Trois ans après leur création : les facteurs de pérennité des jeunes entreprises

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Trois ans après leur création : les facteurs de pérennité des jeunes entreprises"

Transcription

1 Trois ans après leur création : les facteurs de pérennité des jeunes entreprises

2 Les principaux points à retenir Le taux de pérennité à trois ans des entreprises est de 66 %. "Cessation d activité" n est pas synonyme de "défaillance" et problème économique. De multiples autres raisons peuvent amener à la fermeture administrative d une entreprise. Ne pas confondre donc taux de pérennité et taux de défaillance. 4 facteurs principaux influencent la pérennité des entreprises : - les secteurs d activité, - l expérience du nouveau dirigeant dans son métier et dans l entrepreneuriat, - l ambition du projet, - les appuis financiers et la prise de conseil. La volonté du dirigeant est prépondérante : il est important qu il souhaite s inscrire dès le départ dans une logique de long terme, c'està-dire qu il projette au démarrage de mettre en œuvre un projet de façon durable. Des populations particulières enregistrent un taux de pérennité peu élevé : - les inactifs et les chômeurs de longue durée, - les jeunes chefs d entreprise de moins de 25 ans, - les dirigeants de nationalité étrangère et en particulier ceux de nationalité étrangère hors Union européenne. La génération 2006 connaît une pérennité à trois ans identique à celle de la génération Exploitation : APCE Février 2013

3 La pérennité à trois ans des entreprises Le taux de pérennité à trois ans des entreprises est de 66 %. Autrement dit, à la date de leur troisième anniversaire, deux tiers des entreprises créées en 2006 sont toujours en activité. Les cessations d activité se répartissent sur les trois premières années de vie, mais de manière non uniforme. Ainsi si un quart des cessations sont survenues entre le démarrage et le premier anniversaire, 37 % des entreprises ont cessé leur activité entre leur premier et leur deuxième anniversaire et 38 % des entreprises entre leur deuxième et leur troisième anniversaire. Taux de pérennité des entreprises entre le démarrage et le troisième anniversaire Ages 3 ans ans an an Années Le graphique ci-contre présente les taux de pérennité à chaque anniversaire (entre le premier et le troisième). Ainsi, le taux de pérennité à un an est de 91 % (9 % des entreprises créées en 2006 ayant cessé leur activité entre le démarrage et leur premier anniversaire). Il est de 79 % à deux ans (12 % des entreprises créées en 2006 ayant cessé leur activité entre leur premier et leur deuxième anniversaire et 21 % (9 % + 12 %) entre le démarrage et le deuxième anniversaire). XX : Nombre d entreprises pérennes à chaque anniversaire pour 100 créations. XX : Nombre d entreprises ayant cessé leur activité entre chaque anniversaire pour 100 créations Un quart des cessations d activité enregistrées avant le troisième anniversaire sont survenues avant le premier anniversaire. Les autres cessations se répartissent uniformément entre la deuxième année et la troisième année de vie de l entreprise (37 à 38 %). Ainsi, la cessation d activité est moins importante la première année de vie que les deux suivantes. Par définition, une entreprise non pérenne a cessé son activité. La cessation d activité n est pas systématiquement synonyme de problème économique. De multiples autres raisons peuvent amener à la fermeture administrative d une entreprise : cession de l entreprise (vente, donation, location-gérance ) ou raisons d ordre personnel (problèmes de santé, retour vers le salariat, création d une autre entreprise, raisons familiales ) par exemple. Il n est donc pas correct d assimiler les cessations d activité aux défaillances 1 comme il est fréquent de le voir. Une étude menée en 2004, par le ministère des Petites et moyennes entreprises, a montré que la fermeture administrative d une entreprise pour cause économique avant le cinquième anniversaire concerne 38 % des créations d une période donnée et non 50 % comme il est 1 Une entreprise en situation de défaillance (ou de dépôt de bilan) est une entreprise pour laquelle est ouverte une procédure de redressement judiciaire. Cette mesure intervient pour les entreprises qui sont en état de cessation de paiement. Exploitation : APCE Février 2013

4 coutume de le voir (ce chiffre correspond au taux de pérennité à cinq ans des entreprises et est trop souvent assimilé au taux de défaillance), dont seulement 15 % de mise en liquidation judiciaire. Le taux de pérennité à trois ans des entreprises de la génération 2006 est identique à celui observé pour les entreprises de la génération 2002 (66 %). L observation de la pérennité des entreprises doit prendre en compte un élément important : la volonté du dirigeant de créer une entreprise pour une durée limitée. En effet, 11 % des créateurs d entreprises déclarent dès le démarrage de l activité avoir créé leur entreprise pour une durée limitée (inférieure à 5 ans). Ainsi, la pérennité des entreprises se trouve impactée par cette intention : si l on considère uniquement les entreprises créées dans une vision pérenne de l entreprise (5 ans ou plus), le taux de pérennité à trois ans des créations de la génération 2006 s élève à 69 %. Ainsi, le taux de pérennité à trois ans des entreprises créées au démarrage pour une durée limitée s élève à 48 %. Autrement dit, la moitié des entreprises créées pour une durée limitée arrêtent leur activité dans les trois ans. Parmi ces entreprises qui ont cessé leur activité, près de deux sur cinq l ont fait avant leur premier anniversaire, un tiers entre leur premier et leur deuxième année est un quart entre leur deuxième et leur troisième anniversaire. De nombreux phénomènes agissent sur la pérennité des entreprises. Ils sont liés soit aux caractéristiques des dirigeants, soit aux caractéristiques de l entreprise, les deux étant bien souvent liées. Ce document propose une analyse des facteurs favorables ou défavorables à la pérennité des entreprises. Les facteurs de pérennité des entreprises Les caractéristiques ayant un impact sur la pérennité des entreprises sont multiples, certaines ayant une action plus importante que d autres. Ces caractéristiques peuvent être regroupées en quatre catégories. Les secteurs d activités Le secteur d activité est un élément déterminant de la pérennité des entreprises. Cette dernière varie de manière importante selon le secteur : entre 59 % pour les activités de commerce et 87 % pour les activités liées à la santé. Exploitation : APCE Février 2013

5 Taux de pérennité à trois ans des secteurs d activité Santé 87% Commerces de bouche 77% Activités scientifiques et techniques Transports Enseignement Information et communication Hébergement et restauration Arts, sepctacles et activités récréatives Industrie Activités financières Services en direction des personnes Construction Services de soutien aux entreprises Activités immobilières 73% 73% 70% 67% 67% 67% 67% 66% 65% 65% 64% 64% Commerce 59% 40% 50% 60% 70% 80% 90% Les secteurs d activités sont une des caractéristiques qui ont le plus d impact sur la pérennité des entreprises. Bien plus que les activités elles-mêmes, ce sont davantage leurs modalités d accès et les barrières à leur entrée qui sont à l origine de la différence de pérennité. Ainsi, quatre groupes d activités se distinguent en fonction des types de barrière : Les activités libérales réglementées, dont beaucoup ont l obligation d appartenir à un ordre. Pour ces activités, la création d entreprise est bien souvent une modalité «classique» de la pratique du métier. La pérennité y est très élevée. On retrouve par exemple, dans cette catégorie, des activités juridiques ou comptables, les vétérinaires, les médecins et dentistes, les infirmières, les professionnels de la rééducation, les activités d architecture et d ingénierie (la pérennité est comprise entre 76 et 94 %). Les activités nécessitant la maîtrise d un métier technique. Ces métiers sont fréquemment appris par le biais d un diplôme professionnel de type CAP, BEP, Bac professionnel ou technique, BTS ou DUT). La plupart de ces activités sont artisanales et des conditions de diplôme et/ou d expérience professionnelle longue sont indispensables à leurs pratiques. Les activités concernées enregistrent également une pérennité élevée (65 à 81 %) : les commerces de bouche (boulangers, charcutiers, pâtissiers), les blanchisseries, la réparation de biens personnels, les coiffeurs, la réparation automobile et la construction (dont les travaux d installation électrique, de plomberie ) par exemple. Les activités ayant une réglementation professionnelle complexe. Cette réglementation impose, par exemple, la justification d une garantie financière suffisante ou des conditions d honorabilité professionnelle et de capacité financière. On retrouve ici des activités relevant des secteurs des activités financières, des activités immobilières ou des transports (64 à 73 %). Exploitation : APCE Février 2013

6 Des activités à forte concurrence. Cette forte concurrence est liée à la facilité d accès à ces professions dans la mesure où les contraintes à l installation sont inexistantes ou du moins nettement moins rigides que dans les trois groupes précédents. Les taux de pérennité dans ces secteurs d activités sont moins importants (45 à 58 %) : le commerce de détail (et principalement le commerce sur éventaires et marchés ou la vente par catalogue dont la vente sur internet), les intermédiaires du commerce, les activités d enquête de sécurité ou encore les activités de location de biens personnels et domestiques. Par ailleurs, la pérennité des entreprises dans les secteurs d activité est fortement liée au taux brut de créations (soit le nombre de créations d une année donnée pour entreprises existantes au 1 er janvier de cette même année). Ainsi, le plus souvent, la pérennité est élevée dans les secteurs enregistrant un taux de création peu important. L activité pratiquée est liée à une expérience professionnelle ou un diplôme, principalement dans les activités réglementées. De ce fait, le niveau de diplôme est également un paramètre essentiel dans la pérennité des entreprises. En effet, les dirigeants non diplômés enregistrent une pérennité peu élevée (58 %), tandis que pour les diplômés de l enseignement supérieur cet indicateur est plus important (71 %), notamment les titulaires d un diplôme de niveau bac + 3 ou plus ainsi que les titulaires d un diplôme dans le domaine des professions sociales et santé (respectivement 76 et 78 %). La qualification professionnelle préalable du créateur confirme ce constat : les dirigeants ayant la qualité de cadre / profession intellectuelle supérieure recensent une pérennité élevée (72 %), alors que pour ceux qui ont une qualification autre (technicien, employé, ouvrier ) cet indicateur est plus faible (63 %). L expérience du nouveau dirigeant La pérennité des entreprises est également influencée par l expérience professionnelle antérieure à la création du dirigeant. Son expérience est une ressource importante dans le cadre de la pratique de son métier ou de la connaissance du monde entrepreneurial. Ce sont des atouts importants pour la pérennité des entreprises. Détenir une expérience entrepreneuriale offre une connaissance de la gestion de l entreprise et permet les rebonds nécessaires à la pérennisation de l activité. Ainsi, les dirigeants qui pratiquaient déjà une activité de chef d entreprise ou d indépendant au cours de l expérience professionnelle qui a précédé la création enregistrent une pérennité élevée (respectivement 74 et 71 %). Par ailleurs, la connaissance du métier pratiqué dans l activité est également un avantage précieux. Effectivement, les dirigeants qui pratiquent une activité identique à celle qu ils exerçaient dans leur expérience professionnelle antérieure connaissent une pérennité supérieure (68 %) à ceux dont l activité est différente (64 %). De surcroît, plus la durée de cette pratique antérieure identique est longue, plus celle-ci a un impact sur la pérennité : Exploitation : APCE Février 2013

