Micro-don : Les petits ruisseaux feront-ils les grandes rivières?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Micro-don : Les petits ruisseaux feront-ils les grandes rivières?"

Transcription

1 : Les petits ruisseaux feront-ils les grandes rivières? Très en vogue dans les pays anglo-saxons le principe du micro-don encourageant un don plus démocratique représente, en théorie, une manne pour le tiers secteur. En France, les associations commencent à s y intéresser, mais se heurtent à d importantes difficultés de mise en œuvre, tant techniques que culturelles. Résultat, dans l immédiat, le micro-don coûte cher en énergie et s avère peu rentable. Mais n est-il pas aussi l avenir? Enquête. Donnez peu, mais donnez nombreux. Sans doute aussi vieux que le fundraising (voir la «Mamie Mystère», p ), le principe du micro-don a fait, ces dernières années, une entrée remarquée dans la sphère de la collecte professionnelle. Dès 1990, l opération «Pièces Jaunes» consistant à se délester de sa petite monnaie dans des petites boites en carton disposées un peu partout, fait un tabac. Comme, neuf ans plus tard, la campagne «1 franc par jour» de Médecins sans frontières. «Un franc, c est peu, mais c est déjà le prix d un vaccin contre la méningite, une maladie mortelle», martèle alors l association qui a convaincu, depuis, personnes de donner «1 euro par semaine» via le prélèvement automatique. Dès 1990, l opération «Pièces Jaunes» fait un tabac! n Quand l union fait la force Dopé par les nouvelles technologies, le micro-don connaît aujourd hui un regain d intérêt. Qu il s agisse des cartes bancaires solidaires (voir encadré), du don par SMS lors des urgences humanitaires (voir notre dossier sur Haïti dans Fundraizine n 23) ou d initiatives du genre de «Mailforgood» (à chaque mail envoyé contenant une bannière publicitaire pour le développement durable, un petit montant est reversé à une association), le don mini a la grande cote. Dernière tendance en date, le crowdfunding. Mis en lumière par l incroyable campagne de Barack Fundraizine 27 JUIN

2 Obama en 2008 (400 millions de donateurs dont la moitié a donné moins de 200 dollars), le «financement par la foule» se développe à vitesse grand V. sur le modèle de l Internet 2.0. Réunissant des dizaines, voire des centaines ou des milliers de petits donateurs autour d un projet ou d une personne à financer, il a par exemple donné lieu, dans le secteur non-profit, à l explosion des courses solidaires organisées par un nombre croissant d associations... Et a inspiré bien d autres secteurs comme le monde de la musique (voir l initiative de Mymajorcompany), ou les médias, avec la création, début avril 2011, de la plateforme «J aime l info». Lancée par Rue89, elle rassemble une centaine de journaux en ligne désireux de faire financer des projets éditoriaux biens précis. Pour l instant, «ça reste modeste, et en dessous de nos espérances», reconnaît Xavier Frison, responsable éditorial du site Politis.fr qui a lancé un appel à dons pour un reportage aux USA sur les gaz de schiste : au bout de deux mois, 375 euros ont été collectés sur un objectif de euros et c est l un des sites les mieux lotis n Une tendance de fond Si un vrai savoir-faire pour collecter des fonds ne serait sans doute pas de refus chez nos gratte-papier, sur le principe, «le crowdfunding a du potentiel, estime Frédéric Bardeau, co-fondateur de l Agence Limite et spécialiste du don en ligne. Cette conscience du collectif, de l agir ensemble, est un moteur très intéressant et moderne». Auquel il faut toutefois ajouter un ingrédient primordial pour que le mini don génère un maxi effet : la multiplication des opportunités de dons, afin de créer un effet d échelle et de démultiplier les sommes. Et si, à chaque passage d un tourniquet du métro, 30 centimes étaient reversés pour la lutte contre le sida? Et si 0,01 euro était envoyé aux enfants d Haïti à chaque appel sur un portable? Et si, à chaque menu Mac Donald s englouti, un euro était reversé à la lutte contre la faim? Ce monde où tout le monde donnerait tout le temps, où chaque action de la vie quotidienne serait une occasion de donner, un tout petit peu et presque sans s en rendre compte, c est ce qu on appelle désormais «l embedded» générosité. L arrondi sur salaire : un microdon en devenir? microdon jaimelinfo.fr Début avril, la plateforme «J aime l info» est lancée par Rue 89. Une générosité d avenir si l on en croit les acteurs d influence dans le monde du non-profit. En 2009 déjà, le site trendwatching.com en faisait l une des «10 tendances de consommation pour 2010». Et pour le magazine américain The Chronicle of Philanthropy, l «embedded generosity» arrive au 3e rang des «buzzwords» qui feront bouger la philanthropie en 2011 juste après les «entrepreneurs sociaux» et la «microfinance». Mais au juste, qu est-ce que la «générosité embarquée»? «C est un très petit don réalisé au moment d une transaction financière», explique Pierre-Emmanuel Grange, l un des importateurs de cette nouvelle philosophie de la collecte en France. «Mais attention, précise-t-il, rien à voir avec un produit-partage qui implique que la personne achète et que la marque reverse : dans la générosité embarquée, c est le donateur qui décide s il veut, ou non, donner de sa poche en plus de la transaction». «Et si, à chaque passage d un tourniquet du métro, 30 centimes étaient reversés pour la lutte contre le sida?» n Le don au quotidien : eldorado En théorie, il existe donc une infinité de supports à cette «omni-générosité». Les bulletins de salaires, les factures d électricité ou de téléphone, les additions de restaurant, les tickets de caisse, les achats en ligne, les billets d avion, etc. Aux Etats-Unis, 52 % des Américains réalisent chaque année une «Chekout donation». En Angleterre, 100 millions de Livres sont collectées chaque année via le «Payroll giving», le don sur salaire. «Le Payroll est presque un programme parapublic, affirme Pierre-Emmanuel Grange. C est très ancré dans les mœurs». «9 000 entreprises font du Payroll Giving en Grande-Bretagne, tempère Lyoko Myioshi, directrice associée à l agence Excel, et chez Royal Mail, l entreprise la plus engagée, moins de 30 % des employés participent au programme». Un bon score tout de même en ces temps de crise économique... Plus étonnant, le Mexique est, lui aussi, l un des pays pionniers sur la «générosité embarquée» grâce à son programme du «Redondeo» 12 Fundraizine 27 JUIN 2011

