Collecte de données auprès des refuges pour femmes battues et enfants

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Collecte de données auprès des refuges pour femmes battues et enfants"

Transcription

1 Collecte de données auprès des refuges pour femmes battues et enfants Kirstina Stenager, consultante auprès du Conseil National des Services sociaux, Ministère de l'enfance, de l'égalité des genres, de l'intégration et des affaires sociales

2 Contexte Kirstina Stenager Consultante auprès du Conseil National des Services Sociaux Sociologue, Université d'aalborg

3 Principal centre d'intérêt Collecte de données auprès des refuges pour femmes battues et enfants

4 Rapport statistique annuel sur les refuges pour femmes battues 2000 : Premier rapport statistique annuel sur les refuges pour femmes battues 2003 : Les enfants sont inclus dans le rapport statistique annuel Être témoins d'actes de violence peut être tout aussi néfaste pour les enfants que d'être eux mêmes victimes de la violence!!!

5 Le rapport Contient des informations sur les 42 refuges pour femmes et enfants battues au Danemark Un rapport hautement stratégique utilisé par le Ministère de l'enfance, de l'égalité des genres, de l'intégration et des affaires sociales, les ONG, les chercheurs, les municipalités

6 Production du rapport statistique annuel Octobre - Novembre 2014 : Élaboration des questionnaires Décembre 2014 : Envoi des questionnaires pour l'année : Collecte de données, envoi des questionnaires, numérisation des questionnaires, répondre aux questions en provenance des refuges à propos du remplissage des questionnaires Janvier -Février 2016 : Préparation des données pour l'analyse, validation des données Printemps 2016: Rédaction du rapport Printemps: 2015 : Envoi de la première version du projet de rapport aux représentants des refuges Printemps 2016: Inclure les observations des représentants des refuges Mi 2016: Publication du rapport

7 4 Questionnaires Questionnaires Remplis par Période de collecte des données Questionnaire pour la femme battue Questionnaire pour la mère de l'enfant La femme et le personnel au refuge La femme, l'enfant et le personnel du refuge Au cours du séjour au refuge Au cours du séjour au refuge Informations sur La femme L'enfant de la femme Questionnaire pour les personnes qui entrent en contact avec le refuge des conseils et/ou du counselling Le personnel du refuge Au moment du contact La personne sollicitant des conseils et/ou du counselling Questionnaire pour le refuge Directeur/ice du refuge Le mois de janvier suivant l'année de la collecte de données Le refuge

8 Papier ou internet? : Questionnaires papier : Questionnaires papier et sur support électronique (via internet) enquête (internet) 2015-> solution électronique?

9 Papier Avantage: Peut facilement être rempli tout en parlant à la femme et à l'enfant Inconvénient : Cher (coût du papier, envoi des questionnaires, renvoyer les questionnaires par courrier sécurisé), Exige beaucoup de temps: envoi et retour des questionnaires, numérisation des questionnaires ou saisie des données.

10 Internet Avantages: Peu couteux (solutions gratuites d'enquêtes en ligne) Gain de temps! Inconvénients: Nécessite un ordinateur au refuge Nécessite du personnel dans les refuges ayant des compétences en informatique Plus difficile à remplir tout en parlant à la femme et à l'enfant

11 Ressources L'élaboration du rapport statistique annuel nécessite de nombreuses ressources: Coût : préparation des questionnaires, collecte des données, analyse des données, rédaction du rapport, publication du rapport Le personnel des refuges: Élaborer des procédures pour remplir les questionnaires + remplir les questionnaires Les femmes et les enfants : Remplir les questionnaires

12 Principaux indicateurs Objectif: Documenter les tendances au fil du temps Documenter les différences entre les refuges - mêmes questions pour l'ensemble des refuges!

13 Exemple - développement au fil du temps 2006 : 24% des femmes battues sont retournées au partenaire violent 2013 : 12% des femmes battues sont retournées au partenaire violent 2006 : 28% des femmes battues sont revenues chez elles après leur séjour dans le refuge 2013 : 44% des femmes battues sont revenues chez elles après leur séjour dans le refuge

14 Différences entre les refuges

15 Principaux indicateurs- La femme battu au refuge Informations sociodémographiques Âge Relation Co-habitants Pays de naissance Nationalité Activité Lieu de résidence après avoir quitté le refuge Information sur la violence Nombre de précédents séjours dans un refuge au cours de l'année précédente Nombre total de séjours précédents au refuge Durée du séjour au refuge Exposé à la violence physique Exposé à la violence psychologique Exposé à la violence sexuelle Exposé à la violence économique Exposé à la violence physique Nombre d'années d'exposition à la violence

16 Principaux indicateurs - l'enfant de la femme Informations socio-démographiques Âge Genre Lieu de résidence après avoir quitté le refuge Information sur la violence Nombre de précédents séjours dans un refuge au cours de l'année précédente Nombre total de séjours précédents au refuge Durée du séjour au refuge Exposé à la violence physique Exposé à la violence psychologique Exposé à la violence sexuelle Exposé à la violence physique Témoin d'actes de violence contre la mère

17 Thématiques annuelles Objectif: Informations supplémentaires sur le groupe cible. Les thématiques annuelles ne sont pas répétées chaque année!

