Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le marché du logement neuf en Ile-de-France"

Transcription

1 Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 3 ème trimestre 2015 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France E C L A I R Le marché du logement neuf en Ile-de-France Au troisième trimestre 2015, les ventes reculent de -6 par rapport à la même période en 2014, et ce malgré des taux d intérêts encore très attractifs. En revanche, les petites surfaces (T1 et T2) retrouvent un certain élan, signe d un retour des investisseurs sur le marché du neuf. L activité des promoteurs s intensifie et les lancements de programmes connaissent un accroissement de +16 sur un an. En conséquence, l offre en logements disponibles augmente quelque peu, de +2, portant le stock au 30 septembre 2015 à un volume de unités, dont 94 d appartements. Enfin, concernant les prix, malgré des situations contrastées selon les départements, ces derniers tendent vers une légère hausse annuelle. Évolution du marché francilien 3T2014 / 3T2015 Agence Départementale d Information sur le Logement Étude réalisée par l ADIL 75

2 I l e - d e - F r a n c e 3 T Les ventes Évolution par rapport au 2T15 : -24 de ventes 3T14 : -6 de ventes Évolution du nombre de ventes de logements en Ile-de-France 3T15 Vente variation de 2T15 à 3T15 variation de 3T14 à 3T ,9 14, ,0 7, ,4 9, ,9-2, ,3 32, ,5-34, ,2-32, ,5-6,6 IDF ventes ont été conclues au 3 ème trimestre 2015, soit une diminution de -24 sur un trimestre, et de -6 sur un an. Comparé au 2 ème trimestre 2015, tous les départements accusent une baisse, Répartition des ventes par type de pièces au 3 ème trimestre ns ns -4 les plus prononcées touchant la Grande Couronne, notamment la Seine-et-Marne (-37,3) et les Yvelines (-43,5). Les Hauts-de-Seine, qui culminent à 479 transactions sur la période, connaissent la baisse trimestrielle la moins importante (-1). De même, le département concentre 18 des transactions régionales. Sur un an, en Petite Couronne, seul le Val-de-Marne (345 logements vendus) voit ses volumes diminuer (-2,5). A l inverse, en Grande Couronne, la Seine-et-Marne (382 ventes), détient le volume le plus haut de la deuxième périphérie, et il est le seul département en hausse annuelle (+32,2). En termes de typologies, l individuel groupé dépasse le seuil des 100 ventes, mais essuie une baisse de -37, quelque soit le nombre de pièces. Avec unités, les transactions en collectif perdent 4 sur un an. Les T1 et T2, qui représentent 42 des ventes d appartements, sont les seules typologies à croître annuellement (+26 et +11), tandis que les grands logements ont moins trouvé preneurs. Répartition du nombre de ventes en Ile-de-France par département au 3 ème trimestre 2015 cartographie : ADIL 75 1 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

3 3 T I l e - d e - F r a n c e Les mises en vente Évolution du nombre de mises en vente de logements en Ile-de-France 3T15 Mise en vente variation de 2T15 à 3T15 variation de 3T14 à 3T ,5 > >100 18, ,2 47, ,7-25, ,8 56, ,9-15, ,9 7, ,1 16,3 IDF Répartition des mises en vente par type de pièces au 3 ème trimestre 2015 Contrairement aux ventes, les commercialisations gagnent +16, tant sur un trimestre que sur un an. - ns > Ainsi, au 3 ème trimestre , logements neufs ont été mis en vente, ns 18 dont 95 d appartements (soit unités). Le collectif (+18) porte cette hausse globale, et seuls les 5P diminuent (-4). Évolution par rapport au 2T15 : +16 de mises en vente 3T14 : +16 de mises en vente En revanche, la production de maisons neuves, avoisinant les 200 unités, perd 4 sur un an, notamment à cause des 5P (-39) et 6P (-40), lesquels agrègent près d un quart (24) des mises en vente en individuel. Géographiquement, le Grand Paris a été le plus actif, Paris et la Petite Couronne cumulant 55 des mises en vente en Ile-de-France. Plus précisément, avec 910 et 817 logements nouvellement proprosés à la vente, les Hauts-de-Seine et la Seine-Saint-Denis demeurent les territoires ayant accueilli le plus de nouveaux programmes et dont les volumes ont augmenté trimestriellement et annuellement. En Grande Couronne, l Essonne (660 mises en vente) connaît des évolutions similaires (+57,9 sur un trimestre et +7,3 sur un an). Répartition du nombre de mises en vente en Ile-de-France par département au 3 ème trimestre 2015 cartographie : ADIL 75 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France 2

4 I l e - d e - F r a n c e 3 T L encours de logements disponibles Évolution par rapport au 2T15 : +8 de stock disponible 3T14 : +2 de stock disponible Évolution du nombre de logements disponibles en Ile-de-France 3T15 Disponible variation de 2T15 à 3T15 variation de 3T14 à 3T ,2-3, ,7 6, ,7 1, ,8 1, ,3-10, ,3 13, ,2-2, ,5 6,1 IDF Répartition des logements disponibles par type de pièces au 3 ème trimestre ns ns Au 30 septembre 2015, logements neufs sont disponibles en Ile-de- France. Compte-tenu du ralentissement des ventes, associé à une recrudescence des mises en vente, le stock augmente inéluctablement (+8 sur un trimestre et +2 sur un an). Par rapport au 2 ème trimestre 2015, Paris est le seul département à voir ses volumes en baisse (-2,2, pour 749 logements disponibles). Sur un an, l encours diminue également à Paris (-3,7), mais aussi en Seine-et-Marne (-10,7) et dans l Essonne (-2,3). L individuel dépasse désormais les unités à pourvoir et croît annuellement de 8. Le collectif, qui représente 94 du stock en Ile-de-France, augmente de 1 sur un an. Enfin, concernant la répartition territoriale, les Hauts-de-Seine excèdent le seuil des logements disponibles, soit 16 de l ensemble francilien. Avec unités, le volume en Seine- Saint-Denis reste aussi conséquent. A l opposé, le Val-d Oise (2 175 logements disponibles) et le Val-de-Marne (2 224) sont les départements les moins pourvoyeurs en logements neufs. Répartition Répartition du nombre du nombre de logements de ventes disponibles en Ile-de-France en Ile-de-France par département au 31er ème trimestre cartographie : ADIL 75 3 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

5 3 T I l e - d e - F r a n c e Les prix Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles en Ile-de-France 3T15 Prix moyen ( /m²) variation de 2T15 à 3T15 variation de 3T14 à 3T ,3 1, ,3 1, ,5-1, ,2 2, ,7-1, ,1 4, ,7 2, ,3-1,3 Malgré une situation disparate selon les territoires, les prix tendent à diminuer trimestriellement, pour la plupart des départements, exceptés les Yvelines (+2,1) et Paris qui se stabilise (0,3). Sur un an, tous les départements ne connaissent pas le même sort : avec un prix moyen de /m², la Seine-Saint-Denis est le seul territoire au sein de la Petite Couronne où les prix fléchissent (-1,3). Paris et les Hauts-de-Seine subissent une légère hausse (+1,3) et le Val-de- Marne augmente de +2,1. La hausse annuelle la plus marquée concerne les Yvelines (+4,6) en Grande Couronne. La Seine-et-Marne (-1,5) et le Val-d Oise (-1,3) sont quant à eux en baisse. Enfin, Paris reste le territoire le plus cher d Ile-de-France ( /m²), suivi des Hauts-de-Seine (6 542 /m²). A l opposé, la Seine-et-Marne constitue le département le plus abordable, avec un prix moyen de /m². Les délais de commercialisation Évolution des délais de commercialisation des logements neufs en Ile-de-France au 3 ème trimestre 2015 délai de commercialisation (en mois) évolution du délai de commercialisation sur un an (en mois) 75 13,8-9, ,8-5, ,3 6, ,3 2, ,2 6, ,1 8, ,3 3, ,0-9,1 délai moyen de commercialisation : 20,1 mois Au 3 ème trimestre 2015, le délai moyen de commercialisation s élève à 20,1 mois. C est à Paris que le délai d écoulement est le plus rapide (13,8 mois), et dans les Yvelines le plus long (26,1 mois pour écouler théoriquement le stock départemental). Dans la plupart des départements, les durées s allongent, exceptés Paris (-9,7 mois), les Hauts-de- Seine (-5,6 mois) et le Val-d Oise (-9,1 mois). ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France 4

6 P a r i s 3 T ,8 de ventes >100 de mises en vente -3,7 de stock disponible Évolution des volumes des logements neufs aux 3 èmes trimestres à Paris 163 ventes en collectif ont été effectuées à Paris au 3 ème trimestre 2015, soit une diminution de -11,9 sur un trimestre, mais une augmentation sur un an (+14,8). Les grands logements essuient une baisse annuelle (-17 pour les 4P et -50 pour les 5P), tandis que les petites surfaces s accroissent, notamment les studios et 1P (+73 sur un an). Avec plus de 100 ventes (109 au total soit 2/3 des transactions parisiennes), les arrondissements les moins onéreux c est-à-dire les XIX ème et XX ème arrondissements sont légitimement les plus attractifs, captant le plus d acheteurs. Quant aux mises en vente, celles-ci s élèvent à 146 unités, soit une chute sur un trimestre de -44,5, mais une hausse supérieure à 100. Les arrondissements périphériques demeurent les plus porteurs et accueillent la majorité des opérations dans le neuf : 114 commercialisations ont été lancées dans les XX ème et XIX ème arrondissements, ce qui équivaut à 78 des commercialisations à Paris (et à 89 si l on ajoute le XIII ème arrondissement). L offre disponible s élève fin septembre à 749 logements, soit un volume inférieur de 3,7 par rapport à l an passé. Les XIX ème, XX ème et XIII ème arrondissements sont les seuls à afficher un prix moyen sous les Ventes ns 17 Mises en vente > > >100 Disponible ns /m². Le XVI ème ( /m²) et dans une moindre mesure le XV ème ( /m²) sont les arrondissements les plus chers de la capitale. Mais ces prix doivent être mesurés au regard de la faiblesse du nombre de logements neufs disponibles à Paris. prix moyen: /m² Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles à Paris (en /m²) 5 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

7 3 T H a u t s - d e - S e i n e L immobilier résidentiel neuf dans les Hauts-de-Seine présente un bilan positif au 3 ème trimestre Évolution des volumes des logements neufs aux 3 èmes trimestres dans les Hauts-de-Seine Avec 479 ventes, soit 18 des ventes en Ile-de-France, le département est le plus gros vendeur de la région. Il gagne de surcroît +7,4 sur un an. Six communes ont vendu ce trimestre respectivement plus de 30 logements neufs : Boulogne-Billancourt (92 ventes), suivie d Asnières-sur-Seine (46), Puteaux (45), Nanterre (43), Bois-Colombes (34) et Levallois-Perret (33). Ensemble, elles agglomèrent près des 2/3 des transactions altoséquanaises (61). En matière de commercialisations, huit villes ont été particulièrement dynamiques : Asnières-sur- Seine, Colombe ou Bois- Ventes Colombes dépassent les mises en vente. Le Plessis Robinson, Puteaux, Boulogne Billancourt, Châtillon ou ns 8 Gennevilliers détiennent aussi une part importante avec plus Mises en vente de 50 nouveaux logements sur leur territoire. Plus généralement, les Hauts-de-Seine attei ns gnent 910 mises en vente, soit 22 du total francilien ,4 de ventes +18,6 de mises en vente +6,2 de stock disponible Disponible En conséquence, le stock de logements disponibles dépasse les unités et augmente de +6,2 sur un an. Il s agit de la la plus forte au sein du Grand Paris. Le prix moyen dans les Hauts-de-Seine s élève à /m² au 30 septembre 2015, soit une hausse annuelle de +1,3. Dans l échelle des prix, Gennevilliers est la commune la moins chère (4 364 /m² pou un appartement neuf disponible) ; Neuilly-sur-Seine la plus chère ( /m²). Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles dans les Hauts-de-Seine (en /m²) prix moyen: /m² ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France 6

8 S e i n e - S a i n t - D e n i s 3 T ,4 de ventes +47,7 de mises en vente +1,6 de stock disponible Évolution des volumes des logements neufs aux 3 èmes trimestres en Seine-Saint-Denis Montreuil et Saint-Denis) concentrent la moitié des ventes du département. En Seine-Saint-Denis, 395 transactions ont été signées entre juillet et septembre Par rapport au 3 ème trimestre 2014, les ventes grimpent de +9,4, soit la la plus forte au sein du Grand Paris, hors Paris. Les 1P (+44), les 3P (+36) et les 5P (+60) se sont davantage vendus que l année dernière. De plus, cinq communes (Aubervilliers, Le Blanc-Mesnil, Ile-Saint-Denis, 817 logements ont été introduits sur le marché, ce qui représente 20 de la production nouvelle de la région. La Seine-Saint-Denis connaît la progression trimestrielle (+70,2) et annuelle (+47,7) parmi les plus notoires en Ile-de-France. Seuls les studios et 1P reculent sur un an, de l ordre de -19. Il est à noter qu Aubervilliers (142 mises en vente) et surtout Saint-Denis (208) ont accueilli 350 commercialisations, soit 43 du total. Le volume de logements disponibles reste important dans le département. On dénombre unités à pourvoir, soit +1,6 par rapport au 30 septembre Enfin, les prix diminuent, tant sur un trimestre (-2,5, soit par ailleurs la variation à la baisse la plus forte d Ile-de-France) que Ventes ns Mises en vente ns 0 >100 ns > ns 45 Disponible >100 >100 >100 > ns -1 sur un an (-1,3). Fin septembre 2015, un appartement neuf vaut /m² en Seine-Saint-Denis. Pierrefitte-sur-Seine figure comme la commune la moins onéreuse (2 942 /m²). À l inverse, Les Lilas, qui jouxte Paris, présente un prix moyen de /m². prix moyen: /m² Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles à Seine-Saint-Denis (en /m²) 7 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

9 3 T V a l - d e - M a r n e Dans le Val-de-Marne, la conjoncture au 3 ème trimestre 2015 s essouffle. Tandis que tous les territoires du Grand Paris voient leurs transactions augmenter sur un an, les ventes diminuent de -2,5. Hormis les 3P en collectif (+15), toutes les typologies reculent. Villejuif (50 ventes), Choisy-le-Roi (46) et Ivry-sur- Seine (38) apparaissent comme les territoires les plus Évolution des volumes des logements neufs aux 3 èmes trimestres dans le Val-de-Marne plébiscités par les acheteurs ; près d un logement sur quatre s étant vendu au sein de l une de ces communes. Concernant les commercialisations (362 au total, exclusivement en collectif), le marché du neuf ralentit comparativement aux autres départements du Grand Paris, ses mises en vente Ventes > Mises en vente Disponible chutant de -25,7 sur 12 mois. Toutefois, trois communes ont vu plus de 40 logements se commercialiser au 3 ème trimestre 2015 : Limeil-Brévannes (59 mises en vente), Bonneuilsur-Marne (47) et Boissy-Saint- Léger (41). Ensemble, elles cumulent 41 des logements nouvellement introduits sur le marché. Avec logements disponibles, le stock de logements neufs augmente légèrement sur un trimestre (0,8) et sur un an (+1,6). Enfin, malgré une baisse sur un trimestre (-1,2), le Valde-Marne connaît la hausse de prix la plus sensible au sein du Grand Paris (+2,1), pour un montant moyen de /m². A l échelle communale, Saint-Mandé dépasse les /m² (précisément /m²). A contrario, il faut compter un peu plus de /m² (3 058 /m²) pour un appartement neuf à Villeneuve-Saint-Georges. -2,5 de ventes -25,7 de mises en vente +1,6 de stock disponible Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles dans le Val-de-Marne (en /m²) prix moyen: /m² ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France 8

10 S e i n e - e t - M a r n e 3 T ,2 de ventes +56,2 de mises en vente -10,7 de stock disponible Évolution des volumes des logements neufs aux 3 èmes trimestres en Seine-et-Marne Avec 382 ventes, la Seine-et- Marne détient le volume le plus élevé de Grande Couronne (14 des transactions franciliennes). En augmentation de 32,2 sur un an, il s agit également du seul département de la deuxième périphérie à connaître une hausse annuelle au cours de ce trimestre. Malgré de faibles volumes (11 ventes), l individuel groupé perd -74 sur un an, contrairement au collectif (+51) où toutes les typologies sont en progression annuelle. Quatre communes ont vendu au moins 26 logements neufs entre juillet et septembre 2015 : Chelles (40 transactions), Chessy (32), Le Mée-sur-Seine (27) et Meaux (26). A elles seules, elles totalisent 1/3 des ventes départementales. Quant aux mises en vente, 481 unités ont été comptabilisées ce trimestre. Ce volume est sensiblement similaire à celui du trimestre passé (-0,8). En revanche, les lancements de programmes bondissent de +56,2 sur un an. Il s agit de la hausse la plus substantielle parmi tous les départements franciliens. Chelles, à l image des ventes, s inscrit comme la commune la plus active avec 94 commercialisations. L offre disponible en Seine-et- Marne diminue de -10,7 sur un an, soit la baisse annuelle départementale la plus importante, Ventes > Mises en vente ns >100 > Disponible hissant le stock fin septembre à logements neufs. Enfin, en termes de prix, le département est le plus abordable de la région (un logement collectif coûtant /m²) d autant que ces derniers flanchent de -1,5 sur un an. Avec un prix moyen s établissant à /m², Fontainebleau est sans conteste la ville la plus chère. À l opposé se trouve Varennes-sur-Seine (2 522 /m²). prix moyen: /m² Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles en Seine-et-Marne (en /m²) 9 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

