rapportent avoir démontré «la preuve de concept» de vaccins universels sur des souris, des furets et des singes, un résultat accueilli très favorablement par plusieurs experts qui soulignent, toutefois, qu'une arrivée dans les pharmacies du nouveau vaccin n'est pas pour demain. Les deux équipes de chercheurs ont concentré leurs recherches sur l'élément du virus qui est la principale cible des anticorps : l'hémagglutinine, qui présente à la surface du virus de la grippe, permet sa fixation sur les cellules de l'organisme. ww EN DE FOOTBALL L entraîneur de l équipe nationale, Christian Gourcuff, animera, mercredi, une conférence de presse au complexe olympique du 5- Juillet. ww APC D ALGER-CENTRE La commune d Alger-Centre organise, aujourd hui, au centre culturel Larbi-Ben-M hidi, une conférence historique en collaboration avec l association Machaâl Echahid. ww MUSÉE DANS LA RUE Le Musée public national du Bardo organise, du 25 au 29 août, à l esplanade de la Grande-Poste (Alger), la 3 e édition de la manifestation Musée dans la rue. ww FCNAFA La 14 e édition du Festival culturel national annuel du film amazigh se tiendra du 24 au 29 septembre dans la wilaya de Tizi Ouzou. ww FESTIVAL DE LA MUSIQUE DIWAN La 8 e édition du Festival culturel international de la musique diwan se tient du 22 au 27 août, au théâtre de verdure Saïd- Mekbel. Ministère du Travail La caravane d information sur les activités du secteur du travail, de l emploi et de la sécurité sociale sera aujourd hui à El-Kala. Ministère de la Culture Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, procédera aujourd hui, à la Grande-Poste (Alger), au lancement officiel de la manifestation Musée dans la rue. Télex... ww FOIRE DES MIELS DE TIGZIRT L Association des apiculteurs professionnels du massif du Djurdjura organise du 19 au 25 août, la foire des miels, dans la ville de Tigzirt (Tizi Ouzou). ww MOUVEMENT EL ISLAH Le Mouvement El Islah organisera demain à l hôtel Bouzid de Corso, à Boumerdès, la cérémonie d ouverture de son université d été. ww OSA Dans le cadre de la manifestation «Constantine, capitale de la culture arabe», l Orchestre symphonique algérien présentera «la symphonie du vertige», le 27 août, à Constantine, dirigé par le maestro Amine Kouider, avec la participation de la soprano Tamara Kalinkina. Algérie Télécom Afrinic et Algérie Télécom organisent, du 24 au 27 août, au profit des opérateurs, fournisseurs de services et universitaires activant dans le domaine des TIC, une formation sur la migration de l IPV4 vers l IPV6. Ministère de l Aménagement du territoire Le ministre de l Aménagement du territoire, du Tourisme et de l Artisanat, Amar Ghoul, effectuera demain une visite de travail et d inspection dans la wilaya d Alger. ONM L Organisation nationale des moudjahidine, en collaboration avec l association Machaâl Echahid, organise aujourd hui, au centre culturel Larbi-Ben- M hidi, une conférence-débat animée par Daho Djerbal autour du livre «L Organisation spéciale de la Fédération de France du FLN». Le Chiffre Plus de enfants privés de rentrée à Gaza à cause d'une grève lus de enfants palestiniens ont été privés, Phier, de rentrée scolaire à Gaza par une grève massive des enseignants. L'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) qui emploie une grande partie des professeurs et personnels d'éducation dans la bande de Gaza et dépend du financement de donateurs étrangers fait face à un manque chronique de ressources. Cette année, la crise a atteint des proportions inégalées et l'unrwa a menacé de repousser la rentrée faute de dons suffisants et de mettre une partie de son personnel au chômage technique pendant un an. Cette décision a finalement été gelée. Mais les employés de l'unrwa réclament son annulation pure et simple. Le syndicat du personnel de l'agence a appelé au débrayage. Des milliers de professeurs, assistants ou administratifs ont manifesté devant le siège de l'unrwa sous des pancartes «Ne touchez pas aux droits des réfugiés, qu'ils soient étudiants ou salariés». Commune d Alger-Centre L Office de promotion culturelle et artistique, en collaboration avec la Direction de la jeunesse, des sports et des loisirs, organise du 26 au 29 août, les soirées sans voitures avec animation et divertissement pour enfants, à la place Audin et à l esplanade de la Grande- Poste. SIPA-2015 La 6 e édition du Salon international de la pêche et de l aquaculture se tiendra du 1 er au 4 octobre à Oran. ANSEJ La caravane nationale d information sur la micro-entreprise dans le domaine des technologies, organisée par l Ansej, sera, le 27 août, à l esplanade de la Grande-Poste. Association des uléma musulmans algériens L Association des uléma musulmans algériens, en collaboration avec l ambassade de l Etat de Palestine en Algérie, organisera demain, au siège de l ambassade, une rencontre à l occasion du 46 e anniversaire de l incendie de la mosquée d Al-Aqsa. Horizons Quotidien d information édité par la SPA "HORIZONS" au capital social de ,00 DA PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL : Larbi TIMIZAR DIRECTEUR DE LA RÉDACTION : Liesse DJERAOUD HORIZONS SUR INTERNET : REDACTION ADMINISTRATION 20, rue de la Liberté - Alger Tél. : / / Téléfax : / BUREAU DE TIZI OUZOU : Cité GENISIDER 600 Logts Bt 7 n 12 Nouvelle ville Tél. : PUBLICITE : S'adresser à HORIZONS 20, rue de la Liberté Alger Tél : ou à : l Agence Nationale d Edition et de Publicité ANEP ALGER : avenue Pasteur Tél / Fax : IMPRESSION : Centre : S.I.A. Est : S.I.E. Ouest : S.I.O. Sud : S.I.A. Unité Ouargla Fax : Unité de Bechar Tèl : Fax : DIFFUSION - HORIZONS Tél : MPS : Oran : SODIPRESSE Est : Constantine : Sarl «T.D.S» Diffusion «Sud» - Tél : Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l objet d une réclamation.

3 ALGÉRIEACTUALITÉS 3 ALGÉRIE POSTE Projet de consultation par SMS de toute transaction sur le compte CCP «e dossier de la transformation de la Poste en banque est de Lnouveau à l étude», a déclaré la ministre de la Poste et des Technologies de l information et de la communication, Houda Feraoun, lors de sa visite, hier, au siège de l entreprise. Il s agit, souligne-t-elle, de tirer profit des expériences étrangères et «d éviter les erreurs» que ces pays avaient commises par le passé. Par ailleurs, la ministre a demandé aux responsables d Algérie Poste d améliorer et de généraliser les moyens de paiement pour «régler du coup les problèmes de liquidités». Algérie Télécom, qui va augmenter le nombre de ses bureaux de poste, de ses distributeurs automatiques (GAB), de ses cartes de paiement, va accélérer dans son programme d investissement stratégique l usage intensif des TIC, comme la possibilité de régler directement les factures d eau et d électricité. Elle prévoit aussi la possibilité pour ses clients de consulter leurs comptes CNEP et CCP et d avoir directement par SMS le suivi de toute opération, telle que le retrait et le solde. n K. D. L MOBILIS Réfléchir au dossier de la portabilité du numéro et de l itinérance a ministre a appelé les opérateurs de téléphonie mobile, lors de sa visite à Mobilis, à plancher sur le dossier de la portabilité du numéro (possibilité pour un abonné de conserver son numéro de téléphone en cas de changement d'opérateur) et à l itinérance (roaming) à l horizon Cette étude devra d abord montrer la faisabilité technique de l opération pour être suivie d un texte juridique. La ministre a reconnu que ce n est pas du tout facile. «Il faut l avis des intéressés», c'està-dire les opérateurs. Les responsables de l opérateur public ont déclaré à la ministre que le chiffre d affaires de Mobilis a connu une croissance importante, ce qui «prouve que le marché est porteur». La ministre s est intéressée au mode de recrutement et à l évolution des carrières qui «devraient s opérer dans la transparence», dit-elle. Les responsables de Mobilis ont souligné que l entreprise fait appel au «canal officiel qui est l Anem dans tout recrutement», mais pour certaines compétences rares, ils ont recours à des cabinets d experts spécialisés. Saâd Dama, DG de Mobilis, qui a fait part du projet d étendre la 3G prochainement aux 13 wilayas restantes, a expliqué que l entreprise est prête pour la 4G. «Les équipements ont été acquis lors du lancement de la 3G dans cette perspective. Ils sont aux normes multistandards», a-t-il signalé. n K. D. Le groupe Mobilis double son chiffre d'affaires en quatre ans e chiffre d'affaires du groupe LMobilis a presque doublé en l'espace de 4 ans, passant de 47,9 milliards DA en 2010, à plus de 86 milliards DA en 2014, a précisé, hier, à Alger, le PDG de cet opérateur public de téléphonie mobile, Saâd Damma. Ce dernier s'exprimait en marge d'une visite de travail et d'inspection de la ministre de la Poste et des TIC, Houda Imane Feraoun, à certaines entreprises relevant de son secteur dans la wilaya d'alger. «Au premier semestre 2015, le chiffre d'affaires du groupe avoisine les 49 milliards DA», a-t-il précisé. Pour ce qui est du nombre d'abonnés, le PDG de Mobilis a relevé que le nombre était de 9,5 millions d abonnés en 2010 avant de passer à plus de 15 millions en S'agissant des points de vente du groupe, leur nombre a évolué pour atteindre à fin 2014, a-t-il ajouté. L'opérateur public compte actuellement emplois directs et indirects, selon la même source. e rythme d'inflation Lannuel s'est stabilisé à 5% en juillet dernier, soit au même rythme qu'en juin (contre 4,8% en mai et 4,5% en avril), a appris, hier, l'aps auprès de l'office national des statistiques (ONS). Ce rythme d'inflation annuel ainsi enregistré indique l'évolution de l'inflation sur la période allant entre août 2014 et juillet 2015 par rapport à celle allant d'août 2013 jusqu'à juillet La croissance des prix à la consommation s'est élevée, quant à elle, à 3,7% en juillet 2015 par rapport au même mois de l'année 2014, précise l'ons. En outre, l'indice des prix à la consommation, qui sert à calculer l'évolution du rythme Photo : Horizons IMAN HOUDA FERAOUN À MOBILIS, ALGÉRIE TÉLÉCOM ET ALGÉRIE POSTE «Le citoyen a besoin d engagements et non de promesses» M ME FERAOUN A DONNÉ DES INSTRUCTIONS POUR QU AU NIVEAU DE CHAQUE DIRECTION DE WILAYA DES TÉLÉCOMS, «on installe d ici à septembre une cellule d écoute pour suivre les réclamations des citoyens et y répondre aussitôt». La ministre de la Poste et des Technologies de l information et de la Communication a rendu visite, hier, à trois entreprises sous sa tutelle. Il s agit de l opérateur de téléphonie mobile, Mobilis, d Algérie Poste et d Algérie Télécom. M me Feraoun, qui a discuté avec les responsables sur la situation de leurs entreprises respectives, les contraintes rencontrées dans la poursuite des projets, a appelé à l amélioration des prestations offertes à la clientèle dans le domaine d internet notamment. «Le citoyen a besoin d engagements et non de promesses. Sur deux millions d abonnés d Algérie Télécom, ne sont pas satisfaits, un nombre important», a-t-elle souligné. La ministre a cité le cas des villes comme Bachdjerah, à Alger, mais aussi Tizi Ouzou où elle est entrée en direct (par visioconférence) avec les responsables locaux. Elle a donné des instructions pour qu au niveau de chaque direction de wilaya des télécoms, «on installe d ici à septembre une cellule d écoute pour suivre les réclamations des citoyens et y répondre aussitôt». Elle a, par ailleurs, reconnu qu un «souffle nouveau» a été apporté dans ces entreprises avec le nouveau directeur général d Algérie Poste, un directeur général par intérim à Algérie Télécom et de nouvelles compétences dans certaines directions. Ces entreprises sont néanmoins, dit-elle, «commerciales et astreintes à la rentabilité». La ministre a, cependant, réfuté toute idée d arrêt de certains projets puisque «leur dotation financière étant déjà dégagée bien avant la crise». Mais elle n exclut pas la possibilité de «revoir certains projets qui peinent à démarrer et qui pourraient faire l objet d une réévaluation ou de voir leurs enveloppes affectées à d autres plus urgents». Pour la ministre, c est juste «une bonne gestion de la ressource publique». Concernant le dossier de la 4G mobile, M me Feraoun a précisé que le cahier des charges qui «a été élaboré de concert avec les trois opérateurs ainsi que les équipementiers» a été soumis pour approbation à l Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT). «Il devrait être finalisé d ici à la fin de l année en cours», ajoute-t-elle. Le DG par intérim d Algérie Télécom, Akli Brikh, a brossé un tableau de la situation de l entreprise, ses projets, ses contraintes, sa situation financière. Parmi les projets Photo : Slimène S. A. lancés en 2015, la VOD (Video on Demand), la Smart Home, ainsi que la voix sur la 4GLTE qui n était destinée à son lancement qu à internet. LES TRAVAUX DE MODERNISATION ACHEVÉS EN 2016 Algérie Télécom a engagé également un plan de modernisation de son réseau qui est vétuste en optant pour la nouvelle technologie de MSAN qui permet d atteindre un meilleur débit. Les travaux, qui connaissent un faible taux d avancement, de l ordre de 19%, devront être achevés en 2016», a-t-on expliqué à la ministre. La 4G LTE (téléphonie fixe) peine, pour sa part, à s installer dans les foyers malgré la demande, à cause de la saturation du réseau. Ce n est pas «un problème de disponibilité des modems», a signalé le directeur général adjoint, Mohamed Habib. «Algérie Télécom a en stock modems et un nouvel arrivage de autres est attendu à partir de septembre», a-til fait savoir, soulignant qu Algérie Télécom ne peut se hasarder à «donner des modems au détriment de la qualité. Mais des solutions d extension sont prévues pour y remédier», a-t-il poursuivi. L entreprise avait dans son programme pour 2015 de nouveaux abonnés (un million) grâce surtout à la 4G mais, là encore, elle fait face, selon ses responsables, à un ensemble de contraintes, parmi lesquelles l absence de «sous-traitants capables de répondre à son plan de charge», d agressions répétées sur son réseau, du problème de recouvrement des créances, dont la plupart sont «détenues par Algérie Poste, INFLATION Le rythme annuel stabilisé à 5% en juillet annuel de l'inflation, a enregistré une légère baisse de 0,1% par rapport au mois précédent. Par ailleurs, l'indice brut des prix à la consommation de la ville d'alger a affiché une croissance négative de 0,7% par rapport au mois précédent, a précisé l'office, rappelant que le mois de juillet 2014 a été marqué par «une hausse modérée» de 0,1%. «Cette évolution négative, qui intervient après deux hausses consécutives de 0,4% et 0,5% traduit les variations des prix selon les catégories de produits», note la même source. Ainsi, les biens l Le cahier des charges pour la 4G mobile soumis à l approbation de l ARPT Mobilis et le ministère». Concernant la formation, enfin, Algérie Télécom a décidé de lancer, avec le concours du ministère de la Formation professionnelle, un institut, basé à Bousmail, qui se chargera de former exclusivement aux métiers des télécommunications, à partir de septembre. «Il sera financé sur fonds propres de l entreprise», assure Mohamed Habib. n K. Daghefli Atelier de formation pour le passage à IPv6 Algérie Télécom (AT) organise une session de formation au profit des cadres de l'entreprise et des opérateurs du secteur privé pour le passage à l'ipv6 (Internet protocole version 6). Cet atelier de 4 jours organisé avec le concours de l ONG Afrinic, vise à garantir la migration, prévue à l'échelle planétaire, vers l'ipv4 dans les meilleures conditions, a affirmé le directeur général adjoint du pôle commercial d'at, Mohamed Habib, soulignant que l'ipv4 qui dessert 4 milliards d'adresses IP depuis son déploiement en 2011 était saturé. L'IPv6 dispose d'un espace d'adressage plus important et permet une meilleure flexibilité dans l'attribution des adresses, a-t-il soutenu, ajoutant que le nouveau protocole entrera en vigueur dans les mois prochains. alimentaires ont observé une baisse de 2,5% induite particulièrement par la chute des prix des produits agricoles frais (-5,5%). En dehors des légumes, qui inscrivent une croissance de 1,7%, le reste des produits affiche des baisses, notamment la viande de poulet (-7,8%) et les fruits (-27,5%). D'autre part, les prix des produits alimentaires industriels se caractérisent par une croissance de 0,5% avec des relèvements pour les pains et céréales (+1,3%) et les huiles et graisses (+0,1%). Parallèlement, les prix des produits manufacturés ont connu une croissance de 0,4%, tandis que les services ont évolué de 2,2%.

