CARACTERISATION DES BESOINS EN EAU DES ECOSYSTEMES HUMIDES MEDITERRANEENS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CARACTERISATION DES BESOINS EN EAU DES ECOSYSTEMES HUMIDES MEDITERRANEENS"

Transcription

1 Voe dappofondssemen e Masèe «Geson de leau» CIRED - UMR CNRS/EHESS/ENGREF SYNTHESE TECHNIQUE CARACTERISATION DES BESOINS EN EAU DES ECOSYSTEMES HUMIDES MEDITERRANEENS ANALYSE CENTREE SUR LES ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX SPYRATOS VASSILIS E-mal: Janve 2008 ENGREF Cene de Monpelle B.P MONTPELLIER CEDEX 4 Tél. (33) Fax (33)

2 RESUME Les zones humdes son des écosysèmes ches e dvesfés, leux de conac pvlégés avec les eaux soueanes. Leu pésevaon fa lobje dengagemens nenaonaux e es econnue essenelle pou le manen de la fonconnalé des hydosysèmes, pou la pésevaon à moyen e à long eme des paysages e de la bodvesé, pou une geson équlbée des essouces en eau (Aceman, 1999 ; CE, 1995 ; CIEPP, 1994; WCD, 2000 ; Fusec e al, 2000 ; Leoy, 2006 ; OCDE, 1991 ; Papayanns e al, 1999 ; Zalds e al, 2002 ; Ramsa, 2007). Duan le vngème sècle, sue noammen à des polques publques de danage des zones humdes pou la valosaon agcole e lassanssemen des ees, envon deux es des zones humdes médeanéennes on éé oalemen danées, e la plupa de celles qu esen connuen de se dééoe (Papayanns e al, 1999 ; Zalds e al. 2002). Les menaces acuelles pou la consevaon des zones humdes médeanéennes son pncpalemen : (1) les aléaons des mleux physques dus noammen à lubansaon; à lempèemen agcole ; au développemen dnfasucues ouèes e pouaes; à ceans ouvages hydaulques (Beno e al, 2005), e à des modes dexploaon - mnèe, foesèe, agcole nensfs des mleux (Zalds e al, 2002) ; (2) les modfcaons dasques de leus appos en eau dus noammen à la suexploaon des essouces en eau pncpalemen pou lgaon (Beno e al, 2005) ; à la consucon e au mode de geson de nombeux baages (Aceman, 1999 ; WCD, 2000) ; e aux closonnemens hydaulques ndus noammen pa la canalsaon e lendguemens de nombeuses vèes e pa lafcalsaon des beges de plans deau (Aceman, 1999). Dun pon de vue plus généal, l fau égalemen ce la esponsablé des polques publques médeanéennes oenées ves la sasfacon dune demande en eau en cossance accéléée pluô que ves une geson de cee demande (Beno e al, 2005 ; Teye, 2006), le manque de compéhenson de la soldaé fonconnele des bassns vesans (CIEPP, 1994), une geson de leau globalemen soumse aux flèes de geson des espaces noammen agculue e ubansme (Nacy e al, 2003) ; e une dffculé généalsée à assume la esponsablé collecve vs-à-vs de lenvonnemen, noammen à pende en chage les poblèmes lés à la pésevaon des zones humdes, mleux poeus denjeux colecfs e mplquan le long eme, dfclemen quanfables e mulfonconnels. Voulo péseve les zones humdes sans se péoccupe de leus appos deau sea voué à léchec (Leoy, 2006; Seeve, 1999 ; CdB-RMC, 2001, Wse e al, 2002). Du pon de vue echnque, les besons en eau des écosysèmes humdes ecouven des noons de quané e de qualé des eaux, mas égalemen des noons de féquence, de duée, de calende, e dnensé des appos en eau e en maèes anspoées (Leoy, 2006 ; Ramsa, 2007 ; Zalds e al, 2002 ; Zalds e al, 2007 ; Anaud e al, 2007). Acuelemen, les valeus èglemenaes e les pocessus de décson pou lalocaon deau aux écosysèmes, los de la consucon dun ouvage sucuan ou dun pélèvemen mpoan su un cous deau: (1) ne consdèen en généal que lécosysème aquaque sans pende en compe les mleux humdes assocés du sysème fluval ; e (2) aboussen généalemen à la fxaon dun objecf de déb mnmal consan dans le emps, (3) don la valeu es en généal nsuffsane pou assue le manen des écosysèmes en aval, comme le monen les nombeux exemples décosysèmes humdes des espaces fluvaux noammen les planes dnondaon e les zones humdes esuaennes séeusemen dégadées pa la non sasfacon de leus besons en eau. Pa leu afcaon aux convenons nenaonales, noammen la Convenon de Ramsa su les zones humdes, les Eas e les balleus de fonds nenaonaux se son engagés à péseve les zones humdes e à manen les fonconnalés des hydosysèmes. A ce égad, les besons de changemen en maèe de geson des eaux e des espaces vs-à-vs des besons en eau des zones humdes concenen noammen : (1) la péennsaon des zones humdes en emes de suface e de qualé écologque ; (2) laugmenaon des quanés deau alouées aux écosysèmes e la synchonsaon des yhmes hydologques e écologques, noammen pa laugmenaon des débs ésevés, lnégaon de vaaons sasonnèes dans les débs ésevés, e la éducon des pélèvemens deau de suface e soueane. ; (3) la lmaon des canalsaons, endguemens e aues aménagemens sucuels défavoables au manen des échanges laéaux e vecaux ene mleux annexes. Mos-clés : zones humdes, besons en eau des écosysèmes, Médeanée, allocaon e geson quanave des essouces en eau, appoche envonnemenale saégque 1

3 SOMMAIRE INTRODUCTION I. CARACTERISATION DES ZONES HUMIDES MEDITERRANEENNES 0 Défnons des zones humdes 0 Caacésaon de la égon médeanéenne 0 Les zones humdes médeanéennes : des mleux vaés, ules e vulnéables II. ETAT ECOLOGIQUE ET CAUSES DE DEGRADATION PRINCIPALES DE CES ECOSYSTEMES 0 Dégadaon hsoque e acuelle des zones humdes médeanéennes 0 Pncpales causes de dégadaon III. CARACTERISATION DES BESOINS EN EAU DES ECOSYSTEMES HUMIDES MEDITERRANEENS 0 Idenfcaon des pncpaux enjeux envonnemenaux 0 Quelques pncpes écologques mpoans pou le fonconnemen hydoécologque e le manen des fonconnalés des écosysèmes humdes médeanéens IV. ATTRIBUTION DEAU AUX ECOSYSTEMES HUMIDES MEDITERRANEENS: INTERET DUNE APPROCHE ENVIRONNEMENTALE STRATEGIQUE 0 Conceps e méhodes de caacésaon des débs envonnemenaux 0 Quels objecfs envonnemenaux se fxe vs-à-vs de la sasfacon des besons en eau des écosysèmes humdes médeanéens? 0 Inéês dune appoche saégque de lacon envonnemenale e de lanalyse des suaons de geson de lenvonnemen 0 Pocessus de décson pou la fxaon dun égme hydologque mnmal aux vèes en aval des ouvages sucuans CONCLUSION 2

4 INTRODUCTION Ecosysèmes ches e dvesfés, leux de conac pvlégés avec les eaux soueanes, les zones humdes jouen un ôle essenel dans le fonconnemen nauel des hydosysèmes, pou le manen des paysages e de la bodvesé, e pou une geson équlbée des essouces en eau (Ramsa, 2007; CIEPP, 1994 ; Zalds e al, 2002 ; Fusec e al, 2000 ; Aceman, 1999 ; WCD, 2000) Duan le vngème sècle, sue noammen à des polques publques de danage des zones humdes pou la valosaon agcole e lassanssemen des ees, envon deux es des zones humdes médeanéennes on éé oalemen danées, e la plupa de celles qu esen connuen de se dééoe (Zalds e al. 2002). Les pncpales causes de dégadaon des écosysèmes humdes médeanéens son les aléaons des mleux physques e les modfcaons dasques de leus appos en eau (Zalds e al, 2002 ; CIEPP, 1994, CdB-RMC, 2001). Dveses polluons son égalemen des souces mpoanes de dégadaon des zones humdes médeanéennes (Zalds e al, 2002 ; CdB-RMC, 2001). Cependan, au vu des menaces acuelles en emes de pee de suface e de éducon quanave dasque de leus appo en eau menaces sucuanes pou nombe denjeux envonnemenaux: pésevaon des zones humdes, de la fonconnalé des hydosysèmes, de la dvesé bologque, nous nous consaceons dans ce aval à ces deux pons. Menonnons smplemen c que les poblèmes de polluon peuven êe améloés pa la éducon des appos poluans, mas égalemen pa (1) laugmenaon de sufaces e laméloaon de la fonconnalé nauele des mleux, augmenan leu capacé dauo-épuaon (Caan, 1996 ; CIEPP, 1994) ; e (2) laugmenaon des appos en eau douce aux écosysèmes aquaques e humdes, pa efe de dluon, en lman les pélèvemens deau en amon. Pa leu afcaon aux convenons nenaonales, noammen la Convenon de Ramsa su les zones humdes, les Eas 1 e les balleus de fonds nenaonaux se son engagés noammen à péseve les zones humdes e à manen les fonconnalés des hydosysèmes (Leoy, 2006). Cependan, pou les zones humdes comme pou de nombeux aues poblèmes envonnemenaux, les effos collecfs eneps jusque-là ne sufsen pas à ae efcacemen ces poblèmes e nempêchen pas que les pocessus qu aboussen à la dégadaon des écosysèmes esen pou une bonne pa à loeuve, voe saccélèen (Meme e al, 2005a). Ces pouquo la queson de la cohéence e de lefcacé de lacon, au egad des esponsablés envonnemenales, es de plus en plus cenale (Meme e al, 2005a). Pou consue des analyses qu soen éclaanes pou lacon envonnemenale e son effcacé, Meme e al (2005a) péconsen de consue des analyses qu ennen claemen en egad à la fos (1) un obje écologque claemen défn, (2) les causes de sa dégadaon (qu fa poblème envonnemenal), (3) les condons de laê de cee dégadaon, de sa pévenon ou dune évenuele esauaon e (4) les suaons concèes dacon où se ouven ps les aceus socaux qu sengagen dans des naves pou oben des changemens qu pemeen de ésoude le poblème. Dans le cade de ce aval, nous allons nous appuye su ces péconsaons pou caacése les besons en eau des écosysèmes humdes médeanéens, en poposan une analyse cenée su les pncpaux enjeux envonnemenaux. Pou cela, nous nous aacheons à (1) défn les zones humdes e donne quelques élémens de caacésaon de la égon médeanéenne, (2) déce lévoluon de léa écologque des zones humdes médeanéennes e les causes pncpales de leu dégadaon ; (3) denfe les pncpaux 1 La plupa des pays médeanéens on afé la convenon de Ramsa su les zones humdes : Albana, Algea, Bosna-Hezegova, Bulgaa, Coaa, Egyp, Fance, Geece, Isael, Ialy, Jodan, Lebanon, Mala, Monaco, Moocco, Pougal, Seba, Slovena, Span, Syan Aab Republc, The FYR of Macedona, Tunsa, Tukey. 3

5 enjeux envonnemenaux concenan la geson de leus appos en eau e ceans pncpes écologques mpoans à ce égad ; (4) examne les pocessus de décson menan à la défnon des objecfs envonnemenaux en maèe dabuon deau aux écosysèmes, en soulgnan la nécessé dune appoche saégque pou pense lacon en maèe denvonnemen. I. CARACTERISATION DES ZONES HUMIDES MEDITERRANEENNES 0 DEFINITIONS DES ZONES HUMIDES Mleux dneface e hauemen vaables dans le emps e dans lespace, les écosysèmes humdes ne se pêen pas faclemen à lexecce scenfque e judque de défnon, de délmaon e de ypologe. La défnon e la délmaon des zones humdes son nécessaes à leu poecon judque ; défnssan lobje judquemen poégé e lman les possblés pou les dfféens aceus e admnsaons nevenan su ces mleux de concevo une défnon dessevan au meux leus néês (Czel, 2006). Malgé le manque de défnons scenfque e judque de éféence (Czel, 2006), l exse un lage consensus su 3 cèes de délmaon des zones humdes : hydologe : pésence deau, de façon pemanene ou non ; pédologe : développemen de sols hydomophes ; boanque : pésence dune végéaon adapée aux condons dhumdé du sol (Msch e Gosselnk, 2000). La pemèe défnon judque globale des zones humdes en Fance es nodue pa la deuxème lo su leau fançase (lo n 92-3 du 3 janve 1992, A. 2) : «les eans exploés ou non, habuellemen nondés ou gogés d'eau douce, salée ou saumâe, de façon pemanene ou empoae ; la végéaon, quand elle exse, y es domnée pa des planes hygophles pendan au mons une pae de l'année.» La défnon nenaonale de la convenon de Ramsa (1971) es la suvane : «Eendues de maas, de fagnes, de oubèes ou d'eaux nauelles ou afcelles, pemanenes ou empoaes, où l'eau es sagnane ou couane, douce, saumâe ou salée, y comps des éendues d'eau mane don la pofondeu à maée basse n'excède pas sx mèes.». Cee défnon cée des oblgaons à légad des Eas mas pas des pacules (Czel, 2006). 0 CARACTERISATION DE LA REGION MEDITERRANEENNE Pou Anaud e al (2007), la paculaé «hydoécologque médeanéenne» es la conjugason de quae faceus : un clma ; une opogaphe e une géologe ; une bogéogaphe ; la poxmé dune me foemen salée e sans maée. Le clma médeanéen es globalemen caacésé pa des hves doux e assez humdes, e des éés longs, chauds e secs ; de foes vaaons sasonnèes e neannuelles (Anaud e al, 2007). Ans, les plues e les empéaues, e avec elles lévapoaon, le déb des cous deau, la moblsaon des sédmens, la echage des eaux soueanes e la dsponblé en eau vaen foemen au cous de lannée e dune année à laue (Aceman, 1999). Dans des cas exêmes, la oalé des pécpaons annuelles peu ombe au cous de quelques oages oenels (Aceman, 1999). Les cues son souven volenes e les éages maqués 2 (Anaud e al, 2007). La majeue pae des bassns vesans médeanéens pésene de foes penes su des lnéaes pluô cous ; la géologe es dune gande hééogénéé ene massfs csalns e kass de gandes éendues, ganes e manes (Anaud e al, 2007). La zone médeanéenne, qu abe globalemen une gande dvesé despèces e dhabas, es doée dun fo aux dendémsme, e consue un pon de passage de 2 Lesasecs de cous deau ou de plans deau ne son pas aes dans la égon. Les éages peuven êe mons pononcés dans les cas de basns au caacèe monagnad maqué ou de cous deau à égme de souen kasque (Anaud, 2007). 4

6 nombeuses espèces mgaoes, jouan de ce fa un ôle clef pou la consevaon des espèces. (Peace e al, 1994 ; Papayanns e al, 1999). En eme daménagemen e de geson des eaux, la égon médeanéenne es caacésée pa un degé mpoan daménagemen des cous deau (baages, dgues, ansfes deau nebassns) (Aceman, 1999) ; une exploaon mpoane des essouces en eau, pncpalemen pa lagculue(beno e al, 2005) ; un pocessus de «loalsaon» enaînan une afcalsaon mpoane du loal (Beno e al, 2005) ; un anagonsme majeu ene la dsponblé e les usages de la essouce, dans le emps comme dans lespace (Anaud, e al, 2007); une dégadaon mpoane des écosysèmes humdes (Zalds e al, 2002). Ces as généaux ne doven pas masque la gande vaéé des condons égonales e locales, en emes opogaphques, géologques, clmaques, hydologques ans quen eme daménagemen des espaces e dusage des eaux, en dféencan noammen les égons loales, de planes e de collnes, monagneuses ou nsulaes (Anaud e al, 2007). 0 LES ZONES HUMIDES MEDITERRANEENNES : DES MILIEUX VARIES, UTILES ET VULNERABLES Les écosysèmes humdes médeanéens ecouven une gande dvesé de mleux : lagunes côèes, delas, maas deau douce ou saumâes, foês aluvales, planes nondables, bodues de lacs deau douce, lacs salés, oass, maes e cous deau empoaes, Les écosysèmes humdes possèden de nombeuses valeus e assuen de nombeuses foncons, pam lesquelles son féquemmen cées la égulasaon des essouces en eau (sockage de leau, écêemen e alenssemen des cues, souen déage), laméloaon de la qualé des eaux (ansfomaon des appos soldes e dssous, fxaon e ansfomaon des élémens nufs, éenon des maèes en suspenson, dénfcaon sous ceanes condons), la sablsaon e la poecon des sols (noammen des beges e des côes), la céaon de paysages, la sablsaon de mco-clmas (empéaue, pécpaons, bse-ven), le suppo des éseaux ophques e la consevaon de la bodvesé (foe poducon pmae, plus de 30% des espèces végéales emaquables e menacées en Fance vven en zone humde, mpoanes colones doseaux deau don mgaeus, zones de epoducon e de cossance de nombeuses espèces don psccoles), ans que les poducons valosables e le suppo dacvés économques (chasse, pêche, ousme, ec) (Papayanns, 1999 ; Zalds e al, 2002 ; Fusec e al, 2000 ; CIEPP 1994). Lmpoance e la naue des sevces endus pa les zones humdes, généalemen plufonconneles, vaen avec les caacésques physques de ces denèes supefce, naue des fonds e des beges, végéaon assocée (paes, foês veanes, ), leu poson dans le bassn vesan e les caacésques de leus aes dalmenaon (CIEPP, 1994). Les évaluaons de la valeu économque des foncons des zones humdes, éudées dans une noe echnque de la banque mondale su les débs envonnemenaux, aboussen à des valeus qualfées d «éonnammen élevées», compaables aux bénéfces aendus des pojes de développemen qu auaen enaîné la dégadaon des zones humdes (Davs e al, 2003). Dans les égons médeanéennes, les mpoanes foncons noammen hydologques, écologques e paysagèes emples pa les zones humdes son assuées pa une ès fable popoon du eoe (0,3% en Espagne) (Zalds, 2002). Cela end ces mleux e essouces nauels paculèemen mpoans, e dans le même emps paculèemen vulnéables. 5

7 II. ETAT ECOLOGIQUE ET CAUSES DE DEGRADATION PRINCIPALES DE CES ECOSYSTEMES 0 DEGRADATION HISTORIQUE ET ACTUELLE DES ZONES HUMIDES MEDITERRANEENNES Duan le vngème sècle, sue noammen au danage de nombeuses zones humdes pou la valosaon agcole e lassanssemen des ees, envon deux es des zones humdes médeanéennes on éé oalemen déues (Zalds e al. 2002) (vo Annexe 1). La Commsson Euopéenne, dans une communcaon au Palemen e au Consel Euopéens (CE, 1995) donne les poucenages suvans de pees de zones humdes los des denèes décennes pou les pays suvans deuope médeanéenne : Fance : 67% ene 1900 e 1993 ; Espagne : 60% ene 1948 e 1990 ; Iale : 66% ene 1938 e 1984 ; Gèce : 62% ene 1920 e A léchele médeanéenne, la plupa des zones humdes esanes connuen de se dééoe à cause pncpalemen des aléaons physques des mleux e des modfcaons dasques de leus appos en eau (Zalds e al, 2002). Depus que les danages massfs de zones humdes se fon plus aes, ce son les modfcaons majeues de égme hydologque qu consuen la pncpale menace pou les zones humdes en Médeanée (Zalds e al, 2002, Peace e al, 1994). Les pojes afecan lhydologe des zones humdes son noammen les pélèvemens deau de suface, la consucon de baages e de éseaux dgaon, la dmnuon des haueus de nappe pa exacon deau soueane, les ouvages de conôle des nondaons (Davs, 2003). Les changemens clmaques squen daggave les ensons su les essouces en eau. Les sques éudés pa lipcc (2007) concenen noammen à la fos des possblés de dmnuon de la dsponblé des essouces (pa dmnuon de la pluvomée moyenne e/ou pa accenuaon des phénomènes exêmes) e daugmenaon des demandes (noammen lévapoanspaon e la demande agcole qu accompagneaen une augmenaon des empéaues e une aggavaon des épsodes de sécheesse). Les pédcons dévoluon de la pluvomée à moyen e long eme esen encoe peu fables, à cause noammen de la complexé de la cculaon amosphéque, des neacons ene lamosphèe, locéan, loccupaon e les usages des sols (IPCC, 2007). Lévaluaon de léa 2000 e de lévoluon des zones humdes dmpoance majeue en Fance (IFEN, 2007) consae les pons suvans : les pessons des acvés humanes su les zones humdes les plus élevées s'execen su les vallées alluvales e le loal médeanéen ; les landes humdes e les paes humdes on sub ene 1990 e 2000 une égesson de suface foe (plus de -50%) ou noable (ene -10% e -50%) dans plus de 50% des zones enquêées 3, assocée à une dégadaon foe ou noable de leu éa de consevaon dans 40% des cas ; les modfcaons hydaulques e chmques enaînan des dysfonconnemens son nombeuses e neagssen ; les aménagemens hydaulques concouan à lassèchemen des zones humdes (danage, pélèvemens deau mpoans, endguemens, ) concenen pesque la moé des zones enquêées. Les zones humdes du loal médeanéen son celles qu cumulen le plus de peubaons de ce ode (assèchemen non nauel ; geson nadéquae des ouvages de égulaon des eaux ; euophsaon e pafos anoxe ; polluons chmques ; acdfcaon, salnsaon ), 73% en cumulan plus de cnq, ce qu paaî cohéen au vu des cses dysophques épéées obsevées dans les maas e lagunes côes du loal médeanéen fanças (IFEN, 2007). 0 PRINCIPALES CAUSES DE DEGRADATION DE CES ECOSYSTEMES Lévaluaon des polques publques en maèe de zones humdes éalsée en Fance en 1994 a moné que des acons e polques publques (agcoles, foesèes, ubanes, ec.) 3 Lenquêe de 2006 se sue dans une connué méhodologque avec lévaluaon des polques publques zones humdes de 1994, e poe su 87 zones humdes dmpoance majeue en Fance, consuan un échanllon jugé epésenaf de la dvesé écologque e soco-économque des dfféens ypes de zones humdes fançases (Fouque e al, 2006). 6

8 éaen esponsables dmpoans pocessus dommageables aux zones humdes (CIEPP, 1994). Les pncpaux ypes de poblèmes affecan le fonconnemen des zones humdes qu fuen denfés e analysés son les suvans : Assèchemen pa aéfacon des nondaons e basse de la nappe phéaque ; Peubaons des échanges hydaulques ; Enclavemen, mage ; Euophsaon e comblemen ; Polluon chmque; Femeue e/ou banalsaon des mleux pa abandon (CIEPP, 1994). Nous aacheons c à déce quelques unes des pncpales causes de dégadaon foe des mleux éudés : aléaons physques du mleu, closonnemens hydaulques, suexploaon des essouces en eau, baages. Aléaons physques du mleu Les aléaons du mleu physque coesponden à des nevenons de géne cvle plus ou mons loudes : céaon de baage, cuage, ecalbage, ecfcaon, endguemen des cous deau, afcalsaon des beges, comblemen, danage ou ennoemen des zones humdes, éducon ou élmnaon des psylves, (CdB-RMC, 2001). Les efes de dveses fomes daléaons physques des écosysèmes aquaques e humdes su la qualé de leau, les communaués dnveébés benhques, les populaons psccoles e la valeu écéave des cous deau son ben documenés: éducon de la dvesé e de la poducvé des écosysèmes e des sevces assocés (Souchon e Wasson, 2007). De plus, les effes négafs su les communaués bologques semblen paculèemen duables. Ans, ene plus de cnq e plus de cnquane années son nécessaes à la écupéaon de la sucue faunsque des maco-nveébés benhques sue à la chenalsaon dun cous deau, plus de cnq années apès une coupe foesèe sévèe, alos que de os mos à une année seulemen pemeen de écupée apès une cue exceponnele (NIEMI e al, 1990, su la base dune synhèse de 170 cas de la léaue). En Médeanée, le pocessus de loalsaon (concenaon des hommes 33% de la populaon en 2000 e des acvés su l'espace loal)à l'oeuve depus pluseus décennes condu à l'afcalsaon des mleux, que ce so pa des consucons ou pa des esucuaons (Beno e al, 2005). La concuence avec les usages ubans e agcoles du sol explque la majeue pae des desucons des écosysèmes humdes médeanéens depus pluseus décennes. (Zalds, 2002). Les avaux pospecfs du Plan Bleu monen un scénao endancel annonçan une foe cossance des pessons pou 2025 : une populaon des vlles côèes passan de 70 mllons en 2000 à 90 mllons en 2025 ; le sque majeu es celu dune sauaon du loal e d une afcalsaon supplémenae de km de côes (poan le oal à 50 % en 2025) (Beno e al, 2005). La desucon pa comblemen pou les besons de lubansme, de lagculue, le closonnemen pa les nfasucues de anspo, assocés à leuophsaon e à la foe pesson de chasse, son les pncpales menaces pou les lagunes du loal médeanéen fanças (CdB-RMC, 2001). Les aenes à la sucue des mleux lagunaes concenen le plus souven leus dmensons (suface, pofondeu). Elles ésulen noammen daménagemens ubans e ndusels ou déqupemens sucuans (voes ouèes, aéodomes, pos, ) qu ulsen lespace «dsponble» à la péphée, voe au sen même des plans deau (CdB-RMC, 2001). Les zones humdes veanes on sub une pofonde dégadaon au cous des denèes décennes. Les aménagemens louds emeen en queson la pésence même de la zone humde : aménagemens oues, ubansaon, gavèes, gands aménagemens fluvaux, zones de loss (CdB-RMC, 2001). Des foês veanes gecques, qu séendaen su de lages éendues le long de ous les cous deau, seules esen les zones les plus naccessbles, e quelques aes ses poches de gandes vèes ou de lacs (Décamps e al, 2002). Les avaux louds nevenan su les beges lue cone les embâcles, 7

9 ecalbage son en Fance lune des menaces les plus mpoanes pou les psylves médeanéennes (CdB-RMC, 2001). Son égalemen en cause nombe daménagemens agcoles els que le eounemen des paes au pof des culues e des peupleaes, le danage des pacelles e la geson des vannages agcoles vsan à accélée leu essuyage (CdB-RMC, 2001). La mse en culue des paes aluvales sem naueles es une cause mpoane dappauvssemen de ces écosysèmes (Mulle e al, 2001). La esauaon de la bodvesé paale pa éensemencemen apès pluseus années de culues es lene e nceane, ca la majeue pae des espèces paales on des ganes à fable duée de ve, les appos pa le ven son essenellemen éalsés su de fables dsances e les nondaons anspoen beaucoup de ganes despèces lgneuses des psylves. Lenchssemen es donc gandemen condonné pa la pésence de paes sem nauelles géées de façon exensve à poxmé du se à esaue (Mulle e al, 2001). Dapès lévaluaon des écosysèmes pou le Mlénae de 2005 (MEA, 2005), la ansfomaon des habas es la plus mpoane cause déoson de la dvesé bologque. En plus de la desucon dece de mleux, dhabas e despèces, ce ype daléaons physques enaîne un closonnemen des mleux, un mage néfase au fonconnemen écologque des écosysèmes, pa la éducon des conacs e la éducon des possblés déchanges physques, hydaulques, chmques e bologques (CIEPP, 1994). Closonnemens hydaulques Nombe daménagemens ou de mode de geson des eaux aboussen à une sépaaon maquée ene dves élémens du sysème écologque : eaux manes e eaux douces, condusan à la égesson ou à la dégadaon des mleux aquaques e humdes saumâes ; voes deau e espaces humdes assocés, enaînan la dégadaon du fonconnemen écologque des deux élémens (CIEPP, 1994 ; CdB-RMC, 2001). Des poblèmes de ce ode se eouven pncpalemen dans les zones loales e pou les zones humdes lées à des cous deau ou à des voes deau (CIEPP, 1994). Au vu de lmpoance des mleux annexes, une geson plus écologque des mleux humdes do espece les échanges noammen hydaulques ene ces mleux e pa conséquen lme au maxmum lafcalsaon, la ecfcaon e lmpeméablsaon des beges e des fonds, des cous deau e des plans deau. Les peubaons des échanges hydaulques pa canalsaon ou endguemen des cous deau e pa afcalsaon des beges enaînen un closonnemen des mleux au démen du bon fonconnemen de lécosysème (CIEPP, 1994). En plus de lagculue e de lexploaon mnèe e foesèe des zones humdes, de labassemen du nveau des nappes lés aux danages e des pélèvemens deau nensfs, la canalsaon des vèes a eu des mpacs mpoans su la supefce e le fonconnemen écologque des foês veanes médeanéennes (Décamps e al, 2002). La dégadaon es lée à la upue des connexons hydaulques avec les nappes don la haueu e les vaaons condonnen la sucue e le fonconnemen des zones humdes veanes. Dans le bassn RMC en Fance, la plupa des planes alluvales son pogessvemen solées du cous deau : canalsaon e endguemens, enfoncemen des lgnesdeau de la vèe ou de la nappe, dmnuon de la féquence dnondaon de la plane, (CdB-RMC, 2001). En Fance, les landes humdes e les paes humdes on sub ene 1990 e 2000 une égesson de suface foe (plus de -50%) ou noable (ene -10% e -50%) dans plus de 50% des zones enquêées, assocée à une dégadaon foe ou noable de leu éa de consevaon dans 40% des cas (Fouque e al, 2006). Suexploaon des essouces en eau 8

10 Les demandes en eau 4 on doublé dans la deuxème moé du 20ème sècle pou aende 190 km 3 /an à léchele du bassn médeanéen, 290 km 3 /an pou lensemble des pays veans (Beno e al, 2005). Dans de nombeux pays médeanéens, les pélèvemens en eau appochen le nveau lme des essouces dsponbles. Des pénues deau, conjoncueles ou sucueles son consaées, e les pespecves dévoluon ndque un accossemen du nveau d'exploaon des essouces en eau nauelles enouvelables (Beno e al, 2005 ; vo annexe 2). Dans le bassn médeanéen, 73% de la consommaon deau es desnée à lgaon (48 % au Nod e 82 % au Sud e à les; Espagne 70%, Iale 57%, Gèce 89%, Chype 88%) 5. Cee popoon dépasse les 85% en Lbye, au Maoc, en Sye, en Tunse e en Egype. La popoon nes nféeue à la moé quen Fance (13%) e dans les pays de les Adaque (5%), de la Slovéne à la Sebe e Monénégo (Beno e al, 2005). A léchele mondale, le seceu agcole poua accoîe ses pélèvemens en eau de 15 à 20 % d'c 2025 (WCD, 2000). Dans des zones soumses à un sess hydque e à de foes pessons ousques esvales, leau poable peu êe une souce de pessons mpoanes su les essouces (Zalds e al. 2002). En Fance, pouan globalemen non défcae, les pénues deau enden à séende à la fos spaalemen e empoelemen, pncpalemen sue à la conjoncon dépsodes clmaques secs (1976, 1989, 2003) e dune foe augmenaon des sufaces équpées pou lgaon (IFEN, 2007). En 2005, une foe moalé psccole e pès de 3800 km de cous deau à sec on éé ecensés (Chemnaud e al, 2007) D'c 2025, 3,5 mllads de pesonnes vvon dans des pays défcaes en eau (WCD, 2000). Un appovsonnemen en eau lmé, conjugué aux paques agcoles acuelles e à la cossance démogaphque, consue pou un nombe gandssan de pays une baèe à la éalsaon des objecfs de sécué almenae e à celle des essouces nauelles (WCD, 2000). Lexemple des Tablas de Damel, se Ramsa espagnol classé éseve naonale de bosphèe pa lunesco, es malheueusemen ypque à la fos des poblèmes hydologques des zones humdes médeanéennes e du ype de soluons envsagées pou y eméde. Déendue maxmale de 15 km² e de pofondeu envon 1 mèe, les Tablas son pncpalemen almenées en eau pa laqufèe de la Mancha occdenale, les vèes Guadana e Cguëla consuan des essouces dappon. Le sau de pac naonal espagnol assue une poecon légale à la zone humde en elle-même, mas pas à son bassn dappovsonnemen en eau. Depus les deux denèes décennes, lexploaon de laqufèe ses nensfée, passan de 200 mlons de m 3 (Mm 3 ) à 600 Mm 3, pou une echage moyenne de laqufèe esmée ene 300 e 400 Mm 3, enaînan une chue du nveau des eaux soueanes de 20 à 30 mèes, une éducon du déb de la Guadana, e un assèchemen sévèe de la zone humde (Aceman, 1999). Lassèchemen de la zone humde a enaîné des mpacs écologques consdéables e, en 1988, le gouvenemen espagnol a appouvé un pogamme de esauaon de la zone humde. Ce pogamme es basé su le foage de pus pou echage dugence laqufèe, su le ansfe deau dun aue bassn ves la Cguëla enaînan lassèchemen déangs en amon e su la consucon dune eenue deau pou almene la zone humde (Aceman, 1999) Ce pogamme, même sl vse à poége une zone humde, es emblémaque de la éponse classque aux cses de leau dans la égon : l saaque aux sympômes pluô quaux causes du poblème, l vse la épaaon de dommages dans lugence sans vamen développe une appoche pévenve, pa la moblsaon de nouvelles essouces pluô que pa lncaon aux économes deau. Peace e al (1996) ésumen cee appoche 4 Ces à de laddon des pélèvemens (95 % du oal), des mpoaons deau e des poducons non convenonneles (desalemen, éulsaon ) 5 Un ableau pésenan les caacésques de lgaon en Fance, Iale, Espagne e Gèce es en annexe 7. 9

11 médeanéenne aux cses de leau à la fomule suvane: davanage de baages, de foages, de canalsaons, de unnels e de canaux. Les pévsons de ensons accues su les essouces en eau dans les pochanes années, du fa de la cossance des demandes en eau e de la aéfacon des essouces possblemen aggavée pa le changemen clmaque, dans les pays médeanéens y comps ceux du nod, appellen à un enfocemen sgnfcaf des polques e saéges à la fos égonales, naonales e locales en maèe de geson de la demande en eau e à leu plene négaon en pacule dans les polques agcoles, daménagemen du eoe e de poecon de lenvonnemen, sans ouble la polque énegéque (Guee e Pala, 2007). Pluseus faceus ndquen que l'usage agcole de l'eau es decemen e ndecemen foemen subvenonné, malgé son mpac négaf consdéable su les écosysèmes d'eau douce. (1) Les nvesssemens nécessaes au développemen de lgaon à gande échelle on éé éalsés en gande pae pa des subvenons éaques e avec le souen echnque des ogansmes publcs (Scadgno, 2007). (2) Les agculeus payen souven l'eau en foncon des sufaces guées, e non en foncon du volume pélevé (Scadgno, 2007 ; WWF, 2003 ; Bazzan e al, 2004). (3) Les px son manenus afcellemen bas, (Scadgno, 2007) ben plus bas dans le seceu agcole que dans les aues seceus (AEE, 2003). En Iale, la afcaon ne vse que le ecouvemen des fas de fonconnemen des sucues de geson e de dsbuon de leau dgaon 6 (Bazzan,e al, 2004). S n les coûs dnvesssemens, n les coûs doppouné de leau, n les coûs envonnemenaux lés à ce usage de leau ne son comps dans la afcaon de leau agcole, lnéê économque à cou eme de lgaon es évden dans des égons où la dsponblé hydque es un faceu lman majeu pou les planes. Pa cone, losque la majoé des culues guées son desnées à lexpoaon, lnéê de labuon efecve dune pae mpoane des essouces en eau à lgaon es dscuable dans des suaons de aeé de leau, au nveau économque à long eme, au nveau socal e envonnemenal à cou, moyen e long eme. Ben que la éfome à m pacous (Md-Tem Revew) de la PAC en 2003 vse noammen la pomoon dune agculue plus exensve e lencouagemen de la poecon de lenvonnemen, une analyse de la léaue pou les pays médeanéens de lue (Scadgno, 2007) mone que la éfome navea pas à une ele améloaon à mons de mesues envonnemenales addonneles. La dmnuon de la demande en eau nes pas une péoccupaon majeue de la éfome e ses mpacs en emes de qualé e plus encoe de quané des eaux seon lmés (Scadgno, 2007). Une oenaon des polques ves la geson de la demande en eau es nécessae pou ende lagculue médeanéenne duable vs-à-vs des essouces en eau (Scadgno, 2007 ; Beno e al, 2005). Il semble quune augmenaon des px de leau pou les agculeus ne modfea les consommaons agcoles deau que légèemen à cou eme, le chox des culues e les consommaons deau seaen ben plus maqués à moyen e long eme (Bazzan e al, 2004). Une dfculé majeue de la afcaon voluméque de leau agcole es la mesue des consommaons e les coûs de ansacon assocés (Bazzan e al, 2004). Ces noammen la mulplcé des foages ndvduels qu end dffcle e coûeux les mesues e les conôles. Les volumes pélevés ne son que ès aemen mesués e conôlés. A e d'exemple, l'admnsaon espagnole adme que seuls 23,75 % des pons de pompage dans les nappes phéaques son épeoés e auosés 7. Consucon e mode de geson des baages 6 «Reclamaon and Igaon Boad» 7 Mnsèe Espagnol de l'envonnemen, Lve Blanc su l'eau. 10

12 La Commsson Mondale des Baages (WCD), céée sue à une nave de la Banque mondale e de l'unon mondale pou la naue (UICN) en 1997, es un ogane ndépendan composé de pesonnalés émnenes ssues de gouvenemens, du seceu pvé, dnsuons fnancèes nenaonales, dogansaons de la socéé cvle, don le appo fnal compoe noammen une évaluaon à léchele mondale de l'efcacé e des mpacs des gands baages (WCD, 2000). Les défenseus des baages évoquen les exgences du développemen socal e économque que les baages vsen à sasfae : gaon, éleccé, maîse des nondaons e appovsonnemen en eau ; leus déaceus meen en évdence les conséquences négaves des baages, comme le pods de la dee, les dépassemens de coûs, le déplacemen de populaons e leu appauvssemen, la desucon d'écosysèmes mpoans e de essouces haleuques, e le paage néquable des coûs e avanages (WCD, 2000). Les décsons elaves à la consucon des baages, e leu évaluaon une fos consus, son caacésés pa une mpoane opacé e pa un manque dmpaalé (WCD, 2000). Il fau soulgne les lens ene la fable lsblé démocaque de ce ype de poje (dans ses fnalés, dans ses poages polques) e lopacé des edsbuons fnancèes qul opèe (Meme e al, 2005b). Nous névoqueons c que quelques aspecs concenan leus mpacs écologques su les écosysèmes humdes e su les essouces en eau. L'évapoaon des ésevos peu aende 5 % du oal des pélèvemens en eau dans les égons sèches (WCD, 2000). Un mpac écologque majeu des baages, suou des baages hydoélecques, es la modfcaon des égmes hydologques en aval (WCD, 2000 ; vo Annexe 4). Les égmes hydologques conôlés pa le mode de geson des baages son un faceu majeu pou lécologe des écosysèmes aquaques e veans en aval des baages (WCD, 2000). Les lâches deau des baages hydoélecques, en labsence de mesues explces dans le cona de concesson, son pncpalemen foncon des px e des ensons su le maché de léleccé (Coupy, 2004). Dans de nombeux pays, les baages son assocés à de vases pémèes gués, lensemble ndusan une foe éducon des débs à laval e la dégadaon des zones humdes veanes e des fonconnalés de lhydosysème (WCD, 2000). Le lac Ichkeul en Tunse éa aupaavan un sysème lacuse doux à saumâe offan une dvesé bologque élevée. Tos baages consus depus 1984 on ès lagemen ampué lalmenaon en eau douce du lac, élevan la salné à un aux supéeu à celu de la me (Peace, 1996). La dégadaon du sysème écologque es obsevable pa exemple pa son efe désaseux su les cenanes de mles doseaux hvenans e mgaoes e su les mpoanes pêchees (Peace, 1996). Il es aujoudhu econnu quune défnon des besons en eau des écosysèmes e un pogamme de lâches deau planfé en foncon de ceux c, pouvan nclue des vaaons sasonnèes e neannueles, même sl ndu une dmnuon des pofs fnances à cou eme su lexploaon du baage, améloe généalemen la duablé des sysèmes su le long eme e favose laene dobjecfs socéaux plus lages comme la poecon à long eme de lenvonnemen (WCD, 2000). Ces lâches deau planfés penan en compe les besons en eau des écosysèmes qu en dépenden ndusen de fa une edsbuon des bénéfces dun poje de baage, e les bénéfcaes pncpaux acuels, gans e exploans du baage, pouaen ésse à la mse en place de els pogammes (WCD, 2000). De els pogammes son envsagés pou la vèe Oange en Afque du Sud (WCD, 2000). Des cues afcelles on éé lâchées de gands baages, pa exemple au baage de Mananal au Mal e au Sénégal e au baage de Pongolapoo en Afque du Sud, pemean de égénée les essouces nauelles dépendan des cues e généan des 11

13 bénéfces pou les acvés qu en dépenden comme le pâuage, lagculue de décue e la pêche (WCD, 2000) Un aue mpac écologque majeu des baages es le blocage des sédmens modfan les dynamques mophologques du l mneu, des planes dnondaon e des delas e causan la dégadaon des habas pou la faune e la floe (WCD, 2000). En eenan le lmon, les baages empêchen sa dspeson en aval, e pa conséquen lalmenaon des planes nondables e des delas fluvaux pou lesquels le lmon es une essouce vale qu felse les sols e appoe de nouveaux maéaux nécessaes au manen des beges e des côes face à léoson (Peace, 1996). Pvés de lappo de lmon, les delas, bancs de sable e lagunes séoden e lassen pénée les eaux salées (Peace, 1996). Les appos soldes à la me on dmnué de 90% en 50 ans e léoson côèe afece une gande pae du loal médeanéen (Beno e al, 2005). Le dela du Nl epésene les deux es des ees agcoles de legype. Avan la consucon du baage dassouan dans les années 1960, de 10 à 15 onnes de lmons ecouvaen chaque année les planes nondables du Nl e son Dela su un mllmèe dépasseu envon. Depus lachèvemen du baage dassouan, les appos lmoneux au loal sepenonal du dela ne sufsen plus à conecae léoson due aux vagues e aux couans mans. Lancen vlage de Bog-el-Boelos, auefos sué à lembouchue dun des pncpaux chenaux du fleuve, se ouve manenan à 2 klomèes en plene me. Les sédmens du Nl aegnan la me éaen auefos empoés ves les le long du loal e eneenaen les bancs de sable qu séenden en face des vases lagunes du dela. Les codons qu poègen les lacs de Manzallah e Buulus séoden e menacen de dspaaîe. Ces lagunes epésenen envon le qua de oues les zones humdes côèes esanes en Médeanée. S eles dspaassaen, les eaux manes sengoufeaen, nondan les basses ees agcoles du dela e emplssan deau salée les aqufèes côes (Peace, 1996) Concenan les possblés de changemen des modalés de geson des baages hydoélecques, Coupy (2004) soulgne pluseus pons echnques mpoans à sgnale : (1) le mode de geson des baages es généalemen cadé pa des conas de concesson de longue duée (ypquemen en Fance quaane ans) ; (2) l peu y avo pluseus concessonnaes, en concuence su le même maché de lénege, dans une même valée, doù lnéê selon laueu de la noon de «concesson de vallées» ; (3) l es ès ae que ou laval so négé dans la défnon de lespace de la négocaon, on le vo pa exemple ès ben dans la défnon des pémèes denquêes pou les éudes dmpac de enouvellemens de concessons, aval où pouan va êe sube la geson hydoélecque dans ce quele a de plus maquan ; (4) la négocaon de lévoluon de la geson pou un ouvage hydoélecque en cous de concesson saccompagne de compensaons fnancèes - les coûs du souen déage de la Gaonne e de la modulaon des éclusées sexpmen en mlons deuos -, la «désopmsaon» coûan dauan plus che que louvage es pefoman, les coûs saddonnan pou lensemble des ouvages successfs concenés ; (5) leau nappaen pas aux exploans de baages e à loccason dun enouvelemen de concesson, lea peu mpose ses ègles du jeu e ende «gaue» lopéaon, ou pévo des convenons de compensaons (Coupy, 2004). Une queson mpoane à pose en eme de changemen es cele de lappopaon de fa de la essouce en eau pa ceanes flèes (Coupy, 2004). 12

14 III. CARACTERISATION DES BESOINS EN EAU DES ECOSYSTEMES HUMIDES MEDITERRANEENS Les besons vaux des espèces e des écosysèmes, les faceus lman leu développemen e pouvan emee en cause leu exsence sls vennen à so de ceanes popoons, son nombeux e complexes (Ramade, 1984). Pa exemple, chaque plane a des besons spécfques vs-à-vs de son envonnemen, qu sexpmen noammen en emes de empéaue, de lumèe, de dsponblé en eau, en oxygène, en numens, ; e de vaaon de ces paamèes dans le emps (We e al, 2004). Aue exemple, dféenes espèces de possons, e dféens sades de cossance au sen dune même espèce, on des besons en eau spécfques haueu, vesse, eneu en oxygène, ec, e les besons des uns e des aues ne son pas focémen enèemen compables (Souchon e al, 2004). Les écosysèmes éan des sysèmes complexes, consués de mulples composans en neacon, le changemen déchele nécessae pou caacése les besons en eau des écosysèmes à pa de ceux de ces consuans (espèces, ndvdus ) semble délca. De plus, les écosysèmes humdes son caacésés pa une gande dvesé de sucue e de fonconnemen hydologque e écologque (Fusec e al, 2000). Chaque écosysème es unque. Une descpon des besons en eau spécfques à chaque ype de zones humdes dans les dfféens ypes de conexe sea donc longue e laboeuse 8. Nous allons adope une appoche dfféene, en enan de popose un cadage qu so éclaan pou lacon envonnemenale. Dans ce aval, nous défnons les besons en eau des écosysèmes comme les besons echnques nécessaes pou aende lobjecf envonnemenal de pésevaon efecve des zones humdes, en suface e en qualé. Pécsons que cela ne even nullemen à afme la pmaué des enjeux envonnemenaux su daues enjeux, noammen socaux e économques, e ne édu en en la possblé de ende des abages pvlégan des consdéaons socales e économques de plus ou mons cou eme. Pa cone, la clafcaon des objecfs envonnemenaux peme de clafe ces abages, de les ende lsbles, e pa conséquen douv la voe à leu jusfcaon explce pa leus pomoeus (Bllé, 2004). En osan une analoge avec la défnon agonomque des besons en eau dune culue (appos en eau pemean un développemen opmal des planes, foncon du ype de culue, de léa hydque de sols e du clma, (Roux, 2007), on abou à ldée que les demandes en eau secoeles (envonnemenale, agcole, ) peuven se défn comme les besons echnques en eau nécessaes pou laene opmale des objecfs secoels spécfques (pésevaon des zones humdes e manen de la fonconnalé des hydosysèmes ; cossance opmale des culues ). Cec nous confoe dans noe défnon des besons en eau des écosysèmes consdéés, e dans noe poson conssan à clafe les objecfs envonnemenaux avan denvsage les nécessaes abages avec les aues enjeux secoels. Nous commenceons donc cee pae en décvan quelques pncpes écologques mpoans pou le fonconnemen hydo-écologque e le manen de la fonconnalé de ces écosysèmes. Dans un second emps, au vu des poblèmes envonnemenaux décs dans la pae pécédene (I), nous âcheons ddenfe les pncpaux enjeux envonnemenaux, 8 Le leceu néessé ouvea dans le gude echnque n 5 du Comé de Bassn Rhône Médeanée e Cose (RMC) (2001) une pésenaon déallée de la sucue e du fonconnemen des pncpaux ypes de zones humdes du basn RMC ; dans les Cahes dhabas Naua 2000 : Tome3, Habas humdes (Gaudlla e al, 2001), les connassances fondamenales su le fonconnemen e pou la geson des habas e des espèces dnéê communauae de Fance; dans la sée des publcaons Medwe e dans Papayanns e Salahé (1999), de nombeux élémens ules pou la connassance e la geson des zones humdes médeanéennes. 13

15 c'es à de les pncpaux changemens de la geson effecve de leus appos en eau qu son nécessaes pou améloe la suaon poblémaque de ces écosysèmes. 0 QUELQUES PRINCIPES ECOLOGIQUES IMPORTANTS POUR LE FONCTIONNEMENT HYDRO-ECOLOGIQUE ET LE MAINTIEN DES FONCTIONNALITES DES ECOSYSTEMES HUMIDES MEDITERRANEENS Losque les mleux ne son pas déus ou dégadés physquemen, ce son avan ou les condons hydologques qu déemnen le fonconnemen écologque des zones humdes (Fusec e al, 2000). De nombeux faceus déemnen ces condons hydologques. Nous allons à pésen soulgne successvemen lmpoance : (1) de la quané des appos en eau; (2) de la vaablé des égmes hydologques e de la synchonsaon des yhmes hydologques e écologques ; (3) des connexons hydaulques ene mleux fonconnellemen lés. Nous menonneons enfn deux pncpes émegens, mas fondamenaux pou une geson plus écologque des mleux humdes : (4) le manen de la mulfonconnalé des zones humdes ; e (5) une geson spaale de leau. Impoance de la quané des appos en eau Leau, les sédmens e numens quele anspoe, son des essouces vales pou les écosysèmes humdes, e la éducon dasque de ces appos es la pncpale cause de dégadaon pou de nombeux écosysèmes humdes en Médeanée (Aceman, 1999 ; Zalds e al, 2002 ; Papayanns e al, 1999). Les appos en eau aux zones humdes son dogne dvese pécpaons, eaux de suface (cous deau, usselemen), eaux soueanes (nappes phéaques, souces), eaux manes dans le cas des zones côèes (Aceman, 1999). La basse du nveau des nappes enaîne lassèchemen des zones humdes qu en dépenden auss sûemen quun danage supefcel (Peace e al, 1994). Un déb op foemen édu duan une péode op longue enaîne un assèchemen plus ou mons maqué de lensemble des écosysèmes de lespace fluval (aquaque, humdes veans e esuaens) e une dégadaon de leu chesse écologque (Davs e al, 2003). Son souven obsevés noammen : pou lécosysème aquaque, une éducon des nveaux deau e de la suface dhabas fonconnels ans quun sque accu deuophsaon lé à la monde dluon e à la éducon du pouvo auo-épuaoe (pees de suface fonconnelle) ; pou les écosysèmes veans une monde almenaon en eau e en numens, une monde almenaon en eau des nappes alluvales ; pou les zones humdes côèes dépendan de ces eaux (delas, lagunes e maas péphéques, esuaes ec ): une monde almenaon en eau douce, sédmens e numens, une absence de dluon pouvan amene de ès foes salnés e laggavaon des phénomènes deuophsaon, une safcaon hemque abassan la eneu en oxygène, un assèchemen plus ou mons généalsé des zones humdes péphéques (Aceman, 1999 ; Peace e al, 1994). La zone humde de Doñana, dans le dela du Guadalquv au sud de Sévlle en Espagne es un cas ypque e ele sassèche apdemen. En amon, le Guadalquv compe 30 baages e les pélèvemens pou lgaon pusen plus de 50 mlons de m3 pa an sous la zone humde. Ensemble, baages e pélèvemens abassen pa endos la nappe de pesque 50 cm pa an. Des smulaons nfomaques monen que lgaon dessèchea une gande pae du pac, faclea les nusons manes sous le pac e édua les appos fluvaux au maas. (Peace, 1996). Selon le Plan Hydologque Naonal Espagnol de 1993, lespagne a pedu 400 km² de zones humdes ces denèes années. La suexploaon des aqufèes es une cause mpoane de ces pees (Peace, 1996). Pam les zones humdes les plus menacées pa des modfcaons des égmes hydologques fguen les zones humdes des planes alluvales e les zones humdes loales. 14

16 Les zones humdes des planes aluvales (bas secondaes, bas mos, plans deau plus ou mons pofonds, maas, foês humdes, fomaons hebacées, ) son éoemen soumses au égme hydologque du ou des cous deau ans quau nveau des nappes (Leoy, 2006 ; CdB-RMC, 2001). Les pncpes généaux pou une geson plus écologque des espaces fluvaux son le espec de la dynamque hydaulque e mophologque, lmpoance des mleux assocés, le manen de champs dnondaon fonconnels, la bonne geson des nappes phéaques (Caan, 1996). Dans les zones côèes, la suexploaon de leau ndu une chue du nveau pézoméque des eaux soueanes, la emonée du bseau salé e lnuson deau de me dans laqufèe (Papayanns e al, 1999). La zone humde unsenne de Gaae El Haouaa, à la pone du Cap Bon, couva chaque hve 3600 ha, su lune des pncpales voes de mgaon des oseaux ene leuope e lafque, e echagea un aqufèe supefcel qu almena à son ou une nappe plus pofonde. Au débu des années 1960, des canaux de danage de 4 mèes de lage débouchan en me on éé consus pou asséche la zone humde en hve. Les pus supefcels qu fuen ceusés son manenan lagemen abandonnés ca la basse du nveau de la nappe phéaque, de 9 mèes ene 1980 e 1995, a favosé lnuson salne, conagnan les agculeus, noammen les jeunes, à lexode (Peace, 1996 ; Aceman, 1999). La salnsaon des eaux e des sols peu mee des décennes ou des sècles à dspaaîe (Peace, 1996). Lassées en eau, les zones humdes jouen un ôle mpoan dans la pésevaon des essouces en eau soueanes (Papayanns e al, 1999 ; WCD, 2000). Ans la lagune de Kaavasa, peme se Ramsa dalbane, es pesque enèemen enceclée pa un fossé de danage qu empêche les appos deau exéeus, e la zone enouan la lagune a éé oalemen danée pa un sysème de fossés, de dgues e de saons de pompage. La lagune es devenue hypesalne (48 à 58 g/l) e a un sque élevé deuophsaon (Aceman, 1999). S les quanés deau son un paamèe fondamenal pou le fonconnemen des mleux humdes, l es cla que des appos consans dans le emps son ben nsuffsans pou manen la fonconnalé des hydosysèmes. En pacule, la éducon des nondaons égulèes ndu une dégadaon plus ou mons maquée de lensemble des écosysèmes des planes alluvales (Leoy, 2006 ; WCD, 2000). Impoance de la vaablé des égmes hydologques e de la synchonsaon des yhmes hydologques e écologques Un égme de cues e dnondaons égulèes es fondamenal pou lensemble des écosysèmes veans, don la sucue e le fonconnemen dépenden decemen des caacésques de la nappe (haueu e flucuaons sasonnèes) e du égme fluval (déb moyens e sasonnes, amplude, duée e féquence des nondaons) (Leoy, 2006 ; CdB- RMC, 2001 ; WCD, 2000 ; Aceman, 1999 ; Mulle e al, 2001 ; Anaud e al, 2007). Pou ceans fleuves en égon sem ade, la esauaon dun égme de cues égule consue lenjeu envonnemenal pncpal pou lensemble de la valée fluvale (Leoy, 2006). La dae, la duée, la féquence, le déb maxmal des nondaons ans que les vesses e haueus deau son des élémens cques pou les écosysèmes aquaques e veans (WCD, 2000 ; CdB-RMC, 2001). Les sédmens e les eaux anspoés pa les cues son fondamenaux pou lalmenaon des planes nondables e des delas fluvaux ; le lmon es une essouce vale qu felse les sols e appoe de nouveaux maéaux nécessaes au manen des beges e des côes face à léoson (Peace, 1996 ; Leoy, 2006 ; WCD, 2000). Lensemble de la gamme de vaablé hydologque sasonnèe e neannuele es mpoan pou les écosysèmes. Pou les écosysèmes aquaques, les cues de fable amplude peuven êe des déclencheus bologques, noammen pou les mgaons de possons e dnveébés, pugen les ls mneus e pacpan à la dynamque de céaon 15

17 dhaba (WCD, 2000). Les cues de plus gande amplude jouen un ôle majeu su la mophologe des cous deau e le enouvelemen des habas (WCD, 2000). Le manen des caacésques de la nappe (haueu e flucuaons sasonnèes) e du égme fluval (déb moyens e sasonnes, amplude, duée e féquence des nondaons) déemnen e son nécessaes au manen : (1) de la sucue foesèe des psylves (Anaud e al, 2007 ; WCD, 2000) psylves qu consuen lun des aes espaces foeses caducfolés de la égon médeanéenne (Anaud e al, 2007) ; (2) des communaués végéales des planes alluvales e de fonconnalés bologques ès vaées souven esseneles à la suve de lavfaune dépendane de ces mleux (Mule e al, 2001; CdB-RMC, 2001). Globalemen, la éducon des nondaons dmnue la poducvé des mleux veans, des planes dnondaons e des delas (WCD, 2000). La désynchonsaon des yhmes hydologques e bologques, noammen dus aux lâches deau des baages à des momens nadapés aux yhmes écologques, es une cause mpoane e econnue de dégadaon des écosysèmes aquaques e des psylves (WCD, 2000 ; vo égalemen de Mombynes, 2007 su le dosse des éclusées de la Dodogne). Pou les lagunes, les vaaons sasonnèes de salné e de sens des échanges avec la me son des paamèes sucuans de leu fonconnemen (CdB-RMC, 2001). Pa exemple en hve, quand lévapoaon es fable e que les appos connenaux emplssen les lagunes deau douce, labassemen de la salné e lévacuaon en me du op plen deau smulen lenée des alevns de nombeuses espèces de possons (don les plus mpoanes commecalemen son les mules e les angulles) (Aceman, 1999). Ceans écosysèmes aquaques e humdes médeanéens son adapés à des éages sévèes ou à des assecs, mas lalongemen de la duée e lavée plus ô en sason de ces assèchemens paels dégaden ces écosysèmes. La salnsaon des sols es un pocessus elavemen len, e une augmenaon de la duée des assecs en péode esvale peu êe un faceu majeu ndusan la salnsaon des mleux e la dégadaon des écosysèmes côes (Zalds e al, 2002b). Dune façon généale pou les habas humdes à assecs, une geson des nveaux deau do êe echechée pou que les basses eau nnevennen pas op ô en sason mas quun égme dassèchemen pael des beges so manenu (Gaudlla e al, 2001). Impoance des mleux annexes Lmpoance des mleux annexes esso claemen de oue une sée de avaux su le fonconnemen écologque des fleuves (Caan, 1996) e des zones humdes (CIEPP, 1994). Le concep de connecvé adu la chesse fonconnelle qu ésule de la dvesé mophologque e écologque de lneface ene mleux annexes (Caan, 1996). Lmpoance des mleux annexes pou les zones humdes es econnue noammen à aves la noon despace de fonconnalé. La défnon de lespace de fonconnalé donnée pa le gude méhodologque de lagence de leau (gude echnque n 6) es la suvane : «Espace poche de la zone humde, ayan une dépendance dece e des lens fonconnels évdens avec la zone humde, à lnéeu duquel, ceanes acvés peuven avo une ncdence dece, foe e apde su le mleu e condonne séeusemen sa péenné.» Les échanges e les mouvemens nègen auss ben des flux deau, de sédmens e de numens, ans que des échanges bologques (déplacemen danmaux, zones dhaba, de epoducon, de cossance des juvénles, dalmenaon; des végéaux : anspo des ganes) (CdB-RMC, 2001 ; Leoy, 2006). Au sen dun «hydosysème fluval» (Amoos e al, 1993), ces échanges on leu : -le long du gaden longudnal : flux deau, anspo solde, déplacemens danmaux e de ganes 16

18 -laéalemen : un cous deau e ses planes aluvales son deux enés exêmemen nedépendanes au nveau hydaulque, du anspo solde, des échanges bologques (Leoy, 2006 ; CdB-RMC, 2001) -vecalemen : le nveau de la vèe condonne lagemen celu des annexes e des nappes. Le nveau des nappes condonne, quan à lu, lalmenaon en eau de la végéaon veane e de ceanes annexes (CdB-RMC, 2001). Les nappes alluvales pacpen à lalmenaon des cous deau, noammen en péode déage (Leoy, 2006). Une geson plus écologque des zones humdes de ype maas e lagunes côes do sappuye su un cean nombe de pncpes daménagemen, noammenconcenan les échanges avec les mleux annexes : 1) manen des communcaons ene lagune e me afn de conseve les échanges hydodynamques (enouvellemen des eaux) e bologques ene les deux écosysèmes ; 2) espec des pofls e des conous des ves (éve le closonnemen des plans deau e la suélévaon des beges, conseve leu pofl en pene douce, ) pou gaan le déoulemen des pocessus nauels (mnéalsaon des dépôs oganques, cculaon des couans, ), 3) manen de la couveue végéale des beges afn de conseve les habas nauels (accuel de lavfaune, ) (CdB-RMC, 2001). La éhablaon des cous deau du bassn vesan e des maas envonnans es un enjeu envonnemenal poae pou leang de lo (CG-34, 2006). En efe auefos, les cous deau se dévesaen dans les maas bodan léang mas dans les années 1960, ls on éé ecalbés e canalsés à laval. Sue à la négaon des delas, les eaux almenen désomas decemen léang, enaînan la dégadaon physque de lensemble des écosysèmes esuaens (CG-34, 2006). Impoance du manen de la mulfonconnalé nauelle des zones humdes La dvesé des dmensons envonnemenales hydologe, épuaon, essouce nauele, bodvesé es nconesablemen une des spécfcés des zones humdes à consdée dans une opque à long eme (Poux e al, 2001). S lon se pojee dans le long eme, les poblèmes envonnemenaux acuels peuven se ouve elavsés, snon dépassés ; auemen d, les pncpaux poblèmes denfés aujoudhu ne son pas nécessaemen ceux que lon enconea deman (Poux e al, 2001). La mulfonconnalé des zones humdes appaaî en so un enjeu daven dans la plupa des scénaos consus dans le poje «pospecve» du PNRZH (Poux e al, 2001). En effe, compe enu des évesblés dodes bo-physco-chmques, l appaaî quune «spécalsaon» dans les foncons emples pa une zone humde à un momen donné peu oblée les possblés de développemen fuu daues fonconnalés (Poux e al, 2001). O, les zones humdes son souven convees à une ulsaon unque au démen de leu mulfonconnalé (CIEPP, 1994). Les aceus e les flèes concenés pa les zones humdes défnssen dune ceane manèe leus «poblèmes» popes su les zones humdes, souhaan «opmse» les foncons des zones humdes les néessan le plus au démen de leu mulfonconnalé e souven au démen de leu fonconnemen écologque. Les poblémaques de geson se posen alos en eme de coodnaon ene flèes à dfféens nveaux : eoe, conexe égonal mméda, elas naonaux e nenaonaux (noammen Communauae) ; e selon dfféenes logques : coopéaon, négocaon, confl, évemen (Poux e al, 2001). La queson es alos la manèe don les flèes son sucuées à ces nveaux e quels en son les modes dacon e dneacon (Poux e al. 2001). Les exemples du Gaae El Haouaa en Tunse (Peace, 1996) e du lac Mavouda en Gèce (Zalds e al, 1999) son deux exemples de spécalsaons de zones humdes pou des foncons poducves agcoles aboussan en quelques décennes à un abandon de lexploaon sue à la suexploaon des essouces en eau e à la dégadaon des sols. 17

19 Impoance dune geson spaale de leau La geson des eaux e des sols ne peu êe dssocée. Lévoluon généale de loccupaon des sols mpeméablsaon, colece sysémaque des eaux pa éseaux éanches, danages dves aggave légulaé des égmes hydologques e la dégadaon de la qualé des eaux (CIEPP, 1994). Les phénomènes de cues e déages, ans que les phénomènes de pénue, son aggavés pa une geson des sols qu favose le usselemen, laccéléaon des écoulemens, édusen lnflaon e lalmenaon des nappes. Des aspecs paculèemen cucaux els que le égme des eaux cues, éages léoson e les anspos soldes dépenden ès decemen de la geson des sols (CIEPP, 1994). Alos que les enjeux de la pésevaon quanave de la essouce en eau à long eme son majeus en Médeanée (Beno e al, 2005), la éducon des cues dmnue dasquemen la echage des nappes pa les planes dnondaon (WCD, 2000) e le danage des zones humdes enaîne des modfcaons mal maîsées du fonconnemen des hydosysèmes de suface e soueans. La poecon des acvés nsallées mpudemmen dans les zones nondables pa des nevenons de ype endguemens, ecalbages e ecfcaons de cous deau on pou efe daccélée le ansfe des eaux e de epoe généalemen le poblème en aval, en déusan les zones humdes alluvales suscepbles de pacpe à la égulaon souhaée. (CIEPP, 1994). Le senmen de sécué, souven suévalué, quappoen ces nevenons consue une ncaon à loccupaon des ls majeus qu amoce la spale «poecon - nouvelles nsallaons - nouvelles poecons», au px de dépenses publques élevées e pou une efcacé conesable quon peu évalue à la lumèe des écenes nondaons, en Fance mas auss aux Eas-Uns (CIEPP, 1994). Les polques de pévenon des sques lés aux nondaons compoen de plus en plus de dsposfs de geson des espaces lés aux nondaons, en èglemenan loccupaon du sol en foncon du sque de cue (PPRI) e en élaboan des pojes de su-sockage dans des champs dexpanson de cue sués en amon des vles dans les valées aluvales (Nacy e al, 2003). Les aceus de la geson de leau en Fance expmen féquemmen la voloné dneven davanage dans la geson des espaces (Nacy e al, 2003). Ils ecommanden ans de péseve les champs dexpanson des cues, de lue cone lmpeméablsaon des sols, de poége les nappes phéaques en conôlan lusage des espaces don eles dépenden, de espece la dynamque fluvale e de poége les zones humdes (Nacy e al, 2003). La polque de leau fançase consse pouan encoe aujoudhu pou lessenel à mene une polque de geson des flux deau e de poluon (Nacy, 2004). En nevenan su les espaces qu génèen des flux (sufaces agcoles, sufaces mpeméablsées, ) ou qu en égulen (zones humdes, champs dexpanson des cues, ), les gesonnaes de leau son amenés névablemen à nefée avec les flèes de geson des espaces déjà en place (polque agcole, poecon des mleux nauels, ubansme, ) (Nacy, 2004). La geson de leau se ouve aujoudhu, dans pesque ous ses aspecs, dans une posue soumse face aux flèes de geson des espaces ; ces le cas en pacule vs-à-vs de lubansme e des polques agcoles (Nacy, 2004). Pa aleus, le couve végéal nfluence les mcoclmas (empéaue, humdé ) (CIEPP, 1994). Il paaî égalemen pobable que cee nfluence se véfe à plus gande échelle. Des smulaons numéques on moné que les changemens adcaux de la végéaon (emplacemen de oues les foês de la pénnsule béque pa des culues sèches) povoqueaen la éducon du égme des plues esvales dans la égon béque ans que dans les zones adjacenes (Aceman, 1999). 18

20 0 IDENTIFICATION DES PRINCIPAUX ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX Auss complexes que soen les besons en eau des écosysèmes humdes médeanéens, on consae aujoudhu que les modfcaons dasques de leus appos en eau suvenues dans les denèes décennes enaînen une dégadaon mpoane de nombeux écosysèmes humdes en Médeanée 9 (Zalds e al, 2002 ; IFEN, 2007). Au vu de ces poblèmes envonnemenaux, e su la base des engagemens nenaonaux en maèe de zones humdes, l es possble ddenfe des besons de changemens, c'es à de des enjeux envonnemenaux, qu fxen des objecfs à aende pou une geson plus écologque des zones humdes (Leoy, 2006). Leoy (2006) a nvenoé les engagemens envonnemenaux en maèe de zones humdes que les Eas e les balleus de fonds nenaonaux on ps pa la afcaon des convenons nenaonales (Ramsa, Bodvesé, Désefcaon) 10. Nous allons c nous concene su deux engagemens paculèemen mpoans pou noe éude : Pésevaon des zones humdes (Convenons Ramsa, Bodvesé, Désefcaon) Manen des fonconnalés de lhydosysème (Convenons Ramsa, Bodvesé, Agenda 21 acle 18, Commsson mondale de leau e Paenaa mondal de leau) Lengagemen de pésevaon des zones humdes passe pa deux enjeux fondamenaux que son la péennsaon des zones humdes en eme de suface e en eme de qualé écologque (CIEPP, 1994). De plus, voulo péseve les zones humdes sans se péoccupe de leus appos deau sea voué à léchec (Leoy, 2006; Seeve, 1999 ; CdB-RMC, 2001, Wse e al, 2002). Mas, le pncpal mode dalocaon deau aux écosysèmes es la fxaon dun déb mnmal èglemenae, aemen supéeu au dxème du déb moyen neannuel (module). Cee valeu de déb (1/10 ème module) coespond généalemen à une valeu en dessous de laquele les paamèes hydaulques els que le pémèe moulé sannulen ès apdemen (Tennan, 1976). Cee valeu objecf de déb coespond à un objecf envonnemenal à la lme ene «mnmal médoce» e «dégadaon sévèe» selon la méhode Tennan ès ulsée aux Eas-Uns pou la déemnaon des débs ésevés (Davs, 2003). Pa alleus, les vaaons noammen hydologques e quanaves son fondamenales pou lensemble des ogansmes végéaux e anmaux des zones humdes (Gaudlla e al, 2001). Un enjeu envonnemenal fondamenal es donc daugmene les quanés deau alouées aux écosysèmes e de les synchonse avec les yhmes écologques, noammen pa laugmenaon des débs ésevés, lnégaon de vaaons sasonnèes dans les débs ésevés, e la éducon des pélèvemens deau de suface e soueane. En pacule, les écosysèmes humdes des espaces fluvaux son exêmemen dépendans du égme des cues. Un enjeu envonnemenal fondamenal es donc de manen un eou péodque des nondaons, ou de manen une cue afcele à pa des baages, afn quen eme de débs une ceane pulsaon so manenue (Leoy, 2006 ; Belfuss e Daves, 1999 ; Aceman, 1999). Enfn, le closonnemen hydaulque lé à nombe daménagemens enaîne des peubaons des échanges hydaulques ene les zones humdes e les mleux assocés 9 Les cas son nnombables. Pam les plus fameux on peu ce le lac dichkeul en Tunse ; dela de laxos, golfe damvakkos, lac Mavouda, en Gèce; complexe de Doñana, dela de lebe en Espagne, le vase dela du Nl e le lac Buulus en Egype, Le leceu néesé ouvea de nombeuses éudes de cas dans Aceman, 1999 ; Peace, 1996 ; Zalds e al, 2002 ; Papayanns e Salahé, 1999 ; Seeve, La plupa des pays médeanéens on afé la convenon de Ramsa su les zones humdes : Albana, Algea, Bosna-Hezegova, Bulgaa, Coaa, Egyp, Fance, Geece, Isael, Ialy, Jodan, Lebanon, Mala, Monaco, Moocco, Pougal, Seba, Slovena, Span, Syan Aab Republc, The FYR of Macedona, Tunsa, Tukey. 19

21 qu dégaden le fonconnemen écologque des deux élémens (CIEPP, 1994). Voulo péseve les zones humdes e manen les fonconnalés de lhydosysème mplque donc focémen de cheche à lme auan que possble les canalsaons, endguemens e aménagemens sucuels qu seaen défavoables au manen des échanges laéaux e vecaux ene mleux annexes, noammen ene les cous deau e leus planes aluvales mas égalemen ene les masses deau sagnanes e leus mleux annexes me, maas péphéques, (Leoy, 2006). IV. ATTRIBUTION DEAU AUX ECOSYSTEMES HUMIDES MEDITERRANEENS: IMPORTANCE DUNE APPROCHE ENVIRONNEMENTALE STRATEGIQUE 0 CONCEPTS ET METHODES DE CARACTERISATION DES DEBITS ENVIRONNEMENTAUX Conféences, convenons e sommes nenaonaux écens on econnu les besons en eau souven conflcuels de lagculue e des écosysèmes (FAO, 2005). Cee sensblsaon ses ansfomée en des engagemens e ecommandaons conces vsan à paage les essouces en eau douce de noe planèe pou éponde à la fos aux besons humans pou le développemen soco-économque duable e aux besons des écosysèmes nauels (FAO, 2005). Il exse de mulples emes pou désgne des flux deau dédés à manen ceanes popéés des écosysèmes qu en dépenden, e l exse une ceane confuson emnologque. Globalemen, on peu dsngue les dfféens conceps de débs envonnemenaux suvans lobje écologque cblé (lécosysème aquaque aval, ceanes espèces cbles, lensemble des écosysèmes aquaques e humdes des espaces fluvaux, ceanes foncons e sevces endus pa les écosysèmes ) e le nveau dobjecf fxé pou cee cble (éa écologque mnmum avan dégadaon sévèe, manen, pésevaon, esauaon, aene du bon éa écologque ) (Davs, 2003). Le eme de déb envonnemenal («envonmenal flow») es le eme le plus lage dans son conenu e le plus lagemen ulsé aujoudhu (Davs, 2003; UICN, 2004 ; Ramsa, 2007). Selon Davs e al (2003), ce eme compend lensemble des composanes de la vèe, compoe une dmenson dynamque, econnaî le beson de vaablé hydologque nauele, e pend en compe lensemble des enjeux socaux, économques e envonnemenaux concenés. Selon la Convenon de Ramsa, un déb envonnemenal es un déb qu peme de conseve les foncons e abus souhaés dun écosysème. Cee défnon es paculèemen néessane ca ele me en évdence la noon dobjecf envonnemenal, noon cucale en maèe dabuon deau aux écosysèmes. Thame (2003) a lsé plus de 200 méhodes de déemnaon de débs envonnemenaux pou les cous deau (Inseam Flow Mehodologes), qul a egoupées pa caégoes: méhodes hydologques (30%), mesues hydaulques (comme la méhode du pémèe moulé, 11%), de smulaon de lhaba aquaque (méhode des mco-habas, Inseam Flow Requemens, 28%), holsques - écosysémques (Buldng Block Mehodology, Envonmenal Flow Assessmen (EFA) ou Requemens (EFR), 8%), ou des combnasons ene celles-c (23%). En Fance, la méhode la plus ulsée depus une vngane dannée es la méhode de des mco-habas. Cee méhode aboue en généal à la déemnaon dune valeu de déb consane, souven poche du dxème du module (eneen avec JR Malavo) Deux endances domnen. Dans les pays développés de lhémsphèe nod, les méhodes de modélsaon de lhaba aquaque (IFIM, Phabsm, mco-habas en Fance) concenan lanalyse su les besons en habas dune espèce psccole paculèe, souven emblémaque - son massvemen ulsées ; là où les pays en développemen e dans ceux don la légslaon envonnemenale es elavemen écene (.e. Afque du Sud, Ausale) enden à ulse péféenellemen des méhodes holsques assocées à la consucon de 20

22 scéna hydologques e la pse en compe des besons en eau des écosysèmes de lensemble du sysème fluval (Souchon e al, 2004). Les méhodes de modélsaon de lhaba son noammen cquées pou la complexé, la loudeu e le coû de mse en œuve de la méhode, pou leu lmaon à un nombe ès esen denjeux envonnemenaux, e pou la fable fablé de leus pédcons (Thame, 2003, Souchon e al, 2004). Les méhodes holsques on lavanage dêe apde e peu coûeuse à mee en œuve, de consdée lespace fluval dun pon de plus écosysémque, en négan une plus gande dvesé de mleux e de besons ; elles son cquées noammen pou lmpesson de plus gande subjecvé que donne la décson pse «à de dexpes». Dveses méhodes de caacésaon des besons en eau des écosysèmes son donc ulsées, mas ces méhodes : (1) ne consdèen souven que les besons que de lécosysème aquaque voe dune espèce psccole emblémaque sans consdée les mleux humdes du sysème fluval ; e (2) aboussen généalemen à la fxaon dun déb mnmal consan dans le emps, (3) don la valeu es en généal nsuffsane pou assue le manen des écosysèmes de lespace fluval en aval, comme le monen les nombeux exemples décosysèmes humdes noammen les delas e daues zones humdes esuaennes séeusemen dégadées pa assèchemen e salnsaon. Les égmes hydologques (valeus mnmales de déb, évenuelles vaaons empoelles) péconsées pa les méhodes scenfques e echnques pésenées c-dessus ne son quun des élémens pacpan à la décson fxan un objecf de égme hydologque mnmal pou cous deau. Le égme hydologque fnalemen adopé ésule dabages e de négocaons. A ce égme hydologque effecf coespond un objecf envonnemenal en gande pae esponsable de lévoluon de léa écologque e de la fonconnalé des zones humdes dépendans decemen de ces eaux, noammen les écosysèmes sués dans le l majeu e à lembouchue. 0 QUELS OBJECTIFS ENVIRONNEMENTAUX SE FIXER VIS-A-VIS DE LA SATISFACTION DES BESOINS EN EAU DES ECOSYSTEMES? Nous avons vu dfféens enjeux envonnemenaux, besons de changemen, concenan les besons en eau des écosysèmes humdes médeanéens. Le nombe denjeux ps en compe dans la geson (déb mnmal consan ; vaaons sasonnèes e cues ; connexons hydaulques), e le nveau de pse en compe pou chaque enjeu (nveau de déb, de vaablé, de connexon hydaulque), consuen auan dobjecfs de négocaon, e de cèes dévaluaon du nveau d «négaon» des enjeux envonnemenaux dans la geson effecve des eaux e des espaces. Pa aleus, l nes pas possble de adue pa un smple chfe les besons envonnemenaux des cous deau e des zones humdes assocées, ca ls dépenden en gande pae du caacèe que lon souhae colecvemen ou que lon éuss saégquemen à donne à lécosysème fluval en queson (UICN, 2004). Pou péven des upues déqulbes écologques ceanes e évesbles se pose la queson de la non négocablé de quané despaces ou de flux (Souchon, 2006). Des abages e des chox dffcles son nécessaes quan à la épaon de cee essouce vale e lmée ques leau. La FAO (2005) e la Convenon de Ramsa (2007) péconsen de place en poé dans les chox polques de épaon la sasfacon des besons en eau pou lalmenaon e pou les écosysèmes. La pésevaon des zones humdes e le manen des fonconnalés de lhydosysèmes fon lobje on la vu dengagemens naonaux (èglemenaons naonales) e nenaonaux (convenons nenaonales). Ces objecfs fon égalemen lobje de vves ecommandaons au nveau des documens de planfcaon égonaux (SDAGE) e des ogansaons nenaonales. 21

23 Ans locde, dans un appo du Comé de lenvonnemen de locde (1991; cé dans CIEPP, 1994), souen qu «une acon vsan à «empêche la pee nee» de ces essouces es plus que ecommandée [ ]. Globalemen, l semble que lon pusse consdée la plupa des zones humdes comme des sysèmes nauels qu, une fos déus, ne peuven êe emplacés, dans la melleue hypohèse, que paellemen e mpafaemen pa lhomme. Comme la plupa des décsons daménagemen à caacèe défnf son évesbles (pou des asons physques ou paques), la saége de consevaon es lagemen jusfée, an su le plan de lefcacé économque que su celu de léqué enves les généaons suvanes. [ ] Il ne fa guèe de doue que oue modfcaon adcale ou ulsaon nensve des zones humdes esanes se aduon pa une foe pee de valeu socale nee» (OCDE, 1991). Le ôle des zones humdes pou la pésevaon de la essouce en eau a éé econnu pa la Commsson Euopéenne dès 1995 avec ladopon dune communcaon aan de lulsaon aonnele e de la consevaon des zones humdes (CE, 1995). La manèe don elles doven êe pses en compe pa les polques des éas membes dans le cade de la DCE a éé éclaée pa un documen gude (Anonyme, 2003) La pésevaon des zones humdes es égalemen affchée comme un objecf majeu e comme un enjeu dnéê généal dans les èglemenaons naonales. Les dsposons de la lo du 3 janve 1992 on pou obje une geson équlbée de la essouce en eau. «Cee geson équlbée vse à assue la pésevaon des écosysèmes aquaques, des ses e des zones humdes...» (A. 2). Dapès la lo n du 2 féve 1995 elave au enfocemen de la poecon de l'envonnemen (A. 1) : «Les espaces, essouces e mleux nauels, les ses e paysages, les espèces anmales e végéales, la dvesé e les équlbes bologques auxquels ls pacpen fon pae du pamone commun de la naon». Cee lo pécse que leu poecon, leu mse en valeu, leu esauaon en éa e leu geson son d'néê généal. Il y a aujoudhu globalemen un consensus su les Objecfs de développemen du mllénae pou la sécué almenae, la éducon de la pauveé e la pésevaon des écosysèmes (FAO, 2005). La compéhenson du ôle des écosysèmes dans léqulbe de noe mleu de ve change les données du poblème (CIEPP, 1994). Aujoudhu, la queson nes plus de savo s lon do les péseve, mas pluô de savo commen nous pouvons éalse en effcacemen ces améloaons dans la paque (CIEPP, 1994 ; FAO, 2005). 0 INTERETS DUNE APPROCHE STRATEGIQUE POUR LACTION ENVIRONNEMENTALE ET LANALYSE DES SITUATIONS DE GESTION DE LENVIRONNEMENT Malgé ces engagemens naonaux e nenaonaux, malgé la econnassance scenfque e offcelle du ôle des zones humdes e des enjeux socéaux lés à leu pésevaon ; malgé la mse en place de dsposfs de geson nnombables, dves, souven complexes e pafos de gande ampleu, la supefce des zones humdes médeanéennes connue à décoîe e leu éa écologque à se dégade. Comme pou de nombeux aues poblèmes envonnemenaux, les effos collecfs eneps jusque-là ne sufsen pas à ae efcacemen ces poblèmes e nempêchen pas que les pocessus qu aboussen à la dégadaon des écosysèmes esen pou une bonne pa à loeuve, voe saccélèen (Meme e al, 2005a). Il mpoe déclae de façon pécse lexecce de la esponsablé envonnemenale colecve, su la base dobjecfs e denjeux envonnemenaux clafés, fondés su les engagemens envonnemenaux (Leoy, 2006). Pace quls ne son pas eps de façon explce dans les dsposfs e pa les aceus concenés, lénoncaon clae de ces objecfs es mpoane en eme dacon (Leoy, 2006) Laccepaon de la dmenson saégque fondamenale des suaons de geson de lenvonnemen povoque un déplacemen de la pespecve fasan passe le poblème denvonnemen du sau de «poblème-collecf-à-ésoude-ous-ensemble» à celu de 22

24 esponsablé colecve qu ne sea pas honoée sans lnevenon saégque efcace dun agen de changemen, en généal mnoae, au mons au dépa (Meme e al, 2005a). La éalé de la pse de décson es complexe e ceans aceus défenden vgoueusemen leus néês pacules e les flèes leus néês secoels. Ans, nous avons vu que les gesonnaes de baages e les flèes agcoles on endance à ésse acvemen à la mse en œuve de mesues de edsbuon des bénéfces és des baages (WCD, 2000). Les confls lés à la éalsaon déqupemens on un caacèe nesecoel e poen des enjeux de edsbuon de eoes e de essouces (Meme e al, 2005b). Lappopaon des fonds publcs es souven au cœu des négocaons (Meme e al, 2003). Les aceus concenés pa un poje (noammen dnfasucue : oue, pon, baage, ) son lés ene eux, du fa même de lexsence du poje, à la fos pa des néês dvegens e pa des elaons dnedépendance(meme e al., 2005b). Lanalyse du pocessus de décson à la lumèe de la négocaon pse comme modèle, peme ddenfe «dfféens aemens des suaons dnedépendance ene aceus, selon des logques de négocaon, dafonemen, de coopéaon, dévemen ou en ayan ecous à un es, avec une dfféencaon des ôles ene aceus de geson effecve/aceu saégque de changemen/aceu égulaeu» (Meme e al., 2005b). Une elle appoche peme «(1) de ende plus vsbles des négocaons mulples assocées à des pocessus de décson, les places queles y occupen, les ôles queles y jouen, (2) de consae que le ôle décsf ou non queles jouen ne dépend decemen n de la place quele pennen, n de lafchage de la négocaon comme modalé (des négocaons neselles peuven êe décsves, e des négocaons afchées comme eles peuven nêe que de pseudo-négocaons)» (Meme e al., 2005b). 0 PROCESSUS DE DECISION POUR LA FIXATION DUN REGIME HYDROLOGIQUE MINIMAL AUX RIVIERES EN AVAL DES OUVRAGES STRUCTURANTS Les débs ésevés son les débs mnmums, èglemenaes ou conacuels, devan êe lassés dans les cous deau en aval douvages sucuans comme les baages hydoélecques ou des pélèvemens mpoans. Le déb ésevé se décde au momen dun enouvelemen de concesson, de la consucon dun nouvel ouvage ou dun nouveau pélèvemen. En Fance, la valeu du déb ésevé do êe valdée pa aêé péfecoal. Le peme élémen nfluan sa valeu es la valeu mnmale èglemenae. En généal, la valeu èglemenae mnmale dans les débs en vèe es égale au dxème du déb moyen neannuel (module) (WCD, 2000). S la valeu mnmale èglemenae es conesée dans un cas pacule, dveses méhodes de caacésaon des débs envonnemenaux peuven êe ulsées, e sensuva une négocaon pou la déemnaon du égme hydologque ésevé. Le cas du Plan Hydologque Naonal Espagnol (PHNE) peme dluse le pocessus aboussan à la fxaon dun objecf de égme hydologque mnmal pou le dela de lebe (Alcace-Sanos, 2007). Beson en eau des écosysèmes humdes médeanéens e fxaon dun objecf de égme hydologque mnmal Cas du dela de lebe dans le cade du Plan Hydologque Naonal Espagnol (Souce : Alcace-Sanos, 2007) Danan un bassn de km², lebe a le déb le plus mpoan de la pénnsule béque avec un dévesemen moyen de Hm3/an. Le dela de lebe es soums à des modfcaons hydologques majeues. (1) Dmpoans pélèvemens deau su lensemble du bassn (6310 Hm3/an mnmum son assgnés ofcelemen pou lgaon de pesque ha) ndusen la éducon des appos en eau douce au dela (cf p.3), e lnuson polongée deau de me à lnéeu du fleuve su pluseus klomèes en amon du dela (2) Un fo degé daménagemen du fleuve (340 baages 23

25 su lensemble du éseau hydogaphque, don pesque la moé de gands baages e 250 pou la poducon hydoélecque), enaîne la éducon denvon 95% des appos en sédmens au dela 11, ans que la dspaon des gandes cues du fleuve. Un affassemen de 2 à 5 mm/an du dela enaîne des phénomènes déoson côèe e dafassemen de ean, pouvan saggave selon les pévsons délévaon du nveau de la me. La éducon du égme fluval enaîne égalemen un sque accu deuophsaon dans un conexe daccossemen de la pesson agcole. Le Plan Hydologque Naonal Espagnol (PHNE), appouvé pa le Congès en 2001, vsan à assue lalmenaon consane en eau dans oue lespagne e pévoyan la consucon de 119 nouveaux baages e le ansfe deau ene bassns noammen le ansfe dune pae des eaux de lebe dans celu de Juca, Segua e daues bassns du sud a soulevé une vve conovese. Le Consel Naonal de leau Espagnol a exgé lélaboaon dun Plan Envonnemenal Saégque pou le Dela de lebe (PIPDE) devan nclue «la défnon dun égme hydologque qu pemee le développemen des foncons écologques du fleuve, du dela e de lécosysème man adjacen». La valeu de déb qu fu poposée en 2000 pa le PHNE fu de 3150 Hm3/an (équvalen à 100m3/s), ulsan la méhode QBM (Basc Manenance Flow). Cee méhode déemne le déb de manen, ou déb mnmum absolu du fleuve, su la base de lanalyse sasque de sées hydologques (déb jounales moyens su 10 à 12 ans consécufs), pou déemne les débs mnmums dune ampleu déemnée pendan une duée déemnée que son supposées olée les communaués benhques du fleuve, assocés à une haueu deau mnmale pou pemee la moblé des possons. Cee méhode fu cquée ca les sées hydologques epésenen les condons hydologques éelles, négan lnfluence des pélèvemens e des baages, e le égme hydologque mnmal esmé ne possède pa conséquen pas la qualé écologque que les pncpes de la méhode son censés avo. Un aue aspec menonné dans la poposon de déb écologque de lacuel PHNE mas pas défn quanavemen es la nécessé dabondanes cues péodques e leu ôle dans la epoducon du égme nauel du fleuve. La Geneala de la Caalogne (GENCAT) consdèe quun pélèvemen deau de 1050 Hm3/an de lebe, comme la poposé le PHNE, nes pas vable s lon consdèe la pesson e les menaces elaves à leau auxqueles le dela do fae face acuelemen. La GENCAT popose daugmene le déb écologque de 100 m3/s à 132 m3/s. La communaué scenfque, ans que de nombeuses ONG naonales e nenaonales envonnemenales, fomulen des objecons à ces valeus, auan celles du PHNE que celles de la GENCAT, e appuen leus affmaons su des éudes scenfques développées écemmen dans le dela. Elles défenden un déb écologque plus généeux pou meux poége le dela, ses foncons écologques e ses espèces vvanes. Les scenfques e les ONG consdèen que le PHNE deva fae peuve de plus de consdéaon enves les oblgaons e ecommandaons nenaonales ayan appo à la Convenon su la Dvesé Bologque (CDB) e la Convenon elave aux Zones Humdes dimpoance Inenaonale (Ramsa). Pam les menaces quls envsagen se ouven la dmnuon du déb solde e lanoxe causée pa lnuson salne e des nveaux deuophsaon élevés. Leus poposons meen généalemen laccen su (1) le manen adéqua dévènemens de cues, e (2) le déb nécessae pou lme les efes dnuson deau salée dans lécosysème. Des éudes on esmé que pou compense le blan sédmenae défcae (95%), des cues modéées de 1000 à 2000 m3/s seaen nécessaes, lbéan une quané deau annuele oale de 5000 Hm3. Daue pa, pou que la nappe salée égesse ou pou éve de longues péodes dnuson, un déb mnmum de 150 m3/s deva êe manenu pendan oue lannée avec une augmenaon à 400 m3/s pendan les péodes dhve, poposan un beson mnmum en déb de 350 m3/s, équvalen à un déb sasonne vaable de Hm3/an. Confomémen à la lo du PHNE, les ansfes deau de lebe seon auosés seulemen une fos que les condons envonnemenales equses du dela de lebe seon gaanes, auemen d que le déb écologque sea déemné. Devan êe avalsé en julle 2002 mas eadé pa des dvegences au sen du Consoum, le Plan PIPDE popose en julle 2003 une valeu moyenne de déb mnmum de 103 à 143 m3/s e deux évènemens de cue modéés, don la sason doccuence, lamplude e la duée son pécsés. Le plan na pas éé appouvé pace que ene aues asons le déb écologque poposé a éé consdéé nsuffsan. Le fa que le gouvenemen espagnol ancpe le souen fnance de lue pou les avaux du PHNE es un aue aspec mpoan. A ce efe lunon Euopéenne exgea la confomé avec logansme 11 pa appo aux valeus mesuées en

26 de la légslaon envonnemenale euopéenne concenan la consevaon des condons envonnemenales du dela. Ean donné lmpasse dans la mse au pon des débs écologques e dune façon plus généale du PHNE, la Commsson Euopéenne a nvé le gouvenemen espagnol ans que daue ogansmes e nsuons (CIPDE, AEE, WWF, FNCE, Plaafoma en defensa del lebo ) à une éunon echnque à Buxeles pou dalogue su le PHNE e ses mplcaons de geson envonnemenale. Cela a ouve daues pespecves pou oben davanage de pacpaon e lexpesson des opnons de dféens usages de leau e des néês pofessonnels concenan la geson de lebe e de ses eaux. Les éudes scenfques effecuées dans le dela concluen que la défnon du déb écologque ne do pas êe une smple valeu mas un égme de déb. En dép de ce qu es publé dans le PIPDE, les dscussons ene les nsuons esponsables de la déemnaon du déb écologque semblen ale dans le sens dune valeu fxe. Cela es dû pncpalemen à la négocaon paalèle qu péend fxe le nveau du ansfe deau du bassn. Une appoche plus holsque dans la geson de leau lbéée pa les baages poua ade à sumone les dffculés pou éalse un égme de déb écologque pou le fleuve Ebe e les zones humdes du Bas Ebe. Concluson A lhozon 2025, le scénao endancel développé pa le Plan Bleu annonce des dégadaons évesbles accues des essouces nauelles : épusemen des essouces en eau, désefcaon, pee de plus de 1,5 mllon d'hecaes de ees de qualé pa l'ubansaon e les nfasucues, e le manen de la pauveé uale au Sud e à l'es de la Médeanée. Les enjeux lés à la éalsaon des Objecfs de développemen du mllénae pou la sécué almenae, la éducon de la pauveé e la pésevaon des écosysèmes son nexcablemen lés (FAO, 2005). Il en es de même des objecfs de pésevaon des zones humdes e de manen des fonconnalés des hydosysèmes (Leoy, 2006 ; CdB-RMC, 2001) Dans un conexe de changemen clmaque ndusan possblemen une augmenaon des évènemens clmaques exêmes sécheesses, cancules, plues oeneles ne vau-l pas meux nves en allouan aux écosysèmes nauels une pa des eaux e des espaces don ls on beson pou manen leus fonconnalés e leu éslence, ce qu nous assuea en eou la péenné des sevcesécosysémques essenels quls nous appoen en emes de qualé e de quané de essouces nauelles essenelles que son les sols, les eaux, la faune e la floe? Une geson aonnelle des zones humdes, négée des essouces en eau e des zones côèes deva, pou êe cohéene avec ses objecfs affchés, se confone à os enjeux envonnemenaux majeus pou la sasfacon des besons en eau des écosysèmes humdes médeanéens son : 1) éducon des pélèvemens en eau, noammen agcoles ; 2) augmenaon des débs ésevés e négaon de vaaons sasonnèes e dévènemens de cues; 3) éducon des endguemens, canalsaons e ouvages hydaulques néfases aux échanges hydaulques laéaux e vecaux. Lnégaon des enjeux envonnemenaux dans les modes de geson es pogessve e paelle. Les dffculés pou des acons de changemen son mpoanes, e dfféenes pou (1) la éducon des pélèvemens : foes subvenons publques à lgaon, mulplcé des foages ndvduels dffclemen conôlables ; (2) lnégaon des enjeux envonnemenaux dans les décsons de consucon e dans la geson des ouvages hydaulques sucuans (baages, ouvages de poecon cone les nondaons) : opacé des décsons e dffcle accès aux négocaons, fos enjeux dsbufs de essouces, despaces e de fonds publcs. En concluson dsons que : 25

27 (1) Les pncpaux enjeux envonnemenaux son econnus pa la communaué scenfque, pa les engagemens envonnemenaux nenaonaux, pa les èglemenaons naonales ; (2) Les mécansmes à lœuve de dégadaon des écosysèmes e les esponsablés pncpales son globalemen denfés ; (3) Dféens aceus comme les exploans de baages hydoélecques - e flèes noammen agcole opposen une éssance acve, à dféens nveaux, aux mesues envonnemenales pouvan ndusan une edsbuon des bénéfces quls en de la geson acuelle de leau ; (4) Les pocessus de négocaon pocédues, négocaons neseles e dabages à dfféens nveaux aboussen souven à une smplfcaon e à un appauvssemen des enjeux envonnemenaux els quls son fnalemen ps en chage pa la geson effecve des eaux e des espaces (objecf mnmal de égme hydologque des fleuves consan ; pse en compe fomele des besons dune seule espèce, souven psccole emblémaque ; nveau dobjecf envonnemenal nsufsan pou empêche la connuaon de la dégadaon des écosysèmes). 26

28 ANNEXE 1 : Quelques chffes llusan la dégadaon des zones humdes médeanéennes La Commsson Euopéenne, dans une communcaon au Palemen e au Consel Euopéens (CE, 1995) donne les poucenages suvans de pees de zones humdes los des denèes décennes pou les pays deuope médeanéenne : Fance : 67% ene 1900 e 1993 ; Espagne : 60% ene 1948 e 1990 ; Iale : 66% ene 1938 e 1984 ; Gèce : 62% ene 1920 e Dans ceanes égons du nod de la Gèce 12, la supefce des lacs es passée de ha à ha, la supefce de maas de ha à ha, ceanes vèes comme la vèe Gallkos on éé asséchées pa déounemen de leus eaux pou des usages agcoles e ubans (Zalds e al, 2002). En Tuque, on esme quau mons ha de zones humdes on éé pedues depus 1960 sue au défchemen, au danage, à lgaon e aux baages (Özesm, 1999). Su les à ha esmés esan, envon 80% son menacés decemen pa des pojes agcoles de gande envegue, pa le développemen uban e ndusel, e pa les polluons ubanes, nduselles e agcoles (Özesm, 1999). On esme que 28% des zones humdes unsennes on dspaues au cous du dene sècle. Le bassn du Medjeda es le plus ouché (84% de pees en suface). Les causes pncpales son le danage ( ha), lubansaon (3.341 ha), lempèemen agcole (1.353 ha) e les baages amon (500 ha) (Zalds e al, 2002). En Fance, le appo dévaluaon des polques publques en maèe de zones humdes (CIEPP, 1994) me en évdence une dégadaon nee 13 de 53 zones humdes dmpoance naonales e une dégadaon foe 14 de 11 zones su les 76 évaluées su la péode , so une dégadaon sgnfcave denvon 85% dene eles. Selon lifen (1996 cé dans Fouque e al 2006), 25% des sufaces oujous en hebe on dspau ene 1970 e Les landes humdes e les paes humdes on sub ene 1990 e 2000 une égesson de suface foe (plus de -50%) ou noable (ene -10% e -50%) dans plus de 50% des zones enquêées 15, assocée à une dégadaon foe ou noable de leu éa de consevaon dans 40% des cas (Fouque e al, 2006). Pa appo à la péode , le yhme de ces dspaons es neemen plus fable su le loal alanque, équvalen dans les zones humdes des valées aluvales e l ses amplfé dans les égons déangs (IFEN, 2007). Seuls 9% des cas expesés pafouque e al (2006) on vu leu éa saméloe 16, gâce en pacule à la mse en place de mesues de consevaon. 12 Régons de Macédone de les, cene e oues. 13 Pee dau mons 10% en supefce e/ou aléaon sgnfcave du fonconnemen (CIEPP, 1994). 14 Pee dau mons 50% en supefce e/ou aléaon majeue du fonconnemen (CIEPP, 1994). 15 Lenquêe de 2006 se sue dans une connué méhodologque avec lévaluaon des polques publques zones humdes de 1994, e poe su 87 zones humdes dmpoance majeue en Fance, consuan un échanllon jugé epésenaf de la dvesé écologque e soco-économque des dfféens ypes de zones humdes fançases (Fouque e al, 2006). 16 Il sag noammen de zones humdes en bodue de cous deau poons de lasne, la Meuse, ladou e de maas maas de Guéande ou de Mesque. 27

29 ANNEXE 2 : Médeanée, un fuu en eau conasé, pafos nquéan. A l'hozon 2025, la pesson des demandes su les essouces, expmée pa l'ndce d'exploaon des essouces en eau nauelles enouvelables, me en évdence une géogaphe ès conasée, pafos nquéane, du "fuu en eau" (fgue 1) (Beno e al, 2005). D'oes e déjà, dans ceans pays, les pélèvemens en eau appochen voe dépassen le nveau lme des essouces enouvelables. Les ensons su les essouces en eau seon paculèemen foes en Egype, Isaël, Lbye, dans les Teoes palesnens e dans les bassns médeanéens de lespagne (ndce dexploaon vosn ou supéeu à 75 %) ans quà Male, en Sye, en Tunse e dans ceans bassns du Maoc (ndce ene 50 e 75 %). Ceans pays souffen de ensons égonales non évélées pa ce ndce Cae1. Indces dexploaon de leau pa bassn, Lndce dexploaon des essouces en eau naueles enouvelables mesue le ao ene le volume annuel des pélèvemens su les essouces en eau nauelles enouvelables e le volume annuel moyen des essouces en eau nauelles enouvelables dsponbles, expmé en poucenage. Un ndce vosn ou supéeu à 75 % ndque des ensons su les essouces en eau déjà ès foes ; un ao ene 50 e 75 % sgnale des sques mpoans de ensons sucuelles à moyen eme. Souce : Beno e Comeau, Les changemens clmaques squen daggave les ensons su les essouces en eau en Médeanée. Les sques concenen noammen une dmnuon de la dsponblé des essouces (pa dmnuon de la pluvomée moyenne e/ou pa accenuaon des phénomènes exêmes) e une augmenaon des demandes (noammen lévapoanspaon e la demande agcole qu accompagneaen une augmenaon des empéaues e des épsodes de sécheesse). Ean donné noammen la complexé de la cculaon amosphéque e des neacons amosphèe - océan e amosphèe occupaon e usage des sols, les modèles acuels aboussen à des pédcons pluvoméques consdéées ès peu fables, même à léchele connenale (). Souce : IPCC,

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012 École de Technologe Supéeue Pa : Fancs Boudeau, ÉcThé Révson : Aïda Ouangaoua INF35 Taval Paque # Remse le 6 ocobe 0 Inaon à la pogammaon en géne mécanque Taval ndvduel. Objecfs - Mee en applcaon des noons

Plus en détail

ANALYSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE NATIONALE DANS UN PAYS EN DEVELOPPEMENT : LE CAS DU RWANDA

ANALYSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE NATIONALE DANS UN PAYS EN DEVELOPPEMENT : LE CAS DU RWANDA Unvesé de Monéal Faculé des As e des Scences Dépaemen des Scences Economques ANALSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE NATIONALE DANS UN PAS EN DEVELOPPEMENT : LE CAS DU RWANDA Rappo de echeche pésené pa :

Plus en détail

Stabilisation des prix des céréales : avantages et coûts du stockage public

Stabilisation des prix des céréales : avantages et coûts du stockage public Sablsaon des px des cééales : avanages e coûs du sockage publc F.Géad M.G. Pkey J.M. Boussad CIRAD Jun 013 Éude commandée pa le Cene d'éudes e de Pospecve du Mnsèe de l'agculue de l'agoalmenae e de la

Plus en détail

Dossier. Rentabiliser. son cabinet

Dossier. Rentabiliser. son cabinet Dosse Renabse son cabne Dans un conexe économque endu, pus encoe qu en emps noma, a enabé es echechée, que que so e seceu d acvé. S agssan d un cabne d avocas, des pses son c exposées pou améoe, pses qu

Plus en détail

Barbie ingénieure informaticienne (oui, je peux!)

Barbie ingénieure informaticienne (oui, je peux!) Babe ngéneue nfomacenne (ou, je peux!) pub cc as she owo d{ pub cs a cvo dma n ( S ng[ ]a gs ){ S ys em. ou. p n n ( " He o,wo d" ) ; } } em x edby Cas eyf es e www. cas eyf es e. com T h snoncomme c a

Plus en détail

Liquidité et passage de la valeur

Liquidité et passage de la valeur N Sepembe Lqudé e passage de la valeu Pee Vlla Lqudé e passage de la valeu Pee Vlla N Sepembe CEPII, ocumen de aval n - TABLE ES MATIEES SUMMAY... 5 ABSTACT... 5 ÉSUMÉ... 7 ÉSUMÉ COUT... 7 INTOUCTION...

Plus en détail

,Y e. , Z e ) est supposée être en C, centre optique de la lentille (point nodal du plan principal objet pour un système optique)

,Y e. , Z e ) est supposée être en C, centre optique de la lentille (point nodal du plan principal objet pour un système optique) PROJECTION DE L'ESPACE TRIDIMENSIONNEL L'espae éel es de naue idimensionnelle, alos que les ouils usuels de fomaion d'une image son bidimensionnels. La pojeion es la fonion de passage du 3D au 2D. L'image

Plus en détail

L intégration intra-régionale des marchés boursiers de l Europe du sudest : une analyse multivariée

L intégration intra-régionale des marchés boursiers de l Europe du sudest : une analyse multivariée Busness School W O R K I N G P A P E R S E R I E S Wokng Pape 24-29 L négaon na-égonale des machés bouses de l Euope du sudes : une analyse mulvaée Khaled Guesm Duc Khuong Nguyen hp://www.pag.f/f/accuel/la-echeche/publcaons-wp.hml

Plus en détail

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE L électostatque Chapte 1 CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIUE 1.1 Intoducton La chage est une popété de la matèe qu lu fat podue et sub des effets électques et magnétques. On dstngue : - l'électostatque qu est

Plus en détail

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation Modèles d analyse des bographes en emps dscre Exemple d ulsaon Jean-Mare Le Goff Cenre Lnes Pôle Naonal de recherche Lves Unversé de Lausanne Plan Deux ypes de données dscrèes Modèles à emps dscre Modèle

Plus en détail

Thermographie infrarouge et conduction inverse : estimation d une source surfacique de chauffage par induction.

Thermographie infrarouge et conduction inverse : estimation d une source surfacique de chauffage par induction. hemogaphe faouge e coduco vese : esmao d ue souce sufacue de chauffage pa duco Aboubaca OUAAA, Des MAILLE, Mchel GADECK, Mchel LEBOUCHE Objecf : - fluece composo flude flude dus # eau du éseau efodsseme

Plus en détail

SDRM chapitre 2 LES ÉLÉMENTS CLÉS DU CONSTAT. SDRM chapitre 2 Version de septembre 2007 7

SDRM chapitre 2 LES ÉLÉMENTS CLÉS DU CONSTAT. SDRM chapitre 2 Version de septembre 2007 7 SDRM chape 2 LES ÉLÉMENTS CLÉS DU CONSTAT SDRM chape 2 Veson de sepembe 2007 7 Inoducon LA RÉGION MORGIENNE EXISTETELLE? Chacune des communes de a égon mogenne possède ses popes caacésques e sa pope dené:

Plus en détail

LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL

LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL Le monopole naurel CM décroî avec l échelle de producon = Cm rès fable / CF L Éa do réglemener Soluon 1 : arfcaon au coû margnal Effcace au sens de Pareo mas peres

Plus en détail

Commission des transports et de l environnement

Commission des transports et de l environnement Mémoe déposé à a Commsson des anspos e de envonnemen dans e cade de a Consuaon généae su a geson des maèes ésduees au Québec Féve 2008 Mémoe à a CTE su a Geson des maèes ésduees SOMMAIRE La Tabe pou a

Plus en détail

est proportionnel à B, lui même proportionnel au courant i. On a donc

est proportionnel à B, lui même proportionnel au courant i. On a donc INDUCTION ÉLCTROMGNÉTIQU DNS UN CIRCUIT FIX INDUCTION ÉLCTROMGNÉTIQU DNS UN CIRCUIT FIX : CS D NUMNN I Descipion des cicuis dans le cade de l RQS 1 ) Inducances popes e inducances muuelles de cicuis filifomes

Plus en détail

Gestion des Stocks et File d'attente

Gestion des Stocks et File d'attente Geson des oks e Fle d'aene Guy Aé TANONKOU ndusal Engneeng & oue ene NRA-Loane le du auly, Bâ.A GM 5745 Mez ede Fane hone offe : 33 3 87 54 7 97 Eal : anonkou@loa.f / anonkou@asal-sene.og Table des aèes.

Plus en détail

A l aise dans mon parking!

A l aise dans mon parking! A ae dan mon pakng! Gude d uaon de voe pakng Voe accè au pakng Pou accéde à voe pakng, vou dpoez d'un badge* qu commande ouveue de poa e poe d enée Nou vou emeon évenueemen une vgnee adhéve à coe u voe

Plus en détail

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris Geson de producon cour erme en conee nceran EDF R&D École enrale Pars Geson de producon à cour erme Encadrans ndusrels : Gérald Vgnal - Jérôme Quenu Encadran académque : Yves Dallery-Mchel Mnou Snda Ben

Plus en détail

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits Themodynamque - Chapte opétés themoélastques des gaz pafats opétés themoélastques des gaz pafats LES CONNAISSANCES - Gaz pafat à l échelle macoscopque Défnton : Le gaz pafat assocé à un gaz éel est le

Plus en détail

Analyste-programmeur (Réf. 26) SYSTÈMES DE VENTE ET DE COMMERCIALISATION. logiciels commerciaux, de séné ou non. Développeur, responsable d'équipe

Analyste-programmeur (Réf. 26) SYSTÈMES DE VENTE ET DE COMMERCIALISATION. logiciels commerciaux, de séné ou non. Développeur, responsable d'équipe Monéal, saed S novebe 997 Caèes N F O R M T Q U E Conselles expes BM S 400 e anfee Clen seveu (54) 34-7760 Vsez noe se Web w w w p n f o con pofessons/foaon Mec à ous les annonceus de ben voulo eoune un

Plus en détail

Chapitre 3.1c La nature ondulatoire de la lumière : interférence en deux dimensions

Chapitre 3.1c La nature ondulatoire de la lumière : interférence en deux dimensions Chape 3.c La naue ondulaoe de la lumèe : neféence en deux dmenon L neféence L neféence e la upepoon de deux onde de même longueu d onde. Loque la upepoon addonne complèemen, on d que l neféence e conucve.

Plus en détail

Bureaux d études en traitement des images

Bureaux d études en traitement des images Bureau d éudes en raemen des mages ESERB Fère Téécommuncaons 3 ème année Opon SC ESERB Fère Eecronque 3 ème année Opon TS AEE 4-5 M. DOAS Bureau d éudes en raemen des mages PARTE REDRESSEMET Dans cee pare

Plus en détail

Règlement d exploitation du Stade de glace Patinage public

Règlement d exploitation du Stade de glace Patinage public Règlemen d exploaon du Sade de glace Panage publc 1. Bu Le Sade de glace de Benne es un leu de renconre régonal. Son bu es de répondre aux besons du spor (spor de compéon e de losr), du délassemen acf

Plus en détail

UNE POLITIQUE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ASSOCIEE A UNE DEGRADATION ACCUMULATIVE BIVARIEE OBSERVEE CONTINUMENT

UNE POLITIQUE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ASSOCIEE A UNE DEGRADATION ACCUMULATIVE BIVARIEE OBSERVEE CONTINUMENT UNE POITIQUE DE AINTENANE PREVENTIVE ASSOIEE A UNE DEGRADATION AUUATIVE BIVARIEE OBSERVEE ONTINUENT A PREVENTIVE AINTENANE POIY ASSOIATED WITH A ONTINUOUSY OBSERVED UUATIVE BIVARIATE DETERIORATION Ha Ha

Plus en détail

TABLE DE CONCERTATION SUR LA RÉCUPÉRATION DES CRU NON CONSIGNÉS

TABLE DE CONCERTATION SUR LA RÉCUPÉRATION DES CRU NON CONSIGNÉS TABLE DE CONCERTATION SUR LA RÉCUPÉRATION DES CRU NON CONSIGNÉS PLAN DACTION STRATÉGIQUE POUR LAUGMENTATION DU TAUX DE RÉCUPÉRATION DES CONTENANTS À REMPLISSAGE UNIQUE NON CONSIGNÉS Ma 2006 (Révsé jun

Plus en détail

Modélisation et simulation de l hydroformage de liners métalliques pour le stockage d hydrogène sous haute pression

Modélisation et simulation de l hydroformage de liners métalliques pour le stockage d hydrogène sous haute pression Modélsaon e smulaon de l hydroformage de lners méallques pour le sockage d hydrogène sous haue presson J.C. Geln, C. Labergère,. Boudeau, S. Thbaud Insu FEMTO-ST, Déparemen Laboraore de Mécanque Applquée

Plus en détail

BRGM. RECHERCHE DE RESSOURCES NOUVELLES DANS LES FORMATIONS DE SOCLE DE LA CREUSE (Secteur La Souterraine) agence de l'eau loire - bretagne

BRGM. RECHERCHE DE RESSOURCES NOUVELLES DANS LES FORMATIONS DE SOCLE DE LA CREUSE (Secteur La Souterraine) agence de l'eau loire - bretagne PREFECTURE DE LA CREUSE DRECTON DEPARTEMENTALE DE L'AGRCULTURE ET DE LA FORET mnstèe de agmcultufo et üe la pêche SYNDCAT NTERCOMMUNAL DE RECHERCHES ET D'ADDUCTON DU NORD-OUEST S..R.A.N.O. BRGM SERVCE

Plus en détail

Professions TECHNICIEN EN INFORMATIQUE. (programmeur), (2 postes contractuels offerts aux femmes et aux hommes)

Professions TECHNICIEN EN INFORMATIQUE. (programmeur), (2 postes contractuels offerts aux femmes et aux hommes) CAHER J Télé-Dec, chef do fle canaden dans la pooon e la vene de publcé pou l'annuae Pages Jaunes, echeche les pesonnes suvanes : aées Monéal, saed, 2 janve 995# Adjon au deceu Tafcaon e echeche (akeng)

Plus en détail

Prise en main du logiciel

Prise en main du logiciel Pse en man u logcel Au émaage le logcel génèe un pofl e émonstaton (pou entaînement). Vous pouvez éfn vote pope pofl : pa lectue un fche exstant (fche texte) (Fche/Ouv fche ponts) avec possblté e sauvegae

Plus en détail

EVALUATION DE L IMPACT DU CREDIT D IMPÔT RECHERCHE

EVALUATION DE L IMPACT DU CREDIT D IMPÔT RECHERCHE EVALUATION DE L IMPACT DU CREDIT D IMPÔT RECHERCHE Benoî Mulkay e Jacques Maresse 2 Rappor pour le Mnsère l Ensegnemen supéreur e de la Recherche Novembre 20 Unversé de Monpeller Faculé d'econome beno.mulkay@unv-monp.fr

Plus en détail

LA REGULATION P.I.D. 1. Introduction

LA REGULATION P.I.D. 1. Introduction . Intoducton LA REGULATION P.I.D Encoe utlsé en ason du pods du passé, à la fos matéel et cultuel : matéel : gâce à la découvete de l ampl cateu opéatonnel, le peme P.I.D. est commecalsé en 930; pus dans

Plus en détail

Les principales caractéristiques de la lumière

Les principales caractéristiques de la lumière Les pncpales caactéstques de la lumèe Il exste deux sotes de cops lumneux : 1. les cops qu émettent de la lumèe : le solel (énege nucléae) ; les soldes ncandescents : une flamme (énege chmque) ; le flament

Plus en détail

Correction examen Automates

Correction examen Automates Coecon exmen Auomes 011-01 1e jun 01 - heues Les documens son neds. Les execces son ndéendns. On ou dmee l éonse à une ueson ou sse à l ueson suvne. Execce 1. 1. Clcule l uome mnml du lngge comlémene de

Plus en détail

Présentation de la plateforme

Présentation de la plateforme e o N n o a n n e o s é r a s P l u d e c Présenaon de la plaeforme Mad Doc es un espace vruel de consulaon e de mse à dsposon de suppors e nformaons produs / servces ITGA. L objecf es de connuer à s nscrre

Plus en détail

Lycée Vaucanson PTSI 1 et 2 TD INDUCTION N 2

Lycée Vaucanson PTSI 1 et 2 TD INDUCTION N 2 Lycée Vaucanson PTSI et 2 TD Physque TD INDUCTION N 2 EXERCICE : Coeffcent d nductance mutuelle ente deux solénoïdes : On consdèe deux bobnes longues, ou solénoïdes, de même axe Oz et de même longueu d,

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin

Notice d information contractuelle Loi Madelin Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln 1. LA RETRAITE es une convenon d assurance collecve sur la ve à adhéson ndvduelle e faculave. Les dros e oblgaons de l Adhéren peuven êre modfés par des avenans au

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014 RORT NNUL XRI - IDNTITÉ D L'OITION..R. Inqez c-essos les mofcaons appoées à l'ené e l'assocaon pa appo à l'execce pécéen oe e l'assocaon Nom aesse Téléphone oel OUI NON (aye la menon nle) s o? oel GIM

Plus en détail

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs)

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs) Démache)Qualité)pou)mélioe)la)Communication) Pluidisciplinaie)ente)les)s)Checheus) Sommaie)! Intoction!...!1! 1.!Desciption!de!la!poblématique!...!1! 1.1.#Contexte#de#la#communication#ente#les#jeunes#s#...#1#

Plus en détail

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes.

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes. Méthodes de atégosaton : éseau aesens naïfs le Aad E-Moton goup Unesté Joseph Foue http://emoton.nalpes.f/aad le.aad@mag.f lan du ous Intéêts éseau aesens naïfs Appentssage de éseau aesens naïfs ésentaton

Plus en détail

CERTIFICAT D'ETALONNAGE

CERTIFICAT D'ETALONNAGE CHAINE D'ETALONNAGE MASSE Set : 39 70 033 0000 Code APE : 70B BP 405 - F 07 004 PRIVAS Cede Tel : 04 75 64 6 6 Fa : 04 75 64 4 4 E-al : ates@ates.f http://www.ates.f ACCREDITATION N.558 ACCREDITATION N.558

Plus en détail

UNIVERSITE JOSEPH FOURIER GRENOBLE I THESE. présentée par. Ioana - Cristina MOLDOVAN. pour obtenir le grade de DOCTEUR. Spécialité : Physique

UNIVERSITE JOSEPH FOURIER GRENOBLE I THESE. présentée par. Ioana - Cristina MOLDOVAN. pour obtenir le grade de DOCTEUR. Spécialité : Physique UIVERSITE JOSEPH FOURIER GREOBLE I THESE pésenée pa Ioana - Cisina MOLDOVA pou obeni le gade de DOCTEUR Spécialié : Physique Eude phooméique de l aome de sodium applicaion aux éoiles lases LGS e PLGS Souenance

Plus en détail

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC IN N TIIT :, T I. INTNSIT : = dq d en couran varable I = Q en couran connu Méhode générale d éablssemen des équaons dfférenelles : lo d addvé des ensons pus relaons dq caracérsques :, lo d Ohm u = aux

Plus en détail

Régime transitoire. 4.2 Aspect énergétique Décharge d un condensateur - Régime libre Régime libre d un circuit R,C...

Régime transitoire. 4.2 Aspect énergétique Décharge d un condensateur - Régime libre Régime libre d un circuit R,C... égme ransore Table des maères 1 Crc C sére soms à n échelon de enson 2 1.1 chelon de enson............................. 2 1.2 Charge d n condensaer......................... 2 1.2.1 Condons nales.........................

Plus en détail

Construction d'un Atlas 3D numérique de la cornée humaine par recalage d'images

Construction d'un Atlas 3D numérique de la cornée humaine par recalage d'images Unvesé de Monéal Consucon d'un Alas 3D numéue de la conée humane a ecalage d'mages a Aam Haddej Déaemen d'nfomaue e de echeche oéaonnelle Faculé des as e des scences Mémoe ésené à la Faculé des as e scences

Plus en détail

Régimes transitoires

Régimes transitoires ÉLECTOCINÉTIQUE chapre 3 égmes ransores En régme connu, les composanes capacves e nducves d un crcu son analogues respecvemen à un crcu ouver e à un cour-crcu. Elles n on donc aucun nérê. Cependan, s un

Plus en détail

LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIXEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE

LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIXEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE O AIT AIDER, P HOPPENOT e E COLLE CEMIF-LSC,Unesé d Ey Val-d Essonne Eal : oade@efn-eyf Résé

Plus en détail

-ARRET N. DU 16 Juin 2004. Xa,~er R. r" t DS/BB. LA COUR D'APPEL D'AGEN, 1ère Chambre dans l'affaire, 31000 TOULOUSE SAS " SOCIETE W ï

-ARRET N. DU 16 Juin 2004. Xa,~er R. r t DS/BB. LA COUR D'APPEL D'AGEN, 1ère Chambre dans l'affaire, 31000 TOULOUSE SAS  SOCIETE W ï f: -ARRET N DU 6 Juin 2004 DS/BB Pononcé à l'audience publique du seize Juin deux mille quae pa Monsieu Benad BOUllE Pésiden de Chambe assisé df Dominique SALEY Geffie LA COUR D'APPEL D'AGEN èe Chambe

Plus en détail

La méthodologie d étude d évenement : Une méthode et des outils à s approprier en finance

La méthodologie d étude d évenement : Une méthode et des outils à s approprier en finance evue des Scences Humanes Unversé Mohamed Khder Bskra No :9 La méhodologe d éude d évenemen : Une méhode e des ouls à s approprer en fnance Unversé de Skkda ésumé: Les éudes d événemens son largemen applquées,

Plus en détail

Le SAGE Charente. Retours d expérience sur la mise en œuvre des SAGE Enseignements et perspectives

Le SAGE Charente. Retours d expérience sur la mise en œuvre des SAGE Enseignements et perspectives L SAGE Charn Rours d xpérnc sur la ms n œuvr ds SAGE Ensgnmns prspcvs Forum chnqu du résau TMR Lahus - 17 novmbr 2011 Jérôm SALAÜN-LACOSTE Plan d la présnaon 1- Pourquo un SAGE Charn? 2- Ls éaps du SAGE

Plus en détail

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1 SYSTEMES BOUS-MALUS Phlppe BIEAIME Acuare I.S.F.A., GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A., Unversé Claude Bernard Lyon ahale RICHARD GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A.,

Plus en détail

Chapitre 4.9 La conservation du moment cinétique

Chapitre 4.9 La conservation du moment cinétique Chap 4.9 a consvaon du momn cnéqu Momn cnéqu d un pacul slon l a momn cnéqu d un pacul msu la quané d mouvmn dans l plan qu s n oaon auou d un pon d éénc. modul du momn cnéqu s égal à la dsanc dans l plan

Plus en détail

MANAGER => CHEF DE PROJET DE L ÉCHEC AU SUCCÈS. Michèle VAYN pour le PMI de Vélizy 12 février 2014

MANAGER => CHEF DE PROJET DE L ÉCHEC AU SUCCÈS. Michèle VAYN pour le PMI de Vélizy 12 février 2014 MANAGER => CHEF DE PROJET DE L ÉCHEC AU SUCCÈS Mchèle VAYN pour le PMI de Vlzy 12 fvrer 2014 I - Cas concre II - Aous e rsques III - Smludes / dfferences : fausse queson IV Posonnemen : cl du succès I

Plus en détail

Intégrateur. v e. 20log T 0

Intégrateur. v e. 20log T 0 G. Pnson - Physque Applquée Foncons négraon e dérvaon - A22 / A22 - Foncons négraon e dérvaon τ = = τ ( )d éponse à un échelon (réponse ndcelle) Inégraeur : = E < : = = E τ E -a. éponse en fréquence =

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

COMMI SSARI GÉNÉRAL DÉVEL OPPEMENT DURABL www. devel oppement dur abl gouv.

COMMI SSARI GÉNÉRAL DÉVEL OPPEMENT DURABL www. devel oppement dur abl gouv. C OMMI S S ARI AT GÉ NÉ RALAU DÉ VE L OPPE ME NT DURABL E J u l l e 2014 Réf ér enc es T r ans onéc ol og que, C ons omma on emodesdev edur abl es D r ec ondel ar ec her c heedel nnov a on www. devel oppemen

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

GUIDE. berjalliens. une co-édition Ville de Bourgoin-Jallieu / CCAS. www.bourgoinjallieu.fr

GUIDE. berjalliens. une co-édition Ville de Bourgoin-Jallieu / CCAS. www.bourgoinjallieu.fr GUIDE SENIORS bejaens une co-édon Ve de Bougon-Jaeu / CCAS www.bougonjaeu.f Ce ep aque eesdes néeà ou es espe sonnesâgéesdep usde60ans a nsque espe sonnesdépendan esouhand capées és dansu acommune debou

Plus en détail

q A q B B augmente dans le temps, ce qui signifie que A dt Quand le courant circule en sens inverse du sens choisi, l intensité est négative, les

q A q B B augmente dans le temps, ce qui signifie que A dt Quand le courant circule en sens inverse du sens choisi, l intensité est négative, les L essenel du cours proposé par Mahmoud Gazzah Le condensaeur, le dpôle Descrpon sommare d un condensaeur Défnon e symbole : Un condensaeur es consué de deux armaures méallques séparées par un solan appelé

Plus en détail

Formation : comprendre et accompagner les patients atteints de la maladie d Alzheimer ou de démences apparentées (Ref : A56) Découvrez le programme

Formation : comprendre et accompagner les patients atteints de la maladie d Alzheimer ou de démences apparentées (Ref : A56) Découvrez le programme 39bdO y ad1-93288sa n Dn Cdx ap d2000000u o SBob Comund gan ma on, n g é oul numé Fomaon : compnd accompagn l pan an d la mad d Alzhm ou d démnc appané (Rf : A56) Découvz l pogamm OBJECTIFS LES PLUS DE

Plus en détail

MegaStore Manager. Simulation d une entreprise de Distribution. Manuel d utilisation

MegaStore Manager. Simulation d une entreprise de Distribution. Manuel d utilisation MegaSoe Manage Smuaon dune enepse de Dsbon Manue don Tabe des maèes 1. Inoducon 4 1.1. Objec 4 2. Pemes pas avec e ogce 5 2.1. La enêe pncpae 5 2.2. Les bases de données de jeux 6 2.3. Louveue dune nouvee

Plus en détail

Commande sans modèle (?)

Commande sans modèle (?) Commande sans modèle? Jacques Lon Unversé de Savoe jacques.lon@unv-savoe.fr Cours Ecole de Bucares 2012 1 Plan Présenaon du conexe Inroducon à la commande avec/sans modèle Approches classques Commande

Plus en détail

Prise en compte des agricultures en zones humides au sein du 2nd pilier de la PAC

Prise en compte des agricultures en zones humides au sein du 2nd pilier de la PAC Prise en compte des agricultures en zones humides au sein du 2nd pilier de la PAC Journées mondiales des zones humides PNR de Camargue Vendredi 21 février 2014 agro-environnementale des zones humides 1.1

Plus en détail

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE Déparemen fédéral de l néreur DFI Offce fédéral de la Sasque OFS Économe, Éa e socéé Documen de raval Neuchâel, ocobre 2006 PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE RAPPORT METHODOLOGIQUE Gregory Ras, OFS, secon

Plus en détail

Le jeu de l'oie des sons

Le jeu de l'oie des sons Le jeu de l'oie des sons b Départ bè B b bi Arrivée ba B bo bu bé bê bou sanleane.eklablog.com Jeu de l oie des sons : Matériel : des pions, 1 dé. Règle : - le joueur tombe sur une lettre ou une syllabe

Plus en détail

TRANSFERTS THERMIQUES ; LOI DE FOURIER. Introduction : Rappels des principes généraux de thermodynamique.

TRANSFERTS THERMIQUES ; LOI DE FOURIER. Introduction : Rappels des principes généraux de thermodynamique. Objecifs RANFER HERMIQUE ; LOI DE FOURIER RANFER HERMIQUE avoi epime les deu pemies pincipes de la hemodynamique e compende qu ils ne s appliquen qu à des sysèmes femés (sysèmes de masse consane) Connaîe

Plus en détail

RESOLUTION D'UN PROBLEME THERMIQUE INVERSE POUR LA DETERMINATION DES DEFAUTS A L'INTERIEUR D UN CORPS SOLIDE

RESOLUTION D'UN PROBLEME THERMIQUE INVERSE POUR LA DETERMINATION DES DEFAUTS A L'INTERIEUR D UN CORPS SOLIDE REUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRAIQUE E OULAIRE MINISERE DE L ENSEIGNEMEN SUERIEUR E DE LA RECHERCHE SCIENIFIQUE UNIVERSIE FERHA ABBAS-SEIF MEMOIRE ésené à l Fculé des Scences Dépemen de hysque ou l Obenon

Plus en détail

puits artésien ou en nappe captive (TD1, exercice 1)

puits artésien ou en nappe captive (TD1, exercice 1) Hydogéologie_mise à jou/mp-es / Pilippe Belleudy octobe 4 puits atésien ou en nappe captive (TD, execice ) Détemine le débit d'un puits en nappe captive compte tenu des infomations suivantes : fonctionnement

Plus en détail

TH R. 220V 50Hz. i a. chronogrammes : V GK. φ+2π

TH R. 220V 50Hz. i a. chronogrammes : V GK. φ+2π edressemen monophasé commandé C.P.G.E-SI-SAFI edressemen monophasé commandé Inroducon : Un monage redresseur commandé perme d obenr une enson connue réglable à parr d une enson alernave snusoïdale. L ulsaon

Plus en détail

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable 3 ème os DYNAMIQUE Théoie Quantité de mouvement Les systèmes de masse vaiable Intoduction À pati du Moyen Âge, on s'est endu compte que la vitesse ne suffisait pas à explique toutes les caactéistiques

Plus en détail

Décomposition d une fraction rationnelle en éléments simples

Décomposition d une fraction rationnelle en éléments simples Décomposon d une fracon raonnelle en élémens smples I Premère éape Dvson eucldenne de polynômes On rappelle que procéder à la dvson eucldenne d un polynôme A par un polynôme B non nul, c es écrre A BQ

Plus en détail

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr parculers professonnels ENTREPRISES Noce d nformaon conracuelle Enreprse arcle 83 General.fr Noce d nformaon conracuelle Sommare Préambule... 3 Arcle 1 - Défnons... 3 Arcle 2 - bje... 4 Arcle 3 - Garanes...

Plus en détail

particuliers PROFESSIONNELS entreprises Notice d information contractuelle Loi Madelin Generali.fr

particuliers PROFESSIONNELS entreprises Notice d information contractuelle Loi Madelin Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

Cours Introduction à la finance - EDC 2008

Cours Introduction à la finance - EDC 2008 Cous noducon à la fnanc - EDC 8 Cla Pl o c hs vson: Cla Pl. Cous noducon à la fnanc - EDC 8. Écol d ngénu. noducon à la fnanc, Ecol ds Céaus dgans d npss La défns, 8, pp.44. HAL d: cl-65395

Plus en détail

Document de référence 2004

Document de référence 2004 Documen de ééence 24 Le pésen documen de ééence a éé dépé aupès deauoé des Machés Fnances e 23 mas 25, conomémen aux aces 2111 à 21142 du Règemen Généa de 'AMF. Ipoua êe usé à appu dune opéaon nancèe s

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

Cours 12 : Corrélation et régression

Cours 12 : Corrélation et régression Technques d analyses en psychologe Cous 1 : Coélaton et égesson Table des matèes Secton 1. À Washngton, ce sont les cgognes qu appotent les bébés... Secton. Statstque de coélaton... Secton 3. Coélaton

Plus en détail

La régression logistique PLS : Application à la détection de défaillance d entreprises

La régression logistique PLS : Application à la détection de défaillance d entreprises Busness Scool W O R K I N G P A P E R S E R I E S Workng Paper 04-38 La régresson logsque PLS : Applcaon à la déecon de défallance d enreprses BEN JABEUR Sam p://.pag.fr/fr/accuel/la-recerce/publcaons-wp.ml

Plus en détail

Combiner des apprenants: le boosting

Combiner des apprenants: le boosting Types d expers Combner des apprenans: le boosng A. Cornuéjols IAA (basé sur Rob Schapre s IJCAI 99 alk)! Un seul exper sur l ensemble de X! Un exper par sous-régons de X (e.g. arbres de décsons)! Pluseurs

Plus en détail

Les écosystèmes d eau douce en Méditerranée:

Les écosystèmes d eau douce en Méditerranée: Les écosystèmes d eau douce en Méditerranée: Leur importance pour l homme et la nature Angela Klauschen, WWF MedPO Atelier de présenta.on des études rela.ves à la mise en place de schémas de paiement pour

Plus en détail

R&D ET INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES AU SEIN D UN MARCHE MONOPOLISTIQUE D UNE RESSOURCE NON RENOUVELABLE. Jean-Christophe POUDOU

R&D ET INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES AU SEIN D UN MARCHE MONOPOLISTIQUE D UNE RESSOURCE NON RENOUVELABLE. Jean-Christophe POUDOU R&D E INNOVIONS ECHNOLOGIQUES U SEIN D UN MRCHE MONOPOLISIQUE D UNE RESSOURCE NON RENOUVELBLE Jean-Chisophe POUDOU Juin 997 (èe vesion Mai 996) Jean-Chisophe POUDOU : Doceu, Maîe de Conféences Monpellie

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

Chapitre 1.1a Les oscillations

Chapitre 1.1a Les oscillations Chapre 1.1a Les oscllaons La cnémaque La cnémaque es l éue u mouvemen un obje en foncon u emps. Pour ce fare, nous avons recours au conceps e poson, vesse e accéléraon : Poson : ( uné : m Vesse : v ( uné

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

e s ABONNEZ-VOUS! #famillest 2015-2016

e s ABONNEZ-VOUS! #famillest 2015-2016 e d a : f C n d e n g ABONNEZVOUS! 20152016 #famllest La aon 20142015 a éé rche en rebondemen, en upen e en émoon Nou ouhaon vou remercer d avor oujour éé à no côé e de nou avor poué juqu en demfnale.ce

Plus en détail

AUTO INDUCTION ET BOBINES

AUTO INDUCTION ET BOBINES AUT INDUCTIN T BBINS I ) Inducon ) Mse en évdence du phénomène d'nducon e phénomène d nducon es l apparon d un couran élecrque à l néreur d un crcu ne comporan pas de généraeur. N S orsqu'on déplace un

Plus en détail

LES CIRCUITS A COURANT ALTERNATIF MONOPHASE

LES CIRCUITS A COURANT ALTERNATIF MONOPHASE LECON & : LES CRCS A CORAN ALERNAF MONOPHASE LES CRCS A CORAN ALERNAF MONOPHASE - Dfférens formes de courans (e de enson Dans l'ensemble des formes de courans, nous pouvons effecuer une premère paron :

Plus en détail

L ADEC est connue comme concentrateur et intermédiaire technique entre les Donneurs d ordre et les huissiers de justice

L ADEC est connue comme concentrateur et intermédiaire technique entre les Donneurs d ordre et les huissiers de justice L ADEC s connu comm concnau nméda chnqu n ls Donnus dod ls husss d jusc LAdc m au svc d ss adhéns, ds soluons psonnalsés nnovans, fu d lxps, d lobsvaon consan ds compomns d pamn, ans qu ds opmsaons chnologqus.

Plus en détail

27 au 30 juin. A r t. s t i n g

27 au 30 juin. A r t. s t i n g A 27 au 30 juin 2 13 f Hélïe, Nancy, Anne-Maie, Helga, Gianni e Maie- Laue vu invien à décuvi e e-décuvi le paique phae de l'a f Hing. Venez expéimene de paique cllabaive e vive i ju inpian avec nu H i

Plus en détail

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3 Cous 7 - éoéte des Masses ycée Bellevue Toulouse - CE M éoéte des Masses ( a asse éléentae d( est défne en foncton de la natue de la odélsaton du systèe atéel étudé : Modélsaton voluque (cas généal : d(

Plus en détail

Souvenirs. iilll V0XAGE LE BRESIL, DESTINATION JAPONAIS AU CANADA PAS CHÈRE CAHIER. page Y 8. pages Y 4 et Y 5. Location ^ de voiture de

Souvenirs. iilll V0XAGE LE BRESIL, DESTINATION JAPONAIS AU CANADA PAS CHÈRE CAHIER. page Y 8. pages Y 4 et Y 5. Location ^ de voiture de Locaon de voue de la m o lo u p dpxcfhlees wuesde Geneal ) M B C O WWGO LMK M w u C a n m u B J JM lll 40 000 L BRL, DTNTON JPON U CND P CHÈR pages Y 4 e Y 5 0XG page Y 8 CHR 242 Y L PR, MONTRÉL, MD 9

Plus en détail

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE ours hème VIII.3 ONVSION SAIQU D'ÉNGI 3- Famlles de conversseurs saques Suvan le ype de machne à commander e suvan la naure de la source de pussance, on dsngue pluseurs famlles de conversseurs saques (schéma

Plus en détail

Formation Veille stratégique sur internet et e-réputation (Ref : E13) Optimiser la veille stratégique et protéger son image par l'utilisation du web.

Formation Veille stratégique sur internet et e-réputation (Ref : E13) Optimiser la veille stratégique et protéger son image par l'utilisation du web. 39bdO y ad1-93288sa n Dn Cdx ap d2000000u o SBob ma on, n g é oul numé Fomaon Vll aégqu u nn -épuaon (Rf : E13) Opm la vll aégqu poég on mag pa l'ulaon du wb. OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATI Accoî l pfomanc

Plus en détail

akènes formations Pour rendre plus efficientes vos approches marketing, innovation et communication, travaillez en co-construisant.

akènes formations Pour rendre plus efficientes vos approches marketing, innovation et communication, travaillez en co-construisant. akènes fomations Optis vote potentiel pa la co-conuction. Pogamme 2014 Pou ende plus efficientes vos aoches maketing, innovation et communication, tavaillez en co-conuisant. POURQUOI akènes fomations?

Plus en détail

Cahier technique n 154

Cahier technique n 154 Collecon Technque... Caher echnque n 154 Technques de coupure des dsjonceurs BT R. Morel Les Cahers Technques consuen une collecon d une cenane de res édés à l nenon des ngéneurs e echncens qu recherchen

Plus en détail

Bouna FALL. To cite this version: HAL Id: tel-00973788 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00973788

Bouna FALL. To cite this version: HAL Id: tel-00973788 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00973788 Evaluaon des performances d un sysème de localsaon de véhcules de ranspors gudés fondé sur l assocaon d une echnque rado ULB e d une echnque de reournemen emporel. Bouna FALL To ce hs verson: Bouna FALL.

Plus en détail

LA MESURE DES STOCKS DE CAPITAL, DES SERVICES DU CAPITAL ET DE LA PRODUCTIVITÉ MULTIFACTORIELLE

LA MESURE DES STOCKS DE CAPITAL, DES SERVICES DU CAPITAL ET DE LA PRODUCTIVITÉ MULTIFACTORIELLE Revue économque de l OCDE, n 37, 2003/2 LA MESURE DES STOCKS DE CAPITAL, DES SERVICES DU CAPITAL ET DE LA PRODUCTIVITÉ MULTIFACTORIELLE par Paul Schreyer TABLE DES MATIÈRES Inroducon... 186 Servces du

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM.

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM. Rabat, le 02 juillet 2004 CIRCULIRE N 02/04 RELTIVE UX CONDITIONS D ÉVLUTION DES VLEURS PPORTÉES À UN ORGNISME DE PLCEMENT COLLECTIF EN VLEURS MOBILIÈRES OU DÉTENUES PR LUI La pésente ciculaie vient en

Plus en détail

0707 70 70 Lot-sizing Résumé :

0707 70 70 Lot-sizing Résumé : 77 7 7 2 Lo-szng Résumé : L améloraon de la qualé des servces logsques es la garane essenelle pour la réalsaon de l avanage de ces servces, l augmenaon du nveau de sasfacon des clens e l améloraon de la

Plus en détail

Chacun peut et doit être acteur d une meilleure gestion des déchets.

Chacun peut et doit être acteur d une meilleure gestion des déchets. GETION DE DÉCHET Chan pe e do êre aer d ne mellere geson des déhes. Deps les années 1990, la proeon de l envronnemen es devene ne préopaon olleve. La geson des déhes ohe haqe ndvd an sr le plan professonnel

Plus en détail