Fabrication de farines à base de maïs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fabrication de farines à base de maïs"

Transcription

1 SAILD agridoc Fabrication de farines à base de maïs Zone géographique Mots clés Public(s) cible(s) Afrique centrale, Cameroun Farine ; Maïs ; Transformation agroalimentaire ; Couscous, Bouillie. Petites unités de transformation, agent du développement rural Résumé La technologie de transformation des céréales, qu elle soit villageoise artisanale ou moderne, a été considérée comme une méthode de conservation des récoltes. Cela met en évidence d une part l'harmonie entre les cultures, le savoir-faire local et d autre part les communautés et leurs habitudes alimentaires au sein de leur propre corps culturel. Aussi, la réhabilitation de systèmes traditionnels de transformation tombés dans l'oubli constitue un moyen stratégique pour diminuer la dépendance alimentaire du pays, en mettant à la disposition des consommateurs des produits adaptés et économiquement compétitifs. Parmi les céréales locales cultivées au Cameroun, seul le maïs semble offrir actuellement les meilleures perspectives de réussite à matière de fabrication de farines composées. Plusieurs raisons expliquent cela. D abord la production couvre l'ensemble du territoire national avec des fortes potentialités régionales de développement. Ensuite, une meilleure possibilité de valorisation des sous-produits. Enfin, une meilleure adaptabilité de la qualité de sa farine qui jouit d une valeur nutritive fort appréciable. Cette fiche se propose de mettre en évidence les différentes fabrications et usages de farines faites à base du maïs local. Contexte Le recensement agricole le plus récent (1984) indique que les 2/3 des exploitations agricoles du pays pratiquent la culture du maïs et se trouvent dans les provinces de l'ouest, du Nord Ouest, de l'adamaoua, et du Nord. Les contraintes et les atouts techniques de cette production céréalière relève essentiellement de la diversité des situations climatiques qui caractérisent le pays. Cette production se fait suivant le système de culture paysan, manuellement en association à d autres cultures. Elle représente près de 75 % des superficies cultivées. La superficie moyenne par exploitation comprenant le maïs est d environ 0,5 hectares. Cependant, la proportion de la superficie avec le maïs semé relativement dense (plus de plants/hectares) est de l'ordre de 60 % en moyenne nationale et elle atteint 70 % et plus dans les provinces de fortes productions de maïs. Dans toutes les régions productrices de maïs, il existe deux types de fabrications de farines composées à base du maïs local : les méthodes artisanales traditionnelles de mouture et la transformation moderne qui utilise des méthodes artisanales améliorées.

2 Description Domaine artisanal Au Cameroun, il y a quelques années, la transformation des céréales locales en farine était réalisée dans les ménages traditionnellement. Les femmes se servaient du pilon, du mortier et produisaient la farine manuellement sur la meule en pierre ou à l'aide d un moulin mécanique manuel. Ces techniques, dites traditionnelles, ont peu à peu cédé la place aux petits moulins mécaniques à meule ou à manteau entraînés par un moteur électrique ou diesel. De nos jours, on les retrouve partout dans les villages, en ville, dans les marchés et les quartiers. Ces moulins travaillent généralement à la tâche et la mouture des grains est réalisée à la demande pour chaque client contre rétribution. Procédés de fabrication Dans la transformation artisanale, deux types de farines de maïs sont produits : la farine destinée à la préparation du couscous et des beignets et celle destinée à la bouillie. Les grains secs sont nettoyés à la main pour enlever les pierres, les grains abîmés, les parasites et autres impuretés. Ils sont ensuite broyés en farine complète destinée à la fabrication du «foufou» (une pâte épaisse obtenue par cuisson de la farine dans l'eau, et consommée avec une sauce) après tamisage. Pour la farine qui sert à préparer les bouillies, les grains de maïs sont soumis avant la mouture à un trempage de courte durée dans l eau et à un décorticage. Le trempage court facilite le détachement de l'épiderme ou son (contenant de la cellulose et des tanins de faible valeur nutritive) lors du décorticage tout en conservant une partie du germe (riche en nutriments). Un trempage long conduit à un dégermage complet et une farine de valeur nutritive significativement réduite par rapport à la farine entière ou partiellement dégermée. Diagramme de transformation artisanale du maïs en farine foufou et en farine de bouillie Grains Nettoyage à sec Mouture Trempage Tamisage Décorticage Son Son et Germe Mouture Farine Foufou (couscous) Farine Bouillie

3 Domaine Moderne La transformation moderne est une amélioration des méthodes artisanales traditionnelles des moutures du maïs qui permet d obtenir en continu et en quantité importante un meilleur rendement en couscous et bouillie, et donne d autres produits dérivés : pain, beignets et galettes. Procédé de Fabrication La technologie de mouture moderne de maïs est basée sur l'utilisation d appareils à cylindre. Les opérations sont les suivantes : 1- Nettoyage : cette opération a pour but de séparer du maïs, par criblage et aspiration les corps étrangers d origines végétales, animales ou minérales. Un aimant incorporé dans le crible opère la séparation magnétique des fragments métalliques. Un dispositif d épierrage (humide ou sec) est proposé en option par certains constructeurs. 2- Préparation : en général elle est réalisée dans un mélangeur par l'apport de vapeur ou d'eau chaude afin de donner aux grains une teneur en eau de 14 à 22 % environ. On peut aussi tremper les grains dans l'eau froide. Cette opération rend le germe et l'enveloppe résistants et permet de les séparer plus facilement de l'albumen. 3- Dégermage : cette opération inclut le décorticage. Il se fait en général par passage dans un moulin à cylindre. Le son est obtenu par frottage, le germe détaché ou incisé et le grain cassé en deux ou plusieurs morceaux. 4- Blutage : les fragments d albumen, le son et le germe sont séparés au moyen d un tamis ou blutoir. Le son est retiré par aspiration. 5- Mouture : Les morceaux d albumen sont broyés dans un convertisseur à cylindre pour donner des farines dégermées de première qualité. Les restes de germes ou de sons adhérents à l'albumen sont aspirés lors du passage au convertisseur. Par blutage et purification, les fragments d albumen dégermés et moulus sont triés en divers produits pour répondre au goût des consommateurs. 6- Ensachage : les appareils à cylindre offrent une plus grande souplesse lorsqu il s agit de choisir entre un procédé manuel, semi-automatique ou automatique. Dans l'ensachage manuel tout se fait manuellement. La pesée du produit, l'ouverture du sac et son remplissage, le tassage du contenu, la mise en forme et la fermeture du sac. Dans l'ensachage automatique tout est réalisé sans l'intervention de l'homme. Dans le procédé semi-automatique le sac est présenté à la main sur la goulotte de remplissage et le reste se fait automatiquement. Dans la transformation moderne, on obtient davantage de produits : de la farine destinée à la boulangerie pour des pains et galettes, et des sous-produits tels que de la semoule, (cf. schéma ci dessous).

4 Diagramme de transformation moderne du maïs en farines Maïs 100 kg Réception - Pesage Nettoyage - Trempage gritz 50 kg Décorticage Calibrage sons 14 kg Trempage - Fermentation Germes + Pailles Séchage Extraction Tourteaux de germes 4 kg pailles 6 kg Broyage Huile de Maïs 3 kg Tamisage Semoule 10 kg Conditionnement Farine de boulangerie 60 kg

5 Dénomination I- Farine fine (Maïs) II- Farine pour consommation humaine - gritz de maïs - semoule (maïs) III- Sous-produits - sons - huile de maïs - tourteaux de ferme > 70% 23% 3% 4% Observation Le classement des farines est fonction de leur granulométrie, celle-ci est réglable lors du broyage pour tenir compte de la flexibilité de la demande sur les divers produits. Composition chimique des farines de Maïs local Maïs Humidité Protéines Lipides Glucides Totaux Fibres Cendres % MB 9/100g* de matières à 10% d humid 1. Farine complète (Substance extérieure 98%) 2. Farine partiellement dégermée (ext. 88%) 12,5 12,5 12,5 9,40 9,30 8,10 4,15 >2,0 1,6 73,4 > 74,0 78,4 2,45 0,85 0,65 1,30 0,50 3. Farine entièrement dégermée (ext. 68%) * MB Matière brute 9/100 g signifie quantité de lipide contenue dans 100g de maïs à l état brute Equipements utilisés dans la fabrication moderne des farines Équipements Décortiqueuse calibreuse Broyeur Séchoir Déshydrateur Pressoir Autres équipements Eclairage et divers Puissance consommée (kw) ,5 5 4,5 Temps fonctionnement/jour (h) 6,5 4, de Coût du jour (Fcfa) TOTAL 49,

6 Eléments chiffrés Personnel, fonction et rémunération Poste Nombre Salaire mensuel brut Total Personnel de production - Ouvrier non qualifié Ouvrier semi - qualifié Agent technique maintenance Personnel de Bureau - Directeur Secrétaire - comptable Chauffeur Gardien de nuit Sous-total Charge sociale (25%) Total Enseignements et perspectives La production de farine locale à base de maïs substitue en partie la farine de blé. C est une opération réalisable par des petites unités modernes et artisanales. La rentabilité de ces structures est tributaire du coût des intrants agricoles et surtout de possibilités de valorisation des sous-produits. La transformation du maïs camerounais en farines de couscous, farines pour bouillie et bien d autres sousproduits réalisée à l'aide d un équipement de type artisanal a une performance assez limitée. Les farines obtenues ont une granulation grossière et ne conviennent pas pour la préparation du pain. Par contre, elles sont utilisées pour confectionner des plats typiquement locaux (foufou, couscous, beignets, bouillie). La fabrication moderne donne des résultats concluants. Cette farine peut substituer la farine de blé et le taux de substitution varie avec la nature du produit. Fabriquer de la farine de maïs destinée à la boulangerie (pour faire du pain) en substitution à la farine de blé est une activité à envisager pour l impact économique qu elle peut avoir sur l'économie de devises et sur la création d emploi local. Recommandations La principale recommandation à relever ici porte sur la stratégie de la maîtrise de la technologie de transformation du maïs en farines par les différents opérateurs, grâce à l'appui multiforme qu ils pourront recevoir de la part des institutions universitaires et de recherche existantes au Cameroun. Il est important de mettre en valeur les céréales locales nationales notamment le maïs afin que les paysans soient incités à produire davantage. Cela étant, il faut sensibiliser ces populations paysannes à ne pas se limiter au stockage mais à avoir l'art de transformer leur produit en différents types de farines de maïs et à savoir leurs usages dans l'alimentation La formation de ces paysans à l'innovation technologique locale et la maîtrise des facteurs limitants est indispensable.

7 Il serait donc important de voir dans quelle mesure on peut mettre sur pied un programme de sensibilisation et de formation des différents acteurs en vue d améliorer les rendements et surtout d alléger le travail qui leur est dévolu, et rendre ainsi le maïs local plus compétitif. POUR ALLER PLUS LOIN Contact Références bibliographiques CDDR/SAILD BP YAOUNDÉ TEL. /FAX (237) Agro-PME, Onudi., Étude du secteur de boulangerie au Cameroun. Inputs Céréaliers Alexander & Baldwin Agribusiness, Étude de factibilité de la Maïserie de l'ouest BIT, Production de farine de maïs à petite échelle, Bureau international du Travail, Genève, Série Technologie n Conters, S., Fusilliers, J l. Analyse économique de la filière maïs au Cameroun, Direction des enquêtes Agro économiques de la planification agricole, DEAPA, Ministère de l'agriculture, 60p CEA, Précis technique sur les farines composées, Commission Économique pour l'afrique, Addis-Abeba IRAT, Note de synthèse sur les transformations industrielles et les principales utilisations du maïs SATEC / MINAGRI, Étude des perspectives de développement de la production et de la transformation du maïs. 1977

DU BLé AU pain. Compte- rendu de visite et recherches documentaires. CM2 FLAMBOYANTS (Mme FRENET)

DU BLé AU pain. Compte- rendu de visite et recherches documentaires. CM2 FLAMBOYANTS (Mme FRENET) DU BLé AU pain Compte- rendu de visite et recherches documentaires CM2 FLAMBOYANTS (Mme FRENET) L Usine des Grandes Moulins Antillais (GMA) Clarence, Wendy, Joyce Fonctionnement Avant, GMA n était pas

Plus en détail

Meunière CFC / meunier CFC - Programme d enseignement standard pour l entreprise formatrice / N 21005 Orientation Denrées alimentaires - 1

Meunière CFC / meunier CFC - Programme d enseignement standard pour l entreprise formatrice / N 21005 Orientation Denrées alimentaires - 1 Meunière CFC / meunier CFC - Programme d enseignement standard pour l entreprise formatrice / N 21005 Orientation Denrées alimentaires - 1 atteint: Maître Domain de compétences opérationnelles 1 Réception

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

NORME CODEX POUR LE RIZ

NORME CODEX POUR LE RIZ 1 Codex Standard 198-1995 NORME CODEX POUR LE RIZ CODEX STAN 198-1995 1. CHAMP D APPLICATION La présente norme s applique au riz décortiqué, au riz usiné et au riz destinés à la consommation humaine directe,

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

Une solution efficace pour le nettoyage et le triage des grains

Une solution efficace pour le nettoyage et le triage des grains Une solution efficace pour le nettoyage et le triage des grains Le pré nettoyage réduit les coûts de séchage et garantit la sécurité du stockage Depuis 1949, KONGSKILDE reste un leader incontesté dans

Plus en détail

BOULANGERIE-PATISSERIE : NIVEAU DE BASE

BOULANGERIE-PATISSERIE : NIVEAU DE BASE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BOULANGERIE-PATISSERIE

Plus en détail

Multifonctionnelles» du Mali

Multifonctionnelles» du Mali COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL CILSS SECRETARIAT EXECUTIF PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION DES ENERGIES

Plus en détail

Le rendement de beurre issu des noix immatures est faible et contient une teneur en acide gras libre au-delà de la norme.

Le rendement de beurre issu des noix immatures est faible et contient une teneur en acide gras libre au-delà de la norme. Pour 100g de fruit frais, après dépulpage on obtient 50 g de noix fraîche qui après séchage donne 30g de noix sèche, et après décorticage on obtient 20g d amande sèche qui contient environ 50% de matière

Plus en détail

SOCIETE PIONNIERE DANS LA PRODUCTION DES MACHINES DE SUCRE EN MORCEAUX

SOCIETE PIONNIERE DANS LA PRODUCTION DES MACHINES DE SUCRE EN MORCEAUX SOCIETE PIONNIERE DANS LA PRODUCTION DES MACHINES DE SUCRE EN MORCEAUX Machine Teknikeller fabrique des machines automatique, semiautomatique, remplissage de tube et des machines de bobinage. Différents

Plus en détail

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2012

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2012 ISSN 920-9037 Qualité des lentilles de l Ouest canadien 202 Ning Wang Gestionnaire de programme, Recherches sur les légumineuses Personne-ressource : Ning Wang Gestionnaire de programme, Laboratoire de

Plus en détail

Plan de formation : Meunier Option denrées alimentaires

Plan de formation : Meunier Option denrées alimentaires 1. Généralités Déroulement des travaux Conduire les machines et les installations Décrire le déroulement des travaux au niveau de la production jusqu à savoir s en acquitter seul Tenir un journal de travail

Plus en détail

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO INADES-Formation Togo B.P. 12 472 Lomé TEL. (228) 225-92-16 FAX : (228) 225-92-17 inadesformation@if-togo.net EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO Présentée par N Key Kwami AMONA Directeur

Plus en détail

Convoyeurs Pneumatiques APPLICATIONS

Convoyeurs Pneumatiques APPLICATIONS Convoyeurs Pneumatiques APPLICATIONS Convoyeurs pneumatiques pour poussières et granulés Pourquoi utiliser un convoyeur pneumatique? Les convoyeurs pneumatiques Nilfisk-CFM ont été conçus pour le transfert

Plus en détail

BOULANGERIE : NIVEAU DE MAITRISE

BOULANGERIE : NIVEAU DE MAITRISE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BOULANGERIE

Plus en détail

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Auteur : Renate Schemp Box 90612 Luanshya Zambie Traduction : SECAAR Service Chrétien d Appui à l Animation Rurale 06 BP 2037 Abidjan 06 Côte d Ivoire

Plus en détail

Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition

Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire

Plus en détail

La qualité des blés panifiables en agriculture biologique

La qualité des blés panifiables en agriculture biologique Qualité La qualité des blés panifiables en agriculture biologique Par Bruno Taupier-Létage (ITAB) Maîtrise de la production de blé en agriculture biologique et des procédés de mouture adaptés à la fabrication

Plus en détail

Territoire d Afrique. Le karité Bio. Huile végétale

Territoire d Afrique. Le karité Bio. Huile végétale Territoire d Afrique Le karité Bio Huile végétale 2, rue Chaptal - 49100 ANGERS Tel: 02 41 35 06 45/06 15 98 83 02 @: serviceclient@territoire-dafrique.fr www.territoire-dafrique.fr Siret: 519 177 042

Plus en détail

Les protéines en nutrition animale

Les protéines en nutrition animale Les protéines en nutrition animale Sources, origine, évolution Plan Qui sommes nous? Les coopératives de nutrition animale Principes de base de la nutrition animale Les principales matières protéiques

Plus en détail

Les sous-produits de la transformation du colza comme un substitut du soja égrugé

Les sous-produits de la transformation du colza comme un substitut du soja égrugé Les sous-produits de la transformation du colza comme un substitut du soja égrugé Après l'introduction de l'interdiction d'utiliser des farines de viande et d'os dans l'union européenne augmente la demande

Plus en détail

GENETEC S.A. Chaussée de Marche, 933 5100 - WIERDE Belgique. Tél. 0032 81 40 21 21 Fax 0032 81 40 21 23. Email : info@genetec.be Http://www.genetec.

GENETEC S.A. Chaussée de Marche, 933 5100 - WIERDE Belgique. Tél. 0032 81 40 21 21 Fax 0032 81 40 21 23. Email : info@genetec.be Http://www.genetec. DRYER GENETEC Séchage de produits alimentaires à basse température GENETEC S.A. Chaussée de Marche, 933 5100 - WIERDE Belgique Tél. 0032 81 40 21 21 Fax 0032 81 40 21 23 Email : info@genetec.be Http://www.genetec.be

Plus en détail

Sékou Oumar TRAORE Directeur CNESOLER

Sékou Oumar TRAORE Directeur CNESOLER ATELIER DE DEFINITION DU PROGRAMME DE LA CEDEAO SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DANS LE DOMAINE DE L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE PRAIA (CAP-VERT) Du 12 au 14 juin 2014 Sékou Oumar TRAORE Directeur CNESOLER

Plus en détail

Influence de L Angle D Inclinaison des Cannelures Sur Le Comportement à L Usure des Cylindres Broyeurs de Blé

Influence de L Angle D Inclinaison des Cannelures Sur Le Comportement à L Usure des Cylindres Broyeurs de Blé European Journal of Scientific Research ISSN 1450-216X Vol.19 No.2 (2008), pp.215-221 EuroJournals Publishing, Inc. 2008 http://www.eurojournals.com/ejsr.htm Influence de L Angle D Inclinaison des Cannelures

Plus en détail

L huile d olive. Enseignant 5.1

L huile d olive. Enseignant 5.1 Enseignant 5.1 Les fiches pédagogiques Enseignant vous offrent un diaporama des principales données sur l huile d olive. Notes La fiche Les outils Enseignant vous propose des exercices sous forme d ateliers

Plus en détail

Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale

Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale ---------------------------------------------------------------------------------------------------- Programme de Promotion de Coton Biologique

Plus en détail

L entreprise B R A D E S: (Bureau de Recherche/Action pour le Développement Solidaire)

L entreprise B R A D E S: (Bureau de Recherche/Action pour le Développement Solidaire) L entreprise B R A D E S: (Bureau de Recherche/Action pour le Développement Solidaire) Partenaires : Un opérateur engagé dans la production et la commercialisation de briquettes de biocharbon à partir

Plus en détail

Mortier, pilon, mil. Je suis le pilon. On m utilise pour égrener les céréales (mil, sorgho, mais, ) et les moudre.

Mortier, pilon, mil. Je suis le pilon. On m utilise pour égrener les céréales (mil, sorgho, mais, ) et les moudre. Mortier, pilon, mil FAIRE LA FARINE Je suis le pilon. On m utilise pour égrener les céréales (mil, sorgho, mais, ) et les moudre. Dès l age de 5 ans, les filles apprennent à piler et à 10 ans elles savent

Plus en détail

Liste des Tableaux Tableau

Liste des Tableaux Tableau Liste des Tableaux Tableau 1 Dynamique entrepreneuriale des acteurs d un système privé de 37 distribution d engrais dans le processus de marché 2 Relations entre fonctions/flux de marketing, contraintes

Plus en détail

Production Production Le monde Pieralisi par lots continue la seule entreprise «produit clé en main» Notre société est certifiée UNI EN ISO 9001

Production Production Le monde Pieralisi par lots continue la seule entreprise «produit clé en main» Notre société est certifiée UNI EN ISO 9001 Méthode traditionnelle C est le même principe que celui utilisé dans l Antiquité. Avant trituration, les olives sont défeuillées et lavées dans des machines spéciales pour éliminer toutes les impuretés

Plus en détail

Sommaire. CDDR/SAILD Service Questions-Réponses L EXTRACTION D HUILE DE SOJA (GLYCINE MAX L.) Synthèse technique. Introduction

