Les comptes de production régionaux de la FFB

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB"

Transcription

1 Les comptes de production régionaux de la FFB 03/10/2014 FEDERATION FRANÇAISE DU BATIMENT Direction des Affaires Economiques, Financières et Internationales Service des Etudes Economiques 1

2 La problématique Les comptes de production régionaux visent à offrir aux fédérations locales du bâtiment une évaluation, pour les années récentes, du niveau de la production par région et par grand segment de marché (logement neuf, non-résidentiel neuf, amélioration-entretien). Cet exercice impose comme contrainte incontournable que la somme des productions régionales soit égale au total national, à la fois pour l ensemble de l activité bâtiment et par grand segment retenu. Une nouvelle méthode Suite à l abandon de la dimension régionale dans les enquêtes sectorielles publiques, la FFB a mis en place une nouvelle méthode de calcul voici deux ans. Cette dernière, avec le recul, s est avérée inappropriée. Elle conduisait, de fait, à corriger «à la main» les résultats de cinq régions, sans que ces corrections puissent se justifier par des biais statistiques clairement identifiés. Une nouvelle méthode a donc été retenue pour l exercice 2013 des comptes de production régionaux de la FFB. Elle diffère de la précédente pour la détermination de la production neuve tant en évolution qu en poids. On ne retient plus (avant recalage national) le résultat en niveau mais le taux de variation annuelle entre N et N-1 à partir d une année de base Par ailleurs, la part du neuf dans l ensemble de la production régionale est tunnelisée autour de la valeur 2007 pour éviter les aberrations. Cette nouvelle méthode semble, en première analyse, nettement plus robuste, une fois corrigé le biais statistique bien identifié en PACA (cf. avertissements plus loin). Il faut toutefois signaler qu à compter de janvier 2015, les statistiques officielles sur les permis et mises en chantier devraient connaître une nouvelle évolution. De fait, les séries publiées en date de prise en compte par le système informatique seront remplacées par des séries en date réelle estimée. Il n est pas acquis que la méthode retenue résiste à cette transformation. C est pourquoi les cellules économiques régionales de la construction ont, à notre demande, engagé un travail d estimation de production régionale par une méthode dite «ascendante» (on part des segments élémentaires de marché pour déterminer le total par agrégation). Au global, les comptes de 2015 pourraient donc connaître une nouvelle et profonde révision méthodologique. 1 Dernière année disponible pour les chiffres EAE en région. 2

3 Les résultats Avertissement 1. La mesure des surfaces des permis de construire et des mises en chantier est passée de la surface hors œuvre nette (SHON) à la surface de plancher (SP) depuis le 1 er mars Les chiffres présentés ici reposent sur des séries rétropolées en surface de plancher et ne sont donc pas exactement comparables aux chiffres des versions précédentes des comptes de production régionaux. De fait, pour 2011, la production bâtiment ressort désormais, au niveau national, à 129,4 milliards d euros contre 128,6 milliards d euros dans la version précédente. 2. En 2010, au niveau national, nous avions dû procéder à un recalage de la production bâtiment. En effet, l estimation de la production neuve, issue de nos «modèles délais», n était pas en adéquation avec les autres indicateurs du secteur tels que l emploi ou les consommations de matériaux. Ainsi, nous avions été conduits à augmenter de 9 % les mises en chantier publiées par le MEDDE en 2010, soit environ logements commencés et 2 millions de m² de surfaces de bâtiments non-résidentiels mises en chantier. Ce recalage à la hausse des mises en chantier en 2010 nous imposait de procéder à un exercice en sens opposé pour 2011, soit à abaisser d autant les mises en chantier. Nous avons appliqué la même méthode sur tout le territoire afin que la somme des mises en chantier par région soit bien égale au niveau national des mises en chantier recalées. 3. Pour la région PACA, au dire des acteurs de terrain et de la CERC PACA, les évolutions en date de prise en compte relevées entre l automne 2011 et le printemps voire l été 2012 ne reflètent pas la réalité. D ailleurs, les niveaux des mises en chantier en date de prise en compte s avèrent aberrants au regard de ceux relevés en date réelle du quatrième trimestre 2011 au premier trimestre 2012 pour le logement, du quatrième trimestre 2011 jusqu au deuxième trimestre 2012 pour le non-résidentiel. De fait, sur ces périodes, les écarts ressortent supérieurs à 50 % entre date de prise en compte et date réelle (cf. graphiques 1 et 2). 3

4 Graphique 1 Comparaison des mises en chantier de logements en PACA entre date de prise en compte et date réelle Source : (MEDDE) Graphique 2 Comparaison des mises en chantier de bâtiments non-résidentiels (en m² de surface de plancher) en PACA entre date de prise en compte et date réelle Source : (MEDDE) Il a donc été décidé, dans le compte 2013, de retenir sur ces périodes les données en date réelle. Pour conserver une cohérence en date de prise en compte, nous avons donc réimputé sur le passé, autrement dit avant le quatrième trimestre 2011, une partie des écarts observés pour les données précédemment recalées entre date de prise en compte et 4