11 3 T Y v e l i n e s Les ventes dans les Yvelines baissent fortement, ne dépassant guère les 300 transactions. Ainsi, au 3 ème trimestre 2015, 286 contrats ont été conclus (dont 7 pour des maisons) soit une chute de -43,5 sur un trimestre et -34,7 sur un an, plaçant le département comme le moins dynamique en termes de ventes dans le neuf. Seules les petites typologies stagnent (0 pour les T1) ou Évolution des volumes des logements neufs aux 3 èmes trimestres dans les Yvelines augmentent légèrement (12 pour les T2), signe d un éventuel retour des investisseurs. Les ventes se répartissent sur l ensemble du territoire yvelinois, mais trois communes sont porteuses ce trimestre : Rosny-sur-Seine (43 transactions), Trappes (38) ou Saint-Cyr-l École (31) rassemblant 39 des ventes du département. Ventes ns ns Mises en vente > >100-5 Disponible Le bilan des mises en vente est également à la peine. 343 logements neufs ont nouvellement été introduits sur le marché, correspondant à une diminution annuelle de -15,9. En Grande Couronne, les Yvelines sont le seul département à présenter un volume inférieur à l an passé. Quelques communes se distinguent par leur apport en nouveaux logements : Achères (37 logements), Rosny-sur-Seine (41), Poissy (45), Viroflay (45), Louveciennes (58) et surtout Trappes, avec 108 unités, qui détient près d un tiers (31) des commercialisations yvelinoises. -34,7 de ventes -15,9 de mises en vente +13,5 de stock disponible Avec logements disponibles fin septembre, l encours yvelinois grimpe de 13,5 par rapport au 3 ème trimestre Par ailleurs, il faut compter en moyenne /m² pour un logement collectif. La valeur des biens neufs semble augmenter dans les Yvelines, les prix évoluant à la hausse (+4,6 sur un an, soit la plus forte augmentation annuelle en Ile-de-France). Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles dans les Yvelines (en /m²) prix moyen: /m² ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France 10

12 E s s o n n e 3 T ,8 de ventes +7,3 de mises en vente -2,3 de stock disponible Évolution des volumes des logements neufs aux 3 èmes trimestres dans l Essonne Avec 353 ventes opérées dans l Essonne, les volumes diminuent (-32,8 sur un an), notamment à cause des transactions en collectif (-36). L individuel, qui représente 11 des ventes, gagne quant à lui 19. Avec respectivement 44 et 40 logements vendus, Évry et Arpajon sont les villes les plus attractives ce trimestre. Les commercialisations connaissent un meilleur sort que les ventes. Ainsi, au cours du 3 ème trimestre 2015, 660 mises en vente ont eu lieu en Essonne, soit le volume le plus significatif en Grande Couronne (plus du tiers des nouveaux logements en Grande Couronne et 16 de la production francilienne totale). Le collectif recule (-3) et seuls les T2 sont davantage présents (+42) qu en Les maisons neuves, qui concentrent 19 des commercialisations, bondissent quant à elles sur un an (+88 pour 126 unités). Six communes ont accueilli plus de 50 logements neufs et condensent plus des 3/4 des mises en vente du département : Corbeil- Essonnes, Arpajon, Bondoufle, Brétigny, Mennecy et Quincysous-Sénart. Ventes > Mises en vente >100 5 ns ns -3 Avec un tel apport en mises en vente, parallèlement à des ventes mauribondes, l encours augmente sur un trimestre (+13,2), mais diminue sur un an (-2,3) compte tenu d un Disponible ns stock conséquent accumulé ces dernières années. Au 30 septembre 2015, il s élève à unités. A la même date, le prix moyen d un logement neuf s établit à /m², soit une légère baisse trimestrielle (-0,7) et une hausse constatée sur un an (+2,2). Orsay (5 765 /m²) affiche les prix les plus élevés, tandis que Étampes est la commune la moins chère d Essonne (2 582 /m²). prix moyen: /m² Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles dans l Essonne (en /m²) 11 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

13 3 T V a l - d O i s e Au 3 ème trimestre 2015, 326 transactions ont été recensées dans le Val-d Oise, soit une baisse de -6,6 par Évolution des volumes des logements neufs aux 3 èmes trimestres dans le Val-d Oise rapport au 3 ème trimestre Les appartements neufs fléchissent de 8 sur un an, mais les T3 (+1) et les T1 (+85), représentant 50 des ventes, retrouvent une certaine vigueur. Par ailleurs, malgré un nombre limité (23 unités soit 7 du total), les transactions de logements individuels augmentent annuellement de 10. Avec 47 appartements et 10 maisons neuves, Cormeilles-en-Parisis est en tête des ventes ce trimestre dans le Val-d Oise. On notera également la bonne tenue d Herblay (44 transactions) et Franconville (33). Ventes Mises en vente ns >100 ns ns ns > Disponible > > ns 4 En termes de mises en vente, le département comptabilise près de 400 nouvelles commercialisations (dont 94 en collectif), et voit ses volumes augmenter de +16,3 sur un an, notamment grâce aux T2 (+38) et T3 (+7), lesquels représentent 82 des logements nouvellement proposés à la vente par les promoteurs. Cinq communes (Bessancourt, Cormeilles-en-Parisis, Persan, Pontoise, Villiers-le-Bel) agrègent 81 des commercialisations val-d oisiennes. Dans un contexte de baisse des ventes, couplée à une hausse des mises en vente, le stock croît de +6,1 sur un an, pour atteindre fin septembre logements neufs disponibles. Quant au prix, ce dernier diminue de -1,3, tant sur un trimestre que sur un an, pour un montant de /m². Avec un prix moyen en collectif de /m², l Isle-Adam est la seule commune au-delà des /m². A l opposé, Villiers-le-Bel ferme la marche (2 942 /m²). -6,6 de ventes +16,3 de mises en vente +6,1 de stock disponible Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles dans le Val-d Oise (en /m²) prix moyen: /m² ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France 12

14 Les logements neufs à Paris au 3T ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

15 Les logements neufs dans les Hauts-de-Seine au 3T2015 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France 14

16 Les logements neufs dans les Hauts-de-Seine au 3T suite 15 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

17 Les logements neufs en Seine-Saint-Denis au 3T2015 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France 16

18 Les logements neufs en Seine-Saint-Denis au 3T suite 17 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

19 Les logements neufs dans le Val-de-Marne au 3T2015 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France 18

20 Les logements neufs dans le Val-de-Marne au 3T suite 19 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

21 Les logements neufs en Seine-et-Marne au 3T2015 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France 20

22 Les logements neufs en Seine-et-Marne au 3T suite 21 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

23 Les logements neufs en Seine-et-Marne au 3T suite ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France 22

24 Les logements neufs dans les Yvelines au 3T ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

25 Les logements neufs dans les Yvelines au 3T suite ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France 24

26 Les ogements neufs dans les Yvelines au 3T suite 25 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

27 Les logements neufs dans l Essonne au 3T2015 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France 26

28 Les logements neufs dans l Essonne au 3T suite 27 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

29 Les logements neufs dans l Essonne au 3T suite ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France 28

30 Les logements neufs dans le Val-d Oise au 3T ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

31 Les logements neufs dans le Val-d Oise au 3T suite ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France 30

32 Le marché du logement neuf en Ile-de-France 3 è m e trimestre 2015 Depuis 1985, les ADIL d Ile-de-France étudient le marché du logement neuf destiné à l accession à la propriété en Ile-de-France. Cette analyse donne lieu, chaque trimestre, à la rédaction de notes de conjoncture, ainsi qu à un bilan annuel résumant les tendances de l année écoulée. Cette étude présente la conjoncture de 3 ème trimestre 2015 correspondant à une période d enquête du 1er juillet au 30 septembre Elle se compose d une synthèse régionale faisant le point sur les ventes et les commercialisations de la période, ainsi que sur l état du stock de logements disponibles en Ile-de-France à la fin du trimestre. Puis, elle se décline par département selon les mêmes thèmes (ventes, commercialisations et stock). Pour chaque département, le détail communal des mouvements et prix pratiqués du trimestre est annexé. Note méthodologique La base de données couvre environ 85 du marché de l immobilier de l accession à la propriété privée dans le secteur neuf. La base d enquête repose sur le croisement des données obtenues par les partenariats des ADIL et des données des annonces de la presse spécialisée. L enquête est réalisée mensuellement auprès des promoteurs et commercialisateurs. La base de données ne prend pas en compte les immeubles vendus en bloc destinés à la location, les résidences avec services comme celles pour les personnes âgées ou les centres d affaires, les maisons individuelles en secteur diffus, et divers logements ne passant pas par les canaux habituels de commercialisation comme par exemple les dations. En revanche, les pré commercialisations sont intégrées. Les résultats communiqués ne font l objet d aucun redressement statistique. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Contact Observatoire du Logement Neuf des ADIL IDF

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 2 ème trimestre 2015 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 1 er trimestre 2015 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 1 er trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 2 ème trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Note de conjoncture annuelle Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Etude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France E C L A I

Plus en détail

LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015?

LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015? LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015? Dans la continuité de sa note de conjoncture sur le logement neuf en Ile-de-France, l ADIL 75 vous présente

Plus en détail

Note de conjoncture 1er trimestre 2012. Le marché du logement neuf en IledeFrance ECLAIR. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance

Note de conjoncture 1er trimestre 2012. Le marché du logement neuf en IledeFrance ECLAIR. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Note de conjoncture 1er trimestre 2012 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance ECLAIR

Plus en détail

Le marché du logement neuf en IledeFrance

Le marché du logement neuf en IledeFrance Note de conjoncture annuelle Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Etude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance ECLAIR Le marché

Plus en détail

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Dossier de presse 28 mai 2015 Sommaire Communiqué de presse 3 Les chiffres en Ile-de-France 5 Paris 7 Petite Couronne 12 Grande Couronne 15 Synthèse

Plus en détail

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note de conjoncture nº 25 octobre 2014

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note de conjoncture nº 25 octobre 2014 Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne La note de conjoncture nº 25 octobre 2014 Sommaire page 5 Editorial page 6 1. Les transactions immobilières dans le marché de l ancien

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION Mai 2008 Hélène Fouquet ADIL 75 Etude réalisée par l ADIL 75 pour la DRE. Mieux connaître l investissement locatif

Plus en détail

Note de conjoncture 3 ème trimestre 2013. Le marché du logement neuf en IledeFrance ECLAIR. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance

Note de conjoncture 3 ème trimestre 2013. Le marché du logement neuf en IledeFrance ECLAIR. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Note de conjoncture 3 ème trimestre 2013 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance ECLAIR

Plus en détail

Au 31 décembre 2009, 296 000

Au 31 décembre 2009, 296 000 10 Approche territoriale Différents profils de familles pauvres selon le nombre d enfants et l activité des parents En IledeFrance, un enfant de moins de 18 ans sur cinq vit en situation de pauvreté. Un

Plus en détail

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 I. Actualité du marché de l immobilier Les chiffres du marché du logement neuf francilien Les lancements commerciaux en Ile-de-France au 1 er semestre 2014 : - 29% par

Plus en détail

Un prix de l eau élevé en Île-de-France, sauf à Paris

Un prix de l eau élevé en Île-de-France, sauf à Paris Agreste N 109 - Mai 2011 Île-de- Enquête sur les services publics de l eau potable et de l assainissement en 2008. Un prix de l eau élevé en Île-de-, sauf à Paris A 3,69 /m³, le prix moyen de l eau potable

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE FOCUS études septembre 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE en Seine-et-Marne information économique Depuis 2009, la crise économique mondiale et la création du statut d auto-entrepreneur ont profondément bouleversé

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF LES APPARTEMENTS NEUFS AU 2nd SEMESTRE LES CHIFFRES-CLES EN ILE-DE-FRANCE Mises en vente évo./an* Ventes évo./an* Stock fin pério évo./an* 75 243-61% 361

Plus en détail

Dossier n 24 L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS?

Dossier n 24 L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS? P É R I SSOL, BESSON, ROBIEN QUE SONT DEVENUS L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS? 79 80 Dossier n 24 Introduction Cette partie résume une étude de l OLAP réalisée en 2010 pour la DRIHL (Direction Régionale

Plus en détail

Rencontre Conjoncture ORF

Rencontre Conjoncture ORF Rencontre Conjoncture ORF Maître Jérôme CAURO, Chambre des Notaires Paris Ile-de-France Juin 2013 SOMMAIRE 1- Point conjoncture Logement Ile-de-France 2- Le foncier en Ile-de-France LOGEMENTS : VOLUME

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

«PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN...

«PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN... 11 2010 R EPÈRES CONSTRUIRE «PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN... Que sont devenus les logements locatifs neufs?» UNE EXPLOITATION CONJOINTE DE FILOCOM ET DE LA BASE DE LOYERS DE L OLAP AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI,

Plus en détail

DONNEES SUR LA CREATION D'ENTREPRISES EN SEINE-SAINT-DENIS. (source : Insee) PÔLE VEILLE ECONOMIQUE

DONNEES SUR LA CREATION D'ENTREPRISES EN SEINE-SAINT-DENIS. (source : Insee) PÔLE VEILLE ECONOMIQUE DONNEES SUR LA CREATION D'ENTREPRISES EN SEINE-SAINT-DENIS (source : Insee) PÔLE VEILLE ECONOMIQUE Direction du Développement Économique, de l Emploi, de la Formation Professionnelle et de l'innovation

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 730 Février 2016 Commercialisation des logements neufs Résultats au quatrième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au quatrième

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 CGDD / MEDDE / SOeS Chiffres et Statistiques NUMÉRO 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 Au deuxième trimestre 2015, 26 500 logements neufs ont été

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au deuxième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au deuxième

Plus en détail

CLUB NOTARIAL IMMOBILIER. Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013

CLUB NOTARIAL IMMOBILIER. Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013 CLUB NOTARIAL IMMOBILIER Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013 Ouverture des travaux Christian BÉNASSE Président de la Chambre des Notaires

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises

Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises Communiqué de presse Le 3 avril 2014 Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises Depuis 2005, LocService.fr met en relation les locataires et les propriétaires pour

Plus en détail

1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04

1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04 7 janvier 2013 Sommaire Que s est-il passé au 1 er semestre 2013? 1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04 2. Tableaux synthétiques 08 3. France 14

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me ROBIN Laurent Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Comme chaque année, la Chambre des Notaires de PAU présente une analyse du

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Comparaisons régionales et évolution depuis 2000 Édito Cette étude analyse le marché du logement neuf en HauteNormandie en 2012 en revenant

Plus en détail

L ACCESSION A LA PROPRIETE À PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE

L ACCESSION A LA PROPRIETE À PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE Étude de l ADIL 75 mars 2016 L ACCESSION A LA PROPRIETE À PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE Bilan et Perspectives du Prêt à Taux Zéro (PTZ) Étude de l ADIL 75 4 6 b i s b o u l e v a r d E d g a r Q u i n e t

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE. Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE. Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014 27 février 2014 CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014 1 1 Période d observation : année 2013 Ouverture des travaux Christian Bénasse Président de la Chambre

Plus en détail

Evolution du parc de logements sociaux dans les Hauts-de-Seine 2002-2012

Evolution du parc de logements sociaux dans les Hauts-de-Seine 2002-2012 Evolution du parc de sociaux dans les Hauts-de-Seine 2002-2012 Pôle Aménagement du Territoire Direction de l Habitat 1. Les communes «SRU» ont opéré un rattrapage accéléré 2. Les communes ayant un taux

Plus en détail

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Le marché immobilier vu par MeilleursAgents 1. Les prix a. Nos prévisions

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Données sur l évolution des loyers

Données sur l évolution des loyers Données sur l évolution des loyers rrapport sur la situation du logement en France Données sur l évolution des loyers 2010 OLAP «évolution des loyers du secteur privé dans l agglomération parisienne» rrapport

Plus en détail

Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils fi gurent en italique dans le document.

Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils fi gurent en italique dans le document. Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils fi gurent en italique dans le document. Volume de ventes des appartements au 2 trimestre 2013 T2 2013 / T2 2012

Plus en détail

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE P ARIS - ILE- DE-FRANCE D OSSIER DE PRESSE - 13 SEPTEMBRE 2012 Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils figurent en italique dans le document. Base BIEN

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 20 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Week-end Les déplacements du week-end Samedi Transports collectifs Voiture 3,33 déplacements par jour et par personne 35,3 millions

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 4 trimestre 2011. 23 février 2012

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 4 trimestre 2011. 23 février 2012 CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE 4 trimestre 2011 23 février 2012 Ouverture des travaux Christian LEFEBVRE Président de la Chambre des Notaires de Paris Introduction Thierry DELESALLE

Plus en détail

Bilan 2015. Communiqué de presse

Bilan 2015. Communiqué de presse Communiqué de presse MeilleursAgents tire le bilan du marché immobilier en 2015, analyse les perspectives 2016 et lance l Indice de Liquidité, nouvel outil au service de tous les acteurs du marché Paris

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me FEUILLETTE Frédérick Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Pyrénées-Atlantiques Aborder l évolution du marché immobilier est un

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

La criminalité en France. La criminalité en France INHESJ/ONDRP Rapport 2014. Marie CLAIS, chargée d études à l ONDRP. Rapport annuel 2014 de l ONDRP

La criminalité en France. La criminalité en France INHESJ/ONDRP Rapport 2014. Marie CLAIS, chargée d études à l ONDRP. Rapport annuel 2014 de l ONDRP Premier ministre La criminalité en France Rapport annuel 2014 de l ONDRP Les appels au «17 police-secours» pour différends conjugaux enregistrés par la Direction de la sécurité de proximité de l agglomération

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Dossier de presse 10 septembre 2015 Sommaire Communiqué de presse 3 Les chiffres en Ile-de-France 5 Paris 7 Petite Couronne 10 Grande Couronne 13

Plus en détail

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007 Cellule Technique de Réflexion et d Aide à la Décision (CTRAD) Service Commun d Action Sociale des Caisses d Allocations Familiales Les bénéficiaires de l APL d le parc de logements-foyers en Ile-de-France

Plus en détail

R EPÈRES. «L'investissement dans. le parc locatif privé depuis 1996 : SE LOGER. la place des dispositifs fiscaux» AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI,

R EPÈRES. «L'investissement dans. le parc locatif privé depuis 1996 : SE LOGER. la place des dispositifs fiscaux» AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI, 11 2013 R EPÈRES SE LOGER «L'investissement dans le parc locatif privé depuis 1996 : la place des dispositifs fiscaux» UNE EXPLOITATION CONJOINTE DE FILOCOM ET DE LA BASE DE LOYERS OLAP AUTEURS GENEVIÈVE

Plus en détail

FÉDÉRATION NATIONALE DE L IMMOBILIER

FÉDÉRATION NATIONALE DE L IMMOBILIER FÉDÉRATION NATIONALE DE L IMMOBILIER 11 Septembre 2014 Plafonnement des honoraires de location : La mesure entre en vigueur lundi 15 septembre 2014 Les honoraires perçus auprès des locataires par les agents

Plus en détail

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Dossier de presse 26 février 2015 Sommaire Communiqué de presse 3 Les chiffres en Ile-de-France 5 Paris 7 Petite Couronne 10 Grande Couronne 13

Plus en détail

ORPI. septembre 2012

ORPI. septembre 2012 ORPI Conférence de presse de rentrée 18 septembre 2012 Bilan et faits marquants du premier semestre 2012 National La France : un marché au point mort Aucune chute brutale des prix à espérer De fortes tensions

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse COMMUNIQUÉ DE PRESSE Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse L Observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers de France (FPI) livre ce jour les derniers chiffres

Plus en détail

de Valenciennes Métropole

de Valenciennes Métropole N 2 Septembre 2012 L OBSERVATOIRE de Valenciennes Métropole Lettre d informations de la Direction de la Prospective Territoriale Quelles sont les dernières tendances du marché foncier et immobilier de

Plus en détail

Les Franciliens et le logement dans leur région

Les Franciliens et le logement dans leur région Les Franciliens et le logement dans leur région Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au Département Politique Opinion

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Janvier 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne

Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne ÉVOLUTION EN 2012 DES LOYERS D HABITATION DU SECTEUR LOCATIF PRIVÉ DANS L AGGLOMÉRATION PARISIENNE Mai 2013 MÉTHODOLOGIE Comme chaque année, l'olap

Plus en détail

Les besoins en logements des ménages

Les besoins en logements des ménages Conflans-Sainte-Honorine Mantes-la-Jolie Les Mureaux Observatoire Seine Aval Les besoins en logements des ménages de Seine Aval Poissy La Note n 3 Des ménages plus nombreux, des besoins en logements accrus

Plus en détail

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Dossier de presse 26 novembre 2015 Sommaire Communiqué de presse 3 Les chiffres en Ile-de-France 5 Paris 7 Petite Couronne 10 Grande Couronne 13

Plus en détail

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7.1. Une forte progression des prix de l accession jusqu en 2008 Les prix d achat ont presque doublé dans l individuel comme dans le collectif

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER

OBSERVATOIRE IMMOBILIER GROUPE DE RECHERCHE SUR L ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L AMENAGEMENT OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF 12, RUE HAMELIN 75116 PARIS - TEL 01.47.55.99.00 FAX 01.47.55.65.09 www.grecam.com

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 La construction neuve de logements s est de nouveau inscrite en baisse en 1997 ( 1,3 % en volume), mais dans des proportions moindres

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS

LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 0142712814 FAX : 0142762405 http://www.apur.org LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS Recensement général de la population

Plus en détail

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013)

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013) FRANCE BOIS FORÊT Observatoire économique Filière Forêt Bois SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 20 (octobre-novembre-décembre 20) Evolutions différenciées en fin

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE Emploi Rappel des dernières données disponibles Données clefs ILE-DE-FRANCE FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % Evolution annuelle

Plus en détail

Le Grand Paris va-t-il faire monter les prix?

Le Grand Paris va-t-il faire monter les prix? va-t-il faire monter les prix? Quelles évolutions pour les villes concernées en deux ans? va-t-il faire monter les prix? Le Grand Paris, garantie d augmentation des prix aux abords de la capitale? Pour

Plus en détail

2007 / 2012. Crise économique et pouvoir d achat immobilier des ménages : quels enseignements?

2007 / 2012. Crise économique et pouvoir d achat immobilier des ménages : quels enseignements? 2007 / 2012 Crise économique et pouvoir d achat immobilier des ménages : quels enseignements? Une étude issue du partenariat Chaire Ville et Immobilier entre l Université Dauphine et le Crédit Foncier

Plus en détail

La promotion immobilière privée

La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée en Bretagne Romantique est peu active, comme dans l ensemble des territoires périurbains. Les promoteurs restent prudents à lancer de nouveaux

Plus en détail

LES PRIX IMMOBILIERS

LES PRIX IMMOBILIERS LES PRIX IMMOBILIERS Bilan de l année 2014 Janvier 2015 Cimm Immobilier - Crédit Foncier - Crédit Logement - Crédit Mutuel - Gécina - SeLoger.com - SNPI - Sogeprom 1 LE NOMBRE DE RÉFÉRENCES TRAITÉES PAR

Plus en détail

Vers un repositionnement des logements PLS familiaux sur le marché du logement en Île-de-France?

Vers un repositionnement des logements PLS familiaux sur le marché du logement en Île-de-France? http://www.ols-idf.org AORIF L Union Sociale pour l Habitat d Île-de-France Caisse des Dépôts et Consignations, Direction Régionale Ile-de-France Direction Régionale et Interdépartementale de l Hébergement

Plus en détail

Population active, emploi, chômage. Les ressources humaines d une capitale économique

Population active, emploi, chômage. Les ressources humaines d une capitale économique Population active, emploi, chômage Les ressources humaines d une capitale économique NOVEMBRE 2013 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : Sandra Roger Sous la direction de :

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 8 P-2-01 N 44 du 2 MARS 2001 8 F.I. / 2 P INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2001 TAXE ANNUELLE SUR LES LOCAUX A USAGE DE BUREAUX, LES LOCAUX COMMERCIAUX

Plus en détail

BREF ILE-DE-FRANCE ACTIVITE ET CHOMAGE DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES FRANCILIENNES S U P P L E M E N T LES PRINCIPAUX RESULTATS

BREF ILE-DE-FRANCE ACTIVITE ET CHOMAGE DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES FRANCILIENNES S U P P L E M E N T LES PRINCIPAUX RESULTATS n 16 - Décembre 2008 S U P P L E M E N T BREF ILE-DE-FRANCE ACTIVITE ET CHOMAGE DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES FRANCILIENNES Les zones urbaines sensibles se différencient toutes les unes des autres,

Plus en détail

Le marché de l habitation régional

Le marché de l habitation régional Le marché de l habitation régional Mauricie Centre-du-Québec Bois-Francs Service économique et affaires publiques Le marché de l habitation Mauricie Centre-du-Québec Bois-Francs Les secteurs de la Mauricie,

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE AU 3EME TRIMESTRE 2012, LE LOGEMENT NEUF ENTRE EN RECESSION Pour le 3 ème trimestre consécutif, les ventes de logements neufs par les promoteurs accusent une forte baisse. L Observatoire

Plus en détail

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Jean-Claude Driant Lab Urba Université Paris Est Séminaire du GERI Mobilitas - le 26 mars 2015 Crise du logement?

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Une étude de la caisse d Assurance Maladie des Hauts-de-Seine

Une étude de la caisse d Assurance Maladie des Hauts-de-Seine 13 juillet 2010 Communiqué de presse LES DÉPENSES DE TRANSPORTS DE SANTÉ FLAMBENT DANS LE 92! Une étude de la caisse d Assurance Maladie des Hauts-de-Seine Dans les Hauts-de-Seine, les dépenses de remboursement

Plus en détail

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS N 20 TENDANCE GLOBALE DU MARCHÉ IMMOBILIER AU 3 ème TRIMESTRE 2014 1. Tendance globale du marché immobilier au cours du 3 ème trimestre 2014 En glissement trimestriel,

Plus en détail

Première baisse significative de la vacance en Ile-de-France depuis plusieurs décennies

Première baisse significative de la vacance en Ile-de-France depuis plusieurs décennies ILEDEFRANCE à la page à la page N 381 Janvier 2012 Territoire Première baisse significative de la vacance en IledeFrance depuis plusieurs décennies Les logements vacants sont sensiblement moins nombreux

Plus en détail

1. Editorial - Immobilier ancien : les vendeurs retrouvent raison p. 04 2. Tableau et graphiques synthétiques p. 08 3. France p. 14 4. Paris p. 16 5.

1. Editorial - Immobilier ancien : les vendeurs retrouvent raison p. 04 2. Tableau et graphiques synthétiques p. 08 3. France p. 14 4. Paris p. 16 5. 1. Editorial - Immobilier ancien : les vendeurs retrouvent raison p. 04 2. Tableau et graphiques synthétiques p. 08 3. France p. 14 4. Paris p. 16 5. Ile-de-France (hors Paris) p. 18 6. Seine-et-Marne

Plus en détail

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE SERVICE ECONOMIQUE ET FINANCIER TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE 45 milliers de logements par trimestre MARCHE DU LOGEMENT NEUF FRANCE ENTIERE 120 40 35 30 25 20 15 10 110 100 90 80

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le marché immobilier en 2012 EN FRANCE. Conférence de presse du 4 avril 2013 CONTACTS

DOSSIER DE PRESSE. Le marché immobilier en 2012 EN FRANCE. Conférence de presse du 4 avril 2013 CONTACTS Le marché immobilier en 2012 EN FRANCE Conférence de presse du 4 avril 2013 CONTACTS Conseil supérieur du notariat Caroline Gaffet caroline.gaffet.csn@notaires.fr 01 44 90 31 74 Chambre des notaires de

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bases de données Besoin de suivre en permanence l évolution de votre marché? OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE GROUPE DE RECHERCHE SUR L'ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'AMENAGEMENT L information

Plus en détail

LES VENTES DE LOGEMENTS EN REGION D ILE-DE-FRANCE (1991-2003) SELON LA BASE D INFORMATIONS ECONOMIQUES NOTARIALES (BIEN)

LES VENTES DE LOGEMENTS EN REGION D ILE-DE-FRANCE (1991-2003) SELON LA BASE D INFORMATIONS ECONOMIQUES NOTARIALES (BIEN) LES VENTES DE LOGEMENTS EN REGION D ILE-DE-FRANCE (1991-2003) SELON LA BASE D INFORMATIONS ECONOMIQUES NOTARIALES (BIEN) Etude réalisée par André Massot Assistance informatique : Nicolas Camus Division

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail