Détails techniques. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat. Enduit intérieur.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Détails techniques. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat. www.cellumat.be. Enduit intérieur."

Transcription

1 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Matériau compressible Membrane d'étanchéite Brique de parement Appui glissant Hourdis Coupure thermique (PU) Linteau CELLUMAT CELLUMAT BELGIQUE / 1

2 2) Détail: mur massif - appui hourdis béton sur linteau Cellumat Mortier Matériau compressible Crépi Battée Appui glissant Linteau CELLUMAT Hourdis CELLUMAT BELGIQUE / 2

3 3) Détail: mur double - linteau de coffrage U liaison dalle-linteau Crochet type mur sec Mortier Matériau compressible Membrane d'étanchéité Brique de parement Membrane d'étanchéité Coupure thermique (PU) Appui glissant Dalle par votre bureau d'étude) Linteau de coffrage U CELLUMAT BELGIQUE / 3

4 4) Détail: mur masif - linteau U de coffrage liaison dalle-linteau Mortier Matériau compressible Crépi Appui glissant Hourdis votre bureau d'étude) Linteau U de coffrage Coupure thermique (U) CELLUMAT BELGIQUE / 4

5 5) Détail: mur double - appui plancher Crochet type mur sec Matériau compressible Mortier Parement brique Appui glissant Hourdis CELLUMAT BELGIQUE / 5

6 6) Détail: mur massif - appui plancher Mortier Matériau compressible Crépi Appui glissant Hourdis CELLUMAT BELGIQUE / 6

7 7) Détail: mur intérieur - pose sur vide technique Matériau compressible Mortier hydrofuge Hourdis Joint souple épaisseur ± 5 mm Membrane d'étanchéite Semelle de fondation Mortier CELLUMAT BELGIQUE / 7 TERRE-PLEIN CELLUMAT BELGIQUE / 7 Cellumat SA Vergeet-Mij-Nietjeshoek 2 B-9900 Eeklo T F

8 8) Détail: mur intérieur - porteur sur dalle béton Membrane d'étanchéite Mortier hydrofuge TERRE - PLEIN Dalle de béton Film Polyéthylène Béton de propreté CELLUMAT BELGIQUE / 8

9 9) Détail: mur intérieur non porteur - pose sur dalle béton ou hourdis Matériau compressible Mortier Dalle de béton ou hourdis CELLUMAT BELGIQUE / 9

10 10) Détail: mur intérieur - pose sur mur de fondation Membrane d'étanchéité Dalle de béton Film Polyéthylène Béton de propreté Mortier Mur de fondation Semelle de fondation TERRE - PLEIN CELLUMAT BELGIQUE / 10

11 11) Détail: mur double - détail en pied - pose sur hourdis béton sur double encollage Crochet type mur sec Colle Membrane d'étanchéité Matériau compressible Brique de parement TERRE - PLEIN Hourdis Film polyéthylène Hourdis Sable stabilisé Semelle de fondation CELLUMAT BELGIQUE / 11

12 12) Détail: mur double - détail en pied - pose sur fondation Crochet type mur sec Colle Membrane d'étanchéité Brique de parement Matériau compressible TERRE - PLEIN Semelle de fondation Dalle de béton Film Polyéthylène Béton de propreté Mur de fondation CELLUMAT BELGIQUE / 12

13 13) Detail: mur massif - détail en pied - pose sur fondation sur double encollage Colle Membrane d'étanchéité Crépi Matériau compressible Parement TERRE - PLEIN Semelle de fondation Dalle de béton Film Polyéthylène Beton de propreté Mur de fondation CELLUMAT BELGIQUE / 13

14 14) Détail: mur massif - détail en pied - pose sur hourdis béton Enduit interieur Colle Membrane d'étanchéité Crépi Parement TERRE - PLEIN Hourdis Film polyéthylène Hourdis Sable stabilisé Semelle de fondation CELLUMAT BELGIQUE / 14

15 15) Détail: Toiture Charpente bois Crépi 35 sur double encollage CELLUMAT BELGIQUE / 15

16 16) Plancher bois Remplissage matériau compressible Appui glissant Gîtage PLAN Gîtage Joint compressible 200 CELLUMAT BELGIQUE / 16

17 17) Détail: mur double - appui plancher Crochet type mur sec Isolatant thermique Joint souple Revêtement Brique de parement Gîtage Appui glissant CELLUMAT BELGIQUE / 17

18 18) Détail: mur massif - appui gîtage Joint souple Revêtement Gîtage Appui glissant Crépi CELLUMAT BELGIQUE / 18

