Dossier Pédagogique CAP SCIENCES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier Pédagogique CAP SCIENCES"

Transcription

1 CAP SCIENCES

2 1 Le climat change tout le monde en parle! La terre se réchauffe. Déjà, nous assistons à la transformation progressive de nos paysages, de notre environnement, de nos conditions de vie Ce réchauffement est-il une fatalité? Devons-nous le subir? Ou sommes-nous capable d influencer le climat? Pour trouver la réponse à ces questions, il faut remonter aux origines du réchauffement Laissons l atmosphère nous révéler le secret qui nous unit au climat. Voyager au cœur de la machine climatique et découvrir ses principaux organes ; mesurer notre influence sur le climat ; interroger les experts sur les conséquences du réchauffement pour les hommes et pour la nature ; réagir individuellement et collectivement ; imaginer une nouvelle vie pour un nouveau climat. L exposition est un parcours interactif où histoire climatique et humaine sont intimement liées, dans le passé et pour l avenir. Ce dossier pédagogique contient une présentation de l exposition, les parcours selon le niveau scolaire, des activités annexes et une sélection de sites et d ouvrages pour en savoir plus sur le réchauffement climatique. SOMMAIRE Présentation de l exposition Climat sous influence pour les primaires Climat sous influence pour les collégiens Climat sous influence pour les lycéens Bibliographie Cette exposition a été conçue par CAP SCIENCES en collaboration avec l ADEME.

3 Le climat change A l échelle de la planète, le climat évolue périodiquement sous l effet de mécanismes naturels. La Terre connaît ainsi depuis quelques centaines d années une phase naturelle de réchauffement. Cependant, aujourd hui la Terre se réchauffe de plus en plus vite et avec une ampleur sans précédent. A la une, le réchauffement climatique Les premiers indices du réchauffement climatique sont déjà perceptibles en France CLIMAT SOUS INFLUENCE Les modules de l exposition 2 Qui est responsable? Ce réchauffement est lié à l augmentation croissante des gaz à effets de serre (GES) dans l atmosphère. Or l accroissement des taux de GES est entièrement corrélé au développement des activités humaines. L actualité climatique 202, 200 Qu arrivera-t-il si nous ne faisons rien? Comment va évoluer notre environnement? Quelles seront nos conditions de vie dans 30, 40 ou 0 ans? Projetonsnous dans le futur Quel scénario choisir?.. Comment vont évoluer population et économie de la planète dans les prochaines décennies? Selon quatre scénarios principaux, les experts diagnostiquent les changements attendus et préconisent d éventuelles solutions d adaptation au réchauffement ou d atténuation de l effet de serre. Vivre au temps du changement climatique Le réchauffement climatique est là à nous d inventer la vie qui va avec! Adapter nos modes de vie permettra non seulement de participer à l effort collectif concernant l atténuation de l effet de serre, mais aussi d améliorer notre environnement et nos conditions de vie. Des modes de vie climatiquement correct.. Sur la scène internationale, les débats concernant le réchauffement climatique vont bon train et donnent lieu à des accords et des engagements. Adoptons dès à présent des gestes réfléchis pour mieux vivre cette nouvelle ère climatique.

4 Le climat change Des bouleversements climatiques se sont déjà produits Le climat a déjà changé à l échelle de notre planète sous l effet de mécanismes naturels. Ces variations climatiques, nous en avons la preuve à travers l observation de différents indices. Nous savons reconstituer le passé climatique de la Terre tant à l échelle locale qu à l échelle globale. CLIMAT SOUS INFLUENCE 3 Le climat étant en perpétuelle évolution, nous avons développé des moyens technologiques de plus en plus performants, afin d appréhender ces variations à l échelle humaine. Grâce à ces nouveaux outils, nous observons de plus en plus finement notre petite planète, ce qui nous permet de mieux comprendre le fonctionnement des systèmes naturels. Aujourd hui, l ensemble de ces informations issues du passé ou des observations actuelles, permet de simuler l évolution du climat localement et globalement pour les 100 prochaines années et nous montre que notre planète se réchauffe! Notions clés Cycles astronomiques / Périodes glaciaires et interglaciaires / Circulations atmosphériques et océaniques / Modèles climatiques / Révolution industrielle niveau lycée

5 A la une, le réchauffement climatique Les premiers indices du réchauffement climatique sont déjà perceptibles en France et même dans notre région! 4 Notions clés Croissance végétale / Pathologies forestières / Mortalité animale / Perturbation des trajectoires de migration / Acclimatation d espèces introduites / Variation des aires de répartition géographique / Comportement animal à partir de 8 ans

6 Qui est responsable? Le réchauffement climatique de notre planète connaît aujourd hui une accélération sans précédent. Ce réchauffement est lié à l augmentation croissante de gaz à effet de serre (GES) dans l atmosphère. Or l accroissement des taux de GES est entièrement corrélé au développement des activités humaines. Tous les GES issus de l activité anthropique n ont pas la même part de responsabilité. Le premier coupable désigné est le gaz carbonique (CO 2 ). Le CO 2 est produit en grande quantité par les activités industrielles, domestiques, de consommation, de transports Mais ces diverses activités ne présentent pas toutes le même impact dans leur contribution au réchauffement. De surcroît, les émissions de gaz carbonique peuvent fluctuer historiquement, culturellement Notions clés Les gaz à effet de serre / Relation entre effet de serre et réchauffement de la planète / Influence humaine sur l effet de serre à partir de 8 ans

7 L actualité climatique 202, 200 Qu adviendra-t-il si nous ne faisons rien? Nous pouvons imaginer quelle sera «l actualité de demain». Les projections dans 10, 30, 0, 100 ans, mettent en exergue des conséquences du réchauffement climatique en cours, d intensité et d ampleur variable. Elles ont trait non seulement à des modifications de notre environnement naturel, mais aussi à des modifications de nos conditions de vie, de l organisation de notre société Notions clés Paysages / Agriculture / Santé / Assurance / Eau / Alimentation / Montagnes / Tourisme / Mers et océans niveau collège lycée 200

8 Quel scénario choisir? Les experts diagnostiquent les possibilités d évolution des différents systèmes naturels, humains et préconisent d éventuelles solutions d adaptation ou d atténuation. Ces solutions pourront être relatives à l innovation technologique et/ou au développement de nouveaux modèles socio-économiques. 7 Notions clés Société / Démographie / Économie / Environnement / Social / Énergie / Modélisation / Phénomènes météorologiques extrêmes/ Évènements climatiques exceptionnels niveau lycée Mais à condition de décider de changements profonds à l échelle planétaire, à quel niveau d exigence doiton fixer les objectifs d adaptation ou d atténuation susceptibles d être atteints? Sur le plan mondial, dans chaque secteur d activité incriminé (industrie, transport, consommation etc), de combien faut-il réduire les émissions de CO 2 pour agir efficacement, à plus ou moins long terme, sur le réchauffement?

