SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SESSION 2011 EPREUVE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SESSION 2011 EPREUVE"

Transcription

1 SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SESSION 2011 EPREUVE Rédaction d une note à partir d un dossier portant sur la spécialité choisie par le candidat au moment de son inscription. Durée : 4 heures Coefficient : 3 SPECIALITE : INFORMATIQUE ET SYSTEMES D'INFORMATION Vous venez de prendre vos fonctions comme chargé de mission rattaché à la Direction des Systèmes d Information au sein d un Conseil Général. Votre responsable, le Directeur des Systèmes d Information, vous confie comme première mission, l étude de la problématique de l informatique en nuage (ou cloud computing) dont il souhaite évaluer les avantages potentiels pour la collectivité. Dans un premier temps, il vous demande de rédiger à son attention, exclusivement à l aide des documents ci-joints, une note qui fasse l état des lieux en matière d informatique en nuage. 12 points. Dans un second temps, il vous demande d élaborer un ensemble de propositions pour permettre l utilisation de l informatique en nuage par la collectivité. 8 points. Document 1 : «Fiche 1 : bonnes pratiques d achats, risques et pièges à éviter en matière de cloud computing»- Extrait des Dossiers club achats du Club informatique des grandes entreprises françaises (CIGREF) octobre pages Document 2 : «Le cloud computing a encore besoin de pédagogie» - Les échos - 5 mai pages Document 3 : «Le cloud computing : quand le droit aussi est dans les nuages» - Site internet du figaro - 19 mai pages Document 4 : Document 5 : Document 6 : «Externalisation. Arbitrer entre moyens internes et exigences des projets» - Extraits du dossier Systèmes d information La Gazette 17 Mai pages «Le cloud computing, l informatique sur mesure» - Chef d entreprise magazine - 1 er septembre pages «Des problématiques à la fois juridiques et contractuelles entravent l'essor du cloud computing.» - Indexel - 22 septembre pages

2 Document 7 : Document 8 : Document 9 : Document 10 : «Le cloud computing, un outil pour le passage des collectivités à l administration électronique?» - Site internet juillet pages «Le cloud computing, principes, état de l art, avantages» - Extrait du dossier du groupe HSBI 2008/ pages «Économie numérique. Le cloud computing : quelques exemples d'utilisation» - Site internet RSLNmag - 2 novembre pages «Le cloud computing» - Site internet paroles d experts - 30 décembre pages Ce document comprend : un sujet de 2 pages, un dossier de 38 pages. Certains documents peuvent comporter des renvois à des notes ou à des documents volontairement non fournis car non indispensables à la compréhension du sujet.

3 SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SESSION 2011 SPECIALITE : INFORMATIQUE ET SYSTEMES D INFORMATION A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET Ce document comporte : un sujet de 2 pages, un dossier de 38 pages. Ni dans votre copie, ni dans les documents éventuellement à joindre à votre copie vous ne devez faire apparaître de signes distinctifs tels que paraphe, signature, votre nom ou un nom fictif. Seules les références (nom de collectivité, nom de personne, ) figurant le cas échéant sur le sujet ou dans le dossier peuvent apparaître dans votre copie. Le non-respect des règles ci-dessus peut entraîner l annulation de la copie par le jury. Les feuilles de brouillon ne seront en aucun cas prises en compte.

4 DOCUMENT 1 1

5 2

6 3

7 4

8 5

9 6

10 OCTOBRE 2010 Le point sur le cloud computing, les audits de licences, l offshore, les achats éco-responsables et l infogérance. 7

11 DOCUMENT 2 Le «cloud computing» a encore besoin de pédagogie Le Salon du «cloud computing» et des «data centers» ouvre ses portes à Paris, dans le quartier de la Défense. Pendant deux jours, visiteurs et exposants vont pouvoir échanger leurs expériences sur ce phénomène naissant dans l'informatique, mais encore mal compris. Le Syntec informatique publie, à cette occasion, un Livre blanc sur le sujet. Le «cloud» tient Salon. Les professionnels de l'industrie informatique se sont donné rendez-vous, aujourd'hui et demain, sur le parvis de la Défense, à Paris, pour échanger sur ce nouveau phénomène qu'est le «cloud computing» et les «data centers», qui permettent de développer celui-ci. C'est le premier Salon en France consacré à cette technologie, qui permet notamment aux entreprises d'externaliser leurs ressources numériques - messagerie électronique, serveurs, applications CRM, etc. -sur des plates-formes virtuelles accessibles via Internet. Objectif du Salon : «Apporter les réponses aux questions que se posent les utilisateurs de "cloud", décrit Xavier Fiquemo, l'initiateur et organisateur du projet, en facilitant notamment les échanges et les témoignages d'expériences.» 90 entreprises ont répondu présent (fabricants de serveurs informatiques, SSII, éditeurs de logiciels, etc.). Elles se répartiront sur une soixantaine de stands pour mieux présenter leurs solutions. Microsoft, M, Orange, Intel et Atos Origin seront de la partie. «La demande de la part des exposants a été plus forte que prévu», se réjouit Xavier Fiquemo. Au total, visiteurs professionnels sont attendus pendant deux jours. Révolution ou marketing? Annoncé comme la prochaine révolution dans le monde informatique par certains, dénoncé comme un phénomène marketing par d'autres, le «cloud computing» intrigue. Le Syntec Informatique profite de l'occasion de ce Salon pour publier un Livre blanc sur le sujet. «Didactique et pragmatique, ce rapport a pour but d'apporter un éclairage sur un sujet passionnant et en plein devenir», prévient la chambre professionnelle. Si le phénomène a fait couler beaucoup d'encre depuis plusieurs mois, il reste encore difficile à comprendre, même au sein des directions informatiques. Selon une étude d'idc, publiée hier, 90 % des décideurs informatiques français en ont déjà entendu parler, mais seulement 30 % d'entre eux savent exactement ce que représente le concept. «Au-delà de l'aspect pédagogique, ce Livre blanc permet de mesurer les changements pour les acteurs de l'industrie, à la fois les fournisseurs d'infrastructures informatiques, les éditeurs de logiciels mais aussi les sociétés de services», complète Jérôme Brun, membre de la commission «cloud» du Syntec et rédacteur du rapport. 8

12 La France et l'europe en retard La chambre professionnelle apporte aussi quelques éclairages sur les problèmes de sécurité et de confidentialité des informations qui circulent via les «clouds». C'est la principale préoccupation des grands comptes français, selon l'étude de l'idc. L'aspect juridique est également approché, car «la nature des contrats, plus orientés vers de la location de services, va également changer avec les offres "cloud"», prévient Jérôme Brun. Par le biais de cette publication et de cet événement, Syntec souhaite enfin mobiliser la communauté informatique et alerter les autorités publiques sur le retard pris par l'europe, et la France en particulier, dans le développement du «cloud». «On en est encore à se poser des questions de définition et de normes, regrette Jérôme Brun. Pendant ce temps-là, les Etats-Unis avancent. Or, pour réussir sur ce marché, il faut jouir d'une taille critique.» Le potentiel de ce marché du «cloud» est très important. Pour le cabinet d'études Pierre Audoin Consultants (PAC), il devrait ainsi approcher 7 milliards d'euros en Europe, d'ici à Une deuxième édition du Salon est d'ores et déjà programmée pour Petit glossaire Le «cloud computing» désigne littéralement l'informatique dans le nuage. L'image est juste. Cette nouvelle forme d'informatique distribuée permet de stocker les données et les applications des entreprises sur un «nuage» de serveurs mis en réseau. Les informations sont ensuite accessibles via Internet, sur un simple ordinateur. Les serveurs en question sont hébergés dans des «data centers», des bâtiments spécialement conçus pour abriter ces machines informatiques et qui répondent à des normes assez strictes. Le «cloud» permet aux entreprises d'économiser leurs ressources : au lieu d'investir dans des serveurs et des logiciels, elles sont facturées selon l'usage qu'elles font de leur informatique. Les Echos, 05/05/2010 ROMAIN GUEUGNEAU 9

13 DOCUMENT 3 Le «cloud computing», quand le droit aussi est dans les nuages Le Cloud Computing est un sujet d actualité. Toutes les entreprises s interrogent aujourd hui sur cette nouvelle offre de service. Après le SaaS (Software as a Service) et le PaaS (Platforms as a Service), le Cloud Computing (autrement appelé «informatique dans les nuages») constitue une nouvelle forme d externalisation. Le Cloud Computing repose sur une offre de service dynamique et modulable qui elle-même, repose sur le fait que l information est stockée et accessible dans n importe quel «point» du nuage et non nécessairement sur un serveur parfaitement identifié par l entreprise. A la différence des solutions précédentes d externalisation, le Cloud induit une «dispersion» de l information. De fait, le Cloud computing de par cette spécificité, pose aujourd hui des questions nouvelles à celles des entreprises -nombreuses-, qui s interrogent sur le fait d opter pour ce type de service. La première question qui se pose, est celle de la légalité de l opération elle-même. Non pas que le Cloud soit illégal en soi mais il n est pas certain que toutes les données soient «cloudables». Certaines données font en effet l objet de protections particulières et il n est pas certain qu elles puissent être disséminées et traitées par un tiers, sauf à prendre des précautions particulières. On peut ainsi s interroger sur le caractère «cloudable» ou non, des données bancaires ou des données de santé, par exemple. Une fois traitée cette question primordiale, une autre question ne manquera pas de se poser : Quel contrat conclure et avec qui? Le contrat cloud de ce point de vue, n est pas un contrat comme un autre. Certes, il s agit d un contrat d externalisation et en ce sens, il comportera toutes les dispositions relatives à ce type de prestations, mais là encore, la spécificité du cloud computing impose une rédaction adaptée de chacune de ces clauses. A titre d exemple, la clause de «sécurité» devra nécessairement être renforcée du fait des risques particuliers liés au fait que la maîtrise technique repose essentiellement sur le prestataire et qu il conviendra de traiter très spécifiquement les conditions d accès aux éléments de l entreprise. Les clauses de «garantie» elles aussi devront être renforcées car dès lors que toute l entreprise et ses données seront externalisées, la moindre difficulté en terme d accès aux applications ou aux données sonnera l arrêt d activité du client ou un fonctionnement en mode pour le moins dégradé. Une attention particulière devra être portée sur le respect des dispositions de la loi «Informatique et libertés», particulièrement dans les cas, nombreux, où les données seront hébergées sur des plate-formes ou des serveurs hors de l Union européenne ce qui, sauf exception, nécessite une autorisation de la Cnil. Les moindres clauses devront être revues, y compris les plus classiques comme celles de la compétence juridictionnelle et de la loi applicable, car le fait que les données soient traitées ici ou là, aux quatre coins du monde, pourraient induire, sans que le client n en soit conscient, l application d un autre droit que celui naturellement applicable à l entreprise. On peut ainsi imaginer qu'en utilisant des procédures 10

14 judiciaires d enquêtes plus souples dans tel ou tel pays, une entreprise puisse accéder aux données confidentielles de son concurrent par le seul fait que l'information soit pluri-localisée. Le cloud computing est nécessairement une nouvelle offre de service extrêmement intéressante dans un monde d entreprise agiles ; mais l agilité doit être maîtrisée et il est indispensable de parfaitement apprécier les avantages, inconvénients et risques de telles opérations. lefigaro.fr, 19/05/2010 Eric Barbry 11

15 DOCUMENT 4 12

16 Gazette des communes 17 mai

17 DOCUMENT 5 LE CLOUD COMPUTING, L'INFORMATIQUE SUR MESURE Les connexions à Internet étant de plus en plus rapides, un nouveau mode d'exploitation des NTIC est apparu. Appelé «cloud computing», il consiste à ne plus installer d'applications en local, mais de tout centraliser sur des serveurs externes. Tour d'horizon. Comment rationaliser la gestion de son système informatique? A commencer par le matériel qui, s'il n'est pas forcément très onéreux, fait l'objet une obsolescence rapide et implique un entretien permanent. Ces contraintes obligent des entreprises, dont ce n'est pas le métier, à consacrer leurs ressources pour gérer les évolutions matérielles, la mise à jour des applications, l'entretien des serveurs, etc. Au bout du compte, il s'agit là d'un poste de dépenses important, sans garanties de performances. Si les grands comptes peuvent s'appuyer sur leur direction des systèmes d'information (DSI), les dirigeants d'entreprise de taille plus modeste doivent se fier à des prestataires extérieurs (qui ne les conseillent pas toujours de manière désintéressée), ou s'acquitter eux-mêmes de cette mission en se formant par leurs propres moyens. Le cloud computing (littéralement, «informatique dans les nuages»), «est la promesse de se recentrer sur le coeur de métier de l'entreprise», déclare Laurent Guiraud, directeur du déploiement pour Google Enterprise. Plusieurs solutions sont possibles selon les besoins et du budget de l'entreprise, depuis le recours à un environnement virtuel stocké sur des serveurs distants, en passant par des applications disponibles en mode SaaS (Software as a Service), l'adoption de solutions intégrées telles que Google Apps. Optimiser les coûts. «Avec le cloud computing, la notion de maîtrise des coûts et de gain de productivité est évidente», explique Claude Biton, fondateur et président de CBC Développement. Dans une logique virtualisée où les applications ne sont plus installées sur chaque poste de l'entreprise, mais stockées sur les serveurs d'un prestataire, vous ne gérez plus l'achat des licences. Seule la qualité de la connexion à Internet importe, car elle est l'unique variable assurant la continuité du service. Une analogie entre le cloud computing et la location longue durée peut être faite. Lorsque vous achetez un véhicule, vous devez gérer son entretien, etc. Si vous passez à la location, vous vous déchargez de toutes les contraintes liées à l'exploitation de l'automobile. Pour Lynda Lartigue, country manager de Day-Software, dont les outils informatiques sont virtualisés, «la principale préoccupation est financière: le cloud a divisé nos coûts informatiques par dix!». Economie de matériel, d'énergie, rationalisation des compétences internes, les arguments ne manquent pas. Le cloud computing permet aux PME de se doter d'outils qui seraient hors de leur portée, 14

18 comme un logiciel de gestion de la relation client (CRM) ou un progiciel de gestion intégré (ERP). Peut-on avoir confiance? La sécurité des données placées chez un tiers est une préoccupation majeure. Pour Ralf Benzmüller, directeur de G Data Security Labs, «avec l'outsourcing, une société élargit la surface à protéger. Les interactions entre utilisateurs, logiciels, plateforme et infrastructure du service sont complexes à mettre en place.» Mais, comme l'indique Claude Biton (CBC Développement), «vos données informatiques sont-elles plus en sécurité quand elles sont physiquement proches de vous?» Pas forcément, d'autant que les TPE et PME manquent parfois de rigueur en matière de sauvegardes de leurs données. Il ne faut cependant pas accorder sa confiance au premier prestataire venu, car «il n'existe aujourd'hui aucune norme ni certification concernant spécifiquement les technologies et infrastructures du cloud», explique Renaud Bidou, directeur technique de Deny All. Avant de vous lancer dans l'aventure, explorez les offres disponibles et évaluez vos besoins en utilisant, par exemple, le Google cloud calculator, disponible à l'adresse Vous pourrez mesurer l'intérêt éventuel du cloud computing pour votre entreprise. LAURENT GUIRAUD, DIRECTEUR DU DEPLOIEMENT POUR GOOGLE ENTERPRISE Adopter le cloud computing, c'est la promesse de se recentrer sur le coeur de métier de l'entreprise. LES MOTS-CLES DU CLOUD COMPUTING - SaaS: Software as a Service. Le fournisseur d'une application ne l'installe plus sur vos machines, mais l'héberge sur des serveurs mutualisés, auxquels vous accédez à distance. - IaaS: Infrastructure as a Service. Vous externalisez votre ou vos serveurs, votre réseau et vos données. Vous bénéficiez de ressources matérielles adaptées à vos besoins. - PaaS: Platform as a Service. Il ne s'agit pas juste d'une application accessible à distance, mais aussi d'un environnement complet de développement. La plateforme, équipée d'un langage de programmation et d'outils de développement, est hébergée chez un prestataire. Elle permet de développer des outils sur mesure pour son entreprise. - Virtualisation: Elle fait fonctionner plusieurs systèmes d'exploitation sur un ordinateur comme s'il s'agissait de machines distinctes. TEMOIGNAGE GRACE AU CLOUD COMPUTING, NOS DONNEES SONT MIEUX SECURISEES NOEL MINARD, DIRECTEUR GENERAL D'A2COM La problématique de Noël Minard, fondateur et dirigeant de la SSII A2Com, consistait à unifier son infrastructure informatique. Avec quatre bureaux répartis entre la Bretagne (au sens large du terme) et Paris, les équipes commerciales devaient avoir 15

19 accès en permanence au système d'information (SI). «Avec le cloud, explique Noël Minard, on abandonne la logique d'investissement, c'est-à-dire l'acquisition de matériel et de logiciels, pour une logique de consommation de services.» Le principal intérêt qu'y trouve ce chef d'entreprise réside dans la sécurité qu'apporte cette technique. «Les procédures de sécurisation des données et de sauvegarde prennent beaucoup de temps et je préfère me consacrer au développement commercial de l'entreprise.», continue Noël Minard. La société A2Com, qui connaît actuellement une croissance forte, ne cherchait pas véritablement à rationaliser ses coûts. Pour le dirigeant, placer ses applications sur «le nuage» permettait surtout d'améliorer la réactivité pour faire évoluer son système d'information: «En externalisant l'infrastructure informatique, explique-t-il, nous nous sommes dotés d'applications plus performantes. Par ailleurs, nous avons équipé nos collaborateurs d'ordinateurs portables, ce qui leur permet de travailler n'importe où. Ainsi, nous avons abordé l'épisode de la grippe H1N1 sereinement.» Le plus délicat dans cette migration a consisté à analyser correctement les flux d'échanges entre les applications, car il fallait, avant tout, déterminer si elles pouvaient ou non être portées sur le cloud. «Nous avons migré progressivement, d'abord avec les équipes commerciales, puis celles du service comptabilité, pour finir la gestion de la relation client.» Une procédure par étape qui a porté ses fruits, la PME a tout externalisé sans encombre. Chef d'entreprise Magazine N 51-01/09/ José Roda 16

20 DOCUMENT 6 Des problématiques à la fois juridiques et contractuelles entravent l'essor du cloud computing. Localisation des données, sécurité, réversibilité, auditabilité ou qualité de services doivent être formalisées. 1. La localisation physique des données personnelles "Les aspects juridiques sont l'une des raisons majeures pour lesquelles une entreprise renonce au cloud", constate Marc Boullier, responsable de l'offre cloud computing chez Solucom. Principale problématique : la réglementation sur la protection des données personnelles. "Selon la loi Informatique et Libertés, récemment mise à jour, le prestataire gérant des données à caractère personnel doit garantir leur confidentialité et leur sécurité", précise Murielle-Isabelle Cahen, avocate à la cour d'appel de Paris. Il en résulte une interdiction de transférer ces données vers des pays n'offrant pas un niveau de protection adéquat. "Les États-Unis n'ont pas été reconnus par la Commission Européenne comme offrant ce niveau et les fournisseurs sont loin d'avoir intégré cette problématique", ajoute Murielle-Isabelle Cahen. A minima, ceux-ci doivent préciser où sont situés les serveurs. S'ils sont en Europe, l'obligation déclarative est allégée. De fait, l'infrastructure de Microsoft Azure est située aux États-Unis et en Europe (à Dublin et Amsterdam). "Nous donnons le choix du lieu d'hébergement", commente Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité chez Microsoft France. Il reste que seul le client est responsable de la déclaration à la CNIL. "Les données sont en effet celles de l'entreprise et de ses clients", précise Olivia Flipo, avocate en nouvelles technologies et consultante auprès de Syntec Informatique. 2. Des types de données très contraignants Certaines données imposent des contraintes particulières. "Pour les données de santé, il faut un agrément national qui impose en pratique un stockage en France", affirme Olivia Flipo. Cet agrément est toutefois partagé. "Le décret correspondant précise 74 exigences dont certaines concernent l'application métier donc notre client, alors que notre service est de type infrastructure, mais nous devons par exemple nous engager sur la durée de conservation", explique Dominique Vo, manager IT & sécurité, cloud computing chez Orange. De même, les factures électroniques sont soumises à un régime particulier. "Le pays d'accueil doit être lié à la France par une convention prévoyant une assistance mutuelle en matière de fiscalité", affirme Murielle-Isabelle Cahen. 3. Des contrats de service avec pénalités Comme dans les offres d'infogérance, les clauses des contrats de services ciblent performances, disponibilité, garantie de restauration, confidentialité et sécurité. Mais leur respect est rendu plus difficile par la mutualisation, qui pose la question de l'étanchéité entre clients. "C'est un faux problème car la virtualisation gère bien cette problématique", assure Marc Boullier. Orange affiche ainsi sa confiance dans la technologie VMware mais propose aussi de dédier dynamiquement des ressources physiques puisées dans un pool. Des pénalités sont prévues par certains 17

