Titre II : RESTRICTIONS A L'IMPORTATION ET A L'EXPORTATION. Chapitre I Organisation et compétences des bureaux de douane

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Titre II : RESTRICTIONS A L'IMPORTATION ET A L'EXPORTATION. Chapitre I Organisation et compétences des bureaux de douane"

Transcription

1 Titre II : RESTRICTIONS A L'IMPORTATION ET A L'EXPORTATION Chapitre I Organisation et compétences des bureaux de douane Article 53: 1 Toute marchandise qui entre au Liban ou qui en sort, doit être présentée et déclarée au bureau des douanes le plus rapproché de la ligne frontière, pour y être visitée, si les employés l exigent, et soumise aux droits, s il y a lieu, conformément aux règles fixées par l'administration des douanes. 2 Sont exceptées des dispositions de l'alinéa précédent, les marchandises d exportation de la nature de celles qui sont soumises à la police du rayon douanier ou des marchandises périssables, lesquelles doivent être déclarées, dans les conditions déterminées par l Administration des douanes, soit dans les bureaux intérieurs d expédition, soit dans les bureaux de deuxième ligne habilités. 3 Le Directeur général des douanes fixe les modalités d'application du présent article. Article 54: Les bureaux des douanes sont divisés en 3 catégories: première, deuxième et troisième : A Les bureaux de première catégorie sont classés comme tels en vertu d'un décret pris en Conseil des ministres sur proposition du Ministre des finances après finalisation du Conseil supérieur des douanes. Les compétences de ces bureaux sont déterminées conformément aux dispositions de la présente loi, par arrêtés du Conseil supérieur des douanes, sur avis du Directeur général des douanes, publiés au Journal Officiel. B Les bureaux et postes de deuxième et troisième catégorie sont classés et leurs compétences déterminées, conformément aux dispositions de la présente loi, par arrêtés du Conseil supérieur des douanes, sur avis du Directeur général des douanes, publiés au Journal Officiel. Article 55: Les bureaux et postes de douane existant à la date d'effet des dispositions de la présente loi, sont considérés comme étant établis et leurs compétences déterminées conformément à ses dispositions. Toutefois, toute modification de leurs statuts est soumise aux mêmes règles indiquées au précédent article 54. Article 56: 1 Le Conseil supérieur des douanes détermine, sur avis du Directeur général des Douanes, et selon les besoins de l'activité commerciale, les heures d'ouverture et de fermeture des bureaux de douane, ainsi que les heures de chargement et de déchargement des navires dans ces bureaux. De même, il détermine les cas où les formalités douanières et les activités de chargement et de déchargement sont autorisées à se produire en dehors des bureaux et des ports douaniers ou en dehors de leur horaire ordinaire de travail. Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 21

2 2 Toute formalité douanière accomplie dans un bureau douanier déterminé sera considérée comme accomplie à l'intérieur d un bureau compétent, si les informations et les documents relatifs à cette formalité ont été reçus par voie électronique moyennant un ordinateur installé pour cet effet à l'intérieur de ce bureau. Chapitre II Restrictions relatives à l'entrée et à la sortie de certains types de marchandises. Article 57: 1 Est considérée comme prohibée, toute marchandise dont l'importation ou l'exportation est interdite, à titre absolu, en application des lois, règlements et arrêtés émanant des autorités compétentes ou en vertu d'accords internationaux dans lesquels le Liban est membre ou adhérent. Les textes de prohibition peuvent inclure d'autres restrictions telles que l'interdiction du passage de ces marchandises en transit ou leur entreposage dans les magasins et entrepôts douaniers ou dans les zones franches, ainsi que l'interdiction de détention et de circulation. 2 Est considérée comme objet de restriction, toute marchandise, dont l importation ou l exportation n est autorisée que sur base de licence, permis, certificat, visa ou autorisation spéciale etc., à condition que ce document soit délivré par une autorité compétente. Les textes de restriction peuvent inclure d'autres dispositions comme l'interdiction du passage de ces marchandises en transit ou de leur transport ou circulation sans permis ou autorisation préalable. Quant aux marchandises dont l introduction au Liban nécessite la production d un certificat sanitaire ou d un visa délivré par les autorités compétentes telles que ministères, administrations, institutions publiques ou privées et en cas d absence des représentants permanents de ces instances dans le bureau concerné, le chef du bureau de douane a le droit, de permettre la livraison immédiate de ces marchandises à leurs propriétaires après achèvement des formalités douanières et acquittement des droits, au cas où ils sont exigibles, en consignation, à condition que les conteneurs ou les emballages de ces marchandises soient plombés selon les règles, et escortés jusqu aux dépôts de leurs propriétaires, et à condition aussi que ces derniers s engagement par écrit devant les douanes de ne pas disposer des marchandises livrées jusqu'à ce que la situation soit tranchée par les autorités concernées. Les mêmes procédures s'appliquent aux marchandises dont l introduction au Liban est conditionnée par un résultat positif des analyses auxquelles elles sont soumises, ainsi que les marchandises qui doivent remplir les conditions imposées par les lois et les règlements (comme les conditions d'emboitage par exemple). Le chef du bureau de douane doit immédiatement notifier les autorités concernées des mesures prises. Au cas où ces instances autorisent définitivement l introduction des marchandises, elles doivent notifier les douanes pour régulariser leurs écritures, y compris les consignations éventuellement perçues. Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 22

3 Au cas où ces instances refusent l introduction des marchandises, elles doivent aussi en aviser les douanes afin de prendre les mesures nécessaires pour la réexportation ou la destruction des marchandises conformément aux procédures réglementaires. Le Directeur général des douanes détermine les règles d application des paragraphes (2) à (5) de l alinéa (2) du présent article. 3 Est considérée comme marchandise de monopole, toute marchandise dont la production, la commercialisation, l importation, ou l exportation, est limitée à une entreprise unique affiliée au secteur public ou privé, ou à ces deux secteurs à travers une entreprise ou une institution commune. Les lois de monopole peuvent comprendre d'autres dispositions prohibitives, comme l interdiction du transit, du transport ou de la détention de ces marchandises, sans consentement des parties qui détiennent le droit de monopole. Article 58: 1 L entrée et la sortie des marchandises ne peuvent avoir lieu que par les ports et bureaux désignés à cet effet dont les compétences ont été déterminées conformément aux dispositions de l'article 54 ci dessus mentionné. 2 Dans le cas où ces marchandises sont présentées à des bureaux non habilités à leur dédouanement, et si elles ont été déclarées sous leur véritable dénomination, celles importées sont renvoyées à l étranger, et celles que l on veut exporter sont refoulées à l intérieur du Liban. 3 Le fait que ces marchandises n ont pas été déclarées sous leur véritable dénomination, est considéré comme une tentative d'importation ou d'exportation illicite, et donne lieu à l application des pénalités prévues à l'article 421 ou à l article 425, selon le cas. Article 59: 1 Les dispositions prévues à l'article précédent, ne s'appliquent pas aux marchandises prohibées prévues à l alinéa (1) de l'article 57 ci dessus, qui seront saisies lors de leur présentation aux bureaux de douane, nonobstant les compétences de ces derniers, même si elles sont déclarées sous leur véritable dénomination. Cette infraction sera considérée comme une importation ou exportation de marchandises prohibées sans déclaration ou en contrebande et elle sera passible des pénalités prévues à l'article 421 de la présente loi. 2 Les marchandises, objet de restriction ou de monopole suivant les alinéas (2) et (3) de l article 57 précédent, seront traitées comme les marchandises prohibées à l'importation et à l'exportation, et seront donc saisies, chaque fois qu'elles ne sont pas accompagnées d une licence, permis ou tout autre document légal permettant la levée de la restriction ou du monopole, ou sont accompagnées d un document non approprié. 3 Les marchandises portant de fausses marques et indications de leur origine, prévues aux articles 62 et 63 (alinéa 2) et des articles 64, 65 et 66 de la présente loi, seront traitées comme marchandises prohibées, et seront donc saisies lors de l'importation ou de l'exportation, et soumises aux pénalités prévues à l'article 65, sous réserve des dispositions prévoyant éventuellement la levée de saisie, selon les règles prévues aux articles 65 ou 66 ci dessous. Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 23

4 Article 60: 1 Tous titres délivrés ou visés par les autorités compétentes, et portant autorisation d'importation, d'exportation ou de transit des marchandises, ne peuvent, en aucun cas, être vendus ou prêtés ou cédés à une tierce personne, et ne peuvent, en général, faire l objet d un prêt, d une vente, d une cession et, d une manière générale, d une transaction quelconque de la part des titulaires auxquelles ils ont été nominativement accordés. Les infractions aux dispositions de l alinéa précédent seront punies des pénalités prévues a l égard des importations, des exportations ou de transit, sans déclaration, de marchandises prohibées. 2 Est réputé tentative d importation sans déclaration ou d'exportation sans déclaration de marchandises prohibées et réprimé comme l infraction elle même, le fait d avoir obtenu ou tenté d obtenir la délivrance de l un des titres visés à l alinéa (1) précédent, soit par contrefaçon de sceaux publics, soit par fausse déclaration ou par tous autres moyens frauduleux. Article 61: 1 Sont interdites, à titre absolu, l importation et la réexportation, par des navires de moins de 150 tonneaux, des marchandises de monopole, des marchandises prohibées ou celles fortement taxées ou celles passibles de droits à caractère fiscal, désignées par arrêtés du Conseil supérieur des douanes, sur avis du Directeur général des douanes, publiés au Journal Officiel. De même, la circulation, dans le rayon maritime, des bâtiments au dessous de 150 tonneaux, dont la cargaison comprend, manifestées ou non pour l étranger, les marchandises ci dessus désignées, est interdite, à titre absolu, hors les cas de force majeure suivants : événements de mer ou avaries constatés et entrainant l obligation de mettre à l ancre dans les 12 milles marins des côtes, ou de chercher abri dans l un des ports libanais. Dans ces cas, les capitaines des navires susvisés sont tenus de notifier et justifier, sans délai, leur présence au bureau des douanes le plus proche et d y lever un acquit à caution comportant engagement de produire, dans un délai déterminé, les justifications d'arrivée et d acquittement des droits d importation au pays étranger de destination. 2 Toute infraction des dispositions du présent article sera assimilée à une importation ou réexportation sans déclaration ou à une circulation non autorisée de marchandises prohibées, et sera réprimée par les peines fixées à l article 421. Article 62: Sont, à titre absolu, prohibés à l'importation, exclus de l entrepôt, de la zone franche et du transit, tous produits étrangers naturels ou fabriqués, portant soit sur eux mêmes, soit sur leurs emballages, caisses, ballots, enveloppes, bandes ou étiquettes, etc., une marque de fabrique ou de commerce, un nom ou une indication quelconques, de nature à faire croire qu ils ont été fabriqués au Liban ou qu ils sont originaires de ce pays. Article 63: Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 24

5 Sont, à titre absolu, prohibés à l'importation, au transit, au transport, à l'exportation et à la réexportation: 1 Tous produits portant illicitement une marque de fabrique ou de commerce ou un nom commercial ayant droit à la protection légale au Liban en vertu des dispositions de la Convention d'union de Paris du 20 mars 1883 et de ses amendements. 2 Tous produits portant une fausse indication de provenance, dans laquelle un des pays contractants ou adhérents à l Arrangement de Madrid du 14 avril 1891 et ses amendements, ou un lieu situé dans un de ces pays, serait directement ou indirectement indiqué comme pays de production ou comme lieu d origine. 3 Tous produits qui ne satisferaient pas aux conditions prévues dans les conventions, accords, lois et règlements, relatifs à la protection de la propriété intellectuelle. Article 64: 1 L engagement à apposer des marques indiquant l'origine, sur les marchandises étrangères introduites au Liban, peut être imposé par de arrêtés précisant ces marchandises, et délivrés par les autorités compétentes. Ces arrêtés fixent les conditions à respecter pour l'apposition des marques d'origine de chaque genre de marchandises. 2 Sont, à titre absolu, prohibés à l importation et exclus de l entrepôt, tous produits étrangers, naturels ou fabriqués, qui ne satisferaient pas aux obligations imposées par le présent article et les arrêtés rendus pour son exécution. Article 65: 1 Les infractions et les tentatives d infraction aux dispositions des articles 62, 63 et 64 sont assimilées aux importations ou tentatives d'importation sans déclaration ou en contrebande, de marchandises prohibées et sont punies des peines prévues à l'article 421. Toutefois, la mainlevée des marchandises peut être donnée après destruction des marques, noms, signes ou indications délictueux ou apposition d un correctif ou apposition de la marque indiquant l origine dans le cas ou le Service des douanes jugerait une de ces mesures suffisantes. 2 Est réputée tentative d infraction aux dispositions de l'article 63, le fait pour un commerçant d avoir importé des vignettes, étiquettes, capsules, récipients, ou tout autre objet portant une marque de fabrique ou de commerce ou un nom commercial, ou une indication de provenance ayant droit à la protection légale au Liban, à l exception : a des récipients intérieurs portant le nom d'une fabrique étrangère ou sa marque distinctive, importés par une usine locale titulaire de droit d'exploitation de cette marque. b des vignettes, étiquettes, capsules, récipients, ou tout autre objet, lorsque le commerçant ne justifie pas de l importation des produits correspondants en nature et en quantité. Article 66: Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 25

6 1 Les infractions ou tentatives d infractions aux prescriptions de l'article 63 de la présente loi, sont de la compétence des tribunaux ordinaires statuant en matière civile. La procédure est engagée à la diligence de l Administration des douanes qui transmet le procès verbal de saisie à l Office de Protection de la Propriété qui doit avertir les parties lésées. 2 Le droit de transaction de l'administration des douanes ne peut être exercé, ou bien la mainlevée des marchandises après destruction des marques délictueuses ou apposition d un correctif ne peut être donnée, en ce qui concerne ces infractions ou tentatives d infraction, qu après approbation de l'office de Protection de la Propriété au Ministère de l'economie et du Commerce. 3 Lorsque les affaires sont portées en justice, les parties lésées, averties par l'office de Protection de la Propriété peuvent être amenées à intervenir dans la procédure. Dans ce cas, la confiscation des marchandises peut être prononcée à leur profit. 4 Les frais de conservation et autres, avancés par le Service des douanes sont à la charge de la partie perdante. Chapitre III Manifestes ou déclarations sommaires Section 1 Transport par voie de mer A Importations Article 67: 1 Toute marchandise importée par mer, soit d un port étranger, soit d un port libanais, doit être inscrite dans une déclaration générale unique de la cargaison du navire appelée le manifeste, qui doit être signé par le transporteur, le capitaine du navire ou l'agent maritime consignataire du navire, et qui doit comprendre, pour les marchandises destinées au Liban ou au transit par voie de terre, les informations suivantes : nom et pavillon du navire ; ports d expédition et port libanais de destination ; natures des marchandises importées et poids brut de chaque envoi ; nombre, numéros et mesures des conteneurs, colis ou autre unités d emboitage et d'emballage et leurs marques distinctives. 2 Les douanes peuvent, en cas de doute, et à l approbation du Directeur général des douanes, demander des informations et des explications supplémentaires concernant les marchandises ou les conteneurs destinés à être déchargés dans le port libanais afin d'en être réexpédiés par voie de mer, et concernant la cargaison restante à bord du navire destinée à être déchargée dans d'autres ports. Article 68: Les marchandises prohibées ou de monopole doivent être inscrites au manifeste mentionné à l'article 67 ci dessus et aux relevés des marchandises et des conteneurs prévus aux articles Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 26

7 75 et 77 ci après, sous leurs véritables dénominations, par nature et espèce, sous peine des sanctions prévues à l'article 421 de la présente loi. Ces dispositions s'appliquent aux manifestes ou documents en tenant lieu, visés aux articles 84 à 90. Article 69: Les agents des douanes peuvent visiter et examiner la cargaison des bâtiments de tous pavillons au dessous de 150 tonneaux de jauge étant à l ancre ou louvoyant dans les 12 milles marins des côtes du Liban, hors le cas de force majeure justifiée. Ils peuvent également demander une copie du manifeste et le visa sur le manifeste original. Article 70: Les agents des douanes peuvent, sans l'assistance d un officier public ou sans toute autre intervention, monter à bord des bâtiments de tout tonnage et de tous pavillons se trouvant dans les ports et rades libanais, entrant dans ces ports ou en sortant ; Ils peuvent y demeurer jusqu au déchargement complet ou jusqu à la sortie, faire ouvrir les écoutilles, chambres, compartiments, armoires, caisses, ballots, tonneaux ou autres colis ou enveloppes, et procéder à toutes investigations relatives à la cargaison. Article 71: Le capitaine du navire dresse, au moment de l'entrée dans ces ports et rades, un relevé sommaire de la provision du navire, lorsqu elle n est pas manifestée, notamment, les marchandises de monopole ou prohibées ou les marchandises fortement taxées ou à caractère fiscal, désignées par ordonnances administratives émises par le Conseil supérieur des douanes. Le Service des Douanes est autorisé à faire placer sous plombs ou scellés la provision mentionnée, après remise au capitaine la quantité nécessaire pour la consommation de l équipage, déterminée par décisions du Directeur général des douanes publiées dans le Journal Officiel. Les espèces et les quantités de provision des navires sont également déterminées par décisions du Directeur général des douanes publiées dans le Journal Officiel. Sont applicables aux opérations ci dessus visées les dispositions de l'article 73. Article 72: Dès leur entrée dans les 12 milles de la côte libanaise, les capitaines de navires ne faisant pas des voyages réguliers et de 150 tonneaux ou moins, doivent présenter, à la première demande des agents des douanes qui montent à bord, le manifeste pour le viser et leur en rendre une copie. Quant aux capitaines des navires faisant des voyages réguliers, et de plus de 150 tonneaux, ils doivent présenter le manifeste au mouillage de ces navires. Toutefois, ces bâtiments ne peuvent être visités sauf en cas de présence d'informations spéciales indiquant l existence, à bord, de marchandises de contrebande. L'agent maritime au port de déchargement peut délivrer aux capitaines de ces navires les manifestes individuels reçus directement des ports de chargement pour les signer et les présenter, comme manifeste unique, au bureau des douanes. Il peut également présenter ce manifeste directement au bureau des douanes, Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 27

8 avant l'entrée du navire dans les eaux territoriales. Il est possible aussi de recevoir les manifestes et les documents relatifs aux marchandises par voie électronique. Cependant, les capitaines de tous ces navires doivent, avant leur entrée dans les eaux territoriales, rédiger un relevé (unifié) de la cargaison complète, indiquant le nombre et la nature des colis et conteneurs, ainsi que le port d'embarquement du navire et sa destination. Article 73: Si les capitaines des navires visés aux articles 69 et 70, et, éventuellement, à l'article 72, refusent d'ouvrir les cales, chambres, compartiments et armoires, les agents des douanes réclament l assistance d'un officier public qui est tenu d assister à l ouverture desdits cales, chambres, compartiments et armoires. Article 74: Les visites à bord des navires effectuées dans les conditions prévues aux articles 69, 70 et 71 et, éventuellement, aux articles 72 et 73, donnent lieu à la constatation des infractions prévues aux articles 426, 427, et 429 à 432. Article 75: 1 Dans un délai maximum de 36 heures après l'arrivée du navire dans un port, le capitaine ou l'agent de la compagnie de navigation qui le représente, et avant le débarquement de la cargaison, doit remettre au bureau de douane : a un relevé des marchandises se trouvant sur le navire, importées à destination du Liban ou au transit terrestre, visées à l'article 67 ; b un relevé des marchandises ou conteneurs destinés à être déchargés dans le port libanais pour en être réexpédiés par voie de mer, à condition de comprendre les numéros des conteneurs, les plombs apposés et les poids bruts ; c un relevé sommaire de la cargaison restante sur le navire, destinée à être déchargée dans des ports étrangers, comprenant le nombre des colis, unités ou conteneurs, et le poids global ; d les relevés spéciaux de la provision du navire et des articles revenant à l'équipage; e un relevé des noms des passagers. 2 Le dépôt du manifeste est obligatoire, même si le navire est vide. 3 Les jours fériés ne sont pas comptés dans le délai de 36 heures prévu à l alinéa (1). Article 76: Les manifestes originaux des navires ne faisant pas le service régulier, et appartenant à des compagnies de navigation n'ayant pas d'agence dans les ports libanais, ainsi que les manifestes des voiliers, doivent être revêtus du visa des autorités douanières du port de d expédition. L Administration des douanes peut, éventuellement, imposer le même visa sur les manifestes des navires qui visitent les ports libanais. B Exportations Article 77: Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 28

9 Aucun navire chargé ou sur lest, à l'exception des navires de plus de 150 tonneaux faisant des voyages réguliers, ne peut sortir d un port libanais, sans être muni d un manifeste conforme aux dispositions de l'article 67, qui doit être présenté aux douanes, sous peine des sanctions prévues aux articles 425 et 426. Par rapport aux navires de plus de 150 tonneaux qui font des voyages réguliers, l'agent de la compagnie de navigation dont il est consignataire peut, dans un délai maximum de 36 heures après leur arrivée, déposer auprès de l'administration des douanes: 1 Un manifeste conforme aux dispositions de l'article 67, comprenant, par rapport aux marchandises expédiées du Liban, les informations suivantes: nom du navire et son origine ; port d expédition et ports étrangers de destination ; natures des marchandises expédiées et poids brut de chaque envoi ; nombre, numéros et mesures des conteneurs, colis ou autre unités d emboitage et d'emballage et leurs marques distinctives ; relevé des marchandises ou des conteneurs réexpédiés du même port, par voie de mer, et qui y ont été déjà déchargés selon des relevés ; relevé des noms des passagers. C Dispositions communes à l'importation et à l'exportation Article 78: Il est défendu de présenter comme unité dans les manifestes, listes de chargement ou feuilles de route relatives au transport par voie de terre, plusieurs colis fermés, réunis de quelque manière que ce soit, sous peine des sanctions prévues à l'article 421. Si les colis sont transportés dans des conteneurs, le conteneur peut être accepté comme une unité dans le manifeste. Dans ce cas, le manifeste devrait indiquer pour chaque conteneur, le nombre de colis et la nature des marchandises contenues dans ce conteneur, ou indiquer les numéros des connaissements relatifs aux marchandises qui doivent être joints au manifeste. Article 79: Les capitaines de navires de moins de 150 tonneaux sont tenus d exhiber aux agents des douanes, à l'entrée et à la sortie, les connaissements et autres documents similaires ainsi que tout autre document considéré, par l'administration des douanes, nécessaire à l application de ses procédures. Article 80: 1 Sauf dérogations accordées par l Administration des douanes, aucune marchandise ne peut être déchargée des navires, mahonnes ou allèges, ou chargée sur les navires, mahonnes ou allèges, sans une autorisation des agents des douanes et qu en leur présence, sous peine des sanctions prévues à l'article 421 ou 425, selon le cas. Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 29

10 2 Les chargements et déchargements ne peuvent être effectués, en principe, et sauf dérogations accordées par l Administration des douanes, qu en plein jour et que dans l enceinte des ports où sont établis les bureaux de douane. 3 Hors le cas d urgente nécessité, les navires sont mis en chargement ou déchargement à tour de rôle, suivant la date de leur déclaration sommaire, et en aussi grand nombre que le local et le nombre des agents attachés au bureau peuvent le permettre. 4 Hors le cas de force majeure, il est interdit aux navires, mahonnes ou allèges, de jeter l ancre dans les ports où n'existe aucun bureau de douane. 5 Le capitaine du navire peut ordonner, en cours de route, de jeter la cargaison, s'il le juge nécessaire pour la sécurité du navire. Section 2 Transport par terre A Dispositions générales Article 81: 1 Toutes les marchandises importées par voie de terre doivent être conduites directement au premier bureau d'entrée de la frontière, sous peine des sanctions prévues, pour l'importation en contrebande, à l'article 421 ou 425, selon le cas. 2 Les propriétaires, conducteurs ou accompagnateurs des marchandises sont tenus de combiner leur marche de manière à prendre la route ou piste directe du lieu où est situé le premier et plus prochain bureau. 3 Des décisions du Conseil supérieur des douanes, sur avis du Directeur général des douanes, publiées au Journal Officiel, déterminent les routes ou pistes directes, tant à l'importation qu à l'exportation. Article 82: Les mêmes peines prévues à l'article 81 sont encourues lorsque les marchandises ont dépassé les bureaux sans permis ou lorsque, avant d y être conduites, elles sont introduites dans des locaux quelconques. Celles qui arrivent après la fermeture des bureaux sont déposées, en principe, dans les dépendances de ces bureaux et sans frais, jusqu au moment de leur ouverture. Article 83: Sous réserve des dispositions de l alinéa (2) de l'article 53, toutes les marchandises exportées par voie de terre doivent être conduites directement au bureau de sortie, sous peine des sanctions prévues, pour l'exportation en contrebande, par l'article 421 ou 425, selon le cas. B Transport par voies ferrées: a Transport ordinaire Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 30

11 Article 84: Les marchandises importées par voies ferrées doivent être accompagnées d une liste de chargement tenant lieu de manifeste, indiquant le nombre et numéros des colis, conteneurs et emballages de toute nature, leurs marques, dimensions et indications spécifiques, ainsi que la nature des marchandises et leurs poids. Ces listes de chargement doivent être revêtues de la signature du fondé de pouvoir de la Compagnie de chemin de fer et de celle du chef du train, ainsi que du visa du bureau de douanes d expédition ou du premier bureau de douanes libanais d'entrée. Elles sont déposées, dès l arrivée du train, en double exemplaire, au premier bureau libanais d entrée. b Transport en transit international Article 85: Les marchandises importées par voies ferrées, sous le régime du transit international, doivent être accompagnées d une feuille de route tenant lieu de manifeste, à laquelle sont annexées des déclarations spéciales dites feuilles de gros indiquant, pour chaque colis, les marques et numéros, l espèce des marchandises, le poids brut, le volume, etc., si les marchandises sont taxées au poids, à la mesure ou sur une autre unité spécifique. Pour les marchandises taxées à la valeur ou prohibées, le poids brut et la valeur sont déclarés simultanément. Les dispositions de l alinéa (2) du présent article sont applicables en tous points aux feuilles de route. c Transports par voitures automobiles 1 Transport ordinaire: Article 86: Les envois commerciaux de marchandises, importés par voitures automobiles, doivent être accompagnés, en principe, pour chaque voyage et pour chaque véhicule, d un manifeste établi dans les mêmes conditions que les manifestes visés à l'article 87 ci après. 2 Transport en transit international: Article 87: Les marchandises importées sous le régime du transit international par les Sociétés de transports automobiles agréées, doivent être accompagnées, pour chaque voyage, d un manifeste qui est un état récapitulatif de la totalité des marchandises transportées sous ce régime. Ce manifeste indique les destinataires et les noms des expéditeurs et destinataires, le nombre de colis, leurs marques et numéros, la nature de leur emballage, leurs poids brut, la nature de la marchandise, sa provenance, sa valeur, sa quantité en poids ou nombre ou volume ou autre unité spécifique éventuellement nécessaire. Le manifeste doit être revêtu de la signature du fondé de pouvoirs de la Société de transport et de celle du conducteur du Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 31

12 véhicule, ainsi que du visa du bureau de douane d expédition, ou du premier bureau libanais d'entrée. Il est déposé, dès l arrivée du véhicule, au bureau libanais de destination. d Dispositions communes aux transports par voies ferrées ou par voitures automobiles Article 88: Sont applicables à ces opérations de transport les dispositions des articles 78 et 80. Section 3 Transport à destination des zones franches Article 89: Les manifestes ou extraits certifiés conformes des marchandises débarquées en zone franche maritime, ou les feuilles de gros des marchandises introduites dans les zone franche de l intérieur, doivent être communiqués à l Administration des douanes, immédiatement après le débarquement ou le déchargement, par les capitaines de navires, compagnies de navigation, ou par les fondés de pouvoirs des compagnies chargées du transport sous acquit à caution. De son côté, l'organisme chargé de l'exploitation de la zone franche au port de Beyrouth, doit remettre à l'administration des douanes, dans les 36 heures qui suivent le débarquement ou le déchargement, une liste distincte par bateau, avion, train ou véhicule, comprenant l'énumération complète du nombre et du genre des colis, de leurs marques et numéros, de la nature de la marchandise et de sa provenance. Les obligations prévues aux deux paragraphes qui précèdent incombent aux mêmes parties chargées de l embarquement ou l expédition des marchandises provenant de la zone franche. Section 4 transport par voie aérienne Article 90: 1 Les marchandises transportées par air doivent être inscrites dans un manifeste dressé par le transporteur et signé par le Commandant, dans les mêmes conditions prévues à l'article 67 relatif aux marchandises expédiées par navires. 2 Un duplicata de ce manifeste doit se trouver à bord de l avion et être communiqué, sur leur première demande, aux agents des douanes. 3 Le manifeste doit être présenté au bureau des douanes de l'aéroport immédiatement après l'atterrissage de l avion, et si l'avion arrive avant l heure d'ouverture du bureau, le manifeste doit être présenté à son ouverture. Article 91: Les avions qui effectuent des trajets internationaux doivent, au départ et à l arrivée, atterrir sur les aérodromes douaniers ; ils doivent franchir les frontières en des points et des passages déterminés. Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 32

13 Toutefois, certaines catégories d'avions peuvent, par suite de la nature de leurs exploitations, être dispensées par autorisation administrative d'atterrir aux aérodromes douaniers. L autorisation fixe, dans ce cas, l'aérodrome d'arrivée et de départ, la route aérienne à suivre et les signaux à donner au passage de la frontière. Article 92: Les dispositions de l'article 80 relatives au chargement et au déchargement des navires sont appliquées au transport aérien. Article 93: Le Commandant de l avion a le droit de faire jeter en cours de route les marchandises chargées, si ce jet est indispensable au salut de l avion. Section 5 Importation par la Poste ou par colis postaux Article 94: 1 L importation de marchandises, par le moyen de la Poste aux lettres ou par colis postaux, est admise dans les conditions prévues par les lois et les règlements postaux en vigueur. 2 L importation de ces marchandises en infraction du Code des Douanes ou d'autres textes relatifs aux douanes, sont passibles des peines prévues à l'article 421 ou 425 de la présente loi, selon le cas. Chapitre IV Déclarations douanières en détail Article 95: 1 Toutes les marchandises importées ou exportées doivent faire l'objet d'une déclaration en détail leur assignant un régime douanier. Cette déclaration doit être signée par l une des personnes énumérées à l'article L'exemption des droits et taxes, soit à l'entrée, soit à la sortie, ne dispense pas de l'obligation prévue par le présent article. Article 96: La déclaration en détail doit être déposée à un bureau de douane ouvert à l'opération douanière requise, et libellée, soit par écrit, soit par un moyen informatique ou électronique. Les mêmes dispositions s'appliquant à la déclaration écrite s appliquent aussi à la déclaration électronique. Article 97: 1 Par dérogation aux dispositions de l alinéa (1) de l'article 53, le Directeur général des douanes peut autoriser la présentation de la déclaration en détail avant l'arrivée des marchandises au bureau de douane. Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 33

14 2 Aux fins de l application du présent article, notamment en ce qui concerne les droits et taxes, prohibitions et autres mesures, Il ne sera tenu compte des effets de l'enregistrement des déclarations présentées à l avance qu à partir de la date d arrivée des marchandises, à condition que ces déclarations soient conformes aux conditions requises à cette date. 3 La rectification d une déclaration présentée à l'avance est admissible jusqu'à l'arrivée des marchandises; après cette arrivée, cette déclaration sera soumise aux dispositions de l'article Ces déclarations seront annulées d office, 3 jours après l'arrivée des marchandises, au cas où ces dernières ne remplissent pas toutes les conditions requises dans la déclaration. Article 98: 1 La déclaration en détail doit être libellée dans les termes du tarif, et doit contenir tous les éléments et indications nécessaires pour l application des formalités et des mesures douanières, ainsi que pour l'établissement des statistiques du commerce extérieur. La déclaration doit être signée par le déclarant. Si la marchandise peut bénéficier, en vertu d'accords en vigueur, de l exonération, de droits réduits ou de tout autre traitement de faveur, le déclarant doit le demander explicitement dans la déclaration même et à son dépôt, en mentionnant le texte ou le code qui concède ce droit. 2 Il est permis de déclarer les marchandises destinées à l'exportation sous leur désignation ordinaire, à condition que cette désignation soit accompagnée par le code tarifaire exact. 3 Le Conseil supérieur des douanes définit, par arrêtés établis sur avis du Directeur général des douanes, la forme, les caractéristiques et le contenu de la déclaration en détail, ainsi que le nombre de copies et les documents qui doivent lui être joints. L obligation de joindre ces documents ne sera pas prise en considération pour les marchandises réexportées à partir du même port où elles ont été déchargées et par les mêmes agences de transport. Article 99: Sont exceptés de l'obligation de présenter une déclaration en détail: les cas où il est permis de faire une déclaration verbale, et qui sont déterminés par le Conseil supérieur des douanes sur avis du Directeur général des Douanes ; les marchandises exceptées en vertu d un accord international auquel le Liban est contractant ou adhérent ; les colis et paquets postaux et le courrier, qui sont soumis à leurs propres lois et règlements ; les effets personnels usagés et les articles et objets neufs à caractère personnel ou destinés à l usage personnel, accompagnant les voyageurs libanais ou étrangers, venus au Liban, dans les limites et les conditions fixées par le Conseil supérieur des douanes sur avis du Directeur général des douanes ; les envois à caractère personnel et les échantillons commerciaux de faible quantité et valeur, à condition qu ils soient dédouanés dans les limites et conditions fixées par le Directeur général des douanes. Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 34

15 Article 100: 1 La déclaration en douane est soumise au droit de timbre fiscal prévu par la loi en vigueur. 2 Les conditions dans lesquelles le propriétaire d une marchandise peut déléguer ses pouvoirs à un dédouaneur agréé pour l accomplissement des formalités douanières sont fixées dans la présente loi. 3 Il est interdit aux agents des douanes d établir des déclarations sauf dans les cas prévus par la présente loi. Article 101: 1 Il est possible de reprendre, dans une seule déclaration, des marchandises de plus d'un manifeste ou d une liste d expédition. Cette mesure s'applique notamment aux marchandises sortant d'entrepôt pour lesquelles une déclaration peut comporter plusieurs articles appartenant à plus d un sommier. Le Directeur Général des douanes détermine les règles d application de cet alinéa. 2 Il est interdit de présenter, comme unité dans les déclarations, plusieurs colis fermés réunis de quelque manière que ce soit, sous peine des sanctions prévues à l'article 421, à condition de tenir compte, pour les conteneurs, palettes et remorques, des instructions données par le Directeur général des douanes. Article 102: Lorsque plusieurs espèces de marchandises sont déclarées dans une seule déclaration, chaque espèce est considérée comme objet d une déclaration indépendante. Article 103: Il est interdit aux agents des douanes de communiquer aux tiers les déclarations, documents et registres dont ils sont dépositaires de par leurs fonctions, y compris ceux à qui ils ont accès en vertu des dispositions de la présente loi, sauf en cas de réquisitions émanant des autorités judiciaires compétentes et des fonctionnaires compétents du Ministère des Finances, transmises par le directeur général des douanes. Article 104: 1 Les déclarations, établies et reconnues être conformes aux prescriptions du présent chapitre, sont enregistrées par les bureaux de douanes à la date du jour où elles lui sont présentées et au fur et à mesure de leur réception, suivant une série de numéros ininterrompue et annuelle. 2 L enregistrement des déclarations, qui ne satisfont pas auxdites prescriptions, doit être refusé. Article 105: 1 Lorsque la déclaration révèle une contradiction entre un texte déclaré et libellé en lettres ou chiffres dans les termes du tarif et un autre texte incompatible avec ces termes, ce dernier sera considéré comme nul et non avenu. Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 35

16 2 Lorsque la déclaration comporte une déclaration des espèces des marchandises utilisant les numéros de leur codes tarifaires, touts les termes incompatibles avec ces codes seront considérés comme nuls et non avenus. 3 Tous les nombres inscrits en chiffres et incompatibles avec ces mêmes nombres inscrits en toutes lettres, seront considérés comme nuls et non avenus. Article 106: 1 Le Directeur général des douanes peut autoriser le dépôt de formalités simplifiées pour le dédouanement de certains genres de marchandises, à condition qu elles soient complétées ultérieurement par la présentation des déclarations en détail appropriées, que ce soit sous forme individuelle ou périodique. Les déclarations en détail ultérieures et les formalités simplifiées sont considérées, comme une seule formalité, et l'opération produira ses effets à la date d'enregistrement de la formalité simplifiée. 2 Le Conseil supérieur des douanes détermine, par arrêtés émis sur avis du Directeur général des douanes, la forme des formalités simplifiées et les règles de leur présentation et acquittement, ainsi que les genres de marchandises qu'elles recouvrent. 3 Il est possible, dans les conditions fixées par le Directeur général des douanes, d'autoriser la livraison directe des marchandises importées ou exportées après enregistrement de la déclaration et avant l'achèvement des différentes étapes de la formalité de dédouanement et l acquittement des droits. Le service des douanes se réserve le droit de visiter ces marchandises après livraison. Article 107: 1 Les personnes habilitées à déposer les déclarations en détail, lorsqu'elles ne sont pas en possession des éléments nécessaires pour les établir, peuvent être autorisées à examiner les marchandises avant déclaration et à prélever des échantillons. L examen sera fait sous la surveillance du Services des douanes, et les droits et taxes en vigueur seront acquittés. 2 La déclaration provisoire ne peut en aucun cas dispenser de l obligation de la déclaration en détail. 3 La forme des déclarations provisoires et les conditions dans lesquelles peut avoir lieu l'examen préalable des marchandises sont déterminées par arrêté du Directeur général des douanes. Article 108: 1 Les personnes habilitées à présenter les déclarations peuvent, après recevabilité et enregistrement, demander leur rectification, qui ne sera autorisée que sous les réserves suivantes: les marchandises doivent être encore dans l enceinte douanière ; la rectification ne peut avoir pour effet de faire porter la déclaration sur des marchandises d'une autre espèce que celle initialement déclarée. 2 Dans tous les cas, la rectification ne peut être acceptée si le Service des douanes : Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 36

17 a transmis la déclaration enregistrée à la visite ; a informé le déclarant de son intention de procéder à un examen des marchandises, ou a constaté l'inexactitude des énonciations de la déclaration ; a perçu les droits et taxes sur les marchandises. 3 Il est interdit aux agents des douanes d apporter sous aucun prétexte une modification quelconque aux déclarations. 4 Le rejet de la demande de modification de la déclaration n'empêche pas le requérant de solliciter un déclassement pour une marchandise qu il estimerait avoir été déclarée à un tarif trop élevé. Le déclassement demandé ne peut être accordé qu après visite de la marchandise se trouvant à l intérieur de l enceinte douanière et constatation de l erreur commise. 5 Le directeur général des douanes fixe les règles d'application du présent article. Article 109: 1 Les déclarants ont le droit de demander l'annulation de la déclaration dans le but de changer ou de remplacer son régime douanier par un autre régime douanier. Une telle mesure peut être autorisée sous les réserves suivantes: qu ils apportent la preuve que les marchandises ont été déclarées par erreur ou que cette déclaration ne se justifie plus en raison de circonstances particulières ou de nouvelles considérations naissantes ; que les marchandises soient toujours présentes dans l enceinte douanière ; que les droits et taxes sur les marchandises ne soient pas acquittés. 2 En cas d infraction à la déclaration, l'annulation ne peut être autorisée qu'après règlement de l infraction. 3 L'annulation ne sera acceptée à l'exportation, à moins que le déclarant apporte la preuve qu'il n'a bénéficié d'aucun des avantages liés à l'exportation. 4 La modification des taux des droits et taxes, et des taux de change, n empêche pas l agrément de la demande d'annulation. 5 Le Directeur général des douanes fixe les règles d'application du présent article. Article 110: Sous réserve des dispositions de l alinéa (4) de l'article 97, les douanes ont le droit d'annuler d office les déclarations enregistrées dont les formalités n ont pas été accomplies, pour une cause revenant au déclarant, après une période de 15 jours francs, à partir de la date d enregistrement de ces déclarations. Dans ce cas, les douanes peuvent demander la visite des marchandises, même en absence du déclarant lorsqu il ne fait suite à la notification qui lui a été adressée, suivant les règles, lui indiquant la date de la visite. Article 111: Les douanes peuvent vérifier les informations contenues dans la déclaration en douane et les documents joints après la mainlevée des marchandises. Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 37

18 Article 112: Toute importation ou exportation, ou toute tentative d'importation ou d'exportation, de marchandises prohibées ou soumises à une restriction ou au monopole, passibles des droits de douanes ou en franchise, sans déclaration en douane, constitue une infraction passible des sanctions prévues aux articles 421 ou 425, selon le cas. Chapitre V Personnes habilitées au dépôt des déclarations en détail Dédouaneurs agréés Article 113: Sont admis à présenter les marchandises aux douanes pour les mettre à la consommation ou à tout autre régime et à opérer les formalités douanières nécessaires: 1 Les professionnels de dédouanement ou dédouaneurs agréés. 2 Les commerçants ou leurs mandataires, pour les marchandises dont ils justifient être propriétaires on consignataires ou expéditeurs ; 3 Les particuliers non commerçants aux noms desquels des colis de marchandises sont exceptionnellement adressés ou expédiés. Article 114: 1 Le mandataire d un commerçant propriétaire de la marchandise, appelé «employé de commerce dédouaneur», est une personne qui se livre au dédouanement des marchandises pour le compte d'une personne déterminée physique ou morale. 2 Seul le nom de cette dernière personne physique ou morale figure sur les déclarations qui doivent être signées, soit par la personne au nom de laquelle elles sont établies, soit par l employé de commerce dédouaneur mandaté par elle. 3 Cette personne physique ou morale peut avoir plusieurs employés de commerce dédouaneurs mandatés pour signature, comme elle peut se faire aider par des assistants à ces derniers. Article 115: 1 Les dédouaneurs sont des personnes libanaises physiques ou morales exerçant, comme profession de base, le dédouanement des marchandises et opérant, pour le compte d autrui, des formalités douanières. 2 Nul ne peut faire profession d'accomplir au nom et pour le compte d'autrui les formalités de douanes, qu après avoir obtenu de l Administration des douanes l autorisation d être dédouaneur agréé. 3 Cette autorisation est accordée par le Conseil supérieur des douanes, sur avis du Directeur général des douanes, dans les conditions prévues au présent chapitre, et elle est publiée dans le Journal Officiel. L autorisation doit spécifier le ou les bureaux douaniers auprès desquels peut travailler la personne autorisée. Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 38

19 4 Le Conseil supérieur des douanes a le droit, sur avis du Directeur général des douanes, de retirer définitivement l autorisation, dans les conditions prévues au présent chapitre. Article 116: 1 L autorisation d'exercer la profession de dédouanement est accordée à titre personnel, et lorsque l'intéressé est une société, l autorisation est considérée comme accordée, en même temps, à la société et au dédouaneur désigné pour la représenter auprès de l Administration des douanes. 2 Le refus d accorder l autorisation, ou son retrait définitif en vertu des dispositions de l alinéa (4) de l'article précédent, ne peut en aucun cas entraîner le droit à une indemnité ou un dédommagement. Article 117: 1 Les personnes visées à l'article 113, doivent présenter aux douanes le bon de livraison relatif aux marchandises. 2 L'endossement du bon de livraison au profit d un dédouaneur vaut simplement procuration pour l'accomplissement des formalités douanières. Le bon de livraison est soumis aux mêmes dispositions régissant le connaissement, qui sont déterminées à l'article 201 du Code de commerce maritime. 3 Conformément aux dispositions de l'article 201 du Code de commerce maritime, les douanes ne portent aucune responsabilité du fait de livrer la marchandise au détenteur ou porteur du bon de livraison. De même, elles n ont aucune obligation de s assurer de la propriété effective des marchandises. Article 118: Tous les destinataires, consignataires, transitaires ou propriétaires des marchandises, sont responsables, en vertu de la condition de solidarité prévue à l'article 417, des actes de leurs employés, représentants, délégués, dédouaneurs ou employés de commerce dédouaneurs et, en général, de toute personne mandatée par eux pour dédouaner leurs marchandises. Article 119: Toute personne qui demande d être agréée pour l exercice de la profession de dédouaneur, doit remplir les conditions suivantes: A Pour les personnes physiques: 1. être libanaise depuis dix ans ou plus ; 2. être jouissante de ses droits civiques et non condamnée pour cause de crimes ou de délits infâmants; 3. ne pas être licenciée d'une fonction publique ou d'une profession, pour une raison touchant à l honnêteté ou à l intégrité ; 4. présenter un quitus du Ministère des Finances ; 5. détenir une licence ou un diplôme universitaire libanais ou tout autre diplôme universitaire équivalent, à condition d avoir exercé la profession de dédouanement Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 39

20 comme employé de dédouaneur agréé, ou représentant mandaté d un commerçant, ou d une société de transit, ou son assistant, pendant 5 ans au moins, (réduits à une seule année pour les détenteurs d une licence ou diplôme universitaire libanais ou d un diplôme équivalent, en droit, gestion des affaires, commerce, sciences économiques ou sciences financières). La satisfaction de cette condition sera prouvée par les registres de l Administration des douanes ou par la carte personnelle prévue a l article 125 de la présente loi ; 6. avoir passé avec succès un concours écrit, dont les sujets et les conditions, sont déterminés par le Directeur général des douanes qui en fixe aussi la date selon les exigences de l'intérêt public. B Pour les personnes morales: 1 Les sociétés de personnes sont agréées, à leur demande, au dédouanement des marchandises pour le compte d autrui, comme profession de base, dans les conditions suivantes: a que l'objet de la société, selon son statut de base, soit le dédouanement des marchandises pour le compte d'autrui ; b que la société soit immatriculée au registre du commerce ; c qu elle présente un quitus du Ministère des Finances. d que les associés soient libanais. e que les associés, s il sont trois ou moins, soient tous des dédouaneurs agréés, et s ils sont plus que trois, au moins trois d'entre eux doivent être dédouaneurs agréés et le total de leurs parts ne doit pas être inférieur a 60% du capital de la société ; à condition aussi que la société, dans les deux cas susmentionnés, choisisse l un des dédouaneurs agréés associés comme représentant auprès des douanes pour le dédouanement ; f tout dédouaneur associé dans une société de dédouanement, qu il soit représentant de la société auprès des douanes ou pas, ne peut travailler en sa qualité professionnelle dans une autre société de dédouanement, ou d y être comme associé, et n a pas le droit de déposer en son nom personnel des formalités douanières en dehors du cadre de la société où il est l un des associés. 2 En plus des conditions définies à l alinéa (1) ci dessus, le Conseil supérieur des douanes détermine, sur avis du Directeur général des douanes, les conditions supplémentaires auxquelles doivent se soumettre les sociétés de dédouanement. 3 L autorisation accordée à la société de dédouanement est annulée en cas de décès ou de retrait du dédouaneur agréé admis comme représentant de la société auprès des douanes, ainsi qu en cas de retrait de son autorisation en vertu de l'un des cas visés à l'article 131 de la présente loi. Article 120: 1 La personne désireuse d'exercer la profession de dédouaneur doit présenter une demande au Conseil supérieur des douanes dans laquelle elle indique le ou les bureaux de douanes où elle souhaite travailler. Version officieuse du Code des Douanes publié sur le site Internet des Douanes Libanaises, Page 40

CHAPITRE VI PROCEDURE DE DEDOUANEMENT. Section 1. Généralités.

CHAPITRE VI PROCEDURE DE DEDOUANEMENT. Section 1. Généralités. CHAPITRE VI PROCEDURE DE DEDOUANEMENT. Section 1. Généralités. Art. 75 : - Toutes les marchandises importées, réimportées, destinées à être exportées ou réexportées doivent faire l'objet d'une déclaration

Plus en détail

Au sens des dispositions de l article 2, du règlement n 07 01, sont considérées comme :

Au sens des dispositions de l article 2, du règlement n 07 01, sont considérées comme : Le règlement N 07 01 du 09/01/2007, relatif aux règles applicables aux transactions courantes avec l étranger et aux comptes devises a modifié et remplacé les règlements n 91 12 relatif à la domiciliation

Plus en détail

République Centrafricaine. Possession, détention, exploitation et commerce de l or et des diamants bruts

République Centrafricaine. Possession, détention, exploitation et commerce de l or et des diamants bruts Possession, détention, exploitation et commerce de l or et des diamants bruts [NB - Ordonnance n 83.024 du 15 mars 1983 fixant les conditions de possession et de détention et réglementant l exploitation

Plus en détail

Comores Décret relatif aux marques

Comores Décret relatif aux marques Comores Décret relatif aux marques Décret n 65-621 du 27 juillet 1965 [NB - Décret n 65-621 du 27 juillet 1965 portant application de la loi du 31 décembre 1964 sur les marques de fabrique, de commerce

Plus en détail

Loi n 98-38 du 2 juin 1998 relative au Code de la Poste

Loi n 98-38 du 2 juin 1998 relative au Code de la Poste Loi n 98-38 du 2 juin 1998 relative au Code de la Poste Au nom du peuple, La chambre des députés ayant adopté. Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : Titre Premier : Dispositions

Plus en détail

Document-maître des infractions (version abrégée)

Document-maître des infractions (version abrégée) C001 2(1.3) Une personne a omis de conserver des documents dans un format qui permet d en faire la lecture par voie électronique pendant la période. C004 7.1 Une personne a fourni à l agent des renseignements

Plus en détail

CODE DES DOUANES TITRE VI REGIMES SUSPENSIFS, REGIMES DOUANIERS ECONOMIQUES ET EXPORTATION TEMPORAIRE

CODE DES DOUANES TITRE VI REGIMES SUSPENSIFS, REGIMES DOUANIERS ECONOMIQUES ET EXPORTATION TEMPORAIRE CODE DES DOUANES TITRE VI REGIMES SUSPENSIFS, REGIMES DOUANIERS ECONOMIQUES ET EXPORTATION TEMPORAIRE Chapitre I Dispositions générales Article 137 1- Les régimes suspensifs, les régimes douaniers économiques

Plus en détail

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005 relative à la prévention et la répression des infractions en matière de chèques (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS Article

Plus en détail

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011 30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) (coordination officieuse au 1 er juillet 2011 ; modifié par l arrêté royal du 20 juillet 2000 introduction de l

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINEE Travail - Justice - Solidarité

REPUBLIQUE DE GUINEE Travail - Justice - Solidarité REPUBLIQUE DE GUINEE Travail - Justice - Solidarité CODE DES DOUANES ORDONNANCE N 094/PRG/SGG DU 28 NOVEMBRE 1990, PORTANT ADOPTION ET PROMULGATION DU CODE DES DOUANES DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE LE PRESIDENT

Plus en détail

La déclaration en douane doit s accompagner obligatoirement des documents ciaprès

La déclaration en douane doit s accompagner obligatoirement des documents ciaprès I. Le dossier de dédouanement : La déclaration en douane doit s accompagner obligatoirement des documents ciaprès : Facture domiciliée auprès d'une banque agréée en Algérie Copie du registre de commerce

Plus en détail

Chapitre III Franchises et privilèges de l'organisation des Nations Unies

Chapitre III Franchises et privilèges de l'organisation des Nations Unies Titre IV : FRANCHISES ET PRIVILEGES Chapitre I Dispositions générales Article 295: 1 Les marchandises importées au Liban sont soumises à un droit de douane minimum de 5% de leur valeur en douane. 2 Sont

Plus en détail

TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDES ET INSTRUCTIONS D EXPÉDITION

TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDES ET INSTRUCTIONS D EXPÉDITION TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDES ET INSTRUCTIONS D EXPÉDITION TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDE LES PARTIES AUX PRÉSENTES CONVIENNENT DE CE QUI SUIT : 1. OBJET Sous réserve des termes et conditions prévus

Plus en détail

(BON. 1930 du 21-10-1949) (BON. 2039 du 23-11-1951) Que l on sache par les présentes puisse Dieu en élever et en fortifier la teneur!

(BON. 1930 du 21-10-1949) (BON. 2039 du 23-11-1951) Que l on sache par les présentes puisse Dieu en élever et en fortifier la teneur! Dahir du 5 kaada 1368 (30 août 1949) relatif à la répression des infractions à la réglementation des changes, tel qu il à été modifié et complété par le dahir du 25 moharrem 1371 (27octobre 1951). LOUANGE

Plus en détail

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Loi n 19-2005 du 24 novembre 2005 Titre 1 - Dispositions générales Art.1.- La présente loi définit les conditions d exercice

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

Article 6 Article 7 Article 8

Article 6 Article 7 Article 8 Loi n 98-4 du 2 février 1998, relative aux sociétés de recouvrement des créances telle que modifiée par les textes subséquents et notamment la loi n 2003-42 du 9 juin 2003. Article premier- La présente

Plus en détail

CODE DES DOUANES PARTIE LEGISLATIVE

CODE DES DOUANES PARTIE LEGISLATIVE CODE DES DOUANES PARTIE LEGISLATIVE TABLE ANALYTIQUE Les numéros renvoient aux articles du Code Code des Douanes Articles du Code TITRE PREMIER Principes généraux du régime des douanes CHAPITRE Ier - Généralités

Plus en détail

5 EXEMPLES DES MEILLEURES PRATIQUES

5 EXEMPLES DES MEILLEURES PRATIQUES - 247 - MEILLEURES PRATIQUES 5 EXEMPLES DES MEILLEURES PRATIQUES 5.1 INTRODUCTION Les exemples de meilleures pratiques préparés par le Groupe de travail des problèmes douaniers intéressant les transports

Plus en détail

Ventes par correspondance de vin

Ventes par correspondance de vin SUISSE Ventes par correspondance de vin Février 2005 Contact : @ morgane.kieffer@ubifrance.fr 04.96.17.25.85 04.96.17.26.72 PRIX HT : 75 Toute reproduction, même partielle, strictement interdite, sauf

Plus en détail

Algérie. Règles applicables aux transactions courantes avec l étranger et aux comptes devises

Algérie. Règles applicables aux transactions courantes avec l étranger et aux comptes devises Règles applicables aux transactions courantes avec l étranger et aux comptes devises Règlement de la Banque d n 07-01 Art.1.- Le présent règlement a pour objet de définir le principe de la convertibilité

Plus en détail

LOI N 99/014 DU 22 DECEMBRE 1999 REGISSANT LES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES

LOI N 99/014 DU 22 DECEMBRE 1999 REGISSANT LES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES LOI N 99/014 DU 22 DECEMBRE 1999 REGISSANT LES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES L assemblée nationale a délibéré et adopté, le président de la république promulgue la loi dont la teneur suit : CHAPITRE

Plus en détail

Site Documentaire SOURCE DIRECTION GENERALE DES DOUANES DU MALI. Code des douanes. Loi N 01-075 du 18 Juillet 2001

Site Documentaire SOURCE DIRECTION GENERALE DES DOUANES DU MALI. Code des douanes. Loi N 01-075 du 18 Juillet 2001 Site Documentaire SOURCE DIRECTION GENERALE DES DOUANES DU MALI Code des douanes Loi N 01-075 du 18 Juillet 2001 ( Journal officiel de la République du Mali-Quarante deuxième année-décembre 2001 ) TITRE

Plus en détail

Telle est, Monsieur le Président de la République, l économie du présent projet de décret que j ai l honneur de soumettre à votre signature.

Telle est, Monsieur le Président de la République, l économie du présent projet de décret que j ai l honneur de soumettre à votre signature. REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un but - Une Foi ----------------- DECRET N 83-423 du 21 AVRIL 1983 RELATIF AUX ACTIVITES DE TRANSACTION ET DE GESTION IMMOBILIERES RAPPORT DE PRESENTATION La loi n 82-07

Plus en détail

Arrêté du ministre des finances du 28 janvier 2009, fixant les modalités d application des articles 22 à 35 du code des douanes.

Arrêté du ministre des finances du 28 janvier 2009, fixant les modalités d application des articles 22 à 35 du code des douanes. Arrêté du ministre des finances du 28 janvier 2009, fixant les modalités d application des articles 22 à 35 du code des douanes. Le Ministre des Finances, - Vu le code des douanes, tel que promulgué par

Plus en détail

Sommaire. Arrêté n 84/MF du 14 juin 1962, définissant les privilèges des membres du corps diplomatique en matière d exemptions douanières et fiscales.

Sommaire. Arrêté n 84/MF du 14 juin 1962, définissant les privilèges des membres du corps diplomatique en matière d exemptions douanières et fiscales. CODE DES DOUANES (Loi n 61-17 du 31 mai 1961, déterminant le Régime douanier de la République du Niger, modifications subséquentes et textes réglementaires d'application) (Mise à jour, Juillet 2000) Sommaire

Plus en détail

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Direction Générale de l Habitat et de la Construction Direction de la Gestion Immobilière Sous Direction de la Préservation du Patrimoine Immobilier Synthèse des

Plus en détail

LOI N 2006-01 portant Code des Postes

LOI N 2006-01 portant Code des Postes REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi LOI N 2006-01 portant Code des Postes EXPOSE DES MOTIFS Le secteur postal connaît actuellement des mutations liées notamment aux avancées technologiques,

Plus en détail

République de Guinée. Présidence de la République Secrétariat Général du Gouvernement

République de Guinée. Présidence de la République Secrétariat Général du Gouvernement République de Guinée Travail Justice Solidarité Présidence de la République Secrétariat Général du Gouvernement PROJET DE LOI L/2005/ /AN PORTANT MODIFICATION DES DISPOSITIONS DE LA LOI L/92/015/CTRN DU

Plus en détail

4./4/14 DE DROIT AÉRIEN. (Montréal, 26 CONVENTION SURVENANT. (12 pages) 14-1044 DCTC_WP_DCTC_

4./4/14 DE DROIT AÉRIEN. (Montréal, 26 CONVENTION SURVENANT. (12 pages) 14-1044 DCTC_WP_DCTC_ DCTC Doc n o 33 4./4/14 CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE DROIT AÉRIEN (Montréal, 26 mars 4 avril 2014) TEXTE REFONDU DE LA CONVENTION RELATIVE AUX INFRACTIONS ET À CERTAINS AUTRES ACTES SURVENANT À BORD DES

Plus en détail

Loi n 1.162 du 7 juillet 1993 relative à la participation des organismes financiers à la lutte contre le blanchiment de capitaux

Loi n 1.162 du 7 juillet 1993 relative à la participation des organismes financiers à la lutte contre le blanchiment de capitaux PRINCIPAUTÉ DE MONACO Loi n 1.162 du 7 juillet 1993 relative à la participation des organismes financiers à la lutte contre le blanchiment de capitaux RAINIER III PAR LA GRACE DE DIEU PRINCE SOUVERAIN

Plus en détail

Autorisation de traiter les formalités douanières et autorisation d agir en tant que représentant de taxe

Autorisation de traiter les formalités douanières et autorisation d agir en tant que représentant de taxe WDS ANTWERPEN BVBA www.wds-customs.nl OFFICE ANTWERPEN Noorderlaan 117 B-2030 Antwerpen t +32 3 541 52 45 e wdsantwerpen@waalhaven-group.be Autorisation de traiter les formalités douanières et autorisation

Plus en détail

Professions immobilières - décret du 20 juillet 1972

Professions immobilières - décret du 20 juillet 1972 Professions immobilières - décret du 20 juillet 1972 DECRET N 2005-1315 du 21.10.2005 (EXTRAIT) ENTREE EN VIGUEUR : 1ER JANVIER 2006 Décret n 72-678 du 20 juillet 1972 fixant les conditions d application

Plus en détail

de la commune organisatrice ou bénéficiaire, ci-après dénommée «société de transports en commun bénéficiaire». Par dérogation aux dispositions de

de la commune organisatrice ou bénéficiaire, ci-après dénommée «société de transports en commun bénéficiaire». Par dérogation aux dispositions de 15 MAI 2007. - Loi relative à la création de la fonction de gardien de la paix, à la création du service des gardiens de la paix et à la modification de l'article 119bis de la nouvelle loi communale (1)

Plus en détail

Proposition de DÉCISION DU CONSEIL

Proposition de DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 4.5.2015 COM(2015) 194 final 2015/0101 (NLE) Proposition de DÉCISION DU CONSEIL relative à la conclusion, au nom de l'union européenne, du protocole pour éliminer le

Plus en détail

II. IDENTIFICATION DU CANDIDAT INDIVIDUEL OU DU MEMBRE DU GROUPEMENT (à compléter par lui)

II. IDENTIFICATION DU CANDIDAT INDIVIDUEL OU DU MEMBRE DU GROUPEMENT (à compléter par lui) DECLARATION DU CANDIDAT INDIVIDUEL OU DU MEMBRE DU GROUPEMENT En cas de candidatures groupées, ou de sous-traitance déclarée à l'offre, remplir une déclaration de candidat par membre du groupement et par

Plus en détail

Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015

Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015 Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015 Pour faciliter lecture, les textes nouveaux ou ajouts à des textes existants figurent en bleu, les suppressions en rouge. Les textes en noir ne

Plus en détail

Chapitre I : l administration des douanes et impôts indirects

Chapitre I : l administration des douanes et impôts indirects ALAOUI/REGL DOUANIERE/2002-2003 1 Chapitre I : l administration des douanes et impôts indirects Section1 : Présentation, rôle et organisation de l ADII I- Présentation de l ADII 9 II- Organisation de l

Plus en détail

> Dossier Mise à jour le 13 février 2008

> Dossier Mise à jour le 13 février 2008 > Dossier Mise à jour le 13 février 2008 Les mentions obligatoires à porter sur les factures dans le cadre des échanges intra et extracommunautaires - Justificatifs fiscaux des livraisons intracommunautaires

Plus en détail

L entente de Représentation

L entente de Représentation L entente de Représentation FedEx Trade Networks Transport et Courtage (Canada), Inc. 7075 Ordan Drive Mississauga, ON L5T 1K6 Directives Pour Remplir L entente de Représentation Signez trois copies de

Plus en détail

Code du sport : Santé des sportifs et lutte contre le dopage

Code du sport : Santé des sportifs et lutte contre le dopage Code du sport : Santé des sportifs et lutte contre le dopage LIVRE II ACTEURS DU SPORT TITRE III SANTÉ DES SPORTIFS ET LUTTE CONTRE LE DOPAGE Chapitre préliminaire Article L. 230-1 Le ministre chargé des

Plus en détail

Rabat, le 30 décembre 2005 CIRCULAIRE 4976/222

Rabat, le 30 décembre 2005 CIRCULAIRE 4976/222 Rabat, le 30 décembre 2005 CIRCULAIRE 4976/222 OBJET : - Entrée en vigueur de l'accord de Libre Echange conclu entre le Royaume du Maroc et la République de Turquie. REFER : - Correspondance n 18094/003008

Plus en détail

MANUEL DE PROCEDURES DES DOUANES SOUS-MANUEL 6 : LES PROCEDURES SIMPLIFIEES DE DEDOUANEMENT

MANUEL DE PROCEDURES DES DOUANES SOUS-MANUEL 6 : LES PROCEDURES SIMPLIFIEES DE DEDOUANEMENT SOUS - MANUEL 6 : LES PROCEDURES SIMPLIFIEES DE DEDOUANEMENT Sénégalaise de Conseil Septembre 2003-100 GENERALITES I. INTERVENANTS II. LA MISE EN OEUVRE DES PROCEDURES SIMPLIFIEES DE DEDOUANEMENT 2.1.

Plus en détail

Chapitre premier De la déclaration de patrimoine et de mandats de certains élus des conseils locaux et des chambres professionnelles

Chapitre premier De la déclaration de patrimoine et de mandats de certains élus des conseils locaux et des chambres professionnelles 261 Loi n 54-06 instituant une déclaration obligatoire de patrimoine de certains élus des conseils locaux et des chambres professionnelles ainsi que de certaines catégories de fonctionnaires ou agents

Plus en détail

Article 1. a) fausse monnaie;

Article 1. a) fausse monnaie; Arrêté royal n 22 du 24 OCTOBRE 1934 relatif à l'i nterdiction judiciaire faite à certains condamnés et aux faillis d'exercer certaines fonctions, professions ou activités Article 1. Sans préjudice des

Plus en détail

Protection des données personnelles lors de l utilisation d appareils AIS Intérieur

Protection des données personnelles lors de l utilisation d appareils AIS Intérieur Protection des données personnelles lors de l utilisation d appareils AIS Intérieur Rapport de synthèse : état des lieux des règlementations nationales au 15 avril 2014 1. Etat des lieux de la réglementation

Plus en détail

Réglementation du transport des animaux vivants

Réglementation du transport des animaux vivants Réglementation du transport des animaux vivants 1/ L agrément des transporteurs Toute personne physique ou morale transportant des animaux dans un but lucratif doit être titulaire d un agrément, délivré

Plus en détail

Titre premier : des résidences immobilières de promotion touristique

Titre premier : des résidences immobilières de promotion touristique Dahir n 1-08-60 du 17 joumada I 1429 portant promulgation de la loi n 01-07 édictant des mesures particulières relatives aux résidences immobilières de promotion touristique et modifiant et complétant

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES F UPOV/INF/9 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES GENÈVE ACCORD entre l Union internationale pour la protection des obtentions végétales et le Conseil fédéral suisse pour déterminer

Plus en détail

COMMENT PREPARER AU MIEUX SON CONTRÔLE TVA?

COMMENT PREPARER AU MIEUX SON CONTRÔLE TVA? COMMENT PREPARER AU MIEUX SON CONTRÔLE TVA? PIERRE-FREDERIC NYST Avocat fiscaliste au Barreau de Namur Avenue Cardinal Mercier, 46 5000 NAMUR Téléphone : +32 (0)81 23 13 93 Télécopie : +32 (0)81 23 13

Plus en détail

LES DOCUMENTS JUSTIFICATIFS DE L'ORIGINE DANS LE SYSTEME DES PREFERENCES GENERALISEES (SPG) LE CERTIFICAT D ORIGINE «FORMULE A» ------

LES DOCUMENTS JUSTIFICATIFS DE L'ORIGINE DANS LE SYSTEME DES PREFERENCES GENERALISEES (SPG) LE CERTIFICAT D ORIGINE «FORMULE A» ------ LES DOCUMENTS JUSTIFICATIFS DE L'ORIGINE DANS LE SYSTEME DES PREFERENCES GENERALISEES (SPG) LE CERTIFICAT D ORIGINE «FORMULE A» ------ LA DECLARATION SUR FACTURE DANS LA LIMITE DE 6000 EUROS PAR ENVOI

Plus en détail

Manuel de procédures douanières

Manuel de procédures douanières Investir en Zone Franche Industrielle au Cameroun Manuel de procédures douanières Manuel de Procédures en Zone Franche industrielle - ONZFI site web : www.onzfi.org Table des matières Avant- propos......3

Plus en détail

Le Gouvernement de la République française, et l'office international de la vigne et du vin,

Le Gouvernement de la République française, et l'office international de la vigne et du vin, Accord du 20 janvier 1965 entre le Gouvernement de la République française et l'oiv relatif au siège de l'oiv et ses privilèges et immunités sur le territoire français (Décret n 66-680 du 15 septembre

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE DIJON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Président. Tribunal administratif de Dijon Le président du Tribunal,

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE DIJON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Président. Tribunal administratif de Dijon Le président du Tribunal, TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE DIJON N 1102334 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. M. Président M. 5 T ' Rapporteur public AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Tribunal administratif de Dijon Le président du Tribunal, Audience du

Plus en détail

Avons ordonné et ordonnons:

Avons ordonné et ordonnons: Recouvrement CE créances,cotisations,taxes et autres mesures Loi du 20 décembre 2002 concernant l'assistance mutuelle en matière de recouvrement dans la Communauté européenne des créances relatives à certains

Plus en détail

Habiter. Le travail illégal FICHE 15

Habiter. Le travail illégal FICHE 15 FICHE 15 Habiter Le travail illégal Sont interdits par la loi : > le travail dissimulé : absence de déclarations obligatoires, de remises de bulletin de paie, dissimulation d heures de travail ; > le prêt

Plus en détail

PROJET DE LOI SÉNAT. ~21 juin liu. modifiant diverses dispositions

PROJET DE LOI SÉNAT. ~21 juin liu. modifiant diverses dispositions - ~ DILOI ~21 juin liu. N" 105 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1964 1965 PROJET DE LOI modifiant diverses dispositions du Code des douanes. (Texte définitif.) Le Sénat a adopté sans modification, en

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DES BOITES POSTALES 1. DEFINITIONS

CONDITIONS GENERALES DES BOITES POSTALES 1. DEFINITIONS CONDITIONS GENERALES DES BOITES POSTALES 1. DEFINITIONS bpost : bpost, Société Anonyme de Droit Public, ayant son siège social à 1000 Bruxelles, Centre Monnaie, enregistrée sous le n d entreprise TVA BE

Plus en détail

Domaine d intervention

Domaine d intervention Codification NAA : II 63.40 Codification ONS : 63.40 Codification CNRC : 604.617 Inscription de l activité : CNRC FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Commissionnaire en Douanes Codification

Plus en détail

Service Public Fédéral FINANCES

Service Public Fédéral FINANCES Service Public Fédéral FINANCES IMPOTS ET RECOUVREMENT Administration des Douanes et Accises PROCEDURES DOUANIERES APPLICATION DU NCTS C.D. 521.103 (NEW COMPUTERISED TRANSIT SYSTEM) D.D. 254.361 Annexes

Plus en détail

Assujettissement à la TVA des collaborateurs du service public de la justice Circulaire du 8 octobre 2013

Assujettissement à la TVA des collaborateurs du service public de la justice Circulaire du 8 octobre 2013 Assujettissement à la TVA des collaborateurs du service public de la justice Circulaire du 8 octobre 2013 Dans une circulaire commune en date du 8 octobre 2013, la Direction des services judiciaires du

Plus en détail

LES VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR

LES VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR PREFECTURE DE LA MANCHE DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DE LA REGLEMENTATION Bureau de la Circulation LES VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR Code des transports Articles L 3120-1 à L 3120-5 Articles

Plus en détail

TITRE Ier DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 er

TITRE Ier DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 er DECISION REGLEMENTAIRE N 12 DU 2 MARS 1948 DU CENTRE NATIONAL DE LA CINEMATOGRAPHIE RELATIVE AUX AUTORISATIONS D'EXERCICE DE LA PROFESSION modifiée par décisions n 12 bis du 18 mai 1949, 12 ter du 3 août

Plus en détail

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 D E C R E T S Décret exécutif n 09-18 du 23 Moharram 1430 correspondant au 20 janvier 2009 fixant la réglementation relative à l exercice de la profession

Plus en détail

Les Incoterms 2010. Les Incoterms permettent ainsi de répondre à des questions pratiques importantes :

Les Incoterms 2010. Les Incoterms permettent ainsi de répondre à des questions pratiques importantes : Les Incoterms 2010 Les termes commerciaux couramment utilisés pour fixer les modalités de livraison dans le cadre d une vente internationale peuvent revêtir des significations différentes selon le droit

Plus en détail

LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises

LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises Demandes via www.eata.be Fédération des Chambres de Commerce belges Avenue Louise 500 1050 Bruxelles Tél.: 02/209.05.50 Fax: 02/209.05.68 E mail: info@belgianchambers.be

Plus en détail

C O N V E N T I O N ENTRE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ET LA RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN RELATIVE A LA CIRCULATION ET AU SÉJOUR DES PERSONNES

C O N V E N T I O N ENTRE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ET LA RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN RELATIVE A LA CIRCULATION ET AU SÉJOUR DES PERSONNES C O N V E N T I O N ENTRE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ET LA RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN RELATIVE A LA CIRCULATION ET AU SÉJOUR DES PERSONNES Le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 132/CF/MINEFI/CM. Relative aux techniques et procédures de la Comptabilité-Matières

LETTRE CIRCULAIRE N 132/CF/MINEFI/CM. Relative aux techniques et procédures de la Comptabilité-Matières MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ----------- REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix-Travail-Patrie ------------ DIRECTION DE LA COMPTABILITE- MATIERES ------------ LETTRE CIRCULAIRE N 132/CF/MINEFI/CM Relative

Plus en détail

L opérateur de transport et/ou de logistique réalise les prestations demandées dans les conditions prévues notamment à l article 7 ci-dessous.

L opérateur de transport et/ou de logistique réalise les prestations demandées dans les conditions prévues notamment à l article 7 ci-dessous. FEDERATION DES ENTREPRISES DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE DE FRANCE Conditions générales de vente régissant les opérations effectuées par les opérateurs de transport et/ou de logistique Article 1 - OBJET ET

Plus en détail

Article 1er. - La présente loi a pour objet de déterminer les obligations à la charge² des assujettis, en matière de sécurité sociale.

Article 1er. - La présente loi a pour objet de déterminer les obligations à la charge² des assujettis, en matière de sécurité sociale. Loi n 83-14 du 2 juillet 1983 relative obligations des assujettis en matière de sécurité sociale, p. 1217. N J.O.R.A. N 28 DU 05/07/1983 TITRE I DISPOSITIONS PRELIMINAIRES Article 1er. - La présente loi

Plus en détail

Loi relative au recouvrement amiable des dettes du consommateur du. 20 décembre 2002 (1) modifiée le 27 mars 2009

Loi relative au recouvrement amiable des dettes du consommateur du. 20 décembre 2002 (1) modifiée le 27 mars 2009 Sources : Loi relative au recouvrement amiable des dettes du consommateur du 20 décembre 2002 (1) modifiée le 27 mars 2009 - Loi relatif au recouvrement amiable des dettes du consommateur (20 décembre

Plus en détail

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 )

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) Le présent texte pris dans le cadre de l'article 19 du décret n 77-608

Plus en détail

EXTRAITS DU CODE DE L ENVIRONNEMENT. Partie législative. Section 2: Conception, production et distribution de produits générateurs de déchets

EXTRAITS DU CODE DE L ENVIRONNEMENT. Partie législative. Section 2: Conception, production et distribution de produits générateurs de déchets le Code de l Environnement p. 1 EXTRAITS DU CODE DE L ENVIRONNEMENT Partie législative Section 2: Conception, production et distribution de produits générateurs de déchets des déchets issus de leurs produits

Plus en détail

LOIS D'APPLICATION DU STATUT ITALIE

LOIS D'APPLICATION DU STATUT ITALIE LOIS D'APPLICATION DU STATUT Coopération des états membres ITALIE Dispositions relatives à la coopération avec le Tribunal international pour juger les personnes présumées responsables de violations graves

Plus en détail

BJ - Benin BJA. Recueil des colis postaux en ligne Office des postes et télécom. Benin

BJ - Benin BJA. Recueil des colis postaux en ligne Office des postes et télécom. Benin Service de base 1 Limite de poids maximale 1.1 Colis de surface (kg) 30 1.2 Colis-avion (kg) 30 2 Dimensions maximales admises 2.1 Colis de surface 2.1.1 2m x 2m x 2m (ou 3m somme de la longueur et du

Plus en détail

Comores. Loi sur les dessins et modèles

Comores. Loi sur les dessins et modèles Loi sur les dessins et modèles Loi du 14 juillet 1909 [NB - Loi du 14 juillet 1909 sur les dessins et modèles] Art.1.- Tout créateur d un dessin et modèle et ses ayants cause ont le droit exclusif d exploiter,

Plus en détail

POLICE FRANÇAISE D'ASSURANCE DES PERTES FINANCIERES DU NAVIRE DE COMMERCE

POLICE FRANÇAISE D'ASSURANCE DES PERTES FINANCIERES DU NAVIRE DE COMMERCE POLICE FRANÇAISE D'ASSURANCE DES PERTES FINANCIERES DU NAVIRE DE COMMERCE (Imprimé du 18 janvier 1990) PRÉAMBULE - LOI APPLICABLE La présente police est régie par la loi du 3 juillet 1967 et son décret

Plus en détail

TITRE TEXTE : Décret n 97-616 du 17 juin 1997 portant réglementation de la production, de la certification et du commerce des semences et des plants.

TITRE TEXTE : Décret n 97-616 du 17 juin 1997 portant réglementation de la production, de la certification et du commerce des semences et des plants. TITRE TEXTE : Décret n 97-616 du 17 juin 1997 portant réglementation de la production, de la certification et du commerce des semences et des plants. REFERENCE : J.O. n 5752 du 12 juillet 1997, page 265

Plus en détail

LOUANGE A DIEU SEUL (Grand Sceau de sa Majesté Hassan II)

LOUANGE A DIEU SEUL (Grand Sceau de sa Majesté Hassan II) ROYAUME DU MAROC MINISTERE DU TOURISME, DE L ARTISANAT ET DE L ECONOMIE SOCIALE DEPARTEMENT DU TOURISME --------- Direction des Entreprises et Activités Touristiques Dahir n 1-97-64 du 12 février 1997

Plus en détail

FICHE PRATIQUE R3 TEXTES REGLEMENTAIRES

FICHE PRATIQUE R3 TEXTES REGLEMENTAIRES FICHE PRATIQUE R3 REGIME JURIDIQUE VENTES AU DEBALLAGE BROCANTES, VIDE-GRENIERS VENTE D'OBJETS MOBILIERS USAGES TEXTES REGLEMENTAIRES Réglementation janvier 2 0 1 4 Cette fiche pratique est de nature purement

Plus en détail

Chapitre 6 - Le droit de timbre

Chapitre 6 - Le droit de timbre Les droits d'enregistrement & de timbre (Version 2006) Chapitre 6 - Le droit de timbre Le droit de timbre est un impôt applicable à certains actes ou écrits. Il constitue également un mode de paiement

Plus en détail

REUTILISATION D INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DE LA VILLE DE SCEAUX REGLEMENT GENERAL

REUTILISATION D INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DE LA VILLE DE SCEAUX REGLEMENT GENERAL REUTILISATION D INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DE LA VILLE DE SCEAUX REGLEMENT GENERAL Préambule La réutilisation des informations publiques est définie comme une utilisation à d autres

Plus en détail

Guide destiné à l exportation des effets personnels

Guide destiné à l exportation des effets personnels Guide destiné à l exportation des effets personnels TRANSPORT MARITIME GUIDE DESTINE A L EXPORTATION DES EFFETS PERSONNELS Nous vous informons que notre entreprise a obtenu la certification OEA (Opérateur

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES SPORTS Décret n o 2011-58 du 13 janvier 2011 relatif aux sanctions disciplinaires en matière de lutte contre le dopage NOR : SPOV1017568D Le

Plus en détail

DECRET N 1655 REORGANISANT LA PROFESSION INFIRMIERE AU LIBAN

DECRET N 1655 REORGANISANT LA PROFESSION INFIRMIERE AU LIBAN DECRET N 1655 REORGANISANT LA PROFESSION INFIRMIERE AU LIBAN Décret rendant exécutoire le projet de loi revêtu du caractère d urgence transmis à la chambre des députés par le décret N 1077 du 18/03/1978

Plus en détail

CHAPITRE Ier DISPOSITIONS GENERALES

CHAPITRE Ier DISPOSITIONS GENERALES LOI N RELATIVE A LA PRODUCTION, A LA COMMERCIALISATION, A LA CONSOMMATION DES CIGARETTES ET AUTRES PRODUITS DU TABAC CHAPITRE Ier DISPOSITIONS GENERALES Article Premier. Objet et domaine d application

Plus en détail

DECRET N 2000-05/PM/MCAT PORTANT REGLEMENTATION DES AGENCES ET BUREAUX DE VOYAGES.

DECRET N 2000-05/PM/MCAT PORTANT REGLEMENTATION DES AGENCES ET BUREAUX DE VOYAGES. DECRET N 2000-05/PM/MCAT PORTANT REGLEMENTATION DES AGENCES ET BUREAUX DE VOYAGES. LE PREMIER MINISTRE, Sur Rapport du Ministre du Commerce, de L'Artisanat et du Tourisme VU La constitution du 20 Juillet

Plus en détail

Schéma de la procédure de poursuite

Schéma de la procédure de poursuite Schéma de la procédure de poursuite Acteur responsable pour l'étape Créancier Débiteur Office compétent Juge S A I S I E P O U R S U I T E Paiement Avis de saisie Exécution de la saisie Réquisition de

Plus en détail

TRANSPORTEUR DE MARCHANDISES OU DE VOYAGEURS

TRANSPORTEUR DE MARCHANDISES OU DE VOYAGEURS TRANSPORTEUR DE MARCHANDISES OU DE VOYAGEURS La profession de transporteur de marchandises par route est considérée comme une activité commerciale générale sous condition que la masse maximale autorisée

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Ordonnance n o 2006-344 du 23 mars 2006 relative aux retraites professionnelles supplémentaires NOR

Plus en détail

1 ère lecture : propositions de la commission (Modifications en gras et soulignées)

1 ère lecture : propositions de la commission (Modifications en gras et soulignées) 1 ère lecture : propositions de la commission (Modifications en gras et soulignées) Loi vétérinaire du xx.xx.20xx Le Grand Conseil du canton du Valais vu les articles 31 et 42 de la Constitution cantonale,

Plus en détail

Texte abrogé : texte n 08-036 du 18 juin 2008 - BOD n 6766 du 24 juin 2008

Texte abrogé : texte n 08-036 du 18 juin 2008 - BOD n 6766 du 24 juin 2008 Bulletin officiel des douanes TRANSFERTS DE L'ÉTRANGER OU A DESTINATION DE L'ÉTRANGER DE SOMMES, TITRES OU VALEURS BOD n 6826 du 26 juin 09 texte n 09-043 nature du texte : DA du 25/06/09 classement :

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION DE TRAVAIL POUR UN SALARIÉ ÉTRANGER - CONTRAT DE TRAVAIL SIMPLIFIÉ art. L.5221-1 et suiv et R.5221-1 et suiv du code du travail

DEMANDE D'AUTORISATION DE TRAVAIL POUR UN SALARIÉ ÉTRANGER - CONTRAT DE TRAVAIL SIMPLIFIÉ art. L.5221-1 et suiv et R.5221-1 et suiv du code du travail Demande d'autorisation de travail tendant la délivrance : d'une d'une d'une de jeune fille Né(e) le de la personne contacter bre de salariés avant l'embauche Type de contrat de travail durée indéterminée

Plus en détail

Algérie. Loi relative aux associations

Algérie. Loi relative aux associations Loi relative aux associations Loi n 90-31 du 4 décembre 1990 [NB - Loi n 90-31 du 4 décembre 1990 relative aux associations (JO 1990-31)] Titre 1 - Dispositions générales Art.1.- La présente loi a pour

Plus en détail

NOR: PRMD0751412D. Version consolidée au 13 janvier 2010

NOR: PRMD0751412D. Version consolidée au 13 janvier 2010 DECRET Décret n 2007-663 du 2 mai 2007 pris pour l application des articles 30, 31 et 36 de la loi n 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l économie numérique et relatif aux moyens et aux prestations

Plus en détail

Au sens des présentes Conditions Générales, les termes suivants sont définis comme suit :

Au sens des présentes Conditions Générales, les termes suivants sont définis comme suit : Article 1 - Objet / Definitions Les présentes Conditions Générales ont pour objet de définir les conditions auxquelles est fourni le Service LibertyBag (ci-après "le Service"), utilisable par les passagers

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION DIVISION APPROVISIONNEMENTS ET MAHES APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX N 64/2011 DU 13/12/2011 à 10H RELATIF A LA FOURNITURE DE 1401,20 Km DE PROFILS SISMIQUES 2D «ROUND AFRICA» ACQUIS EN 1975 EN

Plus en détail

Loi du 17 juillet 1975 relative à la comptabilité des entreprises. Coordination officieuse au 22/04/2012. Article 1 er.

Loi du 17 juillet 1975 relative à la comptabilité des entreprises. Coordination officieuse au 22/04/2012. Article 1 er. Loi du 17 juillet 1975 relative à la comptabilité des entreprises Coordination officieuse au 22/04/2012 Chapitre I er - De la comptabilité et des comptes annuels des entreprises Article 1 er. Pour l'application

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER N 1004210 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Zimmermann Juge des référés Le juge des référés,

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER N 1004210 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Zimmermann Juge des référés Le juge des référés, TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER NP N 1004210 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Zimmermann Juge des référés Le juge des référés, Ordonnance du 22 octobre 2010 Vu la renuête. enregistrée

Plus en détail

I. Le cadre juridique des opérations soumises à TVA pour les navires de commerce maritime affectés à la navigation en haute mer.

I. Le cadre juridique des opérations soumises à TVA pour les navires de commerce maritime affectés à la navigation en haute mer. NOTE D INFORMATION DETAILLEE sur le projet de BOFIP transmis le 13 mars dernier par le bureau D2 de la Direction de la Législation Fiscale et modifiant l instruction relative à l exonération de TVA applicable

Plus en détail