9 Vivre au temps du changement climatique Sur le plan individuel, «moi, consommateur et citoyen, que puis-je faire»? En passant en revue mes habitudes domestiques, de consommation, il faut que je prenne conscience de ma contribution nécessaire à l atténuation du réchauffement climatique. Quelles doivent être mes choix prioritaires en fonction de l inertie de la réponse? Je peux faire évoluer mon mode de vie en fonction des objectifs à atteindre. Faire ces choix me permettront non seulement de participer à l effort collectif concernant le réchauffement climatique, mais aussi d améliorer mon environnement et mes conditions de vie (santé, ). 8 Notions clés Énergies renouvelables / Développement durable / Construction HQE / Consommation / Transport / Habitat / Quartier modèle / Empreinte écologique à partir de 8 ans

10 Des modes de vie «climatiquement correct» La réalisation de ces objectifs passent inévitablement par une mobilisation générale sans précédent. Et dans ce sens, les débats sur la scène internationale vont bon train et donnent lieu à des accords et des engagements. Agir sur le réchauffement climatique, c est avant tout agir sur nos modes de vie, tant à l échelle mondiale, qu à l échelle individuelle. Aujourd hui, nous devons être conscients des enjeux de ce nécessaire bouleversement sociétal Notions clés Protocole de Kyoto / Conférence de Rio / Programme Européen sur le Changement Climatique à partir de 8 ans

11 Le parcours adapté aux primaires Ce parcours est adapté pour une visite guidée d une heure avec un animateur. Objectifs pédagogiques Observer l existence et les conséquences d un réchauffement climatique Comprendre ce que sont les gaz à effet de serre Découvrir des énergies renouvelables Se responsabiliser et proposer des actions pour protéger notre environnement A la une, le réchauffement climatique Souvent, les enfants ont pu entendre, notamment dans les films, les scénarii catastrophe qui pourraient découler du réchauffement climatique. Dans cette zone, et sans faire de catastrophisme, ils pourront découvrir des indices actuels de ce réchauffement en France et dans notre région notamment, la présence des cigales en Gironde qui est un phénomène très récent Qui est responsable? Le réchauffement climatique est du à la composition de notre atmosphère. Certaines des molécules qui le composent ont la capacité de retenir la chaleur. Ce sont les gaz à effet de serre. Avec pour support une vidéo, les enfants vont découvrir ce que sont ces gaz à effet de serre et pourquoi il y en a de plus en plus. Pour approfondir le sujet, ils se livreront en groupe à un quiz adapter à leur niveau scolaire Vivre au temps du changement climatique Après un état des lieux du climat sur terre, les enfants vont pouvoir découvrir certaines solutions pour lutter activement contre le réchauffement climatique. Ils pourront se projeter dans un futur proche où les véhicules utilisent des nouvelles sources d énergies et où les maisons respectent l environnement Des modes de vie «climatiquement correct» Dans cette zone, les enfants vont pouvoir à leur tour être porteur d idée, de projet pour atténuer les émissions de gaz à effet de serre. L objectif ici est de sensibiliser les enfants sur la responsabilité de chacun dans cette tâche, car ce sont eux qui feront l air que nous respirerons demain

12 Matériel Globe terrestre Spot ou projecteur Fiche élève «les 4 saisons» CLIMAT SOUS INFLUENCE «Les mouvements et les saisons de la Terre» Activité classe Objectifs pédagogiques Comprendre le fonctionnement des saisons Connaître les différents mouvements de la Terre Se sensibiliser sur le fait que le climat n a pas toujours été et ne sera pas toujours le même Mise en place de l atelier Utiliser une salle dans laquelle on peut faire le noir. Faire de l espace. Au centre de la pièce, placer le spot sur une table. Déroulé Demander aux enfants quelles sont les différentes saisons. Pour introduire le sujet, les enfants vont remplir la fiche «les 4 saisons». Faire parler les enfants autour des saisons, quels sont les signes permettant de les différencier? Travailler le vocabulaire autour des 4 saisons, les enfants pourront faire les champs lexicaux des 4 saisons. Leur demander pourquoi il fait plus froid en hiver et pourquoi les journées sont moins longues (et inversement pour l été). C est justement à ces questions que la mise en scène suivante va tenter de répondre. Les enfants vont ensuite former une ronde autour de la table sur laquelle est posée le spot. Expliquer aux enfants qu il représente le soleil, et à 10 millions de km (ici, quelques mètres), notre planète Terre que tient entre ses mains un enfant. Demander aux enfants si la terre est statique ou si elle bouge? Quels sont ses mouvements? Les enfants vont simuler la rotation de la Terre autour du Soleil (une année) et la rotation de la Terre sur elle-même (une journée). Expliquer aux enfants que l alternance jour nuit est due à la rotation de la Terre sur elle-même. printemps été automne hiver Eclairer la Terre de 4 manières différentes comme le montre l image ci-contre. A chaque fois, observer la projection lumineuse sur le globe. Les enfants devront déterminer la position dans laquelle la France est la plus éclairée et deviner à quelle saison cela correspond. Puis, ils devront trouver les 3 autres saisons. Faire remarquer que le phénomène est inversé dans l hémisphère Sud.

