P Bouches-du-Rhône LE MONDE DES URMA : UNE OFFRE DE FORMATION À DÉCOUVRIR EN LIGNE! P. 8 TROIS VISAGES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE P.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "P. 4-5. Bouches-du-Rhône LE MONDE DES URMA : UNE OFFRE DE FORMATION À DÉCOUVRIR EN LIGNE! P. 8 TROIS VISAGES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE P."

Transcription

1 LE MONDE DES RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L'INFORMATION DE VOTRE CMA rtisans ÉDITION Bouches-du-Rhône P. 4-5 Bimestriel n 104 janvier-février URMA : UNE OFFRE DE FORMATION À DÉCOUVRIR EN LIGNE! P. 8 TROIS VISAGES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE P. 12

2

3 P ANORAMA Le réseau des Chambres de métiers et de l artisanat (CMA) de la région Provence- Alpes-Côte d Azur lance une large campagne de promotion sous le slogan «Consommez local, consommez artisanal». P. 4 ÉVÉNEMENT 4 À L INITIATIVE DES CHAMBRES DE MÉTIERS : «Consommez local, consommez artisanal» ACTUALITÉS 6 TAXE D APPRENTISSAGE : investissez pour la jeunesse et l économie de votre territoire 8 URMA : une offre de formation de qualité à découvrir en ligne 9 ACCESSIBILITÉ : transformez une contrainte en opportunité! 10 LE PARI GAGNANT du contrat de génération S TRATÉGIES Trois sociétés très différentes Mais un point commun. Ils sont les exemples, parmi des centaines d autres, de ces entreprises artisanales qui tiennent les piliers d un développement équilibré. P. 12 ÉCLAIRAGE 12 TROIS VISAGES du développement durable 14 CAPEA INITIATIVE : gestion d entreprise, faites-vous accompagner! 17 ARTISANS D ART à la pointe de l innovation 22 RECHERCHE ET INNOVATION Des têtes chercheuses au service de l artisanat d art 1 JOUR AVEC 24 TROIS GRAFFEURS DANS LE VENT Déco Spray, la bombe communicante CAS D ENTREPRISE 26 DU PAIN AU LARD La recette du succès RÉUSSITE 28 CARRELAGES DE SAINT-SAMSON En terre de créativité D OSSIER LES CLIENTS, VOS MEILLEURS AMBASSADEURS Plus efficace que n importe quelle publicité, et gratuit Le client peut se transformer en porte-voix pour peu qu il soit satisfait de vos prestations! Comment amener votre clientèle à travailler pour vous? En la «chouchoutant». P. 29 P RATIQUE Entrepreneurs individuels : protégez votre patrimoine. P. 36 PRATIQUE 34 MISE EN PLACE DE CONTACTS privilégiés en matière de réponse à l insécurité 35 QUELS SONT VOS AVANTAGES EN NATURE imposables? 36 DÉFI ROSE DE L IPC contre le cancer du sein 37 DEVENEZ UNE STAR des métiers! FORMATION 38 UNE NOUVELLE ANNÉE commence, choisissez votre formation FORUM 40 PAROLE D ÉLUE : Patricia Blanchet- Bhang R EGARDS PRESTIGE 42 FABRICATION ARTISANALE DE SKIS Ce que j aime, c est créer de nouveaux modèles INITIATIVES 44 IL Y A 75 ANS Retour sur la création de la CMA PRIX GOÛT & SANTÉ MAAF ASSURANCES la relève est arrivée OPINION 46 GRÉGORY CUILLERON : les personnes handicapées passent leur temps à s adapter É DITO André Bendano Maître artisan Président de la CMA des Bouches-du-Rhône» En cette fin d année, période de fêtes mais également de bilan, je tiens à vous redire ma fierté de vous représenter. Si les douze derniers mois n ont pas toujours été faciles pour notre secteur, vous avez, chers artisans, su démontrer votre courage et votre détermination à préserver un modèle économique basé sur des valeurs d humanité, de qualité et de proximité. L amour du travail bien fait, la passion qui nous anime, le talent et la solidarité qui font notre différence sont de précieux atouts pour résister aux tempêtes. Bravo pour votre engagement total qui prouve que c est avec le cœur que vous exercez chacun dans votre spécialité. Pour l année qui commence et que je nous souhaite plus clémente, je vous adresse mes vœux les plus sincères de réussite. Votre Chambre de métiers et de l artisanat est plus que jamais à vos côtés pour vous y aider et vous permettre d être à la hauteur de vos ambitions. Que la proximité, l excellence et l esprit d innovation vous accompagnent dans tous vos projets! Ce numéro comprend des pages spécifiques entre les pages 1 à 16 et 33 à 48 pour les abonnés du Bouches-du-Rhône. Ce magazine contient une plaquette trois volets formation, une affiche format A3 pliée en deux et un encart Mercedes Benz. Le Monde des artisans n 104 Janvier-février 2015 Édition des Bouches-du-Rhône Rédactrice en chef : Marge Vandendries Secrétaire de rédaction : Céline De Stéfanis Rédaction : Augustin Aubert, Lucie Blanc, Nicolas Brizé, Céline De Stéfanis, Julien Dukmédjian, Fabrice Kehayan, Michaël Videment - Ont collaboré à ce numéro : Rachel Baron-Bertrem, David Bliek, Éric Casoni, Aurélie Guyomarc h, Raphaëlle Lacroix, Marion Livet, Hubert Noto, François Romagnan Éditeur délégué : Stéphane Schmitt Rédaction : ATC, port. : , com Secrétariat de rédaction : M. Anthony, J. Clessienne, J. Neisse Publicité : ATC, 137 quai de Valmy, Paris Chef de publicité : Philippe Saint-Étienne, Tél , groupe-atc.com Publicité nationale : Directeur commercial Mathieu Tournier, Tél , fax , Publicités départementales sud-ouest : Thierry (Tél ) et Cédric Jonquières (Tél ), fax , Photographies : Laurent Theeten, responsable image Promotion diffusion : Shirley Elter, Tél. : Tarif d abonnement 1 an. France : 6 euros. Tarif au numéro : 1 euro. à l étranger : nous consulter Conception éditoriale et graphique : TEMA presse, Tél Fabrication : Pixel image, I. Marlin, J.-M. Tappert, Tél Éditeur : ATC, 23 rue Dupont des Loges, METZ, Tél , fax Directeur de la publication : François Grandidier N commission paritaire : 0316 T ISSN : Dépôt légal : décembre 2014 Impression : Imprimerie Léonce Déprez - Zone industrielle Riutz Barlin.

4 vénement Bouches-du-Rhône Pour soutenir votre activité à l occasion des fêtes de fin d année, le réseau des Chambres de métiers et de l artisanat (CMA) de la région Provence-Alpes-Côte d Azur lance une large campagne de promotion sous le slogan «Consommez local, consommez artisanal». L objectif : créer une dynamique commerciale bénéfique à tous les artisans de la région. À L INITIATIVE DES CHAMBRES DE MÉTIERS «Consommez local, consommez artisanal» Déployée en décembre 2014 sur l ensemble de la région, la campagne «Consommez local, consommez artisanal» incite les consommateurs à faire appel au savoir-faire des artisans pour leurs cadeaux et fêtes de fin d année, un comportement citoyen par lequel ils encouragent l économie de proximité. Les entreprises artisanales régionales font face depuis maintenant plusieurs années à des difficultés sans précédent. On estime à 3 % la baisse de leur chiffre d affaires sur le troisième trimestre Toujours engagées à leurs côtés, les CMA de la région Provence-Alpes- Côte d Azur ont décidé de s adresser directement au grand public par une campagne de communication pluri-média l incitant à «consommer local, consommer artisanal». Cette initiative, portée par la Chambre régionale de métiers et de l artisanat Provence-Alpes-Côte d Azur, de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole et du Syndicat d Agglomération Nouvelle Ouest Provence, a vu le jour en décembre 2013 et revient pour une nouvelle vague en décembre Elle montre que les métiers artisanaux peuvent être utiles pour chaque membre de la famille et incite les consommateurs à favoriser pour leurs achats des produits créés ou vendus par les artisans locaux. Au-delà de la promotion de l artisanat, le but est aussi de montrer qu acheter local est un acte citoyen permettant de préserver l économie locale et d apporter son aide à une filière souvent mise à mal par une concurrence d échelle industrielle. Parce qu elles souhaitent aller encore plus loin en termes de proximité et d aide à l activité économique de nos territoires, les CMA de la région vous soutiendront à nouveau en 2015 avec une nouvelle déclinaison du message «Consommez local, consommez artisanal». Des artisans d art du territoire mis à l honneur La campagne s appuie sur la mise en valeur d objets réalisés par des artisans du territoire. En effet, l illustration du métier de bijoutier/ horloger se fait avec le concours d un collier composé de métaux précieux et de porcelaine, création originale d Amélie Bertheas, artisane d art située à Séguret dans le Vaucluse. La mise en valeur des céramistes est assurée quant à elle par un service de table design et abordable créé par l Atelier Romain Bernex qui se trouve à Aubagne dans les Bouches-du-Rhône. 4 Le monde des artisans janvier-février 2015

5 Artisans, tous acteurs du «Consommez local/artisanal» entreprises artisanales en Provence-Alpes-Côte d Azur, dans les Bouches-du-Rhône. Autant de relais pour porter ce message auprès du public et lui vendre l excellence et le savoir-faire des artisans. C est pourquoi vous avez reçu avec ce magazine une affiche à apposer dans votre atelier, boutique Relayez vous aussi le message auprès de votre clientèle. Affichez votre différence et votre appartenance à la grande famille de l artisanat et à ses valeurs de qualité, de proximité et de service client. Vous pouvez également télécharger d autres supports de communication sur local et être acteur de ce dispositif qui n existe pas ailleurs en France. Cette campagne est avant tout la vôtre! L affiche jointe à votre magazine est personnalisable. Vous pouvez mettre en avant votre métier en l indiquant dans la partie blanche prévue à cet effet. Exemple : Merci mon artisan fleuriste! Pas question d échapper au Consommer artisanal! 50 spots TV sur France3 Provence-Alpes 300 spots radio sur France Bleu Vaucluse, France Bleu Provence, Alpes 1, RTS FM, Raje et Radio Vitamine 500 affiches grand format visibles dans les villes de Marseille, Toulon, Avignon, Gap, Digne, Aubagne, Aix-en-Provence, Hyères, Arles, Cavaillon, Carpentras, Orange, L Isle-sur-la-Sorgue 150 annonces dans la presse régionale comme La Provence, La Marseillaise, Vaucluse Matin, Avilocalnews, Var Matin, Le Dauphiné Libéré, Objectif Méditerranée, L Écho du Mardi, L Hebdo du Contadin Le monde des artisans janvier-février

6 ctualités Bouches-du-Rhône TAXE D APPRENTISSAGE INVESTISSEZ POUR LA JEUNESSE ET L ÉCONOMIE DE VOTRE TERRITOIRE La Taxe d Apprentissage n est pas un impôt comme les autres. Vous pouvez choisir qui va le percevoir, et qui va en bénéficier. Désigner la Chambre de métiers et de l artisanat des Bouches-du-Rhône (CMA 13) comme l organisme collecteur de votre taxe, c est donner les moyens à l Artisanat d être plus fort aujourd hui et demain. Vous avez jusqu au 28 février 2015 pour verser votre taxe. La Taxe d Apprentissage rend l Artisanat du territoire plus fort aujourd hui et demain. Mais la taxe d apprentissage, c est quoi? C est l impôt par lequel vous contribuez au financement des formations initiales à caractère technologique et professionnel. C est le seul impôt en France pour lequel vous êtes libre de choisir qui va le percevoir et qui va en bénéficier. C est en tant qu employeur que vous payez cet impôt. Son montant est calculé sur la base des salaires versés sur l année N-1. Vous en êtes exonéré si vous n avez pas eu de salarié sur l année N-1 ou si vous avez employé un ou plusieurs apprentis et que le montant de votre masse salariale est inférieur ou égal à pour l année Votre taxe doit être versée avant le 28 février 2015 sous peine d une majoration à payer aux services fiscaux. Pourquoi est-ce important de désigner la CMA 13 comme organisme collecteur de cette taxe? Avant tout, pour aider des milliers de jeunes à trouver leur voie. En confiant votre taxe à la CMA 13, délégataire de la Chambre régionale de métiers et de l artisanat Provence-Alpes-Côte d Azur, vous êtes assuré qu elle sera versée à un Centre de Formation d Apprentis de la région. Par votre taxe, vous contribuez au bon fonctionnement de ces établissements et aux investissements utiles à une meilleure préparation de vos apprentis. Mais aussi, pour lancer une nouvelle génération d entrepreneurs artisanaux. Deux apprentis sur trois sont formés par l Artisanat et un chef d entreprise artisanale sur deux est issu de l apprentissage. L apprenti d aujourd hui sera demain créateur ou repreneur d une entreprise artisanale. Vous-même êtes probablement passé par là Et enfin pour lutter contre le chômage. L apprentissage, c est apprendre en travaillant dans l alternance école-entreprise, et ça marche! Huit apprentis sur dix trouvent un emploi à l issue de leur formation. Sans votre taxe, cette performance est impossible. CMA83 Simplifiez-vous la taxe! Le site de déclaration intertaxe.org vous offre un espace «entreprise» accessible via des codes sécurisés, pour calculer automatiquement et déclarer facilement votre taxe d apprentissage et formation continue. Connectez-vous sans attendre! Votre expert-comptable peut vous aider : rapprochez-vous de lui en lui indiquant que vous choisissez la CMA 13 comme organisme collecteur. Nos conseillers sont également à votre disposition pour vous assister dans la réalisation de cette démarche obligatoire : ou 6 Le monde des artisans janvier-février 2015

7

8 ctualités Bouches-du-Rhône UNIVERSITÉ RÉGIONALE DES MÉTIERS ET DE L ARTISANAT UNE OFFRE DE FORMATION DE QUALITÉ À DÉCOUVRIR EN LIGNE En Provence-Alpes-Côte d Azur, le réseau des métiers propose de nombreuses formations de qualité qui méritent d être connues. Le site Internet a été développé pour promouvoir cette offre de formation riche et variée. Il matérialise l Université Régionale des Métiers et de l Artisanat (URMA), qui regroupe l ensemble des services dédiés à la formation des artisans et futurs artisans depuis l apprentissage jusqu aux niveaux supérieurs. Le site Internet URMA : de l apprentissage à la formation continue Les Chambres de métiers proposent aux jeunes de découvrir les métiers de l artisanat et peuvent les mettre en relation avec des entreprises recrutant des apprentis et préparer avec eux leur contrat pour intégrer un Centre de Formation d Apprentis (CFA). L apprentissage est une voie en or. Avec le portail URMA, il s agit d atteindre un double objectif : donner envie aux jeunes de se former aux métiers de l artisanat et leur présenter l excellente offre de formation des campus de l URMA. Les Chambres de métiers proposent également de nombreuses formations continues dans tous les domaines (gestion, vente, communication, ressources humaines, informatique ). Que vous soyez chef d entreprise, conjoint, salarié d une entreprise artisanale ou demandeurs d emploi, vous trouverez sur le site Internet de l URMA une formation répondant à vos besoins. Découvrez dès à présent ce portail sur Le site Internet URMA, un outil moderne, pratique et évolutif Les du site Internet URMA PACA Mieux connaître l offre de formation continue des Chambres de métiers Celle-ci s articule en cinq thématiques qui couvrent les différents champs d activité de l entreprise. On retrouve sur le site la totalité des formations proposées en PACA avec la possibilité de suivre n importe quelle formation sur le lieu de son choix. Aider les jeunes dans le choix d une filière Le site présente les métiers enseignés à l URMA PACA au travers des affinités requises pour les exercer. Pour les plus curieux, un formulaire «En savoir plus l apprentissage» leur permet d être contactés par un conseiller du réseau des métiers. Donner une vision globale des parcours de formation initiale Pour l ensemble des métiers, les compétences et affinités requises pour pratiquer l activité, ainsi que les débouchés, sont présentés. Les diplômes pour y accéder sont proposés sous forme de parcours, pour mettre en avant le caractère modulable du cycle de formation. Faciliter les démarches des entreprises pour recruter un apprenti Un formulaire «Déposer une offre d apprentissage» permet de poster une annonce d emploi. À terme, ce site proposera la principale bourse d apprentissage de la région. 8 Le monde des artisans janvier-février 2015

9 ACCESSIBILITÉ TRANSFORMEZ UNE CONTRAINTE EN OPPORTUNITÉ! Dans moins d un an, les entreprises artisanales recevant du public devront disposer de locaux accessibles aux personnes à mobilité réduite. Des investissements abordables suffisent, dans la majorité des cas, pour être en conformité et conquérir de nouveaux clients. Dix mois de délais : c est le report obtenu par les entreprises artisanales recevant du public dans leurs locaux pour se mettre en conformité avec la loi sur l accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Ce délai supplémentaire se double d un plan de mise en œuvre des aménagements étalé sur trois ans, pour ne pas pénaliser les artisans-commerçants. Concrètement, ces derniers devront déposer en mairie, avant le 27 septembre 2015 (au lieu du 1er janvier 2015), leur plan de mise en œuvre ou Agenda d Accessibilité Programmé. À défaut, des sanctions dissuasives sont prévues par la loi : euros d amende pour le non-dépôt d un Agenda d Accessibilité Programmée dans les délais à la fermeture de la structure. Les établissements déjà aux normes ont la possibilité de faire une déclaration de conformité sur l honneur argumentée auprès de leur préfecture de rattachement et de leur mairie avant le 1 er mars Enfin, trois types de dérogation peuvent être sollicités en cas d impossibilité technique, de contraintes de préservation du patrimoine architectural et si le coût prévisionnel des travaux est disproportionné par rapport au volume d activité de l entreprise. Tous concernés Contrairement à certaines idées reçues, l accessibilité des locaux commerciaux ne concerne pas uniquement les personnes en fauteuil roulant : 2 millions d actifs souffrent de handicaps reconnus et 10 millions sont exposés à des contraintes physiques légères (déficience visuelle, mobilité réduite, personnes âgées, femmes enceintes ). Les aménagements nécessaires ne concernent donc pas uniquement l accès depuis la voie publique mais portent sur la visibilité de la signalétique, les déplacements à l intérieur du commerce, la signalisation de dangers potentiels etc. Des investissements abordables Les défauts de conformité les plus courants sont l absence de rampe d accès, des rayonnages placés trop haut, des passages de portes trop étroits pour les fauteuils Info Bon à savoir Un conseiller de votre CMA répond par téléphone aux questions concernant les normes d accessibilité et reçoit, si nécessaire, en rendez-vous. Plusieurs supports d information, dont une grille d auto-diagnostic, sont disponibles sur demande. ou une signalétique et un étiquetage peu lisible pour les déficients visuels. Pour y faire face, des solutions faciles à mettre en œuvre existent : proposer les mêmes prestations au rez-de-chaussée qu à l étage, mettre à disposition des chaises d attente, investir dans une rampe d accès (de 100 à selon modèle), de la vitrophanie pour les portes vitrées (à partir de 100 ) ou une dalle podotactile (à partir de 50 ). et facilement valorisables Ces investissements sont de surcroît une réelle opportunité de conquérir de nouveaux clients grâce à une offre et une infrastructure adaptées, de valoriser votre fonds de commerce, de communiquer sur votre effort d accessibilité et, in fine, d augmenter votre chiffre d affaires. CONTACT Service développement économique CMA Au 1 er trimestre 2015, les LUNDIS RÉUSSITE aborderont le thème de l accessibilité. De nombreux conseils et solutions pratiques vous seront proposés afin de faciliter vos démarches : Marseille : 19 janvier Pays d Arles : 16 février Salon-de-Provence : 9 mars Pays d Aix : 30 mars Pensez à vous inscrire (contact ci-dessus)! Le monde des artisans janvier-février

10 ctualités Bouches-du-Rhône JEUNES ET SENIORS LE PARI GAGNANT DU CONTRAT DE GÉNÉRATION Le réseau des Chambres de métiers et de l artisanat, aux côtés des Chambres de commerce et d industrie et des Chambres d agriculture de Provence-Alpes-Côte d Azur, se mobilise auprès de l État pour assurer la promotion du Contrat de génération. Un soutien durable au développement des petites entreprises et aux demandeurs d emploi. Le Contrat de génération est un contrat aidé, permettant le recrutement d un jeune en CDI tout en maintenant l emploi d un senior dans l entreprise. Un parfait levier d apprentissage et de transmission de savoir-faire. Grâce au même contrat, un chef d entreprise peut également anticiper, organiser et réussir la transmission de son entreprise, pour que le fruit d une vie de travail continue de mûrir! Faire le choix du Contrat de génération, c est aussi bénéficier d une aide financière de euros par an sur trois ans, facilement mobilisable en déposant simplement votre demande d aide à Pôle Emploi, sans avoir à fournir de pièces justificatives. Pour valoriser ce dispositif auprès des entreprises, les trois réseaux consulaires ont conçu un dispositif d accompagnement individualisé : un appui conseil au Contrat de génération. L appui conseil Convaincus du besoin des petites entreprises d être épaulées dans leur gestion des ressources humaines et leur développement, les trois réseaux consulaires ont conçu un dispositif d accompagnement repères Le Contrat de génération c est une aide de par an pendant trois ans pour une entreprise de moins de 50 salariés si : vous recrutez un jeune de 16 à 25 ans en CDI et vous maintenez en emploi un senior de 57 ans et plus OU si vous avez au moins 57 ans et souhaitez transmettre votre activité à un jeune de moins de 30 ans. mis en œuvre par des conseillers emploi dans les trois organismes. Un dispositif complet en quatre jours, pour prendre le temps d observer l entreprise du point de vue de l emploi, de Témoignage Loïc Cazzulo, Ambulances Assistance Service, 17 salariés, Tarascon «J ai recruté une personne en Contrat de génération, sur un poste d ambulancier. L objectif était d organiser un passage de flambeau avec une salariée qui part en retraite. L aide financière me permet d organiser un doublon durant la période de formation au diplôme d État d ambulancier. Sans cette aide, nous n aurions sûrement pas recruté! Grâce à mon conseiller CMA 13, tout s est très bien passé.» Fotolia.com la question des âges et du devenir des métiers, au regard des enjeux de transmission de l activité. Il permet également de gagner du temps dans la recherche du jeune, dans la construction d outils de gestion et de management des ressources humaines. Un outil performant pour créer les meilleures conditions de réussite pour intégrer votre nouveau collaborateur. Un bilan très positif! Au terme d une première année démarrée le 3 décembre 2013, le bilan atteste du dynamisme de nos entreprises : plus de 150 contrats ont d ores et déjà été signés en région avec l aide des conseillers emplois des trois réseaux consulaires! Au 30 juin 2014, pour les seules entreprises artisanales, 45 ont bénéficié de l appui conseil. Résultat : 43 recrutements, dont 36 en Contrat de génération. Une progression de plus de 10 % de l effectif des entreprises, pour porter leur développement et leur avenir! Si votre entreprise compte moins de 50 salariés, qu un de vos collaborateurs (ou vous-même) a plus de 57 ans et que vous souhaitez embaucher : n hésitez pas, prenez contact avec votre Chambre de métiers et de l artisanat pour bénéficier de l appui conseil. CONTACT Service Développement de l apprentissage et de l emploi CMA 13 Johana D Alexis Le monde des artisans janvier-février 2015

11 2), contrat de maintenant obligatoire et véhicule de remplacement 3) Modèles présentés : Caddy Van Business Line 1,6 l TDI 102 ch. Consommation moyenne de carburant (en l/100 km), cycles urbain / extra-urbain /mixte : 6,6-6,5 / 5,2-5,1 / 5,7-5,6. Emissions moyennes de CO2 (en g/km) : Transporter Business Line L1H1 2,0 l TDI 140 ch BM. Consommation moyenne de carburant (en l/100 km), cycles urbain / extra-urbain / mixte : 9,8-9,5 / 6,5-6,2 / 7,7-7,4. Emissions moyennes de CO2 (en g/km) : Crafter 35 L2H2 Business Line 2,0 l TDI 136 ch. Consommation moyenne de carburant (en l/100 km), cycles urbain / extra-urbain / mixte : 10,7-10,1 / 7,9-7,8 / 8,9-8,6. Emissions moyennes de CO2 (en g/km) : Amarok Highline Double cabine 2,0 l TDI 180 ch BVA8. Consommation moyenne de carburant et véhicule de remplacement pour : Caddy Van Business Line 1,6 l TDI 102 ch, 36 loyers de 209 HT ; Transporter Business Line L1H1 2,0 l TDI 140 ch BM, 36 loyers de 279 HT ; Crafter 35 L2H2 Business Line 2,0 l TDI 136 ch, 36 loyers de 329 HT ; Amarok Highline GmbH SARL de droit allemand Capital social : Succursale France : B.timent Ellipse - 15 avenue de la Demi-Lune, Roissy en France RCS Pontoise ORIAS : (www.orias.fr). 2) Perte Financière obligatoire incluse dans les loyers, souscrite auprès de COVEA FLEET SA. Directoire et conseil de surveillance au capital de RCS Le Mans B rue Henri-Champion, Le Mans. Entreprise régie par le Code des assurances soumise à l Autorité de contrôle prudentiel (Secteur Assurance) 61 rue Taitbout, PARIS. 3) Contrat de Maintenance obligatoire inclus dans les loyers, souscrit aupr.s de Volkswagen Bank GmbH Mandataires d assurance et d intermédiaire d assurance ORIAS : N ; Garantie véhicule de remplacement obligatoire incluse dans les loyers, prestation fournie par EUROP ASSISTANCE France 1 promenade de la Bonnette, Gennevilliers entreprise régie par le Code des assurances, SA au capital de RCS Nanterre Publicité diffusée par le concessionnaire en qualité d intermédiaire de crédit, à titre non exclusif, de Volkswagen Bank. Offres valables du 01/10/2014 au 31/12/2014. Volkswagen Véhicules Utilitaires recommande Castrol EDGE Professional MARSEILLE UTILITAIRES Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la mutualité, n Siren KG - 04/14 Un professionnel de la santé pour la santé des professionnels. Santé Prévoyance Retraite Harmonie Mutuelle, 1 re mutuelle santé de France. 1 er organisme mutualiste conventionné par le RSI avec ayants droit entreprises adhérentes 4,5 millions de personnes assurées en complémentaire santé Contact : harmonie-mutuelle.fr

12 É clairage Bouches-du-Rhône Trois sociétés, trois artisans, trois secteurs d activité très différents Mais un point commun. Ils sont les exemples, parmi des centaines d autres, de ces entreprises artisanales qui tiennent les piliers d un développement équilibré entre progrès économique, justice sociale et préservation de l environnement. Trois visages du développement durable OLIVIER MACONE - BIOMASSE 13 De la palette au pellet, l environnement gagnant Dans une autre vie, Olivier Macone était gérant d une société de transport logistique. Mais ça, c était avant. Avant qu une bonne idée ne le conduise avec son associé, Thomas Lizé, sur la voie des pionniers. Biomasse 13, l entreprise qu ils ont fondée en 2011, collecte des palettes de bois en fin de vie et les recycle en granulés de chauffage, revendus ensuite aux utilisateurs de poêles et chaudières. Simple, non? Une bonne idée, c est toujours simple sur le papier. Dans la réalité, il a fallu toute l énergie renouvelable des deux associés pour monter ce projet et convaincre les sceptiques, études à l appui. Des milliers d heures de travail ont été nécessaires pour mettre au point le process broyage/ affinage/granulation/refroidissement/ conditionnement, à l aide de machines et de techniques empruntées à l industrie agroalimentaire. de Marseille), la revente dans la région (directement aux particuliers et via des revendeurs sélectionnés). Les bénéfices environnementaux sont multiples. Les palettes sont valorisées localement (et non plus traitées par l industrie italienne comme auparavant) en limitant les transports. Quant aux consommateurs, ils disposent d une nouvelle solution pour ravitailler leurs équipements, en circuit court, avec des granulés aux qualités contrôlées et au prix stabilisé : «Les gens se tournent vers les granulés ou pellets pour des raisons économiques et écologiques, on doit donc rester cohérent. Nous proposons en vente directe un prix juste et stable pour un produit toujours en stock. Ce qui intéresse nos clients et fait le succès du bouche-à-oreille, c est qu on ne rentrera jamais dans cette spéculation qui fait monter et descendre le prix et la disponibilité des granulés, au gré des coups commerciaux et des périodes de chauffe», analyse Olivier Macone. «Les coups, ce n est pas pour nous. Le granulé, c est notre métier, et pour longtemps.» * Société créée pour l activité amont de Biomasse 13 (broyage et affinage de déchets bois). CONTACT Biomasse bld de la Barasse Marseille Photos : studio_julius Fotolia.com Aujourd hui, Biomasse 13 emploie avec Broyat 13* six personnes et produit tonnes de granulés bois par an. C est le premier fabricant des Bouches-du-Rhône. Et tout est local : l approvisionnement en déchets bois auprès de transporteurs, grands magasins et réparateurs de palettes dans un rayon de 50 km, la production dans l usine installée à la Barasse (quartiers Est 12 Le monde des artisans janvier-février 2015

13 MINA ROUABAH-ROUX, MINA KOUK Un régal de responsabilité sociale Après un doctorat de chimie et une carrière dans le commerce international, Mina Rouabah-Roux fait naître au cœur de Marseille un concept culinaire original : une cuisine artisanale et créative qui relie les traditions gourmandes des deux rives de la Méditerranée, avec des produits frais, bio et locaux. Le restaurant Mina Kouk est lancé début 2010, bientôt complété par une activité traiteur pour les particuliers et les professionnels (plateaux-repas, repas d affaires, cocktails, réceptions ). Pour recruter, Mina fait le choix d accueillir des jeunes en difficultés d insertion : «Je suis fille d institutrice, j ai fait beaucoup de soutien scolaire quand j étais étudiante, beaucoup de bénévolat : le partage est une évidence pour moi. Quelque part dans mon ADN, il y a toujours eu l envie d aider les enfants qui n ont pas eu la chance d un parcours sans accrocs». Depuis 2010, elle a contribué à la formation d une quinzaine de jeunes garçons et filles, issus pour l essentiel des quartiers nord de Marseille. Arrivés via l École de la 2 e chance 1 ou le Plie MPM centre 2, ils commencent par un stage court de découverte du métier en immersion. Les plus motivés s engagent ensuite dans l apprentissage : c est le cas de Mehdi, aujourd hui en CDI après un CAP cuisinier, et Frankie, actuellement apprenti en BP cuisinier. Tous deux travaillent au côté de Nabila, la chef de cuisine. «Quand une personnalité vient nous féliciter après un cocktail, il faut voir la fierté dans le regard des jeunes : c est inestimable». Mina Rouabah-Roux ne s est pas contentée de leur transmettre son savoir-faire culinaire : elle les forme à l accueil, à l écoute et au service des clients, veille à leur savoir-être et à leur épanouissement, soutient la préparation du permis, aide aux démarches administratives «J ai créé plus qu un esprit d équipe : un esprit de famille.» 1 L École de la 2 e chance de Marseille permet à des jeunes de 18 à 25 ans, sortis du système scolaire sans diplôme ni qualification, de retrouver la motivation, des pistes de réussite professionnelle et des solutions d insertion. 2 Le Plan local pour l insertion et l emploi de Marseille Provence Métropole crée des parcours d insertion renforcés pour favoriser l accès à l emploi durable des personnes qui en sont éloignées. JEAN-PIERRE MIODINI, ÉLECTRICITÉ GÉNÉRALE La croissance durable par le «tout électrique» En 2004, la voiture électrique n est plus un rêve d ingénieur, mais elle est encore loin de connaître l engouement actuel. 2004, c est aussi l année où Jean-Pierre Miodini lance sa société à Marseille. Une formation d électronicien, et une longue expérience des automates programmables dans l industrie font de lui un électricien attentif aux évolutions du métier. À cette époque, les avancées des technologies, des consciences environnementales et de la construction durable étendent le marché des artisans vers les automatismes, les réseaux communicants et les énergies nouvelles, notamment le solaire photovoltaïque. En dix ans, Jean-Pierre Miodini va créer neuf emplois en diversifiant son activité au-delà des chantiers traditionnels de rénovation électrique. Entre 2009 et 2014, le chiffre d affaires de l entreprise va quadrupler. Aujourd hui, les installations d alarmes, d interphonies audio et vidéo, de chauffages électriques intelligents et autres applications de la domotique font partie du quotidien de l équipe. Jean-Pierre Miodini a compris depuis longtemps que la fée électricité ne se contente plus d éclairer la vie, mais la change aussi par mille applications quotidiennes, de plus en plus simples, de moins en moins coûteuses, au service du confort, de la sécurité, de l autonomie, des communications, des économies d énergies À l occasion de formations de fournisseurs, Jean-Pierre Miodini s intéresse à la voiture électrique, dont l heure est enfin venue : les grandes marques investissent et sortent leurs modèles, les ventes dépassent le confidentiel (près de voitures immatriculées entre 2012 et 2014) «C est l avenir : en ville, on ne pourra pas faire autrement que généraliser les voitures électriques. Et la pose de bornes de recharges, c est CONTACT Mina Kouk - Traiteur-restaurant-pâtisserie 21 rue Fontange Marseille (demandes traiteur) / typiquement une activité dans notre cœur de métier.» Reste à le faire savoir à sa clientèle : Jean-Pierre Miodini vient de créer un poste de commercial dans ce but, et active des partenariats avec les concessionnaires et les collectivités. Rendez-vous dans dix ans! CONTACT Miodini Jean-Pierre Électriciens 15 rue de Suez Marseille Photos : studio_julius Photos : studio_julius Le monde des artisans janvier-février

14 É clairage Bouches-du-Rhône Mettre en place les fondamentaux de gestion pour imaginer son développement : c est l objectif du dispositif d accompagnement individuel CAPEA Initiative. CAPEA INITIATIVE Gestion d entreprise : faites-vous accompagner! La Chambre de métiers et de l artisanat des Bouches-du- Rhône (CMA 13) muscle son offre de services d accompagnement individuel aux entreprises avec le lancement de CAPEA Initiative. Destiné aux entreprises justifiant d au moins deux bilans comptables clôturés, ce nouveau dispositif apporte aux artisans des outils et des conseils personnalisés pour consolider l analyse de leur rentabilité et ainsi faire les bons choix stratégiques pour assurer leur développement (recruter, réaliser des investissements ). Maîtriser les outils de gestion Le dispositif d accompagnement CAPEA Initiative s étale sur une durée de 6 à 12 mois, en fonction de la disponibilité du chef d entreprise. Un conseiller référent de la CMA 13 se déplace, tout d abord, dans l entreprise, pour réaliser un prédiagnostic. L objectif est d apporter à l entrepreneur un éclairage sur son organisation actuelle et mettre en évidence, avec lui, ses principaux axes d amélioration. Le bénéficiaire de CAPEA Initiative suit, dans un second temps, une formation de deux jours au cours de laquelle sont approfondis la lecture, le suivi et l interprétation des principaux indicateurs et équilibres financiers, comme le coût de revient, le besoin et la capacité de financement et le plan de trésorerie. B ON À SAVOIR Des aides au financement La CMA 13, le Conseil de formation de la Chambre régionale de métiers et de l artisanat et le Conseil régional Provence-Alpes- Analyser les performances À l issue de cette formation, un consultant expert accompagne individuellement l entreprise durant sept demi-journées pour affiner et mettre en œuvre les connaissances acquises lors des deux jours de formation. Son intervention porte sur plusieurs points : il analyse d une part le positionnement de l entreprise (clients, marché, prix de vente ) et son équilibre financier. Il définit et construit, d autre part, des indica- Côte d Azur financent l essentiel du dispositif CAPEA Initiative. Le reste à charge pour les entreprises représente 20 % du coût du consultant expert, soit 644 euros. Le Conseil régional Provence-Alpes-Côte d Azur propose une prime de euros pour aider au financement d investissements corporels moteurs pour le développement de l entreprise (montant d investissements minimum de euros). 14 Le monde des artisans janvier-février 2015

15 SSilver - Fotolia teurs permanents et simples à utiliser, pour suivre les performances économiques de l entreprise et l aider à se projeter vers sa croissance. Environ six mois après l intervention du consultant, le conseiller référent de la CMA 13 réalise enfin un bilan avec le chef d entreprise. Il évalue avec lui les acquis et définit les actions complémentaires à mettre œuvre, si nécessaire. Des dispositifs adaptés à la taille des entreprises CAPEA Initiative complète deux autres dispositifs d accompagnement des entreprises artisanales : CAPEA Action et CAPEA Développement. Ces derniers s adressent à des PME/PMI de plus grande taille en termes d effectifs, d ancienneté, de volume d activité désireuses d améliorer leurs performances. CAPEA Action est un accompagnement de longue durée (12 mois) avec un consultant expert, dont l objectif est d optimiser les performances globales de l entreprise : augmenter la rentabilité, améliorer le management et le processus de production, investir dans de nouveaux matériels aux normes et/ou plus performants CRMA PACA Patrice Terraz Info CAPEA : un effet levier démontré Les études d impact relatives aux opérations collectives conduites par le Conseil régional et le réseau des Chambres de métiers et de l artisanat soulignent l effet levier de ces dispositifs. Elles mettent en évidence que les participants aux dispositifs CAPEA «voient leur chiffre d affaires et leurs capitaux propres augmenter». L impact est également sensible sur la dynamique d investissement et la solidité financière des participants. CAPEA Développement est plus particulièrement adapté aux grosses entreprises artisanales déjà très structurées et désireuses de mener un projet de long terme : certification ISO, normalisation NF Services ou MASE (Manuel d amélioration sécurité des entreprises). La durée de l accompagnement proposé est de 20 à 24 mois. Diaz Soto - Arc-en-ciel Entreprise de peinture en bâtiment, 9 salariés, Vauvenargues «Nous, les artisans, on a tendance à s imaginer que nous sommes les meilleurs parce qu on est à fond. C est faux. Nous avons choisi NR Capea Action car notre volume d affaires grossissait. Nous devions affronter des contraintes de plus en plus lourdes de planning, de gestion de personnel et de recrutement. Grâce à Capea Action, nous avons appris à les gérer et à mieux piloter les chantiers. Un regard extérieur, ça aide, ça remotive et ça rassure. Parce qu on a de nouveaux outils et un suivi très «pro». Aujourd hui, tout se passe bien.» CONTACT Service développement économique CMA 13 - Raphaëlle Lacroix Le monde des artisans janvier-février

16

17 É clairage Avec le découpeur plasma, Benoit Souverbie, ferronnier d art, découpe à la main en suivant le dessin qui a été réalisé à même la tôle. Le passage direct du dessin à la découpe permet de réaliser des créations originales, et privilégie une recherche plus adaptée à la demande. DR ARTISANS D ART À la pointe de l innovation Métiers de tradition, métiers du passé? Loin des images toutes faites, les métiers d art font partie des fleurons de notre patrimoine et traversent fièrement les siècles. Emprunts de créativité et de maîtrise technique, les artisans d art français possèdent un savoir-faire inégalé dont la réputation dépasse nos frontières. Depuis quelques années, par envie ou par nécessité, pour inventer ou pour se développer, ils sont nombreux à franchir le pas de l innovation, seuls ou accompagnés, sans trahir leur identité et la spécificité de leur métier. Nouveaux produits, nouvelles matières, nouveaux modes de conception et de fabrication, nouveaux procédés de commercialisation, vestiges du passé remis au goût du jour, les artisans d art arrivent à nous surprendre en mélangeant outils d aujourd hui et techniques d hier, passionnément! À la découverte d une innovation protéiforme Éclairage réalisé par Isabelle Flayeux Le monde des artisans janvier-février

18 É clairage Selon l Institut national des métiers d art (Inma), un artisan d art «met en œuvre des savoir-faire complexes pour transformer la matière, produit des objets uniques ou en petites séries qui présentent un caractère artistique et maîtrise ce métier dans sa globalité». Reconnus comme un secteur à part entière depuis le 16 avril dernier, 217 métiers d art sont recensés en France (métiers liés à la création et à la restauration du patrimoine, métiers de tradition) et répartis entre 19 domaines. Autant de métiers d exception exercés par des professionnels enthousiastes et compétents qui rivalisent d ingéniosité pour continuer à exister et à se développer. Certains innovent, d autres non, par manque de moyens et de temps ou par crainte, l innovation étant parfois synonyme de modernité, voire de bouleversement. «Les artisans d art sont généralement des passionnés qui s emploient à faire comme les ancêtres, à utiliser les techniques traditionnelles. Ceuxlà sont difficiles à attirer vers des technologies plus récentes et pourtant, il est important d innover et de se remettre sans cesse en question. Léonard de Vinci disait Ne pas prévoir, c est déjà gémir», souligne Nicolas Duez, responsable technique à l Ifram, labellisé Pôle national d innovation pour l artisanat des métaux en Pour lui, le ferronnier d art Benoit Souverbie a su sortir de la ferronnerie traditionnelle et en élargir le champ en utilisant un découpeur plasma au service de sa créativité. DR Nicolas Duez, responsable technique à l Ifram, Pôle d innovation. Ateliers d Art de France Des formations pour innover Premier groupement professionnel des métiers d art, Ateliers d Art de France propose à ses adhérents des services d accompagnement, dont font partie des formations animées par des experts sur la communication avec les réseaux sociaux, la création de site Web, la PAO, l export Installé dans l Hérault, cet artiste peintre sculpteur estime que «le métier d art est une mise en application, par le biais de la matière, de la créativité de l artiste». Au quotidien, il détourne le découpeur plasma, outil très avancé technologiquement, pour fabriquer, à la demande des clients, des claustras et des grilles uniques en leur genre. «Je dessine à la craie sur la tôle comme si je faisais un tableau et je découpe à la main en suivant les contours du dessin. Personne ne se sert comme moi de cet outil qui est un outil de base dans notre secteur, la plupart des ferronniers n étant pas dessinateurs. Le découpeur plasma est un crayon qui fait degrés», s amuse-t-il. Du carton à la carte à puce Pour un professionnel de la CMA de l Hérault, «l innovation est le mot clef du XXI e siècle et l artisanat surprend en prouvant sa capacité à innover». Une surprise qui tient davantage au fait que l artisan d art, totalement au fait de son époque, n hésite pas à user et à abuser des technologies modernes pour les mettre au service de son métier. À Toulouse (31), la manufacture Le Ludion fabrique de toutes pièces et de façon traditionnelle des orgues de barbarie et des limonaires. Formés aux nouvelles technologies pour répondre à la demande de leur clientèle, Ève Chaillat et Philippe Crasse Le secteur des métiers d art regroupe entreprises et professionnels en France (DCASPL, DGCIS). DR ont fait de ces instruments de musique acoustiques, qui fonctionnent initialement avec le carton perforé plié sous forme d accordéon, très visuel et très graphique, des orgues à carte à puce. «Pour nous, l innovation est naturelle. Depuis le début du XIX e siècle, nos prédécesseurs ont toujours cherché à miniaturiser le support mémoire», confie Ève Chaillat. Pour ne pas froisser les puristes, Le Ludion conçoit des orgues mixtes sans informatique apparente. Dans les années 90, ces deux passionnés avaient déjà inventé un perforateur de cartons à commande numérique. «À l époque, tous les musiciens arrangeurs qui faisaient de la musique pour les orgues de barbarie ne voulaient pas faire des trous dans du carton. Cette machine a libéré leur créativité.» Depuis, Le Ludion ne cesse d innover et va jusqu à faire fonctionner des orgues grâce à des ordinateurs de poche : «Les informations sont transmises en Bluetooth. L instrument est en même temps l instrumentiste». Des labos pour innover C est pour découvrir les nouvelles technologies et leurs applications qu Annick Pougeoise, céramiste à Verson (14), a été invitée par le Pôle Aten de la CMAR (Chambre de métiers et de l artisanat de région) 18 Le monde des artisans janvier-février 2015

19 Benoit Souverbie dessine sur la tôle puis se sert d un découpeur plasma. T ROIS QUESTIONS À Fabienne Badet, chargée de développement économique de la CMA du Jura DR En quoi l innovation est-elle primordiale? Innover, c est détenir un avantage concurrentiel dans un produit, un process ou une organisation. Cela permet de se détacher et de se positionner différemment face à la concurrence. Dans le contexte économique actuel, c est uniquement grâce à la valeur ajoutée apportée par la dynamique d innovation que les entreprises vont pouvoir continuer à se développer. Quels sont les appuis au développement pour les artisans d art? En Franche-Comté, les CMA mènent l action «Compétitivité et stratégie» (soutenue par la Région et l Europe) qui débouche, suite à une réflexion conjointe avec le professionnel, sur un diagnostic sur la situation de l entreprise à un moment clé de son développement. Notre accompagnement se traduit ensuite par des préconisations d actions, l appel à des partenaires spécialisés ou des prestataires extérieurs, et le suivi. Les projets innovants bénéficient-ils d un financement? Pour les démarches en lien avec l innovation, la CMA fait partie du Réseau Innovation en Franche-Comté, qui propose le chèque innovation. Nous assurons le montage du dossier de ce produit de financement qui prend en charge jusqu à 80 % de la facture de l intervention d un prestataire extérieur. de Basse-Normandie à participer à un Fablab. Formalisé en 2004 par Neil Gershenfeld, le Fablab (abréviation de FABrication LABoratory) est un atelier de fabrication ouvert qui fonctionne essentiellement avec des logiciels et des machines à commande numérique. Novice en la matière, l artisan d art a découvert un univers et n exclut pas avoir prochainement recours à de nouveaux procédés. «Il faut connaître ces techniques et leurs contraintes avant de les utiliser. Ce ne sont que des outils que l artisan adapte en fonction de ses projets. Moi qui suis plutôt dans le modelage quand je travaille la porcelaine, j ai dans l idée de me servir de la découpe laser», souligne Annick Pougeoise. Pour Pierrick Sécher, responsable du PITM (Pôle d innovation du travail des métaux) de la CMA des Deux- Sèvres, les Fablabers «peuvent aider tout artisan dans la conception, la modélisation et la fabrication. Il Ève Chaillat et Philippe Crasse : des cartes à puce au Bluetooth pour faire fonctionner leurs orgues traditionnels! est possible de faire des prototypages électroniques, de la domotique avec des cartes électroniques programmables. Des artisans d art utilisent les techniques accessibles dans les Fablabs pour réaliser des œuvres artistiques comme des jeux de lumière. Même s ils n y fabriquent pas quelque chose directement, ils peuvent avoir des idées ne serait-ce que dans l échange». DR Le Speed Fablab permet à Isabelle Nuncq, qui modèle des poupées en porcelaine et en résine, «de déboucher directement sur la fabrication sans passer par la case investissement». Taïzou Murakami_LeLudion Annick Pougeoise, céramiste à Verson (14), a participé à un Fablab. Elle y a puisé l idée de se servir de la découpe laser. Le premier Glass Fablab À Vannes-le-Châtel (54), le Cerfav (Centre européen de recherches et de formation aux arts verriers) a ouvert le premier Glass Fablab en 2013 pour avancer sur l appropriation de toutes les nouvelles technologies, déjà intégrées à ses modules de formation. «Nous devions être dans cette dynamique. Les procédés numériques ne sont plus la seule propriété des informaticiens et peuvent être l outil de travail de tout un chacun, du gamin passionné au professionnel qui a besoin de concevoir des objets», souligne Denis Garcia, directeur du Cerfav, labellisé Pôle national d innovation des métiers du verre depuis Parti d une dynamique de développement local de l identité d un territoire, le Cerfav a élargi ses missions et recruté un ingénieur pour aller au-delà de la partie Pablomoralesulloa.com Le monde des artisans janvier-février

20 É clairage conceptuelle : «Pour les artistes et les designers, maîtriser la matière verre et les procédés permet d élargir la pensée. Partant des savoir-faire et formant des gens pour développer leur propre activité, nous ne nous sommes jamais censurés sur l intégration de l innovation dans nos formations et dans le devenir des artisans pour vraiment considérer l innovation comme une ressource». Ingénieur génie civil-bâtiment de formation, Hervé Michas a ouvert l atelier NOO (New Old Objet) à Villers-lès-Nancy (54) après s être tourné vers l artisanat d art. Il fréquente le Glass Fablab pour approfondir ses connaissances et mettre à profit les possibilités offertes par le numérique. La matière de prédilection de ce créateur est le béton, qu il utilise pour faire de l objet de décoration, du mobilier et de l édition avec des artistes. «Je me rends au Fablab pour réaliser certains de mes projets et me servir d un matériel financièrement inaccessible. Le numérique dans son ensemble, que ce soit l impression 3D ou la fabrication d éléments grâce à la découpe laser, me permet de fabriquer un original que je retravaille à la main pour atteindre la finition voulue. Je réalise ensuite mon moule et coule mes matières (béton, résine) pour réaliser des pièces en petite série.» Du Glass Fablab au Speed Fablab «L utilisation des logiciels et des machines à commande numérique augure de nouvelles façons de concevoir. Ces outils permettent de faire Info De gauche à droite : Philippe Garenc, Fab-manager du Glass Fablab, a mis en place le Speed Fablab. Hervé Michas (atelier NOO) fréquente le Glass Fablab et tire profit du numérique : impression 3D, découpe laser... Basse-Normandie : des rencontres axées nouvelles technologies Labellisé Pôle national d innovation en 2006, le Pôle Aten de la CMAR de Basse-Normandie est un centre de ressources sur les technologies numériques pour l ensemble de ses relais (CMA, Pôles d innovation, organisations professionnelles ). À ce titre, il accompagne les entreprises artisanales et les TPE dans la mise en place de leurs projets innovants qui utilisent des technologies numériques, et organise des rencontres techniques axées sur les nouvelles technologies, en collaboration avec le Fablab Caen-Normandie. DR Denis Garcia, directeur du Cerfav, qui a ouvert un Glass Fablab. DR des choses nouvelles, irréalisables à la main, de gagner du temps et de la précision», assure Philippe Garenc, Fab-manager du Glass Fablab, qui a mis en place le Speed Fablab, un nouveau programme dont la première session a débuté fin À destination des artisans d art, cette action «permet de raisonner l usage du numérique dans leur activité, tant pour faire évoluer certains procédés de mise en œuvre que pour se convaincre qu ils sont des outils de développement de la pensée. C est une façon de revitaliser les savoir-faire manuels. Nous sommes des facilitateurs de démarche créative». Future Speed Fablabeuse, Isabelle Nuncq fabrique des poupées en porcelaine et en résine qu elle modèle depuis une esquisse ou une photo. Cette artiste sculpteur d Épinal (88), qui se concentre actuellement sur une étude de développement d un nouveau produit, s est inscrite au Speed Fablab pour «apprendre à manipuler les programmes et les machines. Ce matériel va me faire gagner un temps fou. Je vais apprendre à dessiner sur l ordinateur, à sortir le prototype sur une imprimante 3D. La fraiseuse va m offrir la possibilité de tirer la même pièce en céramique et en porcelaine. Je suis seule avec un petit atelier, le Speed Fablab me permet de déboucher directement sur la fabrication sans passer par la case investissement». En ligne, à domicile et à l export : des ventes d un nouveau genre En matière de commercial, les artisans d art s éloignent parfois des chemins traditionnels pour partir à la conquête de leur clientèle. Au cœur de la campagne, dans son atelier de Gente (16), Dominique Ronne crée des abat-jour sur mesure. Un produit haut de gamme qu elle vend uniquement sur Internet. «Ma clientèle est composée exclusivement de particuliers disséminés en France et au Luxembourg. Internet m offre une visibilité hors pair, tout en vivant dans un lieu préservé», souligne la fondatrice de l Atelier du Aurore Delsoir Photographe 20 Le monde des artisans janvier-février 2015

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

BULLETIN DE PRE-INSCRIPTION AUX FORMATIONS

BULLETIN DE PRE-INSCRIPTION AUX FORMATIONS BULLETIN DE PRE-INSCRIPTION AUX FORMATIONS NOM NOM DE JEUNE FILLE PRENOM DATE DE NAISSANCE / / STATUT Artisan Conjoint(e) Conjoint(e) collaborateur Associé non salarié Autres Si Artisan, préciser la date

Plus en détail

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 Sommaire 1) Communiqué de presse 2) Présentation de l opération semaine nationale de l apprentissage 3) La formation en apprentissage : une priorité pour les CCI 4) Les développeurs

Plus en détail

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE Entreprise du Patrimoine Vivant L excellence des savoir-faire français Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE 2 UNIVERS : Équipements professionnels Un label original Le label «Entreprise du Patrimoine Vivant» (EPV)

Plus en détail

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance. Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.com Jeudi 6 mai 2010 à 9h30 MEDEF Lyon-Rhône 60 avenue Jean Mermoz 69008

Plus en détail

Hervé, électricien électronicien

Hervé, électricien électronicien Devenir électricien J ai la chance d exercer un métier qui offre désormais une grande diversité d interventions. En plus du câblage électrique, j installe de plus en plus de systèmes domotiques, je fais

Plus en détail

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ')

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') Permettre à des jeunes de devenir apprentis, c est leur offrir une vraie chance de réussite professionnelle et c est apporter de la richesse à votre entreprise. La Chambre

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Audi Business line Aller à l essentiel, aller de l avant

Audi Business line Aller à l essentiel, aller de l avant Fleet Solutions Audi Business line Aller à l essentiel, aller de l avant Découvrez nos modèles ultra : légers et efficients Audi ultra Technologies et économies ne font qu un Vous attendez de vos véhicules

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

LE PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI

LE PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI LE PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI L engagement du gouvernement est total en matière d amélioration de la compétitivité des entreprises et de l emploi. Le Pacte de croissance

Plus en détail

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes PRESENTATION Activités : Fabrication Transformation Réparation Prestation de service CMA 06 & VOUS Bâtiment - 10 salariés à la création Alimentation

Plus en détail

Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION. En partenariat avec

Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION. En partenariat avec Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION En partenariat avec Objectifs de la réunion Vous donner les éléments pour décider si vous vous lancez dans votre projet

Plus en détail

1 - Innovation technologique 2 - Stratégie globale d innovation 3 Management des ressources humaines 4 Dynamique commerciale

1 - Innovation technologique 2 - Stratégie globale d innovation 3 Management des ressources humaines 4 Dynamique commerciale Cochez la catégorie dans laquelle vous souhaitez concourir (une seule catégorie possible), complétez la partie relative à la la présentation de l entreprise («l entreprise», «les hommes dans l entreprise»,

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

COMMERCIAL MARKETING COMMUNICATION

COMMERCIAL MARKETING COMMUNICATION ASSISTANT COMMERCIAL (H/F) Contrat : CDI Lieu : Vendée Entreprise spécialisée dans l'installation de poêles à bois et à granulés. COMMERCIAL MARKETING COMMUNICATION Polyvalent(e), vos missions seront d'ordre

Plus en détail

LA FABRICATION DE VOTRE OFFRE ET LES RESSOURCES NECESSAIRES

LA FABRICATION DE VOTRE OFFRE ET LES RESSOURCES NECESSAIRES LA FABRICATION DE VOTRE OFFRE ET LES RESSOURCES NECESSAIRES Il s agit de déterminer comment vous allez fabriquer votre produit / service en envisageant toutes les solutions pour retenir la plus efficace.

Plus en détail

Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux

Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux Dossier de presse Exemple de crèche réalisée par la société crèche attitude Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux Lieu : Ilot M5 - rue d Hozier Marseille (quartier Joliette) - surface 360

Plus en détail

PROGRAMME PARRAINAGE

PROGRAMME PARRAINAGE PROGRAMME PARRAINAGE Le portage grâce au parrainage L indépendance tout en confiance Rejoignez l équipe d AS COM Ingénierie C est quoi le portage? Vous avez un savoir-faire et voulez devenir votre propre

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail

Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)...

Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)... 2012 2013 Être apprenti(e) en Nord-Pas de Calais Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)... RÉGION NORD-PAS DE CALAIS www.apprentissage.nordpasdecalais.fr L apprentissage ne concerne

Plus en détail

2h 30 ÉDITO A25. Sommaire. Paris. Chiffres clés atouts du territoire. km 2 CRÉER ET REPRENDRE. Londres. Bruxelles. Lille

2h 30 ÉDITO A25. Sommaire. Paris. Chiffres clés atouts du territoire. km 2 CRÉER ET REPRENDRE. Londres. Bruxelles. Lille ÉDITO CRÉER ET REPRENDRE Les derniers chiffres de l Insee l affirment : la France bat des records de création d entreprises et notamment grâce aux EN auto-entrepreneurs. FLANDRE INTÉRIEURE Sur Agglopole

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE Jeudi 25 juin 2015 Centre de Formation d Apprentis (CFA) d ANNONAY CONTACTS PRESSE : Cabinet du préfet Service Départemental de la Communication Interministérielle

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE COLLECTE 2015 DE LA TAXE D APPRENTISSAGE. 4, rue des Consuls - 13002 Marseille - Tél. 04 96 11 62 70 www.citedesmetiers.

TAXE D APPRENTISSAGE COLLECTE 2015 DE LA TAXE D APPRENTISSAGE. 4, rue des Consuls - 13002 Marseille - Tél. 04 96 11 62 70 www.citedesmetiers. COLLECTE 2015 DE LA TAXE D APPRENTISSAGE TAXE D APPRENTISSAGE 4, rue des Consuls - 13002 Marseille - Tél. 04 96 11 62 70 www.citedesmetiers.fr - & Un lieu labéllisé Avec le soutien de LA TAXE D APPRENTISSAGE,

Plus en détail

MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES.

MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES. MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES. Dirigeants d entreprise artisanale, vos responsabilités vous imposent de faire preuve d une grande polyvalence

Plus en détail

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design NB : L objectif de ce document n est pas d être exhaustif mais de présenter les aides les plus adaptées

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

CFA RÉGIONAL DES MÉTIERS 2015 MÉTIERS DE L ENVIRONNEMENT & DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR

CFA RÉGIONAL DES MÉTIERS 2015 MÉTIERS DE L ENVIRONNEMENT & DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR CFA RÉGIONAL DES MÉTIERS 2015 MÉTIERS DE L ENVIRONNEMENT & DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR Qui sommes nous? Le CFA Régional des Métiers de l Environnement et du Développement

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

Catalogue formations

Catalogue formations Chambre de Métiers et de l Artisanat de Lot-et-Garonne Catalogue formations 2 nd semestre 2011! À LIRE attentivement Sommaire 1.INFORMATIQUE/INTERNET...p4-5 Word, Excel, power-point, ciel compta, création

Plus en détail

Acheter mieux, respecter l avenir

Acheter mieux, respecter l avenir Le guide de l achat éthique et responsable Acheter mieux, respecter l avenir c est Édito Depuis de nombreuses années, Villeurbanne EST HABITAT prend des engagements forts en matière de développement durable.

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. Année 2014. développer son chiffre d affaires, Vente en ligne. appel d offre, législation, gestion, anglais, manager, transmettre!

FORMATION CONTINUE. Année 2014. développer son chiffre d affaires, Vente en ligne. appel d offre, législation, gestion, anglais, manager, transmettre! FORMATION CONTINUE Année 2014 Artisans, salariés, conjoints collaborateurs Vente en ligne gestion, anglais, appel d offre, législation, développer son chiffre d affaires, manager, transmettre! Le contexte

Plus en détail

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1 La Chambre de Métiers et de l Artisanat de Vaucluse (CMA 84) et le réseau des Chambres de Métiers de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur se mobilisent en 2013. Afin de promouvoir, auprès des jeunes de

Plus en détail

DENKMAL 2012. Allemagne Leipzig. Bienvenue sur le Pavillon France. 22-24 novembre 2012 DENKMAL 2012. Le Pavillon France

DENKMAL 2012. Allemagne Leipzig. Bienvenue sur le Pavillon France. 22-24 novembre 2012 DENKMAL 2012. Le Pavillon France Bienvenue sur le Pavillon France DENKMAL 2012 Allemagne Leipzig 22-24 novembre 2012 Le Pavillon France Une formule économique, Un gain de temps, La rencontre de futurs partenaires. DENKMAL 2012 Salon européen

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

Dossier de Sponsoring

Dossier de Sponsoring Dossier de Sponsoring 5 ème Forum VAR ECOBIZ Jeudi 19 novembre 2015, Palais Neptune, Toulon ENTREPRENDRE AUTREMENT LES NOUVELLES FORMES D ECONOMIE Le Forum Var Ecobiz, organisé par la Chambre de Commerce

Plus en détail

FISAC DE BEAUCAIRE. Cahier des charges relatif à la rénovation des vitrines. Tranche 3

FISAC DE BEAUCAIRE. Cahier des charges relatif à la rénovation des vitrines. Tranche 3 FISAC DE BEAUCAIRE Tranche 3 Cahier des charges relatif à la rénovation des vitrines Ce document est le cahier des charges relatif à la fiche Acton N 1 de la tranche 3 du FISAC. Son objectif est de répondre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 PREFET DU LANGUEDOC-ROUSSILLON DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 1. Point Presse Lundi 18 mars à 17h30 Amphi Philippe Lamour

Plus en détail

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design NB : L objectif de ce document n est pas d être exhaustif mais de présenter les aides les plus adaptées

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide du SCUIO-IP Service commun universitaire d information, d orientation et d insertion professionnelle

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS MUTECO NUMERIQUE 2015 PICARDIE Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se positionner sur le projet mutations économiques porté par AGEFOS PME

Plus en détail

FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE, ORFÈVRERIE

FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE, ORFÈVRERIE FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE, SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE,... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE,... 4 L'ACTIVITÉ DE LA FABRICATION DE BIJOUX,

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH

Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH Partie II : «fiches-actions» Document annexé à la délibération du conseil communautaire de la Communauté de communes de l agglomération annemassienne

Plus en détail

des logotypes. Rexel Energy in Motion Français

des logotypes. Rexel Energy in Motion Français rotection igoureusement. Celle-ci se définie essous. Aucun visuel ou texte ne doit des logotypes. Rexel Energy in Motion Français Rexel, Building the future together Notre mission La mission de Rexel est

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP.

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP. CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP. Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Qu est-ce que le CQP? 3 Quels sont les objectifs

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ÉLECTIONS RÉGIONALES. Les acteurs économiques de PACA interpellent les principaux candidats aux élections régionales

DOSSIER DE PRESSE ÉLECTIONS RÉGIONALES. Les acteurs économiques de PACA interpellent les principaux candidats aux élections régionales DOSSIER DE PRESSE ÉLECTIONS RÉGIONALES Les acteurs économiques de PACA interpellent les principaux candidats aux élections régionales COMMUNIQUÉ DE PRESSE Marseille, le 26 novembre 2015 ÉLECTIONS RÉGIONALES

Plus en détail

Guide des prestations

Guide des prestations SOMMAIRE Guide des prestations Ensemble, construisons votre développement page 3 Créer, reprendre, une entreprise TRANSMETTRE UNE ENTREPRISE page 4 Connaître votre marché, VOtre territoire FORMER, GÉRER

Plus en détail

Recruter un(e) apprenti(e) en Pays de la Loire

Recruter un(e) apprenti(e) en Pays de la Loire Recruter un(e) apprenti(e) en Pays de la Loire Édition 2012 Directeur de la publication : Jacques Auxiette Co-directeur de la publication : Marc Farré Rédaction : Direction de l apprentissage Conception

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015]

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] Organisateur du salon 7 rue du Faubourg Poissonnière 75009 Paris www.restauco.fr Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09 04 34 Mathilde Heidary

Plus en détail

Jacques MONTANO, Président de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Var

Jacques MONTANO, Président de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Var E dito --- Jacques MONTANO, Président de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Var Mesdames, Messieurs, Pour sa 2ème édition, cette offre de service présente 60 actions concrètes au service des artisans

Plus en détail

SIGNATURE DE LA CONVENTION QUINQUENNALE APPRENTISSAGE RÉGION/Chambre de Métiers et de l Artisanat

SIGNATURE DE LA CONVENTION QUINQUENNALE APPRENTISSAGE RÉGION/Chambre de Métiers et de l Artisanat PLAN RÉGIONAL POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE ET LA FORMATION SIGNATURE DE LA CONVENTION QUINQUENNALE APPRENTISSAGE RÉGION/Chambre de Métiers et de l Artisanat Apprentissage 2011 CHR_Mise en page 1 12/08/11

Plus en détail

Icam site de Paris Sénart Rencontre Entreprises 30 mai 2013

Icam site de Paris Sénart Rencontre Entreprises 30 mai 2013 Icam site de Paris Sénart Rencontre Entreprises 30 mai 2013 L Icam en Bref De 1898 à nos jours 1898 : création de l Institut Catholique des Arts et Métiers à Lille 1903 : création de la formation professionnelle

Plus en détail

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H 1 MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H Palais Royal Place de L Amirande - AVIGNON LES CONTACTS PRESSE Contacts Presse Banque Populaire Provençale et Corse : - Frédéric DELATTRE - Tel : 04 91 17 66 36 frederic.delattre@bppc.fr

Plus en détail

A6 LA COM, QUELLE PLACE DANS VOS PROJETS?

A6 LA COM, QUELLE PLACE DANS VOS PROJETS? A6 LA COM, QUELLE PLACE DANS VOS PROJETS? Organisateur CAP COM Coordinateur Bernard DELJARRIE, Délégué général de CAP COM Animateur, Directeur de la Communication, Conseil Général du Bas-Rhin L un des

Plus en détail

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE 26 FEVRIER 2013 BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE Contact presse : Colette Génin Tél : 01 44 82 48 84 e-mail : edf-presse@consultants.publicis.fr www.edf.fr EDF SA au

Plus en détail

Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot

Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot - Vendredi 2014 - Merci Monsieur le Ministre, cher Martin, Monsieur le Sénateur, [Gérard Miquel], Mesdames et Messieurs les Parlementaires,

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE NOM, Prénom : Activité : Commune : Tél. personnel : Tél. entreprise : E-mail : LE DEMANDEUR NOM, Prénom : Organisme : Téléphone : E-mail : L ACCOMPAGNATEUR

Plus en détail

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr OPÉRATION JEUNES-ARTISANAT Spécial entreprises POURQUOI CETTE OPÉRATION? La force économique d un pays, ce sont ses

Plus en détail

IDées. APpLICAtions. Marchés. Nouvelles. nouvelles. nouveaux. www.salon-cprint.com. Le salon du textile et de l objet publicitaires.

IDées. APpLICAtions. Marchés. Nouvelles. nouvelles. nouveaux. www.salon-cprint.com. Le salon du textile et de l objet publicitaires. Nouvelles IDées nouvelles APpLICAtions nouveaux Marchés AUX MÊMES DATES ET LIEU QUE UN èvènement Le salon du textile et de l objet publicitaires www.salon-cprint.com Innover, se réinventer, créer : avec

Plus en détail

«Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» Présentation du guide pratique du cédant

«Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» Présentation du guide pratique du cédant Dossier de presse Sommaire «Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» : Un guide pratique à l issue du dispositif de soutien aux TPE/PME Conférence du 5 mars 2014 Communiqué de presse

Plus en détail

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme.

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme. cap formations Numéro spécial LES 2 è semestre 2014 For ma tions QUA LIFI ANTES Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme Puy-de-Dôme LE TITRE D ASSISTANT(E) DE DIRIGEANT(E)

Plus en détail

REXEL, PARTENAIRE DE VOTRE QUOTIDIEN

REXEL, PARTENAIRE DE VOTRE QUOTIDIEN REXEL, PARTENAIRE DE VOTRE QUOTIDIEN Chaque jour, Rexel accompagne Quel que soit le secteur d activité, habitat, tertiaire ou industrie, Rexel accompagne les professionnels dans toute la France. Rexel

Plus en détail

cm- digne.fr CATALOGUE FORMATIONS 2015

cm- digne.fr CATALOGUE FORMATIONS 2015 cm- digne.fr REPRENEURS CATALOGUE FORMATIONS 2015 CHEFS D ENTREPRISE, ET EURS A SALARIÉS D EMPLOI CRÉAT ET DEMANDEURS CONJOINTS Édito Le contexte économique actuel a fait évoluer les modes de gestion de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN SOMMAIRE LE DOSSIER DE PRESSE Le concept Page 3 Une place de marché pour les passionnés du design Page 3 Nouvelle Vague : une place de marché pour les designers indépendants et les marques avant-gardistes

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

Form. tion. Magazine. spécial emploi. Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie

Form. tion. Magazine. spécial emploi. Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie Form tion Magazine Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie spécial emploi Région Haute-Normandie Édito P 3 P 4 P 6 P 7 P 8 P 10 P 11 Engagé dans

Plus en détail

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque»

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» avec Communiqué de presse Paris, le 22 octobre 2014 Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» «A l heure où la marque devient

Plus en détail

EMPLOIS d AVENIR Dossier de presse

EMPLOIS d AVENIR Dossier de presse EMPLOIS d AVENIR Dossier de presse Contact > Florence Bailleul 01 53 02 13 87 fbailleul@uniformation.fr Uniformation, l Organisme paritaire collecteur agréé de l économie sociale Dossier de presse SOMMAIRE

Plus en détail

Le plan d action du Projet Associatif 2015-2020

Le plan d action du Projet Associatif 2015-2020 Le plan d action du Projet Associatif 2015-2020 En complémentarité des fondamentaux, la Maison de l emploi a défini des priorités d actions répondant au diagnostic des groupes de travail sur : L offre

Plus en détail

plus simple unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) Validation des compétences Transmission des savoirs

plus simple unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) Validation des compétences Transmission des savoirs PAck 2015 formation spécial entreprises de moins de 50 salariés plus simple plus rapide Participation unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) (1) Formations financées sur les fonds mutualisés d

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

POUvons-nous encore travailler avec les technologies d hier? entrepreneurs, faites le choix de l économie numérique

POUvons-nous encore travailler avec les technologies d hier? entrepreneurs, faites le choix de l économie numérique MINISTÈRE DES PETITES ET MOYENNNES ENTREPRISES DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DES PROFESSIONS LIBÉRALES POUvons-nous encore travailler avec les technologies d hier? entrepreneurs, faites le choix de l

Plus en détail

L apprentissage, une chance pour l emploi

L apprentissage, une chance pour l emploi Dossier de presse L apprentissage, une chance pour l emploi Aujourd hui, les entreprises recherchent des jeunes bien formés, diplômés avec une expérience professionnelle C est exactement ce qu apporte

Plus en détail

Conseil. Formation. Mise en réseau

Conseil. Formation. Mise en réseau Une réponse aux transformations de L est-lyonnais Conseil. Formation. Mise en réseau Démographie, Tertiarisation de l économie, Grand projets urbains, l Est-Lyonnais se transforme.. De nouveaux marchés

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS CREATION REPRISE DEVELOPPEMENT D ENTREPRISE

CATALOGUE DE FORMATIONS CREATION REPRISE DEVELOPPEMENT D ENTREPRISE 2014 CATALOGUE DE FORMATIONS CREATION REPRISE DEVELOPPEMENT D ENTREPRISE La solution pour ouvrir votre boite BGE Morbihan 02 97 21 25 25 www.bge-morbihan.com Chaque année, plus de 300 entreprises sont

Plus en détail

Established in Champagne since 1928 CFA. la formation par apprentissage

Established in Champagne since 1928 CFA. la formation par apprentissage Established in Champagne since 1928 CFA la formation par apprentissage sommaire Éditorial...p 3 Définition...p 4 Missions confiées à un apprenti...p 5 Procédure...p 6 Signature du contrat et statut...p

Plus en détail

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions édito Le Conseil général du Gard s est engagé à travers sa politique d achat dans

Plus en détail

Créer une entreprise, ça se prépare!

Créer une entreprise, ça se prépare! PARCOURS N 3 Créer son entreprise Les étapes de votre réussite Entretien orientation Entretien conseil Stage de Préparation à l'installation Entretiens spécialisés : étude de faisabilité ou montage des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco DOSSIER DE PRESSE ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB ESCEN.fr Préambule 140 étudiants en 2013 1 secteur d activité

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Commerce Picardie 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Commerce Picardie 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS MUTECO COMMERCE 2015 PICARDIE Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se positionner sur le projet mutations économiques dans le secteur du commerce

Plus en détail

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI Languedoc-Roussillon Pour des jeunes compétents et des entreprises compétitives Octobre 2012 Préambule : La Contribution des

Plus en détail

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E ARCHITECTURE ET DECORATION Collège Sainte-Marie des Ursulines 34, avenue de la Colonne 31500 TOULOUSE Tél. 05 34 25 28 61 Fax.

Plus en détail

* Programme réalisé en conformité avec les niveaux de performance énergétique fixés par la norme Réglementation Thermique 2012 (RT 2012).

* Programme réalisé en conformité avec les niveaux de performance énergétique fixés par la norme Réglementation Thermique 2012 (RT 2012). * Programme réalisé en conformité avec les niveaux de performance énergétique fixés par la norme Réglementation Thermique 2012 (RT 2012). INGRÉ Le centre-ville La mairie et l église Le parc de Bel Air

Plus en détail

RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES

RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES 1 RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES 2 Plan Introduction : Attractivité qu est-ce? Pourquoi être attractif? Peut-on être attractif en France? Comment être attractif : Les leviers? Positionnement :

Plus en détail

«COMMENT AIDER LES PME ET LES TPE A SURMONTER LA CRISE ET A SE DEVELOPPER? :

«COMMENT AIDER LES PME ET LES TPE A SURMONTER LA CRISE ET A SE DEVELOPPER? : «COMMENT AIDER LES PME ET LES TPE A SURMONTER LA CRISE ET A SE DEVELOPPER? : MISE EN ŒUVRE DE MESURES SPECIFIQUES, SOUTIEN DE L INNOVATION, VALORISATION DE LA RECHERCHE ET DU DEVELOPPEMENT, EXPLOITATION

Plus en détail