#367 AUTOMNE Les artisans au cœur des circuits courts. Les circuits courts. Visites de proximité ENQUÊTE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "#367 AUTOMNE 2013. Les artisans au cœur des circuits courts. Les circuits courts. www.cma-lyon.fr. Visites de proximité ENQUÊTE"

Transcription

1 #367 AUTOMNE 2013 Les artisans au cœur des circuits courts ENQUÊTE Les circuits courts P4 actualités Visites de proximité P25 FORMATIONS La validation des acquis de l expérience Rhône

2 PROFESSIONNELS, SOYEZ LÀ OÙ VOS CLIENTS VOUS CHERCHENT! Banque Populaire Loire et Lyonnais, 141, rue Garibaldi - BP Lyon cedex 03 - Siren RCS Lyon - Société anonyme coopérative à capital variable Intermédiaire d assurances, N ORIAS /2013 Document publicitaire non contractuel DECOUVREZ NOS SOLUTIONS POUR CREER VOTRE VITRINE OU VOTRE BOUTIQUE EN LIGNE.

3 ÉDITO Or, sous réserve qu il soit adopté, cet amendement aurait pour effet de réduire, dès le 1 er janvier 2014, les conditions ouvrant droit au crédit d impôt apprentissage. Apprentie réforme! Décidément ce dernier trimestre réserve son lot de bonnes surprises Après l annonce de la réduction des ressources financières des chambres consulaires (dans le cadre de la modernisation de l action publique), voilà que la concertation relative à la réforme de l apprentissage vient de livrer ses doléances. Et à l instar de la politique prônée au niveau national, il semble que l heure soit à la rationalisation : c est bel et bien tout un dispositif qui s apprête a être remanié! L idée? Faire progresser le nombre d apprentis à tous les niveaux de formation pour atteindre le cap des à l horizon 2017, en organisant une répartition plus équitable de la taxe d apprentissage, en rationalisant le réseau des collecteurs (la voie privilégiée au niveau national, est d aboutir à un réseau de 20 collecteurs, en dotant les seuls OPCA d un agrément d OCTA) et en s attachant à sécuriser les parcours des apprentis. Des efforts salutaires donc mais certaines directions posent toutefois un certain nombre de questions. Une parmi d autres? Le projet de modification du dispositif de crédit d impôt d apprentissage. En effet, le projet de loi de finances pour 2014 a fait l objet, le 11 octobre dernier, d un amendement de la part du gouvernement concernant les modalités et conditions d attribution du crédit d impôt apprentissage, institué par l article 31 de la loi de programmation pour la cohésion sociale du 18 janvier Bénéficiant à tout employeur d apprentis, quelle que soit sa forme sociale (SARL, EIRL etc.), soumis à l impôt sur les sociétés ou à l impôt sur le revenu (à l exception donc des micro-entreprises et des auto-entrepreneurs), le crédit d impôt apprentissage, verrait son montant actuel de par année d apprentissage maintenu, mais son attribution limitée : à la première année de formation seulement (au lieu de chaque année actuellement) ; et aux seuls apprentis qui préparent un diplôme d un niveau inférieur ou égal à BAC+2 (au lieu de tous les diplômes actuellement) Pour l heure, la modification envisagée s appliquerait à tout employeur d apprenti(s), sans distinction d activité (artisanale, commerciale etc.) ou d effectif. Elle prendrait effet dès le 1 er janvier 2014, avec une incidence rétroactive «pour les crédits d impôt calculés en 2013» qui verraient leurs montants réduits de moitié : pour les apprentis qui préparent un diplôme de niveau inférieur ou égal à Bac + 2 se trouvant en deuxième et troisième année de leur cycle de formation ; et pour ceux qui préparent un diplôme de niveau supérieur à Bac + 2 (licence professionnelle, titre certifié de niveau 2, master etc.), quelle que soit l année de préparation de leur diplôme. Cette réduction des aides allouées aux employeurs d apprentis viendrait ainsi s ajouter à la suppression de l indemnité compensatrice de formation pour les entreprises de plus de 10 salariés (prévue à l article 77 du projet de loi de finances pour 2014) dont dépendent les aides attribuées par la Région aux employeurs d apprentis. Malgré ce contexte difficile, je vous souhaite de passer de bonnes fêtes de fin d année! Alain AUDOUARD président de la chambre de métiers et de l artisanat du Rhône Votre chambre de métiers et de l artisanat... Où la trouver? Quand s y rendre? Comment nous contacter? Siège : 58, avenue du Maréchal Foch Lyon Antennes : 267, bd Gambetta Villefranche-sur-Saône 1, avenue Édouard Herriot Tarare 19, rue Robespierre Givors Au siège et à l Espace Futur Artisan : - de 8h30 à 12h : accueil physique SANS rendez-vous - de 13h à 16h30 : accueil physique SUR rendez-vous et pré-accueil (16h15 le vendredi) - de 8h30 à 16h30 : accueil téléphonique (16h15 le vendredi) Le Centre de Formalités des Entreprises est fermé au public les vendredis après-midi. Dans les Antennes du Beaujolais et de Rhône Sud : Accueil physique et téléphonique de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30, du lundi au vendredi. (16h15 le vendredi) Dans l antenne de l Ouest Lyonnais : - de 9h à 12h : accueil physique SANS rendez-vous - de 13h à 16h : accueil physique SUR rendez-vous - accueil téléphonique de 8h30 à 18h (sans interruption) et de 8h30 à 17h les vendredis et veille de jour férié. Au siège : Espace Futur Artisan : Antennes : Beaujolais : Ouest Lyonnais : Rhône Sud : pour plus d informations :

4 SOMMAIRE AGENDA - les dates à retenir Agenda 2 Actualités 3 Parole d élu 12 Parole d artisan 13 Enquête 14 les circuits courts Pour le grand public... Artisanat Cadeaux Du 12 au 22 décembre de 10h à 19h CMA du Rhône (58 avenue Maréchal Foch - Lyon 6 ème ) Du 12 au 20 décembre de 9h30 à 17h30 au siège du LCL (18 rue de la République - Lyon 2 ème ) Près d une trentaine d artisans, répartis sur ces deux marchés de Noël artisanaux, viendront proposer leurs créations uniques et originales! à noter Invitation p Infos pratiques 20 Évolutions 22 Rendez-vous 24 Formations 25 Organisations Professionnelles 30 Petites annonces 32 Marché de Noël Retrouvez l ambiance de Noël sur les nombreux marchés de Noël du département. Lyon : Du 22 novembre au 24 décembre - place Carnot - Lyon 2 ème Villeurbanne : Du 7 au 24 décembre - avenue Henri-Barbusse La nuit de l orientation Le 24 janvier 2014 de 15h à 22h Siège de la CCI de Lyon (20 rue de la Bourse Lyon 2 ème ) Plus qu un salon d information, cet événement permet aux jeunes d apprendre à réfléchir sur leur avenir, leur profil, leurs motivations, en rencontrant des professionnels de l orientation, des chefs d entreprises et des salariés qui viennent parler librement de leur métier. N 367 Septembre 2013 Impression à ex. sur papier PEFC ISSN Rédaction, administration : 58, avenue Maréchal Foch LYON - Cedex 06 Tél Fax fr Directeur de publication : Alain AUDOUARD, président de la CMA du Rhône Rédacteur en chef : Frank LEBEL Rédactrices : Lise BOURLOT, Vanessa MANISSIER Commission communication : Isabelle Berliet, Alain DURIF, Gilles GIROUD, Didier LATAPIE, Emmanuel MOINE, Evelyne PESENTI, Anne PONSOYE, Silvie RAVIER Conception/réalisation, rédaction (p.12, 13, 14 à 18) : SPIRIT COMMUNICATION 79 rue de Sèze Lyon - Tél Publicité : Premium Média Régie - Tél Crédits photos : CMA du Rhône, Saby Maviel, Studio 6, Fotolia, Olivier Matagrin Impression : Imprimerie Brailly Routage : Bourgogne Routage Photo de couverture : Boucherie charcuterie JANTON Certifié PEFC Ce produit est issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées PEFC/ Mondial des métiers Du 6 au 9 février Eurexpo Lyon Ouvert à tous, ce salon s adresse plus particulièrement aux jeunes, aux demandeurs d emplois, aux adultes qui se réorientent et aux familles. C est le rendez-vous pour s informer sur les métiers et construire son projet professionnel. Sur place : 30 secteurs d activités représentés, plus de 100 métiers en démonstrations, plus de 500 exposants. La CMA du Rhône sera présente à travers un stand collectif à noter de la CRMA Rhône-Alpes. Pour les pros Salon Print Or 26, 27 et 28 janvier Eurexpo Lyon Le rendez-vous des professionnels de l horlogerie et bijouterie-joaillerie, à Lyon. Salon de l apprentissage 21 et 22 février 2014 de 9h à 18h Siège de la CCI de Lyon (20 rue de la Bourse Lyon 2 ème ) Un salon pour informer et conseiller les jeunes de 16 à 26 ans sur les formations par l apprentissage, les métiers et leurs débouchés. 2 / Rhône Métiers

