Noyade. Rémy HELLER MF2

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Noyade. Rémy HELLER MF2"

Transcription

1 Noyade Rémy HELLER MF2 12 février 2014

2 Plan Définition Mécanismes Classification CAT Prévention

3 Définition La noyade est une asphyxie aiguë consécutive à l irruption de liquide dans l arbre respiratoire entraînant la mort de l individu On parle de quasi-noyade quand l immersion du sujet dans un liquide n entraîne pas le décès de façon immédiate L Homme est un terrien, qui n est physiologiquement pas adapté au milieux aquatique à La noyade est un risque présent en permanence pour toutes les activités en milieu aquatique

4 Mécanisme Noyade primaire Inhalation d eau à Inconscience Personne consciente Ex : panne d air, narcose, essoufflement, panique, épuisement Noyade secondaire Inconscience à Inhalation d eau Syncope dans l eau Production de CO2 par l organisme à réflexe respiratoire à Noyade! Origine de la syncope : rendez-vous syncopal en apnée, syncope thermo-différentielle, malaise cardiaque, hypoglycémie, choc, morsure, piqure, hypoxie, hyperoxie

5 Classification (1) Stade 1 : Aquastress Il y a ingestion mais pas inhalation d eau (a bu la tasse) Symptômes : fatigue, angoisse, froid Stade 2 : Petit hypoxique Inhalation d une faible quantité de liquide Symptômes : en plus toux et difficultés respiratoire

6 Classification (2) Stade 3 : Grand hypoxique Quantité d eau inhalé plus importante Symptômes : détresse ventilatoire, encombrement important, cyanose, pouls rapide et risque de perte de connaissance Stade 4 : Grand anoxique Victime inconsciente Symptômes : ventilation et pouls très faibles ou absents, état de "mort apparente"

7 Classification Stade Conscience Respiration Circulation 1 Normale Normale Normale 2 Normale Perturbée Normale 3 Perturbée Perturbée Perturbée 4 Inefficace Inefficace Inefficace

8 COMPLICATIONS IMMÉDIATES : CÉRÉBRALES ET CARDIAQUES Au niveau du cerveau : perte de conscience au bout de 30 secondes et lésions irréversibles au bout de 3 minutes environ, ce délai pouvant être augmenté dans l eau froide Au niveau du cœur : privation d O2 entraîne des troubles du rythme et un arrêt cardio-circulatoire

9 COMPLICATIONS RETARDÉES : PULMONAIRES Pénétration de l eau au niveau des alvéoles à lésions de la membrane alvéolo-capillaire et du surfactant protecteur à œdème pulmonaire lésionnel à altération des échanges gazeux Parfois un spasme se produit au niveau du larynx et l eau ne pénètre pas : on parle de «noyade à poumons secs» Grande quantité d eau présente au niveau de l estomac à lors des manœuvres de réanimation risque d être régurgitée et de pénétrer dans les voies aériennes Risque infectieux à plus long terme

10 Conduite A Tenir Rapidité de l intervention est déterminante Sortir la victime et maintenir ses VAS hors de l eau (Attention tractage) Faire le bilan Mettre la victime sous O2! Si victime consciente, administration d O2 (position semi-assise) Si victime inconsciente, mais ventile avec une circulation présente : mise en PLS et administration d O2 Si victime inconsciente et en arrêt cardio-ventilatoire : administration d O2 par insufflation + M.C.E. (ne pas arrêter jusqu à l arrivée des secours) Donner l alerte : VHF canal 16, tel 15, 18 ou 112 (portables) Faire évacuer la victime vers un centre hospitalier, même si elle est consciente, car les lésions pulmonaires peuvent s aggraver secondairement

11 Rapidité d intervention Taux de survie Durée d'immersion 95 % 1 min 90 % 2 min 75 % 3 min 25 % 4 min 1 % 6 min ~0 % 12 min Il existes des cas où en eau froide durée de survie >

12 Prévention Avant la plongée Vérifier l ouverture des blocs Vérifier l efficacité du direct-système Evaluer le lestage (pas de sur lestage) Rappeler qu il est possible de gonfler sa stab à la bouche en surface Mise à l eau adaptée à l expérience : masque sur le visage, détendeur en bouche et gilet gonflé GP à l eau en premier Eloigner largement ceux dans l eau en les faisant se tenir Prévoir une main courante le long du bateau jusqu au mouillage et une descente au mouillage suivant les conditions Plongée en rivière (conditions peuvent être dangereuses) Ne pas hésiter à être trop prévoyant

13 Prévention Pendant la plongée Sensibilisation aux risques du milieu Vérifier régulièrement la pression des blocs Surveiller membres de la palanquée (physique et psychique) Cohésion de la palanquée Eviter de trop s éloigner du bateau Attention aux filets (ce n est pas une légende) Attention aux plongées sous couvert (grottes, épaves...)

14 Prévention Après la plongée Préférer une remontée au mouillage Marquer un arrêt entre 5 et 3 m, tour d horizon avant de refaire surface Si palier : parachute obligatoire Gonflage des gilets dès l arrivée en surface Garder masque et détendeur jusqu à l arrivée sur le bateau En cas de capelé : organiser le retour au bateau, rester derrière la palanquée (rythme) Faire remonter les plongeurs les uns après les autres en éloignant ceux qui attendent Aider à la remontée si nécessaire En cas de problème : ne pas hésiter à larguer les plombs, à décapeler le bloc, Si le retour est impossible : gonfler les stabs, faire un cercle, garder le parachute gonflé La plongée s arrête lorsque tout le monde est en sécurité sur le bateau ou la berge Interdire les jeux du genre : jeter la copine qui se dore au soleil depuis 2 heures dans l eau (risques hydrocution, chocs...)

15 Conclusion Guide de Palanquée = garant de la sécurité de la palanquée Prévention et vigilance permettent le plus souvent d éviter les accidents!

10 Novembre 2010. Nathalie PERON pn.peron@laposte.net

10 Novembre 2010. Nathalie PERON pn.peron@laposte.net Froid, noyade 10 Novembre 2010 Nathalie PERON pn.peron@laposte.net Le froid Le froid L homme = homéotherme : Thermostat pour le maintien de la température centrale T centrale 37 C normalement T cutanée

Plus en détail

Cours Niveau IV LA NOYADE. JLH mas *** 1

Cours Niveau IV LA NOYADE. JLH mas *** 1 LA NOYADE JLH mas *** 1 I Objectif du cours PLAN Cours Niveau IV II La NOYADE a) Noyade primaire b) Noyade secondaire c) Stades de noyade d) Noyade en eau de mer e) Noyade en eau douce f) Prévention g)

Plus en détail

NOYADE EN PLONGEE 1. DEFINITION 2. MECANISMES 3. CONSEQUENCES. Laurent MARCOUX Thomas ANTH

NOYADE EN PLONGEE 1. DEFINITION 2. MECANISMES 3. CONSEQUENCES. Laurent MARCOUX Thomas ANTH NOYADE EN PLONGEE Laurent MARCOUX Thomas ANTH 1. DEFINITION C est l irruption d eau dans les voies aériennes qui entraîne une privation d oxygène, en particulier, au niveau du cerveau et du cœur. En l

Plus en détail

la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée.

la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée. LA NOYADE la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée. Les causes des noyades : noyade dite "primaire" :

Plus en détail

Noyades. Dans le cadre de votre autonomie et de votre responsabilité En tant qu encadrant, qu est ce que la noyade, comment la prévenir

Noyades. Dans le cadre de votre autonomie et de votre responsabilité En tant qu encadrant, qu est ce que la noyade, comment la prévenir Noyades Dans le cadre de votre autonomie et de votre responsabilité En tant qu encadrant, qu est ce que la noyade, comment la prévenir 1 DEFINITION et MECANISME DEFINITION : Asphyxie aiguë suite à une

Plus en détail

Le froid et les dangers du milieu

Le froid et les dangers du milieu Le froid et les dangers du milieu Table des matières I]Le froid...2 a)le refroidissement du corps en plongée...2 1)Éléments favorisants...2 2)Symptômes...2 3)Prévention...3 4)Comportement...3 b)le givrage

Plus en détail

Les risques du milieu

Les risques du milieu Quels sont-ils? Le départ : embarcation, départ du bord, le matériel Les vagues La visibilité Le courant Le froid Les épaves Les grottes, tunnels Les zanimos La noyade L apnée Le départ : Assurer la sécurité

Plus en détail

RIFA-Plongée Capacité N 6

RIFA-Plongée Capacité N 6 RIFA-Plongée Capacité N 6 Mise en œuvre des techniques adaptées à l état de la victime Réactions et Intervention Face à l Accident de Plongée Mise en œuvre des techniques adaptées à l état de la victime

Plus en détail

LES BAROTRAUMATISMES LES ACCIDENTS DE DÉCOMPRESSIONS ET LA NOYADE

LES BAROTRAUMATISMES LES ACCIDENTS DE DÉCOMPRESSIONS ET LA NOYADE LES BAROTRAUMATISMES LES ACCIDENTS DE DÉCOMPRESSIONS ET LA NOYADE Introduction Les barotraumatisme Les accidents de La noyade Page 1 Page 2 à 5 décompression Page 9 à 11 Page 6 à 8 INTRODUCTION ET RAPPEL

Plus en détail

Préparation au Niveau 4. Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8

Préparation au Niveau 4. Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8 Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8 Plan du cours. 1. Les termes savants utilisés! 1.1 La Force. 1.2 La Température. 1.3 La Pression. 1.4 Le Volume. 2. Variations de volumes et de pression. 2.1

Plus en détail

Préparation à l examen de plongeur Niveau 2. Flottabilité Autonomie Vision Acoustique Noyade Froid

Préparation à l examen de plongeur Niveau 2. Flottabilité Autonomie Vision Acoustique Noyade Froid Préparation à l examen de plongeur Niveau 2 Flottabilité Autonomie Vision Acoustique Noyade Froid Dominique STEINMETZ janvier 2011 Flottabilité Qu est ce qui nous fait flotter? Combinaison Poumons Gilet

Plus en détail

Prévention des accidents en plongée 2

Prévention des accidents en plongée 2 Accidents 2 Préparation Niveau II Prévention des accidents en plongée 2 Accidents biophysiques Autres accidents Vincent BONNEMAISON Club Subaquatique de Charenton 1/14 Version 1 : Vincent Bonnemaison 22.01.2003

Plus en détail

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS Préambule: rôle du secouriste niveau 2 Les détresses respiratoires 1-1- Rôle de la ventilation 1-2- Anatomie 1-3- Principales causes des détresses respiratoires

Plus en détail

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système ventilatoire et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectif: A la fin de la séquence, vous serez capable de : 1. décrire le système ventilatoire 2. d expliquer

Plus en détail

APNEE. Physiologie. Entrainement. Accidents LA SAMBA OU PERTE DE CONTRÔLE MOTEUR

APNEE. Physiologie. Entrainement. Accidents LA SAMBA OU PERTE DE CONTRÔLE MOTEUR APNEE Physiologie Entrainement Accidents 11 35 Avec palmes 255 m Sans palmes 186 m Avec palmes 120 m Sans palmes 86 m 108 m 142 m 214 m LA SAMBA OU PERTE DE CONTRÔLE MOTEUR DEFINITION SERIE DE CONVULSIONS

Plus en détail

Connaissances théoriques élémentaires

Connaissances théoriques élémentaires NIVEAU 1 Théorie Connaissances théoriques élémentaires Principe des barotraumatismes et prévention. L'essoufflement. Le froid, les dangers du milieu naturel. Le principe de l'accident de décompression,

Plus en détail

Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d et noyade

Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d et noyade Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d (ADD) et noyade Club du CSA de Ruelle Cours niveau 2 et 3 PSM - CSA Ruelle 2009 1 / 29 Introduction Sujets : les accidents liés à la pression. La

Plus en détail

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents 1 Les différents types d accidents Les barotraumatismes L essoufflement L accident de décompression Le froid 2 Les différents types d accidents de plongée 1

Plus en détail

BAROTRAUMATISMES N4 PLAN Introduction : barotraumatisme = accident lié à la pression

BAROTRAUMATISMES N4 PLAN Introduction : barotraumatisme = accident lié à la pression - 1 - BAROTRAUMATISMES N4 PLAN Introduction : barotraumatisme = accident lié à la pression I Rappels 1. Mariotte PV=constante 2. mécanisme des barotraumatismes changement rapide de profondeur 3. localisations

Plus en détail

URGENCES. Les prises en charge spécifiques de la noyade. Chapitre 100. 1. Définition de la noyade par l OMS. 2. Épidémiologie

URGENCES. Les prises en charge spécifiques de la noyade. Chapitre 100. 1. Définition de la noyade par l OMS. 2. Épidémiologie Chapitre 100 Les prises en charge spécifiques de la noyade E. MATHON 1, J.-C. AYMARD 2, M. KRETLY 3, J. LEVRAUT 4 1. Définition de la noyade par l OMS D après l OMS, «la noyade est une insuffisance respiratoire

Plus en détail

Organisation de la plongée

Organisation de la plongée Organisation de la plongée Club du CSAR Plongée Sous Marine 1 / 21 Organisation de la plongée Sommaire Justification Cadre réglementaire Planification Préparation Sur le site La plongée profonde Rappel

Plus en détail

Séminaire des CODEP d Alsace

Séminaire des CODEP d Alsace Séminaire des CODEP d Alsace Le N IV Guide de Palanquée Strasbourg le 04 janvier 2014 yves.gaertner@orange.fr Proposition Séminaire des CODEP d Alsace Le guide de palanquée avant la réforme Le nouveau

Plus en détail

Les accidents dans le cadre des activités de plongée. Le 30 avril 2015

Les accidents dans le cadre des activités de plongée. Le 30 avril 2015 Les accidents dans le cadre des activités de plongée. Le 30 avril 2015 Emmanuel PETIT MF1 n 22358 Introduction Sujets : les accidents dans le cadre des activités de plongée du niveau 3. Objectif du cours

Plus en détail

Examen de Guide de palanquée ANMP

Examen de Guide de palanquée ANMP Examen de Guide de palanquée ANMP (Brevet de plongeur niveau 4) Epreuves et Critères techniques L organisation générale du niveau 4 ANMP est définie dans la fiche info N A07 «Organisation d une formation

Plus en détail

Livret de Certification. Plongeur Niveau 2 ISO 24801-2

Livret de Certification. Plongeur Niveau 2 ISO 24801-2 Livret de Certification Plongeur Niveau 2 ISO 24801-2 Nom du stagiaire : Nom de la structure :.. Tampon PLONGEUR NIVEAU 2 CMAS** / NF-EN 14153-2 / ISO 24801-2 I DÉFINITION DU NIVEAU Plongeur confirmé qui

Plus en détail

LA PLONGEE SOUS-MARINE. Milieu & Dangers Niveau 2

LA PLONGEE SOUS-MARINE. Milieu & Dangers Niveau 2 LA PLONGEE SOUS-MARINE Milieu & Dangers Niveau 2 Essoufflement Apnée Froid Vision Audition Faune & Flore Conclusion 2 Introduction : Cours sur les spécificités ou particularités du milieu marin. Dans votre

Plus en détail

Extrait du MFT (Niveau 2 du 01/01/2013) Sommaire

Extrait du MFT (Niveau 2 du 01/01/2013) Sommaire Cours prépa niveau 2 et 3 Dalton et les accidents toxiques La Noyade Extrait du MFT (Niveau 2 du 01/01/2013) Sommaire 1 OBEJCTIF POURQUOI CE COURS?... 2 2 LOI DE DALTON... 2 3 LES ACCIDENTS TOXIQUES...

Plus en détail

RE-ACTUALISATION DES CONNAISSANCES SUR LA BONNE GESTION DES ACCIDENTS DE PLONGEE EN APNEE

RE-ACTUALISATION DES CONNAISSANCES SUR LA BONNE GESTION DES ACCIDENTS DE PLONGEE EN APNEE RE-ACTUALISATION DES CONNAISSANCES SUR LA BONNE GESTION DES ACCIDENTS DE PLONGEE EN APNEE Docteur Pierre Dusein Plongeur, Médecin du Sport, Médecin Fédéral FFESSM Conflans-Ste-Honorine, RIFA Apnée; décembre

Plus en détail

A la fin de cette séance vous serrez capable: -D énumérer les principaux risques d accidents pouvant survenirs à un plongeur loisir.

A la fin de cette séance vous serrez capable: -D énumérer les principaux risques d accidents pouvant survenirs à un plongeur loisir. A la fin de cette séance vous serrez capable: -D énumérer les principaux risques d accidents pouvant survenirs à un plongeur loisir. - De repérer les signes d accident et d agir efficacement. -D éviter

Plus en détail

L examen du niveau II

L examen du niveau II L examen du niveau II 1. conditions - licencié à la FFESSM - âgé de 16 ans (autorisation parentale pour les mineurs) - titulaire du brevet élémentaire (niveau I) - certificat médical - carnet de plongée

Plus en détail

Cours Niveaux 3 LA REMONTEE - 1ère partie CB/03-2012

Cours Niveaux 3 LA REMONTEE - 1ère partie CB/03-2012 Cours iveaux 3 LA REMOTEE - 1ère partie Plan du cours La remontée est un moment crucial de la plongée puisque nous allons subir, comme à la descente, des variations de volumes mais nous devrons aussi veiller

Plus en détail

CURSUS DE FORMATION DE L ANMP

CURSUS DE FORMATION DE L ANMP CURSUS DE FORMATION CURSUS DE FORMATION DE L ANMP Les pages qui suivent vous présentent le nouveau programme de formation de l ANMP. Les dispositions réglementaires qui régissent le cadre de formation

Plus en détail

NOM DE LA STRUCTURE OU CHARTE GRAPHIQUE PLAN DE SECOURS

NOM DE LA STRUCTURE OU CHARTE GRAPHIQUE PLAN DE SECOURS Direction Départementale de la Cohésion Sociale du Var NOM DE LA STRUCTURE OU CHARTE GRAPHIQUE PLAN DE SECOURS SAVOIR REAGIR face à toute alerte d une personne qui signale ou présente un trouble physique

Plus en détail

Livret de Certification Plongeur Autonome 20m Open Water NF-EN 14153-2 / ISO 24801-2

Livret de Certification Plongeur Autonome 20m Open Water NF-EN 14153-2 / ISO 24801-2 Livret de Certification Plongeur Autonome 20m Open Water NF-EN 14153-2 / ISO 24801-2 Nom du stagiaire : Nom de la structure :.. Tampon PLONGEUR AUTONOME 20M Open Water NF-EN 14153-2 / ISO 24801-2 I DÉFINITION

Plus en détail

1 / LES BAROTRAUMATISMES

1 / LES BAROTRAUMATISMES LE PLONGEUR UN HOMME D'AIR SOUS PRESSION... ET QUI NE SAIT PAS RESPIRER L'EAU! Ce cours traite des préventions des accidents sur les voies aériennes il comporte deux parties : -les barotraumatismes, -la

Plus en détail

Les accidents barotraumatiques. L Accident de décompression. La noyade. Les accidents de la plongée libre. Le 28 mars 2016

Les accidents barotraumatiques. L Accident de décompression. La noyade. Les accidents de la plongée libre. Le 28 mars 2016 Les accidents barotraumatiques. L Accident de décompression. La noyade. Les accidents de la plongée libre. Le 28 mars 2016 Introduction Sujets : les accidents dans le cadre des activités de plongée du

Plus en détail

Livret de Certification Plongeur niveau 1

Livret de Certification Plongeur niveau 1 Livret de Certification Plongeur niveau 1 Supervised Diver 20m ISO 24801-1 Nom du stagiaire : Nom de la structure :.. Tampon PLONGEUR NIVEAU 1 Supervised Diver 20m ISO 24801-1 I DÉFINITION DU NIVEAU Plongeur

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 PARTIE 4 LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable : En présence d une personne qui présente un saignement abondant, de réaliser une compression directe de

Plus en détail

La toxicité des gaz en plongée

La toxicité des gaz en plongée La toxicité des gaz en plongée Cours de Niveau 4 21/08/2016 Version 1 Historique du document Date version auteur changement/ajout 21/08/2016 1 Création 2 of 13 Table des matières 1 Introduction... 4 2

Plus en détail

Claude ZION Novembre 2011 1

Claude ZION Novembre 2011 1 FROID DANGERS DU MILIEU COMPORTEMENT & SÉCURITÉ COURBE DE SÉCURITÉ 1 LE FROID Réchauffement climatique Pas vraiment d actualité en plongée sous nos latitudes. Notions de base : La température du corps

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 PARTIE 8 L ARRÊT CARDIAQUE 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable de prendre en charge, seul ou au côté d un équipier secouriste, avec ou sans matériel minimum de premiers secours, une

Plus en détail

Les gros soucis, Accidents De Décompression & Surpression Pulmonaire

Les gros soucis, Accidents De Décompression & Surpression Pulmonaire Les gros soucis, Accidents De Décompression & Surpression Pulmonaire Codep01 niveau 4-2014-2015 et SP. D'importantes différences, et des points communs! 1. Quel gaz? Situation d'origine? SP Air Azote N2

Plus en détail

LES BAROTRAUMATISMES

LES BAROTRAUMATISMES LES BAROTRAUMATISMES Généralités Le Placage de Masque Les Sinus L'Estomac et les Intestins Les dents L'Oreille La Surpression Pulmonaire Tableau Récapitulatif Généralités Baro signifie pression et traumatisme

Plus en détail

Consommation d air et autonomie

Consommation d air et autonomie Consommation d air et autonomie Cours N3 09/12/2013 François KERISIT E2 Tek Plongée Odyssée 09/12/2012 Consommation d air et autonomie 2 Objectif Autonomie : jusqu à 40m, entre N3 jusqu à 60m, avec un

Plus en détail

Noyade. Dr François JAVAUDIN Urgences SAMU 44

Noyade. Dr François JAVAUDIN Urgences SAMU 44 Noyade Dr François JAVAUDIN Urgences SAMU 44 Définition OMS Insuffisance respiratoire résultant de la submersion (totalité du corps dans l eau) ou de l immersion (face de la victime) en milieu liquide

Plus en détail

REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE. Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile

REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE. Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile 1 ARRÊT CARDIO-RESPIRATOIRE L arrêt cardiaque peut être d origine cardiaque ou secondaire

Plus en détail

Objectifs. Justification. A la fin de cette séquence, le stagiaire aura compris les accidents pouvant survenir en plongée libre.

Objectifs. Justification. A la fin de cette séquence, le stagiaire aura compris les accidents pouvant survenir en plongée libre. Objectifs Justification communs avec la plongée scaphandre A la fin de cette séquence, le stagiaire aura compris les accidents pouvant survenir en plongée libre. Version actualisée le 4/07/11 Justification:

Plus en détail

Surpression pulmonaire

Surpression pulmonaire Surpression pulmonaire Causes Blocage volontaire ou involontaire de la respiration Remontée ballon Apnéiste ayant pris de l air au fond Problème de matériel (détendeur bloqué empêchant l'expiration) Crise

Plus en détail

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Gestes de secours Chapitre 5 Appel au secours Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Ce qu il ne faut pas faire Utiliser les signes conventionnels Choisir un endroit dégagé pour être repéré.

Plus en détail

La prévention de l essoufflement. Patricia AUDOUY - Cours niveau 4 - Mars Prévention de l'essoufflement - Page: 1/14

La prévention de l essoufflement. Patricia AUDOUY - Cours niveau 4 - Mars Prévention de l'essoufflement - Page: 1/14 La prévention de l essoufflement Patricia AUDOUY - Cours niveau 4 - Mars 2006 - Prévention de l'essoufflement - Page: 1/14 Comme nous le savons, l activité physique entraîne une augmentation de la consommation

Plus en détail

Un clou coule alors qu un porte-avion flotte : le poids n est donc pas le seul élément en jeu.

Un clou coule alors qu un porte-avion flotte : le poids n est donc pas le seul élément en jeu. I. FLOTTABILITE Pourquoi certains objets coulent et d'autres flottent? MISES EN EVIDENCE Un bloc de plongée paraît plus lourd sur le bord de la piscine que dans l eau. Dans l eau une force s oppose à son

Plus en détail

Cours Accidents Biochimiques

Cours Accidents Biochimiques Toxicité des gaz en plongée Justification Rappels Plongée à l air Intoxication O 2 Effet Paul Bert Effet Lorrain Smith Hyperoxie Hypoxie Intoxication N 2 Intoxication CO 2 Intoxication CO Intoxication

Plus en détail

EXIGIBILITÉ Ajout dans le tableau d une ligne concernant le plongeur niveau 5 : RIFAP obligatoire

EXIGIBILITÉ Ajout dans le tableau d une ligne concernant le plongeur niveau 5 : RIFAP obligatoire ERRATUM Synthèse des modifications intégrées dans la 2 ème édition du Carnet RIFAP FFESSM Attention : sont présentées dans cet erratum uniquement les parties de textes ayant fait l objet d une modification

Plus en détail

pour un été en toute sécurité

pour un été en toute sécurité pour un été en toute sécurité 02 Avant de vous jeter à l eau Choisissez les zones de baignade surveillées S Pour vous baigner, choisissez les zones surveillées où l intervention des équipes de secours

Plus en détail

Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA)

Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA) Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA) Que devons nous savoir? Utiliser en toute sécurité un défibrillateur semi-automatique au cours de la réanimation cardio-pulmonaire Durée

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES D ACCIDENT

EVALUATION DES RISQUES D ACCIDENT ANNEE 1 POSS EVALUATION DES RISQUES D ACCIDENT Coupure Plaie simple, saignement peu abondant Pas d urgence, Choc, coup Bleus, bosse, petite douleur et déformation Faire les premiers soins Tremblement hypothermie

Plus en détail

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007 DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES P.S.C. 1 A.P.S 1 PSC 1 Cette formation financée par le Conseil Général de Saône et Loire, est destinée aux élèves de 4 ème. Une convention signée entre les 5

Plus en détail

Les accidents toxiques ou biochimiques

Les accidents toxiques ou biochimiques Les accidents toxiques ou biochimiques N4 La toxicité des gaz Rappels. Composition de l air: O 2 = 20 % ; N 2 = 79 %; CO 2 = 0,03 % ; Gaz rares = traces Toxicité des gaz = liée à la variation de la PP

Plus en détail

Matelotage au N4 - GP. Laurent MARCOUX I.N D après s JP Gosset I.R CTR EST Eric PITTINI Philippe KIEFFER

Matelotage au N4 - GP. Laurent MARCOUX I.N D après s JP Gosset I.R CTR EST Eric PITTINI Philippe KIEFFER Matelotage au N4 - GP Laurent MARCOUX I.N D après s JP Gosset I.R CTR EST Eric PITTINI Philippe KIEFFER Matelotage Compétence N N 5 A l examen l épreuve pratique (en scaphandre) : coeff2 Programme : Mettre

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Le froid. JLH Cmas *** 1

Le froid. JLH Cmas *** 1 Le froid JLH Cmas *** 1 Plan Objectif Mécanisme La régulation thermique La neutralité thermique Les sources de chaleur Production de chaleur (thermogenèse) La déperdition de chaleur en plongée thermolyse)

Plus en détail

RÉGLEMENTATION LE DIRECTEUR DE PLONGÉE (DP)

RÉGLEMENTATION LE DIRECTEUR DE PLONGÉE (DP) F I C H E DIRECTION DE PLONGÉE, ORGANISATION ET RÉGLEMENTATION FICHE N RÉGLEMENTATION LE DIRECTEUR DE PLONGÉE (DP) POUR PLUS DE DÉTAILS, voir la fiche n 116 sur l organisation des plongées. 46. Rôle et

Plus en détail

LA NOYADE EN PLONGÉE. Cours N2/N3 mai 2003 Jean Marie Gorel Moniteur CMAS **

LA NOYADE EN PLONGÉE. Cours N2/N3 mai 2003 Jean Marie Gorel Moniteur CMAS ** LA NOYADE EN PLONGÉE DÉFINITION. C est l irruption d eau dans les voies aériennes, qui entraîne une diminution de l apport en oxygène dans l organisme, et,en particulier, au cerveau. Elle est responsable

Plus en détail

D. A. E. Défibrillateur Automatisé Externe. Med-Cdt Yann Coulon 1

D. A. E. Défibrillateur Automatisé Externe. Med-Cdt Yann Coulon 1 D. A. E Défibrillateur Automatisé Externe Med-Cdt Yann Coulon 1 DSA : Défibrillateur Semi Automatique DEA : Défibrillateur Entièrement Automatique Med-Cdt Yann Coulon 2 Décret 98-239 du 27 Mars 1998 :

Plus en détail

Les accidents en plongée libre. 18/03/2014 Boulanger Jean Paul Formation P4 1

Les accidents en plongée libre. 18/03/2014 Boulanger Jean Paul Formation P4 1 18/03/2014 Boulanger Jean Paul Formation P4 1 Pourquoi ce cours 1) L hypoxie ou syncope hypoxique 1) Cause et mécanisme 2) Symptômes 3) Pas d Hyperventilation 4) Conduite à tenir 5) Prévention 2) Rendez

Plus en détail

Accident : L essoufflement. Diapo 1

Accident : L essoufflement. Diapo 1 Accident : L essoufflement Diapo 1 Accident : L essoufflement Pourquoi? Objectif Définition Pré-requis Mécanisme. Symptômes. Conséquences. Conduite à tenir. Préventions. Diapo 2 Accident : L essoufflement

Plus en détail

Traumatisme lié à la pression (bar).

Traumatisme lié à la pression (bar). Traumatisme lié à la pression (bar). Un traumatisme (du grec τραῦμα (trauma) = «blessure») désigne un dommage, ou choc, provoqué par une blessure physique soudaine. Il peut être décrit en tant que «blessure

Plus en détail

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire Grâce au don du Rotary Club de Pont sur Yonne (http://www.rotary-pont-sur-yonne.com/), la commune dispose d un défibrillateur entièrement automatisé (DEA), en libre accès au magasin petit casino VIVAL,

Plus en détail

Prévention des risques

Prévention des risques Prévention des risques INTRODUCTION 1 Les barotraumatismes 2 La toxicité de l oxygène 3 La narcose 4 L essoufflement 5 Le froid CONCLUSION INTRODUCTION Ce cours n a pas pour objectif de vous effrayer sur

Plus en détail

LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES

LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES INTRODUCTION Le corps humain est composé : de solides (les os) de liquides (le sang et les tissus) de cavités replies de gaz (oreilles, sinus, tubes digestifs, poumons )

Plus en détail

Les molécules des gaz considérés.

Les molécules des gaz considérés. Comité RABA GUC plongée Mars 2009 Support de cours N1 N2 Apnée Philippe Péan MEF1 www.apnealp.fr.nf La respiration en apnée 1) O2 et CO2 a) Définition Le dioxygène (noté O 2 ) et le dioxyde de carbone

Plus en détail

barotraumatismes Physiologie et Théorie Niveau 2 ASCSB Plongée La physiologie et les barotraumatismes :

barotraumatismes Physiologie et Théorie Niveau 2 ASCSB Plongée La physiologie et les barotraumatismes : Théorie Niveau 2 ASCSB Plongée Physiologie et barotraumatismes La physiologie et les barotraumatismes : Physiologie : L oreille La petite et la grande circulation Les accidents barotraumatiques La surpression

Plus en détail

Ken Bell s Sommaire des Abréviations

Ken Bell s Sommaire des Abréviations Ken Bell s Sommaire des Abréviations AUG: CSAM: DSA: PUI: RCP: RIA: SCR: Arrêt Urgence Général CERN Safety Alarm Monitoring Défibrillateur Semi-Automatique Plan Urgence D Intervention Réanimation Cardio-Pulmonaire

Plus en détail

PLONGEUR EN AUTONOMIE 20 m

PLONGEUR EN AUTONOMIE 20 m PROFIL GENERAL Le plongeur titulaire de la qualification Plongeur Autonome 20 m (PA20) est capable de réaliser des plongées d exploration : Jusqu à 20 m de profondeur, au sein d une palanquée, en autonomie,

Plus en détail

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 Objectif : La formation a pour objet l'acquisition des connaissances nécessaires à la bonne exécution des gestes de secours seul ou au côté d'un équipier secouriste,

Plus en détail

Fondation des maladies du cœur du Canada. Soins immédiats en réanimation (SIR) pour les dispensateurs de soins de santé. Examen écrit intérimaire

Fondation des maladies du cœur du Canada. Soins immédiats en réanimation (SIR) pour les dispensateurs de soins de santé. Examen écrit intérimaire SUC Fondation des maladies du cœur du Canada. Soins immédiats en réanimation (SIR) pour les dispensateurs de soins de santé Examen écrit intérimaire Version A Novembre 2010 Cours de SIR à l intention des

Plus en détail

1. Les barotraumatismes

1. Les barotraumatismes Dans le cadre de votre formation niveau 3 de plongeur subaquatique, nous allons traiter les accidents de plongée. Pourquoi commencer par ce cours? Ce n est pas pour vous faire peur, mais plutôt pour vous

Plus en détail

L ARRÊT CARDIAQUE. ACR et RCP. «Rappels et nouvelles recommandations»

L ARRÊT CARDIAQUE. ACR et RCP. «Rappels et nouvelles recommandations» L ARRÊT CARDIAQUE ACR et RCP «Rappels et nouvelles recommandations» Dr L.Nivet - Formation Continue Secouristes 2006 Synthèse des nouvelles recommandations : Dr T.Sécheresse - SAMU 73 Arrêt Cardio-Circulatoire

Plus en détail

B ILAN et ALERTE. Formation Continue Secouristes 2005-2006. Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73

B ILAN et ALERTE. Formation Continue Secouristes 2005-2006. Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73 B ILAN et ALERTE Formation Continue Secouristes 2005-2006 Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73 1 B ilan s ur le terrain : pourquoi? Plan d examen de la victime (éviter les oublis)

Plus en détail

L essoufflement en plongée Cours de Niveau 4. 18/09/2016 Version 01

L essoufflement en plongée Cours de Niveau 4. 18/09/2016 Version 01 L essoufflement en plongée Cours de Niveau 4 18/09/2016 Version 01 Historique du document Date version auteur changement/ajout 18/09/2016 01 Création 2 of 12 Table des matières 1 Introduction... 4 2 Rappel...

Plus en détail

Réaction et Intervention Face à un Accident d Apnée de.. Plongée 26 Avril 2015

Réaction et Intervention Face à un Accident d Apnée de.. Plongée 26 Avril 2015 Réaction et Intervention Face à un Accident d Apnée de.. Plongée 26 Avril 2015 RIFAA - RIFAP But et conditions d accès Pourquoi? Et maintient Spécificité CAPACITES Capacités 1 à 7 Divers AGENDA - ATELIERS

Plus en détail

Cours 2. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! Les barotraumatismes, le froid, l hydratation, l essoufflement, la narcose

Cours 2. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! Les barotraumatismes, le froid, l hydratation, l essoufflement, la narcose Xavier LAUNOIS E3 n 23013 E3 n 25061 Les barotraumatismes, le froid, l hydratation, l essoufflement, la narcose La décompression, les tables MN90 (1) 22 Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il

Plus en détail

Comprendre un geste de premiers secours le «bouche à bouche».

Comprendre un geste de premiers secours le «bouche à bouche». Niveau 6e Niveau 5e Niveau 4e Niveau 3e Comprendre un geste de premiers secours le «bouche à bouche». Intervenants établissement Enseignants SVT, Physique, moniteur PSC1. Socle commun PILIER 6- Connaître

Plus en détail

Le N2 doit être autonome avant pendant et après la plongée et assister si nécessaire ses coéquipiers (membres de la palanquée).

Le N2 doit être autonome avant pendant et après la plongée et assister si nécessaire ses coéquipiers (membres de la palanquée). Sommaire Comportement Communication Orientation Protection du milieu COMPORTEMENT L obtention du Niveau 2 permet une autonomie relative (autonomie dans la limite des prérogatives N2 et des obligations

Plus en détail

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS Mettre en œuvre une réanimation cardio-pulmonaire (R.C.P.) et réaliser une défibrillation pour une victime qui ne respire pas. OBSERVER / PROTEGER / SAIGNEMENT?

Plus en détail

L essoufflement. L essoufflement Niveau 1 1

L essoufflement. L essoufflement Niveau 1 1 L essoufflement L essoufflement Niveau 1 1 1 Objectif du cours Comprendre le principe de l essoufflement Connaître les préventions de l essoufflement Connaître la conduite à tenir en cas d essoufflement

Plus en détail

cardio-pulmonaire (RCP) est réalisée dans les plus brefs délais. La RCP permettra : De suppléer la respiration défaillante par une ventilation

cardio-pulmonaire (RCP) est réalisée dans les plus brefs délais. La RCP permettra : De suppléer la respiration défaillante par une ventilation L ARRÊT CARDIAQUE 2. LES SIGNES D UN ARRÊT CARDIAQUE La survenue d un arrêt cardiaque (AC) se traduit par : Une perte de connaissance de la victime, parfois accompagnée au tout début de convulsions ; L

Plus en détail

DISPOSITIF DE SURVEILLANCE ET D INTERVENTION

DISPOSITIF DE SURVEILLANCE ET D INTERVENTION Association Sportive Ambarésienne Base nautique de Beaujet DISPOSITIF DE SURVEILLANCE ET D INTERVENTION VOILE LEGERE ET KAYAC BASE NAUTIQUE BEAUJET 1. Principes de fonctionnement Le DSI est rendu obligatoire

Plus en détail

Les NOYADES. Dr LACOUR Jean-Marie SSSM 29

Les NOYADES. Dr LACOUR Jean-Marie SSSM 29 Dr LACOUR Jean-Marie SSSM 29 Définition: Pénétration de liquide dans les voies aériennes. Épidémiologie: 140 000 décès d s par an dans le monde En France: 4ème cause d accidentd 2ème cause de décès d s

Plus en détail

RIFAP. Réaction et Intervention Face à un Accident de Plongée

RIFAP. Réaction et Intervention Face à un Accident de Plongée RIFAP Réaction et Intervention Face à un Accident de Plongée 1 RIFAP : objectifs Acquérir les gestes destinés à préserver l intégrité physique d une victime d accident de plongée, avant la prise en charge

Plus en détail

Notions physiques Niveau 2

Notions physiques Niveau 2 14 novembre 2011 Contenu 1. Les pressions Les différentes pressions 2. La loi de Mariotte (Autonomie en air) 2.1. Principes 2.2. Applications à la plongée 3. Le théorème d Archimède (Flottabilité) 3.1.

Plus en détail

COURS DE PLONGEE SOUS-MARINE MF1 FSGT III. LES ACCIDENTS. 4 masque. 2 poumons

COURS DE PLONGEE SOUS-MARINE MF1 FSGT III. LES ACCIDENTS. 4 masque. 2 poumons III. LES 1 Les accidents barotraumatiques (voir annexes page A4). En plongée, du fait de l augmentation de la pression (Loi de Mariotte), les cavités remplies d air peuvent nous poser des problèmes : La

Plus en détail

LES PRESSIONS PARTIELLES - TOXICITÉ DES GAZ EN PLONGÉE ASCG - COURS N2 2016/2017

LES PRESSIONS PARTIELLES - TOXICITÉ DES GAZ EN PLONGÉE ASCG - COURS N2 2016/2017 LES PRESSIONS PARTIELLES - TOXICITÉ DES GAZ EN PLONGÉE ASCG - COURS N2 2016/2017 L air est un mélange de gaz : Environ : 21% d O2 78% de N2 0,03% de CO2 et des traces d autres gaz. La pression d un gaz

Plus en détail

3. Aviser le Service de Médecine hyperbare de l Hôtel-Dieu de Lévis : Tél. : 418-835-7121, poste 3812. Cell. : 418-835-7214

3. Aviser le Service de Médecine hyperbare de l Hôtel-Dieu de Lévis : Tél. : 418-835-7121, poste 3812. Cell. : 418-835-7214 1/8 A. ORDRE DES ÉTAPES À SUIVRE 1. Évaluation de l état du sujet Évaluation primaire - Contrôler l environnement, enlever les sources de danger persistantes - Contrôler la température - État de conscience

Plus en détail

Si ce plongeur n a aucun justificatif avec lui, le Directeur de Plongée lui fera faire une plongée test pour évaluer son niveau.

Si ce plongeur n a aucun justificatif avec lui, le Directeur de Plongée lui fera faire une plongée test pour évaluer son niveau. Le 18 juin 2010 a été signé un arrêté concernant les brevets de plongeurs loisir en France, ainsi qu un rectificatif concernant cet arrêté. Ces textes définissent l espace et les conditions d évolution

Plus en détail

Guide pédagogique de formation au Réaction et Intervention Face à un Accident en Apnée.

Guide pédagogique de formation au Réaction et Intervention Face à un Accident en Apnée. Guide pédagogique de formation au Réaction et Intervention Face à un Accident en Apnée. Avertissement : Le seul texte de référence, officiel, est accessible sur le site de la FFESSM, rubrique secourisme

Plus en détail

Les étiquettes de danger et leur signification (transport)

Les étiquettes de danger et leur signification (transport) Les étiquettes de danger et leur signification (transport) 1 Explosif 2.2 Gaz non inflammable et non toxique 3 + 2.1 Liquide ou gaz inflammable 4.1 Solide inflammable 4.2 Spontanément inflammable 4.3 Dégage

Plus en détail

Cours Physique Accidents. Niveau 2. Flottabilité, Autonomie, Vision, Vision Acoustique Froid Noyade. Acoustique, Froid, Noyade

Cours Physique Accidents. Niveau 2. Flottabilité, Autonomie, Vision, Vision Acoustique Froid Noyade. Acoustique, Froid, Noyade Cours Physique Accidents Niveau 2 Flottabilité Autonomie Vision Acoustique Froid Noyade 1 Sommaire Objectif du cours : Rappel prérogatives Pourquoi ce cours? Archimède Mariotte Le Froid en plongée Vision

Plus en détail

Docteur Erik BOQUET Page 1 11/10/2003 LES NOYADES. (Docteur Erik BOQUET) 1 DÉFINITION

Docteur Erik BOQUET Page 1 11/10/2003 LES NOYADES. (Docteur Erik BOQUET) 1 DÉFINITION Docteur Erik BOQUET Page 1 11/10/2003 LES NOYADES (Docteur Erik BOQUET) 1 DÉFINITION La noyade est une asphyxie due à l'inondation des voies aériennes par un liquide au décours d'une submersion. Elle est

Plus en détail

CPR Réanimation cardio-pulmonaire

CPR Réanimation cardio-pulmonaire Thème 04 CPR Réanimation cardio-pulmonaire N d article 1401 CSauv Thème 04 Séquence 01 Page 01 Version 200610f Schéma ABCD Respiration artificielle Contexte initial / Position du patient Si au point A

Plus en détail