La réforme des temps scolaires, ses conséquences pour l'enfant et sa famille

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La réforme des temps scolaires, ses conséquences pour l'enfant et sa famille"

Transcription

1 La réforme des temps scolaires, ses conséquences pour l'enfant et sa famille Compte rendu d'une enquête réalisée par l'udaf des Hautes-Alpes en Février-Mars 2015

2 2

3 SOMMAIRE 1 - Le cadre général de l'enquête, p Le profil des familles répondantes, p Les activités périscolaires : organisation et opinions des familles, p Les effets des nouveaux rythmes sur l'enfant et sur sa famille, p Le point de vue des familles sur la mise en oeuvre de la réforme, p. 15 Conclusion, p. 19 Annexe : copie du questionnaire proposé aux parents

4 4

5 1 - Le cadre général de l'enquête Dans le prolongement de la position prise par le Conseil d'administration en juin 2014 sur l'aménagement des temps scolaires (position publiée sur le site à la rubrique Information aux familles/notre avis sur), l'udaf a souhaité, 6 mois après la mise en place généralisée de la réforme, questionner les parents d'élèves des Hautes-Alpes sur leur expérience. L'objectif de l'union Départementale des Associations Familiales est d'avoir une connaissance plus précise et sans a priori sur la manière dont les familles vivent cette réforme. L'étude conduite par l'udaf vise à mieux connaître les situations vécues par les parents et à recueillir leur opinion à propos des effets de la réforme sur l'enfant et sa famille. La population visée est clairement délimitée : il s'agit des personnes dont les enfants fréquentent une école des Hautes-Alpes ayant appliqué la réforme en septembre 2013 ou septembre Les données exploitées sont des éléments déclaratifs recueillis au moyen d'un questionnaire mis en ligne sur Internet via le logiciel libre LimeSurvey. La parution de ce questionnaire, accessible à partir du site de l'udaf des Hautes-Alpes du 6 février au 9 mars 2015, a été annoncée par voie de presse et par le canal des associations familiales. 370 personnes ont répondu au questionnaire de façon complète ou partielle. Seules les réponses complètes ont été retenues et exploitées à l'exclusion de 7 d'entre elles fournies par des personnes résidant à l'extérieur du département et d'une huitième qui était à l'évidence hors sujet. Au total, 220 réponses ont été prises en compte et analysées. Le dispositif d'enquête ne comportait pas d'échantillonnage de la population cible (parents d'un ou de plusieurs enfants fréquentant une école haute-alpine où la réforme des temps scolaires est mise en œuvre). Cependant, la possibilité de contrôler la fiabilité des réponses et, dans une certaine mesure, la représentativité des familles «répondantes», a été introduite au moyen de questions spécifiques permettant de comparer certaines des caractéristiques du groupe des répondants à celles, connues par ailleurs, de la population cible (Cf. Q1, Q6 et Q15), et ainsi de repérer leurs éventuelles correspondances. 1

6 2 - Le profil des familles ayant participé à l'enquête Certains items du questionnaire avaient pour but de recueillir des éléments factuels sur la personne répondante, sur l'enfant concerné et sa famille et ainsi de connaître le profil des familles «répondantes». C'est le cas des questions allant de Q1 à Q8, de la question Q15 et des questions Q25 et Q26. Question Q1/Q2 (La commune où est scolarisé l'enfant, le code postal) Au vu du lieu de scolarisation de l'enfant, 47 communes sont citées dans les réponses sur les 101 qui, dans le département, disposent au moins d'une école. Tous les «bassins de vie» des Hautes- Alpes sont représentés : Queyras/Guillestrois, Embrunais/Savinois, Briançonnais/L'Argentièrois, Gapençais, Champsaur-Valgodemard, Buëch. Avec 81 réponses sur 220 (soit 37%), on note par ailleurs que le chef-lieu, Gap, est légèrement sur-représenté par rapport à la population départementale (le rapport population de Gap/population des Hautes-Alpes est proche de 30%). La question Q1/Q2 devait également permettre de comparer deux configurations : la dispersion géographique de l'ensemble de la population des élèves du primaire et celle du groupe des enfants des familles ayant participé à l'enquête. Finalement, la recherche d'une similitude sur ce plan a dû être abandonnée compte tenu du faible nombre de réponses émanant de secteurs importants du département comme Briançon ou Embrun. Question Q3 (Réforme appliquée en septembre 2013 ou en septembre 2014) Concernant le moment de la mise en œuvre de la réforme dans l'école fréquentée par l'enfant de chaque répondant, les réponses se répartissent comme suit : - septembre 2013 : 10,91% enfants concernés - septembre 2014 : 89,09% enfants concernés On observe ici un écart significatif avec les pourcentages qui s'appliquent en réalité dans les Hautes-Alpes aux élèves du primaire. En effet, ces derniers sont 2467 sur à avoir expérimenté les nouveaux rythmes en septembre 2013 (source : Services départementaux de l Éducation nationale), soit 21,66% de la population globale. Cette différence peut là encore être partiellement imputée au nombre réduit des réponses émanant de Briançon, ville importante du département où la réforme a été mise en place en Question Q4 (Enfant scolarisé avant l'application de la réforme) A la question de savoir si l'enfant concerné était scolarisé avant la mise en place des nouveaux temps scolaires, les réponses se répartissent de la façon suivante : - oui (scolarisé avant) : 201 réponses, soit 91,36% - non : 19 réponses, soit 8,64% Au vu de ces résultats, il apparaît que la majorité des parents répondants avait une possibilité de comparaison entre la situation vécue avant et celle vécue après la mise en place de la réforme. 2

7 Question Q5 (Dans la famille, nombre d'enfants scolarisés en maternelle ou élémentaire) Les répondants au questionnaire se trouvent dans les situations suivantes : parents ont 1 seul enfant en école primaire. Soit 50,00% - 86 parents ont 2 enfants en école primaire. Soit 39,09% - 24 parents ont 3 enfants ou plus en école primaire. Soit 10,91% Nota bene : du fait de l'anonymat des réponses il ne peut être établi que les parents ayant déclaré avoir plusieurs enfants en école primaire ont effectivement complété un questionnaire pour chaque enfant comme cela était préconisé. Question Q6 (La classe fréquentée par l'enfant) La répartition des enfants en fonction de la classe fréquentée cette année est la suivante : Réponses Nombre d'enfants concernés Pourcentage petite section 20 enfants 9,09% moyenne section 25 enfants 11,36% grande section 41 enfants 18,64% CP 29 enfants 13,18% CE1 29 enfants 13,18% CE2 28 enfants 12,73% CM1 18 enfants 8,18% CM2 30 enfants 13,64% Le nombre le plus élevé de réponses correspond donc à des familles avec enfant scolarisé en grande section de maternelle. On remarque en fait un afflux de réponses pour les niveaux de GS et CM2 qui correspondent aux deux classes charnières de l'école primaire. Q6 permet aussi de scinder en deux le groupe des personnes répondantes en fonction de l'école fréquentée par leur enfant : maternelle ou élémentaire. Cette variable «école fréquentée» sera croisée par la suite avec les résultats obtenus à plusieurs questions qui concernent le niveau de satisfaction des familles par rapport aux nouveaux rythmes. Selon Q6, la distribution des élèves entre maternelle et élémentaire se présente comme suit : - 86 sont en maternelle sont en élémentaire Soit, en pourcentage : 39,09% en maternelle et 60,91% en élémentaire D'ores et déjà, on peut rapprocher ces chiffres qui caractérisent le groupe des répondants de ceux qui caractérisent la population globale des élèves des Hautes-Alpes (11390) dont on sait qu'elle se répartit de la façon suivante : élèves en maternelle élèves en élémentaire (source : Services départementaux de l Éducation nationale) Soit, en pourcentage : 37,67% en maternelle et 62,33% en élémentaire. 3

8 Le tableau ci-après présente ces pourcentages en parallèle. / Effectif élèves Hautes-Alpes / Effectif élèves de l'enquête Maternelle 37,67% 39,09% Elémentaire 62,33% 60,91% Visible dans ce tableau, la proximité de ces deux rapports (pourcentage maternelle/élémentaire dans la population cible et pourcentage dans le groupe des répondants) apparaît étayer l'hypothèse de la représentativité du groupe répondant, du moins sur ce point particulier. Question Q7 (Le dispositif APC dans l'école de votre enfant) Il s'agit ici de savoir si les parents ont connaissance du dispositif des APC (activités pédagogiques complémentaires) mis en place dans l'école de leur enfant dans le cadre de la réforme. Les 220 réponses se répartissent de la manière suivante : - oui (j'en ai connaissance) : 179 (74,09%) - non( je n'en ai pas connaissance) : 46 (20,91%) Question Q8 (En complément de Q7 : votre enfant a-t-il participé aux APC) La question permet de savoir si l'enfant a personnellement bénéficié de ce soutien complémentaire en 2013 ou Les réponses parentales sont les suivantes : - oui : 58 (26,36%) - non : 162 (73,64%) Les réponses aux questions Q7 et Q8 permettent d'avancer que la grande majorité des parents ont connaissance du dispositif des activités pédagogiques complémentaires, et ce y compris lorsque leur propre enfant n'a pas encore fait partie des bénéficiaires du dispositif. Question Q15 (Répartition des élèves en fonction du nombre de demi-journées/semaine) Dans les réponses au questionnaire, la répartition des 220 élèves selon le nombre de demijournées scolarisées par semaine s'effectue comme suit : - élèves avec 8 demi-journées : 39 - élèves avec 9 demi- journées : 181 Soit, en pourcentage : 17,73% à 8 demi-journées et 82,27% à 9 demi-journées. Dans le département, la répartition selon le même critère de la population des élèves du primaire est la suivante : - élèves avec 8 demi- journées : élèves avec 9 demi-journées : 9487 (source : Services départementaux de l Éducation nationale) Soit, en pourcentage : 16,71% à 8 demi- journées et 83,29% à 9 demi-journées. 4

9 Population élèves école primaire Pourcentage élèves à 9 ½ journées Pourcentage élèves à 8 ½ journées des Hautes-Alpes 83,29% 16,71% correspondant aux répondants de l'enquête 82,27% 17,73% Le faible écart (1,02 point) entre les deux rapports présentés dans le tableau indique, là encore, une forte analogie entre la population cible et le groupe des répondants. Question Q25 (Le répondant est-il une femme ou un homme) A cette question, on trouve les réponses suivantes : - femme : 187 (soit 89,55% des réponses) - homme : 23 (soit 10,45% des réponses) Question Q26 (Les catégories socio-professionnelles) La distribution par CSP déclarés par les répondants au questionnaire se rapproche-t-elle de celle de l'ensemble de la population des Hautes-Alpes (données INSEE 2011)? Pas vraiment. Au contraire, des écarts importants sont ici observés : sur-représentation dans le groupe des répondants des catégories «cadre et professions intellectuelles supérieures» et «employé», et sous représentation des catégories «profession intermédiaire» et «ouvrier» (zéro ouvrier sur 220 réponses). Toutefois, de ce rapprochement entre les CSP des répondants et ceux de la population générale du département on ne peut tirer aucun indice (positif ou négatif) de représentativité du groupe des répondants au questionnaire, et ce pour plusieurs raisons. En premier lieu, on ne peut à l'évidence s'attendre à ce que la population spécifique des parents des élèves fréquentant l'école primaire soit porteuse des mêmes caractéristiques que la population générale des Hautes-Alpes (celle que l'insee prend pour objet). De plus, les répondants ne sont pas à proprement parler des parents d'élèves, mais, 9 fois sur 10, des mères d'élèves qui a elles seules ne sauraient représenter les CSP de la population globale, femmes et hommes confondus. Une troisième raison tient à l extrême complexité de la classification de l'insee qui rend en partie aléatoire le classement par CSP des répondants quand ce sont eux-mêmes qui doivent se placer dans une catégorie. Remarques générales sur cette 1ère partie : Concernant la «représentativité» du groupe des personnes ayant répondu à l'enquête par rapport à la population réelle concernée, on retiendra essentiellement les deux points d'analogie qui se dégagent de l'analyse des réponses en Q6 et Q15 (répartition maternelle/élémentaire et répartition 8/9 demi-journées d'enseignement ) et qui incitent à reconnaître l'existence d'une similitude de structure entre le groupe des répondants et la population cible. Cependant, en l'absence d'autres correspondances qu'aurait pu garantir un échantillonnage de la population visée par l'enquête, la prudence reste de mise quant à l'interprétation des 220 réponses obtenues. 5

10 3 Les temps d'activités périscolaires La notion de temps d'activités périscolaires ("TAP") émerge de la réforme de 2013 (décret du 24 janvier relatif à l'organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires). Les expressions "temps périscolaires" et "activités périscolaires" sont à l'époque simultanément employées, laissant entendre que le temps périscolaire pouvait le cas échéant prendre la forme d'un "temps d'accueil" sans activité organisée. Dans le questionnaire, les items allant de Q9 à Q14 avaient pour objet le recueil d'informations relatives à la fréquentation des temps d'activités périscolaires (TAP) et à la nature des activités proposées durant ces séquences. Ils visaient aussi la mise au jour des points de vues des familles sur le bien-fondé de ces activités et leur intérêt pour les enfants. A noter que les TAP sont parfois, comme à Gap, désignés sous le vocable de "NAP" pour "nouvelles activités périscolaires". Question Q9 (Votre enfant fréquente-t-il les TAP?) Les réponses à cette question se répartissent de la façon suivante : Réponses Décompte Pourcentage non, il n'en fréquente aucune 34 15,45% oui, il participe à toutes les activités ,64% oui, mais il ne participe qu'à certaines activités 79 35,91% Du tableau ci-dessus, il ressort que 84,55% des enfants des parents répondants fréquentent les temps d'activités périscolaires, à la nuance près qu'une partie d'entre eux ne participe qu'à certaines activités et non à toutes. 15,45% des répondants indiquent que leur enfant ne fréquente aucune activité périscolaire. Il est intéressant de noter que le croisement de ces résultats avec la variable école maternelle/école élémentaire fait apparaître un écart de fréquentation significatif en fonction du type d'école fréquenté : si 88,06% des enfants de l'élémentaire participent aux TAP, ils ne sont que 80,20% à le faire à l'école matenrelle. Question Q10 (Les différentes activités périscolaires auxquelles votre enfant participe) Les réponses à cette question donne lieu au relevé de 525 activités. Si l'on prend en compte les similitudes d'une partie des réponses, Q10 permet d'inventorier 112 activités différentes. Des catégories ont été établies à partir des 525 activités citées par les répondants. Elles sont présentées ci-dessous sous forme de liste, assorties du nombre d'occurrences leur correspondant. On notera que le terme d'"activité" est pris ici dans un sens très étendu puisqu'il englobe l'ensemble de ce que les répondants ont déclaré à ce titre et qui peut aller, quelques fois, jusqu'à l'antonymie ("pas d'activité mise en place") ; des parents indiquant ici que les enfants ne font rien de particulier, jouent dans la cour ou pratiquent des activités de type «occupationnel» proposées par les ATSEM. 6

11 Le classement qui suit permet notamment de repérer les activités périscolaires les plus fréquemment proposées dans le département des Hautes-Alpes. Catégories réponses Décompte Pourcentage Sport, activités physiques, jeux collectifs d'extérieur % Jeux d'intérieur, de société, ludothèque 66 13% Musique, activités musicales, chant, percussions 59 11% Activités manuelles 49 9% Arts plastiques 38 7% Temps avec ATSEM, garderie 29 6% Expression corporelle, danse, motricité 23 4% Découverte nature, environnement, patrimoine 22 4% Langues vivantes 21 4% Cuisine 18 3% Cirque, arts du cirque, arts de la rue 17 3% Théâtre, slam 16 3% Activités incertaines, pas d'activités mises en place 13 2% Bibliothèque, lecture, contes 13 2% Multimédia, informatique 12 2% Citoyenneté, métiers 8 2% Écriture, journalisme 7 1% Aide aux devoirs et soutien 4 1% Détente, repos, temps libre 4 1% Question 11 (Où se déroulent les activités périscolaires?) Les réponses à cette question se répartissent comme suit : - pour 61,36% des répondants, les activités périscolaires se déroulent dans une salle de classe, - pour 37% d'entre eux, elles ont lieu dans la cour de l'école, - 31,36% pensent qu'elles se déroulent dans un autre lieu, et lorsqu'ils le précisent, les autres lieux cités sont le plus souvent des «salles communales» ou «polyvalentes», - enfin, 7,27% des répondants déclarent qu'il ne le savent pas. Question Q12 (Ces activités sont-elles gratuites?) Cette question sur la gratuité des activités donne lieu aux réponses suivantes : - 82,27% des parents répondent que toutes les activités sont gratuites, - 2,27% des répondants déclarent qu'elles sont payantes (partiellement ou en totalité), - et 15,45% d'entre eux n'apportent pas de réponse à la question. Enfin, 14 commentaires ont été laissés par les répondants, la plupart ayant trait à l'absence ou la quasi absence d'activités périscolaires dans l'école de leur enfant. Trois points de vue, plus remarquables, sont reproduits ci-dessous : - "Elles sont payantes pour les elèves qui ne sont pas de la commune. Pourtant c'est bien notre école (regroupement intercommunal)." - "Je préfèrerais payer certaines activités mais avoir plus de choix." - "Elles sont prises en charge par la communauté de communes. Je trouve cela respectueux car ça favorise l accès de tous aux TAP." 7

12 Question Q13 (Votre enfant se montre-t-il intéressé par les TAP?) Cette question s'adressait aux répondants dont les enfants fréquentent les TAP. Elle a suscité les réponses suivantes : POUR LA MATERNELLE ET L'ELEMENTAIRE (187 enfants fréquentant les TAP) Plutôt intéressé ou très intéressé 96 51,34% Peu intéressé 64 34,25% Ne se prononce pas 25 13,37% Les parents répondants sont donc légèrement majoritaires à considérer que leur enfant est intéressé ("plutôt" ou "très") par les activités périscolaires. Cependant, comme le montrent les deux tableaux suivants, l'introduction de la variable "maternelle/élémentaire" fait apparraître des écarts importants dans les réponses parentales en fonction du type d'école fréquenté. POUR L'ELEMENTAIRE (sur 118 enfants fréquentant les TAP) Plutôt intéressé ou très intéressé 67 56,78% Peu intéressé 44 37,29% Ne se prononce pas 7 5,93% POUR LA MATERNELLE (sur 69 enfants fréquentant les TAP) Plutôt intéressé ou très intéressé 29 42,03% Peu intéressé 20 28,99% Ne se prononce pas 18 20,09% Les parents des élèves de maternelle sont donc bien moins nombreux que ceux de l'école élémentaire (-14,75%) à estimer que leur enfant est intéressé par les TAP. Corrélativement, ils sont plus nombreux à déclarer que leur enfant est "peu intéressé" (+8,3%), et davantage encore, à suspendre leur jugement sur ce point (+14,16). Question Q14 (Points de vue des parents sur les TAP) La question posée était la suivante : " Après quelques mois d'expérience, quelles sont parmi les propositions suivantes celles qui correspondent le mieux à votre point de vue sur les TAP? " Les parents répondants avaient le choix entre différentes propositions et pouvaient en sélectionner plusieurs. 8

13 Leurs réponses se répartissent comme suit : Réponses Décompte Pourcentage 1 Pourcentage 2 Les TAP sont encadrés par des personnes compétentes 60 27,27% 32,09% Les TAP sont encadrés par des personnes insuffisamment formées 83 37,73% 44,39% Les TAP proposent aux enfants des activités enrichissantes 62 28,18% 33,16% Les TAP proposent aux enfants des activités manquant d'intérêt 80 36,36% 42,78% Les TAP ont lieu dans des locaux ou des espaces adaptés 37 16,82% 19,79% Les TAP ont lieu dans des locaux ou des espaces souvent inadaptés 54 24,55% 28,88% Le "pourcentage 1" est calculé sur l'ensemble des questionnaires exploités (220) ; le "pourcentage 2" concerne les seuls répondants dont les enfants fréquentent les TAP (187). Bien que la question posée laissait entendre qu'elle s'adressait aux personnes ayant l'expérience du dispositif, rien n'empêchait en effet les autres répondants d'exprimer ici les raisons pour lesquelles ils ont choisi de ne pas inscrire leur enfant aux activités périscolaires. En tout état de cause la proposition rencontrant le plus grand nombre d'adhésion concerne l'insuffisance de formation des intervenants, suivie de peu par le manque d'intérêt des activités proposées. S'il est inférieur, le score des propositions inverses est cependant loin d'être négligeable. 9

14 4 - Les effets des nouveaux rythmes sur l'enfant et sur la famille Dans une partie du questionnaire (questions Q16 à Q20 incluse), il est demandé aux parents de décrire les effets de la nouvelle organisation des temps observés sur leur enfant puis sur leur famille elle-même. Deux questions «ouvertes» (Q18 et Q27) leur permettent d'indiquer les causes précises des phénomènes qu'ils déclarent avoir constaté. Question Q16 (Les nouveaux rythmes d'enseignement favorisent-ils les apprentissages?) Les répondants ont ici à choisir entre deux propositions divergentes. Ils peuvent aussi ne pas se prononcer. La totalité des réponses se répartit de la façon suivante : S'agissant de leur enfant, les parents qui considèrent que les nouvea ux rythmes sont plutôt favorables aux apprentissages sont au nombre de 43, soit 19,55% des réponses les parents qui considèrent que les nouveaux rythmes sont plutôt défavorables aux apprentissages sont au nombre de 121, soit 55,00% des réponses les parents qui ne se prononcent pas sont au nombre de 56, soit 25,45% des réponses. Au vu de ces résultats, la majorité des parents (55%) estime donc que les nouveaux rythmes d'enseignement sont plutôt défavorables aux apprentissages. Toutefois il faut noter qu'un parent sur quatre préfère ne pas se prononcer sur ce point. Si on croise ces résultats avec la variable maternelle/élémentaire (voir Q6), on obtient alors les chiffres suivants : effectif Favorable pourcentage Défavorable pourcentage Ne se pr pas pourcentage maternelle ,28% 50 58,14% 22 25,58% élémentaire ,39% 71 52,99% 33 24,63% ensemble ,55% ,00% 56 25,45% Sur la ligne maternelle, les pourcentages sont donnés par rapport à l'effectif de maternelle (86). Idem pour l'élémentaire (effectif :134) On observe dans ce tableau que le fait d'avoir un enfant en maternelle majore de plus de 5 points le pourcentage d'avis négatifs sur les effets des nouveaux rythmes sur les apprentissages, et minore d'autant le pourcentage des avis positifs. Question Q17 (Le changement des rythmes a-t-il un impact sur le comportement de l'enfant?) A la question de savoir si le changement des rythmes de vie de son enfant retentit sur son état général ou sur son comportement, les répondants ont eu à choisir entre les 5 propositions qui apparaissent dans le tableau suivant. Vis à vis de chaque proposition le tableau présente le nombre de fois où elle a été choisie et son rapport (en pourcentage) aux 220 réponses au questionnaire. 10

15 PROPOSITIONS Nombre d'occurrences Pourcentages sur 220 il est plus calme 1 0,45% il est moins calme 51 23,18% il est plus fatigué ,36% il est moins fatigué 5 2,27% pas d'effet remarquable 34 15,45% Autre 9 4,09% La proposition «il est plus fatigué» a donc été cochée dans 179 réponses au questionnaire (sur 220) ce qui représente un pourcentage de 81,36%. La proposition contraire, elle, n'a recueilli que 5 suffrages sur 220. Remarquablement élevée, la fréquence du choix de l'item «il est plus fatigué» correspond assez fidèlement aux résultats observés dans des enquêtes similaires conduites par d'autres organismes dans les Hautes-Alpes ou hors de ce département (UDAF 38 en 2014, DSDEN Hautes-Alpes en mars 2015, FCPE 05 en mars 2015, etc.) L'item «autre» qui permettait au répondants d'émettre une autre proposition sur le sujet, a été renseigné 9 fois. On y trouve 2 déclarations qui renforcent l'idée de fatigue, 3 autres qui expriment le fait que l'enfant est plus souvent malade, une encore qui parle de «démotivation», une autre d' «irritabilité», et enfin 2 formulations qui indiquent fort logiquement que l'enfant n'était pas scolarisé avant la réforme. Question Q18 (Précisions sur les répercussions de la réforme sur l'enfant) La question Q18 prolonge la question précédente et donne au répondant la possibilité de préciser ses observations et d'indiquer les raisons qui, selon lui, sont à l'origine des changements qu'il a observés chez son enfant. Cette question «ouverte» a obtenu 173 réponses. Beaucoup d'entre elles ont donné lieu à des développements comprenant plusieurs constats ou explications. Au total, 216 observations ont été répertoriées. Exemples de réponses dont la précision témoigne du degré d'investissement du répondant : - «La journée est trop souvent fractionnée (pause de 12h à 14h sans activité, sous la responsabilité des agents de cantines en grand groupe), l'alternance de temps cadrés/scolaires avec des temps cour/"libre" génère une agitation permanente. - Mon enfant reste de toute façon de 8h20 à 17h sur place, en collectivité, ce qui génère beaucoup de fatigue : on a rajouté 1/2 journée de collectivité sans en enlever sur les 8 autres 1/2 journées. - Je ne pense pas que ce soient les rythmes des enfants qui soient mis à l'honneur mais les rythmes des contraintes des adultes (organisation collective des repas, du transport, des horaires de travail des parents...) - Les rythmes des enfants ne sont pas tous les mêmes selon l'age de 3 à 11 ans! alors que les réponses proposées sont les mêmes pour tous.» Pour être appréhendées plus facilement, les observations répertoriées sont présentées en 2 groupes correspondant à 2 types d'assertions : 1) raisons pour lesquelles mon enfant est plus fatigué ou plus agité, 2) raisons pour lesquelles mon enfant est moins fatigué ou moins agité. 11

16 1 - Raisons pour lesquelles mon enfant est plus fatigué ou plus agité Sur les 223 observations, 206 s'attachent à expliciter le choix, en Q17, des items «il est plus fatigué» ou «il est moins calme». Il s'agit d'observations plutôt défavorables aux nouveaux rythmes. Le tableau ci-dessous en rend compte après qu'elles aient été regroupées en 5 catégories. CAUSES DE LA FATIGUE Ou du mal-être de l'enfant Tension trop importante due à un surcroît de sollicitations (par exemple, langue vivante juste à la suite du temps scolaire), à la continuité nouvelle de la semaine scolaire, ou à l'augmentation du temps passé en collectivité. Exemple : «Il n'y a plus de coupure du rythme pendant la semaine. Le temps passé à l'école les Lundis, Mardis, Jeudis et Vendredis sont identiques aux années précédentes et maintenant il faut qu'il y aille en plus le mercredi matin» OCCURRENCES 80 Instauration de la scolarité du mercredi matin : absence de césure dans la semaine ou difficultés liées au déplacement des activités périscolaires pratiquées antérieurement le mercredi matin. Inadaptation des nouveaux rythmes en maternelle : temps de repos trop courts ou interrompus, TAP réduits à des temps de garderie. Exemple : «Les horaires de la pause méridienne ne sont pas adaptés aux enfants de maternelle qui ont du mal à attendre 14h pour la sieste, et qu'on réveille 1h après pour retourner en classe une petite 1/2 h, avant la récréation et les TAP (qui signifient garderie dans notre cas)» Incrimination des temps périscolaires (TAP ou temps de garderie) : problèmes de contenus, d'encadrement, de discipline, de sécurité, etc. Exemple : «La raison de sa fatigue est ( ) cette heure quotidienne de TAP (qui n'est rien d'autre qu'une garderie) et qui se rajoute à l'heure et quart de garderie de fin de journée (volume sonore important)» Incrimination des devoirs, trop lourds, trop fréquents (difficultés dans le cas d'une activité extra-scolaire pratiquée après le temps d'école). Problème des devoirs donnés le mardi soir Raisons pour lesquelles mon enfant se trouve dans une situati on plus f avorable Très peu nombreuses (10), les réponses qui exposent en quoi la situation nouvelle est favorable à l'enfant sont reproduites ici in extenso : 1 - En allant à l'école le mercredi matin, il se lève plus tard que l'année dernière lorsqu'il allait chez sa nounou ; en outre pour la période novembre et février, il ne va pas aux activités et bénéficie du vendredi après midi pour se reposer. 2 - La répartition sur les 9 demi-journées me semble être une bonne chose pour l'apprentissage mais la journée des enfants est toujours aussi longue car nos horaire à nous adultes n'ont pas changé. Aujourd'hui je les lève le mercredi matin pour aller à l'école alors qu'avant ils dormaient. 3 - Mon enfant devait déjà se lever le mercredi matin donc pas de changement de ce côté là pour lui. Et les activités lui plaisent, donc il est détendu quand il rentre. 4 - Les TAP sont groupés sur un après-midi. La semaine est plus lourde au final, mais ce rythme semble bien convenir à mon enfant qui est en CE Une bonne adaptation. 12

17 6 - Journée d'apprentissage moins longue, retour à la maison plus tôt. Plus de temps pour se reposer chaque jour. Moins de fatigue en fin de semaine et en fin de période à la veille des vacances. 7 - Travaillant le mercredi, l'an dernier nous la levions quand même pour la déposer au centre de loisirs le matin! Donc pas de changement de rythme pour nous qui avons la chance de la récupérer 3 jours par semaine à la sortie de l'école. 8 Journée d'école raccourcie, rentrée à la maison plus tôt. Plus de repos chaque jour. 9 - Il y a des devoirs tous les soirs de la semaine (pas de pose le mardi soir), des réveils tous les matins et de l'enseignement tous les jours sur 7 heures excepté le jeudi après-midi pour les TAP. Toutefois l'ambiance entre les élèves est meilleure car ils font des choses ludiques ensemble et cela permet à tous d'avoir des activités extrascolaires, cela reste donc positif Enfant handicapé qui ne peut participer aux TAP faute d'accompagnant. Cet enfant va à la sieste avec les petites sections. Mais ce rythme semble malgré tout lui convenir. Remarque : Dans la dernière réponse où le parent reconnaît que le nouveau rythme paraît convenir à son enfant porteur d'un handicap, un problème important est cependant abordé : jusqu'à ce jour, un enfant handicapé ne peut bénéficier d'un accompagnement spécifique durant les TAP, contrairement à ce qui peut se passer pendant les temps scolaires (AVS). En résumé, des réponses aux questions Q17 et Q18, on retient qu'une très forte majorité de parents considère que les nouveaux rythmes retentissent négativement sur l'état général ou le comportement de leur enfant. Ces parents en attribuent principalement la cause à l'instauration du mercredi matin scolarisé ; continuité nouvelle qui, du fait de leurs propres horaires de travail, engendre un allongement du temps que l'enfant passe dans un cadre collectif (école, garderie, repas, TAP), celui-ci ne leur paraissant pas toujours présenter des garanties de qualité suffisantes. Cette vision dépréciative des nouveaux dispositifs (jugés néfastes au bien-être de l'enfant) est accentuée quand l'enfant est scolarisé en école maternelle. Question Q19 (Répercussions sur la vie familiale) La personne doit ici indiquer si, oui ou non, le changement des rythmes de son enfant a eu un impact sur la vie de la famille. Les 220 réponses à cette question se répartissent comme suit : - oui : non : 47 - ne sait pas : 5 76,36% des répondants estiment donc que le changement des rythmes de leur enfant retentit sur la vie de la famille (contre 21,36% des répondants qui estiment qu'il n'y a pas eu de répercussions). Question Q20 (Dans quels domaines les répercussions s'exercent-elles?) La question s'adresse explicitement aux personnes ayant répondu par l'affirmative à la question Q19 (soit 168 répondants). Les personnes ont la possibilité de choisir un ou plusieurs «domaines» parmi les suivants : travail des parents, ressources de la famille, garde des enfants, activités extrascolaires, autre. Le décompte des réponses apparaît dans le tableau suivant. 13

18 DOMAINE OCCURRENCES % SUR 168 Travail du ou des parents (changement d'horaires, etc.) 49 29,17% Finances, ressources de la famille 18 10,71% Mode de garde des enfants 23 13,69% Activités extrascolaires des enfants (centre de loisirs, activités sportives, culturelles, etc.) 85 50,60% Autre 14 8,33% L'item majoritairement choisi par les répondants est celui qui associe les nouveaux rythmes de l'enfant à la problématique des activités extrascolaires qui, précédemment, étaient le plus souvent pratiquées au cours de la journée du mercredi. C'est donc la continuité nouvelle de la semaine d'enseignement scolaire qui est désignée comme premier facteur de transformation de la vie de la famille. On relève encore dans le tableau la proportion importante (29,17%) de parents qui déclarent que l'introduction des nouveaux rythmes de l'enfant a eu des répercussions sur l'organisation de leur vie professionnelle. La proposition «autre» a été cochée 14 fois et a donné lieu à 8 commentaires qui n'apportent pas d'indications complémentaires (les répondants ayant été contraints d'utiliser une fenêtre «commentaire» pour avoir simplement la possibilité de cocher plusieurs items). 14

19 5 Point de vue des familles sur la mise en œuvre de la réforme Si la plupart des items du questionnaire avaient pour objet la description d'éléments concrets relatifs aux changements intervenus dans la vie de l'enfant (les nouvelles activités, les nouveaux horaires scolaires et leurs effets sur l'enfant) quelques autres devaient permettre de recueillir l'opinion des parents à propos de la réforme des rythmes et la manière dont celle-ci était mise en œuvre dans l'espace scolaire fréquenté par leur enfant. C'est le cas des questions allant de Q21 à Q24 et de la question Q27. Q21 - (Estimez-vous avoir été suffisamment informé par l'école?) A cette question, les réponses des parents se répartissent de la façon suivante. Réponse Décompte Pourcentage Oui ,45% Non 73 33,18% Je ne me prononce pas 25 11,36% Sans réponse 0 0,00% Une majorité des répondants considère donc avoir été suffisamment informée par l Éducation nationale à propos des transformations en cours. Q22 (Avez-vous pu exprimer votre point de vue auprès de la commune?) A la question posée, correspondent les réponses figurant au tableau suivant. Réponse Décompte Pourcentage Oui ,45% Non 84 38,18% Sans réponse 3 1,36% Ces réponses font apparaître qu'une large majorité des parents répondants estime avoir pu s'exprimer auprès de leurs élus au sujet de l'organisation des temps de l'enfant. Q23 (Votre avis a-t-il été entendu?) Associée à la question précédente, cette nouvelle interrogation s'adresse logiquement aux répondants qui ont déclaré avoir pu exprimer leur avis auprès des élus territoriaux. Il convient donc d'effectuer le décompte des réponses après avoir soustrait les 87 réponses non positives à la question Q22, soit sur 133 réponses au lieu de 220. On observe alors les pourcentages se trouvant à droite du tableau suivant. 15

20 Réponse Décompte Pourcent. sur 220 réponses Pourcent. sur 133 réponses Oui 34 15,45% 25,56% Pas suffisamment 44 20,00% 33,08% Pas du tout 51 23,18% 38,35% Je ne me prononce pas 22 10,00% Sans réponse 69 31,36% Ainsi donc, 51 des 133 parents qui ont pu exprimer un avis auprès de leur commune estiment n'avoir pas du tout été entendus par leurs élus (soit 38,35%), tandis que 78 d'entre eux considèrent l'avoir été, y compris pour certains de manière insuffisante (soit 58,64%). Ce qui correspond finalement ici à un résultat assez mitigé. Q24 (Quelle proposition vous correspond aujourd'hui le mieux?) Dans la question Q24, il était demandé aux répondants de choisir parmi plusieurs propositions celle qui correspondait le mieux à leur position actuelle. Plusieurs réponses étaient possibles. Les 7 propositions et les scores qui leurs correspondent apparaissent dans le tableau ci-dessous. Option Décompte Pourcentage Poursuivre la réforme et améliorer l'articulation des temps de l'enfant 57 25,91% Préférer que la matinée travaillée du mercredi soit déplacée au samedi 36 16,36% Supprimer la réforme et revenir aux rythmes d'avant la réforme ,00% Raccourcir les vacances d'été 76 34,55% Mieux répartir le temps scolaire sur l'année 90 40,91% Aucune 3 1,36% Autre 18 8,18% Pourcentages calculés sur le nombre de personnes répondantes (220) Ce tableau fait ressortir plusieurs résultats saillants, notamment les 55% de répondants qui optent ici pour le retour aux rythmes d'avant la réforme, ou encore les 40,91% de répondants qui font leur la proposition de «mieux répartir le temps scolaire sur l'année». S'agissant de la troisième proposition («supprimer la réforme...»), l'introduction de la variable école maternelle/école élémentaire fait apparaître une situation curieuse si l'on se souvient du niveau particulièrement élevé de l'insatisfaction des parents d'élèves de maternelles à l'égard des effets des nouveaux rythmes (Cf. l'analyse des résultats de Q16 par exemple). 16

Enquête de satisfaction. Accueil périscolaire

Enquête de satisfaction. Accueil périscolaire Enquête de satisfaction Accueil périscolaire Plan Fiche technique 3 1. Profil des réponses: âge et classe de l enfant, motifs d inscription à la garderie, club 4 2. Satisfaction des horaires de garderie

Plus en détail

Analyse des questionnaires des parents

Analyse des questionnaires des parents Bourgbarré, le 23 février 2015 Analyse des questionnaires des parents Rythmes éducatifs Dossier suivi par : Karine RICARD Un questionnaire sur le bilan des temps d activités péri-éducatives à mi-parcours

Plus en détail

Questionnaire sur les nouveaux rythmes scolaires

Questionnaire sur les nouveaux rythmes scolaires Questionnaire sur les nouveaux rythmes scolaires Un questionnaire a été remis aux familles courant décembre avec le double objectif de relayer le ressenti des parents sur les nouveaux rythmes scolaires

Plus en détail

NB. Possibles résultats à + de 100% en raison de réponses multiples ou de de 100% en raison de nonréponses à certaines questions

NB. Possibles résultats à + de 100% en raison de réponses multiples ou de de 100% en raison de nonréponses à certaines questions Ecole du Soleil Levant - maternelle et élémentaire 77 questionnaires remplis par les (98 élèves) Taux de réponse de 35% pour un nombre d enfants scolarisés estimé à 280 Répartition : 46% maternelle 52%

Plus en détail

Nouveaux rythmes scolaires et mise en place des TAP en septembre 2014

Nouveaux rythmes scolaires et mise en place des TAP en septembre 2014 Nouveaux rythmes scolaires et mise en place des TAP en septembre 2014 1 er bilan général Fiche technique Population 279 enfants scolarisés sur les deux écoles élémentaires et maternelles d ERQUY (groupe

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA CONSULTATION SUR LA RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES QUESTIONNAIRE CONCERNANT LES ÉLEVES DES ÉCOLES PRIMAIRES

RÉSULTATS DE LA CONSULTATION SUR LA RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES QUESTIONNAIRE CONCERNANT LES ÉLEVES DES ÉCOLES PRIMAIRES RÉSULTATS DE LA CONSULTATION SUR LA RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES QUESTIONNAIRE CONCERNANT LES ÉLEVES DES ÉCOLES PRIMAIRES 980 QUESTIONNAIRES TRAITÉS 1404 ENFANTS CONCERNÉS SUR 2465 soit 56.96 % DES PRIMAIRES

Plus en détail

2014/2015 - DEPOUILLEMENT DU QUESTIONNAIRE D'EVALUATION DE juin 2015 Objet : les nouveaux rythmes scolaires et les activités périscolaires

2014/2015 - DEPOUILLEMENT DU QUESTIONNAIRE D'EVALUATION DE juin 2015 Objet : les nouveaux rythmes scolaires et les activités périscolaires 2014/2015 - DEPOUILLEMENT DU QUESTIONNAIRE D'EVALUATION DE juin 2015 Objet : les nouveaux rythmes scolaires et les activités périscolaires Maternelle Elémentaire Total Nombre de questionnaires remis 165

Plus en détail

Sondage nouveaux rythmes scolaires

Sondage nouveaux rythmes scolaires Sondage nouveaux rythmes scolaires Ecoles maternelles et élémentaires de Rambouillet Sondage effectué auprès des parents d élèves en décembre 2014 et janvier 2015 1 Méthodologie Questionnaire papier distribué

Plus en détail

Ville de CESSON-SEVIGNE ENQUETE AUPRES DES FAMILLES SUR LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES JUIN 2014

Ville de CESSON-SEVIGNE ENQUETE AUPRES DES FAMILLES SUR LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES JUIN 2014 Ville de CESSON-SEVIGNE ENQUETE AUPRES DES FAMILLES SUR LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES JUIN 2014 Document réalisé avec le concours de Bérengère LAGREVE, stagiaire en Master Economie et Gestion publiques-

Plus en détail

ANNEE 2015. Synthèse des questionnaires de satisfaction sur l application de la réforme des rythmes scolaires

ANNEE 2015. Synthèse des questionnaires de satisfaction sur l application de la réforme des rythmes scolaires ANNEE 2015 Synthèse des questionnaires de satisfaction 1 POURCENTAGES DE QUESTIONNAIRES RETOURNÉS sur 355 questionnaires distribués 42% 58% questionnaires retournés = 207 ( dont 143 avec au moins un commentaire)

Plus en détail

Cette rentrée scolaire 2014/2015 a été marquée par l'application de la réforme des rythmes scolaires.

Cette rentrée scolaire 2014/2015 a été marquée par l'application de la réforme des rythmes scolaires. Madame, Monsieur, Chers parents, Cette rentrée scolaire 2014/2015 a été marquée par l'application de la réforme des rythmes scolaires. A l'issue de ces premières semaines d'école, et comme nous nous étions

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ENFANCE - FAMILLES

QUESTIONNAIRE ENFANCE - FAMILLES QUESTIONNAIRE ENFANCE - FAMILLES La nouvelle Communauté de communes du Sud Artois souhaite mieux connaître vos besoins et vos habitudes en matière d accueil et de loisirs pour vos enfants de 0 à 13 ans,

Plus en détail

Mise en oeuvre de la réforme des rythmes éducatifs

Mise en oeuvre de la réforme des rythmes éducatifs Avant de commencer à compléter le questionnaire, merci de lire les informations suivantes. Définitions : Le temps périscolaire est constitué des heures qui précèdent et suivent la classe. Il s'agit : -

Plus en détail

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014 A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE A L ECOLE MATERNELLE Nous avons bien noté que : nous ne pouvons accueillir dans les

Plus en détail

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Phase de consultation Le conseil municipal, après avoir consulté la communauté éducative, a décidé de reporter la mise en place de la réforme des rythmes scolaires en 2014

Plus en détail

QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES FAMILLES

QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES FAMILLES QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES FAMILLES La réforme des rythmes scolaires pour les écoles maternelles et élémentaires doit être mise en place en septembre 2014. Elle prévoit le retour de la semaine de

Plus en détail

... Questionnaire...

... Questionnaire... ...Préambule au questionnaire... Lexique PEDT : Projet EDucatif Territorial Le PEDT a pour objectif de mobiliser toutes les ressources d un territoire afin de garantir la continuité éducative entre les

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

Merci pour le temps que vous avez consacré à remplir ce questionnaire de satisfaction. Mme Latifa BENAOUDIA-BRIKI

Merci pour le temps que vous avez consacré à remplir ce questionnaire de satisfaction. Mme Latifa BENAOUDIA-BRIKI Merci pour le temps que vous avez consacré à remplir ce questionnaire de satisfaction. Mme Latifa BENAOUDIA-BRIKI L'intégralité des résultats est disponible sur le site internet de la commune : http://www.saintjeanlasseille.fr

Plus en détail

Questionnaire Parents

Questionnaire Parents Questionnaire Parents La rentrée scolaire 2014/2015 a été marquée par l application de la réforme des nouveaux rythmes. A l issue de cette première année et début de la 2 ème année, nous souhaiterions

Plus en détail

Réunion publique sur la réforme des rythmes scolaires. Commune de Four. Jeudi 16 mai 2013 à 20h

Réunion publique sur la réforme des rythmes scolaires. Commune de Four. Jeudi 16 mai 2013 à 20h Réunion publique sur la réforme des rythmes scolaires Commune de Four Jeudi 16 mai 2013 à 20h Réforme des rythmes scolaires Une réforme qui s'impose à nous Reportée à la rentrée de septembre 2014 mais

Plus en détail

impérativement avant le Vendredi 8 novembre 2013

impérativement avant le Vendredi 8 novembre 2013 Département de Vaucluse Ville de Saint Saturnin-lès-Avignon Saint Saturnin-lès-Avignon, le 18 octobre 2013 Madame, Monsieur, Chers parents, A Saint Saturnin-lès-Avignon, le conseil municipal s est prononcé

Plus en détail

Parents ou futurs parents... Satisfaits ou non de votre de mode de garde actuel... Votre avis nous intéresse!

Parents ou futurs parents... Satisfaits ou non de votre de mode de garde actuel... Votre avis nous intéresse! Bonjour, La commune de Saint Berthevin engage une réflexion autour de la création d'un service d'accueil pour les jeunes enfants en associant les entreprises du territoire. Nous vous invitons à compléter

Plus en détail

Résultats du questionnaire. Décembre 2013

Résultats du questionnaire. Décembre 2013 Résultats du questionnaire Mise en place des nouveaux rythmes scolaires / Décembre 2013 Rappel des effectifs / écoles 258 questionnaires ont été diffusés 124 dans l école primaire Françoise Bosser 78 dans

Plus en détail

Lettre d'information du SIVOS du RPI Jean Tardieu. Le mot de la présidente

Lettre d'information du SIVOS du RPI Jean Tardieu. Le mot de la présidente Lettre d'information du SIVOS du RPI Jean Tardieu n 2 Le mot de la présidente Le 30 juin 2014 Sommaire Le mot de la présidente 1 Classes 2014-2015 1 Dérogation scolaire 1 Événements à venir 1 Nouveaux

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une

Plus en détail

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain ORLY CHAMPIGNY-SUR-MARNE NOGENT-SUR-MARNE VILLECRESNES VILLEJUIF Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain Synthèse des résultats du questionnaire BONNEUIL-SUR-MARNE SUCY-EN-BRIE

Plus en détail

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires!

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! Ecoles de la Communauté de Communes du Pays de Chalindrey École de LE PAILLY (maternelle & élémentaire) Cette plaquette est téléchargeable sur

Plus en détail

Programme des activités du 1 er septembre au 18 décembre 2015. Inscription : obligatoire. A partir du lundi 3 août 2015. Contact :

Programme des activités du 1 er septembre au 18 décembre 2015. Inscription : obligatoire. A partir du lundi 3 août 2015. Contact : ACTIVITES JEUNESSE RENTREE SCOLAIRE 2015-2016 Programme des activités du 1 er septembre au 18 décembre 2015 Inscription : obligatoire A partir du lundi 3 août 2015 Contact : Service Enfance-jeunesse Pôle

Plus en détail

Réunion d échanges sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires

Réunion d échanges sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires Réunion d échanges sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires Jeudi 15 janvier 2015 BOUXIERES-AUX-DAMES La réforme des rythmes scolaires Décret n 2013-77 du 24 janvier 2013 9 demi-journées

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014. Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014)

COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014. Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014) COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014 Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014) 1 PRESENTATION La réforme relative à l organisation

Plus en détail

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES 143 questionnaires traités (taux de retour de 39.2 %*) soit 207 élèves soit 41.6 %* *364 familles,*497 élèves sur les écoles NOMBRE D ENFANTS CONCERNÉS PAR CE Ecole Elémentaire

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION 15 DECEMBRE 2015 COMITE DE PILOTAGE

COMPTE RENDU DE REUNION 15 DECEMBRE 2015 COMITE DE PILOTAGE COMPTE RENDU DE REUNION 15 DECEMBRE 2015 COMITE DE PILOTAGE Objet : REFORME DES RYTMES SCOLAIRES BILAN DU 1 ER TRIMESTRE 2014-2015 Présents : La Municipalité : M. JUBAULT, Maire de Varennes-Jarcy M. DARMON,

Plus en détail

ENQUETE SUR LES TEMPS PERISCOLAIRES. Le questionnaire a été distribué aux enfants des 2 écoles. 241 ENFANTS (2012 / 2013)

ENQUETE SUR LES TEMPS PERISCOLAIRES. Le questionnaire a été distribué aux enfants des 2 écoles. 241 ENFANTS (2012 / 2013) ENQUETE SUR LES TEMPS PERISCOLAIRES Le questionnaire a été distribué aux enfants des 2 écoles. 24 ENFANTS (202 / 203) PERSONNES AYANT REPONDU FEMME HOMME COUPLE UN PARENT AU FOYER SANS EMPLOI TC TNC COMMERCANT

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Pole enfance jeunesse. Projet éducatif de territoire 2014-2015

Pole enfance jeunesse. Projet éducatif de territoire 2014-2015 Pole enfance jeunesse Projet éducatif de territoire 2014-2015 2 Sommaire Cadre légal de la réforme des rythmes scolaires page 3 Diagnostic page 4 à 6 Présentation de la communauté de communes Périmètre

Plus en détail

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives S e r v i c e péri-scolaire Bonjour, Je m appelle O.S.C.A.R. et je suis ton nouveau compagnon. Je fais un chouette métier. Je suis

Plus en détail

B1. Accueil extrascolaire au sein de l école

B1. Accueil extrascolaire au sein de l école ACCUEIL TEMPS LIBRE : ETAT DES LIEUX 2015 BESOINS ET ATTENTES DES FAMILLES CONCERNANT LES ACTIVITES EXTRASCOLAIRES. L Accueil Temps Libre (appelé plus couramment accueil extrascolaire) regroupe toutes

Plus en détail

Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition

Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition Sujet «Manger rapidement et sainement» juin 2009 Coop Thiersteinerallee

Plus en détail

Analyse qualitative des enquêtes sur les nouveaux rythmes janvier 2014

Analyse qualitative des enquêtes sur les nouveaux rythmes janvier 2014 Analyse qualitative des enquêtes sur les nouveaux rythmes janvier 2014 Ce document reprend différentes expressions significatives, venant des familles, qui peuvent préciser certains choix faits dans le

Plus en détail

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités Synthèse des résultats de l enquête menée par le Groupe accueil des bibliothèques

Plus en détail

Pôle Enfance Jeunesse. REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Résultats de l évaluation année 2013/2014

Pôle Enfance Jeunesse. REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Résultats de l évaluation année 2013/2014 REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Résultats de l évaluation année 2013/2014 RAPPEL OBJECTIFS DE LA RÉFORME Mieux respecter les rythmes d apprentissage et de repos de l enfant Mieux articuler le temps scolaire

Plus en détail

INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011*

INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011* INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011* La 19me enquête «Insertion des jeunes Diplômés» de la Conférence des Grandes Écoles s intéresse aux conditions d insertion professionnelle

Plus en détail

Les Rythmes scolaires

Les Rythmes scolaires Les Rythmes scolaires 1 1. C E Q U E D I T L E D É C R E T D U 2 4 J A N V I E R 2 0 1 3 2. E T A L O R S, À S TE J A M M E - S U R - S A R T H E? Ce que dit le décret n 2013-77 du 24 janvier 2013 2 1.

Plus en détail

du Jura Site national : www.se-unsa.org

du Jura Site national : www.se-unsa.org N 54 Sup n 1 Septembre 2013 du Territoire de Belfort L enseignant Revue trimestrielle Directeur de publication : Françoise CHAUMET CPPAP n 0711 S 07961 ISSN n 1241.0594 Imprimée par nos soins. Prix au

Plus en détail

pour La formation professionnelle vue par les salariés

pour La formation professionnelle vue par les salariés pour La formation professionnelle vue par les salariés Introduction Quelle est la vision des salariés sur la formation continue : quel est leur bilan sur 2009? Quelles sont leurs priorités pour 2010? Comment

Plus en détail

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES,

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES, CFDT 2008 Enquête Santé L enquête CFDT sur la santé des français s est déroulée dans 4 régions (Ile de France, Lorraine, Pays de la Loire, et Bretagne) entre mars et septembre 2008, auprès d un échantillon

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL PROJET EDUCATIF TERRITORIAL Mairie de WAVRIN 1 Place de la République 59136 WAVRIN Tél : 03.20.58.57.57 Représentée par : Monsieur Alain BLONDEAU, Maire Madame Cécile LAMBRAY, adjointe à la vie scolaire

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION Strasbourg, le 20 décembre 2013 REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci de

Plus en détail

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Enquête de satisfaction des élèves. Résultats 2008 UNION EUROPÉENNE

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Enquête de satisfaction des élèves. Résultats 2008 UNION EUROPÉENNE PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES Profils & Parcours Ecole régionale de la 2 e chance Midi-Pyrénées Enquête de satisfaction des élèves Résultats 2008 Mars 2009 UNION EUROPÉENNE Sommaire 1 - Champ

Plus en détail

PRECONISATIONS POUR LA MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES A L ECOLE MATERNELLE

PRECONISATIONS POUR LA MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES A L ECOLE MATERNELLE Mission Maternelle 971 PRECONISATIONS POUR LA MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES A L ECOLE MATERNELLE - Protocole de mise en place des nouvelles activités périscolaires (NAP) en maternelle - Fiche

Plus en détail

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE URL d origine du document : http://talcod.net/?q=node/59 Juillet 2011 - version 1.0 Licence Creative Commons BY-SA

Plus en détail

Temps d Activités. Périscolaires. École Sainte Jeanne d Arc

Temps d Activités. Périscolaires. École Sainte Jeanne d Arc Temps d Activités Périscolaires Les rythmes scolaires Selon le décret du 24 janvier 2013, «les nouveaux rythmes scolaires ont avant tout un objectif pédagogique : mettre en place une organisation du temps

Plus en détail

Répartition des réponses

Répartition des réponses Résultats de l'enquête de satisfaction réalisée sur l'accueil global de la Préfecture (réalisée auprès des usagers du er au septembre 04) L'enquête de satisfaction sur l'accueil global de la préfecture

Plus en détail

Quelques mois après la naissance d un bébé,

Quelques mois après la naissance d un bébé, Naître en France L organisation familiale après la naissance L organisation du couple, puis de la famille, est modifiée par la naissance d un enfant. Comment les parents se répartissent-ils les rôles?

Plus en détail

La réforme des rythmes scolaires à Châtillon sur Chalaronne. Résultat après la concertation du 5 novembre 2013

La réforme des rythmes scolaires à Châtillon sur Chalaronne. Résultat après la concertation du 5 novembre 2013 La réforme des rythmes scolaires à Châtillon sur Chalaronne. Résultat après la concertation du 5 novembre 2013 Étaient présents en mairie de Châtillon : Les Enseignants du Groupe scolaire Philibert Commerson,

Plus en détail

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Sondage Ifop pour Théâtre à la Carte Contacts Ifop : Anne-Sophie VAUTREY - Directrice d études Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS?

LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS? LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS? Résultats de l enquête menée en 2013 www.provelo.org Table des matières Introduction...3 Méthodologie...3 Récolte des données... 3 Traitement des données...3 Résultats...4

Plus en détail

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

Enquête menée par le Cnesco Redoublement : qu en pensent les collégiens et les lycéens?

Enquête menée par le Cnesco Redoublement : qu en pensent les collégiens et les lycéens? 26 janvier 2015 Enquête menée par le Cnesco Redoublement : qu en pensent les collégiens et les lycéens? La parole des élèves est peu analysée dans la recherche. C'est pourquoi le Cnesco a décidé de mener

Plus en détail

Les enfants (8-14 ans) et leurs pratiques de loisirs. Synthèse des principaux résultats

Les enfants (8-14 ans) et leurs pratiques de loisirs. Synthèse des principaux résultats Les enfants (8-14 ans) et leurs pratiques de loisirs Synthèse des principaux résultats A la demande des Francas, un sondage auprès d'enfants de 8 à 14 ans a été réalisé afin de les interroger sur leurs

Plus en détail

Abteilung für schulische Evaluation

Abteilung für schulische Evaluation Questionnaire pour les parents type d enseignement de votre enfant/vos enfants: (si vous avez plusieurs enfants dans cette école, remplissez svp pour l enfant aîné) école fondamentale: école maternelle

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Ville de Saint André lez Lille LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Propositions du groupe de travail du groupe scolaire Schuman Groupe scolaire Schuman 1 SOMMAIRE Les enjeux de la réforme Le cahier des charges

Plus en détail

Réforme des 4 jours et demi

Réforme des 4 jours et demi Réforme des 4 jours et demi Point d étape de la commission rythmes scolaires Réunion d'information du 7 mars 2014 Sommaire 1. Rappel des principes du décret de la réforme des rythmes 2. La réforme au niveau

Plus en détail

MODALITES D ACCUEIL REGLEMENT INTERIEUR 2015 / 2016. 50 rue de l Hôtel de ville 63200 MOZAC Renseignements Inscriptions 04 73 74 45 80

MODALITES D ACCUEIL REGLEMENT INTERIEUR 2015 / 2016. 50 rue de l Hôtel de ville 63200 MOZAC Renseignements Inscriptions 04 73 74 45 80 MODALITES D ACCUEIL REGLEMENT INTERIEUR 2015 / 2016 50 rue de l Hôtel de ville 63200 MOZAC Renseignements Inscriptions 04 73 74 45 80 ACCUEILS PERISCOLAIRES : L accueil périscolaire est ouvert le lundi,

Plus en détail

«Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012

«Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012 «Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012 Enquête Réalisée par Nouveaux Armateurs 24 rue Sénac de Meilhan 17000 La Rochelle Page 1 IDENTIFICATION

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES TEMPS D ACTIVITES PERISCOLAIRES (TAP)

REGLEMENT INTERIEUR DES TEMPS D ACTIVITES PERISCOLAIRES (TAP) REGLEMENT INTERIEUR DES TEMPS D ACTIVITES PERISCOLAIRES (TAP) Préambule Les Temps d Activités Périscolaires (TAP) ont été instaurés par un décret de janvier 2013 complété par une circulaire n 2013-036

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION

ENQUETE DE SATISFACTION ENQUETE DE SATISFACTION En référence à l'article 2 311-6 de la loi 2002-2 et au décret du 27 mars 2004, nous avons souhaité mettre en œuvre une enquête de satisfaction pour recueillir les avis des jeunes

Plus en détail

COMPTE RENDU Réunion du 1 er avril 2015 *** Comité de suivi de la réforme des rythmes éducatifs. Présents :

COMPTE RENDU Réunion du 1 er avril 2015 *** Comité de suivi de la réforme des rythmes éducatifs. Présents : COMPTE RENDU Réunion du 1 er avril 2015 Comité de suivi de la réforme des rythmes éducatifs Présents : Anne-Marie Lemêtre, Maire adjointe aux sports Dominique Colombel, Maire adjointe à la vie scolaire

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY Emploi du temps Élémentaires 2 JEAN-ZAY ÉMILE-ZOLA NOS ÉCOLES S ORGANISENT POUR NOS ENFANTS Afin d offrir à nos enfants des journées plus régulières et équilibrées, la ville des Mureaux a souhaité mettre

Plus en détail

Enquête de satisfaction Hôtel de ville

Enquête de satisfaction Hôtel de ville Enquête de satisfaction Hôtel de ville Mai Juin 2014 Youssef Bellahcen, Karen Kouakou, Matthieu Planage INTRODUCTION... 1 L ENQUETE DE SATISFACTION... 2 CONCEPTION DU QUESTIONNAIRE... 2 REALISATION DE

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES L accueil périscolaire est un service de qualité mis à disposition des familles. C est un lieu

Plus en détail

DOSSIER 2015-2016. Accueil périscolaire Centre de loisirs. de Mérignies

DOSSIER 2015-2016. Accueil périscolaire Centre de loisirs. de Mérignies DOSSIER 2015-2016 Accueil périscolaire Centre de loisirs de Mérignies Accueil périscolaire et Centre de loisirs de Mérignies 03.20.59.54.66 garderie@merignies.fr La commune de Mérignies propose un accueil

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

Temps d Activités. Périscolaires. École Jean de la Fontaine

Temps d Activités. Périscolaires. École Jean de la Fontaine Temps d Activités Périscolaires Les rythmes scolaires Selon le décret du 24 janvier 2013, «les nouveaux rythmes scolaires ont avant tout un objectif pédagogique : mettre en place une organisation du temps

Plus en détail

ACCUEIL PERISCOLAIRE ECOLE DE FILLINGES

ACCUEIL PERISCOLAIRE ECOLE DE FILLINGES ACCUEIL PERISCOLAIRE ECOLE DE FILLINGES Service périscolaire : Marie Laure Bardonnex 04.50.36.69.27 / periscolaire@fillinges.fr Responsable : Julie Bonnavent : coordination.perisco@fillinges.fr Cette année

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS «LOCALES» Complétant le «GUIDE PRATIQUE POUR DES ACTIVITES PERISCOLAIRES DE QUALITE» Mise à jour le 18 novembre 2013

FOIRE AUX QUESTIONS «LOCALES» Complétant le «GUIDE PRATIQUE POUR DES ACTIVITES PERISCOLAIRES DE QUALITE» Mise à jour le 18 novembre 2013 FOIRE AUX QUESTIONS «LOCALES» Complétant le «GUIDE PRATIQUE POUR DES ACTIVITES PERISCOLAIRES DE QUALITE» Mise à jour le 18 novembre 2013 En gras les questions, En normal, les réponses, En italiques, les

Plus en détail

PRESTATIONS PERISCOLAIRES

PRESTATIONS PERISCOLAIRES ECOLE NOM de l enfant PRENOM de l enfant PRESTATIONS PERISCOLAIRES DOSSIER D INSCRIPTION ANNEE SCOLAIRE 2016/2017 RESTAURATION SCOLAIRE TEMPS D ACTIVITES PERISCOLAIRES (TAP) GARDERIES PERISCOLAIRES ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

DEPOUILLEMENT DES QUESTIONNAIRES DES PARENTS NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES

DEPOUILLEMENT DES QUESTIONNAIRES DES PARENTS NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES DEPOUILLEMENT DES QUESTIONNAIRES DES PARENTS NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES NOMBRE DE QUESTIONNAIRES DISTRIBUES : NOMBRE DE RETOURS : 156 école élémentaire 108 école maternelle 85 école élémentaire 53 école

Plus en détail

Aménagement des Rythmes de Vie de l Enfant

Aménagement des Rythmes de Vie de l Enfant Aménagement des Rythmes de Vie de l Enfant Préparation de la Rentrée 2014 Conseil Participatif 10 Avril 2014 1 Sommaire Rappel des pistes de réflexion Résultat de l étude de faisabilité Rappel des valeurs

Plus en détail

Secteurs Audiovisuel et Production cinéma

Secteurs Audiovisuel et Production cinéma En 3COMC064-V05 Enquête annuelle AFDAS 2009 CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION CIBLE ET METHODOLOGIE Secteurs Audiovisuel et Production cinéma L enquête concerne le déroulement du contrat de professionnalisation

Plus en détail

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain Présentation des résultats de l enquête auprès des salariés Sommaire A- La démarche 1. Méthodologie de l

Plus en détail

Rapport. Réforme et modernisation du service public

Rapport. Réforme et modernisation du service public Réforme et modernisation du service public Enquête auprès des collaboratrices et collaborateurs de l'administration cantonale genevoise et des différents établissements publics Rapport Lead Project SA

Plus en détail

Projet Pédagogique des Temps d'activités Périscolaires

Projet Pédagogique des Temps d'activités Périscolaires Service Enfance Jeunesse Modifié le 4/07/2013 2 bis rue Eiffel 95570 Bouffémont Tél. : 01.39.91.42 39 Email : alemarinel@ville-bouffemont.fr rfrederic@ville-bouffemont.fr Projet Pédagogique des Temps d'activités

Plus en détail

La réforme des 2012-2014

La réforme des 2012-2014 La réforme des 2012-2014 Éditorial p 3 Une réforme au bénéfice des enfants p 4 La méthode nantaise : la concertation et le dialogue p 6 Les nouveaux rythmes de la rentrée 2013 p 8 Évaluation de la réforme

Plus en détail

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues Contact Presse : Laurie Carrias Service Communication Mairie de Baillargues Tél. 04 67 87 48 60 laurie.carrias@ville-baillargues.fr SOMMAIRE

Plus en détail

NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES

NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE NOUVEAUX ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 VENDREDI 4 JUILLET 2014-14H SALLE HENRI-MARTIN - HÔTEL DE VILLE CAHORS SOMMAIRE Communiqué de presse page 3 Les axes du projet éducatif

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LES USAGES DE L INFORMATIQUE A L ECOLE. Résultats (Juin 2001)

QUESTIONNAIRE SUR LES USAGES DE L INFORMATIQUE A L ECOLE. Résultats (Juin 2001) QUESTIONNAIRE SUR LES USAGES DE L INFORMATIQUE A L ECOLE Résultats (Juin 2001) Notre questionnaire a été renseigné par 58 enseignants du département de l Ariège participant à des stages de Formation Continue

Plus en détail

Enquête sur la réforme des rythmes scolaires

Enquête sur la réforme des rythmes scolaires Enquête sur la réforme des rythmes scolaires Une étude exclusive de l AMF Enquête sur la réforme des rythmes scolaires Près de 4 000 communes, soit 17% des municipalités scolarisant 22% des élèves du public,

Plus en détail

Parlez nous de vous, de vos loisirs, de vos engagements locaux!

Parlez nous de vous, de vos loisirs, de vos engagements locaux! Parlez nous de vous, de vos loisirs, de vos engagements locaux! Vous êtes âgé(e) de 55 à 75 ans et plus? Votre avis nous intéresse! union nationale des centres communaux d action sociale (UNCCAS) porte

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

les les Nouvelles Périscolaires

les les Nouvelles Périscolaires les les Nouvelles 2014 Activités 2015 Périscolaires Introduction La Ville de Blanzy s engage pour les enfants. En complément et autour de l école, elle offre des services périscolaires, la restauration

Plus en détail

Ecole Yves Coppens Réforme des rythmes scolaires

Ecole Yves Coppens Réforme des rythmes scolaires Ecole Yves Coppens Réforme des rythmes scolaires Rentrée de septembre 2014 Présentation aux parents d élèves Jeudi 12 juin 2014 Plan de la présentation 1 Rappel de la réforme 2 Projet proposé aux parents

Plus en détail

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Aménagement des Rythmes Scolaires Concertation Locale Venez nous rencontrer le : Lundi 20 Janvier 2014 à 18H30 CDC Aune et Loir Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Mot du Président

Plus en détail

REUNION PUBLIQUE RYTHMES SCOLAIRES ECOLE ANSELME GRAS. Centre Social de Fontreyne le 02/12/2013

REUNION PUBLIQUE RYTHMES SCOLAIRES ECOLE ANSELME GRAS. Centre Social de Fontreyne le 02/12/2013 REUNION PUBLIQUE RYTHMES SCOLAIRES ECOLE ANSELME GRAS Centre Social de Fontreyne le 02/12/2013 Interventions du public composé de parents d élèves, d enseignants de l'école Anselme GRAS, d enseignants

Plus en détail