Les ATmosphères EXplosives. Prévention des Risques et Protection des Salariés. R. REVALOR INERIS Méditerranée

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les ATmosphères EXplosives. Prévention des Risques et Protection des Salariés. R. REVALOR INERIS Méditerranée"

Transcription

1 Les ATmosphères EXplosives («ATEX») Prévention des Risques et Protection des Salariés R. REVALOR INERIS Méditerranée 1

2 ATEX : Les produits concernés ATMOSPHERE EXPLOSIVE Mélange avec l air, dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables telles des gaz, vapeurs, brouillards et/ou poussières, dans lequel, après inflammation, la combustion se propage à l ensemble du mélange non brûlé (Directive 1999/92/CE) 2

3 Hexagone de l explosion Source d inflammation Domaine d explosivité Mélange en suspension Comburant (O 2 ) Combustible Confinement 3

4 Les effets d une explosion Effets thermiques Surpressions Eclatement - Projection de débris Effondrement de structures Perte de confinement - Emission de produits toxiques 4

5 La directive ATEX 1999/92/CE : Nouvelles dispositions du Code du Travail La directive ATEX 1999/92/CE dite «Utilisateurs» fixe les prescriptions minimales visant à améliorer la protection en matière de sécurité et de santé des travailleurs susceptibles d être exposés aux risques d ATEX. Elle est complètement transposée en droit français par les décrets et du 24/12/2002 (Articles R et R du Code du Travail) et par les 3 arrêtés du 8 et du 28/07/

6 Objectif Dans les industries où une atmosphère explosive est susceptible de se produire, l employeur est tenu d évaluer le risque d explosion et, si ce risque existe, d assurer la prévention des explosions et la protection contre celles-ci (art. R ) en prenant des mesures pour : Empêcher la formation d atmosphères explosibles ou, Prévenir leur inflammation ou, Réduire les effets d une explosion. 6

7 Obligation du chef d entreprise Evaluation des risques d explosion Prévention des explosions et protection contre leurs effets Classification des emplacements où des ATEX peuvent se présenter Document relatif à la protection contre les explosions Mesures techniques et organisationnelles Dispositions particulières pour les équipements 7

8 Dir. «ATEX» : Evaluation des risques Démarche d évaluation des risques Identification de l emplacement et du volume des ATEX susceptibles de se former Evaluation de la probabilité de formation et de la probabilité d inflammation de ces ATEX Estimation de l étendue des conséquences résultant de l inflammation des ATEX Aucune méthode d évaluation n est préconisée L évaluation des risques doit être réalisée pour le 1/07/2003!!! 8

9 La classification des zones fait partie de l évaluation des risques Matérialisation dans l espace des zones à risque d explosion en évaluant la fréquence et la durée d apparition d une atmosphère explosible (Zones 0 ou 20, 1 ou 21, 2 ou 22). Recensement, élimination ou réduction dans ces zones des sources d inflammation = Adaptation au risque de tout matériel implanté. 9

10 Zones 0 ou 20 Emplacements où une ATEX est présente en permanence ou pendant de longues périodes ou fréquemment 10

11 Zones 1 ou 21 Emplacements où une ATEX est susceptible de se présenter occasionnellement en fonctionnement normal (Installations utilisées conformément à leurs paramètres de conception) 11

12 Zones 2 ou 22 Emplacements où une ATEX n est pas susceptible de se présenter en fonctionnement normal ou, si elle se présente néanmoins, n est que de courte durée 12

13 Cas d une fuite de gaz sous pression Orifice de fuite Emplacement de la zone de mélange de l air et du gaz où il n y a pas d ATEX parce que le gaz y est trop dilué Emplacement de la zone de mélange de l air et du gaz où une ATEX est présente Zone 2 Axe du jet Canalisation sous pression de gaz Emplacement de la zone de mélange proche de l orifice de fuite où il n y a pas d ATEX parce que le gaz y est trop concentré Lieu des points où la concentration en gaz est égale àla LIE 13

14 A compter du 1/07/2003 Décret du 10/11/1996 (Dir.. 94/9/CE) applicable aux constructeurs Concerne les matériels électrique, électronique, diesel, mécanique, hydraulique, pneumatique,, ainsi que les systèmes de protection (arrêteflammes, ) présents en ATEX Concerne les matériels hors ATEX qui assure la sûreté du fonctionnement d un matériel en ATEX ATEX = ATmosphères EXplosibles gazeuses ou poussiéreuses 14

15 Choix des appareillages - Arrêté du 8/07/ Conformité au décret d 10/11/1996 Catégorie 1(Niveau de protection très élevé) => Zones 0,1,2 ou 20,21,22 Catégorie 2 (Niveau de protection élevé) => Zones 1,2 ou 21,22 Catégorie 3 (Niveau de protection normal) => Zones 2 et 22 15

16 A compter du 1/07/ L évaluation des risques, le classement en zones et l identification des matériels concernés doivent être terminés au 1/07/2003. Les installations nouvelles ne devront comprendre que des matériels certifiés suivant la directive 94/9/CE et conformes aux catégories définies par cette directive Les appareillages existants certifiés suivant l ancienne approche pourront continuer à fonctionner indéfiniment : Cas des appareillages électriques en zone «Gaz» essentiellement, en s assurant qu ils ne peuvent pas générer d autres sources d inflammation (Parties tournantes, électricité statique, ) Les appareillages existants n ayant fait l objet d aucune certification devront être mis en conformité avant le 1/07/

