rtisans Val d Oise LE MONDE DES «NOËL AVANT L HEURE» LE SALON A TENU SES PROMESSES! P. 4 TAXE D APPRENTISSAGE UN BESOIN VITAL POUR L IMA 95 P.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "rtisans Val d Oise LE MONDE DES «NOËL AVANT L HEURE» LE SALON A TENU SES PROMESSES! P. 4 TAXE D APPRENTISSAGE UN BESOIN VITAL POUR L IMA 95 P."

Transcription

1 LE MONDE DES RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L'INFORMATION DE VOTRE CMA rtisans ÉDITION Val d Oise Bimestriel n 98 janvier-février «NOËL AVANT L HEURE» LE SALON A TENU SES PROMESSES! P. 4 TAXE D APPRENTISSAGE UN BESOIN VITAL POUR L IMA 95 P. 6 LE CATALOGUE DE FORMATIONS DE LA Val d'oise

2 VÉRIFIEZ QUE VOTRE PROTECTION EST BIEN ADAPTÉE À VOTRE ACTIVITÉ Banque Populaire Rives de Paris - 76, 78 avenue de France Paris Cedex 13 - Téléphone : RCS Paris N attendez plus pour demander dès à présent une étude personnalisée de vos besoins en assurance à un conseiller professionnel.

3 P ANORAMA D OSSIER É DITO DIFFICULTÉS ÉCONOMIQUES : NE RESTEZ PAS SEULS Il suffit parfois d un grain de sable pour que la machine s enraye. La solution : rompre l isolement et réagir dès les premiers signaux d alerte, en parlant de ses difficultés à des experts qualifiés P. 29 DR Bernard Pérot Président de la CMA du Val d Oise Tapis rouge, stands soignés, produits raffinés, ambiance chaleureuse, artisans inspirés : voici le cocktail qui a permis au salon d artisanat d art «Noël avant l heure» de tenir toutes ses promesses. P 4 ÉVÉNEMENT 4 «NOËL AVANT L HEURE», un événement incontournable ACTUALITÉS 6 VERSEMENT DE LA TAXE : un besoin vital pour l Institut des métiers de l artisanat du Val d Oise 7 LA BOULANGERIE ROUGET sacrée meilleure boulangerie de France 8 UN APPRENTI D EAUBONNE sacré meilleur apprenti de France en Vente! 10 TREMPLINS MNRA JEUNES ENTREPRISES : gagnez votre stand sur les Artisanales de Chartres 12 L ARTISANAT FRANCILIEN s exporte! 13 PARTICIPEZ AUX JOURNÉES européennes des métiers d art les 4, 5 et 6 avril 2014! S TRATÉGIES Tapissier-décorateur à Sannois, Monsieur Brichet a reçu en septembre dernier la qualification artisanale de Maître Artisan en métier d art. P. 16 STYLE DE VIE 14 LES PASSEURS de mémoire ÉCLAIRAGE 16 MAÎTRE ARTISAN D ART : Monsieur Brichet valorise ses compétences 18 COOPÉRATIVES ARTISANALES : dans la coopération, tout est bon! 22 DYNAMIQUES DE TERRITOIRE : les coopératives, actrices du développement local 23 ACCOMPAGNEMENT : pour vous regrouper, faites-vous aider! RÉUSSITE 24 ATELIER NORLINE : le luxe dans un écrin 26 LAURÉATS STARS & MÉTIERS 2013 : des artisans qui vont de l avant P RATIQUE Une prise de conscience collective concernant l impact de la surconsommation sur notre environnement nous amène à réexaminer nos comportements. P 40 JURI-PRATIQUE 34 VENTE EN LIGNE : comment fixer vos prix sur Internet? FORMATION 36 FORMEZ-VOUS pour 31 euros par semestre! PAROLE D EXPERTS 38 LA QUALITÉ arme anti-crise des commerçants L ÉVOLUTION DES STRUCTURES JURIDIQUES des entreprises ENVIRONNEMENT 40 TÉLÉ YVELINES VEXIN : la boutique qui fait revivre vos objets FORUM 41 NOMS DE DOMAINE : le «.fr», vitrine du savoir-faire français R EGARDS PRESTIGE 42 ARTAMIN LE MOULIN DE LA FLEURISTERIE : un écrin pour l art floral INITIATIVES 44 PRIX GOÛT ET SANTÉ MAAF ASSURANCES : le plaisir des choses simples OPINION 46 ANTOINE BOULAY, directeur des relations institutionnelles et des médias de la direction générale de Bpifrance, revient sur la situation économique des TPE françaises Ce numéro comprend des pages spécifiques entre les pages 1 à 16 et 33 à 48 pour les abonnés du Val d Oise. En effet, les artisans ont connu une année 2013 très délicate et ont fait savoir leur mécontentement à travers un cri d alerte d un secteur et d entrepreneurs qui subissent les effets d une crise économique sévère et qui ne parviennent pas à saisir le pourquoi de l action des pouvoirs publics. Nous ne comprenons pas la double peine subie sur le plan fiscal et social. À l augmentation des prélèvements sur les personnes physiques, impôts sur le revenu et cotisations sociales, s ajoute l augmentation de la fiscalité des entreprises à l exemple de la TVA et de la CFE (Contribution Foncière des Entreprises). De plus, en matière de charges sociales, l addition pour les travailleurs indépendants atteint un niveau record. Avec notre ministre Sylvia Pinel, nous avions pourtant proposé il y a un peu plus d un an un «Pacte pour l artisanat» accueilli avec satisfaction et enthousiasme par les représentants de l Artisanat et qui devait être suivi d une loi pour l artisanat avant la fin de l année Malheureusement, l examen du projet de loi a été reporté au premier semestre Le ministère de l Artisanat n a pas été entendu donc nous nous inquiétons des relais que nos entreprises peuvent avoir auprès des gouvernants. En attendant, les artisans n ont pas de «retraite chapeau», eux, et attendent pragmatiquement des nouvelles mesures de relance de l économie! En décembre, les artisans ont reçu leur taxe pour frais de chambre à payer et savent-ils qu une partie est préemptée par l État et ne revient plus à leur chambre qui œuvre au quotidien pour soutenir notre secteur d activité? C est anti-constitutionnel? La question se pose! La collecte de la taxe d apprentissage reste aussi un sujet très préoccupant alors que nous gérons un des plus grands CFA d Île-de-France avec quasiment apprentis. Toutefois, ce chiffre est en baisse et il doit aussi malheureusement être corrélé avec le nombre de défaillances d entreprises artisanales bien seules. En France, le marché de la collecte de la taxe d apprentissage est extrêmement et injustement concurrentiel ; alors même que les artisans forment près de 60 % des apprentis, nous ne collectons que 2 % de la taxe d apprentissage, impôt dédié pourtant au financement des CFA. Il n est absolument pas trop tard pour nous verser directement votre taxe d apprentissage et également le faire savoir autour de vous en invitant tout chef d entreprise à faire de même. Nos services se tiennent à votre disposition. Encore bonne année 2014! Le Monde des artisans n 98 Janvier-février 2014 Édition du Val d Oise Éditeur délégué : Stéphane Schmitt Rédaction : ATC, port. : , Ont collaboré à ce numéro : Barbara Colas, Sophie de Courtivron, Marjolaine Desmartin, Christelle Fénéon, Guillaume Geneste, Véronique Méot, Delphine Payan-Sompayrac, François Sabarly Secrétariat de rédaction : M. Anthony, J. Clessienne, J. Neisse Pages Val d Oise : Caroline Paradis et Olivier Salat Publicité : ATC, 137 quai de Valmy, Paris Chef de publicité : Philippe Saint-Étienne, Tél , Publicité nationale : Directeur commercial Mathieu Tournier, Tél , fax , Publicités départementales sud-ouest : Thierry (Tél ) et Cédric Jonquières (Tél ), fax , Publicités départementales nord et est : François Bederstorfer, Tél , fax , Photographies : Laurent Theeten, responsable image Crédits photos locales sauf mentions contraires : CMA 95 - Promotion diffusion : Shirley Elter, Tél. : Tarif d abonnement 1 an. France : 6 euros. Tarif au numéro : 1 euro. à l étranger : nous consulter Conception éditoriale et graphique : TEMA presse, Tél Fabrication : Pixel image, I. Marlin, J.-M. Tappert, Tél Éditeur : ATC, 23 rue Dupont des Loges, METZ, Tél , fax Directeur de la publication : François Grandidier N commission paritaire : 0316 T ISSN : Dépôt légal : décembre 2013 Impression : Socosprint Imprimeurs, 36 route d Archettes Épinal. Le monde des artisans janvier-février

4 vénement Val d Oise La fin du mois de novembre fut haute en couleurs à la CMA95. Tapis rouge, stands soignés, produits raffinés, ambiance chaleureuse, artisans inspirés : voici le cocktail qui a permis au salon d artisanat d art «Noël avant l heure» de tenir toutes ses promesses. «NOËL AVANT L HEURE» Un événement incontour Du 21 au 24 novembre, le public était invité à franchir les portes de la Chambre de métiers et de l artisanat du Val d Oise afin d y découvrir les créations uniques et originales exposées par la cinquantaine d artisans d art présents sur le salon. Éventails, accessoires cuir, raku, vitrail, céramique, bijoux, vêtements, tableaux, objets de décoration et bien d autres créations encore brillaient aux yeux de tous. Plus d une vingtaine d artisans exposaient pour la première fois dans diverses spécialités telles la création de meubles design, l illustration vinyle, la taille de pierre, la tapisserie, le fusing, la porcelaine, etc. Pour la cinquième édition, plus de visiteurs se sont laissés imprégner par un univers où qualité rime avec raffinement, délicatesse et originalité. Au fil du temps, ce salon s est affiné et jouit aujourd hui d une certaine notoriété. C est avec une fierté non dissimulée que le Président de la CMA95, Bernard Pérot, s est exprimé à l occasion du vernissage en présence du député et président de l agglomération de Cergy Pontoise, Monsieur Lefèbvre, du député et vice-président du conseil général Plus de visiteurs se sont laissés imprégner par un univers où qualité rime avec raffinement, délicatesse et originalité. 4 Le monde des artisans janvier-février 2014

5 Visite des élus lors du vernissage. nable savoir-faire valdoisien. Le département regorge de compétences souvent méconnues ; ce salon est chaque année l occasion de les mettre en lumière. Cette année, et pour la première fois, la CMA95 a souhaité promouvoir le travail en collaboration de deux artisans d art valdoisiens, invités d honneur. Barbara Billoud, céramiste, et Geneviève Mathieu, sculpteur végétal, ont uni leurs savoir-faire pour donner naissance à une collection de pièces uniques remplies de poésie, intitulée : «Les arbres féeriques». Ces délicates créations mêlent l élégance d un bois atypique taillé et élagué, la légèreté des feuilles en porcelaine fines et translucides et l esthétisme du socle unique en céramique raku. Au travers de ces créations et de celles des autres exposants, le pari d allier au savoir-faire, authenticité, création et excellence est réussi. du Val d Oise, Monsieur Scellier et du maire de Cergy-Pontoise, Monsieur Jeandon. Monsieur Pérot a insisté sur la volonté de la CMA95 de promouvoir les richesses locales issues d un Nous remercions nos partenaires (l agglomération de Cergy- Pontoise, le Conseil Général du Val d Oise l Institut National des Métiers d Art, la Macif et la Banque Populaire Rives de Paris) pour leur soutien au rayonnement de cette manifestation. Le monde des artisans janvier-février

6 ctualités Val d Oise En bref Les rendezvous de la CMA95 La Semaine nationale de l artisanat aura lieu cette année du 14 au 21 mars À cette occasion, la CMA95 organise les journées Portes Ouvertes de ses trois Centres de Formation d Apprentis à Cergy, Eaubonne et Villiers le bel les samedis 15 et 29 mars de 9 h à 17 h. Cette semaine sera également l opportunité pour la CMA95 de remettre les médailles de l artisanat aux artisans valdoisiens à l occasion d une soirée dont la date sera communiquée prochainement. Le concours de l ARIV (Association des Restaurateurs Indépendants du Val d Oise permettant aux jeunes apprentis en service en salle et en cuisine de se défier le temps d une journée se déroulera également au cours de cette semaine où l artisanat sera mis à l honneur. Forum des métiers à l IMA Villiers le Bel le 4 février 2014 VERSEMENT DE LA TAXE UN BESOIN VITAL POUR L INSTITUT DES MÉTIERS DE L ARTISANAT DU VAL D OISE Pour assurer une qualité de formation et une amélioration continue des conditions de travail des apprentis, la CMA 95 a besoin du soutien des entreprises via la taxe d apprentissage. La taxe d apprentissage est un impôt versé par les entreprises qui a pour but de financer les dépenses nécessaires au développement de l apprentissage et de l enseignement technologique et professionnel. C est aussi le seul impôt dont vous pouvez choisir l affectation. Ainsi, si vous souhaitez soutenir l offre de formation en apprentissage proposée par la CMA 95, vous pouvez verser la taxe à l un de nos centres de formation, et ce, avant le 28 février N oubliez pas de vérifier auprès de votre Les chiffres clés de l artisanat en Val d Oise Si vous souhaitez obtenir les derniers chiffres clés de l artisanat en Val d Oise, la CMA 95 met à disposition en téléchargement libre sur son site Internet un document permettant d apprécier l importance de ce secteur sur notre département. Vous y trouverez de nombreuses informations comme la répartition des artisans sur le territoire, le pourcentage Homme-Femme, l âge des entreprises, l investissement, l activité, l emploi dans l artisanat, etc. mais également un focus sur l utilisation des réseaux sociaux dans l artisanat en Val d Oise. CONNECTEZ-VOUS SUR LE expert-comptable quelle est l affectation de votre versement de la taxe d apprentissage. Cette taxe permet aux Centres de Formation d Apprentis de la CMA 95 d atteindre leurs ambitions en investissant chaque année dans des moyens pédagogiques modernes et performants, nécessaires au maintien d un enseignement de haut niveau. POUR TOUT RENSEIGNEMENT Service apprentissage de la CMA95 au CFA de Villiers le Bel. CFA de Cergy. CFA d Eaubonne. 6 Le monde des artisans janvier-février 2014

7 ÉCLAIRAGE La boulangerie Rouget sacrée meilleure boulangerie de France La Chambre de métiers et de l artisanat du Val d Oise tient à féliciter un de ses ressortissants, Christophe Rouget, gagnant du grand concours de la meilleure boulangerie de France. Christophe Rouget recevait le 6 juin 2012 le 1 er prix du concours de la Meilleure Baguette Tradition. C est avec son frère David que Christophe s est lancé dans ce prestigieux concours diffusé en août dernier sur une grande chaîne nationale. Contre plus de 84 boulangeries au départ, notre artisan valdoisien de Beaumont-sur-Oise a su tirer son épingle du jeu et terminer gagnant en novembre dernier. Deux des spécialités de Christophe Rouget ont retenu l attention du jury : le Bosphore (pain de campagne à l huile d olive fort en caramel et en noisettes) et les grisinis boudin-pomme (pâte à pain travaillée avec du concentré de tomate et des herbes). Rappelons que Monsieur Rouget avait également remporté le premier concours de la Meilleure Baguette Tradition organisé par la CMA 95 et l association des Talmeliers d Île-de-France en Ce jeune chef d entreprise reste très attaché à la transmission de son savoir-faire. Depuis l ouverture de l Institut des Métiers de l Artisanat de Villiers le Bel en 2003, il a formé plus 70 apprentis. Certaines périodes d apprentissage se sont même soldées par une embauche dans sa boulangerie. Très engagé dans la formation de ses apprentis, il participe aux jurys d examens à l IMA de Villiers le Bel et n hésite pas à rencontrer les parents des jeunes et échanger. À l occasion du concours de la meilleure baguette tradition, ses apprentis avaient réussi à décrocher les médailles d argent et de bronze. Nous souhaitons une bonne continuation à Christophe Rouget et à toute son équipe sur la voie de l excellence. LES RÉSEAUX SOCIAUX EN ENTREPRISE Facebook, twitter, viadeo Vous connaissez certainement ces nouveaux outils du Web : les réseaux sociaux. Aujourd hui, ils pénètrent et inspirent l entreprise. Mais comment les utiliser pour développer son activité? Pour répondre à cette question, le 23 octobre dernier, les artisans étaient invités à se rendre à la CMA 95 à l occasion d une réunion d information. Conduite par une intervenante de l Institut Supérieur des Métiers, cette journée d échange fut riche en découvertes. Après une présentation de ces nouveaux outils, le public a pu se rendre compte que les artisans utilisent de plus en plus les réseaux sociaux mais privilégient davantage la sphère privée à celle publique (pour l entreprise). Mieux connaître, c est comprendre que ces outils, une fois maîtrisés, participent à une véritable stratégie. Les artisans ont été sensibilisés aux nombreux avantages qu offre une présence sur les réseaux sociaux mais aussi aux écueils à éviter. La gestion des réseaux sociaux doit être encadrée et gérée pour atteindre les objectifs fixés. À NOTER Une formation vous est proposée à la CMA95, contactez le Service formation au Pour passer votre publicité dans LE MONDE DES ARTISANS, contactez : LE MONDE DES rtisans Bimestriel n 97 novembre-décembre 2013 ENTRETIENS DE CHARTRES L ARTISANAT, CHAMPION DE L ADAPTATION P. 4 CRÉER, ENTREPRENDRE ET RÉUSSIR DANS LES MÉTIERS TRANSMISSION D ENTREPRISE Pour finir en beauté, anticipez! P. 29 CINQ ÉTAPES CLÉS POUR RECRUTER P. 17 PHILIPPE SAINT-ÉTIENNE CHEF DE PUBLICITÉ TÉL. : FAX : Le monde des artisans janvier-février