5 R.C.S Créteil B ACTU BRÈVES Nouveaux locaux pour le CEDAGE Lyon Lever de rideau sur la transmission! Le Cedage Lyon a inauguré récemment ses nouveaux locaux : 800 m² de bureaux entièrement dédiés aux PME, TPE et aux entrepreneurs. L occasion pour Alain Conesa, président du Cedage Lyon et les membres du Conseil d administration de rappeler le rôle essentiel de cet organisme, en matière d assistance et d accompagnement dans la gestion des entreprises. Afin de développer son activité de formation et d information, ainsi que pour accueillir au mieux ses adhérents, le Cedage Lyon s est installé au 216 rue André Philip, proche du quartier de la Part-Dieu. De gauche à droite : Alain Audouard, président de la CMA du Rhône, Philippe Grillot, président de la CCI de Lyon, Alain Conesa, président du Cedage Lyon et Jacques Maureau, président du conseil de l ordre des Experts-Comptables Rhône-Alpes. L artisanat fait campagne Le 29 septembre dernier, le fonds national de promotion et de communication pour l artisanat (FNPCA) a lancé une nouvelle campagne de communication, sur tous les grands média nationaux. Son but? Promouvoir l artisanat auprès du grand public et attirer les jeunes vers les métiers de l artisanat. Le nouveau message de cette campagne «Nous avons tous une bonne raison de choisir l artisanat» a été relayé en télévision, radio, affichage, presse et Internet, jusqu au 22 novembre. Pour poursuivre cette campagne, les artisans ont un kit de communication à leur disposition. Commandez gratuitement un matériel conçu et pensé pour vos locaux et véhicules sur : Un produit fabriqué près de chez nous, c est bon pour l emploi et pour nous tous. En 10 ans, les entreprises artisanales ont créé plus de nouveaux emplois. b â t i m e n t a l i m e n tat i o n fa b r i c at i o n s e r v i c e s NOUS AVONS TOUS UNE BONNE RAISON DE CHOISIR L ARTISANAT Le Crédit Mutuel, partenaire de la CMA du Rhône - la chose & anatome FNPCA 2013 François Hollande reçoit les champions du monde de pâtisserie À l occasion de la fête des pâtissiers (tous les 29 septembre!), le président de la République, François Hollande et Sylvia Pinel, ministre de l artisanat, ont reçu à l Hôtel Marigny, de nombreux champions du monde français de la pâtisserie dont Gabriel Paillasson, président fondateur de la Coupe du monde de la pâtisserie. La CMA du Rhône et le Crédit Mutuel Sud Est ont signé, il y a quelques semaines, une convention de partenariat pour l année Depuis trois ans, le Crédit Mutuel soutient l artisanat et les entreprises artisanales à travers des actions de la CMA du Rhône, telles que la remise des médailles de l artisanat et le forum transmission. Les deux présidents ont d ailleurs profité de cette signature pour manifester leur ambition commune de voir ce partenariat renforcé au cours des années à venir. Dans le cadre de la Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales qui s est déroulée dans toute la France, du 15 au 23 novembre dernier, la CMA du Rhône organisait un forum sur la transmission d entreprise, le 21 novembre. Autour d une mise en scène ludique de la transmission d entreprise, les cédants et futurs cédants d entreprise présents à cette soirée théâtrale ont pu appréhender les processus de la transmission d entreprise artisanale et déterminer les dispositions à prendre en amont. Les comédiens de Théâtre à la Carte ont notamment, mis en scène les questions relatives à la préparation, l évaluation et la valorisation de [son] entreprise, sans oublier la manière de trouver un acquéreur Comme le nombre d emplois (environ) dans le secteur de l artisanat. Au 1 er janvier 2013, dans le Rhône, le secteur artisanal recense salariés auxquels s ajoutent chefs d entreprises, 723 conjoints collaborateurs et apprentis. Nouveau véhicule pédagogique pour l ARFA! Une voiture pédagogique vient de faire son arrivée du côté de l ARFA, à Limas! Atout indéniable pour les jeunes, ce véhicule - très sophistiqué - va permettre aux élèves de mieux appréhender les pannes pouvant survenir dans les systèmes embarqués. Et de facto préparer - au mieux! - les épreuves de diagnostic qui leurs sont soumises lors des examens. Alain Audouard, et Gérard Cormorèche, président de la Fédération du Crédit Mutuel Sud. Rhône Métiers / 3

6 ACTU Rhône Visites de proximité : prendre le pouls des territoires Être au plus près des artisans, témoins de leurs préoccupations comme de leur réussite! Tel est le leitmotiv qui a animé Alain Audouard et les élus de la CMA lors de leurs visites des entreprises artisanales. Une façon de prendre le pouls d hommes et de femmes qui s échinent au quotidien à conjuguer savoir-faire et savoirêtre. Retour sur quatre journées de rencontres - et d échanges! - avec les artisans et élus des territoires se trouvant dans le périmètre de la CMA du Rhône : le Grand Lyon, l Ouest lyonnais, Rhône Sud et le Beaujolais août 2013 Cap sur RHÔNE SUD 3 Alain Audouard, accompagné de Philippe Simonnet, élu référent de la CMA du Rhône sur le territoire Rhône Sud, Christiane Jury, maire d Échalas et Michel Douard, adjoint au maire de Loire-sur- Rhône, ont visité quatre entreprises du secteur Rhône Sud. Une matinée débutée par une rencontre avec Viriathe Tomas et Sandrine Montbobier, gérants associés de la boulangerie-pâtisserie Au p tit creux du Pilat (1), à Echalas, avant une visite dans l entreprise Timbout Pierres (2) implantée sur Les Haies : Franck Bertrand est un tailleur de pierre passionné par son métier et le travail de la pierre. Le début d après-midi a été marqué par une visite de l entreprise Les Terreaux Armoricains (3), à Ampuis, dirigée par Alain Lager. Une structure spécialisée dans la fabrication de fibres de bois et supports de culture. Une journée qui s est achevée avec la rencontre de Christophe Louvrier, dirigeant de Fleuryne Création (4), qui fabrique des bougies de décoration à Grigny. 4 4 / Rhône Métiers

7 ACTU Rhône septembre 2013 Au cœur du GRAND LYON 7 8 Le président Audouard, Martine Née, directrice du développement économique de la mairie de Villeurbanne et Evelyne Amoros, directrice générale du développement urbain de la mairie de Villeurbanne, ont visité sept entreprises, représentatives d un secteur à la densité artisanale très importante. Pour preuve, cette dernière s avère supérieure à celle de la Ville de Lyon avec 1900 entreprises artisanales sur son territoire! Consciente des enjeux de maintenir et développer ce tissu économique synonyme de richesse d emploi et de proximité, la ville de Villeurbanne et la CMA ont, au travers d une convention triennale, mis en place un certain nombre d actions en direction de ces entreprises. 10 septembre 2013 Voyage dans l OUEST LYONNAIS Le président Audouard, Didier Latapie, élu référent de la CMA du Rhône du territoire de l Ouest Lyonnais et Cyril Kretzschmar, conseiller régional délégué à l artisanat ont visité trois entreprises de l Ouest Lyonnais ainsi que le deuxième guichet unique installé à la pépinière d entreprises PEPITA. Le matin était réservé à trois entreprises du secteur de la fabrication : EMC (9), dirigée par le charismatique François Speck, féru inventeur d amortisseurs innovants, dévoué à son entreprise comme à ses salariés ; Chafont (10), entreprise de sous-traitance industrielle qui fabrique batteries et câbles, représentée par son dirigeant Laurent Duarte ; enfin, AOI Design (11) : l artistedesigner Axel-Olivier Icard a ouvert les portes de son atelier pour faire découvrir quelques-uns de ses meubles et luminaires design. Quid de l après-midi? Quatre artisans-commerçants du quartier Gratte-Ciel ont ouvert leurs portes : Michel Vuillermet (pâtisserie de la Cité (12) ), Abdelkader Harbaoui (boulangerie Le temps d une pause (13) ), Nathalie Gaudiau (institut de beauté Galatée (14) ) et Maureen Cano (15), dans sa fleuristerie éponyme. 9 Tout a commencé par la visite du salon de coiffure de Sandra Barberet (5), à Saint-Jean-la-Bussière, en présence de Pierre Gueydon, maire et président de la communauté de communes du Pays d Amplepuis-Thizy et Jean-Paul Bajas, son premier adjoint. Puis, la délégation a fait le tour des commerces (boucherie-charcuterie repris début avril par Xavier Gilardon (6), boulangerie, épicerie) guidée par Marius Aulas, maire de Saint-Jean-la-Buissière et de ses adjoints. Après un déjeuner convivial préparé par les artisans locaux, l aéropage d élus est allé à la rencontre du couple Plantier (8), dirigeants d une entreprise de menuiserie proposant une large gamme de produits (menuiseries extérieures et intérieures tout matériaux, stores, portails, clôtures, moustiquaires, escaliers, gardecorps etc.). Pour cette visite Danielle Chuzeville, présidente du Conseil général, Didier Fournel, maire d Amplepuis et Valérie Despierre, adjointe au maire d Ampuis, avaient fait le déplacement. L après-midi s est poursuivie par la visite du 2 ème guichet unique CCI/CMA installé sur le territoire de l Ouest-Lyonnais au sein de de la pépinière d entreprises PEPITA (7), à Bourg-de-Thizy en présence de Michel Mercier et Jean Desseignés. Opérationnel depuis le 1 er juillet 2013, ce guichet unique CMA-CCI, ouvert trois demi-journées par semaine (lundi de 14h à 17h, mercredi et vendredi et 9h30 à 12h 30), permet aux artisans du territoire d effectuer leurs démarches de créations, apprentissage, aides tout près de chez eux! La journée s est terminée par la signature de la convention de partenariat avec le Club des Entreprises de l Ouest Lyonnais Rhône Métiers / 5

8 ACTU Rhône Hors les murs! 23 septembre 2013 Direction le BEAUJOLAIS Accompagner l artisan dans chaque étape de sa vie professionnelle? Une des missions prépondérantes de la CMA du Rhône et ce, dans des domaines très variés : formalités, apprentissage, création d entreprise, formation, développement économique, transmission d entreprise... Résultat, chaque entreprise peut bénéficier à la fois d une expertise et d un conseil en proximité! Mais la CMA du Rhône, c est également des hommes et des femmes, des élu(e)s de terrain qui s évertuent au quotidien à défendre les intérêts des chefs d entreprises : là encore, une action importante de votre chambre consulaire. Dans l Ouest Lyonnais, cette volonté s est illustrée à plusieurs reprises lors des visites périodiques du président de la CMA du Rhône. Des déplacements qui ont mis en exergue la nécessaire prise de conscience du maintien et du développement de certaines activités artisanales, malgré des contextes parfois complexes! Après un travail technique réalisé par l antenne de l Ouest Lyonnais et l intervention du pôle stratégies territoriales de la CCI de Lyon (par la voix de Pierre-Edmond Desvignes), les élus CCI et CMA, Xavier Doligez et Didier Latapie ont rencontré Henri Pinet, maire de Sarcey. Ce dernier, convaincu par une argumentation étayée et responsable, a su, à son tour, proposer et modifier son PLU. Alain Audouard accompagné de Christophe Bernollin, élu référent de la CMA du Rhône sur le territoire du Beaujolais, ainsi que d André-France Contet et de Gilles Giroud, tous deux vice-président de la CMA et de Stéphan Guyon, sous-préfet de Villefranche-sur-Saône sont allés à la rencontre de cinq artisans locaux. La première visite a mené la délégation à Belleville-sur-Saône, au sein de l entreprise Parqueterie Gagnieu (19), spécialisée dans la fabrication de parquets et dirigée par André Gagnieu. Avant de poursuivre auprès de Gilbert Mutin dirigeant de la chocolaterie La Citadelle (18), à Saint-Georges-de-Reneins et de Dominique Peiller, créateur de l entreprise Dom Affutage (17) (affûtage, aiguisage et remoulage). Après la pause-déjeuner, l ensemble du groupe s est rendu à Letra dans l entreprise TECMA (20) (chaudronnerie tôlerie), une société dirigée par Denis Danguin. La journée a pris fin avec la visite de l entreprise Terre de Bières (16), gérée par le brasseur Florent Langloy Une modification d importance pour l entreprise Junet Bois, la dernière des sept scieries de la vallée de la Turdine (implantée à Saint-Romain-de-Popey) qui va pouvoir prochainement, déménager son activité au sein de deux parcelles à Sarcey (initialement non classées en zone à vocation artisanale) et pour l entreprise San Marco Tubes (située sur la commune de Sarcey) qui va disposer d un terrain agricole à vocation industrielle, avec en prime la possibilité d agrandir son bâtiment à m². Des aménagements à l impact évident en termes d emplois : le maintien de cinq postes pour Junet Bois et la création de cinq postes pour San Marco Tubes! On le voit, l interconsularité a du bon! La collégialité dans l effort aussi! Rien n aurait pu aboutir sans le concours et la conviction partagée des élus et collaborateurs de la CCI et de la CMA, des collectivités locales et du Club des Entreprises de L Ouest Lyonnais (CEOL)! 6 / Rhône Métiers

9 ACTU rhône Rencontres territoriales, acte 2! Portée par une volonté d être au plus proche de ses ressortissants, la CMA du Rhône poursuit [ses] «rencontres territoriales de l Artisanat». Après Saint-Laurent-d Agny, en avril dernier, les élus du bureau de la CMA du Rhône ont rendu visite aux artisans et aux élus locaux du Beaujolais, à Saint-Georges-de-Reneins. Accueilli par Patrick Baghdassarian, maire de Saint-Georges-de-Reneins et son équipe municipale, au sein de la mairie de la commune, Alain Audouard et ses collègues, élus au bureau de la CMA du Rhône ont présenté aux professionnels et élus du territoire les opportunités et les atouts de l artisanat, ainsi que les actions et les services proposés par leur chambre consulaire. L auditoire, attentif, a posé de nombreuses questions aux élus CMA, notamment sur la formation, le crédit d impôts, le soutien en cas de difficultés, l innovation et l immobilier d entreprise. Des instants d échanges, entre les élus de la CMA du Rhône, les élus locaux et les chefs d entreprises du territoire, qui ont apporté des éclairages et des réponses, tant sur le plan économique que social. le beaujolais, en chiffres entreprises sur le territoire de l antenne du Beaujolais En 7 ans (de 2006 à 2013), + 30 % d entreprises (+ 704) sur le territoire de l antenne du Beaujolais Sur les entreprises, 988 entreprises sont localisées sur la communauté de communes de Villefranche-sur-Saône 19 % des entreprises du Beaujolais ont moins de 2 ans 18 % des entreprises du Beaujolais ont un dirigeant de plus de 55 ans 19 % des apprentis du Rhone (soit 881 apprentis) sont accueillis par une entreprise du Beaujolais 12 % des apprentis (soit 550) sont originaires du Beaujolais, dont 480 (87 %) sont en formation dans une entreprise du Beaujolais. Depuis le 01/01/2011, 270 entreprises du Beaujolais ont été accompagnées par la CMA Répartition des entreprises du Beaujolais par secteur d activités : ALIMENTATION % PRODUCTION % La grogne des artisans SERVICES % BATIMENT % Dans un contexte de crise économique, les acteurs du monde du travail expriment leur grogne face au gouvernement. Septembre, les artisans du bâtiment - menés par la CAPEB - sont dans la rue Pour la deuxième fois de l année, dans le Rhône, et comme un peu partout en France, de nombreux chefs d entreprise du bâtiment sont descendus dans la rue pour alerter les pouvoirs publics et sauver leur activité. Les perspectives sont sombres : pertes d emplois sont prévues pour 2013 et l augmentation de la TVA au 1 er janvier 2014 mettrait à elle seule 9 à emplois sur la sellette. Face à cette forte mobilisation, le gouvernement a fait un pas en arrière en abandonant le projet de taxe sur l excédent brut (EBE). Octobre, les patrons - réunis par la CGPME et le MEDEF - manifestent Plus deux mille dirigeants d entreprises de la région se sont réunis à la Salle 3000 afin d exprimer leur «ras-le-bol» face aux mesures gouvernementales, avec en toile de fond un «stop à la pression fiscale». Porté par des initiatives qui émergent un peu partout (mouvements des Poussins, des Pigeons), un environnement économique toujours difficile, une complexité administrative, un poids des charges sociales et un manque de visibilité de la ligne politique du gouvernement, l engagement des patrons est donc devenu de plus en plus un combat militant. Parmi les nombreuses doléances? Le coût du travail. Cette manifestation sonne donc comme un premier coup de semonce, un avertissement adressé au gouvernement qui pourrait ne pas être le dernier en cas de silence radio gouvernemental Rhône Métiers / 7

10 ACTU Rhône Remise des médailles de l Artisanat 2013 Le 28 octobre dernier, Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon, représenté par Marie-Odile Fondeur, ajointe au maire déléguée à l Artisanat, accueillait Alain Audouard, dans les salons de l Hôtel de Ville de Lyon pour la traditionnelle cérémonie de remise des médailles de l Artisanat. Au total, quarante-quatre lauréats ont été récompensés. Médailles de la reconnaissance Artisanale de l APCMA OR Claude Béroujon, coiffeur Saint-Étienne-des-Oullières Marcel Bonniaud, pâtissier Saint-Genis-les-Ollières Jean-Paul Herbeau, plâtrier peintre Lyon 3 ème Roger Plazat, maçon - Tassin-la-Demi-Lune Médailles de la reconnaissance Artisanale de l APCMA ARGENT Alain Chaussy, maçon - Lyon 3 ème Andrée-France Contet, maçon - Morancé Yves Garcin-Marcon, taxi - Villeurbanne Christine Guenard, coiffeuse - Vénissieux André Martin, maçon - Larajasse Hubert Rochon, plombier - Tarare Médailles de la reconnaissance Artisanale de l APCMA BRONZE Laurent Arquillière, métallier - Tarare Bernard Barbeys, pâtissier - Neulise Christophe Bernollin, plâtrier peintre Saint-Georges-de-Reneins Jean-Paul Chareyre, boulanger - Lyon 8 ème Patrick Couhert, pâtissier - Cours-la-Ville Robert Demurger, menuisier - Villeurbanne Yves di Muzio, taxi - Lyon 6 ème Jean-Pierre Emorine, pâtissier Belleville-sur-Saône Étienne Heimermann, photographe culinaire Dardilly Serge Joubert, ébéniste Pontcharra-sur-Turdine Christian Marjollet, charpentier - Mornant André Martel, boulanger - Versailleux Geneviève Melinon, coiffeuse - Arnas David Passelegue, couvreur Saint-Laurent-de-Chamousset Jacques Roubi, menuisier - La Mulatière Xavier Thiollière, coiffeur - Saint-Genis-Laval Pierre Touron, boulanger Saint-Germain-au-Mont-d Or Gérard Villeprat, taxi - Lyon 7 ème Médailles d honneur de la CMA du Rhône Daniel Dugelay, maçon - Lucenay Patrick Frenay, plâtrier peintre Saint-Laurent-de-Chamousset Jean-Claude Gordonnat, taxi - Lyon 9 ème Jean-Pierre Guillin, maçon - Lantignié Gérard Guiraud, maçon - Lyon 4 ème Étienne Heimermann, photographe culinaire Dardilly Gilbert Lapribe, taxi - Gleizé Geneviève Melinon, coiffeuse Salles Arbuissonnas Gérard Poulard, boucher charcutier Sain-Bel Médailles spéciales de la CMA du Rhône Colette Blanc, assistante administrative au standard accueil de la CMA du Rhône Gérard Chatenet, pâtissier (salarié) Josette Cusset, secrétaire du syndicat de la boucherie charcuterie du Rhône Martine Franchi, assistante en formalités au service formation professionnelle de la CMA du Rhône Joffrey Lafontaine, pâtissier (salarié) Jean-Luc Saber, responsable du pôle actions territoriales au service économique de la CMA du Rhône Érik Truchet, menuisier (salarié) 8 / Rhône Métiers

11 ACTU rhône Les MOF de la région se sont exposés! Les 17, 18 et 19 octobre derniers, les Meilleurs Ouvriers de France (MOF) de la région Rhône-Alpes ont fait honneur à l excellence version made in France, dans la salle de réception de la CMA du Rhône. Les nombreux visiteurs ont vu à l œuvre près d une trentaine de Meilleurs Ouvriers de France, issus de «classes» (c est à dire métiers) variées : photographe, joaillier, relieur, coiffeur, ornemaniste, ébéniste, sculpteur, médailleur, taxidermiste etc. Retour sur l évènement avec Christian Janier, président du groupement des MOF du Rhône. Quel bilan faites-vous de l évènement? «Grâce à l appui sans faille de la CMA du Rhône qui nous a ouvert spontanément ses portes et nous a apporté une aide logistique précieuse, cette exposition a pleinement rempli son objectif premier : «faire connaître [nos] savoir-faire». Tant la fréquentation que la diversité du public (actifs, retraités, passionnés, famille, personne en réinsertion, scolaires etc.) nous ont comblés. Pourquoi cette exposition? «Parce que le titre «Un des Meilleurs Ouvriers de France» reste peu connu du grand public. C est surtout grâce à l aura des métiers de bouche que nous devons notre notoriété. Une exposition comme celle-là permet de mettre en lumière quelques-uns des 140 autres métiers au sein desquels, un professionnel compétent peut espérer obtenir son col tricolore. Des projets à venir? «La section des MOF du Rhône vient de fêter ses 60 ans d existence. Il nous est apparu important de faire une «photographie» de ses 24 promotions qui ont vu titrer 457 hommes et femmes dans plus de 130 classes, à travers un ouvrage «Absolu» (à paraitre fin décembre).» Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la mutualité, n Siren KG - 07/13 Un professionnel de la santé pour la santé des professionnels. Santé Prévoyance Retraite Harmonie Mutuelle est au service des artisans. Fiscalement optimisées dans le cadre de la loi Madelin, nos solutions s adaptent à chaque entreprise. Bénéficiez de l expertise d un spécialiste de la protection sociale et d un interlocuteur unique pour l ensemble de vos démarches de santé. Harmonie Mutuelle, 1 re mutuelle santé de France. 1 er organisme mutualiste conventionné par le RSI avec ayants droit entreprises adhérentes 4,5 millions de personnes assurées en complémentaire santé harmonie-mutuelle.fr Rhone metiers_186x126_09v1.indd 1 31/07/13 15:12 Rhône Métiers / 9

12 ACTU internationale Accueil d une délégation de Tripoli Conduite par Samira Baghdadi, élue en charge du dossier concernant le centre de formation des métiers du bâtiment, une délégation libanaise était récemment présente entre Rhône et Saône afin d organiser la prochaine rentrée des jeunes tripolitains. Vous le savez : depuis plusieurs années, avec le soutien du Conseil régional, la CMA du Rhône et la CAPEB Rhône-Alpes interviennent, chacune dans leurs domaines de compétences dans une action de formation qui tend peu à peu à prendre davantage de corps. La prochaine promotion va ainsi intégrer le nouveau centre de formation, géré par la municipalité de Tripoli : cette dernière ayant fait le choix de s investir dans l insertion professionnelle au profit de sa jeune population. Le modèle de formation retenu? Le système de l alternance qui permet d associer les entreprises en amont de l opération et donc de garantir une insertion professionnelle probante. Le résultat des deux dernières promotions a conduit plus de 90 % des jeunes à continuer à travailler dans leurs entreprises d accueil ou dans d autres entités, en quête de personnel qualifié dans les métiers de la peinture, de la maçonnerie, du carrelage et l installation de sanitaires. À propos Nouveau programme sur les AOP! Centre de formation de Rabat-Salé L axe Rabat-Tombouctou- Rhône-Alpes réuni autour de la formation! La CMA du Rhône lance un nouveau programme européen portant sur l agro-alimentaire. Ce dernier est piloté par le laboratoire d études des consommations alimentaires espagnol AINIA, en partenariat avec une université portugaise, une fondation italienne de promotion de la qualité et un institut de recherche agro-alimentaire finlandais. Son but? Travailler sur les labels alimentaires, plus particulièrement sur les Appellations d Origine Protégée (AOP). Dans chacun des pays concernés, deux axes de travail seront développés : l analyse sensorielle d un produit alimentaire, d une part, la promotion du label (enjeux, diffusion des résultats), d autre part. En parallèle du 4 e congrès mondial des Cités et Gouvernements Locaux Unis à Rabat, les régions de Tombouctou, Rhône-Alpes et Rabat, Salé, Zemmour Zaer ont profité de l occasion pour échanger. Idem pour la CMA du Rhône présente pour travailler à l élaboration d un programme, concernant les trois régions pour la formation d artisans de Tombouctou. L action prévoit l accueil de dix artisans à Rabat, suivi d un renforcement de compétences. L idée en filigrane? Former des professionnels compétents capables de transmettre leurs connaissances, aux artisans de la région de Tombouctou. Vous êtes intéressé(e) par ce projet en tant que producteur ou en tant que consommateur, n hésitez pas à prendre contact avec votre CMA! contact : Sophie Putcrabey Tel / Rhône Métiers

13 ACTU internationale a noter L artisanat se conjugue au féminin au Burkina Faso Dans le cadre de la coopération existante entre le conseil régional Rhône-Alpes et le conseil régional des Hauts- Bassins, Alain Audouard s est rendu au Burkina Faso afin de poursuivre l action de la CMA du Rhône en matière d artisanat dans la région des Hauts-Bassins. Assemblée générale de la CPCCAF Début novembre, à Tunis, la CMA du Rhône a participé à l Assemblée générale de la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF). Au programme? Une attention particulière portée sur les services d appui aux entreprises artisanales et aux PME africaines, avec le soutien des chambres consulaires déjà engagées dans cette mise en œuvre. En Bref The Look of Love au Birmingham Museum Visites d études 2014 Après Stockholm en 2012 (sur le thème de l écoconstruction) et Milan, l an dernier pour étudier la mode italienne, que nous réserve 2014? À noter les prochaines visites d études en 2014 Sidiké Traoré, président de la chambre de métiers des Hauts-Bassins, Ernest Da, conseiller régional des Hauts-Bassins, présidents et présidentes d associations d artisans. Les autorités locales rencontrées dans les trois provinces - qui composent la réalité géographique de la région des Hauts-Bassins - ont confirmé que le développement économique de leur territoire demeure fortement lié à l activité des entreprises artisanales, en particulier les entreprises et coopératives féminines. La Bijouterie à Birmingham du 29 janvier au 4 février 2014 Au programme : - visite du salon professionnel - rencontres de professionnels sur le quartier de la bijouterie - visite de la Haute École de Bijouterie - visite de l Institut Art et Design Cible : bijouterie de luxe Les artisanes d Houndé, d Orodara et de Toussiana ont ainsi témoigné de leurs besoins et de leurs difficultés concernant le développement de leurs entreprises. En attendant, la fonction socio-économique des entités artisanales féminines se confirme. Une tendance qui engendre un besoin important de formations techniques afin de permettre une amélioration de la qualité et de l offre de production artisanale locale. Un surplus de qualification susceptible d ouvrir la porte à de nouveaux marchés. Lors d une prochaine session du Conseil régional des Hauts-Bassins, une intervention sur le secteur des métiers est prévue. Son objectif? Informer l ensemble des conseillers régionaux sur la réalité économique du monde artisanal, trop souvent absente des débats. 60 % C est le pourcentage des femmes, au niveau national, qui compose la population artisanale du Burkina Faso! Le salon 100 % Design aura lieu du 17 au 20 septembre 2014 au Earls Court London L éco-construction à Dublin - Juillet 2014 Au programme : - rencontres de professionnels - visites de centres techniques Cible : entreprises du batiment Le Design à Londres - Septembre 2014 Au programme : - visite du salon 100% design - rencontre de professionnels - visite de l Institut du design Cibles : entreprises de décoration, fabrication de meubles et objets décoratifs Pensez à vous préinscrire! contact : Sophie Putcrabey Tel Rhône Métiers / 11

14 PAROLE D ÉLU L artisan, [ma] bataille! Il «monte» à Paris régulièrement. Plombier-chauffagiste, Christian Brunet se définit ouvertement comme «un politique». Son cheval de bataille? Les artisans. Ses violons d Ingres? La formation et les aspects sociaux. Ancien président de l UPA Rhône-Alpes, ex. patron de la CAPEB du Rhône (en 2003 et 2004), membre de la commission sociale nationale de ces organisations professionnelles, élu au RSI (au plan local comme au niveau national), membre de la commission des affaires générales au sein de la CMA du Rhône, président du conseil de la formation de la CRMA Rhône- Alpes, président de l Institut du créateur repreneur d entreprise (ICRE BTP du Rhône) etc. Stop! N en jetez plus : vous l aurez compris, Christian Brunet est un homme engagé! Et précis. À l école Berliet, il passe son CAP d ajusteur-outilleur, «nous fabriquions et réparions des outils de presse» - mais son quotidien l ennuie. L armée, les voyages (tel un parcours initiatique) puis sa rencontre avec les compagnons qui le voit partir durant deux ans à Strasbourg pour apprendre la plomberie, toutes ces expériences changent radicalement notre homme, l indépendance farouchement chevillée au corps. En 1988, il passe son brevet de maîtrise et s installe à son compte presque dans la foulée. Il a 29 ans. «Je suis toujours resté seul. C est un choix. A contrario, j ai toujours été épaulé par des apprentis, la formation restant une de mes préoccupations fortes.» Et de renchérir : «Nous avons la nécessité d engager une réflexion sur l apprentissage qui doit évoluer en adéquation avec l évolution sociétale qui nous entoure.» S il estime que les ressources actuelles permettent de répondre aux besoins en matière de formation professionnelle, le statut d auto-entrepreneur n échappe pas aux Fourches Caudines : «Ce statut doit être limité dans le temps car il met en danger la filière de l artisanat. En outre, nous devons rendre nos entreprises à la fois pérennes et crédibles, le sont-elles avec l autoentreprenariat? Non.» Sur un plan social, ce père de trois garçons se montre plus confiant : «Si nous gardons notre équilibre actuel, nous arriverons à consolider nos prestations au même niveau que le régime général et peut être espérer mieux.» Ce qui le fait courir? «Le national [sic]! C est à Paris qu on peut faire changer les choses. L artisanat y bénéficie d une considération importante, difficilement perceptible en province. Pourquoi? J y vois une dimension culturelle : les artisans font partie des racines culturelles de la France et cette dimension est très largement ancrée dans l esprit de nos hommes politiques. Nous devons donc forcer notre nature, et accepter, parfois, d investir le devant de la scène médiatique pour nous faire entendre. Mais à titre personnel, je poursuis pour dessein d être bien dans ma peau et pour ça, j ai besoin de tordre du tuyau (sourires).» «La Chambre de métiers et de l artisanat? C est un outil au service de l artisanat qui présente la particularité d être un organisme public administré par des acteurs privés. Une structure qui soumet une offre de services à la fois étoffée et pertinente. Elle présente aussi cette capacité à se positionner comme force de proposition auprès des collectivités. En matière d immobilier d entreprise par exemple. Pour preuve, en matière de construction, rien n est prévu pour les artisans. La réalisation d un livre blanc sur le sujet en atteste : vecteur de liant social, l artisanat entend faire entendre sa voix et défendre ses singularités.» CONTACT : Un leitmotiv : «Faire émerger les qualités de [nos] différences pour être capables de [nous] fédérer.» Christian Brunet 29, rue Ravat Lyon «Être artisan? C est un état d esprit, saupoudré d indépendance et porté par des facilités en matière de dextérité manuelle. C est aussi la satisfaction de vivre de son savoir-faire.» 12 / Rhône Métiers Saby MAVIEL

15 PAROLE D ARTISAN Éclair[s] de jeunesse Ils sont patrons depuis juillet 2007 ; à la tête de deux pâtisseries depuis février Laure et Nicolas Pépin, 33 ans, couple à la ville comme au boulot, ont trouvé la recette du succès. Comme une cerise, sur un gâteau. Saby MAVIEL Il est ligérien (du côté de Roanne), de parents agriculteurs ; elle est Lyonnaise, pur jus. La pâtisserie est une vocation : cinq ans d apprentissage et un BTM pour lui ; un CAP après une terminale pour elle (un apprentissage en pâtisserie et un second en traiteur). Nicolas a fait ses armes chez certains professionnels illustres ; Gérard Nil (Le Coteau), Sébastien Bouillet à la Croix-Rousse pendant un an, chez Perroudon (en 2002), place Bellecour, puis à Paris, durant quatre ans, au Triomphe, où il prend les rênes du laboratoire de production, fort de cinq points de vente et d une douzaine de personnes. Quid de Laure? C est chez Perroudon qu elle accomplit ses gammes : «Je souhaitais appréhender à la fois la gourmandise et la rigueur», se souvient-elle. C est aussi dans ce temple de la gourmandise qu elle rencontre Nicolas. Un coup de foudre qui, depuis, a donné naissance à Manon (5 ans) et Maxence (3 ans). «Nicolas est «monté» sur Paris en septembre 2002 : je l ai rejoint un an après», confie Laure. De retour entre Rhône et Saône, en août 2006, le jeune couple est animé par des envies d indépendance. «Nous étions attentifs aux opportunités», assure Nicolas. Elle arrive en juillet 2007, lorsqu ils reprennent la pâtisseriechocolaterie Armand Lafay, cours Gambetta. Si les premiers mois sont difficiles, très vite, le bouche-à-oreille joue à plein. «Notre clientèle s est rajeunie», souligne Laure. En février 2013, le couple Pépin ouvre une deuxième adresse, à quelques encablures de La Confluence. Aujourd hui, c est sur une vraie PME que le couple veille : quatorze personnes. Mais un seul laboratoire. Le décorum est pensé aussi : couleur fushia et beige. Les produits sont markétés. Blouse noire et fuschia pour la team de vente, ici, chez Pépin, la pâtisserie se pense et s achète différemment. L avenir? Nicolas : «Nous allons refaire le magasin du cours-gambetta afin qu il soit au diapason de son petit frère de La Confluence qui ressemble trait pour trait à ce que nous souhaitons réaliser.» La marque Pépin n a pas fini de s étendre. Des produits «maison» Pâtes de fruits, liqueurs, pralines, sorbets, glaces, entremets glacés, macarons (dix-huit parfums) etc. chez Pépin, tout est fait MAISON! Les maîtres-mots? Modernité et tradition. Le Triomphe (gâteau trois chocolats avec un biscuit chocolat), le Macaron debout, une mousse vanille avec un coulis de fruits rouges, sont quelques-unes parmi les douceurs à découvrir Luminon de Lyon, une douceur lyonnaise Cette bouchée en forme de bougie est un praliné qui renferme une noisette grillée posée sur un sablé, le tout recouvert de chocolat noir ou au lait! De prime abord, cette création a été lancée pour les festivités du 8 décembre. CONTACT : Pâtisserie-chocolaterie Pépin 28, cours Gambetta Lyon 54, cours charlemagne, Lyon Rhône Métiers / 13

16 ENQUÊTE Les circuits courts Circuits courts, un mode de consommation appelé à durer! Si elle a toujours existé, la vente de produits alimentaires en circuit court de proximité connait depuis une dizaine d années un nouvel essor et même une incroyable embellie depuis quelques années. Si elle répond à une demande des consommateurs pour une production plus locale, elle symbolise aussi ce que d aucuns appellent le «retour aux sources», comme un moyen de se rassurer en des temps aussi troubles qu incertains. Adoptant des formes sans cesse renouvelées, les circuits courts alimentaires sont porteurs d enjeux économiques, sociaux, identitaires et environnementaux. Si les avantages sociaux et économiques de ces modes de distribution semblent évidents, leur impact environnemental reste encore mal connu et difficile à évaluer. À savoir Date d ouverture du premier point de vente collectif en France, du côté de Mornant! 3 août 1978 Sept jeunes agriculteurs décident alors de mettre en commun leurs productions pour les proposer directement aux consommateurs. Aujourd hui, un groupe de 17 exploitations, dont plusieurs GAEC (groupement agricole d exploitation en commun), soit 35 agriculteurs et 15 salariés d exploitation travaillent pour Uniferme. contact : - Tél : Le Pont-Rompu, 90, RD Saint-Andéol-le-Château C est un fait : les circuits courts alimentaires de proximité constituent aujourd hui une opportunité économique non négligeable pour le producteur (sécurisation de son modèle économique), le consommateur (prix ajusté au coût réel) ou un territoire (création d emplois locaux). S ils ont une influence plutôt positive sur l environnement, la diversité des circuits courts de proximité - et le manque d études complètes - ne permettent pas d affirmer que les circuits courts présentent systématiquement un meilleur bilan environnemental que les circuits longs, notamment en matière de consommation d énergie et d émissions de gaz à effet de serre. Pour preuve, les modes de production et notamment la culture, pour les fruits et légumes, de produits de saison s avèrent beaucoup plus déterminants en matière de bilan environnemental que le mode de distribution. En outre, davantage de proximité ne signifie pas nécessairement moins d émissions de gaz à effet de serre si les moyens de transports utilisés sont inadaptés, si la logistique est insuffisamment optimisée ou si le comportement du consommateur est inadéquat. En renforçant le lien entre producteur et consommateur et en redonnant du sens, tant à l activité de production qu à l acte de consommation, les circuits courts de proximité présentent un réel potentiel en matière de consommation durable. Il convient cependant, d accompagner les initiatives et de partager les bonnes pratiques afin d optimiser les gains environnementaux portés par ces modes de distribution. Complémentaires des circuits longs, les circuits courts de proximité doivent permettre de répondre autant que possible localement à une partie des besoins alimentaires de la population d un territoire, en fonction de la capacité agronomique du territoire et en restant vigilant sur leur performance environnementale. 14 / Rhône Métiers

17 ENQUÊTE Les circuits courts rt uit cou Un circ st : ion c e t u b i r t de dis orte l comp i u q s r lo us! au pl tre aire en i d é m r un inte ient t le cl e n a s i l art final. Quelques exemples de circuits courts alimentaires : Vente directe à la ferme et sur les marchés : marché à la ferme, paniers, cueillette, marchés de producteurs de pays, marchés paysans, marchés polyvalents ou «plein vent» etc. Points de vente collectifs, paniers et AMAPs (Association pour le maintien d une Définition : un circuit court est un mode de commercialisation agriculture paysanne). Une AMAP fonctionne sous forme de contrat entre un producteur des produits agricoles qui s exerce soit par la vente directe (maraîcher) et un consommateur, qui s engage à acheter une partie de sa production, pendant du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte, une période donnée. à condition qu il n y ait qu un seul intermédiaire entre l exploitant et le consommateur. Ne sont concernés que les produits issus de l exploitation et destinés à l alimentation humaine. Le producteur peut réaliser la commercialisation de ses produits en nom propre ou par le biais d une autre entité juridique que celle de l exploitation. Vente en tournée, au domicile ou avec point relais de livraison (lieu de travail) Restauration hors domicile (RHD) : - restauration collective : cantines, restaurants d entreprise, faisant appel à des fournisseurs locaux Quelques chiffres - restauration traditionnelle en approvisionnement direct En 2010, exploitants, soit 21 % des exploitations françaises vendaient en circuits courts(1), avec de fortes disparités Autres circuits courts possibles : régionales (2/3 des exploitants en Corse et commerces de proximité (épicerie, boucher etc.) un 1/3 en PACA). Les exploitations sont de taille inférieure grande distribution (marque «petits producteurs» etc.) à la moyenne, avec un fort besoin en main d oeuvre. vente à distance (commandes groupées par internet, tournées de producteurs etc.) HUMEUR La commercialisation en circuits courts concerne toutes les filières : «Une concurrence déloyale» en premier lieu le miel et les légumes (50 % des exploitations «Les circuits courts? C est une très bonne chose. les produits animaux (10 %). impliquées), puis les fruits et le vin (25 % des exploitations) et enfin, Il y a juste un hic : les subventions qui leur sont allouées! Là réside tout le problème : c est une concurrence En outre, 10 % des exploitations commercialisant en circuit déloyale. Soit on subventionne tout le monde, soit on ne court sont converties au bio (contre 2 % en circuit long), et une subventionne personne. grande partie a adopté des pratiques proches du bio. En outre, ils devraient être théoriquement moins chers Du côté de la consommation, 6 à 7 % des achats alimentaires en que nous, or ce n est pas le cas là non plus. Pis encore, au France(2) se font par des circuits courts. Malgré le développement lieu de fournir les marchés, les restaurateurs, les primeurs de ce mode de distribution en diversité et nombre de points de vente, ou les charcutiers comme nous - qui sont demandeurs en les quantités commercialisées par ce biais évoluent peu. plus!- ils préfèrent vendre dans les usines en direct! agricoles d exploitation en commun (GAEC) se substituent à l artisanat. Une question demeure : pourquoi les artisans ne sont-ils pas plus protégés?» Gilles Giroud, charcutier-traiteur, élu de la CMA du Rhône Saby MAVIEL Le risque lié à cette situation? Que les groupements (1) [source : Agreste 2012] (2) [CESER des Pays de la Loire] Rhône Métiers / 15

18 ENQUÊTE Les circuits courts Quand le Rhône «kiffe» les circuits courts! Dans une étude sur les circuits courts en Rhône-Alpes* fondée sur les données du dernier recensement agricole (2010), la chambre d agriculture décrit une région «branchée» production et distribution locale. Le tiers des exploitations y utilise ces circuits courts et dans le Rhône la proportion monte à 44 %. La raison? Géographique surtout. L agglomération lyonnaise - et son bassin de Pourquoi? Parce qu ils permettent de parcourir de plus grandes distances à impact gaz population important qui constitue une clientèle potentielle de près de deux millions à effet de serre équivalent. d habitants - est entourée de bassins de production qui forment une véritable ceinture Enfin, il y a les désenchantés. Nonobstant plus de $ d aides (pour acheter des verte. Composée en majorité de petites exploitations (qui tirent cependant l immense machines permettant la vente directe de lait cru), les producteurs de lait concernés majorité de leur chiffre d affaires de cette activité), elles sont également créatrices estiment ne pas en vendre suffisamment pour que cette démarche soit rentable. Il y d emplois. Un vrai tour de force par les temps actuels. a un sacré raté aussi : fin octobre, les Producteurs du Goût, groupement choisi par la En outre, le Rhône fait bien les choses : viticulture (au nord), élevage (au nord-ouest), Ville de Lyon pour reprendre la Halle de la Martinière ont annoncé leur intention de se production laitière (à l ouest), arboriculture et maraîchage (très présents dans le sud- retirer du projet. Conjoncture économique, découverte d amiante, facture qui enfle, ce est mais disséminés un peu partout), le département peut se vanter d une diversité de retrait sonne comme une alerte. S il est à la mode, le modèle économique des circuits cultures peu commune. Et d une clientèle particulièrement réceptive! Dans la capitale courts demeure fragile. de la gastronomie on aime à déguster de la qualité! *Agreste Rhône-Alpes février 2012 Les subventions ne sont pas toujours des gages de réussite (1) association pour le maintien d une agriculture paysanne (2) projet stratégique agricole et de développement rural et de protection des espaces naturels et agricoles périurbains (3) agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie Et cette tendance, les élus l ont bien comprise. Ville de Lyon, chambres consulaires, Région Rhône-Alpes, l engouement des institutions pour ce mode de consommation est palpable. «Tous les élus veulent un maraîcher bio pour fournir une AMAP (1) ou plus récemment des cantines scolaires», est-il de coutume d entendre parmi les acteurs de la question. D ailleurs, les subventions pour aider au développement des circuits courts sont nombreuses. On pense au PSADER-PENAP (2) qui s attelle notamment, à protéger les espaces non bâtis tout en soutenant les projets agricoles et de développement rural (un budget de 4 millions d euros est mobilisable d ici à 2016) et à l État via le Fonds agricole européen pour le développement rural (FAEDER), qui a octroyé euros à la région RhôneAlpes sur la période Seulement parfois, la machine a des ratés. Ainsi, l ADEME (3) n a jamais caché une once de réserve quant aux bienfaits en matière de logistique. Car à l en croire, «si dans le cadre des circuits courts, les produits parcourent une distance plus faible, les consommations d énergie et les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas, pour autant, systématiquement plus faibles». Ramenées au kilogramme de produit transporté, elles peuvent donc parfois être même plus élevées. En effet, les émissions par kilomètre parcouru et par tonne transportée sont environ 10 fois plus faibles pour un poids lourd de 32 tonnes et 100 fois plus faibles pour un cargo transocéanique que pour une camionnette de moins de 3,5 tonnes! 16 / Rhône Métiers Une explo itation r hônalpine sur trois vend au m oins un produ it en cir cuits cou rts! Avec plus de a Rhône-Alpes daptés, est de loin la première régio d explo n de itations pratiqu France pour le ant les circuits nombre courts. Elles re du nombre to présentent 32 tal d exploitatio % ns, ce qui situe Provence-Alpe la région au niv s-côte d Azur eau de, après les dépa rtements d ou tre-mer et la Corse.

19 ENQUÊTE Les circuits courts Première rencontre des professionnels de l alimentation de proximité des Monts et Coteaux du Lyonnais! Où l art de faire se rencontrer des professionnels de l alimentation de proximité (producteurs, artisans des métiers de bouche, commerçants, restaurateurs, établissements de restauration collective en régie directe etc.)! plus Pour ations : rm d info S! Z-VOU ABONNE Le 25 novembre dernier, entre 15h00 et 18h00, c est un drôle de speed-dating qui s est déroulé à Soucieu-en-Jarrest! La genèse? En 2013, les élus des Monts et Coteaux du Lyonnais (SIMOLY et SOL), la chambre d agriculture du Rhône, en partenariat avec la chambre d agriculture de la Loire, les chambres de commerces et de métiers du Rhône et de la Loire, les conseils généraux et la Marque Collective «Le Lyonnais, Monts et Coteaux» ont conduit diverses études montrant la nécessité de travailler à un rapprochement de l offre et de la demande en produits locaux dans le but d optimiser le développement du territoire. Résultat, quand certains recherchent l âme soeur [sic], d autres s échinent à débusquer de nouveaux fournisseurs, des produits locaux inédits, des débouchés pour [ses] produits voire, tout simplement, des clients pour développer son activité. La lettre d informations Alimentaire, est LA référence trimestrielle des tendances alimentaires dédiée aux entreprises artisanales de Rhône-Alpes. Atouts A Solutions gagnantes pour les artisans contact : À l heure d Internet, des réseaux sociaux et de la dématérialisation à outrance, rien ne remplace finalement le contact humain Clémentine Troccon - pôle Action Territoriale Tél: n o i t a n m r o i t o ConseCilondseeilladefla forma Le Conseil de la Formation finance la formation des chefs d entreprises inscrits au répertoire des métiers concernant la gestion et le développement de l entreprise. Artisans, pensez à vous! r e m for Conjoints d artisans, la justification d un statut est obligatoire pour pouvoir bénéficier des fonds pour le financement de la formation professionnelle. C o n t a c t s Isabelle Michon Tél : Josette Sedfi Tél : Contact régional Télécopie : Courriel : CRMA Rhône-Alpes - Conseil de la Formation 119, Boulevard Stalingrad Villeurbanne - Rhône Métiers / 17

20 ENQUÊTE Les circuits courts «Les circuits courts? Davantage une lame de fond qu un effet de mode!» Dédiée à cette thématique au sein de la chambre d agriculture du Rhône, Anne-Marie Schmutz-Poussineau, responsable du Domaine Appui aux projets de proximité, s appuie sur des facteurs historiques pour expliquer l engouement pour les circuits courts dans le Rhône. Pléthore de projets sont en gestation! On le sait : à l échelon départemental les circuits Il y a des demandes particulières? courts ont un réel poids économique : comment En restauration rapide notamment : une clientèle de plus sont-ils appelés à évoluer? en plus nombreuse souhaite des sandwichs avec des Des projets embryonnaires sont en train d émerger produits locaux. Plus généralement, la volonté de mise et la Toile joue un rôle prépondérant. Je pense en relation entre professionnels est très prégnante. notamment au drive-fermier et en amont, au système de La journée du 25 novembre à Soucieu-en-Jarrest va précommandes que nous encourageons à mettre en en donc dans ce sens. En résumé, les circuits courts sont place. Nous veillons toutefois à ce qu Internet soit perçu davantage une lame de fond qu un effet de mode. comme un outil de démultiplication et non comme une fin en soi. La restauration collective est également un Un mot sur l avenir? circuit qui concentre nos efforts. Nous en sommes aux Pour balbutiements. Trois plateformes d approvisionnement à produire suffisamment, notament ceux en points en produits locaux sont déjà en place mais chaque de ventes collectifs (PVC) : acteur de cette thématique (Région, départements) doit s approprier cette nouvelle tendance. Au niveau de la l heure, certains agriculteurs n arrivent nous sommes confrontés à un problème de sur-demande! chambre d agriculture, notre marque «Bienvenue Nous devons donc les aider à se développer et à à la ferme» bénéficie du développement de sa communiquer mais également les accompagner à la partie e-commerce. Dans le Rhône, fois en production et pour trouver une rentabilité à leur la mise en place récente des activité. newsletters et des flashinfos nous permettent de faire circuler les informations et de créer du lien. 52 % Le pourcentage d agriculteurs qui estiment avoir du mal à identifier les opportunités de commercialisation qui s offrent à eux, ainsi que les débouchés potentiels (marchés, projets de PVC etc.). Un chiffre élevé à mettre en parallèle avec la Le nombre d exploitations pratiquant les circuits courts pour la vente d au moins un de leurs produits (viticulture incluse) dans le département du Rhône! journée du 25 novembre, organisée à Soucieuen-Jarrest (voir page précédente). Un chiffre qui le déplace en troisième position à l échelon [source : Focus - chambre national, derrière la Gironde et la Marne. d agriculture du Rhône septembre 2013] [source : Recensement général agricole 2010] 18 / Rhône Métiers pas

Des services pour construire votre réussite

Des services pour construire votre réussite Rhône SAVOIR FAIRE MODERNITÉ TRANSMISSION QUALITÉ PROXIMITÉ APPRENTISSAGE COMPÉTENCE INNOVATION INDÉPENDANCE EXPERTISE CRÉATION La CMA vous accompagne! Des services pour construire votre réussite La CMA

Plus en détail

Schéma Directeur de l Artisanat

Schéma Directeur de l Artisanat Schéma Directeur de l Artisanat Rapport d étape Actions 2010-2012 Nouvelle-Calédonie Conseille, accompagne, soutient les artisans Mot du Président Introduction 53 % des objectifs du Schéma Directeur réalisés

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

forum transmission reprise

forum transmission reprise La rencontre entre cédants et repreneurs d ents haute gironde forum JEUDI SALLE FÊTES DES 15H-20HPugnac 21 octobre haute gironde forum Le Syndicat Mixte du Pays de la Haute Gironde (plus de 80 000 habitants,

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes PRESENTATION Activités : Fabrication Transformation Réparation Prestation de service CMA 06 & VOUS Bâtiment - 10 salariés à la création Alimentation

Plus en détail

Plan de développement de la validation des acquis de l expérience

Plan de développement de la validation des acquis de l expérience Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Plan de développement de la validation des acquis de l

Plus en détail

Devenir Agent Général Allianz

Devenir Agent Général Allianz Devenir Agent Général Allianz Un métier d entrepreneur à découvrir. Avec vous de A à Z Si vous êtes motivé(e) pour vendre, entreprendre, organiser, animer, Allianz a besoin de votre compétence pour partager

Plus en détail

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H 1 MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H Palais Royal Place de L Amirande - AVIGNON LES CONTACTS PRESSE Contacts Presse Banque Populaire Provençale et Corse : - Frédéric DELATTRE - Tel : 04 91 17 66 36 frederic.delattre@bppc.fr

Plus en détail

Information presse. + de 130 exposants INFORMATION PRESSE

Information presse. + de 130 exposants INFORMATION PRESSE Information presse + de 130 exposants 1 11 ème édition des Rendez-vous de l Emploi, de la formation et de la création d entreprise RENDEZ-VOUS A MÂCON vendredi edi 17 octobre 2014 de 9h à 17h PARC DES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Dossier de Presse La Nuit de l'orientation 2015

Dossier de Presse La Nuit de l'orientation 2015 Dossier de Presse La Nuit de l'orientation 2015 Contact Presse : Dolores TOUZIN Tél. : 03 86 60 61 04 / 03 86 60 55 56 d.touzin@nievre.cci.fr Chambre de Commerce et d Industrie de la Nièvre Place Carnot

Plus en détail

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite Sommaire Tchip, un concept unique p 04 4 forfaits, un succès! Gaieté et visibilité Ambiance actuelle Des produits professionnels n 1 Une communication nationale et locale pour une identité forte Le Groupe

Plus en détail

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Présentation de la CCI Versailles-Yvelines Club des Entrepreneurs de la Plaine de Versailles 1 PATRICK BERNHEIM Membre du Bureau de la CCI Versailles-Yvelines

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Club Qualité Apprentissage

Club Qualité Apprentissage Club Qualité Apprentissage DOSSIER DE PRESSE Lundi 16 juin 2003 Contact presse : Valérie Charrière-Villien Tél. 04 72 40 58 37 charriere@lyon.cci.fr SOMMAIRE Communiqué de presse 3 Le Club Qualité Apprentissage

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques

Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques 1. Contexte et enjeux de l enquête L état des lieux des collectifs d agriculteurs en PACA (Trame / FRGEDA PACA - 2010) Intérêt grandissant

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT?

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? 3.1 Mettre en place une démarche qualité commerce : Pour fidéliser la clientèle outre la qualité des

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS DOSSIER DE PRESSE ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS 2015 Orientation Emploi Insertion Apprentissage Réussite professionnelle Artisanat

Plus en détail

Devenir chef d entreprise

Devenir chef d entreprise Devenir chef d entreprise CATALOGUE DE FORMATION pour les créateurs et repreneurs d entreprise Édito Opérateur Nacre 1 2 3 Prêter une oreille attentive à chaque idée, développer l esprit créatif, encourager

Plus en détail

La mutuelle Santé. proche de vous

La mutuelle Santé. proche de vous La mutuelle Santé proche de vous 2 Une vraie mutuelle, sans actionnaire, qui ne fait pas de profit, aux garanties ajustées bienvenue, vous êtes dans la solidarité version NOTRE MISSION : L ACCèS AUX SOINS

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Les solutions pour entreprendre. Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS. Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR

Les solutions pour entreprendre. Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS. Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR Les solutions pour entreprendre Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR SOMMAIRE 3 INITIER VOTRE PROJET > Démarrer votre projet

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

Mutualia devient un Groupe

Mutualia devient un Groupe Mutualia devient un Groupe Dossier de presse 2013 Contact Presse Maider GAICOTCHEA Tél. 01 41 63 77 82 gaicotchea.maider@mutualia.fr Dossier de presse Naissance Dossier de du presse Groupe sponsoring Mutualia

Plus en détail

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Informations presse - 22 mai 2014 CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Signature le 22 mai à Paris pour le prolongement en 2014 de la campagne de mobilisation

Plus en détail

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS CIFAM FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage Comptable Gestionnaire Assistant de Gestion PME/PMI Retrouvez toutes nos formations sur www.cma-nantes.fr (espace CIFAM) Sommaire

Plus en détail

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche.

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche. Madame la Secrétaire Générale,.. Tester dans l Auxerrois, une invention d Alsace du Nord qui fonctionne depuis trois ans, était une excellente idée surtout quand je vous aurais dit que mon activité professionnelle

Plus en détail

REFERENTIEL DU CONCOURS. TECHNICO COMMERCIAL EN SOLUTIONS SANITAIRES OU ENERGETIQUES Options 1/ sanitaire 2/ énergétique

REFERENTIEL DU CONCOURS. TECHNICO COMMERCIAL EN SOLUTIONS SANITAIRES OU ENERGETIQUES Options 1/ sanitaire 2/ énergétique REFERENTIEL DU CONCOURS 25 e CONCOURS 2013-2015 Groupe XVII Classe 3 TECHNICO COMMERCIAL EN SOLUTIONS SANITAIRES OU ENERGETIQUES Options 1/ sanitaire 2/ énergétique L ŒUVRE LES CONDITIONS A REMPLIR LES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LES TROPHEES DE L ECO ET DE L EMPLOI DU VAR. Le 1 er décembre 2015 à 18h Palais du commerce et de la mer Toulon

DOSSIER DE PRESSE LES TROPHEES DE L ECO ET DE L EMPLOI DU VAR. Le 1 er décembre 2015 à 18h Palais du commerce et de la mer Toulon DOSSIER DE PRESSE LES TROPHEES DE L ECO ET DE L EMPLOI DU VAR Le 1 er décembre 2015 à 18h Palais du commerce et de la mer Toulon Sommaire COMMUNIQUE DE PRESSE 3 LES LAUREATS PAR CATEGORIE 4 LES MEMBRES

Plus en détail

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise»

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» Mardi 9 octobre 2012 CONTACTS PRESSE : CG74 ALEXANDRA CARRAZ 04 50 33 50 02 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30

Plus en détail

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain La fin de l année est l occasion pour chacun de faire le point sur la situation économique

Plus en détail

18 octobre 2010. DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon

18 octobre 2010. DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon 18 octobre 2010 DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon 1 2 Les entreprises artisanales démontrent chaque jour leur vitalité et sont l un des moteurs de

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

Inauguration de l Institut Régional de Formation des Métiers de l Artisanat à Rivesaltes

Inauguration de l Institut Régional de Formation des Métiers de l Artisanat à Rivesaltes Vendredi 21 novembre 2014 Inauguration de l Institut Régional de Formation des Métiers de l Artisanat à Rivesaltes Contact Presse Chambre de Métiers et de l'artisanat des Pyrénées-Orientales Virginie Colmenero

Plus en détail

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior Pour un travail mobile, à distance, collaboratif ClubMelchior Il était une fois...... aux portes des Monts et Coteaux du Lyonnais, Charly a le charme d un village et le potentiel d une ville, situé à 14

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 RECRUTER un collaborateur handicapé Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous pouvez bénéficier Les clés pour

Plus en détail

Pépinière d entreprise Cap Nord

Pépinière d entreprise Cap Nord Pépinière d entreprise Cap Nord Nouvel outil d aide à la création d entreprises sur le nord de l agglomération UDossier de Presse 12 décembre 2007 Projet développé dans le cadre de : Mobilisant : EGEE

Plus en détail

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Le CERVIA Paris Ile-de-France Créé en 2007, le Centre Régional de Valorisation et d Innovation Agricole et Alimentaire

Plus en détail

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat www.urma-mp.fr 15 avril 2013 La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Midi-Pyrénées lance

Plus en détail

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises conseil recherche sélection intégration www.pole-emploi.fr Pour connaître les coordonnées de nos sites. Pour plus d informations sur : Les services qui vous sont proposés Les mesures pour l emploi TBWA\CORPORATE

Plus en détail

Communiqué de presse INTERBEV AU SIRHA 2015

Communiqué de presse INTERBEV AU SIRHA 2015 DU 24 AU 28 JANVIER 2015 Communiqué de presse INTERBEV AU SIRHA 2015 STAND «LA FILIERE VIANDE ET VOUS» HALL 2.2, ALLEE J, STAND 116 STAND «LES VIANDES BIO» HALL 2.2, ALLEE L, STAND 100 INTERBEV AU PLUS

Plus en détail

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013 Région Poitou-Charentes Edito Comme chaque semestre, je tiens à vous présenter au travers de cette publication la synthèse des

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX»

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» A retourner au Conseil régional de Bourgogne : Conseil Régional de Bourgogne, Direction de l Agriculture et du Développement rural, 17 boulevard

Plus en détail

Entreprendre au féminin

Entreprendre au féminin DOSSIER DE PRESSE Entreprendre au féminin Un dispositif géré par : SOMMAIRE FGIF : un fond de garantie destiné aux femmes p. 3 Evolution du dispositif p. 4 Profils des bénéficiaires en 2010 p. 5 Caractéristiques

Plus en détail

Enfin, l ESeco de Lausanne intègre étroitement l outil informatique à sa formation dans le but d en faire un véritable outil de gestion.

Enfin, l ESeco de Lausanne intègre étroitement l outil informatique à sa formation dans le but d en faire un véritable outil de gestion. BUSINESS PLAN SALON DES ETUDIANTS DE LAUSANNE, 25 ET 26 MARS 2010 1. Présentation générale 1.1. La formation d économiste d entreprise diplômé ES en Suisse Le contenu de la formation d économiste d entreprise

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET le 24 Juin 2014 www.cducentre.com www.cducentre.com Dossier de presse lancement site internet - Signature régionale

Plus en détail

Les circuits courts. Sont-il durables?

Les circuits courts. Sont-il durables? Les circuits courts Sont-il durables? Petit rappel instructif Par définition officielle, un circuit court est une modalité de vente qui comporte au maximum UN intermédiaire entre le producteur et le consommateur

Plus en détail

L EUROPE EN FORMATIONS

L EUROPE EN FORMATIONS L EUROPE EN FORMATIONS > CONSTRUCTION > INSTITUTIONS > CITOYENNETÉ > POLITIQUES > BUDGET 1 Maison de l Europe de Rennes et de Haute-Bretagne La Maison de l Europe - de Rennes et de Haute Bretagne, association

Plus en détail

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH VERS UNE GESTION PREVISIONNELLE TERRITORIALE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES Evolution de l emploi et pratiques RH Cellule de veille Aire Urbaine ORDRE DU JOUR Ordre du jour Ouverture par Gérard BAILLY

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département DOSSIER DE PRESSE Chateaugiron, le 18 mars 2010 Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département Pour la 31 ème édition du prix STARS et MÉTIERS,

Plus en détail

Former, c est essentiel!

Former, c est essentiel! Former, c est essentiel! Accroître les compétences Gagner en compétitivité Entreprises lorraines relevant du FAFSEA ou d OPCA 3+, bénéficiez de l EDEC Filière Bois Ameublement! PREFET DE LA REGION LORRAINE

Plus en détail

LE 1 ER MARCHE DE BIENS ET SERVICES DES ESAT ET DES ENTREPRISES ADAPTEES DU GRAND OUEST

LE 1 ER MARCHE DE BIENS ET SERVICES DES ESAT ET DES ENTREPRISES ADAPTEES DU GRAND OUEST DOSSIER DE PRESSE Jeudi 12 mars 2015 RENNES Halle Martenot Optimisez vos achats pro avec les ESAT et les entreprises adaptées! HANDI MARKET GRAND OUEST Un événement B2B. Une première dans le Grand Ouest!

Plus en détail

Privateimmo.com. Nouveau site. Nouvelles offres... Privateimmo.com s étend sur l Hexagone! le dossier de presse

Privateimmo.com. Nouveau site. Nouvelles offres... Privateimmo.com s étend sur l Hexagone! le dossier de presse le dossier de presse 1 er site de vente privée immobilière sur internet Nouveau site Nouvelles offres... s étend sur l Hexagone! Contact presse : Jean-Marc FERNANDEZ Tel : 04 72 40 09 09 E-Mail : jean-marc@privateimmo.com

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

chos Tourisme Métiers d Art en Champagne-Ardenne La filière Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 138 - Janvier 2015

chos Tourisme Métiers d Art en Champagne-Ardenne La filière Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 138 - Janvier 2015 N 138 - Janvier 2015 chos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne La filière Métiers d Art en Champagne-Ardenne Photo : Calligraphie Crédit Photo : Sommaire La filière

Plus en détail

1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure

1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure 1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure DOSSIER DE PRESSE Janvier 2013 2 SOMMAIRE Green is better : Un concept innovant La genèse L innovation Green is better Les valeurs Green is better

Plus en détail

LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE

LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Communiqué de presse Fiche technique du concours Présentation du réseau EGC Les partenaires

Plus en détail

AchatVille. Dossier de presse

AchatVille. Dossier de presse AchatVille Dossier de presse 2010 Contacts presse : Laurence Dussert, 04 76 28 25 18, laurence.dussert@grenoble.cci.fr Laure Hochereau, 04 76 28 28 65, laure.hochereau@grenoble.cci.fr Sommaire Pages Le

Plus en détail

l'apprentissage Devenir ingénieur des bénéfices partagés par apprentissage en horticulture, en paysage ou en agroalimentaire

l'apprentissage Devenir ingénieur des bénéfices partagés par apprentissage en horticulture, en paysage ou en agroalimentaire l'apprentissage des bénéfices partagés ÉDITION 2015 www.agrocampus-ouest.fr/apprentissage Devenir ingénieur par apprentissage en horticulture, en paysage ou en agroalimentaire Institut supérieur des sciences

Plus en détail

LES TERRITOIRES, ACTEURS DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISE. L exemple du Pays Mellois 8 septembre 2014 Melle

LES TERRITOIRES, ACTEURS DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISE. L exemple du Pays Mellois 8 septembre 2014 Melle LES TERRITOIRES, ACTEURS DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISE L exemple du Pays Mellois 8 septembre 2014 Melle L exemple du Pays Mellois Présentation du territoire Les acteurs Pays CBE CCI CMA CA Une démarche

Plus en détail

Crédit Agricole Franche-Comté Chiffres clés de la politique sociale

Crédit Agricole Franche-Comté Chiffres clés de la politique sociale Crédit Agricole Franche-Comté Chiffres clés de la politique sociale 2011 Le Crédit Agricole Franche-Comté, acteur majeur de l emploi local Présente sur l ensemble du territoire franc-comtois avec près

Plus en détail

CIFAM. www.cifam.fr FORMATEUR DE TALENTS. Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage. Je flashe sur les métiers du Tertiaire

CIFAM. www.cifam.fr FORMATEUR DE TALENTS. Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage. Je flashe sur les métiers du Tertiaire CIFAM FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage Comptable Gestionnaire Assistant de Gestion PME/PMI Je flashe sur les métiers du Tertiaire www.cifam.fr Sommaire Avec le CIFAM,

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Dossier de presse. Création du Fonds de dotation Adie pour l entrepreneuriat populaire. Contacts presse :

Dossier de presse. Création du Fonds de dotation Adie pour l entrepreneuriat populaire. Contacts presse : Dossier de presse Création du Fonds de dotation Adie pour l entrepreneuriat populaire Contacts presse : Sandrine Bonamy Tél. : 01 56 03 59 03 06 86 17 48 76 - s.bonamy@adie.org Audrey Thirot Tél. : 01

Plus en détail

Aide à domicile : enjeux territoriaux, atouts sociétaux?

Aide à domicile : enjeux territoriaux, atouts sociétaux? Aide à domicile : enjeux territoriaux, atouts sociétaux? 30 septembre au 1 er octobre 2013 INSET d Angers quand les talents grandissent, les collectivités progressent Lundi 30 septembre 2013 8 h 30 Accueil

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

CENTRE INFORMATION JEUNESSE! " " # $ % *!+, (

CENTRE INFORMATION JEUNESSE!   # $ % *!+, ( CENTRE INFORMATION JEUNESSE! " " # $ % & ' ()(( *!+, ( 461 rue Saint Léonard 49000 ANGERS Tél : 02.41.66.52.52. Fax : 02.41.66.53.66. Site internet : http://www.boutiques-de-gestion.com E.mail : bganjou@wanadoo.fr

Plus en détail

Mission jeunes entreprises

Mission jeunes entreprises Mission jeunes entreprises proposée par les experts-comptables www.entreprisecreation.com Le site des experts-comptables dédié à la création d'entreprise Pourquoi une? En vue de contribuer au développement

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises ENTREPRISES ACHETEUSES Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises Cécile Rioux, Responsable des achats, et Nicolas Pernet, Trésorier du CE d'apicil, ont fait appel à Nathalie

Plus en détail

Le réseau communautaire pour les professionnels. des métiers de bouche et de la restauration DOSSIER DE PRESSE

Le réseau communautaire pour les professionnels. des métiers de bouche et de la restauration DOSSIER DE PRESSE Le réseau communautaire pour les professionnels des métiers de bouche et de la restauration DOSSIER DE PRESSE JANVIER 2015 Edito SOMMAIRE Page 3 Edito de Vincent Sigaud, Directeur Général de FoodConnexion

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 8 mars 2010 Journée des femmes. Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique

DOSSIER DE PRESSE. 8 mars 2010 Journée des femmes. Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique DOSSIER DE PRESSE 8 mars 2010 Journée des femmes Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique Un dispositif géré par ; UN FONDS DE GARANTIE DESTINÉ AUX FEMMES Grace au FGIF plus

Plus en détail

Financer et accompagner les entreprises

Financer et accompagner les entreprises Financer et accompagner les entreprises EN HAUTE-NORMANDIE Créer EN HAUTE-NORMANDIE Innover Fiches pratiques Développer Transmettre Outils communs Édito des Présidents La Région Haute-Normandie et OSEO,

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. CCI Nice Côte d Azur LE COMMERCE : UN METIER PASSION, VERITABLE ATOUT POUR LES ALPES MARITIMES CONTACTS PRESSE

DOSSIER DE PRESSE. CCI Nice Côte d Azur LE COMMERCE : UN METIER PASSION, VERITABLE ATOUT POUR LES ALPES MARITIMES CONTACTS PRESSE CCI Nice Côte d Azur DOSSIER DE PRESSE LE COMMERCE : UN METIER PASSION, VERITABLE ATOUT POUR LES ALPES MARITIMES CONTACTS PRESSE Audrey SCOFFIÉ - 04 93 13 74 08 audrey.scoffie@cote-azur.cci.fr Catherine

Plus en détail

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO 130 C est le nombre d apprentis à Sciences Po en 2014. Sciences Po souhaite atteindre le nombre de 150 apprentis par an, soit 10 % d une promotion. l apprentissage à Sciences

Plus en détail

Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations

Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations MIFE LOIRE SUD Dans le parcours de la création d entreprise, la MIFE Loire Sud se positionne

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

Exclusive Restaurant se lance en franchise

Exclusive Restaurant se lance en franchise Dossier de Presse / Décembre 2012 Exclusive Restaurant se lance en franchise Parce qu un bon moment peut faire toute la différence. Ex c l usi ve R esta u ran ts - SAS au capital de 44 560 - RCS Par i

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail