EN VUE EXCLUSIF FUND RAISING

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EN VUE EXCLUSIF FUND RAISING"

Transcription

1 Helen Lee Bouygues McKinsey N 1190 I SEMAINE DU 13 AVRIL 2015 Cédric Colaert Eight Advisory DOSSIER Restructuring : le bout du tunnel? Richard Simonin Vivarte Thomas Revial Ciri Dailymotion restera fraofrançais EN VUE EXCLUSIF FUND RAISING ICG va reprendre Courtepaille Déjà 300 M réunis par CM-CIC Debt Fund Valeurs et Persévérae

2 OFFRE EXCLUSIVE RÉSERVÉE AUX ABONNÉS Profitez d'accès supplémentaires à l'offre digitale pour seulement 250 HT / an (par accès) LE FIL ACTU LA NEWSLETTER LE 18H ACTU L HEBDO NUMÉRIQUE LA BASE DES DEALS Les infos exclusives Les deals en temps réel Une sélection d articles des Echos.fr Les dernières nominations, etc. Tous les jours, l essentiel de l actualité pour un tour d horizon rapide et efficace du marché Dès le vendredi, une vision détaillée et analysée de l ensemble du marché du corporate Finae Une base de données riche et complète : opérations référeées depuis 2003 capitalfinae.lesechos.fr SERVICE ABONNEMENTS // T. // +33 (0)

3 EDITO SOMMAIRE Hulk Le législateur français aime jouer à Hulk, super-héros connu pour sa force exceptionnelle, ses rugissements tonitruants et, accessoirement, sa couleur vert prairie. Il bâtit son corpus réglementaire sur les fondations de Marvel Comics, l éditeur américain qui a sculpté le géant musculeux, au même titre que Spider Man, Iron Man et toute la bande. C est la véhémee, la virulee, la violee diraient certains que l Etat actionne quand il remet sur le métier la question de la cession forcée (lire notre dossier conçu à l occasion de la conféree Retournement des Entreprises organisée par Les Echos et Capital Finae, le 14 avril page 18 à 24). La censure de la loi Florange par le Conseil Constitutionnel, en mars 2014, ne le freine pas. Il s attaque au sacro-saint droit de propriété dans la loi Macron. Mais, déjà, la commission spéciale du Sénat a proposé la suppression de cette disposition. Et demain, qui sait, si le «collège des neuf sages», potentiellement saisi d une QPC, n abattra pas sa foudre une deuxième fois. Qu importe, l Etat est stoïque. Il persiste et signe contre les actionnaires. Ceux qu il juge trop courttermistes, trop opportunistes. Ah bon? Alors qu il chante sur tous les tons qu il veut favoriser l actionnariat de long terme dans les grands groupes, il se prend à son propre piège en se livrant à une manœuvre des plus court-termistes et opportunistes : son renforcement au capital de Renault, alors que se profile l assemblée générale appelée à se pronoer sur la suppression du droit de vote double pour les détenteurs de titres EN VUE Dailymotion restera frao-français 5 DEALS CI Exclusif : Courtepaille International : Veolia Israël Le deal à suivre : Labco 12 LE COIN DES LPS CM-CIC Debt Fund a déjà collecté 300 M Index Ventures a levé 700 M$ 13 DEALS FA DOSSIER 18 Restructuring : le bout du tunnel? 19 Un an après la réforme, qu est-ce qui a changé? 20 INTERVIEW T. Revial, Ciri et F. Pesin, Médiation du Crédit 22 AVIS D EXPERT Nage en eaux troubles entre acte de disposition et acte de gestion 23 La Frae, victime de son tissu économique 24 Les juges engagés dans un bras de fer avec le gouvernement 24 À LA LOUPE Venture : les Etats-Unis assistent à l érosion de leur hégémonie 26 CARNET & NOMINATIONS inscrits au nominatif depuis plus de deux ans. EMMANUELLE DUTEN SUIVEZ-NOUS SUR TWITTER ET Les Echos Capital Finae 13 avril 2015 // N 1190 // // 3

4 EN VUE Vivendi et Orange viennent d entrer en négociations exclusives. Le premier propose 217 M pour racheter 80 % du capital. Le second aurait déprécié de 69 M la valeur de la plate-forme vidéo, à en croire son rapport d activité Dailymotion restera frao-français PAR EMMANUELLE DUTEN Du côté des pouvoirs publics, ils doivent être nombreux à s auto-congratuler. Après tout, ils la voulaient vraiment cette solution européenne pour Dailymotion. Ils ont même eu une solution frao-française. De quoi mettre un terme à une histoire houleuse entamée il y a deux ans. En 2013, le gouvernement et plus particulièrement Arnaud Montebourg, chantre du «made in Frae» avait fait barrage à l offre faite par l américain Yahoo! Au nom de quoi? «Je ne vais pas vous laisser vendre l une des meilleures start-up de Frae», s était emporté le ministre. Orange, dont l Etat était eore actionnaire à 27 %, avait dû ravaler sa pilule. Et clore les discussions avec Yahoo!, qui proposait une valorisation de 300 M$, soit quelque 275 M. Au passage, le patron de Frae Télécom, Stéphane Richard, en avait profité pour tacler le «boss» du redressement productif : «J avais pourtant refusé que Yahoo! dispose d une option pour acheter la totalité du capital de Dailymotion, et nous étions sur le point de trouver un arrangement.» Souveraineté européenne Depuis cette date, Orange aurait recherché des partenaires pour redynamiser Dailymotion, dont il avait pris 49 % en 2011, moyennant 66 M. Depuis 2013, il faut dire que l opérateur était seul maître à bord : lorsqu il avait grimpé à 100 % du capital, la valorisation de la plate-forme Internet aurait été établie à quelque 120 M. Aujourd hui, on parle de 265 M La paternité de cette valorisation, c est à Vivendi qu elle revient aujourd hui. Le 7 avril, le groupe de médias, présidé par Vient Bolloré, et Orange ont annoé être entrés en négociations exclusives. Précisément, Vivendi débourserait 217 M pour s adjuger 80 % de Dailymotion tandis que l opérateur télécoms dont l Etat détient eore 24,9 % conserverait le reliquat de 20 %. Il a ainsi coupé l herbe sous le pied aux autres candidats en lice mais le gouvernement lui a quand même donné un sérieux coup de pouce! A la suite des déclarations d Emmanuel Macron, le chinois PCCW a, en effet, jeté l éponge. «Le gouvernement n a jamais indiqué être hostile aux discussions en cours mais a demandé, en sa qualité d actionnaire, à Orange de ne pas accorder d exclusivité à l offre de PCCW avant d avoir discuté avec l ensemble des partenaires potentiellement intéressés», avait déclaré le ministre à l AFP. Ce dernier avait par ailleurs demandé à Orange de «prendre en compte les éléments de souveraineté numérique européenne». En gros, le vendeur pouvait et devait discuter avec le français Fimalac et l allemand ProSieben. Retard considérable sur YouTube Quels qu aient été les dessous des cartes, Orange a maintenant les coudées frahes. Il doit aussi se sentir soulagé. D après Le Journal Du Net, il aurait investi environ 27 M dans Dailymotion depuis plus d un an : 8,2 M en décembre 2013, 12,3 M en mai 2014 et 6,7 M via une augmentation de capital en janvier Dans le même article, il est souligné que le rapport d activité 2014 d Orange fait état d une dépréciation de la plate-forme de streaming d une ampleur de 69 M : «Dailymotion n est plus valorisé que 58 M dans les comptes de l opérateur.» Orange aurait par ailleurs chiffré à une centaine de millions d euros les besoins de finaement pour développer Dailymotion. Autant dire qu il ne pouvait pas seul y faire face. Vivendi est arrivé à pic. Il va enrichir Dailymotion de ses contenus audiovisuels et musicaux et faire jouer à plein la collaboration avec Universal Music Group. Orange y voit sans doute un upside. «Dailymotion a multiplié son audiee par 2,5 depuis 2011», s est félicité Stéphane Richard. La plate-forme revendique le rang de numéro deux mondial dans l agrégation et la diffusion de contenus vidéo, fort de 2,5 milliards de vidéos vues chaque mois. Avec 222 collaborateurs, elle a réalisé 64 M de recettes l an passé, soit une croissae de plus de 30 % par an depuis Mais la réalité, c est aussi et surtout que Dailymotion n a jamais comblé son retard par rapport à YouTube, alors même qu ils sont nés à quelques semaines d intervalle. L américain compte plus d un milliard d utilisateurs actifs, soit sept fois plus que le petit «frehie». En 2006, alors qu il ne comptait que 65 salariés, il s est vu racheter par Google pour 1,65 Md$. Conseils juridiques acquéreur : Bompoint Avocats (Dominique Bompoint, Charles de Real, Louis-François Guéret), Darrois Villey Maillot Brochier (corporate : Marcus Billam, Jean-Baptiste de Martigny, Cécile de Narp ; courree : Didier Théophile, Elise Maillot) Conseils cédant : finaier : Lazard (Matthieu Pigasse, Vient Le Stradic) ; juridique : August & Debouzy (Julien Aucomte, Pierre Descheemaeker, Julien Wlodarczyk, Aurélien Veil, Laura Favier) 4 // // 13 avril 2015 // N 1190

5 DEALS CI SORTIE // Keensight Capital se retire de LDR Medical Se présentant comme le leader mondial des implants rachidiens de nouvelle génération, LDR Medical enregistre la sortie de Keensight Capital. Cotée au Nasdaq depuis 2013, la medtech troyenne a vu le finaier céder sa participation sur le marché. «Nous avons investi au total une dizaine de millions d euros, au travers de deux véhicules, souligne Pierre Rémy, l un des managing partners de l ex-r Capital Management. L un de ces deux fonds, actionnaire depuis 2003, multiplie sa mise par 12. Quant au second, qui avait injecté des capitaux dans la société dixhuit mois avant son IPO, il récupère trois fois le montant de son investissement initial.» LDR Medical avait déjà vu Keensight Capital vendre une partie de ses titres à l issue de la période de lock-up de six mois qui avait été mise en place lors de l introduction en Bourse. A noter que la sortie du VC ne s est visiblement pas accompagnée du retrait des autres actionnaires finaiers de la medtech que sont Austin Ventures, PTV Sciees et Telegraph Hill Partners. Entre les premiers échanges de titres sur le Nasdaq, en octobre 2013, et le mois dernier, LDR Medical a vu sa capitalisation passer de 450 M$ à plus de 1 Md$. De même, son chiffre d affaires annuel a bondi de 91 M$ (83,6 M ) à 141 M$ (129,6 M ), entre 2012 et l an passé. // W.S. Matériel médical LDR Medical CA : 129,6 M Localisation : Champagne-Ardenne SORTIE // Marco Polo va quitter European Capital pour Natsu Implanté dans le Loir-et-Cher, Marco Polo Foods s apprête à battre pavillon allemand. Le producteur de sushis devrait effectivement bientôt passer sous le contrôle de son confrère Natsu, un groupe familial basé près de Düsseldorf. Tout cela lors d une transaction qui sera synonyme de sortie pour European Capital, qui s était emparé de la majorité des titres en Le français conservera à sa tête mais aussi visiblement à son capital Olivier Marchand, l aien manager de Benedicta qui avait signé son arrivée il y a deux ans. Marco Polo Foods totaliserait un chiffre d affaires de l ordre de 25 M, en large partie via la commercialisation de produits frais auprès de la grande distribution. Il travaille aussi pour des réseaux de vente dédiés aux surgelés, à l instar de Picard. Dans la foulée de l arrivée d Olivier Marchand, le producteur s est également diversifié dans d autres types de plats de traiteur japonais (brochettes, soupes miso, etc.). En s adossant à Natsu, il permettra à ce dernier de renforcer significativement sa présee dans l Hexagone, territoire sur lequel il n opérait que dans certaines zones du nord-est, via un distributeur. // X.D. Conseils cédant : finaier : Easton Corporate Finae (Philippe Guézenec, Charlotte Trinh-Duc) ; juridique : Santoni & Associés (Lionel Lamoure) Conseil juridique management : Dargent Avocats (Alexis Dargent) Agroalimentaire Marco Polo Foods CA : 25 M env. Localisation : Centre L actualité des fonds à l étranger Veolia revend ses activités israéliennes à Oaktree la suite de l accord signé le 9 juillet 2014, A Veolia Environnement finalise la cession de l ensemble de ses activités en Israël à Oaktree Capital Management. Le groupe tricolore coupe ainsi définitivement les ponts avec la gestion de l eau, des déchets et de l énergie dans la Terre promise où il affichait une présee depuis plus de vingt ans. Il en profite pour se désendetter à hauteur d environ 220 M, soit 30 M de moins que le montant évoqué initialement. Cette somme devrait aussi lui servir à alimenter d éventuelles opérations de croissae externe au Moyen-Orient et dans les pays du Golfe. La zone géographique fait en effet partie du plan de croissae de Veolia Environnement, à l instar de pays comme la Chine où le groupe a récemment décroché un contrat avec le plus grand producteur d acier du pays, Tangshan ou la Corée du Sud. Après avoir accusé une perte nette part du groupe de 153 M, en 2013, le français est parvenu à redresser la barre en affichant un bénéfice net de 246 M, l an dernier. // A.B. Conseils acquéreur : finaier : Rothschild & Cie (Philippe Guez, Idan Meiri, Doron Gurevitz) ; juridiques : De Pardieu Brocas Maffei (corporate : Patrick Jaïs, Sampiero Lanfrahi, Thomas Pontacq, Jeanne Mucchielli, finaement : Yannick Le Gall, Morgan Nussbaum), Mayer Brown (fiscal : Benjamin Homo, Elodie Deschamps), Stibbe (Jean-Marc Delcour, Tom Storck, Nathalie Leyns), Herzog Fox & Neeman (Mark Philips, Asaf Nahum, Erez Nahum, Zara Gold) Conseil finaier management : Goren Capital (Samuel Gotler, Eran Ben-David) Conseils juridiques cédant : King & Wood Mallesons (Jérôme Jouhanneaud, Isabelle Meyrier, Augustin Fleytoux), FBC & Co (Miri Kimhi Goldstein, Dikla Lavy-Fischer) Environnement Actifs de Veolia CA : Localisation : Israël 13 avril 2015 // N 1190 // // 5