5 date réelle, dans la limite des mises en chantier comptabilisées en date réelle sur la période allant du quatrième trimestre 2009 au troisième trimestre 2012 pour le logement, du quatrième trimestre 2009 au deuxième trimestre 2012 pour le nonrésidentiel, périodes pour lesquelles les écarts sont les plus importants. L Aquitaine pourrait à l avenir se voir appliquer ce même genre de correction. De fait, les données affichent en date de prise en compte de très importantes variations de sens opposé dans le logement (-28 % en 2012 et +32 % en 2013). Faute de disposer de données officielles en date réelle, on reste contraint aux supputations à ce stade. On doit toutefois signaler que les évolutions affichées ci-après pour cette région étonnent pour le moins. S agissant de la lecture des cartes qui suivent, une région affichée respectivement en vert clair ou en vert foncé ne signifie pas nécessairement qu elle a connu une hausse, mais que son évolution s avère supérieure respectivement d au-moins 0,5 ou 1,5 point de pourcentage à la moyenne nationale. 5

6 Résultats pour le bâtiment 2011 (d) 2012 (d) 2013 (p) (en M ) (en M 2011) (évolution en volume (en M ) (en M 2012) (évolution en volume (en M ) Alsace 4 019, ,16-2,1% 4 014, ,83-7,3% 3 733,73 Aquitaine 6 720, ,01-2,0% 6 724, ,68 5,8% 7 117,49 Auvergne 2 025, ,82-3,0% 2 003, ,11-6,3% 1 882,64 Basse-Normandie 3 214, ,78-5,0% 3 115, ,92-6,1% 2 937,27 Bourgogne 2 244, ,45-4,5% 2 187, ,34-9,8% 1 976,24 Bretagne 6 686, ,35 2,1% 6 966, ,42-5,5% 6 601,04 Centre 4 728, ,30-4,5% 4 609, ,50-5,5% 4 369,95 Champagne-Ardenne 2 097, ,01-2,1% 2 094, ,67-11,7% 1 853,98 Corse 698,28 668,33-4,3% 682,45 581,56-14,8% 582,47 Franche-Comté 1 857, ,68-4,7% 1 806, ,88-3,9% 1 740,95 Haute-Normandie 3 637, ,19-2,7% 3 608, ,39-2,9% 3 515,09 Ile-de-France , ,76 2,0% , ,64 0,6% ,72 Languedoc-Roussillon 4 421, ,34 0,4% 4 527, ,48-8,5% 4 156,69 Limousin 1 076,28 997,40-7,3% 1 018,02 921,05-9,5% 922,97 Lorraine 3 441, ,46-1,2% 3 469, ,95-6,2% 3 261,67 Midi-Pyrénées 5 707, ,88-4,2% 5 584, ,08-7,5% 5 170,79 Nord-Pas-de-Calais 6 822, ,00-4,1% 6 674, ,96-3,1% 6 491,79 Pays de la Loire 7 852, ,26-0,9% 7 940, ,38-8,4% 7 285,82 Picardie 2 713, ,81-2,8% 2 690, ,14-4,3% 2 580,36 Poitou-Charentes 2 996, ,20-1,3% 3 017, ,09-4,3% 2 895,45 Provence-Alpes-Côte d'azur 9 492, ,42-4,6% 9 243, ,28-1,2% 9 156,55 Rhône-Alpes , ,61-2,8% , ,05-4,8% ,67 France métropolitaine , ,22-1,4% , ,38-3,4% ,32 Évolution de l activité bâtiment en 2013 (en volume) Écarts en points de pourcentage à la moyenne nationale < - 1,5 pt - 1,5 pt et < - 0,5 pt - 0,5 pt et < 0,5 pt 0,5 pt et < 1,5 pt 1,5 pt 6

7 Résultats pour le logement neuf 2011 (d) 2012 (d) 2013 (p) (en M ) (en M 2011) (évolution en volume (en M ) (en M 2012) (évolution en volume (en M ) Alsace 1 133, ,91-10,1% 1 044,50 833,01-20,2% 825,40 Aquitaine 2 600, ,87-11,5% 2 359, ,84 7,1% 2 503,77 Auvergne 547,89 527,99-3,6% 541,25 479,51-11,4% 475,13 Basse-Normandie 803,36 773,56-3,7% 792,99 710,29-10,4% 703,80 Bourgogne 663,55 628,31-5,3% 644,09 564,50-12,4% 559,34 Bretagne 2 180, ,57-8,7% 2 040, ,15-11,6% 1 786,68 Centre 1 395, ,06-13,3% 1 240, ,75-12,7% 1 072,86 Champagne-Ardenne 631,97 536,87-15,0% 550,35 405,34-26,3% 401,64 Corse 324,76 321,47-1,0% 329,54 242,17-26,5% 239,96 Franche-Comté 571,18 485,79-15,0% 497,99 425,82-14,5% 421,93 Haute-Normandie 962,41 966,91 0,5% 991,20 902,98-8,9% 894,74 Ile-de-France 7 471, ,55 8,0% 8 272, ,09 1,4% 8 313,47 Languedoc-Roussillon 1 628, ,73-18,8% 1 355, ,90-14,8% 1 145,34 Limousin 318,84 284,73-10,7% 291,89 227,17-22,2% 225,10 Lorraine 898,96 895,46-0,4% 917,96 832,04-9,4% 824,44 Midi-Pyrénées 1 929, ,84 4,3% 2 062, ,57-15,1% 1 734,59 Nord-Pas-de-Calais 1 579, ,83 5,4% 1 705, ,94-8,8% 1 540,74 Pays de la Loire 2 730, ,48-12,3% 2 453, ,81-16,9% 2 019,20 Picardie 745,78 761,59 2,1% 780,72 678,97-13,0% 672,77 Poitou-Charentes 952,38 905,88-4,9% 928,64 841,80-9,4% 834,12 Provence-Alpes-Côte d'azur 2 924, ,54 1,3% 3 035, ,17-6,9% 2 800,36 Rhône-Alpes 4 381, ,70-7,9% 4 138, ,10-8,4% 3 754,50 France métropolitaine , ,65-3,5% , ,95-7,9% ,89 Évolution de l activité logement neuf en 2013 (en volume) Écarts en points de pourcentage à la moyenne nationale < - 1,5 pt - 1,5 pt et < - 0,5 pt - 0,5 pt et < 0,5 pt 0,5 pt et < 1,5 pt 1,5 pt 7

8 Résultats pour le non-résidentiel neuf 2011 (d) 2012 (d) 2013 (p) (en M ) (en M 2011) (évolution en volume (en M ) (en M 2012) (évolution en volume (en M ) Alsace 705,73 664,53-5,8% 681,22 625,23-8,2% 619,52 Aquitaine 971, ,52 5,8% 1 054, ,95 24,8% 1 303,93 Auvergne 346,17 393,86 13,8% 403,75 352,07-12,8% 348,86 Basse-Normandie 516,03 498,95-3,3% 511,48 426,55-16,6% 422,65 Bourgogne 530,42 556,02 4,8% 569,99 447,52-21,5% 443,43 Bretagne 1 183, ,36-2,9% 1 178, ,70-8,6% 1 066,86 Centre 905,20 797,68-11,9% 817,72 753,20-7,9% 746,32 Champagne-Ardenne 449,36 496,20 10,4% 508,67 420,93-17,2% 417,08 Corse 63,81 47,98-24,8% 49,18 39,20-20,3% 38,84 Franche-Comté 323,96 327,17 1,0% 335,39 349,15 4,1% 345,96 Haute-Normandie 473,95 518,87 9,5% 531,91 540,01 1,5% 535,08 Ile-de-France 5 231, ,56 4,8% 5 619, ,53 5,5% 5 876,37 Languedoc-Roussillon 795,63 614,75-22,7% 630,19 474,77-24,7% 470,43 Limousin 214,07 216,20 1,0% 221,63 195,23-11,9% 193,44 Lorraine 601,59 658,29 9,4% 674,83 566,12-16,1% 560,95 Midi-Pyrénées 765, ,31 32,1% 1 036,71 960,07-7,4% 951,30 Nord-Pas-de-Calais 990,35 992,77 0,2% 1 017, ,59-0,8% 1 000,37 Pays de la Loire 1 604, ,32-3,5% 1 587, ,31-13,0% 1 367,70 Picardie 468,76 494,07 5,4% 506,48 508,96 0,5% 504,31 Poitou-Charentes 503,84 477,59-5,2% 489,58 466,66-4,7% 462,40 Provence-Alpes-Côte d'azur 1 599, ,84-27,3% 1 192, ,46 13,5% 1 341,09 Rhône-Alpes 2 281, ,58-1,2% 2 311, ,34-10,7% 2 045,49 France métropolitaine , ,41-0,6% , ,54-3,1% ,42 Évolution de l activité non-résidentiel neuf en 2013 (en volume) Écarts en points de pourcentage à la moyenne nationale < - 1,5 pt - 1,5 pt et < - 0,5 pt - 0,5 pt et < 0,5 pt 0,5 pt et < 1,5 pt 1,5 pt 8

9 Résultats pour l amélioration-entretien 2011 (d) 2012 (d) 2013 (p) (en M ) (en M 2011) (évolution en volume (en M ) (en M 2012) (évolution en volume (en M ) Alsace 2 180, ,72 3,3% 2 289, ,59-1,2% 2 288,80 Aquitaine 3 148, ,62 3,5% 3 310, ,89-1,2% 3 309,79 Auvergne 1 131, ,97-7,9% 1 058, ,53-1,2% 1 058,65 Basse-Normandie 1 895, ,28-6,0% 1 811, ,08-1,2% 1 810,82 Bourgogne 1 050,44 958,12-8,8% 973,63 962,32-1,2% 973,47 Bretagne 3 322, ,42 11,0% 3 748, ,57-1,2% 3 747,49 Centre 2 428, ,55 3,4% 2 551, ,55-1,2% 2 550,76 Champagne-Ardenne 1 015, ,94 0,3% 1 035, ,40-1,2% 1 035,26 Corse 309,70 298,88-3,5% 303,72 300,19-1,2% 303,67 Franche-Comté 962,73 957,72-0,5% 973,22 961,91-1,2% 973,06 Haute-Normandie 2 201, ,41-6,8% 2 085, ,39-1,2% 2 085,28 Ile-de-France , ,64-1,0% , ,02-1,2% ,88 Languedoc-Roussillon 1 997, ,86 25,2% 2 541, ,81-1,2% 2 540,91 Limousin 543,37 496,47-8,6% 504,51 498,65-1,2% 504,42 Lorraine 1 941, ,71-4,9% 1 876, ,79-1,2% 1 876,28 Midi-Pyrénées 3 012, ,73-18,8% 2 485, ,44-1,2% 2 484,90 Nord-Pas-de-Calais 4 253, ,40-8,6% 3 951, ,43-1,2% 3 950,67 Pays de la Loire 3 518, ,46 9,1% 3 899, ,27-1,2% 3 898,92 Picardie 1 498, ,15-7,8% 1 403, ,20-1,2% 1 403,27 Poitou-Charentes 1 540, ,73 2,2% 1 599, ,62-1,2% 1 598,93 Provence-Alpes-Côte d'azur 4 968, ,04-0,6% 5 015, ,65-1,2% 5 015,09 Rhône-Alpes 7 862, ,34-0,5% 7 953, ,61-1,2% 7 951,68 France métropolitaine , ,15-0,6% , ,90-1,2% ,01 9

10 Annexe méthodologique Sources mobilisées - Le compte national de production bâtiment de la FFB par segment de marché. Il est réalisé, chaque année, à partir : de modèle délais de production neuve appliqués aux mises en chantier ; des évolutions de l activité en amélioration-entretien fourni par le Baromètre de l amélioration-entretien réalisé par l institut I+C pour le Club de l Amélioration de l Habitat (CAH) ; des évolutions de prix ; d une réconciliation, si nécessaire, avec l évolution de l emploi dans le secteur, avec les données d opinions, avec l évolution des consommations / livraisons / ventes de matériaux, etc. - Les enquêtes annuelles réalisées par la FFB. Elles fournissent une répartition régionale de la production bâtiment par siège social des entreprises. Ce découpage est calculé à partir, d une part, de ratios de chiffre d affaires par salarié, d autre part, du nombre de salariés par région fourni par Pôle Emploi. L année 2012 est la dernière année disponible à ce jour. - Les statistiques régionales mensuelles de mises en chantier par segment de marché en date de prise en compte. - Les soldes d opinions trimestriels des entrepreneurs de bâtiment sur l évolution de leur activité en amélioration-entretien par grande région (Nord, Ile-de-France, Est, Centre, Ouest, Rhône-Alpes, Sud-Est, Sud-Ouest), issu du Baromètre de l amélioration-entretien déjà cité. La méthode d estimation Les comptes de production sont définitifs (d) pour 2011 et Ils restent provisoires (p) pour 2013, faute de disposer de toutes les données listées ci-dessus. De fait, le procédé d estimation varie entre les comptes définitifs et provisoires. Les comptes de production de 2011 et 2012 Étape 1 : estimation de la production du bâtiment par région - calcul de la base régionale N (N=2011 ou 2012) de la production du bâtiment en euros courants à partir de la base régionale N-1 de la production du bâtiment en euros courants que l on prolonge au moyen des évolutions N / N-1 des chiffres d affaires régionaux du bâtiment donnés par les enquêtes annuelles FFB ; - calage en euros courants sur le compte national. 10

11 Étape 2 : estimation de la production neuve par région - calcul, en volume, des évolutions respectives de la production brute de logements neufs et de bâtiments non-résidentiels neufs par région à partir des statistiques régionales de mises en chantier, des modèles délais nationaux et de prix bâtiment différenciés par segment de marché entre Ile-et-France et province ; - calage (homothétique) en euros courants sur le compte national (*) ; - si nécessaire, ajustement du poids du neuf par région (soit entre -8 et +10 points par rapport à la moyenne nationale, d après les résultats des enquêtes annuelles d entreprise passées (années 1996 et 2000 à 2004)) puis calage en euros courants sur le compte national ; - application, sur les niveaux régionaux de production neuve retenus, de la répartition logement / non-résidentiel déterminée en (*), puis calage en euros courants des productions régionales logement neuf et non-résidentiel neuf sur le compte national. Étape 3 : estimation de la production en amélioration-entretien par région - calcul, en euros courants, pour chaque région, de la production régionale N en amélioration-entretien par différence entre les productions régionales N pour l ensemble du bâtiment (calculée à l étape 1) et le seul segment du neuf (calculée à l étape 2). Les comptes de production de 2013 Étape 1 : estimation de la production en amélioration-entretien par région - calcul, en euros courants, pour chaque région, de la production régionale 2013 en amélioration-entretien à partir de la production régionale 2012, des soldes d opinion régionaux 2013 du Baromètre transformés en évolutions annuelles 2013 / 2012 et de l évolution des prix 2013 / 2012 calculée à partir de l indice des prix en entretienamélioration (IPEA) ; - calage en euros courants sur le compte national L étape 2 est inchangée par rapport à celle explicitées pour le compte de production de 2011 et Étape 3 : estimation de la production bâtiment par région - calcul, en euros courants, pour chaque région, de la production régionale du bâtiment par sommation des productions régionales en amélioration-entretien (calculée à l étape 1) et en neuf (calculée à l étape 2). 11

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 CGDD / MEDDE / SOeS Chiffres et Statistiques NUMÉRO 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 Au deuxième trimestre 2015, 26 500 logements neufs ont été

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au deuxième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au deuxième

Plus en détail

L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION

L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION LA CONJONCTURE DU BÂTIMENT Activité en baisse en 2003, vive reprise fin 2003 et début 2004 Activité prévue Activité passée Enquête INSEE : l opinion des chefs d entreprise

Plus en détail

Construction de logements

Construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 640 Mai 2015 Construction de logements Résultats à fin avril 2015 (France entière) OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Rappel À compter des

Plus en détail

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE Service économique & financier MARCHE DU LOGEMENT NEUF FRANCE METROPOLITAINE 45 40 35 30 25 20 15 10 5 milliers de logements par trimestre 96 97 98

Plus en détail

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE Service économique & financier 45 40 35 30 25 20 15 10 milliers de logements par MARCHE DU LOGEMENT NEUF FRANCE METROPOLITAINE 120 110 100 90 80 70

Plus en détail

Douanes : Commerce Extérieur

Douanes : Commerce Extérieur Données commentées Année 2015 SOMMAIRE ❶ Evolution des balances par zone d import/export :... 2 ❷ Evolution des balances par région administrative :... 3 ❸ Importations et exportations par région administrative.

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 468 Novembre 2013 Commercialisation des logements neufs Résultats au troisième trimestre 2013 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION À la fin

Plus en détail

Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction. GIE Réseau des CERC. Comparaisons inter-régionales

Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction. GIE Réseau des CERC. Comparaisons inter-régionales Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction Comparaisons inter-régionales Janvier 2015 Conjoncture de la filière Construction en France Quelques indicateurs clés sur une période d un an Logements

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 584 Novembre 214 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Troisième trimestre 214 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE La puissance du parc éolien français s

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

GIE Réseau des CERC Cellules Economiques Régionales de la Construction. La conjoncture de la filière Construction en France

GIE Réseau des CERC Cellules Economiques Régionales de la Construction. La conjoncture de la filière Construction en France La conjoncture de la filière Construction en France Conjoncture de la filière construction en France Les chiffres clés Quelques indicateurs clés sur une période d un an... Les tendances sur mois... 4 Les

Plus en détail

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 8 décembre 2015 - N 15.043 L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 Fin octobre 2015, le nombre d intérimaires s établit à 640 600 en valeur corrigée des variations saisonnières (donnée provisoire). Il connaît

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne 1 - Recettes réelles de fonctionnement/population Recettes réelles de fonctionnement : total des recettes de la colonne mouvements réels de la balance générale en section de fonctionnement. Evaluation

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 29 novembre 2013 SERVICE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 1- Marché des logements neufs : nouvelle baisse des ventes et des mises en vente au 3 ème trimestre 2013 Après

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 576 Novembre 2014 Le prix à bâtir OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 2013, plus de neuf ménages sur dix ayant reçu l autorisation de

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 644 Juin 215 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Premier trimestre 215 OBSERVATION ET STATISTIQUES énergie Le parc éolien français atteint une puissance

Plus en détail

Les acteurs du bâtiment Les enjeux

Les acteurs du bâtiment Les enjeux Les acteurs du bâtiment Les enjeux Eric Hennion CETE de l'ouest 16/11/12 Centre d'études Techniques de l'équipement de l'ouest www.cete-ouest.developpement-durable.gouv.fr Sommaire Les principaux acteurs

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 DREAL Champagne- Ardenne Juin 2014 OBSERVATION ET STATISTIQUES Le logement en chiffres La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 En 2012, 2 191 permis ont été délivrés en Champagne-Ardenne

Plus en détail

Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité

Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité NOM : Prénom : Exercice 1 : Elections régionales 1999 Le tableau ci-dessous donne les pourcentages des voix obtenues par le

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 396 Février 2013 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Quatrième trimestre 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Le parc éolien atteint une de 7 562 MW

Plus en détail

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Année 2014 SOMMAIRE ❶ Type d emploi :...3 ❷ Pyramide des âges :...4 ❸ Conditions d emploi :...5 ❹ Les emplois par catégorie socioprofessionnelle :...6

Plus en détail

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Année 2013 SOMMAIRE ❶ Répartition du nombre d entreprises et de salariés... 2 Répartition du nombre d établissements et du nombre de salariés

Plus en détail

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Cliquez Sommaire pour modifier le style du titre 1. Contexte et objectifs 2. Principaux enseignements

Plus en détail

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 29 Février 212 Les prélèvements d eau en France en 29 et leurs évolutions depuis dix ans OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 29, 33,4 milliards

Plus en détail

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Année 2014 SOMMAIRE ❶ Répartition du nombre d entreprises et de salariés... 2 Répartition du nombre d établissements et du nombre de salariés

Plus en détail

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Avec le soutien de : Observ ER 2013 Suivi du marché des installations individuelles solaires photovoltaïques 1 Septembre 2013

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Juillet 2015 - N 15.023 LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Au cours du premier trimestre 2015, 888 400 demandeurs d emploi inscrits en catégories A ou B ont repris un emploi

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes.

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes. F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources

Plus en détail

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Sondage réalisé auprès d un échantillon de plus de 6400 Français Sondage réalisé pour la presse régionale et publié dans la presse régionale

Plus en détail

DEcas. Positionnement et attentes des artisans du bâtiment travaillant seuls. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER

DEcas. Positionnement et attentes des artisans du bâtiment travaillant seuls. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER DEcas

Plus en détail

ANNEXE. Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises. Ile de France

ANNEXE. Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises. Ile de France ANNEXE Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises Code Rome Domaine professionnel 32321 Informaticien d'étude (dont chef de projet) Ile de France 29 métiers 32321 Informaticien d'étude

Plus en détail

L effort de recherche par région

L effort de recherche par région Thème : Société de la connaissance et développement économique et social Orientation : Encourager des formes de compétitivité pour une croissance durable L effort de recherche par région La recherche-développement

Plus en détail

«Représentation statistiques»

«Représentation statistiques» Scénario indexé dans http://www.educnet.education.fr/ http://www.educnet.education.fr/bd/urtic/maths/ «Représentation statistiques» Evolution de populations : Comparer des séries «Les TICE pour traiter

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 La construction neuve de logements s est de nouveau inscrite en baisse en 1997 ( 1,3 % en volume), mais dans des proportions moindres

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales. REALISATIONS 2013... p.6. PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p.

Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales. REALISATIONS 2013... p.6. PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p. 2 Sommaire Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales REALISATIONS 2013... p.6 PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p.10 TAUX DE REALISATION AVANCE & ESTIMATION DES TRAVAUX...

Plus en détail

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5 SOUS EMBARGO JUSQU AU MARDI 9 JUIN 0H01 Communiqué de presse Nanterre, le 9 juin 2015 B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0

Plus en détail

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE SERVICE ECONOMIQUE ET FINANCIER TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE 45 milliers de logements par trimestre MARCHE DU LOGEMENT NEUF FRANCE ENTIERE 120 40 35 30 25 20 15 10 110 100 90 80

Plus en détail

S'abonner à l'offre Bison Futé c'est :

S'abonner à l'offre Bison Futé c'est : 1 En complément de la publication des informations routières sur le site internet Bison Futé, un service gratuit de diffusion par messagerie électronique est ouvert aux professionnels. Pour recevoir l'information

Plus en détail

Sources et méthodes. Taux de chômage localisés. (régions, départements et zones d emploi)

Sources et méthodes. Taux de chômage localisés. (régions, départements et zones d emploi) Sources et méthodes (régions, départements et zones d emploi) L Insee produit des estimations de taux de chômage localisés, en moyennes trimestrielles et annuelles pour la France métropolitaine, et une

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

LES AUTO-ENTREPRENEURS

LES AUTO-ENTREPRENEURS NOTE THÉMATIQUE Observatoire socio-économique Avril 2014 LES AUTO-ENTREPRENEURS Depuis l instauration du statut en 2009, le secteur de la propreté attire les auto-entrepreneurs. Ils sont plus de 23 000

Plus en détail

Un dispositif d appui aux très petites entreprises

Un dispositif d appui aux très petites entreprises Spectacle vivant Un dispositif d appui aux très petites entreprises DA TPE-SV Votre entreprise a besoin de se développer? Elle emploie moins de cinq salariés? Vous pouvez bénéficier d un accompagnement

Plus en détail

Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques

Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques Avec le soutien de : Observ ER 2013 Suivi du marché des installations individuelles solaires thermiques 1 Juillet 2013 Sommaire Préambule

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise DOSSIER DE CANDIDATURE franchise 1. DEMANDEUR PHOTO ÉTAT CIVIL Nom Prénom Date de naissance Lieu de naissance / / Adresse Code postal Téléphone fixe Fax Ville tél portable: E-mail Situation familiale :

Plus en détail

Les Salles Art et Essai

Les Salles Art et Essai Les Salles Art et Essai octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55

Plus en détail

Le service d assainissement en France : principales données 2008

Le service d assainissement en France : principales données 2008 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 210 Avril 2011 Le service d assainissement en France : principales données 2008 OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT La quatrième enquête sur les services

Plus en détail

BILAN NATIONAL DU CRÉDIT IMPÔT RECHERCHE AU TITRE DE L ANNÉE 2002

BILAN NATIONAL DU CRÉDIT IMPÔT RECHERCHE AU TITRE DE L ANNÉE 2002 Direction de la Technologie Sous-direction de l innovation et du développement technologique Bureau DTC2 BILAN NATIONAL DU CRÉDIT IMPÔT RECHERCHE AU TITRE DE L ANNÉE 2002 Affaire suivie par Maryline ROSA

Plus en détail

Les Français et le coût de la banque

Les Français et le coût de la banque Les Français et le coût de la banque Septembre 2013 Contact Presse : Héloïse Guillet / 01 75 43 33 82 / heloise@boomerang-rp.com Sommaire Présentation de Panorabanques.com Contacts Méthodologie Recueil

Plus en détail

LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL

LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL XXXXXXXX 1 212 chiffres clés Le logement social en France Situation financière et indicateurs des SA d HLM et des Offices Publics de l Habitat www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

Août 2013. Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs de la performance (ADI)

Août 2013. Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs de la performance (ADI) Août 2013 Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs de la performance (ADI) Effectifs et masse salariale prévisionnels de l activité

Plus en détail

DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS. Dossier de presse

DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS. Dossier de presse ATLAS DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS Mai 2011 L atlas des équipements sportifs, un outil au service de tous les acteurs du sport La base de données des équipements sportifs, espaces et sites de pratique

Plus en détail

Conjoncture bâtiment à fin mars 2013

Conjoncture bâtiment à fin mars 2013 il 2013 Conjoncture bâtiment à fin mars 2013 Comme prévu, la dégradation de l activité dans le bâtiment se renforce malheureusement. Dans le neuf, le retrait des permis et des mises en chantier s est confirmé

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme

L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme DIRECTION ETUDES, STATISTIQUES ET PRÉVISIONS L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme 4 janvier 2012 Principe Cette étude relative au dynamisme des régions repose sur un modèle explicatif

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

JORF n 0017 du 20 janvier 2008 texte n 9 ARRÊTÉ

JORF n 0017 du 20 janvier 2008 texte n 9 ARRÊTÉ JORF n 0017 du 20 janvier 2008 texte n 9 ARRÊTÉ Arrêté du 18 janvier 2008 relatif à la délivrance, sans opposition de la situation de l emploi, des autorisations de travail aux étrangers non ressortissants

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT LE QUATRE PAGES INSEE AQUITAINE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT EN AQUITAINE INSEE AQUITAINE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Souvent située à la 6 e place des régions métropolitaines,

Plus en détail

Examen IES (sujet A, 2 colonnes, bleu) Thème de l irrationalité en économie

Examen IES (sujet A, 2 colonnes, bleu) Thème de l irrationalité en économie Examen IES (sujet A, 2 colonnes, bleu) Thème de l irrationalité en économie Enseignant : Rémy Oddou code examen:. UPC-S2-A-2013-14 QCM : 1 seule bonne réponse parmi les 4 proposées. 1 point par bonne réponse,

Plus en détail

Prévisions actualisées pour 2015

Prévisions actualisées pour 2015 Paris, mars 2015 Prévisions actualisées pour 2015 La réforme du suivi conjoncturel officiel des autorisations et des mises en chantier de logements constitue une indéniable amélioration. Elle permet de

Plus en détail

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France NATIONAL - N 18 Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France Synthèse du «Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France» Altares, Février 2014 Objectifs o Eclairer

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

Evaluation de l impact économique social et environnemental de la chasse française. Résultats globaux 8 juillet 2015

Evaluation de l impact économique social et environnemental de la chasse française. Résultats globaux 8 juillet 2015 Evaluation de l impact économique social et environnemental de la chasse française Résultats globaux 8 juillet 2015 BIPE 2015 Impact économique et social de la chasse en France Rappel des objectifs de

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports sarl

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports sarl ÉTUDE CONSTRUCTION EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Avril 2011 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports sarl 231 avenue Jean Jaurès 69007 Lyon France Tel : +33 (0)4 74

Plus en détail

Conjoncture bâtiment à la fin septembre 2015

Conjoncture bâtiment à la fin septembre 2015 18 septembre 2015 Conjoncture bâtiment à la fin septembre 2015 Le premier semestre 2015 s inscrit dans la triste lignée de 2014. De fait, il conjugue poursuite de la baisse d activité, chute de l emploi

Plus en détail

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France!

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! Édition avril 2014 Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS 2014 Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! éditorial L artisanat du bâtiment demeure cette année encore

Plus en détail

Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie

Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie Etude de besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie Année 2015 Table des matières A. Les besoins de recrutement des entreprises de la plasturgie...

Plus en détail

Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions. Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET

Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions. Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET Octobre 2015 INTRODUCTION Pour la huitième année consécutive, l Association des Régions de France,

Plus en détail

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière?

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Observatoire de la Microfinance Juillet 2012 Introduction Observatoire de la microfinance de la Banque de France

Plus en détail

Photographie Nationale de la Branche Plasturgie PREAMBULE

Photographie Nationale de la Branche Plasturgie PREAMBULE Photographie Nationale de la Branche Plasturgie Année 2013 PREAMBULE L Observatoire National Paritaire Prospectif des Métiers, des Emplois et des Qualifications de la Plasturgie remercie OPCA DEFI, Organisme

Plus en détail

Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI. Situation du 1 er juillet 2010 au soir

Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI. Situation du 1 er juillet 2010 au soir Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI Situation du 1 er juillet 21 au soir Indicateurs de la cellule Nombre d optants: données issues des régions 12151 personnes ont opté au 1/7/21 (données

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

Branche du Négoce et Prestations de Services dans les domaines Médico-Techniques

Branche du Négoce et Prestations de Services dans les domaines Médico-Techniques pour la mise en œuvre de formations préparant à la fonction de prestataire de services et distributeur de matériels (Conformément à l arrêté du 23 décembre 2011) Branche du Négoce et Prestations de Services

Plus en détail

Panorama des énergies renouvelables 2013

Panorama des énergies renouvelables 2013 Panorama des énergies renouvelables 2013 Préambule La croissance du parc de sources renouvelables et leur bonne insertion dans le système électrique constituent de nouveaux enjeux à relever, tant en France

Plus en détail

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE Version du 07/10/2014 à 08:46:07 PROGRAMME 787 : RÉPARTITION RÉGIONALE

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 49

Bulletin trimestriel de conjoncture n 49 Bulletin trimestriel de conjoncture n 49 Mars 2010 4 ème trimestre 2010 Pour le deuxième trimestre consécutif, stabilisation du chiffre d affaires en entretien-rénovation de logements Au 4 ème trimestre

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

La conjoncture dans le Bâtiment et les Travaux Publics Livre Blanc 2013 Ain. Perspectives à court et moyen termes

La conjoncture dans le Bâtiment et les Travaux Publics Livre Blanc 2013 Ain. Perspectives à court et moyen termes La conjoncture dans le Bâtiment et les Travaux Publics Livre Blanc 213 Ain Perspectives à court et moyen termes Avril 213 Sommaire SOMMAIRE dans l Ain... 2 La construction neuve de logements... 3 La qualité

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire EXPÉRIENCE CLIENT Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en avril 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1002 panélistes

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

BUREAU DE LA FORMATION

BUREAU DE LA FORMATION Direction générale de la Compétitivité, de l Industrie et des Services SERVICE DE LA COMPETITIVITE ET DU DEVELOPPEMENT DES PME SOUS DIRECTION DES CHAMBRE CONSULAIRES BUREAU DE LA FORMATION BILAN DE L ACTIVITE

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Les défaillances d entreprises augmentent de 3,4 % sur le 1 er trimestre 2014

Les défaillances d entreprises augmentent de 3,4 % sur le 1 er trimestre 2014 1/5 défaillances et sauvegardes d entreprises : l analyse TRIMESTRIelle D altares Les défaillances d entreprises augmentent de 3,4 % sur le 1 er trimestre 2014 16 446 entreprises sont en cessation de paiement,

Plus en détail

3.3. Le mode de vie de l'enfant. La santé observée dans les régions de France

3.3. Le mode de vie de l'enfant. La santé observée dans les régions de France La santé observée dans les régions de France Le mode de vie de l'enfant 3.3 Le contexte En une vingtaine d années, le mode de vie des jeunes enfants a évolué sous l influence des changements dans la société

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2012

DOSSIER DE PRESSE 2012 DOSSIER DE PRESSE 2012 Pour trouver et choisir l artisan qu il vous faut! www.artisan-facile.fr Contact presse : 1 Agence Valeur D image - Mary GRAMMONT m.grammont@valeurdimage.com 04 76 70 93 63-06 15

Plus en détail

La production de crédits immobiliers au premier trimestre augure une année exceptionnelle

La production de crédits immobiliers au premier trimestre augure une année exceptionnelle N 245, juin 2015 La production de crédits immobiliers au premier trimestre augure une année exceptionnelle I) Immobilier : un début d année sur les chapeaux de roues +39% au premier trimestre 2015 Au premier

Plus en détail

La performance Energétique des logements français

La performance Energétique des logements français La performance Energétique des logements français Etude statistique menée par EX IM sur la base de plus de 150000 Diagnostics de Performance Energétique La Performance Energétique des logements français

Plus en détail

LE LOGEMENT EN FRANCE CELLULE ÉCONOMIQUE FNAIM

LE LOGEMENT EN FRANCE CELLULE ÉCONOMIQUE FNAIM LE LOGEMENT EN FRANCE CELLULE ÉCONOMIQUE FNAIM 2014 www.fnaim.fr MARS 2015 01TABLE DES MATIÈRES 01 / INTRODUCTION.... 4 02 / LA FNAIM EN CHIFFRES... 5 03 / LE PARC DE LOGEMENTS........................................6

Plus en détail