3 qui consiste à reverser quelques centimes de pesos aux caisses des supermarchés. Alors, si ça marche ailleurs, pourquoi pas ici? C est précisément de ce modèle d «arrondi» mexicain que s est inspiré Pierre-Emmanuel Grange, pour créer, en 2009, la «carte micro- DON», un «flyer» sur lequel est imprimé un code barres pour faire un don à la caisse d un supermarché pour une association locale. L initiative a reçu en 2009, le Prix de l Innovation en Fundraising décerné par les professionnels du secteur. Et prend aujourd hui de l ampleur puisque la région Ile-de-France a lancé une étude pour développer la carte au sein de plusieurs de ses départements. «L arrondi en caisse intéresse les enseignes qui ont tout intérêt à entrer dans des démarches de Responsabilité sociale d entreprise», souligne Pierre-Emmanuel Grange. Celui qui se définit comme un «entrepreneur social» ne s est pas arrêté en si bon chemin. Grâce au soutien de l économiste et président de Planet Finance Jacques Attali, il a lancé l année dernière, avec ADP, leader dans la gestion de paie, trois entreprises et deux associations de microfinance, le «Payroll giving» à la française. «En moyenne, 20 % de salariés participent au projet de l arrondi solidaire dans les entreprises, pour un don moyen de 50 centimes, affirme Pierre-Emmanuel Grange. Ce n est pas énorme pour l instant, mais on continue de prospecter pour trouver d autres entreprises. On est en train de créer le marché, les grosses sommes viendront mais pas tout de suite». n ou parcours du combattant? Las!, c est précisément par manque de résultats immédiats que le micro- don pêche. «En dehors des catastrophes humanitaires, le micro-don ne marche pas en France», constate Frédéric Bardeau. Il n échappe pas à la fameuse règle des 80 / 20. «80 % des fonds des associations viennent de 20 % des donateurs, c est pourquoi les associations se tournent davantage vers les stratégies grands donateurs, poursuit Frédéric Bardeau. A l inverse, le micro-don nécessite de déployer une énergie folle pour récolter bien peu d argent». Pierre-Emmanuel Grange, qui a passé un an et demi à convaincre les partenaires de s engager sur l arrondi sur salaire, reconnaît lui aussi que la mise en place d opérations de micro-dons s apparente à un parcours d obstacles : «Les temps de décision des partenaires sont très lents car les niveaux de décisions sont très élevés, explique-t-il. Les mentalités ne sont pas encore préparées à cette nouveauté». Fundraizine 27 JUIN

