i ANALYSE STATISTIQUE DES TARIFS DES GARANTIES DOMMAGES EN ASSURANCES AUTOMOBILE : CAS DE CHANAS ASSURANCES S.A Mémoire Par : LELE SIAKA HERNANDEZ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "i ANALYSE STATISTIQUE DES TARIFS DES GARANTIES DOMMAGES EN ASSURANCES AUTOMOBILE : CAS DE CHANAS ASSURANCES S.A Mémoire Par : LELE SIAKA HERNANDEZ"

Transcription

1 i ANALYSE STATISTIQUE DES TARIFS DES GARANTIES DOMMAGES EN ASSURANCES AUTOMOBILE : CAS DE CHANAS ASSURANCES S.A Mémoire présenté et soutenu en vue de l obtention du Diplôme de Master de Statistique Appliquée. Par : LELE SIAKA HERNANDEZ Maître ès Sciences Sous la supervision du : Dr. Eugène-Patrice NDONG NGUEMA Enseignant à l ENSP de Yaoundé M. Guy Florent NLOM NSHOUANGUELE Responsable Département Technique et Courtage à Chanas Assurances s.a & M. Albert KATSI Consultant à Chanas Assurances s.a Année académique 2011/2012

2 Dédicace Je dédie ce travail à mes parents M. & Mme SIAKA ii

3 Remerciements La réalisation de ce travail a été possible grâce à Dieu le père tout puissant et au concours de nombreuses personnes auxquelles nous témoignons ici notre gratitude. Nous pensons au : Pr Henri GWET, responsable du master de statistique appliquée et Chef de Département de Sciences Physiques et de Mathématiques de l Ecole Nationale Supérieure Polytechnique ; Le Corps enseignant de Master de Statistique Appliquée pour leur encadrement et leur dévouement tout au long de notre formation. Particulièrement le Dr. Eugène-Patrice NDONG NGUEMA, le Dr. Jacques TAGOUDJEU, le Dr. TEWA, et le Dr. VERZELEN. Nous remercions également : Mme Jacqueline CASALEGNO, Président Directeur Général de Chanas Assurances s.a qui nous a donné la possibilité de faire ce stage académique dans sa société ; M. Martin ABEGA, Secrétaire Général de Chanas Assurances s.a. Pour tout son soutien et ses conseils ; M. Laurent MOUGNOL, Directeur de la Direction Technique, pour ses nombreux conseils et son apport dans la mise en oeuvre de ce mémoire ; M. Guy Florent NLOM, l encadreur professionnel, pour sa disponibilité et son apport technique pour la mise en oeuvre de ce mémoire ; Tout le personnel de la Direction Technique ; M. Barnabas FAMI, Directeur de la Direction Informatique, ses collaborateurs M. Serge BIKANDA & M. Olivier NJINGA et tout le reste des informaticiens ; M. Romuald TAMPE, responsable commercial ; M. KATSI ; Tout le personnel de Chanas Assurances, pour l acceuil chaleureux et l ambiance. Nous ne saurions oublier mes camarades de master, ma famille, et mes amis, particulièrement : M. & Mme KOM ; M. & Mme KOMMOGNE ; M. & Mme NOUMSI ; iii

4 Mes dames NGASSU Henriette et FOFOU ANNE, et Mlle Michelle ME- GAPTCHE. iv

5 Table des matières Dédicace Remerciements Glossaire Résumé ii iii viii xii Abstract 1 Introduction Générale 1 Résumé Exécutif 8 1 PRESENTATION ET ANALYSE DESCRIPTIVE DES DONNEES Présentation des données Qu est ce qu une unité statistique dans notre étude? Description des variables Analyse descriptive des données Distributions empiriques des variables qualitatives Croisement des modalités des variables USAGE et GARANTIES Quelques résumés des variables quantitatives Analyse descriptive de la sinistralité METHODES STATISTIQUES La régression de Poisson Définitions et hypothèses La loi de Poisson Les modèles linéaires généralisés La régression de Poisson Les équations d estimation généralisées (GEE) v

6 TABLE DES MATIÈRES vi Des définitions Les équations d estimation sous l indépendance (IEE) Les équations d estimation généralisées (GEE) L estimation du paramètre β (estimateur de β) Les types de matrices de corrélation R i (α) les plus connus Conclusion La régression de Poisson longitudinale Les données longitudinales Les équations d estimation généralisées dans le cas d une loi de Poisson Le modèle de la régression de Poisson longitudinale Convergences des suites de variables aléatoires et étude de la statistique X Quelques types de convergence et le théorème central-limite La statistique X Mesure de liaison entre une variable qualitative et une variable quantitative Décomposition de la variance d une variable quantitative Y Un indicateur de la liaison entre une variable quantitative et une variable qualitative : le rapport de corrélation Interprétation du rapport de corrélation Méthode bootstrap introduction Echantillon Bootstrap Estimation de la variance Estimation de l erreur quadratique Estimation du biais Estimation de l intervalle de confiance pour π(f n ) de niveau 1 γ, pour γ ]0, 1[ APPLICATION PRATIQUE Modélisation de la fréquence moyenne des sinistres Construction d un modèle Effet des variables explicatives Validation du modèle Fréquence moyenne des sinistres dans les différentes classes de risque Estimation du coût relatif moyen des sinistres Mesure de la corrélation entre la variable qualitative USAGE et la variable quantitative COUT_RELATIF Mesure de la corrélation entre la variable qualitative GARANTIES et la variable quantitative COUT_RELATIF

7 TABLE DES MATIÈRES vii Application de la statistique X (moyenne empirique) pour estimer le coût relatif moyen des sinistres Estimation du taux de prime pure CONCLUSION GENERALE 48 ANNEXE : Programmes informatique dans le logiciel R 51 BIBLIOGRAPHIE 66

8 Glossaire Assurance (au sens de mutualisation des risques) : c est une opération par laquelle une entreprise d assurance organise en mutualité un ensemble d assurés exposés aux mêmes risques et répartit ces risques et les compense selon les lois de la statistque, à l aide d un fonds alimenté par des primes ou des cotisations qu il collecte préalablement. Assuré : c est une personne qui a contracté une assurance. Assureur : c est une personne qui s engage, par un contrat d assurance, à fournir des prestations prévues en cas de réalisation du risque. Contrat : c est une convention par laquelle une ou plusieurs personnes s obligent, envers une ou plusieurs autres, à donner, à faire ou à ne pas faire quelque chose. Coût des sinistres : c est la charge des sinistres, c est-à-dire le coût mis par les assurés à charge de la compagnie d assurances. Dommage (Dommage matériel) : c est toute atteinte à la structure ou à la substance d une chose. Coût relatif d un sinistre (en automobile) : c est le rapport entre le coût du sinistre et la valeur du véhicule assuré au moment de la souscription du contrat. Fréquence des sinistres : c est le nombre de fois qu un sinistre se produit dans un temps donné. Garantie : couverture d un risque par l assureur en contrepartie d une prime convenue d avance. Si le risque prévu par le contrat se réalise, la garantie de l assureur permet de prendre en charge tout ou partie de ses conséquences. Portefeuille : c est l ensemble des contrats d assurances détenus par une société d assurance. Prime : somme que doit payer l assuré en contrepartie de l engagement de l assureur de prendre en charge le risque. Le coût de l assurance est donc proportionnel à l importance du risque pris en charge par l assureur. Prime pure : elle correspond à la valeur statistique (produit du coût et de la fréquence) du risque pris par l assureur. Risque (Risque-objet) : c est l objet sur lequel porte l assurance (un bien meuble ou immeuble). Le bien assuré peut être par exemple un véhicule, une habitation, une usine, etc. viii

9 TABLE DES MATIÈRES ix Sinistralité : c est le total des sinistres supportés par une entité (une entreprise, une collectivité publique, etc.) ou par une société d assurance au cours d une période déterminée. La sinistralité peut être exprimée en nombre de sinistres et/ou en coût de sinistres. Sinistre : c est la réalisation de l événement couvert par le contrat et susceptible d entraîner la garantie de l assureur. Il suppose l existence d un fait dommageable (un incendie, un vol, etc.) susceptible de mettre en jeu la garantie de l assureur. Tarif : c est la fixation de la prime d assurance. Taux de Prime : c est la prime calculée en pourcentage de la somme assurée par le contrat d assurance. Valeur à Neuf (garantie) : en assurance automobile, le véhicule assuré, lorsqu il a été achété neuf, peut être garanti en valeur à neuf pendant une certaine durée. Valeur Vénale : c est la valeur marchande ou prix de vente sur le marché de l occasion d un bien meuble ou immeuble présentant les mêmes caractéristiques et dans un état semblable que le bien détruit lors du sinistre.

10 Table des figures 1.1 Nombre de garanties souscrites en croisant les modalités des variables USAGE et GARANTIES Nombre et fréquence moyenne des sinistres observés dans les différentes catégories d usages de véhicules Nombre et fréquence moyenne des sinistres observés dans les garanties souscrites Fréquence moyenne des sinistres en croisant les modalités des variables USAGE et GARANTIES Proportion moyenne du coût des sinistres sur chaque catégorie d usage de véhicules et de garanties x

11 Liste des tableaux 1 Estimation de la fréquence moyenne annuelle des sinistres par véhicule dans les classes de risque Estimation du coût relatif moyen des sinistres dans chaque classe de risque Estimation du taux de primes pures (%) dans les différentes classes de risque Quelques lignes du tableau de données Répartition du nombre de souscriptions des garanties dommages automobile de l étude sur les années 2007 à Répartition du nombre de souscriptions des garanties dommages automobile de l étude dans les trois zones géographiques Répartition du nombre de souscriptions des garanties dommages automobile de l étude dans les trois différentes catégories d usages de véhicule Répartition des différentes garanties dommage de l étude dans notre jeu de données Résumés des variables quantitatives Propriétés de certaines lois discrètes Estimations des paramètres du modèle de la fréquence moyenne des sinistres en fonction des variables USAGE et GARANTIES table de l Anova du modèle Fréquence moyenne annuelle des sinistres par véhicule dans les différentes classes de risque Fréquence moyenne annuelle des sinistres par véhicule dans les différentes classes de risque après majoration Estimation du coût relatif moyen des sinistres dans les différentes classes de risque Estimation du coût relatif moyen des sinistres dans chaque classe de risque après majoration Estimation du taux de prime pure (%) dans les différentes classes de risque. 47 xi

