Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:! !!

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!!"

Transcription

1 AssociationCinémal Ecran lundi8septembre ,passagedel Aqueduc 93200SaintADenis Tel: Introduction Projetd extensionducinémal ECRAN Le cinéma l Ecran dans le centreaville existe depuis 1991(sa création à SaintADenis remonte à 1982), depuis cette époque, l image de l Ecran est forte auprès de la populationdionysienneetbienauadelà.cetteidentitéstructuranteestliéed abordet avanttoutànosspécificitésdecinémapublic:permettreaupluslargepublicd accéder à la diversité du cinéma mondial avec une programmation exigeante et éclectique, mélangedesgenresdefilm:grandpublic,pourenfants,artetessaiporteurs,recherche etpatrimoine. Notreidentitéseconstruitégalementautraversd unetrèsfortepolitiqued animation: laprogrammationestainsisoutenueparunedimensionévénementiellepermanentequi permetauxspectateursderencontreretdedébattrelibrementavecdesréalisateursou d autresmembresdel équipedufilmaumoinsunefoisparsemaine,lecinémaorganise également des festivals de grande qualité, à renommée régionale. Très intégré dans la ville, notre cinéma assure une étroite collaboration avec le milieu associatif, avec les différentes structures municipales et développe des rapports réguliersaveclesautres institutionsculturellesdelaville. Deplus,l importanttravailendirectiondesétablissementsscolairespermetdetoucher plus de enfants et adolescents par an. L ECRAN est à ce titre partenaire de l option cinéma du lycée Suger, des dispositifs Ecole et Cinéma, Collège au cinéma et Lycéenaucinéma. Cettepolitiqued animationexigeanteetintensivefaitdel Ecranunlieuderencontres, d échanges et de confrontations d idées très apprécié des Dionysiens et un pôle fort d ouvertureaumondeàpartirdeladiffusioncinématographique. De plus, il est un des rares lieux culturels ouverts 7/7 dans le centreaville, particulièrement le soir et le weekaend, jouant en ce sens un rôle social important qui dépasse largement ses seules propositions cinématographiques. Nombreux sont celles etceuxquiviennentainsiaucinémapourégalementrencontrerunpeud humanité.lieu fédérateurdepopulation,lieud échanges,dedébatd idéesetderencontrescitoyennes, ilestunmaillonimportantdansleséquilibresdenotrecentreaville. Toutefois, depuis 23 ans, force est de reconnaître que notre cinéma vieillit. Même si celuiaciaétérégulièrementrénovéetentretenu,ilfautavouerquelaplaceducaquet, son environnement architectural et le cinéma en son sein commencent à vieillir; la questiondel évolutiondelaplaceducaquet,celledudéveloppementdenotrecentrea 1

2 ville et celle de la place du cinéma au cœur de notre centre ville sont des questions majeures. LaPlaceduCaquetestunlieucentraletcarrefourdepopulationstrèsdiversesvenant fairesescourses,prendrelemétro,boireouserestaurer,acheterunlivreàlalibrairie Folies d Encres ou bien se faire une toile. Aujourd hui, la sortie cinéma s accompagne très souvent du désir d aller également au restaurant ou simplement d aller boire un verre. Ces envies sont difficiles à réaliser dans l environnement du cinéma l Ecran, le Café de France est souvent fermé le soir à partir de 20h et ses propositions de restauration ou autres ne sont pas très encourageantes. Les partenariats envisagés à plusieursreprisesaveccecafénefonctionnentpas. Enfin, d autres éléments viennent alimenter nos réflexionssur le devenir du cinéma l Ecran:lapopulationdenotrevillegranditchaque année sur un territoire très vaste ( habitants en 2013), les quartiers éloignés géographiquement du cinéma l Ecran sont nombreux (les transports en commun en soirée et le weekaend ne permettent pas toujours de venir facilement dans le centreaville) et les pratiques et désirsdesspectateursdesalledecinémaévoluent(lamultiplicationdessupportspour regarder des images questionnent les propositions faites par une salle de cinéma public). Toutes ces raisons nous font croire à la nécessité de faire évoluer notre lieu: architecturalementetentermesdepropositionsculturelles. De la même manière que la ville dans son entier évolue et change énormément, le cinéma l Ecran se doit de s adapter à ces évolutions, c est la question de son développementetdoncdesonavenirquisepose. 1Unconstatsansappel:unexistantvieillissant,unearchitectureàrevoir BL exiguïtéduhall Laforceducinémal Ecranestdefédérerrégulièrementautourdesespropositionsune population importante (le nombre de ses adhérents et de ses abonnés en hausse constanteenatteste).régulièrementavantetaprèslesrencontresautourdesfilms,les discussionsseprolongentautourd unverredanslehallducinéma,c estunedesvaleurs ajoutéesd unlieucommelenôtrequedeproposerdelaconvivialitéetdel échange. Or, l exiguïté du hall du cinéma fait que nous sommes contraints très souvent d accueillir dans des conditions très moyennes notre public, voire de refuser des spectateurstantlemanquedeplaceestpatent. Dans une période où les lieux permettant rencontre, dialogue et échange sont rares et précieux, notre cinéma jouant ce rôle essentiel, nous souffrons plus que jamais d un manqued espacedeconvivialité. Lorsqu il y a du monde à nos séances, dès qu il y a plus de 50 personnes dans le hall, c estunembouteillagetrèscompliquéàgérer,lalogiquedecirculationdenotrepublic est dans ces moments là complexe, d autant plus que nous ne pouvons pas laisser facilementnotrepublicdehorslorsqu ilfaitfroidouqu ilpleut. 2

3 Dans la logique de circulation actuelle de notre public et parce que leurs abords sont trèsdégradés,nossortiesdesecoursnepeuventnonplusêtreutiliséespourfairesortir le public, ce qui devrait normalement pouvoir être le cas. En l état actuel des choses, nous utilisons les mêmes entrées et sorties. Pour modifier cela, il faudrait revoir la logiquearchitecturaledel ensembledubâtiment. Nous accueillons enfants dans et hors temps scolaire, avec ce projet de développement du cinéma, nous pourrions mieux accueillir les enfants et sans doute mieuxrépondreàlademandegrandissantedesenseignantspourveniraucinémaavec leurs élèves. A l heure actuelle, nous sommes souvent en manque d espace pour les accueillir. BUnetenteinstalléedeuxfoisparansurlaPlaceduCaquet Pourremédieràcesdifficultésd accueil,àl occasiondel organisationdenosfestivals, nousdevonsinstallerdeuxfoisparanunetentebarnumsurlaplaceducaquet,cequi nouspermetd avoircetespaceconvivial,debaretderestaurationpournosfestivaliers, quinousmanquetant. Maisl installationdecetespaceestassezcompliquéeàmettreenplace,nécessitequ une personnes enoccupe,leconfortyestassezmoyen,surtoutlorsqu ilfaitfroid.deplus,il représente un coût important pour notre structure. Enfin, il ne règle que trop ponctuellementnossoucisd exiguïté. BDespropositionsartistiquestrèscontraintes La physionomie de notre hall nous interdit également d imaginer pouvoir accueillir expositions de photographies, de peintures(en lien avec nos évènements), rencontres avecdesauteurs,expériencesmultimédia,borneinteractive,écrantactilepouroffrirdes propositions autour des films supplémentaires et dialoguer avec notre public autrement tantsaformeetsataillesontcontraignantes BDesespacespourlepersonnelducinémaquasiinexistants En2006,nousavonsfaitinstallerdanslehallducinémaunepetitepiècepourpermettre auxsalariésducinémadebénéficierd unespacederangementetdecuisine.cetespace esttrèsinsuffisant.eneffet,lepersonneln apasdesalledereposnid endroitpourfaire unepausedanslajournée. De plus, l espace dédié à la caisse du cinéma est lui aussi extrêmement petit, les évolutionsinformatiquesenmatièredeventedebilletsfontquelesmachinesprennent deplusenplusdeplace,l espacepourlaventeestdevenuencoreplusétroit. Demême,dansl architectureactuelledubâtimentdel Ecran,iln yaquasiaucunespace de stockage ni d espace poubelle. Ce qui nous limite particulièrement pour imaginer pouvoirdédiernotrehallàdelaventedelivresoudedvdparexemple,oùlesmettrionsa nous? Enfin,lestoilettesdenotrecinémasontellesaussidansunétatdevieillissementavancé, leurdégradationtientaussiaufaitqu ellessontutiliséesparfoispard autrespersonnes quelesspectateurs,c estlelienaveclesusagersdelaplacequiesticiinterrogé. 3

4 2Unproblèmed identificationdulieu Alors que notre cinéma existe depuis longtemps, régulièrement, des habitants passant surlaplaceducaquets étonnentd yvoiruncinéma.pire,lorsqu ilsneconnaissentpas laville,ilarrivesouventqu étantdevantlecinéma,ilscherchentoùestsonentrée,tant lalogiquevoudraitquecelleacisoitsurlaplaceplutôtquedansunrenfoncement. Ilyaindéniablementunproblèmed identificationetderepérageducinémasurlaplace ducaquet,l entréeducinémaetsaprésencetoutcourtétanttroppeuvisibles. Il y a quelques années, pour à la fois habiller la façade du cinéma et le rendre plus visible,nousavionsinstalléunstickerdedécorationsurtoutesalongueur.or,outrele coût de cette installation, il s était très vite dégradé(nous l avons toutde même gardé plus de 7 ans), il a fallu l enlever récemment. Sans cet habillage, le mur qui longe le cinémaestànouveaunuettrèspeuesthétique,c estsansdoutel occasionderepenser l aménagementvisueldelaplace. 3 Un projet architectural pour accompagner le développement du cinéma et son rayonnementdanslaville:l extensionducinéma A Uncontextepropiceetexigeant Le cinéma l Écran, avec ses missions de service public, est un volet fondamental de la politiqueculturelledelavilledesaintadenis.paruntravailimportantendirectiondela richesseassociativedelavilleetdesscolaires,ilestpartiintégrantedelaville. Lieud échangesetdeconfrontationsd idées,lieudeproximitéoùl onvientéchangeret débattre autour des films proposés, l Ecran est perçu par celles et ceux qui le fréquentent, comme ce lieu culturel dionysien où l on peut dialoguer en toute liberté autourdesfilmsetoùlesquestionsdesociétésontrégulièrementabordées. Saprogrammationricheetdiverse,à80%ArtetEssai(plusde450filmsprogrammés chaqueannée),maisaussilaprésencedenombreuxprofessionnelsduseptièmearttout aulongdel année,attestentégalementdel importancedecelieupourl ensembledela professionducinéma. Le renouvellement récent de la convention qui lie le cinéma avec la Ville (2014/2015/2016) est une base idéale pour réfléchir à cette proposition d agrandissement,puisqu uneréflexionsurcesujetyestmentionnée(précisémentdans lerapportquil accompagne). Par ailleurs, les engagements pris par la nouvelle municipalité, concernant le cœur de ville,invitentégalementàfairecetteproposition.eneffet,toutl axe2duprojetprésenté parlaliste«ensemble,noussommessaintadenis»viseàdynamiserlecentreville*. Nous nous inscrivons totalement dans ces orientations; c est la raison pour laquelle nous avons créé en septembre 2013, un poste de médiation culturelle. L Écran peut contribueraurenouveauducœurdevilleens agrandissant,enmêmetempsqu ilseraà même de renforcer les échanges et la vie sociale. Nous sommes d ailleurs prêts à discuter,nonseulementdelaplaceducinémadanslavillemaiségalementdel avenirde 4

5 notrecentreavilleetplusprécisémentceluidelaplaceducaquetetdesesabords. Enfin,SaintADenis,villecapitaledunordparisien,estdansPlaineCommune,«Territoire delacultureetdelacréation»auseindugrandparis.lesobjectifsdeplainecommune enmatièredeculture,reprisesdanslecontratdedéveloppementterritorialsignéavec les villes et l Etat*, rejoignent totalement les ambitions que nous avons avec l agrandissement de notre cinéma. A savoir mieux développer l aménagement du territoire, réfléchir au renouvellement urbain, à l habitat et au développement économique, le tout dans une démarche très participative. Ce projet nous permettrait également de réfléchir à des coopérations nouvelles avec la Cité du Cinéma de Luc Bessonetavecl EcoleLouisLumière. Demême,uneétudesurledevenirdessallesdecinémaspublicsdenotreterritoireaété réalisée en 2013 par le service économique de Plaine Commune. Dans les multiples pistes de développements proposés, un accent était particulièrement mis sur l importance de l évolution des lieux, notamment dans leur lien avec leur population environnante. Notre projet pourrait largement permettre de donne une suite à cette étudeetderéfléchiràcréerunedynamiquedeterritoire(partenariatentresalles). C estdanscecontexte,etaveccesambitions,quenousjugeonsindispensablede redéfinirlaplaceducinémadanssonenvironnement. Ainsi,nousproposonsderéfléchiràunagrandissementdel EcransurlaplaceduCaquet souslaformed uneavancéesurlaplaced unespacede100à150m2.cetteextension nécessiteraitlasuppressionpartielleoutotaledelafaçadeactuellepouraccueillirce nouvelespace. Celaredéfiniraitl entréeducinémasurcettemêmeplace,déportéesurlafaçade. BDesnouvellespossibilités Lacréationdecetespacepermettraituncertainnombredenouveautés.Ilyauraittout d abord un nouveau lieu de convivialité qui permettrait l installation d un véritable espacedebaretderestauration. Avant et après les films, également autour d événements spécifiques, en collaboration avec la librairie Folies d Encre ou d autres associations, de nombreuses possibilités d actionsnouvelless ouvriraient. Lapartierestaurationetbarpourraitêtrepriseenchargeparuneassociationlocaleet permettrait de déboucher sur des partenariats ambitieux et pérennes, créant une dynamiquenouvelledanslecentreavecunlieucultureletgastronomiquedédié. Cet espace permettrait également le développement d une entrée et d une sortie du cinémaspécifiques,enredessinantlescirculationsdesspectateursdanslecinémaavec unnouvelespacedecaisseplusclairetplusergonomique. Evidemment, l existence d un tel lieu permet d imaginer d accueillir de nombreuses propositions culturelles en partenariat avec le cinéma: exposition photos, arts plastiques,multimédia, création vidéo, et évidemment, espace de rencontres avant et aprèslesfilms. 5

6 L ensembledespartenariatsetdescollaborationsexistantes(avecletgp,lalibrairie,le musée,laligne13)pourraitêtrerepensé. Un tel lieu pourrait aussi créer une dynamique nouvelle dans le cadre de partenariats avecplainecommuneetleterritoiredelacultureetdelacréation. Unepartiedel extensionpeutégalementprévoirlacréationd unemezzanineauniveau duhallexistantducinéma. Cette mezzanine permettrait une circulation des spectateurs plus fluide, allant directementdelanouvelleentréesurlaplaceverslasalle2. Cela permettrait également de proposer un espace supplémentaire pour accueillir des propositions d expositions ou espace de lecture et, enfin, cela simplifierait l accès aux cabinesducinéma. Celapermettraitégalementd accueillirdansdemeilleuresconditionslespersonnesen situation de handicap en leur réservant dans le hall des emplacements dédiés et en simplifiantlesaccèsànossalles. Desaidesaufinancement Touteslespropositionsdedéveloppementfaitesicinécessitentaupréalableuneétude de faisabilité technique, notamment sur la capacité de portance de la place pour envisagerunprojetenconséquence.etbienentenduunefaisabilitébudgétaire. Nouspouvonscomptersurdeuxtypesdesubvention: Aiderégionale UneaideduConseilRégionald IledeFranceauxsallesdecinémaexiste,ellecomporte unvoletsoutienàlarénovationetlamodernisationdessallesdecinémaclasséesartet essailedispositifestouvertauxétablissementsexistants,classésartetessai,demoins de800fauteuils,exploitéspardesentreprisesàmaîtrised ouvragepubliqueouprivée etprésentantunprojetculturelcinématographiquebienidentifié. Lesprojetssoutenussontdesprojetsd investissements inscrivantenlienavecleprojet cultureldulieuetvisantàaméliorerleconfortetl accueildesspectateurs. Letauxd interventionrégionaleestcomprisentre10%et30%deladépensetotale. AideduCNC Aide sélective à la création et à la modernisation de salles en zone insuffisamment équipée, cette aide, créée en 1983, a pour objectif de favoriser laménagement cinématographiqueduterritoireetlapluralitédeladiffusion. Cette subvention dinvestissement est octroyée en cas dinsuffisance du soutien financierautomatiqueàdesexploitantsprivés,publicsouassociationspourdesprojets de création ou de modernisation de salles de cinéma. Les critères de programmation ArtetEssaietd excellencedutravaildelasallesontimportants. 6

7 Le niveau dintervention nest pas un pourcentage du montant des travaux mais est appréciéaucasparcasenfonctiondescritèresénumérésciadessus. ClaudieGillotADumoutier BorisSpire Présidentedel associationcinémal Ecran Directeur *Extraitduprojetmunicipal,page26:«LecœurdevillecultureldeSaintADenisdoitbattreplus fortetirriguertoutelaville.notreactionseconcentresurlavalorisationdupatrimoine,le développementdelieuxdecréation,dediffusionetdepratiquesculturelles.l objectifestde renforcerleséchangesetlaviesociale(etdecréerdesemploislocauxdanslessecteursdela cultureetdutourisme). *ExtraitsduCDT,pages87et88:«LeCDTfaitdelacultureetdelacréationuntraitcommun majeuràtouteslespolitiques.»;«plainecommunesouhaiteenparticulieraffirmersonidentité de«territoiredecinéma»»;«lecinémaindépendant,ancrédansuntissuéconomique alternatifetdanslesréseauxd économiesocialeetsolidaire,feral objetd unsoutienparticulier 7

LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne

LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne Difficile de trouver un outil qui répertorie à la fois les bars, clubs et autres établissements de nuit à Paris.

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Solutions à l exportation

Solutions à l exportation Solutions à l exportation Le rôle d Exportation et développement Canada (EDC) est d appuyer et de développer les activités internationales des exportateurs et des investisseurs canadiens. La tolérance

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Point de vue : Le renouveau des entreprises doit passer par des ecoles de commerce complétement repensées.

Point de vue : Le renouveau des entreprises doit passer par des ecoles de commerce complétement repensées. Point de vue : Le renouveau des entreprises doit passer par des ecoles de commerce complétement repensées. Et si les nouvelles écoles de commerce devenaient des sortes d incubateurs d idées nouvelles,

Plus en détail

Paris, le 18 novembre 2010 RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE N 1

Paris, le 18 novembre 2010 RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE N 1 COMITE DE CONCERTATION POUR LA DIFFUSION NUMERIQUE EN SALLES Paris, le 18 novembre 2010 RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE N 1 relative à la définition, au regard des usages professionnels, de la date de

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires du Centre de réadaptation de Mulhouse Historique: Issu du milieu industriel, j ai entrepris une reconversion professionnelle en 1998

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et. différent

Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et. différent Emmanuelle Corson Janvier 2007 Année universitaire 2006/2007 Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et différent Cours de Production et diffusion audiovisuelle et cinématographique

Plus en détail

Culture et nature : du détail à l immensité des paysages

Culture et nature : du détail à l immensité des paysages L objectif de ce projet est d initier un groupe de jeunes (environ 10 de 14 à 17 ans) à la photographie à l occasion d un «stage photo» de quatre jours. L intérêt premier de ce stage est d utiliser les

Plus en détail

PubliBike: un système clés en main pour votre ville ou votre entreprise

PubliBike: un système clés en main pour votre ville ou votre entreprise PubliBike: un système clés en main pour votre ville ou votre entreprise Une prestation de «Le dernier kilomètre à vélo» Proposer et gérer un réseau national de vélos en libre-service relié aux transports

Plus en détail

Bureau des étudiants VERSION IFP

Bureau des étudiants VERSION IFP Bureau des étudiants VI VERSION IFP l Institut Français de Presse & Version IFP L Institut Français de Presse est une institution pionnière dans la formation au monde des médias. Depuis près de 80 ans,

Plus en détail

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Compte-rendu fait par : I.MOUSQUET Présents : C.CHARRIER, architecte E.BAZZO, DGS A.DJEBARI, enseignante maternelle

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne La compagnie Zéotrope : Depuis 1999, la compagnie Zéotrope réinvente sans cesse le rapport spectateur(s) et comédiens(s), privilégiant

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud DOSSIER DE PRESENTATION affiche : Sylvain Guinebaud FETE DU LIVRE de FISMES Dimanche 31 MAI 2015 FEMMES, DES LIVRES ET VOUS Elle a passé le cap des 10 ans avec succès et tout nous encourage à repartir

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

Des rencontres avec Des séances réservées. et les professionnels. Un accueil personnalisé. Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics

Des rencontres avec Des séances réservées. et les professionnels. Un accueil personnalisé. Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics Un accueil personnalisé. Des rencontres avec Des séances les cinéastes réservées. et les professionnels. Du 7 au 15 avril 2015 au Cinéma Luminor-Hôtel

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Les points forts du MobileConnect

Les points forts du MobileConnect Les points forts du MobileConnect Introduction Nous sommes partis d un constat simple : nous vivons dans un monde mobile et le smartphone accompagne de plus en plus notre mobilité au quotidien. En 2014,

Plus en détail

IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation

IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe...... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation 1 OBJECTIFS "A l'usage, l association IL ETAIT UN

Plus en détail

Clémentine Crochet PARTENARIATS 2011/2012. Arts et territoires numériques. Baptiste Brentot

Clémentine Crochet PARTENARIATS 2011/2012. Arts et territoires numériques. Baptiste Brentot Clémentine Crochet PARTENARIATS 2011/2012 Baptiste Brentot Arts et territoires numériques Baptiste Brentot Arts et territoires numériques Acteur des arts et cultures numériques en France, Seconde Nature

Plus en détail

Orientation Relation école / entreprise. les CCI s engagent! CCI NORMANDIE

Orientation Relation école / entreprise. les CCI s engagent! CCI NORMANDIE Orientation Relation école / entreprise les CCI s engagent! CCI NORMANDIE Les actions en chiffres Au total, 27 000 personnes bénéficient chaque année des actions mises en place par les CCI en Haute-Normandie

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Actionsdes MUTUELLES

Actionsdes MUTUELLES 10 Actions des MUTUELLES POLITIQUE DE LA MUTUALITE FRANÇAISE EN FAVEUR DES SOINS DE PREMIER RECOURS FACILITER L ACCÈS AUX SOINS ET RÉDUIRE LES RESTES À CHARGE Comment rendre l accès aux soins plus facile?

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Mener une politique culturelle favorisant l éducation artistique pour les jeunes suppose l inscription de cette action en lien

Plus en détail

Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques.

Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques. PRÉSENTATION Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques. Impliqué depuis plusieurs années dans le développement des nouvelles technologies et de l Internet, mes

Plus en détail

Guide du Professionnel

Guide du Professionnel Guide du Professionnel Forum des Métiers et de la Formation du Pays du Centre Ouest Bretagne 29 et 30 janvier 2010 à Gourin Madame, Monsieur, Vous avez accepté de participer au Forum des Métiers et de

Plus en détail

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil Circonscription de Menton I. Eléments de diagnostic en lien avec le contexte de l école - Les résultats des élèves

Plus en détail

Compte-rendu réunion rentrée secteur LA ROCHELLE 18/09/14

Compte-rendu réunion rentrée secteur LA ROCHELLE 18/09/14 Compte-rendu réunion rentrée secteur LA ROCHELLE 18/09/14 Au niveau de notre département, la coordination de l action est assurée par la ligue de l enseignement et l UDAF. Les 2 coordinateurs départementaux

Plus en détail

invitez vos clients et collaborateurs à Paris pour une soirée prestigieuse et originale...

invitez vos clients et collaborateurs à Paris pour une soirée prestigieuse et originale... Paris pour un jour vous propose ses soirées à Paris De 2 à plus de 1 000 invités, confiez-nous votre projet, nous vous proposerons des lieux inédits, des animations originales et des prestations de qualité.

Plus en détail

L AMÉNAGEMENT DU VIEUX-PORT DE TROIS-RIVIÈRES : VERS UN PROJET INTÉGRÉ?

L AMÉNAGEMENT DU VIEUX-PORT DE TROIS-RIVIÈRES : VERS UN PROJET INTÉGRÉ? L AMÉNAGEMENT DU VIEUX-PORT DE TROIS-RIVIÈRES : VERS UN PROJET INTÉGRÉ? Vers un Cette recherche porte sur le réaménagement du Vieux- Port de Trois-Rivières à des fins récréatives, réalisé en 1988, et ses

Plus en détail

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013 Dossier de presse - Juillet 2013 «Racontez de petites histoires sur vos smartphones» Introduction «Avez-vous déjà flashé un Qr Code avec votre smartphone?» «Vous êtes tombés sur un site fait pour un écran

Plus en détail

Promouvoir sa boutique sur Facebook

Promouvoir sa boutique sur Facebook Promouvoir sa boutique sur Facebook Table des matières Facebook pour les débutants 2 Introduction 2 Facebook par Wikipedia 2 Ouvrez un compte sur Facebook (pour ceux qui n en ont pas) 2 Editez votre profil

Plus en détail

Des espaces pour valoriser vos projets

Des espaces pour valoriser vos projets Des espaces pour valoriser vos projets La Station, le CRIJ, l'eclectic Léo Lagrange et le TriptiC Léo Lagrange vous proposent différents lieux, espaces pour valoriser vos projets. Nos différentes structures

Plus en détail

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Business plan Formation Financement BPE Création Finances Commerce Édito Com des images / Région Picardie Les efforts réalisés depuis plusieurs

Plus en détail

MIJEC 44. Création d une plate-forme insertion «mobile» rentrée 2009

MIJEC 44. Création d une plate-forme insertion «mobile» rentrée 2009 MIJEC 44 Création d une plate-forme insertion «mobile» rentrée 2009 Groupe de pilotage MIJEC 44 novembre 2008 Préambule : Depuis mars 2007, le groupe de pilotage MIJEC 44 a engagé une réflexion sur l opportunité

Plus en détail

L AMENAGEMENT LOCAL. Jean-Marc Schaller, architecte de ville de Fribourg

L AMENAGEMENT LOCAL. Jean-Marc Schaller, architecte de ville de Fribourg L AMENAGEMENT LOCAL Jean-Marc Schaller, architecte de ville de Fribourg LE ROLE DU CONSEIL COMMUNAL Art. 37 LATeC alinéa 1 Il (le Conseil) communal est l autorité responsable de l aménagement local. Son

Plus en détail

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..)

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..) 1 Enjeu : Dans le contexte socio-économique et sanitaire du Département des Ardennes, les Centres Sociaux structures de proximité peuvent jouer un véritable rôle dans l amélioration de la santé des habitants,

Plus en détail

Nouveaux regards sur la ville

Nouveaux regards sur la ville Nouveaux regards sur la ville «Solutions techniques innovantes» 1 Grand colloque Bimby 17 & 18 SEPTEMBRE 2012 www.bimby.fr Grand colloque Bimby / 17 & 18 SEPTEMBRE 2012 / Nouveaux regards sur la ville

Plus en détail

PROJET DE RÉHABILITATION DES ENTREPÔTS SEEGMULLER SITUES SUR LA PRESQU ÎLE MALRAUX STRASBOURG REZA MEHRABANI & CO

PROJET DE RÉHABILITATION DES ENTREPÔTS SEEGMULLER SITUES SUR LA PRESQU ÎLE MALRAUX STRASBOURG REZA MEHRABANI & CO PROJET DE RÉHABILITATION DES ENTREPÔTS SEEGMULLER SITUES SUR LA PRESQU ÎLE MALRAUX STRASBOURG REZA MEHRABANI & CO Un pôle multiculturel pour Strasbourg Projet de réaménagement du lot N 2 des entrepôts

Plus en détail

FICHE. Le financement

FICHE. Le financement FICHE # 7 Le financement Le financement Pourquoi entreprendre cette démarche? Parce que c est par le financement à la mission globale que les organismes communautaires autonomes pourront réaliser leur

Plus en détail

VIDEO FADA. un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises

VIDEO FADA. un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises VIDEO FADA un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises Le Cinéma Numérique Ambulant (CNA) est un réseau d associations, basées en Afrique et en Europe, qui a pour objectif d organiser

Plus en détail

Analyse du projet de travail de rue : «Comète Atouts Jeunes» sur la zone quartier Decock

Analyse du projet de travail de rue : «Comète Atouts Jeunes» sur la zone quartier Decock Analyse du projet de travail de rue : «Comète Atouts Jeunes» sur la zone quartier Decock Atouts Jeunes AMO, Comète AMO, 26, avenue du Karreveld 9, rue de Soignies 1080 Molenbeek 1000 Bruxelles 02/410.93.84

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

Offrez du Cinéma! UGC Business-to-Business

Offrez du Cinéma! UGC Business-to-Business Offrez du Cinéma! UGC Business-to-Business Promotion I Motivation I Fidélisation I Cadeaux d affaires UGC Business-to-Business Le groupe UGC Groupe européen d exploitation cinématographique, UGC est aussi

Plus en détail

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement Préambule Le rectorat de l académie de Lille et la direction régionale des affaires culturelles du

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 DE L AUDE RESEAU D ÉCOUTE, D APPUI ET D ACCOMPAGNEMENT DES PARENTS Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 Depuis la mise en œuvre dans l Aude, en 2001, du réseau

Plus en détail

CONVENTION L ATELIER REMUMENAGE 2012

CONVENTION L ATELIER REMUMENAGE 2012 POLE DEVELOPPEMENT DURABLE ET RAYONNEMENT METROPOLITAIN DIRECTION ENTREPRISES ET ATTRACTIVITES SERVICE ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE CONVENTION L ATELIER REMUMENAGE 2012 Entre : L Association Atelier Remuménage

Plus en détail

23 juin 2006 Polytech Lille. Forum i-trans SYNTHESE

23 juin 2006 Polytech Lille. Forum i-trans SYNTHESE 23 juin 2006 Polytech Lille Forum i-trans SYNTHESE Forum i-trans 2 Sommaire Table ronde/ Le financement de l innovation... 3 Débat...5 Conclusion d Yves Ravalard...5 Sigles... 6 Intervenants Yves RAVALARD...

Plus en détail

de proposer avec un kit de développement style carte arduino accompagné de 2 ou 3 capteurs et câbles par étudiant.

de proposer avec un kit de développement style carte arduino accompagné de 2 ou 3 capteurs et câbles par étudiant. D-3000 D-3000 à pour but de penser l aménagement des ateliers de l option design au sein de l isdat, en lien avec l enseignement apporté, c est-à-dire de penser des espaces de travail et des éléments qui

Plus en détail

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS, venez innover avec l Anticafé!

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS, venez innover avec l Anticafé! NOUS AVONS BESOIN DE VOUS, venez innover avec l Anticafé! L ANTICAFÉ EN QUELQUES CHIFFRES EN DEUX ANS : - 4 espaces - Plus de 230 000 visites - 4* sur Yelp - 1 million de fois recherché sur Google Edition

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels pour la santé de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Enseigner le développement durable

Enseigner le développement durable Les enjeux Enseigner le développement durable Catalogue de nos outils pédagogiques Édition : octobre 2014 DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES pour les enseignants, animateurs de centres de loisirs et associations.

Plus en détail

Interview de Cécile Emery, coordinatrice de l espace de coworking de La Cordée Liberté (Lyon)

Interview de Cécile Emery, coordinatrice de l espace de coworking de La Cordée Liberté (Lyon) 12/06/2013 Interview de Cécile Emery, coordinatrice de l espace de coworking de La Cordée Liberté (Lyon) Coop alternatives 47, rue de la Garde 69005 Lyon - 06 48 03 74 14 - contact@coop-alternatives.fr

Plus en détail

Les éditions la vache qui lit. présentent

Les éditions la vache qui lit. présentent Les éditions la vache qui lit présentent Un style graphique différent des précédents ouvrages Dans cet ouvrage, nous changeons d univers! Les couleurs chatoyantes des craies grasses de Tony Rochon laissent

Plus en détail

Le Grand-Théâtre L # Auditorium de Bordeaux. Une offre adaptée au monde de l entreprise. L Opéra National de Bordeaux et les entreprises

Le Grand-Théâtre L # Auditorium de Bordeaux. Une offre adaptée au monde de l entreprise. L Opéra National de Bordeaux et les entreprises Le Grand-Théâtre L Opéra National de Bordeaux et les entreprises Une offre adaptée au monde de l entreprise L # Auditorium de Bordeaux LES FORMULES AUTOUR de la programmation Vous souhaitez offrir à vos

Plus en détail

UNE ARCHITECTURE INDUSTRIELLE EXCEPTIONNELLE AUX PORTES DE PARIS

UNE ARCHITECTURE INDUSTRIELLE EXCEPTIONNELLE AUX PORTES DE PARIS LES LABORATOIRES D AUBERVILLIERS UNE ARCHITECTURE INDUSTRIELLE EXCEPTIONNELLE AUX PORTES DE PARIS Location d espaces - contact Sorana Munteanu s.munteanu@leslaboratoires.org / 01 53 56 15 91 1 Un lieu-mémoire

Plus en détail

ANIMATEUR LUDOTHEQUE

ANIMATEUR LUDOTHEQUE ANIMATEUR LUDOTHEQUE Renseignements relatifs à l agent : Nom : Prénom : Catégorie : B Coefficient : 255 Sous la responsabilité et l autorité de la directrice de l Association Enfance du Biollay et de son

Plus en détail

Saint-Paul fait grandir la ville!

Saint-Paul fait grandir la ville! OCTOBRE OCTOBRE «la Ville» Le projet de s intègre dans notre politique volontaire de renouvellement urbain. C est désormais un nouveau visage qui se dessine pour le quartier. Conscients de l importance

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales?

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales? Réunion Informelle des Ministres de la Justice et des Affaires Intérieures Luxembourg, 27-29 janvier 2005 RENFORCER LA JUSTICE - Quelles politiques européennes pour la reconnaissance et l exécution transfrontalières

Plus en détail

ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DE L ECOLE MATERNELLE PROKOFIEV PARIS 16ème

ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DE L ECOLE MATERNELLE PROKOFIEV PARIS 16ème ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DE L ECOLE MATERNELLE PROKOFIEV PARIS 16ème Présentation de l association www.apeprokofiev.fr Votre enfant va faire son entrée à l école maternelle Prokofiev en septembre

Plus en détail

TACTIQUE PRO Serious Game

TACTIQUE PRO Serious Game TACTIQUE PRO Serious Game Choisir et construire IFMV-VALDOCCO 102, rue Henri Barbusse 95100 Argenteuil 09.61.28.12.57 Responsable du projet : Christine MARY projet.valdocco@gmail.com Le Valdocco est une

Plus en détail

PROJET DE L ASSOCIATION «LES DEUX RIVES»

PROJET DE L ASSOCIATION «LES DEUX RIVES» 1 PROJET DE L ASSOCIATION «LES DEUX RIVES» 2 SOMMAIRE. I. Une Histoire...3 II. Les principes fondamentaux...3 III. Les objectifs...4 IV. Les actions...4 Actions envers les jeunes...4 Actions envers les

Plus en détail

Règles des paiements de débit sans NIP Les modifications doivent se faire en respectant les intérêts des consommateurs

Règles des paiements de débit sans NIP Les modifications doivent se faire en respectant les intérêts des consommateurs Règles des paiements de débit sans NIP Les modifications doivent se faire en respectant les intérêts des consommateurs présentés à l Association canadienne des paiements à la suite de la publication de

Plus en détail

Marseille/Le Corbusier : Quand l architecture se livre 3ème édition

Marseille/Le Corbusier : Quand l architecture se livre 3ème édition Marseille/Le Corbusier : Quand l architecture se livre 3ème édition Jeudi 9 octobre en journée A l école primaire du square Michelet 13009 Marseille, ateliers et rencontre animés par l auteur de l ouvrage

Plus en détail

Communiqué de Presse. L ARCHE de RECRUTEMENT. Les Actions Innovantes! LES TERRITOIRES en MOUVEMENT - Evénement

Communiqué de Presse. L ARCHE de RECRUTEMENT. Les Actions Innovantes! LES TERRITOIRES en MOUVEMENT - Evénement Les Actions Innovantes! L ARCHE de RECRUTEMENT Communiqué de Presse INTERLOCUTEURS Intervenant Territorial Interlocuteurs Locaux Jean-Marc TEUTSCH Communiqué de Presse Conseiller à l Emploi / Conseils

Plus en détail

Perpignan, le 13 novembre 2013. Le Conseil Général donne la parole aux jeunes!

Perpignan, le 13 novembre 2013. Le Conseil Général donne la parole aux jeunes! Perpignan, le 13 novembre 2013 Le Conseil Général donne la parole aux jeunes! Les Rencontres Territoriales de la Jeunesse Trois demi-journées, trois lieux, trois thèmes : après le succès des Assises de

Plus en détail

L'ÉTAT S'ENGAGE DANS LA CONVENTION D'OPAH DE MÂCON

L'ÉTAT S'ENGAGE DANS LA CONVENTION D'OPAH DE MÂCON L'ÉTAT S'ENGAGE DANS LA CONVENTION D'OPAH DE MÂCON Conception-réalisation : DDT 71 unité communication - octobre 2012 Le 19 octobre 2012 à 12h00 sur le salon de l'habitat au parc des expositions de Mâcon

Plus en détail

La charte du Coach de Vie en Auvergne

La charte du Coach de Vie en Auvergne La charte du Coach de Vie en Auvergne Charte d engagement des Coachs de Vie en Auvergne et des nouveaux arrivants qui en bénéficieront L'Agence des Territoires d Auvergne (ARDTA) est une association financée

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL DEPARTEMENTAL ACCUEIL DES ENFANTS DE MOINS DE TROIS ANS

GROUPE DE TRAVAIL DEPARTEMENTAL ACCUEIL DES ENFANTS DE MOINS DE TROIS ANS Document sélectionné par le groupe de travail départemental Maternelle DSDEN du Nord GROUPE DE TRAVAIL DEPARTEMENTAL ACCUEIL DES ENFANTS DE MOINS DE TROIS ANS Les collaborations Enseignants ATSEM Une spécificité

Plus en détail

9Engagements. pour vous reloger dans les meilleures conditions

9Engagements. pour vous reloger dans les meilleures conditions 9Engagements pour vous reloger dans les meilleures conditions Le projet de renouvellement urbain pour 2011-2015 va modifier profondément le site Petit Pré-Sablières Pour le Quartier Petit Pré-Sablières,

Plus en détail

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis?

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? Les Raconte-tapis Sommaire 1. Note à l attention des bibliothécaires 3 2. Note d intention 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? 4 5 4. A qui s adressent les Raconte tapis? 6 5. Comment bien préparer une séance

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR OFFICE des RETRAITÉS CCAS de LANNION CCAS 11 Bd Louis Guilloux 22300 lannion tél 02 96 46 13 22 fax 02 96 46 13 23 L office des retraités

Plus en détail

L EHPAD du Mas Rome : Des réponses adaptées à la dépendance psychique

L EHPAD du Mas Rome : Des réponses adaptées à la dépendance psychique L EHPAD du Mas Rome : Des réponses adaptées à la dépendance psychique 1 Le Centre Communal d Action Sociale Un établissement public communal chargé de la mise en œuvre de la politique de développement

Plus en détail

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Clamart au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des logements-foyers pour personnes âgées autonomes Châlons-en-Champagne

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES Entreprises Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES chiffres clés 1 1 er millions 110 employeur du spectacle vivant opéra en Limousin budget annuel et 1 orchestre EMPLOIS en limousin équivalents

Plus en détail

Le rôle préventif des documents d urbanisme. 3. Rôle préventif des documents d urbanisme. Un projet. Des principes. Un document

Le rôle préventif des documents d urbanisme. 3. Rôle préventif des documents d urbanisme. Un projet. Des principes. Un document 3. Rôle préventif des documents d urbanisme Un projet Comme l ensemble des équipements publics d une commune, «Bien utiliser la salle des fêtes» est une réflexion qui s intègre dans une démarche plus globale

Plus en détail

Cliquez sur l image pour l agrandir

Cliquez sur l image pour l agrandir Dans le détail, le principal contributeur à l évaluation globale est la qualité de réponse aux besoins. Si les Français sont particulièrement satisfaits par l accueil en mairie (57% en ont une évaluation

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON

LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON QUI SOMMES-NOUS? CDJSFA (Centres de Jeunes et de Séjours du Festival d Avignon) est une association loi 1901, créée en 1959 qui a pour objet de

Plus en détail

Notre engagement pour l habitat des jeunes. Habitat Jeunes : un logement et bien plus!

Notre engagement pour l habitat des jeunes. Habitat Jeunes : un logement et bien plus! Notre engagement pour l habitat des jeunes Un mouvement s inscrivant au sein d une Union Nationale d éducation populaire et regroupant des porteurs de projet Habitat Jeunes, acteurs des territoires. Un

Plus en détail

Le Département de l Aisne améliore la sécurité informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink

Le Département de l Aisne améliore la sécurité informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink SUCCESS STORY Le améliore la sécurité informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink ENTREPRISE Le DOMAINE D ACTIVITÉ Secteur Public Nexthink a été sélectionnée par le pour fournir

Plus en détail

Pépinière d entreprise Cap Nord

Pépinière d entreprise Cap Nord Pépinière d entreprise Cap Nord Nouvel outil d aide à la création d entreprises sur le nord de l agglomération UDossier de Presse 12 décembre 2007 Projet développé dans le cadre de : Mobilisant : EGEE

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Accueillir un spectacle à la bibliothèque

Accueillir un spectacle à la bibliothèque Accueillir un spectacle à la bibliothèque Objectifs : Faire découvrir le spectacle vivant. Valoriser un fonds de la bibliothèque en lien avec le spectacle (conte, théâtre, etc ). Valoriser les artistes.

Plus en détail

Agence de la biodiversité et Agence des aires marines protégées : intégration ou association?

Agence de la biodiversité et Agence des aires marines protégées : intégration ou association? Agence de la biodiversité et Agence des aires marines protégées : intégration ou association? La création d une Agence de la biodiversité, annoncée dans son principe en septembre 2012 est à l étude depuis

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Ensemble de maisons jumelées à. Fentange

Ensemble de maisons jumelées à. Fentange Ensemble de maisons jumelées à Fentange Ensemble de maisons jumelées à Fentange Une maison à 5 km du centre ville de Luxembourg Ce rêve pourrait se réaliser grâce à ces futures nouvelles constructions

Plus en détail

Justine Ludi. HEAD Genève

Justine Ludi. HEAD Genève Justine Ludi HEAD Genève Laura Wohlgehaben HEAD Genève Karine Laurence EAVM Montréal Projet Évolution chronologique du projet. Nos projets étaient quasi identiques lors de la formation des groupes. Dans

Plus en détail