4 Cartes bancaires solidaires : le don au guichet De plus en plus en vogue, les cartes bancaires dites «solidaires» représentent aujourd hui 3 % des cartes de crédit en circulation. Le principe est simple : à chaque transaction, une petite somme est donnée à une association. Depuis 2008, la Société générale verse ainsi 0,05 euros à l une de ses 14 associations partenaires chaque fois que l un des détenteurs de sa «carte citoyenne» effectue un retrait ou un paiement. En deux ans, euros ont été donnés par ce biais. Exemple avec l ONG CARE un partenariat global de plusieurs millions d euros lie par ailleurs l association à la banque depuis quatre ans qui, depuis presque un an, compte près de clients porteurs de cette carte solidaire marquée du logo de l association. «En douze mois, nous avons collecté plus de euros grâce à des personnes qui ne seraient sans doute pas sinon donatrices à l association, rapporte Fabienne Pouyadou, directrice des partenariats à CARE France. Ce n est pas énorme, mais cela nous permet de gagner en notoriété et de recruter de nouveaux donateurs». Cette opération avec le tiers secteur offre d autre part à la «Sogé» de soigner son image, malmenée depuis la crise financière. Un gain en communication qui ne lui coûte au final pas grand-chose si l on considère le fait que les clients doivent payer 12 euros pour avoir accès à cette carte de crédit un peu particulière Autre philosophie au Crédit Coopératif : ici, la carte Agir (dix ans d existence) est au même prix qu une carte «normale», et le Crédit Coop reverse, dès la souscription, 3 euros à l une des 12 associations qu il parraine. Puis 6 centimes à chaque retrait. Le client peut aussi faire un don supplémentaire de sa poche ce qui fait entrer cette carte dans une réelle démarche de «générosité embarquée». En 2011, euros ont été reversés à une douzaine d associations triées sur le volet, grâce à porteurs de la carte Agir (soit 70 % des clients du Crédit Coop ). Ajoutez à cela une pincée de frilosité des entreprises partenaires... Comme GDF-Suez qui rechigne à proposer un arrondi sur facture au moment même où elle annonce une flambée des prix du gaz... Ou encore ces supermarchés redoutant qu avec le don en caisse, cet endroit ultra-stratégique de l achat ne se transforme en dernier salon où l on cause... Sans parler des difficultés techniques de mise en œuvre : par exemple, distinguer dans une même action les flux «dons» et «achats» afin de respecter les règles de la fiscalité... n «Time for action» : premier essai pour ACF «C est un boulot de titan», résume Valérie Daher, directrice de la communication et du développement chez Action contre la faim (ACF), seule association française 1 à ce jour à s être lancée à pieds joints dans une opération de micro-don d envergure. Le projet «Time for action», né il y a plus d un an dans les esprits des fundraisers de l ONG, est guidé par un raisonnement simple : mettre le combat contre la faim à portée du plus grand nombre. «C est à la fois une opération de plaidoyer et de mobilisation massive, précise Valérie Daher. L idée est que chacun, riche ou pauvre, jeune ou vieux, puisse agir contre la faim dans le monde». Une bien belle idée, qui colle parfaitement à la cause... mais qui s avère un véritable casse-tête dans la mise en pratique. Il faut dire que le projet, qui devrait a priori voir le jour en 2012, est ambitieux. Il s articule autour de six «moments» de dons : la validation du panier d achat sur Internet, le passage en caisse au supermarché, le paiement des factures (de gaz et d électricité, mais aussi de téléphonie et de loyer), le retrait / virement dans les distributeurs, l arrondi sur la feuille de salaire et l addition au restaurant. «Pour le moment, nous sommes encore dans la prospection de partenaires, explique Valérie Daher, même si nous réalisons d ores et déjà quelques tests dans des endroits stratégiques : au duty-free de l aéroport de Nice, dans un restaurant dont le directeur est à la tête d un syn- dicat de la restauration, et bientôt, sur un site de e-commerce. C est une énorme opération qui combine énormément de savoir-faire, notamment la constitution partenariats-entreprise». Et aussi, la capacité à motiver son conseil d administration et ses troupes en interne qui passent par des hauts et des bas Au fond, le jeu en vaut-il la chandelle? «Le monde est remplit d exemples qui fonctionnent, se rassure Valérie Daher. Et puis j estime que mon travail de fundraiser est aussi d inventer de nouvelles manières de collecter de l argent pour permettre à un maximum de personnes de faire oeuvre de générosité». ACF : seule association française à s être lancé dans une opération de micro-don d envergure. action contre la faim n Du «prosélytisme» pour la générosité S ouvrir à de nouveaux publics : tel est, en effet, l un des principaux points forts du micro-don. Conscientes que plus d un Français sur deux ne donne pas, et que les donateurs les plus vieux vieillissent, «les associations sont, en France, dans une nécessité de renouvellement générationnel, souligne Lyoko Myioshi. Or, ce type d approche permet faire goûter les jeunes générations au don». Exemple aux Etats-Unis, où 57 % des ans et 48 % des moins de 30 ans pratiquent la «Chek out donation». «La génération Web 2.0 est particulièrement réactive à ce genre de sollicitations, analyse Pierre-Emmanuel Grange. Le micro-don répond parfaitement aux nouveaux usages». Accompagner les plus jeunes et les moins fortunés dans l acte de générosité par ces petits dons «indolores»... Soit. Reste ensuite au fundraiser la (difficile) tâche de cultiver ces 14 Fundraizine 27 JUIN 2011

5 Attention à l effet «zapping» des micro-donateurs. jeunes pousses de donateurs. «En touchant des personnes qui ne sont pas a priori donatrices, le micro-don permet de faire du prosélytisme pour la générosité. C est un premier pas», estime Frédéric Bardeau. «Il faut absolument transformer les donateurs, avertit Lyoko Myiosho, sinon, le microdon peut s avérer un piège en habituant les gens à donner des petites sommes». Gare, de même, à l effet «overdose» et au risque de dispersion qui, du fait du comportement «zapping» des «micro-donateurs», ferait s envoler dans la nature de toutes petites sommes. «La mise en place d opérations de micro-dons est efficace pour les grandes associations avec une vraie force de frappe, souligne Frédéric Bardeau. Dans le micro-don comme partout, il y a la prime au premier, la prime à la notoriété, la prime à la puissance de la marque Il ne faut pas croire que les cartes seront rebattues». Pas révolutionnaire, le micro-don? Plutôt un investissement sur l avenir comme un autre, qui nécessite du temps et de l argent. Et qui sera peut-être payant des années et des années plus tard Mais si l on veut récolter, ne faut-il pas d abord savoir planter? n P. G. 1 Voir aussi le partenariat entre les Pièces Jaunes et Priceminister : des «e-pièces jaunes» peuvent être versées aux hôpitaux à chaque règlement du panier d achat sur le site de e-commerce. Fundraizine 27 JUIN

l info S engager avec sa banque, ça compte!

l info S engager avec sa banque, ça compte! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir l info S engager avec sa banque, ça compte! Grâce à l engagement des clients du Crédit Coopératif, plus de 4,3 millions d euros de dons ont été

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

LES MEILLEURES TECHNIQUES DE PROSPECTION

LES MEILLEURES TECHNIQUES DE PROSPECTION Appelez nous au 04 78 89 54 43 contact@ceresdeveloppement.fr LES MEILLEURES TECHNIQUES DE PROSPECTION Livre blanc Vous êtes gérant, indépendant ou commercial ; vous savez qu une partie de votre travail

Plus en détail

Paribas dans les régions d Amérique latine, d Asie et d Europe de l Est. 1. Les initiatives microfinance des banques représentées

Paribas dans les régions d Amérique latine, d Asie et d Europe de l Est. 1. Les initiatives microfinance des banques représentées Microfinance à l international et les banques : Engagement sociétal ou pur Business? Evènement co-organisé par le Groupe Solidarité d HEC Alumni et le Club Microfinance Paris Rappel du thème : L Engagement

Plus en détail

E-commerce au Maroc : Plusieurs verrous à faire sauter

E-commerce au Maroc : Plusieurs verrous à faire sauter E-commerce au Maroc : Plusieurs verrous à faire sauter Le e-commerce selon les derniers chiffres est en bonne croissance. Il se dit que de belles perspectives l attendent. Mais, loin de tout optimisme

Plus en détail

Comment générer des revenus en Affiliation

Comment générer des revenus en Affiliation Comment générer des revenus en Affiliation Apprenez comment vous créer un système pour faire de l argent sur Internet Version 6 Programme Affiliation Entreprise Nexika Inc www.marketing-affiliation.com

Plus en détail

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Introduction La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Un principe simple mais imparable : «Attirez votre cible vers vos offres» La stratégie «pull», ou stratégie d attraction, consiste à

Plus en détail

Module 1 Module 2 Module 3 10 Module 4 Module 5 Module 6 Module 7 Module 8 Module 9 Module 10 Module 11 Module 12 Module 13 Module 14 Module 15

Module 1 Module 2 Module 3 10 Module 4 Module 5 Module 6 Module 7 Module 8 Module 9 Module 10 Module 11 Module 12 Module 13 Module 14 Module 15 Introduction Aujourd hui, les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes et une masse considérable d informations passe par Internet. Alors qu on parle de monde interconnecté, de vieillissement

Plus en détail

Financement participatif/crowdfunding pour les projets environnementaux Appel à projets

Financement participatif/crowdfunding pour les projets environnementaux Appel à projets Financement participatif/crowdfunding pour les projets environnementaux Appel à projets septembre 2014 Financer vos projets? C est possible grâce au crowdfunding! De plus en plus, le financement participatif

Plus en détail

Choisir son logiciel de caisse

Choisir son logiciel de caisse GUIDE PRATIQUE Choisir son logiciel de caisse Qu est-ce qu un logiciel de caisse? Un logiciel de caisse, aussi appelé caisse enregistreuse ou caisse tactile est un programme informatique qui vous permet

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise

Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise Un lien réel de solidarité et une véritable opportunité d améliorer la vie collective Premier de cordée Mesdames, Messieurs les Dirigeants d Entreprises,

Plus en détail

Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil

Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil Retour au sommaire Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil BIM n 05-12 février 2002 Karin BARLET ; Bonnie BRUSKY Nous vous présentions en novembre dernier les outils d étude de marché

Plus en détail

Bulletin d adhésion. Adhésion 2015

Bulletin d adhésion. Adhésion 2015 Bulletin d adhésion Adhérer à l'association Française des Fundraisers, c'est se doter d'un espace privilégié pour échanger avec vos pairs, pour vous former et pour vous informer. C est aussi partager des

Plus en détail

Rapport de fin de Séjour d un Stage Scientifique au Mexique d une durée de 3 mois. Bernard Chelli

Rapport de fin de Séjour d un Stage Scientifique au Mexique d une durée de 3 mois. Bernard Chelli Rapport de fin de Séjour d un Stage Scientifique au Mexique d une durée de 3 mois Bernard Chelli Stage à Mexico, Mexique du 9 Avril au 15 Juillet 2012 Dans le cadre du Master 1 de Physique fondamentale

Plus en détail

TRAVAILLER AVEC LES BANQUES

TRAVAILLER AVEC LES BANQUES TRAVAILLER AVEC LES BANQUES GUIDE PRATIQUE DE NÉGOCIATION AVEC LES BANQUES DANS LE CADRE DE PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES THE CASH LEARNING PARTNERSHIP www.cashlearning.org AU SOMMAIRE DE CE GUIDE

Plus en détail

Demi-journée : 9h/12h30 ou 14h/17h30 150 HT par personne (groupe de 10 personnes minimum)

Demi-journée : 9h/12h30 ou 14h/17h30 150 HT par personne (groupe de 10 personnes minimum) 1) Les différentes sources de financement du projet associatif Revue de tous les modes de financement et de leurs spécificités : o Les ressources propres non commerciales o Les ressources propres commerciales

Plus en détail

AgiSSONS ensemble. Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida

AgiSSONS ensemble. Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida AgiSSONS ensemble Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida Le mot de la présidente Chère donatrice, Cher donateur, Tout d abord, merci d avoir choisi de soutenir Coalition PLUS.

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Symposium international sur les services bancaires postaux John Anderson 613-290-0016 andersjs1@gmail.com «Ils sont des millions à ne pas avoir

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

Sur cette page, vous trouverez toutes les informations concernant les activités d'alterfin.

Sur cette page, vous trouverez toutes les informations concernant les activités d'alterfin. Extra Sur cette page, vous trouverez toutes les informations concernant les activités d'alterfin. Participez à l'action de Nouvel An d'alterfin! Alterfin est à la recherche de personnes qui souhaitent

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable

Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable «Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde» Gandhi works et n n a lo y b a B n o ti a ci o ss a L Babyloan

Plus en détail

MOYENS DE PAIEMENT POUR LE VOYAGE. Partier en vacances sans souci

MOYENS DE PAIEMENT POUR LE VOYAGE. Partier en vacances sans souci MOYENS DE PAIEMENT POUR LE VOYAGE Partier en vacances sans souci De belles vacances pour tous Longtemps, seuls les classes sociales aisées pouvaient s offrir le luxe de voyager, voire de prendre des vacances.

Plus en détail

Bourse EXPLORA Sup. Rapport de fin de séjour

Bourse EXPLORA Sup. Rapport de fin de séjour Laura Poulain Etudiante à ESCPE Lyon Année scolaire 2010/2011 Bourse EXPLORA Sup Rapport de fin de séjour Stage d élève ingénieur chez INERGY Automotive Systems Bruxelles-Belgique 1- Vie pratique Logement

Plus en détail

1 er guide PDF. Comment démarrer?

1 er guide PDF. Comment démarrer? 1 er guide PDF Comment démarrer? Bonjour, vous avez décidé de faire carrière dans les Relations Humaines. Et vous avez choisi Kapler Magazine. Bravo, c est le meilleur choix. Voyons maintenant comment

Plus en détail

PV rédigé par Andoniaina RARIVOARIMANANA et Fabien RABARISON

PV rédigé par Andoniaina RARIVOARIMANANA et Fabien RABARISON P.V. DU COLLOQUIUM DU VENDREDI 12 MAI 2006. Intervenant : M. Mamy RABE PDG de la société MONEY TECH Président du Madagascar-USA Business Council PV rédigé par Andoniaina RARIVOARIMANANA et Fabien RABARISON

Plus en détail

CaLP ARGENT CONTRE TRAVAIL. Travailler avec les banques Guide pratique de négociation dans le cadre des transferts monétaires en situations d urgence

CaLP ARGENT CONTRE TRAVAIL. Travailler avec les banques Guide pratique de négociation dans le cadre des transferts monétaires en situations d urgence CaLP ARGENT CONTRE TRAVAIL Travailler avec les banques Guide pratique de négociation dans le cadre des transferts monétaires en situations d urgence 4 CaLP ARGENT TRAVAILLER CONTRE AVEC TRAVAIL LES BANQUES

Plus en détail

L ACTUALITÉ FÉDÉRALE

L ACTUALITÉ FÉDÉRALE L ACTUALITÉ FÉDÉRALE Quelle monnaie pour une Écosse indépendante? Patrick Leblond Université d Ottawa École supérieure d affaires publiques et internationales Dans quelques jours, soit le 18 septembre,

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur la philanthropie 6 grands enjeux actuels pour les Fondations en santé

Ce qu il faut savoir sur la philanthropie 6 grands enjeux actuels pour les Fondations en santé 1 Ce qu il faut savoir sur la philanthropie 6 grands enjeux actuels pour les Fondations en santé Présentation de Carl Julien, CFRE, vice-président et Gil Desautels, vice-président principal Le 20 octobre

Plus en détail

Syndicates par Fundme

Syndicates par Fundme Syndicates par Fundme Un Syndicate, qu est-ce que c est? C est une communauté d investisseurs privés (Business Angels), qui se réunissent autour du savoirfaire d un investisseur leader. Cette communauté

Plus en détail

UNITED NATIONS NATIONS UNIES

UNITED NATIONS NATIONS UNIES Programme : 16 Duration : 7 42 Producer : Lisa Andracke UNITED NATIONS NATIONS UNIES 21 st Century GHANA: L EDUCATION EN PLEINE REVOLUTION Partout dans le monde, le nombre d enfants inscrits à l école

Plus en détail

Elections U.S. 2008 JOHN MCCAIN VS. BARACK OBAMA SUR LE WEB. Département Webmarketing Virtua

Elections U.S. 2008 JOHN MCCAIN VS. BARACK OBAMA SUR LE WEB. Département Webmarketing Virtua 1 Elections U.S. 2008 JOHN MCCAIN VS. BARACK OBAMA SUR LE WEB Département Webmarketing Virtua 2 Sommaire INTRODUCTION MÉTHODOLOGIE INTÉRÊT ÉDITORIAL POPULARITÉ DES SITES OFFICIELS DIFFUSION DE VIDÉOS RÉSEAUX

Plus en détail

Voyage en Chine au mois de Novembre 2013

Voyage en Chine au mois de Novembre 2013 Voyage en Chine au mois de Novembre 2013 Note importante!! : Lors de la remise de vos documents, veuillez vérifier soigneusement les noms, dates de départ etc. S il y a une erreur, veuillez SVP nous en

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse Dossier de Presse 2011 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contact Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Sommaire

Plus en détail

Rapport de fin de séjour à Bruxelles

Rapport de fin de séjour à Bruxelles Rapport de fin de séjour à Bruxelles Introduction Durant l année de mon master 2 Histoire-Histoire de l art à l Université Pierre Mendes France de Grenoble je devais réaliser un stage de 2 mois minimum.

Plus en détail

La «Venture Philanthropy» est une approche innovante de la philanthropie, qui s inspire des pratiques du «Private Equity» en les adaptant au secteur

La «Venture Philanthropy» est une approche innovante de la philanthropie, qui s inspire des pratiques du «Private Equity» en les adaptant au secteur C R E A T I N G S O C I A L V A L U E B C La «Venture Philanthropy» est une approche innovante de la philanthropie, qui s inspire des pratiques du «Private Equity» en les adaptant au secteur caritatif.

Plus en détail

Débroussailler les paiements mobiles :

Débroussailler les paiements mobiles : UN LIVRE BLANC DE CHASE PAYMENTECH Débroussailler les paiements mobiles : ce que les commerçants canadiens doivent savoir Utilisation de la technologie mobile pour les paiements Depuis quelques mois, on

Plus en détail

Les études qualitatives dans le secteur associatif. Chris Olivier 18 décembre

Les études qualitatives dans le secteur associatif. Chris Olivier 18 décembre Les études qualitatives dans le secteur associatif Chris Olivier 18 décembre Le secteur associatif, la philanthropie, le don Le fundraising Les études auprès de donateurs Motivations et freins des grands

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2015 ISBN : 978-2-212-56114-2

Groupe Eyrolles, 2015 ISBN : 978-2-212-56114-2 , 2015 ISBN : 978-2-212-56114-2 Chapitre 1 Que vient faire Apple dans le paiement? Apple s est spectaculairement redressé avec le retour de son fondateur Steve Jobs en 1997. Les ipod, iphone et autres

Plus en détail

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE 15/01/10-08:01 - Page 1/3 Ref. Doc. : 2500-4318690-8 A : Service de presse / VEOLIA ENVIRONNEMENT Mot-Clé : VEOLIA BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA

Plus en détail

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir contacté Activ Expertise Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir Vous allez comprendre à la lecture des pages suivantes pourquoi le métier formidable de diagnostiqueur immobilier

Plus en détail

10 règles pour construire une communauté efficace sur Facebook

10 règles pour construire une communauté efficace sur Facebook Livre blanc 10 règles pour construire une communauté efficace sur Facebook Juillet 2014 www.kontestapp.com Introduction Augmenter son nombre de fans c est bien, les fidéliser c est mieux! Facebook compte

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations 2011 Cher membre, cher sympathisant, Comme vous le savez peut-être déjà, les équipes d Ingénieurs Sans Frontières vous offrent la possibilité de vous investir à travers une grande

Plus en détail

Méthodes et techniques de la Prospection commerciale

Méthodes et techniques de la Prospection commerciale Méthodes et techniques de la Prospection commerciale Maison de l'entreprise de l'yonne 6 route de Monéteau - BP 303 89005 AUXERRE Cedex Tél. : 03 86 49 26 00 Fax : 03 86 46 47 00 Nom de l émetteur 09/2006

Plus en détail

Agence conseil en communication

Agence conseil en communication Agence conseil en communication Nous sommes passionnés par la conception et la commercialisation, et nous comprenons que nous ne pourrons pas faire ce que nous aimons tous les jours si il n était pas pour

Plus en détail

MasterCard Corporate Card Régler efficacement les dépenses commerciales

MasterCard Corporate Card Régler efficacement les dépenses commerciales MasterCard Corporate Card Régler efficacement les dépenses commerciales Une entreprise du Groupe Aduno www.aduno-gruppe.ch Gain de temps et économies dans la gestion des frais Courir après les notes de

Plus en détail

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Dossier de Presse Février 2011 1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Etude IFOP pour DIRECT ASSURANCE menée du 22 au 30 décembre 2010 auprès d un échantillon national de 1035 Français

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi La Poste a-t-elle écrit ce document? La Poste souhaite répondre aux besoins de chaque

Plus en détail

IUP Management de Saint Etienne. Rapport de Fin de Séjour. Bournemouth Angleterre

IUP Management de Saint Etienne. Rapport de Fin de Séjour. Bournemouth Angleterre ROUCHON Déborah Licence Sciences de Gestion IUP Management de Saint Etienne Rapport de Fin de Séjour Bournemouth Angleterre Avril - Mai - Juin 2011 I / Vie pratique Logement J ai passé la première semaine

Plus en détail

Logiciel SuiviProspect Version Utilisateur

Logiciel SuiviProspect Version Utilisateur Logiciel SuiviProspect Version Utilisateur 1 Le logiciel SuiviProspect permet le suivi des prospects, mais aussi des clients et fournisseurs; il s agit des contacts. Le logiciel permet l envoi de courrier,

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Ne tombez pas dans les pièges tendus par

Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ce que vous devez savoir avant de dépenser votre 1 er sur Adwords Guide gratuit offert par le site www.ledroitdereussir.com Introduction Dans un instant vous allez

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE METZ 16 NOVEMBRE 2010 Paiement de Stationnement par Téléphone Portable

CONFERENCE DE PRESSE METZ 16 NOVEMBRE 2010 Paiement de Stationnement par Téléphone Portable Contact Presse : Nathalie SCHAUBER nschauber@mairie-metz.fr +33(0)6 17 64 21 59 Page 1 sur 9 Pas de monnaie? Pas de problème! Régler son stationnement par téléphone portable La Ville de Metz propose un

Plus en détail

La situation financière des Canadiens

La situation financière des Canadiens La situation financière des Canadiens 1 Approche client Microsoft Advertising Hiver 2015 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 2 Des décisions financières difficiles et importantes doivent être prises

Plus en détail

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Eric Lee En novembre 2011, les militaires au pouvoir aux Fidji ont jeté en prison deux des plus importants dirigeants syndicaux du

Plus en détail

Les smartphones sont une invention géniale. Ils nous permettent de rester en contact avec nos amis et notre famille, de surfer sur Internet dans le

Les smartphones sont une invention géniale. Ils nous permettent de rester en contact avec nos amis et notre famille, de surfer sur Internet dans le PIÈGES A ÉVITER LES Smartphones Les smartphones sont une invention géniale. Ils nous permettent de rester en contact avec nos amis et notre famille, de surfer sur Internet dans le monde entier et de télécharger

Plus en détail

Le saviez-vous? L optimisation Google Adwords est la Clé pour

Le saviez-vous? L optimisation Google Adwords est la Clé pour Le saviez-vous? L optimisation Google Adwords est la Clé pour.......... échapper au piège de «Quality Score», l instrument qui détermine le coût au clic des annonces adwords. Autorisation de diffusion

Plus en détail

LA SÉCURITÉ AVANT TOUT. Précieux conseils et informations de consommation actuelles au sujet du moyen de paiement en ligne paysafecard

LA SÉCURITÉ AVANT TOUT. Précieux conseils et informations de consommation actuelles au sujet du moyen de paiement en ligne paysafecard LA SÉCURITÉ AVANT TOUT Précieux conseils et informations de consommation actuelles au sujet du moyen de paiement en ligne paysafecard paysafecard : payer en ligne en toute sécurité. relatives à la carte

Plus en détail

Turkcell Global Bilgi améliore son service client grâce à la solution de routage en langage naturel de Nuance.

Turkcell Global Bilgi améliore son service client grâce à la solution de routage en langage naturel de Nuance. Solutions pour le service client Solution de routage d appels en langage naturel de Nuance ebook Turkcell Global Bilgi améliore son service client grâce à la solution de routage en langage naturel de Nuance.

Plus en détail

Compte rendu : Bourse Explora Sup

Compte rendu : Bourse Explora Sup Compte rendu : Bourse Explora Sup J ai effectué un stage d un mois et demi passionnant au sein de l école de langue anglaise LTC à Brighton. J ai eu par la suite la chance d être embauchée durant un mois

Plus en détail

à partir de l ouvrage «Guérilla marketing pour trouver un emploi» adapté par Jacques Froissant

à partir de l ouvrage «Guérilla marketing pour trouver un emploi» adapté par Jacques Froissant Fiche de lecture Prises de notes à partir de l ouvrage «Guérilla marketing pour trouver un emploi» adapté par Jacques Froissant Ce document a été rédigé par Adeline LORY pendant la lecture de «Guérilla

Plus en détail

Legs & Donations PlaquetteMSF.indd 1 15/05/09 16:41

Legs & Donations PlaquetteMSF.indd 1 15/05/09 16:41 Legs & Donations Mot de la Présidente Madame, Monsieur, Je tiens à vous remercier chaleureusement pour l intérêt que vous portez à notre association. Consentir un legs à Médecins Sans Frontières est un

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

L argent et les nouvelles technologies : monnaie électronique, e-facturation et services de paiement la banque de demain

L argent et les nouvelles technologies : monnaie électronique, e-facturation et services de paiement la banque de demain L argent et les nouvelles technologies : monnaie électronique, e-facturation et services de paiement la banque de demain Le 24 avril 2009, le Parlement européen a adopté deux propositions de la Commission

Plus en détail

MOT DU PRÉSIDENT 4 PRÉSENTATION DE LA MAISON DU DÉVELOPPEMENT DURABLE 5 VOLET CONSTRUCTION 8 VOLET COMMUNICATIONS ET RELATION PUBLIQUES 9

MOT DU PRÉSIDENT 4 PRÉSENTATION DE LA MAISON DU DÉVELOPPEMENT DURABLE 5 VOLET CONSTRUCTION 8 VOLET COMMUNICATIONS ET RELATION PUBLIQUES 9 SOMMAIRE MOT DU PRÉSIDENT 4 PRÉSENTATION DE LA MAISON DU DÉVELOPPEMENT DURABLE 5 VOLET CONSTRUCTION 8 VOLET COMMUNICATIONS ET RELATION PUBLIQUES 9 VOLET ÉDUCATION 11 VOLET RECHERCHE 12 CAMPAGNE DE FINANCEMENT

Plus en détail

Comment toucher les décideurs

Comment toucher les décideurs Comment toucher les décideurs Étude commanditée par Pitney Bowes sur l évolution du rôle du courrier dans le marketing mix des entreprises du domaine Business to Business (B2B) en Europe et aux États-Unis

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Ce qu il faut savoir avant de partir : faire respecter vos droits, c est notre but

Ce qu il faut savoir avant de partir : faire respecter vos droits, c est notre but Ce qu il faut savoir avant de partir : faire respecter vos droits, c est notre but Cinq millions de supporters sont attendus pour l Euro 2008 cet été. Malheureusement certains d entre eux risquent de rencontrer

Plus en détail

Il est venu le temps

Il est venu le temps Pauline Graulle Il est venu le temps des synergies multicanal Loin de se faire concurrence, les canaux de contacts entre donateurs et associations se complètent et se renforcent mutuellement. Bien qu elle

Plus en détail

Institut d Études Politiques de Grenoble. Rapport de fin de séjour

Institut d Études Politiques de Grenoble. Rapport de fin de séjour Julia Lamotte Institut d Études Politiques de Grenoble Année de mobilité : Master 1 Rapport de fin de séjour Stage au Centro de Investigacion y estudios superiores en Anthropologia social (CIESAS) San

Plus en détail

PLATEFORME SAAS D'ENVOI DE SMS. Guide du débutant UTILISER LA PLATEFORME SMSMODE TUTORIEL

PLATEFORME SAAS D'ENVOI DE SMS. Guide du débutant UTILISER LA PLATEFORME SMSMODE TUTORIEL PLATEFORME SAAS D'ENVOI DE SMS Guide du débutant UTILISER LA PLATEFORME SMSMODE TUTORIEL Sommaire PARTIE PARTIE PARTIE 3 PARTIE 4 PARTIE 5 PARTIE 6 PARTIE 7 CREER UN COMPTE CLIENT SMSMODE CREER SA PREMIERE

Plus en détail

EXPOSANTS & PARTENAIRES

EXPOSANTS & PARTENAIRES EXPOSANTS & PARTENAIRES construire & rénover CONSOMMATION MINIMUM CONFORT MAXIMUM TOUR & TAXIS BRUXELLES 12 13 14 SEP 14 Journée réservée aux professionnels toutes les infos sur PASSIVEHOUSE.BE À PROPOS

Plus en détail

Lancer et réussir sa campagne de collecte

Lancer et réussir sa campagne de collecte Lancer et réussir sa campagne de collecte Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 Lancer et réussir votre campagne de collecte Étape 1 : Rédiger votre page de collecte - Présenter votre projet

Plus en détail

Cartes de crédit. Cembra MasterCard Gold Cembra MasterCard Premium Bienvenue

Cartes de crédit. Cembra MasterCard Gold Cembra MasterCard Premium Bienvenue Cartes de crédit Cembra MasterCard Gold Cembra MasterCard Premium Bienvenue Votre Cembra MasterCard personnelle Nous sommes ravis de constater que vous avez opté pour la Cembra MasterCard. Vous pouvez

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT En partenariat avec SOMMAIRE ÉDITORIAL - 1 ER SALON DE L ASSURÉ, 1 ER SUCCÈS! PRÉSENTATION DES ORGANISATEURS EN BREF LE SALON DEVENEZ PARTENAIRES PLAN DES ESPACES BON DE COMMANDE

Plus en détail

Financez vos projets sur MyGaloo.fr

Financez vos projets sur MyGaloo.fr Au service des associations et des clubs Financez vos projets sur MyGaloo.fr Lancez et réussissez vos campagnes de financement participatif Au service des associations et des clubs Sommaire Le site MyGaloo.fr