4 4 ALGÉRIE JIJEL Portes ouvertes sur la qualité des produits alimentaires es journées portes ouvertes sur la Dqualité des produits alimentaires ont été lancées, depuis hier, à Jijel, par la direction de wilaya du commerce, a-t-on constaté. Cette manifestation, qui a impliqué l association de protection du consommateur, se poursuivra jusqu au 31 août prochain, ont indiqué les responsables de la direction locale du commerce. La caravane, qui a entamé sa campagne à la maison des jeunes du chef-lieu de wilaya, se rendra dans les chefs-lieux des communes d El Aouana, Ziama Mansouriah, Sidi Abdelaziz, Taher et El Kennar. Outre la sensibilisation des citoyens sur la conduite à tenir en matière de consommation des produits alimentaires, il sera également procédé à la remise de prospectus et de dépliants en relation avec le thème. ACCIDENTS DE LA ROUTE 7 morts et 15 blessés en 24 heures S ept personnes ont trouvé la mort et quinze autres ont été blessées dans huit accidents enregistrés durant les dernières 24 heures au niveau national, selon un bilan établi, hier, par la Protection civile. Selon le même bilan, les services de la Protection civile ont enregistré six cas de noyade, dont deux en mer (à Skikda et Tipasa), tandis que les quatre autres cas ont été enregistrés à Tamanrasset (dans une mare), et Ghardaïa (trois morts dans un oued). Par ailleurs, les éléments de la Protection civile sont intervenues pour l extinction de trois incendies à Alger, Tipasa et Mostaganem, ajoute la même source. n APS OUARGLA A u moins 574 artisans ont été immatriculés, durant le premier semestre de l'année en cours, au niveau de la chambre de l artisanat et des métiers (CAM) d Ouargla, a-t-on appris, hier, auprès de cette structure. Parmi ces nouveaux adhérents, 265 artisans activent dans l artisanat d art, 245 autres dans les services, en plus de 60 artisans dans la production de matière. Quelque 70% de ces artisans exercent dans la broderie traditionnelle, répandue dans la région de Touggourt, suivie par les activités de confection de l habit traditionnel, de vannerie et d art du sablage, a-t-on précisé. Sur la même période, 332 artisans, versés dans l artisanat d art et les services, ont été radiés, selon la même source, qui signale que la CAM a enregistré une large adhésion d artisans, sachant que depuis 1998 (date de sa création), les nouvelles immatriculations n excédaient pas les 450 par an. Cet engouement des artisans a également été favorisé par les mesures incitatives prises en leur faveur, dont les facilitations accordées pour le montage des projets, l accompagnement et le soutien technique par le biais du fonds national pour la promotion des activités d artisanat, a permis de recevoir nouveaux dossiers en 2013, contre l année 2014, pour atteindre un total ACTUALITÉS IMPORTATIONS DES VÉHICULES Les nouvelles obligations des concessionnaires plombent le marché LA FACTURE DES IMPORTATIONS DES VÉHICULES A POURSUIVI SA BAISSE DURANT LES 7 PREMIERS MOIS DE 2015, dans un marché où les concessionnaires sont soumis à un nouveau cahier des charges tandis qu'un grand nombre de clients potentiels préfère orienter son épargne vers l'habitat. De janvier à fin juillet derniers, la facture des importations des véhicules a reculé de 27,02% pour s'établir à 2,388 milliards de dollars (mds usd) contre 3,272 mds usd sur la même période de 2014, a appris, hier, l'aps auprès des Douanes. Cette tendance baissière est également perceptible dans le nombre des véhicules importés par les 51 concessionnaires activant actuellement sur le marché algérien : véhicules importés contre sur la même période de comparaison de 2014, soit une baisse de 20,32% en termes de quantité, précisent les données du Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes (Cnis). Durant les sept premiers mois de l'année en cours, les marques européennes, notamment françaises et allemandes, occupent la tête de liste des importations des véhicules, suivies des marques japonaises et sud-coréennes. Il est constaté que les baisses des importations sont enregistrées chez la plupart des gros concessionnaires, alors que des petites hausses sont observées chez les petits. Ainsi, un concessionnaire de marques allemandes a baissé ses importations de plus de 48% à 260 millions de dollars ( véhicules importés), contre des importations de 500 millions de dollars (32.901) durant les 7 premiers mois de Aussi, un autre concessionnaire d'une marque française, qui est le plus gros importateur Plus de 570 nouveaux artisans immatriculés à la CAM de immatriculés à la CAM à la fin de l année Ces mesures ont permis à près de 70% des artisans de la région de bénéficier d aides et du soutien de l Etat, par le canal des dispositifs d aide à l emploi, dont l agence de gestion du microcrédit, l Agence de soutien à l emploi des jeunes et la Caisse nationale d assurance chômage, selon la même source. En outre, 75 artisans immatriculés, entre 2013 et 2014, à la CAM, se sont vus accorder, dans le cadre du fonds national de promotion des activités de l artisanat, des équipements et outils susceptibles de contribuer à l amélioration qualitative des produits artisanaux et des conditions de travail des artisans, en plus de générer des emplois. Une opération est en cours pour réunir les dossiers des artisans éligibles, remplissant les critères requis et souhaitant bénéficier des aides et soutien de l Etat. La wilaya d Ouargla dispose d une maison de l artisanat ayant bénéficié d opérations de restauration et d aménagement lui permettant de développer plusieurs segments de l artisanat traditionnel, tels que la tapisserie, la broderie traditionnelle, la vannerie et l art du sablage, en plus de favoriser et de promouvoir la commercialisation de ces produits. n APS en Algérie, a baissé ses importations à hauteur de 42,6% à 374,79 millions de dollars ( véhicules), contre des importations de 653 millions de dollars (61.746) durant les 7 premiers mois de Après le record enregistré en 2012 durant laquelle la facture des importations des véhicules avait augmenté de 45,25% à 7,6 mds usd, une baisse des importations a été constatée dès 2013 à 7,33 mds usd. En 2014, la facture des importations des véhicules a poursuivi son recul en s'établissant à 6,34 mds usd (-13,56%). LES PRINCIPAUX FACTEURS À L'ORIGINE DE LA BAISSE Contacté par l'aps pour connaître les facteurs de cette baisse des importations des véhicules, le président de l'association des concessionnaires automobiles algériens (AC2A), Sofiane Hasnaoui, les résume à quatre principales raisons. En premier lieu, souligne Hasnaoui, «il y a le changement de direction de l'épargne des Algériens vers d'autres requêtes d'achats notamment pour l'immobilier surtout que les échéances de livraisons des logements de type location-vente (AADL) et autres s'approchent». Il y a aussi, poursuit-il, le recadrage du marché algérien de véhicules lequel «avait grossi de manière assez artificielle, ces dernières années, en raison de la méconnaissance de la taille réelle du marché par les concessionnaires». L'offre avait, ainsi, été plus importante que la demande, selon le président d'ac2a qui estime que certains concessionnaires anticipaient même une croissance de la demande sans prendre en considération l'ensemble des données du marché et se sont retrouvés, par conséquent, «incapables de faire écouler leurs stocks». Une étude du ministère du Commerce avait, d'ailleurs, averti que le pays s'est transformé en «un vaste espace de stockage» de voitures. Près de 2 millions de véhicules ont été importés par les concessionnaires entre 2010 et 2014, rappelle-t-on. Pour mettre fin au dysfonctionnement du marché des importations des véhicules, la loi de finances pour 2014 avait introduit plusieurs mesures portant notamment sur la limitation de l'importation des véhicules aux concessionnaires automobiles, l'interdiction à ces derniers d'importer pour le compte d'autres concessionnaires en dehors de leurs réseaux de distribution et l'obligation d'installer une activité industrielle ou de services dans un délai de trois ans. L'entrée en vigueur des nouveaux cahiers des charges a, en outre, participé à la réduction du nombre des véhicules achetés de l'étranger, selon Hasnaoui. «Les délais d'adaptation des concessionnaires à cette nouvelle réglementation doivent se compter en plusieurs mois», ajoute-t-il. Afin de rationaliser l'importation et d'assainir le marché des véhicules, un nouveau cahier des charges a été élaboré par le ministère de l'industrie, imposant de nouvelles normes de sécurité pour les véhicules importés. A cet effet, un arrêté ministériel, daté du 12 mai dernier, a modifié les dispositions relatives aux cahiers des charges sur les conditions d'exercice des activités de concessionnaires de véhicules neufs. «Nos importations ont été bloquées dans les ports dès le mois de mai», note Hasnaoui, soulignant que ce blocage est l'autre facteur qui a participé à la réduction des importations ultérieures des véhicules. n APS Photo : Horizons AUTOROUTE EST-OUEST Réouverture du tronçon El Adjiba- Bouira L e tronçon autoroutier reliant El Adjiba à Bouira a été rouvert à la circulation routière hier, a-t-on appris d'un responsable à l'agence nationale des autoroutes (ANA). Le tronçon, à double sens, long de 26 km, a été rouvert à la circulation, a indiqué, à l'aps, Salaheddine Metiche, également chef du projet de la remise à niveau de cette partie de l autoroute Est-Ouest. Il ne reste, a-t-il signalé, que des travaux de nettoyage et d'installation de quelques glissières en béton qui ne gênent nullement la circulation automobile. Le tronçon autoroutier, qui a nécessité une enveloppe financière de plus de un milliard de dinars, a connu quelques retards dus notamment aux travaux de réhabilitation, sans toutefois qu'il ne soit fermé à la circulation automobile, ce qui a beaucoup gêné la cadence des travaux entamé en mars dernier, a indiqué le même responsable. «Les travaux ont été réalisés dans les normes et un réseau de fibre optique a aussi été mis en place le long du tronçon pour permettre une bonne exploitation de l autoroute avec l installation des stations de péage», a-t-il assuré. La réception de ce tronçon «devrait mettre fin au calvaire des automobilistes ayant longtemps souffert d énormes embouteillages dus aux voies rétrécies et aux travaux de remise à niveau», a-t-il estimé. A propos du second tronçon reliant Lakhdaria à Bouira, sur un linéaire de 33 km, Metiche a indiqué que le taux d'avancement des travaux pour la partie Lakhdaria- Djebahia a dépassé les 70%. «Il reste deux petites sections à réaliser pour pouvoir remettre en service cette partie d ici au mois d octobre prochain», a-t-il fait savoir, précisant que la conduite des travaux, tout en laissant la voie ouverte à la circulation, entravait l avancement de l opération au rythme souhaité. Pour ce qui est de la pente de Djebahia, touchée par des glissements de terrain, le même responsable a expliqué que les entreprises de réalisation travaillaient d arrache-pied pour honorer leurs engagements. «Les études de prise en charge des glissements à Djebahia sont achevées, et nous examinons actuellement les possibilités de dévier la circulation vers Lakhdaria pour permettre aux entreprises d engager les travaux nécessaires», a-t-il expliqué. Metiche a, par ailleurs, appelé les automobilistes à «respecter les plaques de signalisation pour éviter tout danger d accident et permettre ainsi aux entreprises d accélérer la cadence des travaux».

5 ALGÉRIEACTUALITÉS 5 TROUSSEAU SCOLAIRE LE COÛT MOYEN DU TROUSSEAU SCOLAIRE se situe approximativement entre et DA pour le cycle primaire. Pour les cycles moyen et secondaire, pour qui le coût varie en fonction de la qualité, et ce, sans comptabiliser le prix des livres. Les associations s impliquent En prévision de la rentrée scolaire , plusieurs associations caritatives se préparent à faire don de trousseaux aux enfants de familles nécessiteuses. Des trousseaux composés essentiellement de blouses et de fournitures scolaires correspondant à chaque palier. Des appels ont été lancés il y a quelques jours sur les sites officiels de ces associations, notamment sur facebook, aux citoyens à participer et à alléger un tant soit peu les peines des chefs de famille à faible revenu. C est le cas de l association Ness El Khir d Alger qui vient de lancer sa campagne sous le thème «Un cartable, un sourire». Sur son compte facebook, «Khaled la couleur», membre de l association, a annoncé que 200 trousseaux seront destinés aux enfants issus des zones éloignées de Médéa et M sila. ABDERRAZAK MOKRI, PRÉSIDENT DU MSP «L entente nationale pour faire face à la crise» H Photo: Slimène S.A. ier, lors de l ouverture de l Université d été de son parti, le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrazak Mokri, s est longuement attardé sur la question de la chute des prix du pétrole et son impact sur l économie nationale. Qualifiant la situation sur le plan économique de délicate, il a estimé que le danger cette fois-ci n est pas lié uniquement à la chute des prix du pétrole comme c était le cas dans les années 80. Selon lui, les problèmes sont structurels, en rapport avec le recul des réserves en hydrocarbures, la diminution de la production sans oublier la baisse des exportations et la hausse des importations. Pour Mokri, cette situation risque d appauvrir les Algériens en raison d une politique basée sur la dévaluation du dinar. Cette stratégie, le contraire de ce qui se fait ailleurs dans les moments de crise, aura pour effet d augmenter l inflation qui pourrait atteindre un taux à deux chiffres. Face à cette situation, il a estimé que le pays sera contraint d arrêter plusieurs projets, y compris ceux déjà inscrits. «Ce qui conduira sans aucun doute au recul des investissements et à la suppres- Pour permettre aux citoyens de participer à cette opération, Ness El Khir d Alger les a invités à se rapprocher de ses bureaux à Tipasa et Alger. Pour l association Kafil El Yatim de Frenda (Tiaret), l opération trousseau scolaire se poursuit. Un total de 81 trousseaux a été récolté pour assurer aux enfants une rentrée scolaire moins contraignante. Pour Hora Belkacem, présidente de l association Hora de secours et bienfaisance, il est prévu très prochainement la distribution de trousseaux scolaires en faveur des enfants issus de familles démunies des 57 communes d Alger. LA PRÉSIDENTE DU CRA : «INCULQUER AUX ENFANTS LA CULTURE DU PARTAGE» Au Croissant-Rouge algérien (CRA), on rappelle que la solidarité n est pas conjoncturelle. «Nous ne faisons pas dans le conjoncturel sion de postes de travail», a-t-il regretté. Mais le plus inquiétant, selon lui, est l éventualité de recourir à l endettement extérieur qui deviendrait ainsi inévitable. Auquel cas, cela se fera «sous l autorité du Fonds monétaire international qui n hésitera pas à dicter ses règles en remettant en cause les politiques sociales adoptées jusque-là par le gouvernement à l image du soutien aux prix, la gratuité des soins et de l enseignement». En dépit de cette situation, le président du MSP a estimé que l Algérie saura comment dépasser la crise et repartir sur des bases solides pour aller vers le développement et la prospérité. A ce sujet, il a réitéré son appel à la consécration d une entente nationale entre les différents partis politiques pour faire face aux futurs défis du pays. Il est à noter que l université d été du MSP se poursuivra aujourd hui et demain. Plusieurs personnalités politiques nationales et arabes étaient présentes lors des travaux d ouverture. Certains ont pris la parole, à l image de l ancien chef de gouvernement, Sid-Ahmed Ghozali. n A. H. mais dans le cadre de la solidarité en lançant des appels pour collecter les fournitures scolaires et assurer aux enfants une rentrée harmonieuse», affirme sa présidente, Saïda Benhabylès. «Nous sommes en contact avec les responsables de l éducation nationale pour inculquer aussi aux enfants la culture du partage», ajoute-t-elle. «Chaque enfant doit être solidaire avec son camarade pour lutter contre la mauvaise habitude de l assistanat», explique-t-elle. Selon la présidente du CRA, il est important de véhiculer la culture de la solidarité. Pour rappel, le coût moyen du trousseau scolaire se situe approximativement entre et DA pour le cycle primaire. Pour les cycles moyen et secondaire, pour qui le coût varie en fonction de la qualité, et ce, sans comptabiliser le prix des livres. n Rym Harhoura LOUISA HANOUNE, SG DU PT La consécration de la paix, tributaire du maintien de la stabilité a secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa LHanoune, a appelé le pouvoir en place à tirer les enseignements des évènements qui ont secoué plusieurs pays arabes, soulignant que «la consécration de la paix était tributaire du maintien de la stabilité dans toutes ses dimensions». «Avec un front interne fragilisé, l'algérie reste vulnérable», a souligné M me Hanoune, qui s'exprimait lors d une conférence de presse à la clôture de l'université d'été de son parti, ajoutant que «la consécration de la paix ne se limite pas à la lutte contre le terrorisme». «La concrétisation de la paix passe par la réalisation de la stabilité politique et socioéconomique», a insisté la première responsable du PT, qui a mis en garde contre les implications imprévisibles de la persistance de la situation actuelle. Après avoir admis que «le pouvoir a mené à bien la mission de rétablissement de la paix et de la sécurité et opéré des redressements positifs sur la politique économique du pays», M me Hanoune a averti contre toute «complicité avec les oligarchies». La conjoncture politique actuelle laisse entrevoir différents scénarios et le PT est prêt à y faire face, a-t-elle enchaîné, rappelant que «la sauvegarde de l'algérie et de sa souveraineté restent tributaires de la refonte de son système politique». «Le gouvernement ne doit pas persister dans sa politique d'austérité», a-t-elle insisté, expliquant que la loi de finances complémentaire pour 2015 «n'a pas à toucher aux budgets de fonctionnement et d'équipement arrêté par le texte initial». Elle a cité, à ce propos, les deux instructions adressées par le Premier ministre aux walis à l'effet d'arrêter les projets non encore lancés et aux administrations pour limiter les postes prévus pour le remplacement des personnels retraités. Evoquant l'article 87 bis, elle a indiqué qu'outre le fait que cette disposition ait été appliquée de manière différenciée, sa mise en œuvre a donné lieu à des augmentations dérisoires suscitant une colère légitime de la classe ouvrière. Mme Hanoune a dénoncé «la complaisance» de l'etat envers les oligarchies qui bénéficient d'exonérations fiscales et autres facilités alors qu'il pratique une politique d'austérité sur la majorité écrasante du peuple. La SG du PT est revenue sur le nouveau projet de loi relatif à la santé qu'elle a qualifié de «loi injuste» la comparant à celle sur les hydrocarbures révisée. Selon elle, ce texte annonce «un démantèlement total du système de santé en ciblant le principe de gratuité des soins qui reste un acquis populaire». Concernant la coopération internationale, M me Hanoune a appelé l'etat à se retirer de l'accord d'association avec l'union européenne conclu en 2003, précisant que l'algérie y a adhéré à l'époque car il constituait «une opportunité pour sortir de l'isolement imposé à notre pays durant la décennie noire». RENTRÉE SOCIALE Les syndicats du corps de la santé se rappellent à la tutelle L a rentrée sociale risque d être chaude pour le personnel de la santé, du moins celui représenté par le Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP). Les principales revendications posées depuis quelques années par ce syndicat sont toujours d actualité. Mais la menace de la grève n est pas pour autant brandie. «Les négociations avec le ministère de la Santé sont à l arrêt depuis le mois de mai de l année en cours. Après plus d une année et demie de pourparlers, nos principales doléances n ont toujours pas été satisfaites», regrette le président du SNPSP, le D r Lyès Merabet. Pourtant, selon lui, le ministre de la Santé, Abdelmalek Boudiaf, lors de la première audience accordée au syndicat en décembre 2013, s est engagé à prendre en charge les revendications des praticiens et une commission mixte au niveau central a été installée pour le suivi de dossiers. «Malheureusement, une année de négociations n a pas donné grand-chose. Les revendications importantes n ont pas été prises en charge. Aucune suite n a été donnée à nos doléances depuis le 4 mai, date de la réunion de conciliation. Pourtant, un procès-verbal a été consigné entre les deux parties pour maintenir le dialogue et mettre en place les démarches nécessaires pour faire aboutir nos demandes, mais, depuis, la situation n a pas évolué», explique le D r Merabet. Les représentants des praticiens n entendent pas baisser les bras et se disent déterminés à poursuivre leur mouvement de protestation jusqu à satisfaction de leurs doléances. En effet, les quatre conseils régionaux (Centre, Est, Ouest et Sud) du SNPSP se réuniront en septembre prochain, selon le D r Lyès Merabet, pour débattre encore de la situation. Le conseil national se réunira, quant à lui, les 16 et 17 octobre 2015 pour faire la synthèse des revendications émanant de la base. Mais pour le moment, l éventualité d une grève qui viendrait perturber la santé publique n est pas évoquée. A contrario, chez les paramédicaux les choses semblent bien se présenter. Pour le président du Syndicat algérien des paramédicaux (SAP), Rachid Ghachi, le fait de dialoguer avec la tutelle est déjà «une bonne chose» et «la promotion massive qui a touché le personnel paramédical, toutes spécialités confondues, est un pas en avant». C est un début qu il faut saluer, selon lui. «La carrière dans le paramédical commence à la catégorie 11 et s arrête à la 13. Ainsi, ceux qui sont classés à la 11 passeront à la 12 et ceux qui sont à la 12 passeront à la 13», a-t-il expliqué. Les décisions d application de cette promotion interviendront en octobre 2015 et toucheront paramédicaux. Cette «embellie» vient suite à une longue stagnation dans les carrières. «En 30 ans, les travailleurs n ont pas évolué. Avant 2008, la promotion touchait 1% du personnel mais après cette date, il n y a pas eu d évolution, d ailleurs, il n existe aucun plan de carrière», a-t-il fait savoir en espérant une révision du statut. En outre, Rachid Ghachi rappelle le blocage de la carrière des aides-soignants, «alors qu ils peuvent évoluer par des formations», dit-il. Actuellement, l aide-soignant n a pas droit à une promotion. Le représentant du syndicat plaide également pour l introduction du conseil de l ordre des paramédicaux dans la nouvelle loi sanitaire. «Ce conseil permettra, entre autres, de connaître le nombre exact des paramédicaux», souligne-t-il. n Djamila C.

6 t t 6 RÉGIONS 1 Adrar - 2 Chlef - 3 Laghouat - 4 Oum El-Bouaghi - 5 Batna - 6 Béjaïa - 7 Biskra - 8 Béchar - 9 Blida - 10 Bouira - 11 Tamanrasset - 12 Tébessa - 13 Tlemcen - 14 Tiaret - 15 Tizi-Ouzou - 16 Alger - 17 Djelfa - 18 Jijel - 19 Sétif - 20 Saïda - 21 Skikda - 22 Sidi Bel-Abbès - 23 Annaba - 24 Guelma - 25 Constantine - 26 Médéa - 27 Mostaganem - 28 M sila - 29 Mascara - 30 Ouargla - 31 Oran - 32 El-Bayadh - 33 Illizi - 34 B. B. Arréridj - 35 Boumerdès -36 El-Tarf 37 Tindouf - 38 Tissemsilt - 39 El-Oued - 40 Khenchela - 41 Souk-Ahras - 42 Tipasa - 43 Mila - 44 Aïn Defla - 45 Naâma - 46 Aïn-Témouchent- 47 Ghardaïa - 48 Relizane. NOUVEAU PÔLE URBAIN INTÉGRÉ DE RETBA (CONSTANTINE) LES PREMIERS LOCATAIRES ARRIVERONT COURANT 2016 LE NOUVEAU PÔLE URBAIN INTÉGRÉ EN CONSTRUCTION À LA LOCALITÉ RETBA, dans la commune de Didouche-Mourad, située à la sortie nord-est de Constantine, commencera à accueillir ses premiers locataires «dans le courant de l année 2016», a-t-on indiqué, hier, auprès des services de la wilaya. sur une surface de près de 500 hectares, ce nouveau pôle urbain, décidé par la wilaya de Constantine, fin 2012, verra l arrivée de ses premiers habitants d ici à 2016, avec la réception des premières tranches de logements en cours de réalisation, a-t-on affirmé à la wilaya de Constantine, signalant l impact de cette extension urbaine sur la S étendant maîtrise de la croissance démographique dans la région. Une première tranche de plus de logements de type location-vente de l Agence de l amélioration et du développement du logement sera réceptionnée au troisième trimestre de 2016, a-t-on affirmé, précisant que ce projet commence à prendre forme pour donner à la région de Retba l allure d un futur pôle urbain. Un programme de réalisation de logements publics locatifs est prévu sur le même site et sera lancé en travaux incessamment, a-t-on ajouté de même source, rappelant que plus de unités participatives aidées sont également programmées sur ce site. Le nouveau pôle urbain intégré de Retba est doté de plus de logements, tous segments confondus, en plus de toutes les structures d accompagnement nécessaires, a-t-on rappelé de même source, mettant l accent sur l importance de cette nouvelle agglomération n réseau de 7 individus spécialisé dans le Uvol des câbles en cuivre a été démantelé et une quantité de 50 quintaux de cuivre a été saisie, à Oran, a-t-on appris, hier, au cours d une conférence de presse animée au siège de la sûreté de wilaya d Oran. Après un long travail d investigation, les enquêteurs de la sûreté de wilaya et ceux de la sûreté urbaine n 20, munis d un mandat de perquisition, ont investi deux entrepôts, situés à douar Cheklaoua à haï Fellaoucène, pour faire de surprenantes découvertes. Sur place, les policiers ont saisi une quantité de 50 quintaux de cuivre, des câbles téléphoniques volés, dont la valeur a été estimée à 30 millions DA, 13 grandes bennes à ordure et des couvercles de bouches d égout en fonte. Ces objets devaient être transformés pour être revendus sous forme de matières premières. Les policiers ont également saisi quatre devant permettre de stopper la densification de la nouvelle ville Ali- Mendjeli, dont la population avoisine actuellement habitants, a-t-on estimé. Toutes les recommandations émises par les pouvoirs publics en matière de construction de nouvelles villes ont été prises en considération sur les plans architectural et urbanistique, a-ton assuré. La wilaya de Constantine a bénéficié dans le cadre du programme national de construction des nouvelles villes de la réalisation de trois pôles urbains intégrés, à Aïn Nehas et Massinissa, dans la daïra d El Khroub, en plus de celui de Retba, a-t-on rappelé. touargla Une récolte de plus de 1,31 million de quintaux de dattes attendue ne récole prévisionnelle de plus de 1,31 Umillion de quintaux de dattes, toutes variétés confondues, est attendue dans la wilaya d'ouargla lors de la prochaine campagne de cueillette, a-t-on appris, hier, auprès de la Direction locale des services agricoles (DSA). Cette production prévisionnelle porte sur q de dattes de variété supérieure deglet nour, q de variété ghers et analogues (dattes molles) et q de variété degla beïda et analogues (dattes sèches), a-t-on précisé. Dans le cadre de cette campagne de cueillette de la saison agricole , la DSA s attend à un rendement moyen de 55 q/ha pour la variété deglet nour, 58 q/ha pour le ghers et 45 q/ha pour la degla beïda pour une superficie globale de ha. L on s attend ainsi à une hausse de la production de dattes par rapport à la saison précédente qui avait donné lieu à une récolte de plus de 1,29 million de quintaux, avec ORAN Démantèlement d'un réseau spécialisé dans le vol des câbles et saisie de 50 q de cuivre Ph: Archives Photo : Horizons l entrée en production d un total de nouveaux palmiers de différentes variétés. Par ailleurs, la lutte préventive contre les maladies parasitaires affectant le palmierdattier a concerné un effectif de palmiers, avec le traitement de palmiers contre le boufaroua et autres contre le myelois, selon les services de la DSA. Le patrimoine phoenicicole de la wilaya d Ouargla se compose d un total de palmiers-dattiers, dont palmiers productifs, dont de variété deglet nour, de ghers et analogues et de degla-beida et analogues, couvrant une superficie de ha. Les rendements obtenus, chaque saison, sont en amélioration, grâce notamment aux efforts déployés par les agriculteurs locaux appuyés par les différents programmes de soutien mis en place par l Etat et visant à promouvoir la phoeniciculture qui représente la principale activité agricole pratiquée dans la wilaya, signale-t-on à la DSA. grandes machines utilisées dans la transformation du cuivre et du plastique, quatre véhicules de divers tonnages, trois motos, des armes blanches ainsi que 1,21 million DA. Ce réseau est constitué de 7 individus, âgés de 25 à 40 ans, originaires des wilayas d Oran et Relizane. Algérie Télécom et l APC d Oran se sont constituées parties civiles dans cette affaire et engagé des poursuites judiciaires contre les membres de la bande. Cette affaire est la seconde du genre à être traitée en l espace de six mois. Un premier réseau a été démantelé par les policiers d Oran qui ont arrêté quatre individus et saisi 10 quintaux de cuivre, a-t-on rappelé de même source. Par ailleurs, une personne, âgée de 35 ans, a été arrêtée à Oran, en possession de 380 comprimés d ectasy.la valeur de ces psychotropes a été estimée à DA, ajoute-t-on de même source. Tizi Ouzou Vers une récolte abondante du maïs jaune en grains a wilaya de Tizi Ouzou s'attend à une Lrécolte abondante du maïs jaune en grains résultant de sa première expérience dans la culture de cette plante fourragère à l'échelle locale, a-t-on appris, hier, d'un responsable de la Direction des services agricoles de la wilaya (DSA). «A titre indicatif, un producteur de la daïra de Draâ Ben Khedda prévoit un rendement moyen de 53 quintaux à l'hectare au niveau de son exploitation», a indiqué, à l'aps, le viceresponsable du service de soutien à la production agricole à la DSA, Oukaci Ali, signalant que cette première expérience de culture du maïs jaune en grains dans la wilaya a ciblé une superficie de 38 ha, durant la campagne L opération a été initiée par la direction de l Office national des aliments de bétail qui a conclu, a-t-il dit, un accord avec un nombre d agriculteurs, en s engageant à l acquisition de l ensemble de leur récolte. Les éleveurs de bétail de la région font face à un déficit en fourrages, de tous types, vendus, qui plus est, à des prix exorbitants, a-t-il relevé. Une société d importation de fourrages américains s est lancé, dernièrement, dans la culture du maïs blanc, dans une surface relevant du périmètre de l Institut technologique moyen agricole spécialisé en agriculture de montagne de Boukhalfa, dans une tentative de couvrir la demande locale en fourrages, a-t-il indiqué. Les services de la DSA ont, pour leur part, organisé une session de sensibilisation invitant les agriculteurs concernés à s intéresser davantage à la culture des fourrages hydroponiques, offrant des avantages considérables en la matière, dont la possibilité de plusieurs récoltes par an. GUELMA Baisse de 20% de la production de céréales a production des céréales réalisée au titre Lde la campagne agricole a connu une baisse de 20% par rapport à la saison précédente, a-t-on appris, hier, auprès de la Direction des services agricoles (DSA). Cette récolte a atteint 1,900 million de quintaux, dont 1,3 million de quintaux de blé dur, q de blé tendre, q d orge et q d avoine, contre 2,368 millions de quintaux récoltés l année précédente, a précisé à l APS la même source. Une pluviosité insuffisante est à l origine de la chute de la production dans la wilaya de Guelma qui a réservé aux céréales au titre de cette campagne une superficie de ha dont ha ont été ciblés par la campagne de moissons-battages et 38,5 autres ont été détruits par les incendies, selon la même source. Le rendement moyen à l hectare qui était l année dernière de 29 q/ha est tombé cette année à 23q/ha, a fait savoir la même source, soulignant que la production réalisée a dépassé les prévisions évaluées à 1,800 million de quintaux. Environ q de céréales, toutes espèces confondues, ont été jusqu à présent livrées à la Coopérative des céréales et des légumes secs qui a prévu 13 points de stockage, a-t-on signalé.

7 t t t RÉGIONS 7 1 Adrar - 2 Chlef - 3 Laghouat - 4 Oum El-Bouaghi - 5 Batna - 6 Béjaïa - 7 Biskra - 8 Béchar - 9 Blida - 10 Bouira - 11 Tamanrasset - 12 Tébessa - 13 Tlemcen - 14 Tiaret - 15 Tizi-Ouzou - 16 Alger - 17 Djelfa - 18 Jijel - 19 Sétif - 20 Saïda - 21 Skikda - 22 Sidi Bel-Abbès - 23 Annaba - 24 Guelma - 25 Constantine - 26 Médéa - 27 Mostaganem - 28 M sila - 29 Mascara - 30 Ouargla - 31 Oran - 32 El-Bayadh - 33 Illizi - 34 B. B. Arréridj - 35 Boumerdès -36 El-Tarf 37 Tindouf - 38 Tissemsilt - 39 El-Oued - 40 Khenchela - 41 Souk-Ahras - 42 Tipasa - 43 Mila - 44 Aïn Defla - 45 Naâma - 46 Aïn-Témouchent- 47 Ghardaïa - 48 Relizane. CIRCULATION ROUTIÈRE À TIZI OUZOU «ANSI I SEKKIDH I LARBAA TASAWENT» (PAR LÀ OÙ VOUS L'ABORDEZ, Ath Irathen c'est une montée) a chanté Lounes Matoub, en reprenant un dicton populaire pour qualifier Ath Irathen. AÏT ABDELMOUMÈNE Une altercation tourne au drame lors qu'ils étaient ensemble en train Ade célébrer un heureux événement familial au village d Aït Abdelmounène, dans la commune de Tizi N'tlata (37 km au sud de Tizi Ouzou), deux jeunes cousins ont transformé les réjouissances en deuil. En effet, selon les témoignages recueillis par les gendarmes, une simple altercation verbale a tourné au drame. Le mis en cause, âgé de 35 ans, a asséné un coup de couteau à son cousin de 30 ans qui a rendu l'âme sur le coup, transformant ainsi la fête en deuil. Une enquête a été diligentée par la Gendarmerie nationale pour élucider ce crime. n Rachid H. LE CALVAIRE DES ATH IRATHEN Une ville culminant à 927 mètres étouffe sous le poids de la circulation. Jadis agréable à visiter, Larba Nath Irtahen est devenue un véritable enfer pour les automobilistes qui la traversent ou qui s'y rendent. Et pour cause, la circulation du fait du nombre grandissant de véhicules et l'étroitesse de ses ruelles, la ville est devenue tout simplement infernale. La ville de Larbaâ Nath Irtahen qui tient son nom «Larbaâ», du chiffre quatre en arabe, en rapport avec le mercredi, 4 e jour de la semaine, jour du marché hebdomadaire ou encore des quatre tribus qui composaient la région, à savoir At Akerma, At Irjen, At TIPASA,, LARBA NATH IRTAHEN EST DEVENUE UN VÉRITABLE ENFER POUR LES AUTOMOBILISTES,, QUI LA TRAVERSENT OU QUI S'Y RENDENT. Journée d information sur les rites du Hadj e centre culturel islamique de Tipasa a abrité, hier, une journée Ld information et d étude au profit des Hadjis qui prendront part cette année au pèlerinage aux lieus Saints de l Islam. Organisée par la direction des affaires religieuses et des wakfs de la wilaya, cette rencontre s est déroulée sous forme d un cycle de conférences abordant tous les aspects religieux et techniques relatifs au Hadj ainsi qu une séance pratique, pour montrer aux pèlerins toutes les étapes à respecter au cours de l accomplissement du cinquième pilier de l islam. Lors de son intervention, le directeur des affaires religieuses et des wakfs, Imad Ait Essedik, a fait savoir que le nombre de personnes de la wilaya de Tipasa, qui prendront part au Hadj cette année, est de 230 dont 102 femmes. «Le tirage au sort de cette année Ousammer et Ath Oumalou «Irathen» est aujourd'hui une destination à déconseiller pour ceux qui veulent rallier la haute Kabylie notamment Aïn El Hammam et ses environnants. Une ville qui est la pestiférée des automobilistes de Ain El Hammam, Ifferhounène, Abi Youcef, qui lui préfèrent désormais Mekla ou Boubhirt plus pratiques et surtout plus fluides à traverser. Mieux de par sa configuration actuelle, son relief et l'anarchie qui caractérise son urbanisme, aucune solution de rechange, à même de soulager le centre urbain du flux, n'existe au grand dam de la population locale qui subit sans broncher. «Nous ne pouvons établir aucun plan de circulation capable de solutionner ce problème de bouchons», dira un élu. A cela s'ajoute l'incivisme des automobilistes dont certains n'en font qu'à leur tête en stationnant même en seconde file le long de la rue principale au motif que c'est un sens unique, vous avez là tous les ingrédients pour repousser votre envie de vous rendre à Larbaâ Nath Irtahen ou d'y transiter. n Rachid Hammoutène a concerné inscrits à travers les 28 communes de la wilaya», souligne le même responsable, qui a aussi profité de l occasion pour insister auprès des futurs hadjis pour qu ils soient des dignes ambassadeurs de l Algérie sur la terre sainte. Outre les consignes à observer dans les lieux saints, les nombreux participants à cette journée ont attentivement suivi les explications des Imams concernant la manière exacte d accomplir les différents rites du pèlerinage. Pour ce faire, des maquettes réduites de la Kaaba et des trois piliers destinées à la lapidation et le parcours de Safa et El Marwa, ont été installées au niveau du patio central du centre islamique abritant l évènement. n Amirouche Lebbal MAKOUDA Deux corps carbonisés retrouvés dans un véhicule calciné t eux corps sans vie ont été D retrouvés dans la nuit de samedi à dimanche derniers à l'intérieur d'un véhicule au lieudit Lemeghassel, à l'orée du village d Attouche, dans la commune de Makouda (20 km au nord de la wilaya de Tizi Ouzou). La police scientifique a été dépêchée sur les lieux pour identifier les deux victimes n R. H. Chutes mortelles t à Tadmaït et Fréha n deux jours, la Protection civile a Eenregistré deux accidents de chutes mortelles. Le premier a eu à la cité EPLF de Tadmaït (17 km à l'ouest de Tizi Ouzou) où les éléments de l'unité de Draâ Ben Khedda sont intervenus pour porter secours à une femme et ses enfants, un garçon de 5 ans et un bébé de 18 mois, qui sont tombés du 3 e étage de leur habitation. Arrivés sur place, les pompiers ont enregistré le décès de la mère et du fils, alors que la fillette a été transportée au CHU de Tizi Ouzou avec de graves blessures. La seconde chute a été enregistrée, hier matin, dans une des cités de Fréha (30 km à l'est de Tizi Ouzou) lorsqu'un homme, âgé de 38 ans, a fait une culbute dans le vide tombant du 2 e étage de son domicile. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de ces drames. n R. H. BILAN DE LA SAISON ESTIVALE 5,15 millions de visiteurs enregistrés L e nombre d estivants ayant fréquenté les 42 sites autorisés à la baignade dans la wilaya de Tipasa depuis l ouverture de la saison estivale, du 1 er juin dernier au 23 août, s élève à plus de 5,15 millions. C est que révèle la direction de la Protection civile de la wilaya dans un communiqué rendu public hier. L affluence des vacanciers à Tipasa cette année est nettement supérieure à celle de l année dernière où on a enregistré, durant la même période, 3,71 millions d estivants. Le bilan de la Protection civile fait ressortir également que depuis le 1 er juin, il a été procédé à 4808 interventions au niveau des 42 plages de la wilaya, contre 3890 en Cette saison, on recense 3009 baigneurs sauvés de la noyade, tandis qu au cours de la même période de l année dernière, 2207 cas ont été enregistrés. Le nombre de blessés dans ces sites est de 1796 cette saison. Ainsi 1521 victimes ont été soignées sur place par les surveillants de plage. Par ailleurs, 275 cas ont été évacués en urgence vers les hôpitaux. Selon toujours le même document, on ne déplore à Tipasa aucun mort par noyade dans les plages autorisées à la baignade, alors que trois personnes sont décédées dans les zones rocheuses non autorisées. n A. L. RELIZANE Production de 1,68 million de quintaux de céréales Ph : Slimene S.A. ne production de l ordre de 1, 68 Umillion de quintaux de céréales a été réalisée dans la wilaya de relizane, au titre de l actuelle moissonsbattages, a-t-on appris lundi auprès de la Direction locale des services agricoles (DSA). Le responsable de wilaya du secteur de l agriculture, Abdelkader Kettou, a indiqué à l APS que cette production a été marquée par une hausse de l ordre de quintaux par rapport à celle de l année dernière, en dépit d une faible pluviométrie, aléa contourné par les fellahs grâce à l irrigation d appoint. Cette production a été réalisée sur une superficie totale de ha. Elle se répartie entre quintaux de blé dur, quintaux de blé tendre, quintaux d orge et enfin quintaux d avoine. Par ailleurs, le même responsable a déclaré que quintaux de semences de bonne qualité ont été acquis pour répondre aux besoins de la wilaya, en prévision de la prochaine campagne labourss les. Abdelkader Kettou a expliqué cette hausse de la production par la qualité des semences utilisées et les mesures prises pour lutter contre les mauvaises herbes. Ceci a permis d enregistrer un rendement de 13 quintaux par hectare contre 11 quintaux/ha l année dernière. D autre part, quelque quintaux de céréales ont été livrés aux CCLS de Relizane et Oued Rhiou. L opération se poursuivra jusqu à la fin du mois d août courant, a-t-on signalé, ajoutant que tous les moyens humains et matériels ont été mobilisés pour la réussite de la campagne moissonsbattages. n APS

8 8 SOCIÉTÉ RÉGIONS FRONTALIÈRES Plus de 100 contrebandiers arrêtés lus de 100 contre- ont été Pbandiers arrêtés durant les dernières 24 heures au niveau de plusieurs régions frontalières du pays par des éléments de l'armée nationale populaire (ANP) qui ont également saisi des quantités de carburant et de drogue, ainsi que différents objets destinés à la contrebande, a indiqué, hier, le ministère de la Défense nationale dans un communiqué. «Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement de l'armée nationale populaire relevant du secteur opérationnel d'in Guezzam a appréhendé, le 23 août 2015, cent dix contrebandiers lors d'une patrouille près des frontières à Tiririne», relève la même source. L'opération a permis de «saisir deux véhicules tout-terrain, 58 détecteurs de métaux, 15 marteaux piqueurs, deux groupes électrogènes, 608 g de dynamite, 4 téléphones portables, une balance et une somme d'argent de CFA». «Deux contrebandiers ont été également arrêtés par un autre détachement de l'anp relevant du secteur opérationnel de Tamanrasset», note le communiqué, soulignant que «deux camions chargés d'une quantité de litres de carburant destinée à la contrebande ont été saisis lors de cette opération». Par ailleurs, «les éléments des gardes-frontières de Bab El-Assa relevant du secteur opérationnel de Tlemcen au niveau de la 2 e Région militaire ont saisi litres de carburant ainsi que 140 kg de kif traité». Au niveau de la 5 e Région militaire, «les éléments des gardes-côtes d'el Kala relevant du secteur opérationnel d'el Tarf ont arrêté deux contrebandiers en possession de 2 kg de corail, 2 GPS et des moyens de pêche». Les éléments des gardes-frontières de Bir El Ater relevant du secteur opérationnel de Tébessa «ont mis en échec une tentative de contrebande de 440 caméras de surveillance», ajoute la même source. D CONSTANTINE De fortes pluies sur El Khroub et Ali Mendjeli e fortes pluies accompagnées de grêle se sont abattues, hier après-midi, sur Constantine, provoquant l inondation de plusieurs cités à El Khroub et Ali Mendjeli, a-t-on constaté. Devant cette situation d urgence, les éléments de la Protection civile sont intervenus pour pomper les eaux qui se sont infiltrées dans plusieurs quartiers en raison de l obstruction des avaloirs, a-t-on appris auprès de la Protection civile. La ville d Ali Mendjeli a été plongée dans l'obscurité en plein jour. La même source a indiqué que le bilan final des interventions de la Protection civile sera connu ultérieurement. TOURISME À SKIKDA L ÉCLAT, LA FAÇADE DES USINES De notre envoyée spéciale à Skikda : Farida Belkhiri LA FAÇADE INDUSTRIELLE, aussi étendue soit-elle, n arrive pas à dissimuler les vagues ni à étouffer le bruit de l inlassable ressac de la mer. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, Skikda l industrielle a conservé certaines de ses sites naturels à l état vierge. Une multitude de criques et de petites plages au sable blanc se cachent derrière falaises et rochers pour se protéger des regards indiscrets et des mains fouineuses, pour ne pas dire destructrices. Dans un éductour à Skikda qui s est tenu du 19 au 20 août à l initiative de l association «Plumes touristiques», en coordination avec le ministère de l Aménagement du territoire, du Tourisme et de l Artisanat et de l Office national du tourisme (ONT), les journalistes ont eu à s émerveiller de ces petits coins de paradis. Les torchères de la raffinerie dressées sur le flanc des côtes de Skikda semblent avoir du mal à se fondre dans le décor. Elevées tels des dragons crachant du feu, elles impressionnent les nouveaux venus par leurs flammes qui transpercent le ciel. La fumée noire qu elles dégagent plonge la ville dans un brouillard gris qui a fini par déteindre sur les façades des vieux quartiers et des vieilles habitations. Des structures qui demeurent élégantes, distinguées malgré l humidité qui les rongent. Les grandes arcades qui décorent la ville sont un abri pour les passants contre le soleil en ce mois d août et les quartiers fissurés par le manque d attention s étirent dans un enchevêtrement infini de ruelles et de passages. Les étrangers à la ville s y perdraient à coup sûr. Le quartier des Italiens, le plus connu, témoigne de la présence des premiers colons italiens à Skikda. Le guide touristique, Ayadi, raconte que les premiers colons n étaient pas français mais des familles de pêcheurs de Naples, située à 200 km seulement des côtes de Skikda. «Elles ont traversé la Méditerranée sur leurs petites embarcations pour commencer une nouvelle vie à Skikda, qui s appelait à l époque Phillipeville, en hommage au roi français Louis Philippe. Ce sont ces familles qui ont introduit la soupe de poisson dans la région», raconte-t-il. Les Italiens ont introduit également la «pitz». De délicieuses pizzas miniatures dont la pâte est aussi dure que celle des galettes. Les Français s y sont installés un peu plus tard et avec leurs coutumes et leur architecture. Le maire de Philippeville de l époque, Paul Cuttoli, s est inspiré de l architecture mauresque pour certains des édifices qu il avait fait construire dans les années 30. Un contraste saisissant entre ces édifices et la raffinerie qui s étend sur ha en plein centre-ville. Et un paradoxe dans les senteurs. D un côté, la fumée de la zone industrielle, considérée comme la plus importante après celle d Arzew, et de l autre, l odeur salée et fraîche de la mer. LA MER AU CENTRE-VILLE A Skikda, il suffit de pencher la tête pour apercevoir l immensité bleue. La façade industrielle, aussi étendue soit-elle, n arrive pas à dissimuler les vagues ni à étouffer le bruit de l inlassable ressac de la mer. Des hauteurs de Stora et jusqu à la Marsa, plus de 10 km de sable et d eau limpide. Par certains endroits, cependant, elle ne l est pas du tout. Du côté du oued, au centre ville, où sont déversés les déchets industriels de la raffinerie et qui débouchent directement sur la mer. L oued en question aurait pu être un excellent lieu de loisirs. Au lieu de cela, il est couvert de couches blanchâtres tandis que le fond est sombre, chargé qu il est de rejets industriels. «La zone industrielle fait des heureux et des malheureux. Des heureux parce que cela rapporte beaucoup d argent et des malheureux, car la raffinerie nuit à l environnement et aux richesses naturelles de la région», souligne notre guide, Ayadi. Collo et l île de Sirigina figurent parmi ces richesses ainsi que la corniche de Felfla. Longue et élancée, elle donne un accès direct sur la mer. Un coin que la mer et un vent inlassable rendent tumultueux après que le soleil, suspendu dans le ciel comme un lustre flamboyant, se précipite au fond de la mer, dans un éclat de couleurs arc-en-ciel. Ce côté-là est surtout occupé par les touristes locaux et des émigrés qui séjournent dans les hôtels implantés au bord de la corniche avec option «pieds dans l eau». Une série de petites DERRIÈRE plages privées sont alignées côte à côte, et les propriétaires ont déployé des efforts dans la décoration pour les rendre attrayantes. Au lieu de parasols classiques, ils mettent en place des protègessoleil en bambou ou en paille, rappelant les lointaines îles du Pacifique. Les restaurants sont le maillon faible de cette région. Les fast-foods ne manquent pas, ainsi que les petits salons de glace sur tout le long de la corniche. Mais les restaurants dignes sont inexistants. Les gourmands ne trouveront pas leur bonheur ici! Sauf dans les hôtels 5 étoiles qui jouxtent la corniche où des restaurants, tenus par de grands chefs cuisiniers, proposent diverses spécialistes culinaires. Cela dit, on peut trouver des plats typiques de la région dans les gargotes. Si le décor laisse à désirer, il n en est peut-être pas de même pour les plats. Surtout que dans cette région, le poisson frais ne manque pas. STORA, LE LIEU DE PRÉDILECTION DES AUTOCHTONES Les estivants autochtones préfèrent, quant à eux, les plages de Stora. Une série de criques que Dame Nature a façonnées avec art, avec juste ce qu il faut de rochers pour être à l abri du tumulte marin. Les vaguelettes s écrasent avec douceur sur les petits écueils qui longent la façade basse de l île des Singes. Un ilot tout en rochers dont le sommet est inaccessible. Les visiteurs ne peuvent parcourir l île que par ses flancs qui donnent tous sur la mer. Les plages en dessous ne sont pas surpeuplées. D ailleurs, les plages des Skikda ne sont pas encombrées comme celles de la capitale. Celles de Stora, au centre-ville, sont fréquentées par les familles skikdies. Certaines criques ne sont occupées que par des femmes, des mères de famille et leurs filles. Le port de plaisance et de pêche de Stora, l un des poumons de la ville, s arrache avec peine des griffes des hauts conteneurs, entassés à proximité, sur le port industriel. Des petits bateaux sont amarrés dans l attente d éventuels passagers pour un petit tour en mer. Ou encore occupés par les pêcheurs qui s occupent des derniers préparatifs avant leur sortie en mer dès le coucher du soleil. Contrairement à Felfla, Stora est surchargée en matière de restaurants. Plats traditionnels et modernes se côtoient. Dès les dernières lueurs du coucher du soleil, les restaurateurs mettent leurs premières viandes ou poissons à griller. Histoire de pousser les passants réticents à s abandonner aux senteurs qui taquinent leurs narines. D ailleurs, la nuit tombe très vite une fois que le soleil a entamé son déclin. En un rien de temps, la ville est plongée dans l obscurité. Mais s allume tout aussi vite! La lumière est partout à Skikda, qui scintille comme un joyau. La raffinerie est le point le plus lumineux et donne, avec ses deux torchères, une beauté féerique à la côte. Et les passants et promeneurs ne sont pas pressés de rentrer chez eux n F. B. Ph : Horizons

9 MONDE 9 PALESTINE Le mur de l apartheid s attaque au «poumon vert» de Beitlehem a tension monte depuis quelques jours Là Beit Jala, un petit village palestinien chrétien jouxtant Beitlehem, au regard des protestations des habitants, pour empêcher la construction d un nouveau tronçon du mur de séparation israélien prévu sur 732 km de long, rapportent des médias palestiniens. L histoire remonte au 17 du mois en cours quand des bulldozers ont entamé la défiguration de la vallée de Crémisan, le «poumon vert» de Beitlehem, en y déracinant des oliviers millénaires. Deux jours plus tard, des habitants des villages voisins, dont celui de Beit Jala, ont tenté en vain de les en empêcher. Les forces d occupation les ont expulsés manu militari, ont précisé les médias. Initié en 2002 par le gouvernement d Ariel Sharon, le mur de séparation, serpentant en Cisjordanie et autour d El Qods, a toujours été combattu par les Palestiniens. L Autorité dénonçait alors une «politique israélienne d apartheid visant à enfermer notre population dans des bantoustans», tristement célèbres dans l Afrique du Sud de la sinistre apartheid. Treize ans plus tard, le mur, bien que déclaré illégal en 2004 par la Cour internationale de justice, est toujours en place et les travaux s accélèrent pour la réalisation du tiers qui reste dans une zone très sensible pour l occupant puisque habitée par des chrétiens et régulièrement visitée par des consuls généraux européens en poste à El Qods, ainsi que des délégations de l Union européenne. Tous viennent apporter leur soutien aux agriculteurs palestiniens de Beit Jala et des villages voisins, mais ces derniers ne disposent pas de beaucoup de moyens pour ralentir la progression du mur. Pour faire entendre leurs voix, ils organisent chaque vendredi des protestations au milieu des oliviers, en attendant les décisions de la justice israélienne. En janvier dernier, la Cour suprême israélienne avait, en quelque sorte, donné raison aux habitants de Battir, un village palestinien apprécié des archéologues pour ses systèmes d agriculture en terrasse et d irrigation vieux de deux mille ans. Elle avait ordonné au ministère de la Défense israélien de dévier le parcours du chantier. Les habitants des villages palestiniens jouxtant Beitlehem s attendent depuis à un verdict semblable au terme d une bataille juridique de dix ans afin de protéger la vallée de Crémisan. Or l occupant insiste à réaliser sa «barrière de sécurité» dans le but de protéger «Gilo», un «nouveau quartier juif» d El Qods, ainsi que d autres colonies érigées sur des terres palestiniennes confisquées peu après la guerre des Six jours (juin 1967). Qui arrêtera le néo apartheid? n Samira B. TUNISIE : Un douanier tué dans une attaque terroriste à Bouchebka Un agent de la garde douanière tunisienne a été tué et trois autres blessés dans une attaque terroriste perpétrée, dimanche soir, contre une patrouille de douane à Jebel Esnak, à Bouchebka (Kasserine), a rapporté l agence de presse tunisienne TAP. Le président du syndicat, Ridha Ennasri, a parlé d «une attaque terroriste contre une patrouille de la garde douanière». SOMALIE : L UA réaffirme sa détermination à stabiliser la Somalie Le représentant spécial du président de la Commission de l Union africaine pour la Somalie, Maman Sidikou, a condamné, dimanche, l attaque terroriste perpétrée samedi contre l école d entraînement de l armée somalienne à Kismayo (sud). «Cet acte barbare confirme que l objectif de Shebab est de détruire et non de construire», a indiqué Sidikou dans MIGRANTS LA CRISE DES BALKANS FERA T ELLE BOUGER L EUROPE? A L OMBRE DE LA GUERRE D UKRAINE, relançant la nouvelle guerre froide, le drame humain aux portes de l Europe s impose en priorité majeure. Il s agit, dira le vice-chancelier allemand, Sigmar Gabriel, du «plus grand défi de l'allemagne depuis la réunification». une déclaration publiée à Mogadiscio. «A Shebab, je déclare, nous n allons pas infléchir. Nous continuerons avec l élan de reconstruire l Armée nationale somalienne et d autres institutions de sécurité jusqu à ce que le pays devienne autonome à cet égard», a affirmé Sidikou qui est également le chef de la Mission de l Union africaine en Somalie (Amisom). IRAK : 73 personnes tuées dans des raids aériens menés par la coalition américaine 73 personnes ont trouvé la mort dimanche dans des raids aériens menés par la coalition conduite par les Etats-Unis en Irak et des affrontements avec des éléments de Daech, dans la province d Anbar, dans l ouest du pays, selon un communiqué et une source provinciale chargée de la sécurité. Au sol, les forces de sécurité irakiennes et les milices alliées, les Hachd Chaâbi, ont continué de s opposer aux combattants extrémistes autour des villes et villages tenus par Daech, et ont désamorcé des dizaines de bombes de bord de route laissées par les membres de Daech ABerlin, le couple franco-allemand est ainsi confronté à la crise des Balkans qui constituent la nouvelle portée d entrée des migrants partis à l assaut des côtes italienne et grecque complètement submergées, Désormais, c est à travers la Macédoine, placée en état d urgence, et la Serbie que des milliers de réfugiés, majoritairement syriens et des autres nationalités fuyant le chaos et la misère, affluent en direction du Nord. Le fléau prend des dimensions incontrôlables. La Fédération internationale de la Croix-Rouge s attend à une «hausse dramatique». Le tableau de bord des naufragés de la mondialisation et des guerres néocoloniales est éloquent. Selon l agence européenne pour la gestion et la coopération opérationnelle aux frontières extérieures (Frontex), personnes ont traversé les frontières européennes, les sept derniers mois. Le record de l année 2014 ( ) est largement dépassé. Ce qui augure d une exacerbation et de la généralisation de la crise, comme le montre l afflux des migrants, recensés dans la nuit de dimanche à lundi. Il sont venus se greffer aux passagers enregistrés le week-end en provenance de la Macédoine procédant à la réouverture des frontière après trois jours de fermeture avec la Grèce ( ) débordée et accusée par le gouvernement macédonien de diriger de façon organisée les migrants vers la Macédoine. De Turquie en Italie, en passant par la Grèce, la longue marche des migrants prend pied en Europe occidentale coupable d indifférence et de passivité. Face au pire exode jamais vécu depuis la Seconde Guerre mondiale, l Union européenne est tenue de faire front pour tenter de donner «une nouvelle impulsion» à la réponse commune. Placée en «haut de l agenda», la question de la migration qui occupe une place centrale dans la rencontre de Berlin pour une perception commune d un problème commun. En attendant, la tenue dans les prochains jours d une «réunion des ministres de l'intérieur ou des Affaires étrangères», la chancelière Angela Merkel et le président François Hollande ont tiré la sonnette d alarme sur l insuffisance et la lenteur dans la mise en œuvre des décisions européennes. «L'Europe est d'une certaine façon dans un sommeil profond et reste en mode vacances», a déclaré le vice-chancelier allemand, Sigmar Gabriel, à la télévision publique allemande. «Le grand acquis de l ouverture des frontières se trouve naturellement en danger, si sur la durée, l impression s installe que ce sont seulement la Suède, l Autriche et l Allemagne qui accueillent un grand nombre de réfugiés», a-t-il souligné. La crainte est également exprimée par l Italien Paolo Gentiloni fustigeant, dans une interview à Il Messaggero, les «égoïsmes, prises de décision hasardeuses et disputes entre les Etats membres. L esprit Schengen est en danger de déficit de solidarité». «Les migrants n arrivent pas en Grèce, en Italie ou en Hongrie. Ils arrivent en Europe. Voilà pourquoi les règles d accueil doivent être européanisées», fera-t-il remarquer. Tout l enjeu réside précisément dans l «harmonisation» des politiques d'asile (normes d'accueil, procédures d'accueil...) et la mise en place une politique européenne complète, la question des quotas obligatoires, rejetée il y a une semaine, est incontournable pour partager le lourd fardeau des migrations. Berlin prépare-t-elle l Europe de la solidarité? n Larbi Chaabouni En bref...en bref...en bref...en bref...en bref...en bref...en bref... pour retarder l avancée des soldats, ajoute le communiqué. LIBAN : 70 blessés dans des affrontements entre la police et les manifestants La crise des déchets s est aggravée à Beyrouth où des affrontements ont à nouveau éclaté entre la police et des manifestants, faisant plus de 70 blessés. Face à cette crise, le Premier ministre, Tammam Salam, avait appelé, dimanche, au calme et tendu la main aux manifestants. «Je suis disposé à vous écouter et à m asseoir avec vous», avait-il lancé lors d une conférence de presse. Il a appelé le Conseil des ministres à se réunir rapidement pour trouver une solution à la crise, dénonçant les divisions politiques paralysant les institutions, dans un pays sans chef d Etat depuis plus d un an. Hassan Rohani, président iranien «Les pays qui ont conclu l'accord nucléaire du 14 juillet vont réaliser à l'avenir que la concertation plutôt que la confrontation avec l'iran constituait la bonne approche.» SYRIE Le temple de Baalshamine détruit par Daech «os plus sombres N prédictions sont malheureusement en train de se réaliser», a déploré le directeur des antiquités en Syrie, Maâmoun Abdulkarim, pleurant la perte du temple de Baâlshamine. La main criminelle de Daech qui a déjà frappé en Irak atteint dans son patrimoine historique à travers le saccage du Musée de Mossoul, confirme si besoin est la nature de sa mission de destruction de la civilisation millénaire en Mésopotamie. De nouveau, inscrit par l Unesco au patrimoine mondial de l humanité en raison de la richesse de ses temples et colonnades romaines, un pan entier de la mémoire et du patrimoine historique s écroule. Trois mois après la prise de Palmyre, l un des plus importants sites archéologiques préislamiques de Syrie et du Proche-Orient, les combattants de Daech, qui ont atrocement exécuté l ancien directeur du site, Khaled El Assaad, ont fait exploser à la dynamite le temple et détruit la fameuse statue du Lion d Athéna située à l entrée du site pour transformer le musée en tribunal et en prison. Il ne fait plus aucun doute que Daech est une arme de destruction massive dirigée contre les peuples de la région asservis et privés de leur mémoire historique. n L. C.

10 SOUS LE SOLEIL 11 HORIZONS Mardi 25 Août 2015 VILLAGE DES LOISIRS DU COMPLEXE MOHAMED-BOUDIAF Au paradis des enfants Page 13 ESTIVALE Un air de fin de vacances air commence à se rafraîchir même si la chaleur veut prolonger sa mainmise sur la saison. Le redoux a du mal à évincer la sensation pesante de la canicule. Quelle que soit l évolution des caprices de la nature, la fin du mois d août signe la fin des vacances. Les esprits sont déjà en mode rentrée, sociale et scolaire. Beaucoup ont certainement savouré les bienfaits de cette longue halte. Au moins ceux qui ont la chance de la faire coïncider avec la période estivale. D autres regretteront d avoir mal programmé tel ou tel projet, mal négocié une projection d escapade. Mais tous doivent se résoudre à faire des au-revoir à l été dans l espoir que le prochain les retrouve sains et saufs. A rompre avec un long intermède de relative insouciance et un mode de vie spécifique où dilettante et détente font bon ménage. Bonjour les tracasseries de la reprise, de la rentrée des enfants et du pénible renouement avec la vie professionnelle. Des familles entières devront, hélas, faire aussi avec la perte d un être cher fauché dans un accident de la circulation dont les chiffres funestes n ont jamais inversé UN SITE la courbe ascendante ou happé par les eaux dans quelque plage non gardée ou dans un lac boueux. Il faut également, pour certains, méditer les cas d intoxication alimentaire que la période est prompte à provoquer. C est tout cela l été. On ne peut pas retenir que l été 2015 aura été celui où les pouvoirs publics ont pris la bonne décision de restituer les espaces balnéaires aux estivants en imposant la gratuité de l accès à la plage. Un principe auquel il EXCEPTIONNEL ne fallait jamais d ailleurs renoncer. L histoire des concessions a introduit un précédent qui a pourtant nourri de moult interrogations. Comme la rue ou la place publique, la plage ne se loue pas. Et ne se privatise pas, si elle relève du domaine public. Mais le racket qui sévit sur la voie publique, en toute impunité et au mépris de la Lire en page 12 loi, a rendu payant, sous peine de menaces physiques, même le stationnement à l air libre. Donc, on ne fera pas la fine bouche devant cette réappropriation par la collectivité de ses plages même si l expérience a connu des fortunes diverses sur le terrain. Des résistances ont tenté de faire capoter la mesure. Elles étaient si prévisibles y compris dans leur ténacité qu en certains endroits, les forces de sécurité se sont impliquées dans l opération. Les plagistes autoproclamés, habitués au gain facile, ont joué au chat et à la souris avec ces dernières. La wilaya d Alger a même offert gracieusement parasols, tables et chaises de plage. Des dépenses en moins pour les ménages qui auront à gérer dans la douleur l épreuve de la rentrée des classes sur fond de emballement abrupte de la mercuriale. Difficile de ne pas voir un rapport avec l érosion de la valeur de la monnaie nationale elle-même tributaire de la santé financière du pays. Le baril périclitant a déjà infligé un déficit commercial, conséquence de la baisse des recettes. La rentrée se présente sous ces auspices. Etre près de ses sous, individuellement et collectivement, devrait en être le mot d ordre. n Saïd C. Plage Kouali à Tipasa L

11 SOUS LE SOLEIL 12 PLAGE KOUALI À TIPASA UN SITE EXCEPTIONNEL L UNE DES PLAGES À TIPASA qui, par son beau rivage et ses eaux rarement inquiétées par les vagues, semble faire l exception, est le site Kouali. Situé à l est du village CET de l EGTT (entreprise de gestion touristique de Tipasa), le site Kouali, classé comme réserve protégée, à l instar des iles Habibas d Oran, et qui a fait l objet de certaines actions d aménagement, est hautement prisé par les estivants. Sa berge en forme d un demi-cercle presque parfait est coincée par une plateforme naturelle rocheuse. Plus ou moins petite, Kouali attire chaque été de nombreux baigneurs. Ses eaux tièdes et peu profondes sont un atout qui pousse de nombreuses familles à choisir cette plage, au grand bonheur des petits enfants. En week-end ou bien durant les jours de semaine, l aire de stationnement est invariablement saturée. A défaut de places disponibles, même les bords de la RN11 servent souvent de parking. Bien que largement fréquentée, son eau semble si limpide qu on peut facilement distinguer le relief de son fond. «Au moins ici, j ai l esprit tranquille. Mes enfants nagent en toute tranquillité sans risque de noyade», confie un père de famille. Mais ce décor idyllique a son revers. A l instar,, ZOO DE WASHINGTON Naissance de deux bébés pandas géants Heureux événements au zoo de Washington: la panda géante Mei Xiang a donné naissance, samedi soir, à deux bébés qui volent la vedette à leur aînée Bao Bao, née il y a deux ans au zoo et coqueluche des visiteurs. On ne connaît ni leurs noms, ni s'il s'agit de mâles ou de femelles: les deux nouveau-nés font l'objet d'une surveillance "24 heures sur 24" de la part de la "l'équipe panda" du zoo, leur santé restant fragile. Le premier bébé, rose, sans poil et de la taille d'une souris adulte, a vu le jour samedi dernier à 17H34 (21H34 GMT), a annoncé le zoo sur Twitter, suivi de la naissance du second panda à 22H07 (02H07 GMT, le lendemain. d autres plages de la wilaya autorisées à la baignade, des plagistes ont installé des petites tentes sous forme de cube sur une bonne partie du rivage, faisant fi ainsi des instructions en vigueur. «J ai ramené mon propre équipement de plage. Je n ai pas besoin de louer une tente ou un parasol», fulmine un autre estivant. Qu à cela ne tienne, l ambiance estivale de Kouali n est pas pour autant entamée. La joie des enfants qui nagent sous l œil bienveillant des maitres-nageurs, et le bonheur des adultes d être, le temps d une journée, loin des soucis de la vie quotidienne, n ont a priori pas de prix. Dans ce site aussi, des jeunes s adonnent à cœur joie à leur passion favorite : exécuter des plongeons acrobatiques LE SITE KOUALI, CLASSÉ COMME RÉSERVE PROTÉGÉE, À L INSTAR DES ÎLES HABIBAS D ORAN, ET QUI A FAIT L OBJET DE CERTAINES ACTIONS D AMÉNAGEMENT, EST HAUTEMENT PRISÉ PAR LES ESTIVANTS.,, SUR LA ROUTE DES VACANCES depuis les rochers situés à l extrémité du rivage où l eau est profonde. Cette pratique semble attirer beaucoup de spectateurs. «J adore voir des nageurs se jeter à la mer en exécutant des plongeons spectaculaires. Malheureusement, je ne peux pas me joindre à eux car je ne sais pas nager dans les eaux profondes», regrette un adolescent. «Je viens souvent ici très tôt le matin, pour choisir une bonne place que je ne quitte que vers 20h. C est un rituel qui ne date pas d aujourd hui. Tous mes enfants ont appris la nage ici. Et j espère qu à leur tour, ils observeront cette tradition», souhaite un père de famille d Alger. Aimé pour sa beauté et fréquenté pour ses atouts naturels, le site de Kouali confirme, d année en année, son statut unique. Celui d une page exceptionnelle, telle un grain de beauté embellissant la côte tipasiènne. namirouche Lebbal VILLAGE ESPAGNE Pour remonter la pente, Madrid mise sur le vélo électrique ls grimpent les rues les plus raides de la capitale espagnole presque Isans suer, même en été: plus de Madrilènes sont désormais abonnés à l'année aux vélos à assistance électrique, un service "unique au monde" dans une grande métropole. A l'ombre de l'église San Ildefonso, en plein centre, une touriste luxembourgeoise enfourche pour la première fois un BiciMAD. "Nous sommes venus du Luxembourg avec nos quatre vélos dans la voiture - mes enfants, mon mari et moi - et nous visitons la ville comme ça depuis dix jours. Mais j'ai envie d'essayer l'électrique parce que Madrid, c'est vallonné!", explique Anne Stauder, 44 ans. Il paraît loin le temps où un maire de Madrid pouvait affirmer que "le vélo, c'est du sport, pas du transport", souligne le responsable du service municipal BiciMAD, Joaquim Jiménez. La capitale aux trois millions d'habitants s'est mise très tard au vélo mais en a profité pour innover: en juin 2014, elle a lancé ce service public de vélos à assistance électrique. "A cette échelle, le système est unique au monde", dit M. Jiménez. Copenhague, Paris Evasion CONSTANTINE Les familles se bousculent à Zouaghi Parc a cité Zouaghi Slimane, sur les hauteurs de la ville L de Constantine, vient de bénéficier d un deuxième square, inauguré, jeudi dernier, par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Abritant une stèle commémorative du cinquantenaire de l indépendance, cette place, située non loin de l aéroport international, paraît plus grande et mieux aménagée que celle qui lui fait face et dont elle est l extension. Ce parc aménagé comporte des espaces en gazon synthétique et dispose de bancs et de tables, ainsi que d un petit parcours de footing et de marche. L endroit a été vite repéré par les familles, avant même son inauguration officielle. En face de lui, l autre Zouaghi Parc, comme l appelle désormais les habitants du coin, est très fréquenté en cette période estivale. Depuis, c est le même rituel. Dès 18h, des dizaines de familles et de jeunes investissent les lieux pour siroter un thé, déguster une glace ou prendre du popcorn. Des jeux pour enfants ont été installés, et heureusement que des commerçants malins proposent leurs services, en l absence de kiosques ou de buvettes. Il faut dire que le lieu est très prisé en l absence de structures de loisirs et de détente dans une ville désignée pourtant comme capitale de la culture arabe. «Nous venons chaque soir en compagnie des enfants, c est un espace qui leur convient pour jouer. Nous sommes contents et nous espérons voir d autres endroits similaires», souligne Sonia, mère de famille, qui habite la cité Sonatiba, juste en face du parc. L ouverture de la deuxième place qui a bien évidement enchanté les habitants du coin, attire même les habitants d autres quartiers et même de la nouvelle ville Ali-Mendjeli. «Cela fait des années que nous habitons Ali-Mendjeli et cela fait des années que nous demandons aux autorités compétentes de réaliser ce genre d espaces. En vain. Nous cherchons surtout la tranquillité pour nous et pour nos enfants et comme vous voyez nous parcourons presque dix kilomètres pour venir se détendre», confie cet habitant de la nouvelle-ville. Pour ce qui est de la sécurité, les familles n ont rien à craindre puisque les patrouilles de la Gendarmerie nationale veillent au grain. D ailleurs, aucun incident n a été signalé au cours de ces derniers mois. C est dans cette ambiance conviviale que ce sont installés les commerçants, la plupart issus du quartier. «Je gère cet espace depuis le mois de juin. Le plus difficile a été de faire ramener un groupe électrogène. Je commence la journée vers 17h et finis le soir vers minuit. Ce qui est remarquable, c est que les gens sont agréables. Les prix des glaces, du popcorn ou des limonades sont raisonnables. Nous espérons bénéficier de petites boutiques pour régulariser notre commerce, nous avons déjà entamé les démarches», indique Noureddine, marchand de glaces. Quant à la nouvelle extension de Zouaghi Parc, pour l heure, elle semble plus tranquille. Certes, les familles sont nombreuses mais les commerces sont encore rares, hormis quelques vendeurs de thé. Aussi, le commissariat de la manifestation «Constantine, capitale de culture arabe» compte installer, dans les jours à venir, un kiosque destiné aux enfants, des ateliers de dessins et de musique ainsi que des jeux. Le grand parc de détente de Zouaghi est toujours en travaux, il est impossible de connaître la date de livraison. Ce parc, situé en face du théâtre de verdure, occupera une surface de plus de 10 ha et comprendra des aires de jeux, un grand parcours pour faire du footing, des parkings et un jardin botanique. nkaïs B. ou Londres misaient déjà depuis longtemps sur les bicyclettes en libre service. Mais pour les villes aux rues pentues, Madrid vante "l'avantage écologique" des vélos électriques. Car si l'on proposait des bicyclettes traditionnelles aux Madrilènes, ils auraient tendance à les laisser dans les parties les plus basses de la ville et il faudrait un ballet incessant de camions pour les transporter de bas en haut, souligne M. Jiménez. Les BiciMAD, elles, se propulsent sans effort à l'assaut des côtes dès lors que l'assistance électrique est actionnée. Ces vélos blancs, introduits pour la première fois en 2013 dans les rues de Saint-Sébastien, dans le nordouest de l'espagne, sont loués par une jeune entreprise espagnole, Bonopark. "Nous n'avons pour l'instant qu'un millier disponibles dans 160 stations", déplore M. Jiménez, à l'hôtel de ville. "Nous allons passer à vélos électriques quand le système sera pleinement opérationnel et l'objectif est d'ici 2026, à la fin du contrat", promet-il. Dans le sillage des vélos électriques, des bicyclettes en tout genre se sont multipliées dans les rues, malgré la rareté des pistes cyclables. L AIR DU TEMPS LES ALGÉRIENS renouent avec les loisirs nocturnes. Depuis l inauguration de plusieurs de ces espaces, leurs sorties nocturnes deviennent une habitude. Il est 17h15 au méga-village dédié aux jeux et loisirs dans le complexe Mohamed- Boudiaf, à Alger. Malgré la chaleur toujours persistante en cette fin de journée, les files d attente s allongent devant l entrée. On patiente comme on peut en papotant, en s adossant aux barrières de sécurité ou en s asseyant carrément à même le sol. Les enfants, impatients, bougent et courent dans tous les sens. Tous attendent fébrilement l ouverture du parc prévue à 18h. Le moment arrivé, l agent de sécurité retire les barrières et c est la bousculade. Adultes et enfants se précipitent pour qui arrivera le premier. Et pourtant le parc est vaste et accessible à tous. Une fois à l intérieur un long chemin mène aux jeux. Les habitués connaissent déjà les lieux. Ceux qui y viennent pour la première fois, surtout les enfants, lancent de grands «Waw», admiratifs. Ils se croiraient presque à «Euro Disney». Les méga-toboggans aux couleurs chatoyantes font le bonheur des bambins. Et c est pour cela d ailleurs que le village connaît quotidiennement un franc succès. La nouvelle stratégie adoptée par le département du ministère de la Jeunesse et des Sports semble plaire à la population. Durant cette période estivale, une multitude de villages de jeux ont ouvert leurs portes pour accueillir une population avide de loisirs. Saliha vient presque tous les soirs avec ses deux petits enfants. «Trouver ou improviser chaque jour une activité pour mes petits enfants en vacances et un vrai casse-tête chinois, dit-elle. Mais depuis l ouverture de ce parc, les choses sont plus claires», ajoute-t-elle. Et pour Farah, une mère de famille qui s est réjouie de cette initiative, d ajouter : «Mes enfants profitent du grand espace et des jeux, sans oublier la gratuité qui nous soulage, car avec SOUS LE VILLAGE DES LOISIRS DU COMPLEXE MOHAMED- BOUDIAF DE LOISIRS DU COMPLEXE MOHAMED-BOUDIAF Des piscines gonflables pour enfants installées Pour offrir un moment de plaisir et de détente dans l eau, de gigantesques piscines gonflables ont été installées dans le parc de loisirs du complexe Mohamed-Boudiaf. Il y a même des toboggans aquatiques pour permettre aux enfants de profiter de la joie de la glissade et des plongeons dans l eau fraîche. Plus qu heureux, les petits ne s arrêtent plus de piquer une tête et de jouer ensemble sous le regard protecteur de leurs parents. L ambiance est très bon enfant et le décor n a rien à envier à celui des piscines privées. nr. H. Des crêpes trop chères SOLEIL 13 Au paradis des enfants trois enfants on ne peut se permettre des endroits payants chaque jour», résume-t-elle. Installés sous des arbres, certains ont même ramené leur arsenal de camping pour la soirée. Beaucoup font du piquenique et dînent à la belle étoile. D autres préfèrent se rendre aux buvettes et aux sandwicheries. Côté jeux, une multitude de choix est proposée aux visiteurs : circuits de voiture karting, piscine, escalade et autres. Ainsi, chaque espace est consacré à un jeu particulier caractérisé par d interminables files d attente. Aussi, à l intérieur de l enceinte, un plateau consacré à l animation artistique est mis en place. C est dire que chaque jour le lieu offre un moment de détente et de retrouvailles. Les visiteurs se disent «contents, soulagés et très satisfaits à la fois» du dispositif sécuritaire mis en place sur les lieux, leur permettant ainsi de se promener en toute quiétude, laissant leurs enfants profiter librement des aires de jeux. nrym Harhoura Les buvettes installées dans le village des loisirs du complexe Mohamed-Boudiaf sont bien équipées. Reste que les prix affichés sont plus élevés que ceux pratiqués à l extérieur. C est en tout cas le constat de beaucoup de chefs de famille pour qui une crêpe au chocolat à 200 DA est trop chère alors qu habituellement elle est vendue entre 100 et 130 DA. Raison pour laquelle d aucuns ramènent leurs friandises et repas pour en profiter sur place. nr. H. Zinet el qaâda Dans un espace dédié à la tradition, le village abrite quotidiennement des animations à travers lesquelles chaque wilaya présente ses spécialités culinaires, vestimentaires, culturelles et autres. Pour ce faire, des tables basses garnies de plateaux en argent et de coussins et autres poufs tissés à la main sont mis à la disposition de la gent féminine. Chaque wilaya fait ainsi étalage de son savoir-faire, permettant à ces dames d échanger leurs avis, leurs expériences et, surtout, d enrichir leurs connaissances. nr. H. LE CINÉ MA 9 D Avec la mise en place du cinéma 9D, les jeunes sont les premiers à arriver devant la porte pour profiter d un moment virtuel et sensationnel. Filles et garçons se bousculent pour occuper les bancs de cet espace. Une fois les lunettes portées, le film programme diffusé, ces derniers se laissent téléporter, l espace d un moment, dans un monde imaginaire avec comme sensation d avoir participé aux actions du film. nr. H.

12 14 CULTURE OUVERTURE DE LA 3 e ÉDITION «MUSÉE DANS LA RUE» Réconcilier l Algérien avec son patrimoine culturel RÉCONCILIER L ALGÉRIEN AVEC LE MUSÉE. Mission difficile, certes, mais pas impossible, notamment pour le ministère de la Culture, qui y fait, visiblement, une priorité. C est dans ce sillage que débute, aujourd hui, et pour cinq jours, la 3 e édition de la manifestation «Musée dans la rue» regroupant 17 musées nationaux (Alger, Constantine, Tlemcen, Sétif, Ghardaïa, Chlef ) au niveau de l esplanade de la Grande Poste à Alger. Organisée par le Musée national du Bardo en collaboration avec la commune d Alger-Centre, la 3 e édition de la manifestation «Musée dans la rue», qui débute aujourd hui, vise à faire découvrir au public les différentes thématiques, missions et activités inhérentes au musée. Trente-quatre ateliers accessibles gratuitement au public seront consacrés, notamment, à l écriture de tifinagh (alphabet amazigh), à l écriture punique et latine, à la peinture, aux contes et légendes et au théâtre de marionnettes. «Nous visons, à travers cette troisième édition, à faire découvrir les musées au large public, mais aussi à vulgariser les métiers muséaux tels que la conservation», explique Fatima Azzoug, directrice du Musée national du Bardo en insistant sur l impératif retour du public dans ces grandes et prestigieuses vitrines du patrimoine, de la culture et de l identité algérienne. Comme la fréquentation des musées est faible, voire très faible «c est à nous, insiste Mme Azzoug, d aller vers le citoyen». C est pourquoi, selon elle, ce rendez-vous annuel établirait le contact entre les institutions muséales et le grand public en vue d une relation meilleure, notamment pour découvrir la variété thématique représentée par l ensemble des musées nationaux. Louable à bien des égards, cette initiative, patronnée par le ministère de la Culture, reste néanmoins insuffisante devant la «désertion générale» qui frappe pratiquement l ensemble des musées algériens. «Je crois que TÉLÉVISION Leïla Ben Khalifa bientôt animatrice pour émission de mode? M annequin, actrice, animatrice, Leïla Ben Khalifa dévoile ses projets après la saison 9 de «Secret Story». Le 21 août, la belle Tunisienne, grande gagnante de la saison 8, lance sa carrière d animatrice sur TF1 avec l émission de télé-réalité «Secret Story». Et la rentrée 2015 s annonce sous les meilleurs auspices pour la sulfureuse Leïla puisqu en plus d être animatrice pour TF1 et NT1, la belle aurait d autres projets après «Secret Story 9». En effet, les chaînes arabes se l arrachent! Ambitieuse et droite, Leïla a d autres projets en prévision comme elle l a confié dans une interview accordée au magazine Télé- Star. «J ai un tournage d une série pour le monde arabe qui est en stand-by à cause de Secret Story. J ai dû retarder mon passage sur le plateau pour travailler en France. C est une série d époque libanaise que j ai déjà signée», a-t-elle expliqué. Mais ce n est pas tout, elle animera également une émission de mode. «On m a proposé une émission fashion que je devrais présenter sur deux chaînes arabes. Du coup, il faut voir le timing avec Secret Story. Je ne sais pas combien de temps va durer la neuvième saison, il faut que j attende un peu pour pouvoir m organiser. Mais je donne la priorité à Secret Story», confie-t-elle. nous faisons face à un grand souci d ordre culturel et éducatif. La fréquentation des musées devrait être inculquée d abord au sein de la famille qui a la responsabilité de faire connaître à ses enfants le patrimoine culturel, matériel et immatériel de leur pays. L école devrait également s inscrire dans ce sens pour encourager les élèves dans cette voie», poursuit l organisatrice tout en se disant optimiste quant à la nouvelle approche culturelle du système éducatif portée par la ministre de l Education, Nouria Benghebrit. Pour Mme S urnommée la "Perle du désert", la cité antique syrienne de Palmyre, où les terroristes de daesh ont détruit un temple, est inscrite par l'unesco au Patrimoine mondial de l'humanité en raison de la richesse de ses temples et colonnades romaines. Située à 210 km au nord-est de Damas, la cité est tombée fin mai sous le contrôle des jihadistes de l'ei, qui considèrent les statues humaines ou animales comme de l'idolâtrie et ont déjà détruit plusieurs trésors archéologiques en Irak. L'oasis de Palmyre abrite les ruines monumentales d'une grande ville qui fut l'un des plus importants foyers culturels du monde antique. Son nom apparaît pour la première fois sur une tablette au 19 e siècle avant notre ère. Elle fut un point de passage des caravanes entre le Golfe et la Méditerranée et une étape sur la route de la soie. Mais c'est avec la conquête romaine, à partir du 1 er siècle avant Jésus-Christ, et durant quatre siècles, que Palmyre (Cité des palmiers) -dont le nom officiel en Syrie est Tadmor (Cité des dattes)- connaît un essor remarquable. Elle devient une place luxueuse et luxuriante en plein désert, grâce au commerce d'épices et de parfums, de la soie et de l'ivoire de l'est, des statues et du travail du verre de Phénicie. En 129, l'empereur romain, Hadrien, en fait une cité libre et qui prendra le nom d'adriana Palmyra. C'est à cette époque que les principaux temples, comme celui de Bel, ou l'agora, ont été construits et que Baalshamin est embelli et agrandi. La trinité composée du dieu babylonien Bel, équivalent de Zeus, de Yarhibol (le soleil) et Aglibôl (la lune), Azzoug, le prix de la visite des musées, établi à 200 DA, ne nuit nullement au taux de fréquentation de ces hauts lieux de culture, comme cela a été rapporté dans les médias. Néanmoins, elle n exclut pas une «possible» réflexion sur de nouveaux prix à l avenir. Côté nouveauté, les organisateurs de cette troisième édition ont tablé sur une participation plus importante par rapport aux deux dernières années ainsi que le volet activité qui sera également plus riche et varié. n Amine Goutali PATRIMOINE PALMYRE, LA PERLE ANTIQUE DU DÉSERT SYRIEN y était vénérée avant l'arrivée du christianisme au 2 e siècle après JC. Au 3 e siècle, profitant des difficultés de l'empire romain, la ville s'érige en royaume. Elle défie les Perses et la belle Zénobie devint reine. En 270, Zénobie conquiert toute la Syrie, une partie de l'égypte et arrive même en Asie mineure. Mais l'empereur romain, Aurélien, reprend la ville, la reine Zénobie est conduite à Rome et la ville décline. Avant le début du conflit en Syrie en 2011, plus de touristes visitaient la ville aux colonnes, aux statues et à la formidable nécropole de 500 tombes où les riches Palmyréniens avaient construit une série de monuments funéraires somptueusement décorés, dont certains ont été récemment pillés. Le plus beau site de Syrie porte des stigmates -- notamment la chute de piliers et des chapiteaux corinthiens-- des combats qui opposèrent, entre février et septembre 2013, les rebelles à l'armée qui prit alors le dessus. La chute, de cette ville vieille de plus de ans, a immédiatement fait craindre pour le sort de ses célèbres ruines, l'ei ayant déjà détruit des trésors archéologiques en Irak et rapidement miné la cité. Mardi, daesh a décapité celui qui dirigea pendant cinquante ans le service des Antiquités de la célèbre cité, Khaled al-assaad, âgé de 82 ans. Patrimoine 3. 8 e FESTIVAL DE LA MUSIQUE DIWAN Hamid El Kasri et Karim Ziad retrouvent le public e nouveau projet de fusion musical Ldu mâallem marocain, Hamid El Kasri, et du batteur algérien de jazz, Karim Ziad, a fait vibrer le public sur les rythmes de la musique gnawa et les envolées du jazz, à la faveur d un concert animé, dimanche dernier, au soir, à Alger. Se produisant sur la scène du 8 e Festival international de la musique diwan qui se tient à Alger depuis samedi dernier, Hamid El Kasri, l un des mâallems marocains les plus en vue et les plus médiatisés, toujours accompagné de Karim Ziad, a réussi à attirer un public nombreux qui a confié avoir «fait le déplacement pour cet artiste». Accompagnés des membres de la troupe gnawa de Hamid El Kasri et du bassiste mauricien, Linley Marthe, le mâallem et le jazzman se sont livrés à une sorte de concours musical implicite entre jazzmen et gnawa dans une harmonie parfaite où l un ou l autre des deux styles étaient mis en avant selon le morceau. Alors que Hamid El Kasri et sa troupe assuraient beaucoup plus le chant et les chœurs sur des morceaux du répertoire gnawa, comme «Hamdouchya» ou «Mimoune», alors que les jazzmen menés à la baguette par Karim Ziad habillaient le tout de jeu de basse puissant, qui dominait même le son du goumbri inaudible, des arrangements à la clarinette et des solos de batterie, et de basse, parfois empruntés au free jazz. Plus tôt dans la soirée, la troupe «Ouled Sidi Blel» de Tindouf, deuxième prix au festival national de diwan tenu à Bechar en juin dernier, avait plongé le public dans un spectacle à part entière, incluant la virtuosité au goumbri, la puissance du son, une voix limpide et une chorégraphie homogène menée par le jeune autodidacte, Maâllem Smail. Avec des bradj authentiques tirés du diwan traditionnel, cette formation, primée pour la seconde fois depuis sa création en 2010, a montré sur scène une grande évolution en comparaison avec ses derniers passages à Alger et Bechar, même si les musiciens n ont pas été conviés à partager la scène avec Hamid El Kasri, comme il est de coutume dans ce festival. Inauguré, samedi dernier, le 8 e Festival international de musique diwan, qui semble renouer progressivement avec son public, se poursuivra jusqu au 27 août au théâtre de verdure Saïd-Mekbel du Bois des arcades, avec encore à l affiche deux autres lauréats du festival national, «Lemma Becharia», «Ifrikya Spirit», et «Bassekou Kouyaté & N goni Ba» (Mali), Richard Bona (Cameroun) «Malted Milk & Green» (France- USA). n APS

13 CONTRIBUTION 15 LA CULTURE : UN PATRIMOINE, UNE HISTOIRE, UNE SAGESSE «UN PAYS A LA POLITIQUE aussi vaste de par sa superficie, aussi complète par son histoire, aussi pérenne par son héroïsme et sa gloire, embrasse la culture du Bassin méditerranéen, celles du monde arabe et du continent africain. Ce bonheur L Algérie, incommensurable lui offre cette immense latitude de voguer à travers les âges et les mémoires des communautés qui, toutes, évoluent dans un espace marqué par une harmonie, une influence intimement soudée et étroitement liée par une histoire commune, dont les différentes variantes sont solidement imbriquées les unes aux autres, laissant éclater un arc-en-ciel de lumières bariolées, un patchwork indissociable, créant un «beau désordre qui est qu un effet de l art». L Algérie vit, en effet, une pléiade de rencontres et de manifestations culturelles et de festivals qui animent ses villes à travers l ensemble de son territoire. Cependant, au vu du nombre de ces représentations d une valeur incontestée marquant de son empreinte l immense réserve de notre culture du terroir, nous sommes enclins à souligner la nécessité qui s impose aujourd hui de disposer une chaîne de télévision entièrement consacrée au seul volet de la culture et par extension de l histoire, car «ceux qui ne se souviennent pas du passé sont condamnés à le revivre», reprenant ainsi le Mahatma Ghandi. Aujourd hui, il n est plus adéquat de s en tenir à la DE SA GÉOGRAPHIE» présentation de simples clichés qui viennent résumer sommairement les soirées musicales allant de Timgad, passant par Constantine la capitale de la culture arabe, dont nous n apprécions que de simples bribes des manifestations qu elle abrite en cette occasion.une chaîne culturelle s impose plus que jamais à la lumière du trésor que renferme «la caverne d Ali Baba» que les seuls JT ne peuvent faire ressortir leur impact, indéniable, sur l évolution de la société dans toute sa composante. L on ne peut se contenter de prendre seulement acte du déroulement de cette pléthore de rencontres culturelles, citées pêle-mêle, dans le bric-à-brac des nos JT. Les habitants de AU VU DU l Algérie profonde sont dans le droit NOMBRE DE CES d accéder à une couverture complète, bien REPRÉSENTATIO plus, suivre ces manifestations dans leur NS D UNE totalité, en live ou en différé qu importe, afin VALEUR qu il puisse s imprégner davantage de ce INCONTESTÉE legs «sarmadi», à savoir notre culture du MARQUANT de terroir, immensément riche. Les concerts, les son empreinte galas, les soirées musicales foisonnent l immense l année durant à travers le pays, dans «un petit tour et puis s en vont», sans laisser de réserve de notre traces. culture du Prenons, à titre d exemple, l instrument à terroir, nous corde l imzad. Il reste encore inconnu pour sommes enclins nous. Car il renferme un riche répertoire de à souligner la chansons dédiées à l amour, à la bravoure, à nécessité qui la sagesse de l amenokal. Quand pourrionsnous écouter une symphonie imzad exécutée s impose aujourd hui de par une virtuose dont la voix enchanteresse disposer une portait aussi loin que l étendue majestueuse du Hoggar, interpellant ainsi la lune et les chaîne de étoiles dans le silence de la nuit? télévision Que savons-nous de la san aa et du malouf, entièrement issus du patrimoine artistique de consacrée au l Andalousie? Pourquoi n avons-nous pas seul volet de la droit à «savourer» une nouba dans sa culture et par totalité exécutée dans les modes «Maya», extension de «Dil», «Sikka», «Zidane», «Raml» ou l histoire, car «Rasd»? Quand est-il du maître Cheikh El- «ceux qui ne se Arabi Bensari, Dahmane Benachour, H sen El-Annabi, Fekhardji, Ahmed Siri, sans souviennent pas oublier, Cheikh Mohamed Larbi, du passé sont Abdelmoumèn Bentobbal, Cheikh Darsouni condamnés à le et leur père spirituel Cheikh Hassouna? revivre», Quand assisteront-nous assis, alors se reprenant ainsi trouvant à Bordj Baji Mojhtar, à Alger, le Mahatma Sedrata ou M daourouch, à Tlemcen Adrar Ghandi. ou Timimoun, à Tamanrasset Djanet ou In,, Amenass, à Oran, El-Kala ou Djenyen Bourezg, à Tindouf, Mostaganem ou Djelfa, à Tiaret, Bejaïa ou Biskra, à Tizi Ouzou, In- Salah, Cherchell ou Ghardaïa, Batna ou Touggourt, à Aïn El-Beida, Saïda, Sidi Bel- Abbès, ou Bouchegouf, à Laghouat, Hammam-Edhalâa, Beni S rour ou M chadallah,à Ouargla, Beni-Saf, In- Guezzam, Souk-Ahras ou Beni-Abbès, à Ziama-Mansouriya,Tamanart, Kanouagh,Tifert, hammam-soukhna, Zelfana, à Blida, K sar Boukhari ou Tin- Zaouatine, Tarouk, Amguid ou Timiaouine? Quand assisterons-nous à une soirée exclusive qui nous fera bercer à travers cet espace infini de sérénité que représente la grandeur de ce beau pays, où Oued-Souf traversant Timgad vient à la rencontre de Sétif qui s envole vers Draâ-El-Mizan pour retourner à Bordj-Medjana et marquer une halte à Brezina, pour venir à Bousaada et repartir vers Lalla Khedidja et de là survoler le Zaccar, le djebel Amour et descendre ensuite pour rallier Ténès Qu est-ce les Ahl Ellil et les Ahallil? Puisque la différence est de taille séparant la nuit, d une part, des invocations et louanges à Dieu, d autre part.. A quand un récital consacré respectivement, au luth, à la flûte ou nay, auqânoun cythare- et autres instruments musicaux en usage dans notre répertoire culturel, à l instar du dendoun tambourin- du bendir utilisé par les troupes aïssaouya avec virtuosité Considérons-nous à leur juste valeur les cheikh Ben-Triki, Smati Ben- Ghaytoune, Ben-Brahim, Ben-Smaiya, Lakhdar Benkhlouf, El-Majdoub? Ces illustres noms nous auraient évités à juste titre le faux débat sur l emploi de la langue dialectale et permis en même temps de vivre les poèmes d une richesse linguistique de haute facture. Que savons-nous du grand érudit Abou- Merouane? De l imam El-Bouni, de Cheikh Etifachi? De Cheikh Ma El-Aïnin de la zaouia de Belameche de Tindouf? Une chaîne culturelle, thématique, s avère plus que nécessaire, bien plus, essentielle, exigée par l évolution de notre société, dont l apport et la contribution à l essor de la civilisation universelle ne souffre d aucune contestation. Sommes-nous imprégnés de l art musical légué par les grands maîtres du malouf, parmi eux, Cheikh Bachtarzi qui enseigna cet art au compositeur Camille Saint-Saëns. Ce dernier à longtemps séjourné à Alger où il mourut en 1921 et à Annaba. D ailleurs, son œuvre musicale «Samson et Dalila» est marquée de l empreinte «sarmadi» du mode zidane. Nous ne pouvons oublier les chantres et les ténors que sont les maîtres Cheikh Hamada, Cheikh Sadek El-Bidjaoui, Cheikh El- Madani, El-Hadj M hamed El-Anka dans l interprétation de la Erbiya (le printemps), outre Cheikh El-Hasnaoui, Slimane Azzam, et l ensemble de la troupe du FLN au cours de notre lutte armée de libération nationale.nous ne manquerons pas d englober dans ce registre qui reste incomplet, les divas Saliha Etounsiya, Oum- Kaltoum, Fayrouz, Asmahane, ainsi que les maîtres Mohamed Abdelhawab, Nasri Chemseddine, Farid El-Atrach, Wadie Essafi, El-Djamoussi et Hassan Eslaoui.Enfin pour clore cette litanie, citons Blaoui El-Houari, le chanteur Dramchi qui mène une vie paisible dans sa ville de Frenda, sans omettre de rendre hommage à Sidi Lakhdar Ben-Khelouf et Mohamed Iguerbouchène. Outre Ali Erriyahi, El-Hadi Jouini, Cheikh Abdel Kader El-Khaldi. Devrions-nous passer sous silence le nom de l illustre Mohamed El-Djarmouni, celui de Rey Malek, El-Bar A mar. Enfin, soulignons, que Cheb Khaled reprend uniquement le refrain de la qasida «Abdelkader ya Boualem», référence à Sidi Abdelkader El djilani, interprétée dans son intégralité par le regretté Abderrezak Bougataya. «Wa laqad rawa Ennoughmane ghan Maî essama Kama rawa Malikoun ghan Anassi». n Louafi Belkacem,, Sommes-nous imprégnés de l art musical légué par les grands maîtres du malouf, parmi eux, Cheikh Bachtarzi qui enseigna cet art au compositeur Camille Saint-Saëns.

14 DÉTENTE 17 S u d o k u M o t s c o d é s Règle du jeu Le sudoku est une grille de 9 cases sur 9, divisée ellemême en 9 blocs de 3 cases sur 3. Le but du jeu est de la remplir entièrement avec une série de chiffres allant de 1 à 9 de sorte que : - chaque ligne, chaque colonne et chaque bloc de 3X3 doit contenir toute la série des chiffres allant de 1 à 9. Règle du jeu Dans la grille ci-contre, les lettres ont été remplacées par des chiffres. Un même chiffre représentant toujours la même lettre. Reconstituez les mots au fur et à mesure que certaines lettres apparaissent dans la grille. Pour commencer le jeu, trouvez le mot dont les premières lettres sont déjà indiquées dans la grille. M o t s f l é c h é s G I rille M u e t t e II III IV V VI VII VIII IX X HORIZONTALEMENT I- Jaune doré. II- Conforme à la loi. Chose latine. III- Approbation. Immense. IV- Sodium. Inutile. Consonne double. V- Marques d une blessure. VI- Anonyme. Infinitif. Molybdène. VII- Magistrat romain qui rendait la justice. VIII- Copine. Traînée un peu partout. IX- Dernier pli. Squelette. Argile. X- Brisé de fatigue. Mot d enfant. VERTICALEMENT 1- Joli coup d épée porté au côté de l adversaire. 2- Substance qui permet la fermentation. Etendue d eau. 3- Chef d un caïd. Plus mauvais. 4- Relatif à un appareil de canalisation. 5- Article ibère. Foyer. La rumeur. 6- Punir avec rigueur. Epreuve. 7- Dynamiser. 8- Légumineuse. Leçon. 9- Propre. Organe pair. 10- Glossine. Roi d Israël. S O L U T I O N S D U J O U R S O L U T I O N S D U J O U R Mots Flé ché s Sudoku Mots codés Grille muette

15 LES COURSES À TIARET CHEVAL DU JOUR 6-Rive de Sersou COUP SUR PLACÉ 7-Soltane Sersou LE JOCKER DE CHARME 10-Tamame LE CHAMP «F» SPÉCULATIF X LE PRONOSTIC VÉRITÉ 7-Soltane Sersou / 4-Dorez / 6-Rive De Sersou / 2-Naoufel / 1-Djamouh (0) / 12-Nassima (0) / 9-Erg Mehareche En H.S : X APTITUDE TURF21 1-Djamouh (0) 2-Naoufel 3-Quadhi 5-Yakout 6-Rive De Sersou 7-Soltane Sersou 9-Erg Mehareche 12-Nassima (0) FORME SOLTANE SERSOU, SUR SA VALEUR L hippodrome Kaïd-Ahmed de Tiaret nous propose aujourd hui à une épreuve à caractère, qui mettra aux prises treize coursiers dont quatre poulains de 3 ans, deux de 4 ans et sept coursiers de 5 ans et plus qui seront sous les feux de la rampe. Certainement ils vont réussir d emblée à nous surprendre. Et pour cause, le lot en présence dont une grande partie a pratiquement les même chances, mais aussi la distance retenue, réputée pour ses arrivées très disputées peuvent être à l origine d une arrivée dans un mouchoir ce risque d être à la hauteur des aspirations de nos amis turfistes, C est donc un quarté-quinté des plus ouverts qui nous est proposé avec ce prix Saida qui se courra sur la distance de 1400 mètres, où l on retrouvera, à quelques exceptions près, les mêmes coursiers qui ont pris part aux derniers paris quarté et quinté de Tiaret dans la catégorie des Arabe Nés et Elevés en Algérie. Il faudra donc privilégier les martingales dans ce cas de figure afin de mettre le plus grand nombre d atouts dans sa manche, pour pouvoir trouver la bonne combinaison. Pour ma part, j accorderais les faveurs du pronostic à l excellent 4 ans Soltane Sersou, de l efficace entraîneur, H. Fatmi qui bénéficie d un très bel engagement, car il partira avantagé par rapport à plusieurs autres concurrents et qui aura pour partenaire le chevronné jockey S. Benyettou, qui ne monte jamais à la légère comme le montrent ses excellents derniers essais d autant qu il a déjà remporté par le passé de nombreuses victoires sur des distances à peu près similaire à celle du jour. Ce poulain de 4 ans qui malgré son assez longue absence des pistes, ne devrait pas laisser passer une telle opportunité pour épingler à son tableau de chasse ce pari mutuel, qui s adresse aux chevaux de 3 ans et plus, Arabe Nés et Elevés en Algérie n ayant pas totalisé la somme de DA en gains et places depuis le 01/01/15. Poids 3 ans 50 Kg, 4 ans 51 kg, 5 ans et plus 53 kg. Surcharge de 1 kg par tranche de DA cumulée en gains et places depuis le 01/01/2015 à ce jour. Pour les accessits restants, il faudra accorder la primauté aux chevaux qui viennent de démontrer une forme récente et qui se sont déjà illustrés sur le parcours du jour. n Y.S. TIARET SOCIÉTÉ DES COURSES HIPPIQUES ET DU PARI MUTUEL MARDI 25 AOÛT 2015 QUARTÉ-QUINTÉ PROPRIÉTAIRES Al.Feghouli Haras G.T.F K.Chabbi T.Soufi Am.Bettahar F.Metidji F.Metidji F.Metidji H.Du Mehareche H.Metidji L.Khaldi S.Chaabi Ah.Feghouli N CHEVAUX 17H00 Djamouh (0) Naoufel Quadhi Dorez Yakout Rive De Sersou Soltane Sersou Totti Erg Mehareche Tamame Bist M hareche Nassima (0) Zebra JOCKEYS K.Djillali K.Haoua L.Boubekeur K.Attia M.Senouci L.Rahmoune S.Benyettou A.Aida Jj.Wf.Djellaoui R.Belmorsli Ap.M.Ammar Ap.Eh.Boubekeur Ap.K.Boubekeur PRIX : SAIDA ARABE N.E.E EN Algérie DA l 1400 MÈTRES PDS CDS ENTRAÎNEURS NOTRE AVIS Propriétaire S.Boumedienne S.Boumedienne Propriétaire Propriétaire En bon rang Du métier Ne pas Négliger Belle carte Tient la forme H.Fatmi Son parcours H.Fatmi Aléatoire A.Boubekeur S.Rouane A.Boubekeur S.Rouane Propriétaire K.Feghouli Possible Bien monté Attention Bien placée Méfiance (0) : Chevaux portant des œillères QUARTÉ-QUINTESCOPE 1-Djamouh : Cette femelle alezan de 5 ans, vient de briser son écart à sa dernière sortie en terminant quatrième sur une distance similaire à celle du jour, reconduite après coup, et pour peu qu elle ne se ressente pas de la défection de son jockey fétiche A. Moussa, elle peut venir négocier un accessit au sprint final. 2-Naoufel : Ce vaillant coursier de 8 ans, qui a conservé de beaux restes et dont la distance du jour lui a réussit à plusieurs reprises, mérite crédit pour un accessit malgré son changement de jockey. 3-Quadhi : Course de rentrée, mais comme ses meilleurs résultats ont été réalisés sur la distance du jour, ce pensionnaire de l efficace ancien jockey S. Boumediene devenu entraîneur, devra faire l objet de la plus grande attention à l heure des choix. 4-Dorez : Sa dernière participation en course s est soldée par une excellente deuxième place sur 1300 mètres, bien placé dans cette épreuve, il devrait tenir sa partie convenablement cette fois encore, car on ignore encore les vraies limites de ce jeune trois ans de Laghouat. 5-Yakout : Cette jeune pouliche de 3 ans vient de gagner sur 1400 mètres, forte de cette performance, elle s élancera avec la ferme intention de continuer sur sa lancée malgré la forte opposition en présence. 6-Rive de Sersou : Une fois première sur 1400 mètres et une fois quatrième sur la même distance, elle vient de terminer quatrième sur 1300 mètres, conserve donc des chances certaines pour venir former la bonne combinaison. 7-Soltane Sersou : Cet excellent coursier qui a réalisé un sans faute durant sa carrière et qui s est illustré dans des lots plus relevés que celui du jour, n aura qu à répéter ses valeurs et il est assuré de gravir la plus haute marche du podium. 4-Dorez 6-Rive De Sersou 9-Erg Mehareche 1-Djamouh (0) 2-Naoufel 3-Quadhi 5-Yakout MEILLEURES PERFS 7-Soltane Sersou 6-Rive De Sersou 4-Dorez 2-Naoufel 11-Bist M hareche 12-Nassima (0) CLASSE 7-Soltane Sersou 4-Dorez 6-Rive De Sersou 2-Naoufel 3-Quadhi 11-Bist M hareche CONCLUSION 7-Soltane Sersou 6-Rive De Sersou 4-Dorez 2-Naoufel 3-Quadhi 11-Bist M hareche 12-Nassima (0) 8- Totti : Ce jeune poulain de 3 ans, qui est très bien monté en la circonstance a laissé entrevoir de belles choses à ses débuts, venant croiser le fer avec ses ainés, il faudra compter avec lui au sprint final malgré son dernier échec. 9- Erg Meharéche : Elle vient de réaliser une assez bonne performance en terminant cinquième sur 1300 mètres, reprenant du service, elle misera sur sa forme affichée pour tenter de se mêler à la lutte finale. 10-Tamame : Ce jeune poulain de 3 ans vient d améliorer sa dernière prestation en gagnant sur 1300 mètres, ignorant encore ses vraies limites, il faudra lui accorder du crédit pour une place payante à l arrivée. 11-Bist M haréche : Elle vient d échouer à deux reprises alors qu elle restait sur d assez bons résultats, relevant d un entraînement qui tient la forme ces dernières courses, il faudra songer à l inclure dans une combinaison élargie. 12-Nassima : Alternant les bonnes et mauvaises sorties, elle guettera un éventuel faux pas des chevaux les plus en vue pour venir répéter ses excellents essais sur la distance du jour. 13-Zebra : Embusquée dans le bas du tableau et restant sur une sixième place sur 1400 mètres, elle misera sur l apport de l excellent apprenti jockey K. Boubekeur, pour venir semer la zizanie au disque d arrivée. Nombre de chevaux désignés Simple 10 DA 20 DA 50 DA 100 DA 175 DA 280 DA 420 DA 600 DA 825 DA DA MEILLEURES CHANCES Faites vos jeux Total 30 DA 120 DA 300 DA 600 DA DA DA DA DA DA DA Simple 10 DA 25 DA 75 DA 175 DA 350 DA 630 DA DA DA DA Total 120 DA 600 DA DA DA DA DA DA DA DA Simple 10 DA 30 DA 105 DA 280 DA 630 DA DA DA DA Total 600 DA DA DA DA DA DA

16 L Eclair» 22 S CYCLISME TOUR D ESPAGNE Nibali exclu pour s être accroché à une voiture Tous les R S P O T MONDIAUX-2015 D ATHLÉTISME BOLT AJOUTE UNE LIGNE À SA LÉGENDE VIEILLISSANT, CONTESTÉ MAIS FINALEMENT TRIOMPHANT : Usain Bolt a revêtu les habits de héros de l athlétisme pour priver l ex-dopé Justin Gatlin d une résurrection totale en finale du 100 m des Mondiaux de Pékin, et entretenir sa légende. Italien Vincenzo Nibali (Astana), vainqueur L du Tour de France 2014, a été exclu dimanche dernier du Tour d Espagne pour s être accroché à sa voiture alors qu il tentait de revenir dans le peloton après avoir été distancé par une chute, ont fait savoir les organisateurs. «La décision appartient au jury technique et nous en avons été informés», a déclaré à la presse Javier Guillen, directeur général de la Vuelta. «C est mauvais pour le cyclisme, pour le coureur (Nibali), pour la Vuelta et son image, parce que nous perdons un des favoris. Nous acceptons la décision pour éviter tout précédent.» L exclusion de Nibali, 4 e du dernier Tour de France, est un coup de tonnerre pour l épreuve espagnole après seulement deux étapes. L Italien, vainqueur de la Vuelta 2010, figurait parmi les favoris pour la victoire finale de cette édition 2015 aux côtés du Britannique Chris Froome, du Colombien Nairo Quintana et de l Espagnol Alejandro Valverde. Dimanche dernier après-midi, lors de la 2 e étape courue entre Alhaurin de la Torre et Caminito del Rey, Nibali a été pris dans une chute massive sur une longue ligne droite à 30 km de l arrivée. Relégué dans un deuxième peloton, l Italien est néanmoins parvenu à revenir dans le groupe des favoris, même s il a ensuite été décroché dans l ascension finale, terminant à la 31 e place. La chaîne Eurosport a diffusé une vidéo filmée depuis hélicoptère où l on voit le champion italien à la tête d un groupe de coureurs attardés. Le vainqueur du Tour d Espagne 2010 semble se porter à hauteur de sa voiture et aussitôt, coureur et véhicule produisent une nette accélération qui décroche tous les autres poursuivants. «Nous avons parlé avec les juges et leur décision d exclure Nibali de la course était claire», a déclaré Stefano Zanini, l un des directeurs sportifs d Astana. «Nous avons demandé de la clémence et que soit appliquée une sanction en temps mais les juges ont estimé qu une action de ce type créait un précédent pour les autres coureurs», a-t-il ajouté. Cette exclusion fait écho à celle de l Argentin Eduardo Sepulveda sur le dernier Tour de France en juillet: le coureur de Bretagne-Séché avait été mis hors course pour avoir effectué quelques dizaines de mètres en voiture. En 2010, Froome avait, pour sa part, été exclu du Tour d Italie pour s être agrippé à une moto. C est le Colombien Johan Esteban Chaves qui a remporté dimanche la 2 e étape de la Vuelta, endossant du même coup le maillot rouge de leader. La 3 e étape conduira les coureurs de Mijas à Malaga sur 158,4 km. «jamaïcain est bel et bien l icône incontestable de l athlétisme. Habituel champion prêt le Jour-J, Bolt, 29 ans, a fait fi de deux années de misère pour conserver son titre mondial. Il devient ainsi TENNIS TOURNOI DE CINCINNATI l athlète le plus médaillé (11) et le plus titré (9) de l histoire des Mondiaux, qui existent depuis Sans compter ses six titres olympiques équitablement répartis entre 2008 et Comme un signe avant-coureur, l après-midi a été orageuse sur Pékin, laissant rouler l écho de la foudre depuis les montagnes entourant la capitale chinoise. Mais la pluie n est pas tombée, Bolt a gagné, et le déluge de polémique entourant la place des anciens dopés dans l athlétisme actuel devient moins prégnante. Qu aurait-il été dit si Gatlin, suspendu cinq ans durant sa carrière, rattrapé à deux reprises par des contrôles positifs, avait renoué avec le titre mondial dimanche dernier, dix ans après son sacre à Helsinki? Bolt a, au moins pour un temps, remisé les questions. Elles reviendront probablement aujourd hui, avec le premier tour du 200 m, dont les deux adversaires seront les favoris. Dimanche dernier, la légende du sprint a dû s arracher pour devenir triple champion du monde du 100 m. En demi-finale d abord, où après avoir trébuché peu après le départ, il a laissé croire au monde que sa quête allait s arrêter là. En finale surtout, où il a été poussé dans ses derniers retranchements par Gatlin, finalement devancé d un centième (9.79 contre 9.80). «Ce n était pas le meilleur de moi, j ai encore trébuché», a confié Bolt. «Je suis venu ici relax, sans stress et je ramène ça à la maison. Mon but est de rester le numéro un jusqu à ce que je me retire», a-t-il ajouté. ENNIS-HILL TOUJOURS LÀ Il n y avait qu à entendre l explosion de joie du Nid d Oiseau pour comprendre que Bolt venait là de gagner bien plus qu un nouveau titre. Les deux hommes s étaient affrontés pour la dernière fois le 6 septembre 2013, à Bruxelles, avec un Bolt loin devant Gatlin, 4 e. Depuis, l Américain avait enchaîné 21 victoires consécutives sur 100 m. Jusqu à dimanche. Bolt, pendant ce temps, n avait couru qu un 100 m en salle en 2014 en Pologne, et seulement trois en Federer écœure Djokovic et s offre un 7 e titre 2015 dont une exhibition avant d arriver en Chine, où il ajoute une ligne de plus à sa légende. Il n y a pas eu de miracle en revanche pour le Français Jimmy Vicaut, 8 e en 10 sec 00, battu au millième par des monstres comme Tyson Gay (6 e ) et Asafa Powell (7 e ), ce qui ne le consolera guère. Dimanche dernier était décidément le jour du retour des grands, avec la victoire de la Britannique Jessica Ennis-Hill. L héroïne britannique des jeux Olympiques de Londres est revenue par la grande porte, en renouant avec le titre mondial en heptathlon qu elle avait décroché une première fois en 2009 à Berlin. Trois autres titres ont été décernés mardi dernier, pour la 2 e journée des Mondiaux de Pékin. L Américain Joe Kovacs a dominé le poids avec 21,93 m et le Polonais Pawel Fajdek a conservé comme attendu le titre mondial du lancer du marteau, avec un jet à 80,88 m. Tous deux étaient les favoris. En matinée, le marcheur espagnol Miguel Angel Lopez avait décroché le plus beau titre de sa carrière, à 27 ans, avec l or du 20 km marche (1 h 19 min 14 sec). De la marche au sprint, c était une journée remettre sur pied les valeurs de l athlétisme. our la septième fois de sa carrière, Roger Federer s est Pimposé à Cincinnati en dominant, dimanche dernier, en finale, le N.1 mondial Novak Djokovic qui devra encore attendre pour empocher le seul Masters 1000 qui manque à son palmarès. Le Suisse, âgé de 34 ans, a donné une leçon à Djokovic qui s est incliné en deux sets 7-6 (7/1), 6-3 et n a jamais trouvé les armes pour inquiéter son aîné. Federer compte désormais 87 titres à son palmarès, dont 24 en Masters 1000, la catégorie la plus importante de tournois après ceux du Grand Chelem. Il a empoché son cinquième titre de l année et, plus important encore, à dix jours de l US Open (31 août-13 sept), il a produit pendant toute la semaine un tennis étincelant. Pour son premier tournoi depuis sa défaite à Wimbledon, également en finale contre Djokovic, l ancien N.1 mondial est arrivé affuté physiquement et très déterminé. Federer et Djokovic sont restés dos à dos jusqu au jeu décisif où le Suisse a littéralement écœuré son adversaire avec la variété de ses coups. Il a notamment sorti son «spécial», inauguré cette semaine, lorsque sur la 2 e balle de service de Djokovic, il s est avancé dans le terrain et a surpris le Serbe. Après avoir bouclé la première manche en 53 minutes, il a pris le service de Djokovic d entrée, bien aidé par les trois doubles fautes du N.1 mondial, touché au moral. A 2-0, puis 4-1, «Djoko» a tenté d accélérer le jeu, mais n a jamais déstabilisé Federer qui a remporté la finale sur un jeu blanc et une dernière faute directe de son adversaire. Djokovic s est donc incliné pour la cinquième fois en finale à «Cincy». «Il faudra que j attende que Roger prenne sa retraite pour gagner ici», a-t-il souri. Il aurait pu devenir le premier joueur de l histoire à remporter les neuf Masters 1000 du calendrier. Au lieu de cela, une semaine après sa défaite à Montréal contre Andy Murray, il repart de Cincinnati inquiet par l impressionnant sursaut de Fededer. Le Suisse, lui, abordera l US Open en grande confiance et avec le sentiment qu il peut mettre fin à trois années d insuccès en Grand Chelem, depuis son 17 e et dernier titre à Wimbledon, en FORMULE 1 L GP DE BELGIQUE Sixième succès de la saison pour Hamilton e Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), a signé son sixième succès de la saison, en remportant dimanche dernier le Grand Prix de Belgique de Formule 1, à Spa- Francorchamps, devant son coéquipier Nico Rosberg et le Français Romain Grosjean (Lotus). Auteur d un nouveau sans-faute, de bout en bout, le double champion du monde et leader du championnat n a jamais été inquiété et a bouclé, après 43 tours d une course intense, épargnée par la pluie, sa 39 e victoire en F1, dont six en C est aussi en 11 courses, le 7e doublé des Flèches d Argent cette saison. «C est une journée de rêve. Nico allait très vite aujourd hui, mais à chaque fois j ai pu trouver la parade», a réagi Hamilton sur le podium. «J ai complètement raté mon départ, et Lewis mérite de gagner. Je vais partir très vite car ma femme peut accoucher à tout moment», a dit Rosberg, encore battu à la régulière par son ami d enfance. WTA Serena Williams conserve son titre Américaine Serena Williams, N.1 mondiale, a remporté, comme en 2014, le tournoi WTA Premier de L Cincinnati en battant en finale la Roumaine Simona Halep 6-3, 7-6 (7/5), dimanche dernier. Serena Williams agée de 33 ans a ajouté un 69 e titre à son palmarès. Elle est invaincue cette année en finale et a remporté cinq titres, dont les trois premiers tournois du Grand Chelem. Si elle s adjuge l US Open 2015 (31 août-13 septembre), elle réussira le premier Grand Chelem du tennis féminin depuis celui réalisé en 1988 par l Allemande Steffi Graf.

17 S Tous les POR TS 23 MONDIAUX-2015 D'ATHLÉTISME (3000 M STEEPLE) L Algérienne Amina Bettiche éliminée CHAMPIONNAT D AFRIQUE DE BOXE (MESSIEURS) L ARBITRAGE PRIVE L ALGÉRIE DU TITRE AFRICAIN L ARBITRAGE MAISON a fait des siennes encore une fois lors des finales du 19 e championnat d Afrique disputées, dimanche dernier, au Complexe sportif Mohamed V de Casablanca (Maroc). Alors que la première place revenait de droit à la sélection algérienne, les juges-arbitres en ont décidé autrement, offrant ainsi le titre par équipe au pays organisateur, le Maroc. De ce fait, la moisson des pugilistes algériens s est arrêtée à sept médailles (4 or, 2 argent et 1 bronze) contre huit médailles pour les Marocains (4 or, 2 argent et 1 bronze). Après avoir remporté les quatre premières médailles d or dans leurs quatre premiers combats, grâce à Mohamed Flissi (52 kg), Reda Benbaaziz (60 kg), Abdelkader Chadi (64 kg) et Abdelhafid Benchebla (81 kg) devant respectivement Mohamed Flissi (Algérie), Kharroubi Achref (Maroc) par forfait, Abdelaal Mahmoud Abdelaal (Egypte), Aatakni Abdelhak (Maroc) et Saad Orabi (Egypte), l Algérie a été empêché d une autre première marche du podium lors des deux derniers duels face au Maroc. Ce dernier, qui comptait alors trois médailles en vermeil, devait impérativement remporter les deux derniers combats de la soirée pour être sacré. Le public présent au complexe sportif Mohamed V a dû attendre l issue des derniers duels de la soirée pour connaître le nom du vainqueur de cette 19 e édition dont le duel algéro-marocain a fait sensation jusqu au dernier round de cette dernière journée consacrée aux finales. Dans la catégorie des 91 kg, l Algérien Chouaib Bouloudinat avait largement le potentiel pour s adjuger la médaille d or face au Marocain Abouhamada Abdeljalil et sceller ainsi le titre par équipe pour l Algérie, mais malheureusement pour Bouloudinat, sa nette domination n a pas été couronnée. Pis encore, sa bonne prestation a été sanctionnée par une défaite amère qui en dit long sur le jeu de coulisses qui prévalait afin de priver l Algérie de la conservation de son titre africain. «Aujourd hui, nous avons assisté à un scénario purement monté par les arbitres présents à cette édition qui ont privé Chouaib Bouloudinat d une victoire réelle. Il menait largement son combat face au Marocain, mais les juges-arbitres en ont décidé autrement», a déclaré, à l APS, Rabah Hamadache, un des membres du staff technique. Dans le dernier duel de cette journée des finales, Mohamed Grimes (+91 kg) a connu, lui aussi, le même scénario que son prédécesseur en perdant face au Marocain, Mohamed Arjaoui. Pourtant, le pugiliste algérien, très talentueux et intelligent, a fait montre d une grande maîtrise sur le ring. Il a dominé son adversaire dans les deux premiers rounds avec des coups nets et précis, ce qui devait lui valoir la victoire du sacre pour l Algérie qui connaîtra encore une fois un verdict inattendu qui prive ainsi nos boxeurs du titre africain. «Nous avons également été surpris par la décision des jugesarbitres à la fin du combat de Grimes qui a montré toutes ses qualités de puncheur devant un boxeur marocain méconnaissable. Au départ de cette édition, je craignais l arbitrage, finalement j avais raison», a regretté Hamadache. Cela dit, suite à ce championnat d Afrique, six Algériens en l occurrence Mohamed Flissi (52 kg), de Réda Benbaaziz (60 kg), Abdelkader Chadi (64 kg), Abdelhafid Benchebla (81 kg), de Chouaib Bouloudinat (91 kg) et Mohamed Grimes (+91 kg), sont qualifiés pour les championnats du monde, prévus du 8 au 18 octobre à Doha (Qatar) qui sont, à leur tour, qualificatifs aux jeux Olympiques de Rio de Janeiro au Brésil n Khaled H. HANDBALL : UNE RÉUNION DU BF EST PRÉVUE PROCHAINEMENT La question du sélectionneur sera-t-elle enfin tranchée? près que le Acalendrier des participations des sélections nationales de handball dans les différentes compétitions internationales a été bouclé, place à la réunion du bureau fédéral tant attendue. Selon une source proche de l instance fédérale, la date n a pas encore été fixée. Mais la réunion va se tenir durant les prochains jours sous la présidence de Saïd Bouamra. Ce dernier, qui campe sur sa position de temporiser avant la nomination d un sélectionneur national pour les seniors (messieurs) et (dames), a irrité plusieurs acteurs de la discipline que ce soit au niveau des clubs ou celui de l instance fédérale. D ailleurs, la nomination aurait dû se faire juste après le mois sacré du ramadan. Ce qui aurait permis au sept national d entamer sa préparation pour le championnat d Afrique 2016 prévu en Egypte et qualificatif pour les jeux Olympiques qu abritera Rio de Janeiro la même année. La même source a ajouté que Bouamra espère encore convaincre un entraîneur étranger pour prendre les commandes de l équipe nationale. Deux propositions seront faites aux membres du BF, à savoir la nomination d un technicien étranger ou Salah Bouchekriou avec qui il y a eu un premier round de négociations. Cela dit, l exsélectionneur du Bahreïn n aurait pas digéré le fait que les pourparlers n ont pas été relancés pour tout finaliser. Pourtant, l entraîneur, qui a mené les Verts à leur meilleur classement mondial de leur histoire, à savoir 13 es en 2001 en France, avait choisi comme adjoint l ex-international Hicham Boudrali. Il a même établi son plan de travail et fixé son objectif durant la compétition continentale, à savoir une qualification au mondial 2017 qu organisera la France. La sélection féminine, quant à elle, se trouve sans entraîneur depuis le dernier championnat d Afrique 2014 durant lequel le sept national s est classé 3 e, soit depuis la fin de fonction de Karim Achour. Outre le point relatif aux sélections nationales seniors, la séance de travail sera consacrée aux bilans de la participation des EN U21 et U19 aux championnats du monde qui ont eu lieu respectivement au Brésil et en Russie. Pour rappel, durant les deux événements, nos U21se sont classés 20 es, alors que les U19 ont terminé le tournoi à la 23 e position. A signaler que le coup d envoi du championnat d excellence sera donné le 11 septembre, alors que la super coupe est programmée le 4 du même mois n Adel K. 'athlète algérienne Amina Bettiche a été éliminée L en séries du 3000 m steeple des championnats du Monde-2015 d'athlétisme, hier, à Pékin. Engagée dans la première série, Bettiche, qui s'est classée 5 e avec un chrono de 9:36.10, a réalisé au passage sa meilleure performance de l'année. Dans le classement général des séries, la représentante algérienne a occupé la 18 e place sur 42 athlètes classées. A rappeler que l'algérie participe à ces Mondiaux d'athlétisme qui ont débuté samedi dernier dans la capitale chinoise avec 14 athlètes, dont le champion olympique-2012 du 1500m, Taoufik Makhloufi. FOOTBALL LIGUE 1 (MISE À JOUR) USMA ESS, CE SOIR (18H) À BOLOGHINE Sous le signe du rachat T rois jours seulement après leur face-à-face en Ligue des champions africaine, l USMA et l ESS vont devoir se retrouver ce soir au stade Omar- Hamadi mais cette fois-ci en championnat. Ce match comptant pour la mise à jour du calendrier (2 e journée) sera certainement placé sous le signe du rachat. En effet, les Usmistes, tout comme les Sétifiens, auront à cœur de faire oublier leur piètre entame de championnat où ils furent respectivement battus par le NAHD et tenus en échec at home par le MCO. En l emportant vendredi dernier au soir sur le score de (3-0), les Usmistes auront certes, pris un ascendant psychologique par rapport aux Ententistes mais il n en demeure pas moins que leur tâche s annonce plus compliquée. Les protégés de Miloud Hamdi, qui visent une première victoire en championnat avant d aller défier samedi, la JSK à Tizi Ouzou, auront en face d eux un onze sétifien plus costaud puisque ce dernier pourra enfin compter sur ses nouvelles recrues absentes à l issue du dernier match, tels les Belamri, Amada, Haddouche, Rebiai et Kenniche même si ce dernier demeure très incertain pour cause de blessure. C est dire qu avec le retour de tout ce beau monde, la bande à Kheireddine Madoui aura fière allure ce soir. Ce qui nous promet déjà une empoignade palpitante entre deux clubs adeptes du spectacle et du beau jeu. Pourvu que le nombreux public qui garnira les gradins du stade Omar-Hamadi en aura pour son argent. n M. F. LIGUE 2 (MISE À JOUR DE LA 2 e JOURNÉE)-CABBA MCEE El-Eulma pour oublier la CL D ans le cadre de la mise à jour de la 2e journée de ligue 2 Mobilis de football, le MCEE tentera de faire oublier ses contre-performances en Champion s league africaine, à l occasion de son déplacement aujourd hui à Bordj Bou-Arréridj pour donner la réplique au CABBA, à 18h. Un match pour deux clubs qui ont des objectifs diamétralement opposés. Avec trois points au compteur, les Eulmis de Chérif Hadjar tenteront d engranger les trois points et de s emparer du fauteuil de leader. Une rencontre qui pourrait être la dernière pour le coach du MCEE, qui ne veut plus continuer à travailler dans «un environnement difficile que ce soit sur le plan administratif ou de l effectif». Pour leur part, les locaux veulent provoquer le déclic. n A. K.

18 Je Horizons Horizons : R.C.97B FAF Des cours FIFA d'administration pour les clubs professionnels algériens a Fédération algérienne de football (FAF) organise du L24 au 28 août des cours FIFA d administration pour les clubs professionnels, a indiqué, hier, l'instance dirigeante de football. Les représentants des clubs des Ligues 1 et 2 Mobilis assisteront à plusieurs cours initiés par l'instructeur de la Fédération internationale de football (FIFA), Ismail Locate. Le programme de ces cours comprend des exposés sur l'administration et la gestion des clubs professionnels, le management des clubs et d'autres sujets. Raïs M'bolhi signe à Antalyaspor L e gardien international algérien Raïs M'bolhi s'est engagé pour trois ans avec la formation turque d'antalyaspor, a indiqué, hier, le club de première division de football sur son site officiel. L'ancien gardien de Philadelphia Union rejoint ainsi la star camerounaise Samuel Eto'o et Jean Macoun de Rennes qui ont opté pour Antalyaspor. Il est désormais le second joueur algérien dans le championnat de Turquie avec le défenseur Carl Medjani (Trabzonspor). Agé de 29 ans, l'un des héros de la Coupe du monde 2014 au Brésil avait effectué un essai à Bolton la semaine dernière. Le portier algérien n'avait pas été sélectionné par Christian Gourcuff pour le dernier match des Verts contre les Seychelles (4-0) le 13 juin dernier à Blida pour le compte de la première journée des éliminatoires de la Coupe d'afrique des nations (CAN-2017). Il pourrait effectuer son retour à l'occasion de la seconde rencontre contre le Lesotho le 6 septembre prochain à Maseru. MONDIAUX D ATHLÉTISME Tabti et Bouchicha terminent 13 e et 14 e du 3000 m steeple L es athlètes algériens Bilal Tabti et Hicham Bouchicha ont terminé respectivement aux 13 e et 14 e places de la finale du 3000 m steeple des championnats du monde, remportée, hier, à Pékin, par le Kenyan Ezekiel Kemboi devant ses compatriotes Conseslus Kipruto et Brimin Kipruto. Tabti a couru la distance en 8:29.04 devant Bouchicha qui a réalisé un temps de 8:33.79, loin derrière le vainqueur qui a parcouru la distance en 8: Une pensée pour Mohamed Khedis Sept ans déjà depuis que tu nous as quittés, un 26 août 2008, date de ton départ prématuré, toi l être tant aimé. Ton absence si grande et le vide que tu as laissé ne seront jamais comblés. Même si ceux que nous aimons ne meurent jamais. Ils demeurent avec nous, empreints dans nos souvenirs précieux, ensemble pour l éternité. Ta femme et tes enfants Sid-Ahmed et Rochdi FRANCE Un acte criminel à l'origine de l'incendie d'une mosquée du Sud-Ouest n acte criminel est à l'origine Ud'un incendie ayant en partie détruit la mosquée d'auch, dans le sud-ouest de la France, et le président François Hollande a assuré, hier, que tout était «mis en œuvre pour que les coupables soient identifiés et punis». «Nous pouvons affirmer en l'état de l'enquête que c'est un acte volontaire réfléchi qui est à l'origine de l'incendie», a déclaré à l'afp le procureur d'auch, Pierre Aurignac, après La Météo du Mardi 25 Août 2015 s'être rendu sur les lieux pour être informé des premiers éléments de l'expertise en cours. «Le ou les auteurs ont visiblement utilisé un accélérant de type hydrocarbure pour accélérer le départ de l'incendie par le toit de l'édifice», a ajouté le procureur. «Ceci explique l'étendue des dégâts occasionnés», a-t-il souligné. «Tout est mis en œuvre pour que les coupables soient identifiés et punis», a assuré, de son côté, François Hollande. n Alger 31 n Annaba 29 n Constantine 33 n Oran 29 n Ouargla 44 n Tamanrasset 37 n Tindouf 41 n Illizi 42 n Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ «tiens à exprimer ma sincère gratitude envers vous, votre gouvernement ainsi qu'au président algérien, Abdelaziz Bouteflika, pour avoir accueilli la conférence sur la déradicalisation les 22 et 23 juillet dernier», a indiqué Kerry dans sa lettre, dont une copie est parvenue, hier, à l'aps. Le chef de la diplomatie américaine a relevé que «la conférence a fait évoluer une approche globale sur la prévention et de la propagation de l'extrémisme violent et a encouragé les autres gouvernements et organisations à se joindre au mouvement mondial pour la lutte contre l'extrémisme violent». «Elle a aussi amélioré nos efforts pour promouvoir des initiatives concrètes de CVE au Sommet des chefs d'etat sur la lutte contre l'etat islamique en Irak et au Levant et l'extrémisme violent en marge de l'assemblée générale des Nations unies le 29 septembre», a-t-il mentionné. «En accueillant cette conférence, l'algérie a prouvé, encore une fois, le rôle constructif et bénéfique qu'elle joue dans la lutte mondiale contre le terrorisme», a souligné Kerry. «Je voudrais aussi profiter de FÊTE NATIONALE DE L UKRAINE Le président Bouteflika félicite Petro Poroshenko L e président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de félicitations à son homologue ukrainien, Petro Poroshenko, à l occasion de la fête nationale de son pays, dans lequel il lui a réaffirmé sa «disponibilité» à œuvrer au renforcement des liens d amitié et de coopération entre l Algérie et l Ukraine. «Au moment où l Ukraine célèbre sa fête nationale, il m est agréable de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens LUTTE CONTRE LE TERRORISME LES ÉTATS UNIS SALUENT LE RÔLE CONSTRUCTIF ET BÉNÉFIQUE DE L'ALGÉRIE LE SECRÉTAIRE D'ÉTAT AMÉRICAIN, John Kerry, a salué, dans une lettre adressée au ministre des Affaires maghrébines, de l'union africaine et de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel, le rôle «constructif et bénéfique de l'algérie dans la lutte mondiale contre le terrorisme», exprimant la disposition de son pays à travailler en «étroite collaboration» avec l'algérie dans ce domaine. ACHAT 6 1 $ 82,24DA 1 104,36 DA cette occasion pour encourager l'algérie à s'appuyer sur la réussite de sa conférence afin d'élaborer un manuel détaillé sur la déradicalisation», a-t-il poursuivi, ajoutant que «ce manuel pourrait répertorier les bonnes pratiques, les leçons apprises et les modèles de programmation présentés et discutés lors de la conférence sur la déradicalisation». Ce manuel «pourrait également mettre en évidence une série d'interventions de déradicalisation efficaces et respectueuses des droits, qu'elles soient menées par les gouvernements, la société civile, le secteur privé ou les organisations multilatérales, à partir desquelles les parties prenantes intéressées pourraient en tirer profit», a estimé le secrétaire d'etat américain. «Les Etats-Unis seraient ravis de travailler en étroite collaboration avec vous sur cette initiative», a assuré Kerry dans sa lettre à Messahel. «Encore une fois, je vous remercie pour votre leadership dans l'organisation de cette importante conférence comme un suivi au sommet de CVE, organisé par la Maison-Blanche en février dernier. Je me réjouis d'avance de vous rencontrer à New York en septembre prochain», a conclu le chef de la diplomatie américaine. ASIE Accord entre les deux Corées en vue de désamorcer les tensions Les deux Corées sont parvenues à un accord, au terme de négociations-marathon, en vue de désamorcer les tensions qui ont failli précipiter la péninsule dans un conflit armé, a annoncé le chef de la délégation de Séoul. La Corée du Nord a accepté d'exprimer ses «regrets» pour l'explosion d'une mine antipersonnel à la frontière qui a mutilé deux soldats sud-coréens, comme l'exigeait Séoul, a annoncé le conseiller de sécurité nationale, Kim Kwan-Jin. De son côté, la Corée du Sud s'est engagée à faire taire ses haut-parleurs qui diffusent à plein volume leurs messages de propagande à la frontière. Les deux parties ont également convenu d'œuvrer pour une reprise le mois prochain des réunions des familles séparées par la guerre de Corée ( ), a déclaré Kim à la presse 6 VENTE $ 87,27 DA 1 110,77 DA ainsi qu en mon nom personnel, nos chaleureuses félicitations accompagnées de mes vœux de progrès et de prospérité pour le peuple ukrainien ami», a écrit le président Bouteflika dans son message. «Je saisis cette heureuse opportunité pour vous réaffirmer mon entière disponibilité à œuvrer avec vous au renforcement des liens d amitié et de coopération qui existent entre nos deux pays», a souligné le chef de l Etat. n APS SERVICE PUB Tél: Fax: ÉNERGIE Khebri reçoit l'ambassadeur du Kazakhstan L e ministre de l'energie, Salah Khebri, a reçu, hier, au siège de son ministère, l'ambassadeur du Kazakhstan, à Alger, avec résidence au Caire (Egypte), Berik Aryn, a indiqué le ministère dans un communiqué. Les deux parties ont passé en revue l'état des relations de coopération entre les deux pays dans le domaine de l'énergie et les moyens de leur renforcement, a précisé la même source. A cette occasion, les deux parties ont notamment exprimé leur volonté d'intensifier ces relations et de les élargir à d'autres domaines. L'évolution de la situation du marché pétrolier international a également été abordée par les deux parties, a ajouté le communiqué. ÉCONOMIE La Chine fait lourdement chuter les places financières mondiales es marchés financiers Lont connu, hier, une journée noire, rappelant les pires heures de la crise de 2008, dans le sillage des places boursières asiatiques, les inquiétudes grandissant face aux possibles effets du ralentissement chinois sur la croissance mondiale. «La journée a été traversée par des mouvements massifs sur l'ensemble des marchés : la baisse des actions et des matières premières, la hausse de l'euro face au dollar et tout cela dans de larges proportions», résume Erik F. Nielsen, chef économiste d'unicredit. La déroute en Asie, avec un lundi noir à Shanghaï, s'est propagée à l'europe puis à Wall Street qui a ouvert nettement dans le rouge avant de se reprendre légèrement. Après avoir cédé à la panique dans l'après-midi, perdant plus de 8% en séance, la Bourse de Paris a fini en baisse de 5,35%. Francfort a chuté de 4,70% tandis que Londres a dégringolé de 4,67%, Madrid de 5,01% et Milan de 5,96%. L'Eurostoxx 50 s'est, pour sa part, inscrit en repli de 5,35%. (021) (021)

Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article 717 du code de commerce qui dispose que :

Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article 717 du code de commerce qui dispose que : LE DEPOT LEGAL ANNUEL DES COMPTES SOCIAUX AU CENTRE NATIONAL DU REGISTRE DU COMMERCE 0. PRESENTATION : Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article

Plus en détail

Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Decouvrir l entrepreneuriat L entrepreneuriat est un monde fascinant, plein

Plus en détail

Moyennes minimales Orientation BAC 2014

Moyennes minimales Orientation BAC 2014 ennes minimales C01 U.S.T.H.B 011 TECHNOLOGIE 10.47 11.52 C01 U.S.T.H.B 051 GEOLOGIE 10.00 C01 U.S.T.H.B 053 GEOGRAPHIE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE C01 U.S.T.H.B D04 SCIENCES DE LA NATURE ET DE LA VIE

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Circulaire n 01 du 14 Rajab 1436H correspondant au 03 mai 2015 relative à la préinscription

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Circulaire n 01 du 05 Chaâbane 1435H correspondant au 03 juin 2014 relative à la préinscription

Plus en détail

Moyennes minimales Orientation BAC 2015

Moyennes minimales Orientation BAC 2015 ennes minimales C00 USTHB/U. ALGER 1 D04 SCIENCES DE LA NATURE ET DE LA VIE 11.77 13.11 C01 USTHB 011 TECHNOLOGIE 11.59 12.75 C01 USTHB 051 GEOLOGIE 11.06 C01 USTHB 053 GEOGRAPHIES ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Plus en détail

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE DU RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU (RAA), EN ALGERIE, ANNEE 2004. Département contrôle des maladies Service RAA

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE DU RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU (RAA), EN ALGERIE, ANNEE 2004. Département contrôle des maladies Service RAA Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière Institut National de Santé Publique SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE DU RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU (RAA), EN ALGERIE, ANNEE 2004 Département

Plus en détail

La Carte de la Formation du Secteur du Tourisme

La Carte de la Formation du Secteur du Tourisme République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Tourisme et de l Artisanat La Carte de la Formation du Secteur du Tourisme Septembre 2011 SOMMAIRE A- INTRODUCTION. 1- Les Objectifs. 2- État

Plus en détail

I - ETAT DE MISE EN ŒUVRE DES PROGRAMMES DE RENOUVEAU RURAL

I - ETAT DE MISE EN ŒUVRE DES PROGRAMMES DE RENOUVEAU RURAL 7/1/212 REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL I - ETAT DE MISE EN ŒUVRE DES PROGRAMMES DE RENOUVEAU RURAL 21-212 1 7/1/212 PROGRAMMES DU RENOUVEAU

Plus en détail

Expérience de NAFTAL dans le GPL carburant «Sirghaz» et perspectives de développement

Expérience de NAFTAL dans le GPL carburant «Sirghaz» et perspectives de développement SOCIETE NATIONALE DE COMMERCIALISATION ET DE DISTRIBUTION DE PRODUITS PETROLIERS NAFTAL spa au capital social de 5 650 000 000 DA, filiale de SONATRACH. Expérience de NAFTAL dans le GPL carburant «Sirghaz»

Plus en détail

Ministère du Commerce Centre National du Registre du Commerce. Les créations d entreprise. en Algérie. Avril 2014

Ministère du Commerce Centre National du Registre du Commerce. Les créations d entreprise. en Algérie. Avril 2014 Ministère du Commerce Centre National du Registre du Commerce Les créations d entreprise en Algérie Avril 2014 Statistiques 2013 INFORMATIONS Les missions du Centre National du Registre du Commerce Conformément

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Circulaire n 01 du 18 Rajab 1434H correspondant au 28 mai 2013 relative à la préinscription

Plus en détail

Journée mondiale des Télécommunications. Projet Internet Service Provider

Journée mondiale des Télécommunications. Projet Internet Service Provider Journée mondiale des Télécommunications Projet Internet Service Provider 1 Missions de DJAWEB Participer au développement de la société de l information Promouvoir l Internet en Algérie en améliorant l

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Circulaire n du 1436H correspondant au 2015 relative à la préinscription et à l orientation

Plus en détail

OAIC. EPIC OAIC. Office Algérien Interprofessionnel des Céréales

OAIC. EPIC OAIC. Office Algérien Interprofessionnel des Céréales OAIC. EPIC OAIC Office Algérien Interprofessionnel des Céréales Office Algérien Interprofessionnel des Céréales OFFICE ALGERIEN INTEPROFESSIONNEL DES CEREALES OAIC OAIC/ EPIC Office Algérien Interprofessionnel

Plus en détail

Le Parc National Automobile (Résultats 2014)

Le Parc National Automobile (Résultats 2014) Le Parc National Automobile (Résultats 2014) I Introduction Sommaire II - A propos du parc national automobile III- Textes réglementaires de circulation IV- Méthodologie utilisée: 1. Traitements 2. Quelques

Plus en détail

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014.

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. -------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

BILAN DES REALISATIONS ECONOMIQUES ET SOCIALES DE L ANNEE 2011

BILAN DES REALISATIONS ECONOMIQUES ET SOCIALES DE L ANNEE 2011 Services du Premier Ministre BILAN DES REALISATIONS ECONOMIQUES ET SOCIALES DE L ANNEE 2011 ------ 000 ------- I - Réalisations d infrastructures socio économiques II - Créations d emplois III - Réalisations

Plus en détail

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement»

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement» Journal : Liberté Titre : Hassi R Mel, La téléphonie arrive à Bellil Page : 09 Organe : Commission technique daïra de Hassi R Mel La commission technique de la daïra de Hassi R mel s'est déplacée dernièrement

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire

République Algérienne Démocratique et Populaire République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction Générale de la Régulation et de l Organisation des Activités Direction des Etudes de la Prospective et de l Information Economique

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Circulaire n 01 du 14 Joumada Ethania 1430 H correspondant au 8 juin 2009 relative

Plus en détail

Dossier presse. Plusieurs mesures pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures depuis le passage de l Algérie à l économie de marché

Dossier presse. Plusieurs mesures pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures depuis le passage de l Algérie à l économie de marché 1 Dossier presse Intervention de Monsieur au niveau du conseil de la nation autours des mesures prises pour la promotion des exportations hors hydrocarbures SOURCE APS 23 DECEMBRE 2013 Plusieurs mesures

Plus en détail

N 372. Votre Revue de Presse Du 07/ 04 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 372. Votre Revue de Presse Du 07/ 04 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 372 By Votre Revue de Presse Du 07/ 04 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Emploi et Formation professionnelle Les cinq priorités Cap sur l initiative privée

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 22 / 12 /2014 N 301. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Du 22 / 12 /2014 N 301. www.conect.org.tn conect Votre Revue de Presse Du 22 / 12 / By N 301 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 Marché financier

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Circulaire n 01 du 05 Chaâbane 1435H correspondant au 03 juin 2014 relative à la préinscription

Plus en détail

Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016

Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016 Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016 L élaboration du Projet de Budget Citoyen au titre de l année 2016 s inscrit dans le cadre de la consécration des droits garantis par la Constitution

Plus en détail

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE»

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Ministère de l Industrie de la PME et de la de la Promotion des Investissements Communication «L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Présentée par: Mr A.C. BOUDIA Madrid, Octobre 2012 Une importante position Géo-Stratégique

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

Meilleure appréhension des marchés et du positionnement de la PME :

Meilleure appréhension des marchés et du positionnement de la PME : I Mise à niveau des Petites et Moyennes Entreprises : La mise à niveau est un défi et un enjeu qui s inscrivent dans la démarche globale d amélioration de la compétitivité de l économie nationale en général

Plus en détail

La prise en charge des insuffisants rénaux chroniques au stade terminal État des lieux

La prise en charge des insuffisants rénaux chroniques au stade terminal État des lieux La prise en charge des insuffisants rénaux chroniques au stade terminal État des lieux Pr. Larbi ABID La maladie rénale chronique que l on nomme insuffisance rénale chronique (IRC) se définit soit par

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Source APS 19/10/10 Mustapaha Benbada présente un exposé sur son secteur devant la commission

Plus en détail

Plan de Développement du Réseau de Transport du Gaz Période 2012-2021

Plan de Développement du Réseau de Transport du Gaz Période 2012-2021 Plan de Développement du Réseau de Transport du Gaz Période 2012-2021 1 Plan de développement du réseau de transport du gaz du GRTG 2012 2021 Préambule Introduction Développement du réseau de transport

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE OCTOBRE 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE

ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE DE L APPEL PUBLIC A L EPARGNE AVEC INTRODUCTION DE L ACTION A LA COTE OFFICIELLE DE LA BOURSE D ALGER Alger- le 31 octobre 2010. Le jeudi 28 Octobre, Alliance

Plus en détail

Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt

Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt La hausse des prix des céréales et des oléagineux constatée sur les marchés mondiaux ces derniers

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA BANQUE DE DEVELOPPEMENT LOCAL BDL. «Les Services Bancaires en toute Facilité» BDL

DOSSIER DE PRESSE LA BANQUE DE DEVELOPPEMENT LOCAL BDL. «Les Services Bancaires en toute Facilité» BDL DOSSIER DE PRESSE LA BANQUE DE DEVELOPPEMENT LOCAL BDL Organise une Journée Portes Ouvertes «Les Services Bancaires en toute Facilité» Le Samedi 27 Avril 2013 à partir de 9h00 BDL Une Banque qui se Modernise

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 362 By Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Création d entreprises Nouveaux promoteursle parcours d obstacles Les jeunes promoteurs

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Impact de la crise financière et économique mondiale sur l Algérie

Impact de la crise financière et économique mondiale sur l Algérie Impact de la crise financière et économique mondiale sur l Algérie Aux Etats-Unis, la crise des Subprime engendrée par la mévente ou, au mieux, par la cession, à de faibles prix, de millions d habitations

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

Pour ceux qui voient loin, l Alg tout près. Le climat de l Investissement

Pour ceux qui voient loin, l Alg tout près. Le climat de l Investissement Pour ceux qui voient loin, l Alg Algérie c est tout près Le climat de l Investissement l en Algérie Situation macroéconomique conomique Des conditions d attractivité Retour à la stabilité politique Stabilisation

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE RELATIVE AUX ASSOCIATIONS DE PROTECTION DES CONSOMMATEURS VERSION 2009

FICHE TECHNIQUE RELATIVE AUX ASSOCIATIONS DE PROTECTION DES CONSOMMATEURS VERSION 2009 FICHE TECHNIQUE RELATIVE AUX ASSOCIATIONS DE PROTECTION DES CONSOMMATEURS VERSION 2009 FICHE TECHNIQUE RELATIVE AUX ASSOCIATIONS DE PROTECTION DES CONSOMMATEURS DIRECTION REGIONALE DU COMMERCE DE BECHAR

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: ALGERIE

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: ALGERIE Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: ALGERIE Un projet financé par l Union Européenne Réunion de Travail des Coordonnateurs du SBA et des Conseillers

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

Les entreprises en Ile de France

Les entreprises en Ile de France Tendances régionales Les entreprises en Ile de France Contexte conjoncturel Bilan 1 Perspectives 1 lndicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée

Plus en détail

N 417. Votre Revue de Presse Du 16/ 06 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 417. Votre Revue de Presse Du 16/ 06 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 417 By Votre Revue de Presse Du 16/ 06 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Mardi 16 Juin 2015 1 Site tunisien de l investissement Des handicaps qui persistent

Plus en détail

Principaux Indicateurs Conjoncturels

Principaux Indicateurs Conjoncturels BANQUE CENTRALE DE TUNISIE Direction Générale des Statistiques Principaux Indicateurs Conjoncturels 21 Mars 2015 2 FICHES : Fiche n 1 : Secteur réel Fiche n 2 : Evolution des principaux soldes de la balance

Plus en détail

Etablissement Public de Radiodiffusion sonore Régie publicitaire

Etablissement Public de Radiodiffusion sonore Régie publicitaire Etablissement Public de Radiodiffusion sonore Régie publicitaire Conditions générales, applicables aux prestations de services fournies par la Radio Algérienne Régie publicitaire : 03, rue Bossuet, les

Plus en détail

Accompagnement à la mise en œuvre d une méthode de recrutement fondée sur les habiletés

Accompagnement à la mise en œuvre d une méthode de recrutement fondée sur les habiletés Termes de référence Accompagnement à la mise en œuvre d une méthode de recrutement fondée sur les habiletés Expertise sénior La mission Objectif Préparer l Agence Nationale de l Emploi algérienne à l utilisation

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Décembre 211 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 21 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 10/19 (F) 16 février 2010 Les notes d'information au public (NIP) s inscrivent dans

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire

République Algérienne Démocratique et Populaire Direction du Commerce De la wilaya de Tizi-Ouzou République Algérienne Démocratique et Populaire FICHE DE SUIVI DU PROJET DU LABORATOIRE DE COTROLE DE LA QUALITE A TIZI-OUZOU - Intitulé du projet : Réalisation

Plus en détail

Perspectives conjoncturelles pour la branche des garages 2015

Perspectives conjoncturelles pour la branche des garages 2015 Perspectives conjoncturelles pour la branche des garages 2015 Analyses et prévisions mandatées par l'union professionnelle suisse de l automobile (UPSA ) Perspectives sectorielles de BAKBASEL Octobre 2014

Plus en détail

La conjoncture en région Centre Val de Loire

La conjoncture en région Centre Val de Loire Tendances régionales La conjoncture en région Centre Val de Loire Enquêtes mensuelles Septembre 215 Tassement de la production industrielle, activité globale un peu plus soutenue dans les services marchands.

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

CHAPITRE III : CONVERTIBILITE, BALANCE DES PAIEMENTS ET DETTE EXTERIEURE

CHAPITRE III : CONVERTIBILITE, BALANCE DES PAIEMENTS ET DETTE EXTERIEURE CHAPITRE III : CONVERTIBILITE, BALANCE DES PAIEMENTS ET DETTE EXTERIEURE Le processus de convertibilité du dinar pour les transactions extérieures courantes a été complété en 1997, parallèlement à la libéralisation

Plus en détail

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 OUGANDA 40 Affilié de l IE UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 Ratifications C 87 Convention sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical (1948), ratifiée en 2005 C 98

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74%

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74% n 6 - JANVIER 21 LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT 23 629 c est * le nombre d entreprises 2 inscrites au Répertoire des métiers de l Essonne. dirigeants d entreprise artisanale ont été interrogés à la fin

Plus en détail

favoriser l emploi au profit de la jeune population.

favoriser l emploi au profit de la jeune population. Comme dans beaucoup de pays, l Algérie est confrontée aujourd hui à des défis majeurs, et plus particulièrement celui de la création d emploi avec comme priorité, de favoriser l emploi au profit de la

Plus en détail

La crise financière internationale. 1- Les raisons du déclenchement et de la propagation de la crise financière

La crise financière internationale. 1- Les raisons du déclenchement et de la propagation de la crise financière Tunis, 10 octobre 2008 La crise financière internationale 1- Les raisons du déclenchement et de la propagation de la crise financière Le déclenchement de la crise financière est en grande partie attribué

Plus en détail

TENDANCES REGIONALES PICARDIE

TENDANCES REGIONALES PICARDIE TENDANCES REGIONALES PICARDIE OCTOBRE 2007 Picardie Tendances régionales OCTOBRE 2007 Page 1 sur 7 Vue d ensemble de l activité économique Période sous revue : SEPTEMBRE 2007 INDUSTRIE Poids des effectifs

Plus en détail

Mission d assistance à maîtrise d ouvrage dans le cadre d un projet de rénovation énergétique d une copropriété Année 2015 / 2016

Mission d assistance à maîtrise d ouvrage dans le cadre d un projet de rénovation énergétique d une copropriété Année 2015 / 2016 Mission d assistance à maîtrise d ouvrage dans le cadre d un projet de rénovation énergétique d une copropriété Année 2015 / 2016 CAHIER DES CHARGES 1 Sommaire 1. Objectifs de la mission d accompagnement...4

Plus en détail

Programme National Mise à Niveau des PME.

Programme National Mise à Niveau des PME. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise et de la Promotion de l Investissement AGENCE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA PME Programme

Plus en détail

ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES

ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES SOMMAIRE TABLEAU 1 : Origine et emploi des ressources aux prix courants..p.188 TABLEAU 2 TABLEAU 3 TABLEAU 4 TABLEAU 5 : Répartition sectorielle du PIB aux prix courants...p.189

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

RECRUTEMENT DANS LES ETABLISSEMENTS DE FORMATION DE L ANP

RECRUTEMENT DANS LES ETABLISSEMENTS DE FORMATION DE L ANP République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de la Défense Nationale Etat-Major de l Armée Nationale Populaire GUIDE 2014 RECRUTEMENT DANS LES ETABLISSEMENTS DE FORMATION DE L ANP CONDITIONS

Plus en détail

Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat

Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat Source El Moudjahid 31-05-2012 Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat 1 Le Chef de l état souligne l importance du rapprochement et du partenariat

Plus en détail

Thème : La consommation des ménages

Thème : La consommation des ménages Thème : La consommation des ménages Vous effectuez votre période de PFMP au sein du magasin ZARA, grande surface spécialisée dans le prêt-à-porter féminin, implantée dans le centre commercial Cap 3000

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE N 40 47 ème ANNEE Mercredi 13 Rajab 1429 Correspondant au JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE CONVENTIONS ET ACCORDS INTERNATIONAUX - LOIS ET DECRETS ARRETES, DECISIONS,

Plus en détail

CARTE AMERICAN EXPRESS CONDITIONS GÉNÉRALES EXPRESS CASH POUR LES PARTICULIERS

CARTE AMERICAN EXPRESS CONDITIONS GÉNÉRALES EXPRESS CASH POUR LES PARTICULIERS CARTE AMERICAN EXPRESS CONDITIONS GÉNÉRALES EXPRESS CASH POUR LES PARTICULIERS TABLE DES MATIÈRES I. DÉFINITIONS... 2 II. CONDITIONS D ATTRIBUTION... 2 III. CONCLUSION DE L ACCORD... 2 IV. CONNAISSANCE

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Recette au voyage en repli : la pérennité de l offre menacée

Recette au voyage en repli : la pérennité de l offre menacée Recette au voyage en repli : la pérennité de l offre menacée Indicateur clé du transport public urbain, la recette par voyage ne cesse de se dégrader. Sur la décennie passée, elle s est contractée de 1,5

Plus en détail

EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONSOLIDATION DU PROGRAMME DE

EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONSOLIDATION DU PROGRAMME DE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONSOLIDATION DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT AGRICOLE Evaluation

Plus en détail

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la Alger, le 11 Juin 2015 Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la croissance 1. Stabilité macroéconomique et financière Contrairement aux années 1990 marquées par l ajustement structurel (1991

Plus en détail

Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali. Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA

Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali. Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA Novembre 2007 1 Introduction Depuis la libéralisation du marché céréalier

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE JUILLET 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

Newsletter presse n 22

Newsletter presse n 22 Direction des Relations avec les Médias N 77/DRM/2013 Newsletter presse n 22 Synthèse des plans de développement des sociétés du Groupe Sonelgaz Edition électronique Juin 2013 2013-2023 Manel AIT-MEKIDECHE

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

www.mediasurvey-dz.com Présentation de l agence

www.mediasurvey-dz.com Présentation de l agence www.mediasurvey-dz.com Présentation de l agence Présentation de l agence Agence de communication globale (360 ). Un conseil 100 % local, une expertise média en développement depuis 2011. Différents pôles

Plus en détail

change poursuivie par la Banque d'algérie continue de bien servir l'économie nationale.

change poursuivie par la Banque d'algérie continue de bien servir l'économie nationale. CONCLUSION CONCLUSION L'Algérie a renforcé, d'une manière soutenue, la stabilité macroéconomique au cours des années 2000 à 2005, tout en réalisant une performance économique robuste. La croissance forte

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/19/23 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 20 JUIN 2012 Comité du programme et budget Dix-neuvième session Genève, 10 14 septembre 2012 FINANCEMENT À LONG TERME DE L ASSURANCE-MALADIE APRÈS CESSATION DE

Plus en détail

REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015)

REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015) REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015) CONJONCTURE ECONOMIQUE, FINANCIERE ET MONETAIRE DES ETATS MEMBRES DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET

Plus en détail