7 Taux de pérennité des entreprises selon la pratique de l activité antérieure Activité identique 68% dont moins de 3 ans 62% dont de 3 à 10 ans 69% dont plus de 10 ans 71% Activité différente 64% 40% 45% 50% 55% 60% 65% 70% 75% Les dirigeants ayant eu une pratique de moins de trois ans de leur activité enregistrent une pérennité de 62 % tandis que pour ceux qui l ont pratiquée durant plus de dix ans, la pérennité s élève à 71 %. De plus, le nombre de créations antérieures et donc le nombre d expériences en tant que dirigeant, permet au créateur d engranger un certain vécu et d avoir une pérennité plus importante. Les personnes ayant créés 3 entreprises ou plus ont une pérennité de 71 % alors que dans le même temps celles n ayant réalisé aucune ou bien une à deux créations au préalable voient cet indicateur osciller entre 64 et 66 %. Par ailleurs, le fait d avoir la précédente entreprise toujours active au moment de la création favorise généralement la pérennité (72 % contre 61 % pour ceux dont la précédente entreprise n est plus active). Cela est d autant plus vrai pour ceux qui sont dirigeants dans cette autre entreprise et dont la pérennité culmine à 74 %. Le profil des multi-entrepreneurs, accumulant de l expérience au travers de leurs différentes créations tout en ayant l ambition et la capacité d en gérer plusieurs à la fois, leur permet donc de connaître une pérennité plus élevée. L ambition du projet La pérennité des entreprises et le montant des capitaux réunis pour démarrer le projet sont intimement liés : à mesure que les capitaux investis sont importants, la pérennité est élevée. Ainsi, le taux de pérennité varie de 60 % pour les entreprises qui ont réuni moins de à 85 % pour celles qui ont réuni ou plus. Exploitation : APCE Février 2013

8 Taux de pérennité des entreprises selon les capitaux réunis pour démarrer le projet 90% 85% 80% 75% 70% 65% 60% 55% 50% 45% 40% 61% 67% 72% 79% 85% Moins de à entre et entre et entre et et plus Qui plus est, la volonté du dirigeant de s inscrire dans une logique de développement de l emploi se répercute sur la pérennité des entreprises. Les créateurs qui aspiraient à effectuer des embauches futures dès le démarrage connaissent une pérennité plus importante que ceux qui n avaient pas cette ambition (68 contre 64 %). Dans la continuité de cette idée, les dirigeants qui employaient déjà des salariés au démarrage de l activité connaissent une pérennité manifestement plus élevée (72 %) que ceux qui ont démarré seuls (65 %). La structure juridique de l entreprise est un paramètre à prendre compte concernant l analyse de la pérennité. Ainsi, les entreprises immatriculées sous forme d entreprise individuelle connaissent une pérennité moins importante (59 %) que les sociétés (74 %). Il faut voir ici un lien fort avec l ambition du projet, l immatriculation sous forme de société étant plus souvent liée à un projet davantage ambitieux. Le fait d investir des capitaux initiaux importants et/ou d employer des salariés au démarrage (ou du moins d envisager de le faire par la suite) dénote d une certaine ambition pour leur entreprise. Cela nécessite plus souvent une préparation minutieuse du projet. De plus, ces nouveaux dirigeants ont su faire aboutir leurs ambitions de développement car ils ont le plus souvent intégré les règles essentielles de la gestion pragmatique de l entreprise dans le contexte environnemental qui est le leur (compétitivité, contexte réglementaire, organisation du travail, gestion des ressources humaines ). Les appuis financiers et la prise de conseil Effectuer un emprunt bancaire ou non a un effet sur la pérennité des entreprises que cet emprunt soit au nom du dirigeant ou au titre de l entreprise. Exploitation : APCE Février 2013

9 Taux de pérennité des entreprises selon l accès au prêt bancaire Prêt bancaire 71% dont au titre de l'entreprise 73% dont au nom propre du dirigeant 68% Pas de prêt bancaire 65% 40% 45% 50% 55% 60% 65% 70% 75% Le recours au prêt bancaire demande au dirigeant une préparation minutieuse du projet pour le soumettre à la banque. Par ailleurs, les entreprises ayant bénéficié d un apport en capital d autres sociétés poursuivent plus souvent leur activité au-delà de leur troisième anniversaire (78 %). La pérennité de l entreprise peut aussi dépendre de paramètres tels que le soutien de personnes ou d organismes dans le cadre de la mise en place du projet ou dans celui de la direction de l entreprise. De ce fait, les dirigeants qui codirigent leur entreprise avec une autre personne enregistrent une pérennité plus élevée (71 %) que ceux qui dirigent seuls leur entreprise (64 %). C est le cas, plus spécifiquement, lorsque le ou les codirigeants sont un ou des associés (74 %). En outre, les dirigeants qui ont bénéficié d un accompagnement afin de mettre en œuvre leur dessein ont plus fêté leur troisième anniversaire (68 %) que ceux qui n ont pu compter sur leurs seules actions (64 %). Pour être plus précis, ceux qui ont reçu l appui d un spécialiste / expert pour la mise en place du projet, de même que les dirigeants soutenus par leur entourage professionnel, enregistrent une pérennité plus élevée (respectivement 72 et 69 %). Des populations enregistrant un taux de pérennité peu élevé La situation avant la création et plus particulièrement le fait d être dans une condition de précarité professionnelle ou non a des répercussions sur la pérennité des entreprises. Exploitation : APCE Février 2013

10 Taux de pérennité des entreprises des dirigeants demandeurs d emploi 75% 70% 65% 60% 55% 50% 45% 40% 70% 65% 60% 59% En activité Chômeurs courte durée Chômeurs longue durée Inactifs Les dirigeants qui étaient demandeurs d emploi ou inactifs avant la création de l entreprise se retrouvent plus ou moins éloignés du monde professionnel du fait de l absence d activité. Ainsi, ils ont plus de difficultés à adapter leur projet et leur entreprise à leur environnement économique. Ainsi, les chômeurs, notamment de longue durée (60 %), et les inactifs (59 %) enregistrent des taux de pérennité moins élevé que les actifs (70 %) De plus, les chômeurs de longue durée sont plus nombreux à créer dans une activité différente de celle où ils ont principalement acquis leur expérience professionnelle, ce qui ajoute un facteur supplémentaire. Ces dirigeants s orientent davantage vers des activités qu ils ne connaissent pas, mais qui leur semblent facilement praticables sans expérience professionnelle préalable dans l activité, comme le commerce de détail par exemple. Certaines populations de créateurs enregistrent un taux de pérennité peu élevé ; c est le cas des très jeunes chefs d entreprise, des dirigeants de nationalité étrangère et en particulier ceux issus d un pays hors Union européenne : - 50 % des entreprises dirigées par des moins de 25 ans sont toujours en activité trois ans après leur création contre 63 à 70 % pour les autres tranches d âges, - 53 % des dirigeants de nationalité étrangère sont toujours en activité après trois ans contre 68 % pour les dirigeants de nationalité française. Cette pérennité varie selon que le créateur soit de nationalité étrangère de l Union européenne (58 %) ou de nationalité étrangère hors Union européenne (47 %). Exploitation : APCE Février 2013

11 Evolution de la pérennité des entreprises depuis la génération 2002 Les entreprises de la génération 2006 enregistrent un taux de pérennité au troisième anniversaire similaire à celui des entreprises de la génération 2002 (66 %). Cette analogie concernant la pérennité se retrouve pour la plupart des caractéristiques. Ainsi, les facteurs favorables à la pérennité restent les mêmes. Cette homogénéité n est cependant pas complète puisque des différences sont observables, notamment concernant les secteurs d activité. Plus précisément, des dissemblances subsistent au niveau des services en direction des personnes (taux de pérennité de 65 % pour la génération 2006 contre 71 % pour la génération 2002), de l industrie (64 contre 69 %), des activités immobilières (64 contre 68 %) et des activités de commerce de bouche (77 contre 63 %). Seules les entreprises de ce dernier secteur d activité ont vu leur taux de pérennité augmenter entre la génération 2002 et celle de Il faut également relever que la part des dirigeants sans activité professionnelle avant la création et poursuivant leur activité au-delà de leur troisième anniversaire est moins importante pour la génération 2006 que celle de 2002 (57 % contre 66 %). Exploitation : APCE Février 2013

12 Source des statistiques utilisées Ces statistiques sont issues de l enquête Sine de la génération 2006 (Insee). A partir des fichiers individuels mis à disposition par l Insee, l APCE procède à l exploitation de ces fichiers et à l analyse des statistiques qui en sont issues. Le dispositif Sine (Système d information sur les nouvelles entreprises) est un dispositif d enquêtes réalisées par l Insee, permettant de suivre une même génération d entreprises durant cinq années par l intermédiaire d enquêtes quantitatives. Ces enquêtes se font par l intermédiaire de questionnaires envoyés par courrier postal auprès de nouvelles entreprises (créations pures, reprises et réactivations) relevant des secteurs marchands non agricoles (industrie, commerces et services). Le but de ce dispositif est d apporter des informations sur les caractéristiques des nouvelles entreprises, les caractéristiques et les motivations de leur dirigeant, les moyens financiers mis en œuvre, le montage du projet et l emploi salarié d une part. D autre part, ce dispositif permet également d observer le développement des jeunes entreprises durant leurs premières années de vie et d aborder la pérennité. Pour chaque génération (entreprises créées durant le premier semestre d une année donnée), le dispositif se compose de trois enquêtes : - la première réalisée en septembre de l année de création, - la deuxième réalisée trois ans après la première (toujours en septembre), - la seconde réalisée cinq ans après la première soit deux ans après la deuxième (toujours en septembre). Ces enquêtes sont réalisées auprès d un échantillon représentatif d entreprises créées le premier semestre d une année donnée (échantillon qui représente 38 % des créations de la génération 2006). L échantillon est tiré à partir des créations d entreprises recensées dans le répertoire SIRENE. Il est stratifié à partir de trois critères : la région de création de l entreprise, l activité de l entreprise (niveau agrégé des secteurs d activité : nes16 et nes36) et l origine de la création (créations pures, reprises et réactivations) soit 476 strates. Le dispositif est renouvelé tous les quatre ans. A ce jour, cinq générations d entreprises ont été enquêtées : 1994, 1998, 2002, 2006 et Exploitation : APCE Février 2013

Taux de pérennité annuel entre le premier et le troisième anniversaire des entreprises créées en 2002 Ages. 2002 2003 2004 2005 Années

Taux de pérennité annuel entre le premier et le troisième anniversaire des entreprises créées en 2002 Ages. 2002 2003 2004 2005 Années Taux de pérennité à 3 ans des créations pures de la génération 2002 Le taux de pérennité à trois ans des entreprises créées (créations pures) en 2002 est de 66 %. Autrement dit, pour 100 entreprises créées

Plus en détail

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans - 1 - Les statistiques en bref La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans Données de cadrage socio-démographique sur les jeunes en France 24 % des Français de 18 ans et plus sont âgés de

Plus en détail

La création d entreprises individuelles (hors auto-entreprises)

La création d entreprises individuelles (hors auto-entreprises) - 1 - Les statistiques en bref La création d entreprises (hors auto-entreprises) Données de cadrage sur les entreprises hors autoentrepreneurs La majorité des entreprises se créent sous le régime de l

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

Profil des créations d entreprises hors auto-entrepreneurs et de leur dirigeant

Profil des créations d entreprises hors auto-entrepreneurs et de leur dirigeant Profil des créations d entreprises hors auto-entrepreneurs et de leur dirigeant L année 2009 a été marquée par un grand changement en matière de création d entreprises avec la mise en place du régime de

Plus en détail

Janvier 2013. Un point culminant en 2009

Janvier 2013. Un point culminant en 2009 Janvier 2013 Claude MALLEMANCHE Depuis janvier 2009, près de dix mille demandes d immatriculation d auto-entreprise ont été déposées en Limousin. Trois créateurs sur quatre déclarent qu ils n auraient

Plus en détail

Dictionnaire sociologique de l entrepreneuriat Annexe de la notice «Créateurs et création d entreprise»

Dictionnaire sociologique de l entrepreneuriat Annexe de la notice «Créateurs et création d entreprise» Dictionnaire sociologique de l entrepreneuriat Annexe de la notice «Créateurs et création d entreprise» Source : Fabien Reix, à partir des données INSEE de l enquête SINE, 2006. Presses de Sciences Po

Plus en détail

Profil des auto-entrepreneurs et de leur entreprise

Profil des auto-entrepreneurs et de leur entreprise Profil des auto-entrepreneurs et de leur entreprise L année 2009 a été le témoin d un grand bouleversement en matière de création d entreprises avec la mise en place du régime de l auto-entrepreneur. Institué

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

La création d entreprise en milieu rural

La création d entreprise en milieu rural La création d entreprise en milieu rural Une définition du milieu rural Définir le monde rural à partir de la taille des communes nous paraît insuffisant. En effet, il est important de prendre en compte

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

LES BÉNÉFICIAIRES DE L ARCE EN 2011

LES BÉNÉFICIAIRES DE L ARCE EN 2011 éclairages Études et analyses N 8 JANVIER 2014 LES BÉNÉFICIAIRES DE L ARCE EN 2011 En 2011, 76 500 demandeurs d emploi ont obtenu l Aide à la reprise ou à la création d entreprise (ARCE). Par rapport aux

Plus en détail

1 - Salaires nets tous secteurs confondus

1 - Salaires nets tous secteurs confondus N 627 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2011 - L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous.

Plus en détail

France. Création d'entreprises* de 2000 à 2010. 1) La création d'entreprises durant les cinq dernières années (2006-2010)

France. Création d'entreprises* de 2000 à 2010. 1) La création d'entreprises durant les cinq dernières années (2006-2010) France Création d'entreprises* de 2000 à 2010 1) La création d'entreprises durant les cinq dernières années (2006-2010) Nombre de créations annuelles Indicateurs annuels 2006 2007 2008 2009 2010 Taux de

Plus en détail

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES SEPTEMBRE 2015 N 17 SOMMAIRE P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP P.3 6 PERSONNES

Plus en détail

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008 Evaluation 2008 - Impact et résultats LA REPRISE D ENTREPRISE DANS L ARTISANAT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON ET L INTERVENTION DES CHAMBRES DE METIERS

Plus en détail

3 ans d existence, 1 million d auto-entrepreneurs inscrits! Bilan et perspectives

3 ans d existence, 1 million d auto-entrepreneurs inscrits! Bilan et perspectives 4 ème édition Paris, le 27 janvier 2012 3 ans d existence, 1 million d auto-entrepreneurs inscrits! Bilan et perspectives Les points clés Le régime de l auto-entrepreneur, un potentiel énorme de croissance

Plus en détail

1. Reprises d entreprises de 1994 à 2005

1. Reprises d entreprises de 1994 à 2005 1. Reprises d entreprises de 1994 à 2005 1994 2004 Évolution en % Nombre d entreprises 2 277 618 2 591 510 + 13,8 Nombre d entreprises individuelles 1 404 689 1 401 038-0,3 Nombre total de créations 294

Plus en détail

Les conséquences sur le tissu économique

Les conséquences sur le tissu économique Les conséquences sur le tissu économique Entreprises Entreprises L engouement pour les auto-entreprises se calme En Poitou-Charentes, 13 964 entreprises ont été créées en. Après une forte augmentation

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

LE PORTAGE SALARIAL. Jean Michel RAUX. Présentation du 18 et 19 septembre 2014

LE PORTAGE SALARIAL. Jean Michel RAUX. Présentation du 18 et 19 septembre 2014 LE PORTAGE SALARIAL Jean Michel RAUX Présentation du 18 et 19 septembre 2014 3. Le groupe JAM en bref Leader dans son secteur, le groupe JAM (créé en 1991) a réalisé un CA de 35 M et a porté 4.000 salariés

Plus en détail

Parmi les 1 300 nouvelles entreprises créées

Parmi les 1 300 nouvelles entreprises créées Aménagement Entreprises du territoire N 194 - avril 2013 En 2011, 54 % des nouvelles entreprises de Haute-Savoie sont encore en activité cinq ans après leur création. Les chances de survie dépendent à

Plus en détail

la création D ENTREPRISES au FÉMinin

la création D ENTREPRISES au FÉMinin la création D ENTREPRISES au FÉMinin QUELLES SPÉCIFICITÉS?... En France on peut mieux faire L environnement entrepreneurial français est un des plus favorables pour la création d entreprises féminine à

Plus en détail

Le devenir des entreprises artisanales 5 ans après leur installation

Le devenir des entreprises artisanales 5 ans après leur installation Le devenir des 5 ans après leur installation Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Octobre 2013 Afin de mieux connaître l évolution des nouvellement créées, l INSEE a mis en place un

Plus en détail

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES Avec le soutien de : 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren

Plus en détail

Résultats de l'enquête de suivi des diplômés des 4 premières promotions du Master ParisTech Fondation Renault Transport et développement durable

Résultats de l'enquête de suivi des diplômés des 4 premières promotions du Master ParisTech Fondation Renault Transport et développement durable Résultats de l'enquête de suivi des diplômés des 4 premières promotions du Master ParisTech Fondation Renault Transport et développement durable Enquête menée d'octobre 2009 à février 2010 auprès des quatre

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

Le Guide de l Auto-Entrepreneur

Le Guide de l Auto-Entrepreneur Le Guide de l Auto-Entrepreneur Le statut d auto-entrepreneur en bref Créé en 2009, le statut d auto-entrepreneur permet la création d une entreprise simplifiée (régime social et fiscal, formalités, exonération

Plus en détail

LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE. Emploi et formation Données et tendances du secteur Marketing, communication

LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE. Emploi et formation Données et tendances du secteur Marketing, communication LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE Emploi et formation Données et tendances du secteur Novembre 10 SYNTHÈSE MARKETING, COMMUNICATION Le secteur regroupe les entreprises exerçant une activité de marketing

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

Moyen terme 2014-2018

Moyen terme 2014-2018 Moyen terme 2014-2018 ATTENTES DES UTILISATEURS POUR LA PERIODE 2014-2018 Selon les entretiens réalisés par le Cnis au 2 è semestre 2012 COMMISSION «SYSTEME FINANCIER ET FINANCEMENT DE L ECONOMIE» POUR

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Observatoire de la Vie Etudiante L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Résultats de l enquête sur le devenir des diplômés 2009 de master au 1 er décembre

Plus en détail

Comment financer mon projet?

Comment financer mon projet? Comment financer mon projet? Chantal Lacombe Adjointe au Responsable du Marché des Professionnels au Crédit Agricole Marie-Laure Rieupeyroux Chargée Transmission Reprise, CCI Dordogne Luc Barriere Conseiller

Plus en détail

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 2 L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 Sept mois après la fin d une formation professionnelle

Plus en détail

Licence professionnelle Droit, ergonomie et relations sociales dans l entreprise

Licence professionnelle Droit, ergonomie et relations sociales dans l entreprise Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Droit, ergonomie et relations sociales dans l entreprise Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Titulaires d un M1 à UT1 Capitole en 2009-2010. non inscrits en M2 dans l établissement en 2010-2011

Titulaires d un M1 à UT1 Capitole en 2009-2010. non inscrits en M2 dans l établissement en 2010-2011 Titulaires d un M1 à UT1 Capitole en 2009-2010 non inscrits en M2 dans l établissement en 2010-2011 La population étudiée est celle des étudiants ayant obtenu un M1 à en 2009-2010 (hors formation continue,

Plus en détail

LES PRIORITES DE SIMPLIFICATION VUES PAR LES USAGERS LES ENTREPRISES I. EN BREF :

LES PRIORITES DE SIMPLIFICATION VUES PAR LES USAGERS LES ENTREPRISES I. EN BREF : LES PRIORITES DE SIMPLIFICATION VUES PAR LES USAGERS LES ENTREPRISES La Direction Général de la Modernisation de l Etat souhaite faire de l écoute des usagers (particuliers, entreprises, collectivités

Plus en détail

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Pierre GUILLEMARD, coordinateur des enquêtes "anciens diplômés" Conseil d Institut du jeudi 28 juin 2012 1 Plan de la présentation

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie

Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie Promotion 213/214 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie Objectif de cette licence professionnelle : Cette

Plus en détail

L Etat, Pôle Emploi et la Caisse des Dépôts vous vous accompagnent

L Etat, Pôle Emploi et la Caisse des Dépôts vous vous accompagnent L Etat, Pôle Emploi et la Caisse des Dépôts vous vous accompagnent Véronique BANSARD, DIRECCTE LR Unité Territoriale Hérault. Jean Charles HUBERT, Pôle Emploi Muriel GUICHARD, Caisse des dépôts Delphine

Plus en détail

Arts visuels et design

Arts visuels et design Arts visuels et design Après les études, les nouveaux diplômés HES en arts visuels et en design travaillent avant tout dans le secteur des services privés, principalement au sein d ateliers de graphisme

Plus en détail

Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle

Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle Année universitaire 2005-2006 Cette note présente les résultats de l enquête menée auprès des diplômés de 2006 de licence professionnelle

Plus en détail

LOI N 2010-658 DU 15 JUIN 2010 RELATIVE A

LOI N 2010-658 DU 15 JUIN 2010 RELATIVE A 5 juillet 2010 Service Juridique LOI N 2010-658 DU 15 JUIN 2010 RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (E.I.R.L.) (J.O. du 16 juin) Présentée comme une réforme fondamentale pour

Plus en détail

Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises

Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises Yohan Baillieul* Lorsqu elles achètent des prestations de services, les administrations s adressent autant à des petites

Plus en détail

P.3 L expérience professionnelle est déterminante pour le reclassement

P.3 L expérience professionnelle est déterminante pour le reclassement ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES SOMMAIRE JUILLET 2015 N 13 P.1 Un reclassement sur deux à l issue d une formation financée par Pôle emploi P.3 L expérience professionnelle est déterminante pour le reclassement

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail

PME, Internet et e-learning

PME, Internet et e-learning PME, Internet et e-learning OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris De : Alexandre Mutter, Thierry Chalumeau, Matthieu Cassan OpinionWay CGPME Novembre 2011 Sommaire Contexte et objectifs p3

Plus en détail

Sciences et techniques de l ingénieur

Sciences et techniques de l ingénieur Sciences et Un an après l obtention de leur diplôme, plus de la moitié des nouveaux diplômés HES en sciences et occupent un emploi dans l industrie, tandis que 3 % travaillent dans les services privés.

Plus en détail

La garantie. Quels sont les bénéficiaires?

La garantie. Quels sont les bénéficiaires? La garantie Avec la garantie d OSEO, vous conservez 100 % de la trésorerie tout en réduisant significativement votre risque. La garantie est donc très utile dans les phases risquées de la vie de l entreprise

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

envisagez-vous d exercer?

envisagez-vous d exercer? Quelle activité envisagez-vous d exercer? UN DES PARAMÈTRES IMPORTANTS dans le choix d un statut juridique est la nature même de l activité. Est-elle commerciale, artisanale, industrielle ou civile? Certaines

Plus en détail

Type de contrat. Nature de l'emploi

Type de contrat. Nature de l'emploi Lic. Pro Assurance, banque, finance / Développement et gestion des clientèles professionnelles Droit-Eco-Gestion Nombre de diplômés : 0 / Nombre de répondants : 85 Taux de réponse : 84% Origine des étudiants

Plus en détail

Auto entrepreneurs : qui sont ils?

Auto entrepreneurs : qui sont ils? Décryptage Par André Letowski Auto entrepreneurs : qui sont ils? La création d entreprises en France se maintient à des niveaux toujours élevés. Selon les derniers chiffres publiés par l INSEE, le nombre

Plus en détail

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise Cette enquête du réseau FormaClub95 est destinée à engager notre action sur les besoins en recrutement et formation

Plus en détail

Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009

Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009 Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009 L enquête a été réalisée entre décembre 2009 et mars 2010. Elle concerne les diplômés de 2007 de 12 licences professionnelles

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre création d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre création d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre création d entreprise en Ardèche 1 Etre un créateur dans l âme Créer puis gérer une entreprise demande de solides qualités personnelles : Désir d entreprendre Engagement fort

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 230 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 565 entreprises et 39 538 emplois créés ou maintenus en 2013 Communiqué de Presse Lancement

Plus en détail

LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES

LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES DE CONGÉS INDIVIDUELS DE FORMATION ÉTAT DES LIEUX DE LA SATISFACTION ET DES ATTENTES DES BÉNÉFICIAIRES DE CIF Une enquête du Fongecif Rhône-Alpes Pourquoi

Plus en détail

4 ème congrès de l Académie de l Entrepreneuriat Sous le haut patronage de Monsieur Christian PONCELET, Président du Sénat.

4 ème congrès de l Académie de l Entrepreneuriat Sous le haut patronage de Monsieur Christian PONCELET, Président du Sénat. Académie de l Entrepreneuriat Association pour la promotion de l entrepreneuriat Au sein du système éducatif et de la formation continue 4 ème congrès de l Académie de l Entrepreneuriat Sous le haut patronage

Plus en détail

Créer (ou reprendre) une entreprise

Créer (ou reprendre) une entreprise OBJECTIFS Permettre d aborder la création ou la reprise d entreprise dans ses différents aspects Donner des outils et méthodes, des concepts simples et des éléments pratiques pour se lancer en toute connaissance

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. Suivez l activité. des entreprises de Rhône-Alpes UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE. 1 er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. Suivez l activité. des entreprises de Rhône-Alpes UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE. 1 er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE Après un relatif maintien fin, l ensemble des indicateurs économiques reculent en ce début

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Promotion / Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Objectif de cette licence professionnelle : Former des cadres intermédiaires du

Plus en détail

Lancement d une enquête AFIP dans le cadre du colloque Diversité + Université = Chômage? Freins et perspectives pour accéder au marché de l emploi

Lancement d une enquête AFIP dans le cadre du colloque Diversité + Université = Chômage? Freins et perspectives pour accéder au marché de l emploi Centre de ressources et de recrutement pour les jeunes diplômés issus de l immigration Lancement d une enquête AFIP dans le cadre du colloque Diversité + Université = Chômage? Freins et perspectives pour

Plus en détail

11-1 - Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) Avec l EIRL Artisanat, tout ce que vous risquez c est de réussir!

11-1 - Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) Avec l EIRL Artisanat, tout ce que vous risquez c est de réussir! 11-1 - Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) Avec l EIRL Artisanat, tout ce que vous risquez c est de réussir! Av Depuis janvier 2011, les créateurs d entreprises artisanales ou artisans

Plus en détail

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Etude sur l équipement des TPE / PME en complémentaire santé Synthèse des résultats Léopold GILLES Pauline JAUNEAU Juillet 2012 1 Contexte et objectifs Dans

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de juin 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de la

Plus en détail

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique Synthèse Les employés et opérateurs de l informatique sont chargés des manipulations sur ordinateurs et leurs périphériques, ou de l information des utilisateurs.

Plus en détail

Effectifs et taux de réponse par discipline

Effectifs et taux de réponse par discipline observatoire régional #36 Synthèse régionale août 2013 à Master mixte Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2012 des diplômés de Master mixte promotion 2010 349 diplômés de M2 mixte en 2010 sur 399 interrogés

Plus en détail

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants...

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants... Garage 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation

Plus en détail

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4 Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire FISAC : Action n 4 L Artisanat en Maurienne Quelques chiffres 1 152 entreprises artisanales (11,5% des entreprises artisanales de Savoie)

Plus en détail

Maintenance industrielle et méthode

Maintenance industrielle et méthode Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode 81 Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PRESENTATION DU FAFCEA... 3 II. L ACTIVITE EN 2013... 5 FORMATION... 6 1) LE BUDGET DU FAFCEA... 6 Les dépenses de formation par secteur en 2013... 8 A.

Plus en détail

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Communication Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Date 20 novembre 2009 1. Introduction Dans

Plus en détail

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Sondage Ifop pour Théâtre à la Carte Contacts Ifop : Anne-Sophie VAUTREY - Directrice d études Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Situation à l'entrée en Licence pro

Situation à l'entrée en Licence pro Lic. Pro Réseaux et télécommunications / Administration et sécurité des réseaux Sciences Nombre de diplômés : 32 / Nombre de répondants : 30 Taux de réponse : 94% Origine des étudiants Série de bac Situation

Plus en détail

Le secteur informatique

Le secteur informatique Mai 2014 Le secteur informatique Service Etudes CCI Indre Le secteur informatique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR INFORMATIQUE EN FRANCE Etablissements

Plus en détail

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg Arrangement administratif relatif aux modalités d application de la convention entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg sur la sécurité sociale En application du paragraphe (2), a) de

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1 Dossier de presse 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise 14 avril 2008 1 OSEO ET LA CREATION D ENTREPRISE..3 PRET A LA CREATION D ENTREPRISE....4 L objectif.. 4 Caractéristiques....4 PREMIERE ETUDE

Plus en détail

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE Les notes de l Juin 2007 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE L entrepreneuriat est une priorité pour le développement économique de l

Plus en détail

Créer son entreprise lorsqu on est demandeur d emploi

Créer son entreprise lorsqu on est demandeur d emploi FÉVRIER 2015 ENTREPRENEURS N 15 ENTREPRENDRE LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Créer son entreprise lorsqu on est demandeur d emploi Ce guide

Plus en détail

Portrait économique du secteur des activités immobilières

Portrait économique du secteur des activités immobilières Portrait économique du secteur des activités immobilières Branche professionnelle de l immobilier Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS agefos-pme.com Portrait économique de la

Plus en détail

Le marché du travail et la relation formation emploi Véronique Deprez Boudier

Le marché du travail et la relation formation emploi Véronique Deprez Boudier Le marché du travail et la relation formation emploi Véronique Deprez Boudier www.strategie.gouv.fr 18 octobre 2013, Conseil National Education Economie De quoi parle-t-on? La «relation formation emploi»

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LE COTENTIN

L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LE COTENTIN L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LE COTENTIN Novembre 2011 Sommaire L emploi des personnes handicapées dans le cotentin 2 Le public handicapé en emploi dans le secteur privé 5 L EMPLOI DES PERSONNES

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant juridique

Licence professionnelle Assistant juridique Promotion / Site : Clermont-Ferrand Objectif de cette licence professionnelle : Licence professionnelle Assistant juridique La licence professionnelle assistant juridique offre aux étudiants qui ont acquis

Plus en détail

L impact du Congé individuel de formation. Seconde évaluation nationale SYNTHESE DES RESULTATS DE L ENQUETE REALISEE

L impact du Congé individuel de formation. Seconde évaluation nationale SYNTHESE DES RESULTATS DE L ENQUETE REALISEE L impact du Congé individuel de formation Seconde évaluation nationale SYNTHESE DES RESULTATS DE L ENQUETE REALISEE PAR IPSOS SUR LES PARCOURS ACHEVES EN 2010 Sommaire Préambule... 1 Le contexte... 2 Les

Plus en détail

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet :

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Horizon PME Etude des besoins pour la croissance des PME Synthèse Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Quels besoins pour financer leurs activités innovantes? Auteurs :

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

Situation à l'entrée en Licence pro

Situation à l'entrée en Licence pro Lic. Pro Systèmes informatiques et logiciels / Communication multimédia Sciences Nombre de diplômés : 3 / Nombre de répondants : 25 Taux de réponse : 8% Origine des étudiants Série de bac Situation à l'entrée

Plus en détail