Evaluation pratique du guide pour l informatisation des systèmes d information des dépôts de sang

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Evaluation pratique du guide pour l informatisation des systèmes d information des dépôts de sang"

Transcription

1 Evaluation pratique du guide pour l informatisation des systèmes d information des dépôts de sang Dr Fourcade C 1., Boyeldieu D, 2 Girard M, 3 Martelli J.M. 4 1 CH Argenteuil, 2 H. Ambroise Paré, 3 H.Américain Neuilly 4 C H.Meulan-les-Mureaux

2 Réglementation Exigences réglementaires concernant les dépôts relais et les dépôts de délivrance de disposer d un système d informatisation pour Le recueil, la gestion et la diffusion des informations Ref : - Décret du 07 septembre 2007 Décision du 06 novembre 2006

3 OUTILS Le groupe RNHV de la CNH en 2011 a rédigé un cahier des charges pour aider les établissements à informatiser leur dépôt de sang A partir de l analyse des risques

4 Objectifs de l informatisation Réduire les risques d erreurs humaines Sécuriser toutes les opérations DD : compatibilité IH receveur/psl DR : association PSL attribués/receveur Assurer la gestion et la traçabilité des PSL

5 Listes des opérations Traitement des données Traçabilité des informations sur les produits et les receveurs Opérations restées manuelles : vérifier la conformité du résultat de ces opérations 2 niveaux d exigences Nécessaires Possibles : pas d obligation dès le départ mais à mettre en œuvre dans le futur En regard de chaque opération, les fonctionnalités attendues sont détaillées

6 Fonctionnalités attendues Processus de distribution Approvisionnement La conservation des PSL La délivrance des PSL Le transfert vers les unités de soins (DR) Fonctionnalités complémentaires générales Habilitation du personnel Opération de maintenance Statistiques pour bilan annuel Les échanges des données informatiques (EDI)

7 Méthode d évaluation 8 hôpitaux en IDF ont reçu 1 exemplaire électronique du cahier des charges et un formulaire de recueil des réponses. Objectifs : mesurer l écart entre les recommandations et la réalité État des lieux avant diffusion

8 Méthode d évaluation Nature des données recueillies Données administratives Fonctionnalités concernant les tâches du dépôt : État de la réalité/ fonctionnalités dites nécessaires Expression des résultats Degré de satisfaction : présence, partiellement présent, absent Modification ou pas du système existant

9 Résultats 4 centres hospitaliers ont répondu CH Argenteuil H. Ambroise Paré H. Américain CH Meulan Les Mureaux

10 AVIS DES PROFESSIONNELS (Fonctions nécessaires) Favorable Entrée en stock-produits réservés Donnée IH des PSL Liaison avec le SIL du laboratoire Confrontation des données IH PSL/malade Confrontation aux antécédents Concordance PSL sorti/psl choisi Annulation des opérations de délivrance en cas de retour en stock Traçabilité de la délivrance Communication entre différents logiciel utilisé (service-dépôt) Archivage des opérations Redélivrance possible Traçabilité de l acte transfusionnel A discuter Choix du PSL (liste et position) Paramétrage en fonction de l âge, des antécédents (ex : allogreffe) Edition des fiches de délivrance (1FD/1PSL) Bloc opératoire? Edition d un bon de transport Si activité multisite Association physique FD/PSL avant emballage Trop long Concordance identité entre FD et bon de retrait Trop long

11 Avis des professionnels (fonctionnalités complémentaires générales) Favorables Statistiques : rapport annuel A discuter Opérations de maintenance Enregistrement des T des enceintes Enregistrement des fiches d habilitation Qualification et plan de formation A mettre dans le logiciel du dépôt? Semble incongru Sauf si politique de zéro papier

12 Avis des professionnels Pour : Détaille toutes les fonctionnalités attendues et possible d un logiciel informatique Niveau d exigence est élevé Contre : La mise en place de l ensemble des fonctionnalités obligatoires alourdit considérablement les tâches de délivrance Trop de sécurisation =dysfonctionnement possible en cas de défaillance du système car ce cahier laisse peu de place à la réflexion humaine

13 conclusion Ce guide ne peut qu améliorer la sécurité transfusionnelle mais Doit être décliné selon les besoins de chaque ETS : part spécifique Changement de logiciel : Récupération des données antérieures Utile pour la mise en place d un système d information homogène dans l ensemble des dépôts Ce document n a pas de valeur réglementaire et n est pas opposable (mais ) Disponible sur internet :

Réforme de la biologie : Impacts sur l informatique des laboratoires de biologie médicale

Réforme de la biologie : Impacts sur l informatique des laboratoires de biologie médicale Réforme de la biologie : Impacts sur l informatique des laboratoires de biologie médicale Alain Coeur, Consultant Alain Cœur Conseil PLAN Evolution de la structure des laboratoires de biologie médicale

Plus en détail

Déménagement et informatisation du dépôt d délivrance de PSL. J. EXINGER Responsable du dépôt de sang Centre Hospitalier de Haguenau

Déménagement et informatisation du dépôt d délivrance de PSL. J. EXINGER Responsable du dépôt de sang Centre Hospitalier de Haguenau Déménagement et informatisation du dépôt d de délivrance de PSL J. EXINGER Responsable du dépôt de sang Centre Hospitalier de Haguenau Objectif Déménagement et informatisation d un dépôt de délivrance:

Plus en détail

Guide pour l'informatisation des systèmes d'information

Guide pour l'informatisation des systèmes d'information Guide pour l'informatisation des systèmes d'information des dépôts de sang RELAIS Le présent document vise à rappeler l'obligation d'informatisation des systèmes d'information des dépôts de sang relais

Plus en détail

DEPOTS DE SANG CADRE LEGAL ET REGLEMENTAIRE

DEPOTS DE SANG CADRE LEGAL ET REGLEMENTAIRE DEPOTS DE SANG CADRE LEGAL ET REGLEMENTAIRE LES NOUVELLES DONNES Marie-Odile MANSARD 5 février 2008 DEUX DECRETS Décret n 2006-99 du 1er février 2006 relatif à l'etablissement français du sang et à l'hémovigilance

Plus en détail

Guide pour l'informatisation des systèmes d'information. des dépôts de sang de DELIVRANCE

Guide pour l'informatisation des systèmes d'information. des dépôts de sang de DELIVRANCE Guide pour l'informatisation des systèmes d'information des dépôts de sang de DELIVRANCE Le présent document vise à rappeler l'obligation d'informatisation des systèmes d'information des dépôts de sang

Plus en détail

Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle

Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle Anomalie à l ETS Anomalie à l ETS Identification donneur sélection homonyme à l accueil collecte sélection homonyme

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

Zone de commentaires. Convention EFS / ES ( document à joindre) II, Les systèmes d'information OUI NON NC Zone de commentaires. Zone de commentaires

Zone de commentaires. Convention EFS / ES ( document à joindre) II, Les systèmes d'information OUI NON NC Zone de commentaires. Zone de commentaires 5. ENSEMBLE DES PIECES CONSTITUANT LE DOSSIER A FOURNIR A L'AGENCE REGIONALE DE L'HOSPITALISATION POUR UNE DEMANDE D AUTORISATION DE FONCTIONNEMENT D UN DEPÔT DE SANG DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE I.

Plus en détail

Diplôme d Etat. Technicien de laboratoire médical Référentiel de compétences

Diplôme d Etat. Technicien de laboratoire médical Référentiel de compétences Diplôme d Etat Technicien de laboratoire médical Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier de technicien de laboratoire médical ne se substituent pas au cadre

Plus en détail

Dépôts de PSL quels moyens pour quel dépôt? Françoise CHENAIS

Dépôts de PSL quels moyens pour quel dépôt? Françoise CHENAIS Dépôts de PSL quels moyens pour quel dépôt? Françoise CHENAIS 1 Enceinte de stockage Personnel Responsable + remplaçant Dossier de qualification À la mise en service Après maintenance curative Entretien

Plus en détail

1 - Système de management de la qualité

1 - Système de management de la qualité 1 - Système de management de la qualité Exigences générales (approche processus) identifier les processus nécessaires au SMQ déterminer leur séquence et interactions assurer leur fonctionnement efficace

Plus en détail

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Etablissement Rédacteurs Manuel qualité de la prise en charge médicamenteuse Référence : Validation du contenu Approbation de la forme Autorisation de

Plus en détail

Informatisation des données transfusionnelles

Informatisation des données transfusionnelles Informatisation des données transfusionnelles Dr Marie-France Angelini Tibert Coordonnateure régionale d hémovigilance Réunion - Mayotte Objectifs Optimiser et sécuriser les circuits Optimiser et sécuriser

Plus en détail

Etude d impact de la mise en conformité des échanges électroniques entre dépôts de sang et EFS d Île-de-France. Présentation du 15 décembre 2012

Etude d impact de la mise en conformité des échanges électroniques entre dépôts de sang et EFS d Île-de-France. Présentation du 15 décembre 2012 Etude d impact de la mise en conformité des échanges électroniques entre dépôts de sang et EFS d Île-de-France Présentation du 15 décembre 2012 Dans un contexte d échanges électroniques multiples, impliquant

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

DPC «ACTION EN SECURITE TRANSFUSIONNELLE»

DPC «ACTION EN SECURITE TRANSFUSIONNELLE» Programme de DPC «ACTION EN SECURITE TRANSFUSIONNELLE» Séance cognitive DPC Samedi 20 juin 2015 Journée Régionale d Hémovigilance ARS IDF Généralités Unprogramme de DPC est un ensemble d activités d évaluation

Plus en détail

www.etablissement-francais-du-sang.fr E.R.A. Echanges des Résultats d Analyses

www.etablissement-francais-du-sang.fr E.R.A. Echanges des Résultats d Analyses www.etablissement-francais-du-sang.fr E.R.A. Echanges des Résultats d Analyses E.R.A. L EFS, les Etablissements de Santé et les laboratoires effectuant des analyses d I.H. pour des patients susceptibles

Plus en détail

PROCEDURE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ET/OU DE CONTROLE DES EQUIPEMENTS BIOMEDICAUX DE/EQUI/PT/004/C/1 Version 1 Page : 1/8

PROCEDURE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ET/OU DE CONTROLE DES EQUIPEMENTS BIOMEDICAUX DE/EQUI/PT/004/C/1 Version 1 Page : 1/8 DE/EQUI/PT/004/C/1 Version 1 Page : 1/8 Direction des Equipements Date d'application ELABORATION DES DOCUMENTS Rédaction Validation Approbation Prénom/Nom Hanane CHTIHA Benyounes BELHANINI Mme CARPENTIER

Plus en détail

Une situation confuse!

Une situation confuse! Une situation confuse! Présenté par le Dr. Pascale RENOM 1 L alarme Au dépôt-relais hospitalier : un ASH et une IDE ramènent 2 CGR délivrés 5 minutes auparavant «les poches n ont pas le bon numéro» 2 Les

Plus en détail

CQP-ih Chef de cuisine en collectivité I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. Nom :... Prénom :. Adresse :... Code Postal :.. Ville :...

CQP-ih Chef de cuisine en collectivité I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. Nom :... Prénom :. Adresse :... Code Postal :.. Ville :... CQP-ih Chef de cuisine en collectivité I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR DOSSIER D EVALUATION pour la professionnalisation des salariés (hors contrat de professionnalisation) Nom :... Prénom : Adresse :......

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

ORGANISER ET GERER SON. Organisation management SYSTÈME QUALITE

ORGANISER ET GERER SON. Organisation management SYSTÈME QUALITE ORGANISER ET GERER SON Organisation management SYSTÈME QUALITE Regensdorf 06.06.2013 1 Plan 1. Introduction 2. Problématiques 3. Principes fondamentaux du management 4. Organiser un processus 5. Cartographie

Plus en détail

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 La pharmacie d officine norme ISO 9001-2008 D après X50-131 1. Sommaire 0. Intérêt d un manuel qualité... 3 1. Généralités... 3 1.1 Fournir un produit ou service conforme...

Plus en détail

Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale. Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA

Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale. Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA PLAN Introduction Réglementation Circuit du personnel Procédure de Formation Accueil

Plus en détail

PRESENTATION DE SUPPORTS DE COMMUNICATION

PRESENTATION DE SUPPORTS DE COMMUNICATION Union Professionnelle des Professeurs, Cadres et Techniciens du Secrétariat et de la Comptabilité 21 r ue Cr ou le bar be 7 50 13 P ARI S 01 4 3 3 7 6 1 3 0 01 4 3 3 1 6 6 8 2 accueil@union-prof.asso.fr

Plus en détail

Agrément des Hébergeurs de données de Santé Exemple d Audit de conformité Sécurité et Technique «ASIP Santé»

Agrément des Hébergeurs de données de Santé Exemple d Audit de conformité Sécurité et Technique «ASIP Santé» Agrément des Hébergeurs de données de Santé Exemple d Audit de conformité Sécurité et Technique «ASIP Santé» Sommaire 1 Glossaire et abréviations... 3 1.1 Glossaire... 3 1.2 Abréviations... 3 2 Liminaire...

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION I- PERSONNEL 41 I-1 Le responsable de la distribution 41 I-2 Les autres personnels 42 II- LOCAUX 42 III- DISTRIBUTION 42 III-1 Attribution nominative 43 III-1-1

Plus en détail

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Rabat, 27&28 Novembre 2007 L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Exigences ISO 17025 relatives au personnel résumées dans 2 chapitres : 4.1 Organisation Points généraux liés au management 5.2 Personnel

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Union Professionnelle des Professeurs, Cadres et Techniciens du Secrétariat et de la Comptabilité

Union Professionnelle des Professeurs, Cadres et Techniciens du Secrétariat et de la Comptabilité Union Professionnelle des Professeurs, Cadres et Techniciens du Secrétariat et de la Comptabilité 21 r ue Cr ou le bar be 7 50 13 P ARI S 01 4 3 3 7 6 1 3 0 01 4 3 3 1 6 6 8 2 accueil@union-prof.asso.fr

Plus en détail

Chaîne de production des médicaments

Chaîne de production des médicaments Chaîne de production des médicaments GPAO : Aspects légaux et pharmaceutiques 2 Principe de base Une préparation n est entreprise que si la pharmacie possède les moyens appropriés pour la réaliser et la

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

La nouvelle réglementation des dépôts de sang Réflexions d un E.S. P. Gérôme, médecin biologiste, HIA Desgenettes

La nouvelle réglementation des dépôts de sang Réflexions d un E.S. P. Gérôme, médecin biologiste, HIA Desgenettes La nouvelle réglementation des dépôts de sang Réflexions d un E.S. P. Gérôme, médecin biologiste, HIA Desgenettes Introduction Hôpital Desgenettes, Lyon Médecin biologiste Hématologie, hémostase, IH Correspondant

Plus en détail

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives,

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives, DELIBERATION N 2012-99 DU 25 JUIN 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LE MINISTRE D ETAT RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE PAR LA

Plus en détail

C.1. COMMUNIQUER-S INFORMER. Conditions de réalisation

C.1. COMMUNIQUER-S INFORMER. Conditions de réalisation C.1. COMMUNIQUER- INFORMER avoir faire C.1.1. : Communiquer avec le client Écouter le client Questionner le client sur le dysfonctionnement constaté et les conditions d utilisation du véhicule, du sous-ensemble

Plus en détail

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME Les petits déjeuner du CT M Réunion n 4 du Club de Laboratoires Accrédités Dématérialisation des données Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

Lancement du projet TOP (Tracabilité et Optimisation des Process)

Lancement du projet TOP (Tracabilité et Optimisation des Process) Lancement du projet TOP (Tracabilité et Optimisation des Process) Stéphane POUX Colloque «Bilan de la DiVE» 3 juillet 2008 Objectifs et contexte du projet TOP Développer le système d information de la

Plus en détail

ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence

ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence Paris, le 10-03-2010 Le Plan Qualité et le montage de projet Corinne JUFFROY Ecole Conduite de Projet - Paris - 10 mars 2010

Plus en détail

Formation e-learning et évaluation en sécurité transfusionnelle

Formation e-learning et évaluation en sécurité transfusionnelle Formation e-learning et évaluation en sécurité transfusionnelle Bilan à trois ans et perspectives Thierry ZUNINO Coordonnateur Pôle Formation-Information-DPC Dr Jean-Jacques Jacques CABAUD Responsable

Plus en détail

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents C1 S informer C1.1 Rechercher, Exploiter des documents Une commande Un besoin exprimé Expliciter le besoin*. Le service rendu, les utilisateurs, les conditions d'utilisation sont listés. Les performances

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012 La démarche d amélioration continue 1 PLAN -L amélioration continue vue par l ISO EN 15 189 -L amélioration continue demandée par le COFRAC -La démarche d amélioration dans son organisation au quotidien

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Franche-Comté. Olivier BOUX Arlette DELBOSC Laurent BARDIAUX. GCS EMOSIST-fc ARS-FC EFS-BFC CONGRÈS INFORMATISATION EN TRANSFUSION

Franche-Comté. Olivier BOUX Arlette DELBOSC Laurent BARDIAUX. GCS EMOSIST-fc ARS-FC EFS-BFC CONGRÈS INFORMATISATION EN TRANSFUSION Réseau RégionalR Franche-Comté Olivier BOUX Arlette DELBOSC Laurent BARDIAUX GCS EMOSIST-fc ARS-FC EFS-BFC CONGRÈS INFORMATISATION EN TRANSFUSION CHI70 - LUXEUIL CHI70 - LURE CHI70 - VESOUL Clinique ST

Plus en détail

Les systèmes d information

Les systèmes d information Les systèmes d information Retour d expérience d un évaluateur technique Vittel le 20 mai 2015 François CORNU - LORIENT Revue des exigences Documentation de référence ISO 15189 V2012 ISO 22870 SH REF 02

Plus en détail

5 ème conférence sur la Qualité dans les Services Publics en Europe. LE CAF EN FRANCE Lundi 20 Octobre 2008

5 ème conférence sur la Qualité dans les Services Publics en Europe. LE CAF EN FRANCE Lundi 20 Octobre 2008 5 ème conférence sur la Qualité dans les Services Publics en Europe LE CAF EN FRANCE Lundi 20 Octobre 2008 Retour d expérience - Lancement d une démarche CAF à l EFS Muriel Freyssinet et Antoine Bastin

Plus en détail

LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY BIO CR

LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY BIO CR LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY 1 LES SPECIFICITES DES LABORATOIRES DE BIOLOGIE MEDICALE ISO 15189 ACCREDITATION CERTIFICATION ACCREDITATION AGREMENT RECONNAISSANCE DE LA CONFORMITE

Plus en détail

Solutions de gestion du sang et de transfusion au chevet du patient

Solutions de gestion du sang et de transfusion au chevet du patient Solutions de gestion du sang et de transfusion au chevet du patient Améliorer la sécurité des patients. Maintenir la traçabilité. Réduire les déchets sanguins. Solutions de gestion du sang et de transfusion

Plus en détail

Maintenance/évolution d'un système d'information

Maintenance/évolution d'un système d'information Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Procédure Qualité Maintenance/évolution d'un système d'information Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/maintenance-evolution/presentation/proc-maintenance

Plus en détail

REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION

REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION DPMC- ADM- SPO Page - 1-16/07/2009 Généralités Le DPMC est l organisme désigné par la CPNE, en charge du contrôle des compétences pour la délivrance du CQP

Plus en détail

Remerciements aux organisateurs. Pas de conflit d'intérêt. 1 V. Lovi Reims Juin 2014

Remerciements aux organisateurs. Pas de conflit d'intérêt. 1 V. Lovi Reims Juin 2014 Remerciements aux organisateurs Pas de conflit d'intérêt 1 V. Lovi Reims Juin 2014 De la prescription des PSL à la gestion du stock au dépôt de 2 V. Lovi Reims Juin 2014 délivrance Vème Journée inter-régionale

Plus en détail

La gestion de la documentation

La gestion de la documentation La gestion de la documentation Des aspects méthodologiques & organisationnels.vers la mise en œuvre d un outil de GED M S. CLERC JOSY 13 OCTOBRE 2015 PLAN Définition d un projet de gestion de la documentation

Plus en détail

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Document soumis au conseil d administration du 19 décembre 2013 En tant qu agence sanitaire

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

TRANSMISSION D ECHANTILLONS (sous-traitance et contrats de collaboration)

TRANSMISSION D ECHANTILLONS (sous-traitance et contrats de collaboration) Page 1 sur 5 I OBJET : Cette procédure décrit les principes de transmission d échantillons. Elle s applique aux examens transmis dans le cadre soit d une sous-traitance à des laboratoires spécialisés,

Plus en détail

Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile. Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet

Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile. Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet AFPHB Meux, 25 novembre 2010 Plan de l exposé Introduction Intérêt d un programme

Plus en détail

Assurance qualité dans les laboratoires de Biologie Médicale (Accréditation selon les normes 15189/22870 des LBM)

Assurance qualité dans les laboratoires de Biologie Médicale (Accréditation selon les normes 15189/22870 des LBM) Assurance qualité dans les laboratoires de Biologie Médicale (Accréditation selon les normes 15189/22870 des LBM) Année 2015/2016 Responsables universitaires : Pr. R. SALVAYRE/Pr. J. IZOPET Responsables

Plus en détail

Témoignage Cophana Distribution

Témoignage Cophana Distribution Témoignage 15 juin 2010 Agenda Présentation : Le métier et domaine d activités Les besoins détectés La mise en place Le change management Conclusion 2 Agenda Présentation : Le métier et domaine d activités

Plus en détail

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Virginie Roué, Ingénieur Qualité-Risques Réseau AQuaREL Santé Dr Brigitte Paulmier, Pharmacien coordonnateur de la gestion des risques CH Saumur CONTEXTE

Plus en détail

HemoServeur. HemoService - LaboServeur IH

HemoServeur. HemoService - LaboServeur IH HemoServeur HemoService - LaboServeur IH La solution de référence pour la gestion de la transfusion et des produits sanguins dans les établissements de soins software solutions Pionnier et leader des logiciels

Plus en détail

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Plan A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Retour sur le processus, les acteurs, les messages, les informations, le SIH Analyse des causes déterminantes du circuit: focus sur les échanges d

Plus en détail

Référentiel de certification

Référentiel de certification Référentiel de certification Compétences Fonctions Capacités Compétences terminales F1, F2, F3 C1 Analyser F3, F4 C2 Concevoir F2, F4 C3 Réaliser Toutes fonctions Toutes fonctions C4 S informer, informer,

Plus en détail

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Document d auto-évaluation élaboré par l IHSESR avec le concours de la CPU. Document

Plus en détail

OBJECTIFS DE CERTIFICATION

OBJECTIFS DE CERTIFICATION OBJECTIFS DE CERTIFICATION DESCRIPTION DE LA REFERENCE PARTAGEE ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT EN TERMES D UNITES COMMUNES D ACQUIS D APPRENTISSAGE Tableau descriptif des unités d acquis d apprentissage

Plus en détail

DTM Suite. PRECISION feeding. DTM Suite LE PRODUIT FONCTIONALITÉS ET AVANTAGES

DTM Suite. PRECISION feeding. DTM Suite LE PRODUIT FONCTIONALITÉS ET AVANTAGES LE PRODUIT DTM est un logiciel de gestion de l alimentation développé en collaboration avec des exploitants afin de répondre aux besoins de leurs fermes. DTM est l évolution d un logiciel qui offre aux

Plus en détail

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Formation Recherche Clinique OncoBasseNormandie 02/12/2013 MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Jean-Michel GRELLARD ARC Coordinateur - Centre François Baclesse Quelques définitions Cahier d observation ou

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Diplôme de Comptabilité et de Gestion DCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é r e n t i e

Plus en détail

Estelle Marcault. 20/01/2012 URC Paris Nord 1

Estelle Marcault. 20/01/2012 URC Paris Nord 1 Estelle Marcault 20/01/2012 URC Paris Nord 1 Définition du Monitoring Surveillance de l avancement d un essai clinique Garantie que la conduite de l essai, les enregistrements et les rapports sont réalisés

Plus en détail

Les Echanges de Données Informatisées (EDI) en Nord de France

Les Echanges de Données Informatisées (EDI) en Nord de France Les Echanges de Données Informatisées (EDI) en Nord de France M. Jean-Pierre BECQUART Directeur Informatique E.F.S Nord de France Dr. Bachir BRAHIMI Coordonnateur Régional d Hémovigilance DRASS Picardie

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

Les objectifs et les enjeux La solution cible Le planning prévisionnel de déploiement

Les objectifs et les enjeux La solution cible Le planning prévisionnel de déploiement Présentation du projet U Les objectifs et les enjeux La solution cible Le planning prévisionnel de déploiement ichard Magand (SI hône-alpes) & Jean Casteuble (SI Auvergne-Loire) Yoann Noailhat (SI hône-alpes)

Plus en détail

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes du métier

Plus en détail

Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité

Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité www.imagina-international.com Aten Altitude, la solution intégrée pour l exploitation, la maintenance et

Plus en détail

15eme Réunion Morbi Mortalité en Anesthésie. Département d Anesthésie Réanimation Lapeyronie 04 juin 2015

15eme Réunion Morbi Mortalité en Anesthésie. Département d Anesthésie Réanimation Lapeyronie 04 juin 2015 15eme Réunion Morbi Mortalité en Anesthésie Département d Anesthésie Réanimation Lapeyronie 04 juin 2015 Commission Médicale d Établissement Méthodologie 1- Choix d un thème basé sur un cas clinique 2-

Plus en détail

L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE

L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE L'augmentation de la demande de sécurisation des clients du secteur médical conduit l UGAP, la centrale d

Plus en détail

DIRECTIVE ADMINISTRATIVE EXPLOITATION

DIRECTIVE ADMINISTRATIVE EXPLOITATION Politique de gestion de l inventaire et des retours des Présentée par : Sylvie Thibault Directrice des relations avec les centres hospitaliers Autorisée pour publication par : Guy Lafrenière Vice-président

Plus en détail

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Bertrice LOULIERE, coordonnateur OMEDIT ARS Aquitaine Journée Qualité et Sécurité des Soins dans les établissements de santé 30 septembre 2011

Plus en détail

Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec

Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec Opinion de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Plus en détail

Le fonctionnement d un service d archives en entreprise. Le Service national des archives

Le fonctionnement d un service d archives en entreprise. Le Service national des archives L archivage électronique : Le fonctionnement d un service d archives en entreprise Le Service national des archives un module de du La système Poste d information du Service national des archives du Groupe

Plus en détail

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES pour sensibiliser les directions Cible : les directions des ES les établissements de taille moyenne,

Plus en détail

Les systèmes CDMS. et les logiciels EDC

Les systèmes CDMS. et les logiciels EDC Les systèmes CDMS et les logiciels EDC Khaled Mostaguir, Ph.D, khaled.mostaguir@hcuge.ch Centre de Recherche Clinique HUG http://crc.hug-ge.ch/ Les systèmes CDMS et les logiciels EDC Les systèmes CDMS

Plus en détail

Passez au bulletin de salaire électronique grâce à la solution Novapost RH

Passez au bulletin de salaire électronique grâce à la solution Novapost RH Passez au bulletin de salaire électronique grâce à la solution Novapost RH Ressources Humaines Salariés Recevoir, archiver, consulter "Depuis que je me suis inscrite au service, je reçois mes bulletins

Plus en détail

Démarche Qualité du service d hémodialyse Analyse des risques sur le traitement d eau

Démarche Qualité du service d hémodialyse Analyse des risques sur le traitement d eau Démarche Qualité du service d hémodialyse Analyse des risques sur le traitement d eau Service biomédical Service qualité et gestion des risques CHD VENDEE HOPITECH - Vichy 2009 1 Plan 1. Présentation du

Plus en détail

GPAO bloc opératoire Retour d expérience : CHPL

GPAO bloc opératoire Retour d expérience : CHPL 1/ 35 GPAO bloc opératoire Francis REYMONDON freymondon@chpl.fr http://www.chpl.fr Présentation : Francis REYMONDON 2/ 35 Formation : Ingénieur INSA spécialité Génie Industriel Fonction CHPL : Responsable

Plus en détail

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition OUTIL Livret de suivi du parcours de développement des compétences Candidat Nom Prénom Entreprise Personne chargée du suivi du

Plus en détail

Offre de service. PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique

Offre de service. PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique Offre de service PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique Les besoins propres aux établissements de sante Enregistrer toutes les activités de soins et service pour une

Plus en détail

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3 Introduction Le présent référentiel de labellisation est destiné aux laboratoires qui souhaitent mettre en place un dispositif de maîtrise de la qualité des mesures. La norme ISO 9001 contient essentiellement

Plus en détail

PREMIER MINISTRE PROCEDURE TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION

PREMIER MINISTRE PROCEDURE TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Paris, le 9 février 2004 000309/SGDN/DCSSI/SDR Référence : CER/P/01.1 Direction centrale de la sécurité des systèmes d information PROCEDURE

Plus en détail

Rév : K. Programme de Janvier 2014

Rév : K. Programme de Janvier 2014 CATALOGUE des FORMATIONS Programme de Janvier 2014 Rév : K Siret : 448 016 543 SARL au capital de 7500 APE : 741G 1/13 Ce catalogue de formations Intra entreprise est adaptable à vos besoins. Il est issu

Plus en détail

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie Qualification : MQ 90 12 38 0079 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 6 juin 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D'IDENTITÉ

Plus en détail

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.fr

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.fr MÉDECIN SAGE-FEMME S CARTE Votre carte professionnellee pour de nouveaux services es en toute confiance. FESSIONNEL ANTÉ MASSEUR- KINÉSITHÉRAPEUTE PÉDICURE-PODOLOGUE SAN S DE SANTÉ PHARMACIEN INFIRMIER(E)

Plus en détail

Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers

Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers LIVRE III- PRESTATAIRES TITRE 3- AUTRES PRESTATAIRES CHAPITRE 5- CONSEILLERS EN INVESTISSEMENTS FINANCIERS

Plus en détail

Organisation et gestion de la métrologie dans un laboratoire de biologie médicale

Organisation et gestion de la métrologie dans un laboratoire de biologie médicale Organisation et gestion de la métrologie dans un laboratoire de biologie médicale Pôle de Biologie Médicale et Pathologie du groupe hospitalier «Hôpitaux Universitaires Est Parisien» Nelly DA SILVA Sophie

Plus en détail

«MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» MARCHE 15.004 :

«MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» MARCHE 15.004 : MARCHE 15.004 : «MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» CAHIER DES CHARGES Cahier des Charges - CILGERE Page n 1/7 SOMMAIRE ARTICLE 1 : PREAMBULE 3 1.1 Présentation de CILGERE

Plus en détail

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 Table des matières chapitre 1 Le concept d audit 17 1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 1.1.1. Principe général... 17 1.1.2. Historique... 19 1.1.3. Définitions des termes particuliers utilisés en audit...

Plus en détail

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble Schéma général d une délivrance et de sa réception

Plus en détail

CHAMBRE D AGRICULTURE DE REGION ALSACE

CHAMBRE D AGRICULTURE DE REGION ALSACE CHAMBRE D AGRICULTURE DE REGION ALSACE Cahier des Clauses Particulières FOURNITURE DE SERVICES DE TELEPHONIE MOBILE PAGE 2 SUR 10 TABLE DES MATIERES 1 Objet du marché 1.1 Objet du document 1.2 Objet du

Plus en détail