Guide sur la régie du maïs ensilage BMR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide sur la régie du maïs ensilage BMR"

Transcription

1 Guide sur la régie du maïs ensilage BMR

2 Les hybrides BMR de marque Mycogen MD procurent des résultats hors du commun. Ce qui différencie le BMR de Mycogen des autres BMR et hybrides de maïs conventionnels est une hausse significative au niveau de la digestibilité de la fibre. En raison de la présence naturelle du gène bm3 chez le BMR de Mycogen, le contenu en lignine de la tige est réduit de l ordre de 39 pourcent et la digestibilité de la fibre est améliorée en moyenne de 8 à 14 points. Une digestibilité plus élevée signifie une consommation plus importante de matière sèche (CMS), une production plus forte de lait et dans plusieurs rations la capacité de servir moins de grains et comme pour toutes les autres cultures de très grande qualité, cela exige une régie particulière pour cultiver, récolter et au niveau de l alimentation. Ce guide de régie est conçu pour vous aider à tirer profit de la majorité des avantages du maïs ensilage BMR de marque Mycogen dans votre entreprise. Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec votre représentant des ventes de Semences Mycogen, agronome ou nutritionniste ou visitez Mycogen.ca % Digestibilité (mesurée comme disparition de la paroi cellulaire in situ) Figure 1: Digestibilité du Maïs Ensilage Normal et des Mutants de BMR 100 Normal non-bmr Ostrander, et al bm1 bm2 Digestibilité bm3 bm4 À PROPOS DE BMR

3 Comment le BMR peut travailler pour vous Pour tirer pleinement profit des avantages du BMR, planifiez de quelle façon vous allez l introduire sur votre entreprise. Rencontrer votre représentant de Mycogen et un nutritionniste bien avant de semer le BMR pour réviser les directives d alimentation. Demandez un échantillon de diète avec du maïs ensilage BMR afin de prévoir l impact sur la consommation de matière sèche, les économies de grains et la production de lait. Comprendre à quel niveau le BMR est différent du maïs ensilage conventionnel : niveaux faibles de lignine, digestibilité élevée de la fibre au détergent neutre (NDFD) et taux de digestibilité accru et de quelles façons ces changements vont affecter la gestion du troupeau. Déterminez quelles portions de votre troupeau sera alimenté avec du BMR les vaches en lactation, les vaches taries et les taures. En collaboration de votre nutritionniste et votre représentant de Semences Mycogen, calculez le volume de maïs ensilage nécessaire. Faites une prévision pour une superficie et un entreposage supplémentaire si nécessaire. Déterminez de quelle façon le maïs ensilage BMR sera entreposé sur votre ferme. Consultez la section «La récolte du BMR» de ce guide. AVANT DE SEMER

4 Choisissez les meilleurs sols pour optimiser le rendement Au point de vue agronomique, la régie de culture des hybrides de maïs BMR n est pas différentes des autres hybrides de maïs ensilage. Par contre, puisque les hybrides de maïs BMR produisent une récolte à valeur ajoutée, il est important de maximiser le rendement et la qualité de l ensilage en portant une attention particulière à la régie afin d optimiser ces deux facteurs. Semer les hybrides de maïs BMR dans vos meilleurs champs. Choisir des champs très fertiles, bien drainés avec une capacité adéquate de rétention en eau. Lorsque possible, comme pour tout autre maïs, cultivez le BMR en rotation avec d autres cultures. CULTIVEZ LE BMR

5 Gérez la fertilité des champs BMR Comme pour toute autre culture, une fertilisation appropriée est primordiale pour optimiser les rendements des hybrides de maïs ensilage BMR. Analyser le sol et le fumier pour développer un plan détaillé de gestion des éléments nutritifs. Établissez le programme de fertilisation adéquat pour chaque champ afin de garantir la santé optimale des plants tout au long de la saison de croissance. Une fertilisation supplémentaire peut être bénéfique. Une légère augmentation de la dose en azote (N) et une application fractionnée de N peut offrir une protection contre les maladies du feuillage lorsque celles-ci sont une problématique. Considérez l utilisation d un fongicide si vous êtes situé dans une zone ayant une forte pression de maladie.

6 BMR performe bien à des populations plus faibles Les hybrides de maïs BMR produisent de meilleur rendement lorsque semé à des populations modérées pour réduire le stress subi par chaque plant. Communiquer avec votre représentant de Semences Mycogen pour des recommandations spécifiques à votre région. Même sous les meilleures conditions de croissance, une performance optimale des hybrides BMR peut être atteinte avec des populations variant de à plants à l acre ou à plants à l hectare. Le BMR performe bien en rangs étroits (15-pouces ou 38 cm, 20-pouces ou 50 cm, ou rangs doubles) mais la population au semis devrait être augmenté de seulement 10 pourcent par rapport aux rangs plus espacés. Soyez certain de fertiliser adéquatement en fonction de la hausse de population. CULTIVEZ LE BMR

7 Protégez les racines et les tiges du BMR Les hybrides BMR de la marque Mycogen sont offerts avec les technologies les plus récentes de caractères de protection contre les insectes intégrés dans le plant. La combinaison de caractères du maïs SmartStax MD procure une protection à large spectre contre les insectes nuisibles au-dessus et sous le sol avec de multiples modes d action et une exigence réduite de refuge Herculex MD XTRA Protection contre les insectes protège les racines contre la chrysomèle des racines du maïs ou autres insectes secondaires, ainsi que les tiges contre la pyrale du maïs, le vers gris-noir et le vers gris occidental du haricot. Herculex MD I Protection contre les insectes protège les tiges contre la pyrale du maïs, le vers gris-noir et le vers gris occidental du haricot.

8 Une teneur en eau adéquate à la récolte est primordiale La récolte de l ensilage à une teneur en eau appropriée est l une des clés du succès. L ensilage qui est trop humide perd de l azote soluble et des hydrates de carbone en raison du suintement. L ensilage qui est fauché trop sec peut perdre du feuillage et ne s entasse pas bien habituellement et ne va pas fermenter et s entreposer correctement. Respectez ces directives pour garantir une fermentation et une performance adéquate du maïs BMR : Taux d humidité recommandés pour la récolte du maïs BMR Type de silo % d humidité recommandé du plant entier Silo tour À déchargement par le haut 63 à 67 Couloir/horizontal 66 à 70 Sac 66 à 68 Silo tour À déchargement par le bas Non recommandé LA RÉCOLTE DU BMR

9 Contrôlez la fermentation dans le rumen avec une grosseur de particule adéquate En raison de sa teneur réduite en lignine comparativement au maïs ensilage conventionnel, le maïs ensilage BMR est digéré et passe à travers le rumen plus rapidement. En conservant un niveau approprié de fibres actives (endf), vous contribuerez à réguler le débit du passage. Respectez les recommandations suivantes pour assurer un niveau d endf approprié pour le maïs ensilage BMR : Longueurs de coupe recommandées pour le maïs ensilage BMR Type de silo Sans rouleau craqueur Avec rouleau craqueur Couloir/horizontal/sac 1.5 à 2 cm 2 à 2.5 cm Sio tour À déchargement par le haut 2 cm 2.5 cm Silo tour À déchargement par le bas Non recommandé Non recommandé

10 Faire un traitement du BMR pour maintenir la fibre afin d atteindre le niveau désiré de grain concassé Un traitement mécanique du maïs ensilage peut améliorer les caractéristiques de l ensilage et la digestion de l amidon par l exposition du grain de maïs aux bactéries du rumen qui font la digestion. L ensilage qui a subi un traitement offre le potentiel d une meilleure utilisation des éléments nutritifs mais réduit aussi la grosseur des particules. Puisque les hybrides BMR ont des grains à texture moyenne, un traitement moins agressif est suggéré, particulièrement lorsque les teneurs en eau sont de 68 pourcent ou mieux. Un traitement sera aussi bénéfique pour une maturité plus avancée et une teneur en eau plus faible de l ensilage. Calibrez le rouleau craqueur pour qu il concasse 90 pourcent des grains lors de la récolte. Le but est de briser le grain en quatre morceaux ou plus, en n ayant aucun grain qui passe à travers le rouleau sans avoir été brisé. Cela va nécessiter que le dégagement actuel du rouleau soit de 3 mm ou moins. Vérifiez régulièrement le maïs ensilage lors de la récolte pour gérer la grosseur des particules et la qualité du grain. LA RÉCOLTE DU BMR

11 Choisir le meilleur endroit pour entreposer le BMR Bien que le maïs ensilage BMR puisse être mélangé avec d autres fourrages dans la ration, il est important d entreposer le maïs ensilage BMR séparément pour maintenir les avantages d un haut niveau de digestibilité. Entreposer seulement les hybrides de maïs BMR dans des silos couloir, fosses, sacs d ensilage ou silo tour à déchargement par le haut. L entreposage dans des structures à déchargement par le bas n est pas recommandé. Développer un système pour identifier où le BMR est entreposé ainsi vous pourrez évaluer les résultats au moment de la nutrition. Un tassement approprié peu après la récolte procure un milieu anaérobique favorable pour une fermentation efficace. L ensilage entassé plus densément aura moins de perte de matière sèche et conservera une qualité alimentaire plus élevée. Comme pour tout ensilage de maïs, les meilleurs résultats d alimentation sont obtenus lorsque l ensilage a fermenté au moins 45 jours à 60 jours. Cela permet aux grains dans l ensilage de réabsorber de l humidité et s attendrir, les rendant plus facile à digérer. Planifiez votre inventaire afin d assurer un approvisionnement adéquat de l ensilage de l année précédente pour permettre à la nouvelle récolte d avoir le temps de fermenter.

12 Respectez les directives de nutrition Travaillez de près avec votre nutritionniste lorsque vous alimentez avec du maïs ensilage BMR. Avec une gestion adéquate, les producteurs laitiers peuvent normalement utiliser au moins 60 pourcent de la MS sous forme de fourrages de qualité élevée comme le maïs ensilage BMR. BMR peut être mélangé avec d autres fourrages dans la ration, mais afin de retirer les avantages optimums, alimentez avec au moins 7 kg de MS sous forme de maïs ensilage BMR par vache. Les producteurs laitiers qui servent du maïs ensilage BMR vont généralement être capables de servir 1 à 2 kg de moins de grains par vache par jour. Surveillez de près la ration totale en amidon, la fibre au détergent neutre (NDF) et les niveaux d endf. Comme pour tout changement au niveau de la ration, ajoutez graduellement le maïs ensilage BMR à la ration des vaches afin de permettre au rumen d avoir du temps pour s ajuster. ALIMENTER AVEC BMR

13 Analysez le BMR avant de formuler les rations En raison des caractéristiques uniques du maïs ensilage BMR, l analyse du fourrage est une première étape importante dans la formulation de la ration. Assurez-vous que votre laboratoire est en mesure d évaluer la digestibilité de la fibre au détergent neutre (NDFD) utilisant la méthode in-vitro ou «chimie par voie humide». Quelques laboratoires utilisent l analyse de spectrométrie par proche infrarouge (NIR), qui est une estimation de la NDFD basée sur les équations de calibration et peut ne pas indiquer précisément la valeur réelle du NDFD du BMR. Une fois que vous avez sélectionné un laboratoire pour l analyse des fourrages, conserver le même laboratoire pour des résultats constants. Évaluez les fourrages une fois par mois pour aider dans la formulation et la régie de la ration. En plus de la NDFD, faites analyser la MS, la protéine brute, amidon, énergie nette, NDF, calcium, phosphore, magnésium et potassium.

14 Facteurs à considérer pour les vaches en transition Ayant des besoins en énergie et éléments nutritifs plus élevés, les vaches en transition répondent généralement bien à une consommation plus grande d aliments devenues possible avec des rations de BMR. En raison de la NDFD élevée dans le maïs ensilage BMR, les rations devraient être formulées avec 1 à 2 kg de plus de fourrage pour les vaches en début de lactation. Ajuster le niveau de NDF total entre 31 et 33 pourcent. Équilibrer la ration des vaches en transition en fonction de la consommation de MS prévue, non pas selon ce que les vaches mangent actuellement et augmenter la portion de fourrage de 10 pourcent pour ce groupe. Comme pour tout changement à la ration, ajouter graduellement le maïs ensilage BMR dans les rations de transition afin de permettre au rumen d avoir du temps pour s ajuster. ALIMENTER AVEC BMR

15 Gérez votre troupeau pour l adaptation Tout changement à la ration nécessite une bonne planification, synchronisation et implantation. Surveillez les vaches afin de vous assurer qu elles s adaptent bien à l ensilage de maïs BMR. Observez ces paramètres et travailler en collaboration de votre nutritionniste pour peaufiner la ration peu importe les problèmes qui surviennent. Stabilité du fumier Si les aliments passent trop rapidement dans le rumen, vous remarquerez un manque de fermeté ou de consistance du fumier. Un ajout d endf va généralement permettre de trouver une solution à ce problème.. CMS Prévoyez une hausse de la CMS de 1à 2 kg par vache par jour. Si la CMS augmente plus que cela ou varie significativement, augmentez l endf. Composantes du lait Une baisse au niveau de la teneur en matière grasse peut indiquer que la grosseur des particules est trop petite et que plus d endf doit être ajouté. Mastication du bolus Si moins de 50 pourcent des vaches ruminent pendant que les autres mangent, l endf est probablement trop faible. Trouver des façons d ajouter de la fibre via le foin sec ou la paille finement hachée.

16 Cinq étapes pour réussir avec le BMR Suivez ces étapes pour tirer profit au maximum des avantages du maïs ensilage BMR de la marque Mycogen MD dans votre entreprise : 1. Travailler de près avec votre représentant de Semences Mycogen afin de : a. Planifiez la façon dont vous allez incorporer le BMR dans votre ration avant même que les premiers grains soient ensemencés. b. Choisissez les meilleurs champs pour semer le BMR et apportez une fertilisation appropriée. 2. Récoltez à la teneur en eau et à longueur de coupe appropriées. 3. Entassez soigneusement et recouvrez de façon sécuritaire le maïs ensilage BMR pour une fermentation adéquate. 4. Travaillez de près avec votre nutritionniste pour formuler les rations. 5. Surveillez la santé et la performance du troupeau et évaluer les résultats provenant de l alimentation avec cet ensilage hautement digestible. RÉSUMÉ

17 Une offre de haut Niveau fait en Sorte que les Options de Mycogen sont plus Rentables Mutation du gène BMR Résultats sur la production de lait Choix de génétique et caractères BMR de marque Mycogen MD Tous les hybrides renferment le gène supérieur bm3. Digestibilité plus élevée que toutes les autres mutations du gène BMR. 1 Éprouvés dans 16 essais sur la lactation depuis Moyenne de 2.2 kg de plus de lait par vache par jour. 9 hybrides disponibles commercialement avec les caractères technologiques chef-de-file, incluant SmartStax MD. Marque concurrente de BMR Mutation(s) inconnue(s) du gène. Aucuns essais publiés sur la lactation. Choix limités d hybrides et caractères. Choix de maturité 2600 à 3200 UTM relative. RÉFÉRENCE : Barnes RF, Muller LD, Bauman LF, Colenbrander VF. In Vitro Dry Matter Disappearance of Brown Midrib Mutants of Maize (Zea Mays L.). J Anim Sci. 1971; 33: Lechtenberg VL, Muller L D, Bauman LF, Ryhkerd CL, Barnes RF. Laboratory and in vitro evaluation of inbred and F2 populations of brown midrib mutants of Zea mays L. Agronomy Journal 1972; 64: Marita JM, Vermerris W, Ralph J, Hatfield RD. Variations in the cell wall compostion of maize brown midrib mutants. J Agric Food Chem. 2003; 51: Oba M. and M. S. Allen Effects of brown midrib 3 mutation in corn silage on dry matter intake and productivity of high yielding dairy cows. J. Dairy Sci. 82: Ostrander B, Maillot M, Toillon S, Barriere Y, Pollacsek M, Besle J. Cell wall phenolics and digestibility of normal and brown midrib maizes in different stem sections and across maturity stages. J Sc. Food Agric. 1999; 79: SUMMARY

18 Sélectionné pour une digestibilité maximale et une production élevée de lait, le maïs ensilage BMR fournit une plus grande digestibilité et une meilleure CMS, ce qui permet de réduire la quantité de grains dans plusieurs rations. Le maïs BMR de Semences Mycogen procure une rentabilité plus élevée. SOMMAIRE

19 NOTES SUMMARY

20 SmartStax MD multi protection développée par Dow AgroSciences et Monsanto. MD/MC Mycogen, le logo Mycogen et Herculex sont des marques déposées de Dow AgroSciences LLC. Herculex Protection contre les insectes technologie par Dow AgroSciences et Pionner Hi-Bred. SmartStax MD est une marque déposée de Monsanto Technology LLC. Toujours respecter la commercialisation du grain, les exigences en matière de lutte intégrée et les directives de l étiquette du produit. Les produits B.t. peuvent ne pas être homologués dans toutes les régions. Vérifier avec votre représentant de semences le statut de l enregistrement dans votre région

500$ PAR VACHE FAITES LE TRANSFERT VERS LES HYBRIDES BMR SPÉCIFIQUES À L ENSILAGE MC ET DÉCLENCHEZ UN MIRACLE DANS LE RUMEN VOTRE BÉNÉFICE :

500$ PAR VACHE FAITES LE TRANSFERT VERS LES HYBRIDES BMR SPÉCIFIQUES À L ENSILAGE MC ET DÉCLENCHEZ UN MIRACLE DANS LE RUMEN VOTRE BÉNÉFICE : BMR BMR FAITES LE TRANSFERT VERS LES HYBRIDES BMR SPÉCIFIQUES À L ENSILAGE MC ET DÉCLENCHEZ UN MIRACLE DANS LE RUMEN Les hybrides BMR Spécifiques à l ensilage MC (nervure centrale brune) fournissent la

Plus en détail

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège Plan L ensilage de maïs en général Caractéristiques anatomiques

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS

GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS Refuge Advanced MC SmartStax MC Herculex MC ÉDITION CANADIENNE Le présent guide d utilisation du produit (le guide) établit les exigences pour la culture des hybrides

Plus en détail

La digestibilité des fourrages

La digestibilité des fourrages La digestibilité des fourrages par Robert Berthiaume, Alain Fournier, et Gaëtan Tremblay Introduction L objectif de ce document est de démystifier la mesure de la digestibilité des fourrages de plantes

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc.

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. La régie du canola Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. Mai 2015 Introduction Caractéristique de la plante Stade de croissances

Plus en détail

Les jeux sont faits, rien ne va plus vraiment? Patrice Fortier, agr.

Les jeux sont faits, rien ne va plus vraiment? Patrice Fortier, agr. Les jeux sont faits, rien ne va plus vraiment? Patrice Fortier, agr. Stratégie de groupage Valorisation des fourrages Choix des ingrédients Digestion de la ration Stratégie d additifs Stratégie de groupage

Plus en détail

AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE?

AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE? AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE? Traduit de: PRODUCERS MIGHT WANT TO CONSIDER CREEP FEEDING Auteur: Stephen B. Blezinger, Ph.D., PAS (Copyright 2015 Dr. Stephen B. Blezinger) Adapté en français

Plus en détail

Contexte : Objectif : Expérimentation :

Contexte : Objectif : Expérimentation : Estimation de la valeur fertilisante de digestats issus de la biométhanisation. Résultat de 3 années d expérimentation en culture de maïs (2009 à 2011). (JFr. Oost 1, Marc De Toffoli 2 ) 1 Centre pilote

Plus en détail

Guide des produits 2015

Guide des produits 2015 Guide des produits 201 L équipe de Semences ycogen D est déterminé par votre réussite. l intérieur 3 Votre équipe ycogen Caractère technologique SmartStax Technologie efuge Advanced C Système de suppression

Plus en détail

mon maïs fourrage, (GNIS) rassemble toutes les parties prenantes de la filière semences française, soit 72 entreprises de sélection,

mon maïs fourrage, (GNIS) rassemble toutes les parties prenantes de la filière semences française, soit 72 entreprises de sélection, Ma vache, mon maïs fourrage, et moi 50 ans de progrès! Depuis maintenant 50 ans, le maïs fourrage a bénéficié avec succès du progrès génétique et de l innovation variétale. Il a su s inscrire durablement

Plus en détail

Optimiser la dose de semis du maïs

Optimiser la dose de semis du maïs Optimiser la dose de semis du maïs La moyenne des taux de semis de maïs utilisés par les producteurs aux États-Unis et au Canada a augmenté de 23 000 grains/acre en 1985 à plus de 30 000 grains/acre aujourd

Plus en détail

«Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière

«Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière Des jardins sur les toits de nouveaux espaces pour la communauté www.lesjardins.ca «Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière Jardinière écologique

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

GUIDE de PRODUCTION. On célèbre nos30ans

GUIDE de PRODUCTION. On célèbre nos30ans 2016 GUIDE de PRODUCTION On célèbre nos30ans Plus d expertise. Plus de technologie. Plus de ce que vous voulez. À chaque année, les producteurs canadiens sèment plus d acres avec Maizex. Pour en savoir

Plus en détail

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr.

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr. Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr., MAPAQ Contenu de la présentation o Recommandations o Connaissances o

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

LE LAIT CANADIEN. De la ferme à la table

LE LAIT CANADIEN. De la ferme à la table LE LAIT CANADIEN De la ferme à la table Du lait tout naturellement Tellement nutritif... Avec ses 16 éléments nutritifs essentiels, le lait canadien est un aliment très nourrissant sur lequel vous pouvez

Plus en détail

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz.

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz. Vision cultures Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme par k Jeschke et Steve Paszkiewicz Sommaire Lorsque la pluie retarde sensiblement les travaux aux champs et les

Plus en détail

FERME HOELET Forfait et CUMA pour des fourrages et une alimentation de qualité

FERME HOELET Forfait et CUMA pour des fourrages et une alimentation de qualité REPORTAGE À LA FERME Par YVON GENDREAU, journaliste, PLQ FERME HOELET Forfait et CUMA pour des fourrages et une alimentation de qualité Pour Germain et Denis Ouellet de la Ferme Hoelet de La Pocatière,

Plus en détail

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires?

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Louis Robert, agronome, M. Sc. Conseiller régional en grandes cultures Même s ils ne sont pas nouveaux sur le marché, les engrais de démarrage liquides

Plus en détail

FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont

FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont Bien alimenter et abreuver FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont indispensables pour assurer un bon niveau de production et une bonne santé aux animaux du troupeau. Les fiches

Plus en détail

LA VALEUR ALIMENTAIRE DE LA LUZERNE

LA VALEUR ALIMENTAIRE DE LA LUZERNE LA VALEUR ALIMENTAIRE DE LA LUZERNE AF : acide formique (doses données par tonne de vert) AGV : acides gras volatils CB : cellulose brute DMO : digestibilité de la matière organique MAT : matière azotée

Plus en détail

Capteur «HarvestLab»

Capteur «HarvestLab» Capteur «HarvestLab» «HarvestLab» au champ Avec le nouveau capteur «HarvestLab» de John Deere, mesurez rapidement et avec précision le taux de matière sèche de votre récolte pendant votre travail au champ!

Plus en détail

berger.ca Produisez plus rapidement. Améliorez votre qualité. Optimisez vos rendements.

berger.ca Produisez plus rapidement. Améliorez votre qualité. Optimisez vos rendements. berger.ca Produisez plus rapidement. Améliorez votre qualité. Optimisez vos rendements. Les mélanges horticoles, Berger en fait son affaire. L uniformité et la qualité du produit, la manière dont il est

Plus en détail

Le séchage du foin en grange avec déshumidificateur 2 octobre 2014

Le séchage du foin en grange avec déshumidificateur 2 octobre 2014 Le séchage du foin en grange avec déshumidificateur 2 octobre 2014 Xavier Desmeules, agr. 1, Alain Fournier, agr., M. Sc. 2, Guy Beauregard, agr., M. Sc. 3, Jocelyn Marceau, ing. 2, René Morissette, ing.

Plus en détail

QUOI DE NEUF DANS LE NOUVEAU NRC?

QUOI DE NEUF DANS LE NOUVEAU NRC? QUOI DE NEUF DANS LE NOUVEAU NRC? Daniel LEFEBVRE, Ph.D., agronome PATLQ inc. Sainte-Anne-de-Bellevue Conférence préparée en collaboration avec : Doris PELLERIN, Ph.D., agronome Professeur en sciences

Plus en détail

Essai de Plasticulture en Province de Luxembourg (SPIGVA-CIPF 2004) Collaboration SPIGVA Prov. De Luxembourg CIPF asbl

Essai de Plasticulture en Province de Luxembourg (SPIGVA-CIPF 2004) Collaboration SPIGVA Prov. De Luxembourg CIPF asbl Essai de Plasticulture en Province de Luxembourg (SPIGVA-CIPF 2004) Collaboration SPIGVA Prov. De Luxembourg CIPF asbl Lieu : Hemroulle Date de semis : le 28/04/04 Date de récolte : le 25/10/04 Variétés

Plus en détail

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com ORGES HYBRIDES www.semencesdefrance.com Gamme Variйtale Semences de France Orges hybrides 6 rangs fourragиres PS Nouveautй GOODY 2014 (SY212.121) 5 (1/2 hiver 7 (précoce) 8 6 6 7 6 HOBBIT 2009 6 6 1/2

Plus en détail

La digestibilité des fourrages

La digestibilité des fourrages La digestibilité des fourrages Photo : Huguette Martel Mary Beth de Ondarza, Ph.D. Paradox Nutrition LLC, West Chazy, NY La venue de cette conférencière a été rendue possible grâce à l appui financier

Plus en détail

L UTILISATION DU MAÏS HUMIDE EN ALIMENTATION PORCINE

L UTILISATION DU MAÏS HUMIDE EN ALIMENTATION PORCINE L UTILISATION DU MAÏS HUMIDE EN ALIMENTATION PORCINE - Enquête auprès de 28 éleveurs de porcs de Basse-Normandie - PREAMBULE En raison des fluctuations du prix des matières premières, qui se sont accélérées

Plus en détail

GUIDE MAÏS SURVOL DES NOUVEAUTÉS COUPS DE CŒUR DE L INDUSTRIE

GUIDE MAÏS SURVOL DES NOUVEAUTÉS COUPS DE CŒUR DE L INDUSTRIE GUIDE MAÏS SURVOL DES NOUVEAUTÉS COUPS DE CŒUR DE L INDUSTRIE 2015 GAGNEZ AVEC MAÏS DE CŒUR DE L INDUSTRIE 2015 INSCRIVEZ-VOUS ET COUREZ LA CHANCE DE GAGNER UNE NOUVELLE PLANTEUSE À HAUTE VITESSE DE MARQUE

Plus en détail

Pratiques culturales pour améliorer la rentabilité de l entreprise agricole

Pratiques culturales pour améliorer la rentabilité de l entreprise agricole Pratiques culturales pour améliorer la rentabilité de l entreprise agricole Louis Robert, agronome MAPAQ Centre de services de Ste-Marie Dans notre région, l agriculture est basée pour une forte proportion

Plus en détail

CARACTERISATION DES ESPECES DE CHAMPIGNONS ET DE MYCOTOXINES CONTAMINANT DES ENSILAGES EN BELGIQUE

CARACTERISATION DES ESPECES DE CHAMPIGNONS ET DE MYCOTOXINES CONTAMINANT DES ENSILAGES EN BELGIQUE CARACTERISATION DES ESPECES DE CHAMPIGNONS ET DE MYCOTOXINES CONTAMINANT DES ENSILAGES EN BELGIQUE Héloïse Bastiaanse et François Van Hove, Mycothèque de l UCL (BCCM TM /MUCL) Projet de recherche financé

Plus en détail

Manutention, entreposage, échantillonnage représentatif et classification des grains

Manutention, entreposage, échantillonnage représentatif et classification des grains Manutention, entreposage, échantillonnage représentatif et classification des grains Guy Durivage, ing., M. Sc., RMAAQ Collaborateur : Marcel Frenette, dta, RMAAQ La présente présentation couvre globalement

Plus en détail

A L I M E N T A T I O N

A L I M E N T A T I O N www.pep.chambagri.fr Dossier : Raisonner l alimentation des chèvres laitières, les principes de base L M E O Favoriser au maximum l ingestion des fourrages grossiers 1- La part des fourrages doit représenter

Plus en détail

Théme 1: matière organique et biodiversité

Théme 1: matière organique et biodiversité Théme 1: matière organique et biodiversité Jan Valckx Provincie Limburg (B) Union européenne - Europese Unie Fonds Européen de Développement Régional Europees Fonds voor Regionale Ontwikkeling Interreg

Plus en détail

Pourquoi faire du compost?

Pourquoi faire du compost? Le compostage Pourquoi faire du compost? Diminuer de 40% le volume des déchets Réduire la pollution Biogaz, lixiviat Engrais chimique Pourquoi faire du compost? Fabriquer un engrais organique de qualité

Plus en détail

Fourrages et production de protéines

Fourrages et production de protéines A. Devouard (Prolea) Fourrages et production de protéines Huyghe C. Direction Scientifique Agriculture INRA - Paris En hommage à Jean-Claude Simon Pourquoi se préoccuper de protéines? Alimentation animale

Plus en détail

Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines

Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines Isabelle Chaillet, ARVALIS Judith Burstin, Gérard Duc, INRA UMR LEG Dijon Avec le concours de JM. Retailleau, GEVES Place des

Plus en détail

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013 BELchanvre Journée transfrontalière Gembloux, le 19 juin 2013 La filière chanvre en Wallonie La société Coopérative : 29 agriculteurs (pers. physiques/morales) + CER Groupe intérêt d'autres producteurs

Plus en détail

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu Dans tous les cas, une étude préalable s impose afin d adapter le système retenu à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. FICHE N 1 Pour les effluents avec une réelle

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009 ISSN 17128315 Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009 Ning Wang Gestionnaire de programme, Recherches sur les légumineuses Personneressource : Ning Wang Gestionnaire de programme Laboratoire de

Plus en détail

La nutrition simple et rentable. Catalogue FORMATIONS. N Formateur : 83 63 04246 63

La nutrition simple et rentable. Catalogue FORMATIONS. N Formateur : 83 63 04246 63 La nutrition simple et rentable Catalogue FORMATIONS N Formateur : 83 63 04246 63 Introduction FORMATIONS Vous tenez dans vos mains le catalogue de formations BDM. Leader français du Conseil Indépendant

Plus en détail

Tables des matières. 1. Introduction...4. 2. Qu est-ce qu un fourrage?...5 A. Définition...5 B. Composition...5

Tables des matières. 1. Introduction...4. 2. Qu est-ce qu un fourrage?...5 A. Définition...5 B. Composition...5 1 Tables des matières 1. Introduction...4 2. Qu est-ce qu un fourrage?...5 A. Définition...5 B. Composition...5 3. L analyse chimique des fourrages...10 A. Préparation des échantillons...10 B. Valeur alimentaire...11

Plus en détail

Réussir ses récoltes de luzerne

Réussir ses récoltes de luzerne Réussir ses récoltes de luzerne Travaux 2012-2013 LUZFIL Dans le cadre du Projet régional LUZFIL* financé par : Partenaires : TERRENA, ARVALIS Institut du végétal, IDELE, Chambres d agricultures 44, 49,53

Plus en détail

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho GUIde sorgho 2015 La Gamme sorgho 2015 17 % Besoins en eau limités Diversité de culture dans la rotation 46 % 6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho Besoins en intrants faibles 12 % 10 % Dégâts sur la

Plus en détail

Conférence sur le pâturage automnal et l usage optimal de pâturage pour le Québec

Conférence sur le pâturage automnal et l usage optimal de pâturage pour le Québec Conférence sur le pâturage automnal et l usage optimal de pâturage pour le Québec Par Hubert McClelland, agronome Conseiller en gestion des pâturages Hubert.mcclelland@agr.gouv.qc.ca Au Québec, nous avons

Plus en détail

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES Les systèmes de production végétale en régie biologique font souvent appel aux engrais verts dans la rotation des cultures. Ces plantes

Plus en détail

PROTOCOLE DE RECHERCHE

PROTOCOLE DE RECHERCHE PROTOCOLE DE RECHERCHE ESSAIS D ADAPTATION DE LA PLANTE NEPETA CATARIA AU BURUNDI La Nepeta cataria est une plante originaire de l Europe et l Asie, qui s est également bien établie en Amérique du Nord.

Plus en détail

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Millions t 3 000 2 500 2 000 1 500 1 000 La demande en grains va augmenter avec la population 500 MAÏS : +76% 0 2000 2010 2015 2020 2030 RIZ

Plus en détail

Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes?

Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes? Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes? Un producteur agricole peut-il en même temps protéger l environnement, améliorer les relations avec ses voisins et sauver de l argent? La réponse

Plus en détail

La fusariose de l épi

La fusariose de l épi La fusariose de l épi Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. Juin 2015 Introduction Mise en contexte Facteurs de développement

Plus en détail

Lait biologique : des chiffres à découvrir

Lait biologique : des chiffres à découvrir Lait biologique : des chiffres à découvrir 2013-2014 Depuis 2003 les éleveurs laitiers biologiques du Nord Pas de Calais qui le souhaitent peuvent chaque année analyser leurs résultats. L outil GTE lait

Plus en détail

Programme d appui financier aux regroupements et aux associations de producteurs désignés - Volet C

Programme d appui financier aux regroupements et aux associations de producteurs désignés - Volet C Programme d appui financier aux regroupements et aux associations de producteurs désignés - Volet C Évaluation de l exportation en phosphore lors de la récolte de gazon en plaques et comparaison des grilles

Plus en détail

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Colloque sur la pomme de terre Une production à protéger 13 novembre 2009, Québec Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Marc F. CLÉMENT., agronome, conseiller

Plus en détail

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2012

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2012 ISSN 920-9037 Qualité des lentilles de l Ouest canadien 202 Ning Wang Gestionnaire de programme, Recherches sur les légumineuses Personne-ressource : Ning Wang Gestionnaire de programme, Laboratoire de

Plus en détail

CODE D USAGES POUR UNE BONNE ALIMENTATION ANIMALE

CODE D USAGES POUR UNE BONNE ALIMENTATION ANIMALE CODE D USAGES POUR UNE BONNE ALIMENTATION ANIMALE CAC/RCP 54-2004 SECTION 1. INTRODUCTION 247 SECTION 2. OBJET ET CHAMP D APPLICATION 247 SECTION 3. DÉFINITIONS 248 SECTION 4. PRINCIPES GÉNÉRAUX ET EXIGENCES

Plus en détail

Visite de la ferme pédagogique du Bessy. Valérie et Christian LALEUF

Visite de la ferme pédagogique du Bessy. Valérie et Christian LALEUF Visite de la ferme pédagogique du Bessy Valérie et Christian LALEUF L'exploitation agricole est principalement laitière, avec 50 vaches de race Prim'Holstein, 40 génisses et des veaux de boucherie. La

Plus en détail

RAPPORT DE RECHERCHE

RAPPORT DE RECHERCHE GESTION EFFICACE ET INTÉGRÉE DES ROTATIONS, DU TRAVAIL DU SOL, DES FUMIERS ET DES COMPOSTS POUR UNE RENTABILITÉ ACCRUE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE RAPPORT DE RECHERCHE Demandeur : Institut de recherche et

Plus en détail

Par Yves Chagnon, agr., MBA

Par Yves Chagnon, agr., MBA Par Yves Chagnon, agr., MBA Février 2014 1 2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Prix des terres Rentabilité des terres Évolution des marges Impacts de la volatilité des prix Situations concrètes Alternatives pour

Plus en détail

La valeur alimentaire des fourrages : rôle des pratiques de culture, de récolte et de conservation

La valeur alimentaire des fourrages : rôle des pratiques de culture, de récolte et de conservation Fourrages (2009) 198, 153-173 La valeur alimentaire des fourrages : rôle des pratiques de culture, de récolte et de conservation R. Baumont 1, J. Aufrère 1, F. Meschy 2 C est en combinant les pratiques

Plus en détail

NUMÉRO DU PROJET : CETA-1-LUT-11-1538

NUMÉRO DU PROJET : CETA-1-LUT-11-1538 Rapport final réalisé dans le cadre du programme Prime-Vert, sousvolet 11.1 Appui à la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture TITRE DU PROJET : Développement de deux méthodes de lutte contre

Plus en détail

ENTRETIEN DE LA PELOUSE

ENTRETIEN DE LA PELOUSE Source : Fafard Savoir vert ENTRETIEN DE LA PELOUSE C est naturel de vouloir une belle pelouse. Saviez-vous que le secret d une belle pelouse repose sur un sol riche et équilibré? En effet, cette richesse

Plus en détail

PROJET DONATA TECHNIQUE DE MULTIPLICATION RAPIDE DES BOUTURES DE MANIOC : LES MINI-BOUTURES

PROJET DONATA TECHNIQUE DE MULTIPLICATION RAPIDE DES BOUTURES DE MANIOC : LES MINI-BOUTURES PROJET DONATA TECHNIQUE DE MULTIPLICATION RAPIDE DES BOUTURES DE MANIOC : LES MINI-BOUTURES 1 RESUME L adoption des variétés améliorées de manioc peut être facilitée si elles sont aisément disponibles

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE

FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE 2 I- JUSTIFICATION La consommation de la pastèque est en nette expansion en réponse à une forte demande nationale et régionale ; Cependant la production

Plus en détail

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB + 1,5 t MS/ha sur 3 essais Y compris sur sols profonds Rendement annuel (T MS/ha) 11 9 8 7 6 5 4 3 4,2 5,7 8,4,1 3,8 5,2 Essai 1 Essai 2 Essai

Plus en détail

Journée d information Capacités de stockage des effluents d élevage Pré-Dexel et DeXeL

Journée d information Capacités de stockage des effluents d élevage Pré-Dexel et DeXeL Journée d information Capacités de stockage des effluents d élevage Pré-Dexel et DeXeL Le dimensionnement des ouvrages de stockage Règles de base au dimensionnement Les effectifs LE NBRE D ANIMAUX < AU

Plus en détail

Le traitement des fourrages, de la récolte à la vache

Le traitement des fourrages, de la récolte à la vache «Temps» qu à produire du lait! 30 novembre 2008, Drummondville Le traitement des fourrages, de la récolte à la vache Jean BRISSON, agronome, expert en production laitière, équipe Recherche et Développement

Plus en détail

Elevage Infos. Bilan de la campagne d analyse d herbe 2013. Résultats 2013 SOMMAIRE

Elevage Infos. Bilan de la campagne d analyse d herbe 2013. Résultats 2013 SOMMAIRE Elevage Infos SOMMAIRE Bilan campagne d analyse d herbe p 1 AgriNIR p 2 Cap ECO p 3 Ovins p 5 Bovins Lait p 6 GEHODES p 8 Contact EDE Chambre d Agriculture Elevage - Tél 02.54.61.61.54 www.indre.chambagri.fr

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS CLBV AQMP02 CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS 2 UMO sur 39 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait et engraissement de 40 génisses Ce système se rencontre principalement dans

Plus en détail

Essai de paillis de plastique biodégradable en production maraîchère et fruitière

Essai de paillis de plastique biodégradable en production maraîchère et fruitière PROGRAMME D APPUI AU DÉVELOPPEMENT DE L AGRICULTURE ET DE L AGROALIMENTAIRE EN RÉGION 2007-2008 Essai de paillis de plastique biodégradable Rapport final Mars 2008 Modifié le 3 juillet 2008 Daniel Bergeron,

Plus en détail

DeLaval Optimat gagnez du temps, réduisez vos coûts

DeLaval Optimat gagnez du temps, réduisez vos coûts DeLaval Optimat gagnez du temps, réduisez vos coûts Des rations fraîches, un troupeau sain, un éleveur serein. DeLaval vous propose des solutions pour votre confort. DeLaval Optimat Master C est le système

Plus en détail

Résultats d essais récents sur la culture du canola

Résultats d essais récents sur la culture du canola Résultats d essais récents sur la culture du canola ETIENNE TARDIF agr 1, Dr. DONALD L. SMITH 2 1 Bunge ETGO, 555 Boul. Alphonse-Deshaies, Bécancour Québec G9H 2Y8; 2 McGill University, 21,111 Lakeshore,

Plus en détail

Mythes et légendes alimentaires

Mythes et légendes alimentaires Mythes et légendes alimentaires Le pain, les pâtes et les pommes de terre font engraisser. FAUX. Ces aliments ne sont pas plus engraissant que d autres : c est plutôt parce qu on les aime bien que l on

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DE LA TECHNOLOGIE

GUIDE D UTILISATION DE LA TECHNOLOGIE MONSANTO CANADA GUIDE D UTILISATION DE LA TECHNOLOGIE L A R É F É R E N C E S U R L A G A M M E D E S P R O D U I T S TECHNOLOGIQUES DE MONSANTO AINSI QUE SUR LES EXIGENCES ET DIRECTIVES D UTILISATION.

Plus en détail

2. Comparaison de 3 techniques de travail superficiel du sol par rapport au labour en maïs fourrage et maïs grain.

2. Comparaison de 3 techniques de travail superficiel du sol par rapport au labour en maïs fourrage et maïs grain. 2. Comparaison de 3 techniques de travail superficiel du sol par rapport au labour en maïs fourrage et maïs grain. 2.1. Site de BUZET Extrait de la convention n 2659/3 Maïs et environnement Lieu : Responsable

Plus en détail

Les possibilités d installation d un système de séparation de phases en porcherie. Vincent Mouchette EMD Automatisation

Les possibilités d installation d un système de séparation de phases en porcherie. Vincent Mouchette EMD Automatisation Les possibilités d installation d un système de séparation de phases en porcherie Vincent Mouchette EMD Automatisation - Signification de «séparation» - 2 types de situations : Bâtiments existants Nouveaux

Plus en détail

EM Aktiv + Fourrage carboné. Extraits de plantes fermentées. Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal.

EM Aktiv + Fourrage carboné. Extraits de plantes fermentées. Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal. EM Aktiv + Extraits de plantes fermentées Fourrage carboné Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal. EM Aktiv+ pour chevaux Application et dosage: Administrer chaque

Plus en détail

Maïs Inoculants LE CATALOGUE PIONEER 2015

Maïs Inoculants LE CATALOGUE PIONEER 2015 Maïs Inoculants LE CATALOGUE PIONEER 2015 LA GAMME MAIS ET LE GUIDE DES SOLS PIONEER 2015 Choisissez la variété adaptée à vos besoins PRECOCITE VARIETE MAIS ENSILAGE TYPE DE SOL Rendement énergétique Densité

Plus en détail

ALIMENTATION ANIMALE 1.- LES RUMINANTS

ALIMENTATION ANIMALE 1.- LES RUMINANTS ALIMENTATION ANIMALE L'alimentation des animaux a une répercussion sur la qualité des produits animaux dérivés Cette alimentation doit répondre aux besoins des animaux pour leur entretien, leur production,

Plus en détail

Agnès Gedda Le potager bio

Agnès Gedda Le potager bio Agnès Gedda Le potager bio Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3544-9 Table des matières Introduction...................................................... 7 Chapitre 1 : Ce qu il faut avoir, ce qu il faut

Plus en détail

GUIDE DE RENDEMENT UN OBJECTIF. UNE QUALITÉ. PRIDE.

GUIDE DE RENDEMENT UN OBJECTIF. UNE QUALITÉ. PRIDE. 2015 GUIDE DE 1 RENDEMENT UN OBJECTIF. UNE QUALITÉ. PRIDE. Comme producteurs, vos aspirations et objectifs sont tous les mêmes indépendamment de l'endroit où vous vivez et cultivez. Étant moi-même producteur,

Plus en détail

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch 2013 Qualité/Prix/Choix www.landi.ch Rien n est trop bon pour le meilleur ami de l homme! Aliments pour chiens bitsdog: des produits de haute qualité pour une alimentation équilibrée qui tient compte des

Plus en détail

D où viennent nos semences. Visite virtuelle d un site de production de semences de maïs Monsanto

D où viennent nos semences. Visite virtuelle d un site de production de semences de maïs Monsanto D où viennent nos semences Visite virtuelle d un site de production de semences de maïs Monsanto Monsanto a pour objectif de permettre aux agriculteurs de petites et grandes exploitations de produire davantage

Plus en détail

Comment planter un arbre *

Comment planter un arbre * Comment planter un arbre * 1. Avant la plantation Gardez la motte de racines humide. Gardez l arbre dans un endroit ombragé jusqu à la plantation. 2. Préparez le site pour la plantation Enlevez le gazon,

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

Conseil Québécois des plantes fourragères. L Enjeu fourrager et la compétitivité. Circuits de visite de fermes, 17 novembre 2014

Conseil Québécois des plantes fourragères. L Enjeu fourrager et la compétitivité. Circuits de visite de fermes, 17 novembre 2014 5 ième Conférence et assemblée générale de l Association canadienne pour les plantes fourragères en collaboration avec le Conseil Québécois des plantes fourragères L Enjeu fourrager et la compétitivité

Plus en détail

MEDIAREPRO Granulé et la reproduction

MEDIAREPRO Granulé et la reproduction MEDIAREPRO Granulé et la reproduction POURQUOI Y - A T - IL AUTANT DE PROBLEMES DE REPRODUCTION? Les récentes études menées par l EDE du Finistère, l INRA et l URCEO ont démontré que la raison principale

Plus en détail

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses A. Dispositions générales La présente partie s applique à l arachide, au blé de printemps, au blé d hiver, au canola, à l épeautre

Plus en détail

Diagnostic AUTONOMIE ALIMENTAIRE de l élevage caprin.

Diagnostic AUTONOMIE ALIMENTAIRE de l élevage caprin. Diagnostic AUTONOMIE ALIMENTAIRE de l élevage caprin. Ce document présente une méthode de conseil pour les éleveurs et conseillers caprins désireu de travailler sur la thématique de l autonomie alimentaire.

Plus en détail

Influences de la variabilité génétique et. génétique et environnementale sur la digestibilité in vitro ou in vivo du maïs fourrage *.

Influences de la variabilité génétique et. génétique et environnementale sur la digestibilité in vitro ou in vivo du maïs fourrage *. Influences de la variabilité génétique et environnementale sur la digestibilité in vitro ou in vivo du maïs fourrage * Y Barrière, C Demarquilly, Y Hebert, P Dardenne, J Andrieu, P Maupetit, M Lila, Jc

Plus en détail

Canadian Sheep Federation. Canadian Sheep Federation Fédération Canadienne du Mouton. Section 5 NUTRITION

Canadian Sheep Federation. Canadian Sheep Federation Fédération Canadienne du Mouton. Section 5 NUTRITION Canadian Sheep Federation NUTRITION Quel système d alimentation dois-je utiliser?... 48 Quel est le coût de l alimentation associé à la production?... 48 Existe t-il d autres façons pour réduire les coûts

Plus en détail

METHANISATION Éléments de réflexion

METHANISATION Éléments de réflexion METHANISATION Éléments de réflexion Anne-Sophie BOILEAU LA METHANISATION Le principe Les substrats Les techniques La typologie des projets Méthanisation éléments de réflexion 2 La méthanisation : le principe

Plus en détail

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2014

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2014 ISSN 1920-9037 Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2014 Ning Wang Gestionnaire de programme, Recherches sur les légumineuses Laboratoire de recherches sur les grains Commission canadienne des grains

Plus en détail

Estimation de la digestibilité des protéines et de la teneur en énergie digestible des matières premières pour le lapin, avec un système d équations

Estimation de la digestibilité des protéines et de la teneur en énergie digestible des matières premières pour le lapin, avec un système d équations Estimation de la digestibilité des protéines et de la teneur en énergie digestible des matières premières pour le lapin, avec un système d équations F. LEBAS Association Cuniculture, 87A Chemin de Lasserre,

Plus en détail

compostage individuel

compostage individuel 1 Le guide du compostage individuel ENSEMBLE VALORISONS NOS DECHETS 2 Des avantages tout terrain Epluchures de légumes, marc de café, coquilles d oeufs ou fleurs fânées,..., les déchets biodégradables

Plus en détail