13 «Les mouvements et les saisons de la Terre» Ressources enseignants Théorie astronomique de la variation du climat La Terre tourne en 24 heures autour de son axe. La direction de cet axe est facilement matérialisable car, lorsqu on regarde la voûte céleste la nuit, une étoile située dessus doit rester immobile au cours des 24 heures de rotation de la Terre : c est actuellement le cas de l étoile polaire. Cette direction ne bouge quasiment pas au cours de l année (l étoile polaire reste l étoile fixe sur la voûte céleste). L inclinaison de cet axe est responsable de l existence des saisons : pas de saisons si l inclinaison est nulle, et plus l axe est incliné, plus l écart est fort entre l été et l hiver. La position de cet axe oscille entre 21 et 24,, avec une période principale de ans. Plus l axe est incliné, plus les étés sont chauds, en particulier aux hautes latitudes où les jours sont longs. Inversement, moins il est incliné, plus les étés sont frais Ceci conduit, environ tous les ans, soit à une situation favorable à la fusion de calottes glaciaires aux hautes latitudes de l H.N. (inclinaison forte, étés chauds) soit à une situation favorable à la croissance des calottes (inclinaison faible, été frais).

14 Les 4 saisons Dessine et colorie cet arbre en fonction de la saison : Printemps Eté Automne Hiver

15 Objectifs pédagogiques Se sensibiliser aux problèmes environnementaux et énergétiques liés à l augmentation de nos déchets Apprendre à trier ses déchets Matériel Balance 4 bacs ou poubelles Fiche élève «la seconde vie des déchets» «La seconde vie des déchets» Activité classe Aujourd hui, nous consommons de plus en plus. Ceci a deux conséquences majeures ; tout d abord, la fabrication, le transport et parfois les engrais nécessaires à la production vont larguer dans notre atmosphère des gaz à effets de serre, ensuite la dégradation des déchets en résultants va elle aussi produire de ces gaz à effets de serre. Il faut faire vite car notre planète se réchauffe Etape1:«récupération des déchets» Les enfants vont récupérer tous les déchets issus de leur consommation durant une journée (chez eux et à l école), emballages, peau de fruits, papier, piles usagées Le lendemain, en classe, ils vont peser les déchets et faire une moyenne du poids des déchets par enfant. Leur laisser imaginer la quantité de déchets en une année et pour les 6 milliards d habitants. Demander aux enfants ce que deviennent ces déchets une fois à la poubelle. Leur expliquer ensuite le problème de stockage et d élimination des déchets : Tous les déchets non triés sont destinés à l incinération. Ils vont être mis au préalable en décharge. Hors une tonne de déchets (c est la quantité d une famille par an) va produire 300 Kg de gaz à effets de serre en décharge et son incinération 80 Kg. Par contre, ceux que vous triez sont recyclables et suivent une chaîne spécifique et entraîne une production quasiment nulle de gaz à effets de serre. Par exemple, les emballages sont retriés par du personnel spécialisé dans un centre de tri afin de les regrouper par filière de recyclage : les bouteilles et les flacons plastiques, l'aluminium, le carton La réintégration de ces emballages dans le processus de fabrication industrielle permettra la création d'autres produits, tout en ayant économisé de l'énergie et des ressources naturelles.

16 Etape2:«trie des déchets» Une fois collectés, les emballages que vous avez triés prennent le chemin des centres de tri. Là, ils sont groupés par catégories de matériaux puis envoyés dans des usines de recyclage. Grâce au tri et au recyclage des emballages ménagers, nos déchets d emballages ont donc une seconde vie. De bons réflexes qui sonnent la fin des décharges sauvages où l on avait l habitude de stocker nos déchets et de l incinération polluante. Les enfants vont donc trier leurs déchets selon les 4 groupes suivants : Le verre : bouteilles, bocaux de conserve et pots bien vidés sans bouchon ni capsule. Le papier : cartons d emballages, cartons d emballages alimentaires, journaux, revues, dépliants publicitaires, feuilles de papier, enveloppes mais aussi les briques alimentaires : lait, jus de fruit, potages, crèmes fraîches, Les emballages : flaconnages et bouteilles plastiques : d eau, de soda, cubitainer, bouteilles de lait Flaconnages de produits d entretien bien vidés : Shampoing, gel douche, Emballages métalliques : Canettes de jus de fruits, soda, Boîtes de conserves, boîtes métalliques Aérosols de tout type, bidons de sirop, Les autre déchets : tous les déchets ne pouvant pas être recyclés sont collectés dans la poubelle traditionnelle.

17 Expliquer aux enfants que les déchets une fois trier ne vont pas polluer et participer à l effet de serre car ils vont ensuite être recyclé. Faire remplir la fiche «la seconde vie des déchets» et discuter des résultats obtenus. Une fois que les enfants ont été sensibilisé au tri sélectif, essayer de voir comment adapter et le mettre en pratique au sein de l école. Cet atelier peut être le début d un projet ; y a-t-il des bacs de tri à l école? Sinon, comment mettre en place un système de collecte des déchets? Peut-on sensibiliser les autres élèves et personnels enseignants. Les enfants pourront travailler sur toutes ces questions, interroger les personnes de l école, faire une analyse et proposer des solutions.

18 «Les mouvements et les saisons de la Terre» Ressources enseignants Les bienfaits du tri et du recyclage sont manifestes. Des analyses environnementales poussées, menées sous contrôle d'experts, ont pu chiffrer l impact d une année de collecte sélective sur l environnement. En 2003, le tri des emballages ménagers a permis d éviter des rejets de gaz à effets de serre dans l atmosphère équivalant à la pollution d une ville de habitants. Des résultats qui nous touchent directement : d après l Organisation Mondiale de la Santé, en France, la pollution atmosphérique cause davantage de décès que les accidents de la route Exemples de recyclage Le verre est réduit en miettes, tamisé, aspiré et refondu. La production de papier recyclé économise de l'énergie, pollue moins l'eau et l'air et consomme moins d'eau. Les cartons sont presque entièrement produits à partir de papier recyclé. Cependant, la qualité des fibres du papier se détériore au fur et à mesure de son recyclage! Le fer est facile à récupérer avec des aimants et peut être ajouté à de l'acier dans les fours à fusion. Jusqu'à 3% de l'aluminium peut être réutilisé par recyclage en consommant seulement 1/20ème de l'énergie nécessaire à une production traditionnelle à partir de la bauxite. De nouveaux procédés de recyclage ont été développés ces dernières années pour les matières plastiques (PVC, polystyrène, polypropylène, polyamides...). On les retrouve dans les pierres de bordures de pelouse, les clôtures, les pots de fleurs Exemples chiffrés de recyclage Déchets à recyclés 7 flacons de bain moussant 34 bouteilles d eau gazeuse 1300 canettes 11 bouteilles de lait Boîtes de conserves 3 boîtes de céréales 6 briques de lait 7 brique de jus d orange 629 canettes 126 canettes 27 bouteilles d eau Produits recyclés 1 bidon d huile 1 couette 1 bloc moteur Arrosoir Boules de pétanque 1 boîte à jouet 1 rouleau de papier toilette 1 rouleau de papier cadeau 1 chaise 1 trottinette 1 pull en laine polaire

19 La seconde vie des déchets Trouve la seconde vie des déchets en suivant les lignes. Découvre ce que l on peut fabriquer à partir de briques de lait ou encore de canettes 6 briques de lait 3 boîtes de céréales 126 canettes 7 flacons de bains 27 bouteilles d eau 1 trottinette 1 bidon d huile 1 rouleau de papier toilette 1 pull en laine 1 boîte à jouet

20 Le parcours adapté aux collégiens Ce parcours est adapté pour une visite guidée e d une d heure et demi avec un animateur. Objectifs pédagogiques Connaître les conséquences d un réchauffement climatique Comprendre ce que sont les gaz à effet de serre Découvrir des énergies renouvelables Se responsabiliser et proposer des actions pour protéger notre environnement 17 Dossier Pédgogique A la une, le réchauffement climatique Souvent, les élèves ont pu entendre, notamment dans les films, les scénarii catastrophe qui pourraient découler du réchauffement climatique. Dans cette zone, et sans faire de catastrophisme, ils pourront découvrir des indices actuels de ce réchauffement en France et dans notre région notamment, la présence des cigales en Gironde qui est un phénomène très récent Qui est responsable? Le réchauffement climatique est du à la composition de notre atmosphère. Certaines des molécules qui la composent ont la capacité de retenir la chaleur. Ce sont les gaz à effet de serre. Avec pour support une vidéo, les élèves vont découvrir ce que sont ces gaz à effet de serre et pourquoi il y en a de plus en plus. Pour approfondir le sujet, ils se livreront en groupe à un quiz adapté à leur niveau scolaire L actualité climatique Des scientifiques ont imaginé des articles sur le changement climatique que l on pourraient trouver dans un avenir plus ou moins proche. Ici, les élèves pourront réfléchir au moyen d anticiper les bouleversements probables de notre planète. Comment s adapter face à ces changements? Vivre au temps du changement climatique Après un état des lieux du climat sur terre, les élèves vont pouvoir découvrir certaines solutions pour lutter activement contre le réchauffement climatique. Ils pourront se projeter dans un futur proche où les véhicules utiliseront des nouvelles sources d énergies et où les maisons respecteront l environnement Des modes de vie «climatiquement correct» Dans cette zone, les élèves vont pouvoir à leur tour être porteur d idée, de projet pour atténuer les émissions de gaz à effet de serre. L objectif ici est de sensibiliser les élèves sur la responsabilité de chacun dans cette tâche, car ce sont eux qui feront l air que nous respirerons demain

21 «Lire le passé dans les coupes d arbres» Activité classe Partout on entend parler de réchauffement climatique, de la hausse du niveau de la mer, de la disparition d espèces Le changement climatique est aujourd hui omniprésent dans les journaux, à la télévision et dans nos esprits. Pourtant ce changement climatique reste flou et véhicule de nombreuses idées reçues. L exposition essaye de déterminer ce qu est un climat, s il varie dans le temps et comment mesurer cette variation. La climatologie est la science qui va tenter de répondre à ces questions Dossier Pédgogique La dendrochronologie est une des disciplines de la climatologie. Les élèves vont pouvoir manipuler et eux aussi essayer de déterminer des climats passés favorables à la croissance des arbres grâce à cet atelier autour de la dendrochronologie.. Objectif pédagogique Comprendre et expérimenter une technique de «lecture» du climat passé Matériel Plusieurs coupes transversales d arbres (on pourra varier les espèces d arbres d une même forêt) Si vous ne pouvez pas vous procurer des coupes d arbres, vous pouvez organiser une sortie en forêt (une forêt entretenue où vous pourrez trouver plus facilement des coupes d arbres) Fiche élève «fiche d identification» Papier calque Déroulé Les élèves se mettent par groupe de 2 ou 3 autour d une coupe d arbre. Le professeur va expliquer au préalable les différentes couches d une coupe d arbre et comment se fait la croissance des arbres, ainsi que l influence du climat sur cette croissance. En détaillant leur coupe d arbre les élèves vont devoir remplir une fiche d identification de l arbre en «lisant» les cernes de l échantillon.

22 La croissance des arbres CLIMAT SOUS INFLUENCE «Lire le passé dans les coupes d arbres» Ressources enseignants Les arbres ont une croissance apicale (vers le haut) et une croissance en largeur. Ici, nous allons aborder essentiellement la deuxième. Le cambium produit d'abord de nombreuses cellules de grandes dimensions, à parois minces, qui forment ce qu'on appelle le bois de printemps (ou bois initial). Sur une tranche d'arbre, cela correspond à un cercle pâle. Puis, vers la fin de l'été, la croissance ralentit. Les cellules fabriquées à cette période sont petites, à parois épaisses. Elles constituent le bois d'été (ou bois final) qui se présente sous la forme d'un cercle plus foncé sur la tranche d'arbre. Une année de croissance se compose donc d'un anneau avec une première partie claire et une seconde un peu plus sombre (il n y a aucune croissance en automne et en hiver). Pour connaître l âge d un arbre, il suffit donc de compter les cernes claires ou les cernes sombres Dossier Pédgogique

23 12 20 La climatologie : C est la science qui étudie le climat, son histoire, mais aussi son futur probable. La climatologie est une science récente qui s est fortement développée au cours des vingt dernières années. Elle nécessite une approche interdisciplinaire, qui rassemble des physiciens, mathématiciens, chimistes, informaticiens, géologues, océanographes, météorologues ceux-ci unissent leurs efforts pour comprendre et modéliser les mécanismes qui régissent le climat de la Terre et son atmosphère. Pour répondre à la question «y a-t-il un changement climatique», les scientifiques doivent comparer les climats passés avec le climat présent et pouvoir ainsi réaliser des modèles de celui à venir. Dossier Pédgogique Comment connaître les évolutions passées du climat? Les glaciers continentaux, les sédiments marins, les concrétions minérales, les cernes d arbres ont «enregistré» les conditions environnementales et climatiques qui prévalaient lors de leur formation : après analyse et datation, les climatologues connaissent ainsi la température, la composition de l atmosphère, la pluviosité ou les circulations atmosphérique et océanique de l époque de leur composition. La dendrochronologie La dendrochronologie est une méthode scientifique de datation basée sur le comptage et l'analyse morphologique des anneaux de croissance des arbres. Cette méthode de datation permet de dater des pièces de bois à l année près. Sous des latitudes moyennes, les arbres poussent en produisant du bois lorsque les conditions climatiques sont favorables (du début du printemps à la fin de l'été). Au printemps, les cernes sont clairs car les vaisseaux conduisant la sève sont plus larges ce qui permet des flux plus importants. L'analyse d'un échantillon de bois en repérant ses anneaux de croissance et en attribuant à chacun d'entre eux un millésime de formation, permet de déduire les conditions climatiques contemporaines à la vie de l'arbre. En prenant des échantillons dans différents sites d'une même région qui ont poussés à des époques différentes mais se recoupant, il est possible de recomposer une séquence sur plusieurs siècles et de créer une chronologie de référence permettant de réaliser des études paléoclimatiques. L'idéal étant bien sûr d'avoir une tranche d'arbre multicentenaire. La comparaison du profil de croissance d'un morceau de bois d'une époque indéterminée avec cette chronologie de référence permet sa datation exacte à l'année près.

24 Fiche d identification Quelle espèce d arbre est-ce? Situer sur la coupe les différentes couches : -Ecorce -Liber -Aubier -Duramen -Cœur Quel âge a votre arbre? Placer une feuille calque sur la coupe, dessiner les cernes et répondre aux questions suivantes. Replacer votre année de naissance en fonction de sa date de coupe (si vous ne connaissez pas sa date de coupe, considérez qu elle est de cette année). Quelle est sa meilleure année de croissance? Quelle est sa plus mauvaise année de croissance? Essaye de retrouver les périodes de climat favorable au développement de l arbre

25 «Energies renouvelables» Activité classe Objectifs pédagogiques Connaître les différentes formes d énergie Comprendre les avantages et les inconvénients des énergies fossiles, fissiles et renouvelables Présenter ses idées devant un public Matériel Fiche élève «les énergies» Fiche élève «l énergie ne milieu rural africain» Déroulé Etape 1 Faire remplir aux élèves la fiche «les énergies». Etape 2 Séparer ces 8 sources d énergies dans les familles suivantes : énergie fossile, énergie renouvelable, énergie fissile. Au préalable, les faire chercher aux centre de documentation ou sur Internet des informations sur ces 3 classes d énergies (sinon, leur donner les définitions). Etape 3 Demander aux élèves comment produit-on de l électricité. Leur faire trouver les différents types de centrale électrique : Centrale thermique (au charbon ou au pétrole) Centrale nucléaire (fission de l atome) Centrale hydroélectrique (eau) Centrale éolienne (vent) Centrale photovoltaïque (soleil) Etape 4 Faire lire le texte «l énergie en milieu rural africain». Les élèves doivent trouver des solutions sur les énergies en Afrique, en accord avec leur climat, en essayant de mettre en avant les énergies renouvelables. A la fin de cet exercice, les élèves pourront présenter devant le reste de la classe leurs idées et propositions. Essayer de faire émerger un débat Dossier Pédgogique

26 Les énergies Replacer la liste d objets suivants en fonction de la source d énergie qu ils utilisent : Voiture Train à vapeur Cerf-volant Centrale nucléaire Calculatrice solaire Poêle Barrage Moulin à eau Avion Bombe atomique Panneau photovoltaïque Feu de camp Planche à voile Objets Vent Sources d énergie Bois Atome Soleil Pétrole Charbon Eau muscle

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

Économisons l énergie! 11

Économisons l énergie! 11 Économisons l énergie! 11 Objectifs Prendre conscience de sa consommation d énergie. Maîtriser sa consommation d énergie afin de réduire l émission de gaz à effet de serre (mettre en place gestes et actions).

Plus en détail

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques Le catamaran est un voilier. Il utilise donc une voile, qui capte le vent, pour se déplacer. Ainsi, l énergie nécessaire au

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

LE CARNET DE L ELEVE. La Maison du Développement Durable présente

LE CARNET DE L ELEVE. La Maison du Développement Durable présente La Maison du Développement Durable présente LE CARNET DE L ELEVE La Maison du Développement Durable est une réalisation d Objectif D. 15, rue André Del Sarte - 75018 Paris Ils t accompagnent pendant toute

Plus en détail

Le petit-déjeuner et développement durable

Le petit-déjeuner et développement durable Les repas Salle avec tableau 45 à 55 min. Le petit-déjeuner et développement durable Objectifs de l atelier : Sensibiliser les enfants sur la notion de développement durable en se référant aux étapes de

Plus en détail

À recycler ou pas? Guide pratique du tri

À recycler ou pas? Guide pratique du tri À recycler ou pas? Guide pratique du tri Pour trier, quels sont vos équipements? Pour les bouteilles et flacons en plastique, les emballages métalliques, les cartonnettes et les briques alimentaires Pour

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

LE DEVENIR DES EMBALLAGES TRIÉS

LE DEVENIR DES EMBALLAGES TRIÉS UN DOUTE? UNE QUESTION? LE DEVENIR DES EMBALLAGES TRIÉS LA COLLECTE DES SACS ET DES BACS JAUNES : Les agents de collecte ramassent une fois par semaine les sacs et bacs jaunes. Seuls les emballages et

Plus en détail

Soyez. Pour un logement

Soyez. Pour un logement Soyez Pour un logement Sommaire LE CHAUFFAGE 2 LA VENTILATION 2 LES EQUIPEMENTS MENAGES 3 L ECLAIRAGE ET L ELECTRICITE 4 L EAU 4 TRIE DES DECHETS 5 LA CONSOMMATION DURABLE 6 LE TRANSPORT 7 Ce guide va

Plus en détail

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 I- ETUDE D UNE PHOTOGRAPHIE DE YANN ARTHUS-BERTRAND : Stockage d ordures dans la périphérie de Saint-Domingue en République dominicaine au cœur des Caraïbes Légende

Plus en détail

Les Ressources énergétiques

Les Ressources énergétiques AGIR : Défis du XXIème siècle Chapitre 17 Partie : Convertir l énergie et économiser les ressources Compétences attendues : - Recueillir et exploiter des informations pour identifier des problématiques

Plus en détail

Que sont les sources d énergie renouvelable?