Sommaire. CDDR/SAILD Service Questions-Réponses L EXTRACTION D HUILE DE SOJA (GLYCINE MAX L.) Synthèse technique. Introduction CDDR/SAILD Service Questions-Réponses Synthèse technique L EXTRACTION D HUILE DE SOJA (GLYCINE MAX L.) Sommaire Introduction 1- Différents usages du soja 2- Procédé d extraction de l huile 3- Schéma des

Plus en détail

Position d origin sur le futur de la PAC

Position d origin sur le futur de la PAC Position d origin sur le futur de la PAC Ce document constitue la position d origin, Organisation pour un Réseau International d'indications Géographiques, aux questions posées par Dacian Cioloș, Commissaire

Plus en détail

BOULANGERIE-PATISSERIE : NIVEAU ELEMENTAIRE

BOULANGERIE-PATISSERIE : NIVEAU ELEMENTAIRE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BOULANGERIE-PATISSERIE

Plus en détail

GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer. 29 janvier 2008

GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer. 29 janvier 2008 GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer 29 janvier 2008 1 Marché et fabricants Le marché français en 2006 (enquête de branche Alliance 7, panel IRI, Secodip) Valeur : 560 millions d euros

Plus en détail

ETUDE DU CONDITIONEMENT DU BLE DUR

ETUDE DU CONDITIONEMENT DU BLE DUR ETUDE DU CONDITIONEMENT DU BLE DUR INTRODUCTION Le but des tests qui vont suivre est d étudier différents protocoles de conditionnement des blés,en vue d une mouture avec le moulin de laboratoire CD2 CHOPIN.

Plus en détail

Chapitre 17 : INDUSTRIES

Chapitre 17 : INDUSTRIES Chapitre 17 : INDUSTRIES 1. Présentation... 2. Méthodologie... 3. Sources de documentation... 4. Graphiques... 5. Tableaux... LISTE DES TABLEAUX Tableau 17. 1: Indice de la production industrielle (base

Plus en détail

Vers une alimentation 100% AB. Quelles matières premières pour équilibrer les rations? Quelles stratégies pour y arriver?

Vers une alimentation 100% AB. Quelles matières premières pour équilibrer les rations? Quelles stratégies pour y arriver? Vers une alimentation 100% AB Quelles matières premières pour équilibrer les rations? Quelles stratégies pour y arriver? Vers une alimentation 100% AB Quelles matières premières pour équilibrer les rations?

Plus en détail

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004.

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter des maladies. Si la

Plus en détail

Elaboré par Juvénal TURATSINZE www.africa-do-business.com. Profil de Projet. Unité de Fabrication de jus de fruits et de la confiture

Elaboré par Juvénal TURATSINZE www.africa-do-business.com. Profil de Projet. Unité de Fabrication de jus de fruits et de la confiture Profil de Projet Unité de Fabrication de jus de fruits et de la confiture 1. Une description du projet Le projet consiste en l'implantation d'une petite unité de transformation des fruits. La capacité

Plus en détail

Crépy-en-Valois 20% de produits bio

Crépy-en-Valois 20% de produits bio Crépy-en-Valois 20% de produits bio Hervé Rousseau, responsable de la cuisine centrale Présentation de la cuisine centrale Gestion directe 900 convives (maternelle, élémentaire et adultes) + les centres

Plus en détail

S-I-1V3 PRÉTRAITEMENT DES ÉCHANTILLONS POUR ANALYSES PHYSICO-CHIMIQUES ET LIXIVIATION. 1. Objet. 2. Domaine d application. 3.

S-I-1V3 PRÉTRAITEMENT DES ÉCHANTILLONS POUR ANALYSES PHYSICO-CHIMIQUES ET LIXIVIATION. 1. Objet. 2. Domaine d application. 3. 1. Objet S-I-1V3 PRÉTRAITEMENT DES ÉCHANTILLONS POUR ANALYSES PHYSICO-CHIMIQUES ET LIXIVIATION Prétraitement des échantillons de sols (y compris les sédiments), les matières utilisées sur ou dans les sols

Plus en détail

Votre partenaire pour le traitement, le recyclage et la valorisation du bois

Votre partenaire pour le traitement, le recyclage et la valorisation du bois Votre partenaire pour le traitement, le recyclage et la valorisation du bois «Fabriquer les matières premières du 21 ème siècle» Cette définition résume la philosophie de Paprec Group et son engagement

Plus en détail

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation)

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Fit for Business (PME)? Pour plus de détails sur les cycles de formation PME et sur les businesstools, aller sous www.banquecoop.ch/business

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

Installations de lavage Herbold Systèmes modulaires pour le lavage de bouteilles usagées en polyester (PET)

Installations de lavage Herbold Systèmes modulaires pour le lavage de bouteilles usagées en polyester (PET) Installations de lavage Herbold Systèmes modulaires pour le lavage de bouteilles usagées en polyester (PET) Unité de lavage à chaud Principe de modularité Composants choisis en fonction de la pureté requise

Plus en détail

RAPPORT DE LA PREMIERE JOURNEE DE FORMATION SUR LA CONSERVATION/ STOCKAGE DES PRODUITS AGRICOLES (CAS DU MAÏS) INTRODUCTION

RAPPORT DE LA PREMIERE JOURNEE DE FORMATION SUR LA CONSERVATION/ STOCKAGE DES PRODUITS AGRICOLES (CAS DU MAÏS) INTRODUCTION RAPPORT DE LA PREMIERE JOURNEE DE FORMATION SUR LA CONSERVATION/ STOCKAGE DES PRODUITS AGRICOLES (CAS DU MAÏS) INTRODUCTION Dans le cadre du renforcement de capacité des producteurs bénéficiaires de la

Plus en détail

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne République du Niger Croix-Rouge Nigérienne Thème présenté: La promotion des cultures maraîchères à travers des petits périmètres irrigués collectifs féminins ou mixtes Yayé Mounkaïla Coordonnateur Sécurité

Plus en détail

La Méthanisation des matières organiques : comment produire votre propre énergie? Thecogas PlanET Biogastechniek BV

La Méthanisation des matières organiques : comment produire votre propre énergie? Thecogas PlanET Biogastechniek BV La Méthanisation des matières organiques : comment produire votre propre énergie? Cette Présentation Vous donnera des informations sur: - notre Système de Biogas industriel, - notre Experience dans ce

Plus en détail

La prime protéique. Production de protéines alimentaires fonctionnelles à partir de sous-produits du poisson, de la viande et de la volaille

La prime protéique. Production de protéines alimentaires fonctionnelles à partir de sous-produits du poisson, de la viande et de la volaille La prime protéique Production de protéines alimentaires fonctionnelles à partir de sous-produits du poisson, de la viande et de la volaille Les produits à base de protéines alimentaires possèdent une valeur

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Visite des Moulins de Versailles par Patrick Chaudé et son fils Romain Chaudé :

Visite des Moulins de Versailles par Patrick Chaudé et son fils Romain Chaudé : Visite des Moulins de Versailles par Patrick Chaudé et son fils Romain Chaudé : Ayant produit de la farine dans de nombreux moulins différents et ce depuis des générations, la famille Chaudé perpétue son

Plus en détail

Qu est-ce qu une farine bio?

Qu est-ce qu une farine bio? Qu est-ce qu une farine bio? La farine biologique est obtenue à partir de graines issues de l agriculture biologique. Ce mode de production, respectueux de l environnement, garantit la non utilisation

Plus en détail

A. TRANSFORMATION DES CEREALES ET DES LEGUMINEUSES Produit fini - Riz étuvé - Farine composée - Lait de soja - Biscuits de soja

A. TRANSFORMATION DES CEREALES ET DES LEGUMINEUSES Produit fini - Riz étuvé - Farine composée - Lait de soja - Biscuits de soja TECHNOLOGIES DISPONIBLES ========================== A. TRANSFORMATION DES CEREALES ET DES LEGUMINEUSES Produit fini - Riz étuvé - Farine composée - Lait de soja - Biscuits de soja B. TRANSFORMATION DES

Plus en détail

Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification

Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification Le Parlement et le Conseil de l Union européenne ont adopté le 17 juin dernier une directive relative aux déchets. La précédente directive du

Plus en détail

ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION

ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION Première caractérisation du secteur (données 2012) SYNTHESE Etude du secteur des sauces condimentaires-oqali Données 2011-Edition 2013 EDITION 2014 Synthèse de l

Plus en détail

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES AGRICULTEURS MALGACHES? Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR Madagascar en chiffres 19 millions d habitants 587 000 km2 Un PIB de 250 $ US par habitant

Plus en détail

SID - Profil. SID - Profil

SID - Profil. SID - Profil SID - Profil SID - Profil SID-PROFIL SID (Société Industrielle de la Doux), a commencé à produire des cisailles rotatives en 1972, dans le but de broyer des pneumatiques. Notre société offre aujourd hui

Plus en détail

Les Protéines. Session 2

Les Protéines. Session 2 Les Protéines Session 2 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S2-Proteines-Dec2012 2 Nos besoins quotidiens Protéines Contribuent au maintien de la masse musculaire

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

PATISSERIE : NIVEAU DE MAITRISE

PATISSERIE : NIVEAU DE MAITRISE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION PATISSERIE

Plus en détail

Faire une baguette qui a du goût

Faire une baguette qui a du goût Faire une baguette qui a du goût Pourquoi faire son pain? La principale raison est pour le goût du pain. En effet, les boulangeries sont souvent le terminal des grands meuniers. Bien que les dernières

Plus en détail

Essais inter-laboratoires. Informations techniques

Essais inter-laboratoires. Informations techniques Essais inter-laboratoires Analyses de riz Informations techniques - Nombre d'essais sur une période de 1 an : 3 échantillons expédiés par courrier, respectivement aux mois de juin, octobre et février.

Plus en détail

Rapport de Formation sur le Karité- Dioïla

Rapport de Formation sur le Karité- Dioïla Contact : 79094599//66176101 Email : samba_diallo56@yahoo.fr CONSEIL REGIONAL DE KOULIKORO PROJET FORMATION INSERTION dans le BASSIN DU NIGER Rapport de Formation sur le Karité- Dioïla Production de beurre

Plus en détail

S2.1.1 LA MOUTURE DU GRAIN DE BLÉ

S2.1.1 LA MOUTURE DU GRAIN DE BLÉ S2.1.1 LA MOUTURE DU GRAIN DE BLÉ Définition La farine, sans autre appellation, est le produit obtenu par mouture du grain de blé (nettoyé et industriellement pur). Les étapes de la mouture du grain de

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION. (Oqali) Synthèse

OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION. (Oqali) Synthèse OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION (Oqali) ETUDE DU SECTEUR DES CEREALES POUR LE PETIT-DEJEUNER 2008 Synthèse CONTEXTE En 2007, une étude de faisabilité a été initiée pour la mise en place de

Plus en détail

Le chauffage aux granules de bois au Québec

Le chauffage aux granules de bois au Québec Le chauffage aux granules de bois au Québec Pierre-Olivier Morency, directeur Groupe granules, QWEB Colloque Agri-Énergie Shawinigan, 25 octobre 2012 Quebec Wood Export Bureau (QWEB) association d affaires

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 38 SOMMAIRE Le soja Les chiffres clés Quelques précisions Les qualités nutritionnelles Les produits à base de soja Focus sur les isoflavones Le soja dans les

Plus en détail

Ernée et la filière Blé

Ernée et la filière Blé Ernée et la filière Blé Le blé fait partie des trois grandes céréales produites et consommées dans le monde avec le maïs et le riz. C'est la première céréale cultivée au monde avec 220 millions d ha et

Plus en détail

Valorisation des dattes non comestibles en Algérie

Valorisation des dattes non comestibles en Algérie Valorisation des dattes non comestibles en Algérie La technologie et l économie d extraction du sucre liquide Dr. Ulrich März GIZ/AFC Symposium «Valorisation des fruits dans les boissons» Alger, le 27

Plus en détail

BTS Amartey Président, Ghana Agri-Input Dealer Association (l Association des distributeurs d intrants agricoles du Ghana)

BTS Amartey Président, Ghana Agri-Input Dealer Association (l Association des distributeurs d intrants agricoles du Ghana) Statut actuel des petites et moyennes entreprises qui se lancent dans l'agroalimentaire et questions que les gouvernements africains doivent aborder pour promouvoir les petites et moyennes entreprises

Plus en détail

Ce document est rédigé conformément aux normes canadiennes d élaboration de programme selon l approche méthodologique «DACUM»

Ce document est rédigé conformément aux normes canadiennes d élaboration de programme selon l approche méthodologique «DACUM» Ce document est rédigé conformément aux normes canadiennes d élaboration de programme selon l approche méthodologique «DACUM» 1 CHAMP A : APPRETER LA MATIERE PREMIERE Compétence A O1 : Aménager le lieu

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS CATALOGUE DES FORMATIONS 2009 CONDUITE DES PRESSES A GRANULER OUVERT A TOUS 2 sessions : 13 Janvier et 09 Juin 2009 Adhérent : 592 TTC/personne (495 H.T.) Non Adhérent : 828,82 TTC/personne (693 H.T.)

Plus en détail

Ça tombe bien pour tous

Ça tombe bien pour tous 1 Ça tombe bien pour tous 2 Sommaire Communiqué de Presse Situation Groupe CADYST-INVEST Pôle Alimentaire du Groupe: LA PASTA S.A. & PANZANI CAMEROUN La Qualité au cœur des process Norme ISO 9001: 2008

Plus en détail

Photo : ONU FEMMES. Préparé par ONU femmes/mali

Photo : ONU FEMMES. Préparé par ONU femmes/mali Photo : ONU FEMMES Préparé par ONU femmes/mali Contexte Propos des femmes Constats Principales réalisations Leçons apprises Domaines de changement Présence effective des femmes dans toutes les activités

Plus en détail

Farines, semoules, brisures mil, maïs, sorgho

Farines, semoules, brisures mil, maïs, sorgho Céréales - farine, semoule, brisure 1/18 Farines, semoules, brisures mil, maïs, sorgho (produits secs emballés) Produits résultant de la mouture et du broyage, parfois d une fermentation des grains de

Plus en détail

Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs

Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs Diakalia SOGODOGO, André BATIONO, Béjamé COULIBALY et Boubacar S. Camara I. INTRODUCTION

Plus en détail

FORUM AGRIBUSINESS 2012

FORUM AGRIBUSINESS 2012 FORUM AGRIBUSINESS 2012 «Partenariat Investissement Technologie pour relancer l Agriculture africaine» CREDIT MUTUEL DU SENEGAL THEME : FINANCER L AGRICULTURE AFRICAINE : MECANISMES STRATEGIES MODELES

Plus en détail

DETERMINATION DE LA TENEUR EN HUMIDITE DANS LES ALIMENTS POUR ANIMAUX ET LES PAINS. Version 06 Date d application 2013-02-01

DETERMINATION DE LA TENEUR EN HUMIDITE DANS LES ALIMENTS POUR ANIMAUX ET LES PAINS. Version 06 Date d application 2013-02-01 Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Laboratoires de Liège MET-LFSAL-007-008 I-MET DETERMINATION DE LA TENEUR EN HUMIDITE DANS LES ALIMENTS POUR ANIMAUX ET LES PAINS Version 06 Date

Plus en détail

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale A la Conférence Internationale sur la Population et le Développement, tenue au Caire en 1994, 179 pays ont approuvé un Programme d action qui

Plus en détail

BTS Qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries SCIENCES DES ALIMENTS 2000 : ÉTUDE DE LA FABRICATION DES PÂTES ALIMENTAIRES

BTS Qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries SCIENCES DES ALIMENTS 2000 : ÉTUDE DE LA FABRICATION DES PÂTES ALIMENTAIRES BTS Qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries SCIENCES DES ALIMENTS 2000 : ÉTUDE DE LA FABRICATION DES PÂTES ALIMENTAIRES Produit alimentaire traditionnel, les pâtes alimentaires ont

Plus en détail

L'odeur, la saveur, le plaisir

L'odeur, la saveur, le plaisir DEVOIRS et RESPONSABILITES du dirigeant L'odeur, la saveur, le plaisir BIOFOURNIL - La Camusière - 49600 Le Puiset-Doré - FRANCE - Tél. (+33)2 41 56 70 74 - Fax. (+33)2 41 56 72 21 1968 : Boulangerie du

Plus en détail

Présentation des projets

Présentation des projets Division Université Laval Présentation des projets année 2005-2006 COM-21573 Ingénierie, design et communication Le projet «un oeil sur le monde». Aujourd hui Laval... Car tout changement commence ici.

Plus en détail

INDICATEURS TECHNIQUES

INDICATEURS TECHNIQUES Réseau REAGRI Groupe «Agriculture et Energie» Novembre 2006 La chaudière polycombustible Ex : bois-déchiqueté ATOUTS CONTRAINTES o Forte réduction de la facture énergétique. o Confort d utilisation. o

Plus en détail

Investissement et préparation à l'adaptation par le GCF aperçu. 13 août 2015

Investissement et préparation à l'adaptation par le GCF aperçu. 13 août 2015 Investissement et préparation à l'adaptation par le GCF aperçu 13 août 2015 Domaines de résultats du Fonds Réduction des émissions provenant des domaines suivants: Production d'énergie et accès à l'énergie

Plus en détail

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car :

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car : L ANÉMIE FERRIPRIVE L anémie se définit comme une diminution du taux d hémoglobine ou du volume des globules rouges. L hémoglobine est une protéine du sang qui sert à transporter l oxygène des poumons

Plus en détail

Trimestre 3 Situation 3 Les produits de panification sont-ils des «petits lutins au laboratoire?»

Trimestre 3 Situation 3 Les produits de panification sont-ils des «petits lutins au laboratoire?» Objectifs Produits de panification Les BPC décrivent les types de produits de panification, leur utilisation et leurs effets, à l aide d exemples : Malt, levain séché et lait en poudre. Ustensiles, machines,

Plus en détail

PRESENTATION. L Association Burkinabé pour la Promotion de la Jeune Fille ABPJF

PRESENTATION. L Association Burkinabé pour la Promotion de la Jeune Fille ABPJF PRESENTATION L Association Burkinabé pour la Promotion de la Jeune Fille ABPJF L ABPJF EST UNE ORGANISATION COMMUNAUTAIRE DE BASE, LAÏQUE CRÉÉE LE 08 SEPTEMBRE 1988 ET ENREGISTRÉE AUPRÈS DU GOUVERNEMENT

Plus en détail

PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION

PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION I ) Les origines et objectifs du droit de l alimentation II ) Les rôles des organismes consultatifs, décisionnels et de contrôle 1 ) International 2) Européen 3 ) National

Plus en détail

Manutention, entreposage, échantillonnage représentatif et classification des grains

Manutention, entreposage, échantillonnage représentatif et classification des grains Manutention, entreposage, échantillonnage représentatif et classification des grains Guy Durivage, ing., M. Sc., RMAAQ Collaborateur : Marcel Frenette, dta, RMAAQ La présente présentation couvre globalement

Plus en détail

Votre Prestataire. Nom : CRM. Activité : Elaboration de menus, fabrication, vente et livraison de repas pour. collectivités.

Votre Prestataire. Nom : CRM. Activité : Elaboration de menus, fabrication, vente et livraison de repas pour. collectivités. L esprit qualité De la gestion sur site aux repas livrés avec ou sans personnel, des repas quotidiens aux repas d affaires. CRM propose une large gamme de services. Concepteur, partenaire dans les projets

Plus en détail

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009 ISSN 17128315 Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009 Ning Wang Gestionnaire de programme, Recherches sur les légumineuses Personneressource : Ning Wang Gestionnaire de programme Laboratoire de

Plus en détail

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire Recommandations Vers

Plus en détail

M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu

M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu FR M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu Information Produit Humidité 13.47 % SWR engineering Messtechnik GmbH Emploi M-Sens 2 est conçu spécialement pour déterminer le taux d humidité des

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles?

Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles? Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles? FENETRE SUR L AGRICULTURE, 19 sept. 2014 «Le défi de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au

Plus en détail

A G R I C U L T U R E A L I M E N T A T I O N E N V I R O N N E M E N T

A G R I C U L T U R E A L I M E N T A T I O N E N V I R O N N E M E N T Comment concilier goût et nutrition? Bilan des travaux des groupes de travail PNNS sur les lipides et sur le goût Sébastien REMY DGAL/SA/SDQA/BNVQA Éléments de contexte : Le PNNS prévoit la signature de

Plus en détail

LE DAAL BAHT. Plat complet : un plat de riz, une soupe de lentilles et un curry de légumes (en fonction de la saison) Daal : Soupe de Lentilles

LE DAAL BAHT. Plat complet : un plat de riz, une soupe de lentilles et un curry de légumes (en fonction de la saison) Daal : Soupe de Lentilles LE DAAL BAHT Plat complet : un plat de riz, une soupe de lentilles et un curry de légumes (en fonction de la saison) Daal : Soupe de Lentilles Pour 4 personnes Préparation : 10 min Cuisson : 40 min Ingrédients

Plus en détail

L observatoire de conjoncture et de compétitivité de l industrie alimentaire

L observatoire de conjoncture et de compétitivité de l industrie alimentaire Conseil National du Commerce Extérieur L observatoire de conjoncture et de compétitivité de l industrie alimentaire Anticiper Partager Agir 2005 www.cnce.org.ma CHAPITRE I : Sommaire LES INDICATEURS DE

Plus en détail

Présentée par: Tienko Jean AKOSSONGO

Présentée par: Tienko Jean AKOSSONGO VIENNE/AUTRICHE Présentée par: Tienko Jean AKOSSONGO I. Introduction II. Potentialités de la filière Karité au Burkina Faso III. Contraintes de la filière karité au Burkina Faso IV. Conclusion Nom scientifique:

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail