Apprentissage. A Bellac, rencontre avec la SARL Baron Frères. Ad AP Quels changements? >P. 8. Aides Régionales Dispositif PLANET >P >P.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Apprentissage. A Bellac, rencontre avec la SARL Baron Frères. Ad AP Quels changements? >P. 8. Aides Régionales Dispositif PLANET >P. 12-13 >P."

Transcription

1 LE MAGAZINE DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-VIENNE TRIMESTRIEL - N 26 - OCTOBRE 2014 Apprentissage A Bellac, rencontre avec la SARL Baron Frères >P Ad AP Quels changements? >P. 8 Aides Régionales Dispositif PLANET >P

2 PRÊT SOCAMA TRANSMISSION-REPRISE REPRENEZ UNE ENTREPRISE EN PROTÉGEANT VOTRE PATRIMOINE PERSONNEL Plus d informations : Pour ces opérations, la Socama bénéficie d une garantie au titre du programme-cadre pour la compétitivité et l innovation de la Communauté Européenne. Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique, société Anonyme Coopérative de Banque Populaire à capital variable, régie par les articles L et suivants du code monétaire et financier et l ensemble des textes relatifs aux Banques Populaires et aux établissements de crédit. Siren : RCS Bordeaux. Siège social : 10 quai des Queyries Bordeaux Cedex. Intermédiaire d assurance immatriculé à l Orias sous le numéro Numéro d identification intracommunautaire FR Code APE 6419 Z Illustration : Linh ENGAGEMENT N 1 CROIRE EN VOUS ET VOUS AIDER À RÉALISER VOS PROJETS

3 N Edition Haute-Vienne Dans ce numéro ACTUALITÉ NATIONALE Entreprises en difficulté Compte bancaire pro : nouvelles obligationss Tableau de bord Paiement : Délais et pénalités de retard Télédéclaration : TVA en ligne obligatoire Page 4 Page 4 Page 4 Page 5 Page 5 ACTUALITÉ EN LIMOUSIN Métiers de bouche Mention «fait maison» Ad AP, C est parti! Projet de cession RGE Mobilité durable Page 7 Page 7 Page 8 Page 8 Page 9 Page 9 ACTUALITÉ EN HAUTE-VIENNE Galerie des Métiers SNCRE Accessibilité des ERP Aides régionales : Dispositif Planet Apprentissage Le marché du funéraire Les ventes «one-shot» Accessibilité : Locaux professionnels Transmission Certimétiers Offres cédants Page 11 Page 11 Page 11 Page 12 Page 14 Page 16 Page 17 Page 17 Page 18 Page 18 Page 18 ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES CAPEB Page 19 REPERTOIRE DES METIERS Radiations Immatriculations nouvelles Non, l Artisanat n est pas un îlot de prospérité dans un monde en crise EDITO 26 Page 21 Page 22 Le magazine de l artisanat de la Haute-Vienne CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-VIENNE 12, avenue Garibaldi, LIMOGES Cedex Tél. : Fax : Directeur de la publication : Jean-Pierre GROS Rédaction : Thierry ROCHER Crédit photos : Entreprendre en Haute-Vienne, Atelier Graphique, Jean-Michel Péricat, sauf mention Mise en page impression : ATELIER GRAPHIQUE 23, rond-point du Coudert LIMOGES Tél Régie publicitaire : Atelier Graphique - Limoges Dépôt légal octobre ISSN Entreprendre - Le magazine de l Artisanat de la Haute-Vienne Certains voudraient nous le faire croire, en commentant abusivement les statistiques favorables du Répertoire des Métiers qui intègre, depuis la Loi «Pinel» du 18 Juin 2014, le régime fiscal de l auto-entreprise parmi les artisans traditionnels (7 500 inscrits au Répertoire de la Haute-Vienne contre il y a 2 ans!). Certes, ces créateurs de TPE suivent désormais le Stage obligatoire de Préparation à l Installation (SPI) comme leurs camarades artisans. Certes, ils paieront une taxe pour frais de Chambre de Métiers (mais pas au Trésor Public et surtout pas du même montant que les autres artisans!). Enfin, cerise noire sur un gâteau amer, ils continueront à ne pas facturer de TVA. Qu on ne s étonne pas si l on voit fleurir des entreprises éphémères, des coiffeurs à domicile en salon, vendeurs de voitures ou des kebabs à tous les coins de rues. La conjoncture est difficile pour tout le monde. Les clients sont exigeants, comme eux, les collectivités locales sont frileuses et cherchent aussi très souvent le moins-disant, pour leurs travaux de bâtiment. Alors il serait normal de travailler à armes égales. Sans compter qu au 1er Janvier 2015, il faudra prouver que l on a engagé un programme de travaux pour rendre son magasin accessible aux handicapés (voir article important dans ces pages). Pour parachever le chapitre annoncé par nos gouvernants de simplification normative, «ajoutons» les directives machines dangereuses pour les apprentis, la volte-face encore floue du gouvernement sur les primes aux maîtres d apprentissage, et vous aurez un climat d une morosité certaine. Les Chambres de Métiers vont donc redoubler de vigilance pour contrer les textes nocifs qui nous pénalisent. Comptez sur moi. J y veillerai. Bien cordialement. Jean-Pierre GROS Artisan mécanicien Président de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Haute-Vienne

4 ACTUALITÉ NATIONALE 4 ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ Procédure de rétablissement professionnel D ans le cadre des nouvelles dispositions de l Ordonnance du 12 mars 2014 portant réforme de la prévention des difficultés des entreprises en procédure collectives, il est à signaler l institution d une nouvelle procédure destinée aux personnes physiques. Le rétablissement professionnel, puisque tel est son nom, offre au débiteur une possibilité de résoudre ses difficultés par le biais d un effacement de ses dettes, sans toutefois avoir recours à la liquidation judiciaire. Cette procédure est régie par les articles L et suivants ainsi que R et suivants du code de commerce. Pour bénéficier de l ouverture d une telle procédure, le débiteur, personne physique exerçant une activité commerciale, artisanale, agricole ou encore une activité indépendante, doit : Etre en état de cessation des paiements et son redressement manifestement impossible. Ne pas faire l objet d une procédure de liquidation judiciaire ou avoir fait l objet d une telle procédure dans les 5 ans précédant la demande. N avoir employé aucun salarié au cours des 6 derniers mois. N être engagé dans aucun contentieux prud hommal. En outre, cette procédure est réservée exclusivement au débiteur dont la valeur des actifs est inférieure à Comme déjà indiqué, sans avoir recours aux procédures de redressement ou de liquidation judiciaire, le débiteur peut bénéficier d une purge de ses dettes. Procéduralement, le débiteur est le seul à pouvoir solliciter l établissement de cette procédure. Il doit formuler sa demande auprès du tribunal de commerce lorsqu il est commerçant ou artisan, ou devant le tribunal de grande instance dans les autres cas. Le Tribunal ouvre une procédure pour une durée de 4 mois et désigne un juge et un mandataire judiciaire pour effectuer une enquête sur la situation patrimoniale du débiteur (montant du passif, valeur des actifs). Les créanciers sont invités par le mandataire judiciaire à déclarer leur créance dans un délai imparti. qui emporte effacement de toutes les dettes à l égard des créanciers, qu elles soient professionnelles ou personnelles (dès lors qu elles seront antérieur à l ouverture de la procédure et déclarées au mandataire judiciaire). Les dettes alimentaires et salariales ne sont pas concernées par cet effacement et restent par conséquent dues. Enfin, cette procédure doit être engagée en toute bonne foi, à défaut de quoi le tribunal peut convertir cette procédure en liquidation judiciaire Quoique l ouverture de cette procédure n entraine pas automatiquement l arrêt des poursuites, le juge désigné peut accorder des délais de paiement voire suspendre lesdites procédures. Il s agit en tout état de cause d une procédure qui prend tout son sens pour le traitement des personnes physiques en état de cessation de paiement grâce à un traitement simplifié, plus rapide et qui n obère pas à terme les chances de réussites futurs d entrepreneurs malheureux. Au terme de la procédure, le tribunal prononce la clôture du rétablissement professionnel ce Contact : CMA COMPTE BANCAIRE PRO : Nouvelles obligations Seuls les commerçants, y compris les auto-entrepreneurs exerçant une activité commerciale, et les sociétés sont dans l obligation de détenir un compte bancaire pour leurs activités professionnelles (soit dans un établissement de crédit, soit dans un bureau de chèques postaux). Pour les autres professionnels exerçant en entreprise individuelle (artisan, profession libérale, agriculteur, artiste, ), et même s il n existe pas d obligation légale, il est recommandé d ouvrir un compte séparé afin que les transactions professionnelles et personnelles soient enregistrées de façon distincte. A partir du 1er avril 2015, tous les professionnels physiques ouvrant un compte de dépôt auprès d une banque pour des besoins professionnels doivent signer une convention spécifique. TABLEAU DE BORD SOCIAL : Smic au 1er janvier 2014 : 9,53 /heure soit 1445,38 (35 heures) Minimum Garantie : 3,51 au 1er janvier 2014 Plafond de la Sécurité Sociale 2014 : mensuel / annuel Barème de frais 2014 : repas hors des locaux de l entreprise : 8,70 repas lors d un déplacement professionnel : 17,90 repas dans l entreprise (panier ) : 6,10 PRIX : Indice des prix à la consommation en avril 2014 : 128,15 (ensemble des ménages, base 100 en 1998) Indice du coût de la construction 2e trimestre 2014 : 1621 Indice des loyers commerciaux au 2e trimestre 2014 : 108,50 FINANCE : Taux d intérêt légal de retard de paiement jusqu au 31/12/2014 : + 0,04 %

5 ENTREPRENDRE LE MAGAZINE DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-VIENNE - N 26 - OCTOBRE 2014 ACTUALITÉ NATIONALE 5 PAIEMENT Délais et pénalités de retard L es délais de paiement entre professionnels sont réglementés : sans dispositions contraires figurant aux conditions générales de vente oui convenues entre les parties, le délai de règlement est fixé au 30e jour suivant la réception des marchandises ou l exécution de la prestation. Mais s il est précisé au contrat, le délai peut aller au-delà des 30 jours, sans dépasser 45 jours fin de mois (ou 60 jours à partir de la facturation). Des dérogations existent pour les denrées périssables. Délais plafonnés Dans les contrats entre professionnels, le paiement fait l objet d une négociation entre les partenaires commerciaux. Le délai de paiement doit obligatoirement figurer sur la facture et dans les conditions générales de vente. Le paiement comptant peut être exigé, le client devant payer le bien ou la prestation le jour de la livraison ou de la réalisation. En revanche un paiement à réception implique un délai d au moins une semaine, incluant le temps d acheminement de la facture. Pa défaut, le délai maximal de paiement est fixé au 30e jour suivant la réception des marchandises ou l exécution de la prestation. Un pro n est pas Des clauses particulières figurant aux conditions générales de vente ou convenues entre les parties peuvent amener ce délai de jusqu à 60 jours après l émission de la facture ou à la fin du mois après 45 jours sans aller au-delà. Pénalités de retard Les conditions générales de vente doivent également préciser les modalités d application et le taux d intérêt des pénalités dues en cas de retard de paiement (si le paiement intervient après la date mentionnée sur la facture). Le taux d intérêt prévu par les conditions générales de vente correspond généralement au taux directeur (taux de refinancement ou Refi) semestriel de la Banque Centrale Européenne, en vigueur au 1er janvier ou 1er juillet, majoré de 10 points : soit 10,15% ( ) pour les pénalités dues à partir du 1er juillet 2014, soit 10,05% ( ) pour les pénalités dues à partir du 1er janvier Il est appliqué au montant TTC de la facture. Les pénalités sont exigibles sans qu un rappel ne soit nécessaire. L envoi d une lettre recommandée n est pas requis pour déclencher le droit de percevoir mes pénalités de retard. Elles courent dès le jour suivant la date de règlement portée sur la facture ou, à défaut, le 31e jour suivant la date de réception des marchandises ou de la fin de l exécution de la prestation. Elles ne sont pas soumises à TVA. quelqu un de standard Contact : CMA87 - Service Economique Pour concilier votre protection sociale à votre vie de PRO SOLUTIONS GARANTIES SANTÉ PERSONNALISÉES PRÉVOYANCE MULTI-RISQUES RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ÉPARGNE À LA CARTE GESTION DU RÉGIME OBLIGATOIRE DES INDÉPENDANTS À Limoges, 1 place Stalingrad VOTRE SANTÉ A DE L AVENIR Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité immatriculée sous le N SIREN Siège social : Mutuelle VIASANTE - PARIS - 42 rue Gabriel Lamé AVANTAGES LOI MADELIN TÉLÉDÉCLARATION : TVA en ligne obligatoire Depuis le 1er octobre 2014, toutes les entreprises soumises à un régime réel d imposition, sans condition de chiffre d affaires, ont l obligation : de télédéclarer et de télépayer leur TVA et les taxes annexes, de télétransmettre les demandes de remboursement de crédit de TVA, d utiliser le télérèglement, le prélèvement à l échéance ou le prélèvement en matière de CFE-IFER. A partir des échéances de mai 2015, toutes les entreprises soumises à un régime réel d imposition devront également transmettre de manière dématérialisée leurs déclarations de résultats et leur déclaration n 1330CVAE. Auparavant, seules les entreprises non soumises à l impôt sur les sociétés (IS), réalisant un chiffre d affaires hors taxe supérieur à , étaient dans l obligation de déclarer et payer la TVA en ligne. Depuis octobre 2012, toutes les entreprises soumises à l IS doivent effectuer certaines déclarations ou paiements fiscaux uniquement en ligne : dépôt de déclaration de résultats, paiement de l IS et de la taxe sur les salaires, déclaration et paiement de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Contact : CMA87 - Service Economique

6 1950 Créée en par les artisans Contactez-nous au APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE du lundi au vendredi de 8h30 à 20h et le samedi de 8h30 à 17h Master A6 largeur SP PPR 148 x 105 mm Visuel:GAZ (BABYFOOT) Parution= Remise le=25/avr./2014 MAAF PRO AP Generique 190x130mm_Agenda FNAR indd 1 En étant plus proche, on est plus efficace. EDF Entreprises innove pour votre compétitivité Plus d histoires d entrepreneurs sur edfentreprises.fr L énergie est notre avenir, économisons-la! MAAF ASSURANCES SA R.C.S. NIORT /14 - Photos : Thinkstock MAAF PRO : Être à vos côtés pour vous conseiller,vous accompagner, dans vos activités professionnelles et votre vie personnelle. DOM EXE 24/06/ :01 EDF RCS PARIS, Paris Crédit photo : James Joyce. Entre PROS, une histoire de confiance...

7 ACTUALITÉ EN LIMOUSIN 7 MÉTIERS DE BOUCHE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE EN LIMOUSIN Démarquez-vous! D ans le cadre de son programme 2014, soutenu par le Conseil Régional, la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat du Limousin a lancé une campagne de recensement des entreprises des métiers de bouche désireuses de s engager dans une démarche de progrès et de bénéficier d une mise en avant des valeurs artisanales. Un référentiel de valeurs spécifique au secteur de l artisanat des métiers de bouche, avec des critères comme la fabrication maison de vos produits, le respect de la réglementation hygiène, l innovation produit, la dynamique commerciale, la gestion des ressources humaines, la transmission des savoir-faire, a été élaboré en liaison avec les organisations professionnelles. Sur ces bases, un conseiller s entretiendra avec vous, dans votre entreprise, afin de détecter vos points forts et vos axes d amélioration. Après validation de votre score, vous pourrez intégrer la démarche et bénéficier d outils de valorisation pour votre boutique, pour le web (exemples : vitrophanie, diplôme, flyer, ) ainsi que d une communication collective (site web, page facebook ). Ces outils vous permettront de fidéliser votre clientèle actuelle et de rendre votre entreprise plus attractive pour les futurs clients, désirant de plus en plus de signes distinctifs attestant que les produits et les services qu ils peuvent acheter présentent toutes les garanties nécessaires. Vous engager dans cette démarche vous permettra de : - bénéficier d un regard extérieur sur votre entreprise et d obtenir des conseils personnalisés, - valoriser votre savoir-faire artisanal auprès du grand public tant dans les domaines de la production, du commercial et des ressources humaines, - bénéficier d actions dédiées à ce nouveau réseau d entreprises (conférences, informations privilégiées, ). Contact : CRMA - Cyrielle Farges MENTION «FAIT MAISON» Obligatoire pour les restaurateurs et les traiteurs! L a mention «fait maison» est obligatoire pour tous les établissements de restauration commerciale et de vente à emporter de plats préparés depuis le 15 juillet 2014 (Décret n du 11 juillet 2014). Tous les plats cuisinés sur place à partir de produits bruts doivent être mis en valeur sur la carte, menu et tout autre support à l aide des mentions «fait maison». Ce dispositif permet de mieux informer le consommateur sur la manière dont sont réalisés les plats qui lui sont proposés. Facile à identifier grâce à un logo aisément reproductible à la main, la mention permet de mettre en valeur les plats élaborés sur place à partir de produits bruts et permet ainsi au professionnel de valoriser son savoir-faire. Les sanc tions des contrevenants ne seront pas mises en œuvre avant un délai de 6 mois suivants l entrée en vigueur du décret, soit le 1er janvier Retrouvez toutes les informations pratiques sur le site internet : En moyenne, les Français jettent 20 kg de déchets alimentaires chaque année, dont 7 kg de produits non consommés encore emballés! Afin de lutter contre le gaspillage alimentaire et de le diviser par deux d ici 2025, un plan national de lutte contre le gaspillage alimentaire a été lancé en juin Une 2e édition de la journée nationale «anti-gaspi» est organisée le 16 octobre. Lors de cette journée, tous les acteurs de la chaîne alimentaire, citoyens comme professionnels sont invités à se mobiliser (récupération d invendus, opérations «zéro gaspi» dans les cantines scolaires et d entreprises, événements festifs dans les quartiers, ateliers cuisine de restes, sensibilisation aux bonnes pratiques ). A l initiative du Comité Régional de l Alimentation du Limousin, la déclinaison régionale de ce plan est prévue dans le cadre d une charte régionale. Elle sera adaptée aux particularités de notre territoire et permettra aux acteurs limousins (institutionnels, entreprises et associations) de se mobiliser pour atteindre l objectif de réduction de gaspillage alimentaire. Elle permettra également de réaffirmer et de renforcer le réseau de solidarité de tous les signataires envers l ensemble des personnes qui faute de moyens financiers se tournent vers les associations d aide alimentaire. Le réseau des Chambres de Métiers et de l Artisanat du Limousin ainsi que la CGAD (Confédération Générale de l Alimentation en Détail) se sont engagés et vont inscrire des actions dans la charte régionale qui devrait voir le jour d ici fin 2014.

8 ACTUALITÉ EN LIMOUSIN Ad AP PROJET DE CESSION C est parti! Obligation d informer les salariés L ordonnance n est parue le 27 septembre 2014 au JO n Si votre établissement est accessible au 31 décembre 2014 (y compris par dérogations après consultation de la CCDSA1 et accord du Préfet) : Vous devez adresser une attestation2 spécifiant l accessibilité de votre établissement à la préfecture (avec une copie à la mairie) avant le 28 février Pour un ERP3 de 5e catégorie, qui correspond à la situation de la plupart des entreprises artisanales, il peut s agir d une attestation sur l honneur. Cette attestation vous exempte de l obligation de dépôt d Ad AP. n Votre établissement n est pas accessible au 31 décembre 2014 : Les établissements non accessibles au 31 décembre 2014 devront déposer en mairie, un Ad AP (Agenda d Accessibilité programmée) avant le 27 septembre Le dossier Ad AP doit être élaboré par le propriétaire ou l exploitant responsable de la mise en accessibilité de l ERP. Il prévoit le programme et le calendrier des travaux dans un délai de un à trois ans ainsi que les financements correspondants. ou du dossier spécifique permettant de vérifier la conformité d un ERP aux règles d accessibilité et de sécurité en complétant la partie «demande d approbation d un Ad AP» si les travaux sont soumis à permis de construire ou permis d aménager. Si votre Ad AP est approuvé, le suivi des travaux4 sera à transmettre à la Préfecture du département ainsi qu à la Mairie (bilan des actions exécutées, attestation d achèvement de travaux ). Si votre Ad AP est refusé, vous aurez un délai pour déposer un nouveau dossier. Juridiquement des sanctions sont prévues en cas de : non dépôt d un Ad AP (amende forfaitaire de 1500 ou 5000 ) non transmission des documents de suivi (amende forfaitaire de 1500 ou 2500 ) de retard important à l exécution des travaux ou de non réalisation (sanctions pécuniaires de 5 % à 20 % du montant des travaux non réalisés) Juridiquement, l Ad AP suspend les sanctions prévues par la loi du 11 février 2005 qui punit d une amende pénale de tout responsable qui n aurai pas respecté les obligations d accessibilité. A partir du mois d octobre 2015 dans le cas de non application de l ordonnance, les sanctions prévues par la loi du 11 février 2005, sont de nouveau applicables. Une série de textes réglementaires viendront préciser cette ordonnance notamment les normes simplifiées applicables pour la mise en accessibilité des établissements existants. Les formulaires à remplir seront bientôt disponible sur il s agira : du Cerfa 13824*03 en complétant la partie «demande d approbation d un Ad AP» 8 Commission Consultative Départementale Sécurité Autonomie 2 Contenu de l attestation précisé prochainement par décret 3 Etablissements Recevant du Public 4 Modalités de suivi des travaux et de transmission précisées prochainement par décret 1 Informations complémentaires sur : ou La loi sur l économie sociale et solidaire du 31 juillet 2014 et publiée le 1er août 2014 comporte des dispositions visant à faciliter la transmission d entreprises à leurs salariés. Tout d abord, elle sur aménage un dispositif d information des salariés tout au long de la vie de l entreprise sur les possibilités de reprise de la société par son personnel. Les entreprises ainsi visées sont celles de moins de 250 salariés soumises au livre II du code de commerce (les sociétés à responsabilité limitée, les sociétés par actions, les sociétés en nom collectif, les sociétés en commandite simple). Cette information est organisée au moins une fois tous les trois ans et porte, en particulier, sur les conditions juridiques de la reprise d une entreprise par les salariés, sur ses avantages et ses difficultés, ainsi que sur les dispositifs d aide dont ils peuvent bénéficier. Le contenu et les modalités de cette information seront définis par un décret prenant en compte la taille des entreprises concernées. Elle prévoit, également, un droit préalable à l information pour les salariés en cas de cession du fonds de commerce de l entreprise qui les emploie (article L à L du Code de commerce) comme en cas de cession de parts ou d actions donnant accès à la majorité du capital social de cette même entreprise (articles L à L du Code de commerce). Pour les entreprises de moins de 50 salariés, cette information doit être faite au plus tard deux mois avant la cession (d autres dispositions s appliquent aux entreprises de plus de 50 salariés). Le défaut de respect de ces obligations pourra entraîner l annulation de la cession, à la demande de tout salarié, dans un délai de deux mois suivant la réalisation de la cession. Les nouvelles dispositions font peser sur les salariés une obligation de discrétion (identique à celle qui doit être observée par les élus d un comité d entreprise, en vertu de l article L du Code du travail). Ces nouvelles dispositions s appliquent aux cessions conclues trois mois au moins après la date de publication de la présente loi (soit à compter du 1er novembre 2014). Contact : CMA Contact : CMA - ARTER

9 ENTREPRENDRE LE MAGAZINE DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-VIENNE - N 26 - OCTOBRE 2014 ACTUALITÉ EN LIMOUSIN 9 RGE Une condition pour l obtention des aides publiques V ous êtes une entreprise, vous réalisez des travaux d économie d énergie, vous installez des équipements valorisant les énergies renouvelables : vos clients peuvent bénéficier d aides publiques. Vous êtes une entreprise, vous réalisez des travaux d économie d énergie, vous installez des équipements valorisant les énergies renouvelables : vos clients peuvent bénéficier d aides publiques Les qualifications sont attribuées sur 4 ans, avec une vérification annuelle de la pérennité des moyens humains, techniques et financiers. Pour l information et l accompagnement des professionnels : CRMA du Limousin au ou vos organisations professionnelles CAPEB et FFB. Depuis le 1er septembre 2014, certaines aides publiques (1er septembre 2014 pour l Eco PTZ, 1er janvier 2015 pour le Crédit d impôt développement durable), destinées aux ménages souhaitant faire des travaux de rénovation énergétique de leur logement, seront conditionnées au recours à des professionnels porteurs de signes de qualité RGE. Cette condition sera vraisemblablement étendue aux aides publiques en général dans les années à venir. Comment devenir RGE? Soit vous avez déjà des qualifications ou certifications. Demandez le signe de qualité RGE qui est une mention associée à un signe de qualité existant ou compléter ce dernier par une mention efficacité énergétique. Rapprochez-vous de votre organisme qualifiant (Qualibat , Qualifelec ou Qualit enr ). Soit vous n avez pas toutes les qualifications nécessaires Faites l inventaire des prestations que vous réalisez, en particulier celles pour lesquelles une qualification serait nécessaire. Référez-vous au tableau des qualifications suivant pour trouver celle qui vous convient : demain... Aménager...durablement MOBILITÉ DURABLE Eco conduite et véhicules électriques Dans le cadre de l appel à projets programme d investissements d avenir lancé par l État via l agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie, une cinquantaine de bornes de recharge de véhicules électriques doivent être installées en Limousin. En parallèle, des aides à l investissement pour les professionnels souhaitant acquérir des véhicules électriques devraient être proposées par le Conseil Régional en Outre l utilisation de véhicules électriques, tout individu est en mesure de réaliser, à son échelle, des économies d énergie et donc financières via l ECO CONDUITE. Lotissement d'activités Maison Rouge Implantez-vous au vert! À Bonnac-la-Côte, 5 min de Limoges Nord, plus de 4 hectares de surface commercialisable. Commercialisation : Au service de l Agglomération de Limoges et du Limousin Nous allons prochainement organiser une sensibilisation à la méthode d éco conduite. Venez essayer le simulateur de conduite et devenez un conducteur éco citoyen! Contact : CRMA Aménager Construire Gérer Accompagner

10 VOUS INSTAUREZ UNE C O M P L É M E N TA I R E SANTÉ POUR VOS SALARIÉS, VOTRE BANQUE EST LÀ POUR VOUS DONNER DE L ASSURANCE. CRCM LACO - Siren RCS Nantes. 46, rue du Port Boyer, BP 92636, Nantes Cedex 3. La solution à vos contraintes ATELIER GRAPHIQUE Limoges 30 ans d expérience dans l artisanat Proche de ses adhérents Structure à taille humaine Disponible au quotidien Comptabilité Social et juridique Conseil Bien plus qu un cabinet comptable Contact : Martine MARQUET l 24, Rue Lesage l l Tél : Mobile : l l 01

11 ACTUALITÉ EN HAUTE-VIENNE GALERIE DES MÉTIERS Fonctionnement L a Galerie propose 4 expositions à l année pour promouvoir l Artisanat. Seuls les artisans inscrits au Répertoire des Métiers de la Chambre de Métiers et de l Artisanat en région Limousin peuvent exposer. Pour y participer, il suffit de répondre au thème de l exposition. L accueil du public est assuré par Virginie Aupetit, et aucune participation financière n est demandée. L évènement est relayé par les différents médias locaux. Une exposition-vente a lieu en fin d année, sur 5 semaines, l occasion de promouvoir et surtout de vendre une production exclusivement artisanale (Chiffre d affaires 2013 : ). Pour cette dernière, le nombre de places est limité, et les demandes sont très nombreuses, penser à postuler dès le mois de janvier. 11 ACCESSIBILITÉ DES ERP Retour sur A fin de répondre aux multiples questions et inquiétudes des artisans quant à la mise en accessibilité des établissements recevant du public à toutes personnes en situation de handicap, la CMA87 a organisé une réunion d information le 22 septembre dernier. Retour sur Le logement adapté Expo du 12 septembre au 4 octobre Exposition organisée avec le concours du CNISAM, Centre National d Innovation Santé, Autonomie et Métiers - pôle national dédié au secteur de l artisanat sur les questions d autonomie et de santé. A venir en 2015 Janvier/février : L artisanat de la Pêche et de la Chasse Mars/Avril : L Art de la table Mai/Juin : La Facture instrumentale Septembre/Octobre : Fil, tissus, laine, matières créatives Contact : Virginie Aupetit SNCRE «Journée de l auto-entrepreneur à l entreprise» mercredi 19 novembre à partir de 9h Entreprise individuelle, au régime social spécifique, l auto-entreprise peut être amenée à évoluer : dépassement du seuil de chiffres d affaires, embauche, accroissement des charges de l entreprises.. De cette évolution peut découler la nécessité d opter pour un autre régime fiscal et social, plus avantageux car plus économique. Mais comment aborde-t-on ce changement? Quelles sont les démarches, et surtout quel impact à court et moyen terme. Au cours de cette journée, nous présenterons les incidences juridiques, fiscales, sociales, mais également patrimoniale et surtout financière du changement de régime, pour un auto-entrepreneur. La matinée sera consacrée à une présentation, par le cabinet GESTELIA, de la problématique et des solutions, illustrée de cas pratiques. Certains artisans, dont le parcours professionnel les a conduit à opérer cette évolution viendront témoigner à ce sujet, ce qui donnera lieu très certainement à des échanges entre entrepreneurs. L après-midi sera consacré à des entretiens individuels, avec conseillers économiques de la Chambre de Métiers et experts comptables. L occasion d étudier dans le détail, chaque cas particulier. Horaire : de 9h à 12h Entretiens individuels sans rdv de 13h30 à 17h30 Contact : CMA Après une présentation, par le CNISAM, des enjeux de l accessibilité, la DDT87 a abordé l aspect réglementaire, les Ad Ap, les procédures de mise en accessibilité et les dérogations possibles. Plus d une quarantaine de chefs d entreprise artisanale ont assisté à cette réunion. Sujet d autant plus d actualité après la parution des ordonnances régissant les Ad Ap, la mise en accessibilité des ERP et sa réglementation feront l objet d une prochaine réunion organisée par la CMA87 au 1er trimestre Contact : CMA Limoges à la 12 > 31 déc. Montagne Shutterstock - T. Richon - SELI / Cœur de Limoges - Siret : artisans ont participé à cette exposition. Tout d abord, un groupement d artisans du bâtiment qui ont mis en avant leurs spécialités (show-room, vidéo), et surtout leur approche de l habitat adapté. Du conseil, conception à la réalisation, ils ont pu montrer, démontrer et expliquer, en quoi l artisanat peut contribuer à rendre un logement fonctionnel et confortable, quel que soit sa mobilité ou son handicap. Pascal Joulin, «Loup Blanc» a également pu illustrer le thème avec son babyfoot adapté pour les personnes en fauteuil roulant. Village & Marchés de Noël Père Noël Glisse & glace Fête Foraine

12 ACTUALITÉ EN HAUTE-VIENNE 12 AIDES RÉGIONALES Dispositif Planet D ans le cadre de la création ou du développement de votre entreprise, vous pouvez peutêtre bénéficier des aides du Conseil Régional (subventions ou avances remboursables) : matériels, immobilier, export, embauche, site internet, communication Le service économique de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Haute-Vienne accompagne les entreprises dans le montage et le suivi de ce dossier dématérialisé. - au suivi du dossier en temps réel, - à respecter les délais imposés pour la transmission des documents, Désormais, toutes les démarches pour déposer un dossier d aides Région se font en ligne sur la plateforme dédiée «PLANET» du Conseil Régional. - à réunir les pièces complémentaires avec l appui du chef d entreprise, - à demander des reports de délai au Conseil Régional si nécessaire. - à transmettre ces pièces complémentaires sur Planet, https://planet.region-limousin.fr Par le biais d une convention avec l entreprise, la Chambre de Métiers s engage : - à répondre à toutes les questions qui pourraient se poser sur l avancement du dossier, Ils en parlent «Un partenariat gagnant-gagnant!» SARL Le Fournil de Saint-Gence Christine Lagorce & Eric Lagueny Saint-Gence Boulangerie, Pâtisserie «La création de la boulangerie à Saint-Gence était un projet conséquent. Il fallait non seulement rénover un bâtiment, mais également acheter tout le matériel. Je me suis rapidement tournée vers la Chambre de Métiers pour l étude du projet et bénéficier du dispositif Planet pour une subvention sur l aide au matériel et une avance remboursable pour l immobilier. d éligibilité, le suivi du dossier, les pièces complémentaires à apporter, la gestion des délais. La dématérialisation, c est avant tout une transparence totale, mais qui implique une grande rigueur. Ces dossiers sont longs à traiter dans la durée, mais Mme Germaneau était présente à chaque étape et à chaque date butoir imposée par le dispositif. Pour nous, le plus dur était fait ; Françoise Germaneau s est occupée de tout, les critères Il faut être réactif et alors tout peut aller très vite. Nous étions en pleine installation à l époque, alors le fait que Mme Germaneau soit l interlocuteur privilégié de la Région nous a vraiment soulagés. Installés depuis novembre 2013, nous avons perçu les aides au mois de mai 2014 ; et sans l accompagnement de la Chambre de Métiers, je n y serais pas parvenue. Le dispositif Planet, c est vraiment un partenariat «gagnant-gagnant» entre le chef d entreprise et l agent économique de la CMA, une vraie réussite partagée!» LES EXPERTS «La gestion d une demande d aide régionale dématérialisée s avère souvent compliquée pour nos chefs d entreprise, d autant qu entre la demande et le versement des aides, il peut s écouler plusieurs mois. Le traitement des dossiers requiert de la réactivité et un suivi très régulier, ainsi qu une collaboration étroite entre l agent Chambre de Métiers et le dirigeant. Cet engagement fait l objet d une signature de convention. Le chef d entreprise est en réelle demande d accompagnement, et la relation de confiance s instaure facilement. Notre objectif est de soulager le chef d entreprise dans ces démarches en s appuyant sur nos compétences.» Contact : CMA Françoise Germaneau et Stéphanie Audoin, vos agents économiques de la CMA87 vous accompagnent dans le dispositif Planet

13 ENTREPRENDRE LE MAGAZINE DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-VIENNE - N 26 - OCTOBRE 2014 ACTUALITÉ EN HAUTE-VIENNE 13 «Chacun son métier!» Francis BRUN Rochechouart Sciage de bois de chauffage, façonnage de piquets, échalas «La Chambre de Métiers m a accompagnée dans tous mes projets, de la formation de mon fils au titre de gestionnaire d entreprise, à la réalisation du document unique de mon entreprise. Alors lorsque mon projet de monter un 3e site de production en échalas a été finalisé dans ma tête, j ai sollicité la CMA87 pour savoir s il existait des aides pour subventionner une partie du matériel. La taille de l entreprise et son activité ne justifient pas l embauche d un salarié qui ne s occuperait que de l administratif. Ainsi, Stéphanie Audoin a pris le relai avec mon comptable et a constitué et suivi l intégralité de mon dossier de subvention, jusqu à l obtention de l aide. Sans cet accompagnement, je n aurai pas bénéficié de cette subvention ; non seulement parce que je n ai pas le temps, mais également parce que les dossiers se traitent tous aujourd hui par internet, par la dématérialisation?!. Avec mes clients, j utilise le fax!» Depuis l ouverture de son 3e site de production, Francis Brun a embauché 4 nouveaux salariés, soit 9 salariés au total répartis sur les 3 sites. Ce chef d entreprise hors du commun, pâtissier de formation a, non seulement conçu l ensemble de ses chaînes de production, en optimisant au maximum la rentabilité de chacune, mais il a également tout construit lui-même! Aujourd hui, le site produit 8 stères d échalas par jour, qui rejoindrons très prochainement les côtes du littoral français, le littoral nordique ou encore l Afrique. «Je réfléchis à un nouveau projet pour 2015 et tout en le faisant, je sais que je ne suis pas seul et que je peux compter sur ma Chambre de Métiers.» QUADRI Voir aujourd HUi, Mars Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du code de la mutualité et immatriculée au RNM sous le n Idéographic (14551) NOIR pour prévoir DeMain la véritable analyse complète de toute la couverture sociale du chef d entreprise et de son conjoint. BLANC Attention : il ne s agit pas d une simple simulation approximative, mais d un véritable relevé, réalisé à partir de données collectées par nos conseillers, auprès des organismes obligatoires. icolas claisse r: n Votre conseille Pour me contacter : 27 2 Paris Cedex 09 Châteaudun , rue de Pour m écrire : s : ndez-voufix e) Pour prendrealre ste depuis un po (prix d un appel loc QUADRI La MNRA dispose d une expertise de plus de 20 ans en protection sociale complémentaire des indépendants. À travers ce service, la MNRA illustre son engagement de conseil et d accompagnement des indépendants, en toute transparence et objectivité. Le savoir-faire d un expert en protection sociale NOIR DOC ANNONCE CM 210X150ital Nicolas CLAISSE 2014.indd 1 21/03/14 14:59

14 ACTUALITÉ EN HAUTE-VIENNE 14 APPRENTISSAGE L apprentissage part en campagne L es raisons de recruter un apprenti sont nombreuses et les atouts du contrat d apprentissage pour le chef d entreprise sont multiples. Certains chefs d entreprise vont trouver dans cette formation en alternance, la solution pour la transmission de leur savoir-faire, d autres vont y voir la formation de futurs ouvriers qualifiés se forgeant auprès d eux une expérience spécifique à leurs propres méthodes de travail. L apprentissage c est aussi l apport d un collaborateur supplémentaire présent à 70 % du temps de travail, apportant avec lui des connaissances nouvelles de par sa formation en CFA, du sang neuf impactant une image positive pour l entreprise Bellac Limoges 1 APPRENTI SUR 2 EST FORMÉ AUX MÉTIERS DE L ARTISANAT En 2012, les 23 CFA de la Région Limousin ont formé 3323 apprentis à plus de 150 métiers. En 2013, malgré un environnement économique difficile et défavorable à l évolution de l apprentissage, ils maintiennent le cap, puisque qu ils en comptent plus de Plus de 1800 d entre eux sont formés à près de 60 métiers de l artisanat, soit 56%. ENTREPRENDRE en Haute-Vienne est parti à la rencontre de ces chefs d entreprises artisanales de notre territoire qui ont misé sur l apprentissage pour développer et dynamiser leur entreprise. SARL BARON FRERES Mickaël & Baptiste Baron Boulangerie, pâtisserie 24, rue Thiers - Bellac salariés et 2 apprentis Mickaël est l ainé des 2 frères. Très tôt, l envie d exercer un métier l amène à préparer un préapprentissage. Il intègre ainsi le CFA du Moulin Rabaud et obtient par la suite son CAP boulangerie chez Monsieur Senon à Oradour-sur-Glane et son Brevet Professionnel, chez Serge Valière, à Limoges. Ouvrier, il ne le restera qu une année et demi, car très vite Mickaël, fort de son expérience et du savoir-faire acquis chez ses deux patrons, créée sa première entreprise de boulangerie artisanale à Bussière-Poitevine en Dix années se sont écoulées, Mickaël a des projets, souhaite se développer et réfléchit déjà à un projet de reprise. Baptiste a quant à lui suivi la même voie que son grand-frère. Son CAP boulangerie et son Brevet Professionnel obtenus au CFA Moulin Rabaud également, il reste ouvrier jusqu au jour où son frère lui parle de ses projets de développement. C est ainsi qu ils reprennent la boulangerie, pâtisserie de Bellac, sous l enseigne des «Frères Baron». «Aujourd hui, nous avons 6 salariés et 2 apprentis, Valentin prépare un CAP pâtissier au CFA Moulin Rabaud, et Hugo un CAP boulanger. Depuis l ouverture de la boulangerie pâtisserie en novembre 2009, mon frère et moi avons formé 3 apprentis. Ils poursuivent tous leur apprentissage dans d autres entreprises à l heure actuelle.»

15 ENTREPRENDRE LE MAGAZINE DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-VIENNE - N 26 - OCTOBRE 2014 ACTUALITÉ EN HAUTE-VIENNE 15 L apprentissage est une évidence qui s impose naturellement pour les 2 jeunes frères, «Nous étions d accord avec Baptiste ; en fait je dois avouer que nous ne nous sommes pas posés trop de questions : rentabilité, perte de temps de travail effectif, responsabilités, nous avions conscience des contraintes, mais il était naturel de donner leur chance à ces jeunes, de leur transmettre notre savoir-faire, notre passion du métier, comme l ont fait avec moi mes maîtres d apprentissage, offrir à ces jeunes une qualification et s ils sont motivés, c est gagné.» LE TÉMOIGNAGE DE VALENTIN La campagne est souvent un frein dans le recrutement d un apprenti. Baptiste et Mickaël ont tout prévu. Pour eux, pas question que ces jeunes de 15 ans viennent en 2 roues, matin et soir ou encore que leurs parents fassent des trajets interminables, cela ne dure jamais dans le temps. «Nous logeons les apprentis dans des appartements situés juste au-dessus de la boulangerie. En CAP, ils ont à peine 16 ans. C est sécurisant pour tout le monde de les savoir juste au-dessus, sans trajets à faire pour embaucher à 5h du matin. Et puis, avec ce système, plus question de retard!». Les deux jeunes patrons ont appris et retenu de leur expérience passée, les bonnes, comme les mauvaises. Dialogue, pédagogie et autonomie sont leur fer de lance. «Nous tissons de vrais rapports avec les jeunes et leurs parents, c est indispensable, la porte est toujours ouverte. Aujourd hui, le chef d entreprise a aussi un rôle de médiateur. Ils ont, pour la plupart, quitter l école pour apprendre un métier. Dans le laboratoire, pas de mains dans les poches, c est plutôt chacun sa grille, et chacun sa couche. Nous leur laissons une grande autonomie, mais à chaque étape nous sommes près d eux.» Valentin souhaite poursuivre et compléter son apprentissage dans la pâtisserie ; puis, pourquoi pas, la boulangerie et la chocolaterie! Mickaël et Baptiste sont fiers de transmettre leur savoir-faire à ces jeunes passionnés qui ont, pour la plupart soifs d apprendre un métier. Ils regrettent malgré tout les contraintes liées à la législation qui régit le code du travail pour les apprentis. L horaire d embauche d un apprenti est 6h du matin ; parfois 5h sur dérogation, tandis que le boulanger démarre la préparation de son pain dès minuit. «Lorsqu Hugo me rejoint à 5h du matin dans le laboratoire, nous confie Mickaël, il n a pas pu participer à l élaboration des premières fournées ; il a une vision tronquée du métier de boulanger, une réalité erronée de l activité, car se lever tôt pour un boulanger est une condition inaliénable de son métier! C est dommage!» Les apprentis font partie intégrante de la vie de l entreprise des deux frères Barons. Leur plus grande satisfaction vient à la fin de leur CAP, lorsque les jeunes qu ils ont formé ont leur examen et partent poursuivre leur formation dans d autres entreprises. «Nous pensons Baptiste et moi, qu au-delà des 2 années de CAP, il est profitable au jeune de voir autre chose, de partager une autre organisation ; avec les spécificités et les habitudes de travail d une autre entreprise. Ainsi, pas de place pour la routine, le dynamisme et la motivation sont toujours présents et sa formation n en est que plus complète!». Contact : CMA «J avais envie d apprendre un métier. Ça fait longtemps que je fais des gâteaux à la maison, j ai toujours aimé ça! Alors j ai choisi de rejoindre le CFA Moulin Rabaud pour un passer mon CAP pâtissier. Dans l entreprise des Frères Baron, je me sens à l aise. Mon maître d apprentissage est près de moi, mais il me laisse beaucoup d autonomie. Je progresse, je pratique le métier que j aime, et au final, je suis plutôt content de moi.» Valentin Fradillon - 16 ans - CAP de pâtissier au CFA Moulin Rabaud

16 ACTUALITÉ EN HAUTE-VIENNE 16 LE MARCHÉ DU FUNÉRAIRE Un marché porteur pour les artisans L e secteur du funéraire est caractérisé par une forte atomisation de ses entreprises avec 80% de TPE (sur 2150 opérateurs) qui réalisent 30% de son chiffre d affaires. Avec l accroissement continu des décès prévu par l INSEE jusqu en 2030/50, du fait de la structure de la pyramide d âges, c est l un des rares secteurs de l économie qui peut garantir une création nette d emplois de manière constante pour les 30 à 40 années à venir. Confronté aujourd hui à une évolution rapide des tendances, des pratiques et des usages (personnalisation des services et des produits, offices laïques, hausse de la crémation, apparition du low-cost et des prestations haut de gamme ), il offre de nombreuses opportunités aux entreprises artisanales à condition qu elles s adaptent aux modalités d accès spécifiques au marché. Un secteur avec de nombreux atouts, un marché à opportunités Le secteur dispose de nombreux atouts : une faible sensibilité à la conjoncture économique (notamment pour les articles de cérémonie), une proximité des clients avec les distributeurs qui facilite la diversification de l offre autour du produit principal, la possibilité de création de valeur par une stratégie de marque, des savoir-faire techniques (qualité artisanale, haut de gamme), des marchés très spécifiques nationaux et régionaux avec de nombreuses niches à exploiter. En savoir plus : le-marche-du-funeraire-un-marche-porteur-pour-les-artisans/ Contact : CMA Coopérative funéraire : la maison Sazerat Spécialiste de la porcelaine funéraire personnalisée L a Maison Sazerat offre depuis plus d un demi-siècle ses services dans le domaine de la photographie sur porcelaine. Ce savoir-faire est le fruit d une longue tradition familiale. Dans les années 50, Henri Sazerat est alors préparateur en pharmacie. Ses compétences dans ce domaine seront les bienvenues pour les préparations minutieuses et incontournables qu exige la profession, à l époque. Sa passion très personnelle pour la photographie le conduit à franchir un cap et, à ainsi rentrer dans l Artisanat. Et quoi de plus naturel que de travailler sur des supports en porcelaine, quand on vit à Limoges! Henri Sazerat sera donc l un des précurseurs de la photographie sur porcelaine. Une technique complexe qu il va maîtriser à la perfection avec le souci du détail. Ses enfants, fidèles à cette qualité de travail, y apporteront leur propre contribution avec l essor du numérique dès la fin des années 80. Patrick Sazerat, devient Président de la SAS Maison Sazerat en Il s intéresse depuis de nombreuses années à l apport du design dans l offre de produits funéraires. C est pourquoi en 2009 il participe au groupe de travail initié par la Chambre de Métiers de la Haute Vienne, avec plusieurs dizaine d artisans. Pendant 3 ans, il apporte à ce projet collaboratif sa connaissance du secteur du funéraire, et contribue à la création de nouvelles gammes, avec l apport non négligeable du Pôle Supérieur du Design du Limousin (Raymond Loewy-La Souterraine), le soutien financier de la Région Limousin et d OSEO, notamment sur la réalisation de prototypes. De cette collaboration, naitra 3 ans plus tard une coopérative artisanale, la SARL FUNEART, dont il conduit, en tant que gérant, avec son homologue Stéphanie Leycuras, la destinée depuis 2012, avec le même soin et la même motivation : apporter du renouveau, de l originalité et de la personnalisation à des produits qui ne demandaient qu à évoluer.

17 ENTREPRENDRE LE MAGAZINE DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-VIENNE - N 26 - OCTOBRE 2014 ACTUALITÉ EN HAUTE-VIENNE 17 LES VENTES «ONE-SHOT» Entre légalité et pratique abusive N oubliez pas que le délai de rétractation n existe pas dans les relations commerciales entre professionnels. Une signature vous engage immédiatement. Si cette pratique n est pas illégale (le client est présumé lire et étudier le contrat qui l engage avant de le signer), elle apparaît sur le terrain être à l origine de nombreux mécontentements de clients. Comment se déroule une vente en one-shot de site web? Le scenario de vente diffère très peu en règle générale : le commercial de l agence web contacte le prospect en lui présentant une offre particulièrement attractive. Gain à un concours, recommandation (parfois création de références commerciales dans le cadre d un lancement d activité), les arguments sont nombreux pour justifier une offre alléchante défiant toute concurrence. Il arrive même que l argumentation commerciale soit poussée jusqu à la proposition d un site gratuit (avec tout de même des frais d abonnement!!). En cas d accroche, le rendez-vous suit, souvent dans les 24 ou 48 heures. Et là le commercial va profiter de l ignorance du prospect en matière informatique, ou d une situation économique difficile, ou d un démar- Dans un troisième temps, c est un réveil difficile, quand l artisan s aperçoit qu il est engagé pour une durée d abonnement de 48 mois avec une redevance mensuelle particulièrement élevée, le tout pour un site qui ne lui appartient pas et dont les fonctionnalités peuvent s avérer inadaptées. Mais le client est captif, car simple locataire de son site et du nom de domaine qui y est attaché et de surcroit ne peut résilier le contrat sous peine de se voir totalement dépossédé de l ensemble, outre le versement des mensualités restant à payer jusqu à la fin de l abonnement! Dernière surprise : le prestataire web à l origine de la vente «one shot», cède presque systématiquement le contrat à des Sociétés de crédit-bail TAF BAT qui deviennent le seul interlocuteur de clients devenus impuissants en cas de contestation (le contrat d abonnement initial est bien souvent complété par un contrat d assurance financement, qui passe inaperçu grâce à l habileté de commerciaux peu scrupuleux). Vous de MASTER A4 RECRUTEMENT BLEUES SPP 210 x 297 mm Visuel : Region Agri Remise : 6/08/2014 débordez Quels préjudices pour les artisans? Le client n est pas propriétaire de son site web. L offre énoncée verbalement par le commercial, toujours très séduisante, se révèle également très éloignée de l offre écrite contractuelle. Le montant total des mensualités demandées dépasse presque systématiquement les prix du marché, parfois de façon prohibitive (de 100 à 300 % du prix moyen d un site!). MASTER A4 RECRUTEMENT BLEUES SPP 210 x 297 mm Visuel : Region Agri Remise : 6/08/2014 TAF BAT Contact : CMA87 - Service Economique Vous débordez de Centre Ouest ACCESSIBILITÉ Locaux professionnels L e Crédit Agricole Mutuel du Centre Ouest accompagne tous les professionnels du territoire de la Haute Vienne : Artisans, Commerçants, PME ; Clients ou Prospects, pour financer la mise aux normes de leurs locaux. La loi du 11 Février 2005, dite Handicap, impose aux professionnels d effectuer des aménagements permettant l accessibilité de leurs locaux aux personnes présentant un handicap. Cette loi est applicable à partir du 1er janvier 2015 (sauf dérogation ou délai supplémentaire accordés par l Administration). Le Crédit Agricole du Centre Ouest, soucieux de contribuer au développement économique de la région et de préserver les services de proximité, a la volonté et la capacité de vous aider dans cet investissement de mise aux normes. Il vous propose de financer le montant HT de votre programme de travaux, par : Un financement au taux bonifié de 1,25%*, jusqu à Assorti d une durée de remboursement adaptée à votre investissement et votre situation, sur 7 ans maximum 2014 Vous êtes Agriculteurs, Artisans ou Restaurateurs, Inscrivez-vous à partir du 20 Octobre au concours sur talents-gourmands.fr Tentez de gagner et votre publicité, notamment dans Bottin Gourmand. Parlez-en aux talents autour de vous! CENTRE OUEST * Inscription du 20/10/2014 au 20/12/2014 inclus, dans les Caisses Régionales participantes. Les conditions de participation sont disponibles dans le règlement mis en ligne sur talents-gourmands.fr et chez maître Nelly Marzilli-Fourcaut, huissier de justice, au 6 rue des Fonds Verts Paris. Centre Ouest 2014 MASTER A4 RECRUTEMENT BLEUES SPP 210 x 297 mm Visuel : Region Agri Remise : 6/08/2014 SOUS LE HAUT PATRONAGE DU Vous êtes Agriculteurs, Artisans ou Restaurateurs, Inscrivez-vous à partir du 20 Octobre au concours sur talents-gourmands.fr de TentezVous de gagner et votre publicité, notamment dans Bottin Gourmand. Parlez-en aux talents autour de vous! CAGR_ _B90107_Regio_Agri_A4.indd 1 Un financement complémentaire sur mesure Pour assumer les travaux au-delà de Les Conseillers Professionnels du crédit Agricole sont à l écoute des professionnels, clients ou prospects, pour les guider et optimiser leur financement /2014 B90107 Édité par Crédit Agricole du Centre Ouest, agréé en tant qu établissement de crédit Siège social : 29 boulevard de Vanteaux Limoges Cedex CRCO RCS Limoges. 08/2014 B90107 Édité par Crédit Agricole du Centre Ouest, agréé en tant qu établissement de crédit Siège social : 29 boulevard de Vanteaux Limoges Cedex CRCO RCS Limoges. La vente en one-shot, appelée également vente en première visite ou «vente percutante», désigne la signature par un client d un contrat obtenu par un commercial lors de la première et unique rencontre. Cette méthode est souvent utilisée dans la vente de site Internet. Le contrat est obtenu en un rendez-vous, à l aide d un argumentaire précis poussant le client à signer le contrat sur-le-champ, afin d éviter que ce dernier puisse étudier l offre à tête reposée. rage d activité professionnelle pour inviter l artisan à signer le contrat proposé, sans réelle étude des engagements prévus. débordez CENTRE OUEST * Inscription du 20/10/2014 au 20/12/2014 inclus, dans les Caisses Régionales participantes. Les conditions de participation sont disponibles dans le règlement mis en ligne sur talents-gourmands.fr et chez maître Nelly Marzilli-Fourcaut, huissier de justice, au 6 rue des Fonds Verts Paris. SOUS LE HAUT PATRONAGE DU * taux en vigueur au 20/06/2014. Financement sous réserve d acceptation de votre dossier par le Crédit Agricole. CAGR_ _B90107_Regio_Agri_A4.indd 1 Centre Ouest TAF BAT 08/2014 B90107 Édité par Crédit Agricole du Centre Ouest, agréé en tant qu établissement de crédit Siège social : 29 boulevard de Vanteaux Limoges Cedex CRCO RCS Limoges. En quoi consiste la vente en one-shot? 06/10/14 09:10 06/10/14 09:10

18 ACTUALITÉ EN HAUTE-VIENNE TRANSMISSION Depuis près de 25 ans, ARTER vous accompagne. Transmettre et reprendre en toute sérénité Corinne Prugnaud a, depuis de nombreuses années, le désir de devenir chef d entreprise. A la fin du CDD où elle assure un remplacement sur un poste de coiffeuse, elle décide «de sauter le pas». Elle cherche un salon de petite taille, avec un emplacement intéressant sur Limoges, elle trouve une piste. Fin Avril 2013, elle prend contact avec la Chambre de Métiers et Artisanat de Limoges, et le service ARTER chargé des transmissions d entreprises. Elle veut savoir comment se passe une reprise, quelles sont les démarches à effectuer et dans que l ordre, et surtout, elle veut calculer la faisabilité du projet avant d aller plus loin. Après plusieurs rendez-vous pour le montage du dossier, le chiffrage du projet, elle présente celui-ci à son banquier. Le financement est accordé et au 1er Septembre 2013, elle ouvre son salon, réaménagé. La clientèle est là, et l activité se poursuit. 18 OFFRES CÉDANTS LIMOGES. CAUSE RETRAITE VDS GARAGE AUTO. BONNE CLIENTELE DE PARTICULIERS. TRES BONNE RENTABILITE. 2 SALARIES. CAHT 2012 : LOCAUX 300 M2 SUR TERRAIN 3200 M2 + MAISON HABITATION. VDS FONDS ET MURS. PRIX DE L ENSEMBLE A DEBATTRE DONT LE FONDS A DEBATTRE. NORD HAUTE VIENNE. CAUSE RETRAITE. VDS ENTREP COUVERTURE CHARPENTE. ACTIVITE REDUITE AVEC POSS DEVELOPPT. CA HT 2012: MATERIEL EN ETAT. PRIX DU FONDS A DEBATTRE. Coordonées : COIFF-MAUV - C orinne Prugnaud - 28, rue de la Mauvendière - Limoges Contact : CMA CERTIMÉTIERS «CertimétiersArtisanat» La Signature Électronique : un service de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Haute-Vienne. Un excellent moyen de sécuriser vos échanges électroniques! La signature électronique, une réponse adaptée qui permet d obtenir une meilleure sécurité, un gain de temps dans les réponses aux appels d offres, la possibilité de signer électroniquement toutes les formalités, administratives ou autres (télétva, URSSAF, Net-entreprises, les immatriculations de véhicules (SIV)), de garantir l intégrité de tous vos documents (courriels, devis, factures), de remplacer vos identifiants et mots de passe, mais aussi de faire de considérables économies de papiers, d affranchissement, et de temps très précieux!... Comment l obtenir? Il suffit d en faire la demande auprès de votre Chambre de Métiers et de l Artisanat, un conseiller vous remettra un contrat d abonnement à compléter, contenant la liste des pièces justificatives à y joindre. Votre certificat vous sera alors remis sous 10 jours ouvrés, en main propre, après le dépôt de votre dossier complet. Combien ça coûte? CertimétiersArtisanat certificat électronique de classe 3+ qualifié RGS** conforme aux règles de sécurité les plus récentes, coûte seulement 75 TTC pour 3 ans, un des moins chers du marché! Ce prix comprend le certificat en lui-même, stocké sur une clé cryptographique (ressemblant à une clé USB), un CD ROM d installation et un guide d utilisateur. En résumé CertimétiersArtisanat est simple, rapide sécurisé et économique Contact : Agnès DEGÉA MARCHÉ DE NOËL PLACE DE LA MOTTE Vous souhaitez participer au Marché de Noël de Limoges : LIMOGES. CAUSE RETRAITE. VDS ENTREPRISE DE MAÇONNERIE 1 SALARIE. CA HT 2012 : CLIENTELE PARTICULIERS ET PROFESSIONNELS. MATERIEL EN ETAT. LOCAL 100 M2 LOYER 123 PAR MOIS PRIX DU FONDS SUD HAUTE VIENNE.URGENT CAUSE SANTE VDS SCIERIE. CLIENTELE DE PROFESSIONNELS. CA HT 2012 : SALARIES. CHANTIER SCIAGE 6000 M2. EN LOCATION 515 /M PAYABLE AU SEMESTRE + BUREAUX EQUIPEMENT COMPLET AVEC INVESTISSEMENTS REGULIERS. ETUDIERAIT TTE PROPOSITION SERIEUSE. CAUSE FAMILIALE. URGENT. OUEST HAUTEVIENNE. VDS CENTRE ESTHETIQUE SPA. TRES BEL EQUIPEMENT. LOCAUX 80 M2. INSTALLATION RECENTE. EMPLACEMENT ARTERE PASSANTE AVEC STATIONNEMENT AMENAGE. CA HT 2013 : LOCATION MURS 850 /MOIS A DEBATTRE. PRIX A DEBATTRE. 20 MIN LIMOGES. OUEST DEPARTEMENT. VDS SALON DE COIFFURE MIXTE. EMPLACEMENT SUR AXE ROUTIER PRINCIPAL AVEC PARKING. PAS DE SALARIE. CA HT 2012 : LOCAL BIEN EQUIPE EN PARFAIT ETAT. 80 M2 + DEPENDANCES. BAIL COMMERCIAL LOYER 543 /MOIS. PRIX A DEBATTRE. BANLIEUE LIMOGES CAUSE DOUBLE ACTIVITE. VDS LICENCE TAXI. POSS REPRISE VEHICULE CITROEN C8 7 PLACES PRIX AVEC VEHICULE OU PRIX A DEBATTRE SANS VEHICULE. Place de la Motte, du 12 au 24 décembre 2014 : organisé par la CMA87 et la Chambre d Agriculture, en partenariat avec la Ville de Limoges, ce marché réunit artisans et producteurs de la région. CENTRE VILLE D ISLE. EN PLEINE EXPANSION. FACE AU NOUVEAU MARCHE (2 FOIS PAR SEMAINE) ET A L EGLISE. FONDS DE COMMERCE DE FLEURS. LOCAL 77 M2 LOYER 790 cc/mois. REFAIT A NEUF. CLIENTELE FIDELISEE. AFFILIE INTERFLORA. ACTIVITE SALON DE THE EN DEVELOPPEMENT. PRIX A DEBATTRE. Contact : CMA Contact :

19 ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES 19 CAPEB Dossier RGE D epuis le 1er septembre certaines aides publiques sont conditionnées au fait que les artisans réalisant des travaux de rénovation énergétique disposent d une mention «RGE» découlant de l obtention d une qualification. A compter du 1er janvier 2015, les primes de travaux (Certificats d Economie d Energie) et le Crédit d Impôt Développement Durable (CIDD) seront eux aussi soumis à l éco conditionnalité. Du fait de la revalorisation du CIDD à 30% du montant HT des travaux dès une seule opération de travaux et quelles que soient les ressources du ménage, le RGE devient incontournable! En Limousin la CAPEB estime qu il faudrait encore 800 entreprises qualifiées pour répondre au marché. Il est donc urgent que les entreprises se positionnent rapidement. Un nouveau service aux entreprises La CAPEB se mobilise pour vous aider à entrer dans cette démarche. C est pourquoi nous vous proposons un nouveau service «RGE» : Une information et un conseil adapté à votre situation, Un conseil en formation allant jusqu à la constitution de vos demandes de prises en charge financière des frais de formation. NOUVEAU : Un accompagnement pour votre qualification pouvant aller jusqu à la constitution de votre dossier à votre place (service payant) La constitution du dossier «RGE» ne m en t? ent : bâtim ur le RGE u d s o n p a s t is Art ous prê v Êtes- Re co nn u Vous n avez pas de temps à perdre dans des formalités administratives? La CAPEB se propose de faire le travail à votre place : Un technicien spécialisé remplit pour vous le dossier de qualification QUALIBAT (ECO ARTISAN, QUALIBAT Efficacité Energétique/ENR, PPE). Ga ra l E nt de on nv ir»: OUS ntion ns «RGE UR V l obte tio UE PO Pour qualifica NSTIT fication O C t s li e a de vo agne de qu comp emande d us ac EB vo ossier de P : A b C pe d La la ca votre ice de serv Un En professionnalisant cette démarche : les services de la CAPEB sont renforcés, les délais d obtention de la qualification sont réduits, les chances d obtention de la qualification sont optimisées! Tarifs : ATTENTION : augmentation des tarifs à compter du 1er décembre ,00 pour les adhérents, 280,00 pour les non adhérents. Contact : Information sur le RGE? Laurence LEMAITRE Demande relative à la formation RGE? Céline GENESTE Demande d accompagnement pour votre dossier de qualification RGE? Thomas SABATIER Pour plus d informations : 87.capeb.fr UN INGÉNIEUR CONSEIL À VOTRE SERVICE La CAPEB 87 a décidé d apporter une nouvelle gamme de services aux artisans du bâtiment : un service technique à part entière! Grâce au service technique de la CAPEB vous bénéficiez : d informations régulières sur l évolution des règles de l art (circulaires, calepins de chantiers, etc.) et de conseils sur leur application, d un avis technique dans le cadre de litiges, d expertises amiables ou judiciaires, de réunions techniques avec la participation de fournisseurs et partenaires de la CAPEB, d actions collectives propres aux différents métiers, d une aide au montage aux dossiers de qualification, de la constitution des dossiers de qualifications permettant l obtention de la mention RGE, Pour animer et diriger ce service, la CAPEB a recruté un ingénieur du bâtiment, Thomas Sabatier. Après des études à POLYTECH (Orléans) et fort d une expérience de 5 années dans des entreprises à dimension nationale, Thomas Sabatier a acquis des compétences spécifiques notamment sur la RT2012 ou encore sur la construction durable. Thomas Sabatier est désormais l interlocuteur de la CAPEB pour toute question technique. Service technique CAPEB 87 (ligne directe) :

20 Pour améliorer la gestion et la performance de votre entreprise Vos formations prises en charge jusqu à 100 %! lariés Chefs d entreprises non sa Conjoints collaborateurs ou associés Le dispositif de financement de la formation continue vous accompagne dans l établissement des dossiers de prise en charge. Contactez-nous! Avant le début de toute formation non technique* Chambre régionale de métiers et de l artisanat du Limousin * Les formations techniques ne sont pas éligibles. S adresser au FAFCEA (Fonds d Assurance Formation des Chefs d Entreprises Artisanales) : 14 rue Chapon CS Paris Cedex 03 Tel : création CRMA Limousin 2013 SPI) Futurs artisans (stagiaires

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

1 - Innovation technologique 2 - Stratégie globale d innovation 3 Management des ressources humaines 4 Dynamique commerciale

1 - Innovation technologique 2 - Stratégie globale d innovation 3 Management des ressources humaines 4 Dynamique commerciale Cochez la catégorie dans laquelle vous souhaitez concourir (une seule catégorie possible), complétez la partie relative à la la présentation de l entreprise («l entreprise», «les hommes dans l entreprise»,

Plus en détail

FAVORISER LA CROISSANCE, L EMPLOI ET L ACTIVITE

FAVORISER LA CROISSANCE, L EMPLOI ET L ACTIVITE Un ensemble de mesures conçu pour répondre aux préoccupations quotidiennes et aux besoins concrets des TPE et PME afin de : lever les freins à l emploi ; développer l activité ; faciliter la création et

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Entretien orientation. Demi-journée d information. Stage de Préparation à l'installation Auto-Entreprise. Assistance aux formalités d'immatriculation

Entretien orientation. Demi-journée d information. Stage de Préparation à l'installation Auto-Entreprise. Assistance aux formalités d'immatriculation PARCOURS N 2 Devenir Auto Entrepreneur Prendre un bon départ! Entretien orientation Entretien conseil Demi-journée d information Entretien spécialisé : étude de faisabilité Stage de Préparation à l'installation

Plus en détail

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes PRESENTATION Activités : Fabrication Transformation Réparation Prestation de service CMA 06 & VOUS Bâtiment - 10 salariés à la création Alimentation

Plus en détail

Créer une entreprise, ça se prépare!

Créer une entreprise, ça se prépare! PARCOURS N 3 Créer son entreprise Les étapes de votre réussite Entretien orientation Entretien conseil Stage de Préparation à l'installation Entretiens spécialisés : étude de faisabilité ou montage des

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Demande d'ouverture de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire (et de rétablissement professionnel) (R. 631-1 du code de commerce)

Demande d'ouverture de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire (et de rétablissement professionnel) (R. 631-1 du code de commerce) Demande d'ouverture de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire (et de rétablissement professionnel) (R. 631-1 du code de commerce) Identification de la personne déposant la demande Nom de

Plus en détail

offre de services tous les professionnels accompagnés par la chambre de métiers et de l artisanat de paris.

offre de services tous les professionnels accompagnés par la chambre de métiers et de l artisanat de paris. offre de services tous les professionnels accompagnés par la chambre de métiers et de l artisanat de paris. powered by 1984 _ www.1x9x8x4.com Une bonne idée est une idee qui voit le jour. édito Avec son

Plus en détail

concrétisez votre projet d installation

concrétisez votre projet d installation agriculteurs, concrétisez votre projet d installation concrétisez votre projet d installation cultivez la proximité rejoignez LA BANQUE POPULAIRE de l ouest développez votre exploitation découvrez nos

Plus en détail

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE REPRISE - CREATION D ENTREPRISE Stage de préparation à l installation Une équipe de chargés de développement économique à votre écoute Vous souhaitez devenir chef d entreprise, la Chambre de Métiers et

Plus en détail

Infodoc. n 94. Octobre 2014. Législation/Réglementation. Réforme de la Formation Professionnelle

Infodoc. n 94. Octobre 2014. Législation/Réglementation. Réforme de la Formation Professionnelle Infodoc Législation/Réglementation Réforme de la Formation Professionnelle Octobre 2014 n 94 michele.wendling@univ-paris-diderot.fr Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP)

Plus en détail

Le Crédit Agricole. s engage pour un monde plus vert. Une relation durable, ça change la vie.

Le Crédit Agricole. s engage pour un monde plus vert. Une relation durable, ça change la vie. Le Crédit s engage pour un monde plus vert Une relation durable, ça change la vie. ÉÉdito L Engagement en faveur des Economies d Energie Eco-Prêt à taux zéro, Prêt Économies d Énergies, Éco-enerJ+ ou

Plus en détail

Crédits. Trésorerie, Financement, Création et Rachat d entreprise... Des solutions de crédit pointues et adaptées à vos besoins!

Crédits. Trésorerie, Financement, Création et Rachat d entreprise... Des solutions de crédit pointues et adaptées à vos besoins! Pour en savoir plus sur les solutions CRÉDITS du Crédit Mutuel, appelez votre conseiller au : Connaissez-vous Bail-Immo-Nord? Filiale spécialisée dans le Crédit Bail Immobilier, Bail Immo Nord vous apporte

Plus en détail

E. Avantages alloués par le comité d entreprise

E. Avantages alloués par le comité d entreprise E. Avantages alloués par le comité d entreprise 1) Bons d achat et cadeaux Les bons d achat et cadeaux alloués par le comité d entreprise doivent en principe être assujettis aux cotisations de Sécurité

Plus en détail

PROTEGER SON PATRIMOINE PROFESSIONNEL AVEC UN CAPITAL DECES, C EST UNE PRIORITE

PROTEGER SON PATRIMOINE PROFESSIONNEL AVEC UN CAPITAL DECES, C EST UNE PRIORITE PROTEGER SON PATRIMOINE PROFESSIONNEL AVEC UN CAPITAL DECES, C EST UNE PRIORITE Pour préserver votre patrimoine professionnel et choisir la solution qui convient à votre situation, rencontrez votre conseiller

Plus en détail

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 Introduction A compter du 1 er janvier 2015, certaines conditions de l auto entreprise changent : un seul statut unique immatriculation obligatoire aux chambres consulaires

Plus en détail

Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel

Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS ASSURANCE DÉCÈS Février 2006 Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel Sachez anticiper pour préserver votre outil de

Plus en détail

Demande d'ouverture de sauvegarde

Demande d'ouverture de sauvegarde Demande d'ouverture de sauvegarde Identification de la personne déposant la demande Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Situation matrimoniale (en cas de mariage, préciser

Plus en détail

www.cauxseine.fr/emploi LA CRÉATION D ENTREPRISE L amorçage du projet

www.cauxseine.fr/emploi LA CRÉATION D ENTREPRISE L amorçage du projet LA CRÉATION D ENTREPRISE L amorçage du projet - Vous êtes demandeur d emploi et cherchez de nouvelles pistes. Vous avez déjà pensé créer votre propre emploi. - Vous exercez une activité professionnelle,

Plus en détail

Valeur Prévoyance. Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel

Valeur Prévoyance. Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel ASSURANCE DÉCÈS PROTEGER SON PATRIMOINE PROFESSIONNEL AVEC UN CAPITAL DECES, C EST UNE PRIORITE Pour préserver votre parimoine professionnel et choisir la solution qui convient à votre situation, rencontrez

Plus en détail

Mairie de Solutré-Pouilly Route de la Roche 71960 SOLUTRE-POUILLY

Mairie de Solutré-Pouilly Route de la Roche 71960 SOLUTRE-POUILLY MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Mairie de Solutré-Pouilly Route de la Roche 71960 SOLUTRE-POUILLY Tel : 03.85.35.81.90 / Fx : 03.85.35.88.07 e-mail : mairie-de-solutre-pouilly@wanadoo.fr Site internet : http://www.mairie-solutre-pouilly.fr

Plus en détail

Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Domicile : Fonction du dirigeant : Assisté(e) ou représenté(e) 1 par :

Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Domicile : Fonction du dirigeant : Assisté(e) ou représenté(e) 1 par : Demande d'ouverture de sauvegarde accélérée ou de sauvegarde financière accélérée (L. 628-1, R. 628-2, D. 628-3, R. 621-1 et le cas échéant L. 628-9 et R. 628-13 du code de commerce) Identification du

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À L AUTO-ENTREPRENEUR, L EIRL ET LES ARTISANS Salon des entrepreneurs de PARIS 5 février 2015 MESURES RELATIVES À L AUTO- ENTREPRENEUR Pour rappel L auto-entrepreneur est

Plus en détail

Séparation, rupture. Séparation, rupture de la vie commune. Comment. ma? mapeut-elle. Bon à savoir

Séparation, rupture. Séparation, rupture de la vie commune. Comment. ma? mapeut-elle. Bon à savoir ? Séparation, rupture Séparation, rupture de la vie commune? Comment ma? mapeut-elle banque m accompagner?? Bon à savoir 2 NOTES Édito Chère cliente, cher client, Nous nous connaissons peut-être depuis

Plus en détail

PROGRAMMATION RÉGIONALE EN MATIÈRE DE FORMATION

PROGRAMMATION RÉGIONALE EN MATIÈRE DE FORMATION PROGRAMMATION RÉGIONALE EN MATIÈRE DE FORMATION Validée par le Conseil de la Formation du 26 mars 2013 et modifiée le 26 septembre 2013 et le 18 septembre 2014 - Version du 8 octobre 2015 - Sommaire :

Plus en détail

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT Textes FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT - Code de la consommation. Partie législative : livre III, titre III Traitement des situations de surendettement : articles L330-1 à L333-8. Partie règlementaire : livre

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme.

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme. cap formations Numéro spécial LES 2 è semestre 2014 For ma tions QUA LIFI ANTES Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme Puy-de-Dôme LE TITRE D ASSISTANT(E) DE DIRIGEANT(E)

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

Pérennité Entreprise. Une solution d'assurance garantissant le développement de la mission de conseil exceptionnel de l expert-comptable.

Pérennité Entreprise. Une solution d'assurance garantissant le développement de la mission de conseil exceptionnel de l expert-comptable. 1 Pérennité Entreprise Une solution d'assurance garantissant le développement de la mission de conseil exceptionnel de l expert-comptable. Sommaire 2 Groupama Protection juridique Chiffres et activités

Plus en détail

Des envies d emménager plein la tête?

Des envies d emménager plein la tête? Solutions Acquisition MGEN Solutions Acquisition MGEN Pour en savoir plus contactez-nous au 36 76 Coût d un appel local depuis un poste fixe, hors coût opérateur, seulement pour la métropole. Consultez

Plus en détail

A - LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI (n 2013-504 du 14 Juin 2013) (Les principales mesures)

A - LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI (n 2013-504 du 14 Juin 2013) (Les principales mesures) EC CABIINET PESCE - LEBOUCHER 1. SOCIETE 2. D EXPERTISE COMPTABLE www.cabinetpesceleboucher.fr Le 25/09/2013 ACTUALITES SOCIALES 2013/2 EN BREF (quelques chiffres) valeurs inchangées : SMIC Horaire au

Plus en détail

PATRIMMO COMMERCE. Société Civile de Placement Immobilier

PATRIMMO COMMERCE. Société Civile de Placement Immobilier PATRIMMO COMMERCE Société Civile de Placement Immobilier INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI DANS L IMMOBILIER COMMERCIAL Patrimmo Commerce a pour objectif de constituer un patrimoine immobilier

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 PREFET DU LANGUEDOC-ROUSSILLON DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 1. Point Presse Lundi 18 mars à 17h30 Amphi Philippe Lamour

Plus en détail

Le Statut Auto-Entrepreneur

Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur en 10 points http://www.declaration-auto-entrepreneur.com L auto-entrepreneur est caractérisé par différents points clés. Lorsque l ont décide de

Plus en détail

SOLUTIONS POUR ENTREPRISE EN DIFFICULTE

SOLUTIONS POUR ENTREPRISE EN DIFFICULTE SOLUTIONS POUR ENTREPRISE EN DIFFICULTE 23/07/2012 Lorsqu une entreprise éprouve des difficultés pour régler ses dettes et ainsi respecter ponctuellement ses échéances, elle peut tenter de rechercher avec

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

LA REPRISE D ENTREPRISE: COMMENT LA REUSSIR?

LA REPRISE D ENTREPRISE: COMMENT LA REUSSIR? LA REPRISE D ENTREPRISE: COMMENT LA REUSSIR? Construire son projet de reprise -Devenir dirigeant -Concrétisation -Financer la reprise -réalisation du plan de reprise -Diagnostiquer & évaluer -Trouver l

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été mis à jour en septembre 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction

Plus en détail

Procédures collectives

Procédures collectives Procédures collectives Les «sauvegardes» et les comités de créanciers ; Le sort des opérations locatives mobilières et immobilières; Rétablissement professionnel : quels impacts sur vos contrats? 1 1.

Plus en détail

Cabinet d Expert Comptable inscrit au tableau de l Ordre des Experts Comptable de Paris

Cabinet d Expert Comptable inscrit au tableau de l Ordre des Experts Comptable de Paris Axess Conseil est un cabinet d Expertise Comptable, d Audit, et de Commissariat aux Comptes. Cette structure à taille humaine a pour vocation principale d accompagner les Entreprises qui lui font confiance.

Plus en détail

bâtiment apporte À LA FRANCE Les 85 propositions de la FFB >>> pour les élections législatives 2012 < <<< 3

bâtiment apporte À LA FRANCE Les 85 propositions de la FFB >>> pour les élections législatives 2012 < <<< 3 Les 85 propositions de la FFB >>> pour les élections législatives 2012 < bâtiment apporte À LA FRANCE Dans un monde extrêmement instable et en perpétuelle rupture, le bâtiment continue à véhiculer des

Plus en détail

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR 1 LE REGIME C est un nouveau régime plus simplifié pour exercer une activité indépendante Ce n est pas un nouveau statut juridique car un auto-entrepreneur

Plus en détail

Accord de partenariat. entre BPCE. La Fédération Nationale des Socama

Accord de partenariat. entre BPCE. La Fédération Nationale des Socama Accord de partenariat entre BPCE La Fédération Nationale des Socama et La Fédération Française des Associations de Gestion et de Comptabilité et des Centres de Gestion et d Economie de l Artisanat BPCE,

Plus en détail

Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté. 1 er juillet 2014

Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté. 1 er juillet 2014 Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté 1 er juillet 2014 Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté 2 S O M M A I R E PAGES Contexte 3 Rappel des différentes procédures existantes

Plus en détail

Choisir le régime de l autoentrepreneur

Choisir le régime de l autoentrepreneur MAI 2015 ENTREPRENEURS N 5 ENTREPRENDRE LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Choisir le régime de l autoentrepreneur Ce mini-guide vous est offert

Plus en détail

Édition du 10 mars 2014

Édition du 10 mars 2014 1 Édition du 10 mars 2014 LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles sont les conditions relatives au jeune? 3 Quelles sont les caractéristiques

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

Conditions d éligibilité pour l accession à la propriété d un logement du programme accession abordable

Conditions d éligibilité pour l accession à la propriété d un logement du programme accession abordable Conditions d éligibilité pour l accession à la propriété d un logement du programme accession abordable L acquéreur dispose de ressources ne dépassant pas les plafonds de ressources retenus pour bénéficier

Plus en détail

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE NOM, Prénom : Activité : Commune : Tél. personnel : Tél. entreprise : E-mail : LE DEMANDEUR NOM, Prénom : Organisme : Téléphone : E-mail : L ACCOMPAGNATEUR

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers!

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers! PRÊTS IMMOBILIERS Concrétisez vos projets immobiliers! TOUTES UNIVERS NOS BANQUE SOLUTIONS POUR VOTRE IMMOBILIER PROJET IMMOBILIER Vous prévoyez l achat d un bien immobilier? Avec Groupama Banque, vous

Plus en détail

Conférence de Presse Accessibilité des ERP (Établissements Recevant du Public) 20 mai 2014

Conférence de Presse Accessibilité des ERP (Établissements Recevant du Public) 20 mai 2014 Conférence de Presse Accessibilité des ERP (Établissements Recevant du Public) 20 mai 2014 Contexte juridique La loi de 2005 impose aux ERP* d être accessibles à toute personne quel que soit son handicap

Plus en détail

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation Cette loi (n 2005-845 du 26 Juillet 2005, publiée au Journal

Plus en détail

ENTREPRENDRE EN SOLO

ENTREPRENDRE EN SOLO ENTREPRENDRE EN SOLO Quand une personne se lance seule dans la création d entreprise, d un point de vue juridique, elle se demande d une manière générale s il vaut mieux l exploiter sous forme individuelle

Plus en détail

Opération Collective de Modernisation de l Artisanat, du Commerce et des Services (OCMACS) PAYS LOIRE BEAUCE

Opération Collective de Modernisation de l Artisanat, du Commerce et des Services (OCMACS) PAYS LOIRE BEAUCE Opération Collective de Modernisation de l Artisanat, du Commerce et des Services (OCMACS) PAYS LOIRE BEAUCE Règlement d intervention, conditions d éligibilité des projets concernant l outil de travail

Plus en détail

L EIRL Principes fonctionnement et opportunités

L EIRL Principes fonctionnement et opportunités L EIRL Principes fonctionnement et opportunités EXPERTISE COMPTABLE COMMISSARIAT AUX COMPTES 11, rue de Mogador F-75009 PARIS Téléphone +33 (0)1 42 601 606 Fax +33 (0)1 42 613 792 EXPERTISE COMPTABLE 16,

Plus en détail

CORDEE TPE. Convention Régionale de Développement de l emploi par l économie pour les Très Petites Entreprises

CORDEE TPE. Convention Régionale de Développement de l emploi par l économie pour les Très Petites Entreprises CORDEE TPE Convention Régionale de Développement de l emploi par l économie pour les Très Petites Entreprises SUR LE TERRITOIRE DE L AGGLOMERATION ROYAN ATLANTIQUE 1 Objectifs Soutenir un projet territorial

Plus en détail

Atelier Auto-entrepreneur

Atelier Auto-entrepreneur Atelier Auto-entrepreneur Sommaire C est quoi? Pour qui? Un enregistrement simplifié et rapide Comprendre les seuils de chiffre d affaires Un régime social particulier Un régime fiscal particulier ou pas

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION 2015

CATALOGUE DE FORMATION 2015 CATALOGUE DE FORMATION 2015 ARTISANS CONJOINTS COLLABORATEURS SALARIÉS COMPTABILITÉ ET GESTION INFORMATIQUE ET BUREAUTIQUE DÉVELOPPEMENT DE L ENTREPRISE PUBLICITÉ ET TRAITEMENT DE L IMAGE INTERNET COMMUNICATION

Plus en détail

Fiche pratique : La facturation

Fiche pratique : La facturation Journée d'information juridique du 2 décembre 2009 Le cumul d activités dans les secteurs artistiques : modalités et conséquences Fiche pratique : La facturation La notion de facture La facture est un

Plus en détail

MANDAT DE GESTION n. NOVAXIA 11 rue du Chevalier Saint-Georges, 75008 13 rue d Uzes, 75002 PARIS

MANDAT DE GESTION n. NOVAXIA 11 rue du Chevalier Saint-Georges, 75008 13 rue d Uzes, 75002 PARIS MANDAT DE GESTION n Entre les soussignés : Coordonnées / Civilités : Date de naissance : Domicile : N de téléphone : Ci-après désigné «LE MANDANT», Et Raison sociale : Siège social : Siège administratif

Plus en détail

Livret d Épargne salariale

Livret d Épargne salariale Livret d Épargne salariale Tout ce que vous devez savoir sur les dispositifs d épargne salariale SOMMAIRE J arrive dans l entreprise 1 Je m informe sur l épargne salariale. Ma situation professionnelle

Plus en détail

1 % logement : un service qui ne se dément pas

1 % logement : un service qui ne se dément pas 1 % logement : un service qui ne se dément pas Depuis la signature de la convention quinquennale du 3 août 1998, qui verra sa fin en 2003, le 1 % a bien changé. Claude COURTY [courty@cfecgc.fr] 48 Chargé

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte», par un

Plus en détail

t services TPE ccompagnement une solution complète et externalisée pour sécuriser la gestion quotidienne de votre entreprise

t services TPE ccompagnement une solution complète et externalisée pour sécuriser la gestion quotidienne de votre entreprise [ ASSISTANCE ET PROTECTION ] entreprises ccompagnement t services TPE une solution complète et externalisée pour sécuriser la gestion quotidienne de votre entreprise [ ASSISTANCE ET PROTECTION ] Un accompagnement

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER. Nos services de banque privée

LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER. Nos services de banque privée fr LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER Nos services de banque privée Résidence principale ou secondaire, ou immeuble de rapport, l immobilier est une composante majeure

Plus en détail

Guide. du Correspondant Mutualiste MNT 2O15

Guide. du Correspondant Mutualiste MNT 2O15 Guide du Correspondant Mutualiste MNT 2O15 Merci pour votre démarche et bienvenue Comme 9 000 agents territoriaux, vous êtes désormais Correspondant Mutualiste à la Mutuelle Nationale Territoriale. Afin

Plus en détail

Une entreprise : réunion en un lieu unique de moyens humains et matériels en vue de la réalisation d un objectif commun.

Une entreprise : réunion en un lieu unique de moyens humains et matériels en vue de la réalisation d un objectif commun. Mme Roumanoff Droit du travail Une entreprise : réunion en un lieu unique de moyens humains et matériels en vue de la réalisation d un objectif commun. En droit du travail il y a une différence entre personne

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM Le point sur SPÉCIAL DOM Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte»

Plus en détail

FISAC DE BEAUCAIRE. Cahier des charges relatif à la rénovation des vitrines. Tranche 3

FISAC DE BEAUCAIRE. Cahier des charges relatif à la rénovation des vitrines. Tranche 3 FISAC DE BEAUCAIRE Tranche 3 Cahier des charges relatif à la rénovation des vitrines Ce document est le cahier des charges relatif à la fiche Acton N 1 de la tranche 3 du FISAC. Son objectif est de répondre

Plus en détail

REQUETE AUX FINS D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE CONCILIATION (Articles L. 611-6 et R. 611-22 du code de commerce)

REQUETE AUX FINS D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE CONCILIATION (Articles L. 611-6 et R. 611-22 du code de commerce) REQUETE AUX FINS D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE CONCILIATION (Articles L. 611-6 et R. 611-22 du code de commerce) Identification de la personne déposant la demande Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms

Plus en détail

Code de déontologie de l auto-entrepreneur

Code de déontologie de l auto-entrepreneur Code de déontologie de l auto-entrepreneur Ce code a été rédigé par Monsieur HABI Hacène, créateur de Habi Consultant International (HCI), pour offrir aux entrepreneurs et aux organismes un support de

Plus en détail

AUTO-ÉCOLE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

AUTO-ÉCOLE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 AUTO-ÉCOLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'AUTO-ÉCOLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'AUTO-ÉCOLE... 6 L'ACTIVITÉ DE L'AUTO-ÉCOLE... 9 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'AUTO-ÉCOLE... 12 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR...

Plus en détail

Cahier des charges. Achat de bornes interactives pour la Maison de l Environnement de Nice

Cahier des charges. Achat de bornes interactives pour la Maison de l Environnement de Nice Cahier des charges Achat de bornes interactives pour la Maison de l Environnement de Nice MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE VILLE DE NICE Direction Environnement Mer et Littoral DATE LIMITE DE REMISE DES OFFRES

Plus en détail

LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010

LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010 LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010 PORTANT REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DOSSIER DE PRESSE FICHE 1 Les principales mesures de la loi LAGARDE FICHE 2 Le point sur l entrée en vigueur des principales

Plus en détail

Formation en CONTINUE EEA : Encadrant d Entreprise Artisanale niveau IV

Formation en CONTINUE EEA : Encadrant d Entreprise Artisanale niveau IV Formation en CONTINUE EEA : Encadrant d Entreprise Artisanale niveau IV Programme de Formation MODULE GESTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE D UNE ENTREPRISE ARTISANALE Durée totale : 84 heures Sur la base du

Plus en détail

UNE BANQUE CRÉÉE PAR SES COLLÈGUES, ÇA CHANGE TOUT.

UNE BANQUE CRÉÉE PAR SES COLLÈGUES, ÇA CHANGE TOUT. UNE BANQUE CRÉÉE PAR SES COLLÈGUES, ÇA CHANGE TOUT. DES VALEURS PARTAGÉES Créé et géré par des enseignants, le CME répond depuis un demi-siècle aux besoins de tous les personnels de l Education nationale,

Plus en détail

Traitement des entreprises en difficulté :

Traitement des entreprises en difficulté : 31-37 FOCUS.qxp 1/07/10 12:24 Page 31 Konstantin - Fotolia.com Traitement des entreprises en difficulté : la boîte à outils du dirigeant Confronté à une dégradation de la situation financière de son entreprise,

Plus en détail

Les associés d une société acquièrent la qualité de commerçant :

Les associés d une société acquièrent la qualité de commerçant : Actes de commerce 1. Les associés d une société acquièrent la qualité de commerçant : a. dans toute société à l exception des sociétés civiles b. dans les sociétés en nom collectif c. dans les SA et SARL

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE BANCAIRE

Formation Repreneurs MODULE BANCAIRE Formation Repreneurs MODULE BANCAIRE SOMMAIRE I. Un financement, pour quels besoins? II. Les apports III. Les aides financières IV. Les prêts professionnels V. Les garanties VI. Le crédit à court terme

Plus en détail

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Les chiffres clés de la création d entreprise 549 138 entreprises créées en France en 2011 Soit 1 nouvelle entreprise par minute 29 455 en Aquitaine 2

Plus en détail

Votre Business Plan 3. Les frais relatifs à la création d une entreprise 7. Le choix de votre structure juridique 9. Votre entretien bancaire 12

Votre Business Plan 3. Les frais relatifs à la création d une entreprise 7. Le choix de votre structure juridique 9. Votre entretien bancaire 12 Guide Créateur Sommaire Votre Business Plan 3 Les frais relatifs à la création d une entreprise 7 Le choix de votre structure juridique 9 Votre entretien bancaire 12 1 Votre Business Plan Votre Business

Plus en détail

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent :

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : - la simplification du régime des micro-entreprises, - les droits de mutation

Plus en détail

SOUSCRIPTION L INVESTISSEMENT. Outre-mer en toute sécurité. www.inter-invest.fr. Inter Invest

SOUSCRIPTION L INVESTISSEMENT. Outre-mer en toute sécurité. www.inter-invest.fr. Inter Invest SOUSCRIPTION 2014 L INVESTISSEMENT Outre-mer en toute sécurité www.inter-invest.fr I Inter Invest SOMMAIRE 01 INTER INVEST Spécialiste en opérations Outre-mer depuis 1991 Inter Invest & le Groupe Inter

Plus en détail

Dossier 2 :La création d entreprise

Dossier 2 :La création d entreprise Dossier :La création d entreprise Corrigé Activité 1 : Les étapes de la création d entreprise 1. D après le document 1, par quelles étapes Philippe est-il passé pour créer son entreprise? Philippe est

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 EXTRAITS DU N 51 mars 20145 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 Parlons de révisions Autour du repas

Plus en détail

BLERE-VAL DE CHER DEVELOPPEMENT REGLEMENT. PREAMBULE : Objectifs poursuivis par la mise en place de ce dispositif :

BLERE-VAL DE CHER DEVELOPPEMENT REGLEMENT. PREAMBULE : Objectifs poursuivis par la mise en place de ce dispositif : BLERE-VAL DE CHER DEVELOPPEMENT REGLEMENT PREAMBULE : Objectifs poursuivis par la mise en place de ce dispositif : - Favoriser la création d emploi ; - Favoriser la reprise transmission des petites entreprises

Plus en détail

Société Générale avec un Conseiller SG/BFM dans chaque agence

Société Générale avec un Conseiller SG/BFM dans chaque agence B a n q u e F r a n ç a i s e M u t u a l i s t e profil d une banque différente une banque unique par son origine mutualiste Créée par des mutuelles de la Fonction publique, la Banque Française Mutualiste

Plus en détail

Le RSA pour les non-salariés non-agricoles (travailleurs indépendants) Conditions de droit

Le RSA pour les non-salariés non-agricoles (travailleurs indépendants) Conditions de droit Le RSA pour les non-salariés non-agricoles (travailleurs indépendants) Conditions de droit Le RSA vise à améliorer les revenus d activité en les complétant jusqu à atteindre un niveau de revenu garanti

Plus en détail

Proposition technique et commerciale

Proposition technique et commerciale Proposition technique et commerciale Partie 2/5 DEMANDEUR : POLE RISQUES Nom : Téléphone : Prénom : Mail : Adresse : Bat Henri Poincaré, Domaine du Pt Arbois, av Louis Philibert, 13857 Aix en Provence

Plus en détail

DES ENTREPRISES RENCONTRANT DES DIFFICULTÉS

DES ENTREPRISES RENCONTRANT DES DIFFICULTÉS Guide d accompagnement DES ENTREPRISES RENCONTRANT DES DIFFICULTÉS www.strasbourg.cci.fr Vous recherchez une écoute et une information, vous ne savez pas vers qui vous tourner? Ne restez pas isolé! En

Plus en détail

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée EIRL Article L526-1 à L526-21 du code de commerce)

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée EIRL Article L526-1 à L526-21 du code de commerce) L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée EIRL Article L526-1 à L526-21 du code de commerce) La loi n 2010-658 du 15 juin 2010 relative à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL)

Plus en détail