21 prestataires. "Nous garantissons 99,95 % de disponibilité pour notre bus de services et 99,9 % pour les instances Azure. En cas de non-respect, nous réduisons de 10 % la facture du mois suivant, et même de 25 % si l'on descend sous 99 %", explique Bernard Ourghanlian. 4. Réversibilité : évaluer son coût et sa complexité En vue d'un retour en arrière ou d'un changement de prestataire, l'entreprise doit prévoir une clause de réversibilité. "Il faut en chiffrer le coût et prévoir un système fonctionnant en parallèle, le temps de convertir les données", explique Olivia Flipo. La complexité de la réversibilité doit être bien évaluée. "Par exemple, avec Google App, la récupération des s ne pouvant s'effectuer que message par message, il faut réaliser un programme batch", prévient Marc Boullier. La question des formats se pose moins pour l'iaas que pour le Saas. "Avec notre offre Flexible Computing, de type IaaS et basé sur l'hyperviseur de VMware, Orange garantit simplement la restitution des données dans leur format d'origine, par exemple SQL ou Web. Quant aux VM, nous les restituons dans le format de VMware", explique ainsi Daniel Chiossi, responsable marketing des services en lignes, division entreprises chez Orange. 5. Conformité réglementaire et auditabilité L'offre de cloud doit garantir la conformité par rapport au droit. "Il y a obligation légale de ne pas entraver l'exercice de la justice, qui doit le cas échéant accéder à certaines données, ce qui peut être impossible si le service est hébergé hors de l'ue", explique Marc Boullier. Cela revient à un problème d'auditabilité par un tiers. Certaines entreprises peuvent aussi exiger la possibilité de réaliser elles-mêmes un audit. "L'infrastructure d'azure étant très partagée, nous essayons plutôt de nous mettre d'accord avec nos clients sur des auditeurs tiers et des normes comme ISO 27001, reconnus par les deux parties", répond Bernard Ourghanlian. 6. Des contrats trop standardisés On constate par rapport à tous ces aspects, un rapport de pouvoir entre client et fournisseur. "Face à Google ou Microsoft, seuls les très grands comptes peuvent obtenir un contrat spécifique. En attendant une certification européenne ou un label, il faut impérativement faire auditer le contrat par un cabinet d'avocats", conclut Marc Boullier. 22/09/2010- indexel 18

22 DOCUMENT 7 LE "CLOUD COMPUTING", UN OUTIL POUR LE PASSAGE DES COLLECTIVITES A L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE? SOURCE: LOCALTIS INFO / LUC DERRIANO 20 juillet 2010 La ville de Versailles a joué les candides face au leader mondial des systèmes d exploitation, le 6 juillet 2010, à l occasion d une conférence des Rencontres de la modernisation de l Etat et des acteurs publics. L "informatique en nuage" devrait conduire les directeurs des systèmes d information et les élus des collectivités locales à garder les pieds sur terre. "Cloud computing" ou "informatique en nuage" est un "mode de traitement des données d un client, dont l exploitation s effectue par l internet, sous la forme de services fournis par un prestataire", définit le Journal officiel du 6 juin "L informatique en nuage est une forme particulière de gérance de l informatique, dans laquelle l emplacement et le fonctionnement du nuage ne sont pas portés à la connaissance des clients", prévient aussi la Délégation générale à la langue française et aux langues de France. "L objectif de cette informatique dans les nuages, c est de combiner plusieurs technologies et des modèles commerciaux pour fournir des services à la demande à travers internet. Les utilisateurs ne sont plus propriétaires des logiciels mais accèdent à des services évolutifs, constamment remis à jour, sans avoir à gérer les infrastructures qui les supportent et sans investissement initial", a complété, ce 6 juillet à Paris, Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité de Microsoft, leader mondial des systèmes d exploitation. Les applications et données ne se trouvent pas sur un serveur local, comme actuellement, mais sur des ordinateurs distants reliés entre eux en haut débit. "C est un peu comme si vous louiez un appartement dans un immeuble : nous parlons de modèle dit multilocataires", a plaisanté le responsable informatique. Car il s agit d un nombre extrêmement important, de l ordre de serveurs, hébergés dans des centres de données, de calculs, de traitements "qui font entre 10 et 20 fois la taille d un terrain de foot", a comparé l expert, actualité sportive oblige. Valoriser les investissements de sociétés américaines La raison de l apparition de ces centres est leur mise en place par des acteurs qui s adressent au grand public pour offrir des services de messagerie, des sites collaboratifs, d échanges de vidéos ou de musique entre des centaines de millions d internautes à travers le monde : Amazon, Google, Microsoft, etc. Leur maîtrise et le niveau d industrialisation atteint font que ces centres sont gérés aux meilleurs coûts. Via des outils collaboratifs, ils offrent une informatique ubiquitaire aussi simple d accès que l eau, le gaz ou l électricité, avec une facturation à la consommation, 19

23 "comme lorsque l on ouvre un robinet", a souligné le directeur technique. C est donc un mode de consommation très différent des logiciels actuels. L objectif : réaliser des économies puisqu il n y a pas besoin d investissements mais que l on fait appel aux services en réseaux. En outre, il y a transformation des budgets d investissements en budgets opérationnels de consommation de besoins informatiques. "Les prix pour un service varient du simple au double ou au triple par rapport à l acquisition traditionnelle de logiciels", a précisé Bernard Ourghanlian. Des avantages non négligeables Outre des économies alléchantes sur la diminution de l investissement matériel (serveurs, développements, licences...), l offre au plus près des besoins des administrations, y compris au moment de la montée en charge, est mise en avant. Pour le besoin ponctuel du calcul des payes, par exemple, le principe est bien "celui qui consomme plus, paye plus". La meilleure sécurité du système d information avec l externalisation de la maintenance et des sauvegardes est aussi un moyen d augmenter la sécurisation des systèmes informatiques car celle-ci est ainsi assurée par des prestataires dont c est le coeur de métier. L optimisation des ressources énergétiques : l usage de ces services en supprimant les serveurs locaux, grands consommateurs d énergie, favoriserait le développement durable. Enfin, "le PC se met au service de la croissance", s est réjoui le responsable de la firme de Redmond (siège de la société, près de Seattle, aux Etats-Unis). En mettant à disposition de tous ces services informatiques quasiment sans coûts, de nouveaux entrants pourront offrir des services innovants à la fois aux entreprises et aux administrations. Des PME devraient donc pouvoir concurrencer des acteurs déjà installés sans acheter des moyens informatiques mais en consacrant l essentiel de leur capital à innover et à offrir de nouveaux services. De grandes incertitudes C est un modèle qui paraît miraculeux mais des questions restent posées notamment en termes de sécurité, de vie privée et de souveraineté nationale. "Des questions qui doivent être posées car nous ne vivons pas dans le village des Bisounours mais dans une réalité où les intérêts peuvent être divergents", a reconnu l expert. Le "cloud computing" pose un problème juridique qui n est toujours pas résolu. S il est possible de mettre en oeuvre des audits de contrôle sur le service, quelle juridiction va s appliquer en cas de fraude? Celle de la collectivité qui utilise le service? celle du lieu d hébergement physique des données? celle du siège social du prestataire? "Si les données sont susceptibles de se promener, alors vous êtes dans l instabilité totale. Il faut obtenir des garanties pour savoir où elles sont stockées. Il faut en outre une clause de réversibilité", a prévenu Bernard Ourghanlian. Il est donc nécessaire de poser un cadre réglementaire adéquat pour que chaque acteur, notamment en Europe, puisse garantir les fonctions régaliennes de l Etat. Les usages n ont pas de frontière mais les Etats, eux, en ont et cela peut être un problème que certaines données soient stockées dans un autre pays que le pays utilisateur. Peut-on créer des offres localement sur le marché français? L Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d information) devrait se prononcer prochainement sur ce sujet. Toutes les données régaliennes devraient probablement rester sur le territoire. Il est aussi nécessaire de réguler sur internet le respect de la vie privée. Car comment garantir que les boîtes aux lettres des agents voire des 20

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING?

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING? En France, on parle plus volontiers d «informatique en nuage» 1 pour décrire ce concept. Apparu au début des années 2000, le cloud computing constitue une évolution majeure de l informatique d entreprise,

Plus en détail

Cloud Computing. Veille Technologique

Cloud Computing. Veille Technologique Cloud Computing Veille Technologique La veille technologique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à disposition commerciale (ce qui

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Contexte... 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4

Plus en détail

AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015

AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015 AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015 Déroulement Rappel : qu est-ce que Syntec Numérique? Une définition du Cloud Computing Les caractéristiques du Cloud Computing Les

Plus en détail

Nacira Salvan. Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN. CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain

Nacira Salvan. Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN. CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain Nacira Salvan Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN Nacira.salvan@safran.fr CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain 03/12/14 Agenda Quelques définitions

Plus en détail

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 1 20 Qu est- ce que le Cloud Computing? définitions applications pratiques

Plus en détail

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France Sommaire Cloud Computing Retours sur quelques notions Quelques chiffres Offre e need e need Services e need Store

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS EXTERNE DE TECHNICIEN TERRITORIAL SESSION 2012 EPREUVE Réponses à des questions techniques à partir d un dossier portant sur

Plus en détail

Traitement des Données Personnelles 2012

Traitement des Données Personnelles 2012 5 ème Conférence Annuelle Traitement des Données Personnelles 2012 Paris, le 18 janvier 2012 Les enjeux de protection des données dans le CLOUD COMPUTING Xavier AUGUSTIN RSSI Patrick CHAMBET Architecte

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud Computing

Veille Technologique. Cloud Computing Veille Technologique Cloud Computing INTRODUCTION La veille technologique ou veille numérique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à

Plus en détail

Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux

Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux 11 février 2010 CONFERENCE IDC CLOUD COMPUTING Le Cloud dans tous ses états Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux Les bons réflexes pour entrer dans un contrat Cloud en toute sécurité Benjamin

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Cloud computing Votre informatique à la demande

Cloud computing Votre informatique à la demande Cloud computing Votre informatique à la demande Thomas RULMONT Définition du Cloud Computing L'informatique dans le nuage (en anglais, cloud computing) est un concept ( ) faisant référence à l'utilisation

Plus en détail

Cloud Computing*: questions juridiques

Cloud Computing*: questions juridiques 07 Juin 2011 CERT Ist - Forum 2011 Cloud Computing*: questions juridiques Jean-Marie Job Avocat associé de Gaulle Fleurance & Associés jmjob@dgfla.com * Informatique en nuage Ateliers ADIJ Solutions aux

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale....2 Définitions. 2 Avantage 2 Critères de sécurité du cloud...3 Inconvénients. 4 Types d offres de service Cloud.. 4 Différent types

Plus en détail

Cloud Computing : forces et faiblesses

Cloud Computing : forces et faiblesses Chapitre 7 Cloud Computing : forces et faiblesses 1. Présentation Cloud Computing : forces et faiblesses Le monde informatique a connu une véritable révolution ces dernières années avec l'apparition d'un

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

mieux développer votre activité

mieux développer votre activité cloud computing mieux développer votre activité Les infrastructures IT et les applications d entreprise de plus en plus nombreuses sont une source croissante de contraintes. Data centers, réseau, serveurs,

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier E6 Veille Technologique Cloud-Computing Jérémy chevalier Table des matières DESCRIPTION :...2 Introduction :...2 Définition du Cloud :...2 Exemple de serveur proposant la solution de Cloud :...2 Les spécificités

Plus en détail

Hébergement MMI SEMESTRE 4

Hébergement MMI SEMESTRE 4 Hébergement MMI SEMESTRE 4 24/03/2015 Hébergement pour le Web Serveurs Mutualités Serveurs Dédiés Serveurs VPS Auto-Hébergement Cloud Serveurs Mutualités Chaque Serveur héberge plusieurs sites Les ressources

Plus en détail

Archivage, sauvegarde et restauration pour une virtualisation réussie Gestion des informations unifiée pour les environnements d'entreprise Windows

Archivage, sauvegarde et restauration pour une virtualisation réussie Gestion des informations unifiée pour les environnements d'entreprise Windows Archivage, sauvegarde et restauration pour une virtualisation réussie Gestion des informations unifiée pour les environnements d'entreprise Windows Croissance exponentielle des informations non structurées

Plus en détail

2013-2015 Veille. Technologique. Service SaaS du Cloud Computing. Maylis BESSET Lycée de la CCI - Nîmes

2013-2015 Veille. Technologique. Service SaaS du Cloud Computing. Maylis BESSET Lycée de la CCI - Nîmes 2013-2015 Veille Technologique Service SaaS du Cloud Computing Maylis BESSET Lycée de la CCI - Nîmes Sommaire Définition de la veille informationnelle... 3 Définition de la veille technologique.... 3 Définition

Plus en détail

Architectures informatiques dans les nuages

Architectures informatiques dans les nuages Architectures informatiques dans les nuages Cloud Computing : ressources informatiques «as a service» François Goldgewicht Consultant, directeur technique CCT CNES 18 mars 2010 Avant-propos Le Cloud Computing,

Plus en détail

Pour bien commencer avec le Cloud

Pour bien commencer avec le Cloud Pour bien commencer avec le Cloud Pour s informer sur les solutions et les services du Cloud Pour déterminer si le Cloud correspond à vos besoins Pour bien initialiser votre démarche vers le Cloud I -

Plus en détail

La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr

La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr Communiqué de Presse Massy, le 31 Mars 2009 La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr Depuis quelques années, une nouvelle technologie révolutionne l informatique : la virtualisation.

Plus en détail

Qu est-ce que le «cloud computing»?

