Guide sur la régie du maïs ensilage BMR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide sur la régie du maïs ensilage BMR"

Transcription

1 Guide sur la régie du maïs ensilage BMR

2 Les hybrides BMR de marque Mycogen MD procurent des résultats hors du commun. Ce qui différencie le BMR de Mycogen des autres BMR et hybrides de maïs conventionnels est une hausse significative au niveau de la digestibilité de la fibre. En raison de la présence naturelle du gène bm3 chez le BMR de Mycogen, le contenu en lignine de la tige est réduit de l ordre de 39 pourcent et la digestibilité de la fibre est améliorée en moyenne de 8 à 14 points. Une digestibilité plus élevée signifie une consommation plus importante de matière sèche (CMS), une production plus forte de lait et dans plusieurs rations la capacité de servir moins de grains et comme pour toutes les autres cultures de très grande qualité, cela exige une régie particulière pour cultiver, récolter et au niveau de l alimentation. Ce guide de régie est conçu pour vous aider à tirer profit de la majorité des avantages du maïs ensilage BMR de marque Mycogen dans votre entreprise. Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec votre représentant des ventes de Semences Mycogen, agronome ou nutritionniste ou visitez Mycogen.ca % Digestibilité (mesurée comme disparition de la paroi cellulaire in situ) Figure 1: Digestibilité du Maïs Ensilage Normal et des Mutants de BMR 100 Normal non-bmr Ostrander, et al bm1 bm2 Digestibilité bm3 bm4 À PROPOS DE BMR

3 Comment le BMR peut travailler pour vous Pour tirer pleinement profit des avantages du BMR, planifiez de quelle façon vous allez l introduire sur votre entreprise. Rencontrer votre représentant de Mycogen et un nutritionniste bien avant de semer le BMR pour réviser les directives d alimentation. Demandez un échantillon de diète avec du maïs ensilage BMR afin de prévoir l impact sur la consommation de matière sèche, les économies de grains et la production de lait. Comprendre à quel niveau le BMR est différent du maïs ensilage conventionnel : niveaux faibles de lignine, digestibilité élevée de la fibre au détergent neutre (NDFD) et taux de digestibilité accru et de quelles façons ces changements vont affecter la gestion du troupeau. Déterminez quelles portions de votre troupeau sera alimenté avec du BMR les vaches en lactation, les vaches taries et les taures. En collaboration de votre nutritionniste et votre représentant de Semences Mycogen, calculez le volume de maïs ensilage nécessaire. Faites une prévision pour une superficie et un entreposage supplémentaire si nécessaire. Déterminez de quelle façon le maïs ensilage BMR sera entreposé sur votre ferme. Consultez la section «La récolte du BMR» de ce guide. AVANT DE SEMER

4 Choisissez les meilleurs sols pour optimiser le rendement Au point de vue agronomique, la régie de culture des hybrides de maïs BMR n est pas différentes des autres hybrides de maïs ensilage. Par contre, puisque les hybrides de maïs BMR produisent une récolte à valeur ajoutée, il est important de maximiser le rendement et la qualité de l ensilage en portant une attention particulière à la régie afin d optimiser ces deux facteurs. Semer les hybrides de maïs BMR dans vos meilleurs champs. Choisir des champs très fertiles, bien drainés avec une capacité adéquate de rétention en eau. Lorsque possible, comme pour tout autre maïs, cultivez le BMR en rotation avec d autres cultures. CULTIVEZ LE BMR

5 Gérez la fertilité des champs BMR Comme pour toute autre culture, une fertilisation appropriée est primordiale pour optimiser les rendements des hybrides de maïs ensilage BMR. Analyser le sol et le fumier pour développer un plan détaillé de gestion des éléments nutritifs. Établissez le programme de fertilisation adéquat pour chaque champ afin de garantir la santé optimale des plants tout au long de la saison de croissance. Une fertilisation supplémentaire peut être bénéfique. Une légère augmentation de la dose en azote (N) et une application fractionnée de N peut offrir une protection contre les maladies du feuillage lorsque celles-ci sont une problématique. Considérez l utilisation d un fongicide si vous êtes situé dans une zone ayant une forte pression de maladie.

6 BMR performe bien à des populations plus faibles Les hybrides de maïs BMR produisent de meilleur rendement lorsque semé à des populations modérées pour réduire le stress subi par chaque plant. Communiquer avec votre représentant de Semences Mycogen pour des recommandations spécifiques à votre région. Même sous les meilleures conditions de croissance, une performance optimale des hybrides BMR peut être atteinte avec des populations variant de à plants à l acre ou à plants à l hectare. Le BMR performe bien en rangs étroits (15-pouces ou 38 cm, 20-pouces ou 50 cm, ou rangs doubles) mais la population au semis devrait être augmenté de seulement 10 pourcent par rapport aux rangs plus espacés. Soyez certain de fertiliser adéquatement en fonction de la hausse de population. CULTIVEZ LE BMR

7 Protégez les racines et les tiges du BMR Les hybrides BMR de la marque Mycogen sont offerts avec les technologies les plus récentes de caractères de protection contre les insectes intégrés dans le plant. La combinaison de caractères du maïs SmartStax MD procure une protection à large spectre contre les insectes nuisibles au-dessus et sous le sol avec de multiples modes d action et une exigence réduite de refuge Herculex MD XTRA Protection contre les insectes protège les racines contre la chrysomèle des racines du maïs ou autres insectes secondaires, ainsi que les tiges contre la pyrale du maïs, le vers gris-noir et le vers gris occidental du haricot. Herculex MD I Protection contre les insectes protège les tiges contre la pyrale du maïs, le vers gris-noir et le vers gris occidental du haricot.

8 Une teneur en eau adéquate à la récolte est primordiale La récolte de l ensilage à une teneur en eau appropriée est l une des clés du succès. L ensilage qui est trop humide perd de l azote soluble et des hydrates de carbone en raison du suintement. L ensilage qui est fauché trop sec peut perdre du feuillage et ne s entasse pas bien habituellement et ne va pas fermenter et s entreposer correctement. Respectez ces directives pour garantir une fermentation et une performance adéquate du maïs BMR : Taux d humidité recommandés pour la récolte du maïs BMR Type de silo % d humidité recommandé du plant entier Silo tour À déchargement par le haut 63 à 67 Couloir/horizontal 66 à 70 Sac 66 à 68 Silo tour À déchargement par le bas Non recommandé LA RÉCOLTE DU BMR

9 Contrôlez la fermentation dans le rumen avec une grosseur de particule adéquate En raison de sa teneur réduite en lignine comparativement au maïs ensilage conventionnel, le maïs ensilage BMR est digéré et passe à travers le rumen plus rapidement. En conservant un niveau approprié de fibres actives (endf), vous contribuerez à réguler le débit du passage. Respectez les recommandations suivantes pour assurer un niveau d endf approprié pour le maïs ensilage BMR : Longueurs de coupe recommandées pour le maïs ensilage BMR Type de silo Sans rouleau craqueur Avec rouleau craqueur Couloir/horizontal/sac 1.5 à 2 cm 2 à 2.5 cm Sio tour À déchargement par le haut 2 cm 2.5 cm Silo tour À déchargement par le bas Non recommandé Non recommandé

10 Faire un traitement du BMR pour maintenir la fibre afin d atteindre le niveau désiré de grain concassé Un traitement mécanique du maïs ensilage peut améliorer les caractéristiques de l ensilage et la digestion de l amidon par l exposition du grain de maïs aux bactéries du rumen qui font la digestion. L ensilage qui a subi un traitement offre le potentiel d une meilleure utilisation des éléments nutritifs mais réduit aussi la grosseur des particules. Puisque les hybrides BMR ont des grains à texture moyenne, un traitement moins agressif est suggéré, particulièrement lorsque les teneurs en eau sont de 68 pourcent ou mieux. Un traitement sera aussi bénéfique pour une maturité plus avancée et une teneur en eau plus faible de l ensilage. Calibrez le rouleau craqueur pour qu il concasse 90 pourcent des grains lors de la récolte. Le but est de briser le grain en quatre morceaux ou plus, en n ayant aucun grain qui passe à travers le rouleau sans avoir été brisé. Cela va nécessiter que le dégagement actuel du rouleau soit de 3 mm ou moins. Vérifiez régulièrement le maïs ensilage lors de la récolte pour gérer la grosseur des particules et la qualité du grain. LA RÉCOLTE DU BMR

11 Choisir le meilleur endroit pour entreposer le BMR Bien que le maïs ensilage BMR puisse être mélangé avec d autres fourrages dans la ration, il est important d entreposer le maïs ensilage BMR séparément pour maintenir les avantages d un haut niveau de digestibilité. Entreposer seulement les hybrides de maïs BMR dans des silos couloir, fosses, sacs d ensilage ou silo tour à déchargement par le haut. L entreposage dans des structures à déchargement par le bas n est pas recommandé. Développer un système pour identifier où le BMR est entreposé ainsi vous pourrez évaluer les résultats au moment de la nutrition. Un tassement approprié peu après la récolte procure un milieu anaérobique favorable pour une fermentation efficace. L ensilage entassé plus densément aura moins de perte de matière sèche et conservera une qualité alimentaire plus élevée. Comme pour tout ensilage de maïs, les meilleurs résultats d alimentation sont obtenus lorsque l ensilage a fermenté au moins 45 jours à 60 jours. Cela permet aux grains dans l ensilage de réabsorber de l humidité et s attendrir, les rendant plus facile à digérer. Planifiez votre inventaire afin d assurer un approvisionnement adéquat de l ensilage de l année précédente pour permettre à la nouvelle récolte d avoir le temps de fermenter.

12 Respectez les directives de nutrition Travaillez de près avec votre nutritionniste lorsque vous alimentez avec du maïs ensilage BMR. Avec une gestion adéquate, les producteurs laitiers peuvent normalement utiliser au moins 60 pourcent de la MS sous forme de fourrages de qualité élevée comme le maïs ensilage BMR. BMR peut être mélangé avec d autres fourrages dans la ration, mais afin de retirer les avantages optimums, alimentez avec au moins 7 kg de MS sous forme de maïs ensilage BMR par vache. Les producteurs laitiers qui servent du maïs ensilage BMR vont généralement être capables de servir 1 à 2 kg de moins de grains par vache par jour. Surveillez de près la ration totale en amidon, la fibre au détergent neutre (NDF) et les niveaux d endf. Comme pour tout changement au niveau de la ration, ajoutez graduellement le maïs ensilage BMR à la ration des vaches afin de permettre au rumen d avoir du temps pour s ajuster. ALIMENTER AVEC BMR

13 Analysez le BMR avant de formuler les rations En raison des caractéristiques uniques du maïs ensilage BMR, l analyse du fourrage est une première étape importante dans la formulation de la ration. Assurez-vous que votre laboratoire est en mesure d évaluer la digestibilité de la fibre au détergent neutre (NDFD) utilisant la méthode in-vitro ou «chimie par voie humide». Quelques laboratoires utilisent l analyse de spectrométrie par proche infrarouge (NIR), qui est une estimation de la NDFD basée sur les équations de calibration et peut ne pas indiquer précisément la valeur réelle du NDFD du BMR. Une fois que vous avez sélectionné un laboratoire pour l analyse des fourrages, conserver le même laboratoire pour des résultats constants. Évaluez les fourrages une fois par mois pour aider dans la formulation et la régie de la ration. En plus de la NDFD, faites analyser la MS, la protéine brute, amidon, énergie nette, NDF, calcium, phosphore, magnésium et potassium.