ATmosphère EXplosive. Chauvet Florent Jouenne Loïc Begaud Florian

ATmosphère EXplosive. Chauvet Florent Jouenne Loïc Begaud Florian ATmosphère EXplosive Chauvet Florent Jouenne Loïc Begaud Florian -Définition -Logos importants liés aux ATEX -Deux directives pour ATEX 94/9/CE 1999/92/CE -Les différentes zones ATEX -Le rôle de l employeur

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE. Les atmosphères explosives (ATEX)

DOSSIER THÉMATIQUE. Les atmosphères explosives (ATEX) THÉMATIQUE (ATEX) Sommaire 1. L essentiel à retenir...... 3 2. Guide pratique... 4 2.1. Une problématique à l échelle européenne... 4 2.2. Qu est-ce qu une atmosphère explosive?... 6 2.3. Qui est concerné?...

Plus en détail

WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL

WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL L explosion d une usine d engrais près de Waco au Texas ce 17 avril 2013 rappelle à quel point le stockage de produits explosifs est dangereux. En cas d accident, les

Plus en détail

Compléments du guide état de l art. ANNEXE D Application de la réglementation ATEX aux silos de stockage de produits agro-alimentaires

Compléments du guide état de l art. ANNEXE D Application de la réglementation ATEX aux silos de stockage de produits agro-alimentaires MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE Compléments du guide état de l art. ANNEXE D Application de la réglementation ATEX aux silos de stockage

Plus en détail

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Introduction La présente fiche traite du risque d explosion susceptible d

Plus en détail

RISQUES LIES À L UTILISATION DES TELEPHONES PORTABLES AU TRAVAIL

RISQUES LIES À L UTILISATION DES TELEPHONES PORTABLES AU TRAVAIL RISQUES LIES À L UTILISATION DES TELEPHONES PORTABLES AU TRAVAIL Hoareau David Salasca Aurélie Ternisien Loïc Responsables : M. BERNARD et M. ATHUYT UE5 2007 / 2008 Introduction Fin d année 2007 : 50%

Plus en détail

Qu est ce que la norme ATEX?

Qu est ce que la norme ATEX? La norme européenne Atex est associée aux produits utilisables en ATmosphères EXplosibles. La norme Atex est une norme de sécurité pour les zones dangereuses : zone 1 en contact avec gaz et zone 2 proche

Plus en détail

Département Audit et Conseil. 3 juin 2004

Département Audit et Conseil. 3 juin 2004 Elaboration d une méthode d évaluation et du document en réponse aux décrets 1553, 1554 relatifs à la protection des travailleurs contre les risques d explosion Contexte réglementaire Directive 1999/92/CE

Plus en détail

ATEX. I. Présentation du contexte réglementaire. II. Les textes en détails. III. Synthèse Globale de la Réglementation ATEX. A. La directive produit

ATEX. I. Présentation du contexte réglementaire. II. Les textes en détails. III. Synthèse Globale de la Réglementation ATEX. A. La directive produit ATEX I. Présentation du contexte réglementaire II. Les textes en détails III. Synthèse Globale de la Réglementation ATEX A. La directive produit 1) Conception des produits : 2 approches 2) Contenu 3) Des

Plus en détail

SECURITE AU TRAVAIL ATEX

SECURITE AU TRAVAIL ATEX ATEX Menu ATEX Définitions Aspects réglementaires Méthodologie Signalisation Définitions Que signifie ATEX? Le terme ATEX est donné à deux Directives Européennes réglementant les «Atmosphères Explosives».

Plus en détail

La réglementation ATEX

La réglementation ATEX La réglementation ATEX Thomas BARTH, IPRP Santé au Travail Provence Groupe risque chimique 2011 Quelques définitions Limite Inférieure d Explosivité (LIE): concentration minimale dans l air d un combustible

Plus en détail

Les Directives ATEX. Améliorer. la Sécurité et les Conditions de Travail : les Directives ATEX

Les Directives ATEX. Améliorer. la Sécurité et les Conditions de Travail : les Directives ATEX Les Directives ATEX Améliorer la Sécurité et les Conditions de Travail : les Directives ATEX DIRECTIVE ATEX 1999/92/CE : LES OBLIGATIONS DE L EXPLOITANT L exploitant doit : établir un document relatif

Plus en détail

FORMATION CONTINUE 2015

FORMATION CONTINUE 2015 FORMATION CONTINUE 2015 Prévention du risque chimique ORME CONSEIL Spécialiste du risque chimique 10 rue Fournet, 69006 LYON contact@orme-conseil.com www.orme-conseil.com PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE

Plus en détail

Instrum : BTS1 1-a Capteur, transmetteur et environnement Cours n 12 Atex ATEX (Atmosphères Explosives) Page 1 sur 5

Instrum : BTS1 1-a Capteur, transmetteur et environnement Cours n 12 Atex ATEX (Atmosphères Explosives) Page 1 sur 5 Atex ATEX (Atmosphères Explosives) Page 1 sur 5 1 Définition d'une Atex Une atmosphère explosive (ATEX) est un mélange avec l air, dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme

Plus en détail

LE SAVIEZ-VOUS? DEMARCHE ATEX UNE ZONE DE FLAMME PEUT ENVAHIR UN VOLUME DIX FOIS SUPÉRIEUR À CELUI DE L ATMOSPHERE EXPLOSIVE INITIALE.

LE SAVIEZ-VOUS? DEMARCHE ATEX UNE ZONE DE FLAMME PEUT ENVAHIR UN VOLUME DIX FOIS SUPÉRIEUR À CELUI DE L ATMOSPHERE EXPLOSIVE INITIALE. 1 2 LE SAVIEZ-VOUS? UNE ZONE DE FLAMME PEUT ENVAHIR UN VOLUME DIX FOIS SUPÉRIEUR À CELUI DE L ATMOSPHERE EXPLOSIVE INITIALE. 3 SOURCE INRS 4 Identification des atmosphères explosives Faire l inventaire

Plus en détail

Prévention des explosions Poussières combustibles

Prévention des explosions Poussières combustibles Conférence SSPS - Section Romande Prévention des explosions Poussières combustibles J.-F. André Dr.Ing.-chimiste EPFL Ingénieur sécurité Sécurité au Travail Secteur Industrie Arts & Métiers Chimie Atmosphère

Plus en détail

Prévenir le risque d explosion

Prévenir le risque d explosion bouteilles d acétylène, d oxygène & de gaz inflammables : Prévenir le risque d explosion Transport en véhicule léger Stockage hors véhicule Association Française 14, rue de la République 92800 Puteaux

Plus en détail

Matériels électriques pour atmosphères explosibles

Matériels électriques pour atmosphères explosibles Fiche Prévention - G4 F 05 14 Matériels électriques pr atmosphères explosibles Une atmosphère explosive est un mélange avec l air, dans des conditions atmosphériques, de substances inflammables ss forme

Plus en détail

15 ans de directives ATEX

15 ans de directives ATEX Quoi de neuf en ATEX? 15 ans de directives ATEX Xavier Lefebvre Président Commission AFNOR S66A Consultant UE CEN CENELEC ATEX Inspecteur certifié IECEX xl@exprevention.com Contexte réglementaire ATEX99/92

Plus en détail

Atmosphère explosive?

Atmosphère explosive? ATEX I Atmosphère explosive? Mélange avec l air, dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme de gaz, vapeurs, brouillards ou poussières, dans lequel, après inflammation, la

Plus en détail

Explosion et lieu de travail

Explosion et lieu de travail Explosion et lieu de travail Les explosions sur le lieu de travail sont souvent spectaculaires et parfois mortelles. Leur prévention fait l'objet d'une réglementation spécifique. Les chefs d'entreprise

Plus en détail

Atelier de chimie fine Démarche ATEX complète

Atelier de chimie fine Démarche ATEX complète Atelier de chimie fine Démarche ATEX complète Dans le cadre de la mise en conformité ATEX d un atelier de chimie fine, ECTARIS a assuré les prestations suivantes : Définition du zonage - Recueil des informations

Plus en détail

Journée Industrielle Méthanisation Règles de sécurité des installations de méthanisation agricole Chambéry, 05 Octobre 2011

Journée Industrielle Méthanisation Règles de sécurité des installations de méthanisation agricole Chambéry, 05 Octobre 2011 Journée Industrielle Méthanisation Règles de sécurité des installations de méthanisation agricole Chambéry, 05 Octobre 2011 Sébastien EVANNO (sebastien.evanno@ineris.fr) Contexte Programme d appui annuel

Plus en détail

II 2G EEx ia IIC T6. Mode de protection

II 2G EEx ia IIC T6. Mode de protection Informations générales Selon la directive 94/9/CE, un appareil destiné à être utilisé en zone à atmosphère explosible ne doit être mis sur le marché que s il satisfait aux caractéristiques définies dans

Plus en détail

Exemple de document unique

Exemple de document unique Exemple de document unique Tableau 1 Identification, par unité de travail, des risques professionnels (des dangers liés à un équipement, une substance, une méthode de travail susceptible de causer un dommage

Plus en détail

Atmosphères explosibles : ISM-ATEX, une nouvelle certification volontaire

Atmosphères explosibles : ISM-ATEX, une nouvelle certification volontaire Atmosphères explosibles : ISM-ATEX, une nouvelle certification volontaire Olivier Cottin, Emmanuel Tournebize To cite this version: Olivier Cottin, Emmanuel Tournebize. Atmosphères explosibles : ISM-ATEX,

Plus en détail

GANTS de protection Propriétés électrostatiques

GANTS de protection Propriétés électrostatiques GANTS de protection Propriétés électrostatiques Equipements de protection individuelle COMMISSION GANTS DE PROTECTION Le danger ATEX - ATmosphères EXplosibles Vêtements et gants en zone ATEX La concentration

Plus en détail

MISE EN OEUVRE DES DIRECTIVES ATEX DANS LES USINES DE LIANTS BITUMINEUX

MISE EN OEUVRE DES DIRECTIVES ATEX DANS LES USINES DE LIANTS BITUMINEUX MISE EN OEUVRE DES DIRECTIVES ATEX DANS LES USINES DE LIANTS BITUMINEUX GUIDE DE BONNE PRATIQUE* *Ce guide est inspiré du Guide méthodologique pour la mise en oeuvre de la réglementation relative aux atmosphères

Plus en détail

DOCUMENT RELATIF A LA PROTECTION CONTRE LES EXPLOSIONS. ITECH 87 Chemin des Mouilles 69130 ECULLY

DOCUMENT RELATIF A LA PROTECTION CONTRE LES EXPLOSIONS. ITECH 87 Chemin des Mouilles 69130 ECULLY DOCUMENT RELATIF A LA PROTECTION CONTRE LES EXPLOSIONS ITECH 87 Chemin des Mouilles 69130 ECULLY DATE DE RÉALISATION : novembre 2011 SOMMAIRE Pages 1. ARCHITECTURE DU DOCUMENT 3 1.1. Organisation globale...

Plus en détail

Aide à l application de la réglementation ATEX. établissements d enseignement supérieur) J. CHAINEAUX Jacques.chaineaux@ineris.

Aide à l application de la réglementation ATEX. établissements d enseignement supérieur) J. CHAINEAUX Jacques.chaineaux@ineris. Aide à l application de la réglementation ATEX (pour une amélioration de la sécurité dans les établissements d enseignement supérieur) J. CHAINEAUX Jacques.chaineaux@ineris.fr 03 44 55 65 18 Sommaire Phénoménologie

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE PRODUIT DETECTEUR VIREx

NOTICE TECHNIQUE PRODUIT DETECTEUR VIREx Page : 0 NOTICE TECHNIQUE PRODUIT DETECTEUR Le présent document comporte 9 pages. G. SAMIER Chef de projet Rédaction Fonction Visa - Date L. DESARNAUD-CAULY Chef de Laboratoire Vérification Fonction Visa

Plus en détail

COMITE DE LIAISON DES APPAREILS DESTINES A ÊTRE UTILISES EN ATMOSPHERES EXPLOSIBLES

COMITE DE LIAISON DES APPAREILS DESTINES A ÊTRE UTILISES EN ATMOSPHERES EXPLOSIBLES CLATEX COMITE DE LIAISON DES APPAREILS DESTINES A ÊTRE UTILISES EN ATMOSPHERES EXPLOSIBLES Alain Czyz - INERIS - BP2 60550 VERNEUIL EN HALATTE Tél: 03 44 55 65 42 Fax: 03 44 55 67 04 Alain.Czyz@ineris.fr

Plus en détail

Document relatif à la protection contre les explosions

Document relatif à la protection contre les explosions Document relatif à la protection contre les explosions Journées techniques ASCE Yverdon-les-Bains Suva Secteur industrie, arts et métiers (Chimie) Jean-François André 03 & 08.11.2011 ATEX 137, Transposition

Plus en détail

LE PROTOCOLE DE SECURITE

LE PROTOCOLE DE SECURITE Fiche outil n 7 LE PROTOCOLE DE SECURITE Dans le cadre des opérations de chargement et de déchargement La présente fiche outil est constituée des éléments suivants : - Une fiche explicative concernant

Plus en détail

Vos contacts chez Naskeo Environnement : Vincent.duclos@naskeo.com. florence.martin-sisteron@naskeo.com

Vos contacts chez Naskeo Environnement : Vincent.duclos@naskeo.com. florence.martin-sisteron@naskeo.com CASTRAISE DE L EAU MEMOIRE DE REPONSE RELEVE DES INSUFFISANCES Mai 2014 Vos contacts chez Naskeo Environnement : Responsable projet Vincent Duclos 06 27 44 66 16 Vincent.duclos@naskeo.com Règlementaire

Plus en détail

Classification, Labelling & Packaging

Classification, Labelling & Packaging Le règlement r CLP Classification, Labelling & Packaging Règlement (CE) n 1272/2008 relatif à la classification, à l étiquetage et à l emballage des substances et des mélanges Déclinaison du SGH au niveau

Plus en détail

TGC Extrusion. TGC Extrusion : TGC. La démarche ATEX SOMMAIRE

TGC Extrusion. TGC Extrusion : TGC. La démarche ATEX SOMMAIRE : La démarche ATEX Destinataire : A l attention de : Date : 25/09/2007 Version N : 02 SOMMAIRE A. BUTS & OBJECTIFS...2 B. QUELQUES DEFINITIONS...2 C. ZONAGE ET CONFORMITE DES EQUIPEMENTS...3 D. CONSEILS

Plus en détail

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie METHANISATION et installations classées et production d électricité Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie 1 Nomenclature des installations classées Les installations classées en application

Plus en détail

SILOS GRAINS. Prévention des risques d incendie et d explosion de poussières dans les opérations de stockage

SILOS GRAINS. Prévention des risques d incendie et d explosion de poussières dans les opérations de stockage SILOS GRAINS Prévention des risques d incendie et d explosion de poussières dans les opérations de stockage Vous êtes AGRICULTEUR (exploitant, salarié ), COLLECTEUR (chef d entreprise, salarié ), STOCKEUR

Plus en détail

CLP - INFLAMMABLES GAZ INFLAMMABLES. Définitions. Critères de classification LIQUIDES INFLAMMABLES. Définitions. Critères de classification

CLP - INFLAMMABLES GAZ INFLAMMABLES. Définitions. Critères de classification LIQUIDES INFLAMMABLES. Définitions. Critères de classification CLP - INFLAMMABLES GAZ INFLAMMABLES Un gaz inflammable est un gaz ou un mélange de gaz ayant un domaine d inflammabilité en mélange avec l air à 20 C et à une pression normale de 101,3 kpa Catégorie 1

Plus en détail

TERRAIN. 2.1. Arrêté préfectoral du 16 mai 1991 portant création d un périmètre de risque «Effondrement de cavités souterraines»

TERRAIN. 2.1. Arrêté préfectoral du 16 mai 1991 portant création d un périmètre de risque «Effondrement de cavités souterraines» 2. 2. LE PLAN DE PREVENTION DES RISQUES D EFFONDREMENT DE TERRAIN 2.1. Arrêté préfectoral du 16 mai 1991 portant création d un périmètre de risque «Effondrement de cavités souterraines» PLU de REIMS Annexes

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

SENSIBILISATION A LA SECURITE MACHINES

SENSIBILISATION A LA SECURITE MACHINES SENSIBILISATION A LA SECURITE MACHINES NOUVELLE DIRECTIVE et NOUVELLES NORMES EUROPEENNES Applicables fin 2009. Guide d interprétation et d application (produits celduc relais) celduc 2009 1 DIRECTIVES

Plus en détail

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes FACULTE DES SCIENCES DE BASE SERVICE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL EPFL SB-SST Bât CH Station nº 6 CH-1015 Lausanne Site web : http://sb-sst.epfl.ch/ Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des

Plus en détail

INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE

INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE 1. GENERALITES SUR LES AGENTS CHIMIQUES 2. NOTIONS DE BASE : Agent chimique Danger Risque Exposition professionnelle à un agent chimique Voies d exposition Agent chimique :

Plus en détail

Déchets dangereux dans l entreprise

Déchets dangereux dans l entreprise Déchets dangereux dans l entreprise Pe! é t i r u c é s z e s n Déchets dangereux Les déchets dangereux sont présents dans toutes les activités industrielles! Chaque année, les entreprises industrielles,

Plus en détail

Prescriptions techniques

Prescriptions techniques Prescriptions techniques Application du décret n 2004-555 du 15 juin 2004 relatif aux prescriptions techniques applicables aux canalisations et raccordements des installations de transport, de distribution

Plus en détail

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION Service Santé Sécurité au Travail Maison des Communes Cité Administrative Rue Renoir BP 609 64006 PAU Cedex

Plus en détail

Zones à réaffecter 4 e phase

Zones à réaffecter 4 e phase Zones à réaffecter 4 e phase Fonction de bureau/paysage Plan partiel du site économique régional Bruxelles Carte 0 : Carte synoptique s unités de au Carte 1 : zonage de risque et de sécurité pour les substances

Plus en détail

16/09/2005 Version 1 L ATEX : ATMOSPHÈRE EXPLOSIBLE. Service marketing 1/20 Stéfanie IXART

16/09/2005 Version 1 L ATEX : ATMOSPHÈRE EXPLOSIBLE. Service marketing 1/20 Stéfanie IXART L ATEX : ATMOSPHÈRE EXPLOSIBLE Service marketing 1/20 Stéfanie IXART SOMMAIRE I. Introduction.p3 II. Définition d une atmosphère explosible..p4 III. Qu est-ce qui détermine la présence d une ATEX?.p4 IV.

Plus en détail

PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES DANS LES IAA ENERGIES FLUIDES

PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES DANS LES IAA ENERGIES FLUIDES PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES ENERGIES FLUIDES Sommaire: - Réglementation sur les chaudières: Décret 2009-648 - Installations soumises à déclaration et autorisation ICPE 2910 - Equipements sous

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS CADRE LÉGISLATIF DOCUMENT N 1 DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Secteur de la poissonnerie DOC N1.indd 1 21/11/2014 10:49 OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR Article L4121-1du code du travail

Plus en détail

ACCOMPAGNER UNE ENTREPRISE DANS SA DEMARCHE D ÉVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE 07/06/2012

ACCOMPAGNER UNE ENTREPRISE DANS SA DEMARCHE D ÉVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE 07/06/2012 ACCOMPAGNER UNE ENTREPRISE DANS SA DEMARCHE D ÉVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE 07/06/2012 page 2 Organisation de la démarche : Schéma de l'évaluation du risque chimique Reconnaître Les agents chimiques Identifier

Plus en détail

S3.4 La prévention des risques professionnels

S3.4 La prévention des risques professionnels CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNEL RÉPARATION DES CARROSSERIES Classe de seconde Document professeur SAVOIRS ASSOCIÉS DÉVELOPPÉS Savoirs S3.4.1 Les enjeux sociaux des accidents du travail. S3.4.2 Le processus

Plus en détail

ALTIVAR 61 / 71. nach ATEX 94/9/CE. Anschluss direkt auf FU. 2 2/22 mind. 1 Klixon X X. 4 2/22 mind. 1 Klixon X X. mind.

ALTIVAR 61 / 71. nach ATEX 94/9/CE. Anschluss direkt auf FU. 2 2/22 mind. 1 Klixon X X. 4 2/22 mind. 1 Klixon X X. mind. ALTIVAR 1 / 71 nach ATEX 9/9/CE 0080 INERIS 07ATEX000X II (2) GD Anschluss - Möglichkeiten Variante Zonen Thermische Überwachung Anschluss direkt auf FU Anschluss auf ATEX-Auslösegerät zusätzlich NOT/HALT

Plus en détail

Maintenance et traitement des appareillages électriques haute tension contenant du SF 6. Guide D APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION SUR LES GAZ FLUORÉS

Maintenance et traitement des appareillages électriques haute tension contenant du SF 6. Guide D APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION SUR LES GAZ FLUORÉS Maintenance et traitement des appareillages électriques haute tension contenant du SF 6 Guide D APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION SUR LES GAZ FLUORÉS PRÉAMBULE Les dispositions présentées dans ce document

Plus en détail

1. REGLEMENTATION 2. INTRODUCTION

1. REGLEMENTATION 2. INTRODUCTION 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4222-1 à 26, R. 4412-149 et 150, R. 4722-1, 2, 13, 14, 26, R. 4724-2 et 3 et R. 4212-1 à 7; Arrêté du 8 octobre 1987: contrôle périodique des installations

Plus en détail

1. Risques liés aux situations de co-activité

1. Risques liés aux situations de co-activité A LA CHARGE DE L EMPLOYEUR EN Annexe 1 MATIERE D EVALUATION DES RISQUES 1. Risques liés aux situations de co-activité Il s agit d articuler le document unique avec les instruments prévus par : - le décret

Plus en détail

Mise en œuvre de la réglementation relative aux atmosphères explosives

Mise en œuvre de la réglementation relative aux atmosphères explosives Mise en œuvre de la réglementation relative aux atmosphères explosives Guide méthodologique L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Dans le domaine de la prévention des risques professionnels,

Plus en détail

Phénomènes dangereux et modélisation des effets

Phénomènes dangereux et modélisation des effets Phénomènes dangereux et modélisation des effets B. TRUCHOT Responsable de l unité Dispersion Incendie Expérimentations et Modélisations Phénomènes dangereux Description et modélisation des phénomènes BLEVE

Plus en détail

Logistique interne à l'entreprise Liquides facilement inflammables

Logistique interne à l'entreprise Liquides facilement inflammables Logistique interne à l'entreprise Liquides facilement inflammables Carrefour Santé Sécurité Glovelier 04.12.2014 J.-F. André SUVA Team Chimie Sécurité au Travail 1 Thèmes Emploi de solvants, publication

Plus en détail

RECONNAISSANCES OFFICIELLES DE L'INERIS

RECONNAISSANCES OFFICIELLES DE L'INERIS RECONNAISSANCES OFFICIELLES DE L'INERIS L UNION EUROPEENNE L INERIS est organisme notifié auprès de l'union européenne par différents ministères, au titre de plusieurs directives : 1 PAR LE MINISTERE CHARGE

Plus en détail

Décret n 2013- du relatif aux canalisations de transport de gaz, d hydrocarbures et de produits chimiques NOR : DEVP13XXXXXD

Décret n 2013- du relatif aux canalisations de transport de gaz, d hydrocarbures et de produits chimiques NOR : DEVP13XXXXXD RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Décret n 2013- du relatif aux canalisations de transport de gaz, d hydrocarbures et de produits chimiques NOR : DEVP13XXXXXD

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS ASA/LF/BOURGOIS/GUILLAC/EDD/2013.372 Déchetterie de GUILLAC (56) Résumé page 1 PRESENTATION DU SITE La déchetterie de Guillac est localisée sur le territoire

Plus en détail

CONTROLE DE L INSTALLATION

CONTROLE DE L INSTALLATION CONTROLE DE L INSTALLATION 1.1. Remarques générales Au travers de l audit qui sera effectué sur les équipements et leur installation, un certain nombre de remarques générales ou d observations récurrentes

Plus en détail

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires CONTENU 2 I- Une transition sûre et équitable? Les enjeux mondiaux du développement durable II- Le débat écologique et sa dimension sociale III- Les nuances de vert dans les emplois verts IV. Emplois verts

Plus en détail

Séminaire marquage CE

Séminaire marquage CE Séminaire marquage CE 17 mai 2011 Caroline Mischler Chef du bureau de la libre circulation des produits Sous-direction de la qualité, de la normalisation, de la métrologie et de la propriété industrielle

Plus en détail

EQUIPEMENTS SOUS PRESSION

EQUIPEMENTS SOUS PRESSION EQUIPEMENTS SOUS PRESSION GENERATEUR DE VAPEUR TYPE HA 54X - BRULEUR GAZ PRODUCTION HORAIRE : 3000 kg / vapeur PRESSION MAXIMALE (admissible) EN SERVICE : 14 bars EXTINCTEUR A EAU AVEC ADDITIF : FS9 EV

Plus en détail

04 décembre 2015 version 00F-CE. Ensemble, construisons un monde plus sûr. Qualité, Hygiène, Sécurité et Santé, Environnement

04 décembre 2015 version 00F-CE. Ensemble, construisons un monde plus sûr. Qualité, Hygiène, Sécurité et Santé, Environnement Ensemble, construisons un monde plus sûr. Qualité, Hygiène, Sécurité et Santé, Environnement Qui sommes nous? notre mission et principe directeur Luxcontrol est un prestataire de service de contrôle, de

Plus en détail

Le risque chimique en entreprise

Le risque chimique en entreprise Dossier de synthèse Le risque chimique en entreprise Les agents chimiques dangereux Les agents Cancérogènes, Mutagènes, toxiques pour la Reproduction Ce dossier de synthèse «Le risque chimique en entreprise»,

Plus en détail

Réglementation selon les arrêtés du 26/02/2003, du 07/03/2008 et du 14/12/2011 et le Code du travail. Effectif des locaux Évacuation Ambiance

Réglementation selon les arrêtés du 26/02/2003, du 07/03/2008 et du 14/12/2011 et le Code du travail. Effectif des locaux Évacuation Ambiance RÉGLEMENTATION L éclairage de sécurité et l alarme incendie (suite) 2. Les établissements recevant des travailleurs (ERT) Pour les Établissements Recevant des Travailleurs (ERT), l effectif théorique des

Plus en détail

Extinction. Choisissez votre système d extinction. Qu'est-ce qu'un système d extinction? Les principes du feu

Extinction. Choisissez votre système d extinction. Qu'est-ce qu'un système d extinction? Les principes du feu Extinction Choisissez votre système d extinction Qu'est-ce qu'un système d extinction? Dans un système de protection incendie, il ne suffit pas de détecter et de mettre en sécurité. Il est souvent nécessaire

Plus en détail

Stockage et distribution de Liquides inflammables

Stockage et distribution de Liquides inflammables Contrôles périodiques des installations soumises à DC Stockage et distribution de Liquides inflammables 2009 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir des textes réglementaires

Plus en détail

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention :

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention : Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail Entreprise utilisatrice (client) Raison sociale : Représentée par : Coordonnées : Téléphone : Entreprise

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS Pat de la Vatine BP 108 76134 MONT SAINT AIGNAN PROJET : EXTENSION D UN SITE DE STOCKAGE DE CEREALES ET OLEOPROTEAGINEUX ET D APPROVISIONNEMENT D541 «Le Chemin sec» 60360 DOMELIERS RESUME NON TECHNIQUE

Plus en détail

Code de marquage. Groupes d'appareils pour I Mines II surface. Catégorie 1 Très haut niveau de protection. Catégorie 2 Haut niveau de protection

Code de marquage. Groupes d'appareils pour I Mines II surface. Catégorie 1 Très haut niveau de protection. Catégorie 2 Haut niveau de protection Classes de températures gaz Température inflammation poussières T1 450 T2 300 T3 200 135 100 85 700 600 500 400 300 200 100 C Hydrogène 560 (T1) Méthane 537 (T1) Éthylène 425 (T2) Acétylène 305 (T2) Kérozène

Plus en détail

Page : 1 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 3. Rue de la belle croix 62240 Desvres

Page : 1 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 3. Rue de la belle croix 62240 Desvres Page : 1 SECTION 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1. Identificateur de produit Nom commercial : 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du

Plus en détail

Bilan 2011 Lubrizol Usine de Rouen Actions 2011 réalisées pour la prévention des risques industriels majeurs Actions Impact Coût en Prévention sécurité (amont du nœud papillon) : - Mise en place d un automate

Plus en détail

3. Les limites d inflammations ou d explosivités.

3. Les limites d inflammations ou d explosivités. L explosimétrie 1. Qu est ce qu une explosion? L explosion est due à la présence d un combustible mélangé à un comburant dans des proportions données, qui en présence d une source d ignition ou de chaleur,

Plus en détail

Le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) autour de l'établissement EURENCO à Sorgues

Le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) autour de l'établissement EURENCO à Sorgues Le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) autour de l'établissement EURENCO à Sorgues du 1 PPRT D'EURENCO à Sorgues Périmètre d'étude Le PPRT d'eurenco a été prescrit par arrêté interdépartemental

Plus en détail

MEMO ATEX. TUV RHEINLAND est Organisme Notifié sous le numéro 0035 pour toutes les annexes de la Directive ATEX 94/9/CE.

MEMO ATEX. TUV RHEINLAND est Organisme Notifié sous le numéro 0035 pour toutes les annexes de la Directive ATEX 94/9/CE. MEMO ATEX TUV RHEINLAND est Organisme Notifié sous le numéro 0035 pour toutes les annexes de la Directive ATEX 94/9/CE. TUV RHEINLAND est notamment Organisme Notifié dans le cadre des Directives Européennes

Plus en détail

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS L HUMIDITÉ DANS LE BÂTI B EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Pour comprendre comment agit l humiditl humidité,, il faut d abord d connaître Comment s effectuent la pénétration et la propagation

Plus en détail

Fiche de données de Sécurité conforme à la direktive (EU) Nr. 453/2010

Fiche de données de Sécurité conforme à la direktive (EU) Nr. 453/2010 Section 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1 Identificateur de produit PAVAROOf-K 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations

Plus en détail

Table des matières. Date 31/01/2007 Remplace la version du 11/01/2006. Auteur et mise à jour Approuvé Type de document CBP monitoring de l air et MPP

Table des matières. Date 31/01/2007 Remplace la version du 11/01/2006. Auteur et mise à jour Approuvé Type de document CBP monitoring de l air et MPP Procére : Code de bonnes pratiques pour indivielle dans le cadre de travaux Table des matières 1 Objectif... 1 2 Champ d application... 1 3 Références... 1 4 Définitions... 1 5 Procére... 1 5.1 Introction...

Plus en détail

Règles de sécurité des installations de méthanisation agricole

Règles de sécurité des installations de méthanisation agricole Règles de sécurité des installations de méthanisation agricole Ministère de l agriculture et de la pêche - Institut National de l Environnement Industriel et des Risques Sommaire 1 Le biogaz 2 Phénomènes

Plus en détail

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU 1 Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU SOMMAIRE 2 Manipulation extincteur page 3 Equipier de première intervention / évacuation page 4 Equipier d intervention technique page 5 Equipier

Plus en détail

Dans quels cas réaliser un plan de prévention?

Dans quels cas réaliser un plan de prévention? Dans quels cas réaliser un plan de prévention? «L opération» peut être de différentes natures : chantiers, travaux de bâtiment, entretien de locaux, prestations intellectuelles Planification d une opération

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS. Russy-Bémont (60)

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS. Russy-Bémont (60) DE L'ETUDE DES DANGERS BONDUELLE CONSERVE Russy-Bémont (60) 1 Environnement et voisinage... 2 2 Potentiels de dangers... 3 3 Evaluation des risques... 4 4 Evaluation des effets des scénarios retenus...

Plus en détail

Page : 1 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 2. Rue de la belle croix 62240 Desvres

Page : 1 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 2. Rue de la belle croix 62240 Desvres Page : 1 SECTION 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1. Identificateur de produit Nom commercial : 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du

Plus en détail

Formation Machines Tournantes Licence Professionnelle et CQPM

Formation Machines Tournantes Licence Professionnelle et CQPM METHODES AMDEC AMDEC simplifié, maintenance / conception / recherche Durée 1,5 jours. HAZOP - optimisation d un process ; - étude de faisabilité d un process. Durée 1,5 jours. ANALYSE Analyse de problème

Plus en détail

Partie 1. Présentation générale du SGH

Partie 1. Présentation générale du SGH Partie 1 Présentation générale du SGH Qu est-ce que le SGH? SGH Système Général Harmonisé de classification et d étiquetage des produits chimiques GHS Globally Harmonized System of classification and labelling

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. BARBIER Hugues 03 21 60 37 02 03 21 60 37 37 hugues.barbier@univ-artois.fr

CAHIER DES CHARGES. BARBIER Hugues 03 21 60 37 02 03 21 60 37 37 hugues.barbier@univ-artois.fr CAHIER DES CHARGES 1 Nom et adresse de l acheteur : UNIVERSITE D ARTOIS 9 rue du Temple B.P. 10665 62030 ARRAS CEDEX 2 Lieu de livraison ou d exécution : Différents sites de l Université d Artois 3 Personne

Plus en détail

DIRECTION DU TRAVAIL AMT-CGPME

DIRECTION DU TRAVAIL AMT-CGPME Bonjour et Bienvenue DIRECTION DU TRAVAIL AMT-CGPME 1 LES PRODUITS CHIMIQUES Apprenons à les connaître pour bien se protéger! 2 2 Le règlement CLP (Classification, Labelling and Packaging of substances

Plus en détail

REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015

REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015 REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015 LES RUBRIQUES 4000 À qui s adresse cette plaquette? À toute ICPE susceptible d utiliser, fabriquer ou stocker des produits dangereux ( substances, mélanges ou déchets

Plus en détail

SECURITE DANS L'ENTREPOT

SECURITE DANS L'ENTREPOT SECURITE DANS L'ENTREPOT Plan de l exposé Introduction I- recherche de la sécurité dans l entrepôt II- les caractéristiques de la réglementation III- les risques qui peuvent apparaître dans l entrepôt

Plus en détail

PPRT Les principes généraux Les effets d un phénomène dangereux et leur incidence sur les structures

PPRT Les principes généraux Les effets d un phénomène dangereux et leur incidence sur les structures PPRT Les principes généraux Les effets d un phénomène dangereux et leur incidence sur les structures Journée PPRT - CNFPT Marseille - 19 juin 2014 INERIS Benjamin Le Roux Effets d un phénomène dangereux

Plus en détail

Prévention des risques d exposition aux poussières de bois. aide à la mise en place d un système d aspiration

Prévention des risques d exposition aux poussières de bois. aide à la mise en place d un système d aspiration Prévention des risques d exposition aux poussières de bois aide à la mise en place d un système d aspiration Les poussières de bois ont été reconnues cancérogènes quelque que soit le type de bois utilisé

Plus en détail

Travail à chaud Réglementation et permis (version abrégée)

Travail à chaud Réglementation et permis (version abrégée) Travail à chaud Réglementation et permis (version abrégée) par Claude Millette Conseiller en préveniton, ASFETM Le Grand Rendez-vous SST Montréal, 18 octobre 2011 Travail à chaud - 0 Contenu Objectifs

Plus en détail

Véhicules industriels équipés au gaz naturel Mesures de prévention contre le risque explosion

Véhicules industriels équipés au gaz naturel Mesures de prévention contre le risque explosion Véhicules industriels équipés au gaz naturel Mesures de prévention contre le risque explosion L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Dans le domaine de la prévention des risques professionnels,

Plus en détail