8 ctualités Val d Oise En bref Rendez-vous à l IMA 95 L IMA organisera un Forum des métiers à destination des collégiens le 4 février prochain et des journées Portes ouvertes les samedis 15 et 29 mars prochain pour le grand public. 27 janvier 2014 : journée de restitution des bulletins du 1 er semestre (IMA de Cergy) : en présence des maîtres d apprentissage, les formateurs remettent et commentent les résultats des apprentis. CONSÉCRATION UN APPRENTI D EAUBONNE SACRÉ MEILLEUR APPRENTI DE FRANCE EN VENTE! Kévin Rodrigues, jeune apprenti en Bac pro commerce à l IMA d Eaubonne, a remporté le titre de Meilleur Apprenti de France grâce à sa superbe vitrine intitulée «un déjeuner sur l herbe à Givernye». Kévin a beaucoup travaillé pour respecter la consigne de l épreuve : réaliser une vitrine sur le thème du patrimoine historique culturel et/ou artistique de la région. Le talent de Kevin, l implication de son maître d apprentissage, M me Bal, dont la boutique «Bagatelle» se situe à Franconville mais également de ses professeurs ont permis à ce jeune de décrocher le titre prestigieux de «Meilleur Apprenti de France». Soulignons aussi le travail et la motivation d Aline Dhalluin (également apprentie en Bac pro vente), dans la préparation de ce concours, malgré sa défaite au national, ainsi qu Anthony Lopes (Bac Pro Maintenance automobile à l IMA Villiers le Bel) lui aussi finaliste pour concourir à l échelle nationale. Concours des meilleurs apprentis cuisiniers de France La finale régionale s est tenue à Villiers le Bel! Le 14 octobre, l IMA de Villiers le Bel accueillait la finale régionale du Concours du Meilleur Apprenti Cuisinier de France. Pour cette étape organisée par les Maîtres Cuisiniers de France, douze candidats franciliens se sont présentés et devaient réaliser trois plats en 4 heures : un gâteau de moules aux courgettes et crème de curry, un salmis de pintade fermière, flan d endive, pommes fondantes, mousseline de céleri et une crème caramel en turban, chantilly à l orange. En présence d Yves Helie, vice-président de la CMA95, mais également d élus de la CMA95 et de Monsieur Vaillant, Président du Val de France, les apprentis ont reçu leurs prix et de sincères encouragements. 1 er gagnant : Antoine Carton (lieu d apprentissage : «Les Cocottes» à Paris) 2 e gagnant : Victoire Garson (lieu d apprentissage : «Le Pré Catelan» à Paris) + prix du meilleur dessert. 3 e gagnant : Thomas Bretzner (lieu d apprentissage : «Halimione» à Paris) + prix du meilleur plat. M. Corentin Lanson, formé à l IMA de Cergy, a reçu le prix de la meilleure entrée. Cette soirée fut également l occasion pour Patrick Margery, professeur de cuisine à l IMA de Villiers le Bel de recevoir l insigne de Chevalier dans l Ordre du Mérite Agricole des mains de Michel Pasquet, vice-président d Honneur des Maîtres Cuisiniers de France, vice-président de l Académie culinaire de France et Commandeur du Mérite Agricole. 8 Le monde des artisans janvier-février 2014

9 À partir de : 375 H.T.(3) / mois (1) SANS APPORT À partir de 6.3 L/100 km (4) Systèmes de sécurité inédits dans l utilitaire Intervalle de maintenance jusqu à km (5) Faibles émissions - motorisations EURO VI (6) et EURO 5B+ Valeur de revente Mercedes-Benz points de contrôle km de tests LE SPRINTER LE PLUS RENTABLE DE TOUS LES TEMPS Venez l essayer dès maintenant. Mercedes-Benz VI Saint-Denis 90, rue Francis de Pressensé Saint-Denis - Tél Mercedes-Benz VI Herblay 6, rue Edouard Branly Herblay - Tél (1) Exemple : Sprinter FG toit plat au prix tarif remisé du 03/06/13 de HT(2) proposé en Crédit-Bail sur 60 mois avec 60 loyers de 375 HT(3) et une option d achat de HT(2), sous réserve d un kilométrage total contractuel de km. Coût total : HT(2) ou HT(3). Modèle présenté : Sprinter FG toit surélevé, avec peinture métal, feux xénon, antibrouillard avant et jantes alliage 17 pouces, au prix tarif remisé du 03/06/13 de HT(2) proposé en Crédit-Bail sur 60 mois avec 60 loyers de 454 HT(3) et une option d achat de2.525 HT(2), sous réserve d un kilométrage total contractuel de km. Coût total : HT(2) ou HT(3). Offre exclusivement réservée aux professionnels pour le véhicule mentionné ci-dessus, commandé entre le 01/09/13 et le 31/12/13 et livré avant le 28/02/14, sous réserve d acceptation du dossier par Mercedes-Benz Financial Services France S.A. RCS Versailles N ORIAS (2) TVA en sus, hors assurances. (3) TVA en sus, avec assurance Complémentaire Financière incluse. (4) La consommation mixte s établit à 6,3l aux 100 km pour le Sprinter 213/313 CDI Fourgon et Combi, à toit surélevé, avec Pack BlueEFFICIENCY PLUS, boîte de vitesses mécanique de série, rapport de pont optionnel de 3,692 et homologation VP. (5) Intervalle de vidange pouvant atteindre km pour les véhicules diesel ou une durée maximale de deux ans. (6) Premier utilitaire léger conforme à la norme antipollution Euro VI. La norme Euro VI est disponible en option pour une masse de référence à partir de 2380 kg et automatiquement ajoutée à partir de 2840 kg. *Des utilitaires conçus pour durer.

10 ctualités Cindy Piotrowski (Cindy Lingeries) a été élue Super Tremplin Cette jeune créatrice de lingerie fine, sur mesure et 100 % française, est installée à Elbœuf, en Normandie. La dotation de euros devrait lui permettre de financer en partie le label «Origine France Garantie». * Attention, n est pas considéré comme jeune artisan : celui qui a arrêté son activité et l a reprise plusieurs années plus tard en se réinscrivant au Répertoire des Métiers ; celui qui a déménagé son entreprise en la réinscrivant dans une nouvelle CMA. Coupon-réponse (* Champs obligatoires) Artisanales de Chartres 2014 TREMPLINS MNRA DE L ARTISANAT 2014 / JEUNES ENTREPRISES GAGNEZ VOTRE STAND SUR LES ARTISANALES DE CHARTRES Vous vous êtes installé après le 1 er janvier 2011 et vous souhaitez vous faire connaître? Tentez votre chance aux Tremplins MNRA de l artisanat. À la clé : un stand de 9 m² tout équipé, offert par le partenaire officiel MNRA sur le plus grand des Salons de l artisanat, du 10 au 13 octobre Sur les Artisanales de Chartres, l excellence des savoir-faire n attend pas le nombre des années! Faire découvrir les jeunes talents de l artisanat français, tous secteurs d activité confondus : telle est l ambition du concours Tremplins MNRA de l artisanat. En 2014, pour la neuvième année, vingt jeunes artisans issus de toute la France se verront offrir un stand tout équipé (cloison, électricité, éclairage) par MNRA, partenaire officiel du Salon ; une mise en valeur exceptionnelle au cœur de la plus grande vitrine de l artisanat. Une visibilité de choix Gagner son stand sur le «Village MNRA des jeunes entreprises» est une occasion unique de se faire connaître du grand public, des partenaires de l artisanat et des médias. Cet espace exclusif près de 400 m² d exposition scénographiée s enrichit chaque année pour offrir aux jeunes Tremplins sélectionnés par MNRA une visibilité de choix. C est aussi la possibilité de se voir élire «Super Tremplin» par un jury de professionnels pendant les Artisanales de Chartres, une distinction dotée de 1 500! À retourner à Kelly Debruge (pour les Tremplins) ou Corine Issanchou (pour exposer), Artisanales de Chartres, 24 boulevard de la Courtille, Chartres. Je me suis installé(e) entre le 1 er janvier 2011 et le 30 avril 2014 et souhaite candidater aux Tremplins MNRA. Je suis artisan depuis plus de 3 ans et souhaite recevoir un dossier de participation pour les Artisanales de Chartres Nom de l entreprise* :... Nom, prénom du dirigeant* :... Téléphone* : Adresse postale* :... Code postal* :... Ville* :... Modalités de participation Pour poser votre candidature, c est très simple : vous devez avoir créé votre entreprise entre le 1 er janvier 2011 et le 30 avril 2014*, ne pas avoir participé précédemment aux Artisanales de Chartres et vous engager à exposer durant les 4 jours si vous êtes retenu(e) parmi les Tremplins Saisissez cette opportunité! Demandez votre dossier de participation en renvoyant le coupon ci-dessous avant le 30 avril CONTACT : RKelly Debruge. Tél Le plus grand des ateliers vivants! Une fréquentation record en 2013 (plus de visiteurs) m² d exposition, près de 500 exposants 80 % des exposants 2013 satisfaits en termes de contacts et de CA Thème de la 21 e édition : «L artisanat au féminin» Une campagne de promotion et des retombées médiatiques conséquentes Exposer sur les Artisanales de Chartres Les consommateurs manifestent aujourd hui un désir croissant d authenticité, de traçabilité et de proximité. Dans ce contexte, les Artisanales de Chartres sont l événement à ne pas manquer pour tout artisan qui souhaite valoriser son savoir-faire auprès d un public plus que jamais sensible aux valeurs de l artisanat. Vous êtes artisan et souhaitez exposer sur les Artisanales de Chartres 2014? Contactez Corine Issanchou ( / et demandez votre dossier de participation. Vous avez jusqu au 30 avril pour le retourner.

11 Contactez-nous par téléphone au ou par à SAGENA, société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de euros, entreprise régie par le code des assurances, RCS PARIS , 56 rue Violet PARIS Cedex 15, crédit photo : Fotolia - document non contractuel - reproduction interdite - agence MAP - septembre 2013

12 ctualités Île-de-France S appuyant sur un réseau de partenaires reconnus et validés, la CRMA IDF travaille en synergie avec les opérateurs de l export en Île-de-France pour soutenir la démarche de prospection de votre entreprise sur les marchés étrangers. La CRMA IDF est votre interlocuteur privilégié pour trouver les relais efficaces et optimiser votre approche des marchés internationaux et vous oriente tout au long de votre parcours vers les dispositifs les mieux adaptés à vos besoins à travers la palette des aides et prestations existantes. Voici un aperçu des quatre opérations Export proposées en 2013 Il s agissait d une expositionvente. Les résultats ont été mesurables immédiatement et fort satisfaisants cette année pour les participants français avec un visitorat en hausse. CONTACT Régine Peyrelong crma-idf.fr Tél. : L ARTISANAT FRANCILIEN S EXPORTE! La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat d Île-de-France accompagne votre démarche de prospection à l international en lien avec le réseau francilien des huit Chambres de Métiers et de l Artisanat (informations et conseils, préparation, validation de l adéquation pays/produits de l offre entreprise, accompagnement et suivi des actions). En chiffres 4 entreprises exposantes 1 invitée par le Conseil des Métiers d Art du Québec visiteurs Août 2013 : Salon New York Now - Section Handmade réservée aux objets faits main et pièces uniques Photos : CRMA IDF Mai 2013 : Mission de prospection au Qatar et aux Émirats Arabes Unis Les exposants ont bénéficié de retombées immédiates (confirmation de la première commande dès le départ du Qatar) et à moyen terme (plusieurs projets sont en cours avec des architectes décorateurs dans les deux pays). En chiffres Retrouvez-nous! 21 e Salon de l Apprentissage et de l Alternance du 17 au 19 janvier 2014 Parc des Expositions - Porte de Versailles Paris. 8 entreprises participantes 2 réunions de préparation et de formation 6 jours de mission aux Qatar et aux Émirats Arabes Unis 41 rendez-vous d affaires B to B Juillet/août 2013 : Salon des métiers d art du Québec (Canada) et mission de prospection dans les villes de Québec et de Montréal En chiffres 11 entreprises exposantes 134 m 2 d espace organisé par la CRMA IDF 1 rendez-vous avec des conseillers du Commerce Extérieur de la France en Amérique du Nord Le salon a connu un beau succès, même si l affluence constatée était légèrement inférieure à celle de Les nouveaux exposants ont été très satisfaits du niveau des commandes confirmées sur le salon et de la qualité des prospects rencontrés. Septembre 2013 :Mission de prospection aux Émirats Arabes Unis et Salon Hotel Show de Dubaï Neuf entreprises artisanales franciliennes y participent. ARTISANS D ART FRANCILIENS, Vous souhaitez exposer votre savoir-faire en décembre 2014 à la 8 e Biennale du Carrousel des Métiers d Art et de Création? Contactez dès à présent le correspondant Métiers d Art de votre CMA départementale. Ouverture des candidatures en janvier Le monde des artisans janvier-février 2014

13 PARTICIPEZ AUX JOURNÉES EUROPÉENNES DES MÉTIERS D ART LES 4, 5 ET 6 AVRIL 2014! Cet événement a été imaginé pour promouvoir les valeurs fortes des métiers d art, au travers de leur richesse et de leur diversité ainsi que pour valoriser l excellence et le savoir-faire à la française. Ce secteur, à forte valeur ajoutée et au poids économique considérable, vit grâce aux professionnels de talent qui l animent et le font évoluer avec passion. Ce rendez-vous annuel et unique est pour vous une véritable opportunité car il permet de : participer à un événement dédié et offert, se faire connaître du public et par conséquent de futurs clients et prescripteurs, se développer économiquement, améliorer sa visibilité grâce à la communication mise en œuvre, échanger et de partager avec les visiteurs. Cette manifestation s adresse au public venant de tous horizons dans l objectif de lui faire changer de regard et de dissiper les idées reçues. Ainsi, forts de la fédération et de l union qui se créent, les professionnels et les territoires bénéficieront de la dynamique économique impulsée, de l attractivité culturelle et touristique occasionnée ainsi que du lien social de proximité que le secteur des métiers d art instaure. En tant que professionnel, prenez part à ces journées et valorisez votre savoir-faire. Votre participation peut se faire de différentes manières, à votre convenance : ouverture de l atelier, participation à une manifestation, travail étroit avec un musée, une mairie, etc. Pour aller plus loin et gagner en visibilité, vous pouvez également devenir porteur de projet en initiant un circuit, un regroupement de professionnels, etc. L INMA et la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat d Île-de-France contribuent à préparer l avenir de ce secteur, afin que les métiers d hier et d aujourd hui soient toujours les métiers de demain. Ces Journées européennes des métiers d art vous sont entièrement dédiées! Pour ce faire, inscrivez-vous en ligne, gratuitement, à partir de mi-novembre et jusqu au 20 janvier Une fois cette formalité remplie, votre participation sera annoncée sur le site Internet officiel des Journées européennes des métiers d art ainsi que sur le programme régional édité en partenariat avec le Figaroscope et diffusé sur l ensemble de l Île-de-France. Par ailleurs, un kit de communication vous sera adressé fin février. Le règlement et le guide participation sont consultables sur Panorama de l offre de formation de l URMA d Ile-de-France (chiffres 2012) La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat d Île-de-France a élaboré un panorama de l offre de formation des Chambres de Métiers et de l Artisanat d Île-de-France. Voici une synthèse des travaux Université Régionale des Métiers et de l Artisanat d Ile-de-France Parmi les 250 métiers de l Artisanat, il y a forcément le vôtre! Etre accompagné Apprentissage Près de 12 % des apprentis franciliens sont formés dans le réseau des Chambres de Métiers et de l Artisanat. En 2012, le réseau a formé plus de apprentis et pré-apprentis dans plus d une centaine de «parcours de formation» allant du pré-apprentissage au niveau II. 56 % d entre eux sont inscrits en CAP. 32 % des apprentis formés le sont en esthétique ou coiffure. L alimentation/ cuisine/restauration arrive en seconde position avec 25 % des effectifs. La parité est respectée dans l apprentissage. Cependant, certains secteurs de formation sont très «masculinisés» comme l automobile, le bâtiment ou encore l alimentation, la cuisine et la restauration. Sans surprise, le secteur de la coiffure/ esthétique ne compte que 6 % d apprentis garçons. Formation continue et diplômante Le réseau francilien des Chambres de Métiers et de l Artisanat propose plus Création : cecilelisbonis.com de 600 modules de formation continue et plus de 50 modules de formation diplômante. Dans cette même année, plus de stagiaires ont été accueillis et formés. 69 % d entre eux étaient artisans. Les artisans des services sont ceux qui se forment le plus avec 46 % des effectifs de stagiaires en formation continue créateurs-repreneurs ont suivi le stage de préparation à l installation (SPI). Les formations continues en informatique/bureautique et multimédia sont les plus suivies puis viennent celles proposées en commerce/communication et en comptabilité/gestion. Ce sont majoritairement des salariés qui suivent les formations diplômantes (48 %), toujours très majoritairement dans le secteur des services (74 %). Le Brevet de Maîtrise de Coiffure représente la moitié des formations diplômantes suivies de l ADEA (Assistant de dirigeant d entreprise artisanale). Le monde des artisans janvier-février

14 STYLE de vie Ils sont détenteurs d un savoir-faire ancien ou rare, voire unique Comment l ont-ils acquis et survivra-t-il après eux? Enquête sur ces artisans qui contribuent à la renommée d une France «mère des arts*». Les passeurs de mémoire DR Nathalie Barrus De gauche à droite : Jean-Luc Seigneur, graveur de gaufrage sur papier (travail d ébauche à la fraiseuse). Yves Dorget, passementier, et son apprentie Anne-Valérie Blézot. Christian Bonnet, lunetier. JYLSC Bonnet Jean-Luc Seigneur, graveur de gaufrage sur papier (il peut faire apparaître n importe quel motif, en volume, sur du papier) et doreur, raconte une très jolie anecdote. Un de ses amis expert qui restaurait un couteau «à secret» (une fois ouvert, il est impossible de le fermer à moins de connaître le sésame de déblocage) y trouva un parchemin qui s adressait à lui-même en ces termes : «Je te salue, toi mon confrère». Du fin fond des âges, un maître coutelier du XVIII e siècle savait pertinemment que celui qui trouverait le secret de son couteau serait de son calibre technique, de sa corporation. Bel exemple de continuité. Les artisans détenteurs d un savoir-faire ancestral ou rare semblent avoir en effet conscience d une certaine «filiation». Prédestinés? Ingénieure de formation, Isabelle Roché travaille depuis cinq ans dans un grand groupe quand les doutes l assaillent «Que faisais-je de ma vie? Quel sens avait mon travail? J avais le sentiment intérieur qu il fallait que je reprenne l affaire familiale»... Elle démissionne et s y attelle en mai 2000, se retrouvant à la tête d une maison fondée en Aujourd hui, près de Paris, elle fabrique des pastels intégralement à la main en mélangeant les pigments en poudre à du liant et à de l eau (il n y a qu un seul autre fabricant artisanal en France). «Je n avais pas de culture ni de pratique artistiques ; je me suis lancée sans savoir où j allais.» Elle n a subi aucune pression psychologique et il semblerait que cette configuration plutôt saine joue sur la révélation d un «atavisme» que ces héritiers portent en eux sans le savoir. Christian Bonnet, troisième génération de lunetier (dont les deux fils sont de la partie) a commencé par bricoler des morceaux dans l atelier de son père. «Je travaillais très bien à l école et voulais faire un métier manuel. Un jour, j ai dit à mon père que j allais faire la même chose que lui.» Mais il n y a pas de règle. Jean- Luc Seigneur voulait être photographe reporter, «comme Tintin». Sa vocation de graveur est née d une rencontre. «J en ai rencontré un qui était à l École Estienne. Il m a montré la gravure et ça m a plu.» Si ces métiers peu communs deviennent assez vite des «métiers passions», quelle clientèle se laisse séduire? Un positionnement forcément pointu L excellence recherchée confère sa «rareté» à un métier. Christian Bonnet fabrique des lunettes en écailles de tortue, en corne ou en acétate, seules matières utilisées par la maison Bonnet. Il les sculpte à la main, elles sont uniques. «Le client est étalonné sous une quinzaine de mesures : écart pupillaire, temporal, angles du nez...» Trois données qui font toute la différence. «Je n ai pas d homologue sur le marché», confie-t-il. «On me fait aujourd hui les mêmes demandes que l on faisait à un passementier au temps de Louis XIV», s amuse Yves Dorget, qui confectionne des galons pour cana- 14 Le monde des artisans janvier-février 2014

15 DR pés, sièges, tentures murales, des embrasses pour les rideaux, etc. Ses clients sont des tapissiers et décorateurs et lui aussi ne fait que du surmesure. «Ils viennent avec un de leurs échantillons de tissu et on parle matières, couleurs, etc.» L exception est une clé qui ouvre les portes de l international. Un tiers des ventes d Isabelle Roché se fait à l étranger (États- Unis, Canada, Angleterre ), grâce au bouche-à-oreille. «La majeure partie de ma production part en Suisse, aux États-Unis pour des étrangers qui ont du mobilier français», constate Yves Dorget. Mais pour séduire la clientèle, il y a aussi la créativité, l invention! Isabelle propose aujourd hui près de 800 nuances ; «notre objectif est d en avoir plus de mille en 2020, anniversaire de la Maison». Jean- Luc a quant à lui inventé une façon d imprimer le gaufrage avec plusieurs couleurs ; ce que personne n avait fait avant lui. Le résultat est à mi-chemin entre sculpture et image. «Cela me permet de mieux rendre les textures.» Pour lui, l art (40 % de son chiffre d affaires) est une façon de proposer une nouvelle offre (estampes, bibliophilie ). Ce fut aussi une obligation à partir des années 2000, avec la perte progressive de ses clients imprimeurs. «La partie artistique est un travail de régénération. Les artistes proposent, les gens disposent» Chacun à leur façon, ces savoir-faire rares ou anciens sont extraordinaires. La transmission est-elle encore envisageable quand on rentre dans ce schéma-là? Jean de Dreuille, ébéniste - Poli à l ancienne Réinventeur d une technique perdue et inventeur Ébéniste, Jean de Dreuille n exerce pas un métier rare. Ce qui rend son savoir-faire exceptionnel, c est qu il a su retrouver les finitions du passé. Dans les années 70, pour le vernissage, le ciré rempli et le vernis au tampon étaient la norme. «Mais ils ne donnaient pas cette finition que l on voit sur les meubles anciens», explique-t-il. Il décide alors d oublier tout ce qu il a appris, épluche les ouvrages anciens, hante les musées, analyse les surfaces C est par la reconstitution à l identique des outils de l époque qu il comprend que l on est dans le faux : poli avec la nageoire du chien de mer, à la prêle, avec le faisceau de jonc Avec eux, sans aucun vernis utilisé, les meubles rayonnent de l intérieur. Jamais de rayure ni de marque. Au Salon du patrimoine de 1998, ses découvertes font scandale : «J apportais la preuve que le vernis au tampon pour les meubles du XVIII e était une erreur». Aujourd hui, Jean de Dreuille place beaucoup d espoir dans le Poli Royal, un produit d entretien né de ses quinze ans de recherches sur les finitions qui traite simultanément toutes les matières d un objet d art (argent, or, ébène, nacre, cristal, laque ). La suite La succession est appréhendée par ces artisans, héritiers ou non, comme étant plutôt liée à la passion qu aux liens du sang. À 45 ans, après 23 ans de maison, Yves Dorget a été nommé maître d art fin «Je reçois donc euros pour former un élève sur trois ans.» Un élève qui a déjà de l expérience et qu il a trouvé en la personne d Anne-Valérie, qui travaille chez lui depuis quatorze ans. Jean-Luc Seigneur est professeur de gravure à l École Estienne, «ça me tient vraiment à cœur de transmettre», confie-t-il. Depuis janvier 2012, Isabelle, qui avait reçu de ses tantes les recettes de fabrication de ses pastels, a embauché Margaret, une jeune américaine volontaire venue au-devant d elle. «Elle m apporte tout ce qui me manquait. Je n avais pas cette passion pour la couleur». S il a un garçon et une fille, Yves Dorget considère que son métier relève d une démarche individuelle. «Mon père ne m a jamais demandé de travailler avec lui. Je veux en revanche leur apprendre à se battre dans la vie.» Une qualité dont tous ces artisans ont par ailleurs besoin, tous les jours, pour porter leur entreprise. Et qui a un moteur : l envie. Sophie de Courtivron *Joachim du Bellay, Les Regrets, «France, mère des arts, des armes et des lois». Ci-contre : Isabelle Roché et son employée Margaret Zayer, à la boutique. «Elle m apporte tout ce qui me manquait. Je n avais pas cette passion pour la couleur», confie Isabelle. CONTACTS : Rwww.passementerie-verrier.com Christl Exelmans Le monde des artisans janvier-février

16 É clairage Val d Oise Tapissier-décorateur à Sannois, Monsieur Brichet a reçu en septembre dernier la qualification artisanale de Maître Artisan en métier d art. MAÎTRE ARTISAN D ART Monsieur Brichet valorise ses compétences Dans sa famille, on est tapissier-décorateur de père en fils depuis Il se souvient avoir, dès son plus jeune âge, assisté son père et pris goût aux parfums et matières présents dans l atelier. Après l obtention de son CAP, il se perfectionne auprès des siens mais travaille également aux côtés d artisans tapissiers confirmés. Fort d une expérience dans le commerce, Monsieur Brichet sait mettre en valeur ses atouts, son savoir-faire et achète un fonds de commerce en 2001 au Vésinet. C est deux ans plus tard qu il reprend l entreprise familiale à Sannois. Le titre de Maître Artisan en métier d art? Son entourage lui en avait déjà soufflé mot mais c est à l occasion d un rendez-vous auprès d un des conseillers de la CMA 95, qu il s est décidé. En effet, de par ses onze années d inscription au Répertoire des Métiers en tant que co-gérant, ainsi que le succès aux examens de ses apprentis formés, l artisan était éligible à l obtention du fameux logo rouge attestant de la qualité de Maître Artisan. Pour lui, cette qualification reste avant tout le moyen d adresser un affectueux clin d œil au souvenir de son grand-père sans oublier son père vers lesquels il exprime beaucoup de gratitude. En outre, Monsieur Brichet reste persuadé du bien-fondé de cette reconnaissance professionnelle dans le but de développer sa notoriété. + Info Ce titre est un vecteur majeur de la promotion d une entreprise. Véritable label, il permet de faire reconnaître ces compétences, sa valeur ajoutée et ces savoir-faire auprès du public. «C est un plus, cela permet à la clientèle d être rassurée et le travail est reconnu», nous confie-t-il. Faute de temps il n a pas encore mis en valeur son titre (par un affichage dans son atelier, sur ses cartes de visite ) mais n hésite pas à le communiquer à ses clients. C est aussi le moyen pour lui d expliquer sa profession et de redynamiser l image des tapissiers-décorateurs. Il surfe donc sur cette opportunité et espère pouvoir gonfler sa notoriété bien qu il jouisse déjà d une excellente image. Si vous désirez obtenir des informations sur les conditions d obtention des titres d Artisan ou Artisan d Art et de Maître Artisan ou Maître Artisan d Art, contactez le service du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) à la Chambre de métiers et de l artisanat du Val d Oise au ou 16 Le monde des artisans janvier-février 2014

17

18 É clairage COOPÉRATIVES ARTISANALES Dans la coopération, tout est bon! Avec un nombre de créations dynamiques et des résultats éprouvés, la forme coopérative a le vent en poupe dans l artisanat. Paroles d artisans, se regrouper rend plus fort et permet de défendre ses parts de marché ou de s attaquer à des appels d offres inaccessibles. Tour d horizon des points forts de la forme coopérative. Selon la Fédération française des coopératives et groupements d artisans (FFCGA), la France comptait 425 sociétés coopératives artisanales fin Issues de la loi n du 20 juillet 1983 relative au développement de certaines activités d économie sociale, elles se multiplient depuis une décennie. Quarante créations ont ainsi été enregistrées en 2011, une trentaine en Aujourd hui, leur poids économique ne se dément pas. Les sociétés coopératives artisanales ont ainsi réalisé près d 1,2 milliard d euros de chiffre d affaires en 2012, elles emploient salariés et regroupent quelque entreprises sociétaires. En leur sein, c est le bâtiment qui est le plus concerné, représentant plus de 60 % des coopératives (et 18 % des adhérents). Dans ce secteur notamment, l UFCAC (Union française des coopératives artisanales de construction) et la Forcab (Fédération pour l organisation et le regroupement des coopératives d achat des artisans du bâtiment) se sont récemment rapprochées pour promouvoir ensemble la forme coopérative, essentielle à la structuration de la filière. Outre le bâtiment, de nouveaux secteurs s intéressent à cette forme d organisation, sous la pression de leur environnement économique : c est le cas des taxis par exemple, des bouchers ou encore des prothésistes dentaires. Selon leurs objectifs, les artisans se regroupent au sein de coopératives d achats, de commercialisation ou de services. Les premières permettent aux entreprises de bénéficier de meilleures conditions tarifaires et de livraison grâce au volume leur offrant un pouvoir de négociation, les secondes se caractérisent par la mutualisation d un espace de vente (showroom, site Web, etc.) et/ou par la mise en place d une offre globale pour répondre à des appels d offres auxquels les artisans n avaient pas accès. Enfin, les groupements de service mettent en commun des moyens optimisant leur rentabilité (nouvelles technologies, services administratif et financier...). Une offre commerciale plus visible «D une dizaine au départ, la coopérative compte aujourd hui une trentaine d artisans et dispose d un espace d exposition offrant 300 m 2 de surface de vente, ouvert toute l année, qu aucun d entre nous n aurait pu s offrir isolément», déclare Christelle Alberge, cogérante de la coopérative artisanale du Queyras créée en Dans le Queyras, au cœur de la vallée du Guil et de ses affluents, pays de gorges étroites et de cols alpins, les artisans producteurs (miels, nougats, liqueurs aux plantes des forêts ) et fabricants (jouets en bois, couteaux, poteries ) manquaient de visibilité pour commercialiser leurs produits. Jusqu à ce qu ils se regroupent. Aujourd hui, la structure emploie trois salariés, deux en poste dans le magasin et un troisième à mi-temps, qui s occupe de la gestion alphaspirit 18 Le monde des artisans janvier-février 2014

19

20 DR É clairage administrative. En saison, évidemment, des renforts sont recrutés. Et ce n est pas tout! Pour créer du trafic dans le point de vente et attirer de nouveaux clients, la coopérative organise des animations et s est dotée d un site e-commerce et d une page Facebook. Cette organisation permet aux artisans, à moindre coût ils versent une part fixe de 60 par mois pour les frais de fonctionnement de vendre leurs produits tout en se concentrant sur leur cœur de métier. Faire face à la concurrence Outre la visibilité, le regroupement permet d investir et de rester compétitif. Face à la concurrence mondiale et aux défis technologiques, les prothésistes dentaires peinent à résister. «Notre secteur s est modernisé, notamment avec la numérisation des mâchoires en 3D et la conception virtuelle. Se regrouper a été une nécessité pour réaliser les d investissements nécessaires : microfusion laser, machine d usinage, scanner 3D», témoigne Jean-Michel Bertin, responsable d exploitation de CTD (Coopérative Technologies Dentaires) à Rouen. Sans ce saut technologique, les 35 prothésistes sociétaires auraient du mal à rester dans la course. «Cette organisation permet de réduire le temps de travail pour effectuer un nombre d heures acceptable, de pallier le manque de personnel qualifié et de diversifier le panel de matériaux travaillés», selon Jean-Michel Bertin. Dans d autres secteurs, les Dans le cadre de la Coopérative artisanale du Queyras, une trentaine d artisans locaux partage une surface d exposition et de vente de 300 m 2. artisans font le choix du regroupement pour se donner les moyens de muscler leur offre, de la rendre cohérente et attractive. La meilleure illustration vient du bâtiment. Regroupé dès 2006 au sein de l association «Artisans pour la maison écologique», un groupe d artisans spécialisés dans l éco-rénovation et l écoconstruction en a vite vu les limites. «Je leur ai conseillé la création d une coopérative», explique Véronique Jobard, responsable du pôle développement durable à la CMA d Eureet-Loir. L action d une association est en effet restreinte (participation collective à des manifestations, organisation conjointe de campagnes publicitaires). Or, pour faire face à la concurrence, et répondre à des appels d offres, les artisans doivent structurer leur démarche. Ces entreprises ont donc sauté le pas et créé la coopérative Synergies cet automne (lire le témoignage de l un de ses gérants en encadré p.21). «Il existe aussi la solution du groupement momentané qui permet à une poignée d entreprises artisanales de répondre à un TÉMOIGNAGE «Se regrouper pour préserver nos marges» Thierry Beaune, cogérant de CPLD en Franche-Comté, prothésiste dentaire à Besançon. «Les équipements nécessaires à l industrialisation de notre activité sont surdimensionnés par rapport à la taille de nos entreprises. Nous nous sommes donc regroupés au sein de CPLD (Coopérative de production des laboratoires dentaires) en coopérateurs à ce jour pour passer d un mode de fabrication artisanal à un mode de production semi-industriel et acquérir les machines nécessaires. Cela nous permet de résister à la concurrence des laboratoires d importation low cost. Grâce aux nouvelles technologies, nous augmentons notre productivité tout en conservant la maîtrise de notre production et en mutualisant les risques. Enfin, cette organisation favorise la préservation de la marge, sans sacrifier la qualité des produits.» appel d offres précis et de travailler ensemble sur le chantier en question», ajoute Véronique Jobard. Dans le cadre de cette formule, les entreprises accèdent toutes en direct au marché et non en tant que soustraitantes. S adapter aux contraintes légales et financières «Le regroupement est pour certains une question de survie», affirme Paul- Henri Buard, secrétaire général de la CMA de Franche-Comté. «Les artisans y viennent avec un intérêt individuel au départ, qui se transforme rapidement en intérêt collectif», ajoute-t-il. Les artisans des services à la personne en ont fait l expérience. Avec la loi Borloo (loi du 26 juillet 2005 relative au développement des services à la personne et portant diverses mesures en faveur de la cohésion sociale), les activités du secteur doivent impérativement être exercées à titre exclusif, et vers une clientèle de particuliers, ce qui exclut les artisans de fait. Les entreprises de nettoyage et les paysagistes par exemple ont souvent deux types de clientèle, particuliers et entreprises ou collectivités locales. Et les services à la personne ne représentent qu une partie de leur chiffre d affaires. «La seule solution est de recourir à deux entreprises, avec d un côté une coopérative ayant pour activité exclusive les services à la personne et de l autre l entreprise artisanale individuelle», explique Paul- Henri Buard. En devenant associé de la coopérative, l artisan peut à nouveau exercer sur ce marché. Enfin, le regroupement favorise la CA du Queyras 20 Le monde des artisans janvier-février 2014

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

CONCOURS Tremplins 2013

CONCOURS Tremplins 2013 CONCOURS Tremplins Présentation Depuis 8 ans l opération «Tremplins de l Artisanat» permet à de jeunes entreprises de se faire connaître auprès du grand public. Dans un espace dédié et scénographié, ces

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite Sommaire Tchip, un concept unique p 04 4 forfaits, un succès! Gaieté et visibilité Ambiance actuelle Des produits professionnels n 1 Une communication nationale et locale pour une identité forte Le Groupe

Plus en détail

«Bijoux de Création»

«Bijoux de Création» «Bijoux de Création» EXPOSITION VENTE à BESANCON (25) - Cour du Musée du Temps (Palais Granvelle) les 28 et 29 mai 2016 Madame, Monsieur, Amis(es) bijoutiers - joailliers, créateurs, «METIERS D ART EN

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. SERVICES DE LA Colloque #TendancesNumériques 19 mars 2015 Rappel A l occasion de la Semaine nationale de l artisanat et en partenariat avec l Institut supérieur des métiers (ISM), la CMAP organise, le

Plus en détail

Devenir Agent Général Allianz

Devenir Agent Général Allianz Devenir Agent Général Allianz Un métier d entrepreneur à découvrir. Avec vous de A à Z Si vous êtes motivé(e) pour vendre, entreprendre, organiser, animer, Allianz a besoin de votre compétence pour partager

Plus en détail

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet :

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Horizon PME Etude des besoins pour la croissance des PME Synthèse Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Quels besoins pour financer leurs activités innovantes? Auteurs :

Plus en détail

Animations : Intermèdes musicaux, etc (programme en cours d élaboration et susceptible d évoluer)

Animations : Intermèdes musicaux, etc (programme en cours d élaboration et susceptible d évoluer) Besançon, le 14 janvier 2014 «Bijoux de Création» EXPOSITION VENTE à BESANCON (25) Cour du Palais Granvelle (actuel Musée du Temps) 24 et 25 mai 2014 Madame, Monsieur, Amis(es) bijoutiers - joailliers,

Plus en détail

Participez au NY NOW le rendez-vous incontournable des acheteurs américains du secteur du cadeau et de la décoration.

Participez au NY NOW le rendez-vous incontournable des acheteurs américains du secteur du cadeau et de la décoration. Pavillon France NY NOW Etats-Unis - New York Du 2 au 6 février 2014 Participez au NY NOW le rendez-vous incontournable des acheteurs américains du secteur du cadeau et de la décoration. Vous êtes... Fabricant/concepteur

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

Noël. + de fréquentation. + de communication

Noël. + de fréquentation. + de communication GUIDE DE NOËL GROUPE PROGMAG - ZA de Clairac - 260 rue St-Exupéry - 26760 Beaumont les Valence Téléphone : +33 4 75 780 780 - Fax : +33 4 75 780 781 Email : progmag@progmag.com Site : www.progmag.com Les

Plus en détail

EDITEUR DE LOGICIELS POUR LES EXPERTS-COMPTABLES WWW.RCA.FR

EDITEUR DE LOGICIELS POUR LES EXPERTS-COMPTABLES WWW.RCA.FR EDITEUR DE LOGICIELS POUR LES EXPERTS-COMPTABLES WWW.RCA.FR FIDÉLISER SES CLIENTS ET DÉVELOPPER SON CHIFFRE D AFFAIRES Vous venez d acquérir le Full Services RCA, bravo pour votre choix. Vous avez désormais

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

Transformez. votre. expérience. en diplôme

Transformez. votre. expérience. en diplôme Transformez votre expérience en diplôme Muriel 34 ans Responsable pédagogique dans une association d éducation à l environnement Après 12 ans d exercice sans diplôme, Muriel est attirée par un nouveau

Plus en détail

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H 1 MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H Palais Royal Place de L Amirande - AVIGNON LES CONTACTS PRESSE Contacts Presse Banque Populaire Provençale et Corse : - Frédéric DELATTRE - Tel : 04 91 17 66 36 frederic.delattre@bppc.fr

Plus en détail

Inscrivez-vous en ligne dès maintenant!

Inscrivez-vous en ligne dès maintenant! PARTENAIRE DE VOS COMPÉTENCES Paris, le Madame, Monsieur, OPCALIM, l OPCA des Industries Alimentaires, de la Coopération Agricole et de l Alimentation en Détail vous présente son programme dédié aux TPE

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Simplifiez votre implantation a l etranger

Simplifiez votre implantation a l etranger Vous accompagner à chaque étape de votre projet international VOUS INFORMER, NOUS CONTACTER Une expertise reconnue de l aide à l implantation dans tous les secteurs d activités Une connaissance approfondie

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Composez le futur de votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE

LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Communiqué de presse Fiche technique du concours Présentation du réseau EGC Les partenaires

Plus en détail

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat Ecole Supérieure de Commerce et de Marketing ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE Ecole reconnue par l Etat Choisissez l ISTEC L ISTEC en chiffres 930 étudiants 50 ans d expérience 3 000

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

Grand Prix de la création Les Fèvres 2015

Grand Prix de la création Les Fèvres 2015 Grand Prix de la création Les Fèvres 2015 parrainé par MNRA, la mutuelle des artisans PRÉAMBULE A l occasion du salon Les Fèvres 2015 qui se déroulera les 16, 17 et 18 octobre prochain dans l enceinte

Plus en détail

Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure

Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure ANDRÉ CAMO PRÉSIDENT DE GROUPE PRIMONIAL «NOTRE INDÉPENDANCE CAPITALISTIQUE GARANTIT NOTRE INDÉPENDANCE D ESPRIT. NOUS

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

CRÉATION OU REPRISE D ENTREPRISE

CRÉATION OU REPRISE D ENTREPRISE CRÉATION OU REPRISE D ENTREPRISE CRÉATION OU REPRISE D ENTREPRISE DE L IDÉE À LA RÉALISATION, Construisez votre projet avec la Chambre de Métiers et de l Artisanat ÉTAPE 1 La Matinée du Futur Artisan La

Plus en détail

chos Tourisme Métiers d Art en Champagne-Ardenne La filière Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 138 - Janvier 2015

chos Tourisme Métiers d Art en Champagne-Ardenne La filière Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 138 - Janvier 2015 N 138 - Janvier 2015 chos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne La filière Métiers d Art en Champagne-Ardenne Photo : Calligraphie Crédit Photo : Sommaire La filière

Plus en détail

Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires

Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires Mastère spécialisé Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires Rouen, France Mastère spécialisé accrédité par la conférence des grandes écoles en partenariat avec l école de management

Plus en détail

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE Donnez de l assurance à votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas Cardif assure

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015 Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA Règlement du prix national Article 1 - Objet Le prix «Maître d apprentissage» est organisé par l Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l Artisanat (APCMA)

Plus en détail

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle Business Forum 2011 www.business-forum.fr Entreprise & Compétitivité Après le succès de sa première édition en 2010, le Centre d Affaires CESCOM

Plus en détail

Entreprendre en franchise

Entreprendre en franchise Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Contrats en alternance. Devenez acteur d un monde qui change, Rejoignez BNP Paribas!

Contrats en alternance. Devenez acteur d un monde qui change, Rejoignez BNP Paribas! Contrats en alternance Devenez acteur d un monde qui change, Rejoignez BNP Paribas! BNP Paribas est leader des services bancaires et financiers en Europe avec ses quatre marchés domestiques : Belgique,

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

L apprentissage, une idée d avenir

L apprentissage, une idée d avenir L apprentissage, une idée d avenir Val d Oise Bienvenue à l IMA! Premier formateur en alternance du département du Val-d Oise, l Institut des Métiers de l Artisanat vous accueille sur trois sites différents

Plus en détail

LES FORMATIONS RCA 2015-2016

LES FORMATIONS RCA 2015-2016 EDITEUR DE LOGICIELS POUR LES EXPERTS-COMPTABLES LES FORMATIONS RCA 2015-2016 WWW.RCA.FR FIDÉLISER SES CLIENTS ET DÉVELOPPER SON CHIFFRE D AFFAIRES Vous venez d acquérir le Full Services RCA, bravo pour

Plus en détail

French Entrée. J'adore! Marketing Services

French Entrée. J'adore! Marketing Services Votre partenaire privilégié pour la promotion de la France en tant que destination touristique sur le marché britannique et anglophone. FrenchEntrée Services Marketing Votre partenaire privilégié pour

Plus en détail

Licence Professionnelle COMMERCE et DISTRIBUTION en alternance

Licence Professionnelle COMMERCE et DISTRIBUTION en alternance Licence Professionnelle COMMERCE et DISTRIBUTION en alternance Rémunération : 80 % du SMIC Vous avez un BAC +2? L association DistriSup vous propose la Licence COMMERCE et DISTRIBUTION. Une formation évolutive,

Plus en détail

KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE

KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE M O D E D E M P L O I KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE Communaute des experts en gestion Par RCA sommaire ASPECTS CONTRACTUELS : EXPLOITATION DU... page 1 INTRODUCTION : L EDITION DE FACTURES N EST PAS

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

PARIS 12 > 21 Septembre 2015. Pendant 10 jours, Paris est la capitale internationale de la création et de l innovation beauté.

PARIS 12 > 21 Septembre 2015. Pendant 10 jours, Paris est la capitale internationale de la création et de l innovation beauté. PARIS 12 > 21 Septembre 2015 Pendant 10 jours, Paris est la capitale internationale de la création et de l innovation beauté. Participez à la Hair & Beauty Week 2015 Un événement à résonance grand public

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, secrétaire général et l ensemble du personnel vous souhaitent d excellentes fêtes de

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. SERVICES DE LA FORMATION Prospecter et fidéliser grâce aux réseaux sociaux- Facebook 29 et 30 juin 2015 Aujourd hui, les réseaux sociaux font partie de notre quotidien pour un usage privé ou professionnel.

Plus en détail

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE ENTREPRISES TOUTES NOS COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE les-industries-technologiques.fr Malgré le contexte économique actuel, le sujet de préoccupation qui arrive en tête pour les chefs d entreprise

Plus en détail

DOCUMENT D AUTODIAGNOSTIC SUR LE PRE-PROJET DU CANDIDAT

DOCUMENT D AUTODIAGNOSTIC SUR LE PRE-PROJET DU CANDIDAT DOCUMENT D AUTODIAGNOSTIC SUR LE PRE-PROJET DU CANDIDAT Ce document est destiné à vous présenter et à organiser votre réflexion autour du projet d installation. Si vous poursuivez la démarche d installation,

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Vous proposez une franchise

Vous proposez une franchise Vous proposez une franchise L une de vos principales problématiques de communication est de réussir à allier : communication «globale» : Avec un impact fort, elle permet de maîtriser l image globale de

Plus en détail

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association ,, Véritable partenaire du commerce de proximité, nous vous accompagnons

Plus en détail

PROGRAMME PARRAINAGE

PROGRAMME PARRAINAGE PROGRAMME PARRAINAGE Le portage grâce au parrainage L indépendance tout en confiance Rejoignez l équipe d AS COM Ingénierie C est quoi le portage? Vous avez un savoir-faire et voulez devenir votre propre

Plus en détail

School. Handicap et Enseignement Supérieur. En partenariat avec : Avec le soutien de :

School. Handicap et Enseignement Supérieur. En partenariat avec : Avec le soutien de : & School Handicap et Enseignement Supérieur En partenariat avec : Avec le soutien de : & School Handicap et Enseignement Supérieur Qui sommes-nous? Hanploi est une association de loi 1901, créée en 2004,

Plus en détail

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Née en 2010, l association Un Stage et après! a pour but de permettre à tous les collégiens, sans distinction d aptitude d accéder à la

Plus en détail

ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS

ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS Fédération Internationale des Logis VOUS SOUHAITEZ conserver votre identité et votre indépendance en vous appuyant sur une marque puissante?, c est 3 000 restaurateurs-hôteliers,

Plus en détail

Dossier de partenariat. Challenge de création d entreprise. Concours Handibusiness IDF 2015

Dossier de partenariat. Challenge de création d entreprise. Concours Handibusiness IDF 2015 Dossier de partenariat Challenge de création d entreprise Concours Handibusiness IDF 2015 Présentation Présentation AADSP, structure de service à la personne initiatrice du concours Handibusiness Accompagner,

Plus en détail

Artisan Maçon. Sommaire détaillé. Editions MCBG 2004 ISBN 2-912929-04-0

Artisan Maçon. Sommaire détaillé. Editions MCBG 2004 ISBN 2-912929-04-0 Artisan Maçon G U I D E P R AT I Q U E D E L ' E N T R E P R I S E 2004 Editions MCBG 2004 ISBN 2-912929-04-0 Editions MCBG - BP 4171-34092 MONTPELLIER CEDEX 5 Tél : 04 67 10 38 99 - Fax : 04 67 10 38

Plus en détail

Les solutions pour entreprendre. Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS. Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR

Les solutions pour entreprendre. Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS. Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR Les solutions pour entreprendre Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR SOMMAIRE 3 INITIER VOTRE PROJET > Démarrer votre projet

Plus en détail

LES SOLUTIONS POUR ENTREPRENDRE. Créer, reprendre, transmettre une entreprise

LES SOLUTIONS POUR ENTREPRENDRE. Créer, reprendre, transmettre une entreprise LES SOLUTIONS POUR ENTREPRENDRE Créer, reprendre, transmettre une entreprise GUIDE DES PRESTATIONS EDITION 2015 / 2016 C H A M B R E D E C O M M E R C E E T D I N D U S T R I E D U V A R LES SOLUTIONS

Plus en détail

«OSEZ LA CREATION!» d entreprise sur PLOERMEL. Jeudi 25 juin 2015

«OSEZ LA CREATION!» d entreprise sur PLOERMEL. Jeudi 25 juin 2015 «OSEZ LA CREATION!» d entreprise sur PLOERMEL Jeudi 25 juin 2015 I- ODACE un outil pour créer II- Données chiffrées sur la création III TABLE RONDE LES 5 GRANDES ETAPES D UN PROJET DE CREATION / REPRISE

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

Site Web : www.adiaconseil.fr

Site Web : www.adiaconseil.fr NOS PRESTATIONS ECOLES FACILITER LE MOUVEMENT DES COMPETENCES 11 rue de la République 69001 LYON Tél : 04.72.98.04.20 Site Web : www.adiaconseil.fr DE L EXPERIENCE A L EXPERTISE Plus de 50 Grandes Ecoles,

Plus en détail

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés CONTRAT D ADHÉSION CONTRAT ENTRE FAC FOR PRO PARIS ET L ÉTUDIANT Article 1. Dispositions générales Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition Les modalités : 17 grande rue 58310 Saint-Amand-en-Puisaye tél. : 06 62 63 27 76/03 86 39 63 72 mail. : galeriesaintam@gmail.com mail : contact@galerielartetlamatiere.com Appel à projet Jeune Création

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

J ai une belle opportunité de développement

J ai une belle opportunité de développement CF 002 Avril 2010 w w w. lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent w w w.franceac tive.org Financeur solidaire pour l emploi J ai une belle opportunité de développement

Plus en détail

Vente. Formations 2009. www.ifpa-formation.com. Développement personnel. Ressources humaines. Management. Bureautique. Santé social.

Vente. Formations 2009. www.ifpa-formation.com. Développement personnel. Ressources humaines. Management. Bureautique. Santé social. Développement personnel Ressources humaines Management Bureautique Formations 2009 Vente Santé social Hygiène Linguistique professionnelle Langues vivantes étrangères Tél. : 03 85 42 44 98 www.ifpa-formation.com

Plus en détail

Bureau des étudiants VERSION IFP

Bureau des étudiants VERSION IFP Bureau des étudiants VI VERSION IFP l Institut Français de Presse & Version IFP L Institut Français de Presse est une institution pionnière dans la formation au monde des médias. Depuis près de 80 ans,

Plus en détail

Prêt immobilier. Foncier Objectif i. Un taux attractif. Des mensualités sécurisées. Des conditions rêvées pour devenir propriétaire

Prêt immobilier. Foncier Objectif i. Un taux attractif. Des mensualités sécurisées. Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Prêt immobilier Un taux attractif Des mensualités sécurisées Foncier Objectif i Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Pour votre nouveau logement,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET le 24 Juin 2014 www.cducentre.com www.cducentre.com Dossier de presse lancement site internet - Signature régionale

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir contacté Activ Expertise Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir Vous allez comprendre à la lecture des pages suivantes pourquoi le métier formidable de diagnostiqueur immobilier

Plus en détail

LA VENTE DIRECTE, UN SECTEUR QUI RECRUTE ET FORME DES VENDEURS

LA VENTE DIRECTE, UN SECTEUR QUI RECRUTE ET FORME DES VENDEURS LA VENTE DIRECTE, UN SECTEUR QUI RECRUTE ET FORME DES VENDEURS La vente directe en plein essor recrute 10.000 nouveaux commerciaux à temps partiel ou à temps plein En s engageant à recruter 10.000 personnes,

Plus en détail

Journées Portes Ouvertes

Journées Portes Ouvertes Journées Portes Ouvertes Samedi 26 janvier Samedi 2 mars Samedi 15 juin ECOLE Classe préparatoire aux concours des écoles supérieures d art et des formations en conservation-restauration des biens culturels

Plus en détail

Devenir chef d entreprise

Devenir chef d entreprise Devenir chef d entreprise CATALOGUE DE FORMATION pour les créateurs et repreneurs d entreprise Édito Opérateur Nacre 1 2 3 Prêter une oreille attentive à chaque idée, développer l esprit créatif, encourager

Plus en détail

Le Conseil Régional de Lorraine

Le Conseil Régional de Lorraine Le Conseil Régional AUX PETITS SOINS Lycéens Apprentis Étudiants Toutes les aides prescrites pour la Rentrée 2013! édito Le Conseil Régional aux petits soins... Une Lorraine qui soigne sa jeunesse Lycéens,

Plus en détail

2015 E C N A R F N E RUE FF OI C

2015 E C N A R F N E RUE FF OI C 2015 COIFFEUR EN FRANCE L information et les conseils juridiques : pour faire face aux problèmes courants de gestion d entreprise Vous informer sur vos droits et vos devoirs et sur l actualité professionnelle.

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE FONDS EUROCROISSANCE Composez le futur de votre épargne Communication à caractère publicitaire BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

EXIGEZ L IMPOSSIBLE. Venez Partager, Supporter et Révéler votre véritable nature. Celle qui donne envie de gagner avec vous.

EXIGEZ L IMPOSSIBLE. Venez Partager, Supporter et Révéler votre véritable nature. Celle qui donne envie de gagner avec vous. EXIGEZ L IMPOSSIBLE Dans un contexte économique particulièrement tendu, la compétitivité de votre offre et la pugnacité de votre force de vente ne suffiront plus à garantir votre développement. La qualité

Plus en détail

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS DOSSIER DE PRESSE ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS 2015 Orientation Emploi Insertion Apprentissage Réussite professionnelle Artisanat

Plus en détail

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 L alternance contribue à renforcer la professionnalisation des étudiants. Elle offre une véritable voie de sociabilisation

Plus en détail

FORMATIONS CATALOGUE 2013. «Optimiser vos compétences pour développer VOTRE ENTREPRISE» Chefs d entreprise. Conjoints collaborateurs.

FORMATIONS CATALOGUE 2013. «Optimiser vos compétences pour développer VOTRE ENTREPRISE» Chefs d entreprise. Conjoints collaborateurs. CATALOGUE 2013 FORMATIONS «Optimiser vos compétences pour développer VOTRE ENTREPRISE» Chefs d entreprise Salariés Conjoints collaborateurs Particuliers Retrouvez notre programme de formation en ligne

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO 130 C est le nombre d apprentis à Sciences Po en 2014. Sciences Po souhaite atteindre le nombre de 150 apprentis par an, soit 10 % d une promotion. l apprentissage à Sciences

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement DÉCEMBRE 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

Par mail Via notre site Internet Par téléphone Par courrier Par fax

Par mail Via notre site Internet Par téléphone Par courrier Par fax www.vog.fr sommaire Vog, un salon à votre image Vog, un groupe à vos côtés 1. 30 ans d expérience au service de votre salon Vog Coiffure 2. Un accompagnement sur tous les terrains 3. Une formation à volonté

Plus en détail

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche.

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche. Madame la Secrétaire Générale,.. Tester dans l Auxerrois, une invention d Alsace du Nord qui fonctionne depuis trois ans, était une excellente idée surtout quand je vous aurais dit que mon activité professionnelle

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail