Intervention de la vice-présidente, Micheline Claes, lors de la conférence Isabel du 27 février 2008

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Intervention de la vice-présidente, Micheline Claes, lors de la conférence Isabel du 27 février 2008"

Transcription

1 Intervention de la vice-présidente, Micheline Claes, lors de la conférence Isabel du 27 février 2008 Remplissant de multiples fonctions et pièce maîtresse en comptabilité et en fiscalité, la facture intéresse d évidence les experts-comptables et les conseils fiscaux. La facture est un des supports d échange d informations entre l acheteur et le vendeur ; au sein de l organisation de l acheteur, elle traduit quels services ou livraisons ont eu lieu, qui les a effectués, qui les a reçus et quand. La facture fait également preuve, au même titre que la correspondance des parties, notamment quant aux obligations de l acheteur et du vendeur : quant à l exécution du paiement, quant à la matérialisation de la créance. Last but not least, c est aussi un justificatif fiscal, au regard de la TVA, puisque la déductibilité et le débit de la TVA correspondent aux montants portés en compte depuis les éléments correspondants dans les factures reçues ou émises. Outre son caractère probatoire, la facture apparaît donc comme un élément essentiel dans le cadre des relations commerciales et fiscales des entreprises. Régulièrement confrontés à ce document il est vrai, encore souvent en version papier dans le cadre de l exercice de notre rôle de conseiller privilégié des entreprises, la problématique de la dématérialisation des factures, parfois imposée par certains clients ou destinataires, nous interpelle au premier chef. La profession a bien perçu les enjeux et a souhaité participer au débat et faire entendre sa voix sur la façon dont la facture électronique rencontre ces obligations à la fois opérationnelles et légales. Difficile d œuvrer au déploiement de solutions de dématérialisation des factures sans avoir bien assimilé ce que concrètement cela veut dire, notamment par rapport aux contraintes fixées par l Administration fiscale, notamment en matière de contrôle, eu égard, entre autres, à la notion de pièces justificatives et celle d original.

2 La notion comptable actuelle de «pièce justificative», telle qu elle ressort de la lecture conjointe des articles 4 et 6 de la loi du 17 juillet 1975, revêt une dimension totalement différente en matière de facturation électronique. A cet égard, une modification de la législation sera sans doute nécessaire ; la Commission des Normes comptables a, à plusieurs reprises, été interrogée sur ce point. Cette étude s inscrit dans le cadre du programme de travail de la Commission des Normes comptables prévu dans les prochains mois. L IEC et Isabel sont les membres fondateurs groupe de travail commun «e-invoice Bridging» que nous avons constitué. Ce groupe de travail a terminé une première phase de réflexions qui aboutiront d ici fin juin à la rédaction d un cahier des charges spécifique. Nous avons le plaisir de vous annoncer que d autres acteurs importants du terrain ont déjà déclaré leur enthousiasme et confirmé supporter cette initiative, notamment l organisation BASA et Certipost. L IEC et Isabel s inscrivent dans la démarche souhaitée par la Commission européenne de simplification administrative des entreprises, Il s agit donc de quantifier et de qualifier les flux d informations dans le but d identifier l ensemble des charges associées au traitement des factures et ainsi les optimiser. L objectif souhaité est de dégager les avantages mutuels du client, de son conseiller qui traite toutes les pièces, et donc les flux induits par ces pièces, dans une perspective de maîtrise et de suivi des coûts/performance et de positionnement dans une situation «gagnant-gagnant». En matière de réduction de coûts, la facturation électronique ne manque pas d arguments. La raison première en est certainement les économies qu elle génère. Ce n'est, en effet, guère un secret pour personne que les processus de facturation par voies classiques reviennent cher aux entreprises lorsque celles-ci additionnent les coûts : frais administratifs, ressources humaines, affranchissement des envois. Si rapidité, sécurisation et fiabilisation des informations financières, et gains de productivité sont à l évidence des moteurs forts de développement, ils sont encore renforcés lorsque les

3 factures électroniques sont compatibles avec les logiciels ERP et les prologiciels génèrent une comptabilisation automatique des écritures, voire transitent par des plates-formes sécurisées, qui combinent réception, archivage et paiement en ligne, le tout avec un minimum d investissement et un maximum de simplicité, tout en bénéficiant d une approbation officielle de la TVA. Une telle approche intégrée permet de visualiser, gérer et payer ses factures depuis son programme d Internet banking. Parmi les caractéristiques avantageuses de la facturation électronique, les modalités de comptabilisation automatique des écritures qu elle autorise ont logiquement focalisé notre attention et balisé notre réflexion commune avec Isabel. Devant la prolifération de développements de logiciels liés à la facturation et à la comptabilité on en compte aujourd hui plus de 190, il nous a paru opportun de mettre en place un groupe de travail, dont l IEC et ISABEL sont les membres fondateurs, en vue de produire un modèle de traitement en tous points conforme aux principes comptables et aux règles et lois en vigueur. Baptisée «e-invoice Bridging», cette réflexion devrait aboutir, fin juin, à la diffusion d un fascicule pratique à l intention des professionnels comptables et fiscaux et des éditeurs de logiciels comptables et de solutions de facturation électronique. Cet outil de travail traitera des bonnes pratiques en matière d intégration des factures électroniques dans la comptabilité. Dans un esprit de dialogue constructif, la volonté de l IEC a été d exprimer et de cadrer les besoins de la profession plutôt que de composer, bon gré mal gré, avec les solutions délivrées et imposées par le marché. Si elle est techniquement au point, la facture électronique pose encore un grand problème en raison du nombre de formats différents à gérer à l émission ou à la réception : cette multitude de formats électroniques engendre des coûts plus importants que la formule papier. En conservant cette approche «multiformat», l objectif recherché de simplification administrative n est certainement pas atteint. Mais également si l intégration dans un système comptable dépend

4 d une interface propriétaire et/ou si la captivité entre un logiciel ou un système d exploitation de l archivage ne garantit pas, pendant toute la durée de conservation, la totale réutilisabilité par un autre logiciel sur un autre système d exploitation. Concrètement, la démarche de l IEC a été de mettre son expertise au service des entreprises et de leurs conseillers et s inscrit dans le même esprit d échanges constructifs que nous entretenons également avec le SPF Finances dans le cadre du développement et de l évaluation des applications déclaratives électroniques. Les délivrables du groupe de travail peuvent être regroupés en deux volets principaux. Le premier modélise les flux de la facture électronique, de l émetteur jusque chez le récepteur, et décrit les responsabilités de chaque intervenant, avec une attention toute particulière aux besoins du professionnel qu est l expert-comptable. Le deuxième volet modélise les donnés échangées et décrit le standard de la facture électronique. Là aussi, une attention toute particulière a été donnée aux besoins du professionnel. C est la qu est introduit le concept du «jeton comptable». Un complément d information indispensable pour la génération de l écriture comptable. Ma présence, ce jour, témoigne de l intérêt que nous portons à la dématérialisation des procédures et des documents. Ce faisant, j entends donner un signal fort du souci de la profession d être, par son expertise et son expérience, pleinement présente dans l évolution de notre environnement professionnel et des attentes des entreprises en termes de procédures et de documents dématérialisés. La tenue de comptes se réduisant aux seules opérations d inventaire, le professionnel comptable et fiscal va devoir adapter son office à l éventail des nouveaux services possibles et développer une approche différente appuyée par les nouvelles technologies de l information et de la communication.

5 La gestion d informations de façon de plus en plus dématérialisée, mais sécurisée, fiable sans interruption, sans perdre de données, en interaction avec les autres systèmes d information de l entreprise et de ses différents partenaires, reste une problématique de professionnels spécialisés travaillant dans un esprit positif de partage de connaissance et d expérience multidisciplinaires. Je vous remercie.

NOTRE OFFRE DE DEMATERIALISATION FISCALE DE FACTURES

NOTRE OFFRE DE DEMATERIALISATION FISCALE DE FACTURES Différence NOTRE OFFRE DE DEMATERIALISATION FISCALE DE FACTURES LA DEMANDE DU MARCHE Différence Le nombre de factures dématérialisées va décupler ces prochaines années. Les dirigeants des secteurs publics

Plus en détail

Dématérialisation fiscale des factures

Dématérialisation fiscale des factures White White paper paper Dématérialisation fiscale des factures Sommaire 2 4 5 Parlons des bénéfices Les 10 principaux bénéfices de la dématérialisation des factures vus par les utilisateurs Comment évaluer

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

Canon Business Services. Facturation électronique

Canon Business Services. Facturation électronique Canon Business Services Facturation électronique 2 Facturation électronique Aperçu du marché Le saviez-vous? La facturation électronique consiste en la présentation au format numérique des factures via

Plus en détail

La simplicité. d un service universel. CDC confiance électronique européenne

La simplicité. d un service universel. CDC confiance électronique européenne La simplicité d un service universel CDC confiance électronique européenne FAST, une solution conçue pour vous FAST a été développée en étroite collaboration avec les collectivités et les administrations

Plus en détail

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0.

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0. Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des Kit de communication à destination des fournisseurs Version 2.0 Réf : SOMMAIRE Introduction Enjeux de la dématérialisation fiscale des Description

Plus en détail

La dématérialisation et après

La dématérialisation et après La dématérialisation et après Formes de dématérialisation des factures, enjeux et facteurs clés de succès 2014 Emmanuelle Muller-Schrapp Associée Conseil opérationnel & Outsourcing 2013 Grant Thornton

Plus en détail

L importance du volet comptable de la loi organique

L importance du volet comptable de la loi organique Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Journée d études des trésoriers-payeurs-généraux, relative à la nouvelle fonction comptable - 3 octobre 2003 - Mesdames et

Plus en détail

Contenu. Qui sommes-nous? Les enjeux de la dématérialisation Les outils juridiques La solution evidencecube. Mars - 2008 evidencecube

Contenu. Qui sommes-nous? Les enjeux de la dématérialisation Les outils juridiques La solution evidencecube. Mars - 2008 evidencecube Contenu Qui sommes-nous? Les enjeux de la dématérialisation Les outils juridiques La solution evidencecube Qui sommes-nous? Qui sommes-nous? evidencecube a été créé en 2005 par Hervé Bouvet et Michaël

Plus en détail

Guide de la facture électronique

Guide de la facture électronique Guide de la facture électronique Guide de la facture électronique 1 Sommaire Introduction 3 La dématérialisation des factures : comment répondre aux évolutions du marché? 5 La dématérialisation des factures

Plus en détail

Agent comptable. Référentiels métier des personnels d encadrement. des établissements publics d'enseignement supérieur.

Agent comptable. Référentiels métier des personnels d encadrement. des établissements publics d'enseignement supérieur. Référentiels métier des personnels d encadrement des établissements publics d'enseignement supérieur et de recherche Agent comptable Sous-direction de la gestion prévisionnelle et des missions de l encadrement

Plus en détail

Les factures dématérialisées

Les factures dématérialisées ANNEXE 8 Les factures dématérialisées Les sources de droit en matière de factures. Deux sources de droit définissent la facture : le Code de commerce et le Code général des impôts. Article 441-3 du Code

Plus en détail

La carte d achat, c est quoi ça?

La carte d achat, c est quoi ça? La, c est quoi ça? C est un outil mis à disposition des structures publiques et privées qui modifie et simplifie l acte d approvisionnement : C est une carte bancaire nominative et sécurisée qui permet

Plus en détail

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN 2 UNE CARTE À JOUER? Grâce à leurs aptitudes, les experts comptables et conseils fiscaux sont tout désignés

Plus en détail

TIERS PAYANT ETENDU SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 49 -

TIERS PAYANT ETENDU SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 49 - SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 49 - Destinataires : Les correspondants Documentation déclarés. Paris, le 09 juillet 2009 Madame, Monsieur, Nous vous adressons, ci-joint, la note technique N 49. Elle a pour

Plus en détail

Déploiement national de la carte d achat au CNRS

Déploiement national de la carte d achat au CNRS Déploiement national de la carte d achat au CNRS Délégations pilotes 18 septembre 2007 Délégation Paris B Qu est-ce que la Carte d achat? La carte d achat est un moyen de paiement confié à certains agents

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE

CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE 1. Présentation de l Anses L'Anses, Agence nationale de sécurité

Plus en détail

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats.

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. DEMATERIALISATION DES FACTURES FOURNISSEURS : PROJET ACHATS OU PROJET D

Plus en détail

Profession : Expert-Comptable

Profession : Expert-Comptable Profession : Expert-Comptable La profession d expert comptable : La passion du conseil Le monde de l entreprise évolue, la profession d expert comptable aussi. L expert comptable, le conseiller financier

Plus en détail

ProjectManagement. Gestion de projets pour les sociétés de conseil, de services & de construction

ProjectManagement. Gestion de projets pour les sociétés de conseil, de services & de construction ProjectManagement Gestion de projets pour les sociétés de conseil, de services & de construction 1. Notre Société 2. Aperçu général de ProjectManagement 3. ProjectManagement : Marketing 4. ProjectManagement

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) DIRECTION DE LA COMPTABILITE RFI Demande d information Dématérialisation des factures fournisseurs Réf. : RFI2011_DEMAFAC_V1.3_2011-05-04.docx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

Plus en détail

Optimisez vos échanges commerciaux. avec la Dématérialisation Fiscale de Factures

Optimisez vos échanges commerciaux. avec la Dématérialisation Fiscale de Factures Optimisez vos échanges commerciaux avec la Dématérialisation Fiscale de Factures Mars 2012 Sommaire 1. Pourquoi dématérialiser les factures? Les motivations / le ROI 2. Dématérialiser mes factures oui,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE Article 1 : La société (émetteur ou intermédiaire en bourse

Plus en détail

Eway-Solutions Plateforme d inter-échange de factures électroniques. Service en mode SAAS orienté PMI/PME

Eway-Solutions Plateforme d inter-échange de factures électroniques. Service en mode SAAS orienté PMI/PME Eway-Solutions Plateforme d inter-échange de factures électroniques Service en mode SAAS orienté PMI/PME le 11/04/2012 ARISTOTE Contexte Adaptation française de la directive 115 de l UE, les articles 289V

Plus en détail

L e-procurement, vision d une entreprise cliente. Operations Support (nils.panchaud@epfl.ch) Le conférencier. EPFL en bref

L e-procurement, vision d une entreprise cliente. Operations Support (nils.panchaud@epfl.ch) Le conférencier. EPFL en bref L e-procurement, vision d une entreprise cliente Nils Panchaud, Chef de service, EPFL Lausanne Le conférencier Nils Panchaud, Chef de service Operations Support (nils.panchaud@epfl.ch) Recherche de solutions

Plus en détail

Base d argumentaire experts-comptables

Base d argumentaire experts-comptables Document interne à l Atelier Communication Version 1.0 Document validé Base d argumentaire experts-comptables Argumentaire THETIS experts_v1.0.doc Page 1 sur 8 12/09/03 Sommaire 1 Objet. 3 2 Qu est ce

Plus en détail

La Présidence luxembourgeoise

La Présidence luxembourgeoise La Présidence luxembourgeoise Outre la conférence du 2 mai 2005, la Direction de la Consommation a assuré la présidence du groupe Conseil Protection et Information du consommateur dont les dossiers ont

Plus en détail

Exercice clos au 31/03/2004 Rapport du Président du Conseil d Administration sur le Contrôle Interne

Exercice clos au 31/03/2004 Rapport du Président du Conseil d Administration sur le Contrôle Interne Exercice clos au 31/03/2004 Rapport du Président du Conseil d Administration sur le Contrôle Interne En application des dispositions de l'article L.225-37 du Code de commerce, je vous rends compte dans

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE (ONGLET 37) Processus de consultation Comité de la politique linguistique 16 mars 2010 Comité de consultatif de gestion 23 mars 2011 Comité de parents 28 mars 2011 Comité de participation

Plus en détail

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale 2 ème CONFERENCE REGIONALE POUR L EMPLOI ET LA FORMATION 8 juin 2006 ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale Contribution de la VILLE DE SAINT ETIENNE

Plus en détail

ProjectManagement. Gestion de projets pour les sociétés de conseil et de services

ProjectManagement. Gestion de projets pour les sociétés de conseil et de services ProjectManagement Gestion de projets pour les sociétés de conseil et de services 1. Notre Société 2. Aperçu général de ProjectManagement 3. ProjectManagement : Marketing 4. ProjectManagement : Vente 5.

Plus en détail

Diplôme d Université «ENTREPRENEURIAT :

Diplôme d Université «ENTREPRENEURIAT : U N I V E R S I T É P A R I S 1 P A N T H É O N - S O R B O N N E Institut d Administration des Entreprises de Paris Diplôme d Université «ENTREPRENEURIAT : DIRIGER, CREER OU REPRENDRE UNE ENTREPRISE»

Plus en détail

La dématérialisation fiscale

La dématérialisation fiscale La dématérialisation fiscale Mondial Assistance met en place la facture électronique, ou dématérialisation fiscale. Ce document a pour objectif de vous présenter les normes qui encadrent un nouveau mode

Plus en détail

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle enjeux Comment accroître la qualité de vos services tout en maîtrisant vos coûts? Equinox Consulting vous accompagne aussi bien dans la définition

Plus en détail

LE SOCIAL CLUB, BIEN PLUS QU UN SITE WEB...

LE SOCIAL CLUB, BIEN PLUS QU UN SITE WEB... LE SOCIAL CLUB, BIEN PLUS QU UN SITE WEB... SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ... 5 ANS D EXPÉ- RIENCE, DE SER- VICES, 5 ANS D ÉCHANGES Le site du Social Club a 5 ans. Ces cinq années de partenariat

Plus en détail

Exemple d un programme de formation

Exemple d un programme de formation Exemple d un programme de formation 2 Objectif : Former pour amener à l autonomie opérationnelle une personne dont il s agit de la première expérience dans le domaine Domaine d apprentissage : Règle comptable

Plus en détail

Baromètre Dématérialisation Finances

Baromètre Dématérialisation Finances Baromètre Dématérialisation Finances 2014 Edition Spéciale PME & ETI Baromètre dématérialisation finances 2014 - Édition PME & ETI Les sujets Principaux objectifs Processus prioritaires Processus les plus

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

La carte achat dans la sphère État. Emmanuel SPINAT Directeur de la division technique de l Agence pour l Informatique Financière de l État (AIFE)

La carte achat dans la sphère État. Emmanuel SPINAT Directeur de la division technique de l Agence pour l Informatique Financière de l État (AIFE) La carte achat dans la sphère État Emmanuel SPINAT Directeur de la division technique de l Agence pour l Informatique Financière de l État (AIFE) Sommaire Présentation de la fonctionnalité carte achat

Plus en détail

Application de la stratégie d action au Québec

Application de la stratégie d action au Québec A. Résumé des grandes lignes de la stratégie d action À la suite d une réflexion réalisée en 2013, L ŒUVRE LÉGER a revu sa stratégie d action auprès de ses partenaires et du public en général (se référer

Plus en détail

STAGE D INTEGRATION PROFESSIONNELLE : BACHELIER EN COMPTABILITE

STAGE D INTEGRATION PROFESSIONNELLE : BACHELIER EN COMPTABILITE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

Présentation du projet AB Dématérialisation des Actes Budgétaires. Collectivités

Présentation du projet AB Dématérialisation des Actes Budgétaires. Collectivités Présentation du projet AB Dématérialisation des Actes Budgétaires Collectivités 1. Présentation générale du projet Actes Budgétaires 2. Bilan de l expérimentation de 2011 3. Les changements au sein des

Plus en détail

I. DEFINITION DE NOTRE MISSION

I. DEFINITION DE NOTRE MISSION N/Réf. : LETTRE DE MISSION DE SURVEILLANCE Paris, le.. M.......... Cher (chère) Monsieur ou Madame, Nous vous remercions de la confiance que vous voulez bien accorder à notre Cabinet en envisageant de

Plus en détail

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS Objet de la présente fiche La fiche vise à présenter le contexte organisationnel et informatique de la conduite d un projet de dématérialisation

Plus en détail

la Relation de confiance, un engagement réciproque avec L administration fiscale

la Relation de confiance, un engagement réciproque avec L administration fiscale pme grandes entreprises choisir la confiance la Relation de confiance, un engagement réciproque avec L administration fiscale Dans le cadre du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi,

Plus en détail

Livre blanc Compta La dématérialisation en comptabilité

Livre blanc Compta La dématérialisation en comptabilité Livre blanc Compta La dématérialisation en comptabilité Notre expertise en logiciels de gestion et rédaction de livres blancs Compta Audit. Conseils. Cahier des charges. Sélection des solutions. ERP reflex-erp.com

Plus en détail

Synthèse résultats Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME. Juillet 2012

Synthèse résultats Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME. Juillet 2012 Synthèse résultats Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME Juillet 2012 Baromètre Edition PME 206 Directeurs Généraux, Directeurs Administratifs et Financiers Entreprises de 1 à 1000 salariés

Plus en détail

Résumé du Mémoire d Executive Master

Résumé du Mémoire d Executive Master EXECUTIVE MASTER EN POLITIQUES ET PRATIQUES DU DEVELOPPEMENT (DPP) Année Académique 2012 2013 Résumé du Mémoire d Executive Master Bilan d une approche basée sur l accompagnement des partenaires: Cas du

Plus en détail

Sage 100. La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur

Sage 100. La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur Sage 100 La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur Sage 100, la solution innovante pour les PME à l avenir prometteur Une PME a des besoins de gestion spécifiques, parfois sophistiqués,

Plus en détail

CALENDRIER DES RDV CCIMP DES TIC 1 ER SEMESTRE 2011

CALENDRIER DES RDV CCIMP DES TIC 1 ER SEMESTRE 2011 DATE HORAIRE LIEU THEME 27 JANVIER 2011 9h 10h30 Show Room Exploitez les logiciels libres dans votre entreprise Découvrez les opportunités offertes par les logiciels libres pour gérer votre entreprise

Plus en détail

SECRETARIAT : ORGANISATION, TECHNIQUES ET METHODES DE TRAVAIL

SECRETARIAT : ORGANISATION, TECHNIQUES ET METHODES DE TRAVAIL MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION SECRETARIAT

Plus en détail

Communiqué de lancement

Communiqué de lancement Communiqué de lancement Communiqué de lancement Sage 100 Scanfact Contact : Cédric CZERNICH INFOPROGEST 6 rue de la Fosse Chénevière ZA Derrière Moutier 51390 Gueux Tél : 03 26 77 19 20 - Fax : 03 26 77

Plus en détail

Open Bee TM e-fact PRO

Open Bee TM e-fact PRO Open Bee TM e-fact PRO SOLUTION GLOBALE D AUTOMATISATION DU TRAITEMENT DES FACTURES FOURNISSEURS 80 % des factures fournisseurs sont encore actuellement reçues au format papier. 13,8 est le coût moyen

Plus en détail

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Que la stratégie soit belle est un fait, mais n oubliez pas de regarder le résultat. Winston Churchill PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Conseil en Organisation, stratégie opérationnelle

Plus en détail

8 réponses indispensables sur la qualité des données. Experian QAS répond aux questions que vous vous posez au sujet de la qualité des données

8 réponses indispensables sur la qualité des données. Experian QAS répond aux questions que vous vous posez au sujet de la qualité des données 8 réponses indispensables sur la qualité des données Experian QAS répond aux questions que vous vous posez au sujet de la qualité des données 2010 Sommaire 1. Quels sont les services de mon entreprise

Plus en détail

Document à vocation pédagogique ENTREPRISE D ENTRAINEMENT PÉDAGOGIQUE

Document à vocation pédagogique ENTREPRISE D ENTRAINEMENT PÉDAGOGIQUE ENTREPRISE D ENTRAINEMENT PÉDAGOGIQUE Initiation à la comptabilité générale Page 32 Les opérations comptables liées à l activité Page 33 La TVA Page 34 La trésorerie Page 35 La pratique de la paie Page

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Réduire ses coûts d exploitation avec une solution de gestion des outputs et des impressions

Réduire ses coûts d exploitation avec une solution de gestion des outputs et des impressions Réduire ses coûts d exploitation avec une solution de gestion des outputs et des impressions Etude de Cas Le contexte Pour ses besoins internes et externes, une grande banque européenne imprimait en 2012

Plus en détail

Archives et factures électroniques

Archives et factures électroniques Archives et factures électroniques Edito En 2001, le Conseil de l Union Européenne a publié la Directive 2001/115/CE relative à la facturation. Son objectif était de simplifier, de moderniser et d harmoniser

Plus en détail

1. Contact avec la clientèle

1. Contact avec la clientèle 1. Contact avec la clientèle Objectif évaluateur 1.1.1 Mener des entretiens Cet objectif est mis en œuvre et évalué en entreprise. Les bases théoriques sont fournies à l école. Je comprends les énoncés

Plus en détail

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône»

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» APPEL A PROJETS «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» PROJET BENEFICIANT DU CONCOURS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Préalable L appel à projets décrit ci-après

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Formation Diplômante ASSISTANTE RESSSOURCES HUMAINES OPTION ANGLAIS NIVEAU III

Formation Diplômante ASSISTANTE RESSSOURCES HUMAINES OPTION ANGLAIS NIVEAU III Formation Diplômante ASSISTANTE RESSSOURCES HUMAINES OPTION ANGLAIS NIVEAU III Un métier en évolution Aujourd hui les métiers des ressources humaines doivent répondre à de nouvelles attentes. Du fait de

Plus en détail

Sage efacture. Atelier commercial nouveautés Sage i7 version 7.50

Sage efacture. Atelier commercial nouveautés Sage i7 version 7.50 1 Fonctionnalités Sage efacture Fournisseur Automatisation et simplification de la réception des factures fournisseurs : Réception et saisie automatisées Archivage électronique Rapprochement automatique

Plus en détail

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce Année Universitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Année Etudes Supérieures Commerciales & Sciences Comptables DECISIONS FINANCIERES Note de cours N 2

Plus en détail

Comptabilité par internet isobec

Comptabilité par internet isobec Comptabilité par internet isobec Sobec a investi dans la réalisation d un logiciel de saisie et de mise à disposition de données comptables. Grâce aux codes qui vous sont fournis, vous avez accès à votre

Plus en détail

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux.

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Chapitre 2 L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Les documents liés cycle d exploitation Procédés de facturation et conservation Le contrôle des documents commerciaux L entreprise échange

Plus en détail

Dématérialisation et Carte d achat

Dématérialisation et Carte d achat Gestion Budgétaire et Comptable Publique (GBCP) Dématérialisation et Carte d achat Détails et explicitations dans les commentaires du document Préambule Présentation de l ensemble des modules de formation

Plus en détail

L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation

L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation Chapitre 8 L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation Notions Processus : nature et présentation Progiciels de gestion dans les métiers de l organisation : approche

Plus en détail

La dématérialisation des procédures de marchés publics

La dématérialisation des procédures de marchés publics La dématérialisation des procédures de marchés publics Définition La dématérialisation des procédures de marchés publics consiste en l utilisation de la voie électronique pour les échanges d informations

Plus en détail

EURL AGITECH : Société de Conseil et d'ingénierie Logicielle, RC N : 12B 0807804 09/00

EURL AGITECH : Société de Conseil et d'ingénierie Logicielle, RC N : 12B 0807804 09/00 AGIWERP un progiciel de gestion intégrée, composée de 6 modules principaux : 1_ Gestion de la comptabilité et finances (avec IMMOBILISATION) 2_Gestion des ressources humaines (avec PAIE) 3_Gestion des

Plus en détail

La dématérialisation

La dématérialisation La dématérialisation La dématérialisation : une priorité de l Etat La dématérialisation, la ligne d action prioritaire de l AIFE : Elle constitue un levier important d amélioration de l efficience des

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX»

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» A retourner au Conseil régional de Bourgogne : Conseil Régional de Bourgogne, Direction de l Agriculture et du Développement rural, 17 boulevard

Plus en détail

International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France. Audit Expertise comptable Conseil

International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France. Audit Expertise comptable Conseil International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France International business Services Une ligne dédiée Barrières de la langue, environnement règlementaire complexe et évolutif,

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION F-5.04 : METHODOLOGIE D UN PROJET DE DEMATERIALISATION ET D ARCHIVAGE ELECTRONIQUE, APPLICATION AUX MAILS /// Objectifs pédagogiques Apporter aux participants les informations essentielles pour aborder

Plus en détail

Journées des maires de la Mayenne 15 février 2013. Préfecture de la Mayenne

Journées des maires de la Mayenne 15 février 2013. Préfecture de la Mayenne Journées des maires de la Mayenne 15 février 2013 Préfecture de la Mayenne La dématérialisation pour faciliter les échanges comptables entre les collectivités locales et la DGFiP 1 Préambule: un cadre

Plus en détail

Dossier de candidature. pour le programme CAP LEAN

Dossier de candidature. pour le programme CAP LEAN Dossier de candidature pour le programme CAP LEAN Objectif CAP LEAN est un programme à vos mesures pour : réduire les délais de production, les délais administratifs, de prise de commande, des livraisons

Plus en détail

Analyse des coûts projetés de la plate-forme SAP HANA

Analyse des coûts projetés de la plate-forme SAP HANA Étude Total Economic Impact réalisée par Forrester Pour SAP Directrice du projet : Shaheen Parks Avril 2014 Analyse des coûts projetés de SAP HANA Économies réalisables en migrant vers SAP HANA Synthèse

Plus en détail

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Dossier de presse Avril 2010 Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Lancement de TesterTout.com Agence Marketing Editrice du 1 er programme gratuit d envoi de cadeaux pour tous Contact Aurélien Deschodt

Plus en détail

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS ANNEXE AU RAPPORT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 24 AVRIL 2007 RELATIVE

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Comptabilité et Gestion des Organisations est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire, au sein des services administratifs,

Plus en détail

LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES. Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. TABLE DES MATIERES

LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES. Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. TABLE DES MATIERES LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. Pré-requis : Principes comptables. Modalités : Schéma d'organisation comptable. TABLE

Plus en détail

Thèmes de formation en Droit fiscal

Thèmes de formation en Droit fiscal Thèmes de formation en Droit fiscal Actualisation des connaissances en droit fiscal (Formation organisée tous les ans) 2 Loi de finances 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 (Formation organisée

Plus en détail

Brevet de Technicien Supérieur COMMUNICATION ANNEXE III GRILLE HORAIRE

Brevet de Technicien Supérieur COMMUNICATION ANNEXE III GRILLE HORAIRE ANNEXE III GRILLE HORAIRE Première année Deuxième année Enseignements Horaire hebdomadaire Volume annuel Horaire hebdomadaire Volume annuel (à titre indicatif) (à titre indicatif) Total cours TD Total

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

Centre de politique et d administration fiscales

Centre de politique et d administration fiscales Centre de politique et d administration fiscales Orientations en matière d impôts sur la consommation Orientations en matière d enregistrement simplifié Orientations en matière d enregistrement simplifié

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Maison du Barreau - Colloque du 14 novembre 2008

Maison du Barreau - Colloque du 14 novembre 2008 LA RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE DE L AVOCAT ET SON ASSURANCE DES PISTES A EXPLOITER INTERVENTION DE MONSIEUR LE BATONNIER ALAIN MARTER PRESIDENT DE L UNCA Société de Courtage des Barreaux Maison

Plus en détail

IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC)

IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC) IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC) 1 Consultant chargé de la coordination technique et du suiviévaluation Mission : Sous la supervision

Plus en détail

L approche processus. Muriel Pinel Laurent Tabourot

L approche processus. Muriel Pinel Laurent Tabourot L approche processus Muriel Pinel Laurent Tabourot Introduction Des exigences venues de l ISO La Norme ISO 9001 v 2000 «encourage l'adoption d'une approche processus lors du développement, de la mise en

Plus en détail

DIVISION DE CAEN Caen, le 8 août 2014

DIVISION DE CAEN Caen, le 8 août 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE CAEN Caen, le 8 août 2014 N/Réf. : CODEP-CAE-2014-036582 Monsieur le Directeur du CNPE de Paluel BP 48 76 450 CANY-BARVILLE OBJET : Contrôle des installations nucléaires

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

Le PESv2 doit remplacer à horizon 2015 les protocoles tels qu Indigo utilisé aujourd hui par les collectivités

Le PESv2 doit remplacer à horizon 2015 les protocoles tels qu Indigo utilisé aujourd hui par les collectivités Qu est ce que la dématérialisation de la chaîne financière et comptable? La génération de flux comptables : La génération des éléments nécessaires au Trésorier ( bordereau + mandats/titres + pièces justificatives)

Plus en détail

N 4 : Aéroport International de Genève (AIG) Audit de gestion et de légalité, relatif aux charges de promotion, publicité et autres événements

N 4 : Aéroport International de Genève (AIG) Audit de gestion et de légalité, relatif aux charges de promotion, publicité et autres événements N 4 : Aéroport International de Genève (AIG) Audit de gestion et de légalité, relatif aux charges de promotion, publicité et autres événements Les actions entreprises par l AIG en vue de la mise en place

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail