Les 8 mauvaises pratiques les plus répandues en matière de MDM et comment les éviter

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les 8 mauvaises pratiques les plus répandues en matière de MDM et comment les éviter"

Transcription

1 Les 8 mauvaises pratiques les plus répandues en matière de MDM et comment les éviter Dan Power, fondateur & président de Hub Designs, et Julie Hunt, éditrice de Hub Designs Magazine Livre blanc WebFOCUS iway Software Omni

2

3 Table des matières 1 Note de synthèse 2 #1 L absence de soutien d un directeur 3 #2 Ignorer le cas d usage 4 #3 Considérer le MDM comme une initiative «Big Bang» 5 #4 Ne pas anticiper la conduite du changement 6 #5 Adopter une approche unidimensionnelle 7 #6 Sous-estimer l importance d un groupe de gouvernance des données 8 #7 Ne pas disposer de métriques pour analyser le succès 9 #8 S appuyer sur les mauvaises technologies 10 Éviter les 8 mauvaises pratiques les plus répandues dans le cadre de votre projet MDM 11 Passer du pire au meilleur

4

5 Note de synthèse Le monde de l entreprise actuel se transforme à une vitesse fulgurante et les entreprises les plus agiles doivent redoubler d efforts pour garder le rythme. Les sociétés identifient tout aussi vite de nouveaux avantages concurrentiels en exploitant les «big data» et l analyse avancée, et ce, souvent en temps réel. Garder le rythme tout en prenant des décisions immédiates nécessite d avoir des données fiables qui doivent être précises et disponibles au moment opportun. Les entreprises peuvent désormais utiliser des données de qualité de manière plus efficace pour optimiser leurs processus opérationnels et métier, réduire leurs dépenses, augmenter leur chiffre d affaires et accroître leur compétitivité. En mettant en place des solutions qui font des données de véritables atouts commerciaux, elles peuvent rendre leur performance et leur prise de décision plus rapides, plus efficaces et plus perspicaces. Ces besoins stratégiques et tactiques des sociétés ont poussé à l avant de la scène la valeur ajoutée et les avantages de la gestion des données de référence (MDM). Le MDM englobe des pratiques, des procédures et des technologies assurant la précision, la complétude, la cohérence et la mise à disposition au bon moment des données d entreprise dans différents domaines sur plusieurs systèmes, métiers et organisations. Les données de référence intègrent des informations importantes et de grande valeur qui sont partagées et utilisées dans des processus métier communs à toute l entreprise. «Vous nous avez fourni ce que nous vous avons demandé, mais ce n est pas ce que nous voulons...» Les métiers Le MDM est une base importante pour obtenir des données fiables et des processus métier plus efficaces. Il touche presque toutes les activités importantes d une entreprise. L utilisation stratégique de ces données peut différencier les entreprises de leurs concurrents. D une manière générale, la manière dont une entreprise gère ses données de référence reflète le succès de ses opérations, la façon dont elle parvient à ses objectifs et la vitesse à laquelle elle réagit au changement. La gestion des données de référence représente bien plus que des données et des processus. Elle dépend de l alignement et du partenariat existant entre l entreprise et le département informatique car les deux sont essentiels pour optimiser la valeur du MDM. L entreprise doit diriger la mise en place et l utilisation de la gestion des données de référence afin d assurer leur cohésion avec ses orientations et ses objectifs stratégiques principaux. L informatique doit concevoir et mettre en place l architecture du MDM et doit piloter la sélection des technologies et des partenaires. Les 8 mauvaises pratiques les plus répandues en matière de MDM 1. L absence de soutien d un directeur 2. Ignorer le cas d usage 3. Considérer le MDM comme une initiative «Big Bang» 4. Ne pas anticiper la conduite du changement 5. Adopter une approche unidimensionnelle 6. Sous-estimer l importance d un groupe de gouvernance des données 7. Ne pas disposer de métriques pour analyser le succès 8. S appuyer sur les mauvaises technologies Mais la route vers un programme de MDM réussi peut être sinueuse et compter nombre de voies sans issues. Il est fréquent que les initiatives de MDM dérivent vers des «mauvaises pratiques». L une des façons les plus optimales de parvenir à planifier et à concevoir un programme de MDM et de gouvernance des données est de saisir et d anticiper les risques d échec. 1 Information Builders

6 #1 L absence de soutien d un directeur Ne pas disposer de sponsor d un directeur de l entreprise est la pire façon de démarrer une initiative de gestion des données de référence. Votre programme de MDM a besoin d un sponsor qui s investisse et qui s implique activement dans sa mise en œuvre. Le MDM modifie non seulement la manière dont les données sont gérées, mais également les processus métier et les pratiques qui affectent de nombreux départements, groupes et collaborateurs au sein de votre entreprise. Des conflits d influence verront le jour avec ce type d initiative. L implication d une direction garantit de conserver l élan du projet. Vous êtes peut-être tenté d adopter une approche de type bottom-up. Cela ne fonctionnera pas avec une telle approche, votre projet a de grandes chances de ne pas aboutir. Un dirigeant influent est nécessaire pour mettre en place un changement organisationnel de grande envergure sur une longue période de temps. Une autre tentation est de penser que le MDM et la gouvernance des données sont des enjeux d ordre technologique qui peuvent être pris en charge par le département informatique. Cela ne pourrait pas être plus faux. L entreprise doit être le «pilote» qui trace la voie. Le département informatique représente un précieux partenaire pour fournir et soutenir l infrastructure d une mise en place d un MDM réussie. Les métiers, et le directeur sponsor, doivent diriger les activités tout en déterminant ce que l initiative MDM accomplira et comment elle sera alignée sur la stratégie globale de l entreprise. Sinon, l entreprise considérera cette gestion des données de référence comme étant «le problème de quelqu un d autre» et attendra du département informatique de s en charger. Mais ce dernier ne bénéficie pas toujours des connaissances ou de l expertise métier nécessaire pour prendre les bonnes décisions en matière de processus métier, de culture organisationnelle, de politiques et de règles de gestion pour améliorer la qualité des données pour tous les domaines des données de référence. Si vous n arrivez pas à vendre votre initiative de MDM à votre directeur, vous n êtes pas prêt à la lancer et le travail ne s arrête pas là. Une partie de ce travail est intimement liée à la prochaine «mauvaise pratique» : passer outre l analyse métier. 2 Les 8 mauvaises pratiques les plus répandues en matière de MDM et comment les éviter

7 #2 Ignorer le cas d usage La meilleure façon de ne pas disposer de soutien pour votre initiative MDM est de ne pas identifier le besoin et la valeur de l entreprise, des intervenants et des utilisateurs métier qui sont affectés par celle-ci. Ne pas traduire ces points au travers d un business case convaincant serait une erreur pour votre projet et vous empêcherait de répondre à une question aussi simple que «Rappelez-moi, pourquoi faites-vous cela?» Votre cas d usage doit aborder les problèmes majeurs et leurs solutions grâce à la gestion des données de référence et des processus de gouvernance des données. En contournant les obstacles importants et en démontrant l impact positif de la démarche, vous permettrez d étendre plus facilement la gestion des données de référence dans le futur. Il sera plus facile de lier les projets de données de référence aux orientations et objectifs stratégiques de l entreprise. Les avantages seront clairs et vous obtiendrez le soutien de collaborateurs de votre entreprise. Les utilisateurs métier savent comment les données sont utilisées au sein des opérations et des processus de l entreprise. Contactez-les et prenez le temps de leur parler. Si vous ne savez pas quels sont les problèmes et les attentes les plus urgentes ou comment quantifier les bénéfices du MDM, suivez l approche des «Cinq pourquoi». Lorsque vos utilisateurs se plaignent d un problème de qualité des données, demandez-leurs «pourquoi». Écoutez leurs réponses et demandez-leurs de nouveau «pourquoi». Continuez ainsi jusqu à identifier la véritable raison. Ensuite, demandez ce que coûte ce problème à l entreprise. N oubliez pas d impliquer l informatique lors du développement de votre cas d usage afin de vous assurer que les solutions que vous proposez sont réalistes d un point de vue technologique. Mais faites attention de ne pas placer la solution technologique avant le besoin ou le problème de l entreprise. Vous perdrez le soutien de vos partisans si vous ne parlez des données de référence qu en termes de logiciel et d infrastructure. Parlez de l initiative en utilisant des expressions rappelant la dimension métier du programme, comme «l importance client» ou «la vision unique d un produit». Si votre cas d usage est réaliste, vous obtiendrez le soutien des responsables et convaincrez les utilisateurs métier. Le financement s ensuivra, surtout si votre analyse quantifie les bénéfices et les coûts entraînés par la résolution des difficultés et des problèmes de l entreprise. Mais prenez garde à ne pas avoir un cas d usage trop ambitieux ou de ne pas céder à la tentation de faire de votre MDM une initiative «Big Bang». 3 Information Builders

8 #3 Considérer le MDM comme une initiative «Big Bang» Une initiative de MDM réussie représente un équilibre continu entre stratégies et tactiques. Vous devez avoir une vision stratégique sur le long terme, mais celle-ci pourrait vous donner envie de lancer votre premier projet MDM avec une portée si large qu il ne pourrait être mené de manière efficace et rapide. Une portée illimitée rendra difficile la présentation de la valeur ponctuelle à vos responsables et à vos intervenants. Lancez votre projet avec des objectifs initiaux alignés sur vos buts à court terme. L initiative, elle, devra être conçue pour s adapter et répondre aux besoins futurs que vous ne pouvez anticiper à l heure actuelle. Si vous faites uniquement de votre programme de données de référence un projet à court terme qui ne couvre que votre point de départ il ne bénéficiera pas des facteurs permettant de soutenir la valeur métier stratégique ou l avenir de votre entreprise. Il ne suffit pas d essayer d identifier et de standardiser tous vos domaines de données de référence en une initiative «Big Bang». Concentrez-vous sur un seul domaine, comme celui des clients après tout, il est probable que les clients se retrouvent au cœur de votre initiative en matière de données de référence au fur et à mesure que vous ajoutez d autres domaines de données. Vous remarquerez d autres liens avec d autres domaines lorsque vous identifierez les besoins de standardisation et de qualité des données pour votre premier domaine. N ignorez pas non plus la complexité de votre programme de MDM. Votre projet comprendra : une analyse métier et des données, des consultations avec des experts de domaines métier, le profilage des données et des procédures de remédiation, l intégration des données, la résolution d entités, l enrichissement avec des données tiers ainsi que les processus et les technologies nécessaires. Des politiques et processus de gouvernance des données devront être créés et mis en place. Si vous sous-estimez la complexité du projet, vous n apporterez pas les ressources adéquates au bon moment et n anticiperez pas tous les imprévus. La planification de votre projet MDM doit inclure de nombreuses éventualités, dont l avènement de directions et d évolutions futures, de nouveaux marchés potentiels, d acquisitions stratégiques, de nouveaux segments de clients et de nouvelles sources de données inattendues. Le changement prend place, même lors de la mise en œuvre des premières phases de votre programme MDM. Il est sans fin. Votre plan devra donc également réagir aux changements et être rigoureusement révisé avec les parties prenantes et les responsables métier de l entreprise. Afin que les processus liés aux données de référence optimisent la performance de votre entreprise, abordez votre initiative de MDM avec un programme exhaustif et solide qui produira des données fiables et la flexibilité nécessaire pour réagir adroitement au changement. Pensez «amélioration continue», mais réalisez que, dans certains cas, il est possible que vous introduisiez ce concept pour la première fois dans votre entreprise. Un autre point lié au succès de votre initiative est le fait de comprendre entièrement l impact qu a votre stratégie de MDM sur l entreprise elle-même. Un manque de planification des changements culturels et organisationnels peut perturber ce succès. 4 Les 8 mauvaises pratiques les plus répandues en matière de MDM et comment les éviter

9 #4 Ne pas anticiper la conduite du changement Votre initiative sera vite perturbée si vous n êtes pas préparé à faire face aux changements culturels, organisationnels et aux politiques de l entreprise incontournables qui découlent des projets de données de référence. La gestion des données de référence comprend, notamment, la réduction des silos de données et des métiers tout en consolidant et en standardisant les données de référence. La prise en charge de silos de données nécessite un examen des processus inter-métiers et soulève la question relative à la propriété des données, ce qui entraîne de nouveaux défis organisationnels et départementaux. Le succès de votre projet de MDM dépend des intervenants, des parties prenantes et des personnes d influence. La communication avec chacun de ces groupes et le partage des informations nécessaires se révéleront très précieux sur le long terme car ils peuvent déterminer le bon ou le mauvais fonctionnement de votre initiative. Au sein de votre programme de MDM, vous conduirez également un programme de marketing et de communication qui ciblera les clients et les partenaires internes. Catégorisez les intervenants et les parties prenantes afin de comprendre la communication à mettre en place avec chacun d eux et la meilleure façon de partager ces informations avec eux. Identifiez quelles sont les personnes influençant les aspects spécifiques du projet MDM, ainsi que celles qui pourraient vous aider ou poser problème. Une stratégie de communication bien élaborée ainsi qu un engagement continu peuvent nettement améliorer la transparence et le changement organisationnel. Il est dans la nature humaine de résister au changement, et ne commettez pas l erreur d ignorer cette résistance. Il y a souvent des raisons tangibles derrière la peur du changement. Il est de votre responsabilité de découvrir, de comprendre et de corriger les vrais problèmes liés aux inquiétudes par rapport à l initiative de MDM. Informer les parties prenantes et les intervenants constitue une bonne approche, mais les écouter est plus important. Vous découvrirez peut-être de vrais inconvénients cachés derrière d anciens processus qui pourraient sérieusement mettre à mal vos efforts. Il est souvent bénéfique de faire appel à un consultant neutre et externe pour vous aider à mettre en place ce changement organisationnel efficace. L avis d un tiers pourrait vous aider à identifier des problèmes dès le début. De nombreuses personnes dans l entreprise seront plus à l aise pour échanger avec une personne externe et partageront plus volontiers des informations importantes. Un consultant externe peut présenter des études de cas de réussites qui aideront vos parties prenantes à voir la valeur des données de référence et qui dissiperont leurs inquiétudes et leurs craintes. Réfléchir longuement aux employés, aux procédures et aux pratiques de l entreprise peut vous éviter d adopter une approche unidimensionnelle. Pas de cas d usage Pas de sponsor d un Directeur Le personnel informatique d un fabricant international a commencé à développer une infrastructure pour les données de référence relatives à un produit. Mais il lui manquait un élément essentiel : il n y avait aucun problème à résoudre au sein de l entreprise et il n y avait aucun moyen d associer le MDM à la valeur ajoutée. Après 3 ans, l équipe n avait que très peu convaincu l entreprise d adopter le MDM. Ce n est que suite à un fort ralentissement des ventes de l entreprise, à un redoublement d effort sans succès des équipes commerciales et à la chute des prix standardisés des produits que les responsables ont soutenu et développé l initiative de MDM. 5 Information Builders

10 #5 Adopter une approche unidimensionnelle Il n existe pas de «remède miracle». Si votre approche du MDM est unidimensionnelle, c est-à-dire que vous accordez plus d importance aux améliorations technologiques qu aux changements organisationnels et à la transformation des processus métier, vous n avez peut-être pas compris comment la gouvernance des données de référence peut être bénéfique pour l entreprise. Une initiative de MDM réussie représente un effort équilibré pour fournir l infrastructure et le changement organisationnel essentiels à une entreprise exploitant ses données pour être plus compétitive. Faire moins que cela serait désastreux. Vous pourriez adopter une approche unidimensionnelle par hasard en pensant que le MDM ne va pas au-delà d une plateforme technologique. Mais vous ne pouvez pas faire intervenir la technologie avant d avoir compris les employés, les pratiques, les processus et les politiques liés à votre projet de MDM. Sans cette compréhension, vous n aurez pas une vision complète de l impact qu ont les données de référence sur l ensemble de l entreprise. En ne vous reposant que sur la technologie, vous ne répondrez pas aux besoins et aux exigences de l entreprise et vous n arriverez pas à aborder correctement les éléments ne relevant pas de la technologie. Pour une approche équilibrée, commencez par les employés, les politiques et la culture. Abordez ensuite les pratiques et les processus relatifs à la gouvernance des données. Les leçons tirées de cette approche amélioreront considérablement la manière dont vous intégrerez les outils technologiques à votre initiative de MDM. Le programme des données de référence doit également impliquer des équipes inter-métiers et exige une collaboration étroite entre l entreprise et le département informatique. Développez une vision bien structurée du MDM qui soutient et qui s aligne sur les stratégies de l entreprise, les objectifs des métiers et qui garantit l optimisation des opérations. Votre vision du MDM ne doit pas seulement inclure la façon dont l activité est actuellement conduite, mais également ce que l entreprise désire accomplir à l avenir. Une approche unidimensionnelle uniquement basée sur la technologie ne peut être liée aux grandes stratégies et aux grands objectifs d une organisation. En sous-estimant l importance de la gouvernance des données, il sera impossible de lier l initiative MDM aux objectifs majeurs de l entreprise. 6 Les 8 mauvaises pratiques les plus répandues en matière de MDM et comment les éviter

11 #6 Sous-estimer l importance d un groupe de gouvernance des données Votre entreprise ne peut passer maître en matière de données et se reposer sur des données fiables et disponibles au moment opportun sans avoir attribué des responsabilités, mis en place des pratiques et des processus relatifs à la gouvernance des données. La gestion des données de référence et de la qualité des données est un processus dynamique qui nécessite une surveillance et une adaptation constantes pour refléter les défis et les objectifs de l entreprise. Le monde des affaires va à un rythme effréné. Votre initiative en matière de données de référence doit garder le rythme si elle veut fournir la valeur adéquate aujourd hui et dans le futur. Si vous ne réfléchissez pas dès le début à un plan pour une gouvernance des données, soyez préparé à faire face à de gros obstacles au fur et à mesure que votre projet se développe. L absence de plan de gouvernance des données ralentira également le développement des initiatives de MDM. La gouvernance des données aligne les employés, les pratiques et les processus qui déterminent le bon ou le mauvais fonctionnement des projets de MDM. C est le fil qui lie ces éléments aux stratégies, aux objectifs et aux buts de l entreprise ainsi qu aux technologies qui soutiennent les processus liés aux données de référence. D un point de vue pratique, l organisation d un plan de gouvernance des données sera d une aide précieuse dans la mise en place de votre MDM lorsqu il faudra décider des règles en matière de qualité des données et de résolution d identités, transformer les processus pour être plus efficace et gérer les aspects métier de la plateforme après son implémentation. Absence d une gouvernance des données centralisée Une grande entreprise internationale a demandé à plusieurs responsables de données d entreprise de différents groupes de créer une série de normes communes. Chaque propriétaire de données a défendu des normes séparées ; aucun d eux ne souhaitant abandonner leur contrôle. L entreprise a adopté une «approche renversée» en ne parvenant pas à rendre obligatoire une plateforme centralisée pour les pratiques et les politiques relatives à la gouvernance des données pour tous les groupes de la société. Une politique de «territoire» a pris le dessus. Un manque de planification, de préparation et d établissement d une gouvernance des données rend également votre initiative de MDM vulnérable aux politiques organisationnelles qui pourraient freiner ou même interrompre le projet. La gouvernance des données contribue à établir et à gérer des partenariats entre les entreprises et les départements informatiques. Ceuxci sont essentiels pour le succès du MDM et la collaboration inter-métiers sous-jacente aux processus de données de référence. Si votre entreprise ne s engage pas à mettre en place un plan de gouvernance des données, il est possible que vous n obteniez pas de «partisan» pour apaiser les disputes internes et les «guerres de territoire» qui peuvent avoir lieu entre les différents intervenants. Vous aurez besoin de l aide de votre direction sponsor et de vos intervenants pour encourager la mise en place d une fonction consacrée à la gouvernance des données. Ensemble, vous pouvez démontrer les avantages qu elle apporte lors de la création et de la maintenance de données de référence fiables. La gouvernance des données offre une plateforme transparente et solide dont les capacités de gestion des risques, de conformité et d audit sont importantes. Mais cette transparence peut être mise à mal si vous n avez pas de métriques pour analyser votre succès. 7 Information Builders

12 #7 Ne pas disposer de métriques pour analyser le succès Vous n arriverez jamais à répondre à la question : «Avons-nous atteint notre objectif?» sans établir de mesure de performance. Plus sérieusement, si vous ne parvenez pas à lier les avantages des données de référence optimisées au retour sur investissement (ROI) espéré du business case, votre initiative n ira pas bien loin. Les responsables et les intervenants de l entreprise s attendent à voir rapidement des résultats quantifiables. Les métriques choisies doivent analyser la façon dont vous parvenez aux objectifs fixés avec le cas d usage. Les métriques quantifient principalement les avantages face aux coûts qu entraîne la résolution des problèmes de l entreprise avec la gestion des données de référence. Si le but de votre projet de MDM est de fournir des données clients fiables liées aux données relatives aux ventes, vos mesures doivent se baser sur les améliorations en matière de rétention clients ou sur les opportunités de ventes additionnelles. Les métriques vous ramènent à la case départ : à la façon dont il faut prouver à votre directeur sponsor que vous parvenez aux objectifs du cas d usage que vous résolvez grâce au projet de données de référence. Un manque de marqueurs de ROI limitera probablement l apport de l initiative à votre entreprise. Comment savoir si votre projet a porté ses fruits? Est-il rentable? A-t-il apporté la valeur attendue? «Si vous n arrivez pas à la mesurer, vous ne pourrez pas la gérer.» Vos intervenants doivent voir les bénéfices apportés dans leur département de l entreprise. Sans métriques et sans évaluations périodiques des bénéfices et de la valeur, il est difficile de décider de «la marche à suivre» pour le MDM. Tout comme les processus de l entreprise, votre initiative de MDM doit mettre l accent sur l amélioration continue pour assurer une coordination avec les exigences actuelles et futures. Même avec une planification et des métriques adéquates, il se peut que vous n arriviez nulle part si vous vous reposez sur les mauvaises technologies pour développer votre initiative de MDM. 8 Les 8 mauvaises pratiques les plus répandues en matière de MDM et comment les éviter

13 #8 S appuyer sur les mauvaises technologies Les possibilités d erreur sont multiples lorsqu il s agit de choisir les technologies nécessaires pour soutenir votre initiative de MDM. Vous pouvez penser que les technologies dont vous disposez déjà suffisent sans vraiment savoir si vous possédez les outils nécessaires à votre réussite. Vous pouvez décider de choisir ces outils les uns après les autres. Si tel est le cas, vous vous retrouverez avec un assemblage de technologies peu intégrées. Ou, vous pouvez uniquement vous concentrer sur les besoins à court terme de votre entreprise ou même sur un seul domaine de données, comme celui des clients, sans vous apercevoir que votre vision étriquée vous coûtera cher lorsque votre choix technologique échouera plus tard. Vous devez prendre en compte la vision stratégique et le plan de croissance de votre entreprise lorsque vous sélectionnez votre solution de MDM. Il est probable que vous ajouterez d autres domaines de données par la suite. Si vous choisissez une solution de MDM spécialisée à votre premier domaine de données, vous ne disposerez pas de ce dont vous aurez besoin lorsque vous ajouterez d autres domaines plus tard. Si vous vous focalisez déjà trop sur la technologie, alors vous vous reposez sûrement sur votre département informatique pour sélectionner une technologie de MDM. Inversement, certaines entreprises se basent trop sur leurs opérations pour faire leur choix sans impliquer leur département informatique. Dans tous les cas, vous ne travaillez qu avec la moitié de l équation. Vos exigences relatives à la solution de MDM devraient être liées autant aux opérations (métier) qu à la technique (non fonctionnel). La décision de sélectionner une solution de MDM doit refléter l entreprise, et non pas un seul département. Votre initiative de MDM influence de nombreuses équipes tous les intervenants doivent être impliqués dans la détermination des exigences, dans la révision des offres de logiciels et dans la prise de décision d achat. Par exemple, vos partenaires du département informatique vous aideront à évaluer quelles solutions peuvent profiter de l infrastructure actuelle de l entreprise pour une meilleure interopérabilité entre les systèmes. Votre initiative fonctionnera mieux en choisissant une plateforme de MDM dotée de certaines capacités clés : Hub de données de référence Outils d intégration, de profilage et de qualité des données Outils de gouvernance des données Interopérabilité Gestion des flux de travail Facilité d usage différentes interfaces utilisateur pour les rôles techniques et métier Adaptabilité et haute performance / haute disponibilité 9 Information Builders

14 Éviter les 8 mauvaises pratiques les plus répandues dans le cadre de votre projet MDM Dans de nombreuses entreprises, les données ne sont ni consolidées ni standardisées elles sont éparpillées dans différents silos et systèmes, sont souvent incohérentes et dupliquées, ou manquantes, incorrectes ou dépassées. Sans un programme de données de référence, les données incorrectes ne présenteront qu une vision fragmentée de l état de l entreprise, ce qui peut freiner les autres initiatives, opérations, analyses et prises de décision. Les avantages d une initiative de MDM deviennent clairs lorsque de nouvelles informations fiables et à jour peuvent améliorer les opérations, la business intelligence, l expérience client, les programmes de vente et de marketing et de nombreuses autres fonctions. Des données de référence standardisées et intègres ne peuvent être obtenues que si votre initiative de MDM évite ces mauvaises pratiques. Si votre entreprise veut rapidement réagir face aux opportunités et aux défis, la mise en place d un programme de gestion des données de référence bien élaboré et basé sur des mesures vous orientera dans la bonne direction. Comment mettre en place votre programme de MDM de manière optimale? Déterminez le point de départ le plus bénéfique du MDM en prenant en compte les stratégies relatives à vos données et à votre entreprise sur le long terme. Instaurez des politiques et des pratiques exhaustives et réalistes en termes de gouvernance des données vous les réviserez et les mettrez à jour constamment. Développez la collaboration entre l entreprise et le personnel du département informatique ces deux groupes sont essentiels pour obtenir les meilleurs résultats possibles du MDM. Visualisez et alignez vos jalons stratégiques et tactiques tout en avançant dans la bonne direction. Effectuez une analyse et une planification minutieuses pour l intégration des processus et des systèmes dans l ensemble de l entreprise. Obtenez la confiance des utilisateurs métier grâce à la fiabilité, la ponctualité et la facilité d emploi des données de référence. Utilisez des mesures pour prouver continuellement la valeur actuelle et potentielle du MDM. 10 Les 8 mauvaises pratiques les plus répandues en matière de MDM et comment les éviter

15 Passer du pire au meilleur Personne ne peut faire face à l ensemble de ces huit «mauvaises pratiques». Mais évitez-en autant que possible afin d avoir un projet de MDM fonctionnel, avec une gouvernance des données s améliorant graduellement. La plupart des mauvaises habitudes de votre entreprise relatives à la gestion des données s est développée sur une longue période de temps, mais vous pouvez dès à présent commencer à inverser cette tendance en informant vos collègues, en communiquant avec eux et en les responsabilisant. Choisissez des collaborateurs qui croient au fait que l entreprise peut transformer des données douteuses issues de procédures inefficaces en une «machine à données rationnelles». Les informations qu offrent des données de référence optimisées et des principes de gouvernance sûrs apporteront de nouveaux avantages concurrentiels à l entreprise, augmenteront le chiffre d affaires, réduiront les dépenses et permettront une meilleure conformité et une prise de décision plus efficace. De telles améliorations sont trop convaincantes pour être ignorées. À propos de Hub Designs Hub Designs est un leader international de la création et du développement de stratégies de gestion des données de référence (GDR) et de gouvernance des données. La société publie le Hub Designs Magazine, l une des premières publications en ligne se consacrant à la gouvernance de l information. Le cabinet Though Leadership de l entreprise édite des livres blancs et produit des webinars, et Dan Power, le président de Hub Designs, intervient fréquemment lors de conférences et de salons industriels. Pour de plus amples informations, veuillez visiter hubdesigns.com ou suivez-nous sur Hub Designs Information Builders Inc. 188 Whiting Street, Suite 6A Two Penn Plaza Hingham, MA USA New York, NY USA +1 (781) office +1 (212) office +1 (781) fax +1 (212) fax hubdesigns.com informationbuilders.com hubdesignsmagazine.com informationbuilders.com/blog 11 Information Builders

16 Bureaux internationaux Siège social Two Penn Plaza New York, NY (212) (800) États-Unis Atlanta, GA* (770) Boston, MA* (781) Channels (770) Chicago, IL* (630) Cincinnati, OH* (513) Dallas, TX* (972) Denver, CO* (303) Detroit, MI* (248) Federal Systems, D.C.* (703) Florham Park, NJ (973) Houston, TX* (713) Los Angeles, CA* (310) Minneapolis, MN* (651) New York, NY* (212) Philadelphia, PA* (610) Pittsburgh, PA (412) San Jose, CA* (408) Seattle, WA (206) St. Louis, MO* (636) , ext. 321 Tampa, FL (813) Washington, D.C.* (703) International Australia* Melbourne Sydney Autriche Raffeisen Informatik Consulting GmbH Wien Brésil São Paulo Canada Calgary (403) Montreal* (514) Ottawa (416) Toronto* (416) Vancouver (604) Chine Beijing Estonie InfoBuild Estonia ÖÜ Tallinn Finlande InfoBuild Oy Espoo France* Puteaux +33 (0) Allemagne Eschborn* Grèce Applied Science Ltd. Athens Guatemala IDS de Centroamerica Guatemala City (502) Inde* InfoBuild India Chennai Israël SRL Software Products Ltd. Petah-Tikva Italie Agrate Brianza Japon KK Ashisuto Tokyo Lettonie InfoBuild Lithuania, UAB Vilnius Lituanie InfoBuild Lithuania, UAB Vilnius Mexique Mexico City Moyen-Orient Innovative Corner Est. Riyadh n Irak n Liban n Oman n Arabie Saoudite n Émirats Arabes Unis (EAU) Pays-Bas* Amstelveen 31 (0) n Belgium n Luxembourg Nigeria InfoBuild Nigeria Garki-Abuja Norvège InfoBuild Norge AS c/o Okonor Tynset Portugal Lisbonne Singapour Automatic Identification Technology Ltd. Singapour /92 Afrique du sud InfoBuild (Pty) Ltd. Johannesburg Corée du Sud UVANSYS, Inc. Seoul Asia du sud-est Singapour n Bangladesh n Brunei n Birmanie n Cambodge n Indonésie n Malaisie n Papouasie Nouvelle Guinée n Thaïlande n Philippines n Vietnam Espagne Barcelone Bilbao Madrid* Suède InfoBuild AB Stockholm Suisse Dietlikon Taïwan Galaxy Software Services, Inc. Taipei (866) , ext. 114 Royaume-Uni* Uxbridge Middlesex Venezuela InfoServices Consulting Caracas * Des centres de formation sont situés dans ces bureaux. France Headquarters 15 rue Jean Jaurès Puteaux Tél.: Fax: informationbuilders.fr EMEA Headquarters Dr. Willem Dreesweg 2, 1185 VB Amstelveen, Netherlands +31 (0) Fax +31 (0) Siège social Two Penn Plaza, New York, NY (212) Fax (212) informationbuilders.com 2014 Hub Solution Designs, Inc. and Information Builders, Inc. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite ou conservée dans un système externe, ou transmise sous aucune forme ou par aucun moyen, sans le consentement écrit préalable du propriétaire du copyright. Hub Designs et Information Builders sont propriétaires du copyright de cette publication. Toute marque citée dans ces pages appartient à son propriétaire respectif.. DN FR

Ne construisez pas de tableaux de bord - Composez-les librement et aisément!

Ne construisez pas de tableaux de bord - Composez-les librement et aisément! Ne construisez pas de tableaux de bord - Composez-les librement et aisément! Offrez des services d analyse en self-service à tous les utilisateurs de l entreprise grâce à un Portail BI de dernière génération!

Plus en détail

Mener une stratégie concrète de gestion des données pour des performances métier optimisées

Mener une stratégie concrète de gestion des données pour des performances métier optimisées Mener une stratégie concrète de gestion des données pour des performances métier optimisées Livre blanc WebFOCUS iway Software Omni Table des matières 1 Résumé 2 Réfléchir de manière stratégique 2 Considérations

Plus en détail

Les six mauvaises pratiques les plus répandues en matière de Business Intelligence

Les six mauvaises pratiques les plus répandues en matière de Business Intelligence Les six mauvaises pratiques les plus répandues en matière de Business Intelligence Comment éviter l échec et assurer la réussite de vos projets décisionnels Livre blanc WebFOCUS iway Software Omni Table

Plus en détail

Créer un Business Case pour la gouvernance des données

Créer un Business Case pour la gouvernance des données Créer un Business Case pour la gouvernance des données Dix étapes critiques Livre blanc 1 Information Builders Table des matières 1 Introduction 2 Créer un Business Case pour la gouvernance des données

Plus en détail

Douze éléments à prendre en compte lors de la mise en œuvre d un projet de Business Intelligence mobile.

Douze éléments à prendre en compte lors de la mise en œuvre d un projet de Business Intelligence mobile. Douze éléments à prendre en compte lors de la mise en œuvre d un projet de Business Intelligence mobile. Comment assurer le succès de votre projet en posant les bonnes questions. Livre blanc par Gregory

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Optimiser le. succès. de vos nominations grâce à une solution. fiable, indépendante et globale

Optimiser le. succès. de vos nominations grâce à une solution. fiable, indépendante et globale Optimiser le succès de vos nominations grâce à une solution fiable, indépendante et globale Recrutements Sélection en vue de nominations (horizon court terme) Transformations impliquant des décisions sur

Plus en détail

Logiciels de Gestion de Projet: Guide de sélection

Logiciels de Gestion de Projet: Guide de sélection Logiciels de Gestion de Projet: Guide de sélection Logiciels de Gestion de Projets: Guide de sélection PPM Software Selection Guide ETAPE 1: Faiblesses Organisationnelles identifier clairement vos besoins

Plus en détail

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure Qu'est-ce que la législation ErP? Pourquoi choisir? La législation relative aux produits liés à l'énergie (ErP, Energy related Product) a été

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

Générateur portable pour le soudage orbital

Générateur portable pour le soudage orbital P4 TIG - Avec ou sans métal d apport Générateur portable pour le soudage orbital THE ART OF WELDING P4 Générateur portable pour le soudage orbital Caractéristiques générales Programmation en temps ou degrés

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * 1) Base de données 2) Sources et définitions * Alix de Saint Vaulry est économiste au CEPII, responsable de la production de la base de données

Plus en détail

Rid the World of Project Failure

Rid the World of Project Failure La Gestion de Portefeuilles de Projets d Entreprise : Une Visibilité Parfaite, Un Net Avantage Concurrentiel Rid the World of Project Failure Collaboration. Compliance. Control. Qu est-ce que la gestion

Plus en détail

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION Découvrez comment le Social CRM peut travailler pour vous LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION 2 À PROPOS Au cours des dernières années, vous

Plus en détail

Business Intelligence It s Better Here

Business Intelligence It s Better Here Business Intelligence It s Better Here Les raisons qui font de WebFOCUS la plateforme de Business Intelligence la plus performante. 1 Information Builders Table des matières 1 Introduction 2 La Business

Plus en détail

Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS

Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS Our mission : Educating Responsible Leaders For a Responsible World LSM the Business School of UCL

Plus en détail

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace 1 Table of Contents 3 Manque de centralisation 4 Manque de données en temps réel 6 Implémentations fastidieuses et manquant de souplesse 7

Plus en détail

L approche PTS Consulting

L approche PTS Consulting L approche PTS Consulting A propos... PTS Consulting Group propose une offre de consultance et de gestion de projets de classe mondiale aux plus grandes entreprises internationales. Fondée au Royaume-Uni

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

MODELE DE MATURITE SOCIAL MEDIA MARKETING

MODELE DE MATURITE SOCIAL MEDIA MARKETING Online Intelligence Solutions MODELE DE MATURITE SOCIAL MEDIA MARKETING Jean-Marie Camiade, knowledge manager Mélanie Claisse, product marketing manager WHITE PAPER SOMMAIRE INTRODUCTION 3 1. Modélisation

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

Bienvenue au service d audioconférence sans réservation de Bell. Guide de démarrage de votre nouveau service de Bell

Bienvenue au service d audioconférence sans réservation de Bell. Guide de démarrage de votre nouveau service de Bell Bienvenue au service d audioconférence sans réservation de Bell Guide de démarrage de votre nouveau service de Bell Table des matières Bienvenue au service d audioconférence sans réservation de Bell...

Plus en détail

E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques

E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques E-T-A PowerPlex La technologie E-T-A PowerPlex commande multi - plexée et protection de réseau électrique de bord pour applications nautiques.

Plus en détail

La Business Intelligence, source de revenus

La Business Intelligence, source de revenus La Business Intelligence, source de revenus Les applications en self-service les plus performantes au monde Livre blanc par Kevin Quinn 1 Information Builders Kevin Quinn Vice-président Marketing Produits

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? - Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale...

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

MANAGEMENT DE TRANSITION FRANCE

MANAGEMENT DE TRANSITION FRANCE MANAGEMENT DE TRANSITION FRANCE EDITO «Quand le cabinet de recrutement Robert Walters a lancé l activité Management de Transition en France il y a 10 ans, beaucoup d entreprises et de candidats étaient

Plus en détail

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier.

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. VACANZA L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. Judicieuse et fiable. L assurance voyage de SWICA. L envie d ailleurs vous a pris, et les valises sont bouclées. Vous

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015. www.robertwalters.fr CHIFFRES CLÉS

ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015. www.robertwalters.fr CHIFFRES CLÉS ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015 Pour mieux comprendre les attentes des candidats, Robert Walters référence mondiale du recrutement spécialisé a diffusé une enquête au début de l année 2015, auprès

Plus en détail

Lean Management : une stratégie de long terme. Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable?

Lean Management : une stratégie de long terme. Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable? Lean Management : une stratégie de long terme Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable? Au cours de ces deux dernières années, les grandes entreprises du monde

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines?

Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines? DOSSIER SOLUTION Package CA Clarity PPM On Demand Essentials for 50 Users Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines? agility made possible CA Technologies

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves

La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves Que peut-on acheter pour dix euros? Et si, avec cet argent, vous pouviez acheter deux maxi CD

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Novembre 2010. Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie

Livre Blanc Oracle Novembre 2010. Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie Livre Blanc Oracle Novembre 2010 Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie Présentation générale Les entreprises industrielles sont confrontées à un environnement

Plus en détail

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014 LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE Demande placée 125 700 m² +41% : confirme son retour en grâce sur le marché locatif, en dépit d un 3 ème trimestre 2014 beaucoup moins flamboyant que le précédent,

Plus en détail

Gestion de projets et de portefeuilles pour l entreprise innovante

Gestion de projets et de portefeuilles pour l entreprise innovante LIVRE BLANC Novembre 2010 Gestion de projets et de portefeuilles pour l entreprise innovante accélérer le taux de rendement de l innovation James Ramsay Consultant principal, Gouvernance de la zone Europe,

Plus en détail

notre vision CARTE DE VISITE

notre vision CARTE DE VISITE 360 notre vision CARTE DE VISITE 2012 Malgré un durcissement de la conjoncture économique à partir du second semestre 2011, le Groupe SEB a maintenu son cap et consolidé ses positions sur la plupart des

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance LIVRE BLANC Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance Une vision détaillée des fonctions de CRM etde Gestion de Connaissances dansl environnement commercial actuel.

Plus en détail

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance Bien que les difficultés relatives à la conformité puissent souvent être résolues au niveau local, la ligne d assistance de RPM International

Plus en détail

Esri LOCATION ANALYTICS

Esri LOCATION ANALYTICS Esri LOCATION ANALYTICS Le «où» qui fait la différence De meilleurs résultats avec Esri Location Analytics. Comment canaliser les flux de données et comment en tirer la valeur ajoutée la plus élevée? À

Plus en détail

Hay Group Spectrum. La nouvelle génération de solutions en RH

Hay Group Spectrum. La nouvelle génération de solutions en RH Hay Group Spectrum La nouvelle génération de solutions en RH De nos jours, une approche intégrée aux RH s impose. Une approche qui alimente de données concrètes votre processus décisionnel stratégique.

Plus en détail

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général L atome pour la paix Conseil des gouverneurs Conférence générale GOV/2015/46-GC(59)/16 19 août 2015 Réservé à l usage officiel Point 8 b) i) de l ordre du jour provisoire du Conseil des gouverneurs (GOV/2015/43)

Plus en détail

Alert PRÉVENIR ET ALERTER LA BONNE PERSONNE, AU BON MOMENT, AU BON ENDROIT, AVEC LA BONNE INFORMATION. www.pcvuesolutions.com

Alert PRÉVENIR ET ALERTER LA BONNE PERSONNE, AU BON MOMENT, AU BON ENDROIT, AVEC LA BONNE INFORMATION. www.pcvuesolutions.com Alert PRÉVENIR ET ALERTER LA BONNE PERSONNE, AU BON MOMENT, AU BON ENDROIT, AVEC LA BONNE INFORMATION www.pcvuesolutions.com France allemagne chine ItaLIe Japon MaLaISIe SInGapoUr SUISSe UK USa Alert Alert

Plus en détail

Market Data Feed. Maîtrisez le flux.

Market Data Feed. Maîtrisez le flux. Market Data Feed Maîtrisez le flux. Market Data Feed (MDF) est un service très performant de diffusion de données de marché en temps réel permettant une importante personnalisation dans leur sélection.

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

www.fortinet.com Les Services FortiCare

www.fortinet.com Les Services FortiCare www.fortinet.com Les Services FortiCare Services FortiCare Service et satisfaction des clients: Les priorités de Fortinet SERVICES PROFESSIONNELS FORTICARE SERVICES PREMIUM FORTICARE P R E M P I U R ME

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

PS 406-2. Générateur mobile pour le soudage orbital THE ART OF WELDING. TIG - Avec ou sans métal d apport, AVC, OSC

PS 406-2. Générateur mobile pour le soudage orbital THE ART OF WELDING. TIG - Avec ou sans métal d apport, AVC, OSC PS 406-2 TIG - Avec ou sans métal d apport, AVC, OSC Générateur mobile pour le soudage orbital THE ART OF WELDING PS 406-2 Caractéristiques générales Générateur mobile Interface utilisateur (IHM) Programmation

Plus en détail

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE 2014 RELAIS EXPAT L ASSURANCE SANTÉ EN COMPLÉMENT DE LA POUR EXPATRIÉS MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE L ASSURANCE SANTÉ SANS FRONTIÈRES Le contrat Relais Expat de l ASFE : pourquoi vous couvrir?

Plus en détail

e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises

e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises Livre Blanc e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises Optimisation des opportunités en ligne pour les PME Opportunités en ligne La conjoncture n a jamais été aussi favorable

Plus en détail

ITIL V3. Transition des services : Principes et politiques

ITIL V3. Transition des services : Principes et politiques ITIL V3 Transition des services : Principes et politiques Création : janvier 2008 Mise à jour : août 2009 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé

Plus en détail

Plan d action SMB d une Approche Agile de la BITM Pour les PME

Plan d action SMB d une Approche Agile de la BITM Pour les PME Plan d action SMB d une Approche Agile de la BITM Pour les PME Personnel, processus et technologie nécessaires pour élaborer une solution rapide, souple et économique Copyright 2013 Pentaho Corporation.

Plus en détail

Détruisons ces conceptions erronées sur le Cloud Computing

Détruisons ces conceptions erronées sur le Cloud Computing Détruisons ces conceptions erronées sur le Cloud Computing Apprivoisons le Cloud Quelques leçons de sécurité Les bénéfices d affaires du Cloud Quelques conceptions erronées sur le Cloud Computing Mythe

Plus en détail

Colissimo Colissimo. Offre Entreprises. Solution d Affranchissement en ligne

Colissimo Colissimo. Offre Entreprises. Solution d Affranchissement en ligne Renseignez-vous auprès de votre conseiller commercial habituel et sur le site Internet : www.colissimo.fr/entreprises* *Consultation gratuite hors coûts de connexion et de communication selon l opérateur

Plus en détail

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI»

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» La SOPARFI n'est pas régie par une loi spécifique, mais se définit comme une société de capitaux luxembourgeoise soumise à une fiscalité tant directe

Plus en détail

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam 1 Chine Singapour Hong Kong Cross Border ZBA Crédit Agricole CIB succursale du Japon solutions

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

LE CONSEIL EN STRATÉGIE

LE CONSEIL EN STRATÉGIE Grow Further. APRÈS LE DOCTORAT Le BCG recrute des candidats talentueux provenant d horizons variés. Par leur curiosité intellectuelle, leur rigueur et leurs compétences en matière de résolution de problèmes,

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS

ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS Étude concernant l assurance-litige en matière de brevets, par CJA Consultants Ltd Janvier 2003 V4a.fin ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS Étude réalisée pour la Commission européenne concernant la

Plus en détail

Services mondiaux d infrastructure Notre meilleure offre sur votre table

Services mondiaux d infrastructure Notre meilleure offre sur votre table Services mondiaux d infrastructure Notre meilleure offre sur votre table cgi.com 2 Grâce à notre modèle Mondial de presentation des services, nos clients bénéficient d un accès immédiat aux ressources

Plus en détail

GMC Inspire HybridMail

GMC Inspire HybridMail GMC Inspire HybridMail Gérez vos courriers d un simple clic depuis le bureau Réalisez immédiatement 60 % d économies 2 3 Supprimez les coûts cachés Alors que la plupart des entreprises doivent faire face

Plus en détail

Présentation pour le secteur bancaire

Présentation pour le secteur bancaire PRESENTATION SECTORIELLE GMC Présentation pour le secteur bancaire Répondre à différents besoins 2 Offrir une différence tangible Réussir dans un marché concurrentiel Le secteur bancaire a récemment connu

Plus en détail

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.620.5533 F.508.988.6761 www.idc-fi.com Créer de la valeur dans le secteur d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Analytics» L

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

HighQ accélère les performances des applications Cloud dynamiques jusqu à 2 000%, en améliorant la collaboration mondiale des consommateurs

HighQ accélère les performances des applications Cloud dynamiques jusqu à 2 000%, en améliorant la collaboration mondiale des consommateurs TÉMOIGNAGE CLIENT HighQ accélère les performances des applications Cloud dynamiques jusqu à 2 000%, en améliorant la collaboration mondiale des consommateurs Synthèse Société HighQ Siège Londres, Royaume-Uni

Plus en détail

LUXGSM. Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du temps

LUXGSM. Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du temps T/L-1a Généralités Les plages de tarifs (si pas indiqué autrement) Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du

Plus en détail

Global WorkPlace Solutions. Créer un avantage concurrentiel

Global WorkPlace Solutions. Créer un avantage concurrentiel Global WorkPlace Solutions Créer un avantage concurrentiel Prêt pour le business? Etre un business international profitable n est pas chose facile. Le maintenir en tête requiert pensée innovante, courage

Plus en détail

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix Développez votre entreprise avec Sage SalesLogix Prospectez, fidélisez, développez Sage SalesLogix est la solution de gestion de la relation client puissante et sécurisée qui vous offre une vision complète

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

Gestion de la valeur de l entreprise

Gestion de la valeur de l entreprise Retirer pleinement la valeur ajoutée Gestion de la valeur de l entreprise Défis du client Comment puis-je réduire les risques d échec de mes stratégies d investissement? Nous disons tous qu il faut investir

Plus en détail

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE 14-15 septembre 2006 Séoul, Corée Déclaration de Séoul (version définitive) CENTRE

Plus en détail

FOURNIR DES SERVICES NUMÉRIQUES DANS LE SECTEUR PUBLIC

FOURNIR DES SERVICES NUMÉRIQUES DANS LE SECTEUR PUBLIC FOURNIR DES SERVICES NUMÉRIQUES DANS LE SECTEUR PUBLIC SYNTHÈSE La mise à disposition de «l e-administration» prend de l ampleur. Dans le même temps, il existe une volonté parmi les organismes du secteur

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire

Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire Généralités Quelles sont les personnes à prendre en compte dans la statistique du tourisme? L ensemble des hôtes qui achètent

Plus en détail

AVANTGARD Solutions d hébergement et d infogérance

AVANTGARD Solutions d hébergement et d infogérance AVANTGARD Solutions d hébergement et d infogérance LES SOLUTIONS D HÉBERGEMENT ET D INFOGÉRANCE AVANTGARD SunGard répond aux nombreuses attentes de ses clients en concevant pour eux des logiciels évolutifs,

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

À qui pouvons-nous vendre nos feuillus nobles?

À qui pouvons-nous vendre nos feuillus nobles? À qui pouvons-nous vendre nos feuillus nobles? (exportation) Par Bruno Couture, ing. F., MBA 11 février 2015 À ceux qui en veulent et qui sont en mesure de se les payer! Canada 1,2 % États-Unis 0,7 %

Plus en détail

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres LE POINT SUR LES INÉGALITÉS DE REVENU Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres Résultats issus de la Base de données de l OCDE sur la distribution des revenus

Plus en détail

Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai. Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge?

Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai. Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge? Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge? Le Tour du Monde en 8 heures Poitiers, le 21 juin 2011 Agenda

Plus en détail

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas :

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : Introduction Le CRM se porte-t-il si mal? Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : «75 % de projets non aboutis» «La déception du CRM» «Le CRM : des

Plus en détail

Solutions AvAntGArd receivables

Solutions AvAntGArd receivables AvantGard Receivables Solutions XPLANE 2010 GESTION COMPLÈTE DU CYCLE DE LA COMMANDE A L ENCAISSEMENT «ORDER TO CASH» La gestion du BFR (Besoin en Fond de Roulement) devient un indicateur révélateur de

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN Compagnie de Saint-Gobain Les Miroirs 18, avenue d'alsace (92400) Courbevoie France S.A. au capital de 2 220 707 160 542 039 532 R.C.S. Nanterre Le 21 mars 2014 Communiqué AUGMENTATION DE CAPITAL 2014

Plus en détail

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse Communiqué presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 19 juin 2014 Les banques suisses 2013 Résultats s enquêtes la Banque nationale suisse

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail