Guide sur la régie du maïs ensilage BMR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide sur la régie du maïs ensilage BMR"

Transcription

1 Guide sur la régie du maïs ensilage BMR

2 Les hybrides BMR de marque Mycogen MD procurent des résultats hors du commun. Ce qui différencie le BMR de Mycogen des autres BMR et hybrides de maïs conventionnels est une hausse significative au niveau de la digestibilité de la fibre. En raison de la présence naturelle du gène bm3 chez le BMR de Mycogen, le contenu en lignine de la tige est réduit de l ordre de 39 pourcent et la digestibilité de la fibre est améliorée en moyenne de 8 à 14 points. Une digestibilité plus élevée signifie une consommation plus importante de matière sèche (CMS), une production plus forte de lait et dans plusieurs rations la capacité de servir moins de grains et comme pour toutes les autres cultures de très grande qualité, cela exige une régie particulière pour cultiver, récolter et au niveau de l alimentation. Ce guide de régie est conçu pour vous aider à tirer profit de la majorité des avantages du maïs ensilage BMR de marque Mycogen dans votre entreprise. Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec votre représentant des ventes de Semences Mycogen, agronome ou nutritionniste ou visitez Mycogen.ca % Digestibilité (mesurée comme disparition de la paroi cellulaire in situ) Figure 1: Digestibilité du Maïs Ensilage Normal et des Mutants de BMR 100 Normal non-bmr Ostrander, et al bm1 bm2 Digestibilité bm3 bm4 À PROPOS DE BMR

3 Comment le BMR peut travailler pour vous Pour tirer pleinement profit des avantages du BMR, planifiez de quelle façon vous allez l introduire sur votre entreprise. Rencontrer votre représentant de Mycogen et un nutritionniste bien avant de semer le BMR pour réviser les directives d alimentation. Demandez un échantillon de diète avec du maïs ensilage BMR afin de prévoir l impact sur la consommation de matière sèche, les économies de grains et la production de lait. Comprendre à quel niveau le BMR est différent du maïs ensilage conventionnel : niveaux faibles de lignine, digestibilité élevée de la fibre au détergent neutre (NDFD) et taux de digestibilité accru et de quelles façons ces changements vont affecter la gestion du troupeau. Déterminez quelles portions de votre troupeau sera alimenté avec du BMR les vaches en lactation, les vaches taries et les taures. En collaboration de votre nutritionniste et votre représentant de Semences Mycogen, calculez le volume de maïs ensilage nécessaire. Faites une prévision pour une superficie et un entreposage supplémentaire si nécessaire. Déterminez de quelle façon le maïs ensilage BMR sera entreposé sur votre ferme. Consultez la section «La récolte du BMR» de ce guide. AVANT DE SEMER

4 Choisissez les meilleurs sols pour optimiser le rendement Au point de vue agronomique, la régie de culture des hybrides de maïs BMR n est pas différentes des autres hybrides de maïs ensilage. Par contre, puisque les hybrides de maïs BMR produisent une récolte à valeur ajoutée, il est important de maximiser le rendement et la qualité de l ensilage en portant une attention particulière à la régie afin d optimiser ces deux facteurs. Semer les hybrides de maïs BMR dans vos meilleurs champs. Choisir des champs très fertiles, bien drainés avec une capacité adéquate de rétention en eau. Lorsque possible, comme pour tout autre maïs, cultivez le BMR en rotation avec d autres cultures. CULTIVEZ LE BMR

5 Gérez la fertilité des champs BMR Comme pour toute autre culture, une fertilisation appropriée est primordiale pour optimiser les rendements des hybrides de maïs ensilage BMR. Analyser le sol et le fumier pour développer un plan détaillé de gestion des éléments nutritifs. Établissez le programme de fertilisation adéquat pour chaque champ afin de garantir la santé optimale des plants tout au long de la saison de croissance. Une fertilisation supplémentaire peut être bénéfique. Une légère augmentation de la dose en azote (N) et une application fractionnée de N peut offrir une protection contre les maladies du feuillage lorsque celles-ci sont une problématique. Considérez l utilisation d un fongicide si vous êtes situé dans une zone ayant une forte pression de maladie.

6 BMR performe bien à des populations plus faibles Les hybrides de maïs BMR produisent de meilleur rendement lorsque semé à des populations modérées pour réduire le stress subi par chaque plant. Communiquer avec votre représentant de Semences Mycogen pour des recommandations spécifiques à votre région. Même sous les meilleures conditions de croissance, une performance optimale des hybrides BMR peut être atteinte avec des populations variant de à plants à l acre ou à plants à l hectare. Le BMR performe bien en rangs étroits (15-pouces ou 38 cm, 20-pouces ou 50 cm, ou rangs doubles) mais la population au semis devrait être augmenté de seulement 10 pourcent par rapport aux rangs plus espacés. Soyez certain de fertiliser adéquatement en fonction de la hausse de population. CULTIVEZ LE BMR

7 Protégez les racines et les tiges du BMR Les hybrides BMR de la marque Mycogen sont offerts avec les technologies les plus récentes de caractères de protection contre les insectes intégrés dans le plant. La combinaison de caractères du maïs SmartStax MD procure une protection à large spectre contre les insectes nuisibles au-dessus et sous le sol avec de multiples modes d action et une exigence réduite de refuge Herculex MD XTRA Protection contre les insectes protège les racines contre la chrysomèle des racines du maïs ou autres insectes secondaires, ainsi que les tiges contre la pyrale du maïs, le vers gris-noir et le vers gris occidental du haricot. Herculex MD I Protection contre les insectes protège les tiges contre la pyrale du maïs, le vers gris-noir et le vers gris occidental du haricot.

8 Une teneur en eau adéquate à la récolte est primordiale La récolte de l ensilage à une teneur en eau appropriée est l une des clés du succès. L ensilage qui est trop humide perd de l azote soluble et des hydrates de carbone en raison du suintement. L ensilage qui est fauché trop sec peut perdre du feuillage et ne s entasse pas bien habituellement et ne va pas fermenter et s entreposer correctement. Respectez ces directives pour garantir une fermentation et une performance adéquate du maïs BMR : Taux d humidité recommandés pour la récolte du maïs BMR Type de silo % d humidité recommandé du plant entier Silo tour À déchargement par le haut 63 à 67 Couloir/horizontal 66 à 70 Sac 66 à 68 Silo tour À déchargement par le bas Non recommandé LA RÉCOLTE DU BMR

9 Contrôlez la fermentation dans le rumen avec une grosseur de particule adéquate En raison de sa teneur réduite en lignine comparativement au maïs ensilage conventionnel, le maïs ensilage BMR est digéré et passe à travers le rumen plus rapidement. En conservant un niveau approprié de fibres actives (endf), vous contribuerez à réguler le débit du passage. Respectez les recommandations suivantes pour assurer un niveau d endf approprié pour le maïs ensilage BMR : Longueurs de coupe recommandées pour le maïs ensilage BMR Type de silo Sans rouleau craqueur Avec rouleau craqueur Couloir/horizontal/sac 1.5 à 2 cm 2 à 2.5 cm Sio tour À déchargement par le haut 2 cm 2.5 cm Silo tour À déchargement par le bas Non recommandé Non recommandé

10 Faire un traitement du BMR pour maintenir la fibre afin d atteindre le niveau désiré de grain concassé Un traitement mécanique du maïs ensilage peut améliorer les caractéristiques de l ensilage et la digestion de l amidon par l exposition du grain de maïs aux bactéries du rumen qui font la digestion. L ensilage qui a subi un traitement offre le potentiel d une meilleure utilisation des éléments nutritifs mais réduit aussi la grosseur des particules. Puisque les hybrides BMR ont des grains à texture moyenne, un traitement moins agressif est suggéré, particulièrement lorsque les teneurs en eau sont de 68 pourcent ou mieux. Un traitement sera aussi bénéfique pour une maturité plus avancée et une teneur en eau plus faible de l ensilage. Calibrez le rouleau craqueur pour qu il concasse 90 pourcent des grains lors de la récolte. Le but est de briser le grain en quatre morceaux ou plus, en n ayant aucun grain qui passe à travers le rouleau sans avoir été brisé. Cela va nécessiter que le dégagement actuel du rouleau soit de 3 mm ou moins. Vérifiez régulièrement le maïs ensilage lors de la récolte pour gérer la grosseur des particules et la qualité du grain. LA RÉCOLTE DU BMR

11 Choisir le meilleur endroit pour entreposer le BMR Bien que le maïs ensilage BMR puisse être mélangé avec d autres fourrages dans la ration, il est important d entreposer le maïs ensilage BMR séparément pour maintenir les avantages d un haut niveau de digestibilité. Entreposer seulement les hybrides de maïs BMR dans des silos couloir, fosses, sacs d ensilage ou silo tour à déchargement par le haut. L entreposage dans des structures à déchargement par le bas n est pas recommandé. Développer un système pour identifier où le BMR est entreposé ainsi vous pourrez évaluer les résultats au moment de la nutrition. Un tassement approprié peu après la récolte procure un milieu anaérobique favorable pour une fermentation efficace. L ensilage entassé plus densément aura moins de perte de matière sèche et conservera une qualité alimentaire plus élevée. Comme pour tout ensilage de maïs, les meilleurs résultats d alimentation sont obtenus lorsque l ensilage a fermenté au moins 45 jours à 60 jours. Cela permet aux grains dans l ensilage de réabsorber de l humidité et s attendrir, les rendant plus facile à digérer. Planifiez votre inventaire afin d assurer un approvisionnement adéquat de l ensilage de l année précédente pour permettre à la nouvelle récolte d avoir le temps de fermenter.

12 Respectez les directives de nutrition Travaillez de près avec votre nutritionniste lorsque vous alimentez avec du maïs ensilage BMR. Avec une gestion adéquate, les producteurs laitiers peuvent normalement utiliser au moins 60 pourcent de la MS sous forme de fourrages de qualité élevée comme le maïs ensilage BMR. BMR peut être mélangé avec d autres fourrages dans la ration, mais afin de retirer les avantages optimums, alimentez avec au moins 7 kg de MS sous forme de maïs ensilage BMR par vache. Les producteurs laitiers qui servent du maïs ensilage BMR vont généralement être capables de servir 1 à 2 kg de moins de grains par vache par jour. Surveillez de près la ration totale en amidon, la fibre au détergent neutre (NDF) et les niveaux d endf. Comme pour tout changement au niveau de la ration, ajoutez graduellement le maïs ensilage BMR à la ration des vaches afin de permettre au rumen d avoir du temps pour s ajuster. ALIMENTER AVEC BMR

13 Analysez le BMR avant de formuler les rations En raison des caractéristiques uniques du maïs ensilage BMR, l analyse du fourrage est une première étape importante dans la formulation de la ration. Assurez-vous que votre laboratoire est en mesure d évaluer la digestibilité de la fibre au détergent neutre (NDFD) utilisant la méthode in-vitro ou «chimie par voie humide». Quelques laboratoires utilisent l analyse de spectrométrie par proche infrarouge (NIR), qui est une estimation de la NDFD basée sur les équations de calibration et peut ne pas indiquer précisément la valeur réelle du NDFD du BMR. Une fois que vous avez sélectionné un laboratoire pour l analyse des fourrages, conserver le même laboratoire pour des résultats constants. Évaluez les fourrages une fois par mois pour aider dans la formulation et la régie de la ration. En plus de la NDFD, faites analyser la MS, la protéine brute, amidon, énergie nette, NDF, calcium, phosphore, magnésium et potassium.

14 Facteurs à considérer pour les vaches en transition Ayant des besoins en énergie et éléments nutritifs plus élevés, les vaches en transition répondent généralement bien à une consommation plus grande d aliments devenues possible avec des rations de BMR. En raison de la NDFD élevée dans le maïs ensilage BMR, les rations devraient être formulées avec 1 à 2 kg de plus de fourrage pour les vaches en début de lactation. Ajuster le niveau de NDF total entre 31 et 33 pourcent. Équilibrer la ration des vaches en transition en fonction de la consommation de MS prévue, non pas selon ce que les vaches mangent actuellement et augmenter la portion de fourrage de 10 pourcent pour ce groupe. Comme pour tout changement à la ration, ajouter graduellement le maïs ensilage BMR dans les rations de transition afin de permettre au rumen d avoir du temps pour s ajuster. ALIMENTER AVEC BMR

15 Gérez votre troupeau pour l adaptation Tout changement à la ration nécessite une bonne planification, synchronisation et implantation. Surveillez les vaches afin de vous assurer qu elles s adaptent bien à l ensilage de maïs BMR. Observez ces paramètres et travailler en collaboration de votre nutritionniste pour peaufiner la ration peu importe les problèmes qui surviennent. Stabilité du fumier Si les aliments passent trop rapidement dans le rumen, vous remarquerez un manque de fermeté ou de consistance du fumier. Un ajout d endf va généralement permettre de trouver une solution à ce problème.. CMS Prévoyez une hausse de la CMS de 1à 2 kg par vache par jour. Si la CMS augmente plus que cela ou varie significativement, augmentez l endf. Composantes du lait Une baisse au niveau de la teneur en matière grasse peut indiquer que la grosseur des particules est trop petite et que plus d endf doit être ajouté. Mastication du bolus Si moins de 50 pourcent des vaches ruminent pendant que les autres mangent, l endf est probablement trop faible. Trouver des façons d ajouter de la fibre via le foin sec ou la paille finement hachée.

16 Cinq étapes pour réussir avec le BMR Suivez ces étapes pour tirer profit au maximum des avantages du maïs ensilage BMR de la marque Mycogen MD dans votre entreprise : 1. Travailler de près avec votre représentant de Semences Mycogen afin de : a. Planifiez la façon dont vous allez incorporer le BMR dans votre ration avant même que les premiers grains soient ensemencés. b. Choisissez les meilleurs champs pour semer le BMR et apportez une fertilisation appropriée. 2. Récoltez à la teneur en eau et à longueur de coupe appropriées. 3. Entassez soigneusement et recouvrez de façon sécuritaire le maïs ensilage BMR pour une fermentation adéquate. 4. Travaillez de près avec votre nutritionniste pour formuler les rations. 5. Surveillez la santé et la performance du troupeau et évaluer les résultats provenant de l alimentation avec cet ensilage hautement digestible. RÉSUMÉ

17 Une offre de haut Niveau fait en Sorte que les Options de Mycogen sont plus Rentables Mutation du gène BMR Résultats sur la production de lait Choix de génétique et caractères BMR de marque Mycogen MD Tous les hybrides renferment le gène supérieur bm3. Digestibilité plus élevée que toutes les autres mutations du gène BMR. 1 Éprouvés dans 16 essais sur la lactation depuis Moyenne de 2.2 kg de plus de lait par vache par jour. 9 hybrides disponibles commercialement avec les caractères technologiques chef-de-file, incluant SmartStax MD. Marque concurrente de BMR Mutation(s) inconnue(s) du gène. Aucuns essais publiés sur la lactation. Choix limités d hybrides et caractères. Choix de maturité 2600 à 3200 UTM relative. RÉFÉRENCE : Barnes RF, Muller LD, Bauman LF, Colenbrander VF. In Vitro Dry Matter Disappearance of Brown Midrib Mutants of Maize (Zea Mays L.). J Anim Sci. 1971; 33: Lechtenberg VL, Muller L D, Bauman LF, Ryhkerd CL, Barnes RF. Laboratory and in vitro evaluation of inbred and F2 populations of brown midrib mutants of Zea mays L. Agronomy Journal 1972; 64: Marita JM, Vermerris W, Ralph J, Hatfield RD. Variations in the cell wall compostion of maize brown midrib mutants. J Agric Food Chem. 2003; 51: Oba M. and M. S. Allen Effects of brown midrib 3 mutation in corn silage on dry matter intake and productivity of high yielding dairy cows. J. Dairy Sci. 82: Ostrander B, Maillot M, Toillon S, Barriere Y, Pollacsek M, Besle J. Cell wall phenolics and digestibility of normal and brown midrib maizes in different stem sections and across maturity stages. J Sc. Food Agric. 1999; 79: SUMMARY

18 Sélectionné pour une digestibilité maximale et une production élevée de lait, le maïs ensilage BMR fournit une plus grande digestibilité et une meilleure CMS, ce qui permet de réduire la quantité de grains dans plusieurs rations. Le maïs BMR de Semences Mycogen procure une rentabilité plus élevée. SOMMAIRE

19 NOTES SUMMARY

20 SmartStax MD multi protection développée par Dow AgroSciences et Monsanto. MD/MC Mycogen, le logo Mycogen et Herculex sont des marques déposées de Dow AgroSciences LLC. Herculex Protection contre les insectes technologie par Dow AgroSciences et Pionner Hi-Bred. SmartStax MD est une marque déposée de Monsanto Technology LLC. Toujours respecter la commercialisation du grain, les exigences en matière de lutte intégrée et les directives de l étiquette du produit. Les produits B.t. peuvent ne pas être homologués dans toutes les régions. Vérifier avec votre représentant de semences le statut de l enregistrement dans votre région

Guide sur la régie du maïs ensilage BMR _DAS_Silage_Manage_Guide_FR_a4.indd 1

Guide sur la régie du maïs ensilage BMR _DAS_Silage_Manage_Guide_FR_a4.indd 1 Guide sur la régie du maïs ensilage BMR 44321_DAS_Silage_Manage_Guide_FR_a4.indd 1 Les hybrides BMR de marque Dow Seeds MC procurent des résultats hors du commun. Ce qui différencie le maïs BMR de Dow

Plus en détail

500$ PAR VACHE FAITES LE TRANSFERT VERS LES HYBRIDES BMR SPÉCIFIQUES À L ENSILAGE MC ET DÉCLENCHEZ UN MIRACLE DANS LE RUMEN VOTRE BÉNÉFICE :

500$ PAR VACHE FAITES LE TRANSFERT VERS LES HYBRIDES BMR SPÉCIFIQUES À L ENSILAGE MC ET DÉCLENCHEZ UN MIRACLE DANS LE RUMEN VOTRE BÉNÉFICE : BMR BMR FAITES LE TRANSFERT VERS LES HYBRIDES BMR SPÉCIFIQUES À L ENSILAGE MC ET DÉCLENCHEZ UN MIRACLE DANS LE RUMEN Les hybrides BMR Spécifiques à l ensilage MC (nervure centrale brune) fournissent la

Plus en détail

Les jeux sont faits, rien ne va plus vraiment? Patrice Fortier, agr.

Les jeux sont faits, rien ne va plus vraiment? Patrice Fortier, agr. Les jeux sont faits, rien ne va plus vraiment? Patrice Fortier, agr. Stratégie de groupage Valorisation des fourrages Choix des ingrédients Digestion de la ration Stratégie d additifs Stratégie de groupage

Plus en détail

Capteur «HarvestLab»

Capteur «HarvestLab» Capteur «HarvestLab» «HarvestLab» au champ Avec le nouveau capteur «HarvestLab» de John Deere, mesurez rapidement et avec précision le taux de matière sèche de votre récolte pendant votre travail au champ!

Plus en détail

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège Plan L ensilage de maïs en général Caractéristiques anatomiques

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

Les sous-produits... peut-on en tirer profit?

Les sous-produits... peut-on en tirer profit? JOHANNE CAMERON, agr. M.Sc. Responsable en vulgarisation au CEPOQ Ovin Québec, Octobre 2007 Les sous-produits... peut-on en tirer profit? Bonjour. J ai toujours aimé contrôler mon coût de production en

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS

GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS Refuge Advanced MC SmartStax MC Herculex MC ÉDITION CANADIENNE Le présent guide d utilisation du produit (le guide) établit les exigences pour la culture des hybrides

Plus en détail

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001 MAÎTRISER LA VENTILATION MINIMUM POUR DIMINUER LES COÛTS DE CHAUFFAGE Article publié dans Porc Québec Août 2001 BÂTIMENT FRANCIS POULIOT Ingénieur agricole Centre de développement du porc du Québec Avec

Plus en détail

Megafol Protein. Augmente la valeur de la récolte.

Megafol Protein. Augmente la valeur de la récolte. . Augmente la valeur de la récolte. Quantité supérieure de protéines dans les grandes productions de blé. Quantité supérieure de protéines et meilleure digestibilité de la luzerne. augmente la quantité

Plus en détail

Optimiser la dose de semis du maïs

Optimiser la dose de semis du maïs Optimiser la dose de semis du maïs La moyenne des taux de semis de maïs utilisés par les producteurs aux États-Unis et au Canada a augmenté de 23 000 grains/acre en 1985 à plus de 30 000 grains/acre aujourd

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement?

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Portefeuilles de retraite TD La nouvelle réalité de la retraite Le paysage de la retraite a changé, et les marchés aussi. Êtes-vous préparé? Si vous êtes

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE

FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE 2 I- JUSTIFICATION La consommation de la pastèque est en nette expansion en réponse à une forte demande nationale et régionale ; Cependant la production

Plus en détail

Solution PLM pour la vente au détail de PTC

Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM de PTC pour la vente au détail Dans les délais. À la mode. Dans le budget. La solution PLM de PTC pour la vente au détail transforme la manière

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

Comment choisir les espèces?

Comment choisir les espèces? 16 Disposer d un gazon en adéquation avec l environnement pédo-climatique, avec l utilisation de la prairie (pâturage et/ou fauche), sa durée, et le type de bovins (lait ou viande) sont des éléments à

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr.

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr. Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr., MAPAQ Contenu de la présentation o Recommandations o Connaissances o

Plus en détail

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz.

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz. Vision cultures Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme par k Jeschke et Steve Paszkiewicz Sommaire Lorsque la pluie retarde sensiblement les travaux aux champs et les

Plus en détail

Charges fertilisantes des effluents d élevage Période transitoire

Charges fertilisantes des effluents d élevage Période transitoire Charges fertilisantes des effluents d élevage Modalités de reconnaissance des valeurs références pour la période transitoire Denis Côté, IRDA Mars 2003 MAPAQ Photos tirées de «Guide des Pratiques de conservation

Plus en détail

PROGRAMME NUTRITION 2014-2015 - DDO WATERPOLO Mireille Guibord, Diététiste RÉSUMÉ PRÉSENTATION 1: LES RÉSERVES D ÉNERGIE POUR PRATIQUER LE SPORT

PROGRAMME NUTRITION 2014-2015 - DDO WATERPOLO Mireille Guibord, Diététiste RÉSUMÉ PRÉSENTATION 1: LES RÉSERVES D ÉNERGIE POUR PRATIQUER LE SPORT PROGRAMME NUTRITION 2014-2015 - DDO WATERPOLO Mireille Guibord, Diététiste RÉSUMÉ PRÉSENTATION 1: LES RÉSERVES D ÉNERGIE POUR PRATIQUER LE SPORT Cette présentation visait à comprendre les besoins énergétiques

Plus en détail

Alimentation à la dérobée de veaux de boucherie

Alimentation à la dérobée de veaux de boucherie Bovins de boucherie Alimentation à la dérobée de veaux de boucherie Par : Alain Fournier, agronome, M.Sc. Conseiller en productions laitière et bovine MAPAQ, Région Centre-du-Québec http://www.agr.gouv.qc.ca

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

La nutrition simple et rentable. Catalogue FORMATIONS. N Formateur : 83 63 04246 63

La nutrition simple et rentable. Catalogue FORMATIONS. N Formateur : 83 63 04246 63 La nutrition simple et rentable Catalogue FORMATIONS N Formateur : 83 63 04246 63 Introduction FORMATIONS Vous tenez dans vos mains le catalogue de formations BDM. Leader français du Conseil Indépendant

Plus en détail

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles J'ai le plaisir de vous faire parvenir votre énoncé de la politique de placement pour la Série Portefeuilles de revenu. Celui-ci vous servira

Plus en détail

Essai de Plasticulture en Province de Luxembourg (SPIGVA-CIPF 2004) Collaboration SPIGVA Prov. De Luxembourg CIPF asbl

Essai de Plasticulture en Province de Luxembourg (SPIGVA-CIPF 2004) Collaboration SPIGVA Prov. De Luxembourg CIPF asbl Essai de Plasticulture en Province de Luxembourg (SPIGVA-CIPF 2004) Collaboration SPIGVA Prov. De Luxembourg CIPF asbl Lieu : Hemroulle Date de semis : le 28/04/04 Date de récolte : le 25/10/04 Variétés

Plus en détail

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Victor Savoie, ingénieur agricole MAPAQ, Centre-du-Québec, Nicolet Photo : Véronique Gagnon, Club agroenvironnement Bois-Francs Le drainage agricole

Plus en détail

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation SOMMAIRE 1 Introduction et présentation generale... 3 2 Presentation technique... 4 2.1

Plus en détail

ENTRETIEN DE LA PELOUSE

ENTRETIEN DE LA PELOUSE Source : Fafard Savoir vert ENTRETIEN DE LA PELOUSE C est naturel de vouloir une belle pelouse. Saviez-vous que le secret d une belle pelouse repose sur un sol riche et équilibré? En effet, cette richesse

Plus en détail

APPORTS ALIMENTAIRES RECOMMANDÉS : NOTIONS DE BASE

APPORTS ALIMENTAIRES RECOMMANDÉS : NOTIONS DE BASE APPORTS ALIMENTAIRES RECOMMANDÉS : NOTIONS DE BASE Alimentation Energie et azote Les apports énergétiques et azotés recommandés pour les chèvres laitières sont mesurés respectivement par les unités UFL

Plus en détail

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc.

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. La régie du canola Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. Mai 2015 Introduction Caractéristique de la plante Stade de croissances

Plus en détail

Réussir son ensilage de maïs au Bas-St-Laurent

Réussir son ensilage de maïs au Bas-St-Laurent Réussir son ensilage de maïs au Bas-St-Laurent 14 Novembre 2014 Jérôme Caron, Agronome Du maïs-ensilage, c est quoi? - Une graminée très digestible - Un épi de maïs humide attaché Ensilage de maïs : Pour

Plus en détail

Raisonnement de la fertilisation des prairies

Raisonnement de la fertilisation des prairies Raisonnement de la fertilisation des prairies Un outil de caractérisation des pratiques de fertilisation : les indices de nutrition (analyses d herbe) Mise au point de l outil : l équipe ORPHEE de l INRA

Plus en détail

Réussir ses récoltes de luzerne

Réussir ses récoltes de luzerne Réussir ses récoltes de luzerne Travaux 2012-2013 LUZFIL Dans le cadre du Projet régional LUZFIL* financé par : Partenaires : TERRENA, ARVALIS Institut du végétal, IDELE, Chambres d agricultures 44, 49,53

Plus en détail

Adélia la nutrition de la vache laitière, signée Triskalia

Adélia la nutrition de la vache laitière, signée Triskalia DOSSIER DE PRESSE Mars 2011 Adélia la nutrition de la vache laitière, signée Triskalia SOMMAIRE Communiqué de presse..................................................................................................................

Plus en détail

Fiche Technique. sur l itinéraire de fertilization de la Pomme de terre. (Solanum tuberosum L.) au Cameroon

Fiche Technique. sur l itinéraire de fertilization de la Pomme de terre. (Solanum tuberosum L.) au Cameroon Fiche Technique sur l itinéraire de fertilization de la Pomme de terre (Solanum tuberosum L.) au Cameroon I. JUSTIFICATION La pomme de terre est une culture importante qui participe à la sécurité alimentaire

Plus en détail

Volume 5 - Numéro 1 - Mai 2010 Nouveau service à valeur ajoutée Place à l Indice de transitionmd Que peut-on faire pour mieux gérer la

Volume 5 - Numéro 1 - Mai 2010 Nouveau service à valeur ajoutée Place à l Indice de transitionmd Que peut-on faire pour mieux gérer la Le savoir laitier Volume 5 - Numéro 1 - Mai 2010 Nouveau service à valeur ajoutée Place à l Indice de transition MD Daniel Lefebvre, Ph.D., agr., directeur général Chez la vache laitière, la période la

Plus en détail

Documentation Matrox Imaging

Documentation Matrox Imaging Sommaire Dans le domaine de la vision industrielle et des systèmes d inspection optique automatisés, les caméras intelligentes obtiennent beaucoup d attention. En fait, elles sont souvent présentées à

Plus en détail

Techniques de traite recommandées par le NMC

Techniques de traite recommandées par le NMC A global organization for mastitis control and milk quality Une organisation mondiale pour le contrôle de la mammite et la qualité du lait Techniques de traite recommandées par le NMC Des techniques de

Plus en détail

IT Gouvernance. Plan. Définition. IT gouvernance pourquoi? But et enjeux. Les bonnes pratiques et composantes d une IT gouvernance

IT Gouvernance. Plan. Définition. IT gouvernance pourquoi? But et enjeux. Les bonnes pratiques et composantes d une IT gouvernance IT Gouvernance M2 : ACSI / SID 1 Plan Définition IT gouvernance pourquoi? But et enjeux Les bonnes pratiques et composantes d une IT gouvernance Les problèmes rencontrés Conclusion M2 : ACSI / SID 2 1

Plus en détail

Fourrages et tourteaux. Optimiser l'alimentation de ses troupeaux PRAIRIES MAÏS DÉROBÉES COPRODUITS OLÉO- PROTÉAGINEUX SEPTEMBRE 2012

Fourrages et tourteaux. Optimiser l'alimentation de ses troupeaux PRAIRIES MAÏS DÉROBÉES COPRODUITS OLÉO- PROTÉAGINEUX SEPTEMBRE 2012 SEPTEMBRE 2012 PRAIRIES Luzerne : limiter les mauvaises herbes p. 3 Ravageurs : une lutte surtout agronomique p. 6 MAÏS Tasser et protéger le silo pour éviter l'entrée d'air p. 8 Ajuster la ration des

Plus en détail

L OUTIL LOGICIEL QUI VOUS PERMET DE PRENDRE LE CONTRÔLE DE VOTRE PRODUCTION. maximiser votre rendement

L OUTIL LOGICIEL QUI VOUS PERMET DE PRENDRE LE CONTRÔLE DE VOTRE PRODUCTION. maximiser votre rendement L OUTIL LOGICIEL QUI VOUS PERMET DE PRENDRE LE CONTRÔLE DE VOTRE PRODUCTION maximiser votre rendement Simplifiez votre cycle de production et obtenez les résultats convoités 1. Vente 5. Analyse 2. Production

Plus en détail

La digestibilité des fourrages

La digestibilité des fourrages La digestibilité des fourrages par Robert Berthiaume, Alain Fournier, et Gaëtan Tremblay Introduction L objectif de ce document est de démystifier la mesure de la digestibilité des fourrages de plantes

Plus en détail

Risques au système respiratoire en milieu agricole

Risques au système respiratoire en milieu agricole Tailgate Respiratory Protection Risques au système respiratoire en milieu agricole Animateur : Le script suivant peut être utilisé pour offrir une séance de formation de 15 minutes au personnel. POINTS

Plus en détail

Grappe agro-scientifique canadienne pour l'horticulture 2

Grappe agro-scientifique canadienne pour l'horticulture 2 Grappe agro-scientifique canadienne pour l'horticulture 2 Rapport sur les progrès avril 2015 Activité 17, Pomme de terre 16 L azote pour l amélioration de la récolte, de la qualité et de la rentabilité

Plus en détail

FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont

FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont Bien alimenter et abreuver FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont indispensables pour assurer un bon niveau de production et une bonne santé aux animaux du troupeau. Les fiches

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL. Il y a un proverbe qui dit «Les paroles s envolent mais les écrits restent». C est pourquoi nous

CONTRAT DE TRAVAIL. Il y a un proverbe qui dit «Les paroles s envolent mais les écrits restent». C est pourquoi nous CONTRAT DE TRAVAIL PRÉAMBULE Il y a un proverbe qui dit «Les paroles s envolent mais les écrits restent». C est pourquoi nous conseillons à l employeur et à l employé(e) d établir clairement les conditions

Plus en détail

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD et aux prêts placement de la Banque Manuvie LA COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE MANUFACTURERS Tirez le maximum de vos placements

Plus en détail

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires?

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Louis Robert, agronome, M. Sc. Conseiller régional en grandes cultures Même s ils ne sont pas nouveaux sur le marché, les engrais de démarrage liquides

Plus en détail

Récents développements concernant la consommation volontaire de matière sèche chez la vache en lactation

Récents développements concernant la consommation volontaire de matière sèche chez la vache en lactation Récents développements concernant la consommation volontaire de matière sèche chez la vache en lactation Par : Dany Cinq-Mars, agronome, Ph.D. Nutrition et alimentation MAPAQ/Direction des services technologiques

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

Roger Asmar, agr., MBA

Roger Asmar, agr., MBA Roger Asmar, agr., MBA Ousama Bensslimane, agr. Directeur COGENOR Introduction. Efficacité et rentabilité. Seuil de rentabilité. Les dépenses Investissement et rentabilité. Les pièges. Des outils. Rentabilité

Plus en détail

EDUCATION-SANTE-AGRICULTURE-INFORMATIQUE. Licence pour Documents Libres, Version 1.1 Copyright ( ) 2000 Guilde des Doctorants.

EDUCATION-SANTE-AGRICULTURE-INFORMATIQUE. Licence pour Documents Libres, Version 1.1 Copyright ( ) 2000 Guilde des Doctorants. EDUCATION-SANTE-AGRICULTURE-INFORMATIQUE Licence pour Documents Libres, Version 1.1 Copyright ( ) 2000 Guilde des Doctorants. Paris DOCUMENTS PEDAGOGIQUES LIBRES c/n : (rapport entre le carbone et l azote)

Plus en détail

Instructions pour l équipement et l application Systèmes d application du distributeur

Instructions pour l équipement et l application Systèmes d application du distributeur NUTRITION DE SEMENCE Instructions pour l équipement et l application Systèmes d application du distributeur Nutrition de semence PROTINUS Instructions d application La nutrition de semence PROTINUS est

Plus en détail

Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit

Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit LES MATIERES GRASSES : De l auge à l assiette Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit en contenir. On les trouve dans le beurre, l huile, mais

Plus en détail

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise SUSE Cloud Devenez le cloud provider de votre entreprise Et si vous pouviez répondre plus rapidement aux demandes des clients et saisir immédiatement les opportunités commerciales? Et si vous pouviez améliorer

Plus en détail

L ensilage de maïs en production laitière biologique. Sonia Gosselin, Michel Carrier agr. Janvier 2015

L ensilage de maïs en production laitière biologique. Sonia Gosselin, Michel Carrier agr. Janvier 2015 L ensilage de maïs en production laitière biologique Sonia Gosselin, Michel Carrier agr. Janvier 2015 Merci Valérie Tremblay agr. Groupe conseil en gestion Lotbinière Nord Ann Le Mat agr, CETAB+ Jean Pierre

Plus en détail

La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001.

La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001. La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001. Décollez avec l ISO 50001 et BSI. Notre expertise peut transformer votre organisation. Depuis

Plus en détail

perspectives en économie de l agroenvironnement

perspectives en économie de l agroenvironnement perspectives en économie de l agroenvironnement un outil d aide à la décision auteur LUC BELZILE, agronome, économiste, M. Sc. Chercheur en économie de l agroenvironnement Volume 1, numéro 1, nov. 2014

Plus en détail

Outils et stratégies permettant d augmenter le taux de fécondité et la qualité du lait des troupeaux laitiers biologiques.

Outils et stratégies permettant d augmenter le taux de fécondité et la qualité du lait des troupeaux laitiers biologiques. Outils et stratégies permettant d augmenter le taux de fécondité et la qualité du lait des troupeaux laitiers biologiques projet 07 BIO 03 Organisme requérant :Valacta Organisme responsable du projet :

Plus en détail

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009 ISSN 17128315 Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009 Ning Wang Gestionnaire de programme, Recherches sur les légumineuses Personneressource : Ning Wang Gestionnaire de programme Laboratoire de

Plus en détail

Analyses de sol et interprétation 4des résultats

Analyses de sol et interprétation 4des résultats Analyses de sol et interprétation 4des résultats 4 Analyses de sol et interprétation des résultats Pour optimiser la fumure, il faut prendre en considération, en plus du besoin des plantes, différentes

Plus en détail

Vous ne tirerez aucun avantage financier de votre participation au programme de recherche.

Vous ne tirerez aucun avantage financier de votre participation au programme de recherche. EXEMPLE D INFORMATION RELATIVE AU CONSENTEMENT PROGRAMME DE RECHERCHE VISANT À OBTENIR DES LIGNÉES DE CELLULES SOUCHES EMBRYONNAIRES HUMAINES À PARTIR D EMBRYONS CRYOPRÉSERVÉS La présente invitation à

Plus en détail

LALLEMAND ANIMAL NUTRITION

LALLEMAND ANIMAL NUTRITION LALLEMAND ANIMAL NUTRITION SPECIFIC SUCCESS * * Spécifique pour votre succès. www.lallemandanimalnutrition.com SPECIFIC SUCCESS Un chef de file mondial des levures et bactéries au service de l agriculture

Plus en détail

AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE?

AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE? AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE? Traduit de: PRODUCERS MIGHT WANT TO CONSIDER CREEP FEEDING Auteur: Stephen B. Blezinger, Ph.D., PAS (Copyright 2015 Dr. Stephen B. Blezinger) Adapté en français

Plus en détail

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres Mise en oeuvre Si vous travaillez avec du carton multijet et que vous l utilisez correctement, vous verrez qu il s agit d un matériau très accommodant. Sa construction multijet est à la base des nombreuses

Plus en détail

ENGRAIS AVEC REGULATEUR DE NITRIFICATION

ENGRAIS AVEC REGULATEUR DE NITRIFICATION ENGRAIS AVEC REGULATEUR DE NITRIFICATION EUROCHEM AGRO FRANCE SAS 49, av. Georges Pompidou 92593 LEVALLOIS-PERRET Cedex Tél. : 01 49 64 54 10 Fax : 01 49 64 52 52 Web : www.eurochemagro.com = marque déposée

Plus en détail

Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes?

Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes? Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes? Un producteur agricole peut-il en même temps protéger l environnement, améliorer les relations avec ses voisins et sauver de l argent? La réponse

Plus en détail

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 OutsourcINg Pas à pas vers de bonnes exigences Outsourcing 10 11 Pas à pas vers de bonnes

Plus en détail

Pour une bonne planification agricole

Pour une bonne planification agricole Assurance-production Aperçu du régime Nouveaux semis pour les cultures fourragères Pour une bonne planification agricole Établir un lien entre producteurs et programmes Ce que vous devez savoir au sujet

Plus en détail

Point de mire Pneus. Une inspection régulière de vos pneus vous aidera à déterminer quand il faut les remplacer. Voici une liste de signes

Point de mire Pneus. Une inspection régulière de vos pneus vous aidera à déterminer quand il faut les remplacer. Voici une liste de signes Une inspection régulière de vos pneus vous aidera à déterminer quand il faut les remplacer. Voici une liste de signes du service Lexus si vous remarquez des irrégularités. Bande de roulement jusqu à la

Plus en détail

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM LIVRE BLANC L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM Une situation optimale pour la force de vente et pour le marketing LIVRE BLANC OPTIMISATION DU MARKETING 2 A PROPOS Au cours des dernières années,

Plus en détail

G U I D E D E M A Ï S

G U I D E D E M A Ï S GUIDE DE MAÏS 2 017 MAÏS Conventionnel Classiques Protection contre les insectes Besoin de Refuge Tolérance aux herbicides PYRALE DU MAÏS CHRYSOMÈLE DES RACINES DU MAÏS (DU NORD ET DE L OUEST) VER DE L

Plus en détail

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2012

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2012 ISSN 920-9037 Qualité des lentilles de l Ouest canadien 202 Ning Wang Gestionnaire de programme, Recherches sur les légumineuses Personne-ressource : Ning Wang Gestionnaire de programme, Laboratoire de

Plus en détail

Questions de révision Gestion de projet Janvier- février 2010

Questions de révision Gestion de projet Janvier- février 2010 CHAPITRE 1 1. Quel est le rôle du promoteur? Le promoteur est celui qui veut que le projet se réalise. C est lui qui conçoit l idée et qui détermine les paramètres clés du projet. Il doit aussi déterminer

Plus en détail

Fiches Techniques un outil pour faciliter l évaluation du crédit agricole

Fiches Techniques un outil pour faciliter l évaluation du crédit agricole Fiches Techniques un outil pour faciliter l évaluation du crédit agricole Michael Marx, Centre d investissement Organisation des Nations Unies pour l Agriculture et l Alimentation Date: 18 mars 2015 AgriFin

Plus en détail

Par Yves Chagnon, agr., MBA

Par Yves Chagnon, agr., MBA Par Yves Chagnon, agr., MBA Février 2014 1 2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Prix des terres Rentabilité des terres Évolution des marges Impacts de la volatilité des prix Situations concrètes Alternatives pour

Plus en détail

FERME HOELET Forfait et CUMA pour des fourrages et une alimentation de qualité

FERME HOELET Forfait et CUMA pour des fourrages et une alimentation de qualité REPORTAGE À LA FERME Par YVON GENDREAU, journaliste, PLQ FERME HOELET Forfait et CUMA pour des fourrages et une alimentation de qualité Pour Germain et Denis Ouellet de la Ferme Hoelet de La Pocatière,

Plus en détail

Questionnaire sur le profil de l investisseur

Questionnaire sur le profil de l investisseur Questionnaire sur le profil de l investisseur Toute bonne décision en matière de choix de placements dans votre portefeuille de placements d assurance vie universelle commence toujours par la détermination

Plus en détail

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir);

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir); Préambule Ce plan d enseignement a été révisé pour soutenir les professionnels de la santé de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, impliqués dans l éducation des personnes atteintes de prédiabète

Plus en détail

Bien choisir sa variété de maïs ensilage

Bien choisir sa variété de maïs ensilage Bien choisir sa variété de maïs ensilage Le maïs ensilage n est pas une culture difficile à cultiver. Pour choisir sa variété, l agriculteur dispose aujourd hui d une multitude de critères : attention

Plus en détail

Composition du sac de déchet d origine résidentielle**

Composition du sac de déchet d origine résidentielle** 2016 Composition du sac de déchet d origine résidentielle** 12% RDD Textiles Matières 2% 3% diverses 3% 21% ** Recyc-Québec Caractérisation des matières résiduelles du secteur résidentiel 2010 QU EST-CE

Plus en détail

Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines

Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines Isabelle Chaillet, ARVALIS Judith Burstin, Gérard Duc, INRA UMR LEG Dijon Avec le concours de JM. Retailleau, GEVES Place des

Plus en détail

Utilisation des légumineuses à graines

Utilisation des légumineuses à graines Colloque Utilisation des légumineuses dans les systèmes de production animale JL Peyraud, JY Dourmad, M Lessire, F Médale, C Peyronnet Les légumineuses pour des systèmes agricoles et alimentaires durables

Plus en détail

Innovation Bélisle. OBJECTIFS de Bélisle. Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! OBJECTIFS. Projet 2012 à /04/2014

Innovation Bélisle. OBJECTIFS de Bélisle. Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! OBJECTIFS. Projet 2012 à /04/2014 Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! Dr Shyam Baurhoo Directeur Recherche & Développement Professeur Adjoint, Université de McGill OBJECTIFS de Bélisle Objectifs: à la recherche

Plus en détail

Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures

Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures Danielle Bernier Agronome-malherbologiste Direction de la phytoprotection 30 octobre 2012 Comment identifier un problème de résistance? Sommes-nous

Plus en détail

Politiques des équipements et des infrastructures

Politiques des équipements et des infrastructures POLITIQUE DES ÉQUIPEMENTS ET DES INFRASTRUCTURES Le conseil municipal, le conseil d agglomération, les conseils d arrondissement et le comité exécutif de Montréal, à titre d administrateurs de fonds publics

Plus en détail

Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA. engineering for a better world. GEA Food Solutions

Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA. engineering for a better world. GEA Food Solutions Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA engineering for a better world GEA Food Solutions Mesurer, ça compte! Plus vous en savez sur les mesures de vos paramètres de process, plus

Plus en détail

Stratégies scientifiques de secteur d AAC

Stratégies scientifiques de secteur d AAC Stratégies scientifiques de secteur d AAC Présentation à la TRCV du secteur des semences 18 et 19 février 2014 Contexte Les travaux de recherche de la Direction générale des sciences et de la technologie

Plus en détail

LE LAIT CANADIEN. De la ferme à la table

LE LAIT CANADIEN. De la ferme à la table LE LAIT CANADIEN De la ferme à la table Du lait tout naturellement Tellement nutritif... Avec ses 16 éléments nutritifs essentiels, le lait canadien est un aliment très nourrissant sur lequel vous pouvez

Plus en détail

Système de filtration OenoFlow HS. Récupération de vins de plus grande valeur à partir des lies FBOENOHSEN

Système de filtration OenoFlow HS. Récupération de vins de plus grande valeur à partir des lies FBOENOHSEN FBOENOHSEN La récupération de vins constitue l un des plus grands défis rencontrés en matière de filtration par les entreprises vinicoles. La concentration élevée et la variabilité des particules solides

Plus en détail

Bons aujourd hui, meilleurs demain

Bons aujourd hui, meilleurs demain Fonds d investissement BMO Portefeuilles de retraite Bons aujourd hui, meilleurs demain Vous le savez, une saine alimentation et la pratique de l exercice physique vous aideront à vivre plus longtemps

Plus en détail

Bâtir. Protéger. Prospérer. Façonnez votre avenir financier avec VU Manuvie

Bâtir. Protéger. Prospérer. Façonnez votre avenir financier avec VU Manuvie Bâtir. Protéger. Prospérer. Façonnez votre avenir financier avec VU Manuvie Un produit simple et commode, qui réunit protection d assurance vie et placements fiscalement avantageux Assurance vie universelle

Plus en détail

Novochem Additifs d Engrais

Novochem Additifs d Engrais Novochem Additifs d Engrais L art Du Process Chimique Les engrais sont sensibles au mottage, à l absorption d humidité ou/et à la formation de poussière et peuvent causer la corrosion. Depuis plusieurs

Plus en détail

Les possibilités d installation d un système de séparation de phases en porcherie. Vincent Mouchette EMD Automatisation

Les possibilités d installation d un système de séparation de phases en porcherie. Vincent Mouchette EMD Automatisation Les possibilités d installation d un système de séparation de phases en porcherie Vincent Mouchette EMD Automatisation - Signification de «séparation» - 2 types de situations : Bâtiments existants Nouveaux

Plus en détail

Ici et ailleurs. La production laitière. Sujets abordés. Différence entre les fermes laitières d ici et ailleurs dans le monde

Ici et ailleurs. La production laitière. Sujets abordés. Différence entre les fermes laitières d ici et ailleurs dans le monde Sylvain Boyer, T.P. Directeur principal, service des ruminants La Coop fédérée La production laitière Ici et ailleurs Sujets abordés Différence entre les fermes laitières d ici et ailleurs dans le monde

Plus en détail

Un seul compte pour votre retraite. M a n u v i e u n

Un seul compte pour votre retraite. M a n u v i e u n Un seul compte pour votre retraite M a n u v i e u n Avant de prendre leur retraite, la plupart des Canadiens prennent les mesures qui s imposent pour se garantir un revenu mensuel stable. Ils peuvent

Plus en détail

FIABILITÉ PERFORMANCE

FIABILITÉ PERFORMANCE FIABILITÉ PERFORMANCE www. magotteaux. com STRATEGIEDESIGN 09/2006 En 1950, MAGOTTEAUX développe et commercialise les premiers boulets coulés au chrome dans sa fonderie de Vaux (Belgique). Aujourd hui,

Plus en détail

solutions écran plat Caractéristiques techniques Contenu de la boîte Avertissements

solutions écran plat Caractéristiques techniques Contenu de la boîte Avertissements solutions écran plat Support mural pour écrans LCD, plasma et LED Manuel d installation MST65BKR Adapté aux téléviseurs de 37 po à 65 po Charge maximale 75kg (165 lb) Caractéristiques techniques Taille

Plus en détail