18 Exemples de thématiques annuels Santé Partenaire abusif Rôle de la police Rôle des amis et de la famille Informations supplémentaires sur la violence. Counselling psychologique/traitement de la femme battue et de l'enfant

19 Agréable de ou nécessité de La pertinence d'une question ne peut pas être un critère pour inclure la question De nombreuses questions pertinentes -> choisir la plus pertinente Rester simple De nombreuses questions signifie que, Il faut plus de temps pour élaborer les questionnaires Il faut plus de temps pour remplir les questionnaires Il faut plus de temps pour saisir les données Il faut plus de temps pour analyser les données Il faut plus de temps pour élaborer le rapport

20 Pourquoi les statistiques annuelles sontelles importantes? Se concentrer sur le problème Connaitre le problème Améliorer notre aide et notre soutien pour le groupe cible Créer une plate-forme de connaissances

MODÈLE DE DEMANDE D ORDRE DE PROTECTION

MODÈLE DE DEMANDE D ORDRE DE PROTECTION FORMULAIRE DEMANDE ORDRE DE PROTECTION MODÈLE DE DEMANDE D ORDRE DE PROTECTION DATE: HEURE: ORGANISME RÉCEPTEUR DE LA DEMANDE Nom de l organisme: Adresse: Téléphone: Fax: Courrier électronique: Localité:

Plus en détail

Banque Nationale du Canada Prix quotidien de l'action ordinaire à la fermeture des marchés (ajusté*)

Banque Nationale du Canada Prix quotidien de l'action ordinaire à la fermeture des marchés (ajusté*) Pour l'année 2015 1 2 45.02 $ 2 48.40 $ 1 45.90 $ 1 48.90 $ 1 48.69 $ 1 3 1 42.29 $ 1 43.16 $ 2 43.18 $ 2 50.05 $ 3 46.82 $ 3 47.75 $ 2 46.06 $ 4 49.12 $ 2 49.07 $ 2 46.69 $ 4 45.81 $ 2 42.12 $ 2 40.89

Plus en détail

MODÈLE DE DEMANDE D ORDRE DE PROTECTION

MODÈLE DE DEMANDE D ORDRE DE PROTECTION FORMULAIRE DEMANDE ORDRE DE PROTECTION DATE: HEURE: MODÈLE DE DEMANDE D ORDRE DE PROTECTION ORGANISME RÉCEPTEUR DE LA DEMANDE Nom de l organisme: Adresse: Téléphone: Fax: Courrier électronique: Localité:

Plus en détail

Cinzia Grassi, Loredana Ceccacci, Anna Elisa D Agostino Observatoire pour le contraste de la pédophilie et de la pornographie enfantine

Cinzia Grassi, Loredana Ceccacci, Anna Elisa D Agostino Observatoire pour le contraste de la pédophilie et de la pornographie enfantine 14. La collecte de données sur la violence envers les enfants Cinzia Grassi, Loredana Ceccacci, Anna Elisa D Agostino Observatoire pour le contraste de la pédophilie et de la pornographie enfantine Introduction

Plus en détail

Table des matières. 1. Mesures législatives Loi sur la protection des personnes recevant des soins Généralités 3 Principaux éléments 3

Table des matières. 1. Mesures législatives Loi sur la protection des personnes recevant des soins Généralités 3 Principaux éléments 3 OFFICE DE PROTECTION DES PERSONNES RECEVANT DES SOINS RAPPORT STATISTIQUE 2007-2008 1 Table des matières 1. Mesures législatives Loi sur la protection des personnes recevant des soins Généralités 3 Principaux

Plus en détail

La planification successorale pour votre avenir La planification successorale pour votre avenir Les procurations Les directives en matière de soins de santé L administration des testaments et successions

Plus en détail

Muriel RAMBOUR. Université de Haute-Alsace

Muriel RAMBOUR. Université de Haute-Alsace LA SÉCURITÉ DES CITOYENS PAR LA PROTECTION DES VICTIMES DE LA CRIMINALITÉ DANS L UE UE Muriel RAMBOUR Université de Haute-Alsace 18 mai 2011 présentation par la Commission européenne de ses propositions

Plus en détail

Violence au travail Un organisme national

Violence au travail Un organisme national Violence au travail Un organisme national Violence au travail : prévention, protocoles et sanctions Politique La Société s engage à offrir un milieu de travail sécuritaire. Elle reconnaît que la violence

Plus en détail

Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource

Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource Matières concernées : Histoire-Géographie, Lettres, Latin, Arts, Biologie. Enseignements d'exploration : Patrimoine,

Plus en détail

Mesdames Messieurs, ***********

Mesdames Messieurs, *********** Mesdames Messieurs, J'ai le plaisir, une nouvelle fois de faire le bilan de l'activité de l'observatoire Jurassien des Enfants Victimes de maltraitance, dans le cadre de notre Assemblée Générale annuelle.

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA SÉCURITÉ : Ville d AVRANCHES

QUESTIONNAIRE SUR LA SÉCURITÉ : Ville d AVRANCHES QUESTIONNAIRE SUR LA SÉCURITÉ : Ville d AVRANCHES Merci de prendre votre temps pour remplir ce questionnaire avec soin et de l envoyer au plus tard le 31 août 2015. Ce questionnaire comprend 25 questions

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 3.11 Immigrants parrainés Compétence législative Paragraphes 13 (1) et 71 (1), et article 72 de la Loi. Articles 6, 13, 15, 17 et 51 du Règlement 134/98. Exigences

Plus en détail

Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels

Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels Conférencier : Richard Boyer, Ph. D., chercheur au Centre de

Plus en détail

Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse : [date] : Le 13 Février 2013

Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse : [date] : Le 13 Février 2013 CONVENTION DE LA HAYE DU 25 OCTOBRE 1980 SUR LES ASPECTS CIVILS DE L ENLÈVEMENT INTERNATIONAL D ENFANTS Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LAVAL

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LAVAL Page: 1 de: 5 1. PRÉAMBULE La présente politique s'inspire des articles 10 et 10.1 de la Charte des droits et libertés de la personne qui interdit toute forme de harcèlement, tant social que sexuel. Elle

Plus en détail

POLITIQUE CONTRE LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE GARDERIE TOUT-EN-JEUX

POLITIQUE CONTRE LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE GARDERIE TOUT-EN-JEUX POLITIQUE CONTRE LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE GARDERIE TOUT-EN-JEUX Approuvée par le comité de parents lors de la réunion du 15 octobre 2013 1 - Objet : L'objectif premier de cette politique est de prévenir

Plus en détail

Le VIGOR L inventaire des victimes de leurs objectifs, options et risques

Le VIGOR L inventaire des victimes de leurs objectifs, options et risques Le VIGOR L inventaire des victimes de leurs objectifs, options et risques Un outil de planification de la sécurité pour aider les personnes victimes de violence à évaluer les risques et décider comment

Plus en détail

TUTORIEL D ACCÈS AU REMPLISSAGE EN LIGNE DE L ENQUÊTE TRIMESTRIELLE ACEMO

TUTORIEL D ACCÈS AU REMPLISSAGE EN LIGNE DE L ENQUÊTE TRIMESTRIELLE ACEMO TUTORIEL D ACCÈS AU REMPLISSAGE EN LIGNE DE L ENQUÊTE TRIMESTRIELLE ACEMO Préambule : Depuis le 1 er avril 2015, l enquête trimestrielle ACEMO évolue et propose de remplir le questionnaire par internet.

Plus en détail

DEMANDE DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ (DEMANDE POUR LE PASSAGE DE L INVALIDITÉ DE COURTE DURÉE À L INVALIDITÉ DE LONGUE DURÉE)

DEMANDE DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ (DEMANDE POUR LE PASSAGE DE L INVALIDITÉ DE COURTE DURÉE À L INVALIDITÉ DE LONGUE DURÉE) DEMANDE DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ (DEMANDE POUR LE PASSAGE DE L INVALIDITÉ DE COURTE DURÉE À L INVALIDITÉ DE LONGUE DURÉE) Demande de règlement invalidité (demande pour le passage de l invalidité de courte

Plus en détail

Comprendre et prévenir la violence. Cahier d exercices. pour les jeunes. autochtones. Les réponses aux exercices. www.lessentiersdelaguerison.

Comprendre et prévenir la violence. Cahier d exercices. pour les jeunes. autochtones. Les réponses aux exercices. www.lessentiersdelaguerison. uérison gles sentiers de la Comprendre et prévenir la violence Cahier d exercices pour les jeunes autochtones Les réponses aux exercices Jeu-questionnaire : Les sentiers de la guérison Faites ce jeu-questionnaire!

Plus en détail

INVENTAIRE DES FICHIERS DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS. Direction des affaires corporatives et du secrétariat général

INVENTAIRE DES FICHIERS DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS. Direction des affaires corporatives et du secrétariat général INVENTAIRE DES FICHIERS DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Direction des affaires corporatives et du secrétariat général Juillet 2010 PRÉSENTATION La Commission de la santé et de la sécurité du travail (la Commission)

Plus en détail

Un accord de séparation:

Un accord de séparation: Un accord de séparation: { Plus qu un simple morceau de papier 11 décembre 2014 Présenté par: Gabrielle Beaulieu, avocate en droit familial chez Droit familial à la carte Présentation préparée pour Action

Plus en détail

Les Français et les services administratifs en ligne

Les Français et les services administratifs en ligne Les Français et les services administratifs en ligne Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78 94 90 00 Fax :

Plus en détail

Services Aux Victimes

Services Aux Victimes Services Aux Victimes I n i t i a t i v e s Avez-vous besoin d un plan de sécurité? Guide à l intention des personnes qui se trouvent dans des relations abusives Qu est-ce qu un plan de sécurité? Il s

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015 des usagers de la Préfecture de la Somme

Enquête de satisfaction 2015 des usagers de la Préfecture de la Somme Enquête de satisfaction 2015 des usagers de la Préfecture de la Somme En avril 2014, la Préfecture de la Somme a renouvelé son Label Marianne délivré par un organisme indépendant pour une durée de trois

Plus en détail

Partage de données: opinions, usages et besoins

Partage de données: opinions, usages et besoins Partage de données: opinions, usages et besoins Enquête DARIS auprès des chercheuses et chercheurs en sciences sociales en Suisse Eliane Ferrez et Martina Bichsel Lausanne, mars 2012 Introduction Le Service

Plus en détail

Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité

Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité Décharge de responsabilité : Le présent document est un guide en langage simple destiné à vous aider à mieux comprendre le Règlement sur les

Plus en détail

DROITS DE L ÉTUDIANT ÉTRANGER EN FRANCE

DROITS DE L ÉTUDIANT ÉTRANGER EN FRANCE Droit au séjour des étudiants étrangers en France DROITS DE L ÉTUDIANT ÉTRANGER EN FRANCE Le droit au séjour applicable aux étudiants étrangers en France a connu une évolution considérable, ébauchée depuis

Plus en détail

Protéger les droits des personnes aînées victimes d exploitation

Protéger les droits des personnes aînées victimes d exploitation Protéger les droits des personnes aînées victimes d exploitation Conseil pour la protection des malades Colloque avril 2013 Zakaria Lingane, agent d éducation-coopération 1 Objectifs Informer sur l exploitation

Plus en détail

Politique sur la non-violence en milieu de travail

Politique sur la non-violence en milieu de travail Politique sur la non-violence en milieu de travail Direction des ressources humaines Adoptée le 15 avril 2013 Résolution 130415-4 POLITIQUE SUR LA NON-VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL 1. Objectifs La Ville

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION

ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION NOTES GÉNÉRALES : 1. Objet de l Enquête : L Enquête sur les dépenses et le personnel des services de

Plus en détail

Presse photo Avril 2011

Presse photo Avril 2011 Le marché de la photo numérique a largement fait ses preuves. Après la recherche de praticité du numérique, le consommateur recherche aujourd'hui la qualité d'image, et ce aussi bien à travers le matériel,

Plus en détail

Annexe n I : Plan d action Activités Produits attendus Indicateurs Echéance (2012-2014) Budget en FCA

Annexe n I : Plan d action Activités Produits attendus Indicateurs Echéance (2012-2014) Budget en FCA N Domaine de résultats 1 Structure organisationnelle 2 Relations OI autres acteurs (administration, secteur privé, ONG, CLA, Partenaires). 3 Mobilisation des moyens financiers logistiques Annexe n I :

Plus en détail

Guide d utilisation de Mon profil RH @ ma portée

Guide d utilisation de Mon profil RH @ ma portée Guide d utilisation de Mon profil RH @ ma portée Aperçu Le présent guide décrit comment utiliser Mon profil RH, un outil qui vous permet de consulter vos renseignements personnels et l information relative

Plus en détail

2015 PCF/FG 1 : Femmes victimes de violences : hébergement et accès au logement. PROPOSITION DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2015 PCF/FG 1 : Femmes victimes de violences : hébergement et accès au logement. PROPOSITION DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS 2015 PCF/FG 1 : Femmes victimes de violences : hébergement et accès au logement. PROPOSITION DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS La lutte contre les violences faites aux femmes est un enjeu essentiel de

Plus en détail

Appel à Communication

Appel à Communication 5èmes Rencontres Sphinx pour l Enseignement et la Recherche autour de l enquête et de la statistique 24 novembre 2015, à Paris Appel à Communication 1/ Présentation des Rencontres Sphinx : Au fil des années,

Plus en détail

Les sortants de l'établissement au cours ou à l'issue de la première année d'université

Les sortants de l'établissement au cours ou à l'issue de la première année d'université Les sortants de l'établissement au cours ou à l'issue de la première année d'université Résultats des enquêtes "Décrochage au premier semestre du L1" et "Non-réinscrits à l'université de Tours après le

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE --00-- MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES --ooo--

REPUBLIQUE TUNISIENNE --00-- MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES --ooo-- REPUBLIQUE TUNISIENNE --00-- MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES --ooo-- REPONSE DU GOUVERNEMENT TUNISIEN AU QUESTIONNAIRE ELABORE PAR LE HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME EN VUE

Plus en détail

Logiciel Le Sphinx Plus 2 version 5. Le Sphinx Développement 74650 Chavanod

Logiciel Le Sphinx Plus 2 version 5. Le Sphinx Développement 74650 Chavanod Logiciel Le Sphinx Plus 2 version 5 Le Sphinx Développement 74650 Chavanod 2005-2006 Plan Présentation générale du logiciel Stade Élaboration du questionnaire Stade Collecte des réponses Stade Traitements

Plus en détail

Majeurs et mineurs mis en cause par les services de Police en 2013

Majeurs et mineurs mis en cause par les services de Police en 2013 La criminalité en France Rapport annuel 2014 de l ONDRP Premier ministre Majeurs et mineurs par les services de Police en 2013 Antoine le graët, Chargé d études statistiques à l ONDRP 2 Principaux enseignements

Plus en détail

Remerciements : Attitudes et recours à la violence physique et psychologique dans l éducation des enfants au Québec de 1999 à 2004

Remerciements : Attitudes et recours à la violence physique et psychologique dans l éducation des enfants au Québec de 1999 à 2004 Attitudes et recours à la violence physique et psychologique dans l éducation des enfants au Québec de 1999 à 2004 Marie-Ève Clément Département de psychoéducation et de psychologie Université du Québec

Plus en détail

Évaluation des besoins logistiques, technologiques et d équipements. Questionnaire adressé aux organes de gestion

Évaluation des besoins logistiques, technologiques et d équipements. Questionnaire adressé aux organes de gestion Coordonnées Nom : Titre : Ministère/Service : Pays : Évaluation des besoins logistiques, technologiques et d équipements pour renforcer l application de la CITES Questionnaire adressé aux organes de gestion

Plus en détail

ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES. Normes du Conseil de l Europe

ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES. Normes du Conseil de l Europe ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES Normes du Conseil de l Europe L égalité de genre est capitale pour la protection des droits de l homme, le fonctionnement de la démocratie, le respect de l État de

Plus en détail

Cycle de formation certifiante Sphinx

Cycle de formation certifiante Sphinx Cycle de formation certifiante Sphinx 28, 29, 30 Mai 2015 Initiation, Approfondissement et Maîtrise Etudes qualitatives / quantitatives Initiation, approfondissement et maîtrise des études qualitatives

Plus en détail

Circulaire 2014 05 PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL

Circulaire 2014 05 PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL Prévention des risques psychosociaux au travail dont LE STRESS, LA VIOLENCE et LE HARCÈLEMENT MORAL et SEXUEL PRINCIPE L employeur a une obligation légale de protéger chaque travailleur contre les risques

Plus en détail

Services Aux Victimes

Services Aux Victimes Services Aux Victimes I n i t i a t i v e s Plan de sécurité personnel Directives à l intention des personnes victimes de relations abusives Plan de sécurité personnel Qu est-ce qu un plan de sécurité?

Plus en détail

Difficultés d accès au logement pour les femmes victimes de violence conjugale après un séjour en maison d hébergement

Difficultés d accès au logement pour les femmes victimes de violence conjugale après un séjour en maison d hébergement Difficultés d accès au logement pour les femmes victimes de violence conjugale après un séjour en maison d hébergement Enquête effectuée en 2004 Présentée à M. Miloon Kothari, Rapporteur spécial des Nations

Plus en détail

------------------------------------------------

------------------------------------------------ A.A.A.D.F.Q. COUR D APPEL MARS 2013 Me Christiane Lalonde POINTS MARQUANTS : Rappel des quatre critères pour obtenir la suspension de l exécution provisoire en appel (Droit de la famille 13485); L enfant

Plus en détail

RAPPORT SEMESTRIEL DE LA MÉDIATRICE POUR LA PÉRIODE DU 1.01.2013 AU 30.06.2013

RAPPORT SEMESTRIEL DE LA MÉDIATRICE POUR LA PÉRIODE DU 1.01.2013 AU 30.06.2013 RAPPORT SEMESTRIEL DE LA MÉDIATRICE POUR LA PÉRIODE DU 1.01.2013 AU 30.06.2013 1. Contrat de prestation / Conseil de fondation / Mandat de la médiatrice L année 2013 est le dixième exercice complet de

Plus en détail

LE DISPOSITIF VOISINS VIGILANTS

LE DISPOSITIF VOISINS VIGILANTS LE DISPOSITIF VOISINS VIGILANTS LE DISPOSITIF DE PARTICIPATION CITOYENNE La Mairie La Préfecture (Police Nationale) L association Voisins Vigilants.. Les Ribocortin(e)s LE DISPOSITIF VOISINS VIGILANTS

Plus en détail

LE REGROUPEMENT FAMILIAL LE DROIT AU REGROUPEMENT FAMILIAL AVEC UN RESSORTISSANT DE PAYS TIERS

LE REGROUPEMENT FAMILIAL LE DROIT AU REGROUPEMENT FAMILIAL AVEC UN RESSORTISSANT DE PAYS TIERS LE REGROUPEMENT FAMILIAL LE DROIT AU REGROUPEMENT FAMILIAL AVEC UN RESSORTISSANT DE PAYS TIERS Viktor BALLA Juriste,Ce.R.A.I.C. asbl Le 25 avril 2013 I. INTRODUCTION le regroupement familial est un droit

Plus en détail

Les personnes mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2012

Les personnes mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2012 2 Les personnes mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2012 Informations et rappels Lorsqu une personne au moins est mise en cause pour un fait constaté de crime et délit non routier enregistré

Plus en détail

Projet 3. L'audiovisuel numérique scientifique et culturel

Projet 3. L'audiovisuel numérique scientifique et culturel 1 décembre 2000 Formation-Stages dans le cadre du Séminaire de Maîtrise et de DREA OIPP à l'inalco Projet 3 L'audiovisuel numérique scientifique et culturel Projet pour un groupe de 3 personnes 2 Objectifs

Plus en détail

27 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE

27 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE MJU-27(2006) 3 27 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE Érevan (12-13 octobre 2006) LA PLACE, LES DROITS ET L AIDE AUX VICTIMES Rapport présenté par le Ministre de la Justice d ALLEMAGNE www.coe.int/minjust

Plus en détail

Prendre conscience de la violence conjugale

Prendre conscience de la violence conjugale Prendre conscience de la violence conjugale Une aide que nous souhaitons vous apporter Au Japon, il existe des lois qui vous protègent (lois relatives à la prévention contre les violences conjugales et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L UNITE D ACCUEIL MEDICO-JUDICIAIRE DE GUERET VENDREDI 3 JUILLET 2009 A 16H CENTRE HOSPITALIER DE GUERET

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L UNITE D ACCUEIL MEDICO-JUDICIAIRE DE GUERET VENDREDI 3 JUILLET 2009 A 16H CENTRE HOSPITALIER DE GUERET DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L UNITE D ACCUEIL MEDICO-JUDICIAIRE DE GUERET VENDREDI 3 JUILLET 2009 A 16H CENTRE HOSPITALIER DE GUERET CONTACTS PRESSE : EOVI MUTUELLE DU LIMOUSIN PASCALE BRUN 05 55

Plus en détail

Sur Facebook, Vous n'êtes pas le client, mais le produit

Sur Facebook, Vous n'êtes pas le client, mais le produit Sur Facebook, Vous n'êtes pas le client, mais le produit Sécurité sur Facebook? Faut il avoir peur, et de quoi sur Facebook? ou sur d'autres réseaux? Quelques exemples de risques par ordre décroissant:

Plus en détail

Questionnaire du projet Innocence

Questionnaire du projet Innocence 1 Questionnaire du projet Innocence Directives : Répondez de façon aussi détaillée que possible à chacune des questions suivantes ayant trait à votre dossier. Des réponses complètes et précises nous permettront

Plus en détail

Version du 16-12-2014 Partie IV Titre II Chapitre VIII Remboursement de certains frais résultant d un accident de travail reconnu ou d une maladie

Version du 16-12-2014 Partie IV Titre II Chapitre VIII Remboursement de certains frais résultant d un accident de travail reconnu ou d une maladie Version du 16-12-2014 Partie IV Titre II Chapitre VIII Remboursement de certains frais résultant d un accident de travail reconnu ou d une maladie professionnelle reconnue Table des matières 1 1. Tableau

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION SUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE CULTUREL SUBAQUATIQUE

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION SUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE CULTUREL SUBAQUATIQUE 5 MSP UCH/15/5.MSP/INF4.3 REV 15 janvier 2015 Original : anglais Distribution limitée ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION SUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE

Plus en détail

Le système d information marketing

Le système d information marketing Le système d information marketing Denis Pettigrew Normand Turgeon Gilbert Rock 2001 Chapitre 4 Adapté par Guy Grégoire - Automne 2002l Sommaire Les composantes du SIM (système d information d marketing)

Plus en détail

Bonnes pratiques de réalisation des enquêtes de satisfaction au sein des Maisons de Retraites et des EHPAD

Bonnes pratiques de réalisation des enquêtes de satisfaction au sein des Maisons de Retraites et des EHPAD Bonnes pratiques de réalisation des enquêtes de satisfaction au sein des Maisons de Retraites et des EHPAD Résultats de la 2 partie Modes d enquêtes existants et modes idéal INIT 2 rue Antoine Etex, 94020

Plus en détail

Manuel d utilisation de Form@Greta

Manuel d utilisation de Form@Greta Manuel d utilisation de Form@Greta Février 2014 Version apprenant Auriane Busson Greta-numerique@ac-caen.fr Sommaire 1. Qu est-ce que Form@Greta?... 2 2. S identifier sur la plateforme... 3 3. Espace d

Plus en détail

SONDAGE SUR LA PÉNALISATION DE CLIENTS EN FRANCE - 25 MARS 2015 98% DES PROSTITUÉS SONT CONTRE LA PÉNALISATION DES CLIENTS

SONDAGE SUR LA PÉNALISATION DE CLIENTS EN FRANCE - 25 MARS 2015 98% DES PROSTITUÉS SONT CONTRE LA PÉNALISATION DES CLIENTS SONDAGE SUR LA PÉNALISATION DE CLIENTS EN FRANCE - 25 MARS 2015 98% DES PROSTITUÉS SONT CONTRE LA PÉNALISATION DES CLIENTS Résumé des résultats du sondage Le Projet Le sondage sur la pénalisation des clients

Plus en détail

L Association «SOS Violences Conjugales 42» est située 96 rue Bergson 42 000 Saint-Etienne Arrêt de tram : Geoffroy Guichard Tel : 04-77-25-89-10 Fax

L Association «SOS Violences Conjugales 42» est située 96 rue Bergson 42 000 Saint-Etienne Arrêt de tram : Geoffroy Guichard Tel : 04-77-25-89-10 Fax LIVRET D ACCUEIL L Association «SOS Violences Conjugales 42» est située 96 rue Bergson 42 000 Saint-Etienne Arrêt de tram : Geoffroy Guichard Tel : 04-77-25-89-10 Fax : 04-77-32-01-19 e-mail : sosviolencesconjugales42-

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CECI/CONF.5/1 17 mars 2009 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DE LA COOPÉRATION ET DE L INTÉGRATION ÉCONOMIQUES

Plus en détail

Programme Enfance/Jeunesse

Programme Enfance/Jeunesse Intégration des personnes immigrantes Programme Enfance/Jeunesse Programme aux Adultes et aux Proches aidants Projet DémarMots Nathalie Caya Coordonnatrice 2130, avenue Mailhot Saint-Hyacinthe Québec J2S

Plus en détail

Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines

Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines Isabel Urdapilleta Responsable Pédagogique du Master 1 psychologie sociale,

Plus en détail

EFIDEM easy messaging systems. EFIDEM SAS 3 rue de Téhéran 75008 Paris T : 01 46 40 10 86 F : 01 70 55 50 20 Email : info@efidem.

EFIDEM easy messaging systems. EFIDEM SAS 3 rue de Téhéran 75008 Paris T : 01 46 40 10 86 F : 01 70 55 50 20 Email : info@efidem. EFIDEM easy messaging systems 3 rue de Téhéran 75008 Paris T : 01 46 40 10 86 F : 01 70 55 50 20 Email : info@efidem.com Copyright 2012 Reproduction Interdite sans l accord écrit d EFIDEM Date du document

Plus en détail

GUIDE AU PERMIS DE SEJOUR

GUIDE AU PERMIS DE SEJOUR GUIDE AU PERMIS DE SEJOUR DANS CE GUIDE VOUS TROUVEREZ DES INFORMATIONS CONCERNANT LES DIFFERENTS TYPES DE PERMIS, COMMENT LES OBTENIR ET RENOUVELER, SUR LES AUTRES DOCUMENTS DONT VOUS AVEZ BESOIN (RESIDENZA,

Plus en détail

Sommaire. Projet de recherche sur la violence faite aux femmes et la réaction du système juridique de l Î.-P.-É.

Sommaire. Projet de recherche sur la violence faite aux femmes et la réaction du système juridique de l Î.-P.-É. Sommaire Projet de recherche sur la violence faite aux femmes et la réaction du système juridique de l Î.-P.-É. L équipe de recherche sur la violence faite aux femmes et le système juridique à l ïle-duprince-édouard

Plus en détail

Politique en matière de harcèlement psychologique au travail

Politique en matière de harcèlement psychologique au travail Politique en matière de harcèlement psychologique au travail Projet déposé au conseil d administration Lors de sa séance du 3 juillet 2014 Gatineau (Québec) 1. OBJECTIFS La présente politique vise à instaurer

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau. Politique pour contrer le harcèlement

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau. Politique pour contrer le harcèlement Centre de la petite enfance Le Petit Réseau Politique pour contrer le harcèlement Février 2008 2 A- Énoncé et application L objectif premier de cette politique est de consacrer notre souci de prévenir

Plus en détail

DURÉE DE CONSERVATION DES DOCUMENTS EN DROIT LUXEMBOURGEOIS DESTINE AUX ENTREPRISES COMMERCIALES

DURÉE DE CONSERVATION DES DOCUMENTS EN DROIT LUXEMBOURGEOIS DESTINE AUX ENTREPRISES COMMERCIALES In colaboration with DES DOCUMENTS EN DROIT LUXEMBOURGEOIS DESTINE AUX ENTREPRISES COMMERCIALES Vous trouverez ci-dessous un guide consacré aux durées de conservation des documents en vertu du droit luxembourgeois

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

REGLEMENT MUNICIPAL DE L'ACCUEIL PERISCOLAIRE

REGLEMENT MUNICIPAL DE L'ACCUEIL PERISCOLAIRE REGLEMENT MUNICIPAL DE L'ACCUEIL PERISCOLAIRE Préambule: L'accueil périscolaire municipal est un accueil organisé par la Ville des Pennes Mirabeau pour les enfants inscrits dans les écoles publiques maternelles

Plus en détail

1. Les types d enquêtes

1. Les types d enquêtes La conduite d une enquête par questionnaire La conception d un questionnaire ne doit pas être réalisée de façon hasardeuse. Elle suit une méthodologie stricte qui permet d atteindre des résultats utilisables

Plus en détail

Nous luttons concrètement contre les abus, les violences physiques et psychiques impliquant les enfants et les adolescents.

Nous luttons concrètement contre les abus, les violences physiques et psychiques impliquant les enfants et les adolescents. Association Romande pour la Prévention de la Violence Nous luttons concrètement contre les abus, les violences physiques et psychiques impliquant les enfants et les adolescents. Association Patouch, Ch.

Plus en détail

CHAPITRE Vbis. - Dispositions spécifiques concernant la violence et le harcèlement moral ou sexuel au travail

CHAPITRE Vbis. - Dispositions spécifiques concernant la violence et le harcèlement moral ou sexuel au travail Loi du 4 aout 1996 relative au bien-etre des travailleurs lors de l'exécution de leur travail (MB 18.IX.1996) adaptée par la loi du 9 mars 2005 (MB 6.IV.2005) avec erratum (MB 13.V.2005) et la loi du 17

Plus en détail

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Tél : 01 45 77 98 98 - Fax : 01 45 77 14 18 RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT 1. Les finalités de la prise en charge Conformément à la charte des droits et libertés de la personne accueillie, l équipe de la

Plus en détail

«Ce n est pas correct!»

«Ce n est pas correct!» Pour de plus amples renseignements Pour vous renseigner sur ce que fait le gouvernement du Canada pour les aînés ou pour trouver des services et des programmes de soutien offerts dans votre province ou

Plus en détail

Prenez le temps de réfléchir et de répondre avec le plus grand soin à la totalité des questions. Evitez de laisser des questions sans réponse.

Prenez le temps de réfléchir et de répondre avec le plus grand soin à la totalité des questions. Evitez de laisser des questions sans réponse. Le questionnaire, qui vous est présenté, a été élaboré afin de réaliser une enquête sur la situation des enfants malades et/ou en situation de handicap. Vos réponses seront protégées par le secret professionnel

Plus en détail

L'enquête nationale sur les violences envers les femmes en France (Enveff)

L'enquête nationale sur les violences envers les femmes en France (Enveff) L'enquête nationale sur les violences envers les femmes en France (Enveff) L'enquête Enveff, commanditée par le Service des Droits des femmes et le Secrétariat d'état aux Droits des femmes* répond aux

Plus en détail

DIALOGUE SOCIAL EUROPÉEN : DIRECTIVES MULTISECTORIELLES SUR LA VIOLENCE DE TIERS ET LE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL

DIALOGUE SOCIAL EUROPÉEN : DIRECTIVES MULTISECTORIELLES SUR LA VIOLENCE DE TIERS ET LE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL DIRECTIVES MULTISECTORIELLES SUR LA VIOLENCE DE TIERS ET LE HARCÈLEMENT AU (I) INTRODUCTION 1. Les présentes Directives ont pour but d assurer que chaque lieu de travail dispose d une politique axée sur

Plus en détail

Demande de règlement assurance vie - Directives

Demande de règlement assurance vie - Directives Demande de règlement assurance vie - Directives **Afin d éviter des retards inutiles dans le traitement de cette demande, veuillez lire attentivement les directives. Pour une réclamation d assurance-vie

Plus en détail

Scot Wortley 2 Coordonnateur de la priorité Justice, Police et Sécurité du Projet Metropolis Centre de criminologie, Université de Toronto

Scot Wortley 2 Coordonnateur de la priorité Justice, Police et Sécurité du Projet Metropolis Centre de criminologie, Université de Toronto LES PERCEPTIONS DES NOUVEAUX ARRIVANTS ET DES MINORITÉS RACIALES PAR RAPPORT AU SYSTÈME CANADIEN DE JUSTICE PÉNALE : RÉSULTATS D UN SONDAGE MENÉ À TORONTO EN 2007 1 Scot Wortley 2 Coordonnateur de la priorité

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale Consultez-nous Traiter votre plainte par la résolution locale 2 Table des matières Qu est-ce que le Bureau du directeur indépendant de l examen de la police?...3 Qu est-ce que la résolution locale?...

Plus en détail

10. Égalité professionnelle 11. Liberté d opinion et droit d expression 12. Lutte contre le harcèlement moral et le harcèlement sexuel

10. Égalité professionnelle 11. Liberté d opinion et droit d expression 12. Lutte contre le harcèlement moral et le harcèlement sexuel Modèle commenté de document d information LIVRET D ACCUEIL DU PERSONNEL DES ÉTABLISSEMENTS ET S E R V I C E S S O C I A U X O U M É D I C O - S O C I A U X (voir bon de commande à la fin du document) ÉDITIONS

Plus en détail

Création d'une enquête avec Sphinx (synoptique) 1 Création d'une nouvelle enquête. Création des différentes parties (avant ou après les questions)

Création d'une enquête avec Sphinx (synoptique) 1 Création d'une nouvelle enquête. Création des différentes parties (avant ou après les questions) Création d'une enquête avec Sphinx (synoptique) 1 Création d'une nouvelle enquête Création des différentes parties (avant ou après les questions) Création des questions Choix du type, des modalités et

Plus en détail

Concours Master en Science des Matériaux

Concours Master en Science des Matériaux Concours Master en Science des Matériaux Parcours Matériaux céramiques pour l énergie, la santé et les nouvelles technologies ENTREE EN MASTER POUR TITULAIRES D'UNE MAITRISE OU CANDIDATS AYANT LA PREMIERE

Plus en détail

Sécurité publique en Lot-et-Garonne: bilan de l'année 2012 et objectifs 2013. Mardi 22 janvier 2013

Sécurité publique en Lot-et-Garonne: bilan de l'année 2012 et objectifs 2013. Mardi 22 janvier 2013 Sécurité publique en Lot-et-Garonne: bilan de l'année 2012 et objectifs 2013 Mardi 22 janvier 2013 Contacts presse Marie-Claude BOUSQUIER - Tél. 05 53 77 61 82 - Portable 06 73 56 75 50 Joëlle MEURISSE

Plus en détail

ECOUTE CLINIQUE ET SOUTIEN DU LIEN SOCIAL EN MILIEU SCOLAIRE

ECOUTE CLINIQUE ET SOUTIEN DU LIEN SOCIAL EN MILIEU SCOLAIRE (sic)association Psychologues Cliniciens Appel à projets de l AFPSSU pour 2011 Titre ECOUTE CLINIQUE ET SOUTIEN DU LIEN SOCIAL EN MILIEU SCOLAIRE Auteurs Référent contact Responsable du projet: Mme MECHICHE

Plus en détail

Violences dans le couple: pour un changement de langage

Violences dans le couple: pour un changement de langage Violences dans le couple: pour un changement de langage VIFA FMP BELLINZONE NOVEMBRE 2010 Prestations : ViFa Objectifs : Programmes volontaires pour hommes ayant recours à la violence pour femmes ayant

Plus en détail

Guide des demandes fondées sur des considérations humanitaires (CH)

Guide des demandes fondées sur des considérations humanitaires (CH) Guide des demandes fondées sur des considérations humanitaires (CH) 1720, Grant St. Vancouver BC V5L 2Y7 604-254-9626 mosaic@mosaicbc.com www.mosaicbc.com MOSAIC 2008 Ce projet a été rendu possible grâce

Plus en détail

Décision n 2013-358 QPC. Dossier documentaire

Décision n 2013-358 QPC. Dossier documentaire Décision n 2013-358 QPC Article L. 313-12 du code de l entrée et du séjour des étrangers et du droit d asile Conditions de renouvellement d une carte de séjour mention «vie privée et vie familiale» au

Plus en détail

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF CARTA EUROPEA avec le soutien de la Commission Européenne et des barreaux des Programmes EUROMED DROIT et EURODROIT SUD EST MEDITERRANEE Siège social Maison de l Europe à Montpellier Adresse administrative

Plus en détail

«Ce n est pas correct!»

«Ce n est pas correct!» Pour de plus amples renseignements Pour vous renseigner sur ce que fait le gouvernement du Canada pour les aînés ou pour trouver des services et des programmes de soutien offerts dans votre province ou

Plus en détail