Que sont les sources d énergie renouvelable? Que sont les sources d énergie renouvelable? Comme leur nom l indique, il s agit de sources qui se renouvellent et ne s épuiseront donc jamais à l échelle du temps humain! Les sources non renouvelables

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons S ( implifiezletri vous GUIDE DU TRI Ville de Bondy Quelle poubelle choisir? Les autres déchets Vos équipements Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons Journaux, magazines

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons?

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? LYCEE FENELON : démarche Qualycée en cours Quels sont les efforts réalisés à Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? 16/03/2015 tri sélectif à Fénelon

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours!

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours! Learning by Ear Environnement 06 Energies renouvelables Texte : Richard Lough Rédaction et idée: Johannes Beck Introduction Bienvenue dans notre série d émissions Learning by Ear, consacrée à l environnement.

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les deuxièmes plus grands consommateurs d eau potable, juste

Plus en détail

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1 Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 2 6/4/08 11:53 AM Page 2 LOG 8869 Residential

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

Les verres, bocaux et bouteilles en verre

Les verres, bocaux et bouteilles en verre Guide pratique du tri Les poubelles R pour protéger l et vos éc Trier ses déchets, ce n est pas seulement un geste citoyen bénéfique à l environnement, c est aussi un moyen de faire des économies en réduisant

Plus en détail

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer?

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? L effet de la fonte des glaces sur la variation du niveau de la mer est parfois source d erreur et de confusion. Certains prétendent qu elle est

Plus en détail

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET?

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Décembre 2010 En 2009, Eco-Emballages, ELIPSO et Valorplast se sont associés pour conduire une étude d évaluation des impacts environnementaux

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

Responsabilité en matière de santé et d'environnement

Responsabilité en matière de santé et d'environnement Responsabilité en matière de santé et d'environnement Toutes les fiches se trouvent sur le site du collège Gernez Rieux (rubrique : matières et SVT) ou dans le dossier Public de la classe (sous-dossier

Plus en détail

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES PRESENTATION Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES Organisé avec France Volontaires 24/05/2014 1 ORGANISATION DE LA JOURNEE 10H30 // 11H00 // 11H30 // Accueil et arrivée des participants

Plus en détail

L énergie dans notre quotidien

L énergie dans notre quotidien 4 5 6 7 8 L énergie dans notre quotidien QUE SAIS-TU SUR L ÉNERGIE? Sur ton cahier de sciences, essaie de répondre par VRAI ou FAUX aux phrases ou expressions qui suivent. A. 1. Nous utilisons de plus

Plus en détail

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr DÉCHETS MÉNAGERS Mode d emploi Point info 01 46 12 75 20 www.ville-montrouge.fr C ollecte sélective en porte à porte, ramassage des encombrants, déchetterie, etc., la Ville de Montrouge propose une palette

Plus en détail

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com CARNET de la construction durable en béton Preuves à l appui 1 2 La maison en béton : un impact maîtrisé sur l environnement, page 5 La maison en béton

Plus en détail

Russie. Europe de l Ouest. et europe de l Est. Afrique du Nord. et Golfe. Asie et Océanie. Afrique Subsaharienne. Japon, Australie et

Russie. Europe de l Ouest. et europe de l Est. Afrique du Nord. et Golfe. Asie et Océanie. Afrique Subsaharienne. Japon, Australie et Amérique 500 250 100 50 10 Énergie éolienne Biomasse du Nord Europe de l Ouest Russie et europe de l Est Amérique du Nord Europe de l Ouest Russie et europe de l Est Afrique du Nord et Golfe Inde Chine

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Le guide. de l'écocitoyen. au bureau

Le guide. de l'écocitoyen. au bureau Le guide de l'écocitoyen au bureau Le guide de l'écocitoyen au bureau SOMMAIRE : Le saviez-vous? Eco-quoi...? Achats responsables Le papier L'électricité La température Les déchets Les déplacements Mesurer

Plus en détail

Les déchets Séance 1. Objectifs : Définition d un déchet Définition d une déchèterie

Les déchets Séance 1. Objectifs : Définition d un déchet Définition d une déchèterie Lancement : Distribution de photos. Les déchets Séance 1 Objectifs : Définition d un déchet Définition d une déchèterie 2 photos Photographie d'une décharge sauvage Photographie d'une déchèterie Les élèves

Plus en détail

Développement durable

Développement durable Développement durable Parcours élèves Correction Jusqu à la 4 è D E V E L O P P E M E N T 2 0 1 5 U R A B L E Département éducation formation Avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris www.palais-decouverte.fr

Plus en détail

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Édito En route pour la COP21! Dans six mois, le 30 novembre 2015, le coup d envoi de la 21 e conférence internationale pour le climat sera donné

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Bonjour! Je m appelle Photon, messager du soleil! Je viens te faire découvrir l énergie Photovoltaïque.

Bonjour! Je m appelle Photon, messager du soleil! Je viens te faire découvrir l énergie Photovoltaïque. Bonjour! Je m appelle Photon, messager du soleil! Je viens te faire découvrir l énergie Photovoltaïque. Question n 1 L'homme a besoin d'énergie pour se déplacer, se chauffer, faire fonctionner ses machines,

Plus en détail

GUIDE de L ÉCO CITOYEN. au BUREAU

GUIDE de L ÉCO CITOYEN. au BUREAU GUIDE de L ÉCO CITOYEN au BUREAU SUIVEZ LE GUIDE...................................................................... p.03 QUELS BESOINS, QUELS IMPACTS? ce qui est consommé ce qui est rejeté > Transport

Plus en détail

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie.

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie. 1 L eau c est la vie! À l origine était l eau... Lors du refroidissement de la terre, qui était une boule de feu à sa création, les nuages qui l entouraient ont déversé leur eau, formant les mers et les

Plus en détail

SCIENCES TECHNOLOGIES

SCIENCES TECHNOLOGIES R essources MICHEL WAUTELET SCIENCES TECHNOLOGIES et SOCIÉTÉ Questions et réponses pour illustrer les cours de sciences De Boeck Introduction générale 5 Sciences, technologies, société 1. Quels sont les

Plus en détail

Évolution du climat et désertification

Évolution du climat et désertification Évolution du climat et désertification FACTEURS HUMAINS ET NATURELS DE L ÉVOLUTION DU CLIMAT Les activités humaines essentiellement l exploitation de combustibles fossiles et la modification de la couverture

Plus en détail

LA MESURE DU VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT

LA MESURE DU VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT LA MESURE DU VENT Réalisation : Laurent Chevallier La Cinquième, Hachette, Tout l univers, Cité des sciences et de l industrie de La Villette, Les Films d ici, 1995 Durée : 02 min

Plus en détail

Les principaux thèmes liés à cette cause sont :

Les principaux thèmes liés à cette cause sont : S engager pour l environnement Les hommes sont dépendants de leur environnement : c est leur lieu de vie. C est pourquoi lutter contre la pollution et le gaspillage est important. La défense de l environnement,

Plus en détail

notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition?

notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition? 2 Saviez-vous que notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition? L avenir de la consigne au Québec est présentement incertain. Au printemps 2015, le Ministère du Développement

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Les plastiques en débat 2014

Les plastiques en débat 2014 Les plastiques en débat 2014 Pratique Léger Astucieux Solide Transformable Indispensable Qualifié Utile Esthétique 3eD_college_LES_CAMPELIERES Collège Les Campelières 121 Chemin Campelières 06250 Mougins

Plus en détail

Que faire de nos déchets?

Que faire de nos déchets? Collège Que faire de nos déchets? Problématique L utilisation dans la vie quotidienne d une très grande variété d objets fabriqués dans des matériaux divers entraîne une production importante de déchets

Plus en détail

Le réchauffement climatique, c'est quoi?

Le réchauffement climatique, c'est quoi? LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Le réchauffement climatique, c'est quoi? Le réchauffement climatique est l augmentation de la température moyenne à la surface de la planète. Il est dû aux g az à effet de serre

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Les émissions de GES au quotidien et les gains possibles

Les émissions de GES au quotidien et les gains possibles Les émissions de GES au quotidien et les gains possibles Un Français émet environ 2,2 tonnes équivalent carbone par an tous gaz à effet de serre confondus (et en tenant compte des puits de carbone que

Plus en détail

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT Service du climat et de l efficacité énergétique Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique Synthèse SYNTHESE Prise en compte de l'élévation

Plus en détail

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Résumé : La cartographie des impacts économiques, sociaux et environnementaux

Plus en détail

QUIZZ! C est toi l expert en énergie! Ta mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement.

QUIZZ! C est toi l expert en énergie! Ta mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement. QI! C est toi l expert en énergie! a mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement.ch i tu réponds correctement, tu obtiendras un code secret qui

Plus en détail

Etablissement : Collège Verlaine (Béthune) Rédigé par : L atelier Scientifique. Professeur Référent : Ugo Leenhardt

Etablissement : Collège Verlaine (Béthune) Rédigé par : L atelier Scientifique. Professeur Référent : Ugo Leenhardt Etablissement : Collège Verlaine (Béthune) Rédigé par : L atelier Scientifique Professeur Référent : 1.LANCEMENT DU PROJET Afin d envisager autrement l investigation, la démarche proposée par le concours

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique CONGRÈS DES ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 2012 Atelier énergies Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique 14 juin 2012 Lille

Plus en détail

agissez, un Clima cteur engagé! devenez vous aussi Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre?

agissez, un Clima cteur engagé! devenez vous aussi Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre? agissez, devenez vous aussi un Clima cteur engagé! Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre? Mulhouse Alsace Agglomération s est associée au site «Le climat entre

Plus en détail

Fiche 22 Emballage et aliment

Fiche 22 Emballage et aliment Fiche 22 Emballage et aliment Aujourd hui, quasiment tous les produits que nous achetons sont emballés, très peu sont vendus en vrac. Pourtant, un emballage n est pas neutre : c est un objet publicitaire

Plus en détail

Guide 2015. Ordures ménagères

Guide 2015. Ordures ménagères Guide 2015 Ordures ménagères CDC de Podensac 12 rue du M al Leclerc-de-Hauteclocque Tel 05 56 76 38 00 environnement@cc-podensac.fr www.cc-podensac.fr EDITO Bernard Mateille Président de la CDC Maire de

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes Déchets > 1 tonne de verre recyclé = 660 kg de sable + 100 kg de fioul économisé > 1 tonne de plastique recyclé = entre 600 et 800 kg de pétrole brut économisé > 670 canettes valorisées = 1 vélo > 19 000

Plus en détail

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion.

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion. Strength. Performance. Passion. Pour l environnement Réduire les émissions de CO 2 en optimisant les matériaux de construction et les méthodes de production Holcim (Suisse) SA Les fondements de notre avenir

Plus en détail

Module d apprentissage sur les déchets (cycle3)

Module d apprentissage sur les déchets (cycle3) Module d apprentissage sur les déchets (cycle3) Situations pédagogiques Points du programme 1) Situation déclenchante : Lecture d images : Support : «Affiche YAB : «réduire nos déchets» ( les titres et

Plus en détail

De La Terre Au Soleil

De La Terre Au Soleil De La Terre Au Soleil Atelier d Architecture S. Anwoir Architecte Les motivations Respect environnemental et investissement à long terme: Participation au développement durable (protéger notre environnement,

Plus en détail

Une brique dans le cartable. Isolation Thermique

Une brique dans le cartable. Isolation Thermique Une brique dans le cartable Isolation Thermique Une brique dans le cartable Isolation thermique Quelques éléments théoriques à propos de la propagation de chaleur Fiche I1 : Le chaud et le froid - Expérience

Plus en détail

INFOS PRATIQUES. www.metropole-rouen-normandie.fr. duclair PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS

INFOS PRATIQUES. www.metropole-rouen-normandie.fr. duclair PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS INFOS PRATIQUES déchets PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS 205 duclair www.metropole-rouen-normandie.fr édito Chère Madame, cher Monsieur, En matière de gestion des déchets, la Métropole Rouen Normandie

Plus en détail

Identifier Stocker Distribuer Transformer

Identifier Stocker Distribuer Transformer Les énergies dans les transports Stocker Distribuer Transformer JPS - MAZAMET _ACT6_Energies.pub - 1 Les différentes énergies utilisées dans les transports... Tâche 1 IDENTIFIER LES ÉNERGIES... Dans le

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES. SÉRIES ES et L. Durée de l'épreuve : 1 h 30 coefficient : 2

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES. SÉRIES ES et L. Durée de l'épreuve : 1 h 30 coefficient : 2 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES SÉRIES ES et L Durée de l'épreuve : 1 h 30 coefficient : 2 Ce sujet comporte 8 pages numérotées de 1 à 8. L'usage de la calculatrice est autorisé. Le candidat

Plus en détail

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles COMMUNE DE SALES Horaires d ouverture Mardi de 18h00 à 19h00 Vendredi de 17h30 à 19h00 Samedi de 09h00 à 11h30 Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles Toute l année Toute l année Toute l année Points

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl

GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl facteurs de reussite DES ENJEUX... DES ACTIONS ACTIONS DE COMMUNICATION AUTO EVALUATION DD-GUID-005 indice 1 GUIDES POUR UNE COMMUNICATION RESPONSABLE Charte Petzl pour une communication

Plus en détail

«Agir rend heureux» POUR DES ACHATS RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT, DES FEMMES ET DES HOMMES, GOODPLANET VOUS INFORME ET CASINO VOUS DONNE LE CHOIX!

«Agir rend heureux» POUR DES ACHATS RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT, DES FEMMES ET DES HOMMES, GOODPLANET VOUS INFORME ET CASINO VOUS DONNE LE CHOIX! «Agir rend heureux» Yann Arthus-Bertrand FONDATEUR DE LA FONDATION GOODPLANET POUR DES ACHATS RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT, DES FEMMES ET DES HOMMES, GOODPLANET VOUS INFORME ET CASINO VOUS DONNE LE CHOIX!

Plus en détail

Séquence pédagogique

Séquence pédagogique Séquence pédagogique Les matériaux de l espace L ensemble des questions concerne à la fois les sciences de la vie et de la Terre et la physique-chimie, dans le cadre des thèmes de convergence que sont

Plus en détail

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville.

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Source des données : statistiques et cas réels Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Logements Surfaces et nombre d habitants Logements : surface

Plus en détail

Animation 6 Le cycle de vie d un téléphone portable

Animation 6 Le cycle de vie d un téléphone portable Animation 6 Le cycle de vie d un téléphone portable Aujourd hui, il est presque impossible de se passer d un téléphone portable. En 2011, près de 100% de la population française est équipée d un téléphone

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

Rapport d évaluation EMPREINTE CARBONE COMPARATIVE D UNE SOLUTION CONSTRUCTIVE BOIS + + + + + COMMANDITAIRE : SYBOIS Groupe Millet Industrie

Rapport d évaluation EMPREINTE CARBONE COMPARATIVE D UNE SOLUTION CONSTRUCTIVE BOIS + + + + + COMMANDITAIRE : SYBOIS Groupe Millet Industrie EMPREINTE CARBONE COMPARATIVE D UNE SOLUTION CONSTRUCTIVE BOIS Rapport d évaluation + + + + + ACV et Evaluation environnementale Outils logiciels R&D Transfert de compétences Eco-conception Eco-communication

Plus en détail

La capture du carbone un autre moyen de lutter contre le changement climatique

La capture du carbone un autre moyen de lutter contre le changement climatique La capture du carbone un autre moyen de lutter contre le changement climatique Commentaire (photos de la centrale électrique Schwarze Pumpe au sud de Berlin) Lorsque la centrale électrique Schwarze Pumpe

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

UNE REFLEXION PREALBLE

UNE REFLEXION PREALBLE UNE REFLEXION PREALBLE NOUS N AVONS JAMAIS ETE AUSSI RICHES IL N Y A JAMAIS EU AUTANT DE PAUVRES QUI GERE LA REPARTITION? 1 ÉNERGIE ET TRANSITION Comprendre la situation est facile Ce qu il faut faire

Plus en détail

Principe de fonctionnement de la façade active Lucido. K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido.

Principe de fonctionnement de la façade active Lucido. K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido. Principe de fonctionnement de la façade active Lucido K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido.doc 0. Préambule Le présent document est élaboré dans le but

Plus en détail

La Géothermie D.Madet

La Géothermie D.Madet La Géothermie D.Madet La chaleur de la terre augmente avec la profondeur. Les mesures récentes de l accroissement de la température avec la profondeur, appelée gradient géothermique, ont montré que cette

Plus en détail

Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne

Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne Dans la perspective de la première conférence franco-allemande sur l énergie qui se tiendra le 2 juillet prochain à Paris 1, il paraît

Plus en détail

Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables?

Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables? Letondu Noëmie Baudin Nathan 3 C Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables? Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables? I. Ce qu'est une énergie

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11

COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11 COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11 Analyses de Cycles de Vies des Technologies de l Information et de la Communication Courriers électroniques, requête Web, clé USB : quels impacts environnementaux? L ADEME

Plus en détail

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France 1) Le changement climatique Le changement climatique qui est maintenant prouvé scientifiquement est connu de tous. Il a une influence sur nous, sur la végétation, mais aussi sur la pollinisation. Les changements

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 LIVRET GESTES VERTS GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 Adresse Postale CS 60013-38702 - La Tronche Cedex Siège Social / Rue de

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France Olivier Laguitton Saint Etienne, le 18 février 2013 Contenu de la présentation Le contexte du développement durable Passage en revue de la législation

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail