Accompagnement de fin de vie des enfants et adolescents polyhandicapés en établissements et services médico-sociaux

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accompagnement de fin de vie des enfants et adolescents polyhandicapés en établissements et services médico-sociaux"

Transcription

1 Accompagnement de fin de vie des enfants et adolescents polyhandicapés en établissements et services médico-sociaux Cette enquête est réalisée en partenariat avec le Groupe Polyhandicap France (GPF) et s'adresse à l'ensemble des Instituts médico-éducatifs (IME), Instituts d'éducation motrice (IEM), Etablissements pour enfants et adolescents polyhandicapés (EEAP), Services d'éducation spécialisé et de soins à domicile (SESSAD) et Services de soins à domicile (SSAD) de France. Il doit être rempli par le directeur de la structure et son équipe. Ceci n'est en aucun cas une évaluation, cette enquête a pour objectif d'identifier l'accompagnement de fin de vie des enfants et adolescents polyhandicapés en établissements et services médico-sociaux, les ressources dont disposent les professionnels de ces structures et/ou celles auxquelles ils font appel pour accompagner au mieux ces publics en fin de vie. Enfin, elle doit permettre de mettre en avant les problématiques rencontrées par l'ensemble des intervenants sur le terrain. Ce questionnaire est basé sur le volontariat, il est entièrement anonyme. Pour vous aider à y répondre, vous avez à votre disposition un "guide d'aide au remplissage" disponible sur le site internet de l'onfv. Nous vous conseillons également d'imprimer une version papier du questionnaire (également disponible sur le site de l'onfv) pour en faciliter le remplissage en équipe. Pour toute question : ou / Les résultats seront libres d'accès directement sur le site de l'observatoire ( Nous vous remercions pour votre contribution et restons à votre disposition. Les questions où apparait le signe * sont obligatoires.

2 A. Informations sur la structure A1. Département A2. Type de structure* A3. Année de création de la structure : A4. Nombre total de places : A5. Nombre de places agrémentées polyhandicap*: Si vous ne disposez d'aucune place agrémentée polyhandicap le questionnaire s'arrête à cette question

3 A6. Quel(s) type(s) d'accompagnement(s) votre structure propose-t-elle? Exclusivement pour les IME, IEM et EEAP Internat complet Internat de semaine Externat A7. Nombre de places agrémentées polyhandicap en internat complet : Exclusivement pour les IEM, IME et EEAP A8. Nombre de places agrémentées polyhandicap en internat de semaine : Exclusivement pour les IEM, IME et EEAP A9. Nombre de places agrémentées polyhandicap en externat : Exclusivement pour les IEM, IME et EEAP

4 A10. Composition de l'équipe : Nombre total de professionnel Personnel de direction, de gestion et d administration Personnel éducatif, pédagogique et social Dont veilleur de nuit Dont assistante sociale Personnel d enseignement Personnel d éducation spécialisée Dont Educateur spécialisé ou de jeunes enfants Dont Aide médico-psychologique (AMP) Personnel médical Dont Médecin Psychologue et personnel paramédical Dont Psychologue Dont Infirmière ou infirmière puéricultrice Dont Kinésithérapeute Dont Ergothérapeute Dont Psychomotricien Dont Aide-soignant ou Auxiliaire de puériculture Effectif Equivalent temps plein (ETP) A11. Votre établissement dispose-t-il : D'une présence d'un veilleur de nuit? (concerne uniquement IEM, IME et EEAP accueillant en internat) D une présence infirmière la nuit? (concerne uniquement IEM, IME et EEAP accueillant en internat) D une présence aide-soignante la nuit? (concerne uniquement IEM, IME et EEAP accueillant en internat) D une astreinte de nuit? A11.1. Si votre établissement dispose d'une astreinte de nuit, s'agit-il d'une astreinte d'infirmière de nuit?

5 A12. Vous est-il déjà arrivé de réorienter vers un établissement de santé ou le domicile des enfants ou adolescents polyhandicapés en fin de vie accompagnés par votre structure? Exclusivement pour les IEM, IME et EEAP, politique de non-réorientation soutenue par l'établissement, la situation ne s'est jamais présentée, pour une autre raison A12. Vous est-il déjà arrivé de réorienter vers un établissement de santé des enfants ou adolescents polyhandicapés en fin de vie accompagnés par votre structure? Exclusivement pour les SSESAD et les SSAD, politique de non-réorientation soutenue par la structure, la situation ne s'est jamais présentée, pour une autre raison A12.1. Quels sont les principaux motifs de réorientation des enfants ou adolescents polyhandicapés en fin de vie accompagnés par votre structure? Epuisement de la famille Souhait de la famille Manque de personnel Accompagnement devenu trop lourd pour l'établissement ou le service Locaux non adaptés Autre raison

6 B. Prévalence des situations de fin de vie B1. Nombre d'enfants et d'adolescents accompagnés actuellement (toute pathologie confondue)* : B1.1. Parmi eux combien sont polyhandicapés* : B1.2. Parmi les enfants et les adolescents polyhandicapés accompagnés par votre établissement ou service combien sont atteints d une maladie évolutive à un stade avancé ou sont dans un état de grande fragilité somatique?* B1.3. Parmi les enfants et les adolescents polyhandicapés accompagnés par votre établissement ou service pour combien pourriez-vous dire «je ne serais pas surpris s il décédait au cours des 6 prochains mois»? B2. Parmi les enfants et adolescents polyhandicapés accompagnés par votre structure combien sont décédés : Au cours de l'année 2013* : Parmi eux combien étaient concernés par l'amendement CRETON? Au cours de l'année 2014* : Parmi eux combien étaient concernés par l'amendement CRETON?