Plus en détail

I / Un marché planétaire de la devise

I / Un marché planétaire de la devise I / Un marché planétaire de la devise Le marché des changes est le plus important des marchés. Pour beaucoup, il apparaît également comme le plus parfait des marchés, sur lequel l information circule vite

Plus en détail

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 2 LE CREDIT COOPERATIF Ø banque à part entière, Ø banque coopérative actrice d une finance patiente, Ø banque engagée, Ø banque de l économie sociale

Plus en détail

Les partenariats chez Accor : une stratégie de développement originale

Les partenariats chez Accor : une stratégie de développement originale Les partenariats chez Accor : une stratégie de développement originale Accor est une entreprise d origine française, mais dont le capital et l activité se sont largement internationalisés. Premier hôtelier

Plus en détail

Augmenter votre Chiffre d Affaires.

Augmenter votre Chiffre d Affaires. Augmenter votre Chiffre d Affaires. Notre histoire 1993 : création de CEV en Normandie : Programme de fidélité sur carte à puce pour les commerçants de proximité 2005 : CEV crée Alios, pour répondre aux

Plus en détail

Capter la. Pour faire face au comportement

Capter la. Pour faire face au comportement Capter la en mobilité pour l Pour faire face au comportement naturel des internautes qui recherchent de l information sur internet et font l achat en magasin, les distributeurs mettent en place des outils

Plus en détail

Noël. + de fréquentation. + de communication

Noël. + de fréquentation. + de communication GUIDE DE NOËL GROUPE PROGMAG - ZA de Clairac - 260 rue St-Exupéry - 26760 Beaumont les Valence Téléphone : +33 4 75 780 780 - Fax : +33 4 75 780 781 Email : progmag@progmag.com Site : www.progmag.com Les

Plus en détail

Conférence 14 Internet : quelles stratégies pour l'utiliser au mieux?

Conférence 14 Internet : quelles stratégies pour l'utiliser au mieux? Conférence 14 Internet : quelles stratégies pour l'utiliser au mieux? Animateur Jean-Christophe GALEAZZI RCF Intervenants Mathieu LLORENS AT INTERNET Patrick BERNARD MILLESIMA Jean-Paul LIEUX DOLIST Marion

Plus en détail

Programme de formation 2016. «Les plus belles découvertes cesseraient de me plaire si je devais les garder pour moi.» Sénèque

Programme de formation 2016. «Les plus belles découvertes cesseraient de me plaire si je devais les garder pour moi.» Sénèque Programme de formation 2016 «Les plus belles découvertes cesseraient de me plaire si je devais les garder pour moi.» Sénèque Pourquoi choisir les formations proposées par E-Consult? - Parce que les thèmes

Plus en détail

Voulez-vous donner à vos clients la meilleure expérience possible en agence?

Voulez-vous donner à vos clients la meilleure expérience possible en agence? Voulez-vous donner à vos clients la meilleure expérience possible en agence? SOLUTIONS D AGENCE NCR Pour une expérience d agence financière plus moderne, intelligente et efficace. Experience a new world

Plus en détail

Tout savoir avant de créer une boutique en ligne!

Tout savoir avant de créer une boutique en ligne! Bernard Eben Tout savoir avant de créer une boutique en ligne! Groupe Eyrolles, 2015, ISBN : 978-2-212-14087-3 1 Réussir votre projet Figure 1 1 Mon idée a-t-elle des chances de réussir? 12 Réflexions

Plus en détail

Site Internet. Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer

Site Internet. Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer Site Internet Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer Inscriptions en ligne Vous voici maintenant sur le site d inscriptions. C est ici que vous pouvez voir toutes

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

DEMAIN, LA BANQUE SANS PAPIERS!

DEMAIN, LA BANQUE SANS PAPIERS! COMMUNIQUÉ DE PRESSE DEMAIN, LA BANQUE SANS PAPIERS! Le Crédit Agricole Toulouse,ère banque de Haute-Garonne à déployer la signature électronique dans toutes ses agences. LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE Le Crédit

Plus en détail

Bulletin d information N 9

Bulletin d information N 9 Bulletin d information N 9 Vous trouverez ci- dessous des précisions sur les évolutions ou corrections mises à votre disposition. 1. L ECRAN ENCOURS L écran ENCOURS remplace l écran LECRE de la Gestion

Plus en détail

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET Le groupe, véritable machine à idées des médias, tire parti de l analyse comportementale pour optimiser son marketing

Plus en détail

INFORMATION À VOTRE SERVICE

INFORMATION À VOTRE SERVICE Paris Visite Imagine R (prix valable 31/08/2012) Prix * 1 à 2 298,50 1 à 3 417,30 1 à 4 536,10 1 à 5 655,50 2 à 3 298,50 2 à 4 396,90 2 à 5 516,90 3 à 4 298,50 3 à 5 377,40 4 à 5 298,50 * +8,00 pour les

Plus en détail

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet?

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet? Intégrer le webmarketing dans sa stratégie de développement touristique Pourquoi se lancer dans le webmarketing? Pour répondre à un consommateur qui utilise désormais Internet pour préparer, organiser

Plus en détail

Accès USA RBC facilite l accès aux services bancaires aux É.-U.

Accès USA RBC facilite l accès aux services bancaires aux É.-U. Accès USA RBC facilite l accès aux services bancaires aux É.-U. Des services bancaires commodes conçus spécialement pour les Canadiens qui sont aux É.-U. Accès USA RBC facilite l accès aux services bancaires

Plus en détail

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA Explo ra Sup IFSI Rockefeller, Lyon 1 Introduction J ai effectué un stage infirmier dans une maison de santé

Plus en détail