VERS UN DEPISTAGE ANONYME DES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES AUX HUG

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VERS UN DEPISTAGE ANONYME DES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES AUX HUG"

Transcription

1 VERS UN DEPISTAGE ANONYME DES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES AUX HUG 21/05/2012 Monique Hess IRus des CSSA Département Spécialités de Médecine HUG

2 Contexte. Objectifs stratégiques. Objectifs opérationnels. Indicateurs. Points forts. Points faibles. Situation actuelle. Perspectives.

3 Nette augmentation ces 10 dernières années des infections par chlamydia, gonorrhée et syphilis, avec progression du VIH (PNVI ). L OFSP émet des directives (PNVI ) concernant la promotion du diagnostic précoce des IST et du VIH, de l éducation et du conseil sur leurs modes de transmission et de protection. Plan stratégique des HUG Différents pôles de prise en charge existants aux HUG. Consultation des tests anonymes VIH.

4 Etre le premier centre universitaire de Suisse à mettre en œuvre les directives du PNVI de façon concurrentielle. Fluidifier le parcours patient.

5 Elargir l offre de la consultation. Négocier le prix des dépistages IST. Former le personnel de la consultation. Adapter le logiciel support de la consultation.

6 I: A la mise en production les HUG seront les premiers à offrir le dépistage anonyme des IST à un prix inférieur aux autres centres. 75% des clients éligibles feront ces tests. II: 90% des clients concernés seront pris en charge par un spécialiste dans les 48h. III: Taux d information 98%. Taux de satisfaction clients 90%. Prise en charge des prélèvements 100%. Redistribution financière 100%. IV: Prix obtenu 100CHF. V: Autonomie du personnel 100%. VI: Taux de satisfaction des utilisateurs du logiciel 98%. Taux de positivité des dépistages.

7 Adéquation avec 5 des 7 objectifs du plan stratégique des HUG. Politique du pays : directives de l OFSP. Soutien des hiérarchies respectives. Partenariat fort entre intervenants/ist aux HUG. Equipe multidisciplinaire motivée. Infrastructure existante. Optimisation des ressources et gain de temps.

8 Concurrence d un laboratoire pour les tarifs. Prix Tarmed: CHF. Sélection des patients. Négociation des prix doit être avalisée par la direction des HUG. Identification anonyme des prélèvements des IST.

9 Dépistage des IST depuis 3 mois. Nous sommes le premier centre suisse à offrir ces dépistages à 100CHF. 25% acceptent ce dépistage. 100% des patients avec un dépistage positif sont vu par un spécialiste dans les 48h. Le taux de positivité des ces dépistages est supérieur à celui du public non ciblé.

10 Dans le sang: Hép. B anti HBs Ig Hép. C anti HCV Ig Hép. A IgG Syphilis Ig Dans les urines: Chlamydia par PCR Gonorrhée par PCR

11 PARCOURS PATIENT DEPISTAGE ANONYME VIH-IST Symptôme(s) Counseling + Dépistage VIH Test rapide + Rendez-vous selon symptomatologie + Prise de RDV dans les 48h selon symptomatologie: - cslt dermato IST Dr Nikolic -cslt procto Dr Skala -cslt gynéco Dr Julen -cslt VIH -cslt ORL Paiement à la réception de la polimed du test VIH Contrôle paiement Rendu résultat VIH / infirmière Résultat VIH Pos. Cslt immédiate / garde VIH Tests de confirmation en virologie Consultation tests anonymes ->5 partenaires depuis 1 an -HSH Counseling + Dépistages Sang VIH test rapide AC anti HBs AC anti HVC AC anti HVA Syphilis IG Urine: Gonorrhée chlamydiae Paiement à la réception de la polimed des tests VIH et IST Contrôle paiement Rendu résultat VIH / infirmière RDV pour rendu des résultats IST 3 jours ouvrés après dépistage Résultat IST Pos. Spécialiste informé par l inf. Rendu par l infirmière des tests avec cslt IST immédiate ou 48h/ spécialiste IST Prise en charge infirmière Prise en charge médicale Administration Monique Hess IRus des CSSA Département des Spécialités de Médecine HUG Absence de critère pour dépistage IST Counseling + Dépistage VIH test rapide Paiement à la réception de la polimed du test VIH Contrôle paiement Rendu résultat VIH / infirmière Résultat VIH Pos. Cslt immédiate / garde VIH Tests de confirmation en virologie

12 Possibilité d ouverture de ces dépistages à un plus large public. Dépister pour traiter pour éradiquer. Poursuivre les bilans à 6 et 12 mois, puis de façon bisannuelle. Etude de satisfaction clients- infirmières à 6 mois et adaptation si besoin. Communications avec les autres centres VCT et l OFSP.

13 MERCI POUR VOTRE ATTENTION

14 Liens:

15

séminaire IST-Swissfamilydocs

séminaire IST-Swissfamilydocs séminaire IST State of the ART L Toutous Trellu* & Anca Paschoud** 1 *Service de dermatologie et service des maladies infectieuses ** Chargée d enseignement à la faculté de médecine de Genève 2 Cas 1 Jeune

Plus en détail

DESCRIPTIF DU PROJET PREMIERES DONNEES 2005

DESCRIPTIF DU PROJET PREMIERES DONNEES 2005 Centre de tests et conseils VIH et IST pour les gais et les hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes DESCRIPTIF DU PROJET ET PREMIERES DONNEES 2005 Contexte et argumentaire : En Suisse, la

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

QUESTIONS / RÉPONSES

QUESTIONS / RÉPONSES Les autotests de dépistage de l infection par le VIH QUESTIONS / RÉPONSES A SAVOIR L autotest ne remplace pas les autres modalités de dépistage du VIH, il les complète. Personne ne doit être contraint

Plus en détail

DEMARCHE QUALITE AU CeDReS Dr EMIEME A.

DEMARCHE QUALITE AU CeDReS Dr EMIEME A. DEMARCHE QUALITE AU CeDReS Dr EMIEME A. 1 Abidjan, Septembre 2008 Engagement initial à la Démarche Qualité en 2002 Redynamisation des activités en 2005 avec la nouvelle direction Participation au prix

Plus en détail

Dépistage VIH : des Test Rapides d Orientation d. Diagnostique. CDAG de Bichat. Cadre législatifl. Parcours habituel dans la CDAG :

Dépistage VIH : des Test Rapides d Orientation d. Diagnostique. CDAG de Bichat. Cadre législatifl. Parcours habituel dans la CDAG : Dépistage VIH : CDAG de Bichat Test Rapide d Orientation d Diagnostique CDAG Bichat Claude-Bernard Paris 75018 Sandrine Rumi (infirmière) Situé dans l'enceinte de l'hôpital. Environ 6000 tests VIH / an.

Plus en détail

Guide. de la Protection Maternelle et Infantile

Guide. de la Protection Maternelle et Infantile Petite enfance Guide de la Protection Maternelle et Infantile Avant la naissance Après la naissance Tous les services du Conseil général de l Oise pour vous aider à bien accueillir votre bébé L avenir

Plus en détail

Données épidémiologiques sur l infection à VIH/sida 1 er décembre 2009 Institut de Veille Sanitaire

Données épidémiologiques sur l infection à VIH/sida 1 er décembre 2009 Institut de Veille Sanitaire Données épidémiologiques sur l infection à VIH/sida 1 er décembre 2009 Institut de Veille Sanitaire Dossier de presse du 27 novembre 2009 En plus des données concernant les découvertes de séropositivité

Plus en détail

Table Ronde «Prévention et Dépistage»

Table Ronde «Prévention et Dépistage» Table Ronde «Prévention et Dépistage» «L infection à VIH/SIDA en 2013» Conférence organisée par la Ville de Marseille Dr Pervenche Martinet Dr Chantal Vernay Vaïsse 29/11/2013 1 Le dépistage aujourd'hui

Plus en détail

Chlamydia Trachomatis : Qui,quand et comment dépister? Dr Isabelle Le Hen CDAG-CIDDIST de Bordeaux

Chlamydia Trachomatis : Qui,quand et comment dépister? Dr Isabelle Le Hen CDAG-CIDDIST de Bordeaux Chlamydia Trachomatis : Qui,quand et comment dépister? Dr Isabelle Le Hen CDAG-CIDDIST de Bordeaux Introduction Chlamydia trachomatis (Ct) : IST la + fréquente dans les pays développés Portage asymptomatique

Plus en détail

Favoriser un lien durable entre soignant et soigné: L exemple des programmes pour et avec les populations à risque (HSH, UDVI, TS) en Asie

Favoriser un lien durable entre soignant et soigné: L exemple des programmes pour et avec les populations à risque (HSH, UDVI, TS) en Asie Favoriser un lien durable entre soignant et soigné: L exemple des programmes pour et avec les populations à risque (HSH, UDVI, TS) en Asie Dr Niklas Luhmann MD, MPH HIV/AIDS and HR Advisor Médecins du

Plus en détail

Dépistage. Nouvelles recommandations Coordination Régionale de lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine

Dépistage. Nouvelles recommandations Coordination Régionale de lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine Dépistage Nouvelles recommandations 2010 Pr Jean-Marie LANG Président COREVIH Alsace 8 mars 2011 Coordination Régionale de lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine Enjeux du

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE CONSULTATION D INFORMATION SUR LES IST ET DE DEPISTAGE DU VIH POUR LES PERSONNES EXERCANT LA PROSTITUTION A GENEVE

MISE EN PLACE D UNE CONSULTATION D INFORMATION SUR LES IST ET DE DEPISTAGE DU VIH POUR LES PERSONNES EXERCANT LA PROSTITUTION A GENEVE Département de médecine communautaire, de premier recours et des urgences Service de médecine de premier recours Programme santé migrants MISE EN PLACE D UNE CONSULTATION D INFORMATION SUR LES IST ET DE

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE

LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE INFORMATION aux PARTENAIRES SOCIAUX et MEDICO SOCIAUX CPMI PASS Miséricorde CAEN 12 Octobre 2011 ARS BN Dr Salaün Marie-Anne, médecin coordinateur Fanny Appia,interne en médecine

Plus en détail

LA PLANIFICATION FAMILIALE

LA PLANIFICATION FAMILIALE LA PLANIFICATION FAMILIALE Conseil général des Yvelines La mission Planification, une des missions de la PMI Les Centres de Planification et d' Éducation Familiale (CPEF) dépendent du Conseil Général 27

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

Les Infections sexuellement transmissibles. Morgane Fève

Les Infections sexuellement transmissibles. Morgane Fève Les Infections sexuellement transmissibles Morgane Fève Définition IST maladies infectieuses transmises d'un individu à l'autre exclusivement lors des rapports sexuels. Les principales IST Virales VIH

Plus en détail

CeGIDD départemental du 93 Description de la population accueillie et des pathologies dépistées lors des quatre premiers mois d activité

CeGIDD départemental du 93 Description de la population accueillie et des pathologies dépistées lors des quatre premiers mois d activité CeGIDD départemental du 93 Description de la population accueillie et des pathologies dépistées lors des quatre premiers mois d activité Morgan Lefebvre*, François Lassau*, Laura Sulli*, Floréale Mangin*,

Plus en détail

DROIT DE PRESCRIRE 2015-05-19 V E R S U N M E I L L E U R A C C È S A U X S O I N S D E S A N T É. Sondage confié à la firme CROP par l OIIQ (2013)

DROIT DE PRESCRIRE 2015-05-19 V E R S U N M E I L L E U R A C C È S A U X S O I N S D E S A N T É. Sondage confié à la firme CROP par l OIIQ (2013) DROIT DE PRESCRIRE V E R S U N M E I L L E U R A C C È S A U X S O I N S D E S A N T É Christine Tremblay, infirmière PhD. Clinique de santé sexuelle et reproductive CLSC (Alma) CIUSSSS Saguenay-Lac-St-Jean

Plus en détail

Dépistage : expérience marocaine. M. Karkouri

Dépistage : expérience marocaine. M. Karkouri Dépistage : expérience marocaine M. Karkouri Une longue histoire 1 er cas de sida diagnostiqué au CHU de Casablanca Création de l ALCS Circulaire dépistage N 1078DT/217/SLMSTD «CIDAG» ouvert, ALCS Casablanca

Plus en détail

Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon

Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon Dr Adeline Scanvion Praticien Hospitalier au CHU de Nantes CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES

Plus en détail

Rénovation du dispositif CDAG/CIDDIST

Rénovation du dispositif CDAG/CIDDIST Rénovation du dispositif CDAG/CIDDIST Groupe de travail 29 juin 2012 Laurence Caté Frédérique Delatour Axelle Romby DGS Sous-direction prévention des risques infectieux Bureau IST/VIH/Hépatites Rappel

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT Fiche descriptive d un programme d éducation thérapeutique à l auto-sondage intermittent Thème du programme: l amélioration et la conservation de son

Plus en détail

Geneviève McCready, BScN Diem Truong, BScI Infirmières éducatrices à la santé Collège Dawson

Geneviève McCready, BScN Diem Truong, BScI Infirmières éducatrices à la santé Collège Dawson Geneviève McCready, BScN Diem Truong, BScI Infirmières éducatrices à la santé Collège Dawson Contenu de la présentation Services Intégrés Accessibilité Proximité Continuité Services offerts Outils à mettre

Plus en détail

Le rôle de l IDE dans la prise en charge des IST

Le rôle de l IDE dans la prise en charge des IST Le rôle de l IDE dans la prise en charge des IST (INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES) S. Decock IDE, S. Maesen IDE, Dr V. Baclet Service Universitaire des Maladies Infectieuses et du Voyageur (SUMIV)

Plus en détail

Rôle de l infirmière de santé au travail lors d incapacités de longue durée

Rôle de l infirmière de santé au travail lors d incapacités de longue durée Hospice général - Genève Rôle de l infirmière de santé au travail lors d incapacités de longue durée SOHF 3 septembre 2010 www.hospicegeneral.ch L Hospice général en bref L Hospice général est chargé de

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE En vigueur à partir du 01.07.2014

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE En vigueur à partir du 01.07.2014 PASS FORMATIONS CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE En vigueur à partir du 01.07.2014 Définition Le «PASS FORMATIONS» est destiné aux professionnels du fitness et du sport désireux de se former régulièrement

Plus en détail

Modélisation et Simulation à l aide de l outil Workflow :

Modélisation et Simulation à l aide de l outil Workflow : Modélisation et Simulation à l aide de l outil Workflow : cas du parcours patient au sein des Urgences Pédiatriques LAGIS/EC-Lille : Inès AJMI, Henri PARISY, Slim HAMMADI CERIM/ILIS/Univ-Lille2 : Hayfa

Plus en détail

Consultation travail et souffrance Suisse romande (IST Lausanne) Place et enjeux

Consultation travail et souffrance Suisse romande (IST Lausanne) Place et enjeux 1 04.06.2015 Consultation travail et souffrance Suisse romande (IST Lausanne) Place et enjeux C Barlet-Ghaleb 1, D Grolimund Berset 1, P Krief 1, F Schneeberger 2, Ch Besse 2, S Quarroz 3, R Studer 3,

Plus en détail

Organisation de la journée mondiale de lutte contre le Sida 1er décembre 2011

Organisation de la journée mondiale de lutte contre le Sida 1er décembre 2011 Organisation de la journée mondiale de lutte contre le Sida 1er décembre 2011 ARS et COREVIH en Alsace Dr Géraldine ROSET ARS Alsace ARS - Direction Alsace 8 mars 2011 - Pôle - Initiales de l agent - Date

Plus en détail

LA RECHERCHE INFIRMIERE: une exigence professionnelle / cas concret. La recherche infirmière. Cas concret : où se déroule-t-il?

LA RECHERCHE INFIRMIERE: une exigence professionnelle / cas concret. La recherche infirmière. Cas concret : où se déroule-t-il? LA RECHERCHE INFIRMIERE: une exigence professionnelle / cas concret 2ème journée infirmier(e)s / sages-femmes Université des Sciences de la Santé 20 novembre 2004 Stéphanie OGER 1 La recherche infirmière

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. I- Contexte et justification

TERMES DE REFERENCE. I- Contexte et justification TERMES DE REFERENCE Recrutement d un/e Consultant/e National/e pour la réalisation d une analyse des barrières à l accès au dispositif national de conseil et de dépistage anonyme et gratuit du VIH existant

Plus en détail

LE DEPISTAGE du VIH en Enjeux et recommandations

LE DEPISTAGE du VIH en Enjeux et recommandations LE DEPISTAGE du VIH en 2010 Enjeux et recommandations Les enjeux: une activité de dépistage élevée: 5 millions de tests /an.et pourtant Une incidence de l infection VIH élevée et désespérément stable :

Plus en détail

Enquête. l offre de dépistage en CDAG/CIDDIST sur la région Haute-Normandie. Enquête réalisée par le COREVIH en février 2012

Enquête. l offre de dépistage en CDAG/CIDDIST sur la région Haute-Normandie. Enquête réalisée par le COREVIH en février 2012 Enquête l offre de dépistage en CDAG/ sur la région Haute-Normandie Enquête réalisée par le COREVIH en février 2012 12 CDAG/ sur la région et tous ont répondu au questionnaire S E I N E - M A R I T I M

Plus en détail

- CFP PLANETE LOTUS - FICHES DE PRESTATIONS MARKETING 2009

- CFP PLANETE LOTUS - FICHES DE PRESTATIONS MARKETING 2009 - CFP PLANETE LOTUS - FICHES DE PRESTATIONS MARKETING 2009 1/5 CONSULTATIONS 1 Consultation 1 heure 2 Consultation 15 minutes 3 Consultation 4 heures En 15min, 1heure ou 4heures, avoir l avis d un consultant

Plus en détail

CHARTEOK.COM. CHARTE OK : Une charte d engagement

CHARTEOK.COM. CHARTE OK : Une charte d engagement k CHARTEOK.COM CHARTE OK : Une charte d engagement ACRONYMES HARSAH : Hommes ayant des relations sexuelles avec d autres hommes ITSS : Infection transmissible sexuellement et par le sang Édition 2015 TABLE

Plus en détail

SANTÉ SEXUELLE ET POPULATIONS : QUELS BESOINS? QUELLE OFFRE?

SANTÉ SEXUELLE ET POPULATIONS : QUELS BESOINS? QUELLE OFFRE? SANTÉ SEXUELLE ET POPULATIONS : QUELS BESOINS? QUELLE OFFRE? Séminaire de formation SFLS novembre 2014 Montpellier «Actualités sur les Infections VIH, Hépatites, IST» Du dépistage à la prévention. Dr Vincent

Plus en détail

Partenaires des personnes présentant une infection sexuellement transmise: Cela vaut-il la peine de les rechercher?

Partenaires des personnes présentant une infection sexuellement transmise: Cela vaut-il la peine de les rechercher? 1 Partenaires des personnes présentant une infection sexuellement transmise: Cela vaut-il la peine de les rechercher? Dr. Laurence Toutous Trellu Caroline de Lorenzi Nicole Eicher Mélanie Michaud 24.9.213

Plus en détail

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida Cases «!» Le joueur devra à l aide de cartons vert, rouge ou blanc dire s il est d accord (vert), pas d accord (rouge) ou n a pas d avis (blanc) au sujet de l affirmation énoncée sur la thématique de l

Plus en détail

Quel bilan proposer chez les patients asymptomatiques? 11 avril 2013 V Baclet SUMIV CH Tourcoing

Quel bilan proposer chez les patients asymptomatiques? 11 avril 2013 V Baclet SUMIV CH Tourcoing Quel bilan proposer chez les patients asymptomatiques? 11 avril 2013 V Baclet SUMIV CH Tourcoing Valérie 18 ans Vie sexuelle depuis 1 an et demi Pas de préservatif car «avait confiance» Son nouveau partenaire

Plus en détail

JORF n 0266 du 17 novembre 2010. Texte n 19

JORF n 0266 du 17 novembre 2010. Texte n 19 Le 6 juillet 2011 JORF n 0266 du 17 novembre 2010 Texte n 19 ARRETE Arrêté du 9 novembre 2010 fixant les conditions de réalisation des tests rapides d orientation diagnostique de l infection à virus de

Plus en détail

Stage de GENEVE DU 5 AU 9 MARS 2005

Stage de GENEVE DU 5 AU 9 MARS 2005 Stage de GENEVE DU 5 AU 9 MARS 2005 INTRODUCTION Le réseau mère enfant de la francophonie fut créé en 2002 à Montréal. Missions: Promouvoir l accès aux soins pour les mères et les enfants de la communauté

Plus en détail

Association des optométristes du Québec

Association des optométristes du Québec Association des optométristes du Québec RÉGIME COLLECTIF D ASSURANCE DE PERSONNES Distribué par Notre but Procurer aux optométristes des produits d assurance vie et invalidité adaptés à leur profession,

Plus en détail

du Commercial Profil d activités

du Commercial Profil d activités Activités des salariés permanents des agences d intérim Profil d activités du Commercial Activités type Développer et suivre le chiffre d affaire et la rentabilité du portefeuille confié par des actions

Plus en détail

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE CONSTANTIN Maurice Prestataire de Formation n 96 97 30382 97 81 av du Gal de Gaulle 97300 Cayenne Tél : 0594 29 29 42 maurice.constantin@amesco.net secretaire.amesco@orange.fr PROGRAMME FORMATION NEGOCIATION

Plus en détail

Dispositif CeGIDD dans le Département des Bouches du Rhône

Dispositif CeGIDD dans le Département des Bouches du Rhône Dispositif CeGIDD dans le Département des Bouches du Rhône Journée de Formation des Personnels Paramédicaux SFLS Mercredi 5 octobre Jean Noel DEBOURG & Erika VINCENT du CeGIDD Marseille Conseil Départemental

Plus en détail

Dépistage de l infection par le VIH en France. Recommandations de la Haute Autorité de Santé 2008/2009

Dépistage de l infection par le VIH en France. Recommandations de la Haute Autorité de Santé 2008/2009 Dépistage de l infection par le VIH en France Recommandations de la Haute Autorité de Santé 2008/2009 Dépistage de l infection par le VIH en France La DGS a demandé à la HAS d élaborer de nouvelles recommandations

Plus en détail

Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein

Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein Campagne du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Dossier de presse - 10 août 2009 Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie lance à compter du 10 août 2009

Plus en détail

Dépistage. Recommandations 2010 du groupe d experts sous la direction du professeur Patrick Yeni

Dépistage. Recommandations 2010 du groupe d experts sous la direction du professeur Patrick Yeni Dépistage Recommandations 2010 du groupe d experts sous la direction du professeur Patrick Yeni Enjeux du dépistage Le contexte épidémiologique 1 Incidence de l infection VIH (2004-2007) 7000 à 8000 nouvelles

Plus en détail

ENTREPRISES. Rayonnez de santé! COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ENTREPRISE 1 À 99 SALARIÉS

ENTREPRISES. Rayonnez de santé! COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ENTREPRISE 1 À 99 SALARIÉS ENTREPRISES Rayonnez de santé! COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ENTREPRISE 1 À 99 SALARIÉS La protection santé en entreprise Une nécessité... Les évolutions réglementaires récentes (accord national interprofessionnel,

Plus en détail

Nouvelle procédure pour l analyse de la Chlamydia et Gonorrhée par PCR

Nouvelle procédure pour l analyse de la Chlamydia et Gonorrhée par PCR 5990 Côte-des-Neiges, Montréal, (Québec) H3S 1Z5 Tél. : (514) 344-8022 Fax : (514) 344-8024 Courriel : service@laboratoirescdl.com Lundi au vendredi de 8h00 à 20h00 Dimanche de 10h00 à 14h00 MEMORANDUM

Plus en détail

Aides Médicales et Charité (AMC)

Aides Médicales et Charité (AMC) Aides Médicales et Charité (AMC) Tél : +228 22 51 26 47 amc_lome@yahoo.fr PROJET NYE KEKELI : PTME Contexte d intervention En matière de prévention de la transmission du VIH de la mère à l enfant au Togo,

Plus en détail

TROD VHC: Revue critique de leurs performances diagnostiques

TROD VHC: Revue critique de leurs performances diagnostiques Assemblée Générale 16 septembre 2014 TROD VHC: Revue critique de leurs performances diagnostiques Cécile HENQUELL Service de Virologie CHU de Clermont-Ferrand TROD = Test «rapide» Maxi 30 mn 20-40 mn Conçu

Plus en détail

Le Prêt Pour l Export

Le Prêt Pour l Export Direction du Développement et du Marketing V 2011/02 Le Prêt Pour l Export De 20 000 à 150 000 pour soutenir les PME engageant un programme de développement à l international en partenariat avec Innovation

Plus en détail

Modèle SAA de l USAID, Cadre des résultats et Indicateurs mondiaux et nationaux

Modèle SAA de l USAID, Cadre des résultats et Indicateurs mondiaux et nationaux Modèle de l USAID, Cadre des résultats et Indicateurs mondiaux et nationaux COMPOSANTES CENTRALES DU MODÈLE DE L USAID Le concept original des soins après avortement a été articulé pour la première fois

Plus en détail

en Haiti: Integrer la Santé Reproduction au VIH/SIDA 1995-2007

en Haiti: Integrer la Santé Reproduction au VIH/SIDA 1995-2007 L expérience en Haiti: Integrer la Santé Reproduction au VIH/SIDA 1995-2007 Marie Marcelle Deschamps, MD Faculte de Medecine et Pharmacie de UEH 5-6 Mars 2008 Le contexte Haiti est. le pays le plus affecté

Plus en détail

Love Stories. Trois romans-photos d éducation à la santé sur le thème du VIH/sida et la santé sexuelle destinés à la population migrante

Love Stories. Trois romans-photos d éducation à la santé sur le thème du VIH/sida et la santé sexuelle destinés à la population migrante Love Stories Trois romans-photos d éducation à la santé sur le thème du VIH/sida et la santé sexuelle destinés à la population migrante Denise Wetzel, Elisabeth Mouton Programme santé migrants (PSM) Service

Plus en détail

12. Les chiffres du VIH/Sida en Belgique Nouvelles contaminations : le nombre le plus élevé depuis le début de l épidémie.

12. Les chiffres du VIH/Sida en Belgique Nouvelles contaminations : le nombre le plus élevé depuis le début de l épidémie. 12. Les chiffres du VIH/Sida en Belgique Nouvelles contaminations : le nombre le plus élevé depuis le début de l épidémie. Avec 1.196 nouveaux cas diagnostiqués en Belgique en 2010, le nombre de contaminations

Plus en détail

Prévention du VIH et des hépatites dans les programmes de Médecins du Monde en France Société Française de Lutte contre le Sida 25-26 octobre 2012-Marseille NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A

Plus en détail

KIT MÉDIA 2007 INFORMATIONS CORPORATIVES À L'USAGE DES ANNONCEURS & PARTENAIRES

KIT MÉDIA 2007 INFORMATIONS CORPORATIVES À L'USAGE DES ANNONCEURS & PARTENAIRES INFORMATIONS CORPORATIVES À L'USAGE DES ANNONCEURS & PARTENAIRES «Comme nous sommes à l ère de la productivité, il est dans l intérêt de tous d utiliser les moyens pour accroître la rentabilité d une entreprise.

Plus en détail

TARIF. relatif à la prise en charge et à la facturation des patients hospitalisés en division privée des Hôpitaux universitaires de Genève

TARIF. relatif à la prise en charge et à la facturation des patients hospitalisés en division privée des Hôpitaux universitaires de Genève TARIF relatif à la prise en charge et à la facturation des patients hospitalisés en division privée des Hôpitaux universitaires de Genève - 2 - CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article premier But Le

Plus en détail

Application mobile patient : retour d expériences. Dr. A. RUFFIÉ

Application mobile patient : retour d expériences. Dr. A. RUFFIÉ Application mobile patient : retour d expériences Dr. A. RUFFIÉ Objectifs Mettre à disposition du patient d un outil facilitant la communication avec l établissement de santé pour améliorer l efficience

Plus en détail

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques L expérience de l équipe de Rééducation cardiaque du C.H.U. de Nîmes Intervention du 22/03/2012 à la Réunion de l Association

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CAUS PR Formation initiale Ponts Roulants à commande au sol / Catégories 1 et 2

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CAUS PR Formation initiale Ponts Roulants à commande au sol / Catégories 1 et 2 CAUS PR Formation initiale Ponts Roulants à commande au sol / Catégories 1 et 2 Formation inter entreprises (Dates : nous consulter) La commande des Ponts Roulants doit être confiée à des utilisateurs

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» MÉTHODOLOGIE DE LA RÉSOLUTION DE PROBLÈMES

«Enrichir l Organisation par les Hommes» MÉTHODOLOGIE DE LA RÉSOLUTION DE PROBLÈMES MÉTHODOLOGIE DE LA RÉSOLUTION DE PROBLÈMES Les 3, 10 et 17 octobre 2013 Formation inter entreprises (Réponse souhaitée avant le 6 septembre 2013) Vous recherchez une solution ou «La»solution? La méthodologie

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Covoiturage transfrontalier et mobilité autour du bassin lémanique

Covoiturage transfrontalier et mobilité autour du bassin lémanique et mobilité autour du bassin lémanique 28/05/2015 1 Contexte CONTEXTE SUR LA MOBILITÉ DANS LE BASSIN LÉMANIQUE Une population en forte croissance : 2 896 638 habitants fin 2014 (2 819 100 en 2010) un nombre

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Étude réalisée à la demande d INFOSTAT. BILAN ET PERSPECTIVES e-marketing. Février 2011

Étude réalisée à la demande d INFOSTAT. BILAN ET PERSPECTIVES e-marketing. Février 2011 Étude réalisée à la demande d INFOSTAT BILAN ET PERSPECTIVES e-marketing Février 2011 ÉCHANTILLON Nationalité du laboratoire Française 5 Américaine 3 Allemande 3 Danoise 2 Suisse 1 Anglaise 1 Italienne

Plus en détail

Dans les Laurentides L interdisciplinarité dans la lutte contre le cancer

Dans les Laurentides L interdisciplinarité dans la lutte contre le cancer Dans les Laurentides L interdisciplinarité dans la lutte contre le cancer L intégration du concept à la pratique quotidienne...! Danièle Paquette-Desjardins Chargée de projet, co-auteur et formatrice Paquette-Desjardins,

Plus en détail

Assurance épargne liée à des fonds de placement avec garantie

Assurance épargne liée à des fonds de placement avec garantie Assurance épargne liée à des fonds de placement avec garantie Sécurité pour la famille, formation, acquisition d un logement, retraite: les objectifs d épargne peuvent être très divers. Cette solution

Plus en détail

Formation : «Réussir votre web marketing dans un contexte concurrentiel»

Formation : «Réussir votre web marketing dans un contexte concurrentiel» Formation : «Réussir votre web marketing dans un contexte concurrentiel» Avec : Le 8 juillet 2015 Joss Frimond Consultant sénior Linguaid Réussir votre web marketing dans un contexte concurrentiel public

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

Diagnostic Virologique du VIH

Diagnostic Virologique du VIH Diagnostic Virologique du VIH Pr S. Fafi-Kremer Institut de Virologie, CHU de Strasbourg Séminaire de Formation Jeudi 14 Novembre 2013 1 Objectifs Comprendre la cinétique des marqueurs de l infection par

Plus en détail

Le graphique ci-dessous représente l offre et la demande pour le médicament Zinzin utilisé dans le rhume.

Le graphique ci-dessous représente l offre et la demande pour le médicament Zinzin utilisé dans le rhume. Problème 1 Le graphique ci-dessous représente l offre et la demande pour le médicament Zinzin utilisé dans le rhume. Q1 En l absence de remboursement de Zinzin, quels sont la quantité échangée et le prix?

Plus en détail

Approche intégrée à l'égard de la prévention et du contrôle des infections transmissibles sexuellement et par le sang

Approche intégrée à l'égard de la prévention et du contrôle des infections transmissibles sexuellement et par le sang Approche intégrée à l'égard de la prévention et du contrôle des infections transmissibles sexuellement et par le sang Dana Paquette Agence de la santé publique du Canada Plan Justification d'une approche

Plus en détail

PACK FOR SUCCESS TOEIC ONLINE OFFICIAL PREPARATION COURSE & TOEIC. Pour aider les gens à réussir!

PACK FOR SUCCESS TOEIC ONLINE OFFICIAL PREPARATION COURSE & TOEIC. Pour aider les gens à réussir! PACK FOR SUCCESS TOEIC ONLINE OFFICIAL PREPARATION COURSE & TOEIC Pour aider les gens à réussir! Qu est-ce que le Test TOEIC? La référence mondiale pour l évaluation des compétences en anglais dans le

Plus en détail

Campagne «Se faire tester. Pourquoi pas?» Évaluation Rapport semestriel (Période du 21 mars 2011 au 20 septembre 2011)

Campagne «Se faire tester. Pourquoi pas?» Évaluation Rapport semestriel (Période du 21 mars 2011 au 20 septembre 2011) Campagne «Se faire tester. Pourquoi pas?» Évaluation Rapport semestriel (Période du 21 mars 2011 au 20 septembre 2011) Unité de santé-sexualité et de réduction des risques Santé publique Ottawa Ville d

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil M 2184-A. Rapport du Conseil d Etat. Date de dépôt : 24 juillet 2014

Secrétariat du Grand Conseil M 2184-A. Rapport du Conseil d Etat. Date de dépôt : 24 juillet 2014 Secrétariat du Grand Conseil M 2184-A Date de dépôt : 24 juillet 2014 Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur la motion de M mes et MM. Romain de Sainte Marie, Thomas Wenger, Cyril Mizrahi, Jean-Charles

Plus en détail

region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA

region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page2 region

Plus en détail

FSE TIERS-PAYANT ACS

FSE TIERS-PAYANT ACS FSE TIERS-PAYANT ACS SOMMAIRE 2 Définition Règlementaire Nouveautés au 1 er Juillet 2015 Spécificités des contrats complémentaires ACS encadrés Application du Tiers Payant ACS Règles de facturation pour

Plus en détail

Rendez-vous OH LA L.A.! PROS. 19 mars 2015. Euro meeting center. Loire-Atlantique développement - Direction de l'action touristique - 1

Rendez-vous OH LA L.A.! PROS. 19 mars 2015. Euro meeting center. Loire-Atlantique développement - Direction de l'action touristique - 1 LAD C. MENES / Shutterstock Rendez-vous OH LA L.A.! PROS 19 mars 2015 Euro meeting center Loire-Atlantique développement - Direction de l'action touristique - 1 FAIRE UNE PROMOTION SANS DÉVALORISER SON

Plus en détail

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232 Famille : Analyse laboratoire Sous-famille : Analyse laboratoire Code ROME : 52232 Technicien(ne) d analyse chimie / physicochimie Chimiste Technicien(ne)-analyste chimie Analyste chimie Définir, réaliser

Plus en détail

Activités société. Présentation de HEINEN :

Activités société. Présentation de HEINEN : Activités société Présentation de HEINEN : Rue derrière l Eau, 11 B-4960 MALMEDY Tél. : 080/34.84.80 Fax : 080/33.08.11 Email : info@heinen.be www.heinen.be - Société anonyme de 27 personnes, située à

Plus en détail

Comment développer la

Comment développer la 1 Comment développer la? Dr Jean-Yves CAMOUS, chef de Pôle, Centre Hospitalier de Béziers 2 Qu est-ce que la? Ce qui est admis: La est Moderne Sécurisée De qualité Meilleur marché Tendance Ce qui est peu

Plus en détail

Itransport au CHR Metz-Thionville

Itransport au CHR Metz-Thionville 23 mai 2012 Metz 29 e Journées nationales d étude et de perfectionnement de l Unaibode Itransport au CHR Metz-Thionville Frédérique LESAGE Cadre de santé, masseur-kinésithérapeute CHR Metz-Thionville Quelques

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

L AUDIT CREDIT. Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier

L AUDIT CREDIT. Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier L AUDIT CREDIT Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier Finshop est un organisme indépendant qui sélectionne des courtiers pour leurs compétences et leur sérieux et les réunit dans un réseau

Plus en détail

Coqueluche. Journée des correspondants para médicaux 11 avril 2013 Dr Corinne DENIS

Coqueluche. Journée des correspondants para médicaux 11 avril 2013 Dr Corinne DENIS Coqueluche Journée des correspondants para médicaux 11 avril 2013 Dr Corinne DENIS Définition et mode de transmission La coqueluche est une infection bactérienne peu ou pas fébrile de l'arbre respiratoire

Plus en détail

OBJECTIFS SPÉCIFICITÉS DE LA CONTENU

OBJECTIFS SPÉCIFICITÉS DE LA CONTENU Master Communication et mutation des organisations Spécialité Communication et ressources humaines formation continue OBJECTIFS Le Master de formation continue (proposé aussi en formation initiale et en

Plus en détail

InvoiceInspector Pour un contrôle efficace des factures

InvoiceInspector Pour un contrôle efficace des factures Pour un contrôle efficace des factures La solution pour contrôler efficacement les factures Activité première de tout assureur, le contrôle des factures est un élément essentiel pour maîtriser les coûts

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 Principes de fonctionnement du DLA -Mai 2014- PROCEDURE DE GESTION DES PRESTATAIRES 1 Contexte

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE DIRECTION GENERALE DE LA SANTE Sous-direction prévention des risques infectieux Bureau Infections par le VIH, IST et hépatites Personnes chargées du dossier

Plus en détail

VOTRE RÉSEAU INTERNATIONAL

VOTRE RÉSEAU INTERNATIONAL VOTRE RÉSEAU INTERNATIONAL Simay SOYLU Directrice du bureau d Istanbul BIENVENUE DANS VOS BUREAUX D AFFAIRE EN TURQUIE Sommaire Sommaire 1 - ERAI partenaire d EXPANSION QUÉBEC... 3 2 Présentation ERAI

Plus en détail

L exercice en bref 09

L exercice en bref 09 L exercice en bref 09 Introduction PKRück poursuit son succès PKRück peut se montrer plus que satisfaite de son évolution. Au terme de son cinquième exercice, l entreprise enregistre déjà 10 % de part

Plus en détail

Formation Diplômante ASSISTANTE RESSSOURCES HUMAINES OPTION ANGLAIS NIVEAU III

Formation Diplômante ASSISTANTE RESSSOURCES HUMAINES OPTION ANGLAIS NIVEAU III Formation Diplômante ASSISTANTE RESSSOURCES HUMAINES OPTION ANGLAIS NIVEAU III Un métier en évolution Aujourd hui les métiers des ressources humaines doivent répondre à de nouvelles attentes. Du fait de

Plus en détail

C3S. Centre de Soutien Santé Social. www.plateforme-c3s.org. Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours

C3S. Centre de Soutien Santé Social. www.plateforme-c3s.org. Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours C3S www.plateforme-c3s.org Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours Gérontologie, douleurs et soins palliatifs, Alzheimer et maladies apparentées lla plateforme C3S a pour

Plus en détail

Liège, le 31 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/106

Liège, le 31 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/106 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 31 juillet 2015

Plus en détail

L information des partenaires dans un contexte européen

L information des partenaires dans un contexte européen L information des partenaires dans un contexte européen Dr Claudia Kessler FMH, MPH kessler@public-health-services.ch Journée nationale de la SGS et de l ASS 24 septembre 2013 2 Méthode : analyse de documents

Plus en détail