6 DEALS CI SORTIE // Infovista absorbe Ipanema Technologies Services informatiques Ipanema Technologies CA : 40 M env. Localisation : Ile-de-Frae Il y a près de dix ans, Ipanema Technologies réorganisait son capital par le biais d une transaction secondaire, à l issue de laquelle Cipio Partners avait récupéré la participation de T-Venture (le fonds de corporate venture de Deutsche Telekom). Depuis, la jeune pousse frailienne, experte dans les solutions IT de réseaux WAN, n a cessé de croître jusqu à attirer l attention d Infovista contrôlé par le fonds américain Thoma Bravo, depuis 2011 qui vient de racheter l intégralité du capital. In fine, Ipanema Technologies enregistre do la sortie de ses trois fondateurs, Jean-Yves Leclerc, Thierry Grenot et François Lecerf, ainsi qu une multitude de fonds étrangers dont Cipio Partners. «Nous avions racheté plusieurs positions secondaires jusqu à posséder 40 % du capital de la société, précise Roland Dennert, managing partner du GP. Cette cession nous permet de récupérer près de 3 fois notre mise initiale.» Fin 2004, Ipanema Technologies ne réalisait qu à peine 3 M de chiffre d affaires et était eore déficitaire. La société est depuis devenue rentable et devrait afficher plus de 40 M de revenus, d ici à la fin de l année. Avec elle, Infovista espère ainsi produire un champion des logiciels de communication. // A.B. Conseils acquéreur : finaier : Magister Advisors (Victor Basta) ; due diligees : finaière : EY TS (Emmanuel Picard, Eric Fougedoire, Guilhem de Montmarin), fiscale : EY Société d Avocats (Cédric Devouges, Martin Birée) ; juridiques : Franklin Société d Avocats (corporate et finaement : Mark Richardson, Kai Völpel, Olivier Borenstejn), Willkie Farr (propriété intellectuelle et droits étrangers : Claire McDaid) Conseils juridiques : cédant : Gide (Pierre Karpik, Ana de Matos-Canelas) ; banques de finaement : DLA Piper (Maud Manon, Julien Godlewski) SORTIE // Oil Price Information Service s offre NavX Logiciels NavX CA : Localisation : Ile-de-Frae Oil Price Information Service (OPIS) rachète son confrère tricolore NavX, fondé en Le fournisseur américain de solutions de tarifications et d actualités pour l industrie pétrolière organise do la sortie des fondateurs et du fonds britannique Kreos Capital (minoritaire). Aucune information complémentaire ne filtre sur le deal. OPIS fusionnera prochainement sa base de données mondiale avec celle de son emplette, qui se présente comme le premier fournisseur d Europe et d Amérique latine d informations sur la tarification des carburants, le stationnement et les sites de chargement de véhicules électriques. Afin de poursuivre le développement de la nouvelle marque OPIS-NavX, les fondateurs de la pépite tricolore restent à bord. Pour mémoire, NavX avait capté l attention du grand public il y a cinq ans, en attaquant en justice le géant Google qui l empêchait de faire de la publicité via son service Adwords, arguant que le partage d emplacements radars était contraire à sa politique. // W.S. Conseils juridiques : acquéreur : Franklin (Kai Völpel, Viktoriya Bukina, Nay Kettaneh) ; société : Jones Day (Laurent Assaya, Hugo Cosquer) ; cédant : Reinhart Marville Torre (Laurent Cavallier) Les confidentiels de la rédaction LBO // ICG s apprête à reprendre les clés de Courtepaille Hôtellerie-restauration Courtepaille CA : 304 M (vol. d aff. 2013) Localisation : Ile-de-Frae Courtepaille restructure son actionnariat. Après plusieurs mois de négociations, la chaîne de steak-house va passer sous le «contrôle exclusif» d ICG, ainsi qu indiqué par l Autorité de la courree. Elle confie do sa destinée à l investisseur qui avait apporté 160 M d unitrahe, lors du LBO tertiaire initié par Fondations Capital, en Contactés par nos soins, ni ce dernier (actionnaire majoritaire), ni CM-CIC Investissement (détenteur de 12 % du capital, depuis le rachat de la participation de Salvepar, en 2013), ni ICG n ont souhaité s exprimer. Il y a quelques mois eore, Courtepaille plahait sur un refinaement via une nouvelle unitrahe, d un montant estimé à 135 M. En complément, elle devait bénéficier d une grosse réinjection de new-money on parlait d environ 50 M. Comme nombre de ses homologues, la chaîne de steak-house a souffert du ralentissement de la consommation ces dernières années. Son volume d affaires de 304 M, en 2013 aurait progressé grâce à sa politique de croissae interne, mais aucun chiffre actualisé n est à ce jour disponible. Depuis l an dernier, Courtepaille est dirigé par Vient Quandalle, qui a pris la succession de Philippe Labbé. // AROUN BENHADDOU 6 // // 13 avril 2015 // N 1190

7 DEALS CI LBO // LBO Frae parie sur la chaîne de prêt-à-porter IKKS IKKS s alliera bel et bien à un fonds. Positionnée sur le segment du «luxe accessible», la chaîne de magasins de prêt-à-porter a vu LBO Frae entrer en «exclu» avec son propriétaire, Roger Zannier, dans la perspective d un buy-out qui la valoriserait entre 500 et 600 M, selon Les Echos. Ce deal intervient près d un an après que l enseigne avait fait l objet d un processus de vente, conduit par Rothschild & Cie. Elle avait alors suscité l intérêt de fonds le nom de PAI Partners était évoqué. Mais les prix proposés n avaient pas satisfait son propriétaire de l époque, le distributeur Groupe Zannier. Ce dernier a alors choisi de la céder à un holding, HoldIKKS, structuré par son propre fondateur, Roger Zannier qui a eu notamment recours à une émission high-yield de 320 M assortie d un coupon de 6,75 %, pour se finaer. «Il s agissait plus d une solution intermédiaire, explique un proche du dossier. Pour Roger Zannier, l idée était sans doute d assurer l essor de l enseigne pendant deux ou trois ans, avant de trouver un nouvel actionnaire.» IKKS aura été ensuite approché de gré à gré par LBO Frae. En s adossant au fonds, elle s appuiera toujours sur sa ligne de high-yield, qui a la particularité d être portable. Fort de 310 M de chiffre d affaires, pour un Ebitda d environ 60 M, elle opère via sa marque éponyme, mais aussi au travers de One Step (qui s adresse aux femmes matures) et de I. Code (dédiée aux jeunes femmes). Elle entend accélérer son expansion en Ile-de-Frae ainsi qu à l étranger où elle réalise déjà 20 % de ses ventes, essentiellement au Benelux et en Espagne. Une implantation en Allemagne et en Italie est au menu. // X.D. LBO Frae : Vient Briançon Conseil juridique investisseur : Mayer Brown (corporate : Thomas Philippe, Marine Larrue-Duin, fiscal : Olivier Parawan, Paul de Frae) Conseils cédant : finaier : Rothschild & Cie (Laurent Baril, Frank Cygler) ; juridique : Darrois Villey Maillot Brochier (Alain Maillot) Conseils management : finaier : Callisto (Eric Delorme, Charles de Rozières) ; juridique : Fidal (Jean-Pascal Amoros, Manfred Noé) Distribution IKKS CA : 310 M Localisation : Pays de la Loire LBO // mc²i Groupe passe sous le contrôle de ses dirigeants Assistant les entreprises dans la mise en place de leurs systèmes d information, mc²i Groupe solde son parcours dans le portefeuille d AtriA Capital Partners (aujourd hui adossé à Naxicap Partners), devenu actionnaire majoritaire fin Le conseil devient la propriété de son management ; une soixantaine de ses dirigeants se partagent désormais l ensemble de ses titres. Il finae ce MBO sponsorless par plusieurs trahes de mezzanine livrées par Indigo Capital et par une dette senior apportée par son pool baaire historique. Né en 1989 et à la tête de 450 consultants, mc²i Groupe a vu son chiffre d affaires passer de 21 à 45 M entre 2009 et Aujourd hui, il couvre l ensemble des fotions support des entreprises, des RH à la finae, en passant par la stratégie et la communication. Historiquement présent auprès de donneurs d ordre de la finae et des secteurs publics, il a élargi ses interventions à des secteurs tels que les transports et les utilities. // X.D. Conseils cédant et management : finaier : Bryan Garnier & Co (Virginie Lazès, Alexandre Boukhari) ; juridiques : Lamartine Conseil, Scotto & Associés Dette : senior : LCL, Banque Palatine, Société Générale ; mezzanine : Indigo Capital (Cyril de Galéa) ; conseil juridique mezzaneur : De Pardieu Brocas Maffei (Jean-François Pourdieu) Services informatiques mc 2 i Groupe CA : 45 M Localisation : Ile-de-Frae MBI // Quatre fonds accompagnent la reprise de Deal Informatique Fondé en 1984, Deal Informatique s initie à l effet de levier. L éditeur de progiciels accueille à son capital Galia Gestion, Aquiti Gestion, Sopromec et Expanso Capital, mais aussi de nouveaux managers, à savoir Yves Laurisse (un aien de Business Objects) et David Godenne. Ce MBI qui se corétise par la sortie des dirigeants-fondateurs (75 %), de Naxicap Partners et de Headway Capital est mené via le holding ad hoc Go- Process. Commercialisant une vaste gamme de logiciels de gestion (comptabilité, stocks, paie ) et d aide au business en ligne (marchés, chantiers, coopératives agricoles ), Deal Informatique intervient auprès de PME et de grands comptes (Bouygues Immobilier, Chronopost, Arcelor Mittal, etc.). Ayant généré 7 M de revenus en 2014, il enregistre une croissae annuelle de 22 % depuis cinq ans. Il veut maintenir cette croissae à deux chiffres dans les années à venir. // G.R. Galia Gestion : Vient Schifano Aquiti Gestion : Anthony Hillion Sopromec : Stéphane Taunay Conseils juridiques investisseurs : Fidufrae (Denys Angeloglou), Jurica (Vient Béreault) Conseils cédant : finaier : AP Management (Pierre-Yves Dargaud) ; juridique : ACBC (Eric Cazauran, Marie Beaumont) Dette Senior : Caisse d Epargne, Banque Courtois Logiciels Deal Informatique CA : 7 M Localisation : Aquitaine 13 avril 2015 // N 1190 // // 7

8 DEALS CI DÉVELOPPEMENT // EdRIP épaule le courtier en crédits immobiliers ACE Services finaiers ACE CA : Localisation : Ile-de-Frae Créé en 1995 par Joël Boumendil, ACE se donne les moyens de poursuivre sa croissae dans le courtage en crédits immobiliers. Il convie Edmond de Rothschild Investment Partners à son capital, à hauteur d environ 30 % le solde restant aux mains de son dirigeant-fondateur et de quelques cadres. Objectif premier de cette opération : permettre au frailien de renforcer sa détention dans plusieurs de ses filiales, à l instar d ACE Patrimoine (qui gère le système de frahises qu il a mis en place) et de JB Assur (dédiée au courtage d assuraes emprunteurs). Totalisant un chiffre d affaires sous enseigne compris entre 25 et 30 M, ACE revendique une part de marché de 5 % sur les crédits immobilier dans l Hexagone ce qui correspond à un volume de prêts de quelque 2 Md. Il opère via un réseau de 58 agees (dont sept sont détenues en propre), pour une capacité annuelle de traitement de quelque dossiers. A l avenir, le courtier envisage de recourir à des croissaes externes pour étendre ses positions. // X.D. Edmond de Rothschild Investment Partners : Alexandre Foulon, Romain Ohayon, Pierre Cavalier Conseils investisseur : due diligee finaière : Aca-Nexia (Hervé Krissi, Paul Arlet) ; juridique : Granrut Société d Avocats (Sandra Matas, Nicolas Duboille) Conseils société : finaier : Credit Suisse (Valérie Labastie, Michael Hermann, Marie-Clémee Harang) ; VDD finaière : Eight Advisory (Lionnel Gérard, Ileana Randazzo, Thomas Dorival) ; juridiques : LL Berg (Olivier Abergel, Gaëlle Quillivic), Delaby & Dorizon (Emmanuel Delaby, Romain Jousselin) DÉVELOPPEMENT // Magey Digital digitalise ses événements avec 2 M Logiciels Magey Digital CA : 4 M Localisation : Ile-de-Frae Créée il y a tout juste quatre ans par Vient Bruneau, Magey Digital s initie au private equity. L expert dans la transformation digitale des formations en entreprise et de l événementiel B2B vient d empocher 2 M de fonds propres et quasi-fonds propres auprès d Alliae Entreprendre et de Sigma Gestion. Il lève aussi un finaement baaire de 1 M, structuré par bpifrae et CIC. Avec sa solution mobile applicative, Magey Digital témoigne avoir convaiu près de 80 entreprises françaises et internationales, comme BNP Paribas, Novartis, Nissan, Procter & Gamble, Areva ou bien eore Safran. Rentable depuis ses débuts, il revendique un chiffre d affaires 2014 de 4 M contre 2,4 M, un an plus tôt. Grâce au renforcement de ses fonds propres, il va être en mesure d accélérer ses développements produits dans la formation professionnelle et de poursuivre le développement de ses places fortes à l international. Il affiche une présee aux Etats- Unis, depuis fin 2013, et au Japon, depuis juin // A.B. Alliae Entreprendre : Mathieu Rouxel, Romain Mistre Sigma Gestion : Guillaume Hemmerlé, Guillaume Laborderie Conseils investisseurs : due diligee finaière : ADH Experts (Séverine Neyen) ; juridique : HPML (Velin Valev, Aurélie Kaczmarek) Conseils société : levée de fonds : Pax Corporate Finae (Anthony Ginieis, Julien Lemaître), Bellot Mullenbach & Associés (Alexandre Gomez) ; juridique : Brandi Partners (David Sabatier, Marc Solovei) NEW! Les deals à suivre IPO // Labco cherche 320 M sur Euronext Santé Labco CA : 650 M Localisation : Ile-de-Frae Régulièrement cité comme candidat à une introduction en Bourse, Labco frahit le Rubicon. Le groupe de laboratoires d analyses médicales a enregistré son document de base, en vue d une cotation dans les prochaines semaines sur Euronext. Dans la foulée, il a annoé que son objectif était de collecter 320 M. Une manne que le frailien entend consacrer au remboursement partiel de sa dette, dont il souhaite ramener le montant à 3,25 fois son Ebitda. En revahe, Labco n a pas indiqué si cette IPO sera assortie dans l immédiat d une cession de titres pour ses actionnaires dont font partie 3i, TCR Capital, NiXEN Partners et CM-CIC Investissement, depuis le LBO colu en «Aucune décision n a été prise sur le sujet pour le moment», a indiqué le directeur général Philippe Charrier, lors d une conféree de presse. Il y a fort à parier que cette introduction en Bourse aidera aussi Labco à poursuivre sa politique de croissae externe au cours des prochaines années, dans un marché des laboratoires d analyses en pleine phase de consolidation. L an passé, il a enregistré un chiffre d affaires de 650 M (dont 53 % ont été générés dans l Hexagone) pour un Ebitda de 131 M. // X.D. 8 // // 13 avril 2015 // N 1190

9 DEALS CI P.I.P.E. // CM-CIC Investissement mise sur Cast Au terme d une opération orchestrée en deux temps, CM-CIC Investissement affiche une participation de 16 % dans Cast, une PME cotée sur Eurolist C qui édite une plate-forme B-to-B permettant notamment d analyser les risques logiciels. En février, le finaier a d abord mis la main sur des titres et sur des BSA jusqu ici détenus par Idinvest Partners et par un autre investisseur. Ces derniers jours, il a annoé avoir exercé ces BSA ce qui a eu pour effet d augmenter de 1,6 M les fonds propres de la société fondée en Cast épaule quelque 250 entreprises dans l efficacité de leurs systèmes d information, dans la réduction des CM-CIC Investissement : Alain Benisty, Jean-Christophe Littaye risques informatiques et dans la diminution des coûts de développement et de maintenae. Pour son exercice 2014, elle a publié un chiffre d affaires de 33,2 M (+ 12 %). Elle projette de continuer sur le même rythme de croissae dans les cinq prochaines années, avec pour objectif un quasi doublement des revenus. // X.D. Logiciels Cast CA : 33,2 M Localisation : Ile-de-Frae DÉVELOPPEMENT // Poplidays accélère à l étranger avec 3 M Deux ans après un premier tour de 2 M, le site de locations de vacaes Poplidays boucle une nouvelle augmentation de capital de 3 M auprès de ses actionnaires finaiers de la première heure ie, Crédit Agricole PG Développement, Aquitaine Création Investissement, Aqui-Invest et Herrikoa (un investisseur basque). L équipe des fondateurs constituée de professionnels de l immobilier emmenés par le président Daniel Hiribarren conserve la majorité des parts. Créé en 2010, Poplidays souhaite intégrer vacaiers, propriétaires et professionnels du secteur au sein d une seule place de marché. A ce jour, 200 agents immobiliers sont déjà partenaires de cette plate-forme, pour un catalogue de plus de biens répartis entre la Frae, l Espagne, le Portugal et l Italie. Avec ce tour de table, Poplidays désire nouer de nouveaux partenariats à l international, notamment au Royaume-Uni, en Allemagne, en Scandinavie, en Suisse, en Russie, en Australie et outre-atlantique. En 2014, elle a vu le nombre de réservations passées via poplidays.com augmenter de 150 %. Un doublement est eore attendu cette année. // W.S. Aquitaine Création Investissement : Cyril Laugier Aqui-Invest : Bernard Estienne Crédit Agricole PG Développement : Bernard Coffin Herrikoa : Marie-Claire Sallaberry Internet Poplidays CA : Localisation : Aquitaine P.I.P.E. // Hybrigenics renforce ses fonds propres de 9 M Cotée sur Alternext depuis 2007, Hybrigenics augmente son capital de 9 M, six mois seulement après un placement privé qui lui avait permis d hériter de 4,6 M auprès du family office américain Crede Capital Group. La biotech boucle cette nouvelle opération par l émission de nouveaux titres sur le marché, à hauteur de 6,5 M. En parallèle, elle se voit confier 2,5 M par des investisseurs privés intervenant dans Conseil finaier société : Allegra Finae (Yannick Petit) le cadre de la loi Tepa. A l issue de l opération, les fonds historiques (dont font partie Apax Partners, Pradeyrol Développement et Life Sciee Partners) se trouvent dilués à 14,21 %. Spécialiste des traitements contre les maladies prolifératives, Hybrigenics va allouer ces fonds propres au finaement d une étude clinique de phase II aux Etats-Unis. Le candidat-médicament coerné, l inécalcitol, y sera testé sur des patients âgés ou fragiles atteints de leucémie myéloïde. «Hybrigenics dispose désormais des moyens finaiers pour compléter le positionnement clinique de l inécalcitol dans chacune des trois priipales leucémies de l adulte», indique son dg Rémi Delansorne. En 2014, Hybrigenics a dégagé 4,9 M de revenus, en partie grâce au renouvellement d un partenariat de découverte de médicaments avec Servier. // W.S. Biotechnologies Hybrigenics CA : 4,9 M Localisation : Ile-de-Frae EN BREF //////// Evercontact part aux Etats-Unis avec Axa Strategic Ventures. Axa Strategic Ventures signe son premier deal en injectant 1 M$ (0,7 M ) dans Kwaga. Il entend permettre à la start-up parisienne fondée en 2008 et toujours contrôlée par ses fondateurs d exporter sa solution de gestion de contacts et de mails Evercontact un bureau devrait s ouvrir à San Fraisco au second semestre. «Nous visons 1,2 M de revenus en 2015 pour un break-even l année suivante», explique le CEO, Philippe Laval. Il y a deux ans, Kwaga avait déjà levé 1,2 M auprès de la FFP. Axa Strategic Ventures : Minh Q Tran Conseils juridiques : investisseur : BVK (Adrien Jelic) ; société : Nexo Avocats (Arnaud de Corbière) 13 avril 2015 // N 1190 // // 9

10 DEALS CI RISQUE // XAnge et Creadev injectent 5 M dans Sculptéo Services aux particuliers Sculptéo CA : > 1 M Localisation : Ile-de-Frae En 2012, Sculptéo renforçait ses fonds propres de 2 M avec le coours de XAnge Private Equity et de business angels. Pour la start-up spécialisée dans les services d impression 3D en ligne, l heure est aujourd hui à un deuxième tour de table. Elle reçoit en effet une enveloppe de 5 M fournie par son VC historique, qui s allie à Creadev, pour l occasion. Toujours contrôlée par ses fondateurs, la jeune pousse permet à chacun de procéder de chez soi à des impressions 3D, à l unité ou pour des séries, via divers matériaux (plastique, métal, céramique, résines, etc.). A présent, Sculptéo compte notamment doubler ses effectifs (actuellement de 50 personnes) et accélérer son déploiement à l international. Partenaire de marques telles qu Amazon, ebay et Orange, elle réalise déjà plus de 50 % de son chiffre d affaires à l étranger ses priipaux marchés étant l Europe, les Etats-Unis et le Canada. Elle prévoit d atteindre l équilibre en // G.R. XAnge Private Equity : Cyril Bertrand Creadev : Florent Thomann, Clément Lamolinerie Conseils investisseurs : due diligee finaière : Grant Thornton (Sylvain Quagliaroli, Sophie Dervain) ; juridique : Lamartine Conseil (Fabien Mauvais) Conseils société : levée de fonds : Bryan Garnier & Co (Philippe Patricot, David Serrero) ; juridique : Joffe & Associés (Thomas Saltiel) RISQUE // NeoMedLight hérite de 3 M pour son premier tour Biotechnologies NeoMedLight CA : 0 M Localisation : Rhône-Alpes Contrôlé par le spécialiste du tissage de fibres optiques Brochier Technologies, NeoMedLight recourt au capital-risque pour la première fois de son histoire. Le rhodanien, qui travaille sur le même métier que sa maison mère, mais pour des applications médicales collecte 3 M auprès d ACG Management, de l Institut Mérieux et de business angels régionaux. Il souhaite à présent finaliser son premier produit, un tissu de fibres optiques permettant le traitement de la jaunisse du nourrisson. «Il s agit là d une première étape, explique Marc Villecroze, chargé du dossier chez ACG Management. Les futures applications de cette technologie, comme les problèmes de peau, les douleurs musculaires ou les cicatrices, sont eore plus prometteuses.» A noter qu ACG Management connaissait bien NeoMedLight, puisqu il était déjà actionnaire de Brochier Technologies, depuis cinq ans. «Le développement des autres applications nécessitera de nouveaux tours de table», précise le finaier. Dans l idéal, le marquage CE pour l application sur la jaunisse du nourrisson devrait être obtenu début 2016, suivi dans la foulée par l approbation de la FDA américaine. Ce qui permettrait à NeoMedLight de dégager déjà 5 M à 10 M sur les exercices 2016 et // W.S. ACG Management : Marc Villecroze, Alexandre Labignette Conseil juridique société : Cabinet Colbert (Stéphanie Vital- Durand, Anne Lapeyrie) RISQUE // StarOfService se connecte à un premier tour de 1,1 M Internet StarOfService CA : Localisation : Ile-de-Frae Après avoir réuni 0,4 M auprès de business angels dont les trois cofondateurs de Blablacar que sont Frédéric Mazzela, Frais Nappiez et Damien Gruliez, StarOfService met le cap sur un premier tour de table institutionnel. Editant une plate-forme de mise en relation entre particuliers et professionnels, la start-up parisienne hérite de 1,1 M en sollicitant le VC allemand Point Nine Capital et Kima Ventures, mais aussi Oleg Tschelzoff et un aien manager d ebay, Ralph Werner. Avec cette augmentation de capital, StarOfService laera une campagne de recrutements, pour des profils techniques et commerciaux. Sa plate-forme permet à ses utilisateurs en quête de services (plomberie, électricité, etc.) d entrer en contact avec les prestataires qui leur sont proposés, notamment en fotion de leur situation géographique. Elle intègre un outil donnant la faculté de pouvoir comparer les compétees et les tarifs des professionnels. StarOfService travaille activement à son déploiement à l international : la jeune pousse vient de mettre en service sa plate-forme dans 80 pays, tels que l Allemagne, le Royaume-Uni, la Russie, le Brésil et le Mexique. // X.D. Point Nine Capital : Mathias Ockfends Kima Ventures : Michel Sassano Conseils société : levée de fonds : The Family (Jean de la Rochebrochard) ; juridique : Avocats (Serge Vatine) 10 // // 13 avril 2015 // N 1190

11 DEALS CI DEALS CAPITAL-INVESTISSEMENT Opérations Montant total* (M ) Cible (pays) Secteur CA 2014 (M ) RN 2014 (M ) Equity (M ) Investisseurs Dette Banques mezz. Dette senior Banques Sortie LDR Medical Matériel médical 129,6 Sortie de Keensight Capital Sortie Marco Polo Foods Agroalimentaire 25 env. Repris par Natsu (Allemagne). Sortie d European Capital Sortie Ipanema Technologies Services informatiques 32 Repris par Infovista. Sortie de fonds étrangers dont Cipio Partners Sortie NavX Logiciels Repris par OPIS (Etats-Unis). Sortie de Kreos Capital LBO (pending) IKKS Distribution 310 LBO Frae (> 50 %) MBI Deal Informatique LBO sponsorless mc²i Groupe Logiciels 7 Services informatiques 45 Galia Gestion, Aquiti Gestion, Sopromec, Expanso Capital. Sortie de Naxicap Partners et de Headway Capital Management. Sortie de Naxicap Partners 320 (highyield) Indigo Capital Marché Caisse d Epargne, Banque Courtois LCL, Société Générale, Banque Palatine Développement 3 Poplidays Internet 3 Développement 2 Magey Digital Logiciels 4 Aquitaine Création Investissement, Aqui-Invest, Crédit Agricole PG Développement, Herrikoa Alliae Entreprendre, Sigma Gestion Développement ACE Services finaiers (vol. d aff.) Edmond de Rothschild Investment Partners (30 % env.) P.i.p.e. Cast Logiciels 33,2 CM-CIC Investissement. Sortie d Idinvest Partners P.i.p.e. 9 Hybrigenics Biotechnologies 4,9 9 Marché Risque - 2 e tour 5 Sculptéo Services aux particuliers > 1 5 XAnge Private Equity, Creadev Risque - 1 er tour 3 NeoMedLight Biotechnologies 0 3 Risque - 1 er tour 1,1 StarOfService Internet Risque - 2 e tour 0,7 Kwaga Logiciels 0,4 < 0 0,7 ACG Management, Institut Mérieux, personnes physiques Point Nine Capital, Kima Ventures, personnes physiques Axa Strategic Ventures Source : Capital Finae * Les montants indiqués pour les LBO/MBO/OBO correspondent à des valeurs d entreprise 13 avril 2015 // N 1190 // // 11

12 LE COIN DES LPs CM-CIC Debt Fund a déjà collecté 300 M FRANÇOIS PETIT CM-CIC PRIVATE DEBT Investi à près de 160 M, ce nouveau véhicule géré par CM-CIC Private Debt entend lever près de 400 M d ici à cet été. Il y a près d un an, CM-CIC Debt Fund bouclait discrètement son premier closing à environ 120 M. Ce fonds de prêt à l économie géré par CM-CIC Private Debt a significativement progressé dans sa levée, puisque le montant des engagements atteint désormais près de 300 M. «Nous devrions raisonnablement pouvoir atteindre le cap des 400 M, d ici à l été», confie François Petit, président du GP. L offre du fonds, exclusivement basée sur des finaements en dette senior secured, a su trouver son marché. Et pour cause : CM-CIC Debt Fund a déjà déployé près de 160 M dans seize PME et ETI françaises, dans le cadre d opérations de LBO ou de croissae externe. Depuis le début de l année, le fonds a contribué aux finaements de sociétés comme St Hubert, Linxens, Feu Vert ou Foia. S il parvient à son objectif final de collecte, CM-CIC Debt Fund espère constituer un portefeuille composé d une trentaine de lignes. Quatre professionnels Pour en assurer le suivi, le GP s appuie sur l expertise de quatre professionnels, emmenés par le directeur d investissement Alexis Drouillot. Aux côtés de cette offre en dette senior, CM-CIC Private Debt dispose aussi d un fonds mezzanine baptisé CIC Mezzanine 3. Ce dernier avait reçu 190 M d engagements, en // AROUN BENHADDOU Index Ventures a levé 700 M$ Abondé par près de 80 LPs, ce véhicule a vocation à s investir dans le growth capital. D après un filing récemment déposé auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC), Index Ventures a bouclé la levée d un nouveau véhicule de growth equity à 700 M$ soit environ 650 M. Compte tenu de l évolution des parités euro-dollar, Index Ventures Growth III est in fine d une taille similaire à celle de son prédécesseur clos à 500 M en Enregistré au New Jersey, ce limited partnership a été abondé par quelque 80 souscripteurs sans que l origine géographique ou l identité des apporteurs de capitaux ait été précisée à ce stade. Le VC, qui opère des deux côtés de l Atlantique dans les secteurs de la santé et des technologies, a vu le jour en Parmi ses priipaux faits d armes il compte notamment Dropbox, Facebook, ou eore Blablacar. En parallèle, le capitalrisqueur continue d investir son véhicule dédié à l early stage pour l Europe, les Etats-Unis et Israël, dont il a achevé la levée à 500 M$ en juin // EMMANUELLE DUTEN Caisse d Epargne lae une SCR de 100 M L Ecureuil complète son dispositif haut de bilan avec une nouvelle poche dédiée aux PME de moins de 100 M de CA. la Caisse d Epargne, les A annoes se suivent et se ressemblent. Cinq mois seulement après la création de son fonds régional CE Ile-de-Frae Capital Investissement, l Ecureuil a annoé le laement d une SCR dédiée aux prises de participation minoritaires au capital de PME régionales dont le chiffre d affaires se situe entre 10 et 100 M. Baptisée Caisse d Epargne Développement, elle s est vu doter d une enveloppe initiale de 100 M par les 17 Caisses d Epargne en Région, Natixis et la filiale Caisse d Epargne Capital. Alliae Entreprendre aura la tâche de gérer cette nouvelle SCR. Sa stratégie d investissement est aussi bien axée sur des opérations de développement que de LBO ou de réorganisations du capital, avec un ticket d investissement compris entre 1 et 10 M. Taux de pénétration de 15 % Avec ce nouveau véhicule, l Ecureuil comble son retard vis-à-vis du réseau Banque Populaire déjà doté d un outil d investissement similaire. «C est un atout supplémentaire pour corétiser notre ambition d un taux de pénétration de 15 % sur les entreprises d ici à 2017», explique la direction de la banque. Caisse d Epargne Développement pourra, notamment, intervenir en co-investissement avec les véhicules régionaux du réseau Caisse d Epargne. Au nombre de six, ces derniers sont déjà actifs en Ile-de-Frae (comme rappelé ci-dessus), dans le Nord, en Picardie et en Alsace, tandis que deux autres devraient rapidement voir le jour en Normandie et en Centre-Val-de-Loire. // AROUN BENHADDOU 12 // // 13 avril 2015 // N 1190

13 DEALS FA MID-CAP // Oddo & Cie rachète l allemand Meriten IM Oddo & Cie mène la deuxième acquisition à l étranger de son histoire pour confirmer son arage européen, vieux de plus de 160 ans. La société finaière réaffirme aussi son développement sur le marché allemand, quelques semaines seulement après avoir racheté l établissement frafortois Seydler Bank AG. Car elle vient, en effet, d annoer l acquisition de l allemand Meriten Investment Management auprès de BNY Mellon. A la faveur de ce rapprochement qui revêt selon lui un caractère éminemment stratégique, Oddo & Cie double sa force de frappe dans la gestion d actifs. Sa filiale, Oddo Asset Management, emploie actuellement 110 collaborateurs, pour près de 16 Md d actifs sous gestion. Avec Meriten IM, elle frahit le cap des 40 Md et s adjoint une entité sise à Düsseldorf, reconnue pour ses stratégies d investissement obligataires, multi-asset et quantitatives. Elle élargit aussi son portefeuille de clients, sa cible germanique couvrant les fonds de pension, fondations, banques, caisses d épargne et autres compagnies d assuraes. Le nouvel ensemble, qui fait son entrée dans le top 3 des acteurs indépendants de la zone euro, évoluera désormais sous le nom d Oddo Meriten Asset Management. // A.B. Conseil acquéreur : due diligees finaière et fiscale : PwC TS (Hervé Demoy, Sylvain Fondeur, Aubry Nogué) Services finaiers Meriten Investment Management CA : Localisation : Allemagne SMALL CAP // Technicolor acquiert Mikros Image Après l acquisition de OuiDo Productions, menée le mois dernier, Technicolor est entré en négociations exclusives avec l italien Mediacontech en vue de lui racheter Mikros Image, une société de production notamment spécialisée dans les films d animation et dans les publicités. Le spécialiste français des technologies de l image absorbe une entité à l origine de réalisations célèbres, telles que «Le Petit Prie» ou eore «Astérix : le Domaine des dieux». Il intègre à son périmètre une activité complémentaire représentant un chiffre d affaires 2014 de 44 M, en croissae à deux chiffres sur douze mois. En avae d un an sur ses objectifs de désendettement, Technicolor a enregistré l an dernier 3,33 Md de recettes (en baisse de 3 %), assorties d un Ebitda de 550 M. Il a défini un nouveau plan stratégique pour les cinq années à venir «Drive2020», dans lequel il entend procéder à de nouvelles opérations de croissae externe. Cela devrait s accompagner d un maintien des investissements afin qu il conserve son avantage courrentiel tiré d un portefeuille de propriété intellectuelle étoffé. // G.R. Conseils acquéreur : due diligee finaière : Eight Advisory (Floree Khayat, Céline Ghiragossian) ; juridique : Vivien & Associés (Judith Fargeot) Conseils cédant : finaier : DC Advisory (Eric Hamou, François Prioux, Grégoire Philippe, Kahena Yahiaoui) ; VDD finaière : Deloitte (Emmanuel Conjard, Ghislain de Sèze) ; juridique : Darrois Villey Maillot Brochier (Pierre Casanova, Charlotte Ferran) Communication Mikros Image CA : 44 M Localisation : Ile-de-Frae SMALL CAP // CLS s étoffe dans les services pétroliers Conseil finaier acquéreur : Mooreland Partners En sollicitant Ardian fin 2013 dans le cadre d un tour de capital-développement de 30 M, Collecte Localisation Satellites (CLS) prévoyait d élargir la palette de ses activités en recourant, si nécessaire, à de la croissae externe. C est désormais chose faite, puisque le spécialiste de la collecte de données environnementales et de la surveillae des océans vient d officialiser le rachat de l américain Horizon Marine, prestataire de services pétroliers en haute mer. Il s offre ainsi une implantation dans le golfe du Mexique, une zone qui a la particularité de coentrer 38 % des gisements situés en haute mer. Précisément, CLS se renforce dans l analyse et dans la prévision des courants et tourbillons océaniques, en absorbant ce confrère qui emploie 22 salariés et génère un chiffre d affaires 2014 de 8,5 M$ (7,8 M ). Le toulousain complète également sa présee outre-atlantique, où il disposait déjà d une filiale spécialisée dans la localisation et la collecte de données par satellite. Cette acquisition permettra à CLS de faire un grand bond en avant pour atteindre l objectif de 107 M de chiffre d affaires pour 2015, contre 96 M en A la tête de 500 collaborateurs, son activité trouve notamment des applications dans les domaines de la sécurité maritime, du suivi du transport terrestre et de la surveillae environnementale. // X.D. Services aux entreprises Horizon Marine CA : 7,8 M Localisation : Etats-Unis 13 avril 2015 // N 1190 // // 13

14 DEALS FA MID-CAP // Le Duff accélère en Allemagne avec Kamps Hôtellerie-restauration Kamps CA : 200 M Localisation : Allemagne Après trois acquisitions majeures en Amérique du Nord depuis 2011, Le Duff frahit aujourd hui le Rhin pour prendre le contrôle de Kamps. Le propriétaire des enseignes La Brioche Dorée et Pizzeria Del Arte rachète la participation du fonds Equity Capital Management, qui était devenu l actionnaire majoritaire de cette chaîne de boulangeries en Le breton s allie à une structure forte de 200 M de chiffre d affaires 2014 qui, après un plan de restructuration, est passée d un total de 900 à 415 points de vente, depuis Le Duff compte déployer sa nouvelle enseigne dans les pays limitrophes. Une implantation de Kamps en Alsace est d ores et déjà prévue. Alors qu il disposait précédemment d une dizaine de points de vente en Allemagne, le français entend continuer à y développer en parallèle d autres de ses enseignes. Totalisant plus de 1,5 Md de chiffre d affaires au titre de l an dernier, le français a enregistré une augmentation de ses activités de près de 6 % sur douze mois. Son objectif est de doubler ses revenus d ici les cinq prochaines années, afin de maintenir son rythme de croissae des années // G.R. Conseils acquéreur : due diligee finaière : KPMG TS ; juridique : Baker & McKenzie Conseils cédant : finaier : Network Corporate Finae ; due diligee finaière : PWC TS ; juridique : Allen & Overy SMALL CAP // Visiativ se renforce avec Tata PLM Frae Communication Actifs de Tata Technologies Europe Limited CA : 10,7 M Localisation : Ile-de-Frae Après le rachat d Imalia, il y a un mois, Visiativ procède à sa deuxième acquisition de l année en s emparant du fonds de commerce des activités PLM (product life management) françaises de Tata Technologies Europe. Profitant du recentrage de ce dernier sur son activité d ingénierie, il met la main sur un périmètre dédié à la création de solutions de gestion du cycle de vie des Conseil juridique acquéreur : Lamy Lexel (Michel Masoëro) produits. Par là même, le prestataire rhodanien s adjoint un chiffre d affaires supplémentaire 2014 de 10,7 M, portant ainsi les revenus annuels de son département Visiativ Solutions à plus de 20 M. Il élargit aussi son portefeuille de quelque 250 nouveaux clients, essentiellement présents dans les secteurs de l automobile et de l aéronautique. Coté sur Alternext, Visiativ estime désormais que son pôle d activités PLM dispose d une taille critique suffisante pour maintenir une croissae rentable, au cours des prochaines années. En 2014, le spécialiste tricolore des plates-formes collaboratives a enregistré une croissae de ses recettes de 1 %, à près de 50 M. Pour continuer à grandir, il se dit prêt à saisir les éventuelles opportunités de croissae externe. // G.R. SMALL CAP // NewsCo Group s offre Le Journal de l Automobile Médias Actifs de Coprosas CA : 2,7 M Localisation : Ile-de-Frae Où s arrêtera l appétit de NewsCo Group? Le groupe de presse constitué par Patrick Drahi et Marc Laufer n a pas attendu la fin des négociations exclusives avec le belge Groupe Express-Roularta pour boucler une nouvelle opération de croissae externe. En l occurree, il jette son dévolu sur le fonds de commerce de Coprosas, société éditrice des titres spécialisés Le Journal de l Automobile, Le Journal de la Rechange et de la Réparation et Le Journal des Flottes. NewsCo s offre ainsi un périmètre représentant quelque 2,7 M de revenus annuels. Tout cela dans l optique de renforcer son pôle presse professionnelle, conformément à la stratégie entamée avec le rachat du magazine Pneumatique l an passé. Ainsi, Le Journal de l Automobile «devrait devenir rentable très rapidement, selon Marc Laufer, le président-fondateur de NewsCo. Nous restons toujours à l affût d autres opportunités d acquisitions. Mais nous nous coentrons pour l instant sur le rachat de Groupe Express-Roularta, qui devrait être bouclé d ici trois mois». Une fois cette dernière reprise validée par l Autorité de la courree, NewsCo devrait totaliser environ 180 M de revenus annuels. Avec Libération également dans son escarcelle, Patrick Drahi part ainsi sur de solides bases pour construire un nouveau groupe médias diversifié dans l Hexagone. // W.S. LISEZ CAPITAL FINANCE EN CONTINU SUR capitalfinae.lesechos.fr 14 // // 13 avril 2015 // N 1190

15 DEALS FA SMALL CAP // NextRadioTV va absorber Numéro 23 pour 88 M Connue pour diffuser des «talent shows» américains tels que des coours de tatoueurs, mais aussi le magazine de société «Révélations», Numéro 23 renoe à son indépendae. Créée en 2012, la chaîne dédiée à la «diversité» va rejoindre NextRadio TV notamment propriétaire de BFM-TV et de RMC Info. Son dirigeant, Pascal Houzelot (un aien de TF1) est effectivement entré en négociations exclusives avec le groupe de médias piloté par Alain Weill en vue d une cession. Montant de la transaction : 88,3 M. «L acquisition de Numéro 23 a pour nous plusieurs avantages, a déclaré l acquéreur. Elle va nous permettre de peser davantage sur le marché publicitaire. Et nous réaliserons beaucoup de synergies, car l intégration de cette chaîne, qui a cinq collaborateurs et fait le même métier que nous, sera très facile.» Corètement, NextRadioTV s apprête à acquérir une structure aux 15 M de chiffre d affaires et dont la part d audiee s élève à 0,7 %. Il confiera l exploitation de Numéro 23 à une autre de ses chaînes, à savoir RMC Découverte, qui se consacre aux documentaires et aux reportages. Mais le positionnement de son emplette sera recentré sur des thématiques telles que l Histoire et les sujets de société. // X.D. Médias Numéro 23 CA : 15 M Localisation : Ile-de-Frae SMALL CAP // Vilmorin s installe au Vietnam Regroupant l activité semeière de la coopérative Limagrain, Vilmorin & Cie poursuit son expansion géographique. Près de douze mois après avoir signé l acquisition du thaïlandais Seeds Asia, le français poursuit ses emplettes en Asie du Sud-Est en s ouvrant à un nouveau pays : le Vietnam. Cette fois-ci, il jette son dévolu sur un petit confrère local, Tropdicorp, qui totalise 6 M de chiffre d affaires. Le groupe tricolore s implante ainsi dans un marché souvent considéré comme le plus prometteur du sous-continent, avec une agriculture qui pèse près de la moitié du PIB national. En s appropriant cet ensemble implanté à Ho-Chi- Minh, Vilmorin & Cie se dote d un programme de sélection Conseil juridique acquéreur : Gide (Nasir Abdul, Long Huynh, Minh Nguyen, Phuon Nguyen) de légumes locaux notamment de cucurbitacées spécifiquement consommées dans cette zone (dont des gourdes et des coombres). Le semeier coté sur Eurolist A confirme ainsi son intérêt pour les pays émergents. Lors de son exercice clos au 30 juin 2014, il a enregistré un chiffre d affaires de 1,5 Md, pour un bénéfice net de 84 M. // X.D. Agroalimentaire Tropdicorp CA : 6 M Localisation : Vietnam SMALL CAP // Saria croît dans les bioénergies avec Ferti-Nrj Pour renforcer son pôle d activités bioénergies, qui officie sous la dénomination commerciale Bionerval, Saria Industries s invite dans Ferti-Nrj, qui exploite une usine de méthanisation des biodéchets. En investissant 1 M via une augmentation de capital, il s adjuge 30 % de cette structure picarde. Il a d ores et déjà négocié la mise en place d un mécanisme qui lui permettra de devenir majoritaire, d ici trois ans. Au capital de Ferti-Nrj, Saria Industries côtoie Fertigaz, la CDC, Acolyae, SER, et Innov Aisne. Il apporte ainsi son soutien à une société qui éprouve des difficultés finaières liées à des problèmes d approvisionnement. Alors que la loi Grenelle II impose le tri à la source des biodéchets, Saria Industries entend aider Ferti-Nrj à renouer avec l équilibre dans les prochains dix-huit mois. Cette dernière compte également se laer dans un investissement de 1,5 M afin d augmenter sa capacité de traitement. Fort de 1,5 Md de revenus totaux 2014, Saria Industries a vu ses activités de collectes de biodéchets et de méthanisation croître de 20 % l an dernier, avec quelques dizaines de millions d euros de recettes. // G.R. Conseils acquéreur : finaier : Moeau Finae Conseil (Vient Beguerie) ; juridiques : FTPA (Bruno Robin, Coralie Oger, Pierre Lumeau), Wenner (Lionel Lepage) Conseils juridiques société : Libra Avocats (Bernard Grelon), TJRB (Jacques Toriel) Environnement Ferti-Nrj CA : 1,2 M Localisation : Picardie EN BREF //////// D2T passe sous pavillon allemand avec FEV. Basé à Trappes, D2T quitte le giron de l établissement public de recherche et de formation IFP Energies Nouvelles pour passer dans les mains de son confrère allemand FEV. Travaillant notamment pour les industries automobiles, aéronautiques et pétrolières, le prestataire de services d essai et d ingénierie s adosse à un groupe qui se définit comme leader mondial dans le développement de moteurs, de transmissions et de véhicules. Déjà implanté à l étranger (Allemagne, Chine, Etats-Unis), le français a fait état d un chiffre d affaires 2013 de 28 M. En 2014, FEV totalisait, quant à lui, 330 M de recettes. Conseils juridiques : acquéreur : Gide (Karl Hepp de Sevelinges, Aménis Bererhi) ; cédant : Vivien & Associés (Jacques Epstein, Louise Rials) 13 avril 2015 // N 1190 // // 15

16 DEALS FA LARGE CAP // Renault : un deal de circonstae pour l Etat Automobile Renault CA : 41 Md Localisation : Ile-de-Frae «Cette opération est parfaitement conforme à la nouvelle doctrine de l Etat actionnaire», a précisé Bercy au sujet de la montée de l Etat au capital de Renault. Et pour cause. L Etat fait levier sur la loi du 29 mars 2014 (dite «Florange») qui prévoit d octroyer des droits de vote double aux actionnaires qui conservent leurs titres pendant au moins deux ans. L objectif explicite : favoriser l actionnariat de long terme. L objectif implicite : barrer la route aux fonds activistes et autres hedge funds. Dans le cas de Renault, l Etat a pris le taureau par les cornes. Car le conseil d administration du constructeur automobile a inscrit à l ordre du jour de l assemblée générale du 30 avril une résolution visant à rejeter les dispositions de la loi Florange. Il y a quelques jours, l Agee des participations de l Etat a do annoé qu elle allait porter sa détention de 15 % à 19,74 %, en rachetant au maximum 14 millions d actions. Elle sera do en mesure de faire barrage à Nissan, partenaire de Renault depuis 1999, qui détient certes 15 % du capital mais aucun droit de vote double. Pour arriver à ses fins, elle devra tout de même débourser entre 814 M et 1,23 Md une opération coûteuse due à l appréciation de 42 % du cours de Renault depuis le début de l année. Pour autant, l Etat a d ores et déjà indiqué qu il n avait pas vocation à détenir autant d actions dans la durée. Il a d ailleurs mis en place des options de vente à prix fixe d une durée de six mois. Quand l assemblée générale de Renault aura validé le priipe des droits de vote double, rien n empêchera l Etat de revenir au niveau de détention actuel (voire en deçà) tout en gardant une influee équivalente dans la gouvernae. // E.D. Conseil juridique acquéreur : Darrois Villey Maillot Brochier (Marcus Billam, Bertrand Cardi, Jean-Baptiste de Martigny, Laurent Gautier) SMALL CAP // Trigano reprend des actifs d Autocaravans Rimor Tourisme Autocaravans Rimor CA : 50 M Localisation : Italie Le fabricant de véhicules et d équipements de loisirs Trigano renforce son assise en Italie en venant au secours d Autocaravans Rimor. Pour reprendre les actifs de ce constructeur de camping-cars à la barre du tribunal de commerce de Sienne, le français a créé une société ad hoc, Luano Camp, qu il détient à 60 % et dans laquelle il a convié la famille fondatrice du transalpin, à hauteur des 40 % restant. Dans le détail, il prend le contrôle d un périmètre comprenant les stocks, les machines de production et la marque d Autocaravans. Leader européen des camping-cars avec un portefeuille de dix-neuf enseignes telles qu Autostar, Auto-Trail et Karmann, Trigano enrichit son offre de deux nouvelles marques que sont Rimor et Kentucky. Alors que son activité camping-cars représentait 576 M de chiffre d affaires en 2014, il absorbe un ensemble dont il estime les revenus à 50 M. Déjà détenteur de 20,6 % de parts de marché en Europe, Trigano s arroge une part de marché supplémentaire de 1,8 %. A l issue de cette transaction, l Italie représente aujourd hui 7,1 % des revenus du français ce qui en fait son quatrième marché après l Allemagne et le Royaume- Uni. Trigano a bouclé son exercice avec 893 M de chiffre d affaires (+ 9 %). A l avenir, le groupe coté sur Eurolist B veut renforcer ses activités en Europe et accélérer ses ventes en ligne, tout en améliorant sa rentabilité. // G.R. SMALL CAP // Talan poursuit son expansion avec StepInfo Services informatiques StepInfo CA : 8 M Localisation : Ile-de-Frae Trois mois à peine après avoir bouclé un placement privé de 15 M auprès de Tikehau IM, Talan mène l acquisition de StepInfo. La SSII parisienne rachète ce spécialiste de l intégration des technologies JAVA/ JEE aux dirigeants-fondateurs Frédéric Sultan et Jérôme Gout. Elle consolide ainsi 8 M de revenus supplémentaires, priipalement dégagés auprès des professionnels de la finae et de l assurae l opération est do d une taille très modeste au vu des 150 M et 200 de chiffre d affaires visés respectivement en 2015 et 2016 par l acquéreur. Considérée comme l une des pépites tricolores du secteur, Talan devrait annoer une série d acquisitions dans les prochains mois. Pour doper sa croissae, il prévoit d intégrer 500 nouveaux collaborateurs cette année, pour porter ses effectifs à personnes. // W.S. Conseil juridique acquéreur : Fieldfisher (Pascal Squiercioni, Natalia Toribio) Conseils cédants : finaier : Finaière Cambon (David Salabi, Jonathan Journo) ; juridique : Palmer Law (Melissa Palmer) 16 // // 13 avril 2015 // N 1190

17 DEALS FA DEALS FUSIONS-ACQUISITIONS Opération VE (M ) Cible (pays) Secteur CA 2014 (M ) RN 2014 (M ) Acquéreur (pays) Conseil acquéreur finaier (audit/juridique) Cédant (pays) Conseil cédant finaier (audit/juridique) (80 %) 217 (equity 80 %) Dailymotion Internet 64 Vivendi (/Bompoint Avocats, Darrois Villey Maillot Brochier) Orange (Frae, Allemagne) Lazard (/August & Debouzy) (100 %) Meriten Investment Management (Allemagne) Services finaiers Oddo & Cie (PwC TS) BNY Mellon (Etats-Unis) (100 %) Mikros Image Communication 44 Technicolor (Eight Advisory /Vivien & Associés ) Mediacontech (Italie) DC Advisory (Deloitte TS /Darrois Villey Maillot Brochier) (100 %) Horizon Marine (Etats-Unis) Services aux entreprises 8,5 M$ (7,8 M ) Collecte Localisation Satellites Mooreland Partners Personnes physiques (>50 %) Kamps (Allemagne) Hôtellerierestauration 200 Le Duff (KPMG TS /Baker & McKenzie ) Equity Capital Management (Allemagne) Network Corporate Finae (PWC TS / Allen & Overy) (100 %) Actifs de Tata Technologies Europe Communication 10,7 Visiativ (/Lamy Lexel) Tata Technologies Europe (Royaume-Uni) (100 %) Actifs de Coprosas Médias 2,7 NewsCo Group Coprosas (100 %) 88,3 Numéro 23 Médias 15 NextRadioTV Personne physique (100 %) Tropdicorp (Vietnam) Agroalimentaire 6 Vilmorin & Cie (/Gide) Personnes physiques (30 %) Ferti-Nrj Environnement 1,2 Saria Industries Moeau Finae Conseil (/FTPA) Augmentation de capital (/Libra Avocats, TJRB) (100 %) D2T Services aux entreprises FEV (Allemagne) (/Gide) IFP Energies Nouvelles (/Vivien & Associés) (4,73 % supp. max) (equity 4,73 %) Renault Automobile APE (/Darrois Villey Maillot Brochier) - - (100 %) StepInfo Services informatiques 8 Talan (/Fieldfisher) Personnes physiques Finaière Cambon (/Palmer Law) (100 %) Actifs d Autocaravans Rimor (Italie) Tourisme 50 Trigano, personnes physiques Tribunal de commerce de Sienne (100 %) 220 Actifs de Veolia (Israël) Environnement Oaktree Capital Management (États-Unis) Rothschild & Cie (/De Pardieu Brocas Maffei, Mayer Brown, Stibbe, Herzog Fox & Neeman) Veolia Environnement (/King & Wood Mallesons, FBC & Co) Source : Capital Finae 13 avril 2015 // N 1190 // // 17

18 Shutterstock DOSSIER Un an après la réforme des entreprises en difficulté, la question de la cession forcée revient sur le tapis dans la loi Macron. L examen a commeé au Sénat le 7 avril, alors que la sinistralité des PME et des ETI a nettement diminué ces derniers mois. Restructurations : le bout du tunnel? Il y a du mieux, mais ce n est pas eore «ça». C est en substae ce qu on peut dire de la situation des entreprises en difficulté en Frae. En 2014, les défaillaes ont marqué très légèrement le pas ( 0,8 %). Mais elles se chiffrent eore à , selon Deloitte et Altarès. Soit près de 15 % de plus que la moyenne historique observée avant la crise de Soit près du triple du niveau enregistré par l Allemagne. La faute à un tissu économique tricolore peuplé d une multitude de petites, voire de minuscules, entreprises (lire, p. 23). Dans les restructurations, ce qui compte, c est quand même de voir le verre à moitié plein. Et là, les raisons d espérer sont nombreuses. Les grosses PME et les ETI voient clairement le bout du tunnel, comme le confirment le Ciri et la Médiation du crédit (lire interview, p ). L environnement macroéconomique devient davantage porteur : baisse de l euro et du prix des matières premières, liquidités injectées par la BCE, etc. Sans compter que la réforme initiée en mars 2014 a redonné un coup de pouce aux procédures amiables et préventives. Et n oublions pas que la loi Macron, examinée au Sénat depuis le 7 avril, apportera clairement sa pierre à l édifice. Qu il s agisse ici des bons de caisse ou de son article 70 qui permet au tribunal, en procédure collective, de retenir un plan de continuation porté par un tiers ou les créaiers. Où l on reparle de la cession forcée «Ce nouvel outil de retournement devra permettre de préserver l entreprise en faisant passer les créaiers et les actionnaires au second plan, estime Zacharia Alahyane, conseiller chargé de la cellule des restructurations au cabinet du ministère de l Economie. Il est vraisemblable qu il sera surtout utilisé de manière dissuasive.» Dans les restructurations, il y a toujours des épouvantails autour de la table des négociations. // EMMANUELLE DUTEN 18 // // 13 avril 2015 // N 1190

19 DOSSIER En donnant plus de pouvoirs aux créaiers, l ordonnae de mars 2014 a introduit une révolution culturelle qui ne se traduit pas eore dans la réalité des négociations. La cession forcée, figurant dans la loi Macron, vient tout de même enfoer le clou. Un an après la réforme, qu est-ce qui a changé? C est à marche forcée que la Frae réforme aujourd hui le droit des entreprises en difficulté. Jusqu à une histoire eore récente, elle avait plutôt pris le pli de mener ses toilettages à un rythme décennal : loi du 25 janvier 1985, dite loi «Badinter», sur la liquidation et le redressement, loi du 10 juin 1994 venue renforcer les outils de prévention en donnant plus de «puh» au règlement amiable, et loi du 6 juillet 2005 consacrant, une fois eore, la priorité du sauvetage de l entreprise au détriment du désintéressement des créaiers. Mais depuis l an dernier, la cadee s est frahement accélérée. Et les pouvoirs publics ont mis le paquet en décidant de légiférer par ordonnae. Cette législation en date du 12 mars 2014 marque un vrai tournant dans le traitement français des difficultés des entreprises. «Elle est venue rééquilibrer l approche juridique et la réalité économique qui prend désormais plus de poids», estime Cédric Colaert, associé-fondateur du cabinet Eight Advisory. Par là même, elle confère plus de pouvoirs aux créaiers que par le passé. Un an après la réforme, lesdits créaiers ont-ils corètement présenté des plans alternatifs à celui du débiteur en procédure collective? Sur le terrain, les praticiens ont davantage noté un changement d ordre culturel (la Frae se rapprochant ici des pratiques observées dans les pays anglosaxons) qu une réelle montée au créneau. Il n empêche, cette possibilité existe bien et elle pourra toujours être agitée «comme un épouvantail» et négociée comme un pouvoir de nuisae dès la phase amiable, avant la menace d un basculement en procédure collective. Historiquement issue de la loi Badinter et éviée in fine de l ordonnae du 12 mars 2014, la question de la cession forcée revient à nouveau sur le tapis. Cette fois-ci, dans le cadre de la loi Macron. L article 70 prévoit cette possibilité avec en toile de fond l obligation pour l entreprise de reconstituer ses fonds propres. Priipe anti-constitutionnel? Mais la Commission spéciale du Sénat lequel examine actuellement le texte a récemment proposé de supprimer cette dilution forcée. Comme quoi le rééquilibrage des forces en présee actionnaires versus créaiers n est pas eore totalement passé dans les mœurs françaises. Et le législateur sait ô combien il est périlleux de porter atteinte au sacro-saint droit de propriété. Il en a fait les frais le 27 mars 2014 lorsque le Conseil constitutionnel est venu censurer cette disposition de la loi Florange. Le risque d une QPC (question prioritaire de constitutionnalité) est do eore bien réel. Cohésion des pools de créaiers Même si la Frae se félicite du changement de paradigme qu elle a introduit avec la réforme de 2014, elle n est pas eore au terme de l exercice. Il y a certes les obstacles de validation de la loi Macron à frahir. Mais il y a aussi et surtout les obstacles liés à la cohésion et à la position des pools de créaiers. «C est bien là que se situe toute la complexité. La cohéree d un pool mêlant banques et fonds de dette ne va pas toujours de soi. D ailleurs, même au sein de la seule grande famille des établissements baaires, de fortes divergees de vue existent selon la position à adopter. L agent joue ici un rôle clé, mais il est fréquent qu il n arrive pas à faire adopter par l ensemble du syndicat une solution de sortie vers le haut», déplore un acteur des restructurations. Le chemin semble eore bien long. // EMMANUELLE DUTEN Retournement des Entreprises MARDI 14 AVRIL 2015 C A P I T A L 8 P A R I S Evénement Joignez-vous à la conféree Retournement des Entreprises, organisée par Les Echos et Capital Finae, le 14 avril prochain, à Capital 8, 32 rue de Moeau, Paris. Inscriptions : Elise Dumas, 13 avril 2015 // N 1190 // // 19

20 DOSSIER «Ni la Médiation du crédit ni le Ciri n ont vocation à faire de l acharnement thérapeutique» THOMAS REVIAL CIRI Son parcours Thomas Revial (X-Ponts, Ena) 2013 Secrétaire général du Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri) 2010 Rejoint la direction générale du Trésor 2009 Rapporteur de la commission Juppé-Rocard sur les investissements d avenir 2006 Inspecteur des finaes Alors que la situation des entreprises commee à s améliorer, l Etat normalise progressivement son intervention, sans s interdire d accompagner potuellement de grosses restructurations. C.F. : Au vu des dossiers traités en 2014, diriezvous que la situation des entreprises s est frahement améliorée? T.R. : Le Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri) a commeé à enregistrer en 2014 une normalisation du nombre de dossiers traités, sachant que le millésime 2013 (au même titre que celui de ) avait correspondu à un pic d activité. Il faut avoir en tête que le Ciri traite entre 30 et 40 nouveaux dossiers environ chaque année et qu il peut être saisi dès lors qu une entreprise emploie plus de 400 salariés en Frae en dessous de ce seuil, ce sont les commissaires au redressement productif, basés en Région, qui sont compétents. L année dernière, les entreprises en difficulté qui se sont présentées au Ciri employaient en moyenne collaborateurs, quand nous observions plutôt un niveau moyen de salariés au cours des années précédentes. F.P. : La Médiation du crédit a également observé une amélioration du finaement des entreprises. Elle a reçu dossiers l année dernière, ce qui reflète une baisse de 16 % par rapport au nombre moyen de saisines sur les années 2012 (4 077 dossiers) et 2013 (4 382). Mais derrière cette statistique globale se cachent des réalités très contrastées. Les PME (NDLR, plus de 10 salariés) et les ETI ont bénéficié d un meilleur accès au crédit l année dernière : selon la Banque de Frae, 79 % d entre elles ont obtenu totalement ou en grande partie les crédits de trésorerie demandés au quatrième trimestre (contre 68 % au quatrième trimestre 2013) tandis que 93 % ont pu obtenir le crédit d investissement sollicité (contre 92 % sur les trois derniers mois de 2013). Les TPE de moins de dix salariés ont également vu leur octroi de prêts augmenter (+ 2,1 % au cours de 2014), tout en continuant de connaître un nombre important de défaillaes, notamment parce qu elles sont, mutatis mutandis, plus fragiles et plus exposées à des secteurs difficiles comme la restauration et le BTP. C.F. : Est-ce que le reflux observé à la Médiation tient aussi au fait que vous avez renforcé les critères d éligibilité? F.P. : Ce reflux tient à plusieurs facteurs. Face à des entreprises présentant des bilans très dégradés liés notamment à une succession d années difficiles, la Médiation du crédit n a pas vocation à faire de l acharnement thérapeutique. Dans une conjoture économique qui s améliore toutes choses égales par ailleurs, il en va de notre responsabilité de renvoyer des dossiers vers les tribunaux de commerce quand nous estimons que nous ne pourrons pas traiter efficacement et durablement les difficultés d une entreprise. Mais le recul des dossiers que la Médiation a traités s explique aussi par une amélioration de l environnement des entreprises. Je pense, bien sûr, à la politique monétaire accommodante de la Banque centrale européenne, ou à la montée en puissae du Crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi (CICE) et de son préfinaement qui ont amélioré la trésorerie des entreprises. Une nuae, cependant : plus de 97 % des dossiers acceptés en médiation l année dernière coernent des entreprises de moins de cinquante salariés et 60 % des dossiers affichent des besoins inférieurs à 50 K, qui se matérialisent surtout pour des lignes court terme. Dans ce segment de marché, la désintermédiation n est pas une réalité et la politique de la BCE ne bénéficie pas pleinement aux toutes petites entreprises qui abusent des découverts Enfin, l Accord de place instituant la Médiation du crédit sera bientôt élargi au-delà des établissements adhérant à la Fédération baaire française, pour y intégrer les adhérents de l Association française des sociétés finaières (sociétés de caution, sociétés d affacturage, crédits-bailleurs ), ce qui renforcera son efficacité au service des entreprises. C.F. : Estimez-vous que la réforme de 2014 sur les procédures collectives a changé le traitement des entreprises en difficulté en Frae? T.R. : Avec la réforme de 2014, mais également avec la future loi pour la croissae, l activité et 20 // // 13 avril 2015 // N 1190

Préparation à la vente

Préparation à la vente Alain Schockert Administrateur-Délégué 30 mars 2011 - Namur Agenda Quand et pourquoi? A qui? Comment et spécificités de la transaction? Processus type Phase préparatoire Modes de cession Etapes d un processus

Plus en détail

La référence du courtage en crédit immobilier

La référence du courtage en crédit immobilier La référence du courtage en crédit immobilier Sommaire 1. Un acteur historique du courtage en France. 2. Un actionnaire prestigieux 3. Notre métier : le courtage en crédit immobilier. 4. L équipe dirigeante

Plus en détail

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 25 Juin 2014 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2013 RESULTATS ANNUELS 2013 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

Amplitude Surgical annonce son introduction en bourse sur le marché réglementé d Euronext à Paris

Amplitude Surgical annonce son introduction en bourse sur le marché réglementé d Euronext à Paris Amplitude Surgical annonce son introduction en bourse sur le marché réglementé d Euronext à Paris Offre d un montant de 100,0 millions d euros, pouvant être porté à environ 109,3 millions d euros en cas

Plus en détail

Présentation d Aforge Degroof Finance

Présentation d Aforge Degroof Finance Nom du document Confidentiel Le jour mois année Présentation d Aforge Degroof Finance Degroof, banque d affaires et patrimoniale européenne indépendante, accompagne le développement de ses clients depuis

Plus en détail

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché 11 septembre 2014 Communiqué de presse La Française lance LFP Europimmo, La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché La Française REM lance LFP Europimmo, la première SCPI d entreprise dont

Plus en détail

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français Communiqué de presse Paris le 1 er juin 2015 Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français Le Fonds Stratégique de Participations

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015

Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015 Ne pas diffuser, publier ou distribuer, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015 Solairedirect enregistre son document de

Plus en détail

NEWALPHA AM lance le premier fonds de venture capital français dédié aux FinTech

NEWALPHA AM lance le premier fonds de venture capital français dédié aux FinTech Paris, le 30 novembre 2015 Communiqué de presse NEWALPHA AM lance le premier fonds de venture capital français dédié aux FinTech Un univers d investissement en plein essor La rapidité d innovation dans

Plus en détail

OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DE SES PROPRES ACTIONS

OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DE SES PROPRES ACTIONS OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DE SES PROPRES ACTIONS présentée par BNP Paribas Crédit Agricole Corporate and Investment Bank HSBC France Rothschild & Cie Banque Société Générale Termes de l Offre : 30 euros

Plus en détail

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Patrimoine Sélection PME Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Dans un contexte économique et financier difficile, les investisseurs doivent plus que jamais s'entourer de professionnels aguerris,

Plus en détail

Point de vue de l investisseur

Point de vue de l investisseur Financez votre entreprise avec des fonds propres Point de vue de l investisseur Les petits déjeuners des PME et des start-up 24 septembre 2010 Corporate Finance Intervenant Samuel Babey Directeur Corporate

Plus en détail

FORUM DES FINANCEMENTS

FORUM DES FINANCEMENTS FORUM DES FINANCEMENTS Jeudi 28 novembre 2013 Les outils de financement pour votre entreprise PARTENAIRES FINANCIERS 2013 Pôle PME/PMI CCI Bayonne Pays Basque 50-51 allées Marines - BP 215 64 102 Bayonne

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 Paris le 31 Octobre 2013 - LeadMedia Group (FR0011053636, ALLMG) - groupe de marketing digital spécialisé dans le data marketing - annonce aujourd hui ses résultats consolidés

Plus en détail

Succès de l introduction en bourse de Showroomprivé, qui lève 256 millions d euros

Succès de l introduction en bourse de Showroomprivé, qui lève 256 millions d euros Succès de l introduction en bourse de Showroomprivé, qui lève 256 millions d euros Ne doit pas être publié, transmis ou distribué directement ou indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, au Japon

Plus en détail

RESULTATS 2013. BIP annonce un bénéfice global d EUR 33 millions pour l année 2013

RESULTATS 2013. BIP annonce un bénéfice global d EUR 33 millions pour l année 2013 Luxembourg, le 20 février 2014 Communiqué de presse : RESULTATS 2013 BIP annonce un bénéfice global d EUR 33 millions pour l année 2013 Dividende proposé en hausse à EUR 2,60 par action Le Conseil d administration,

Plus en détail

Amplitude Surgical resserre sa fourchette indicative de prix initiale dans le cadre de son introduction en bourse entre 5 euros et 6 euros par action

Amplitude Surgical resserre sa fourchette indicative de prix initiale dans le cadre de son introduction en bourse entre 5 euros et 6 euros par action Amplitude Surgical resserre sa fourchette indicative de prix initiale dans le cadre de son introduction en bourse entre 5 euros et 6 euros par action Valence, le 19 juin 2015 Dans le cadre de son introduction

Plus en détail

OUVRIR SON CAPITAL A UN FONDS : RENONCEMENT OU IDEE DE GENIE?

OUVRIR SON CAPITAL A UN FONDS : RENONCEMENT OU IDEE DE GENIE? OUVRIR SON CAPITAL A UN FONDS : RENONCEMENT OU IDEE DE GENIE? Colmar, le 10 juin 2015 En préambule Quelques chiffres qui «remettent les choses en place» Etude portant sur 5800 entreprises représentatives

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Marseille 7 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

Présentation d Helix international

Présentation d Helix international 31 ème Congrès international de l Ordre des Experts Comptable de Tunisie En partenariat avec «Développement économique : modèle et gouvernance de la décentralisation» Sfax, les 17 et 18 septembre 2014

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES DU PREMIER TRIMESTRE 2015

CHIFFRE D AFFAIRES DU PREMIER TRIMESTRE 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE 14 avril 2015 CHIFFRE D AFFAIRES DU PREMIER TRIMESTRE 2015 Croissance soutenue du volume d émission : +10,0% en données comparables Une activité organique soutenue au premier trimestre,

Plus en détail

Succès de l introduction en bourse de GTT

Succès de l introduction en bourse de GTT Succès de l introduction en bourse de GTT Prix de l Offre : 46 euros par action, correspondant à une capitalisation boursière de GTT d environ 1,7 milliard d euros. Taille totale de l Offre : 13.500.000

Plus en détail

Communiqué de Presse. Lyon, le 26 mai 2015

Communiqué de Presse. Lyon, le 26 mai 2015 Communiqué de Presse Lyon, le 26 mai 2015 NAXICAP Partners croise à nouveau la route des marques emblématiques du leader européen de l équipement du motard et des accessoires de moto NAXICAP Partners annonce

Plus en détail

PME-ETI. doper sa croissance à l international TABLE RONDE

PME-ETI. doper sa croissance à l international TABLE RONDE PME-ETI doper sa croissance à l international Le «Made in France» plait à l étranger. Mais la France est encore trop en retrait. Les ETI doivent se lancer. Témoignages lors de cette table ronde au Medef

Plus en détail

La Transmission. Claude SAUVAGEOT. L a T r a n s m i s s i o n F S I R é g i o n s

La Transmission. Claude SAUVAGEOT. L a T r a n s m i s s i o n F S I R é g i o n s La Transmission Claude SAUVAGEOT SOMMAIRE Introduction Présentation générale Bref rappel Le déroulement du processus théorique du LBO INTRODUCTION QUI SOMMES-NOUS? FSI Régions est une société de gestion

Plus en détail

Montant de l opération : 29,4 millions d euros financés en actions Himedia et en numéraire Impact relutif dès 2010

Montant de l opération : 29,4 millions d euros financés en actions Himedia et en numéraire Impact relutif dès 2010 Communiqué Paris, le 6 juillet 2009 Hi-media annonce l acquisition d AdLINK Media, l activité de régie publicitaire du Groupe AdLINK, et devient le leader européen de la régie publicitaire et du micropaiement

Plus en détail

Bonnes performances 2015

Bonnes performances 2015 Bonnes performances 2015 Progression de 8,8% de l ANR dividende inclus sur le semestre 55,5M de produits de cessions à fin août Huit nouveaux investissements en Europe, aux Etats-Unis et en Asie Paris,

Plus en détail

FIP Entreprises familiales exportatrices II

FIP Entreprises familiales exportatrices II Entreprises familiales exportatrices II Fonds d investissement de proximité IR 2014 Entreprises familiales exportatrices II Points-Clefs Participer à la vie économique en accompagnant indirectement le

Plus en détail

Poxel lève 16 millions d euros dans le cadre d un financement de série A pour accélérer le développement de son portefeuille de produits

Poxel lève 16 millions d euros dans le cadre d un financement de série A pour accélérer le développement de son portefeuille de produits Poxel lève 16 millions d euros dans le cadre d un financement de série A pour accélérer le développement de son portefeuille de produits Lyon, France, 8 juillet 2010 - Poxel S.A., société spécialisée dans

Plus en détail

Chasseur de Tendances. Fournisseur de la Distribution Internationale

Chasseur de Tendances. Fournisseur de la Distribution Internationale Chasseur de Tendances Fournisseur de la Distribution Internationale Paris, le 9 avril 2014 U10, le Métier 2 Qui sommes-nous? Fournisseur de la distribution internationale Le Métier Notre métier créer,

Plus en détail

Compte-rendu : Réunion Comité Cleantech Investments &Entrepreneurship Section France

Compte-rendu : Réunion Comité Cleantech Investments &Entrepreneurship Section France Compte-rendu : Réunion Comité Cleantech Investments &Entrepreneurship Section France Réunion physique - 16/09/2010 de 9h00 à 10h00 Présents: ARNOULD Emmanuel (Innovafonds), BALLY Jean-Marc (Aster Capital),

Plus en détail

Les chartes de France Investissement

Les chartes de France Investissement Les chartes de France Investissement Introduction : le dispositif France Investissement Les PME les plus dynamiques ou à fort potentiel de croissance apportent une contribution essentielle au développement

Plus en détail

Succès de l introduction en bourse de Tarkett

Succès de l introduction en bourse de Tarkett Succès de l introduction en bourse de Tarkett Prix de l offre : 29,00 euros par action, correspondant à une capitalisation boursière d environ 1.848 millions d euros Taille totale de l opération : environ

Plus en détail

Ne pas distribuer directement ou indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon

Ne pas distribuer directement ou indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon Succès de l introduction en bourse Numericable Group Offre sursouscrite plus de 10 fois, à 24,80 euros par action, dans le haut de la fourchette, pour un montant global de 652,2 millions d euros environ

Plus en détail

Private Equity FCPI & FIP. Deux produits de défiscalisation complémentaires gérés par le groupe Oddo

Private Equity FCPI & FIP. Deux produits de défiscalisation complémentaires gérés par le groupe Oddo FCPI & FIP Deux produits de défiscalisation complémentaires gérés par le groupe Oddo Septembre 2007 Sommaire 1. 2. Oddo et le 3. Offre et convictions 4. Conclusion Septembre 2007 2 Définitions préliminaires

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

Soutenir la microf inance. responsable

Soutenir la microf inance. responsable Soutenir la microf inance responsable L ACCÈS AU CRÉDIT POUR TOUS : UN SECTEUR PRIORITAIRE Dans de nombreux pays, la grande majorité de la population est exclue du système bancaire. L accès aux services

Plus en détail

NEGOCIER AVEC UN FONDS

NEGOCIER AVEC UN FONDS REPRISE D ENTREPRISE NEGOCIER AVEC UN FONDS INTERVENANT : Laurent JULIENNE HEC ENTREPRENEURS 9 septembre 2014 A. LE MONTAGE FINANCIER Obligations convertibles A. LA STRUCTURE TYPE 1. Structure financière

Plus en détail

Europcar annonce le succès de son introduction en bourse

Europcar annonce le succès de son introduction en bourse Saint-Quentin en Yvelines, 25 juin 2015 Europcar annonce le succès de son introduction en bourse Prix de l Offre : 12,25 euros par action Taille totale de l opération : environ 879 millions d euros pouvant

Plus en détail

Observatoire du Capital-Investissement Régional. Par Ambition Capital

Observatoire du Capital-Investissement Régional. Par Ambition Capital Observatoire du Capital-Investissement Régional Par Ambition Capital Dossier de presse - Juillet 2014 Sommaire Qu appelle-t-on le Capital Investissement? Présentation du club Ambition Capital et de ses

Plus en détail

Atos Origin et Siemens créent un acteur majeur des services informatiques

Atos Origin et Siemens créent un acteur majeur des services informatiques Paris, France / Munich, 14 décembre 2010 Atos Origin et Siemens créent un acteur majeur des services informatiques Acquisition par Atos Origin de Siemens IT Solutions and Services Les deux groupes forment

Plus en détail

GenCap Croissance FIP

GenCap Croissance FIP GenCap Croissance FIP GenCap Croissance Un fonds d investissement dédié aux PME régionales : L Aquitaine recèle des sphères d activité économique dynamiques avec des pôles industriels d excellence comme

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

Premier semestre 2014 : Croissance organique soutenue du volume d émission de +12,3% et du résultat d exploitation courant de +13,2%

Premier semestre 2014 : Croissance organique soutenue du volume d émission de +12,3% et du résultat d exploitation courant de +13,2% Communiqué de presse le 24 juillet 2014 Premier semestre 2014 : Croissance organique soutenue du volume d émission de +12,3 et du résultat d exploitation courant de +13,2 Une progression soutenue des résultats

Plus en détail

Communiqué de presse. Succès de l introduction en bourse de SPIE sur Euronext Paris

Communiqué de presse. Succès de l introduction en bourse de SPIE sur Euronext Paris 1 Communiqué de presse Succès de l introduction en bourse de sur Euronext Paris Cergy, le 9 juin 2015 Le montant global de l offre s élève à 939,1 millions d euros (en ce compris l exercice intégral de

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers au 31 décembre 2012 de BGL BNP Paribas

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers au 31 décembre 2012 de BGL BNP Paribas u Luxembourg, le 4 avril 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers au 31 décembre 2012 de BGL BNP Paribas Des résultats opérationnels solides hors éléments exceptionnels Des résultats commerciaux

Plus en détail

Communiqué de Presse Bruxelles, le 31 mars 2008

Communiqué de Presse Bruxelles, le 31 mars 2008 Communiqué de Presse Bruxelles, le 31 mars 2008 Rentabiliweb triple son Résultat net qui atteint 5.1M en pro forma Objectifs 2007 de rentabilité largement dépassés EBITDA 2007 pro forma : + 238.4% à 8.4M

Plus en détail

LE CAPITAL-INVESTISSEMENT, UN OUTIL PLEINEMENT RÉGULÉ AU SERVICE DU FINANCEMENT DIRECT DE L ÉCONOMIE RÉELLE Rencontres institutionnelles de l AF2i 12

LE CAPITAL-INVESTISSEMENT, UN OUTIL PLEINEMENT RÉGULÉ AU SERVICE DU FINANCEMENT DIRECT DE L ÉCONOMIE RÉELLE Rencontres institutionnelles de l AF2i 12 LE CAPITAL-INVESTISSEMENT, UN OUTIL PLEINEMENT RÉGULÉ AU SERVICE DU FINANCEMENT DIRECT DE L ÉCONOMIE RÉELLE Rencontres institutionnelles de l AF2i 12 juin 2013 Introduction Les chiffres clés du capital-investissement

Plus en détail

Café pays USA. Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région

Café pays USA. Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région Café pays USA 10èmes Clés de l International Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région Avec la participation de : Arnaud LERETOUR, Directeur

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fi n de l année 2009, les non-résidents

Plus en détail

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous accompagnons nos clients pour valoriser leur patrimoine et donner du sens à

Plus en détail

Communiqué de presse. www.axa-realestate.com. Paris, 10 mars 2014

Communiqué de presse. www.axa-realestate.com. Paris, 10 mars 2014 Paris, 10 mars 2014 En 2013, AXA Real Estate enregistre un volume de transactions de 9,2 milliards d euros, lève 6,5 milliards d euros de capitaux et étend son programme de dette à 7,9 milliards d euros

Plus en détail

Troisième édition du Global Private Equity Report de Grant Thornton : le Private Equity s adapte aux nouvelles pratiques de la levée de fonds.

Troisième édition du Global Private Equity Report de Grant Thornton : le Private Equity s adapte aux nouvelles pratiques de la levée de fonds. Troisième édition du Global Private Equity Report de Grant Thornton : le Private Equity s adapte aux nouvelles pratiques de la levée de fonds. Paris, le 4 novembre 2013 Un regain d optimisme à l échelle

Plus en détail

A C T I V A T E U R S D E V A L E U R

A C T I V A T E U R S D E V A L E U R A C T I V A T E U R S D E V A L E U R S E N G A G E R A C C O M P A G N E R V A L O R I S E R activateurs de valeur Activa Capital est une société indépendante de capital-investissement caractérisée par

Plus en détail

Idinvest Private Value Europe II

Idinvest Private Value Europe II Fonds Commun de Placement à Risques (FCPR) Idinvest Private Value Europe II www.allianz.fr Avec vous de A à Z Idinvest Private Value Europe II Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises

Plus en détail

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012 Réunion SFAF Présentation des résultats annuels 2011/12 clos le 31 mars 2012 Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité de l'exercice 2011/12 3. Résultats financiers 2011/12 4. Alturia

Plus en détail

Welcome. un état d esprit

Welcome. un état d esprit * Bienvenue. Welcome * un état d esprit Plus qu un message de bienvenue, Welcome c est la promesse d ouverture que nous faisons à chaque collaborateur, dès son arrivée dans le Groupe et tout au long de

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : UNE BELLE PERFORMANCE Chiffre d affaires supérieur à un milliard d euros, en hausse de 5,6% hors effets de change Marge opérationnelle courante1 : 25,6% du chiffre d'affaires Marge nette2 : 15,4% du

Plus en détail

LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 31 mars 2011

LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 31 mars 2011 LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 31 mars 2011 Objectif de gestion Style de gestion Modalités de gestion L objectif de gestion du fonds euros de Spirica est de dégager, sur la durée, une performance

Plus en détail

PRESENTATION DU CABINET

PRESENTATION DU CABINET PRESENTATION DU CABINET Cabinet de conseil sur les opérations de cession, acquisition et levée de fonds 14, rue Marignan 75008 Paris - Tel: +33 1 42 96 58 41 - Fax: +33 1 46 22 51 27 - E-mail: info@2acapital.com

Plus en détail

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos annonce le projet d acquisition de l activité d externalisation informatique de Xerox Atos et Xerox vont établir une coopération

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e p r e s s e

C o m m u n i q u é d e p r e s s e Conférence tél. / webcast pour médias & analystes aujourd hui à 09h00 HEC Le leader mondial des fabricants de chocolat se renforce considérablement dans la transformation du cacao Barry Callebaut s apprête

Plus en détail

Accélérateur de transformations

Accélérateur de transformations Décembre 2012 Accélérateur de transformations -1- EURAZEO EN BREF -2- Eurazeo en bref Un investisseur professionnel de long terme 130 ans d existence et de savoir-faire Un actionnariat solide à base familiale

Plus en détail

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement Les due diligences sont un passage obligé pour tout entrepreneur désireux de lever des fonds, d ouvrir son capital ou de vendre sa société. Il s agit surtout d une étape cruciale car elle se situe, juste

Plus en détail

LES LBO. Une technique particulière de financement des entreprises

LES LBO. Une technique particulière de financement des entreprises LES LBO Une technique particulière de financement des entreprises Les LBO («leverage buy-out») font aujourd hui la une de l actualité financière et économique. Plus de 5000 entreprises françaises seraient

Plus en détail

1 MILLIARD D EUROS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION EN 2014, +30 %

1 MILLIARD D EUROS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION EN 2014, +30 % COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JANVIER 2014 LA NOUVELLE DONNE DE L INNOVATION PAR BPIFRANCE : NOUVEAUX MOYENS, NOUVEAUX DISPOSITIFS, NOUVEAUX PRODUITS 1 MILLIARD D EUROS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION EN 2014,

Plus en détail

dans le cadre de son introduction en bourse

dans le cadre de son introduction en bourse C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Elior place avec succès environ 847 millions d euros dans le cadre de son introduction en bourse Paris, le 11 juin 2014 Offre souscrite pour un montant global de 847

Plus en détail

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007 Résultats Semestriels 2007 Réunion d information du 3 octobre 2007 1 S o m m a i r e efront, expert en solutions logicielles pour la finance Stratégie de développement Activité du 1 er semestre 2007 Perspectives

Plus en détail

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity?

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity? 1. Qu est ce que le private equity? Le private equity ou capital investissement désigne une forme spécifique d investissement institutionnel dans des entreprises privées avec comme objectif de financer

Plus en détail

5 prévisions pour 2015

5 prévisions pour 2015 Mars 2015 Wim Meulemeester Expert placements L année 2014 a été une année surprenante en termes de placements. Même si un taux faible correspondait aux attentes, de nombreux experts ont été étonnés de

Plus en détail

Importante levée de fonds pour la start-up française Wingit. De quoi déployer son application à l international et embaucher au niveau régional.

Importante levée de fonds pour la start-up française Wingit. De quoi déployer son application à l international et embaucher au niveau régional. Communiqué de Presse Février 2014 Importante levée de fonds pour la start-up française Wingit. De quoi déployer son application à l international et embaucher au niveau régional. Que faire ici et maintenant?

Plus en détail

Stéphane AMINE. 46 ans EXPERIENCE PROFESSIONNELLE. Depuis 1997 : Inovalis - 18 ans d expérience en investissement immobilier

Stéphane AMINE. 46 ans EXPERIENCE PROFESSIONNELLE. Depuis 1997 : Inovalis - 18 ans d expérience en investissement immobilier Stéphane AMINE 46 ans Depuis 1997 : Inovalis - 18 ans d expérience en investissement immobilier Depuis 2001 : Président Directeur Général De 1998 à 2001 : Président du Conseil d Administration Avril 2013

Plus en détail

Communiqué de presse - Levée de fonds - Paris, le 3 février 2015

Communiqué de presse - Levée de fonds - Paris, le 3 février 2015 Communiqué de presse - Levée de fonds - Paris, le 3 février 2015 LUCKY CART, INVENTEUR DU PROMOGAMING, LÈVE 1,6 MILLION D EUROS POUR SE DÉVELOPPER À L INTERNATIONAL Lucky Cart annonce la clôture d une

Plus en détail

avocats indépendants internationaux

avocats indépendants internationaux avocats Fondé à Paris en 1994, CBR & Associés regroupe une quinzaine d avocats réputés dans leur domaine pour: leur expertise technique ; leur capacité à fournir des services sur mesure ; leur implication

Plus en détail

CLN Trio 6,35 % bis. 5,29 % net durant 5 ans (Net des frais de gestion du contrat d assurance-vie)

CLN Trio 6,35 % bis. 5,29 % net durant 5 ans (Net des frais de gestion du contrat d assurance-vie) CLN Trio 6,35 % bis - Un placement de type obligataire (EMTN), - Offrant un rendement de 6,35 % brut, soit 5,29 % net de frais de gestion (1% de frais de gestion, prélevé quotidiennement), - Construit

Plus en détail

20 ans de savoir-faire dans l immobilier, la finance et l asset management

20 ans de savoir-faire dans l immobilier, la finance et l asset management 45, Avenue George V - 75008 PARIS - 01 42 56 66 06 - www.pegasepartners.com 20 ans de savoir-faire dans l immobilier, la finance et l asset management Nos principales références sont : UCB CARNEGI KLERIM

Plus en détail

Le Financement des Start-Ups. Petit Déjeuner des Start-Ups Genève, vendredi 27 juin 2003

Le Financement des Start-Ups. Petit Déjeuner des Start-Ups Genève, vendredi 27 juin 2003 Le Financement des Start-Ups Petit Déjeuner des Start-Ups Genève, vendredi 27 juin 2003 3 Table des matières Les services de PwC Situation des marchés de financement Stratégie de financement 4 Notre organisation

Plus en détail

PwC Corporate Finance. Votre partenaire privilégié pour vos opérations de fusions-acquisitions

PwC Corporate Finance. Votre partenaire privilégié pour vos opérations de fusions-acquisitions PwC Corporate Finance Votre partenaire privilégié pour vos opérations de fusions-acquisitions 2015 Une offre de conseil en matière de fusions-acquisitions complète et à dimension internationale Nos compétences

Plus en détail

Fonds Commun de Placement dans l Innovation. innovation pluriel. Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI

Fonds Commun de Placement dans l Innovation. innovation pluriel. Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI Fonds Commun de Placement dans l Innovation Fcpi innovation pluriel Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI Qu est-ce qu un FCPI? Créé par la Loi de finances de 1997, le Fonds

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2010, la capitalisation

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2013 Pierre BUI QUANG Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2013, les non résidents détenaient

Plus en détail

Assemblée générale mixte

Assemblée générale mixte Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 24 Juin 2015 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2014 RESULTATS ANNUELS 2014 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

Nous connectons les pros Vous faites du business. 1 er média social B2B sectoriel

Nous connectons les pros Vous faites du business. 1 er média social B2B sectoriel Nous connectons les pros Vous faites du business 1 er média social B2B sectoriel * «Observatoire de l impact du numérique sur le métier des Cols Bleus» IDC, 02/2015 ** «BtoB buyer behavior» - 2013 ***

Plus en détail

Allianz en France, nous connaître de A à Z

Allianz en France, nous connaître de A à Z Allianz en France, nous connaître de A à Z 100 % Allianz, 100 % Clients, 100 % Simple. La nouvelle donne qui prévaut dans l assurance est celle d un consommateur en recherche de proximité et de confiance,

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 :

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 : 11.05 Valeo : résultat net de 365 millions d euros en 2010, soit 3,8 % du chiffre d affaires ; performance opérationnelle en avance sur le plan stratégique présenté en mars 2010 Au second semestre 2010

Plus en détail

LA DETTE MEZZANINE EN EUROPE

LA DETTE MEZZANINE EN EUROPE LA DETTE MEZZANINE EN EUROPE ANALYSE DE L OFFRE ET DE LA DEMANDE SOURCES ET MÉTHODOLOGIE DÉFINITIONS ET SOURCES Objectif de l étude : Offre vs demande sur le marché européen de la dette mezzanine Comparer

Plus en détail

Un nouveau départ. Adossement capitalistique et restructuration de la dette

Un nouveau départ. Adossement capitalistique et restructuration de la dette Le 13 décembre 2005 Un nouveau départ Adossement capitalistique et restructuration de la dette Un premier semestre contrasté Le premier semestre de l exercice 2005/2006 a, conformément aux prévisions,

Plus en détail

Cardif Lux Vie en bref

Cardif Lux Vie en bref Cardif Lux Vie en bref Compagnie d assurance née de la fusion de deux acteurs historiques au Luxembourg, Cardif Lux International et Fortis Luxembourg Vie. - Depuis le 31 décembre 2011, Cardif Lux Vie

Plus en détail

Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine

Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine Pourquoi la France est-elle le pays à privilégier pour s implanter en Europe? * La France est l une des grandes économies de la zone euro : Deuxième

Plus en détail

Présentation Personnel et Confidentiel. Emmanuel Grimaud, Stéphane Leguet infos@simul-retraite.fr / 01 53 43 03 80

Présentation Personnel et Confidentiel. Emmanuel Grimaud, Stéphane Leguet infos@simul-retraite.fr / 01 53 43 03 80 Présentation Personnel et Confidentiel Emmanuel Grimaud, Stéphane Leguet infos@simul-retraite.fr / 01 53 43 03 80 10 slides pour comprendre 1. Opportunité 2. vision 3. projet 4. marché 5. concurrence 6.

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE LAGARDERE SCA Société en commandite par actions au capital de 799.913.044,60 Siège social : 4 rue de Presbourg à Paris 16 e (75) 320 366 446 R.C.S. Paris ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE du 3 mai

Plus en détail

MILIBOO ENTRE EN BOURSE SUR ALTERNEXT PARIS

MILIBOO ENTRE EN BOURSE SUR ALTERNEXT PARIS NE PAS PUBLIER, TRANSMETTRE OU DISTRIBUER, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ÉTATS-UNIS, CANADA, AUSTRALIE OU JAPON MILIBOO ENTRE EN BOURSE SUR ALTERNEXT PARIS Augmentation de capital de 5,1 M Prix de

Plus en détail

Elior : plateforme pour une ambition

Elior : plateforme pour une ambition 09/07/2015 Cours : 18.2 Elior : plateforme pour une ambition L engagement de Philippe Salle est marqué. Sa position de PDG, unique dans les sociétés sous influence Private Equity à l exception notable

Plus en détail

De bonnes performances

De bonnes performances BANQUE DE grande clientèle / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS De bonnes performances en 2012 Dans un contexte chahuté, Natixis a gardé le cap en 2012. Elle a poursuivi la réduction de son profil

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 Intervenants Jean Louis Bouchard Président Bruno Lemaistre Directeur Général Jean Philippe Roesch Directeur Général P. 1 Sommaire 1 2 3 4 5 6 Le

Plus en détail

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS VOUS ÊTES UN PARTICULIER FORTUNÉ ÉVOLUANT DANS UN ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL NOUS CONSTRUISONS POUR VOUS DES SOLUTIONS HAUT

Plus en détail

NATIXIS EN BREF 2e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPArgNE / SErVicES FiNANciErS SPÉciAliSÉS

NATIXIS EN BREF 2e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPArgNE / SErVicES FiNANciErS SPÉciAliSÉS NATIXIS EN BREF 2 e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS l expertise financière au service des clients l expertise financière au service des clients Une

Plus en détail