14 Facteurs à considérer pour les vaches en transition Ayant des besoins en énergie et éléments nutritifs plus élevés, les vaches en transition répondent généralement bien à une consommation plus grande d aliments devenues possible avec des rations de BMR. En raison de la NDFD élevée dans le maïs ensilage BMR, les rations devraient être formulées avec 1 à 2 kg de plus de fourrage pour les vaches en début de lactation. Ajuster le niveau de NDF total entre 31 et 33 pourcent. Équilibrer la ration des vaches en transition en fonction de la consommation de MS prévue, non pas selon ce que les vaches mangent actuellement et augmenter la portion de fourrage de 10 pourcent pour ce groupe. Comme pour tout changement à la ration, ajouter graduellement le maïs ensilage BMR dans les rations de transition afin de permettre au rumen d avoir du temps pour s ajuster. ALIMENTER AVEC BMR

15 Gérez votre troupeau pour l adaptation Tout changement à la ration nécessite une bonne planification, synchronisation et implantation. Surveillez les vaches afin de vous assurer qu elles s adaptent bien à l ensilage de maïs BMR. Observez ces paramètres et travailler en collaboration de votre nutritionniste pour peaufiner la ration peu importe les problèmes qui surviennent. Stabilité du fumier Si les aliments passent trop rapidement dans le rumen, vous remarquerez un manque de fermeté ou de consistance du fumier. Un ajout d endf va généralement permettre de trouver une solution à ce problème.. CMS Prévoyez une hausse de la CMS de 1à 2 kg par vache par jour. Si la CMS augmente plus que cela ou varie significativement, augmentez l endf. Composantes du lait Une baisse au niveau de la teneur en matière grasse peut indiquer que la grosseur des particules est trop petite et que plus d endf doit être ajouté. Mastication du bolus Si moins de 50 pourcent des vaches ruminent pendant que les autres mangent, l endf est probablement trop faible. Trouver des façons d ajouter de la fibre via le foin sec ou la paille finement hachée.

16 Cinq étapes pour réussir avec le BMR Suivez ces étapes pour tirer profit au maximum des avantages du maïs ensilage BMR de la marque Mycogen MD dans votre entreprise : 1. Travailler de près avec votre représentant de Semences Mycogen afin de : a. Planifiez la façon dont vous allez incorporer le BMR dans votre ration avant même que les premiers grains soient ensemencés. b. Choisissez les meilleurs champs pour semer le BMR et apportez une fertilisation appropriée. 2. Récoltez à la teneur en eau et à longueur de coupe appropriées. 3. Entassez soigneusement et recouvrez de façon sécuritaire le maïs ensilage BMR pour une fermentation adéquate. 4. Travaillez de près avec votre nutritionniste pour formuler les rations. 5. Surveillez la santé et la performance du troupeau et évaluer les résultats provenant de l alimentation avec cet ensilage hautement digestible. RÉSUMÉ

17 Une offre de haut Niveau fait en Sorte que les Options de Mycogen sont plus Rentables Mutation du gène BMR Résultats sur la production de lait Choix de génétique et caractères BMR de marque Mycogen MD Tous les hybrides renferment le gène supérieur bm3. Digestibilité plus élevée que toutes les autres mutations du gène BMR. 1 Éprouvés dans 16 essais sur la lactation depuis Moyenne de 2.2 kg de plus de lait par vache par jour. 9 hybrides disponibles commercialement avec les caractères technologiques chef-de-file, incluant SmartStax MD. Marque concurrente de BMR Mutation(s) inconnue(s) du gène. Aucuns essais publiés sur la lactation. Choix limités d hybrides et caractères. Choix de maturité 2600 à 3200 UTM relative. RÉFÉRENCE : Barnes RF, Muller LD, Bauman LF, Colenbrander VF. In Vitro Dry Matter Disappearance of Brown Midrib Mutants of Maize (Zea Mays L.). J Anim Sci. 1971; 33: Lechtenberg VL, Muller L D, Bauman LF, Ryhkerd CL, Barnes RF. Laboratory and in vitro evaluation of inbred and F2 populations of brown midrib mutants of Zea mays L. Agronomy Journal 1972; 64: Marita JM, Vermerris W, Ralph J, Hatfield RD. Variations in the cell wall compostion of maize brown midrib mutants. J Agric Food Chem. 2003; 51: Oba M. and M. S. Allen Effects of brown midrib 3 mutation in corn silage on dry matter intake and productivity of high yielding dairy cows. J. Dairy Sci. 82: Ostrander B, Maillot M, Toillon S, Barriere Y, Pollacsek M, Besle J. Cell wall phenolics and digestibility of normal and brown midrib maizes in different stem sections and across maturity stages. J Sc. Food Agric. 1999; 79: SUMMARY

18 Sélectionné pour une digestibilité maximale et une production élevée de lait, le maïs ensilage BMR fournit une plus grande digestibilité et une meilleure CMS, ce qui permet de réduire la quantité de grains dans plusieurs rations. Le maïs BMR de Semences Mycogen procure une rentabilité plus élevée. SOMMAIRE

19 NOTES SUMMARY

20 SmartStax MD multi protection développée par Dow AgroSciences et Monsanto. MD/MC Mycogen, le logo Mycogen et Herculex sont des marques déposées de Dow AgroSciences LLC. Herculex Protection contre les insectes technologie par Dow AgroSciences et Pionner Hi-Bred. SmartStax MD est une marque déposée de Monsanto Technology LLC. Toujours respecter la commercialisation du grain, les exigences en matière de lutte intégrée et les directives de l étiquette du produit. Les produits B.t. peuvent ne pas être homologués dans toutes les régions. Vérifier avec votre représentant de semences le statut de l enregistrement dans votre région

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège Plan L ensilage de maïs en général Caractéristiques anatomiques

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS

GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS Refuge Advanced MC SmartStax MC Herculex MC ÉDITION CANADIENNE Le présent guide d utilisation du produit (le guide) établit les exigences pour la culture des hybrides

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE?

AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE? AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE? Traduit de: PRODUCERS MIGHT WANT TO CONSIDER CREEP FEEDING Auteur: Stephen B. Blezinger, Ph.D., PAS (Copyright 2015 Dr. Stephen B. Blezinger) Adapté en français

Plus en détail

Contexte : Objectif : Expérimentation :

Contexte : Objectif : Expérimentation : Estimation de la valeur fertilisante de digestats issus de la biométhanisation. Résultat de 3 années d expérimentation en culture de maïs (2009 à 2011). (JFr. Oost 1, Marc De Toffoli 2 ) 1 Centre pilote

Plus en détail

mon maïs fourrage, (GNIS) rassemble toutes les parties prenantes de la filière semences française, soit 72 entreprises de sélection,

mon maïs fourrage, (GNIS) rassemble toutes les parties prenantes de la filière semences française, soit 72 entreprises de sélection, Ma vache, mon maïs fourrage, et moi 50 ans de progrès! Depuis maintenant 50 ans, le maïs fourrage a bénéficié avec succès du progrès génétique et de l innovation variétale. Il a su s inscrire durablement

Plus en détail

Optimiser la dose de semis du maïs

Optimiser la dose de semis du maïs Optimiser la dose de semis du maïs La moyenne des taux de semis de maïs utilisés par les producteurs aux États-Unis et au Canada a augmenté de 23 000 grains/acre en 1985 à plus de 30 000 grains/acre aujourd

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

QUOI DE NEUF DANS LE NOUVEAU NRC?

QUOI DE NEUF DANS LE NOUVEAU NRC? QUOI DE NEUF DANS LE NOUVEAU NRC? Daniel LEFEBVRE, Ph.D., agronome PATLQ inc. Sainte-Anne-de-Bellevue Conférence préparée en collaboration avec : Doris PELLERIN, Ph.D., agronome Professeur en sciences

Plus en détail

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires?

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Louis Robert, agronome, M. Sc. Conseiller régional en grandes cultures Même s ils ne sont pas nouveaux sur le marché, les engrais de démarrage liquides

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Millions t 3 000 2 500 2 000 1 500 1 000 La demande en grains va augmenter avec la population 500 MAÏS : +76% 0 2000 2010 2015 2020 2030 RIZ

Plus en détail

Maïs Inoculants LE CATALOGUE PIONEER 2015

Maïs Inoculants LE CATALOGUE PIONEER 2015 Maïs Inoculants LE CATALOGUE PIONEER 2015 LA GAMME MAIS ET LE GUIDE DES SOLS PIONEER 2015 Choisissez la variété adaptée à vos besoins PRECOCITE VARIETE MAIS ENSILAGE TYPE DE SOL Rendement énergétique Densité

Plus en détail

La nutrition simple et rentable. Catalogue FORMATIONS. N Formateur : 83 63 04246 63

La nutrition simple et rentable. Catalogue FORMATIONS. N Formateur : 83 63 04246 63 La nutrition simple et rentable Catalogue FORMATIONS N Formateur : 83 63 04246 63 Introduction FORMATIONS Vous tenez dans vos mains le catalogue de formations BDM. Leader français du Conseil Indépendant

Plus en détail

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu Dans tous les cas, une étude préalable s impose afin d adapter le système retenu à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. FICHE N 1 Pour les effluents avec une réelle

Plus en détail

Journée d information Capacités de stockage des effluents d élevage Pré-Dexel et DeXeL

Journée d information Capacités de stockage des effluents d élevage Pré-Dexel et DeXeL Journée d information Capacités de stockage des effluents d élevage Pré-Dexel et DeXeL Le dimensionnement des ouvrages de stockage Règles de base au dimensionnement Les effectifs LE NBRE D ANIMAUX < AU

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE

FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE 2 I- JUSTIFICATION La consommation de la pastèque est en nette expansion en réponse à une forte demande nationale et régionale ; Cependant la production

Plus en détail

Le traitement des fourrages, de la récolte à la vache

Le traitement des fourrages, de la récolte à la vache «Temps» qu à produire du lait! 30 novembre 2008, Drummondville Le traitement des fourrages, de la récolte à la vache Jean BRISSON, agronome, expert en production laitière, équipe Recherche et Développement

Plus en détail

Réussir ses récoltes de luzerne

Réussir ses récoltes de luzerne Réussir ses récoltes de luzerne Travaux 2012-2013 LUZFIL Dans le cadre du Projet régional LUZFIL* financé par : Partenaires : TERRENA, ARVALIS Institut du végétal, IDELE, Chambres d agricultures 44, 49,53

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS CLBV AQMP02 CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS 2 UMO sur 39 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait et engraissement de 40 génisses Ce système se rencontre principalement dans

Plus en détail

D où viennent nos semences. Visite virtuelle d un site de production de semences de maïs Monsanto

D où viennent nos semences. Visite virtuelle d un site de production de semences de maïs Monsanto D où viennent nos semences Visite virtuelle d un site de production de semences de maïs Monsanto Monsanto a pour objectif de permettre aux agriculteurs de petites et grandes exploitations de produire davantage

Plus en détail

Fiche Technique. sur l itinéraire de fertilization de la Pomme de terre. (Solanum tuberosum L.) au Cameroon

Fiche Technique. sur l itinéraire de fertilization de la Pomme de terre. (Solanum tuberosum L.) au Cameroon Fiche Technique sur l itinéraire de fertilization de la Pomme de terre (Solanum tuberosum L.) au Cameroon I. JUSTIFICATION La pomme de terre est une culture importante qui participe à la sécurité alimentaire

Plus en détail

Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes

Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes R E F E R E N C E S Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes Avril 2008 Les cas-types... mode d emploi R E F E R E N C E S Vous avez dit cas-type? Un cas-type est une exploitation représentative d'un

Plus en détail

EM Aktiv + Fourrage carboné. Extraits de plantes fermentées. Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal.

EM Aktiv + Fourrage carboné. Extraits de plantes fermentées. Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal. EM Aktiv + Extraits de plantes fermentées Fourrage carboné Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal. EM Aktiv+ pour chevaux Application et dosage: Administrer chaque

Plus en détail

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses A. Dispositions générales La présente partie s applique à l arachide, au blé de printemps, au blé d hiver, au canola, à l épeautre

Plus en détail

Agnès Gedda Le potager bio

Agnès Gedda Le potager bio Agnès Gedda Le potager bio Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3544-9 Table des matières Introduction...................................................... 7 Chapitre 1 : Ce qu il faut avoir, ce qu il faut

Plus en détail

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis TITRE NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis Selon le règlement NOP de l USDA 205.406(a), un opérateur certifié doit transmettre chaque année à son

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

Lombricompost. «Il faut nourrir le sol pour nourrir la plante»

Lombricompost. «Il faut nourrir le sol pour nourrir la plante» Lombricompost 1 «Il faut nourrir le sol pour nourrir la plante» Table des matières 1-Définition 3 2. Les différents types d engrais utilisés par les agriculteurs 3 21. Engrais d ordure de la ville 3 22.

Plus en détail

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Colloque sur la pomme de terre Une production à protéger 13 novembre 2009, Québec Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Marc F. CLÉMENT., agronome, conseiller

Plus en détail

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Les essentiels du Réseau agriculture durable RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Réseau d information comptable agricole du Ministère de l Agriculture,

Plus en détail

Instructions pour l équipement et l application Systèmes d application du distributeur

Instructions pour l équipement et l application Systèmes d application du distributeur NUTRITION DE SEMENCE Instructions pour l équipement et l application Systèmes d application du distributeur Nutrition de semence PROTINUS Instructions d application La nutrition de semence PROTINUS est

Plus en détail

Mise à l herbe, les années se suivent!

Mise à l herbe, les années se suivent! Mise à l herbe, les années se suivent! Les vaches laitières du centre de formation ont été mises à l herbe de-nouveau un jeudi. En 2010 c était le 1 er avril, cette année ce fut le 31 mars 2011. La mise

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

En zones herbagères, un système spécialisé lait, tout herbe

En zones herbagères, un système spécialisé lait, tout herbe Cas type HL 1 En zones herbagères, un système spécialisé lait, tout herbe Rouen Évreux Amiens Beauvais Arras Lille Laon Culture à faible densité d'élevage Herbagère à forte densité d'élevage Mixte à moyenne

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

ÉCONOMIQUES OU PAS LES FOURRAGES, FAUDRAIT SAVOIR!

ÉCONOMIQUES OU PAS LES FOURRAGES, FAUDRAIT SAVOIR! ÉCONOMIQUES OU PAS LES FOURRAGES, FAUDRAIT SAVOIR! CONFÉRENCIER Doris Pellerin COLLABORATEURS Guy Allard Charles Bachand Raymond Levallois Diane Gilbert Philippe Savoie La rumeur veut que les fourrages

Plus en détail

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Réf. : 13CSFL35 CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Mis à jour en Décembre 2012 Préambule Ce document a pour objet de fournir les caractéristiques générales des levures fraîches de

Plus en détail

Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA

Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA Séchage du foin en grange Séchage en grange Technique originaire des zones de montagnes Suisse Autriche Jura

Plus en détail

L ALIMENTATION ROBOTISÉE, POUR PRODUIRE PLUS ET MIEUX!

L ALIMENTATION ROBOTISÉE, POUR PRODUIRE PLUS ET MIEUX! L ALIMENTATION ROBOTISÉE, POUR PRODUIRE PLUS ET MIEUX! US -VO EZ IFI IE PL LA V SIM 1 DÉFINITION DE LA RECETTE ET DES SÉQUENCES DE CHARGEMENT/DÉCHARGEMENT VIA : L opérateur configure avec le logiciel «TMR

Plus en détail

La vie du sol : «Les racines de la fertilité de vos cultures»

La vie du sol : «Les racines de la fertilité de vos cultures» Donner à la nature les moyens d exprimer son potentiel! La vie du sol : «Les racines de la fertilité de vos cultures» BIO3G : 3 rue Basse Madeleine - BP 22-22230 MERDRIGNAC Tél : 02 96 67 41 41 - Fax :

Plus en détail

Moyens de production. Engrais

Moyens de production. Engrais Engrais Moyens de production Lors de la campagne 2012-2013, les tonnages d engrais livrés diminuent de près de 17% en et représentent à peine plus de 1% des livraisons françaises. Cette évolution est principalement

Plus en détail

UNE MEILLEURE CONNAISSANCE

UNE MEILLEURE CONNAISSANCE CONCEVOIR ET GÉRER DES AMAS DE FUMIER SOLIDE AU CHAMP UNE MEILLEURE CONNAISSANCE pour un meilleur environnement En 2002, le Règlement sur les exploitations agricoles (REA) prévoyait l échéance des dispositions

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

CONCEPTION (DIMENSIONNEMENT) D UN OUVRAGE DE STOCKAGE DE FUMIER 20736

CONCEPTION (DIMENSIONNEMENT) D UN OUVRAGE DE STOCKAGE DE FUMIER 20736 D. NAUD 1 INSTRUCTIONS COMPLÈTES CONCEPTION (DIMENSIONNEMENT) D UN OUVRAGE DE STOCKAGE DE FUMIER 20736 2007 11 La Direction de l'environnement et du développement durable du ministère de l'agriculture,

Plus en détail

Problèmes de qualité du lait? Causes possibles et mesures à prendre

Problèmes de qualité du lait? Causes possibles et mesures à prendre Problèmes de qualité du lait? Causes possibles et mesures à prendre 1 ère édition septembre 2003 Tables des matières 1) Généralités... 3 a) Sources de germes... 3 b) Laver et nettoyer dans les règles de

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

SERRICULTURE MARAÎCHÈRE BIOLOGIQUE QUE SE PASSE-T-IL DANS LE SOL? Par : ANDRÉ CARRIER, agronome LE SOL IDÉAL?! Les livres de pédologie parlent souvent en ces termes : 45% de matières minérales; 5% de matière

Plus en détail

TCS, strip-till et semis direct

TCS, strip-till et semis direct Témoignage dethierry Lesvigne Polyculture Elevage Bovin Lait La Bernaudie 24 480 ALLES- SUR-DORDOGNE Depuis 2008, Thierry Lesvigne a choisi repenser l ensemble de son système agronomique et a arrêté définitivement

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

Informations techniques sur la culture de l ananas

Informations techniques sur la culture de l ananas Informations techniques sur la culture de l ananas Conditions de culture favorables (choix de la parcelle) : Sol drainant et plutôt acide. Terrain exposé au soleil. Accès à l eau pour l irrigation durant

Plus en détail

Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs

Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs Amélioration de la productivité et de la qualité Publication juin 2013 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote BOUTHIER Alain 1, TROCHARD Robert 2, PARNAUDEAU Virginie 3, NICOLARDOT

Plus en détail

Pratiques de stockage et conservation : conseils techniques pour perdre moins

Pratiques de stockage et conservation : conseils techniques pour perdre moins Pratiques de stockage et conservation : conseils techniques pour perdre moins La réduction des pertes de stockage est un levier important pour améliorer les performances de la filière oignon nigériennes.

Plus en détail

Besoins de recherche et de transfert en agriculture biologique Horizon 2016

Besoins de recherche et de transfert en agriculture biologique Horizon 2016 Besoins de recherche et de transfert en agriculture biologique Horizon 2016 Comité agriculture biologique du Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CAAQ) Octobre 2012 mise à jour

Plus en détail

CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS!

CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS! CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS! JACQUES THÉRIAULT AGR. M. SC. CLIMAX CONSEILS Principales carences en légumes

Plus en détail

Image 1 : Récolte de l arachide à maturité et dans de bonnes conditions

Image 1 : Récolte de l arachide à maturité et dans de bonnes conditions Q: Que voyez-vous sur l image? La plante d arachide se déracine facilement et la gousse est bien sèche à l intérieur. L arachide est mure. Q: Quels sont les critères de maturité de l arachide? L arachide

Plus en détail

Résumé des. recherches. en sciences. agronomiques. Édition canadienne 2014

Résumé des. recherches. en sciences. agronomiques. Édition canadienne 2014 Résumé des recherches en sciences agronomiques 1 Édition canadienne 2014 Introduction D après des estimations, les agriculteurs nord-américains ont produit plus de 14 milliards de boisseaux de maïs en

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2011 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures 30 Matériel(s)

Plus en détail

les cinq étapes pour calculer les jours d avance

les cinq étapes pour calculer les jours d avance À retenir l expérience, acquise grâce à ces outils, permet également une bonne évaluation de la ressource disponible. une fois les mesures réalisées, la quantité d herbe disponible pour le lot se calcule

Plus en détail

Conventions de calcul pour la réalisation des cas types en agriculture biologique

Conventions de calcul pour la réalisation des cas types en agriculture biologique Conventions de calcul pour la réalisation des cas types en agriculture biologique Conjoncture retenue pour la construction des cas-types Prix de la viande bovine Conjoncture 1 er trimestre 2012 Prix des

Plus en détail

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface.

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface. COMMENT OBTENIR UNE BONNE PELOUSE? Tout le monde souhaite avoir un superbe gazon. Pour pouvoir profiter d'un espace de verdure impeccable, il ne suffit pas de le rêver. Il faut procéder étape par étape

Plus en détail

Le traitement alternatif des déchets ménagers pour les petites et moyennes communes au Maroc

Le traitement alternatif des déchets ménagers pour les petites et moyennes communes au Maroc Le traitement alternatif des déchets ménagers pour les petites et moyennes communes au Maroc «D une expérience locale de compostage prometteuse à la construction d une offre technique aux multiples avantages

Plus en détail

SCIENCES AGRONOMIQUES RÉSUMÉ DES RECHERCHES. Édition canadienne

SCIENCES AGRONOMIQUES RÉSUMÉ DES RECHERCHES. Édition canadienne SCIENCES AGRONOMIQUES RÉSUMÉ DES RECHERCHES Édition canadienne Introduction En 2012, la chaleur intense et une sécheresse grave ont caractérisé la saison chez la majorité des producteurs. Aux É.-U., dans

Plus en détail

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie Capacité d adaptation des systèmes en Agriculture Biologique aux épisodes de sécheresse AUTONOMIE ALIMENTAIRE Maître d œuvre : Chambres d Agriculture

Plus en détail

Atelier du café. La classe apprend des choses intéressantes sur le café, sa production, le caféier etc. Objectif:

Atelier du café. La classe apprend des choses intéressantes sur le café, sa production, le caféier etc. Objectif: Instructions pour l'enseignant Objectif: La classe apprend des choses intéressantes sur le café, sa production, le caféier etc. Tâche: Les images doivent être attribuées aux textes correspondants. Matériel:

Plus en détail

Guide pratique. Composter dans son jardin

Guide pratique. Composter dans son jardin Guide pratique Composter dans son jardin Faire son compost soi-même constitue la meilleure façon de recycler ses déchets de cuisine et de jardin, tout en produisant un excellent fertilisant. Ce guide vous

Plus en détail

Estimer le poids spécifique du maïs bien mûri après le séchage... 17-4. Classement... 17-15

Estimer le poids spécifique du maïs bien mûri après le séchage... 17-4. Classement... 17-15 17. Maïs Détermination du taux d impuretés... 17-2 Définitions... 17-2 Impuretés non déclarées... 17-2 Procédure normale de nettoyage... 17-2 Composition des impuretés... 17-3 Estimer le poids spécifique

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

1. INTRODUCTION TITRE DE LA PRÉSENTATION : Adrien N Dayegamiye, Ph.D., agronome Chercheur senior, IRDA Professeur associé, Université Laval Québec

1. INTRODUCTION TITRE DE LA PRÉSENTATION : Adrien N Dayegamiye, Ph.D., agronome Chercheur senior, IRDA Professeur associé, Université Laval Québec TITRE DE LA PRÉSENTATION : La contribution en azote du sol reliée à la minéralisation de la MO : facteur climatique et régies agricoles influençant les taux de minéralisation d azote AUTEUR : Adrien N

Plus en détail

La méthanisation «à la ferme»

La méthanisation «à la ferme» Solagro Initiatives pour l Énergie, l Environnement, l Agriculture Association Loi 1901 75 Voie du TOEC - 31076 TOULOUSE Cedex 3 0 (+33) 5 67 69 69 69 - Fax 0 (+33) 5 67 69 69 00 Email : solagro@solagro.asso.fr

Plus en détail

La prévention des intoxications dans les silos à fourrage

La prévention des intoxications dans les silos à fourrage La prévention des intoxications dans les silos à fourrage Ali Bahloul, Brigitte Roberge et Nicole Goyer / IRSST Mauricio Chavez et Marcelo Reggio / École polytechnique de Montréal Avec la collaboration

Plus en détail

Comment choisir son terreau et son fertilisant

Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Entretenez la qualité de la terre Votre sol joue principalement 2 rôles. Il contient les substances nutritives

Plus en détail

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX.

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Coup de tonnerre dans les raccourcisseurs Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Trimaxx est un nouveau raccourcisseur pour céréales à paille et féveroles doté d une formulation Son absorption

Plus en détail

Guide pratique du compostage

Guide pratique du compostage Guide pratique du compostage sommaire Le compostage un processus naturel et économique 3 Les modes de compostage 4 Réaliser son compost 6 Bien réussir son compost 8 3 Le compostage un processus naturel

Plus en détail

Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE

Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE Naskeo Environnement Créé en 2005 25 employés 3 sites 2 Naskeo: une entreprise innovante Le Laboratoire de Biotechnologie

Plus en détail

Mémento d ensilage du maïs

Mémento d ensilage du maïs Mémento d ensilage du maïs Guide pour la réussite de l ensilage du maïs Sommaire 1. Caractéristiques spécifiques des produits d ensilage de maïs Guide pour la réussite de l ensilage du maïs 1. Caractéristiques

Plus en détail

LE TRAITEMENT DE SEMENCES. Un outil pour l agriculture durable

LE TRAITEMENT DE SEMENCES. Un outil pour l agriculture durable LE TRAITEMENT DE SEMENCES Un outil pour l agriculture durable Préparé par La Commission pour le traitement des semences et l environnement de la Fédération internationale du commerce des semences (FIS)

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES. > ÉDITION septembre 2013 RÉCOLTE 2013. Qualité des blés durs français

CARACTÉRISTIQUES. > ÉDITION septembre 2013 RÉCOLTE 2013. Qualité des blés durs français CARACTÉRISTIQUES > ÉDITION septembre 213 RÉCOLTE 213 Qualité des blés durs français ÉDITORIAL BLÉ DUR 213 : UNE PRODUCTION À 1,7 MILLION DE TONNES ET UNE QUALITÉ VARIABLE SELON LES SITUATIONS La production

Plus en détail

Un expérience pluridisciplinaire de l intensification écologique en Agriculture Familiale

Un expérience pluridisciplinaire de l intensification écologique en Agriculture Familiale Le développement du semis-direct sous couverture végétale pour les agriculteurs des exploitations familiales des biomes Cerrados (2005-2009) et Amazonia (2008-2013) Un expérience pluridisciplinaire de

Plus en détail

Préface. Betterave fourragère, un concentré de fourrage

Préface. Betterave fourragère, un concentré de fourrage Préface Les anciens le diront tous, la betterave fourragère a des atouts incontestables pour l alimentation des animaux d élevage. En production bovine de lait ou de viande ou pour la production ovine

Plus en détail

Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ

Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ Programme Lait canadien de qualité des Producteurs laitiers du Canada Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ Utiliser avec le Registre et le Calendrier de DGI pour des dossiers

Plus en détail

Notes à l enseignant ou à l enseignante 1 re année du 3 e cycle (5 e année) Comment pourrait on faire. du compost en classe?

Notes à l enseignant ou à l enseignante 1 re année du 3 e cycle (5 e année) Comment pourrait on faire. du compost en classe? Notes à l enseignant ou à l enseignante 1 re année du 3 e cycle (5 e année) Comment pourrait-on faire du compost en classe? Clientèle visée : 1 re année du 3 e cycle (5 e année) Objectifs: Se questionner

Plus en détail

GESTION ET VALORISATION DES CENDRES DE CHAUFFERIES BOIS

GESTION ET VALORISATION DES CENDRES DE CHAUFFERIES BOIS GESTION ET VALORISATION DES CENDRES DE CHAUFFERIES BOIS Stockage et Epandage Etude réalisée pour le compte de l ADEME par : SOLAGRO : M. Christian COUTURIER AQUASOL : M. Thierry BRASSET Coordination technique

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Votre correspondant : Romain CRESSON INRA Transfert Environnement Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Tel: +33 (0)4 68 46 64 32 Fax: +33 (0)4 68 42 51

Plus en détail

légumineuses, seigle, épeautre, pomme de terre, légumes de plein champ. orge, triticale, prairie temporaire, luzerne, oignons.

légumineuses, seigle, épeautre, pomme de terre, légumes de plein champ. orge, triticale, prairie temporaire, luzerne, oignons. Maïs Culture 4.5.11 Généralité Le maïs : est gourmand en éléments fertilisants; met bien en valeur l azote organique; est un fourrage de qualité. Type de sol, climat Sol Favorables Profond; bien structuré;

Plus en détail

CRITERES D EXAMEN DE VARIETES EN VUE DE LEUR ADMISSION AU CATALOGUE POMMES DE TERRE (Solanum tuberosum L.) - 13/12/2013

CRITERES D EXAMEN DE VARIETES EN VUE DE LEUR ADMISSION AU CATALOGUE POMMES DE TERRE (Solanum tuberosum L.) - 13/12/2013 1/9 CRITERES D EXAMEN DE VARIETES EN VUE DE LEUR ADMISSION AU CATALOGUE POMMES DE TERRE (Solanum tuberosum L.) - 13/12/2013 I. EXAMEN DE LA DISTINCTION, L HOMOGENEITE ET DE LA STABILITE (D.H.S.). L examen

Plus en détail

Bien choisir sa variété de maïs ensilage

Bien choisir sa variété de maïs ensilage Bien choisir sa variété de maïs ensilage Le maïs ensilage n est pas une culture difficile à cultiver. Pour choisir sa variété, l agriculteur dispose aujourd hui d une multitude de critères : attention

Plus en détail

ANAIS LE LOGICIEL DE GESTION PRÉVISIONNELLE DE L ENTREPRISE AGRICOLE ET RURALE. Laboratoire Informatique de l ENITA de Bordeaux Tél.

ANAIS LE LOGICIEL DE GESTION PRÉVISIONNELLE DE L ENTREPRISE AGRICOLE ET RURALE. Laboratoire Informatique de l ENITA de Bordeaux Tél. LE LOGICIEL DE GESTION PRÉVISIONNELLE DE L ENTREPRISE AGRICOLE ET RURALE Laboratoire Informatique de l ENITA de Bordeaux Tél. 05 57 35 07 95 PHILOSOPHIE DU LOGICIEL - CONCEPTS DE BASE ET MECANISMES 1.

Plus en détail

Semis direct: de l essai à la pratique

Semis direct: de l essai à la pratique Travail du sol - Semis direct 2.4.3 Semis direct: de l essai à la pratique Expériences acquises dans un système de semis direct en continu A. Chervet 1, L. Gubler 1, P. Hofer 1, C. Maurer-Troxler 1, M.

Plus en détail

Adopter de bonnes pratiques agroenvironnementales:

Adopter de bonnes pratiques agroenvironnementales: Adopter de bonnes pratiques agroenvironnementales: Dépense ou investissement? Yvan Faucher, agronome Réjean Prince, agroéconomiste L ÉQUIPE INTERDISCIPLINAIRE DU MAPAQ Réjean Prince, agroéconomiste Ghislain

Plus en détail

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention Dépistage de la dénutrition ou de son risque, outil pour suivre les ingesta Isabelle Demierre Sandro Mascaro Contenu: Définition et prévalence de la dénutrition Causes de la dénutrition Dépistage et intervention

Plus en détail

Réunion Publique Opération Compostage Individuel

Réunion Publique Opération Compostage Individuel Réunion Publique Opération Compostage Individuel Introduction : 1) mettre nos déchets dans le composteur et non à la poubelle? 2) transformer nos déchets en compost? 3) utiliser le compost? 4) Le paillage,

Plus en détail

L utilisation de la SPIR au service de l entretien l parcours de golf : intérêts et limites. CIRAD, Montpellier (France)

L utilisation de la SPIR au service de l entretien l parcours de golf : intérêts et limites. CIRAD, Montpellier (France) L utilisation de la SPIR au service de l entretien l des parcours de golf : intérêts et limites L. Thuriès,, D. Bastianelli CIRAD, Montpellier (France) SPIR gazon : pour quoi faire? Suivi des sols : Teneur

Plus en détail

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Santé Canada Health Canada L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Vous avez peut-être remarqué l information nutritionnelle affichée sur de nombreux produits alimentaires que vous achetez

Plus en détail

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures Geneviève Labrie La lutte intégrée Portrait des dommages au Québec Financière agricole du Québec 880 avis de dommages depuis 2008 224 avis

Plus en détail

Biogaz et méthanisation

Biogaz et méthanisation Note pour les comités opérationnels 10 (Energies renouvelables) et 15 (agriculture) COMITE DE LIAISON ENERGIES RENOUVELABLES (CLER) Contact: Christian Couturier, christian.couturier@solagro.asso.fr 05

Plus en détail

Le printemps et l été du compost

Le printemps et l été du compost Le printemps et l été du compost Le printemps du compost 1 A la sortie de l hiver, le compost est souvent trop tassé et/ou trop humide. Il faut, avant les nouveaux apports, penser à bien l aérer en faisant

Plus en détail

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Exemple d activité : recenser, extraire et exploiter des informations afin de comprendre les caractéristiques et les limites de la modification

Plus en détail