La toiture végétalisée: Une réponse adaptée au projet de zonage pluvial de Paris

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La toiture végétalisée: Une réponse adaptée au projet de zonage pluvial de Paris"

Transcription

1 La toiture végétalisée: Une réponse adaptée au projet de zonage pluvial de Paris 20 novembre 2012

2 L assainissement par temps sec Station d épuration Seine Le réseau et les stations d épuration sont correctement dimensionnés

3 L assainissement par petite pluie Temps de retour de la pluie inférieur à un mois Petite pluie Station d épuration Seine Le réseau est correctement dimensionné et les stations d épuration ont une réserve de capacité pour traiter le surplus

4 L assainissement par pluie moyenne Temps de retour de la pluie entre un mois et 5 ans Pluie moyenne Rejet d eau mal épurée Rejet d eau unitaire en Seine Station d épuration Seine Le réseau déverse des eaux unitaires par les déversoirs d orage et l afflux d eau unitaire nuit à la qualité de traitement des stations d épuration

5 L assainissement par temps d orage Temps de retour de la pluie supérieur à 5 ans Orage Inondation Rejet d eau unitaire en Seine Station d épuration Seine Le réseau et les déversoirs d orage n ont plus la capacité pour éviter les inondations

6 Deux dysfonctionnements hydrauliques du réseau parisien par temps de pluie Des déversements d eau unitaire lors des pluies moyennes Des inondations lors des orages

7 Deux dysfonctionnements hydrauliques du réseau parisien par temps de pluie Des déversements d eau unitaire lors des pluies moyennes Des inondations lors des orages

8 Des déversements d eau unitaire lors des pluies moyennes Pluie "Scénario C" du SIAAP (6 à 10 mois) i(mm/h) mm de lame d'eau t(h)

9 Des déversements d eau unitaire lors des pluies moyennes

10 Des déversements d eau unitaire lors des pluies moyennes Rejet de temps de pluie (Mm3) Pluviométrie annuelle (mm)

11 Des inondations lors des orages

12 Le Zonage Pluvial de Paris Des déversements d eaux unitaires lors des pluies moyennes Des inondations lors des orages

13 Le Zonage Pluvial de Paris Des déversements d eau unitaires lors des pluies moyennes ABATTEMENT DES PREMIERES PLUIES Des inondations lors des orages

14 Le Zonage Pluvial de Paris Des déversements d eau unitaires lors des pluies moyennes ABATTEMENT DES PREMIERES PLUIES Des inondations lors des orages RÉGULATION DU DEBIT DE FUITE A LA PARCELLE Mais aussi abattement des petites pluies

15 Le Zonage Pluvial de Paris La lutte contre les îlots de chaleur dans le cadre du plan d adaptation au changement climatique PRIVILEGIER LES SOLUTIONS VÉGÉTALES POUR CRÉER UNE TRAME BLEU- VERTE ET IMPLANTER DES ILOTS DE FRAICHEUR EN VILLE

16 12 mm 4 mm 16 mm 8 mm

17 Le Zonage Pluvial de Paris ABATTEMENT DES PREMIERES PLUIES La végétalisation tampon Arrivée d eau pluviale brute ou décantée grille 300 à 500 mm Graves mm Strate imperméable Graves mm Strate perméable L infiltration surfacique L infiltration forcée

18 Le Zonage Pluvial de Paris ABATTEMENT DES PREMIERES PLUIES La végétalisation Les toitures végétalisées Les jardins de pluie

19 Le Zonage Pluvial de Paris Les toitures végétalisées Performance en matière d abattement des pluies moyennes?

20 Le Zonage Pluvial de Paris Abattement des pluies moyennes Proposition pour la performance Type de toiture végétalisée horizontale ou de jardin Extensive Extensive Extensive Intensive Intensive Jardin suspendu Jardin suspendu Pleine terre Épaisseur minimale du substrat 5 cm 10 cm 15 cm 20 cm 30 cm 50 cm 80 cm Hauteur de lame d eau absorbée (Équivalent en terme de pluie de projet d une durée de 4 heures) 4 mm (2 semaines) 8 mm (2 mois) 12 mm (3 mois) 16 mm (6 mois) 22 mm (1 an) 32 mm (3 ans) 38 mm (5 ans) 48 mm (10 ans)

21 Substrat 10 cm drain + réservoir Solution 1 Abattement des pluies moyennes Substrat 20 cm Solution 2 drain + réservoir Principe d équivalence des végétalisations Solution 3 Substrat 80 cm drain réservoir

22 Le Zonage Pluvial de Paris Abattement - Performance d une végétalisation

23 Le Zonage Pluvial de Paris Abattement - Performance d une végétalisation Pluie 12 mm Abattement 0 mm Pluie 8 mm 5 mm 10 mm Pluie 4 mm 15 mm

24 Le Zonage Pluvial de Paris Abattement - Performance d une végétalisation pluie cumulée (mm) restitution cumulée (mm) /08/ :00 21/08/ :00 21/08/ :00 22/08/ :00 22/08/ :00 22/08/ :00 22/08/ :00 22/08/ :00 23/08/ :00 23/08/ :00 23/08/ :00 23/08/ :00 24/08/ :00 24/08/ :00 24/08/ :00 24/08/ :00 24/08/ :00 25/08/ :00 25/08/ :00 25/08/ :00 25/08/ :00 25/08/ :00 26/08/ :00 26/08/ :00

25 Le Zonage Pluvial de Paris Abattement - Performance d une végétalisation pluie cumulée (mm) restitution cumulée (mm) /08/ :00 21/08/ :00 21/08/ :00 22/08/ :00 22/08/ :00 22/08/ :00 22/08/ :00 22/08/ :00 23/08/ :00 23/08/ :00 23/08/ :00 23/08/ :00 24/08/ :00 24/08/ :00 24/08/ :00 24/08/ :00 24/08/ :00 25/08/ :00 25/08/ :00 25/08/ :00 25/08/ :00 25/08/ :00 26/08/ :00 26/08/ :00

26 Abattement - Performance d une végétalisation Mesure de précipitation pour les pluies du 12 au 16 août 1996 à Berlin Wilmersdorf (d'après étude Kolher 2001) 16:00 17:00 18:00 19:00 20:00 21:00 22:00 23:00 00: : toit plat TV 8 cm 2 Toitures instrumentées à Berlin Mesure de précipitation pour la pluie du 21/05/1997 à UFA- Fabrik Berlin Tempelhof (d'après étude Kolher 2001) Intensité (mm/h) hauteur cumulée récupérée (mm) 10 16:00 17:00 18:00 19:00 20:00 21:00 22:00 23:00 00:00 01:00 toit plat TV 8 cm abattement 43 mm :00 3:00 6:00 9:00 12:00 15:00 18:00 21:00 0:00 3:00 6:00 9:00 12:00 15:00 18:00 21:00 0:00 3:00 6:00 9:00 12:00 15:00 18:00 21:00 0:00 3:00 6:00 9:00 12:00 15:00 18:00 21:00 0:00 3:00 6:00 9:00 12:00 15:00 18:00 21:00 hauteur cumulée (mm) 0:00 Le Zonage Pluvial de Paris Précipitation TV 5cm TV 12cm abattement 24 h abattements 48 h abattements 72 h

27 Le Zonage Pluvial de Paris Abattement - Performance d une végétalisation Université d Athens en Georgie (USA). Toiture équipée d un substrat de 8 cm au dessus d une réserve de stockage de 4 mm abattement (mm) Les techniques alternatives hypothèse d'abattement pour un substrat de 10 cm pluviométrie (mm)

28 Le Zonage Pluvial de Paris hauteur cumulée récupérée (mm) (mm) Deux 45 sites de mesure ont été choisi en Caroline du Nord (USA) 40 été Substrat 7,5 cm pas de réserve demi saison Substrat cm 4mm de réserve 30 Abattement sur la toiture du Wayne Community college à Goldsboro Abattement sur la toiture du Neuseway natural center à Kinston (Caroline du Nord USA) lors de la pluie du 7 avril 2003 (Caroline du Nord USA) lors de la pluie du 17 août 2003 (d'après étude Moran 2004) (d'après étude Moran 2004) abattement (mm) Pluie Pluie Toiture végétalisée 10 cm TV 7,5 cm Abattement sur sur toiture toiture végétalisée du Natural du Center WCC -- août avril à décembre 2003 hiver 0 005:50 07:50 009:50 11:50 13:50 15:50 17:50 19:50 21:50 23:50 12:00 16:48 21:36 02:24 07:12 12:00 abattement 39 mm abattement 17 mm hauteur cumulée récupérée (mm) hauteur cumulée récupérée (mm) Abattement sur la toiture du Neuseway natural center à Kinston (Caroline du Nord USA) lors des pluies du 16 et 17 août 2003 Abattement sur la toiture (d'après du Wayne étude Community Moran 2004) college à Goldsboro (Caroline du Nord USA) lors des pluies du 7 au 10 avril 2003 (d'après étude Moran 2004) Pluie Pluie Toiture végétalisée 10 cm Toiture végétalisée 7,5 cm abattement à 4 jours: 42 mm abattement à 3 jours: 28,5 mm abattement à 1 10 abattement à 1 jour: jour: 17 mm mm 0 16/8/03 07/04/03 9:00 07/04/03 16/8/03 21:00 08/04/0317/8/03 08/04/03 9:00 09/04/03 17/8/03 21:00 09/04/0318/8/03 10/04/03 9:00 10/04/03 18/8/03 21:00 6:00 18:00 6:00 18:00 6:00 18:00 6:00 18:00 hypothèse d'abattement pour un substrat de cm pluviométrie (mm) abattement à 2 jours: 54 mm

29 Le Zonage Pluvial de Paris Abattement - Performance d une végétalisation Largement conforme à ce qui est attendu Type de toiture végétalisée horizontale ou de jardin Extensive Extensive Extensive Intensive Intensive Jardin suspendu Jardin suspendu Pleine terre Épaisseur minimale du substrat 5 cm 10 cm 15 cm 20 cm 30 cm 50 cm 80 cm Hauteur de lame d eau absorbée (Équivalent en terme de pluie de projet d une durée de 4 heures) 4 mm (2 semaines) 8 mm (2 mois) 12 mm (3 mois) 16 mm (6 mois) 22 mm (1 an) 32 mm (3 ans) 38 mm (5 ans) 48 mm (10 ans)

30 Alexandre NEZEYS MERCI

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain 27/03/2015 Bruxelles Environnement Comment valoriser les eaux pluviales grâce à sa toiture? Maggy Hovertin MATRIciel Objectifs

Plus en détail

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Plan de présentation Présentation Saint Dizier environnement Les techniques alternatives La maîtrise

Plus en détail

Gestion innovante des eaux de ruissellement Actions sur le bassin Loire bretagne

Gestion innovante des eaux de ruissellement Actions sur le bassin Loire bretagne Gestion innovante des eaux de ruissellement Actions sur le bassin Loire bretagne Philippe AGENET Chargé de mission «Assainissement non collectif Eaux pluviales» Agence de l Eau Loire Bretagne Un règlement

Plus en détail

Jean-Claude Chazelon. Les eaux pluviales

Jean-Claude Chazelon. Les eaux pluviales Jean-Claude Chazelon Les eaux pluviales Ce cahier technique a été réalisé avec le concours de : l'agence de l'eau Adour-Garonne l'agence de l'eau Loire-Bretagne Et avec le soutien de Limoges Métropole

Plus en détail

Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol

Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol Christelle SENECHAL Sepia Conseils Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol < Toit stockant Toiture > végétalisée

Plus en détail

Maire de Paris Service Technique de l Eau et de l Assainissement, 27 rue du Commandeur - 75014 Paris, France alexandre.nezeys@paris.

Maire de Paris Service Technique de l Eau et de l Assainissement, 27 rue du Commandeur - 75014 Paris, France alexandre.nezeys@paris. NOVATECH 2013 Un zonage pluvial pour Paris : réintégrer les eaux pluviales dans le grand cycle de l eau A Rainwater Zoning for Paris: reinstate the urban stormwater into the great water cycle Alexandre

Plus en détail

Doctrine régionale «eaux pluviales»

Doctrine régionale «eaux pluviales» Doctrine régionale «eaux pluviales» 1- Quels enjeux en Ile-de-France? 2 Leviers réglementaires 3 - Comment assurer la compatibilité des aménagements avec le SDAGE? Estelle Desarnaud Service Eau Sous-Sol

Plus en détail

La gestion durable et intégrée des eaux pluviales

La gestion durable et intégrée des eaux pluviales La gestion durable et intégrée des eaux pluviales La boite à outils des techniques alternatives Maëlle ANCELLE Chargée de mission - ADOPTA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES AGGLOMERATIONS Mardi 09 Décembre

Plus en détail

Contexte et enjeux de la gestion des eaux pluviales

Contexte et enjeux de la gestion des eaux pluviales Contexte et enjeux de la gestion des eaux pluviales Contexte et enjeux de la gestion des eaux pluviales SOMMAIRE Évolution des interventions de l'homme sur le cycle de l'eau et leur impact Les enjeux et

Plus en détail

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT Frank SOUCIET Responsable Pôle GEMAPI 03 décembre 2015 Mission Inter-Services de l Eau en Vaucluse Préambule Principes généraux Champ d application

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme. Eaubonne. 6.a. Annexes sanitaires - Notice. Département du Val d Oise

Plan Local d Urbanisme. Eaubonne. 6.a. Annexes sanitaires - Notice. Département du Val d Oise Département du Val d Oise Eaubonne Plan Local d Urbanisme 6.a. Annexes sanitaires - Notice Vu pour être annexé à notre délibération du 2 avril 2013 approuvant le P.L.U. Le Maire Normes concernant la

Plus en détail

INNOVIA - Gestion des Eaux Pluviales Cas de Grenoble

INNOVIA - Gestion des Eaux Pluviales Cas de Grenoble Bienvenue INNOVIA - Gestion des Eaux Pluviales Cas de Grenoble Objectifs Exutoire Aucun rejet au réseau = infiltration des eaux à la parcelle Sinon dérogation = ouvrages de stockage-restitution avant

Plus en détail

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP PERMIS DE CONSTRUIRE NOTICE TECHNIQUE INFILTRATION DES EAUX DE DRAINAGE JUILLET 2013 SOMMAIRE 1 OBJET

Plus en détail

maîtriser le ruissellement urbain Les concours financiers pour la maîtrise des eaux pluviales

maîtriser le ruissellement urbain Les concours financiers pour la maîtrise des eaux pluviales La pluie en ville maîtriser le ruissellement urbain Les concours financiers pour la maîtrise des eaux pluviales L urbanisation dense du territoire des Hauts-de-Seine a entrainé une forte imperméabilisation

Plus en détail

Commune de Châteaubernard (16) Aménagement du Pôle sportif et ludique des Vauzelles

Commune de Châteaubernard (16) Aménagement du Pôle sportif et ludique des Vauzelles Commune de Châteaubernard (16) Aménagement du Pôle sportif et ludique des Vauzelles NOTE COMPLEMENTAIRE AU DOSSIER D ETUDE D IMPACT A.14.23T THEMA ENVIRONNEMENT 1, Mail de la Papoterie 37170 CHAMBRAY-LES-TOURS

Plus en détail

Forum radar hydrométéorologique 2011

Forum radar hydrométéorologique 2011 Forum radar hydrométéorologique 2011 Système d aide à la décision pour la gestion des réseaux d assainissement 24 novembre 2011 Contexte : le ruissellement urbain Les fonctions du système d assainissement

Plus en détail

Comment pratiquement gérer l eau et la nature sur une parcelle? Séminaire du 21/11/2013 Maggy Hovertin

Comment pratiquement gérer l eau et la nature sur une parcelle? Séminaire du 21/11/2013 Maggy Hovertin Comment pratiquement gérer l eau et la nature sur une parcelle? Séminaire du 21/11/2013 Maggy Hovertin Plan de l exposé Introduction: L urbanisation et ses impacts négatifs Gérer autrement les eaux de

Plus en détail

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse.

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. Gestion des eaux de pluie et de ruissellement Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. 22/04/2009 Introduction des techniques alternatives dans la réflexion du Grand Toulouse Pourquoi

Plus en détail

Les toitures vertes et la gestion de l'eau

Les toitures vertes et la gestion de l'eau Les toitures vertes et la gestion de l'eau K. De Cuyper CSTC Contenu de la présentation 1. L étude «toitures vertes» du CSTC 2. Capacité de rétention à long terme 3. L effet retard lors d averses intenses

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Les moyens mis à disposition du concepteur Frederic LUYCKX, architecte Objectifs de la présentation Initier

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Comment gérer les eaux de pluie dans un contexte spécifique? Maggy HOVERTIN MATRIciel S.A Objectifs de la

Plus en détail

Le programme de débranchement des gouttières de la Ville de Sherbrooke

Le programme de débranchement des gouttières de la Ville de Sherbrooke Le programme de débranchement des gouttières de la Ville de Sherbrooke Journée Portes ouvertes sur les actions environnementales en milieu municipal Conférence de Michel Cyr 4 mai 2012 1 Plan de la présentation

Plus en détail

1. Introduction. 2. Bases. 3. Evacuation des eaux des toits plats

1. Introduction. 2. Bases. 3. Evacuation des eaux des toits plats Evacuation des eaux des toitures plates SOMMAIRE 1. Introduction 2. Bases 3. Evacuation des eaux des toits plats 1. Introduction La conception et le calcul des installations d évacuation des eaux de toitures

Plus en détail

VILLE DE CHAMBERY SERVICE URBANISME-IMMOBILIER-FONCIER P L U. lan ocal rbanisme ANNEXE COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES ET PLUVIALES PLU 1.5.

VILLE DE CHAMBERY SERVICE URBANISME-IMMOBILIER-FONCIER P L U. lan ocal rbanisme ANNEXE COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES ET PLUVIALES PLU 1.5. VILLE DE CHAMBERY SERVICE URBANISME-IMMOBILIER-FONCIER d P L U lan ocal rbanisme ANNEXE COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES ET PLUVIALES P.L.U. APPROUVE D.C.M. 19 juillet 2004 Modification n 1 D.C.M.

Plus en détail

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels Réunion Information- Formation À l attention des professionnels A.N.C. Assainissement Non Collectif Par >, on désigne: tout système d'assainissement effectuant la collecte,

Plus en détail

Etude de cas: Mise à niveau environnementale du bâtiment du Département de l Eau au SEEE à Rabat

Etude de cas: Mise à niveau environnementale du bâtiment du Département de l Eau au SEEE à Rabat Secrétariat d Etat auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l Eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement Département de l Eau Etude de cas: Mise à niveau environnementale du

Plus en détail

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Le filtre à sable vertical drainé est utilisé dans le cas où le sol ne permet pas l épuration des eaux prétraitées provenant de la fosse toutes eaux. Cela concerne les sols de

Plus en détail

Récupération de l eau de pluie

Récupération de l eau de pluie Récupération de l eau de pluie La station récupère les eaux de pluie. Acte citoyen en France, mesure obligatoire en Belgique, la récupération des eaux de pluie est une alternative très intéressante pour

Plus en détail

Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX

Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX RECUPERATION D EAUX de PLUIE au JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX A quelques centaines de mètres de l historique «PONT de PIERRE» enjambant

Plus en détail

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION Opérations de superficie supérieure ou égale à 1 ha et opérations de superficie inférieure à 1 ha mais comprenant au moins 3 lots Dossiers

Plus en détail

par ruissellement qu une surface naturelle. Les zones artificielles sont passées en huit ans de km 2 à km 2

par ruissellement qu une surface naturelle. Les zones artificielles sont passées en huit ans de km 2 à km 2 ETAT DES LIEUX SITUATION GENERALE Les parkings, les toitures imperméabilisés restituent 4 à 20 fois plus d eau par ruissellement qu une surface naturelle. Les zones artificielles sont passées en huit ans

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Formation générale

Formation Bâtiment Durable : Formation générale Formation Bâtiment Durable : Formation générale Bruxelles Environnement EXEMPLES DE GESTION DE L EAU Stephan TRUONG écorce sprl Formation mise en œuvre par le Centre Urbain asbl. 2 OBJECTIF(S) DE LA PRESENTATION

Plus en détail

GUIDE DE RACCORDEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT COLLECTIF

GUIDE DE RACCORDEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT COLLECTIF GUIDE DE RACCORDEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT COLLECTIF L assainissement des eaux usées a pour but de protéger la santé publique et l environnement. Il vise à la collecte, au transport et au traitement

Plus en détail

Toitures vertes : bien commun ou bien privé?

Toitures vertes : bien commun ou bien privé? Toitures vertes : bien commun ou bien privé? Owen A. Rose LEED, M.Arch, B.Comm www.ecologieurbaine.net www.montroyal-avenueverte.org www.ecosensuel.net Toitures vertes à la montréalaise Un vieux concept

Plus en détail

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE?

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? LA GESTION DURABLE des EAUX PLUVIALES Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? www.reseau-environnement.com Qu est-ce qu une GESTION DURABLE des

Plus en détail

- Centre Technique Municipal Louis CATANZANO - Pôle VRD - Division Plans & Réseaux -

- Centre Technique Municipal Louis CATANZANO - Pôle VRD - Division Plans & Réseaux - - Centre Technique Municipal Louis CATANZANO - Pôle VRD - Division Plans & Réseaux - Commune de Sète TABLE DES MATIERES 1. CADRE ET OBJET DE L ETUDE 1 2. LES PRINCIPES RETENUS 2 2.1. La limitation des

Plus en détail

Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales?

Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales? Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales? En 2014, le Certu devient la Direction technique Territoires et Ville du Cerema Plan de l intervention 1. D une approche technique sectorielle à une

Plus en détail

SESSION DE FORMATION «IDF EAU» DU 22 NOVEMBRE 2014. Gestion des eaux pluviales et assainissement en Ile de France

SESSION DE FORMATION «IDF EAU» DU 22 NOVEMBRE 2014. Gestion des eaux pluviales et assainissement en Ile de France SESSION DE FORMATION «IDF EAU» DU 22 NOVEMBRE 2014 Gestion des eaux pluviales et assainissement en Ile de France Introduction Cette matinée de formation est la 1 ère d une série de quatre thématiques liées

Plus en détail

Eau de pluie de toitures végétalisées: qualité, rétention et effet retard. Karel De Cuyper

Eau de pluie de toitures végétalisées: qualité, rétention et effet retard. Karel De Cuyper Colloque toitures végétalisées Paris 05/12/2007 Eau de pluie de toitures végétalisées: qualité, rétention et effet retard Karel De Cuyper Centre Scientifique et Technique de la Construction CSTC Belgique

Plus en détail

AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014

AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014 AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014 Contenu de la présentation Une conséquence du développement urbain La charge hydraulique provenant d une pluie La gestion des eaux pluviales

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 4. Performances environnementales. Fiche :Performances environnementales renforcées Fiche alimentée par le travail réalisé dans le cadre d une démarche engagée avec Saint-Etienne-

Plus en détail

Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC)

Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC) Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC) Par Bruxelles-Environnement (IBGE) Département Eau Les grandes lignes de la présentation - Particularités de la RBC face au cycle naturel de

Plus en détail

Les toitures végétalisées : puits ou sources de polluants métalliques?

Les toitures végétalisées : puits ou sources de polluants métalliques? La place de l eau dans les Ecoquartiers de Lorraine 29 juin 2012, GEMCEA Les toitures végétalisées : puits ou sources de polluants métalliques? Julie SCHWAGER CETE de l Est LRPC de Nancy V. Ruban, J.L.

Plus en détail

UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013. Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot

UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013. Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013 Les toitures vertes Présentation par la sa MEULEMAN JP Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot Présentation des toitures végétales... Toiture à Tournai 1998 Maubeuge 1990

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA SAVOIE SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE LA REGION D ALBERTVILLE (SIARA)

DEPARTEMENT DE LA SAVOIE SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE LA REGION D ALBERTVILLE (SIARA) DEPARTEMENT DE LA SAVOIE SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE LA REGION D ALBERTVILLE (SIARA) ---ooooooooo--- SCHEMA DIRECTEUR D ASSAINISSEMENT Ville d ALBERTVILLE Document d Enquête Publique Note

Plus en détail

Chaire de recherche du Canada sur la dynamique des contaminants microbiens dans les sources d'approvisionnement en eau

Chaire de recherche du Canada sur la dynamique des contaminants microbiens dans les sources d'approvisionnement en eau Chaire de recherche du Canada sur la dynamique des contaminants microbiens dans les sources d'approvisionnement en eau Impacts et adaptations aux changements climatiques des infrastructures municipales

Plus en détail

Gestion des eaux pluviales sur toits plats - Impacts et enjeux

Gestion des eaux pluviales sur toits plats - Impacts et enjeux Gestion des eaux pluviales sur toits plats - Impacts et enjeux Congrès INFRA 2015 21 E Édition 2 décembre 2015 Driss Ellassraoui, ing. Riadh Ayadi, ing. M.ing PLAN DE LA PRÉSENTATION Mise en contexte Présentation

Plus en détail

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain le 27 mars 2015 Bruxelles Environnement DU VERT SUR NOS TOITURES Bernard Capelle Landscapedesign Objectifs de la présentation

Plus en détail

LA GESTION DURABLE ET INTEGREE DES EAUX PLUVIALES La boîte à outils des techniques alternatives

LA GESTION DURABLE ET INTEGREE DES EAUX PLUVIALES La boîte à outils des techniques alternatives LA GESTION DURABLE ET INTEGREE DES EAUX PLUVIALES La boîte à outils des techniques alternatives Maëlle ANCELLE Chargée de mission - ADOPTA Animatrice territoriale du bassin Artois-Picardie Journée d échanges

Plus en détail

Qualité de pose des réseaux d assainissement et financements de l agence de l eau Adour Garonne. Journée FSTT du 5 novembre 2015 Sophie OLIVIER

Qualité de pose des réseaux d assainissement et financements de l agence de l eau Adour Garonne. Journée FSTT du 5 novembre 2015 Sophie OLIVIER Qualité de pose des réseaux d assainissement et financements de l agence de l eau Adour Garonne Journée FSTT du 5 novembre 2015 Sophie OLIVIER 10 ème programme d intervention Une politique au service de

Plus en détail

Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives

Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives Introduction : Historique de l hydrologie urbaine Les solutions techniques Sommaire Définition des «Techniques

Plus en détail

ACCESSIBILITE A LA PARCELLE

ACCESSIBILITE A LA PARCELLE Diagnostic de l installation existante d assainissement non collectif conformément Diagnostic à l arrêté de l installation du 27 avril 2012 existante relatif aux modalités de contrôles d assainissement

Plus en détail

Groupe de travail AUTOSURVEILLANCE DES RESEAUX. Retour d expérience. Le Traitement des données, de l acquisition à leur traitement.

Groupe de travail AUTOSURVEILLANCE DES RESEAUX. Retour d expérience. Le Traitement des données, de l acquisition à leur traitement. Groupe de travail AUTOSURVEILLANCE DES RESEAUX Retour d expérience Le Traitement des données, de l acquisition à leur traitement. PLAN 1. Introduction. 2. Instrumentation d un point de mesure. 3. Conversion

Plus en détail

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine Les toitures vertes Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine 1 LES ENJEUX L homme aggrave les phénomènes naturels et aléatoires Pourquoi les conditions climatiques urbaines changent-elles?

Plus en détail

VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE. N/Réf. : 16229. 8 mai 2013 Révision 1

VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE. N/Réf. : 16229. 8 mai 2013 Révision 1 VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE N/Réf. : 16229 8 mai 2013 Révision 1 Page : 1 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN SITUATION... 1 2. ANALYSE

Plus en détail

L intégration des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales dans les projets de développement urbain en Wallonie

L intégration des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales dans les projets de développement urbain en Wallonie Journée d information et d échange sur la gestion des eaux pluviales en agglomération 9 décembre 2014 à Waterloo L intégration des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales dans les projets

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES CARACTÉRISTIQUES DU SOL ET DE LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Définir

Plus en détail

VADE MECUM DU RESEAU EAU USEE ET EAU PLUVIALE

VADE MECUM DU RESEAU EAU USEE ET EAU PLUVIALE VADE MECUM DU RESEAU EAU USEE ET EAU PLUVIALE LE RACCORDEMENT AU RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT : UNE OBLIGATION LEGALE L étanchéité parfaite est la qualité principale d un réseau d assainissement. Elle

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D INSTALLATION IMPORTANT!: Les renseignements demandés dans ce document permettront au Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de donner un avis technique

Plus en détail

Extraction 40 cm au dessus du faîtage Puits d eau potable déclaré et utilisé. Pluvial séparé de l assainissement

Extraction 40 cm au dessus du faîtage Puits d eau potable déclaré et utilisé. Pluvial séparé de l assainissement Tranchées d épandage à faible profondeur Principe de fonctionnement Cette filière est généralement utilisée dans un sol perméable et d épaisseur suffisante (environ 1 mètre de terre végétale) pour permettre

Plus en détail

Micro Drainage. Micro Drainage. drainage LOGICIEL DE CONCEPTION DE RÉSEAUX

Micro Drainage. Micro Drainage. drainage LOGICIEL DE CONCEPTION DE RÉSEAUX Micro Drainage LOGICIEL DE CONCEPTION DE RÉSEAUX drainage Micro Drainage MicroDrainage permet aux ingénieurs, aux développeurs, aux chargées d étude et aux organismes d approbation de concevoir et de valider

Plus en détail

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME COMMUNE D AVEIZIEUX GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME Annexe 5 du rapport de diagnostic et de zonage pluvial Affaire A-11.143 Janvier

Plus en détail

JOURNÉES EAU ET ENVIRONNEMENT

JOURNÉES EAU ET ENVIRONNEMENT Eléments de réflexion sur les outils de calcul utilisés en hydrologie urbaine et leur variables d entrées Rémi WAGNER Page 2/X CONTEXTE Recours recommandé à l utilisation des modèles COMMENT EVITER? Rémi

Plus en détail

Les toitures de Paris seront-elles vertes demain?!

Les toitures de Paris seront-elles vertes demain?! EAU ET MILIEUX AQUATIQUES Paris seront-elles vertes demain?! Le rôle des acteurs publics locaux 22/10/2008 Les toitures vertes des villes de demain 23/09/08 Plan de la présentation 1. La problématique

Plus en détail

Contexte de la Région de Bruxelles- Capitale (RBC)

Contexte de la Région de Bruxelles- Capitale (RBC) Contexte de la Région de Bruxelles- Capitale (RBC) Par Bruxelles-Environnement (IBGE) Les grandes lignes de la présenta/on - Par/cularités de la RBC face au cycle naturel de l eau et conséquences sur les

Plus en détail

CSFE. La toiture-terrasse. La réponse à la démarche HQE

CSFE. La toiture-terrasse. La réponse à la démarche HQE CSFE La toiture-terrasse La réponse à la démarche HQE Sommaire Préambule La toiture-terrasse 03 La réponse à la démarche HQE 04-05 La réponse à la démarche HQE selon la destination de la toiture-terrasse

Plus en détail

Les fiches présentées, fonctionnent exclusivement sur le principe de l infiltration des eaux pluviales.

Les fiches présentées, fonctionnent exclusivement sur le principe de l infiltration des eaux pluviales. DES SOLUTIONS A L ECHELLE DE LA PARCELLE Par alternatives, on entend l ensemble des techniques qui viennent se substituer au concept de collecte et à celui du tout au réseau. L objectif n est alors plus

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Comment gérer les eaux de pluie dans un contexte spécifique? Maggy HOVERTIN MATRIciel S.A Objectifs de la

Plus en détail

Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement

Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement Charles BALTZER Conseil Général du Bas-Rhin Jean-Sébastien CHLOSTA Communauté de Communes de Cattenom et Environs La finalité de l assainissement

Plus en détail

Le climat et les problèmes d eau

Le climat et les problèmes d eau CHAPITRE 3 Le climat et les problèmes d eau 3.1 INTRODUCTION Au cours des millénaires, l homme a surtout observé de l eau les phénomènes de précipitation etd écoulementdanslescoursd eau,parcequelapluieluitombaitsurlatêteetquel

Plus en détail

MÉTHODE POUR LE DIMENSIONNEMENT DES OUVRAGES DE STOCKAGE

MÉTHODE POUR LE DIMENSIONNEMENT DES OUVRAGES DE STOCKAGE Fiche n 00 MÉTHODE POUR LE DIMENSIONNEMENT DES OUVRAGES DE STOCKAGE Le présent document regroupe l ensemble des connaissances et des techniques nécessaires au dimensionnement des ouvrages de gestion des

Plus en détail

Le projet de création du zonage d assainissement de Paris

Le projet de création du zonage d assainissement de Paris Direction de la Propreté et de l Eau Service Technique de l Eau et de l Assainissement Réunion de l Observatoire de l Eau - 3 décembre 2013 Le projet de création du zonage d assainissement de Paris Michel

Plus en détail

Doc Tecflor Ecoflor F 4/04/07 12:06 Page 3 TECFLOR / ECOFLOR pp

Doc Tecflor Ecoflor F 4/04/07 12:06 Page 3 TECFLOR / ECOFLOR pp TECFLOR / ECOFLOR Tecflor / Ecoflor Procédés de végétalisation pour toiture terrasses Le procédé TECFLOR est un procédé complèt de végétalisation extensive destiné aux toitures et terrasses inaccessibles

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) ZAC des Terrasses de la Sarre 3, Terrasse Normandie BP 50157 57403 SARREBOURG CEDEX Téléphone 03 87 03 05 16 Télécopie 03 87 03 83 49 DEMANDE DE CONTROLE

Plus en détail

Qu est ce qu une toiture verte? Quels types existe-t-il? Caractéristiques

Qu est ce qu une toiture verte? Quels types existe-t-il? Caractéristiques Toiture verte Qu est ce qu une toiture verte? Une toiture verte est une toiture couverte avec des plantes. La végétation d une toiture verte est choisie dans des sortes de plantes qui résistent bien aux

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES 1. PRINCIPES. Bien que la gestion des eaux pluviales urbaines soit un service publique à la charge des communes, il semble indispensable d imposer aux aménageurs, qui

Plus en détail

OSONS DÉSIMPERMÉABILISER LES SOLS! Des collectivités s engagent

OSONS DÉSIMPERMÉABILISER LES SOLS! Des collectivités s engagent OSONS DÉSIMPERMÉABILISER LES SOLS! Des collectivités s engagent Les villes s intéressent de plus en plus aux techniques pour infiltrer l eau là où elle tombe : jardins de pluie, noues et ainsi redonner

Plus en détail

7.2.c Notice sanitaire et de traitement des déchets

7.2.c Notice sanitaire et de traitement des déchets 7.2.c Notice sanitaire et de traitement des déchets Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du 07 octobre 2013 approuvant le PLU 1. Le réseau d eau potable L alimentation en

Plus en détail

Toitures végétalisées : état de la recherche, des expérimentations et des réalisations (Paris)

Toitures végétalisées : état de la recherche, des expérimentations et des réalisations (Paris) Marie DEHAENE Symposium du 24 octobre 2012 Toitures végétalisées : état de la recherche, des expérimentations et des réalisations (Paris) Yann DUSZA Soutenu par le programme «Ignis mutat res» Un outil

Plus en détail

Quels outils techniques et financiers. Katy Pojer Agence de l eau Rhône Méditerranée Corse

Quels outils techniques et financiers. Katy Pojer Agence de l eau Rhône Méditerranée Corse Quels outils techniques et financiers Katy Pojer Agence de l eau Rhône Méditerranée Corse Mardi 13 mai 2014 Quelle technique mettre en œuvre? Des documents existent http://www.graie.org/graie/graiedoc/doc_telech/plaqta.pdf

Plus en détail

COMMENT CHOISIR UNE FILIERE?

COMMENT CHOISIR UNE FILIERE? Plusieurs paramètres sont à considérer avant de choisir et dimensionner le dispositif d assainissement : L aptitude du sol : perméabilité, hauteur et nature de la couche rocheuse, niveau de remontée de

Plus en détail

Conférence sur la gestion à la source des eaux pluviales en ville pour les acteurs de l aménagement

Conférence sur la gestion à la source des eaux pluviales en ville pour les acteurs de l aménagement 10h40 Quelles sont les difficultés rencontrées sur le terrain? Quelles solutions mettre en œuvre? TEMOIGNAGE DU BUREAU D ETUDES INFRA Services Date : 28 mai 2013 Lieu : Cité de l Eau et de l Assainissement

Plus en détail

Enseignement et Recherche dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal

Enseignement et Recherche dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal et dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal Professeurs Guy LECLERC et Musandji FUAMBA RESCIF Écoled étéindien 12 14 octobre 2011, Rabat, MAROC École d ingénieurs 12 programmes au premier cycle

Plus en détail

Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs

Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs Chapitre3 Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs 1 - Les concepts 2 - Les atouts des chaussées à structures réservoirs en béton 37 Chapitre 3 Les concepts et atouts des revêtements

Plus en détail

07 décem bre 2010. Toitures vertes

07 décem bre 2010. Toitures vertes 07 décem bre 2010 Toitures vertes Séance d information Salle de l Europe, Hôtel Communal Commune d Etterbeek Bernard Capelle, architecte paysagiste 1 Changement climatique une responsabilité collective

Plus en détail

purepremium La solution complète Épuration et Infiltration

purepremium La solution complète Épuration et Infiltration purepremium La solution complète Épuration et Infiltration La solution PurePremium se compose d une PureStation PS6, calibrée à 6EH, avec des modules d infiltrations PureBloc. La PureStation PS6 utilise

Plus en détail

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date Séminaire Arceau Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective Intervenant le Grand Paris Service Date Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de l'énergie d'île-de-france

Plus en détail

Conception d un Assainissement Régulé, Dynamique et Intelligent

Conception d un Assainissement Régulé, Dynamique et Intelligent L harmonie dans le développement L éthique dans l innovation Eau & Environnement Projet CARDIO Développement durable & Energies Conception d un Assainissement Régulé, Dynamique et Intelligent Gestion des

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DES REJETS D'EAU PLUVIALES

PRISE EN COMPTE DES REJETS D'EAU PLUVIALES Commune de GEX 77 rue de l'horloge 01 110 GEX Tél : 04.50.42.63.00 Bureau d'études : HYDRETUDES 815 route de champs Farçon 74370 ARGONAY Tél : 04.50.27.17.26 PRISE EN COMPTE DES REJETS D'EAU PLUVIALES

Plus en détail

Une Large gamme de citernes

Une Large gamme de citernes Edition 09-2009 Une Large gamme de citernes Citernes Polyéthylène HD Traité anti UV Hors sol Utilisation: Récupération et stockage d ea réclamer à votre vendeur les dif Pour la maison CITERNES horizontales

Plus en détail

STRATEGIE LOCALE. Schéma directeur assainissement et gestion intégrée des eaux pluviales

STRATEGIE LOCALE. Schéma directeur assainissement et gestion intégrée des eaux pluviales STRATEGIE LOCALE Schéma directeur assainissement et gestion intégrée des eaux pluviales Forum organisé au Stade des Alpes, Grenoble avec le soutien de l Agence de l Eau RMC, la Région Rhône-Alpes, et la

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française 1. Le cadre réglementaire La délibération 87-48AT du 29 avril 87 modifiée

Plus en détail

Schéma Général d Assainissement Phase 3 Page 1 sur 9 Commune de CREYSSEILLES ASSAINISSEMENT COLLECTIF

Schéma Général d Assainissement Phase 3 Page 1 sur 9 Commune de CREYSSEILLES ASSAINISSEMENT COLLECTIF Schéma Général d Assainissement Phase 3 Page 1 sur 9 PHASE 3 : ASSAINISSEMENT COLLECTIF Version : Date : Etablie par : Vérifiée par : 1 02/2005 Y.B S.M 2 08/2005 Y.B S.M Schéma Général d Assainissement

Plus en détail

Dalles TTE Multidrain Plus et Systèmes O2D. Créateur d aires de vie durables. Pour parkings, aires et voiries perméables

Dalles TTE Multidrain Plus et Systèmes O2D. Créateur d aires de vie durables. Pour parkings, aires et voiries perméables Créateur d aires de vie durables Dalles TTE Multidrain Plus et Systèmes O2D Un concept exclusif aux propriétés exceptionnelles Pour parkings, aires et voiries perméables www.o2d-environnement.com Créateur

Plus en détail

PLU Les Loges-en-Josas

PLU Les Loges-en-Josas DEPARTEMENT DES YVELINES PLU Les Loges-en-Josas Dossier approuvé par délibération du Conseil Municipal du 16.12.2009 Mairie des Loges-en-Josas 2 Grande Rue 78350 LES LOGES-EN-JOSAS Tél. : 01.39.07.16.70

Plus en détail

AQUASIM. >Description des bassins extérieurs. > Mars 2009. Equipements de l outil AQUASIM

AQUASIM. >Description des bassins extérieurs. > Mars 2009. Equipements de l outil AQUASIM >Description des bassins extérieurs > Mars 2009 Q522 - Equipement de stockage d eaux de différentes qualités Volume 100 m 3 Caractéristiques Ouvrage en béton semi-enterré 10 m 4 m 2,5 m (hauteur hors sol

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DES SYSTÈMES D ÉPURATION INDIVIDUELLE EN RÉGION WALLONNE

DIMENSIONNEMENT DES SYSTÈMES D ÉPURATION INDIVIDUELLE EN RÉGION WALLONNE DIMENSIONNEMENT DES SYSTÈMES D ÉPURATION INDIVIDUELLE EN RÉGION WALLONNE Michel LEJEUNE Président Comité d experts chargés de l examen des demandes d agrément de SEI Agrément wallon depuis 2001 du système

Plus en détail

Mener un projet de gestion des eaux pluviales à la source Exemple du projet de la ZAC de la Montjoie à Saint-Denis

Mener un projet de gestion des eaux pluviales à la source Exemple du projet de la ZAC de la Montjoie à Saint-Denis Mener un projet de gestion des eaux pluviales à la source Exemple du projet de la ZAC de la Montjoie à Saint-Denis 05 décembre 2014 Lancement de l appel à projet «gestion durable des eaux de pluie dans

Plus en détail

Aménagement des lieux et espaces habités pour lutter contre les îlots de chaleur urbains. Mélissa Giguère 30 mars 2011

Aménagement des lieux et espaces habités pour lutter contre les îlots de chaleur urbains. Mélissa Giguère 30 mars 2011 Aménagement des lieux et espaces habités pour lutter contre les îlots de chaleur urbains Mélissa Giguère 30 mars 2011 Définition Source : Lawrence Berkeley National Laboratory, 2000. 3 Causes des îlots

Plus en détail