Micro-don : Les petits ruisseaux feront-ils les grandes rivières?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Micro-don : Les petits ruisseaux feront-ils les grandes rivières?"

Transcription

1 : Les petits ruisseaux feront-ils les grandes rivières? Très en vogue dans les pays anglo-saxons le principe du micro-don encourageant un don plus démocratique représente, en théorie, une manne pour le tiers secteur. En France, les associations commencent à s y intéresser, mais se heurtent à d importantes difficultés de mise en œuvre, tant techniques que culturelles. Résultat, dans l immédiat, le micro-don coûte cher en énergie et s avère peu rentable. Mais n est-il pas aussi l avenir? Enquête. Donnez peu, mais donnez nombreux. Sans doute aussi vieux que le fundraising (voir la «Mamie Mystère», p ), le principe du micro-don a fait, ces dernières années, une entrée remarquée dans la sphère de la collecte professionnelle. Dès 1990, l opération «Pièces Jaunes» consistant à se délester de sa petite monnaie dans des petites boites en carton disposées un peu partout, fait un tabac. Comme, neuf ans plus tard, la campagne «1 franc par jour» de Médecins sans frontières. «Un franc, c est peu, mais c est déjà le prix d un vaccin contre la méningite, une maladie mortelle», martèle alors l association qui a convaincu, depuis, personnes de donner «1 euro par semaine» via le prélèvement automatique. Dès 1990, l opération «Pièces Jaunes» fait un tabac! n Quand l union fait la force Dopé par les nouvelles technologies, le micro-don connaît aujourd hui un regain d intérêt. Qu il s agisse des cartes bancaires solidaires (voir encadré), du don par SMS lors des urgences humanitaires (voir notre dossier sur Haïti dans Fundraizine n 23) ou d initiatives du genre de «Mailforgood» (à chaque mail envoyé contenant une bannière publicitaire pour le développement durable, un petit montant est reversé à une association), le don mini a la grande cote. Dernière tendance en date, le crowdfunding. Mis en lumière par l incroyable campagne de Barack Fundraizine 27 JUIN

2 Obama en 2008 (400 millions de donateurs dont la moitié a donné moins de 200 dollars), le «financement par la foule» se développe à vitesse grand V. sur le modèle de l Internet 2.0. Réunissant des dizaines, voire des centaines ou des milliers de petits donateurs autour d un projet ou d une personne à financer, il a par exemple donné lieu, dans le secteur non-profit, à l explosion des courses solidaires organisées par un nombre croissant d associations... Et a inspiré bien d autres secteurs comme le monde de la musique (voir l initiative de Mymajorcompany), ou les médias, avec la création, début avril 2011, de la plateforme «J aime l info». Lancée par Rue89, elle rassemble une centaine de journaux en ligne désireux de faire financer des projets éditoriaux biens précis. Pour l instant, «ça reste modeste, et en dessous de nos espérances», reconnaît Xavier Frison, responsable éditorial du site Politis.fr qui a lancé un appel à dons pour un reportage aux USA sur les gaz de schiste : au bout de deux mois, 375 euros ont été collectés sur un objectif de euros et c est l un des sites les mieux lotis n Une tendance de fond Si un vrai savoir-faire pour collecter des fonds ne serait sans doute pas de refus chez nos gratte-papier, sur le principe, «le crowdfunding a du potentiel, estime Frédéric Bardeau, co-fondateur de l Agence Limite et spécialiste du don en ligne. Cette conscience du collectif, de l agir ensemble, est un moteur très intéressant et moderne». Auquel il faut toutefois ajouter un ingrédient primordial pour que le mini don génère un maxi effet : la multiplication des opportunités de dons, afin de créer un effet d échelle et de démultiplier les sommes. Et si, à chaque passage d un tourniquet du métro, 30 centimes étaient reversés pour la lutte contre le sida? Et si 0,01 euro était envoyé aux enfants d Haïti à chaque appel sur un portable? Et si, à chaque menu Mac Donald s englouti, un euro était reversé à la lutte contre la faim? Ce monde où tout le monde donnerait tout le temps, où chaque action de la vie quotidienne serait une occasion de donner, un tout petit peu et presque sans s en rendre compte, c est ce qu on appelle désormais «l embedded» générosité. L arrondi sur salaire : un microdon en devenir? microdon jaimelinfo.fr Début avril, la plateforme «J aime l info» est lancée par Rue 89. Une générosité d avenir si l on en croit les acteurs d influence dans le monde du non-profit. En 2009 déjà, le site trendwatching.com en faisait l une des «10 tendances de consommation pour 2010». Et pour le magazine américain The Chronicle of Philanthropy, l «embedded generosity» arrive au 3e rang des «buzzwords» qui feront bouger la philanthropie en 2011 juste après les «entrepreneurs sociaux» et la «microfinance». Mais au juste, qu est-ce que la «générosité embarquée»? «C est un très petit don réalisé au moment d une transaction financière», explique Pierre-Emmanuel Grange, l un des importateurs de cette nouvelle philosophie de la collecte en France. «Mais attention, précise-t-il, rien à voir avec un produit-partage qui implique que la personne achète et que la marque reverse : dans la générosité embarquée, c est le donateur qui décide s il veut, ou non, donner de sa poche en plus de la transaction». «Et si, à chaque passage d un tourniquet du métro, 30 centimes étaient reversés pour la lutte contre le sida?» n Le don au quotidien : eldorado En théorie, il existe donc une infinité de supports à cette «omni-générosité». Les bulletins de salaires, les factures d électricité ou de téléphone, les additions de restaurant, les tickets de caisse, les achats en ligne, les billets d avion, etc. Aux Etats-Unis, 52 % des Américains réalisent chaque année une «Chekout donation». En Angleterre, 100 millions de Livres sont collectées chaque année via le «Payroll giving», le don sur salaire. «Le Payroll est presque un programme parapublic, affirme Pierre-Emmanuel Grange. C est très ancré dans les mœurs». «9 000 entreprises font du Payroll Giving en Grande-Bretagne, tempère Lyoko Myioshi, directrice associée à l agence Excel, et chez Royal Mail, l entreprise la plus engagée, moins de 30 % des employés participent au programme». Un bon score tout de même en ces temps de crise économique... Plus étonnant, le Mexique est, lui aussi, l un des pays pionniers sur la «générosité embarquée» grâce à son programme du «Redondeo» 12 Fundraizine 27 JUIN 2011

3 qui consiste à reverser quelques centimes de pesos aux caisses des supermarchés. Alors, si ça marche ailleurs, pourquoi pas ici? C est précisément de ce modèle d «arrondi» mexicain que s est inspiré Pierre-Emmanuel Grange, pour créer, en 2009, la «carte micro- DON», un «flyer» sur lequel est imprimé un code barres pour faire un don à la caisse d un supermarché pour une association locale. L initiative a reçu en 2009, le Prix de l Innovation en Fundraising décerné par les professionnels du secteur. Et prend aujourd hui de l ampleur puisque la région Ile-de-France a lancé une étude pour développer la carte au sein de plusieurs de ses départements. «L arrondi en caisse intéresse les enseignes qui ont tout intérêt à entrer dans des démarches de Responsabilité sociale d entreprise», souligne Pierre-Emmanuel Grange. Celui qui se définit comme un «entrepreneur social» ne s est pas arrêté en si bon chemin. Grâce au soutien de l économiste et président de Planet Finance Jacques Attali, il a lancé l année dernière, avec ADP, leader dans la gestion de paie, trois entreprises et deux associations de microfinance, le «Payroll giving» à la française. «En moyenne, 20 % de salariés participent au projet de l arrondi solidaire dans les entreprises, pour un don moyen de 50 centimes, affirme Pierre-Emmanuel Grange. Ce n est pas énorme pour l instant, mais on continue de prospecter pour trouver d autres entreprises. On est en train de créer le marché, les grosses sommes viendront mais pas tout de suite». n ou parcours du combattant? Las!, c est précisément par manque de résultats immédiats que le micro- don pêche. «En dehors des catastrophes humanitaires, le micro-don ne marche pas en France», constate Frédéric Bardeau. Il n échappe pas à la fameuse règle des 80 / 20. «80 % des fonds des associations viennent de 20 % des donateurs, c est pourquoi les associations se tournent davantage vers les stratégies grands donateurs, poursuit Frédéric Bardeau. A l inverse, le micro-don nécessite de déployer une énergie folle pour récolter bien peu d argent». Pierre-Emmanuel Grange, qui a passé un an et demi à convaincre les partenaires de s engager sur l arrondi sur salaire, reconnaît lui aussi que la mise en place d opérations de micro-dons s apparente à un parcours d obstacles : «Les temps de décision des partenaires sont très lents car les niveaux de décisions sont très élevés, explique-t-il. Les mentalités ne sont pas encore préparées à cette nouveauté». Fundraizine 27 JUIN

4 Cartes bancaires solidaires : le don au guichet De plus en plus en vogue, les cartes bancaires dites «solidaires» représentent aujourd hui 3 % des cartes de crédit en circulation. Le principe est simple : à chaque transaction, une petite somme est donnée à une association. Depuis 2008, la Société générale verse ainsi 0,05 euros à l une de ses 14 associations partenaires chaque fois que l un des détenteurs de sa «carte citoyenne» effectue un retrait ou un paiement. En deux ans, euros ont été donnés par ce biais. Exemple avec l ONG CARE un partenariat global de plusieurs millions d euros lie par ailleurs l association à la banque depuis quatre ans qui, depuis presque un an, compte près de clients porteurs de cette carte solidaire marquée du logo de l association. «En douze mois, nous avons collecté plus de euros grâce à des personnes qui ne seraient sans doute pas sinon donatrices à l association, rapporte Fabienne Pouyadou, directrice des partenariats à CARE France. Ce n est pas énorme, mais cela nous permet de gagner en notoriété et de recruter de nouveaux donateurs». Cette opération avec le tiers secteur offre d autre part à la «Sogé» de soigner son image, malmenée depuis la crise financière. Un gain en communication qui ne lui coûte au final pas grand-chose si l on considère le fait que les clients doivent payer 12 euros pour avoir accès à cette carte de crédit un peu particulière Autre philosophie au Crédit Coopératif : ici, la carte Agir (dix ans d existence) est au même prix qu une carte «normale», et le Crédit Coop reverse, dès la souscription, 3 euros à l une des 12 associations qu il parraine. Puis 6 centimes à chaque retrait. Le client peut aussi faire un don supplémentaire de sa poche ce qui fait entrer cette carte dans une réelle démarche de «générosité embarquée». En 2011, euros ont été reversés à une douzaine d associations triées sur le volet, grâce à porteurs de la carte Agir (soit 70 % des clients du Crédit Coop ). Ajoutez à cela une pincée de frilosité des entreprises partenaires... Comme GDF-Suez qui rechigne à proposer un arrondi sur facture au moment même où elle annonce une flambée des prix du gaz... Ou encore ces supermarchés redoutant qu avec le don en caisse, cet endroit ultra-stratégique de l achat ne se transforme en dernier salon où l on cause... Sans parler des difficultés techniques de mise en œuvre : par exemple, distinguer dans une même action les flux «dons» et «achats» afin de respecter les règles de la fiscalité... n «Time for action» : premier essai pour ACF «C est un boulot de titan», résume Valérie Daher, directrice de la communication et du développement chez Action contre la faim (ACF), seule association française 1 à ce jour à s être lancée à pieds joints dans une opération de micro-don d envergure. Le projet «Time for action», né il y a plus d un an dans les esprits des fundraisers de l ONG, est guidé par un raisonnement simple : mettre le combat contre la faim à portée du plus grand nombre. «C est à la fois une opération de plaidoyer et de mobilisation massive, précise Valérie Daher. L idée est que chacun, riche ou pauvre, jeune ou vieux, puisse agir contre la faim dans le monde». Une bien belle idée, qui colle parfaitement à la cause... mais qui s avère un véritable casse-tête dans la mise en pratique. Il faut dire que le projet, qui devrait a priori voir le jour en 2012, est ambitieux. Il s articule autour de six «moments» de dons : la validation du panier d achat sur Internet, le passage en caisse au supermarché, le paiement des factures (de gaz et d électricité, mais aussi de téléphonie et de loyer), le retrait / virement dans les distributeurs, l arrondi sur la feuille de salaire et l addition au restaurant. «Pour le moment, nous sommes encore dans la prospection de partenaires, explique Valérie Daher, même si nous réalisons d ores et déjà quelques tests dans des endroits stratégiques : au duty-free de l aéroport de Nice, dans un restaurant dont le directeur est à la tête d un syn- dicat de la restauration, et bientôt, sur un site de e-commerce. C est une énorme opération qui combine énormément de savoir-faire, notamment la constitution partenariats-entreprise». Et aussi, la capacité à motiver son conseil d administration et ses troupes en interne qui passent par des hauts et des bas Au fond, le jeu en vaut-il la chandelle? «Le monde est remplit d exemples qui fonctionnent, se rassure Valérie Daher. Et puis j estime que mon travail de fundraiser est aussi d inventer de nouvelles manières de collecter de l argent pour permettre à un maximum de personnes de faire oeuvre de générosité». ACF : seule association française à s être lancé dans une opération de micro-don d envergure. action contre la faim n Du «prosélytisme» pour la générosité S ouvrir à de nouveaux publics : tel est, en effet, l un des principaux points forts du micro-don. Conscientes que plus d un Français sur deux ne donne pas, et que les donateurs les plus vieux vieillissent, «les associations sont, en France, dans une nécessité de renouvellement générationnel, souligne Lyoko Myioshi. Or, ce type d approche permet faire goûter les jeunes générations au don». Exemple aux Etats-Unis, où 57 % des ans et 48 % des moins de 30 ans pratiquent la «Chek out donation». «La génération Web 2.0 est particulièrement réactive à ce genre de sollicitations, analyse Pierre-Emmanuel Grange. Le micro-don répond parfaitement aux nouveaux usages». Accompagner les plus jeunes et les moins fortunés dans l acte de générosité par ces petits dons «indolores»... Soit. Reste ensuite au fundraiser la (difficile) tâche de cultiver ces 14 Fundraizine 27 JUIN 2011

5 Attention à l effet «zapping» des micro-donateurs. jeunes pousses de donateurs. «En touchant des personnes qui ne sont pas a priori donatrices, le micro-don permet de faire du prosélytisme pour la générosité. C est un premier pas», estime Frédéric Bardeau. «Il faut absolument transformer les donateurs, avertit Lyoko Myiosho, sinon, le microdon peut s avérer un piège en habituant les gens à donner des petites sommes». Gare, de même, à l effet «overdose» et au risque de dispersion qui, du fait du comportement «zapping» des «micro-donateurs», ferait s envoler dans la nature de toutes petites sommes. «La mise en place d opérations de micro-dons est efficace pour les grandes associations avec une vraie force de frappe, souligne Frédéric Bardeau. Dans le micro-don comme partout, il y a la prime au premier, la prime à la notoriété, la prime à la puissance de la marque Il ne faut pas croire que les cartes seront rebattues». Pas révolutionnaire, le micro-don? Plutôt un investissement sur l avenir comme un autre, qui nécessite du temps et de l argent. Et qui sera peut-être payant des années et des années plus tard Mais si l on veut récolter, ne faut-il pas d abord savoir planter? n P. G. 1 Voir aussi le partenariat entre les Pièces Jaunes et Priceminister : des «e-pièces jaunes» peuvent être versées aux hôpitaux à chaque règlement du panier d achat sur le site de e-commerce. Fundraizine 27 JUIN

Quelques conseils pour votre récolte de fonds

Quelques conseils pour votre récolte de fonds Quelques conseils pour votre récolte de fonds En plus du défi sportif que représente le Biketour, un autre challenge vous attend : récolter le plus d argent possible au profit des programmes santé mère-enfants.

Plus en détail

De Particulier à Particulier

De Particulier à Particulier De Particulier à Particulier Mon Aide Immobilière en quelques mots Société de CONSEIL et de COMMUNICATION IMMOBILIERE née en 2013 à Bordeaux. Positionnée sur un marché jusque là inexploité en France, Mon

Plus en détail

OPÉRATION MICRODON75. Soutenir les associations qui font battre le cœur de Paris. 3 ème édition : les vendredi 9 et samedi 10 octobre 2015

OPÉRATION MICRODON75. Soutenir les associations qui font battre le cœur de Paris. 3 ème édition : les vendredi 9 et samedi 10 octobre 2015 OPÉRATION MICRODON75 Soutenir les associations qui font battre le cœur de Paris 3 ème édition : les vendredi 9 et samedi 10 octobre 2015 Qui est microdon? 100 % Entreprise sociale agréée solidaire microdon

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi ce document? La Poste souhaite apporter des solutions aux besoins de chaque client.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Présentation de CoFundy

DOSSIER DE PRESSE. Présentation de CoFundy DOSSIER DE PRESSE Présentation de CoFundy SOMMAIRE I. CoFundy. 2 1. Une plateforme de crowdfunding pour la Tunisie 2. Un nouveau mode de financement 1 3. Les projets soutenus 4. La diaspora tunisienne

Plus en détail

MEMBRES 2015 BROCHURE. Ce dont vous bénéficiez. avec un abonnement annuel de 8,00! 1.476,15 par mois et par affiliation.

MEMBRES 2015 BROCHURE. Ce dont vous bénéficiez. avec un abonnement annuel de 8,00! 1.476,15 par mois et par affiliation. www.werbeturbo.net 2015 BROCHURE MEMBRES WERBETURBO.NET la régie publicitaire révolutionnaire Ce dont vous bénéficiez avec un abonnement annuel de 8,00! Le premier Shop Discount & réseau social associé

Plus en détail

Brief. Règlement. Concours de l Affiche d Or - 9ème édition

Brief. Règlement. Concours de l Affiche d Or - 9ème édition Concours de l Affiche d Or - 9ème édition Brief & Règlement à lire attentivement Toute affiche ne respectant pas l un des points de ce règlement ne pourra être retenue. Les affiches ne respectant pas l

Plus en détail

STIFOP. Comment s inscrire? Contact-vamingbi@gmail.com

STIFOP. Comment s inscrire? Contact-vamingbi@gmail.com STIFOP Comment s inscrire? Contact-vamingbi@gmail.com Page 1 Pourquoi rejoindre STIFORP? Stiforp est une activité à domicile ne nécessitant qu une connexion internet et qui rencontre un succès phénoménal

Plus en détail

Socia3. Accompagner vos Richesses Humaines. Des solutions sur-mesure pour la gestion de la paie et des ressources humaines de votre organisation

Socia3. Accompagner vos Richesses Humaines. Des solutions sur-mesure pour la gestion de la paie et des ressources humaines de votre organisation Socia3 Accompagner vos Richesses Humaines www.socia3.fr Des solutions sur-mesure pour la gestion de la paie et des ressources humaines de votre organisation Socia 3, la 1 ère Entreprise Adaptée spécialisée

Plus en détail

Syndicates par Fundme

Syndicates par Fundme Syndicates par Fundme Un Syndicate, qu est-ce que c est? C est une communauté d investisseurs privés (Business Angels), qui se réunissent autour du savoirfaire d un investisseur leader. Cette communauté

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Financement participatif/crowdfunding pour les projets environnementaux Appel à projets

Financement participatif/crowdfunding pour les projets environnementaux Appel à projets Financement participatif/crowdfunding pour les projets environnementaux Appel à projets septembre 2014 Financer vos projets? C est possible grâce au crowdfunding! De plus en plus, le financement participatif

Plus en détail

L'association pionnière du mécénat de produits fête ses 5ans!

L'association pionnière du mécénat de produits fête ses 5ans! DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2009 L'association pionnière du mécénat de produits fête ses 5ans! Contacts presse Dons Solidaires 13 rue de Temara 78100 St Germain en laye Responsable Communication Danièle

Plus en détail

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses»

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Nous sommes aujourd hui, plus de 500 manifestants dans les rues

Plus en détail

L opportunité de la finance participative 18 Mars 2014 2014 MIPISE

L opportunité de la finance participative 18 Mars 2014 2014 MIPISE L opportunité de la finance participative 18 Mars 2014 La finance participative : un marché en plein essor dans le monde La finance participative ou «crowdfunding» : Modèle innovant apparu aux Etats- Unis,

Plus en détail

Document réalisé avec le soutien de

Document réalisé avec le soutien de Document réalisé avec le soutien de Directeur de la publication : Cédric MAMETZ Responsable de la rédaction : Céline SIMONIN, Chargée de projets Nous Aussi Conception graphique : La Suite + Co et Lauriane

Plus en détail

Le financement de l ESS par la BPI en France

Le financement de l ESS par la BPI en France 1 Le financement de l ESS par la BPI en France Encourager un moteur du développement urbain local Cette fiche utile se propose de revenir sur l importance de l Economie Sociale et Solidaire pour les territoires

Plus en détail

MasterCard Corporate Card Régler efficacement les dépenses commerciales

MasterCard Corporate Card Régler efficacement les dépenses commerciales MasterCard Corporate Card Régler efficacement les dépenses commerciales Une entreprise du Groupe Aduno www.aduno-gruppe.ch Gain de temps et économies dans la gestion des frais Courir après les notes de

Plus en détail

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface C O F A C E 9 novembre 2000 Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface Le commerce interentreprise s est considérablement développé

Plus en détail

Cancer et Travail : Comment lever les tabous?

Cancer et Travail : Comment lever les tabous? Communiqué de presse 3 décembre 2013 1 er Baromètre Cancer@Work 2013 Cancer et Travail : Comment lever les tabous? A quelques semaines de l annonce du Plan cancer 2014-2018 par le Président de la République,

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse Dossier de Presse 2013 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contacts Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Caroline

Plus en détail

TOP. année promet d être BIG (Business Intelligence Growth) PRINCIPALES TENDANCES EN MATIÈRE DE SOLUTIONS DÉCISIONNELLES POUR 2013

TOP. année promet d être BIG (Business Intelligence Growth) PRINCIPALES TENDANCES EN MATIÈRE DE SOLUTIONS DÉCISIONNELLES POUR 2013 0 Cette TOP 10 PRINCIPALES TENDANCES EN MATIÈRE DE SOLUTIONS DÉCISIONNELLES POUR 2013 année promet d être BIG (Business Intelligence Growth) Quel est le bilan de l année 2012 en matière de solutions décisionnelles?

Plus en détail

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Introduction La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Un principe simple mais imparable : «Attirez votre cible vers vos offres» La stratégie «pull», ou stratégie d attraction, consiste à

Plus en détail

Médecin de desk L ASSOCIATION ALIMA TYPOLOGIE DU POSTE. LIEU DE MISSION : Poste basé à Dakar avec 25 à 30% du temps sur le terrain.

Médecin de desk L ASSOCIATION ALIMA TYPOLOGIE DU POSTE. LIEU DE MISSION : Poste basé à Dakar avec 25 à 30% du temps sur le terrain. Médecin de desk L ASSOCIATION ALIMA L association ALIMA (The Alliance for International Medical Action) a été créée en juin 2009 avec pour objectif de produire des secours médicaux de qualité lors des

Plus en détail

Sponsoring Equipage «Les Roses Gaz Elles» avec Aurélie et Véronique

Sponsoring Equipage «Les Roses Gaz Elles» avec Aurélie et Véronique DEVENEZ UN ACTEUR DE L'ÉVÉNEMENT À NOS CÔTÉS! Sponsoring Equipage «Les Roses Gaz Elles» Aurélie et Véronique Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc 2012-22 e Edition du 17 au 31 mars 2012 Depuis le début de

Plus en détail

Licence ProDon standard

Licence ProDon standard LIICENCE ET MODULES DIISPONIIBLES Le logiciel ProDon existe depuis 1992. Comme il est utilisé par des fondations et des organismes de toutes envergures, plusieurs modules ont été développés pour combler

Plus en détail

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 2 LE CREDIT COOPERATIF Ø banque à part entière, Ø banque coopérative actrice d une finance patiente, Ø banque engagée, Ø banque de l économie sociale

Plus en détail

les 7 vérités inédites

les 7 vérités inédites Résumé Prospection : les 7 vérités inédites La prospection, ça marche! La prospection classique consiste à présenter son produit de la meilleure façon possible aux prospects. L espoir est que certains

Plus en détail

commoncents.fr Dossier de presse

commoncents.fr Dossier de presse commoncents.fr Dossier de presse COMMON CENTS, c est donner du sens à vos cents Aux Etats-Unis, le micro-don en 2013, c est 4,5 milliards de $ collectés, en France, c est moins de 10 millions *. Common

Plus en détail

E-commerce : réduire l écart entre recherche et achat

E-commerce : réduire l écart entre recherche et achat 2014 Edition Spéciale 3 Intelligence Applied 1 Le e-commerce a dominé la croissance des entreprises ces dernières années. Mais les marques et les distributeurs devraient lui en demander plus. Voici pourquoi...

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

MOYENS DE PAIEMENT POUR LE VOYAGE. Partier en vacances sans souci

MOYENS DE PAIEMENT POUR LE VOYAGE. Partier en vacances sans souci MOYENS DE PAIEMENT POUR LE VOYAGE Partier en vacances sans souci De belles vacances pour tous Longtemps, seuls les classes sociales aisées pouvaient s offrir le luxe de voyager, voire de prendre des vacances.

Plus en détail

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005 Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance juin 2005 Ce document a fait l objet d une présentation de Jacques Attali, Président de PlaNet Finance, pendant la conférence Internationale de

Plus en détail

Régler efficacement les dépenses commerciales

Régler efficacement les dépenses commerciales MasterCard Corporate Card Régler efficacement les dépenses commerciales Une entreprise du Groupe Aduno www.aduno-gruppe.ch Gain de temps et économies dans la gestion des frais Courir après les notes de

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi La Poste a-t-elle écrit ce document? La Poste souhaite répondre aux besoins de chaque

Plus en détail

Campagne de financement participatif - comment on fait?

Campagne de financement participatif - comment on fait? Campagne de financement participatif - comment on fait? Comment réussir une collecte de fonds sur une plateforme de crowdfunding? Bien préparer sa collecte et évaluer son potentiel de financement Trouver

Plus en détail

nancy.doyon@dimensioneducative.com www.dimensioneducative.com Page 1

nancy.doyon@dimensioneducative.com www.dimensioneducative.com Page 1 Mini formation en coaching familial Il existe présentement un engouement important face au coaching familial un peu partout au Québec et ailleurs dans le monde. En effet, les émissions de télé telles que

Plus en détail

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06 Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes étudiants avant le mardi 15 décembre 2009 (cachet de la Poste faisant foi) par courrier à :

Plus en détail

Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH?

Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH? Jeudi 03 Avril 2014 Session n 15 12h20-13h15 Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH? Comment gérer le sourcing, la planification des besoins de recrutement et la gestion

Plus en détail

Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France

Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France Etude sur les déplacements Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France 18 Septembre 2014 ixxi-mobility.com 2 Transformer le temps de transport en temps utile Le temps

Plus en détail

Quel solidaire êtes vous? Une typologie des comportements de solidarités des Internautes

Quel solidaire êtes vous? Une typologie des comportements de solidarités des Internautes Quel solidaire êtes vous? Une typologie des comportements de solidarités des Internautes CINQ PROFILS Les «Compagnons» Qui sont ils? Les hommes, les adultes et les seniors (au delà de 45 ans), sont particulièrement

Plus en détail

Argent : ce qu il faut faire

Argent : ce qu il faut faire GÉRARD HUGUENIN Argent : ce qu il faut faire Et que vous ne savez pas Éditions Eyrolles, 2005 ISBN : 2-7081-3082-X 2 Économiser L essentiel 1. Constituer son épargne progressivement et sans efforts. 2.

Plus en détail

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré!

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! Avec le Défi de la Nuit de l Eau, contribuez à améliorer l accès à l eau potable aux enfants du Togo! Le Défi est une nouvelle approche

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Vous avez peu ou pas d argent : les solutions pour créer votre entreprise

Vous avez peu ou pas d argent : les solutions pour créer votre entreprise Vous avez peu ou pas d argent : les solutions pour créer votre entreprise Animé par : Animé par : Fabienne KERZERHO, Directrice Régionale Adie Marc DEMAISON, Responsable Adie Conseil - Adie En France,

Plus en détail

Clientèle commerciale Aperçu des comptes

Clientèle commerciale Aperçu des comptes Clientèle commerciale Aperçu des comptes Aperçu de nos comptes et de nos cartes pour la clientèle commerciale PAIEMENTS Clientèle concernée Compte d affaires (compte courant) Le compte de base à fins professionnels

Plus en détail

ésultats RÉ/USSISSEZ tous vos projets avec les courtiers les plus performants de l industrie!

ésultats RÉ/USSISSEZ tous vos projets avec les courtiers les plus performants de l industrie! RE/NOMMÉS pour leurs performances, leur efficacité et leur implication, les courtiers RE/MAX se distinguent également par leur connaissance approfondie du marché, et le grand nombre d outils et de ressources

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE Abdellatif Jouahri Wali de Bank Al-Maghrib Rabat, 20 octobre 2015 1 Je tiens

Plus en détail

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie APPEL À PROJETS Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie en partenariat avec le Comité national Coordination Action Handicap (CCAH)

Plus en détail

www.commercesolidaire.com

www.commercesolidaire.com www.commercesolidaire.com et Commerce solidaire est un organisme à but non lucratif regroupant des entreprises d économie sociale de tout secteur d activités, partout au Québec. Il a pour mission de soutenir

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse Dossier de Presse 2011 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contact Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Sommaire

Plus en détail

Opération carte microdon Paris 2014

Opération carte microdon Paris 2014 Opération carte microdon Paris 2014 Un dispositif innovant de co solidarité entre acteurs d un même territoire. En partenariat avec : Avec le soutien de : Le principe de l opération Les 10 et 11 octobre

Plus en détail

DOKEOS Shop Manuel du formateur

DOKEOS Shop Manuel du formateur Retrouvez-nous en ligne sur notre site dokeos.com/fr DOKEOS Shop Manuel du formateur Construire votre catalogue en e-formation avec DOKEOS Shop 01 Pourquoi utiliser DOKEOS Shop? Vous souhaitez capitaliser

Plus en détail

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!»

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» «Mon climat aujourd hui, mon climat dans 20 ans, et moi?» Qu est-ce que «Agite Ta Terre!»? Lancée en 2012 par l association ENERGIES 2050, l initiative

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E13 Service de location et lavage de gobelets - SMTD BASSIN EST Monographie complète SMTD Bassin Est (Pyrénées Atlantiques) Année 1 du

Plus en détail

Le secteur de la santé. Votre guide SMS

Le secteur de la santé. Votre guide SMS Le secteur de la santé Votre guide SMS Pourquoi utiliser le SMS? Le secteur médical est un milieu où l information doit circuler très rapidement et où les rapports entre médecins et patients sont primordiaux.

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

Comment favoriser le financement participatif d'entreprises? Par Guillaume Desclée, Founder & Platform Manager chez Mymicroinvest

Comment favoriser le financement participatif d'entreprises? Par Guillaume Desclée, Founder & Platform Manager chez Mymicroinvest Comment favoriser le financement participatif d'entreprises? Par Guillaume Desclée, Founder & Platform Manager chez Mymicroinvest 1. Contexte Qu est-ce que le crowdfunding? Le crowdfunding, littéralement

Plus en détail

Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords?

Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords? Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords? À chaque instant, partout dans le monde, professionnels et internautes utilisent des mots-clés sur Google pour se trouver les uns les autres. Et

Plus en détail

Objectifs : - garantir une bonne coordination des actions développées et mises en œuvre afin de maximiser leur efficacité en matière de collecte, de plaidoyer et de communication - positionner l organisation

Plus en détail

Les smartphones sont une invention géniale. Ils nous permettent de rester en contact avec nos amis et notre famille, de surfer sur Internet dans le

Les smartphones sont une invention géniale. Ils nous permettent de rester en contact avec nos amis et notre famille, de surfer sur Internet dans le PIÈGES A ÉVITER LES Smartphones Les smartphones sont une invention géniale. Ils nous permettent de rester en contact avec nos amis et notre famille, de surfer sur Internet dans le monde entier et de télécharger

Plus en détail

Forum de l investissement Ateliers d Experts. 15 Octobre 2011. Les Dangers de l Assurance Vie

Forum de l investissement Ateliers d Experts. 15 Octobre 2011. Les Dangers de l Assurance Vie Forum de l investissement Ateliers d Experts 15 Octobre 2011 Les Dangers de l Assurance Vie L assurance vie c est quoi? Le placement préféré des français Environ 1 500 milliards d euros épargnés par les

Plus en détail

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR :

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Préambule du rapport n 12 Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Ce rapport vous propose d autoriser la signature d une convention de groupement de commandes entre CHAMBERY METROPOLE et la Ville de CHAMBERY afin

Plus en détail

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Lancement du chantier Eurartisanat Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social 22 mai 2015 DISCOURS Seul le prononcé fait foi Monsieur

Plus en détail

mobiliser les acteurs et assurer le risque

mobiliser les acteurs et assurer le risque Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Le premier comparateur de drives et de courses en ligne indépendant

Le premier comparateur de drives et de courses en ligne indépendant Le premier comparateur de drives et de courses en ligne indépendant DOSSIER DE PRESSE ContactS presse Marie Morenne marie.morenne@opinionvalley.com 01 84 16 63 84 Sylvie Journaux sylvie.journaux@opinionvalley.com

Plus en détail

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE 1/5 Marie-Anne Barbat-Layani : «C est le bon moment pour investir, pour aller voir sa banque avec un projet». Retrouvez l interview de Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF, qui était

Plus en détail

Simple et Rentable Pour gagner de l argent en ligne

Simple et Rentable Pour gagner de l argent en ligne Simple et Rentable Pour gagner de l argent en ligne Ouvert Monde Entier! Support en Français, Anglais et Espagnol. Où que vous soyez, profitez de cette exceptionnelle opportunité! copyright Support Venture

Plus en détail

PLATEFORME SAAS D'ENVOI DE SMS. Guide du débutant UTILISER LA PLATEFORME SMSMODE TUTORIEL

PLATEFORME SAAS D'ENVOI DE SMS. Guide du débutant UTILISER LA PLATEFORME SMSMODE TUTORIEL PLATEFORME SAAS D'ENVOI DE SMS Guide du débutant UTILISER LA PLATEFORME SMSMODE TUTORIEL Sommaire PARTIE PARTIE PARTIE 3 PARTIE 4 PARTIE 5 PARTIE 6 PARTIE 7 CREER UN COMPTE CLIENT SMSMODE CREER SA PREMIERE

Plus en détail

Sticknwizz lance la Wizzcard, une carte de visite révolutionnaire

Sticknwizz lance la Wizzcard, une carte de visite révolutionnaire Sticknwizz lance la Wizzcard, une carte de visite révolutionnaire Fort du succès de ses autocollants codés - 350 000 utilisateurs, une soixante de clients professionnels et plus de 8 000 objets perdus

Plus en détail

EDUKLAB. Le crowdfunding pour votre école

EDUKLAB. Le crowdfunding pour votre école EDUKLAB Le crowdfunding pour votre école Le crowdfunding dans l éducation Nos offres pour les écoles Ils nous font confiance Qui nous sommes Nous contacter Le crowdfunding dans l éducation Le crowdfunding

Plus en détail

Une technologie de rupture

Une technologie de rupture Une technologie de rupture Conçue pour l utilisateur final À partir de son outil de communication préféré Pour de nouveaux usages Dans laquelle la sécurité est totale mais transparente Créée en 2010, genmsecure

Plus en détail

23 juin 2006 Polytech Lille. Forum i-trans SYNTHESE

23 juin 2006 Polytech Lille. Forum i-trans SYNTHESE 23 juin 2006 Polytech Lille Forum i-trans SYNTHESE Forum i-trans 2 Sommaire Table ronde/ Le financement de l innovation... 3 Débat...5 Conclusion d Yves Ravalard...5 Sigles... 6 Intervenants Yves RAVALARD...

Plus en détail

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans!

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Saint-Etienne, le 18 mars 2013 Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Vendredi 15 mars 2013, Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme-Ardèche

Plus en détail

Historique de la qualité totale

Historique de la qualité totale Avant-propos Cet ouvrage est concentré sur les méthodes pour diminuer la non-qualité interne d une entreprise. Dans de nombreuses entreprises, le personnel ne voit pas l importance de bien faire du premier

Plus en détail

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE!

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE! La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle n 431 791 672, soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. Ce document n a pas de valeur contractuelle - Studio LMDE - 12117-03/2012 LA SANTÉ

Plus en détail

Opportunité CICE. Une opportunité à saisir pour financer tous vos projets de développement! Développement. Fonds de roulement

Opportunité CICE. Une opportunité à saisir pour financer tous vos projets de développement! Développement. Fonds de roulement Opportunité CICE Une opportunité à saisir pour financer tous vos projets de développement! Développement Investissement Compétitivité Fonds de roulement Saisissez rapidement l opportunité du CICE! Avec

Plus en détail

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or Argumentaire d investissement sur les minières Or I/ Situation du marché de l or Physique 1/ Evolution sur les trois dernières années. Après avoir profité d une situation de stress importante sur l économie

Plus en détail

Dossier de presse 2014 REMBOURSEZ VOS AMIS. simplement avec un mail!

Dossier de presse 2014 REMBOURSEZ VOS AMIS. simplement avec un mail! Dossier de presse 2014 REMBOURSEZ VOS AMIS simplement avec un mail! SOMMAIRE Leetchi Cash : remboursez vos amis simplement avec un mail! 6 Ils l ont dit 26 Comment ça marche? L inscription Le paiement

Plus en détail

Cli Made. CliMade 2015. Média social & innovant au service de COP21 et des initiatives sur le climat. CliMade 2015

Cli Made. CliMade 2015. Média social & innovant au service de COP21 et des initiatives sur le climat. CliMade 2015 Cli Made CliMade 2015 Média social & innovant au service de COP21 et des initiatives sur le climat CliMade 2015 Le contexte Le sommet officiel et les événements associés 1 événement mondial au Bourget

Plus en détail

MODE D EMPLOI COMMENT «LIRE» SON COMPTE? COMMENT APPROVISIONNER SON COMPTE? Le relevé de compte : à conserver. Gérez votre compte en banque à distance

MODE D EMPLOI COMMENT «LIRE» SON COMPTE? COMMENT APPROVISIONNER SON COMPTE? Le relevé de compte : à conserver. Gérez votre compte en banque à distance MODE D EMPLOI COMMENT «LIRE» SON COMPTE? Le relevé de compte permet de connaître en détail les entrées et les sorties d argent, ainsi que votre solde (c est-à-dire la somme d argent restant sur votre compte).

Plus en détail

De Particulier à Particulier

De Particulier à Particulier De Particulier à Particulier Mon Aide Immobilière en quelques mots Nous sommes une société de CONSEIL et de COMMUNICATION IMMOBILIERE née en 2013 à Bordeaux. Positionnée sur un marché jusque là inexploité

Plus en détail

avec le soutien de partenaire officiel 1 ER DIMANCHE D OCTOBRE JOURNEE DECOUVERTE ENTREPRISES EN QUELQUES LIGNES www.jde.be

avec le soutien de partenaire officiel 1 ER DIMANCHE D OCTOBRE JOURNEE DECOUVERTE ENTREPRISES EN QUELQUES LIGNES www.jde.be avec le soutien de partenaire officiel JOURNEE DECOUVERTE ENTREPRISES 1 ER DIMANCHE D OCTOBRE EN QUELQUES LIGNES www.jde.be QU EST CE QU EST LA JOURNÉE DÉCOUVERTE ENTREPRISES? La Journée Découverte Entreprises

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

Constat Actuel 1. TELECOLLECTES ET DEMANDES D AUTORISATIONS

Constat Actuel 1. TELECOLLECTES ET DEMANDES D AUTORISATIONS Constat Actuel 1. TELECOLLECTES ET DEMANDES D AUTORISATIONS Les transactions bancaires (demande d autorisation et télécollecte) via Internet (connections IP) transitent grâce à un opérateur monétique,

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

UNITED NATIONS NATIONS UNIES

UNITED NATIONS NATIONS UNIES Programme : 16 Duration : 7 42 Producer : Lisa Andracke UNITED NATIONS NATIONS UNIES 21 st Century GHANA: L EDUCATION EN PLEINE REVOLUTION Partout dans le monde, le nombre d enfants inscrits à l école

Plus en détail

Axel BARTORELLO Animateur numérique a.bartorello@cbeventoux.com 04 90 63 71 89. CBE Pays du Ventoux Comtat Venaissin

Axel BARTORELLO Animateur numérique a.bartorello@cbeventoux.com 04 90 63 71 89. CBE Pays du Ventoux Comtat Venaissin Axel BARTORELLO Animateur numérique a.bartorello@cbeventoux.com 04 90 63 71 89 CBE Pays du Ventoux Comtat Venaissin 1 La définition CROWD = foule FUNDING = Financement = FINANCEMENT PARTICIPATIF Des petits

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT Entre: L association Entreprendre pour Apprendre-Nord Pas de Calais, représentée par son président Amaury Flotat, dont le siège social est établi au 40 rue Eugène Jacquet, 59700

Plus en détail

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Le Prix OCIRP Acteurs Économiques

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT COMPÉTITIVITÉ ET EMPLOI (CICE) : BÉNÉFICIEZ D UN AVANTAGE EN TRÉSORERIE! BDO vous accompagne pour préfinancer votre CICE.

CRÉDIT D IMPÔT COMPÉTITIVITÉ ET EMPLOI (CICE) : BÉNÉFICIEZ D UN AVANTAGE EN TRÉSORERIE! BDO vous accompagne pour préfinancer votre CICE. CRÉDIT D IMPÔT COMPÉTITIVITÉ ET EMPLOI (CICE) : BÉNÉFICIEZ D UN AVANTAGE EN TRÉSORERIE! BDO vous accompagne pour préfinancer votre CICE. Tout ce que vous devez savoir sur le CICE et sur son dispositif

Plus en détail

CONCEPT EXPO - PHOTOS. Expo-Photos, exposition et vente en ligne de photographies

CONCEPT EXPO - PHOTOS. Expo-Photos, exposition et vente en ligne de photographies CONCEPT Expo-Photos, exposition et vente en ligne de photographies Expo-photos.com a pour but premier de démocratiser l Art photographique. Tout d abord en mettant en ligne une galerie photos accessible

Plus en détail

Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015

Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015 Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015 Mission Droits des femmes et égalité DDCSPP28 1 L'entrepreneuriat par les femmes La Mission départementale aux

Plus en détail

Stefanie Rohner + Christian Wolf. Règles du jeu

Stefanie Rohner + Christian Wolf. Règles du jeu Stefanie Rohner + Christian Wolf Règles du jeu 02174 Zakgeld_hdl_FR.indd 1 28-11-200 11:31:09 Le jeu de l argent de poche Contenu: Un plateau de jeu imprimé dans la boîte, un centre commercial, 4 pions,

Plus en détail

COMPTE ÉPARGNE TEMPS Parce que le temps est une vraie valeur

COMPTE ÉPARGNE TEMPS Parce que le temps est une vraie valeur COMPTE ÉPARGNE TEMPS Parce que le temps est une vraie valeur Nous confier votre Compte Épargne Temps, c est gagner bien plus que du temps. Le Compte Épargne Temps est pour l entreprise une véritable opportunité.

Plus en détail

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public Dossier de Presse Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public HCCI 20 Fevrier 2007 1. Une approche : valoriser les ressources humaines locales 2. Une conviction : l accès à des soins

Plus en détail

Compte-Service Confort

Compte-Service Confort FICHE D INFORMATION Délivrée notamment en application de l article L 341-12 du Code monétaire et financier ou de l article L 121-20-10 du Code de la Consommation Date de mise à jour : 01/06/2007 Compte-Service

Plus en détail