19 19) Principe pour liason murs intérieurs en extérieurs d'angle 25cm d'angle CELLUMAT BELGIQUE / 19

20 20) Principe linteau CELLUMAT Linteau CELLUMAT sur double encollage min 200mm Cellumat min 200mm sur double encollage CELLUMAT BELGIQUE / 20

21 21) Principe Linteau U de coffrage - CELLUMAT Linteau U de coffrage - CELLUMAT sur double encollage bureau d'étude) Béton armé sur double encollage bureau d'étude CELLUMAT BELGIQUE / 21

22 22) Charges concentrées sur asselet Appui glissant Asselet en béton Solution 1 Solution 2 Crépi Crépi Appui glissant Asselet en béton de verre Appui glissant Asselet en béton CELLUMAT BELGIQUE / 22

23 23) Détail: mur massif - détail poutre de ceinture Isolant Chaînage Bloc U de coffrage Crépi Appui glissant Hourdis CELLUMAT BELGIQUE / 23

24 24) Détail: mur double - dormant de chassis Coupure thermique (PU) Membrane d'étanchéité Joint souple Crochet type mur sec Brique de parement Coupure thermique (PU) Battée Membrane d'étanchéité CELLUMAT BELGIQUE / 24

25 25) Detail: mur massif - dormant de chassis Coupure thermique (PU) Membrane d'étanchéité Joint souple Crépi sur double encollage Battée CELLUMAT BELGIQUE / 25

26 26) Liaison mur extérieur - mur de refend Feuillard galvanisé Clou galvanisé cellumat sur double encollage d'angle sur double encollage

27 27) principe de la construction de mur pour Cellumat d'angle sur double encollage Mortier Minimum épaisseur du bloc Membrane d'étanchéité Mortier hydrofuge Dalle découpé CELLUMAT BELGIQUE / 27

28 28) Liaison Cellumat - mur, colonne ou plafond / joint dilatation Joint souple Ancrage à ressort Mur existant Ancrage à ressort Plafond Clou galvanisé cellumat Ancrage de dilatation Joint souple Cellumat Joint souple Joint de dilatation Liaison contre mur existant Liaison en tête (plafond) CELLUMAT BELGIQUE / 28

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

B4 Détails techniques

B4 Détails techniques B Détails techniques B B. Détails techniques B.. B.. B.. B.. B..8 Blocs collés B...a Bloc Ytong à poignées ergonomiques. Principe de mise en œuvre. B...b Bloc Ytong à poignées ergonomiques. Principe de

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.4 Les dalles et planchers 12.4.1 La dalle posée sur un mur en béton armé 12.4.2 La dalle posée sur un mur en maçonnerie traditionnelle

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 57 P.2.0.8 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont

Plus en détail

BLOCS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX

BLOCS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX BLOCS ISOLANTS COFFRANTS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX LA FORMULE GAGNANTE POUR UN BÂTI DURABLE ET PERFORMANT SYSTÈME

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

Construction d'un groupe de deux T3

Construction d'un groupe de deux T3 Construction d'un groupe de deux T3 DEVIS QUANTITATIF / ESTIMATIF MAÎTRE D'OUVRAGE Mr Modèle Fac-Similé Rue de la Paix 20137 Porto Vecchio MAÎTRE D'OEUVRE Lotissement Cavu-Vèrdiola Route de Cavu 20144

Plus en détail

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois MUR DE FACADE EN BOIS Module 2 Technologies courantes de construction bois Module 2 Technologies courantes de construction bois Murs à ossature légère Principes Matériaux Pré-dimensionnement Lisses

Plus en détail

DPGF REGIE DES SAISIES. Bâtiment de commande amont du télésiège de Bellastat. Lot N 01 GROS OEUVRE - MAÇONNERIE - ETANCHEITE

DPGF REGIE DES SAISIES. Bâtiment de commande amont du télésiège de Bellastat. Lot N 01 GROS OEUVRE - MAÇONNERIE - ETANCHEITE Espace Cristal 73620 LES SAISIES Bâtiment de commande amont du télésiège de Bellastat Altitude 2040 m - 73620 - LES SAISIES DPGF Lot N 01 GROS OEUVRE - MAÇONNERIE - ETANCHEITE ECONOMISTE : DIDIER BOULANGER

Plus en détail

HABITATION ISOLATION Présentation

HABITATION ISOLATION Présentation Un particulier vient d acheter une maison individuelle construite dans les années 70 suivant le plan de masse ci-contre. Classe énergétique : Emission de Gaz à effet de Serre : 1 / 6 limite terrain N 8m

Plus en détail

MACONNERIE/GROS OEUVRE

MACONNERIE/GROS OEUVRE GIDE AVANT METRE MACONNERIE/GROS OEVRE MET 2 ORDRE D EXECTION Infrastructure Maçonnerie soubassement : murs, poteaux, poutres, chaînages, enduit d étanchéité, escaliers Maçonnerie superstructure : Dallage

Plus en détail

Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier

Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier Ce document présente l'utilisation de dalles en béton, de semelles filantes et de systèmes de micropieux

Plus en détail

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations...

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations... CONSTRUIRE EN BÉTON CELLULAIRE 1. Le béton cellulaire et son environnement Présentation du béton cellulaire.............................................................. 14 Historique......................................................................................

Plus en détail

Estimation du... ATELIER D'ARCHITECTURE An5 Architectes sprl Rue d'anvers, 5 - B 7041 Givry AN5 - Document en date du 29 mai 2014

Estimation du... ATELIER D'ARCHITECTURE An5 Architectes sprl Rue d'anvers, 5 - B 7041 Givry AN5 - Document en date du 29 mai 2014 Estimation du... 01 MODALITÉS DE L'ENTREPRISE 01.00 Modalités de l'entreprise généralités Cch 01.01 Généralités visite préalable du chantier P.M. 01.10 Etude / stabilité généralités P.M. 01.11 Etude /

Plus en détail

Guide de Pose. Monomur Bio Bric 30 et 37,5. (Maçonnerie à joints minces)

Guide de Pose. Monomur Bio Bric 30 et 37,5. (Maçonnerie à joints minces) VU À LA TÉLÉ Campagne TV réalisée par Briques de France Bouyer-Leroux est membre de Briques de France 6 avenue Jules Verne - BP 33237-44230 Saint-Sébastien-sur-Loire Tél. : 02 40 807 807 - Fax : 02 40

Plus en détail

B.3 Mise en œuvre. Blocs collés Blocs maçonnés avec du mortier de ciment. B.3.3.1 Linteaux Ytong B.3.3.2 Linteaux Ytong en U B.3.3.

B.3 Mise en œuvre. Blocs collés Blocs maçonnés avec du mortier de ciment. B.3.3.1 Linteaux Ytong B.3.3.2 Linteaux Ytong en U B.3.3. mise en œuvre 103 B.3 Mise en œuvre La partie B.3 reprend la technique de mise en œuvre des produits Ytong. Dans la partie B.4 se trouvent les détails techniques correspondants. Les détails d exécution

Plus en détail

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni A suivre pour assurer une pose esthétique et de qualité Ce document définit les interfaces nécessaires

Plus en détail

www.isol-plus-st.com

www.isol-plus-st.com Produits MAXPLUS & MAXFIX Maisons passives et basse consommation d énergie Maisons passives et basse consommation Les systèmes MAXPLUS et MAXFIX sont déjà aux normes de 2020. Aujourd hui, les économies

Plus en détail

N LOT HT % TVA TVA TTC

N LOT HT % TVA TVA TTC N LOT HT % TVA TVA TTC 01 Administration - 19,6% - - 02 Gros-Oeuvre - 19,6% - - 03 Structure bois - 19,6% - - 04 Habillages et bardages - 19,6% - - 05 Terrasses bois - 19,6% - - 06 Couverture étanchéité

Plus en détail

Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit sans autorisation.

Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit sans autorisation. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Clermont- Ferrand pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit,

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.5 Les toits inclinés et plats 12.5.1 Le toit incliné posé sur un mur en béton armé 12.5.2 Le toit incliné posé sur un mur en

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.0 Exercices d application 12.0.1 Structuration du chapitre 12.0.2 Bâtiment «Emphytehome» à Genève Version 1.0 12.0.1 Structuration

Plus en détail

Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19)

Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19) Marque de qualité identifiant les produits adaptés à notre environnement climatique Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19) Recommandations, conseils d utilisation et de mise

Plus en détail

B3 B3 Mise en oeuvre

B3 B3 Mise en oeuvre B3 Mise en oeuvre B3 mise en oeuvre 101 B.3 Mise en oeuvre Cette partie reprend la technique de mise en oeuvre des produits Ytong. Dans la partie B.4 se trouvent les détails techniques correspondants.

Plus en détail

Mise en œuvre et détails techniques

Mise en œuvre et détails techniques B3 Mise en œuvre et détails techniques B3 mise en œuvre et détails techniques 101 B.3.0 Généralités La partie B.3 reprend la technique de mise en œuvre, les conseils pratiques et les détails techniques.

Plus en détail

Bordereau des prix. Atelier d'architecture Meunier-Westrade scprl Boulevard Eisenhower 107 B-7500 Tournai

Bordereau des prix. Atelier d'architecture Meunier-Westrade scprl Boulevard Eisenhower 107 B-7500 Tournai Bordereau des prix 1 2 01.01 AMENAGEMENT DU CHANTIER 3 01.01.00 Assurance tout risque chantier à charge de l'entrepreneur 4 01.01.01 Aménagement du chantier - généralités 5 01.01.02 Voies d'accès - généralités

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 6 décembre 2011 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE 1 NOTICE DE POSE BLOCS A BANCHER «ISOLASUP SYSTEME» A) Préambule : 1) Le fabricant et l entrepreneur doivent rappeler aux architectes et aux Maîtres d ouvrages les spécificités

Plus en détail

Fondations & soubassements

Fondations & soubassements Fondations & soubassements Henri RENAUD Deuxième édition 2010 Groupe Eyrolles, 2002, 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12786-7 S o m m a i r e F o n d a t i o n s p a r s e m e l l e s...

Plus en détail

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat N 5 SUPERSTRUCTURE Enveloppe Seconde œuvre Arezou MONSHIZADE MOBat SUPERSTRUCTURE: Eléments constructifs SUPERSTRUCTURE Murs et baies Plancher Toiture Couverture +Seconde oeuvre INFRASTRUCTURE Sol Semelles

Plus en détail

Soumission N 1 MACONNERIE FACADES ET MURS EN YTONG

Soumission N 1 MACONNERIE FACADES ET MURS EN YTONG Xella Béton Cellulaire Suisse SA Avenue des Sports 26 1401 Yverdon-les-Bains tél : 024 / 420 16 60 - fax : 024 / 420 16 61 www.ytong.ch e-mail : tec@xella.com Soumission N 1 Projet: 15-00 MACONNERIE FACADES

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 2 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 2.2 Les radiers 2.2. Le radier avec mur extérieur en béton armé 2.2.2 Le radier avec mur extérieur en maçonnerie 2.2.3 Le sous-sol

Plus en détail

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3 DOSSIER TECHNIQUE CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT2 DT3 RESSOURCES (Cloison sur ossature métallique, acoustique ) DT4 Contexte

Plus en détail

Ytong maçonnerie. Prix indicatifs du marché 2014

Ytong maçonnerie. Prix indicatifs du marché 2014 Ytong maçonnerie Prix indicatifs du marché 2014 2 Ceci sont des prix indicatifs du marché pour des objets de moyenne importance et sont à calculer par l entrepreneur pour chaque objet. Notre service de

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

Désignation et descriptions des fournitures caractéristiques Techniques des maisons

Désignation et descriptions des fournitures caractéristiques Techniques des maisons Désignation et descriptions des fournitures caractéristiques Techniques des maisons BOIS POUR LA CONSTRUCTION Épicéa raboté 4 faces, taux d humidité 14-18% ISOLATION Standard : Fibre de bois Kronotherm

Plus en détail

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex.

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex. La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives www.alphabeton.eu www.pamaflex.eu La gamme d éléments Pamaflex dévelopée par Alpha Béton est spécifiquement

Plus en détail

L h a b i t a t r e s p i r e

L h a b i t a t r e s p i r e L habitat respire La solution pour une isolation active, saine, durable, respectueuse de l environnement. Nous vivons avec la nature, nous en faisons partie. L eau, l air, le soleil : autant d échanges

Plus en détail

Le Centre de Formation Thermopierre

Le Centre de Formation Thermopierre Guide de pose Outil indispensable sur vos chantiers, ce guide vous apportera un éclairage différent sur les techniques de mise en œuvre du monomur Thermopierre. Toutefois, il ne remplace pas le D.T.U 20.1

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

THERMIDECK COMPATIBLE TOUTE CONSTRUCTION. www.thermideck.com VIDE SANITAIRE - SOUS-SOL - CAVE - GARAGE À HAUTE PERFORMANCE

THERMIDECK COMPATIBLE TOUTE CONSTRUCTION. www.thermideck.com VIDE SANITAIRE - SOUS-SOL - CAVE - GARAGE À HAUTE PERFORMANCE VIDE SANITAIRE - SOUS-SOL - CAVE - GARAGE À HAUTE PERFORMANCE STRUCTURE CHARGE EXCEPTIONNELLE MODULARITÉ SIMPLICITÉ INTÉGRATION CHAUFFAGE HYDRAULIQUE INTÉGRÉ POSSIBLE CONFORT INERTIE BARRIÈRE THERMIQUE

Plus en détail

C0nstruire une mais0n. Sommaire

C0nstruire une mais0n. Sommaire Sommaire Page 2 : Le terrain Page 3 : Les raccordements Page 4 : Les fondations Page 5 : La chape Page 6 : Les murs Page 8 : Les planchers Page 9 : Le toit Page 10 : La charpente Page 12 : Les tuiles C0nstruire

Plus en détail

SARL Construction Dubois Descriptif 27/03/2008 C.C.T.P.

SARL Construction Dubois Descriptif 27/03/2008 C.C.T.P. SARL Construction Dubois 3, Rue de la Charpente 93100 Montreuil sous Bois Tél: 01.41.72.11.55 Fax: 01.41.72.11.50 construction.dubois@a-doc.com C.C.T.P. Affaire N : 123/20-2008 Opération : - Edité le :

Plus en détail

Les différentes étapes de la construction d une maison

Les différentes étapes de la construction d une maison HABITAT & OUVRAGES Cliquer pour faire défiler Collège de la Saussaye Les différentes étapes de la construction d une maison Présentation en 19 diapositives et 38 étapes C est le travail du géométre Le

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

Construction d un pôle intergénérationnel CABANNES. Commune de CABANNES Hôtel de Ville CABANNES Tél. : / Fax :

Construction d un pôle intergénérationnel CABANNES. Commune de CABANNES Hôtel de Ville CABANNES Tél. : / Fax : Construction d un pôle intergénérationnel CABANNES Commune de CABANNES Hôtel de Ville 13440 CABANNES Tél. : 04.90.90.40.40 / Fax : 04.90.95.33.41 Phase DCE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE DPGF

Plus en détail

CRÉATION D UNE DALLE NON PORTEUSE EN GRANULATS LÉGERS

CRÉATION D UNE DALLE NON PORTEUSE EN GRANULATS LÉGERS Les produits, les conseils en plus CRÉATION D UNE DALLE NON PORTEUSE EN GRANULATS LÉGERS mémo technique 2009 > 09 Avant tous travaux : Dans le cas d un plancher bois existant, contrôler sa résistance et,

Plus en détail

1298_guide_yt_OK4 5/12/2000 17:26 Page 1 Guide de pose

1298_guide_yt_OK4 5/12/2000 17:26 Page 1 Guide de pose Guide de pose Guide de pose YTONG Outil indispensable sur vos chantiers, ce guide vous apportera un éclairage différent sur les techniques de mise en œuvre du Système de construction YTONG. Toutefois,

Plus en détail

Des modules pour vos idées

Des modules pour vos idées Des modules pour vos idées Autres informations Nouvelle construction Nouvelle Pensée Les personnes qui désirent construire et vivre autrement sont plus en plus nombreuses. Elles aspirent à des solides

Plus en détail

LE FILM 3 SolutionS. MISE EN OEUVRE - Cahier de schémas. Barrière préventive physico-chimique. Anti remontées capillaires

LE FILM 3 SolutionS. MISE EN OEUVRE - Cahier de schémas. Barrière préventive physico-chimique. Anti remontées capillaires MISE EN OEUVRE - Cahier de schémas Prévenir pour construire durablement Pas seulement parce que la loi vous y oblige LE FILM 3 SolutionS ANTI-TERMITES Barrière préventive physico-chimique ÉTANCHÉITÉ Anti

Plus en détail

Fondations. Willy Naessens 7

Fondations. Willy Naessens 7 Willy Naessens 7 1. Fondations superficielles Introduction Ces fondations sont posées à faible profondeur sur un terrain de bonne portance. Une distinction peut être faite entre fondations préfabriquées

Plus en détail

Réussir l élévation d un mur de clôture en parpaings

Réussir l élévation d un mur de clôture en parpaings Réussir l élévation d un mur de clôture en parpaings DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Pourquoi des fondations pour un mur? Les fondations créent une résistance à la poussée de toute construction,

Plus en détail

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT MAITRE D'OUVRAGE SLH Société Lorraine Habitat 2 passage Sébastion Bottin 54003 NANCY Cedex Tél

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

30cm. 50cm. La brique rouge grand format!

30cm. 50cm. La brique rouge grand format! La brique de terre cuite marocaine préformée, de grand format, une pose au mortier colle et un profil d assemblage pour une mise en œuvre ultra rapide. 30cm La brique rouge grand format! 6,5 pc par m²

Plus en détail

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON c e s t é l é m e n T E R R E Savoir-faire et innovation SOMMAIRE B RIQUES DE STRUCTURE Réglementation Briques C Briques C à barrettes 3 ACCESSOIRES DES BRIQUES DE STRUCTURE

Plus en détail

Maisons sur vide sanitaire

Maisons sur vide sanitaire Maisons sur vide sanitaire Henri Renaud Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12195-7 Sommaire Chapitre 2 Procédés de construction d un vide sanitaire 1. Vide sanitaire traditionnel réalisé avec des murs

Plus en détail

Extérieur. Ech: 1/10 CONCEPT CONSTRUCTIF: BLOCS DE BETON MUR DE FACADE SUR DALLE DE SOL DETAIL EN COUPE PEB CONFORME

Extérieur. Ech: 1/10 CONCEPT CONSTRUCTIF: BLOCS DE BETON MUR DE FACADE SUR DALLE DE SOL DETAIL EN COUPE PEB CONFORME CONCEPT CONSTRUCTIF: BLOCS DE BETON Ech: 1/10 DETAIL EN CPE STANDARD PEB CONFORME MUR DE FACADE SUR DALLE DE SOL BASSE ENERGIE I continuité? si : d > d min / 2 interposition? allongement? si : λ 0,2 W/mK

Plus en détail

U de chaînage/linteau Easytherm U de chaînage/linteau à coller, porteur et isolant. Dim. 50 x 20 x 20cm. Réf. 683 008 90 34.90 le m 2 3.

U de chaînage/linteau Easytherm U de chaînage/linteau à coller, porteur et isolant. Dim. 50 x 20 x 20cm. Réf. 683 008 90 34.90 le m 2 3. MISE EN ŒUVRE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION EN BÉTON Parpaings à maçonner R = 0, Tracez un repère sur la semelle de fondation. Étalez un lit de mortier (de ou cm). Posez, alvéoles vers le bas, un parpaing

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE DE NOS CONSTRUCTIONS CONFORME A LA RT 2012

DESCRIPTIF TECHNIQUE DE NOS CONSTRUCTIONS CONFORME A LA RT 2012 DESCRIPTIF TECHNIQUE DE NOS CONSTRUCTIONS CONFORME A LA RT 2012 PRINCIPAUX POINTS DE LA PROCEDURE 1) Calcul du coefficient «Bbiomax» (besoin bioclimatique) et mise en place des solutions techniques 2)

Plus en détail

Pour les murs courbes le bloc de coffrage courbe : exemple Fabemi le Varibloc

Pour les murs courbes le bloc de coffrage courbe : exemple Fabemi le Varibloc LES BLOCS CIMENT Les blocs béton BBM (bloc de bêton manufacturé) sont appelés agglos, moellon ou parpaings suivant les régions. Ce sont des BBM pour une pose traditionnelle à bain de mortier, les BBM sont

Plus en détail

Guide de pose du bloc modulaire en béton (39 x 19 x 19)

Guide de pose du bloc modulaire en béton (39 x 19 x 19) Marque de qualité identifiant les produits adaptés à notre environnement climatique Guide de pose du bloc modulaire en béton (39 x 19 x 19) Recommandations, conseils d utilisation et de mise en œuvre Proposé

Plus en détail

OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011

OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011 OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011 Localisation des composants dans la construction 1. Toiture et étanchéité 2. Parois verticales extérieures 3. Parois verticales

Plus en détail

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Décembre 2010 Lot n 4 Cloisons

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN EN ETUDE ET ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION. 1 ère PARTIE :

BREVET DE TECHNICIEN EN ETUDE ET ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION. 1 ère PARTIE : 1 ère PARTIE : ETUDE PREVISIONNELLE A - OBJET DE L ÉTUDE : Technicien économiste de la construction dans une entreprise de gros œuvre, vous êtes chargé d établir le devis estimatif de l infrastructure

Plus en détail

PANNEAUX SANDWICHS Détails de mise en œuvre

PANNEAUX SANDWICHS Détails de mise en œuvre PANNEAUX SANDWICHS Un système de toiture Détail de toiture avec ferme Panne faîtière Panne intermédiaire Poinçon Entrait retroussé Panneaux REXOTOIT PSE REXOTOIT PU Semelle Arbalétrier 3 Détail de toiture

Plus en détail

LOT ÉLECTRICTÉ VENTILATION

LOT ÉLECTRICTÉ VENTILATION LOT ÉLECTRICTÉ VENTILATION Préconisations concernant l'électricité : Traversées du plancher bas (sur terre-plein) Mise en place d'un joint mastique acrylique extrudé sur toute la périphérie de l'élément

Plus en détail

Couland T DE BOU. Comm AMENA. mune de AGEMENT. don URG CONTRAT COMMUNAL D ON 4. ier 2010. 18 févri

Couland T DE BOU. Comm AMENA. mune de AGEMENT. don URG CONTRAT COMMUNAL D ON 4. ier 2010. 18 févri CONTRAT COMMUNAL D Comm AMENA mune de AGEMENT Couland T DE BOU don URG Constr ruction d FICH d un loca HE ACTIO al d acc ON 4 cueil 18 févri ier 2010 SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR

Plus en détail

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante 2 La température intérieure constitue le premier paramètre du sentiment de confort dans un bâtiment. Pour maintenir, été comme hiver, une température agréable de manière économique, il est indispensable

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 5 P..0. Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont uniquement

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE DOSSIER DE BASE SOMMAIRE PIECES GRAPHIQUES BACCALAUREAT PROFESSIONNEL

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE DOSSIER DE BASE SOMMAIRE PIECES GRAPHIQUES BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SOMMAIRE PIECES GRAPHIQUES PG1 PG2 PG3 PG4 PG5 PG6 PG7 PG8 Présentation du projet, plan de façade sur rue de la fourche Plan de masse Elévation sur cour intérieure Plan de niveau N-1 : local technique

Plus en détail

DESSINS D ARCHITECTURE

DESSINS D ARCHITECTURE Les dessins d architecture Page 1 DESSINS D ARCHITECTURE Objectifs : - Connaitre à partir d une application les différents plans réalisés dans le domaine de la construction, et plus particulièrement les

Plus en détail

BLOC CREUX À MAÇONNER

BLOC CREUX À MAÇONNER BLOC CREUX À MAÇONNER Synthèse Ils sont utilisés pour constituer les parties courantes de murs extérieurs mais aussi des cloisons intérieures. Poids bloc (kg) Rangées d alvéoles (U) Alvéoles (U) Repère

Plus en détail

Conseils pour la conception et la réalisation d ouvrages en béton cellulaire

Conseils pour la conception et la réalisation d ouvrages en béton cellulaire Conseils pour la conception et la réalisation d ouvrages en béton cellulaire 2+ 1Introduction Le présent manuel est un guide qui a pour but d attirer l attention du concepteur et du constructeur d ouvrages

Plus en détail

ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME»

ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME» 1 ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME» Construction de maisons passives et basse énergie aux normes 2020. La priorité absolue aujourd hui, est donnée à l économie d énergie. Une excellente isolation

Plus en détail

Construction d une maison BBC. Monsieur et Madame SE CHAO 152 Chemin de Lacombe 31600 MURET. Cahier des Clauses Techniques Particulières ENVELOPPE

Construction d une maison BBC. Monsieur et Madame SE CHAO 152 Chemin de Lacombe 31600 MURET. Cahier des Clauses Techniques Particulières ENVELOPPE Monsieur et Madame SE CHAO 152 Chemin de Lacombe 31600 MURET Cahier des Clauses Techniques Particulières ENVELOPPE ENVELOPPE SOMMAIRE DESCRIPTIF : GROS ŒUVRE... 4 Décapage des terres végétale... 4 Terrassement...

Plus en détail

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale.

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale. Pièces constitutives d une charpente Charpente traditionnelle Structure principale Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire 2 1 5 4 3 1 - Panne 2 - Panne faitière 3 - Sablière 4 - Chevron

Plus en détail

Double mur: détails de construction

Double mur: détails de construction Les détails de construction présentés ci-après montrent comment le mur composé s associe aux ouvrages contigus. Il s agit évidemment d un choix d exemples pris parmi les innombrables combinaisons possibles.

Plus en détail

Guide Pratique. Construction d une cheminée. 2 e ÉDITION. Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques

Guide Pratique. Construction d une cheminée. 2 e ÉDITION. Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques Guide Pratique Construction d une cheminée Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques En application des normes NF DTU 24.1 et 24.2 2 e ÉDITION SOMMAIRE Définition de l

Plus en détail

LE CENTRE DE FORMATION THERMOPIERRE

LE CENTRE DE FORMATION THERMOPIERRE GUIDE DE POSE Outil indispensable sur vos chantiers, ce guide vous apportera un éclairage différent sur les techniques de mise en œuvre du monomur Thermopierre. Toutefois, il ne remplace pas le D.T.U 20.1

Plus en détail

Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures

Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures TZ-fert_franz.QXD 20.09.2006 13:52 Uhr Seite 1 Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures Préparation: Ajouter la quantité d eau requise (voir indications

Plus en détail

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 :

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 : Composition du mur de Façade Mise en œuvre 1. Avant les années 40 : Les murs de façade étaient constitués d éléments maçonnés en contact direct les uns avec les autre et recevaient un enduit extérieur

Plus en détail

VUE EN PLAN COTEE. EGCO-SPRL 79,13ème Rue Limete Industriel,Kinshasa Tél : REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

VUE EN PLAN COTEE. EGCO-SPRL 79,13ème Rue Limete Industriel,Kinshasa Tél : REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO 55 400 1065 90 50 445 0 470 67 250 83 40 B 190 A A 7 90 90 125 30 58 250 100 250 43 745 42 250 58 90 90 90 34 365 245 90 245 90 365 365 90 245 90 245 90 245 58 250 100 250 95 240 53 102,5 160 102,5 42

Plus en détail

Réussir le dosage du mortieret du béton

Réussir le dosage du mortieret du béton Réussir le dosage du mortieret du béton DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Composer votre mortier Le mortier sert pour le montage des briques et parpaings, à la constitution des enduits de façade

Plus en détail

Avantages de l isolation par l extérieur

Avantages de l isolation par l extérieur Avantages de l isolation par l extérieur Isolation par l'extérieur : la solution la plus efficace En isolation extérieure, la mise en œuvre de est aisée, ils se maçonnent contre les façades existantes

Plus en détail

DÉTAILS DE CONSTRUCTION

DÉTAILS DE CONSTRUCTION PROFESSIONNE DES CHOIX LLE GUIDE D INSTALLATION DES PRODUITS RESISTO POUR DÉTAILS DE CONSTRUCTION 3 ET DIVERS TRAVAUX Des produits de qualité supérieure ayant fait leurs preuves. La gamnme de produits

Plus en détail

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles Les Briques de structure Briques C Savoir-faire et innovation Savoir-faire de la brique Les briques en terre cuite sont, par excellence,

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p. 1 BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p.

Plus en détail

MENUISERIE GÉNÉRALE LIÉGEOIS sprl

MENUISERIE GÉNÉRALE LIÉGEOIS sprl MENUISERIE GÉNÉRALE LIÉGEOIS sprl C O N S T R U C T I O N É C O L O G I Q U E OSSATURE BOIS - BASSE ÉNERGIE - PASSIVE MGL - Un chez soi très nature La menuiserie Générale Liégeois est une entreprise de

Plus en détail

Isolation des toitures Combles perdus

Isolation des toitures Combles perdus Isolation des toitures Combles perdus Guide de l isolation 03/2007 Isolez, économisez : maisons individuelles Maison en 1960, non isolée Maison en 1982 Excellent Economie d énergie Classique Consommation

Plus en détail

la solution pour les Murs Creux isolation pour mur creux granublow le materiel isolant ideal pour l isolation ulterieure des murs creux

la solution pour les Murs Creux isolation pour mur creux granublow le materiel isolant ideal pour l isolation ulterieure des murs creux la solution pour les Murs Creux isolation pour mur creux granublow le materiel isolant ideal pour l isolation ulterieure des murs creux LES TRAVAUX D ISOLATION DANS LA PRATIQUE 1 Avant d entamer les travaux

Plus en détail

2 6 SECOPE (2009) DEVIS POUR LA CONSTRUCTION D'UNE SALLE DE CLASSE TEMPORAIRE (8m x 7m) TOITURE EN TOLE BG 32 ET MURS EN Matériaux locales (ou plastic sheeting) Pos. Designation Unité Qté PU

Plus en détail

GUIDE DE POSE. Gamme BGV

GUIDE DE POSE. Gamme BGV GUIDE DE POSE Gamme BGV Composition d un mur de la gamme BGV RIVE 570 x 65 x 190 Poids (kg) : 6,5 Nbre / Pal : 96 Nbre / ml : 1,75 BGV 200/212 500 x 200 x 212 Poids (kg) : 12,8 Nbre / Pal : 72 Nbre / m

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

10 maisons. énergie Faut-il changer de fournisseur? à découvrir des propriétaires témoignent. clé sur porte

10 maisons. énergie Faut-il changer de fournisseur? à découvrir des propriétaires témoignent. clé sur porte Octobre 2012 3,0 N 1 en Belgique - 31e année - N 283 énergie Faut-il changer de fournisseur? Comparons les prix à Bruxelles et dans villes wallones nouvelle FORMULE chauffage Le lexique incontournable

Plus en détail

Etanchéité à l air et au vent en rénovation

Etanchéité à l air et au vent en rénovation Etanchéité à l air et au vent en rénovation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 20 novembre 2012 Gembloux Triangle inséparable Isolation Etanchéité à l air Ventilation 1 étanchéité à l air du côté intérieur

Plus en détail