AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?"

Transcription

1 Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

2 OBJECTIFS Prendre connaissance du contexte réglementaire et normatif concernant l audit énergétique (EN 16247) et le système de management de l énergie (ISO 50001) Via des exercices et à travers des exemples : Apprécier l importance du plan de comptage Savoir tirer profit des informations sur les factures d énergie Apprendre à appliquer la méthode d échantillonnage dans le cadre de l audit énergétique obligatoire 2

3 SOMMAIRE Introduction et présentation Opération collective CCI Rappel sur la Directive Européenne Efficacité Energétique et les normes EN et ISO ATELIER : Application pour déterminer le périmètre d un audit énergétique et la méthode d échantillonnage Panorama de la normalisation sur l audit énergétique, le management de l énergie et le calcul des économies d énergie Présentation du contenu des normes sur l audit énergétique ATELIER 1 : La norme NF EN Définir les éléments du processus d audit énergétique Systèmes de management de l énergie -ISO Certification ISO et bonification des Certificats d Economies d Energie NF EN & ISO 50001: Quels sont les liens? L offre AFNOR sur le management de l énergie : Une équipe et des compétences dédiées ATELIERS ATELIER 2 : Optimiser vos abonnements d énergie : Tirer profit des informations sur les factures d énergie ATELIER 3 : Diminuer vos talons de consommations 3 Questions ATELIER 4 : Comment définir un plan de comptage: cas pratique?

4 4 LA DIRECTIVE EFFICACITÉ ENERGÉTIQUE ET LES NORMES EN 16247«AUDITS ÉNERGÉTIQUES» ET ISO 50001«SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE»

5 La Directive Efficacité Energétique et les normes EN 16247«Audits énergétiques» et ISO 50001«Système de Management de l énergie» Transposée par les Etats au plus tard le 5 juin 2014 Des normes promues par la nouvelle directive EE Audits énergétiques obligatoires pour les grandes entreprises effectués de manière indépendante par des experts ou des auditeurs internes qualifiés Directive européenne 2012/27/EU sur l efficacité énergétique Article 8 Audits énergétiques et systèmes de management de l énergie Article 5 Rôle exemplaire des bâtiments des organismes publics,. Pour les PME des incitations à développer des audits énergétiques et une sensibilisation aux systèmes de management de l'énergie Les collectivités territoriales encouragées à mettre en place des systèmes de management de l énergie, des audits énergétiques. Les normes ISO et EN sont citées dans la directive. Certification ISO permet aux grandes entreprises de répondre à l obligation d audit énergétique 5

6 La Directive Efficacité Energétique et les normes EN 16247«Audits énergétiques» et ISO 50001«Systèmes de Management de l énergie» Transposition Article 8 dans la législation nationale française (1/4) LOI DDADUE : L'article 40 de la loi n du 16 juillet 2013 portant Diverses Dispositions d Adaptation au Droit de l'union Européenne dans le domaine du développement durable. Création d un chapitre spécifique du code de l'énergie consacré à la performance énergétique de l industrie (chapitre III du titre III du livre II ) Le principe de l'audit énergétique obligatoire pour les grandes entreprises figure à l'article L de ce chapitre Le premier audit énergétique doit être réalisé avant le 5 décembre 2015 puis tous les 4 ans. L audit énergétique est établi de manière indépendante par des auditeurs reconnus compétents Les entreprises qui mettent en œuvre un système de management de l énergie certifié sont exemptées de l obligation d audit énergétique (Art L233-2) 6 Sanctions: «jusqu à 2 % du chiffre d affaires hors taxes du dernier exercice clos, porté à 4 % en cas de nouvelle violation de la même obligation.»

7 La Directive Efficacité Energétique et les normes EN 16247«Audits énergétiques» et ISO 50001«Systèmes de Management de l énergie» Transposition Article 8 dans la législation nationale française (2/4) L article 40 renvoie à 2 décrets d application : le décret du 4 déc fixe les seuils de bilan/ca/effectifs au-delà desquels une entreprise devra réaliser un audit énergétique: Effectif de plus de 250 personnes ou CA annuel excédant 50 millions d'euros ou Total du bilan annuel excédant 43 millions d'euros 7

8 Transposition Article 8 dans la législation nationale française (3/4) 8 La Directive Efficacité Energétique et les normes EN 16247«Audits énergétiques» et ISO 50001«Systèmes de Management de l énergie» un décret simple (en projet) fixera les modalités d application de l audit énergétique et sera associé à un arrêté (également en projet) Ce qui figure actuellement dans ces deux textes : Méthode de l audit énergétique conforme à la norme EN16247 Parties 1 à 4 Possibilité pour l entreprise de recours à l audit énergétique et/ou à la certification ISO Périmètre et méthode d échantillonnage de l audit énergétique: Périmètre : couvre au moins 80% du montant des factures énergétiques de l entreprise (N de SIREN) à l exception des établissements qui sont couverts par un SMÉ certifié Échantillonnage: autorisé sur bâtiments avec activités similaires Sous-ensemble = bâtiments avec activités similaires Dans chaque sous-ensemble: taille de l échantillon = (nombre de sites) Auditeurs énergétiques : Prestataire (externe) qualifié Auditeur interne compétent Décret et arrêté prévu d entrer en vigueur le 1er juillet 2014

9 Transposition Article 8 dans la législation nationale française (4/4) décret arrêté en projet Conditions de l exemption d audit énergétique obligatoire en cas de système de management de l énergie certifié conforme à la norme NF EN ISO Certifié par organisme de certification accrédité à cet effet par le COFRAC - tel AFNOR Certification SME certifié couvre l ensemble des usages énergétiques des établissements de l entreprise (cela est précisé sur le certificat ISO 50001) Compétences des auditeurs énergétiques Prestataire externe : qualifié selon les dispositions de la norme NFX «Exigences générales relatives aux organismes de qualification de fournisseurs» par un organisme de qualification accrédité par le COFRAC + critères réglementaires AFNOR Certification a demandé l accréditation du COFRAC pour qualifier des bureaux d études/ prestataires Auditeur interne/personnel d audit : reconnu compétent selon conditions décrites dans l arrêté (formation + expérience professionnelle); le personnel d audit interne ne peut fournir ces prestations qu à son entreprise Indépendance - le prestataire qualifié ou l auditeur interne ne participent pas directement à l activité auditée Transmission de la synthèse des rapports d audits + certificats ISO au préfet de région (+ rapport d audit complet si transmission électronique)

10 INTRODUCTION Panorama de la normalisation sur l audit énergétique et le management de l énergie 10

11 Un programme de normalisation cohérent (européen et international) 2006 à. Connaître sa situation Comment mieux gérer l énergie? Calculer ses économies d énergie 11 Réaliser un Audit Energétique Norme Audit Energétique EN Méthodologie Bâtiments Industrie Transports Compétences EN Benchmarking Améliorer sa performance énergétique ISO pr ISO Situation énergétique de référence et Indicateurs de performance énergétique pr ISO Mesure et vérification de la performance énergétique Utiliser une méthodologie de calcul Norme ISO Mesure/calcul/ vérification des économies d énergie Pr ISO Méthodologie Pr ISO Projets Pr ISO Entreprises Pr ISO Territoires

12 AUDITS ÉNERGÉTIQUES EN

13 Une méthodologie pour des audits énergétiques de qualité dans des secteurs spécifiques Une norme en 5 parties EN Exigences générales EN Bâtiments EN Procédés EN Transport EN Compétences des auditeurs énergétiques Développée dans le cadre d un mandat de la Commission européenne aux CEN, CENELEC et à l ETSI La partie 1 a été publiée en septembre 2012 Les parties 2 à 4 : Publication : Juin 2014 Partie 5 : Enquête publique française close le 4 avril 2014 Publication prévue début

14 AUDITS ÉNERGÉTIQUES La norme NF EN Audit énergétiques Partie 1 Exigences générales 14

15 La norme NF EN Audit énergétiques Partie 1 Exigences générales Pourquoi la norme NF EN ? L article 8 de la Directive 2012/27/UE : «Les États membres promeuvent la mise à disposition, pour tous les clients finals, d'audits énergétiques de haute qualité qui soient rentables et: a) effectués de manière indépendante par des experts qualifiés et/ou agréés selon des critères de qualification; b) mis en œuvre et supervisés par des autorités indépendantes conformément à la législation nationale» 15

16 La norme NF EN Audit énergétiques Partie 1 Exigences générales Domaine d application La Norme européenne spécifie les exigences générales d un audit, la méthodologie habituelle et les livrables d'un audit énergétique. Elle s applique à tous les types d établissements et d'organismes, toutes les formes d énergie et tous les usages énergétiques, à l exclusion des maisons individuelles privées. 16

17 NF EN Audit énergétiques Partie 1 Exigences Générales Exigences de qualité concernant l auditeur énergétique (Article 4.1) Compétences : Les qualifications L'expérience adaptée Confidentialité Objectivité Les compétences, la confidentialité et l'objectivité s'appliquent aux sous-traitants éventuels de l auditeur énergétique Transparence signaler tout conflit d'intérêts Exigences de qualité concernant le processus d audit énergétique (Article 4.2) approprié exhaustif représentatif traçable utile vérifiable Une collaboration étroite entre l auditeur énergétique et l organisme est essentielle. 17

18 NF EN Audit énergétiques Partie 1 Exigences Générales Pour répondre à ces exigences: Approche globale des usages énergétiques Bilan complet des flux énergétiques Limite de l énergie fournie Gains solaires par les fenêtres Charge de chaleur provenant des personnes Énergie renouvelable Produite sur le site BESOINS EN ÉNERGIE DANS LES ESPACES Chauffage Refroidissement Ventilation Eau Chaude Sanitaire Éclairage Équipements DEMANDE D ÉNERGIE Énergie de chauffage Énergie de refroidissement Électricité SYSTÈMES TECHNIQUES DU BÂTIMENT Perte du système et conversions d énergie ÉNERGIE FOURNIE Électricité Chauffage urbain Refroidissement urbain Combustibles Pertes de chaleur dans l enveloppe 18 Flux d'énergie d'un bâtiment (NF EN )

19 La norme NF EN ARTICLE 5. ÉLÉMENTS DU PROCESSUS D AUDIT ÉNERGÉTIQUE Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données Travail sur place Analyse Rapport Réunion de clôture 19

20 La norme NF EN ARTICLE 5. ÉLÉMENTS DU PROCESSUS D AUDIT ÉNERGÉTIQUE Contact préliminaire Réunion de démarrage Attentes du client ( les objectifs; le domaine d'application et le périmètre ) Le contexte de l'audit énergétique Engagement du client Recueil de données Travail sur place Analyse Rapport Se mettre d accord sur les objectifs de l audit énergétique. L adapter aux besoins, au contexte et aux contraintes de l entreprise auditée. Réunion de clôture 20

21 La norme NF EN ARTICLE 5. ÉLÉMENTS DU PROCESSUS D AUDIT ÉNERGÉTIQUE Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données Information des parties intéressées L'auditeur énergétique doit demander à l organisme : de désigner le responsable de l'audit énergétique en son sein ; d informer les personnels concernés sur les éventuelles obligations leur incombant à ce propos ; Travail sur place Modalités pratiques de l audit énergétique les accès aux locaux ; les règles de sécurité ; Analyse Rapport Réunion de clôture S organiser pour lancer un audit énergétique efficace en s appuyant sur les personnes de l entreprise, en disposant des moyens nécessaires 21

22 La norme NF EN ARTICLE 5. ÉLÉMENTS DU PROCESSUS D AUDIT ÉNERGÉTIQUE Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données Travail sur place Analyse Historique de l usage de l énergie et contexte actuel la liste des équipements, processus et systèmes consommateurs d'énergie ; les données historiques ; la consommation énergétique ; les facteurs d ajustement ; les mesures associées correspondantes ; l'historique d'exploitation Rapport Réunion de clôture Collecter les données, les vérifier et les compléter par le travail sur site 22

23 La norme NF EN ARTICLE 5. ÉLÉMENTS DU PROCESSUS D AUDIT ÉNERGÉTIQUE Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données Travail sur place Analyse Contenu du rapport le document de synthèse l'historique l audit énergétique les opportunités d amélioration de l efficacité énergétique les hypothèses utilisées pour les calculs les conclusions Observations sur : la cohérence et la qualité des données la justification des mesures les difficultés rencontrées Rapport Réunion de clôture Conclusions de l audit énergétique avec hiérarchisation des opportunités d amélioration 23

24 24 Des questions?

25 AUDITS ÉNERGÉTIQUES NF EN Audit énergétiques Partie 2 Bâtiments (Publication en juin 2014 ) 25

26 NF EN Audit énergétiques Partie 2 Bâtiments Domaine d application La norme NF EN traite des audits énergétiques dans les bâtiments. Elle précise les exigences, la méthodologie et les livrables d'un audit énergétique dans un bâtiment ou groupe de bâtiments, à l'exclusion des habitations privées individuelles. Cette norme doit être appliquée en association avec la NF EN , qu elle complète. 26

27 NF EN Audit énergétiques Partie 2 Bâtiments La fourniture de services concernés : La consommation d énergie dépend des : Chauffage Conditions climatiques locales Procédés Refroidiss ement Comportements des occupants et du régime de fonctionnement Caractéristiques de l enveloppe du bâtiment Systèmes de transports Eau Chaude Sanitaire Usages Eclairage Ventilation Activités et procédés se déroulant dans le bâtiment Facteurs pertinents Caractéristiques et paramétrages des systèmes techniques du bâtiment Conception des conditions d environnement intérieur 27

28 NF EN Audit énergétiques Partie 2 Bâtiments Exigence de qualité concernant le processus d audit énergétique (Article 4.2) Lorsqu une méthode d échantillonnage est utilisée, tout échantillon sélectionné d espaces, de systèmes ou d équipements doit être représentatif du bâtiment dans son ensemble ou d un groupe de bâtiments. 28

29 La norme NF EN Bâtiments ARTICLE 5. ÉLÉMENTS DU PROCESSUS D AUDIT ÉNERGÉTIQUE Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données L auditeur énergétique doit identifier toutes les parties / organismes, leurs rôles dans le bâtiment, leurs impacts et intérêts relatifs à la consommation d'énergie et aux usages énergétiques. Le propriétaire Travail sur place Analyse La maintenance Acteurs concernés Le gestionnaire Rapport Réunion de clôture L exploitation L occupant 29

30 La norme NF EN Bâtiments ARTICLE 5. ÉLÉMENTS DU PROCESSUS D AUDIT ÉNERGÉTIQUE Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données Travail sur place Analyse Rapport Réunion de clôture L analyse doit livrer entre autres : Niveaux de services (qualité de l air, éclairement, température ) Performances réelles des systèmes techniques Performances de l enveloppe du bâtiment (isolation, ponts thermiques ) Opportunités d amélioration à identifier sur la base de : Comparaison avec des benchmarks, L âge et l état des systèmes techniques du bâtiment, et la façon dont ils sont exploités 30

31 AUDITS ÉNERGÉTIQUES NF EN Audit énergétiques Partie 3 Procédés (Publication en juin 2014 ) 31

32 NF EN Audit énergétiques Partie 3 Procédés Domaines d application La norme NF EN s applique aux sites où la consommation d énergie est due aux procédés. Un procédé peut comprendre une ou plusieurs chaînes de fabrication, des bureaux, des laboratoires, des centres de recherche, des zones de conditionnement et de stockage avec des conditions de fonctionnement spécifiques et des systèmes de transport sur le site. Un audit énergétique pourrait couvrir la globalité du site ou une partie de celui-ci. Cette norme doit être appliquée en association avec la NF EN , qu elle complète. 32

33 NF EN Audit énergétiques Partie 3 Procédés Les usages énergétiques En général, l énergie est consommée : Directement par un procédé ex: four, séchoir à feu direct D autres procédés ex: équipements de stérilisation dans les hôpitaux, hottes aspirantes, laboratoires Sources des consommations Indirectement par un procédé ex : échange thermique, distillation, extrusion 33 Par des utilités ex: systèmes à moteurs (ventilateurs, pompes, compresseurs), vapeur, eau chaude

34 NF EN Audit énergétiques Partie 3 Procédés Exigence de qualité concernant le processus d audit énergétique (Article 4.2) La qualité de l audit énergétique dépend de la connaissance des procédés, du site et des données et informations disponibles. 34

35 NF EN Audit énergétiques Partie 3 Procédés Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données Travail sur place L auditeur énergétique doit convenir avec l organisme du champ d application et de la limite de l audit énergétique : Les procédés inclus dans l audit énergétique Si les utilités fournies par des prestataires sont inclus dans l audit énergétique En fonction du degré d approfondissement, il est recommandé de vérifier si un audit énergétique détaillé doit être effectué pour des procédés spécifiques. Dans ce cas une référence doit être faite à la norme applicable. Exemples : ISO 14414, Évaluation énergétique des systèmes de pompage ISO 11011, Air comprimé Efficacité énergétique Évaluation Analyse Rapport 35 Réunion de clôture

36 NF EN Audit énergétiques Partie 3 Procédés Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données Travail sur place L auditeur énergétique doit demander les informations suivantes à l'organisme : sur le site ; sur les procédés de fourniture des utilités ; sur les procédés de fabrication : les caractéristiques et la qualité des produits ; les conditions de fonctionnement actuelles (points de réglages) des procédés de fourniture des utilités et des produits ; les conditions spécifiques et les contraintes pour les procédés et l'environnement (sécurité, pollution, hygiène, etc.). Analyse Rapport 36 Réunion de clôture

37 NF EN Audit énergétiques Partie 3 Procédés Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données Travail sur place Analyse Rapport Identifier et évaluer les possibilités d'amélioration de l'efficacité énergétique réduction ou récupération des pertes en énergie remplacement, modification ou ajout d'équipements fonctionnement plus efficace et optimisation continue amélioration de la maintenance 37 Réunion de clôture

38 AUDITS ÉNERGÉTIQUES NF EN Audit énergétiques Partie 4 Transport (Publication en juin 2014 ) 38

39 NF EN Audit énergétiques Partie 4 Transport Cette norme est destinée couvrir les audits énergétiques des actifs mobiles, exemples, les véhicules routiers, les trains, les navires, les aéronefs et les centrales mobiles. Domaines d application Les procédures décrites s'appliquent : aux différents modes de transport (routier, ferroviaire, maritime et aérien) aux différentes distances parcourues (transports locaux, à longue distance) à ce qui est transporté (marchandises, personnes). La norme donne des conseils sur: l'optimisation de l'énergie au sein de chaque mode de transport la sélection du meilleur moyen de transport dans chaque situation Cette norme doit être appliquée en association avec la NF EN , qu elle complète. 39

40 NF EN Audit énergétiques Partie 4 Transport Exigence de qualité concernant le processus d audit énergétique (Article 4.2) Afin d effectuer l audit de manière correcte, l auditeur énergétique doit avoir un accès direct aux personnes qui, au sein de l organisme, sont responsables des domaines suivants: Finances Planification Opérations Opérateurs de transport Acteurs concernés Maintenance Services de la formation des opérateurs Ressources humaines Aspects technique et achats 40

41 La norme NF EN Transport ARTICLE 5. ÉLÉMENTS DU PROCESSUS D AUDIT ÉNERGÉTIQUE Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données Travail sur place Analyse Rapport L auditeur énergétique doit rassembler les informations suivantes: Description des parcours empruntés et des plages horaires Composition du parc et véhicules Les méthodes de ravitaillement en carburant Les preuves du comptage de la consommation de carburant ou d'électricité Distance parcourue ou nombre d'heures de fonctionnement Informations concernant la marchandises et les passagers (afin de calculer le facteur de charge) Sous-traitance Programmes de maintenance Réunion de clôture 41

42 La norme NF EN Transport ARTICLE 5. ÉLÉMENTS DU PROCESSUS D AUDIT ÉNERGÉTIQUE Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données Travail sur place Analyse Rapport Réunion de clôture Indicateurs de performance énergétique: Le temps requis pour effectuer le déplacement d'un point à un autre ; Exemples : énergie consommée/distance, énergie consommée/(distance x poids net) pour le transport de marchandises, Énergie consommée/(distance x nombre de passagers) pour le transport de passagers. 42

43 43 Des questions?

44 ATELIER 1 AUDITS ÉNERGÉTIQUES NF EN Audit énergétiques Partie 1 Exigences générales 44

45 ATELIER 1- exercice 1 La norme NF EN Exigences générales - Article 5 REDÉFINISSEZ LES ÉLÉMENTS DU PROCESSUS D AUDIT ÉNERGÉTIQUE???????????? 45??

46 ATELIER 1- exercice 1 : réponse La norme NF EN Exigences générales - Article 5 REDÉFINISSEZ LES ÉLÉMENTS DU PROCESSUS D AUDIT ÉNERGÉTIQUE Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données Travail sur place Analyse Rapport 46 Réunion de clôture

47 ATELIER 1- exercice 2 : réponse La norme NF EN Exigences générales - Article 5 REDÉFINISSEZ LES ÉLÉMENTS DU PROCESSUS D AUDIT ÉNERGÉTIQUE Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données L auditeur énergétique doit se mettre d accord avec l organisme sur : Les objectifs, les besoins et les attentes concernant l audit énergétique Le domaine d application et le périmètre Le degré d approfondissement requis Les engagements en temps et autres ressources de l organisme Travail sur place Analyse Rapport 47 Réunion de clôture

48 ATELIER 1- exercice 3 : réponse La norme NF EN Exigences générales - Article 5 REDÉFINISSEZ LES ÉLÉMENTS DU PROCESSUS D AUDIT ÉNERGÉTIQUE Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données Informer les personnels concernés ainsi que les autres parties intéressées, sur l'audit énergétique et sur les éventuelles obligations leur incombant à ce propos ; Désigner une personne au sein de l organisme chargée d assurer la liaison avec l auditeur énergétique Travail sur place Analyse Les dispositions permettant l accès de l auditeur Les règles de sécurité Le programme de visite Rapport 48 Réunion de clôture

49 ATELIER 1- exercice 4 : réponse La norme NF EN Exigences générales - Article 5 REDÉFINISSEZ LES ÉLÉMENTS DU PROCESSUS D AUDIT ÉNERGÉTIQUE Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données Travail sur place La liste des équipements, processus et systèmes consommateurs d'énergie ; Les données historiques ; la consommation énergétique ; les facteurs d ajustement ; les mesures associées correspondantes ; L'historique d'exploitation Analyse Rapport 49 Réunion de clôture

50 ATELIER 1- exercice 5 : réponse La norme NF EN Exigences générales - Article 5 REDÉFINISSEZ LES ÉLÉMENTS DU PROCESSUS D AUDIT ÉNERGÉTIQUE Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données Travail sur place Analyse Appréhender le comportement des utilisateurs, et leur impact sur la consommation énergétique et l efficacité énergétique S'assurer que les mesures et les observations sont faites de manière fiable et dans des situations représentatives d'une exploitation normale et, le cas échéant, dans des conditions climatiques appropriées Rapport 50 Réunion de clôture

51 ATELIER 1- exercice 6 : réponse La norme NF EN Exigences générales - Article 5 REDÉFINISSEZ LES ÉLÉMENTS DU PROCESSUS D AUDIT ÉNERGÉTIQUE Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données Etablir la situation existante de la performance énergétique de l objet audité Travail sur place Analyse Rapport Evaluer la fiabilité des données fournies et attirer l'attention sur les défauts ou anomalies constatés Utiliser des méthodes de calcul transparentes et appropriées du point de vue technique Documenter les méthodes utilisées et toutes les hypothèses faites ; 51 Réunion de clôture

52 ATELIER 1- exercice 7 : réponse La norme NF EN Exigences générales ARTICLE 5. ÉLÉMENTS DU PROCESSUS D AUDIT ÉNERGÉTIQUE Contact préliminaire Réunion de démarrage Recueil de données Travail sur place Analyse Rapport Le document de synthèse L'historique L audit énergétique Les opportunités d amélioration de l efficacité énergétique Les hypothèses utilisées pour les calculs Les conclusions Observations sur : La cohérence et la qualité des données La justification des mesures Les difficultés rencontrées 52 Réunion de clôture

AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247. Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45

AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247. Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45 AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247 Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45 Une méthodologie pour des audits énergétiques de qualité dans des secteurs spécifiques Une norme en 5 parties EN 16247-1

Plus en détail

REUNION ATEE AUDIT ENERGETIQUE Contexte normatif Intervention Paule Nusa Afnor Lyon

REUNION ATEE AUDIT ENERGETIQUE Contexte normatif Intervention Paule Nusa Afnor Lyon REUNION ATEE AUDIT ENERGETIQUE Contexte normatif Intervention Paule Nusa Afnor Lyon Paule NUSA Ingénieur action régionale Afnor LYON Déléguée régionale ATEE. Conseillère Energie pour la promotion ISO 50001

Plus en détail

L Audit Energétique obligatoire: Contrainte ou Opportunité? Forges fonderies Le 3 février 2015

L Audit Energétique obligatoire: Contrainte ou Opportunité? Forges fonderies Le 3 février 2015 L Audit Energétique obligatoire: Contrainte ou Opportunité? Forges fonderies Le 3 février 2015 AFNOR Normalisation Opérateur et animateur central pour la production de normes et référentiels normatifs.

Plus en détail

Audits énergétiques. Journée Technique La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, le jeudi 26 février 2015

Audits énergétiques. Journée Technique La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, le jeudi 26 février 2015 Journée Technique La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, le jeudi 26 février 2015 Patrice GARCIA Délégué Régional -Groupe AFNOR Audits énergétiques Audit énergétique : de quoi parle-t on?

Plus en détail

Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir

Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir Audits énergétiques et management de l énergie AFNOR Energies catherine.moutet@afnor.org Tél : 01 41 62 86 55 SOMMAIRE Panorama de la normalisation

Plus en détail

Audit énergétique et ISO 50001 : Contexte réglementaire

Audit énergétique et ISO 50001 : Contexte réglementaire Audit énergétique et ISO 50001 : Contexte réglementaire Réduire le coût énergétique : outils et solutions pratiques AFQP 06 & CCI de Nice Côte d Azur le 13/01/2015 Théophile CARON - Chef de Projet Energie

Plus en détail

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISE CCI Grand Lille, 20 mai 2014 Atelier «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Transposition de l article 8 de la directive européenne

Plus en détail

Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014

Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014 Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014 Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relatif à l obligation d audit énergétique Yann MENAGER

Plus en détail

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique Colloque ATEE du 20 novembre 2014 Lille Les opportunités de l audit énergétique réglementaire Contact : Julien ADAM, Chargé

Plus en détail

Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques

Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques Jean-Pierre ROPTIN DREAL Basse-Normandie Division Energie-Air-Climat du 8 septembre 2009 Séminaire Document de stratégie régional du MEEDDM 1

Plus en détail

Réunion sur l audit réglementaire énergétique 9 septembre 2014

Réunion sur l audit réglementaire énergétique 9 septembre 2014 Réunion sur l audit réglementaire énergétique 9 septembre 2014 Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relatif à l obligation d audit énergétique La directive 2012/27/UE relative

Plus en détail

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique Pollutec 2013 Atelier ATEE AUDIT ENERGETIQUE EN ENTREPRISE Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique Laurent Cadiou DGEC/SCEE Bureau Économies

Plus en détail

RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille

RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille Atelier thématique Audit énergétique obligatoire Décret et arrêté Dominique KONIECZNY Apave Nord Ouest Contexte réglementaire (rappel)

Plus en détail

Audits Énergétiques. Colloque CCIR CRMA Performance énergétique des Ets - - - 21 octobre 2014 CCIR Rhône-Alpes

Audits Énergétiques. Colloque CCIR CRMA Performance énergétique des Ets - - - 21 octobre 2014 CCIR Rhône-Alpes Colloque CCIR CRMA Performance énergétique des Ets - - - 21 octobre 2014 CCIR Rhône-Alpes Audits Énergétiques Benoît CAILLEAU Chargé de mission Énergie DREAL Rhône-Alpes service REMiPP / unité Climat Air

Plus en détail

DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES. Version 0.6 06/02/2015

DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES. Version 0.6 06/02/2015 DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES 1 Version 0.6 06/02/2015 2 PARTIE I : DÉCRYPTAGE RÉGLEMENTAIRE Cadre réglementaire et normatif Les entreprises concernées Objectifs

Plus en détail

Colloque USINE+ 6 octobre 2015. L audit énergétique en application du code de l énergie

Colloque USINE+ 6 octobre 2015. L audit énergétique en application du code de l énergie Colloque USINE+ 6 octobre 2015 L audit énergétique en application du code de l énergie Laurent CADIOU Direction générale de l énergie et du climat Ministère de l écologie, du développement durable et de

Plus en détail

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification ISO 50001 Le cadre réglementaire évolue incitant aujourd hui les Grandes Entreprises à s engager vers une meilleure efficience énergétique.

Plus en détail

L EFFICACITÉ à cœur. Réunion «Transition énergétique» CCI Rennes 3 mars 2015 AUDIT ENERGETIQUE REGLEMENTAIRE

L EFFICACITÉ à cœur. Réunion «Transition énergétique» CCI Rennes 3 mars 2015 AUDIT ENERGETIQUE REGLEMENTAIRE L EFFICACITÉ à cœur WWW.UTILITIES-PERFORMANCE.COM -Propriété exclusive de UTILITIES PERFORMANCE. Reproduction interdite sans autorisation. Mars 2015 CCI Rennes 1 Réunion «Transition énergétique» CCI Rennes

Plus en détail

Audits Énergétiques. Conférence OPQIBI / CINOV (POLLUTEC 2014) - - - 2 décembre 2014 Lyon Eurexpo FRANCE

Audits Énergétiques. Conférence OPQIBI / CINOV (POLLUTEC 2014) - - - 2 décembre 2014 Lyon Eurexpo FRANCE Conférence OPQIBI / CINOV (POLLUTEC 2014) - - - 2 décembre 2014 Lyon Eurexpo FRANCE Audits Énergétiques Benoît CAILLEAU Chargé de mission Énergie DREAL Rhône-Alpes service REMiPP / unité Climat Air Énergie

Plus en détail

Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique

Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique Partageons le succès de nos expériences Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique Pascal Lesage Directeur Commercial 06 86 68 85 92 01 41 42 33 95 14 Novembre 2014 5 domaines d intervention

Plus en détail

L audit énergétique obligatoire

L audit énergétique obligatoire 26 juin 2015 Cerema Lille L audit énergétique obligatoire Bruno SARDINHA Division Énergie Climat / DREAL Nord Pas-de-Calais Contexte européen Cadres énergie-climat UE 2020 et 2030 : Émissions de gaz à

Plus en détail

Audits énergétiques réglementaires

Audits énergétiques réglementaires Audits énergétiques réglementaires Valérie Blanchard DREAL Alsace Service Énergie Climat Logement Aménagement Mars 2015 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Alsace www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Commission Développement Durable

Commission Développement Durable Commission Développement Durable Obligation d audit énergétique 1 Origine : Transposition de la directive 2012/27 Article 8 : obligation d audits énergétiques ou de systèmes de management de l énergie

Plus en détail

Audit énergétique et ISO 50001 : l amélioration pérenne de votre efficacité énergétique

Audit énergétique et ISO 50001 : l amélioration pérenne de votre efficacité énergétique Audit énergétique et ISO 50001 : l amélioration pérenne de votre efficacité énergétique 11 mars 2015 Hicham LAHMIDI Responsable Développement & Méthodes Energie - Copyright Bureau Veritas Le contexte réglementaire

Plus en détail

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover Page 1 Innover en mécanique Page 2 Rencontre Solutions Energie Entreprises Lille le 20 mai 2014 Atelier : «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Eric SENECHAL-CETIM

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment

AUDIT ENERGETIQUE. Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment AUDIT ENERGETIQUE Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment Introduction L audit énergétique a pour but d identifier des opportunités

Plus en détail

Audit Energétique Réglementaire 20/11/2014. Périmètre de l audit Compétence et qualification des auditeurs. Apave Nord Ouest - François COEVOET

Audit Energétique Réglementaire 20/11/2014. Périmètre de l audit Compétence et qualification des auditeurs. Apave Nord Ouest - François COEVOET Audit Energétique Réglementaire 20/11/2014 Périmètre de l audit Compétence et qualification des auditeurs Apave Nord Ouest - François COEVOET Périmètre de l audit Principe défini dans le projet de décret

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable, et de l énergie

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable, et de l énergie RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable, et de l énergie PROJET D ARRETE relatif aux modalités d application de l audit énergétique prévu par le chapitre III du titre III

Plus en détail

Opération collective 2014 123 M Energie

Opération collective 2014 123 M Energie Opération collective 2014 123 M Energie Candidature pour accompagner en collectif les entreprises du Limousin s engageant dans la mise en place par étapes d une démarche de management de l énergie ISO

Plus en détail

Audit énergétique et ISO 50 001 Réponses aux questions posées

Audit énergétique et ISO 50 001 Réponses aux questions posées Audit énergétique et ISO 50 001 Réponses aux questions posées Nota préalable important : les réponses apportées ci-après sont des interprétations basées sur les projets de texte disponibles au 3 juillet

Plus en détail

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001?

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Réduire le coût énergétique : outils et solutions pratiques AFQP 06 & CCI de Nice Côte d Azur le 13/01/2015 Théophile CARON - Chef de Projet

Plus en détail

Management de l énergie en scierie : une approche accessible à tous

Management de l énergie en scierie : une approche accessible à tous Management de l énergie en scierie : une approche accessible à tous Tifenn GUENNEC (FCBA) : tifenn.guennec@fcba.fr SOMMAIRE 1 Le contexte global, normatif et réglementaire 2 Les différentes étapes d un

Plus en détail

SGS EST LE LEADER MONDIAL DE L'INSPECTION, DE LA VÉRIFICATION, DE L'ANALYSE ET DE LA CERTIFICATION

SGS EST LE LEADER MONDIAL DE L'INSPECTION, DE LA VÉRIFICATION, DE L'ANALYSE ET DE LA CERTIFICATION SGS EST LE LEADER MONDIAL DE L'INSPECTION, DE LA VÉRIFICATION, DE L'ANALYSE ET DE LA CERTIFICATION DES SERVICES MONDIAUX ADAPTÉS A TOUS LES SECTEURS D'ACTIVITÉS INSPECTION ESSAIS VÉRIFICATION CERTIFICATION

Plus en détail

LES FONDAMENTAUX DU MANAGEMENT DE L ENERGIE

LES FONDAMENTAUX DU MANAGEMENT DE L ENERGIE LES FONDAMENTAUX DU MANAGEMENT DE L ENERGIE Daniel Cappe, Vice président de l ATEE Audit énergétique en entreprise, Pollutec, 05 décembre 2013 Audit énergétique en entreprise Pollutec - 5 décembre 2013

Plus en détail

Webinar BUREAU VERITAS Audit énergétique et ISO 50001 : l'amélioration pérenne de votre efficacité énergétique

Webinar BUREAU VERITAS Audit énergétique et ISO 50001 : l'amélioration pérenne de votre efficacité énergétique Webinar BUREAU VERITAS Audit énergétique et ISO 50001 : l'amélioration pérenne de votre efficacité énergétique 3 juillet 2014 Frédéric DUPASQUIER - Responsable métiers performance HSE Marie MYCZKOWSKI

Plus en détail

Les outils de la transition énergétique ISO 50001

Les outils de la transition énergétique ISO 50001 Les outils de la transition énergétique ISO 50001 26 mars 2013 Michel HIRAUX +32 496 58 12 04 Le Management énergétique dans son contexte Management et Système de Management Objectif d un EnMS Facteurs

Plus en détail

ISO 50001 "Systèmes de management de l énergie"

ISO 50001 Systèmes de management de l énergie ISO 50001 "Systèmes de management de l énergie" Une démarche reconnue pour améliorer sa performance énergétique et renforcer sa compétitivité Dans le contexte économique et environnemental actuel, la performance

Plus en détail

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000.

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000. Manuel 1 Objectif Décrire brièvement l organisation du système mis en place à l ICEDD afin de démontrer le respect des exigences de la norme ISO 9001 : 2000. Accessoirement, cela peut faciliter la recherche

Plus en détail

Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises

Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises Julie BEELMEON Service énergie climat véhicule Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Energie 05

Plus en détail

UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE. Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises

UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE. Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises 1 OBJECTIFS Permettre aux entreprises de réaliser des investissements dans une démarche globale et structurée comprenant

Plus en détail

Par nature, Nous vous rendons. Plus performant. Séminaire Démarche écoresponsable et sites sensibles : l exemple du Life Promesse.

Par nature, Nous vous rendons. Plus performant. Séminaire Démarche écoresponsable et sites sensibles : l exemple du Life Promesse. Séminaire Démarche écoresponsable et sites sensibles : l exemple du Life Promesse Par nature, Nous vous rendons Plus performant. 11 décembre 2007 Group Présentation et comparaison de la norme ISO 14001

Plus en détail

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel.

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. INTRODUCTION QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. Ce certificat est destiné à toutes les écoles d enseignement

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

Note d information La Norme ISO 50001 «Systèmes de management de l énergie»

Note d information La Norme ISO 50001 «Systèmes de management de l énergie» Diffusion RNF 04/03/2014 Note d information La Norme ISO 50001 «Systèmes de management de l énergie» Une démarche reconnue pour améliorer la performance énergétique et renforcer la compétitivité Résumé

Plus en détail

Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights. Schneider Electric

Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights. Schneider Electric Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights Evolution des réglementations Directive européenne : European Energy Directive (EED) Loi DDADUE Audit ISO50001 RT2012 Un environnement

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE Arrêté du 24 novembre 2014 relatif aux modalités d application de l audit énergétique prévu

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l énergie

Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l énergie Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l énergie DIRECTION AIR BRUIT EFFICACITE ENERGETIQUE DEPARTEMENT INDUSTRIE ET AGRICULTURE SYLVIE RIOU Efficacité énergétique/air/procédé en PME Aide à la

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE

ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE TERMES DE RÉFÉRENCE 1- OBJET... 2 2- CONSISTANCE DE LA MISSION... 2 3- RESULTATS ATTENDUS DE LA MISSION... 2 4- ACTIVITES A REALISER...

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001 Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

ISO 50001 "Systèmes de management de l énergie"

ISO 50001 Systèmes de management de l énergie ISO 50001 "Systèmes de management de l énergie" Une démarche reconnue pour améliorer sa performance énergétique et renforcer sa compétitivité Résumé Dans le contexte économique et environnemental actuel,

Plus en détail

AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE. Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions

AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE. Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions 1 L AUDIT ÉNERGÉTIQUE: UNE ÉTAPE PRÉALABLE À LA MISE EN ŒUVRE DE TOUTE DÉMARCHE

Plus en détail

Management de l'énergie en entreprise, du diagnostic à la certification

Management de l'énergie en entreprise, du diagnostic à la certification www.entreprenezenlorraine.fr / Management de l'énergie en entreprise, du diagnostic à la certification Source : Chambre de commerce et d'industrie de Paris - inforeg Date de mise à jour : 04/07/2014 Qu'est-ce

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

La certification NF des équipements multi-énergies

La certification NF des équipements multi-énergies La certification NF des équipements multi-énergies Conférence INTERCLIMA - 5 novembre 2013 INTERVENANTS : Christine KERTESZ AFNOR CERTIFICATION Sophie BOCQUILLON Sylvain CURTY EUROVENT CERTITA CERTIFICATION

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE DES ENTREPRISES: MODALITES D APPLICATION

AUDIT ENERGETIQUE DES ENTREPRISES: MODALITES D APPLICATION N 27 Développement durable n 3 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 3 février 2015 ISSN 1769-4000 L essentiel AUDIT ENERGETIQUE DES ENTREPRISES: MODALITES D APPLICATION En application de la loi

Plus en détail

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES Philippe Bourdalé AFAQ AFNOR Certification A2C dans le Groupe AFNOR Les métiers du groupe AFNOR Besoins Clients Normalisation Information

Plus en détail

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 Table des matières chapitre 1 Le concept d audit 17 1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 1.1.1. Principe général... 17 1.1.2. Historique... 19 1.1.3. Définitions des termes particuliers utilisés en audit...

Plus en détail

AFRC commission Qualité Thème : les certifications

AFRC commission Qualité Thème : les certifications AFRC commission Qualité Thème : les certifications 12 novembre 2007 60, rue de Richelieu 75002 Paris - Tel. : + 33.(0)1.42.96.10.36 Fax : + 33.(0)1.42.60.05.29 www.nexstage.fr SOMMAIRE 1. Rappel des fondamentaux

Plus en détail

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés Consultation de sociétés d Expert en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés, pour la réalisation d interventions auprès des PME/PMI dans le cadre du programme CAP ENERGIE Contexte

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Directive de la CEDEAO pour l efficacité énergétique dans les bâtiments. 12/06/2014 - Version V2

Directive de la CEDEAO pour l efficacité énergétique dans les bâtiments. 12/06/2014 - Version V2 Directive de la CEDEAO pour l efficacité énergétique dans les bâtiments 12/06/2014 - Version V2 1. Contexte... 2 2. Objectif de la directive de la CEDEAO relative à l efficacité énergétique dans les bâtiments...

Plus en détail

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Ce dispositif s applique aux dossiers de demande d aide déposés auprès des services du Conseil régional. Les critères d éco-conditionnalité

Plus en détail

EFICAS. Energie Fluidique Industrielle, Cours d Audit Systèmes

EFICAS. Energie Fluidique Industrielle, Cours d Audit Systèmes EFICAS Energie Fluidique Industrielle, Cours d Audit Systèmes Résumé Ce programme s inscrit dans le cadre de l appel à projets «pour la mise en place de programmes d information, de formation et d innovation

Plus en détail

l EfficacitéEnergétique Dans l industrie Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE

l EfficacitéEnergétique Dans l industrie Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE l EfficacitéEnergétique Dans l industrie Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE Contexte et conjoncture nationale L ADEREE met en œuvre la

Plus en détail

La Certification un outil au service des SDIS

La Certification un outil au service des SDIS La Certification un outil au service des SDIS 02 février 2012 Sommaire Présentation d AFNOR Qu est-ce que la certification Focus sur la certification de service Processus de développement Processus de

Plus en détail

- Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD -

- Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD - - Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD - 1 . Comment à son niveau et avec ses moyens peut-on initier et contribuer à une gestion de l

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification Les référentiels SMI, normes, processus de certification 1 Définitions selon le Guide ISO/IEC 2:2004 Norme Document, établi par consensus et approuve par un organisme reconnu, qui fournit, pour des usages

Plus en détail

Management environnemental : ISO 14001

Management environnemental : ISO 14001 GEME Management environnemental : ISO 14001 Arnaud Hélias arnaud.helias@supagro.inra.fr PUB... Plan Introduction Généralités & grandes lignes de la normes Démarche Quelques chiffres les coûts, les entreprises

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB)

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) Dernière révision du document : juillet 2012 CONTEXTE La directive européenne 2002/91/CE sur la performance énergétique des bâtiments vise la réduction de

Plus en détail

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences Projet de décret relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue DECRET Chapitre V Qualité

Plus en détail

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017»

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017» «Approuvé» Par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN «Astana EXPO-2017» du 29 août 2013 Protocole N 6 avec des amendements introduits par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN

Plus en détail

SYSTÈME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL

SYSTÈME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL 15 e École d été en évaluation environnementale Évaluation de la durabilité du développement urbain et industriel : outils d analyse de l empreinte écologique et des impacts sociaux et sanitaires Douala,Hôtel

Plus en détail

L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations

L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations Pierre BOISSON Pôle Automatisme et Gestion de l Energie CSTB Marne la vallée pierre.boisson@cstb.fr

Plus en détail

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Paris, le 8 avril 2011 N 1001/ANSSI/SR NOR : PRM D 1 2 0 1 2 9

Plus en détail

La boite à outils du Responsable Energie

La boite à outils du Responsable Energie La boite à outils du Responsable Energie Salon POLLUTEC 5 décembre 2014 Contact : Julien ADAM, Chargé de mission Maitrise de l Energie j.adam@atee.fr Boite à outils du Responsable Energie 1 1. Le Rôle

Plus en détail

Les fiches standardisées CEE et SME ISO 50001

Les fiches standardisées CEE et SME ISO 50001 Les fiches standardisées CEE et SME ISO 50001 Présentation du 27 septembre 2013 à la mairie de Tourcoing par Pascal Dumoulin vice-président de l'atee Nord-Pas-de-Calais 1 Le Club C2E GT Bâtiment GT Industrie

Plus en détail

AUDITS QUALITÉ INTERNES

AUDITS QUALITÉ INTERNES AUDITS QUALITÉ INTERNES 0 Ind. Date Etabli par Vérifié par Approuvé par observations 1/6 1. OBJET Cette procédure a pour objet de définir l'organisation, la planification, la réalisation et le suivi des

Plus en détail

GRILLE D AUDIT SYSTÈME QUALITÉ 17025

GRILLE D AUDIT SYSTÈME QUALITÉ 17025 Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Programme d accréditation des laboratoires d analyse environnementale Programme d accréditation des laboratoires d analyse agricole GRILLE D AUDIT

Plus en détail

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE :

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT Date de mise en application : 20/02/2014 QUALIFELEC RE/0010 indice A 1 SOMMAIRE 1. DOMAINE D APPLICATION... 4 1.1 Objet...

Plus en détail

Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises - Panorama des mesures et dispositifs -

Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises - Panorama des mesures et dispositifs - Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises - Panorama des mesures et dispositifs - Brigitte LOUBET Adjointe au Chef du Service Energie, Climat, Véhicules Direction Régionale

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Expérience : Plus de 20 ans d expérience constante dans le domaine de l accompagnement de projet.

Expérience : Plus de 20 ans d expérience constante dans le domaine de l accompagnement de projet. Mme Sylvie LACOSTA Consultante confirmée Qualité Sécurité Environnement Auditrice Qualité certifiée : ICA (Institut de Certification des Auditeurs) ICAE (Institut de Certification des Auditeurs Environnement)

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Aménagement, nature MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Direction de l habitat, de l urbanisme et des paysages Arrêté du 12 juin 2013 relatif à l agrément de la demande de titre V relative

Plus en détail

Dispositif de mesure de la qualité de service de la lettre prioritaire et de la lettre verte

Dispositif de mesure de la qualité de service de la lettre prioritaire et de la lettre verte Juin 2013 Dispositif de mesure de la qualité de service de la lettre prioritaire et de la lettre verte Recommandation pour la mise en œuvre de la procédure d audit prévue par la norme EN 13850 ISSN : 2258-3106

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs AUDIT ENERGETIQUE Immeuble logement collectif - Copropriété Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs Notre démarche Notre étude Notre rapport ECIC : depuis 1991 2 agences : ITTEVILLE (91) & BORDEAUX (33)

Plus en détail

Appareils de mesure Réseaux & Télécoms

Appareils de mesure Réseaux & Télécoms MÉTROLOGIE ET RÉPARATION Appareils de mesure Réseaux & Télécoms ASSISTANCE VÉRIFICATION MAINTENANCE ÉTALONNAGE Développons aujourd hui les réseaux de demain EXPERTISE RÉSEAUX & TÉLÉCOMS A travers une veille

Plus en détail

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE STRATÉGIE DE SURVEILLANCE Décembre 2013 SOMMAIRE OBJET page 3 OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE page 3 PRINCIPES D ÉLABORATION DU PROGRAMME page 4 PROGRAMME 2014 page 5 RESSOURCES page 6 PERSPECTIVES 2015/2016

Plus en détail

RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES

RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES «Lean Energy Analysis» : une étude de 3e-performance pour traquer vos gaspillages et bâtir une stratégie d action 1 LEAN ENERGY ANALYSIS: DISTINGUER

Plus en détail

Principales évolutions de l ISO 9001 v2015

Principales évolutions de l ISO 9001 v2015 Principales évolutions de l ISO 9001 v2015 Préparez-vous en toute sérénité! «Management de la qualité en recherche clinique à l hôpital» 19 novembre 2015 Programme Panorama des normes ISO 9001:2015 (et

Plus en détail

Développer et valoriser sa politique interne d efficacité énergétique : la certification ISO 50 001

Développer et valoriser sa politique interne d efficacité énergétique : la certification ISO 50 001 Développer et valoriser sa politique interne d efficacité énergétique : la certification ISO 50 001 Web Conférence organisée par AGRION le 23 mars 2013 Nathalie LAPLAUD SGS ICS Responsable d audit Q S

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Décembre 2012 Réalisé pour le compte du Groupe SFR par Biens Communs et Factea Durable Sommaire I PRÉSENTATION... 1 I.1 DESCRIPTION DE LA PERSONNE

Plus en détail

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs)

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) «Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) Bernard Canton Stéphane Clayette Programme 1 - Premières réflexions 2 - Dossier Industriel 3 - Label

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation Procédure d habilitation Version 1.1 Page 1/12 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.0 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de

Plus en détail

Efficacité énergétique dans l industrie Contexte Solutions Energy Class Factory 31 Mars 2015 - Paris

Efficacité énergétique dans l industrie Contexte Solutions Energy Class Factory 31 Mars 2015 - Paris Efficacité énergétique dans l industrie Contexte Solutions Energy Class Factory 31 Mars 2015 - Paris Julien ADAM, Chargé de Mission Maitrise de l énergie - j.adam@atee.fr 1 Maitrise de l énergie dans l

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2015 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles Martina Kost Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles B4E 80 rue Voltaire BP 17 93121 La Courneuve cedex Joseph Irani www.b4e.fr Tél: 01.48.36.04.10 Fax: 01.48.36.08.65 Réduire

Plus en détail