7 C. Les ressources du service pour accompagner la fin de vie C1. Au sein de votre territoire, savez-vous s il existe: Un réseau de soins palliatifs?, il en existe, il n'en existe pas Je ne sais pas Une Equipe ressource régionale de soins palliatifs pédiatriques (ERRSPP)? Une Equipe mobile de soins palliatifs (EMSP) ou une équipe mobile douleur? Des Lits identifiés soins palliatifs (LISP) en SSR? Une Unité des soins palliatifs (USP)? C2. Avez-vous des liens avec une équipe mobile de soins palliatifs au cours des deux dernières années?* Ne connais pas C2.1. Si oui, globalement, vous trouvez que l intervention d une équipe mobile de soins palliatifs est : Très utile Plutôt utile Inutile Ne se prononce pas C2.2. Lorsque l'équipe mobile de soins palliatifs intervient, c est le plus souvent pour : Deux réponses possibles Le soulagement de la douleur Préparer un retour à domicile Le suivi des proches Préparer un transfert en USP Aider l'équipe à prendre une décision complexe de fin de vie Assurer le soutien psychologique de l'équipe C3. Avez-vous des liens avec une équipe ressource régionale de soins palliatifs pédiatriques au cours des deux dernières années?* Ne connais pas C3.1. Si oui, globalement, vous trouvez que l intervention d une équipe ressource régionale de soins palliatifs pédiatriques est : Très utile Plutôt utile Inutile Ne se prononce pas

8 C3.2. Lorsque l'équipe ressource régionale de soins palliatifs pédiatriques intervient, c est le plus souvent pour : Deux réponses possibles Le soulagement de la douleur Préparer un retour à domicile Le suivi des proches Préparer un transfert en USP Aider l'équipe à prendre une décision complexe de fin de vie Assurer le soutien psychologique de l'équipe C4. Un ou plusieurs professionnels de votre structure ont-ils été formésà l accompagnement de fin de vie ou aux soins palliatifs?*, en formation initiale, en lien avec une ERRSPP, en lien avec une EMSP ou un réseau de santé en soins palliatifs, en lien avec un prestataire de formation continue C4.1. Quels personnels ont été formés à l'accompagnement de fin de vie ou aux soins palliatifs? Médecin Infirmière ou infirmière puéricultrice Aide-soignant ou auxiliaire de puériculture Psychologue Aide médico-psychologique Educateur spécialisé Kinésithérapeute Psychomotricien Ergothérapeute Autres paramédicaux Veilleur de nuit Autre C4.1. Existe-t-il un besoin de formation à l'accompagnement de fin de vie ou aux soins palliatifs? Ne se prononce pas C5. Un ou plusieurs professionnels de votre structure ont-ils été sensibilisésà l accompagnement de fin de vieou aux soins palliatifs?*

9 C5.1. Quels personnels ont été sensibilisés à l'accompagnement de fin de vie ou aux soins palliatifs? Médecin Infirmière ou infirmière puéricultrice Aide-soignant ou auxiliaire de puériculture Psychologue Aide médico-psychologique Educateur spécialisé Kinésithérapeute Psychomotricien Ergothérapeute Autres paramédicaux Veilleur de nuit Autre C5.1. Existe-t-il un besoin de sensibilisation à l'accompagnement de fin de vie ou aux soins palliatifs? Ne se prononce pas C6. Avez-vous mis en place au sein de votre structure une ou des démarches de soutien (supervision, groupe de parole, analyse de pratique) visant à aider les professionnels à l occasion : De l accompagnement de fin de vie d un enfant ou d un adolescent? Du décès d un enfant ou d un adolescent? De la période post-décès d un enfant ou d un adolescent? C7. Une association de bénévoles d accompagnement en soins palliatifs intervient-elle dans votre structure? C8. Avez-vous signé une convention avec une structure d Hospitalisation à domicile (HAD)? Exclusivement pour les IEM, IME et EEAP C9. Avez-vous mis en place un partenariat avec un service hospitalier spécialisé?, de façon formelle (signature d'une convention), de façon informelle C10. Avez-vous mis en place un document de liaison destiné au SAMU / service des urgences? (Fiche d information destinée au SAMU en cas d hospitalisation en urgence, mentionnant par exemple le numéro de téléphone du médecin traitant à l hôpital, les traitements en cours, les souhaits concernant la réanimation etc.)

10 C10.1.Si oui, les souhaits concernant la réanimation sont-ils indiqués dans ce document? Toujours Parfois Jamais C11. Avez-vous mis en place un document de liaison destiné aux services hospitaliers spécialisés? C12. Utilisez-vous un outil d évaluation de la douleur spécifique et adapté au polyhandicap? C12.1. Quel outil d'évaluation de la douleur spécifique et adapté au polyhandicap utilisez-vous? Echelle San Salvadour Echelle FLACC modifiée (Face, Legs, Activity, Cry, Consolability) Echelle EDAAP (Evalutation de la Douleur chez l'adolescent ou Adulte Polyhandicapé) Autre échelle C12.2. Cet outil spécifique est-il transmis en cas d'hospitalisation?

11 D. Organisation de l'accueil et de l'accompagnement des familles d'un enfant ou d'un adolescent en fin de vie D1. Dans le cadre d'un accompagnement de fin de vie d un enfant ou d un adolescent par votre structure indiquez si vous proposez aux familles : concerné Un assouplissement des horaires de visite? - (concerne uniquement IEM, IME et EEAP accueillant en internat) Une possibilité pour les proches (parents, fratrie) de séjourner auprès de leur enfant / adolescent (réorganisation de la chambre, etc.) - (concerne uniquement IEM, IME et EEAP accueillant en internat) Un accompagnement, soutien psychologique? L intervention d un service social? Un suivi de deuil? Un temps de parole avec l équipe (entretien pluridisciplinaire) Autre D1.1. Si autre, préciser : D2. Lorsqu un enfant ou un adolescent est concerné par les problématiques suivantes, au moins unmembre de l équipe discute-il avec son entourage de: Toujours Parfois Rarement Jamais L évolution de sa maladie? Décision de non transfert / non hospitalisation? Décision de non réanimation? Décisions de Limitation et d arrêt de traitement? La fin de vie, la mort? L après décès (organisation des obsèques)? Le décès ou la fin de vie d autres enfants ou adolescents? D3. L accompagnement de fin de vie est-il inscrit dans le projet de votre structure?* D4. Existe-t-il dans votre structure un protocole formalisé pour : Accompagner la fin de vie d un enfant ou d un adolescent Annoncer le décès d un enfant ou d un adolescent accompagné aux autres enfants et adolescents accompagnés par votre structure - (concerne uniquement IEM, IME et EEAP) D5. En cas d hospitalisation d un enfant ou d un adolescent accompagné par votre structure, un suivi est-il mis en place par un ou plusieurs professionnels de votre structure?