Qu est-ce que le «cloud computing»? Qu est-ce que le «cloud computing»? Par Morand Studer eleven Octobre 2011 Qu est-ce que le «cloud computing»? - Morand Studer eleven Octobre 2011 www.eleven.fr 1 Aujourd hui, la démocratisation de l informatique

Plus en détail

Le Cloud Computing et le SI : Offre et différentiateurs Microsoft

Le Cloud Computing et le SI : Offre et différentiateurs Microsoft Le Cloud Computing désigne ces giga-ressources matérielles et logicielles situées «dans les nuages» dans le sens où elles sont accessibles via Internet. Alors pourquoi recourir à ces centres serveurs en

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER Cloud Computing 19 Octobre 2010 JC TAGGER AGENDA 8h30-9h00 Le Cloud Computing De quoi s agit-il? Opportunités pour les entreprises Impact sur la chaine de valeur de l industrie des NTIC s 9h00-9h15 Témoignage

Plus en détail

HÉBERGEMENT INFORMATIQUE

HÉBERGEMENT INFORMATIQUE HÉBERGEMENT INFORMATIQUE Environnement dédié et sécurisé sur mesure Pour les clients exigeants Prix selon consommation Service sur mesure Environnement dédié Introduction L intérêt et l'utilisation du

Plus en détail

La sécurité des données hébergées dans le Cloud

La sécurité des données hébergées dans le Cloud Conférence IDC Cloud Computing 2012 La sécurité des données hébergées dans le Cloud 25/01/2012 Patrick CHAMBET Responsable du Centre de Sécurité C2S, Groupe Bouygues Planning Quelques rappels Vue simplifiée

Plus en détail

Prestataire Informatique

Prestataire Informatique SOLUTION INFORMATIQUE POUR PME-TPE C est la garantie du savoir-faire! Prestataire Informatique 2 Rue Albert BARBIER 45100 Orléans -Tel : 06.88.43.43.31 / 06.62.68.29.74 Contact Mali : 76441335 ou 65900903

Plus en détail

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.)

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011 Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) Les ateliers ENP L Espace Numérique Professionnel vous propose 11 ateliers pour répondre

Plus en détail

Sage 50 Comptabilité. Solutions logicielles en nuage, sur place et hybrides : Qu'est-ce qui convient le mieux à votre petite entreprise?

Sage 50 Comptabilité. Solutions logicielles en nuage, sur place et hybrides : Qu'est-ce qui convient le mieux à votre petite entreprise? Sage 50 Comptabilité Solutions logicielles en nuage, sur place et hybrides : Qu'est-ce qui convient le mieux à votre petite entreprise? À titre de propriétaire de petite entreprise, vous devez bien sûr

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Présentation de ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Le terme CLOUD (nuage en anglais), particulièrement dans l'air du temps, est un outil innovant qui permet d'externaliser tout ou partie de l informatique

Plus en détail

impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI?

impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI? impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI? Intervenants : Diarétou Madina DIENG Directrice Développement Orange business Services Sénégal Brutus Sadou DIAKITE Directeur Systèmes

Plus en détail

MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/

MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/ MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/ SANTE RESEAU développe en 2012, une filiale, VIRTUAL SR, spécialisée dans l'hébergement PRIVÉ de Machines Virtuelles. Spécialisée dans Les Architectures Virtuelles

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

CA ARCserve D2D. Une récupération après sinistre ultra-rapide vous permet d'éviter une interruption de service. DOSSIER SOLUTION : CA ARCserve D2D r16

CA ARCserve D2D. Une récupération après sinistre ultra-rapide vous permet d'éviter une interruption de service. DOSSIER SOLUTION : CA ARCserve D2D r16 CA ARCserve D2D CA ARCserve D2D est un produit de récupération sur disque conçu pour offrir la combinaison idéale de protection et de récupération rapides, simples et fiables de vos données professionnelles.

Plus en détail

Vers une standardisation des accords de niveau de service

Vers une standardisation des accords de niveau de service Vers une standardisation des accords de niveau de service Analyse du référentiel publié par la Commission européenne le 24 juin 2014 «Cloud Service Level Agreement standardisation guidelines» Eléonore

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION : CA ARCserve r16. Recours au Cloud pour la continuité d'activité et la reprise après sinistre

DOSSIER SOLUTION : CA ARCserve r16. Recours au Cloud pour la continuité d'activité et la reprise après sinistre Recours au Cloud pour la continuité d'activité et la reprise après sinistre Le Cloud, qu'il s'agisse d'un Cloud privé proposé par un fournisseur de services gérés (MSP) ou d'un Cloud public tel que Microsoft

Plus en détail

The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014. M elle Rafia BARKAT. Chargée d Etudes Experte

The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014. M elle Rafia BARKAT. Chargée d Etudes Experte The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014 M elle Rafia BARKAT Chargée d Etudes Experte Quels sont les avantages du Cloud Computing? Quels sont les risques et les principales

Plus en détail

Recovery as a Service

Recovery as a Service Recovery as a Service Quand le Cloud Computing vole au secours des entreprises Membres du groupe : KIRCHHOFER Nicolas BUISSON Marc DJIBRINE Rayanatou DUVAL Fabien JOUBERT Yohan PAQUET Jérôme 1 Coachés

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE CLOUD COMPUTING

CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE CLOUD COMPUTING CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE CLOUD COMPUTING E-catalogue des Solutions Cloud Computing en Provence-Alpes-Cote d Azur Parce que un peu plus de 8 patrons de PME sur 10 ne savent pas de quoi il retourne lorsque

Plus en détail

Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft

Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft La stratégie informatique des entrepreneurs français Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft Janvier 2011 SOMMAIRE L équipement informatique des TPE PME françaises : Internet toujours plus présent...

Plus en détail

Recommandations pour les entreprises qui envisagent de souscrire à des services de Cloud computing

Recommandations pour les entreprises qui envisagent de souscrire à des services de Cloud computing Recommandations pour les entreprises qui envisagent de souscrire à des services de Cloud computing D un point de vue juridique, la CNIL constate que le Cloud computing soulève un certain nombre de difficultés

Plus en détail

Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes?

Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes? Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes? Henri PORNON 3 avril 2012 IETI Consultants 17 boulevard des Etats-Unis - F-71000 Mâcon Tel : (0)3 85 21 91 91 - fax : (0)3 85 21 91 92-

Plus en détail

THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE

THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE SOMMAIRE Les enquêtes du CXP SaaS / Cloud Mobilité Big Data Conclusion 2 SOMMAIRE Les enquêtes

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS EXTERNE DE TECHNICIEN TERRITORIAL SESSION 2012 EPREUVE Réponses à des questions techniques à partir d un dossier portant sur

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15 Concepts de base Année académique 2014/15 Qu'est que le? online 2 Qu'est que le? Cela s'est-il produit auparavant? Innovation Produit Service 3 Qu'est que le? Considérons-le comme-ça... Crée ta propre

Plus en détail

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus sur : Services en ligne, SaaS, IaaS, Cloud - 201305-2/5 SaaS, IaaS, Cloud, définitions Préambule Services en ligne,

Plus en détail

Guide des solutions Microsoft Server

Guide des solutions Microsoft Server Guide des solutions Microsoft Server Quel serveur choisir pour les petites et moyennes entreprises? Guide Partenaires Dans le monde des entreprises d aujourd hui, les PME doivent faire beaucoup de choses

Plus en détail

Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice Delmas-Linel et David Feldman

Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice Delmas-Linel et David Feldman Ateliers Cloud Computing / ADIJ Solutions aux risques juridiques et catalogue des meilleures pratiques contractuelles Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice Delmas-Linel et David Feldman Atelier

Plus en détail

Étude : les PME à l heure du Cloud

Étude : les PME à l heure du Cloud Étude : les PME à l heure du Cloud Synthèse des principaux enseignements 27 avril 2012 1 FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 301 entreprises de 20 à 499 salariés. Représentativité assurée par des

Plus en détail

Cloud Computing : Comment est-il appréhendé par l'entreprise Marocaine?

Cloud Computing : Comment est-il appréhendé par l'entreprise Marocaine? L'ENQUÊTE Cloud Computing : Comment est-il appréhendé par l'entreprise Marocaine? Connaissent-ils le Cloud Computing? De quoi s agit-il réellement? Quel est son intérêt? Quels sont les services qui sont

Plus en détail

matérialisation Cloud computing» «Dématérialisation Des technologies qui permettent de mieux gérer et développer son entreprise Intervenants

matérialisation Cloud computing» «Dématérialisation Des technologies qui permettent de mieux gérer et développer son entreprise Intervenants Jeudi 28 octobre 2010 Intervenants «Dématérialisation matérialisation Cloud computing» Des technologies qui permettent de mieux gérer et développer son entreprise Olivier Cartieri, Animateur, Conseil Technologies

Plus en détail

Optimisation WAN de classe Centre de Données

Optimisation WAN de classe Centre de Données Optimisation WAN de classe Centre de Données Que signifie «classe centre de données»? Un nouveau niveau de performance et d'évolutivité WAN Dans le milieu de l'optimisation WAN, les produits de classe

Plus en détail

Lettre d'information n 17 - Janvier 2011

Lettre d'information n 17 - Janvier 2011 Lettre d'information n 17 - Janvier 2011 Sommaire 1. Meilleurs voeux 2011 2. Quand la gestion des services et les technologies de virtualisation s'associent pour donner le Cloud Computing (informatique

Plus en détail

Solutions aux risques juridiques et catalogue des meilleures pratiques contractuelles

Solutions aux risques juridiques et catalogue des meilleures pratiques contractuelles Mis en fo Ateliers Cloud Computing / ADIJ / [Atelier n 4 20 janvier 2011] Solutions aux risques juridiques et catalogue des meilleures pratiques contractuelles Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice

Plus en détail

Protéger et héberger vos donnés métiers : les tendances cloud et SaaS au service des entreprises

Protéger et héberger vos donnés métiers : les tendances cloud et SaaS au service des entreprises Livre Blanc Protéger et héberger vos donnés métiers : les tendances cloud et SaaS au service des entreprises Cloud et info financière : Labrador mise sur le cloud Spécialisée dans la communication financière

Plus en détail

Pôle 3 : Mon cabinet, une entreprise performante

Pôle 3 : Mon cabinet, une entreprise performante Pôle 3 : Mon cabinet, une entreprise performante Rapporteur délégué : Denis BARBAROSSA Atelier 2 : «Cloud Computing : Mythe ou réalité?», Simple phénomène de mode ou réponse nécessaire à l évolution des

Plus en détail

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 Emmanuel Layot Définitions AGENDA Caractéristiques / avantages du mode ASP Marché Fonctionnalités

Plus en détail

Les services d externalisation des données et des services. Bruno PIQUERAS 24/02/2011

Les services d externalisation des données et des services. Bruno PIQUERAS 24/02/2011 Les services d externalisation des données et des services Bruno PIQUERAS 24/02/2011 1 1 Introduction Différents types d externalisation de données : Les données sauvegardées Les données bureautiques Les

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

Les enjeux stratégiques et économiques du Cloud Computing pour les collectivités territoriales

Les enjeux stratégiques et économiques du Cloud Computing pour les collectivités territoriales Les enjeux stratégiques et économiques du Cloud Computing pour les collectivités territoriales Paris, 20 septembre 2011 1 50 Jean-Charles BOSSARD, Président de localeo : état des lieux Olivier MIDIERE,

Plus en détail

Naturellement SaaS. trésorier du futur. Livre blanc. Le futur des trésoriers d entreprise peut-il se concevoir sans le SaaS?

Naturellement SaaS. trésorier du futur. Livre blanc. Le futur des trésoriers d entreprise peut-il se concevoir sans le SaaS? trésorier du futur Le futur des trésoriers d entreprise peut-il se concevoir sans le SaaS? Le futur des trésoriers d entreprise peut-il se concevoir sans le SaaS? Sommaire 1 Le SaaS : du service avant

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

Rapidité, économies et sécurité accrues : comment améliorer la souplesse, le coût total de possession (TCO) et la sécurité grâce à une planification

Rapidité, économies et sécurité accrues : comment améliorer la souplesse, le coût total de possession (TCO) et la sécurité grâce à une planification Rapidité, économies et sécurité accrues : comment améliorer la souplesse, le coût total de possession (TCO) et la sécurité grâce à une planification des tâches sans agent Livre blanc rédigé pour BMC Software

Plus en détail

Alain Merle directeur du programme «Transformation des centres informatiques» CRiP Thématique Open Source 22/10/14

Alain Merle directeur du programme «Transformation des centres informatiques» CRiP Thématique Open Source 22/10/14 Alain Merle directeur du programme «Transformation des centres informatiques» CRiP Thématique Open Source 22/10/14 Présentation La DISIC La démarche logiciel libre La démarche interministérielle G-Cloud

Plus en détail

Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français

Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français Pays marqué par la centralisation, la France dispose paradoxalement d une informatique en silo, chaque ministère étant doté de

Plus en détail

Le cloud computing est un concept qui consiste à déporter sur des serveurs distants des stockages et des traitements informatiques traditionnellement

Le cloud computing est un concept qui consiste à déporter sur des serveurs distants des stockages et des traitements informatiques traditionnellement 1 Le cloud computing est un concept qui consiste à déporter sur des serveurs distants des stockages et des traitements informatiques traditionnellement localisés sur des serveurs locaux ou sur le poste

Plus en détail

LE LIVRE BLANC Le Cloud, nouvelle source de performance pour votre entreprise. [ NetExplorer, partage de fichier et travail collaboratif ]

LE LIVRE BLANC Le Cloud, nouvelle source de performance pour votre entreprise. [ NetExplorer, partage de fichier et travail collaboratif ] LE LIVRE BLANC Le Cloud, nouvelle source de performance pour votre entreprise. [ NetExplorer, partage de fichier et travail collaboratif ] LE CLOUD, UNE NOUVELLE SOURCE DE PERFORMANCE POUR VOTRE ENTREPRISE.

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP?

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP? AVANT-PROPOS Ces dernières années, le fort développement d un Internet à Très Haut Débit dans les entreprises s est traduit par la migration d une téléphonie dite traditionnelle à une téléphonie utilisant

Plus en détail

Qu est ce qu une offre de Cloud?

Qu est ce qu une offre de Cloud? 1 Qu est ce qu une offre de Cloud? Vos Interlocuteurs : Fréderic DULAC Directeur Frederic.dulac@businessdecision.com 2 Sommaire 1. Cloud : Définition et Typologie 2. Cloud : Les avantages 3. Exemple offre

Plus en détail

Qu est ce qu une offre de Cloud?

Qu est ce qu une offre de Cloud? 1 Qu est ce qu une offre de Cloud? Vos Interlocuteurs : Fréderic DULAC Directeur Frederic.dulac@businessdecision.com 2 Sommaire 1. Cloud : Définition et Typologie 2. Cloud : Les avantages 3. Exemple offre

Plus en détail

Ateliers Cloud Computing / ADIJ [Atelier n 2] Solutions aux risques juridiques et catalogue des meilleures pratiques contractuelles

Ateliers Cloud Computing / ADIJ [Atelier n 2] Solutions aux risques juridiques et catalogue des meilleures pratiques contractuelles Ateliers Cloud Computing / ADIJ [Atelier n 2] Solutions aux risques juridiques et catalogue des meilleures pratiques contractuelles Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice Delmas- Linel et David

Plus en détail

GLOSSAIRE. On premise (sur site)

GLOSSAIRE. On premise (sur site) GLOSSAIRE On premise (sur site) On premise vient de l expression anglaise on the premises, sur les lieux. Se dit des ressources logicielles et matérielles directement installés chez le client et souvent

Plus en détail

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Créée en 1995, Syselcom est une société suisse à capitaux suisses. Syselcom est spécialisée dans les domaines de la conception, l intégration, l exploitation et

Plus en détail

L Essentiel Conférence CRiP Thématique Virtualisation et nouvelles stratégies pour le poste de travail 2011

L Essentiel Conférence CRiP Thématique Virtualisation et nouvelles stratégies pour le poste de travail 2011 Club des Responsables d Infrastructures et de Production L Essentiel Conférence CRiP Thématique Virtualisation et nouvelles stratégies pour le poste de travail 2011 Assistance Editoriale - Renaud Bonnet

Plus en détail

L infonuagique démystifiée LE CLOUD REVIENT SUR TERRE. Par Félix Martineau, M. Sc.

L infonuagique démystifiée LE CLOUD REVIENT SUR TERRE. Par Félix Martineau, M. Sc. L infonuagique démystifiée LE CLOUD REVIENT SUR TERRE Par Félix Martineau, M. Sc. Bonjour! Félix Martineau Directeur, Pratique Atlassian, R3D Conseil Objectif Définir clairement ce qu est l infonuagique

Plus en détail

Le cloud computing c est pour moi?

Le cloud computing c est pour moi? Le cloud computing c est pour moi? Hackfest 2011 OPTIMIZED 4 novembre 2011 - Version 1.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com Votre conférencier Mario Lapointe ing. MBA CISA

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE DE RÉDUCTION DES COÛTS AVEC LES COMMUNICATIONS UNIFIÉES

FICHE TECHNIQUE DE RÉDUCTION DES COÛTS AVEC LES COMMUNICATIONS UNIFIÉES FICHE TECHNIQUE DE RÉDUCTION DES COÛTS AVEC LES COMMUNICATIONS UNIFIÉES Aujourd'hui, profiter des opportunités économiques qui vous sont offertes implique de prendre des décisions audacieuses sur la manière

Plus en détail

Symantec Backup Exec.cloud

Symantec Backup Exec.cloud Protection automatique, continue et sécurisée qui sauvegarde les données vers le cloud ou via une approche hybride combinant la sauvegarde sur site et dans le cloud. Fiche technique : Symantec.cloud Seulement

Plus en détail

Cloud Computing. Une feuille de route pour la France

Cloud Computing. Une feuille de route pour la France Cloud Computing Une feuille de route pour la France Le Cloud computing annonce la fin d une ère de l informatique - celle des systèmes d informations juxtaposés, de façon parfois chaotique au sein de

Plus en détail

What we do 4. Packages 6. CMD.mail 8. CMD.hosting 12. CMD.box 16. CMD.phone 20. CMD.desktop 24. CMD.services 28

What we do 4. Packages 6. CMD.mail 8. CMD.hosting 12. CMD.box 16. CMD.phone 20. CMD.desktop 24. CMD.services 28 INDEX What we do 4 Packages 6 CMD.mail 8 CMD.hosting 12 CMD.box 16 CMD.phone 20 CMD.desktop 24 CMD.services 28 WHAT WE DO 4 CMD.mail CMD.hosting CMD.box CMD.phone CMD.desktop CMD.services Nous hébergeons

Plus en détail

Des systèmes d information partagés pour des parcours de santé performants en Ile-de-France.

Des systèmes d information partagés pour des parcours de santé performants en Ile-de-France. Des systèmes d information partagés pour des parcours de santé performants en Ile-de-France. Colloque du 19 juin 2013 Centre de conférences Marriott, Paris Des systèmes d information partagés pour des

Plus en détail

LES AVANTAGES DU CLOUD

LES AVANTAGES DU CLOUD 1 INTRODUCTION Toutes les entreprises ont un point en commun : la volonté d accroître leurs revenus et leur productivité. Mais beaucoup d entreprises ne profitent pas des ressources à leur disposition

Plus en détail

Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage

Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage Principaux résultats Synthèse L'informatique en nuage permet d'utiliser l'informatique en tant que service, en tout lieu

Plus en détail

PAC Q&A. Infoclip : les arguments pour du Cloud orienté PME

PAC Q&A. Infoclip : les arguments pour du Cloud orienté PME Infoclip : les arguments pour du Cloud orienté PME Spécialiste depuis plus de 20 ans de l'informatique des PME, le groupe Infoclip a su trouver les mots et les solutions techniques pour amener ses clients

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DU CCBE SUR L USAGE DES SERVICES D INFORMATIQUE EN NUAGE PAR LES AVOCATS

LIGNES DIRECTRICES DU CCBE SUR L USAGE DES SERVICES D INFORMATIQUE EN NUAGE PAR LES AVOCATS LIGNES DIRECTRICES DU CCBE SUR L USAGE DES SERVICES D INFORMATIQUE EN NUAGE PAR LES AVOCATS Lignes directrices du CCBE sur l usage des services d informatique en nuage par les avocats SOMMAIRE I. INTRODUCTION...

Plus en détail

100% Swiss Cloud Computing

100% Swiss Cloud Computing 100% Swiss Cloud Computing Simplifiez votre IT, augmentez sa puissance, sa flexibilité, sa sécurité et maîtrisez les coûts Avec le Cloud, vous disposez d un espace d hébergement dédié, dissocié de votre

Plus en détail

L informatique au service des PME!

L informatique au service des PME! L informatique au service des PME! Maintenance La Matériel perte e Informatique de extern données Informatique est un vrai cauchemar La Sauvegarde perte e extern données externalisée est de un données

Plus en détail

IBM Maximo Asset Management for IT

IBM Maximo Asset Management for IT Gérez de manière économique l ensemble du cycle de vie de vos équipements et ressources informatiques IBM Points forts Aide à contrôler les coûts et l impact financier des équipements informatiques avec

Plus en détail

Sommaire. Le marché du cloud avec un focus sur la France. Les conséquences de l adoption du cloud

Sommaire. Le marché du cloud avec un focus sur la France. Les conséquences de l adoption du cloud Le Cloud computing Sommaire Qu est ce que le cloud? Les avantages/ Les inconvénients Le marché du cloud avec un focus sur la France Les conséquences de l adoption du cloud Page 2 Définition Définition

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

Virtuelbureau d'avenir Numérique utilise la technologie Citrix.

Virtuelbureau d'avenir Numérique utilise la technologie Citrix. Changez d'ère informatique : Passez au Virtuelbureau d'avenir Numérique! Avec Virtuelbureau d'avenir Numérique, pour le prix d'un simple abonnement mensuel, vous pourrez partout et tout le temps accéder

Plus en détail