12 Résumé Notre étude avait pour objectif principal de réviser les taux de primes pures des garanties dommages en assurance automobile dans la compagnie d assurances Chanas. Pour estimer les nouveaux taux de primes pures, nous avons utilisé la technique GEE (Equations d Estimation Généralisées), pour l estimation de la fréquence moyenne des sinistres, et la moyenne empirique, pour l estimation de la proportion moyenne du coût des sinistres. Tout celà nous a permis de proposer une estimation des différents taux de primes pures des garanties dommages en assurance automobile. Les nouveaux taux estimés ont baissé considérablement par rapport à ce qui existe dans l entreprise. Mots clés : assurance,garanties dommages,taux de prime. xii

13 Abstract The principal objective of our study was to revise the premium rate of damage warranties in automobile insurance in the Chanas insurance company. To estimate the new premium rate, we used the GEE (Generalized estimating equations) technique, to estimate the mean frequency of disasters, and the empirical mean, for the estimation of the mean proportion of the cost of disasters. All these permitted us to propose an estimation of the different premium rates of damage warranties in automobile insurance. The new estimated rates dropped considerably with respect to the rates the company is using. Keys words : damage warrantigs, insurance,premium rate 1

14 2

15 Introduction Générale Présentation de Chanas Assurances Chanas Assurances S.A est une compagnie d assurances née en 1999 de la transformation de Chanas & Privat Assurances Sarl, société d intermédiation d assurances créée au Cameroun en 1953 par Madame CASALEGNO née Jacqueline CHANAS, sa gérante statuaire. Chanas & Privat Assurances Sarl va représenter au Cameroun jusqu en 1973, de nombreuses compagnies d assurances internationales telles que : les Assurances Générales de France, La Foncière Transports, L AIA, etc. Elle va participer à la création de la première Société Camerounaise d Assurance (SOCAR), en lui apportant la totalité de son portefeuille. Suite à un appel d offres de privatisation de la SOCAR par le gouvernement du Cameroun en octobre 1998, Chanas & Privat Assurances et son partenaire financier la Société Nationale des Hydrocarbures (S.N.H) se portent avec succès acquéreur du portefeuille privatisé. Le 24 mars 1999, Chanas & Privat Assurances est alors désignée Adjudicataire de l appel d offres international du Gouvernement de la République du Cameroun et de la Banque Mondiale pour la privatisation du portefeuille de la SOCAR. Le 15 avril 1999, Chanas & Privat Assurances devient Chanas Assurances S.A une véritable compagnie d assurances. Et le 24 mars 2000, elle est agréée par Arrêté Ministériel N /MINEFI/DCE/A pour présenter les opérations d assurances sur l étendue du territoire du Cameroun. Depuis plus de 5 ans aujourd hui, cette compagnie reste le leader du marché d assurances IRD (Incendie Risques Divers) au Cameroun. Contexte L assurance est l activité qui consiste, en échange d une cotisation ou prime, à fournir une prestation prédéfinie, généralement financière, à un individu, une association ou une entreprise lors de la survenance d un risque. Cette assurance est souscrite auprès d une société qui peut en faire son activité exclusive (compagnie d assurances). Dans notre étude, nous allons nous intéresser essentiellement à l assurance automobile et particulièrement celle des dommages aux véhicules. 1

16 2 Les garanties dommages en automobile présentent des caractéristiques communes et des traits spécifiques. 1. Les caractéristiques communes Elles se situent au niveau de leur objet, de la définition de l assuré et de certaines exclusions. (a) L objet des garanties dommages Elles couvrent les dommages subis par le véhicule assuré et par les accessoires et pièces de rechange dont le constructeur prévoit la livraison en même temps que le véhicule, lorsque ces dommages proviennent d accidents, d incendies, de vol ou de bris de glaces. (b) La substance du concept d assuré Seuls ont qualité d assurés en ce qui concerne les garanties dommages, le souscripteur de la police d assurance et le propriétaire du véhicule. Le conducteur autorisé non-souscripteur du contrat d assurance automobile n a donc pas la qualité d assuré, de telle sorte que si les dommages subis par le véhicule engagent sa responsabilité civile, l assureur peut, après avoir indemnisé son assuré, exercer une action récursoire (action en recours contre un tiers) contre lui. Il convient de noter cependant que pour des raisons commerciales notamment, la plupart des garanties dommages sont assorties de clauses d abandon de recours de l assureur contre les tiers responsables n ayant pas la qualité d assurés. (c) Les exclusions communes des garanties dommages en automobile Les garanties dommages du contrat d assurance automobile ne couvrent pas les dommages causés : intentionnellement par l assuré lui même, étant précisé que restent couverts les dommages causés intentionnellement par toute personne dont il est civilement responsable ; par la guerre civile ou étrangère, les grèves, les émeutes et mouvements populaires, les actes de terrorisme ou de sabotage commis dans le cadre d une action concertée, d une manière générale par tout acte de vandalisme ou de brigandage isolé ou concerté ; au cours du transport par voie maritime ou aérienne, sauf en cas de perte totale, cette garantie s octroyant traditionnellement au moyen des polices d assurance transports par voie maritime ou aérienne ; au cours du chargement ou du déchargement du véhicule ;

17 3 lorsque l assuré est sous l emprise de l alcool ou de la drogue au moment de l accident, sauf à établir que cette situation a été sans incidence sur la survenance du sinistre ; pendant une réquisition par une autorité civile ou militaire ; au cours du transport des matières inflammables comburantes ou explosives, si elles ont été à l origine des dommages ou en ont aggravé les effets ; lorsque le conducteur n a pas l âge requis pour la conduite des véhicules automobiles ou n est pas titulaire du permis requis par la réglémentation en vigueur pour la conduite du véhicule endommagé. 2. Les traits spécifiques des garanties dommages en automobile Nous allons les examiner successivement pour les différentes garanties dommages, à savoir : (a) La garantie des dommages par accidents Elle se présente sous la forme de la «Tierce Complète» (encore appelée Dommages tous Accidents) ou de la «Tierce collision» (encore appelée Dommages Collision). i. Les Dommages tous Accidents («Tierce Complète») Par cette garantie, l assureur couvre les dommages subis par le véhicule assuré, les accessoires et pièces de rechange dont le catalogue du constructeur prévoit la livraison en même temps que le véhicule, lorsqu ils proviennent d une collision avec un autre véhicule, d un choc avec un corps fixe ou mobile (un animal, un poteau électrique, etc.) ou d un renversement sans collision préalable. ii. Les Dommages Collision («Tierce collision») Elle garantit les dommages subis par le véhicule assuré, les accessoires et pièces de rechange dont le catalogue du constructeur prévoit la livraison en même temps que le véhicule, lorsque ces dommages résultent d une collision soit avec un piéton identifié, soit avec un véhicule ou animal appartenant à une tierce personne identifiée. La garantie Tierce collision suppose entre autres : Qu il y ait un choc dont résultent les traces visibles. Que ce choc ait lieu avec un piéton identifié, un véhicule, ou un animal appartenant à une tierce personne identifiée. Cela exclut par exemple le choc avec des objets tombant des véhicules. Dans ces cas, le recours à la garantie de la responsabilité civile du tiers responsable devient donc nécessaire pour la réparation du préjudice subi par le propriétaire du véhicule. L exclusion du champ de la garantie des dommages consécutifs au choc du véhicule assuré avec les animaux sauvages traversant la chaussée.

18 Il est à préciser, par ailleurs, que les garanties de dommages par accidents (tierce complète et tierce collision) ne couvrent pas : sauf en cas d extension expresse de la garantie moyennant surprime, les dommages subis par les pneumatiques à moins qu ils ne soient consécutifs ou concomitants à des dommages de même nature subis par le véhicule ; les dommages consécutifs à un vol ou à un incendie, ces dommages étant couverts dans le cadre des garanties vol ou incendie ; les dommages éprouvés par le véhicule pendant qu il est confié aux professionnels de la vente, de la réparation et du contrôle des véhicules automobiles. (b) La garantie Incendie Elle couvre les dommages subis par le véhicule assuré, les accessoires et pièces de rechange dont la livraison est prévue par le constructeur en même temps que le véhicule, et résultant de l incendie, de l explosion et de la chute de la foudre. Ne rentrent pas dans le champ de cette garantie : les dommages subis par le véhicule assuré pendant le transport d explosifs, cette garantie étant généralement accordée dans le cadre d une extension du contrat d assurance de la responsabilité civile de chef d entreprise au transport d explosifs ; les dommages causés aux appareils électriques du seul fait de leur fonctionnement ; les dommages résultant de la seule action de la chaleur sans commencement d incendie et donc en définitive non susceptibles d être considérés comme résultant d un incendie. La garantie incendie peut être étendue aux risques électriques, en d autres termes aux dommages causés aux appareils électriques du fait de leur seul fonctionnement. (c) La garantie Vol Elle se subdivise en une garantie de Vol Total et en une garantie de Vol Total et Partiel. i. La garantie Vol Total Elle couvre les dommages causés par la disparition ou la détérioration du véhicule assuré à la suite d un vol ou d une tentative de vol, ainsi que les frais engagés avec l accord de l assureur en vue de la récupération du véhicule volé. 4 ii. La garantie Vol Total et Partiel C est une extension de la garantie Vol Total accordée avec surprime, qui en porte le champ de couverture aux objets ci-après :

19 5 les accessoires et pièces de rechange dont le catalogue du conducteur prévoit la livraison en même temps que le véhicule ; les accessoires dont le catalogue du conducteur ne prévoit pas la livraison en même temps que le véhicule, mais qui y sont incorporés par l assuré. La garantie vol partiel est accordée dans ce cas à concurrence des montants assurés pour ces accessoires tels qu ils figurent dans la police d asurance. Ne sont pas couverts par la garantie vol : les vols commis par les préposés pendant les heures de service ou par les membres de la famille de l assuré ou avec leur complicité ; les vols de pneumatiques, accessoires et pièces de rechange dont le constructeur prévoit la livraison en même temps que le véhicule sauf s ils sont commis dans un garage ou une remise avec effraction, escalade ou usage de fausses clés, à moins que le contrat n ait fait l objet d une extension à la garantie de vol total et partiel. Il est à noter par ailleurs, que la garantie vol peut être étendue au vol des objets transportés par l assuré à la condition qu il survienne avec celui du véhicule, à l exclusion toutefois des bijoux, fourrures, espèces, titres ou des objets précieux qui restent généralement exclus. (d) La garantie des bris de glaces Elle couvre les bris accidentels du pare-brise, des glaces latérales et de la lunette arrière du véhicule assuré. Elle ne couvre cependant pas : Les bris des verres, de phares, de miroirs, des rétroviseurs et des feux de position qui sont du ressort des garanties dommages accidents ou dommages collision. Les bris de glaces consécutifs à un incendie dans la mesure où ils sont couverts par la garantie incendie ou ceux consécutifs au vol qui rentrent dans le champ de la garantie vol. Calcul de la prime d assurance des garanties dommages en automobile Le calcul d une prime d assurance se fait en trois étapes : Le calcul de la prime pure : c est le montant du sinistre moyen auquel devra faire face l assureur pour le risque. Mathématiquement, la prime pure est égale à l espérance des pertes. C est le calcul de cette prime qui nous intéresse dans cette étude.

20 6 Le calcul de la prime nette : c est l addition de la prime pure et le chargement des frais de gestion. Ces frais comportent aussi bien les frais de gestion des sinistres que la rémunération des apporteurs (agents généraux ou courtiers). Ici, c est la compagnie qui fixe ou détermine ces frais de gestion. Le calcul de la prime totale : c est l addition de la prime nette et les taxes. Dans chaque contrat d assurance, l Etat du Cameroun fixe des taxes à payer par l assuré. Au terme du calcul de ces différentes primes, ce que l assuré donne à son assureur comme prime d assurance, pour la couverture d un éventuel dommage à son véhicule, est la prime totale. Mais le calcul de la prime qui nous intéresse dans cette étude est celui de la prime pure. La prime pure d un véhicule voulant souscrire une garantie dommages se calcule de la manière suivante : (taux de prime pure)*(valeur neuve actualisée ou valeur vénale du véhicule) Pour les garanties dommages par accidents, les bris de glaces, on applique au taux de prime pure la valeur neuve actualisée du véhicule pour obtenir la prime pure. Pour les garanties vol et incendie on applique au taux de prime pure la valeur vénale du véhicule pour obtenir la prime pure. Problématique Quels sont les taux de primes pures en garanties dommages automobile adaptés au portefeuille actuel de l entreprise (reflétant la sinistralité du portefeuille)? C est le problème posé par l entreprise, car soucieuse de proposer à ses clients des primes d assurances assez compétitives dans le secteur d assurance dommages automobile. La formule analytique du taux de prime pure est donnée par : (taux de prime pure)=(fréquence moyenne des sinistres) (coût relatif moyen des sinistres) La fréquence moyenne des sinistres est le rapport entre le nombre de sinistres et le nombre total de véhicules assurés. Le coût relatif moyen des sinistres est la moyenne arithmétique des coûts relatifs des sinistres. Le problème est donc d obtenir une estimation de la fréquence moyenne des sinistres et du coût relatif des sinistres.

21 Objectif 7 L objectif de cette étude est de réviser les taux de primes pures des garanties dommages en assurances automobile à Chanas Assurances de telle sorte que les primes proposées aux clients reflètent la sinistralité du portefeuille et soient compétitives dans le marché d assurance Camerounais. Méthodologie Pour apporter une réponse au problème posé, nous avons extrait un certains nombre d informations sur la sinistralité des véhicules ayant eu à souscrire au moins une garantie dommages sur la période à la compagnie Chanas Assurances S.A. Après une analyse descriptive des données, nous allons construire un modèle de la fréquence moyenne des sinistres en fonction d un certain nombre de variables en utilisant la technique GEE (Equations d Estimation Généralisées). Ensuite, nous allons estimer à partir de la moyenne empirique, le coût relatif moyen des sinistres en fonction également d un certain nombre de variables. Et enfin déduire le taux de prime pure des différentes garanties dommages automobile. Plan Nous avons divisé notre travail en trois chapitres : dans le premier chapitre, nous allons faire une présentation et une analyse descriptive des données ; le second va être la présentation des méthodes statistiques qui vont nous permettre de résoudre le problème ; enfin au dernier chapitre, une application de ces méthodes statistiques sera faite sur les données ; Pour terminer l étude, une conclusion générale va être faite. On y trouvera quelques recommandations pour la compagnie d assurance Chanas.

22 Résumé Exécutif Problématique Quels sont les taux de primes pures en garanties dommages automobile adaptés au portefeuille actuel de l entreprise (reflétant la sinistralité du portefeuille)? C est le problème posé par l entreprise, car soucieuse de proposer à ses clients des primes d assurances assez compétitives dans le secteur d assurance dommages automobile. La formule analytique du taux de prime pure est donnée par : (taux de prime pure)=(fréquence moyenne des sinistres) (coût relatif moyen des sinistres) La fréquence moyenne des sinistres est le rapport entre le nombre de sinistres et le nombre total de véhicules assurés. Le coût relatif moyen des sinistres est la moyenne arithmétique des coûts relatifs des sinistres. Le problème est donc d obtenir une estimation de la fréquence moyenne des sinistres et du coût relatif moyen des sinistres. Objectif L objectif de cette étude est de réviser les taux de primes pures des garanties dommages en assurances automobile à Chanas Assurances de telle sorte que les primes proposées aux clients reflètent la sinistralité du portefeuille et soient compétitives dans le marché d assurance Camerounais. Méthodologie Pour apporter une réponse au problème posé, nous avons : 1. extrait un certain nombre d informations sur la sinistralité des véhicules ayant eu à souscrire au moins une garantie dommages sur la période à Chanas. Nous 8

23 9 avons eu donc au total un tableau de données de lignes (unités statistiques) et 10 colonnes (variables) ; chaque ligne représentant un véhicule ayant souscrit une garantie dommage ; 2. présenté les différentes méthodes statistiques permettant de résoudre le problème. Il s agit, d une part, de la technique GEE qui va permettre d estimer les paramètres du modèle de la fréquence moyenne des sinistres tout en tenant compte de la corrélation qui peut exister entre plusieurs observations différentes d un même individu au cours du temps. Ensuite la moyenne empirique et ses propriétés pour l estimation du coût relatif moyen des sinistres ; 3. fait une application de ces différentes méthodes statistiques pour estimer les différents taux de primes pures des garanties dommages en assurance automobile. Résultats Après construction d un modèle de Poisson dont les paramètres sont estimés par la technique GEE, nous avons l estimation des différentes fréquences moyennes des sinistres dans le tableau suivant : Usage Touristique TPM (<3,5 tonnes) TPM (>3,5 tonnes) Dommages Accidents 0, ,48e-01 5,62e-02 Dommages Collision 0, ,17e-01 1,86e-02 Vol Total 0, ,38e-03 7,78e-21 Vol Total et Partiel 0, ,58e-02 1,47e-03 Incendie 0, ,78e-21 8,04e-22 Incendie & Risques Electriques 0, ,56e-20 4,35e-03 Bris de Glaces 0, ,75e-02 8,66e-03 Vol par Braquage 0, ,24e-03 3,09e-04 Tab. 1 Estimation de la fréquence moyenne annuelle des sinistres par véhicule dans les classes de risque. NB : l abréviation TPM renvoie aux catégories de véhicules de Transports Publics de Marchandises. Ce qu on peut dire, c est que la fréquence moyenne des sinistres est assez élevée dans la garantie Dommages Accidents (38%) et assez faible dans les garanties vol et incendie. La fréquence moyenne des sinistres est plus élevée sur les véhicules de Transport Public de Marchandise (TPM) avec charge utile inférieure à 3,5 tonnes(catégorie d usage 2) que chez les véhicules de type TPM (>3,5 tonnes). La moyenne empirique a permis d avoir une estimation du coût relatif moyen des sinistres. Les résultats sont présentés dans le tableau 2.

24 10 Usage Touristique TM (<3,5 tonnes) TM (>3,5 tonnes) Dommages Accidents 0,0810 0,0810 0,1514 Dommages Collision 0,0873 0,0873 0,0873 Vol Total 0,6842 0,6842 0,6842 Vol Total & Partiel 0,7628 0,7628 0,7628 Incendie 0,7561 0,7561 0,7561 Incendie & Risques Electriques 0,9707 0,9707 0,9707 Bris de Glaces 0,0255 0,0255 0,0255 Vol par Braquage 0,8051 0,8051 0,8051 Tab. 2 Estimation du coût relatif moyen des sinistres dans chaque classe de risque. NB : le coût relatif moyen des sinistres est sensiblement le même quelque soit la catégorie d usage du véhicule. Au regard des résultats, on peut dire que le coût relatif moyen des sinistres est plus élevé dans les garanties vol et incendie. Après donc l estimation de la fréquence des sinistres et du coût relatif moyen des sinistres, on en déduit une estimation du taux de primes pures. On a les résultats suivant : Usage Touristique TPM (< 3,5 tonnes) TPM (> 3,5 tonnes) Dommages Accidents 3,1551 3,63 0,846 [2,560 ; 4,013] [2,855 ; 4,707] [0,716 ; 0,942] Dommages Collision 0,3537 1,01 0,161 [0,040 ; 1,168] [0,039 ; 3,049] [0,0119 ; 0,903] Vol Total 0,1392 0,575 5,33e-19 [0,059 ; 0,241] [0,119 ; 1.383] [4,209e-19 ; 2,321e-08] Vol Toatal & Partiel 0,9315 1,21 0,112 [0,598 ; 1,279] [0,472 ; 2,404] [0,0386 ; 0,2144] Incendie 0,0794 5,88e-19 6,08e-20 [0,00936 ; 0,166] [5,391e-19 ; 3,384e-08] [3,512e-21 ; 2,169e-19] Incendie & Risques Electriques 0,3109 1,51e-18 0,422 [0,145 ; 0,489] [1,291e-18 ; 2,437e-07] [0,157 ; 2,949] Bris de Glaces 0,1533 0,147 0,0221 [0,089 ; 0,208] [0,045 ; 0,275] [0,00867 ; 0,0435] Vol par Braquage 0,1725 0,261 0,0249 [0,0394 ; 0,404] [0,0519 ; 0,952] [0,00403 ; 0,0654] Tab. 3 Estimation du taux de primes pures (%) dans les différentes classes de risque. Commentaire Globalement, les taux de primes pures ont considérablement baissé par rapport à ce qui existe actuellement.

25 11 Le taux de prime a peu varié dans la garantie Dommages Accidents. Nous observons une baisse d environ 9,85% pour les véhicules à usage touristique. Et une hausse de 3,71% pour les véhicules de type TPM à charge utile inférieure à 3,5 tonnes par rapport à ce qui existe actuellement dans la compagnie Chanas. Pour ce qui est de la garantie Dommages Collision, le taux de prime pure a baissé de 85,85% pour les véhicules à usage touristique, et de 59,6% pour les véhicules de type TPM à charge utile inférieure à 3,5 tonnes par rapport à ce qui existe actuellement dans la compagnie Chanas. Dans la garantie Vol Total, le taux de prime pure a baissé de 76,8% pour les véhicules à usage touristique, et de 4,16% pour les véhicules de type TPM (<3,5 tonnes) par rapport à ce qui existe actuellement dans la compagnie Chanas. Dans la garantie Vol Total & Partiel, le taux de prime pure a baissé de 25,48% pour les véhicules à usage touristiques, et de 3,2% pour les véhicules de type TPM (< 3,5 tonnes) par rapport à ce qui existe actuellement dans la compagnie Chanas. Dans la garantie Incendie, le taux de prime pure a baissé de 84,12%. Dans la garantie Incendie & Risques Electriques, le taux de prime pure a baissé de 58,55% pour les véhicules à usage touristique, et de 43,73% pour les véhicules de type TPM (> 3,5 tonnes) par rapport à ce qui existe actuellement dans la compagnie Chanas. Dans la garantie Bris de Glaces, le taux de prime pure a baissé de 81,96% pour les véhicules à usage touristique, de 82,70% pour les véhicules de type TPM (<3,5 tonnes), et de 97,4% pour les véhicules de type TPM (> 3,5 tonnes) par rapport à ce qui existe actuellement dans la compagnie Chanas. Bref en moyenne, les taux de prime pure ont baisé d environ 48,3%. On peut donc dire que les taux utilisés actuellement dans l entreprise sont un peu élevés. Conclusion L objectif principal de cette étude était de réviser les taux de primes des garanties dommages en assurance automobile. Une méthodologie d estimation de ces taux a été proposée et a permis d estimer de nouveaux taux de primes pures nettement inférieurs à ceux existant déjà dans l entreprise. Nous suggérons à Chanas Assurances de revoir à la baisse le plus tôt possible ses taux de primes pures en se basant sur nos résultats, afin de rester davantage compétitive dans le marché d assurance dommages automobile. De plus, la conception actuelle de la base de données doit être révisée afin de faciliter cette étude dans les autres catégories d usages de véhicules et branches d assurances.

26 12 Quelques recommandations par rapport aux résultats obtenus Nous suggérons que les taux de primes pures qui tendent vers 0 (zéro) soient ramenés à 0,01%. Par conséquent pour la garantie Vol Total par exemple, au lieu d avoir un taux de prime de 5,33e-19% sur les véhicules de type TPM (>3,5 tonnes), nous proposons que se soit ramener à 0,01%. Nous suggérons également que les taux de primes pures qui ont baissé de plus de 40% se ramènent à une baisse de 40% par rapport à ce qui existe dejà dans l entreprise. Ceci va permettre d avoir une certaine marge de sécurité tout en évitant de faire baisser considérablement et de façon brusque les taux.

27 Chapitre 1 PRESENTATION ET ANALYSE DESCRIPTIVE DES DONNEES Dans ce chapitre, nous allons faire une présentation des données et, par la suite, on va faire une analyse descriptive de ces données. 1.1 Présentation des données Les données que nous avons en notre possession ont été extraites du data base II (base de données de l entreprise). Après extraction des données sous la forme brute (sous forme de table relative aux notions de base de données), nous les avons traitées sous Access afin d avoir un tableau statistique standard (des unités statistiques sur lesquelles on fait des observations sur des variables). A l issue de ce travail, nous avons pu avoir un tableau statistique constitué de lignes et 10 variables Qu est ce qu une unité statistique dans notre étude? Dans notre étude, une unité statistique est tout véhicule ayant souscrit une garantie dommages en assurance automobile sur la période à Chanas Assurances. Pour chacun des véhicules, on a observé l année de souscription d une garantie dommage, la catégorie d usage du véhicule, la garantie dommage souscrite, la zone géographique de circulation régulière, le nombre de sinistres observés sur l année, le coût total des sinistres observés durant l année, la valeur neuve ou la valeur vénale, et la proporion du coût des sinistres durant l année par rapport à la valeur neuve ou vénale du véhicule Description des variables Les variables observées sont au nombre de dix (10) dont quatre (04) qualitatives et six (06) quantitatives. 1

28 PRESENTATION ET ANALYSE DESCRIPTIVE DES DONNEES 2 1. Variables qualitatives (a) ANNEE : années des observations des unités statistiques, c est-à-dire les années 2007 à 2011 (b) USAGE : variable permettant d identifier la catégorie d usage du véhicule. Elle a 03 modalités codées numériquement : 1 : véhicule de Tourisme ; 2 : véhicule de Transport Public de Marchandise (TPM) avec charge utile inférieure à 3,5 tonnes ; 3 : véhicule de Transport Public de Marchandise (TPM) avec charge utile supérieure à 3,5 tonnes. (c) GARANTIES : ce sont les garanties dommages proposées aux assurés à Chanas. Elle comporte 08 modalités codées aussi numériquement : 20 : Dommages Accidents ; 30 : Dommages Collision ; 40 : Vol Total ; 41 : Vol Total & Partiel ; 50 : Incendie ; 51 : Incendie & Risques Electriques ; 60 : Bris de Glaces ; 95 : Vol par Braquage. (d) ZONEGEO : elle identifie la zone géographique de circulation des véhicules assurés. Le découpage est fait en trois (03) grandes zones : A : cette zone est essentiellement constituée des villes Bafoussam, Bamenda, Douala, Garoua, Yaoundé et les chefs-lieux de départements ou d arrondissements situés au plus à 25 KM de ces villes ; B : cette zone est constituée des autres chefs lieux de départements ; C : cette zone est constituée des autres localités du pays (Cameroun). 2. Variables quantitatives (a) id : variable entière identifiant les unités statistiques (véhicule ayant souscrit une garantie dommage). Notons qu une valeur de la variable "id" peut apparaître plusieurs fois dans le tableau de données, mais ne peut apparaître qu une seule fois pour la même année. (b) NBRE_SINISTRE : c est le nombre de sinistres observés sur chaque unité statistique pendant une année de l étude. Il vaut 0 ou 1 dans nos données. (c) COUT_SINISTRE : c est la valeur totale du règlement d un sinistre.il est strictement positif.

29 PRESENTATION ET ANALYSE DESCRIPTIVE DES DONNEES 3 (d) VALEUR_NEUVE : c est la valeur neuve actualisée du véhicule au moment de la souscription d une garantie dommages. (e) VALEUR_VENALE : c est la valeur vénale du véhicule au moment de la souscription d une garantie dommages. (f) COUT_RELATIF : c est le rapport entre le coût d un sinistre et la valeur neuve ou vénale du véhicule sinistré. Notons que le coût relatif des sinistres se détermine de deux manières en fonction du type de garantie : 1. Si nous avons affaire aux garanties Dommages Accidents, Dommages Collision et Bris de Glaces, le coût relatif d un sinistre est égale au rapport du coût du sinistre sur la valeur neuve actualisée du véhicule sinistré. 2. Par contre, si nous avons affaire aux garanties vol et incendie, le coût relatif d un sinistre est le rapport du coût du sinistre sur la valeur vénale du véhicule sinistré. Remarque Le nombre d observation strictement positive de la variable COUT_RELATIF est égale au nombre de sinistres observés (608) sur la période en dommage automobile à Chanas. On présente ci-dessous, quelques lignes de notre tableau de données.

30 PRESENTATION ET ANALYSE DESCRIPTIVE DES DONNEES 4 id ANNEE ZONEGEO USAGE GARANTIES NBRE_SINISTRE COUT_SINISTRE VAL_NEUVE VAL_VENALE A A A A Tab. 1.1 Quelques lignes du tableau de données. 1.2 Analyse descriptive des données Il sera question ici, de faire une analyse descriptive des données. Ce qui nous permettra de mieux nous familiariser avec les données. Dans un premier temps, nous allons faire une répartition des unités statistiques sur les modalités de chaque variable ; ensuite, nous allons faire un croisement des modalités des variables qualitatives deux à deux et présenter la répartition de la fréquence des sinistres sur les différentes modalités ; enfin nous allons faire une répartition des coûts et de la proportion des sinistres sur les différentes variables Distributions empiriques des variables qualitatives La variable ANNEE (21,2%) 5295 (20,8%) 5110 (20,1%) 4976 (19,5%) 4699 (18,4%) Tab. 1.2 Répartition du nombre de souscriptions des garanties dommages automobile de l étude sur les années 2007 à La variable ZONEGEO A B C (98,23%) 350 (1,37%) 100 (0,40%) Tab. 1.3 Répartition du nombre de souscriptions des garanties dommages automobile de l étude dans les trois zones géographiques.

31 PRESENTATION ET ANALYSE DESCRIPTIVE DES DONNEES 5 La variable USAGE (66,9%) 3279 (12,9%) 5146 (20,2%) Tab. 1.4 Répartition du nombre de souscriptions des garanties dommages automobile de l étude dans les trois différentes catégories d usages de véhicule. La variable GARANTIES (6,39%) 278 (1,09%) 5827 (22.9%) 4045 (15,9%) 5959 (23,4%) 3871 (15,2%) 1080 (4,2%) 2794 (11%) Tab. 1.5 Répartition des différentes garanties dommage de l étude dans notre jeu de données. Sur la variable ANNEE, on constate que le nombre d unités statistiques observées chaque année de notre étude ne varie pas beaucoup, même si on peut observer une certaine diminution progressive. Sur la variable ZONEGEO, la zone A représente environ 98,2% des souscriptions des garanties dommages. La zone B environ 1,4% et la zone C 0,4% des souscriptions. Les véhicules ayant donc souscrit une garantie dommages à Chanas circulent le plus dans la zone A. Ce qui n est pas du tout surprenant, car Chanas n est présente que dans quatre grandes villes du pays. Au regard de ces chiffres, on peut dire qu il n y a pas un grand intérêt de considérer cette variable dans notre étude. Pour ce qui concerne les catégories d usage des véhicules, ce sont les véhicules à usage touristique qui souscrivent plus de contrats dommages dans l entreprise. Pour ce qui est des garanties souscrites, on peut dire que les garanties vols et incendies sont celles là qui intéressent le plus les clients Croisement des modalités des variables USAGE et GARAN- TIES La figure 1.1 nous permet de visualiser le nombre de souscriptions de garanties dommages automobile sur la période 2007 à 2011 en croisant les modalités des variables USAGE et GARANTIES. Les véhicules à usage touristique qui représentent plus de 64% des souscriptions, ont plus de contrats dans les garanties vol et incendie. Il est donc important pour l entreprise d avoir des tarifs très compétitifs dans cette catégorie de véhicule.

32 PRESENTATION ET ANALYSE DESCRIPTIVE DES DONNEES 6 Fig. 1.1 Nombre de garanties souscrites en croisant les modalités des variables USAGE et GARANTIES

33 PRESENTATION ET ANALYSE DESCRIPTIVE DES DONNEES Quelques résumés des variables quantitatives Le tableau ci dessous, décrit les variables quantitatives. VARIABLES MIN MAX MOYENNE ECART-TYPE DONNEES MANQUANTES NBRE_SINISTRE 0 1 0,0239 0, COUT_SINISTRE (FCFA) VAL_NEUVE (FCFA) (17%) VAL_VENALE (FCFA) Tab. 1.6 Résumés des variables quantitatives Le nombre total de sinistres observés dans notre jeu de données est de Analyse descriptive de la sinistralité Nombre et fréquence moyenne des sinistres Rappelons que la fréquence moyenne des sinistres dans cette étude, est le nombre moyen de sinistre sur la période En d autres termes, c est le rapport entre le nombre de sinistres et le nombre de contrats souscrits sur toute la période Ci-dessous, nous allons faire quelques représentations graphiques pour avoir une meilleure description de la sinistralité.

34 PRESENTATION ET ANALYSE DESCRIPTIVE DES DONNEES 8 Le graphe de la fréquence moyenne des sinistres nous montre clairement que la distribution de la sinistralité dans les différentes catégories d usages de véhicules n est pas la même. Il est donc évident que l usage du véhicule a une influence considérable sur la sinistralité. Notons également qu on observe plus de sinistres dans la catégorie de véhicules à usage touristique. Ce qui est normal, car c est dans cette catégorie de véhicule qu on enregistre le plus dans les contrats. Mais la fréquence des sinistres dans cette catégorie est relativement faible par rapport à la catégorie d usage 2. Observons maintenant le comportement de la sinistralité dans les différentes garanties.

35 PRESENTATION ET ANALYSE DESCRIPTIVE DES DONNEES 9 Fig. 1.2 Nombre et fréquence moyenne des sinistres observés dans les différentes catégories d usages de véhicules.

36 PRESENTATION ET ANALYSE DESCRIPTIVE DES DONNEES 10 Fig. 1.3 Nombre et fréquence moyenne des sinistres observés dans les garanties souscrites La fréquence moyenne des sinistres est élevée dans les garanties Dommages Accidents, Dommages Collision et Bris de Glaces. Il apparaît également sur la figure 1.3 que la distribution de la sinistralité n est pas la même dans les différentes garanties. Observons la fréquence des sinistres en croisant les modalités des variables USAGE et GA- RANTIES.

37 PRESENTATION ET ANALYSE DESCRIPTIVE DES DONNEES 11 Fig. 1.4 Fréquence moyenne des sinistres en croisant les modalités des variables USAGE et GARANTIES De la figure 1.4 ci-dessus, il ressort que : Dans la garantie Dommages Accidents (20), la fréquence moyenne des sinistres est plus élevée sur les véhicules à catégorie d usage 2 (près de 40%), et sur les véhicules à catégorie d usage 1 (environ 33%). Dans la garantie Dommages Collision (30), la fréquence moyenne des sinistres est plus élevée sur les véhicules de catégorie d usage 2 (12%). Dans les garanties vols (40,41 et 95), et incendie (50 et 51), la fréquence moyenne des sinistres est très faible quelque soit la catégorie d usage du véhicule. Dans la garantie Bris de Glaces (60), la fréquence moyenne des sinistres est plus élevée dans les catégories de véhicules d usage 1 et 2. Bref, il est clair que pour la plupart des garanties, la fréquence moyenne des sinistres varie

38 PRESENTATION ET ANALYSE DESCRIPTIVE DES DONNEES 12 en fonction de l usage du véhicule ou bien, la distribution de la fréquence moyenne des sinistres dans les différentes garanties n est pas la même pour toutes les catégories d usages de véhicules. Proportion moyenne du coût des sinistres sur les valeurs des véhicules sinistrés Notons que sur chaque ligne i du tableau de données où la variable NBRE_SINISTRE prend la valeur 1, on a une observation p i de la variable COUT_RELATIF. Posons A = {i = /NBRE_SINIST RE i = 1}. Alors i A, p i se calcul de la manière suivante : { COUT _SINIST REi V AL_NEUV E p i = i si GARANT IE i = 20, 30, 60 COUT _SINIST RE i V AL_V ENALE i si GARANT IE i = 40, 41, 50, 51, 95 (1.1) Notons que pour i / A, p i = 0 Rappelons que nous devons avoir normalement 608 observations de la variable COUT_RELATIF, car c est le nombre total de sinistres observés sur la période Mais étant donnée qu il y a 99 obsevations manquantes sur la variable VAL_NEUVE, on a donc au total 509 observations sur la variable COUT_RELATIF. Par souci d une bonne gestion des analyses sur la variable COUT_RELATIF, nous avons extrait les données du tableau de base où la variable NBRE_SINISTRE prend la valeur 1, deux tableaux de même structure que celle du tableau de données de base. De telle sorte que l un des tableaux est constitué uniquement des garanties 20, 30, 60, et l autre des garanties 40, 41, 50, 51, 95. Le coût relatif moyen des sinistres n est rien d autres que la moyenne arithmétique des coûts relatifs des sinistres strictements positives dans le jeu de données. Observons le coût relatif moyen des sinistres sur les variables USAGE et GARANTIES (figure 1.5).

39 PRESENTATION ET ANALYSE DESCRIPTIVE DES DONNEES 13 Fig. 1.5 Proportion moyenne du coût des sinistres sur chaque catégorie d usage de véhicules et de garanties Il apparaît sur la figure 1.5 que le coût relatif des sinistres dans les garanties vol (40/95) et incendie (50) est élevée et proche de 1. Par contre, pour les garanties Dommages Accidents, Collision et Bris de Glaces, le coût relatif moyen des sinistres est relativement faible. Au terme de cette analyse descriptive des données, il en ressort que : la segmentation des données en zones géographiques n apporte pas grande chose dans l analyse de la sinistralité car plus de 98% des observations se trouvent dans la zone géographique A ; les véhicules à usage touristique représentent plus de 66% du portefeuille ; les garanties les plus souscrites sont le Vol Total (23%), le Vol Total & Partiel (16%), l Incendie (23%), l Incendie & Risques Electriques (15%) et le Vol par Braquage (11%) ; la fréquence moyenne des sinistres est fonction de l usage du véhicule et de la garantie

GARANTIES MOTO. Formules de Garanties. Dommages Tous Accidents NON NON

GARANTIES MOTO. Formules de Garanties. Dommages Tous Accidents NON NON Opti ons Garanties incluses GARANTIES MOTO Formules de Garanties FORMULES ECO CONTACT+ SERENITE Responsabilité Civile Protection Juridique (consécutif à un accident) Défense Recours (consécutif à un accident)

Plus en détail

Assurance Moto American Express

Assurance Moto American Express Assurance Moto American Express Les 10 avantages de notre Assurance Moto*. 1. Votre devis en quelques clics pour comparer facilement. 2. Une solution d assurance adaptée à vos besoins et à l utilisation

Plus en détail

Pièce N 3.3 - Cahier des Charges

Pièce N 3.3 - Cahier des Charges MARCHE PUBLIC MAIRIE DE CHATELAILLON-PLAGE DESIGNATION : MARCHE D ASSURANCE 2014-2018 COMMUNE DE CHATELAILLON-PLAGE (17340) LOT 3 : ASSURANCE DE LA FLOTTE AUTOMOBILE Pièce N 3.3 - Cahier des Charges Cahier

Plus en détail

Fiche Produit. Assurance AUTO

Fiche Produit. Assurance AUTO Fiche Produit Assurance AUTO Avec Toutpratique-assurances, l assurance auto devient plus simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez besoin pour rouler en

Plus en détail

Conditions Générales Spécifiques applicables à l assurance

Conditions Générales Spécifiques applicables à l assurance ANNEXE AUX CONDITIONS GENERALES TOUS RISQUES «COCOON OF IBIS» Conditions Générales Spécifiques applicables à l assurance du CONTENU Document : 101 Date de référence : 2006 Date d édition : 27/06/2006 1/8

Plus en détail

Information sur l Assurance CAMPING-CAR

Information sur l Assurance CAMPING-CAR Information sur l Assurance CAMPING-CAR Avec Assurances France-Loisirs, l assurance Camping-Car devient plus simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez

Plus en détail

Simulation d un système d assurance automobile

Simulation d un système d assurance automobile Simulation d un système d assurance automobile DESSOUT / PLESEL / DACHI Plan 1 Introduction... 2 Méthodes et outils utilisés... 2.1 Chaines de Markov... 2.2 Méthode de Monte Carlo... 2.3 Méthode de rejet...

Plus en détail

Information sur l Assurance AUTOMOBILE

Information sur l Assurance AUTOMOBILE Information sur l Assurance AUTOMOBILE Avec AssurOne group, l assurance auto devient plus simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez besoin pour rouler

Plus en détail

Information sur l Assurance AUTOMOBILE

Information sur l Assurance AUTOMOBILE Information sur l Assurance AUTOMOBILE Avec AssurOne group, l assurance auto devient plus simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez besoin pour rouler

Plus en détail

ASSURANCE AUTOMOBILE

ASSURANCE AUTOMOBILE Police Flotte N 53 368 215 EFFET : 1 ER JANVIER 2014 ASSURANCE AUTOMOBILE DISPOSITIONS PARTICULIERES CONTRAT à effet du 1 er janvier 2014 ENTRE : SAS VOITURELIB 7 Impasse Charles Petit 75011 PARIS ci-après

Plus en détail

Réalisé par: Demandé par: - Mlle. Ahlam MORCHID - M. GHAZI - Mlle. Meryem RIDANI - Mlle. Mounia BEKKALI

Réalisé par: Demandé par: - Mlle. Ahlam MORCHID - M. GHAZI - Mlle. Meryem RIDANI - Mlle. Mounia BEKKALI Université Hassan II Mohammedia Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Casablanca Réalisé par: Demandé par: - Mlle. Ahlam MORCHID - M. GHAZI - Mlle. Meryem RIDANI - Mlle. Mounia BEKKALI Introduction

Plus en détail

Direction des Ressources Humaines MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE DE FLOTTE AUTOMOBILE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Direction des Ressources Humaines MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE DE FLOTTE AUTOMOBILE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. 1 COMMUNE DE Direction des Ressources Humaines MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE DE FLOTTE AUTOMOBILE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché passé selon la procédure : En application

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PRESTATIONS D ASSURANCES LOT N 2 : FLOTTE AUTOMOBILE OPTION : Mission Collaborateurs CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (Article 28 du code des marchés publics) Marché à procédure adaptée POUVOIR

Plus en détail

POLICES FRANÇAISES D ASSURANCE MARCHANDISES TRANSPORTÉES PAR VOIE MARITIME, TERRESTRE, AÉRIENNE OU FLUVIALE CLAUSE ADDITIONNELLE

POLICES FRANÇAISES D ASSURANCE MARCHANDISES TRANSPORTÉES PAR VOIE MARITIME, TERRESTRE, AÉRIENNE OU FLUVIALE CLAUSE ADDITIONNELLE Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

Exposé en droit des assurances sous le thème :

Exposé en droit des assurances sous le thème : Université Cadi Ayyad Master : Droit des Affaires Faculté des Sciences Juridiques Semestre : 3 Economiques et Sociales. UFR Marrakech Exposé en droit des assurances sous le thème : De la classification

Plus en détail

Conditions tarifaires

Conditions tarifaires Conditions tarifaires 1 : Prix des prestations 2 : Assurances 2.1 Assurances véhicules à 4 roues 2.1.1 Couverture a) Responsabilité civile, protection juridique, PAI Responsabilité civile conformément

Plus en détail

Assur Auto Multirisque Automobile Conditions Générales

Assur Auto Multirisque Automobile Conditions Générales Assur Auto Multirisque Automobile Conditions Générales Conditions Générales Préambule Le présent contrat d assurance est régi par la loi n 17-99 portant code des assurances, les textes pris pour son application

Plus en détail

Guide auto. Et si votre boîte à gants pouvait contenir toutes les

Guide auto. Et si votre boîte à gants pouvait contenir toutes les Guide auto Et si votre boîte à gants pouvait contenir toutes les informations utiles sur la route? AFMA vous offre ce guide Auto pour répondre à toutes vos questions sur votre assurance Auto et sur les

Plus en détail

SOUSCRIPTION DES CONTRATS D ASSURANCE DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE L ORÉE DE LA BRIE

SOUSCRIPTION DES CONTRATS D ASSURANCE DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE L ORÉE DE LA BRIE Communauté de communes Brie-Comte-Robert Chevry-Cossigny Servon 1 place de la gare 77170 Brie-Comte-Robert : 01 60 62 15 81 : communaute@loreedelabrie.fr SOUSCRIPTION DES CONTRATS D ASSURANCE DE LA COMMUNAUTÉ

Plus en détail

Fait par : Mlle. NORRA HADHOUD. Encadré par M. LAHYANI

Fait par : Mlle. NORRA HADHOUD. Encadré par M. LAHYANI Fait par : Mlle. NORRA HADHOUD Encadré par M. LAHYANI PLAN PLAN Introduction Différentes définitions du risque La perte d exploitation L assurance pertes d exploitation après incendie Définition Définition

Plus en détail

FISCALITE APPLICABLE A L ASSURANCE : CAS DE L IMPOSITION A LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA) DES COMMISSIONS DES INTERMEDIAIRES D ASSURANCES Présenté par : Ida ABLOUTAN Inspecteur des Impôts PLAN Introduction

Plus en détail

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives?

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? La pratique sportive est génératrice de risque et d accident matériel ou corporel. C est pourquoi il existe de nombreuses

Plus en détail

LOT N 2 RESPONSABILITE CIVILE ET RISQUES ANNEXES CAHIER DES CHARGES

LOT N 2 RESPONSABILITE CIVILE ET RISQUES ANNEXES CAHIER DES CHARGES LOT N 2 RESPONSABILITE CIVILE ET RISQUES ANNEXES CAHIER DES CHARGES Préambule L assurance de la Responsabilité Civile et des Risques Annexes a pour objet de garantir la Ville de Guipavas et son CCAS, ainsi

Plus en détail

Position de la FSMA en ce qui concerne les éléments essentiels du contrat d assurance

Position de la FSMA en ce qui concerne les éléments essentiels du contrat d assurance Communication FSMA_2015_13 du 26/08/2015 Position de la FSMA en ce qui concerne les éléments essentiels du contrat d assurance Résumé/Objectifs: Par le biais de cette position, la FSMA souhaite tout d

Plus en détail

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE MARITIME DES CORPS DE NAVIRES DE MER CONTRE LES RISQUES DE GUERRE, DE PIRATERIE, DE TERRORISME

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE MARITIME DES CORPS DE NAVIRES DE MER CONTRE LES RISQUES DE GUERRE, DE PIRATERIE, DE TERRORISME Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

L assurance des deux-roues à moteur. Fédération française des sociétés d assurances DEP 407 - MARS 2003

L assurance des deux-roues à moteur. Fédération française des sociétés d assurances DEP 407 - MARS 2003 DEP 407 - MARS 2003 L assurance des deux-roues à moteur Fédération française des sociétés d assurances Centre de documentation et d information de l assurance 26, bd Haussmann 75311 Paris Cedex 09 Fax

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES

CONDITIONS PARTICULIERES CONDITIONS PARTICULIERES «AUTOMOBILE» FLOTTE AUTOMOBILE VERSION 2015 RISK OMNIUM SAS 15 LE PARC AUTOMOBILE VEHICULES GARANTIS Voir carte grise jointe Sont garantis, d une manière générale, tous véhicules

Plus en détail

>Associations. Conventions spéciales. Assurance spéciale associations Tous risques objet

>Associations. Conventions spéciales. Assurance spéciale associations Tous risques objet >Associations Conventions spéciales Assurance spéciale associations Tous risques objet SOMMAIRE ASSURANCE TOUS RISQUES OBJET ART. 1 - Objet de l assurance 2 ART. 2 - Étendue de la garantie 2 ART. 3 -

Plus en détail

REPUBLIQUE DU CAMEROUN ETUDE DE CAS

REPUBLIQUE DU CAMEROUN ETUDE DE CAS REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie ------------ MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ---------------- INSTITUTS PROFESSIONNELS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (IPES) Examen : ETUDE DE CAS Epreuve : Assurance

Plus en détail

CONTRAT D ASSURANCE AUTOMOBILE

CONTRAT D ASSURANCE AUTOMOBILE DISPOSITIONS PARTICULIERES TND S.A. 71 rue du Faubourg Saint Martin 75010 PARIS CONTRAT N 54628608 DATE D'EFFET : 01/01/2015 ECHEANCE : 1 er janvier CONTRAT D ASSURANCE AUTOMOBILE SOMMAIRE GENERAL DISPOSITIONS

Plus en détail

MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE RELATIF A L OPERATION DE REHABILITATION D UN LOGEMENT A CROS ANNEXE A L ACTE D ENGAGEMENT ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE

MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE RELATIF A L OPERATION DE REHABILITATION D UN LOGEMENT A CROS ANNEXE A L ACTE D ENGAGEMENT ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE RELATIF A L OPERATION DE REHABILITATION D UN LOGEMENT A CROS ANNEXE A L ACTE D ENGAGEMENT ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE 1 SOMMAIRE SOMMAIRE...2 ARTICLE 1 : ASSURÉ...4 ARTICLE

Plus en détail

ENTREPRISES ET ARTISANS DU BÂTIMENT Risques et assurances

ENTREPRISES ET ARTISANS DU BÂTIMENT Risques et assurances P 214 Décembre 2009 Centre de documentation et d information de l assurance ENTREPRISES ET ARTISANS DU BÂTIMENT Risques et assurances Ce tableau aide-mémoire décrit les principaux risques auxquels sont

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE DONNÉES DU CERTIFICAT D ASSURANCE-AUTOMOBILE

ÉLÉMENTS DE DONNÉES DU CERTIFICAT D ASSURANCE-AUTOMOBILE ÉLÉMENTS DE DONNÉES DU CERTIFICAT D ASSURANCE-AUTOMOBILE Remarque : Tous les éléments sont des champs de données, à moins d indication contraire. Les éléments de «texte» doivent être reproduits à la lettre

Plus en détail

Viesperen http://www.musique.verspieren.com/notre-offre/

Viesperen http://www.musique.verspieren.com/notre-offre/ Viesperen http://www.musique.verspieren.com/notre-offre/ Les garanties Vous êtes un musicien amateur ou professionnel, un élève d une école de musique ou du conservatoire, ou un spécialiste de la musique?

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE PRODUIT VOITURE

INFORMATIONS SUR LE PRODUIT VOITURE INFORMATIONS SUR LE PRODUIT VOITURE Table des matières page 1. ÉCHELLE DE BONUS-MALUS 2 1.1. Responsabilité civile Aperçu du degré bonus-malus 2 1.2. Responsabilité civile Entrée dans le système bonus-malus

Plus en détail

Assurances complémentaires / Rachat de franchise

Assurances complémentaires / Rachat de franchise Assurances complémentaires / franchise Valable du 1 er avril 2010 au 31 mars 2011 GÉNÉRALITÉS Les accidents corporels sont couverts dans la plupart des cas au travers de l assurance au tiers associée à

Plus en détail

> Une garantie obligatoire

> Une garantie obligatoire R 414 Juillet 2007 Centre de documentation et d information de l assurance La voiture et l assurance > Une garantie obligatoire La garantie responsabilité civile Seule assurance obligatoire en automobile,

Plus en détail

«FLOTTE AUTOMOBILE & AUTO-MISSION» 2010 2012

«FLOTTE AUTOMOBILE & AUTO-MISSION» 2010 2012 Flotte Automobile & Auto-mission 2010 2012 REPUBLIQUE FRANCAISE VILLE DE SAINT GALMIER «FLOTTE AUTOMOBILE & AUTO-MISSION» 2010 2012 CAHIER DES CHARGES PERSONNE PUBLIQUE CONTRACTANTE : Ville de SAINT GALMIER

Plus en détail

5255 Av. Decelles, suite 2030 Montréal (Québec) H3T 2B1 T: 514.592.9301 F: 514.340.6850 info@apstat.com www.apstat.com

5255 Av. Decelles, suite 2030 Montréal (Québec) H3T 2B1 T: 514.592.9301 F: 514.340.6850 info@apstat.com www.apstat.com Application des réseaux de neurones au plan de répartition des risques 5255 Av. Decelles, suite 2030 Montréal (Québec) H3T 2B1 T: 514.592.9301 F: 514.340.6850 info@apstat.com www.apstat.com Copyright c

Plus en détail

PARTIE 3 Impact total sur le capital des modifications proposées inclues dans l ébauche de la ligne directrice sur le TCM

PARTIE 3 Impact total sur le capital des modifications proposées inclues dans l ébauche de la ligne directrice sur le TCM Résumé de l impact sur le capital des modifications que l on propose d apporter au cadre de capital réglementaire 2015 des sociétés d assurances multirisques Le présent rapport, qui expose l impact total

Plus en détail

L assurance est une relation de confiance. Tarifs et conditions d assurance pour les véhicules de collection. en partenariat avec Axa Assistance

L assurance est une relation de confiance. Tarifs et conditions d assurance pour les véhicules de collection. en partenariat avec Axa Assistance L assurance est une relation de confiance Tarifs et conditions d assurance pour les véhicules de collection en partenariat avec Axa Assistance Cotisations annuelles toutes taxes comprises Responsabilité

Plus en détail

ASSURANCE AUTOMOBILE Les accidents matériels

ASSURANCE AUTOMOBILE Les accidents matériels Maison de la Consommation et de l Environnement ASSURANCE AUTOMOBILE Les accidents matériels Introduction générale ASSURANCE AUTOMOBILE Les accidents matériels Sommaire I - L indemnisation 1 - L indemnisation

Plus en détail

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

Fiche Produit. Assurance CAMPING-CAR

Fiche Produit. Assurance CAMPING-CAR Fiche Produit Assurance CAMPING-CAR Avec Toutpratique-assurances, l assurance camping-car devient plus simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez besoin

Plus en détail

Analyse Statistique des Taux de Prime des Garanties Dommages en assurances automobile : cas de la SAAR Assurances

Analyse Statistique des Taux de Prime des Garanties Dommages en assurances automobile : cas de la SAAR Assurances UNIVERSITÉ DE YAOUNDÉ I ****************** ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE POLYTECHNIQUE ****************** DEPARTEMENT DE MATHEMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES UNIVERSITY OF YAOUNDE I ***************** NATIONAL

Plus en détail

Le développement des risques des entreprises quant à lui reste l objectif principal. AMI en chiffre :

Le développement des risques des entreprises quant à lui reste l objectif principal. AMI en chiffre : Page 1 Page 2 I. Présentation générale d AMI : Date de création: 23/07/2003 Date d agrément: 04/08/2003 Date de démarrage de l activité: 01/10/2003 Fonds commun: 5.106.020 DT AMI Assurances a entamé son

Plus en détail

ACTUARIAT 1, ACT 2121, AUTOMNE 2013 #12

ACTUARIAT 1, ACT 2121, AUTOMNE 2013 #12 ACTUARIAT 1, ACT 2121, AUTOMNE 2013 #12 ARTHUR CHARPENTIER 1 Une compagnie d assurance modélise le montant de la perte lors d un accident par la variable aléatoire continue X uniforme sur l intervalle

Plus en détail

Qui peut conduire mon véhicule sans me priver du bénéfice de l assurance en cas d accident?

Qui peut conduire mon véhicule sans me priver du bénéfice de l assurance en cas d accident? Qui peut conduire mon véhicule sans me priver du bénéfice de l assurance en cas d accident? Toute personne titulaire d un permis de conduire conforme d une part à la catégorie de véhicule concerné et d

Plus en détail

LA CREATION D ENTREPRISE & LA REPRISE D UNE ENTREPRISE LE POINT SUR LES ASSURANCES. Une affaire de Spécialistes!

LA CREATION D ENTREPRISE & LA REPRISE D UNE ENTREPRISE LE POINT SUR LES ASSURANCES. Une affaire de Spécialistes! LA CREATION D ENTREPRISE & LA REPRISE D UNE ENTREPRISE LE POINT SUR LES ASSURANCES Une affaire de Spécialistes! 1 Le point sur les assurances L assurance des biens de l entreprise L assurance de Responsabilité

Plus en détail

Ne négligez surtout pas les assurances. de votre entreprise

Ne négligez surtout pas les assurances. de votre entreprise Ne négligez surtout pas les assurances de votre entreprise Animé par : Valérie Cadiou, Responsable Commerciale GROUPAMA et Maître Emmanuel Ergan Cabinet LEPORZOU DAVID ERGAN Un diagnostic assurance indispensable

Plus en détail

Mémoire du Mouvement des caisses Desjardins. présenté à. l Autorité des marchés financiers

Mémoire du Mouvement des caisses Desjardins. présenté à. l Autorité des marchés financiers présenté à l Autorité des marchés financiers dans le cadre de la consultation relative à la distribution de produits d assurance par les concessionnaires et autres marchands d automobiles Octobre 2006

Plus en détail

Conseil économique et social. Document établi par le Bureau central de statistique d Israël

Conseil économique et social. Document établi par le Bureau central de statistique d Israël Nations Unies Conseil économique et social ECE/CES/GE.2/214/3 Distr. générale 12 février 214 Français Original: russe Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Groupe d

Plus en détail

ENTREPRISES ET RESPONSABILITES

ENTREPRISES ET RESPONSABILITES www.creassur.org ENTREPRISES ET RESPONSABILITES Parlons-en Chambre de Commerce et d industrie Novembre 2007 ENTREPRISES ET RESPONSABILITES La police d assurance et ses couvertures Monsieur RITTER GROUPAMA

Plus en détail

Le métier d actuaire IARD

Le métier d actuaire IARD JJ Mois Année Le métier d actuaire IARD Journées Actuarielles de Strasbourg 6-7 octobre 2010 PLAN Présentation de l assurance non vie Le rôle de l actuaire IARD La tarification des contrats L évaluation

Plus en détail

INSTITUT DEPARTEMENTAL ALBERT CALMETTE ROUTE DE WIDEHEM BP 129 62176 CAMIERS

INSTITUT DEPARTEMENTAL ALBERT CALMETTE ROUTE DE WIDEHEM BP 129 62176 CAMIERS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Désignation et adresse de l établissement qui passe le marché : INSTITUT DEPARTEMENTAL ALBERT CALMETTE ROUTE DE WIDEHEM BP 129 62176 CAMIERS Objet du marché

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.)

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 5 Formulaire d assurance complémentaire pour les dommages occasionnés au véhicule assuré (assurance de remplacement) F.P.Q. N o 5 1 er

Plus en détail

COUVERTURE EN CAS DE SINISTRE

COUVERTURE EN CAS DE SINISTRE COUVERTURE EN CAS DE SINISTRE Prestation LeasePlan Go www.leaseplango.fr Conduisez en toute liberté, on s occupe de tout La gestion d un accident automobile nécessite de nombreuses opérations spécifiques

Plus en détail

Les affaires et le droit

Les affaires et le droit Les affaires et le droit Chapitre 10 Les assurances Me Micheline Montreuil 1 1 Contenu L assurance La coassurance et la réassurance L obligation de déclarer et ses conséquences L assurance-vie L assurance-invalidité

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES

CONDITIONS PARTICULIERES CONDITIONS PARTICULIERES «AUTOMOBILE» FLOTTE AUTOMOBILE VERSION 2010 16 LE PARC AUTOMOBILE VEHICULES GARANTIS Voir état du parc automobile en annexe. Sont garantis, d une manière générale, tous véhicules

Plus en détail

L ASSURANCE ET LE SERVICE BMW PROTECTION. LA PROTECTION TOUT-EN-UN POUR VOTRE NOUVELLE BMW.

L ASSURANCE ET LE SERVICE BMW PROTECTION. LA PROTECTION TOUT-EN-UN POUR VOTRE NOUVELLE BMW. BMW Financial Services www.bmw.be Le plaisir de conduire L ASSURANCE ET LE SERVICE BMW PROTECTION. LA PROTECTION TOUT-EN-UN POUR VOTRE NOUVELLE BMW. UNE SEULE ÉTAPE POUR VOTRE NOUVELLE BMW. Avec BMW Financial

Plus en détail

CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile

CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile Mémoire relatif aux Consultations particulières et auditions publiques sur le document d information sur le transport rémunéré de personnes

Plus en détail

MOBIL SUB ASSURANCE AUTO MISSION DES BENEVOLES ET PREPOSES

MOBIL SUB ASSURANCE AUTO MISSION DES BENEVOLES ET PREPOSES MOBIL SUB ASSURANCE AUTO MISSION DES BENEVOLES ET PREPOSES Conditions Générales Ref. XAUT 305 12-2011 ASSURANCE préambule 2 Titre I - définitions 3 Titre II - véhicules assurés 7 Titre III - étendue territoriale

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE PRODUIT CAMIONNETTE

INFORMATIONS SUR LE PRODUIT CAMIONNETTE INFORMATIONS SUR LE PRODUIT CAMIONNETTE Table des matières page Responsabilité Civile 2 Responsabilité civile Aperçu du degré bonus-malus 2 Responsabilité civile Entrée dans le système Bonus-Malus 3 Responsabilité

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES D ASSURANCES

MARCHE PUBLIC DE SERVICES D ASSURANCES OPH ville de BOBIGNY 6 rue du Chemin vert 93016 BOBIGNY cedex MARCHE PUBLIC DE SERVICES D ASSURANCES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Procédure adaptée (Décret N 2006-975 du 1er août

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du marquage NEUTRALITE CARBONE

Conditions générales d utilisation du marquage NEUTRALITE CARBONE Conditions générales d utilisation du marquage NEUTRALITE CARBONE ARTICLE I - Objet...2 ARTICLE II - Etendue de la Sous-licence...3 ARTICLE III - Territoires concédés...3 ARTICLE IV - Conditions d accès...3

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES

CONDITIONS PARTICULIERES CONDITIONS PARTICULIERES «AUTOMOBILE» FLOTTE AUTOMOBILE VERSION 2015 RISK OMNIUM SAS 15 LE PARC AUTOMOBILE VEHICULES GARANTIS Voir état du parc automobile en annexe. Sont garantis, d une manière générale,

Plus en détail

C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Addenda de janvier 2006

C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Addenda de janvier 2006 C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées (À intégrer à l édition 2004 de ce manuel.) Remarque : Le présent addenda vise à fournir une explication plus claire et plus précise de

Plus en détail

Demenageur-discount.com. Global service

Demenageur-discount.com. Global service Demenageur-discount.com Global service 8 rue de l Est 92100 Boulogne Billancourt CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU CONTRAT DE DEMENAGEMENT Les présentes conditions générales de vente et les conditions particulières

Plus en détail

Objet : Cadre pour la démutualisation des sociétés d assurances multirisques fédérales

Objet : Cadre pour la démutualisation des sociétés d assurances multirisques fédérales Le 29 juillet 2011 Madame Jane Pearse Direction de la politique du secteur financier Ministère des Finances L Esplanade Laurier 15 e étage, tour Est 140, rue O Connor Ottawa (Ontario) K1A 0G5 Objet : Cadre

Plus en détail

(Avantages réservés aux Structures Commerciales Agréées par la FFESSM)

(Avantages réservés aux Structures Commerciales Agréées par la FFESSM) LES ASSURES RESPONSABILITE CIVILE (Avantages réservés aux Structures Commerciales Agréées par la FFESSM) On entend par ASSURES : le souscripteur, ses représentants légaux s'il est une personne morale et

Plus en détail

Actuariat I ACT2121. huitième séance. Arthur Charpentier. Automne 2012. charpentier.arthur@uqam.ca. http ://freakonometrics.blog.free.

Actuariat I ACT2121. huitième séance. Arthur Charpentier. Automne 2012. charpentier.arthur@uqam.ca. http ://freakonometrics.blog.free. Actuariat I ACT2121 huitième séance Arthur Charpentier charpentier.arthur@uqam.ca http ://freakonometrics.blog.free.fr/ Automne 2012 1 Exercice 1 Soit X une variable aléatoire continue de fonction de densité

Plus en détail

Un parc automobile une seule police/

Un parc automobile une seule police/ Assurance Flotte de véhicules Un parc automobile une seule police/ L assurance Flotte de véhicules d AXA vous offre une couverture étendue pour les risques les plus divers. Assurez l intégralité de votre

Plus en détail

L OFFRE AS SURANCES. Sécurisez vos investissements. www.entreprises.societegenerale.fr

L OFFRE AS SURANCES. Sécurisez vos investissements. www.entreprises.societegenerale.fr Assurance L OFFRE AS SURANCES SOGELEASE FRANCE Sécurisez vos investissements www.entreprises.societegenerale.fr À l occasion d une opération de crédit-bail mobilier, votre partenaire bancaire doit s assurer

Plus en détail

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité.

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité. Modèle de contrat de travail à durée indéterminée 2 e modèle normal Entre : l association..... représentée par M. (le président)... d une part, et : M. demeurant.. d autre part, IL A ETE CONVENU CE QUI

Plus en détail

Support du cours de Probabilités IUT d Orléans, Département d informatique

Support du cours de Probabilités IUT d Orléans, Département d informatique Support du cours de Probabilités IUT d Orléans, Département d informatique Pierre Andreoletti IUT d Orléans Laboratoire MAPMO (Bât. de Mathématiques UFR Sciences) - Bureau 126 email: pierre.andreoletti@univ-orleans.fr

Plus en détail

A l attention de tous les pratiquants d enduro Loisir Entrainement - Compétition

A l attention de tous les pratiquants d enduro Loisir Entrainement - Compétition A l attention de tous les pratiquants d enduro Loisir Entrainement - Compétition Table des matières 1. Avant propos 2. Nouvelles règles pour l enduro 3. Obligation d assurer un véhicule à moteur 4. Assurance

Plus en détail

Les assurances optionnelles et autres produits spécifiques au barreau

Les assurances optionnelles et autres produits spécifiques au barreau Chapitre 16 Les assurances optionnelles et autres produits spécifiques au barreau Avertissement Les informations qui suivent ainsi que les documents produits (voy., notamment, les annexes reprises à la

Plus en détail

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile?

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Première problématique Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Introduction Problématique Méthodologie : Plan de communication - Recueil des textes

Plus en détail

CONVENTION ANNEXE «A» ASSURANCE «CORPS»

CONVENTION ANNEXE «A» ASSURANCE «CORPS» Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

Introduction à la simulation de Monte Carlo

Introduction à la simulation de Monte Carlo Introduction à la simulation de 6-601-09 Simulation Geneviève Gauthier HEC Montréal e 1 d une I Soit X 1, X,..., X n des variables aléatoires indépendantes et identiquement distribuées. Elles sont obtenues

Plus en détail

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes On peut calculer les rentabilités de différentes façons, sous différentes hypothèses. Cette note n a d autre prétention que

Plus en détail

QUESTIONS / REPONSES ASSOCIATIONS CULTURELLES

QUESTIONS / REPONSES ASSOCIATIONS CULTURELLES QUESTIONS / REPONSES ASSOCIATIONS CULTURELLES 1) DANS QUELLES CONDITIONS NOTRE ASSOCIATION ET SES MEMBRES BENEFICIENT-ILS DES GARANTIES D ASSURANCE APAC? Conformément aux mentions figurant sur le bordereau

Plus en détail

MR PAPIN XAVIER. FICHE D INFORMATION DEVIS L'ASSURANCE MMA PRO-PME Activités de services à la personne

MR PAPIN XAVIER. FICHE D INFORMATION DEVIS L'ASSURANCE MMA PRO-PME Activités de services à la personne Agence n : 67148 SARL MMA INOVENCE Agent Gal exclusif MMA-SIREN448746578 7 RUE DE SAVERNE CS 99119 67129 MOLSHEIM Tél. 03 88 38 59 91 / Fax : 0820 205 207 Email : rch.assurances@mma.fr N ORIAS:07002881-www.orias.fr

Plus en détail

EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT. Durée : De 09 h 00 à 12 h 00 (Heure de Yaoundé, TU + 1)

EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT. Durée : De 09 h 00 à 12 h 00 (Heure de Yaoundé, TU + 1) 1 CYCLE MST-A 30 JUIN 2010 10 ème Promotion 2010 / 2012 CONCOURS D ENTREE A L IIA DROIT EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT Durée : De 09 h 00 à 12 h 00 (Heure de Yaoundé, TU + 1) Le candidat traitera au choix

Plus en détail

UNE ESTIMATION DU PARC AUTOMOBILE À L AIDE DES DURÉES DE VIE DES VÉHICULES

UNE ESTIMATION DU PARC AUTOMOBILE À L AIDE DES DURÉES DE VIE DES VÉHICULES UNE ESTIMATION DU PARC AUTOMOBILE À L AIDE DES DURÉES DE VIE DES VÉHICULES François JEGER Le parc de véhicules automobiles en service vieillit de trois mois par an depuis 1993 : la durée de vie médiane

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES CCAS DE SAINT-JEAN-DU-FALGA RÉVISION DES CONTRATS D ASSURANCE ASSURANCE DES DOMMAGES AUX BIENS ET RISQUES ANNEXES

CAHIER DES CHARGES CCAS DE SAINT-JEAN-DU-FALGA RÉVISION DES CONTRATS D ASSURANCE ASSURANCE DES DOMMAGES AUX BIENS ET RISQUES ANNEXES MARCHÉ SELON PROCÉDURE ADAPTÉE (Art. 28 du Code des Marchés Publics) RÉVISION DES CONTRATS D ASSURANCE ASSURANCE DES DOMMAGES AUX BIENS ET RISQUES ANNEXES PRÉSENTATION DU MARCHÉ SOUSCRIPTEUR Nom ou Raison

Plus en détail

AGEA 2010. Préparez votre dossier assurance

AGEA 2010. Préparez votre dossier assurance AGEA 2010 Préparez votre dossier assurance Préambule Dans le cas d une création ou d une reprise d entreprise, plusieurs questions doivent être posées : Comment bien assurer mes biens professionnels? Que

Plus en détail

n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur

n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur FICHE THEMATIQUE n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. LES ASSURANCES OBLIGATOIRES 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur 3. Police unique

Plus en détail

www.financeimmo.com Le contrat d assurance est obligatoire à partir du moment où vous possédez une cylindré: auto, moto, scooter.

www.financeimmo.com Le contrat d assurance est obligatoire à partir du moment où vous possédez une cylindré: auto, moto, scooter. 1 sur 5 25/09/2008 16:07 Vos crédits au meilleur taux Notre travail est de vous aider à rechercher les meilleures conditions commerciales correspondant à votre situation au moment où vous en avez besoin.

Plus en détail

L opportunité pour un client «chargeur» de souscrire ses propres garanties transport ou de s en remettre soit aux assurances de son co-contractant

L opportunité pour un client «chargeur» de souscrire ses propres garanties transport ou de s en remettre soit aux assurances de son co-contractant L opportunité pour un client «chargeur» de souscrire ses propres garanties transport ou de s en remettre soit aux assurances de son co-contractant soit à la garantie RC du transporteur Introduction Le

Plus en détail

Prestations d assurances de flottes automobiles. Présentation de l offre

Prestations d assurances de flottes automobiles. Présentation de l offre Prestations d assurances de flottes automobiles Présentation de l offre SOMMAIRE I. Contexte et Entités concernées II. III. Présentation des attributaires du marché L offre : un contrat modulable, des

Plus en détail

Travaux Dirigés de Probabilités - Statistiques, TD 4. Lois limites ; estimation.

Travaux Dirigés de Probabilités - Statistiques, TD 4. Lois limites ; estimation. Travaux Dirigés de Probabilités - Statistiques, TD 4 Lois limites ; estimation. Exercice 1. Trois machines, A, B, C fournissent respectivement 50%, 30%, 20% de la production d une usine. Les pourcentages

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie

Caisse Nationale de l'assurance Maladie Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : 22/10/97 Origine : DGA MMES et MM les Directeurs des caisses Primaires d Assurance Maladie des

Plus en détail

L assurance des moules, gabarits, modèles, archives,

L assurance des moules, gabarits, modèles, archives, L assurance des moules, gabarits, modèles, archives, Notre expérience de formation et de consultant nous permet d affirmer que cette assurance est en général mal comprise par les entreprises et collectivités,

Plus en détail

BIEN S ASSURER, UN ACTE

BIEN S ASSURER, UN ACTE BIEN S ASSURER, UN ACTE INDISPENSABLE Centre de Documentation et d Information sur l Assurance LA CREATION D ENTREPRISE & LA REPRISE D UNE ENTREPRISE LE POINT SUR LES ASSURANCES Une affaire de spécialistes!

Plus en détail

Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels. Centre de documentation et d information de l assurance

Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels. Centre de documentation et d information de l assurance 3/03/06 17:07 Page 9 DEP 428 FEV. 2006 DEP 428-4 volets Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels Centre de documentation et d information de l assurance FEV. 26, bd Haussmann

Plus en détail

Mémoire d Actuariat Tarification de la branche d assurance des accidents du travail Aymeric Souleau aymeric.souleau@axa.com 3 Septembre 2010 Plan 1 Introduction Les accidents du travail L assurance des

Plus en détail

NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION

NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION 1/ RESUME DE L ANALYSE Cette étude a pour objectif de modéliser l écart entre deux indices d inflation afin d appréhender le risque à très long terme qui

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR MUTUACHAT

REGLEMENT INTERIEUR MUTUACHAT REGLEMENT INTERIEUR MUTUACHAT EXPOSÉ PRÉALABLE : La Société MUTUACHAT, société par actions simplifiée à capital variable, a notamment pour objet la centralisation des achats ainsi que l achat de biens

Plus en détail

ANNEXE 1 EXTRAIT DU CONTRAT RESPONSABILITE CIVILE. Toute atteinte corporelle subie par une personne physique.

ANNEXE 1 EXTRAIT DU CONTRAT RESPONSABILITE CIVILE. Toute atteinte corporelle subie par une personne physique. ANNEXE 1 EXTRAIT DU CONTRAT RESPONSABILITE CIVILE 1 er août 2014 Pour l application de la garantie RC, il faut entendre par assuré - la Fédération des clubs de la défense, - les ligues régionales, - les

Plus en détail