12 ATTENTION : désormais toutes les questions porteront sur les 5 derniers enfants ou adolescents polyhandicapés ou en situation de polyhandicap suivis par votre structure et décédés au cours des deux dernières années (entre le 1er janvier 2013 et aujourd'hui ), quel que soit le lieu de décès. Si vous avez connu moins de 5 décès au cours de cette période ne remplissez que les colonnes correspondantes aux enfants décédés pour l'ensemble des questions (par exemple, si vous avez connu 4 décès, ne remplissez pas la 5ème colonne). E. Focus sur le parcours des enfants/adolescents décédés au cours des deux dernières années E1. Classe d'âge : Moins d'un an Entre 1 et 4 ans Entre 5 et 9 ans Entre 10 et 14 ans Entre 15 et 18 ans Plus de 18 ans E1.1. L'enfant/adolescent était-il concerné par l'amendement CRETON? E2. Mode d'accompagnement par l'établissement : Exclusivement pour les IEM, IME et EEAP Internat complet Internat de semaine Externat E3. Durée d'accompagnement par votre établissement ou service : Moins d'un an Entre 1 an et 5 ans Entre 5 ans et 20 ans

13 E4. Traitements et décisions en fin de vie au cours des deux dernières semaines de vie : Concerné pas une décision d'arrêt des traitements ou de Traitements antalgique de palier III (opioïdes) Traitements anxiolytique et/ ou sédatif limitation de soins (nutrition et hydratation, ventilation, etc.) E4.1. Pour les enfants/adolescents ayant été concernés par une décision d'arrêt des traitements ou de limitation des soins, celle-ci a-t-elle fait l objet d une réunion collégiale : E4.2. Un membre de votre équipe a-t-il participé à cette réunion collégiale : E5. Indiquez, pour chaque enfant/adolescent le lieu de décès : Etablisse ment médicosocial Urgences Réanimati on Service de référence Autre service d'établisse ment de santé Domicile Autre Ne sais pas

14 E6. Indiquez, pour chaque enfant/adolescent, les ressources que vous avez mobilisées pour accompagner leur fin de vie : Equipe d'hospitalisatio n à domicile (HAD) Equipe Ressource régionale de soins palliatifs pédiatriques (ERRSPP) Equipe mobile de soins palliatifs (EMSP) et/ou équipe mobile douleur Réseau de santé en soins palliatifs Unité de soins palliatifs (USP) Une association de bénévoles d'accompagne ment de fin de vie Une association de parents E7. La famille a-t-elle bénéficié d un soutien/ accompagnement psychologique avant le décès de l enfant/ adolescent? E8. La famille de l enfant ou de l adolescent décédé a-t-elle bénéficié d un accompagnement post-décès par votre structure?, aide financière/ funérailles, accompagnement psychologique de l'entourage (parents, fratrie etc.), autre E9. La famille a-t-elle bénéficié d un accompagnement social réalisé par votre structure?, avant le décès, après le décès

15 E10. La famille avait-elle exprimé un souhait quant au lieu de décès de l enfant ou de l adolescent?, à l'hôpital, au sein de l'établissement médicosocial, à domicile, aucun souhait n'a été exprimé

16 F. Ressenti concernant l'accompagnement de fin de vie F1. Selon-vous, votre établissement ou votre service est-il en capacité d assurer des accompagnements de fin de vie? Ne se prononce pas F1.1. Si oui, pour quelles raisons? F1.1. Si non, pour quelles raisons? F2. Selon-vous, l accompagnement de fin de vie est ou serait-il du ressort d une structure comme la vôtre? Ne se prononce pas F2.1. Si oui, pour quelles raisons? F2.1. Si non, pour quelles raisons? F3. Aujourd hui, comment votre équipe évalue-t-elle la qualité de l accompagnement des enfants et/ ou des adolescents polyhandicapés en fin de vie au sein de votre structure? Très mauvaise Très bonne

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement Mise en œuvre dans l établissement Une obligation légale La loi n 99-477 du 9 juin 1999 garantit, dans son premier article, le droit d accès aux soins palliatifs «Toute personne malade, dont l état le

Plus en détail

LA FIN DE VIE EN EHPAD

LA FIN DE VIE EN EHPAD LA FIN DE VIE EN EHPAD Enquête nationale Mai à Août 2013 Observatoire National de la Fin de vie en lien avec l ANESM, la fédération française des associations de médecins coordonnateurs et le programme

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION FORMATION CONTINUE ET INITIALE SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION ÉVALUATION INTERNE 2013 Une évaluation interne visant à apprécier l utilisation des contenus des mallettes mises à disposition des

Plus en détail

Questionnaire général (court)

Questionnaire général (court) 1 sur 6 29/12/2014 10:00 Questionnaire général (court) Il peut bien entendu être diffusé à des professionnels de votre connaissance pouvant être s par le projet. Les informations renseignées ont vocation

Plus en détail

Les établissements et services prenant en charge des enfants et jeunes handicapés

Les établissements et services prenant en charge des enfants et jeunes handicapés Comprendre Les établissements et services prenant en charge des enfants et jeunes handicapés En quelques mots Depuis la loi du 11/02/2005, chaque enfant ou jeune en situation de handicap a droit à un parcours

Plus en détail

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr Madame la Présidente, Monsieur le Président, Représentant(e) à l Alliance Maladies Rares, Président(e) d une association de malades dans les maladies rares ou son représentant à l Alliance Maladies Rares,

Plus en détail

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex C H M A D Service d Hospitalisation à Domicile Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101 77875 Montereau Cedex Secrétariat: 01 64 31 67 71 Médecin coordonnateur : 01 64

Plus en détail

Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009)

Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009) Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009) 22 questionnaires ont été retournés (dont une personne habitant le département 77). La période estivale est

Plus en détail

ACCUEILLIR UN ENFANT DEFICIENT VISUEL EN MILIEU ORDINAIRE

ACCUEILLIR UN ENFANT DEFICIENT VISUEL EN MILIEU ORDINAIRE Julie Fehrenbach Enseignante spécialisée, déficience visuelle (maîtresse B) SAAAIS (Service d Aide à l Acquisition de l Autonomie et à l Intégration Scolaire) julie.fehrenbach@yahoo.fr ACCUEILLIR UN ENFANT

Plus en détail

Approche des soins palliatifs dans un service de réanimation néonatale

Approche des soins palliatifs dans un service de réanimation néonatale Approche des soins palliatifs dans un service de réanimation néonatale Sandrine Thomas, cadre de santé Dr Léila KARAOUI, PH Service de réanimation néonatale Centre Hospitalier de Meaux Bref historique

Plus en détail

PROGRAMME CANTONAL VAUDOIS DE DEVELOPPEMENT DES SOINS PALLIATIFS. Catherine Hoenger, Cheffe de projet

PROGRAMME CANTONAL VAUDOIS DE DEVELOPPEMENT DES SOINS PALLIATIFS. Catherine Hoenger, Cheffe de projet PROGRAMME CANTONAL VAUDOIS DE DEVELOPPEMENT DES SOINS PALLIATIFS Catherine Hoenger, Cheffe de projet COLLABORATION SOINS A DOMICILE ET EQUIPE MOBILE DE SOINS PALLIATIFS CONGRÈS SPITEX BIENNE 9 SEPTEMBRE

Plus en détail

Les jeunes en difficultés sociales face à l école et l emploi selon l observation des travailleurs sociaux octobre 2011

Les jeunes en difficultés sociales face à l école et l emploi selon l observation des travailleurs sociaux octobre 2011 ENQUETE FNARS Les jeunes en difficultés sociales face à l école et l emploi selon l observation des travailleurs sociaux octobre 2011 Contexte général 150.000 jeunes sortent chaque année de l école sans

Plus en détail

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie 1. objectifs du programme : Les finalités spécifiques

Plus en détail

Modalités d exercice en soins palliatifs

Modalités d exercice en soins palliatifs Modalités d exercice en soins palliatifs Dr Marie DELERUE DANEL Unité de soins palliatifs- Equipe mobile de soins palliatifs Hôpital Saint Vincent de Paul LILLE GHICL Diplôme universitaire de soins palliatifs

Plus en détail

Bientraitance des personnes âgées. Questionnaire d auto-évaluation

Bientraitance des personnes âgées. Questionnaire d auto-évaluation Bientraitance des âgées accueillies en EHPAD Questionnaire d auto-évaluation Source : ANESM - www.anesm.gouv.fr Dans le cadre de l opération «Bientraitance des âgées accueillies en établissement» annoncée

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT

PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT FORMATION RÉGIONALE DES AIDES SOIGNANTES VENDREDI 20 MARS 2015 Florine MAGRIN Assistante sociale CHRU Besançon Odile ROMANET Cadre

Plus en détail

Accompagner un patient en fin de vie, c est aussi accompagner l entourage à vivre cette fin de vie..

Accompagner un patient en fin de vie, c est aussi accompagner l entourage à vivre cette fin de vie.. Accompagner un patient en fin de vie, c est aussi accompagner l entourage à vivre cette fin de vie.. LE PATIO, Unité de Soins Palliatifs Hôpital Saint- Joseph, Marseille Introduction L accompagnement des

Plus en détail

Enquête sur les attentes et besoins des personnes en situation de handicap vis-à-vis des Services d Aide à la Personne

Enquête sur les attentes et besoins des personnes en situation de handicap vis-à-vis des Services d Aide à la Personne Ce questionnaire est aussi disponible en ligne sur le site : www.handirhoneservices.org Ou par flash code : Vous pouvez être aidé au remplissage par téléphone au : 06 52 16 34 84 Enquête sur les attentes

Plus en détail

Retours 15/22 122 11 14 2 2/LE TRANSPORT

Retours 15/22 122 11 14 2 2/LE TRANSPORT 1/ACCUEIL ET ADMISSION ou 1.1 Lors de votre admission, avez-vous reçu? : un livret d'accueil 12 1 un projet d'établissement 11 un règlement de fonctionnement 10 1 1.2 En avez-vous pris connaissance? livret

Plus en détail

ENQUETE ACCES AUX SOINS

ENQUETE ACCES AUX SOINS ENQUETE ACCES AUX SOINS Attention!! Cette liste des questions posées dans l enquête est présentée à titre d information : la saisie doit se faire en ligne sur le site de l UNCCAS (www.unccas.org) PAGE

Plus en détail

Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire

Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire Présentation : Agnès ROCHE : CDS enfance depuis 2010 auparavant responsable éducatif enfance sur le

Plus en détail

Vous, ou l un de vos proches, êtes atteint d une maladie grave.

Vous, ou l un de vos proches, êtes atteint d une maladie grave. CARTOGRAPHIE DES STRUCTURES EN SOINS PALLIATIFS DE LA REGION CENTRE DREUX CHARTRES LA LOUPE 28 45 MONTARGIS ORLEANS SULLY/LOIRE VENDÔME BLOIS TOURS LUYNES 41 CHINON VIERZON 37 BOURGES LIVRET D INFORMATIONS

Plus en détail

Votre avis est essentiel!

Votre avis est essentiel! M E S U R E D E L A S AT I S F AC T I O N D E S U S AG E R S D E L A M D P H - Maisons Départementales des Personnes Handicapées - Votre avis est essentiel! La MDPH a un réel besoin de retours sur son

Plus en détail

Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées

Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées Description Cette carte à requête présente l ensemble de l offre en structures d accueil pour les personnes âgées en 2010. L Île-de-France

Plus en détail

«BIENTRAITANCE DES PERSONNES AGEES ACCUEILLIES EN EHPAD» QUESTIONNAIRE EHPAD 2015

«BIENTRAITANCE DES PERSONNES AGEES ACCUEILLIES EN EHPAD» QUESTIONNAIRE EHPAD 2015 «BIENTRAITANCE DES PERSONNES AGEES ACCUEILLIES EN EHPAD» QUESTIONNAIRE EHPAD 2015 A- Données sur le profil de l établissement 1. Nombre de places installées au 31/12/2014 (inombre total de lits ou de logements

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

COMPTE RENDU DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION

COMPTE RENDU DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION CIG Service Prestataire COMPTE RENDU DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION Enquête effectuée du 1 er janvier au 31 août 2013 Madame Bara Responsable du Service Prestataire Janvier 2014 Version du 05/03/2014

Plus en détail

Congrès de l ASSASD 2010 «Aide & Soins à Domicile au cœur de l action»

Congrès de l ASSASD 2010 «Aide & Soins à Domicile au cœur de l action» Congrès de l ASSASD 2010 «Aide & Soins à Domicile au cœur de l action» 9 septembre 2010, Bienne Exposé initial: Positionnement de l aide et des soins à domicile du point de vue des cantons. Pierre-Yves

Plus en détail

Examen d admission dans le cadre de la spécialisation en psychopathologie

Examen d admission dans le cadre de la spécialisation en psychopathologie Centre d Enseignement Supérieur pour Adultes Rue de Courcelles, 10 à 6044 ROUX Tél : 071/45.11.08 Fax : 071/45.53.63 mail : cesa@cesa.be Matricule : 5.355.007 Examen d admission dans le cadre de la spécialisation

Plus en détail

HAD ET RESEAUX DE SOINS Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins

HAD ET RESEAUX DE SOINS Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins 31 mai 2013 HAD Nantes & région mai 2013-BJAUD 2 n SOMMAIRE: - LE DISPOSITIF REGLEMENTAIRE - HOPITAL A DOMICILE: Présentation Objectif Les conditions d admission

Plus en détail

CHARTE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEMBRES DU RESEAU LCD

CHARTE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEMBRES DU RESEAU LCD CHARTE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEMBRES DU RESEAU LCD Qu est-ce que le réseau LCD? Le réseau Lutter Contre la Douleur a pour objectif d améliorer la prise en charge des patients douloureux chroniques.

Plus en détail

SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ ÊTRE ÉPAULÉ POUR GÉRER LES CHANGEMENTS QUI SURVIENNENT AU SEIN DE VOTRE FAMILLE?

SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ ÊTRE ÉPAULÉ POUR GÉRER LES CHANGEMENTS QUI SURVIENNENT AU SEIN DE VOTRE FAMILLE? SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ ÊTRE ÉPAULÉ POUR GÉRER LES CHANGEMENTS QUI SURVIENNENT AU SEIN DE VOTRE FAMILLE? JANVIER 2011 QU SOMMES NOUS? Au plus près des familles Depuis plus de 60 ans, les Allocations

Plus en détail

Enquête Climat scolaire Questionnaire parents

Enquête Climat scolaire Questionnaire parents Enquête Climat scolaire Questionnaire parents Protocole de passation questionnaire parents lien complet : http://ppe.orion.education.fr/academie/itw/answer/j5he1yww4tzy1stg9ozhfa lien raccourci : http://goo.gl/6laokl

Plus en détail

LE DISPOSITIF D ANNONCE

LE DISPOSITIF D ANNONCE LE DISPOSITIF D ANNONCE 1 Objectifs Mis en oeuvre par la Ligue contre le Cancer suite aux Etats Généraux des malades de 1998 Introduit dans le premier Plan Cancer (2003-2007) Accompagner et soutenir l'annonce

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Février 2012 INSERER DANS 5-1 NOTE JURIDIQUE - Hébergement - OBJET : L accueil temporaire Base juridique Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Article L. 314-8 du code de l'action

Plus en détail

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités Ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la Parité Direction générale de l action sociale Sous-direction

Plus en détail

Accompagnement Individualisé à Domicile (AID) Document pour les parents année 2016

Accompagnement Individualisé à Domicile (AID) Document pour les parents année 2016 Accompagnement Individualisé à Domicile (AID) Document pour les parents année 2016 Informations et formulaire d inscription version du 29 novembre 2015 Il est recommandé aux familles de demander à la personne

Plus en détail

PREMIERE ETAPE : CREATION DE COMPTE

PREMIERE ETAPE : CREATION DE COMPTE QUESTIONNAIRE D INSCRIPTION AU PROGRAMME ECO-ECOLE AVRIL / MAI 2013 PREMIERE ETAPE : CREATION DE COMPTE 1/ IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT SCOLAIRE 1.1 -Votre établissement scolaire est : Une école élémentaire

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE

FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE ENQUÊTE DE SATISFACTION DES STAGIAIRES DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SORTIS EN 2014 DANS L AUDE, LE GARD, L HÉRAULT, LA LOZÈRE ET LES PYRÉNÉES-ORIENTALES Selon

Plus en détail

Evènement grave : La cellule d écoute et d accompagnement

Evènement grave : La cellule d écoute et d accompagnement mise à jour de mars 2011 Evènement grave : La cellule d écoute et d accompagnement Conduite à tenir INSPECTION ACADEMIQUE DE L INDRE 110, rue grande Châteauroux 02 54 60 57 00 Télécopie : 02 54 60 57 48

Plus en détail

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue Réservé à l administration Associés Questionnaire - Enseignants associés 1 QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra

Plus en détail

Promotion de la bientraitance Préparation de l établissement à un dispositif

Promotion de la bientraitance Préparation de l établissement à un dispositif Promotion de la bientraitance it Préparation de l établissement à un dispositif d évaluation externe Françoise PAPO - Réseau Santé Qualité Nord / Picardie Patricia MINARY DOHEN Réseau Qualité Franche-Comté

Plus en détail

LE JUSTE TEMPS DU PLACEMENT

LE JUSTE TEMPS DU PLACEMENT Les limites du maintien à domicile M me Corine Ammar Scemama, médecin psychiatre. M lle Faustine Viailly, psychologue spécialisée en gérontologie. M Benoît Michel, étudiant en psychologie. Le maintien

Plus en détail

QUESTIONNAIRE POUR LES PARENTS

QUESTIONNAIRE POUR LES PARENTS Laboratoire «Ethique et pratiques médicales» Pr A. Danion-Grilliat, Dr. V. Pascal IRIST (E.A 3424) Université louis Pasteur 7 rue l Université - 67000 Strasbourg anne.danion@chru-strasbourg.fr CESAMES

Plus en détail

TABLE RONDE DU 21/11/2001

TABLE RONDE DU 21/11/2001 TABLE RONDE DU 21/11/2001 Devenir parents est une aventure qui se construit au quotidien avec ses enfants. Dans notre société, les modifications récentes de la structure familiale comme les familles monoparentales

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE RESSOURCES HUMAINES ET SPÉCIFICITÉS DES RAPPORTS SOCIAUX DANS LES ASSOCIATIONS DE SOLIDARITÉ

QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE RESSOURCES HUMAINES ET SPÉCIFICITÉS DES RAPPORTS SOCIAUX DANS LES ASSOCIATIONS DE SOLIDARITÉ QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE RESSOURCES HUMAINES ET SPÉCIFICITÉS DES RAPPORTS SOCIAUX DANS LES ASSOCIATIONS DE SOLIDARITÉ Les associations de solidarité mobilisent des acteurs de statuts différents en fonction

Plus en détail

L annonce du cancer au sujet âgé hospitalisé

L annonce du cancer au sujet âgé hospitalisé L annonce du cancer au sujet âgé hospitalisé Journées Interrégionales d Onco-gériatrie Rhône-Alpes Auvergne M. Nierga, P. Ledieu, M-O Hager, C. Deveuve-Murol Pourquoi parler du cancer du sujet âgé? Le

Plus en détail

QUESTIONNAIRE RELATIF À L AUTONOMIE DE L ENFANT

QUESTIONNAIRE RELATIF À L AUTONOMIE DE L ENFANT QUESTIONNAIRE RELATIF À L AUTONOMIE DE L ENFANT Vous avez sollicité auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) d Illeet-Vilaine une Allocation d éducation de l enfant handicapé,

Plus en détail

Notice pour la rédaction du compte-rendu annuel des activités au titre du Service Civique

Notice pour la rédaction du compte-rendu annuel des activités au titre du Service Civique Notice pour la rédaction du compte-rendu annuel des activités au titre du Service Civique A l attention des organismes agréés au titre de l engagement de Service Civique ayant recruté des volontaires avant

Plus en détail

Guide employeurs. La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr

Guide employeurs. La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. Guide employeurs http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr Parce qu une première expérience dans l univers professionnel est souvent déterminante

Plus en détail

Quelles synergies pour la mise en place d'un projet de soins palliatifs en EHPAD

Quelles synergies pour la mise en place d'un projet de soins palliatifs en EHPAD Quelles synergies pour la mise en place d'un projet de soins palliatifs en EHPAD Ophélie Daniel Infirmière coordinatrice EHPAD Sainte Monique (Toulouse) Introduction L'EHPAD est un lieu de vie où on accompagne

Plus en détail

Le début de ce(s) traitement(s) consiste à developper un plan de traitement avec des objectifs de traitement clairement définis.

Le début de ce(s) traitement(s) consiste à developper un plan de traitement avec des objectifs de traitement clairement définis. Article 7 : spécifications de la participation au projet pilote 1. Objectifs Une équipe mobile sera créée. Cette équipe sera créée par une collaboration entre une ou plusieurs initiatives de coordination

Plus en détail

Questionnaire Observatoires Régionaux 2010

Questionnaire Observatoires Régionaux 2010 page 1 sur 8 Questionnaire Observatoires Régionaux 2010 Bilan prévu à l article 12 du Protocole d accord du 30 novembre 2004 Sommaire Préambule Informations générales Relations avec les instances représentatives

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014

RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014 RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014 La maison de l Automne se veut être un lieu de vie, et depuis sa création, n a de cesse de repenser ses actions afin d apporter des réponses adaptées

Plus en détail

Comité de la Jeunesse au plein air des Landes. Présentation de la Mission Accès aux loisirs pour tous

Comité de la Jeunesse au plein air des Landes. Présentation de la Mission Accès aux loisirs pour tous Comité de la Jeunesse au plein air des Landes Présentation de la Mission Accès aux loisirs pour tous Notre objectif : informer et sensibiliser les élus et les professionnels pour l'accueil d'un enfant

Plus en détail

Le monde scolaire et le monde professionnel ont tout à gagner à se rapprocher, à collaborer

Le monde scolaire et le monde professionnel ont tout à gagner à se rapprocher, à collaborer INTRODUCTION -Allemand pour la Jeunesse (OFAJ) vous propose de vous accompagner dans la préparation de la visite en entreprise dans le cadre de la «Journée Découverte». La préparation est une étape importante

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION

PRESENTATION DE LA FORMATION PRESENTATION DE LA FORMATION Centre de formation aux métiers de la santé : Allée Jacques Monod BP 609 62321 BOULOGNE SUR MER CEDEX Tél : 03.21.99.30.61 Fax : 03.21.99.38.92 Mail : sec_ifsi@ch-boulogne.fr

Plus en détail

Association des Directeurs Généraux des Grandes Collectivités

Association des Directeurs Généraux des Grandes Collectivités Association des Directeurs Généraux des Grandes Collectivités Enquête sur les modalités d exercice des fonctions de Directeur Général dans les Grandes Collectivités KPMG Secteur public 5 juin 2013 1. Présentation

Plus en détail

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire avec des paramédicaux du chu d Amiens La Communication et la Relation d aide: une compétence de l infirmière Situation: mise en place du

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION CADRE «GARDES MALADES A DOMICILE»

PROJET DE CONVENTION CADRE «GARDES MALADES A DOMICILE» PROJET DE CONVENTION CADRE «GARDES MALADES A DOMICILE» ENTRE: LA CAISSE DE Dont le siège est à... Représentée par son Directeur... d une part, ET L ASSOCIATION OU LE PRESTATAIRE... OU LE MANDATAIRE Désigné

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience (VAE)

Validation des Acquis de l Expérience (VAE) Nom patronymique : Nom marital : Prénom : Adresse : DOSSIER DE SYNTHESE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE (DSPP) Titre professionnel visé Intitulé : Assistant(e) de vie aux familles... Votre objectif est d obtenir

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES re DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Diplôme d Etat d'aide Médico-Psychologique fonctions d encadrement NOTICE D ACCOMPAGNEMENT DU LIVRET 2 Cette notice

Plus en détail

Bienvenue sur la page de l appel à candidatures lancé par Pro Bono Lab. Votre contact - 1/3

Bienvenue sur la page de l appel à candidatures lancé par Pro Bono Lab. Votre contact - 1/3 Bienvenue sur la page de l appel à candidatures lancé par Pro Bono Lab Les candidatures sont ouvertes jusqu au 8 janvier 2016 minuit. Une fois que vous aurez réuni les quelques informations nécessaires,

Plus en détail

Mutac Capital Obsèques. Pour assurer le financement de vos obsèques. Vivez l esprit libre pour vous et les vôtres. L analyse des experts :

Mutac Capital Obsèques. Pour assurer le financement de vos obsèques. Vivez l esprit libre pour vous et les vôtres. L analyse des experts : Mutac Capital Obsèques L analyse des experts : Pour assurer le financement de vos obsèques «L un des meilleurs positionnements tarifaires de notre banc d essai.» Vivez l esprit libre pour vous et les vôtres

Plus en détail

JE SUIS AIDE-SOIGNANT. Elections CTE/CAP. Auxiliaire de Puériculture Aide médico-psychologique

JE SUIS AIDE-SOIGNANT. Elections CTE/CAP. Auxiliaire de Puériculture Aide médico-psychologique JE SUIS AIDE-SOIGNANT Auxiliaire de Puériculture Elections CTE/CAP le 4 Décembre 2014 Lettre aux personnels Aide-Soignant, Auxiliaire de Puériculture et Chacun connait le contexte actuel difficile, conséquence

Plus en détail

et à la PERSONNE en fin de vie

et à la PERSONNE en fin de vie association pour le droit de mourir dans la dignité les DROITS RELATIFS à la PERSONNE MALADE et à la PERSONNE en fin de vie A lire attentivement et à emporter avec vous en cas d hospitalisation Les accueillants

Plus en détail

Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile

Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile Florinda Martin Coordonnatrice du service de soutien à la famille François Forté Bénévole et formateur Déclaration de

Plus en détail

Accompagnement Individualisé à Domicile (AID) Document pour les parents année 2015/2016

Accompagnement Individualisé à Domicile (AID) Document pour les parents année 2015/2016 Accompagnement Individualisé à Domicile (AID) Document pour les parents année 2015/2016 Informations et formulaire d inscription version du 7 juillet 2015 Il est recommandé aux familles de demander à la

Plus en détail

Prise en charge des personnes faisant l objet de soins psychiatriques Loi du 5 juillet 2011

Prise en charge des personnes faisant l objet de soins psychiatriques Loi du 5 juillet 2011 Prise en charge des personnes faisant l objet de soins psychiatriques Loi du 5 juillet 2011 1. Contrôle systématique exercé par le Juge des libertés et de la détention (JLD) Exercice d un contrôle systématique

Plus en détail

Questionnaire parents école Notre Dame Nîmes. Ce questionnaire est anonyme, mais nous avons besoin de quelques informations. Merci

Questionnaire parents école Notre Dame Nîmes. Ce questionnaire est anonyme, mais nous avons besoin de quelques informations. Merci 3% 8 8% 18% 2 48% 1 1 1 1 1 18% 2 1 28% 8 1 Ce questionnaire est anonyme, mais nous avons besoin de quelques informations. Merci 1. Qui a participé au remplissage du questionnaire? (plusieurs réponses

Plus en détail

Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap

Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap Nous avons envoyé nos questionnaires à 697 associations susceptibles de fournir une information ou un accompagnement aux personnes

Plus en détail

COMMENT UTILISER LE QUESTIONNAIRE?

COMMENT UTILISER LE QUESTIONNAIRE? COMMENT UTILISER LE QUESTIONNAIRE? Objectif et finalité de la démarche Ce questionnaire s adresse à tous les usagers de la maison départementale des personnes handicapées qui souhaitent exprimer leur opinion

Plus en détail

Questionnaire CHSCT- site Travailler-mieux

Questionnaire CHSCT- site Travailler-mieux Questionnaire CHSCT- site Travailler-mieux 1 - Vous êtes? président un ou plusieurs membres de CHSCT président et membres de CHSCT 2 - Quel est le secteur d'activité de l'établissement? Agriculture BTP

Plus en détail

Hospitalisation à domicile et prise en charge en oncologie

Hospitalisation à domicile et prise en charge en oncologie Hospitalisation à domicile et prise en charge en oncologie Quelques chiffres sur la France (FNEHAD) Prise en charge pour 2014 *105.000 patients en HAD/66 millions d habitants *4.4 millions de journées

Plus en détail

Equipe Soins Palliatifs Pédiatriques Auvergne

Equipe Soins Palliatifs Pédiatriques Auvergne Equipe Soins Palliatifs Pédiatriques Auvergne Les Régionales R de Cancérologie 10/02/2012 Souad Bentaoui (Réanimation Pédiatrique) P Eric Doré (CRCTCP) CHU Estaing Clermont-Ferrand Généralités Maladies

Plus en détail

Guide pratique : questions-réponses

Guide pratique : questions-réponses Lyon, le 22/09/04 L Inspecteur d Académie, Directeur des Services Départementaux de l Education Nationale à InspectionAcadémique Politique de santé en faveur des élèves Service médical - Mesdames et Messieurs

Plus en détail

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent PLAN NATIONAL 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie SYNTHESE RAPPEL DES 4 AXES AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui

Plus en détail

Éducateur spécialisé. Les métiers et les formations du travail social

Éducateur spécialisé. Les métiers et les formations du travail social Les métiers et les formations du travail social Éducateur spécialisé L éducateur spécialisé concourt à l éducation d enfants et d adolescents ou au soutien d adultes présentant un handicap, des troubles

Plus en détail

Association régie par la loi «1901»

Association régie par la loi «1901» Association régie par la loi «1901» Siège social et Direction Générale : 11, rue de la Convention 79000 NIORT Tél. 05 49 24 20 88 Fax. 05 49 24 30 03 siège@gpa79.net 1) CADRE DE L ENQUETE La loi 2002-2,

Plus en détail

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles 01 Cas n o 1 Thème : Annonce d une mauvaise nouvelle : Madame S. FICHE À REMETTRE AU «PROFESSIONNEL» Vous êtes aide-soignante dans un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mme S.

