RÉALISATION D'UN CADRE DE COMMUNICATION / MARKETING POUR SOUTENIR LA VENTE D'ALIMENTS BIOLOGIQUES AU QUÉBEC Filière Biologique du Québec Étape 2.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉALISATION D'UN CADRE DE COMMUNICATION / MARKETING POUR SOUTENIR LA VENTE D'ALIMENTS BIOLOGIQUES AU QUÉBEC Filière Biologique du Québec Étape 2."

Transcription

1 RÉALISATION D'UN CADRE DE COMMUNICATION / MARKETING POUR SOUTENIR LA VENTE D'ALIMENTS BIOLOGIQUES AU QUÉBEC Filière Biologique du Québec Étape 2.1 Stratégie de communications 3 avril

2 LE CONSOMMATEUR CIBLE 2

3 76% des répondants modifient leur style de vie afin qu il soit plus santé Ils veulent être plus en santé et reconnaissent l importance de l alimentation dans l atteinte de leur objectif 3

4

5 77% aiment essayer de nouveaux produits. 5

6 67% des répondants affirment être prêts à payer plus cher pour un produit meilleur que la sélection de produits similaires. 6

7

8

9 2 répondants sur 3 ont indiqué avoir fait un effort pour acheter local. 3 répondants sur 4 affirment qu ils paieraient plus cher pour des aliments produits localement.

10

11 11

12 POURQUOI ACHETER BIO? Santé Valeur nutritive Plaisir épicurien Préoccupations environnementales; Droits des agriculteurs; Conditions animales Supporter l économie locale *Sources: Journal of Marketing, Journal of Consumer Behaviour Journal of Consumer Affairs, Journal of Agricultural & Food Industrial Organization, Journal of Consumer Policy, International Journal of Consumer Studies 12

13 POURQUOI ACHETER BIO? Santé Valeur nutritive Plaisir épicurien Préoccupations environnementales Droits des agriculteurs Conditions animales Supporter l économie locale Égoïsme Hédonisme Altruisme *Sources: Journal of Marketing, Journal of Consumer Behaviour Journal of Consumer Affairs, Journal of Agricultural & Food Industrial Organization, Journal of Consumer Policy, International Journal of Consumer Studies 13

14 Analyse documentaire et identification des clientèles cibles prioritaires ÉGOÏSME Bien que l acheteur de produits bio soit sensible aux questions environnementales, la plupart des études confirment la prédominance de motivations égoïstes telles que la santé, le goût et la fraîcheur dans sa décision d achat plutôt que d autres reliées à l environnement ou le bien-être animal MARCHÉ DE MASSE Principalement intéressés par leur santé Désir de réduire la présence de pesticides et autres additifs néfastes pour la santé Cherchent la praticité, achètent des produits bio de marque privée et comparent les prix Sources: Journal of Consumer Behaviour, 2007; Journal of International Food & Agribusiness Marketing, 2012; Euromonitor

15 Analyse documentaire et identification des clientèles cibles prioritaires HÉDONISME «L acheteur occasionnel est aussi motivé par sa quête de plaisir et d expérience» «Plusieurs études avancent que le goût se situe parmi les critères d achat de produits bio les plus importants» PLAISIR HAUT DE GAMME Le bio acheté à l occasion et perçu comme un «petit luxe» abordable, haut de gamme Sources: Journal of Consumer Behaviour, 2007; Journal of International Food & Agribusiness Marketing, 2012; Euromonitor

16 Analyse documentaire et identification des clientèles cibles prioritaires ALTRUISME «Pour l acheteur régulier, les attributs santé sont plutôt associés à des motivations altruistes et écologiques. Ils sont intéressés par les produits qui suivent les principes du développement durables, non seulement pour leur attributs santé, mais aussi pour la protection de l environnement» Conscientisation Tiens à être assuré que le produit bio est éthique et favorable à l environnement Principalement attiré par des marques qui semblent indépendantes des multinationales et qui offrent des éléments de différentiation Fait confiance aux magasins spécialisés Sources: Journal of Consumer Behaviour, 2007; Journal of International Food & Agribusiness Marketing, 2012; Euromonitor Source: Euromonitor, 2012

17 HIÉRARCHIE DES MOTIVATIONS SANTÉ Goût Plaisir épicurien HÉDONISME ÉGOÏSME Sustainability Support de l économie locale ALTRUISME 17

18 Le consommateur de produits bio est caractérisé en premier lieu par son implication à l égard de ces produits qui se traduit par des achats réguliers ou occasionnels. RÉGULIER Clientèle de niche (27%) Consumérisme écologique Considérations morales & éthiques (ex: biodiversité) Pensée altruiste OCCASIONNEL Clientèle de masse (73%) Consommation avertie Considérations pour la santé, le goût et les valeurs nutritives Pensées égocentriques et hédonistes 18

19 ACHETEUR OCCASIONNEL 73% Marché de masse Familles en devenir et de petites tailles dont le chef du ménage a entre 25 et 40 ans Couples et célibataires sans enfants entre et 35 et 54 ans Revenu et éducation supérieurs à la moyenne Consommation avertie Considérations pour la santé le goût et les valeurs nutritives Ils sont renseignés et aiment expérimenter de nouveaux produits alimentaires. Disposition à payer plus cher pour des produits qui seraient meilleurs pour la santé 86% vs 82% Motivation égoïste 19

20 ACHETEUR RÉGULIER 27% Marché de niche Familles en devenir et de petites taille dont le chef du ménage a entre 25 et 40 ans Couples et célibataires sans enfants entre et 35 et 54 ans Revenu et éducation supérieurs à la moyenne Clientèle de niche (27%) Consumérisme écologique Considérations morales & éthiques (ex: biodiversité) Disposition à payer plus cher pour des produits qui seraient meilleurs pour la santé 86% vs 82%, Motivation altruiste Mathieu Rey, an organic food consumer in Winnipeg, says he did not expect to hear that the produce he buys may contain pesticides. (CBC) 20

21 STRATÉGIE MAÎTRESSE DE COMMUNICATION Valoriser le bio en le distinguant de tous les autres produits qui offrent des attributs dé-génériques partiels afin d en faire le choix ultime pour soi. 21

22 OBJECTIFS DE COMMUNICATION Créer de la valeur Générer une préférence pour les produits bio Encourager l achat 22

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Mai 2013 1. Profil des répondants Un échantillon

Plus en détail

Faire une étude de marché I et II. Michel Grenier, MBA

Faire une étude de marché I et II. Michel Grenier, MBA Faire une étude de marché I et II Michel Grenier, MBA Au menu ce midi Étude de marché Que feriez vous et comment? Environnement PESTEL La segmentation Le marché Son positionnement Le rapport Le Centre

Plus en détail

Stratégies marketing. Augmenter sa créativité en période de changement. Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009

Stratégies marketing. Augmenter sa créativité en période de changement. Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009 Stratégies marketing Augmenter sa créativité en période de changement Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009 La présentation Marketing en temps de crise Quelques principes

Plus en détail

Communication Marketing Intégrée Présenté par : Fruit d Or,

Communication Marketing Intégrée Présenté par : Fruit d Or, Présenté par : Fruit d Or, L expertise des canneberges Étude de cas rédigée par : Caroline Girard, M.B.A, Chargée d enseignement, FSA ULaval, Université Laval Frank Pons, Ph.D., Professeur titulaire, FSA

Plus en détail

Entreprises touristiques (12/10/11)

Entreprises touristiques (12/10/11) Entreprises touristiques (12/10/11) 7 et 14 décembres 18, 19, 24 janvier 09, 15 février 14 mars 3h, 27 mars 3h, 28 mars soutenance 4h Les acteurs clés Identifications et mécanismes OFFRE DEMANDE Fournisseurs

Plus en détail

MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING

MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING CONFÉRENCE MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING MANUEL DU PARTICIPANT Conférencier : Ronald Martineau, Conseiller stratégique, TAO Design & Marketing Collège de l immobilier du Québec 600, chemin du Golf, Île

Plus en détail

Développer le marketing des PME

Développer le marketing des PME 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteur N attendez pas d être grand pour croître! Développer le marketing des PME Groupe Bijouterie Joaillerie 28/07/2010 Confidentiel

Plus en détail

Des conditions de travail décentes

Des conditions de travail décentes LISTE D IDEÉS POUR LE PLAN DE DEVELOPPEMENT FAIRTRADE POUR LES ORGANISATIONS DE PETITS PRODUCTEURS Toutes les organisations sont différentes et auront des priorités ainsi que des stratégies de développement

Plus en détail

Potentiel des vins biologiques en Chine

Potentiel des vins biologiques en Chine Potentiel des vins biologiques en Chine Shanghai et Hong Kong Millésime Bio 2014 Clémence Beaujard - Ubifrance Potentiel des vins biologiques en Chine Shanghai Creative Commons Attribution-Share Alike

Plus en détail

Objectifs. Établir une mesure d évolution des critères de choix (2002-2005) Variables analysées

Objectifs. Établir une mesure d évolution des critères de choix (2002-2005) Variables analysées Consumer Behavior Monitor, 2005 CRIOC, septembre 2005 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Choix d un produit alimentaire 4. Choix d un magasin alimentaire 5. Choix d un produit non alimentaire 6. Choix

Plus en détail

PRÉSENTATION. L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation. Sophie Vincent, 22 janvier 2015

PRÉSENTATION. L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation. Sophie Vincent, 22 janvier 2015 PRÉSENTATION L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation Sophie Vincent, Spécialiste en recherche consommateurs et évaluation sensorielle 22 janvier 2015 CINTECH

Plus en détail

Segmenter le marché et choisir ses cibles

Segmenter le marché et choisir ses cibles Segmenter le marché et choisir ses cibles Objectifs du chapitre Dans ce chapitre, nous répondrons à quatre questions : Quels sont les différents types de segmentation du marché? Comment une entreprise

Plus en détail

Analyse des faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Analyse des faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Analyse des faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec À l intention du Comité tripartite sur la valorisation Lévis (Québec)

Plus en détail

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise?

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1.3 - Attitudes et comportements des consommateurs Franck Lehuédé (CREDOC) «Depuis une soixantaine d années, le CREDOC observe les comportements

Plus en détail

Le comportement du consommateur 2. Le processus de réponse des acheteurs (processus d achat)

Le comportement du consommateur 2. Le processus de réponse des acheteurs (processus d achat) (processus d achat) Facteurs d environnement Culture Classe sociale Groupes sociaux Famille Situations Stimuli Action Facteurs individuels Processus de perception Toute activité mentale ou ou physique

Plus en détail

Y a t il une demande de sécurité sanitaire des consommateurs européens?

Y a t il une demande de sécurité sanitaire des consommateurs européens? Y a t il une demande de sécurité sanitaire des consommateurs européens? Eric Giraud Héraud INRA ALISS et Ecole Polytechnique, France Coll: Magda Aguiar Fontes (CIISA, Portugal), Pierre Combris (INRA ALISS),Alexandra

Plus en détail

Cahier de charges Biodia

Cahier de charges Biodia Cahier de charges Biodia Produits biologiques locaux et équitables Auteur : Lieve Vercauteren - VREDESEILANDEN Adaptations version 2 : Gert Engelen - Vredeseilanden Cahier de charges Biodia version 2 novembre

Plus en détail

POUR UNE OFFRE ALIMENTAIRE AMÉLIORÉE. Mon engagement dans le programme Melior : une démarche volontaire, une volonté en marche

POUR UNE OFFRE ALIMENTAIRE AMÉLIORÉE. Mon engagement dans le programme Melior : une démarche volontaire, une volonté en marche POUR UNE OFFRE ALIMENTAIRE AMÉLIORÉE Mon engagement dans le programme Melior : une démarche volontaire, une volonté en marche POURQUOI S ENGAGER POUR RÉPONDRE AUX NOUVEAUX BESOINS DES CONSOMMATEURS POUR

Plus en détail

Marque et hyperchoix : un mariage apprécié par les consommateurs. Sophie Rieunier

Marque et hyperchoix : un mariage apprécié par les consommateurs. Sophie Rieunier Chaire Marques & Valeurs Parole d expert Marque et hyperchoix : un mariage apprécié par les consommateurs Sophie Rieunier Maître de conférences, IAE de Paris, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne N 2012-07

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 Présentation 3 Chapitre 1 Le concept de marketing 15 1 Définitions 15 Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 2 Principaux outils du marketing 16 3 Les critiques envers

Plus en détail

Joignez vous à une équipe professionnelle et engagée qui est au service de ses membres!

Joignez vous à une équipe professionnelle et engagée qui est au service de ses membres! Message de l équipe Chers franchisés, Chers clients, Technika jet d encre est fière de l intérêt que vous portez à son entreprise et vous remercie à l avance de votre participation et de votre contribution

Plus en détail

20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger

20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger 1 Michel Amossé 20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger Directeur Commercial & Marketing, de sociétés implantées

Plus en détail

Objectifs : Définir le comportement d achat Repérer les catégories de clients Définir les besoins, motivations, mobiles et freins à l achat

Objectifs : Définir le comportement d achat Repérer les catégories de clients Définir les besoins, motivations, mobiles et freins à l achat Objectifs : Définir le comportement d achat Repérer les catégories de clients Définir les besoins, motivations, mobiles et freins à l achat BESOINS ET DESIRS BESOINS DESIRS PRODUITS FAIM PATISSERIE RESTAURATION

Plus en détail

Valider son idée d affaires

Valider son idée d affaires Valider son idée d affaires Avez-vous ce qu il faut pour être entrepreneur? Votre projet tient-il la route? Atelier de réflexion pour le démarrage d une entreprise offert par: Information CLD de Lotbinière

Plus en détail

Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux

Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux par Stéphane Maisonnas, Ph.D., professeur Chercheur principal de la Chaire Philippe-Pariseault en commercialisation des marchés

Plus en détail

Le Consommateur Bio. Qui est-il? A-t-il évolué? Quelles sont ses attentes? Burkhard SCHAER

Le Consommateur Bio. Qui est-il? A-t-il évolué? Quelles sont ses attentes? Burkhard SCHAER Le Consommateur Bio Qui est-il? A-t-il évolué? Quelles sont ses attentes? Burkhard SCHAER Colloque produits Transformés Bio 16 / 10 / 2012 Contenu Le consommateur Bio : qui est-il? A-t-il évolué? Quels

Plus en détail

L éco-consommation. L éco-consommation

L éco-consommation. L éco-consommation L éco-consommation L éco-consommation Agenda Préoccupations des wallons Perception de l implication personnelle Effort réalisé 4 profils de consommateurs 4 logiques de perception 4 logiques de comportement

Plus en détail

Identifier et comprendre vos clients

Identifier et comprendre vos clients Identifier et comprendre vos clients Questionnaire Allain Lagadic, Stratège marketing senior Juillet 2013 Identifier et comprendre vos clients Le but de ce questionnaire est de vous permettre de créer

Plus en détail

Chap 6. Le marché : la demande globale

Chap 6. Le marché : la demande globale Chap 6 Le marché : la demande globale L entreprise commerciale doit adopter son offre aux attentes des consommateurs. Pour cela, elle doit parfaitement les connaître et s adapter à leurs spécificités.

Plus en détail

Description de l analyse de la clientèle fixe basic adresses privées

Description de l analyse de la clientèle fixe basic adresses privées Description de l analyse de la clientèle fixe basic adresses privées Sommaire 1 Objectif... 3 2 Exemple d une analyse de la clientèle fixe... 3 2.2 Matching avec CH-plus Consumer (rapprochement d adresses)...

Plus en détail

Etude de marché «Les produits cosmétiques en Tunisie» Octobre 2010

Etude de marché «Les produits cosmétiques en Tunisie» Octobre 2010 Etude de marché «Les produits cosmétiques en Tunisie» Octobre 2010 1 TBC Partners est un nouvel acteur dans le domaine des enquêtes et des études de marché. Notre équipe est composée de chercheurs et de

Plus en détail

Nanotechnologies: Ce qui est petit est mignon... mais est ce sans risque?

Nanotechnologies: Ce qui est petit est mignon... mais est ce sans risque? Raising standards for consumers Nanotechnologies: Ce qui est petit est mignon... mais est ce sans risque? Dépliant du BEUC et de l ANEC sur les nanotechnologies et les nanomatériaux Que sont les nanotechnologies

Plus en détail

Betty SANTONNAT Directrice du Développement

Betty SANTONNAT Directrice du Développement Betty SANTONNAT Directrice du Développement Chiffres clés du marché des cosmétiques naturels et Bio Résultats de l'étude de notoriété é du label BIO menée par IPSOS COSMEBIO: Qui sommes nous? Association

Plus en détail

Geneviève C. Béland. Les consommateurs de l érable de demain

Geneviève C. Béland. Les consommateurs de l érable de demain Les consommateurs de l érable de demain Geneviève C. Béland Directrice Promotion, innovation et développement des marchés Fédération des producteurs acéricoles du Québec Les consommateurs de l érable de

Plus en détail

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur!

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Février 2015 Edito Fraicheur et Terroir : une nouvelle étape! Le dernier édito vous faisait part de l évolution de notre magasin et du manque de place engendré par

Plus en détail

S6 FSR.2013. Opportunité d affaire

S6 FSR.2013. Opportunité d affaire ENTREPRENEURIAT Cours n 4 S6 FSR.2013 Opportunité d affaire Trouver une «bonne» idée d affaire Demande réelle Retour sur investissement Concurrence Réaliser les objectifs du créateur Moyens et compétences

Plus en détail

Comment améliorer l image et la visibilité de nos produits de volailles?

Comment améliorer l image et la visibilité de nos produits de volailles? Comment améliorer l image et la visibilité de nos produits de volailles? Colot Catherine et Couvreur Pierre-Antoine, chefs de projet du Conseil de filière des secteurs avicole et cunicole L objectif principal

Plus en détail

Présentation du Groupe

Présentation du Groupe Présentation du Groupe Nestlé: Good Food, Good Life La société leader mondial dans la nutrition, la santé et le bien-être 2 Nestlé en un coup d'oeil : chiffres-clés ventes de CHF 108 milliards en 2009

Plus en détail

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale Le plan d action marketing et : De la réflexion marketing à l action e Un document qui oblige à réfléchir et à prendre du recul sur l activité, en mêlant l analyse marketing à l action e 1 L analyse marketing

Plus en détail

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I L étude de marché Le marché d une entreprise est composé de la clientèle, de la concurrence et de l environnement externe. Il est important de distinguer le marché potentiel (individus ou entreprises susceptibles

Plus en détail

Program. Cadeaux sympas. Pour les grands partenaires et ceux qui veulent le devenir. Fort développement des ventes. Privilèges attrayants

Program. Cadeaux sympas. Pour les grands partenaires et ceux qui veulent le devenir. Fort développement des ventes. Privilèges attrayants Pour les grands partenaires et ceux qui veulent le devenir. Fort développement des ventes Cadeaux sympas Privilèges attrayants 2 3 Quel développement désirez-vous atteindre? Quel développement désirez-vous

Plus en détail

" La démarche stratégique :

 La démarche stratégique : ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Module : Marketing Fondamental Année Académique : 2014/2015 Niveau : 1 ère année Master (TC) Enseignant : KHERRI Abdenacer Groupes : 12, 13, 14, 15 et 16 Site web :

Plus en détail

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION»

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» SESSION 2002 EPREUVE PORTANT SUR LES TECHNIQUES DE GESTION ET COMPORTANT DES ASPECTS PEDAGOGIQUES DOMAINE : économie et gestion commerciale Durée

Plus en détail

Etude de cas : L achat d un lecteur DVD

Etude de cas : L achat d un lecteur DVD Université Hassan 1er Ecole Nationale de Commerce et de Gestion Settat Master Spécialisé : Marketing Développement Commercial Module : Comportement du consommateur Etude de cas : L achat d un lecteur DVD

Plus en détail

SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE

SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE ATELIER CEREMA 21 MAI 2015 LYON DÉPARTEMENT MARKETING ET SERVICE / TER RA DIFFUSION LIMITÉE JEUDI 21 MAI 2015 SOMMAIRE 01. DÉFINITION

Plus en détail

Geoffroy Ménard, agr.

Geoffroy Ménard, agr. Geoffroy Ménard, agr. Photo: IGA Projet réalisé dans le cadre du Programme d appui à la mise en marché des produits biologiques (volet 1) du Ministère de l'agriculture, des Pêcheries et de l'alimentation

Plus en détail

Prince de Bretagne Une filière organisée. Comment Prince de Bretagne valorise la diversité de ses légumes

Prince de Bretagne Une filière organisée. Comment Prince de Bretagne valorise la diversité de ses légumes Prince de Bretagne Une filière organisée Comment Prince de Bretagne valorise la diversité de ses légumes 4 dates fondatrices 1961 Sica St Pol de Léon 1965 - Cerafel 1970 Marque Prince de Bretagne 1972

Plus en détail

Processus décisionnel d achat

Processus décisionnel d achat décisionnel d achat Que se passe-t-il dans la tête du prospect entre le moment où l envie prend naissance et sa décision d acheter. Bien cerner ce processus, permet de mettre en œuvre les outils de communication

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Développement durable contrôlé fonds de placement

Développement durable contrôlé fonds de placement Développement durable contrôlé fonds de placement Notre contrôle minutieux vous garantit une parfaite transparence dans la sélection des fonds de placement. Notre processus de contrôle nous permet d assumer

Plus en détail

* Agnès Heller : L Homme de la Renaissance, Budapest, 1967 CROP 2

* Agnès Heller : L Homme de la Renaissance, Budapest, 1967 CROP 2 L APOGÉE D UN NOUVEL HOMME DE LA RENAISSANCE (et de sa fiancée) OU COMMENT S ADAPTER AU CONSOMMATEUR-CITOYEN D AUJOURD HUI Par ALAIN GIGUÈRE, PRÉSIDENT, CROP inc. de la vie aux idées L homme nouveau, l

Plus en détail

La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs

La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs Usages & Attitudes Pomme de terre primeur 2014 La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs L étude réalisée en juin 2014 par Opinionway pour le CNIPT et FranceAgriMer a pour

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

L ETUDE DE MARCHE. 5. Analyse d un indicateur : la part de marché

L ETUDE DE MARCHE. 5. Analyse d un indicateur : la part de marché L ETUDE DE MARCHE 1. Définition du marché 2. Analyse de la demande 3. Analyse de l offre 4. Analyse de l environnement 5. Analyse d un indicateur : la part de marché 1. Définition du marché le marché Il

Plus en détail

Fiches concept SEGMENTATION. 1ère Fiche : Enjeux et principes de la segmentation

Fiches concept SEGMENTATION. 1ère Fiche : Enjeux et principes de la segmentation Fiches concept SEGMENTATION 1ère Fiche : Enjeux et principes de la segmentation Un marché est un ensemble de consommateurs (ou de clients) potentiels d un produit tangible ou intangible. La plupart des

Plus en détail

Faire une étude de marché (Partie I)

Faire une étude de marché (Partie I) CENTRE D ENTREPRENEURIAT ESG UQÀM Faire une étude de marché (Partie I) Par Michel Grenier, MBA Partenaire principal: Au menu ce midi Étude de marché Que feriez-vous et comment? Environnement PESTEL La

Plus en détail

Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009 -

Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009 - Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009-1) Objectif de la bourse du golf du CLD Ce fonds constitue, en soi, un incitatif

Plus en détail

PARTENARIATS MARKETING

PARTENARIATS MARKETING LE MEILLEUR CHOIX ENVIRONNEMENTAL EN PRODUITS DE LA MER PARTENARIATS MARKETING Valorisez vos produits labellisés MSC auprès des consommateurs 1 er août 2012 Léo-Paul Ridet Léo-Paul Ridet 1 Guider le consommateur

Plus en détail

Repenser notre façon d aborder les problèmes de poids : s inspirer d un nouveau paradigme. Fannie Dagenais, Dt.P., M.Sc.

Repenser notre façon d aborder les problèmes de poids : s inspirer d un nouveau paradigme. Fannie Dagenais, Dt.P., M.Sc. Repenser notre façon d aborder les problèmes de poids : s inspirer d un nouveau paradigme Fannie Dagenais, Dt.P., M.Sc. Un problème de santé publique inquiétant Au Québec: 73 % des femmes veulent maigrir

Plus en détail

EN QUELQUES MOTS. L AGENCE Cinetic communication IMPRESSION STRATÉGIE MARKETING DESIGN PUBLICITAIRE DÉVELOPPEMENT WEB

EN QUELQUES MOTS. L AGENCE Cinetic communication IMPRESSION STRATÉGIE MARKETING DESIGN PUBLICITAIRE DÉVELOPPEMENT WEB www.cinetic.ca L AGENCE Cinetic communication EN QUELQUES MOTS STRATÉGIE MARKETING DESIGN PUBLICITAIRE DÉVELOPPEMENT WEB IMPRESSION Par la diversité grandissante des plateformes publicitaires, CINETIC

Plus en détail

CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux

CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux new 3 12 2014 CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux est la déclinaison suisse du célèbre magazine français lancé en 1968. Alors précurseur sur la cible des 50 ans et plus, il est aujourd hui le

Plus en détail

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Le CERVIA Paris Ile-de-France Créé en 2007, le Centre Régional de Valorisation et d Innovation Agricole et Alimentaire

Plus en détail

Mythes et Légendes du Social Shopping

Mythes et Légendes du Social Shopping Mythes et Légendes du Social Shopping Agnès Teissier Consultante, Fondatrice Agence Conseil E-Commerce Mars 2012 Facebook et surtout ses boutons J aime, Partager, Commenter ont révolutionné les comportements

Plus en détail

CRÉER DE DÉLICIEUSES BOISSONS CHAUDES À VOTRE GOÛT FERRARA

CRÉER DE DÉLICIEUSES BOISSONS CHAUDES À VOTRE GOÛT FERRARA CRÉER DE DÉLICIEUSES BOISSONS CHAUDES À VOTRE GOÛT FERRARA COMMENT DÉFINIRIEZ-VOUS LA QUALITÉ D UNE BOISSON CHAUDE? Exigences pour la machine à café du futur. Savourer une délicieuse boisson apporte une

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. La stratégie marketing

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. La stratégie marketing STRATEGIES MARKETING Licence 3 2010-2011 La stratégie marketing Professeur : Alain Debenedetti Alain.debenedetti@univ-mlv.fr Plan 1. Introduction 2. Segmentation 3. Ciblage 4. Positionnement Objectif de

Plus en détail

Nos savoir-faire & solutions business

Nos savoir-faire & solutions business Passionnés de gastronomie et de voyages, ses fondateurs se sont inspirés de leur expertise dans l univers agro-alimentaire pour créer DESTINATION en 1999, une entreprise à taille humaine et éco-responsable,

Plus en détail

LE MARKETING : INTRODUCTION. Dominique Roux, IUT de Sceaux Membre du PESOR

LE MARKETING : INTRODUCTION. Dominique Roux, IUT de Sceaux Membre du PESOR LE MARKETING : INTRODUCTION Dominique Roux, IUT de Sceaux Membre du PESOR INTRODUCTION AU MARKETING Définitions Champs d application Démarche et mise en oeuvre Evolution et extensions du champ Définitions

Plus en détail

Conseils pour les employés

Conseils pour les employés Conseils pour les employés StepStone publie des conseils pour les employés à chaque étape de leur carrière. Mai 2009 1 Introduction La crise peut également être l opportunité pour les employés de sécuriser

Plus en détail

GUY CLOUTIER PRÉSENTE LA FAMILLE D ENTREPRISES POUR LE GROUPEMENT EUROPÉEN A.C.E.E. LE 16 MAI 2003 PAU

GUY CLOUTIER PRÉSENTE LA FAMILLE D ENTREPRISES POUR LE GROUPEMENT EUROPÉEN A.C.E.E. LE 16 MAI 2003 PAU GUY CLOUTIER PRÉSENTE LA FAMILLE D ENTREPRISES POUR LE GROUPEMENT EUROPÉEN A.C.E.E. LE 16 MAI 2003 PAU VISION Le réseau que procure la famille d entreprises s articule autour d une nouvelle forme de regroupement

Plus en détail

Enquête de perceptions

Enquête de perceptions Enquête de perceptions sur les Québécois et le voyage de groupe par autocar Présenté lors du colloque d ARF Québec 2 Pourquoi une enquête de perceptions? Dernière étude sur le tourisme de groupe et le

Plus en détail

Les produits agricoles

Les produits agricoles Module 2 Plan Marketing Chapitre 2 Les produits agricoles Dr. Andrea Grimm Dr. Astin Malschinger CONTENUS 2 MODULE 2 LE PLAN MARKETING Chapitre 2: Les prosuits agricoles et leur potentiel Authors: Dr.

Plus en détail

MODULE 3 : LE MARCHE. CHAPITRE 9 : L analyse et la prévision de la demande. Non consommateurs relatifs (NCR)

MODULE 3 : LE MARCHE. CHAPITRE 9 : L analyse et la prévision de la demande. Non consommateurs relatifs (NCR) MODULE 3 : LE MARCHE CHAPITRE 9 : L analyse et la prévision de la demande. I. Les différents niveaux d analyse de la demande. La demande d un bien ou d un service est l expression correspond aux intentions

Plus en détail

Etude qualitative : Perceptions, attitudes et comportements des consommateurs à l égard de l immatl. immatérialisation

Etude qualitative : Perceptions, attitudes et comportements des consommateurs à l égard de l immatl. immatérialisation Etude qualitative : Perceptions, attitudes et comportements des consommateurs à l égard de l immatl immatérialisation Forum transfrontalier Kain 4 mai 2007 Contexte Projet REDUCE = projet transnational

Plus en détail

Consommation collaborative et distribution commerciale : enjeux et perspectives

Consommation collaborative et distribution commerciale : enjeux et perspectives Consommation collaborative et distribution commerciale : enjeux et perspectives La prise en compte des logiques de consommation collaborative par les industriels et les distributeurs de biens et de services

Plus en détail

Le positionnement Nespresso. Laurent Dorey

Le positionnement Nespresso. Laurent Dorey Laurent Dorey Jeudi 20 Nov2014 Marché et segmentation Le marché du café en France Un marché de 2 Mds 94% de consommateurs Les habitudes de consommation changent Tendance à la baisse Les débuts de Nespresso

Plus en détail

Techniques des prévisions de ventes

Techniques des prévisions de ventes Techniques des prévisions de ventes Introduction Les techniques des prévisions de ventes servent à : Anticiper, à éviter les risques et à maitriser au mieux l avenir dans un contexte concurrentiel. PLAN

Plus en détail

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant Pour une population plus active L école, un milieu stimulant Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question sur laquelle

Plus en détail

PRÉDIRE LA DEMANDE À VENIR DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES EN SUISSE

PRÉDIRE LA DEMANDE À VENIR DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES EN SUISSE PRÉDIRE LA DEMANDE À VENIR DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES EN SUISSE Aurélie Glerum, TRANSP-OR, EPFL Michaël Thémans, TRACE, EPFL Michel Bierlaire, TRANSP-OR, EPFL Congrès annuel e mobile 2013 23 août 2013 PLAN

Plus en détail

Agrotourisme et circuits courts, moteurs de développement local. J-C. Dufour, Ph.D

Agrotourisme et circuits courts, moteurs de développement local. J-C. Dufour, Ph.D Agrotourisme et circuits courts, moteurs de développement local J-C. Dufour, Ph.D 2010 Le tourisme culinaire, une réalité 100 000 canadiens vont en Thaïlande par année pour cela; Destinations populaires:

Plus en détail

Communiqué de presse INTERBEV AU SIRHA 2015

Communiqué de presse INTERBEV AU SIRHA 2015 DU 24 AU 28 JANVIER 2015 Communiqué de presse INTERBEV AU SIRHA 2015 STAND «LA FILIERE VIANDE ET VOUS» HALL 2.2, ALLEE J, STAND 116 STAND «LES VIANDES BIO» HALL 2.2, ALLEE L, STAND 100 INTERBEV AU PLUS

Plus en détail

Etude de la consommation des produits biologiques en Bretagne

Etude de la consommation des produits biologiques en Bretagne Groupe Ecole Supérieure de Commerce de Rennes Etude de la consommation des produits biologiques en Bretagne Rapport Final - Soutenance Introduction Rappel des données Problématique de l étude Déroulement

Plus en détail

GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006

GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006 GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006 La grille d évaluation des projets en Entrepreneuriat étudiant est développée pour faciliter l évaluation des projets déposés

Plus en détail

LE MARCHÉ DES PÂTES Á TARTINER

LE MARCHÉ DES PÂTES Á TARTINER ESILV S3 2008 Dossier Marketing : LE MARCHÉ DES PÂTES Á TARTINER ESILV S3 12/12/2008 Sommaire Sommaire... 2 Introduction... 3 I. Analyse de la situation marketing... 4 A) Définition du marché... 4 B) Macro-environnement...

Plus en détail

PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES

PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES Les choix à effectuer Quelle stratégie au niveau du DAS: Stratégie de coût, de différenciation ou de focalisation? Stratégie de leader, de challenger, de suiveur ou

Plus en détail

Sociologie de l alimentation UNIVERSITÉ INTER-AGES R. DEBAILLY 10 ÈME SÉANCE

Sociologie de l alimentation UNIVERSITÉ INTER-AGES R. DEBAILLY 10 ÈME SÉANCE Sociologie de l alimentation UNIVERSITÉ INTER-AGES R. DEBAILLY 10 ÈME SÉANCE 10 ème séance. La consommation engagée Ø Boycott et buycott Ø La consommation engagée : Définition et tendances ØProchaine séance

Plus en détail

Développement Durable et Industries Agroalimentaires Valorisation et Communication des engagements

Développement Durable et Industries Agroalimentaires Valorisation et Communication des engagements - 2011 Développement Durable et Industries Agroalimentaires Valorisation et Communication des engagements Synthèse de l étude 2011 La consommation durable en Languedoc-Roussillon Action financée par :

Plus en détail

Une opportunité professionnelle à votre portée

Une opportunité professionnelle à votre portée Une opportunité professionnelle à votre portée 1 NOTRE CONCEPT La libre entreprise & Le marché du bien-être 2 NOTRE CONCEPT LA LIBRE ENTREPRISE Liberté de choix Travailler pour soi avec le soutien d une

Plus en détail

04/05/2014. L étude de marché

04/05/2014. L étude de marché L étude de marché Définition l étude de marché est un travail de collecte et d analyse d informations ayant pour but d identifier les caractéristiques d un marché. (Environnement, offre, demande, ) Son

Plus en détail

OFFRE AUX MEMBRES DE L ASSOCIATION DES INFORMATICIENNES ET INFORMATICIENS INDÉPENDANTS

OFFRE AUX MEMBRES DE L ASSOCIATION DES INFORMATICIENNES ET INFORMATICIENS INDÉPENDANTS OFFRE AUX MEMBRES DE L ASSOCIATION DES INFORMATICIENNES ET INFORMATICIENS INDÉPENDANTS Notre entreprise DUFOUR LEBLANC COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS L entreprise forme un cabinet spécialisé en comptabilité

Plus en détail

"Les voyages et le tourisme d affaires face aux enjeux du développement durable"

Les voyages et le tourisme d affaires face aux enjeux du développement durable Enquête juin-juillet 2009 : "Les voyages et le tourisme d affaires face aux enjeux du développement durable" Échantillon : 152 professionnels impliqués dans la gestion, l organisation et les décisions

Plus en détail

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage :

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage : Sommaire 1. Gérer la publicité : 1.1 Les acteurs de la publicité : 1.2. Les objectifs publicitaires : 1.3 La détermination du budget : 1.4 L élaboration du message : 1.5 Le choix des médias et des supports

Plus en détail

Étude sur le commerce électronique au Québec

Étude sur le commerce électronique au Québec Étude sur le commerce électronique au Québec Fréquence des achats sur Internet : 2% 2% 9% 24% 15% 10% 12% 26% Plusieurs fois par semaine Environ 1 fois par semaine Plusieurs fois par mois Environ 1 fois

Plus en détail

Politique de Produit et Politique de prix 2015-2016

Politique de Produit et Politique de prix 2015-2016 Politique de Produit et Politique de prix 2015-2016 TANGARA Mahamadou Bassirou Tél : 66 86 90 61/73 11 68 50 Site web : www.mbtangara.fr Email : mbtangara@gmail.com OUTLINE Objectifs; Les Prérequis du

Plus en détail

UE Marketing Opérationnel

UE Marketing Opérationnel UE Marketing Opérationnel La politique Prix Séance 2 Les 4 variables d action marketing MARKETING Mix Produit Qualité Caractéristiques Style Marque Conditionnement Garantie SAV Prix Tarif Remise Rabais

Plus en détail

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 CADRE REGLEMENTAIRE : FEADER, PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL 2014 2020, REGION LIMOUSIN Cette annexe

Plus en détail

Etudes de marché. Marc Vandercammen, 2015

Etudes de marché. Marc Vandercammen, 2015 Etudes de marché Marc Vandercammen, 2015 1. Les fondamentaux Principe 1 Toute étude repose sur la méthode scientifique Objectivité Réfutabilité Caractère structuré Caractère méthodique Attitude critique

Plus en détail

Un petit guide pour choisir la bonne peinture

Un petit guide pour choisir la bonne peinture conseil du connaisseur de votre professionnel de la peinture et Benjamin Moore Un petit guide pour choisir la bonne peinture Une peinture pour chaque pièce et chaque style de vie Avec autant de produits

Plus en détail

L'image de marque et la perception des vins québécois. Symposium Vigne et vin 9 février 2015, Drummondville. Motivation de cette présentation

L'image de marque et la perception des vins québécois. Symposium Vigne et vin 9 février 2015, Drummondville. Motivation de cette présentation L'image de marque et la perception des vins québécois Gale West, Ph.D. Noëlle Robert, stagiaire d été 2014 l Institut d Administration des Entreprises (IAE) à Grenoble, France et Karine Pedneault, Ph.D.,

Plus en détail