Plus en détail

Enquête de satisfaction

Enquête de satisfaction Enquête de satisfaction Multi-accueil «Les Petits Dômes» - Mai 2008 Après trois ans d activité, l association «Les Petits Dômes» ressent le besoin de connaître l opinion et les attentes des familles quant

Plus en détail

ÉVALUATION INTERNE Synthèse des résultats

ÉVALUATION INTERNE Synthèse des résultats Saint-Brieuc le 30 janvier 2012 ÉVALUATION INTERNE Synthèse des résultats Madame, Monsieur, L Association de Protection des Majeurs Côtes d Armor, son groupe de pilotage évaluation interne et moi-même

Plus en détail

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Besoins des aidants 1. Actuellement, êtes vous au bénéfice d une aide à domicile dans la prise en charge de la personne

Plus en détail

Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation

Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation Juillet 2013 Contexte d utilisation Objet de la prise en charge Autre objet de prise en charge Un projet et

Plus en détail

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H. CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.P.A.D. ENTRE L E.H.P.A.D. représenté par d une part,

Plus en détail

Comité de concertation associatif représentatif

Comité de concertation associatif représentatif Vendredi 21 Mars 2008 RENCONTRE AVEC MONSIEUR JEAN-FRANÇOIS VITOUX DIRECTEUR DE LA MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES DU PAS-DE-CALAIS Rencontre Monsieur VITOUX Vendredi 21 mars 2008 1 sur

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE Direction générale de l'offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins, Bureau

Plus en détail

C3S. Centre de Soutien Santé Social. www.plateforme-c3s.org. Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours

C3S. Centre de Soutien Santé Social. www.plateforme-c3s.org. Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours C3S www.plateforme-c3s.org Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours Gérontologie, douleurs et soins palliatifs, Alzheimer et maladies apparentées lla plateforme C3S a pour

Plus en détail

MODEL - MObilité DEtachement Local -CONVENTION D ACCOMPAGNEMENT A LA MOBILITE- CONVENTION DE PARTENARIAT

MODEL - MObilité DEtachement Local -CONVENTION D ACCOMPAGNEMENT A LA MOBILITE- CONVENTION DE PARTENARIAT V16042012 MODEL - MObilité DEtachement Local -CONVENTION D ACCOMPAGNEMENT A LA MOBILITE- CONVENTION DE PARTENARIAT Préambule MODEL est un dispositif inter entreprises qui favorise le détachement de salariés

Plus en détail

Les sorties d hospitalisation des personnes âgées

Les sorties d hospitalisation des personnes âgées 28 Les sorties d hospitalisation des personnes âgées Méthodologie 1) Enquête exploratoire (février 2006 à janvier 2007) sur le retour à domicile des personnes âgées après hospitalisation 2) Analyse - Bilan

Plus en détail

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Les objectifs des réseaux de santé Mettre le patient au centre et non la maladie Améliorer la qualité des soins Optimiser les moyens humains et financiers

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L organisation du temps scolaire Bureau de la formation continue des enseignants

Plus en détail

SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS

SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 POINT PERSONNEL Participation de l employeur à la mutuelle des agents Rappel du contexte : EXPOSE DES MOTIFS En juin 2009, le Maire a annoncé la volonté de

Plus en détail

Fiche pratique n 12. Evaluation de la formation. Finalité. Mode opératoire. De quoi s agit-il? Quelle évaluation pour quels besoins?

Fiche pratique n 12. Evaluation de la formation. Finalité. Mode opératoire. De quoi s agit-il? Quelle évaluation pour quels besoins? Finalité De quoi s agit-il? Evaluer la formation est nécessaire pour toute entreprise qui souhaite connaître le «retour sur investissement» des actions de formation qu elle a initiées. Il convient de distinguer

Plus en détail

Accueil. Bienvenue sur le site de la maternité de Bayeux.

Accueil. Bienvenue sur le site de la maternité de Bayeux. Accueil Bienvenue sur le site de la maternité de Bayeux. Vous trouverez l ensemble des services proposés ainsi que les informations qui vous seront utiles. Bonne visite Présentation La maternité de Bayeux

Plus en détail

TEMPS D ACCOMPAGNEMENT SOIGNANT DANS LE DISPOSITIF D ANNONCE CHU DE CLERMONT-FERRAND

TEMPS D ACCOMPAGNEMENT SOIGNANT DANS LE DISPOSITIF D ANNONCE CHU DE CLERMONT-FERRAND TEMPS D ACCOMPAGNEMENT SOIGNANT DANS LE DISPOSITIF D ANNONCE CHU DE CLERMONT-FERRAND HISTORIQUE Lois Création des RCP Création des consultations LOIS Ce sont les Etats Généraux de 1998 des malades du cancer

Plus en détail

PROJET INNOVANT 2009-2010 BILAN

PROJET INNOVANT 2009-2010 BILAN PROJET INNOVANT 2009-2010 BILAN Établissement : LTG Sidoine Apollinaire Titre du projet : Cours de préparation à l examen international TOEIC Nom du coordonnateur et fonction : Catherine Périllat 1. De

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction des clients professionnels - 2012

Résultats de l enquête de satisfaction des clients professionnels - 2012 Page 1 sur 9 Résultats de l enquête de satisfaction des clients professionnels - 2012 Objectifs et méthodologie de l enquête Afin de renforcer sa stratégie d amélioration continue au service du développement

Plus en détail