BIENVENUE À LA SNCF LIVRET D ACCUEIL RH

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BIENVENUE À LA SNCF LIVRET D ACCUEIL RH"

Transcription

1 BIENVENUE À LA SNCF LIVRET D ACCUEIL RH DIRECTION COHÉSION & RESSOURCES HUMAINES DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ÉPIC

2

3 SOMMAIRE BIENVENUE À LA SNCF...4 LA SNCF, UN GRAND GROUPE MULTIMODAL...5 MÉMO...6 DES VALEURS ET DES RÈGLES...7 VIE AU TRAVAIL ET ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE Contrat de travail...8 Régimes de travail et repos...9 Congés...9 Temps partiel, compte épargne temps, télétravail Déroulement de carrière Rémunération Évolution de la rémunération Évolution professionnelle Représentation du personnel UN ACCOMPAGNEMENT DE VALEUR Protection sociale et retraite Service médical Prestations familiales Suivi administratif Facilités de circulation Prévention des risques Accidents du travail Arrêts maladie Handicap...18 Logement Prêts et cautions...18 Action sociale...19 Plan d épargne d entreprise Activités sociales et culturelles LIVRET D ACCUEIL RH GLOSSAIRE...20

4 BIENVENUE À LA SNCF Vous venez d intégrer l une des plus grandes entreprises françaises, de rejoindre un groupe international fort de ses salariés. Ce guide est là pour vous accompagner au cours de vos premiers mois dans ce vaste univers. Quels sont vos droits, quels sont vos devoirs? Quelles sont vos perspectives d évolution professionnelle? Comment devenir acteur de votre parcours? Quelles sont les valeurs fondamentales de votre nouvelle entreprise? Comment votre rémunération est-elle calculée? Par qui êtes-vous représenté? Comment votre temps de travail s organise-t-il? De quelle protection sociale bénéficiez-vous? Autant de questions pour lesquelles vous trouverez de premiers éléments de réponse dans les pages qui suivent. 4

5 LA SNCF, UN GRAND GROUPE MULTIMODAL La SNCF est un groupe public français, dont la vocation est d inventer et de fournir des solutions de transport pour les hommes et les marchandises en France, en Europe et dans le monde. Son cœur de métier historique est le transport ferroviaire, sur lequel elle s appuie pour proposer à tous ses clients des solutions efficaces, souvent multimodales (c est-à-dire utilisant plusieurs modes de transport : train + bus, camion + train ). Vous venez d être embauché par la «maison mère» du groupe SNCF, souvent appelée «l ÉPIC» (établissement public industriel et commercial). C est au sein de cette maison mère que s organise l activité ferroviaire du groupe : le fret ferroviaire, le transport ferroviaire de proximité (TER, Transilien), le transport ferroviaire de voyageurs sur longue distance (TGV), le développement des gares et, enfin, tout ce qui touche au réseau ferré, que l on appelle l infrastructure. Pour mieux répondre aux attentes de ses différents clients en leur proposant des solutions complètes de transport, la SNCF s est organisée en cinq branches : SNCF Voyages s occupe des voyageurs de long parcours, SNCF Proximités des transports du quotidien, SNCF Geodis répond aux besoins des industriels et chargeurs pour acheminer leurs marchandises, Gares & Connexions s attache à l activité des gares, et SNCF Infra prend en charge tout ce qui concerne le réseau ferré. Chacune de ces cinq branches est constituée du «morceau» de l ÉPIC correspondant, et des filiales qui œuvrent pour le même type de clients. CINQ BRANCHES OPÉRATIONNELLES GARES & CONNEXIONS SNCF VOYAGES SNCF PROXIMITÉS SNCF GEODIS SNCF INFRA Gestion et développement des gares Transport longue distance de voyageurs Transport urbain, périurbain et régional de voyageurs Transport et logistique de marchandises Exploitation et gestion du réseau Maintenance et travaux Intranet Le site Intranet SNCF Ingénierie 5

6 MÉMO Mon n d immatriculation SNCF :... Mon adresse professionnelle :... Mon tél. interne / externe :... Mon responsable RH :... (pour un arrêt de travail, une déclaration d accident du travail ) Mon correspondant formation :... Mon conseiller mobilité / conseiller carrière :... Mon CMGA :... (pour ma fiche de paie, un changement d adresse, de banque, des infos sur un temps partiel ) Mon agence famille :... (pour un changement dans ma vie familiale, les facilités de circulation, les prestations familiales ) Mon cabinet médical :... Mon CE :... (pour les offres loisirs ) Intranet/Extranet Site RH «Contacts utiles» Pour accéder, depuis une connexion Internet à domicile, aux contenus Intranet les plus utiles, connectez-vous à l Extranet SNCF : https://extranet.sncf.com 6

7 DES VALEURS ET DES RÈGLES La SNCF est une entreprise publique nationale, avec qui des millions de gens sont en contact quotidiennement ou occasionnellement. C est pourquoi chacun de nous doit maîtriser parfaitement la technique de son métier, mais aussi puisque nous sommes tous porteurs de l image de notre entreprise adopter une attitude irréprochable. Au quotidien, les valeurs que nous faisons vivre sont celles d une SNCF simple et bienveillante. Nos principes éthiques nous imposent le respect du droit, des engagements, des personnes et de l intérêt général. Dans l exercice de notre métier, nos règles de comportement nous conduisent à respecter nos collègues et leur travail, à être ponctuels et assidus, à ne pas dénigrer notre entreprise ni lui porter tort. Collectivement, la SNCF défend à travers ses politiques toutes les formes de la diversité. Elle promeut l égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, se mobilise pour le recrutement et le maintien dans l emploi des travailleurs handicapés, s attache à recruter des salariés de tous âges et de toutes origines, et veille à lutter contre toutes les formes de discrimination au travail. À travers ses politiques d insertion et la Fondation SNCF, elle tend à assumer pleinement sa responsabilité à l égard de l ensemble de la société. Référentiel RH 0006 Règles comportementales que chacun doit observer Intranet Site «Éthique» Site RH «Outils Doc en stock» Diversité et Principaux accords collectifs Site RH «Handicap & Emploi» Site SysPre Internet Site «Fondation SNCF» LIVRET D ACCUEIL RH 7

8 VIE AU TRAVAIL ET ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE CONTRAT DE TRAVAIL Bien avant d imaginer travailler un jour à la SNCF, on entend parler du «statut cheminot», sans trop savoir évidemment ce qu il contient. Ce fameux «statut des relations collectives entre la SNCF et son personnel», ou Directive RH 0001, est en fait l ensemble des règles régissant les conditions d entrée dans l entreprise, la rémunération, le déroulement des carrières, les sanctions, la mobilité, les congés, les conditions de cessation de fonction, l assurance maladie et le droit syndical. La plupart des cheminots sont recrutés «au statut» : on les appelle agents du cadre permanent. Certains collègues, toutefois, sont recrutés en contrat à durée déterminée (CDD) pour des missions ponctuelles, ou en contrat à durée indéterminée (CDI), et ne relèvent pas du statut ; on parle alors d «agents contractuels». C est notamment le cas de ceux qui ne remplissent pas les conditions d embauche au cadre permanent (CP) fixées par le statut, par exemple s ils ont plus de trente ans au moment de leur embauche ou s ils sont recrutés sur des emplois très spécifiques réclamant des compétences particulières, comme par exemple les médecins et personnels de l action sociale, etc. Agents du cadre permanent Lorsque vous êtes recruté au cadre permanent, vous êtes soumis à l intégralité des règles fixées par le statut, et directement affilié au régime spécial de Sécurité sociale et de retraite des agents du cadre permanent. trois fois par votre hiérarchie, tant sur vos aptitudes professionnelles que sur votre comportement. Si vous donnez pleinement satisfaction, et que vous remplissez les conditions d aptitude physique requises pour le poste qui vous est attribué, vous serez «commissionné» à l issue de votre stage d essai. Le commissionnement entérine votre admission au cadre permanent. Agents contractuels Lorsque vous êtes recruté comme contractuel (en CDD ou en CDI), vous êtes lié à la SNCF par un contrat de travail conforme aux dispositions du Code du travail ainsi qu à la Directive interne RH 0254 intitulée «Dispositions applicables au personnel contractuel». Vous êtes affilié au régime général de Sécurité sociale, tant pour l assurance maladie que pour l assurance retraite. En pratique, il n existe quasiment pas de différence entre votre vie professionnelle et celle de vos collègues du cadre permanent : votre rémunération est généralement déterminée en référence à celle des agents du cadre permanent, vous êtes soumis aux mêmes règles d organisation du travail et des congés, vous contribuez pareillement à l activité, partagez les mêmes droits et devoirs, et êtes soumis à un régime de sanctions quasiment identique. Référentiel RH 0001 (cadre permanent) Référentiel RH 0254 (contractuels) Intranet Site «SysPre» Dès votre entrée dans l entreprise démarre votre stage d essai, qui dure un an (deux ans et demi pour les jeunes cadres), durant lequel votre contrat de travail peut être rompu sans indemnité si vous ne répondez pas pleinement aux attentes. Au cours de ce stage, vous serez évalué au moins 8

9 RÉGIMES DE TRAVAIL ET REPOS À la SNCF, la durée du travail est de 35 heures par semaine, en moyenne sur l année. Mais les trains circulent 24 heures sur 24 et 365 jours par an. Cette particularité a évidemment des répercussions importantes sur la vie des agents : la réglementation interne est adaptée en conséquence, qu il s agisse des horaires et plannings ou de l organisation des congés et repos. Les règles d organisation du travail sont fixées par la Directive RH 0077, qui s applique à tous les personnels de l entreprise quel que soit leur statut (agents du cadre permanent, agents en CDD, agents en CDI ). Ce cadre général définit plusieurs régimes de travail répondant aux besoins des différents métiers : les trains circulent jour et nuit, les gares sont ouvertes le week-end, les travaux sur la voie se font surtout de nuit pour moins gêner le trafic, etc. Si vous faites partie du personnel roulant, c est-à-dire si vous êtes agent de conduite ou agent du service commercial des trains (contrôleur), vous alternez des périodes de travail plus ou moins longues entre vos repos. Vous n êtes pas en repos tous les samedis et dimanches, mais vous bénéficiez de 126 repos par an (dont 52 repos doubles, c est-à-dire deux jours consécutifs). Si vous êtes un agent sédentaire travaillant dans un siège (régional ou national), votre régime de travail suit généralement les horaires classiques de bureau. Vous bénéficiez, sauf exception, de vos repos hebdomadaires les samedis et dimanches, auxquels s ajoutent 10 jours de RTT par année complète travaillée. triage ), vous pouvez connaître des organisations du travail très variées, liées aux nécessités de votre activité : travail de journée, 2 x 8, 3 x 8, etc. Vous n êtes pas obligatoirement en repos les samedis et dimanches, mais vous bénéficiez de 122 ou 132 repos par an (dont 52 repos doubles) selon les cas. CONGÉS Vous avez droit, comme tout salarié, à des congés réglementaires avec solde (c està-dire des vacances). Pour une année complète travaillée, vous avez droit à 28 jours ouvrables de congés payés, à prendre entre le 1 er janvier et le 31 décembre. L année de votre recrutement, le nombre de jours auxquels vous avez droit est calculé en fonction du nombre de mois travaillés. Des jours de congé supplémentaires avec solde sont prévus pour les événements marquants de la vie comme les mariages, naissances, le décès d un proche, etc. Des congés supplémentaires pour soins peuvent être accordés, dans la limite de cinq jours par an, pour soigner votre conjoint ou un enfant à charge, en cas de maladie grave. Vous pouvez demander des congés supplémentaires sans solde, dans certaines circonstances. Intranet Site RH «Temps de travail» Si vous êtes agent sédentaire dans un établissement (maintenance du matériel, maintenance et travaux de la voie, escale, guichet, LIVRET D ACCUEIL RH 9

10 VIE AU TRAVAIL ET ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE DÉROULEMENT DE CARRIÈRE Les emplois de la SNCF sont répartis selon une grille de qualification allant de A à H (sauf pour les agents de conduite, qui se répartissent sur les qualifications TA et TB). Les qualifications A, B et C forment le collège exécution. Les qualifications D et E représentent le niveau maîtrise. Les qualifications F, G et H sont les qualifications cadres. Au-delà, on trouve les cadres supérieurs (CS) puis les cadres dirigeants (CD). TEMPS PARTIEL, COMPTE ÉPARGNE TEMPS, TÉLÉTRAVAIL Vous pouvez choisir de travailler à temps partiel, sous réserve de l accord de votre responsable hiérarchique. Plusieurs formules sont possibles, allant du mi-temps jusqu à 91,4 % du temps plein, en passant par la semaine de quatre jours. Quelle que soit la formule choisie, votre rémunération est proportionnelle à votre temps de travail. L entreprise a mis en place un dispositif de compte épargne temps (CET) qui permet d économiser des jours de congé soit pour utilisation à court terme, soit pour utilisation dans un dispositif de fin de carrière, avant de partir à la retraite. Un texte d entreprise permet, dans certains cas, d exercer son activité en télétravail plusieurs jours dans la semaine. L accord de votre responsable hiérarchique est cependant indispensable. Intranet Site RH «Temps de travail» Chaque qualification (hors qualifications A et TB) comprend deux niveaux, et chaque niveau recouvre plusieurs positions de rémunération (PR). En tout, il y a 10 qualifications et 35 positions de rémunération. Pour préciser sa place dans la grille des rémunérations, on utilise les trois paramètres : si l on est «B-1-5», c est que l on est de qualification B, niveau 1, position de rémunération 5. Si vous êtes agent du cadre permanent, votre avancement se fait en évoluant sur la position de rémunération (PR) supérieure, en passant sur le niveau supérieur de votre qualification, ou en accédant à la qualification supérieure. C est au cours de l exercice annuel des notations que sont prises les décisions concernant le passage d un agent sur une PR, un niveau ou une qualification supérieure (ou pour les contractuels relevant de l annexe A1, une majoration de salaire ou l accès à la classe supérieure). Le passage sur la PR ou sur le niveau supérieur vient récompenser la qualité du service rendu par l agent, sa maîtrise du poste, son expérience acquise. En revanche, le passage sur la qualification supérieure constitue une promotion. Il suppose que le potentiel de l agent à assumer des responsabilités plus vastes sur un poste de niveau supérieur ait été reconnu par sa hiérarchie. Pour les cadres, la reconnaissance de ce potentiel doit être validée. Par ailleurs, c est la réussite à un examen qui conditionne le passage à la qualification E. 10

11 AVANCEMENT EN QUALIFICATION AVANCEMENT EN NIVEAU AVANCEMENT EN POSITION POSITIONS DE RÉMUNÉRATION A B C D E F G H TA TB EXÉCUTION MAÎTRISE CADRE CONDUCTEUR DE TRAIN NIVEAU 1 NIVEAU 2 NIVEAU 3 Si vous êtes contractuel (relevant de «l annexe C»)*, vous n êtes pas concerné par l exercice annuel de notation. L évolution de votre rémunération dépendra de révisions salariales liées à l évaluation régulière de votre travail par votre hiérarchie. Vous pouvez également, bien sûr, aspirer à passer sur un poste de qualification supérieure. Cette évolution sera décidée et validée au regard, notamment, de votre potentiel à tenir un poste de responsabilité supérieure. * Si vous êtes contractuel relevant d une autre annexe (A3, B, D ), rapprochez-vous de votre interlocuteur RH de proximité. LIVRET D ACCUEIL RH 11

12 VIE AU TRAVAIL ET ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE RÉMUNÉRATION Si vous êtes agent du cadre permanent, votre rémunération mensuelle se compose : traitement, dont le montant dépend de votre position de rémunération (PR) et de votre ancienneté ; indemnité de résidence, en fonction de votre lieu de travail ; prime de fin d année (PFA) versée fin décembre. À ces éléments fixes peuvent s ajouter : Si vous êtes contractuel relevant de l annexe C, votre rémunération annuelle est fixée par contrat au moment de votre recrutement, selon un principe d équité au regard de vos collègues du cadre permanent, même si elle ne se décompose pas de la même façon. Par exemple, votre rémunération ne comprend pas à proprement parler de prime de fin d année, d indemnité de résidence ni de prime de travail. Cependant, le montant de votre salaire mensuel de base est fixé de manière à compenser l absence de ces trois composantes spécifiques de la rémunération. Intranet Site RH «Rémunération» ÉVOLUTION DE LA RÉMUNÉRATION Tous les agents de l entreprise bénéficient des augmentations générales de salaire chaque fois que de telles mesures sont mises en œuvre, soit à la suite d un accord d entreprise, soit par décision de la direction. Par ailleurs existent des modalités d augmentation. Si vous êtes agent du cadre permanent, votre salaire augmentera lorsque vous gagnerez un échelon supplémentaire d ancienneté (y compris pour les contractuels relevant de l annexe A1), ou que vous serez classé sur la position de rémunération supérieure, sur le niveau supérieur de votre qualification ou sur la qualification supérieure (majoration de salaire ou changement de classe pour les contractuels relevant de l annexe A1). Ce classement dépend de l exercice annuel de notation, durant lequel les agents sont «notés» selon la qualité de leur travail et leur potentiel (voir chapitre «Déroulement de carrière» p. 10). Si vous êtes contractuel relevant de l annexe C, vous pouvez bénéficier d une révision salariale individuelle attribuée par votre hiérarchie (dans le cadre d une enveloppe globale cohérente avec le budget consacré à la notation des agents du cadre permanent). Votre salaire pourra aussi augmenter lorsque vous prendrez un poste de responsabilité supérieure. Si vous n êtes pas cadre, vous bénéficiez par ailleurs d augmentations régulières liées à votre ancienneté, selon un principe proche des échelons dont bénéficient les agents du cadre permanent. Intranet Site RH «Rémunération» 12

13 ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE La diversité des métiers de la SNCF et l implantation de l entreprise sur l ensemble du territoire national donnent un sens véritable à la notion de parcours professionnel. Vous êtes le premier acteur de votre carrière, et le premier responsable de votre projet professionnel. Mais vous pouvez vous appuyer pleinement sur les conseils de votre manager et des acteurs RH pour vous aider à progresser (notamment les responsables RH [RRH], les conseillers carrière [CK] ou les conseillers mobilité [CM] dans les espaces mobilité emploi [EME], etc.). La formation professionnelle est l un des outils majeurs de votre évolution professionnelle, à la fois à travers la formation au premier emploi dont vous bénéficiez, et les formations successives qui pourront accompagner votre carrière. Vous pourrez aussi, le cas échéant, recourir aux dispositifs de validation des acquis de l expérience (VAE) ou de congé individuel de formation (CIF). La SNCF a aussi conçu des dispositifs de formation «voie rapide» pour l accès au collège cadre. Chaque année, un entretien individuel formation (EIF) vous permettra de faire le point avec votre manager sur vos besoins en la matière. De plus en plus, la mobilité fait partie intégrante des parcours professionnels. La mobilité peut être géographique, si l on change de région, ou fonctionnelle si l on change de métier. Elle peut être volontaire, dans le cadre d un projet professionnel particulier, ou subie, lorsque des postes sont supprimés ou déplacés. Dans tous les cas existent des dispositifs d accompagnement mis en place par l entreprise sur lesquels votre responsable RH saura vous renseigner. Les postes disponibles sont consultables sur la Bourse de l emploi, mise en ligne sur l Intranet et l Extranet de l entreprise. Intranet Intranet/Extranet Site RH «Mobilité professionnelle» Site RH «Bourse de l emploi» LIVRET D ACCUEIL RH 13

14 VIE AU TRAVAIL ET ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE REPRÉSENTATION DU PERSONNEL Les organisations syndicales (OS) présentes dans une entreprise sont jugées représentatives lorsqu elles ont obtenu au moins 10 % des voix aux élections des comités d établissement. À l issue des élections de 2011 ont été déclarées représentatives à l échelle de la SNCF : la CGT, l UNSA, SUD-Rail et la CFDT. Le fait d être représentative permet à une OS de désigner des délégués syndicaux, de négocier des accords collectifs d entreprise, de déposer des demandes de concertation immédiate ou des préavis de grève. Les délégués du personnel (DP) sont élus par les salariés, qu ils représentent auprès du directeur de l établissement ou de l entité dont ils dépendent. Ils sont habilités à lui faire part de toutes les réclamations concernant l application de la réglementation du personnel et du statut. Certains sont amenés à jouer un rôle dans d autres instances comme les conseils de discipline, les commissions de réforme, etc. Les comités d établissement (CE) de la SNCF sont au nombre de 27 : un par région, un pour le fret et trois pour les directions centrales. Ils ont une double fonction : assurer l expression collective des salariés permettant la prise en compte de leurs intérêts dans les décisions concernant la gestion et l évolution économique et financière de l entreprise, ainsi que l organisation du travail ; gérer les activités sociales et culturelles (restaurants d entreprise, bibliothèques, séjours touristiques ). Intranet Index des sites Intranet Les comités d établissement Extranet Favoris Les comités d entreprise Des représentants du personnel siègent dans les comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), dont la mission est de contribuer à la protection de la santé et à la sécurité du personnel, ainsi qu à l amélioration des conditions de travail. Parmi les 18 membres du conseil d administration (CA) de la SNCF siègent six administrateurs salariés, élus par le personnel pour cinq ans. 14

15 UN ACCOMPAGNEMENT DE VALEUR La SNCF a mis en place de nombreux dispositifs destinés à favoriser des parcours professionnels enrichissants et gratifiants (voir chapitre «Vie au travail et évolution professionnelle»). Ses salariés bénéficient, en outre, de nombreux services individuels, constituant un accompagnement social complet et de qualité comme il n en existe que dans peu d entreprises. PROTECTION SOCIALE ET RETRAITE Si vous êtes agent du cadre permanent, vous êtes automatiquement affilié au régime spécial de prévoyance et de retraite géré par la Caisse de prévoyance et de retraite du personnel de la SNCF (CPR). Cet organisme de sécurité sociale assure la gestion des risques maladie, maternité, invalidité, vieillesse, accidents du travail, maladies professionnelles et décès. Vous pouvez vous adresser à la CPR par Internet, téléphone, courrier postal mais aussi courrier interne, ou à travers l une de ses 14 antennes réparties sur le territoire. Intranet/Extranet/Internet Site «CPR» Si vous êtes contractuel, vous êtes affilié au régime général de la Sécurité sociale, qu il s agisse de l assurance maladie ou de l assurance vieillesse, ainsi qu aux régimes complémentaires de retraite AGIRC et ARRCO, auxquels vous cotisez selon les taux en vigueur. Cependant, la SNCF a choisi d améliorer la couverture sociale de ses agents contractuels, à travers un régime de prévoyance complémentaire qu elle finance largement. Internet Sites Ameli.fr, CNAV, AGIRC et ARRCO Intranet Sites RH «Régime de retraite» et «Prévoyance et retraite» SERVICE MÉDICAL La SNCF dispose d un service médical intégré à l entreprise, chargé d assurer la médecine du travail, la médecine de soins et la médecine d aptitude pour certaines fonctions particulières liées à la sécurité ferroviaire. La médecine du travail s adresse à tous les salariés de l entreprise, qui passent une visite obligatoire tous les deux ans. Le médecin vérifie votre aptitude médicale à votre poste et peut proposer des mesures d aménagement. Il vous conseille et participe à la protection de la santé des salariés au travail. Le réseau de médecine de soins de la SNCF est accessible seulement aux agents du cadre permanent. Il permet de consulter des généralistes et des spécialistes dans les cabinets médicaux SNCF et des médecins de ville agréés. Les consultations sont gratuites et sans avance de frais. Tous les salariés peuvent par ailleurs souscrire aux mutuelles de leur choix. La médecine d aptitude a pour mission de vérifier que l agent est bien apte à tenir un poste lié à la sécurité ferroviaire. Intranet/Extranet Site RH «Service médical» Internet «e-convergence.asso.fr» (mutuelles) LIVRET D ACCUEIL RH 15

16 UN ACCOMPAGNEMENT DE VALEUR Tous les agents de l entreprise peuvent, par ailleurs, contacter le Pôle de soutien psychologique, lorsqu ils vivent une situation professionnelle stressante. Pôle de soutien psychologique ou C est également à votre CMGA que vous devez vous adresser pour toute question relative à votre bulletin de salaire. Intranet Site RH «CMGA» Extranet Site RH «Contacts utiles» Votre CMGA PRESTATIONS FAMILIALES La SNCF est habilitée à verser des prestations familiales, comme le font les caisses d allocations familiales. Vous pouvez choisir de percevoir les prestations auxquelles vous avez droit soit par la CAF, soit par la SNCF, qui vous les versera alors en même temps que votre salaire. En outre, la SNCF verse dans certains cas un avantage familial complémentaire appelé «allocation familiale supplémentaire». Intranet/Extranet Site RH «Agence famille» Agence famille (interne) (externe) SUIVI ADMINISTRATIF Dans une entreprise de l ampleur de la SNCF, il est important que le suivi administratif de chacun soit rigoureux. À vous d informer avec précision votre centre mutualisé de gestion administrative (CMGA) de tout changement dans votre situation professionnelle ou familiale (nouvelle affectation, réussite à un examen, déménagement, changement de coordonnées bancaires ). FACILITÉS DE CIRCULATION Les facilités de circulation vous permettent de voyager, vous et votre famille, sur l ensemble des lignes SNCF. Pour vous : vous disposez d une carte de libre circulation appelée «Pass Carmillon». Vous disposez également chaque année de réservations gratuites vous permettant d emprunter les trains à réservation obligatoire sans acquitter le prix de la réservation. Pour votre conjoint (époux, concubin, Pacs ) : une carte donnant droit à 90 % de réduction sur l ensemble des lignes SNCF et 16 fichets de voyage par an. Pour vos enfants : jusqu à 12 ans, les enfants paient la réservation mais pas le trajet. De 12 à 21 ans (28 pour les étudiants), ils bénéficient des mêmes avantages qu un conjoint. Pour le reste de votre famille : vous pouvez obtenir pour vos parents et grands-parents (ainsi que ceux de votre conjoint) un fichet annuel de voyage de quatre cases. Attention : les facilités de circulation sont personnelles. Vous êtes donc personnellement responsable de l usage qui en est fait, y compris en cas de fraude ou d abus. Intranet/Extranet Site RH «Agence famille», rubrique «Pass Carmillon» Agence famille (interne) (externe) 16

17 PRÉVENTION DES RISQUES La santé et l intégrité physique et mentale des salariés sont leurs biens les plus précieux, que l employeur a l obligation de protéger et de préserver. Des formations, des sensibilisations et des procédures de prévention des risques sont déployées dans tous les établissements et entités. Au-delà de la responsabilité de l employeur, il appartient à chacun d être vigilant, de respecter les consignes et procédures, de porter ses équipements de protection individuels (casque, gants, gilet fluorescent, chaussures de sécurité ), de signaler les dangers lorsqu il en découvre et de consulter le «Document unique», où sont recensés les risques liés à son métier. Référentiel RH 0805 ACCIDENTS DU TRAVAIL Tout accident grave ou non, ayant lieu pendant le service ou durant le trajet entre le domicile et le travail, est considéré comme un accident du travail donnant lieu obligatoirement à déclaration. En cas d accident pendant le service, vous devez faire une déclaration immédiatement, ou au plus tard avant la fin de la séance de travail durant laquelle a eu lieu l accident. En cas d impossibilité, prévenez votre service dès que possible. Consultez rapidement un médecin, même si vous n êtes que très légèrement blessé. En cas d accident sur le trajet entre votre domicile et votre travail, vous devez relever soigneusement les circonstances, l identité des témoins s il y en a, tous les éléments qui permettront d établir la réalité des faits (lieu, heure, ), et les faire figurer sur votre déclaration d accident. Consultez dans tous les cas un médecin. En cas d accident reconnu comme accident du travail ou de trajet, vous avez droit au libre choix du médecin ou praticien (kiné, dentiste ), à la prise en charge des frais correspondant à 100 % des tarifs ainsi qu à la dispense d avance de frais. ARRÊTS MALADIE En cas d arrêt de travail pour maladie, vous devez respecter quelques règles simples : prévenir ou faire prévenir votre directeur d établissement (ou d entité) et lui communiquer les éléments indispensables à tout contrôle contenus dans la prescription d arrêt de travail du médecin (autorisation de sortie, de visite, dates de début et fin d arrêt, ) ; adresser dans les 48 heures au service du contrôle médical de la CPR ou de la CPAM si vous êtes contractuel les volets N 1 et 2 de l avis d arrêt médical ou de prolongation d arrêt (le volet N 3 doit être envoyé à votre établissement). Intranet Site RH «Prévoyance et retraite» LIVRET D ACCUEIL RH 17

18 UN ACCOMPAGNEMENT DE VALEUR HANDICAP La SNCF déploie une politique spécifique active en faveur de l emploi des personnes en situation de handicap. Si vous êtes concerné par le handicap, de façon temporaire ou durable, n hésitez pas à en parler avec votre manager ou votre acteur RH de proximité. Une Mission handicap & emploi et des correspondants travailleurs handicapés (Cor TH) dans chaque région ou direction centrale sont à votre écoute et peuvent vous conseiller à tout moment de votre parcours à la SNCF. que soient leurs ressources du moment qu elles sont suffisantes au regard du loyer. Ces logements doivent être libérés lors de la cessation de fonctions. Intranet Site RH «Handicap & Emploi» Intranet/Extranet Site RH «Logement» LOGEMENT La SNCF peut proposer à ses salariés l accès à trois types de logement, en fonction de leurs contraintes professionnelles, de leurs ressources et de leur situation familiale. Le parc meublé comprend environ logements meublés, dont en Île-de-France, gérés par l association Parme. Ils sont mis principalement à la disposition des salariés nouvellement embauchés ou en mobilité. Il s agit d un hébergement par nature transitoire et temporaire, permettant notamment de répondre à des besoins urgents. Le parc social est composé de logements, réservés aux cheminots en activité sous conditions de ressources (selon les mêmes règles que les HLM). Ils font l objet d un contrat de location (bail). Le parc libre comprend logements accessibles à tous les cheminots en activité, quelles PRÊTS ET CAUTIONS Sous certaines conditions, la SNCF peut accorder à ses salariés différents types de prêts, comme : le prêt à l installation, pour acquérir des meubles ou effectuer des travaux de première nécessité ; le prêt d honneur, pour aider à financer les études supérieures des enfants ; le prêt social, pour faire face à des difficultés personnelles ou familiales. Elle peut également accorder sa caution pour des prêts immobiliers souscrits auprès d organismes financiers avec lesquels elle a passé un protocole d accord. Enfin, la filiale de la SNCF SOFIAP peut accorder des prêts immobiliers, distribuer des produits du 1 % logement (loca-pass, mobili-pass, ), ou accorder un prêt à la consommation pour l achat d un véhicule. Intranet/Extranet Site RH «Prêts et cautions» 18

19 ACTION SOCIALE Comment organiser votre budget? Gérer l arrivée d un nouvel enfant dans la famille? Trouver le mode de garde adéquat? Faire face à une difficulté financière passagère ou à un gros pépin de santé? Bénéficier de conseils sur l orientation scolaire des enfants? Pour tous les aspects de votre vie sociale et personnelle, familiale et professionnelle, les travailleurs sociaux de l action sociale SNCF sauront vous écouter, vous conseiller, vous accompagner et vous aider à mettre en œuvre les solutions adaptées. Vous pourrez les rencontrer dans l un des 150 centres d action sociale de la SNCF, répartis sur tout le territoire. Intranet/Extranet Site RH «Action sociale» PLAN D ÉPARGNE D ENTREPRISE Vous pouvez placer chaque année jusqu à 25 % de votre rémunération brute sur le plan d épargne d entreprise. Cet argent, investi dans un fonds commun de placement d entreprise, est bloqué cinq ans, à l issue desquels vous pouvez récupérer le montant de votre épargne, que l entreprise aura abondé, ainsi que les intérêts. ACTIVITÉS SOCIALES ET CULTURELLES Les comités d entreprise régionaux (CER) et le comité central d entreprise (CCE) gèrent l ensemble des activités sociales et culturelles de l entreprise. Peuvent ainsi vous être proposées, ainsi qu à votre famille, des activités telles que séjours à la montagne, séjours linguistiques, bibliothèques, centres de vacances, centres sportifs, centres de loisirs, etc. Les CE gèrent également les restaurants d entreprise, qui vous accueillent sur simple présentation de votre «Pass Carmillon», et subventionnent de nombreuses associations sportives, culturelles, touristiques, auxquelles vous pouvez adhérer. Pour exercer toutes ces prérogatives, les CE reçoivent chaque année de l entreprise une contribution égale à 1,72 % de la masse salariale. Intranet Index des sites Intranet Les comités d établissement Extranet Favoris comités d entreprise Intranet Site RH «Rémunération», rubrique «PEE» LIVRET D ACCUEIL RH 19

20 GLOSSAIRE A Agence famille : service qui gère les prestations familiales, ainsi que les facilités de circulation. AT (accident de travail) : accident ayant lieu pendant le service ou au cours du trajet entre le domicile et le lieu de travail. B Bilan de compétences (BDC) : permet d analyser les compétences personnelles et professionnelles ainsi que les aptitudes et motivations d un salarié, afin de définir un projet professionnel réaliste et, le cas échéant, un projet de formation. C CA (conseil d administration) : définit la politique générale de l Établissement public et détermine les orientations du groupe. Il se réunit au moins 10 fois par an et comprend 18 membres. CCE (comité central d entreprise) : géré par des cheminots élus du personnel, le CCE a un double rôle. D une part, il doit être informé ou consulté par la direction sur toutes les questions touchant à l organisation, la gestion et la marche générale de l entreprise. D autre part, il gère les activités culturelles et sociales cheminotes de niveau national (séjours de vacances, service du livre et des bibliothèques ). CER (comité d entreprise régional) : géré par des cheminots élus du personnel à l échelle régionale, le CER a des attributions similaires à celles du CCE, mais pour les affaires de niveau régional. CET (compte épargne temps) : dispositif qui permet d économiser des jours de congé soit pour utilisation à court terme, soit pour utilisation dans un dispositif de fin de carrière, avant de partir à la retraite. CHSCT (comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail) : sa mission consiste, au sein de chaque établissement, à contribuer à la protection de la santé et à la sécurité du personnel, ainsi qu à l amélioration des conditions de travail. Il est composé du directeur d établissement et d élus du personnel. À l échelon national, ce rôle est tenu par le CNHSCT (comité national d hygiène, de sécurité et des conditions de travail). CIF (congé individuel de formation) : offre la possibilité de suivre la formation de son choix afin de réaliser un projet professionnel ou personnel. CM (conseiller mobilité) : conseille les salariés dans leur parcours professionnel et anime les dispositifs de mobilité. CMGA (centre mutualisé de gestion administrative) : entité chargée de la gestion administrative (gestion du contrat de travail, changement d affectation, arrêt maladie ). CK (conseiller carrière) : conseille les collaborateurs dans leur déroulement de carrière, et anime la politique de suivi des compétences. COFO (correspondant formation) : responsable de tout ce qui touche à l organisation de la formation au sein des établissements. COMEX (comité exécutif) : définit les politiques et les orientations stratégiques de l entreprise. Il se compose du président, des directeurs des cinq branches et principales activités, des directeurs des principales fonctions transverses (RH, Stratégie & Finances, Communication, ), ainsi que de représentants du groupe SNCF. COSEC (coordinateur sécurité au travail) : chargé de la prévention des risques professionnels au sein de l établissement. 20

Sommaire détaillé 9 AR

Sommaire détaillé 9 AR Sommaire détaillé 1 CONTRÔLE DU TRAVAIL... 1.001 A - Ouverture d un établissement industriel et commercial... 1.101 1 - Déclaration nominative préalable à l embauche... 1.102 2 - Registre du commerce -

Plus en détail

La Convention collective des salariés du Particulier employeur. 28/01/2014 Cncesu - Pôle d'appui au Réseau 1

La Convention collective des salariés du Particulier employeur. 28/01/2014 Cncesu - Pôle d'appui au Réseau 1 La Convention collective des salariés du Particulier employeur 28/01/2014 Cncesu - Pôle d'appui au Réseau 1 Les obligations de l employeur à l embauche du salarié S immatriculer en tant qu employeur, plusieurs

Plus en détail

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation...

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation... Le Guide Pratique du SOCIAL chef d entreprise Délégués du Personnel Faut il faire une visite d embauche? Droit Quel contrat pour mon salarié? Entreprise La journée de solidarité, c est quand? Obligation...

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

LA RÉMUNERATION GLOBALE À EDF SA REPÈRES - EDITION 2013 -

LA RÉMUNERATION GLOBALE À EDF SA REPÈRES - EDITION 2013 - LA RÉMUNERATION GLOBALE À EDF SA REPÈRES - EDITION 2013 - Sommaire 1 - Les principes de la rémunération 2 - Les composantes de la rémunération globale 3 - Le salaire 4 - La performance individuelle 5 -

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3002 Convention collective nationale et accords nationaux BÂTIMENT IDCC : 2609. ETAM

Plus en détail

CFDT Cheminots 47/49 avenue Simon BOLIVAR 75019 PARIS Tél: 01 56 41 56 70 Email cfdt.cheminots.fgte@wanadoo.fr Site internet : www.cfdtcheminots.

CFDT Cheminots 47/49 avenue Simon BOLIVAR 75019 PARIS Tél: 01 56 41 56 70 Email cfdt.cheminots.fgte@wanadoo.fr Site internet : www.cfdtcheminots. CFDT Cheminots 47/49 avenue Simon BOLIVAR 75019 PARIS Tél: 01 56 41 56 70 Email cfdt.cheminots.fgte@wanadoo.fr Site internet : www.cfdtcheminots.org Page 3 Embauche et titularisation - la rémunération

Plus en détail

Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel

Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel Préambule La Convention Collective Nationale du Sport applicable depuis le 25 novembre 2006 comprend un chapitre 12 relatif au sport professionnel. Bien que sur

Plus en détail

Félicitations! Manpower, ce n est pas que de l intérim! Nous pouvons aussi vous proposer des contrats en CDI, CDD et alternance.

Félicitations! Manpower, ce n est pas que de l intérim! Nous pouvons aussi vous proposer des contrats en CDI, CDD et alternance. MON GUIDE MANPOWER Félicitations! Vous avez passé avec succès nos étapes de sélection et d évaluation et nous sommes très heureux de débuter ensemble cette collaboration. Devenir salarié intérimaire chez

Plus en détail

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2009 à 9h30 «Les régimes de la Fonction publique et les autres régimes spéciaux : le point sur les réformes récentes» Document N 10 Document

Plus en détail

le syndicat CGT représenté par [à compléter] en sa qualité de délégué syndical,

le syndicat CGT représenté par [à compléter] en sa qualité de délégué syndical, Projet d accord collectif mettant en place un régime de remboursement de «frais de santé» au bénéfice du personnel de l EPIC SNCF relevant du régime général de ENTRE LES SOUSSIGNEES : SOCIETE NATIONALE

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance 10 Santé Ce régime, aussi nommé «complémentaire santé», permet le remboursement total ou partiel des frais de santé restant à la charge de l assuré

Plus en détail

III. Le temps de travail :

III. Le temps de travail : III. Le temps de travail : III.1. L Organisation, l Aménagement et la Réduction du Temps de Travail (OARTT). Un accord national (l OARTT «national») est négocié entre la Direction Générale et les Organisations

Plus en détail

MODE D EMPLOI DE L APPRENTISSAGE

MODE D EMPLOI DE L APPRENTISSAGE ÉTUDES INTERCULTURELLES DE LANGUES APPLIQUÉES Licence Pro Rédacteur Technique Master 2 Pro Industrie de la Langue et Traduction Spécialisée Master 2 Pro de Conception Documentation Multilingue et Multimédia

Plus en détail

ACCORD DU 18 JUIN 2010 PRÉAMBULE

ACCORD DU 18 JUIN 2010 PRÉAMBULE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3367 Convention collective nationale IDCC : 2847. PÔLE EMPLOI ACCORD DU 18 JUIN 2010 RELATIF AU TRANSFERT

Plus en détail

Fiche de Fonction. Assistant(e) Ressources Humaines. Finalité de la fonction

Fiche de Fonction. Assistant(e) Ressources Humaines. Finalité de la fonction Fiche de Fonction Assistant(e) Ressources Humaines Version : 1 Service : R.H. Date : 2014 Pages : 4 Service Ressources Humaines Fonction du responsable Responsable Ressources Humaines hiérarchique Lieu

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2012. UES Crédit Agricole S.A.

BILAN SOCIAL 2012. UES Crédit Agricole S.A. BILAN SOCIAL UES Crédit Agricole S.A. BILAN SOCIAL UES Crédit Agricole S.A. GLOSSAIRE BILAN SOCIAL Légende SOMMAIRE BILAN SOCIAL XX* Nouveauté L astérisque précise que le total porte sur un périmètre différent

Plus en détail

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 Liste des abréviations... 7 Introduction générale... 13 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 1 Les normes universelles de l OIT... 14 2 Les normes régionales européennes...

Plus en détail

Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007

Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007 Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007 Après de longues négociations avec les syndicats de salariés, les classifications professionnelles ont été révisées afin

Plus en détail

Le comité d entreprise

Le comité d entreprise Le comité d entreprise En bref Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus du personnel

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3257 Convention collective nationale IDCC : 1601. BOURSE (3 e édition. Juin 2004) ACCORD DU 8 JUILLET 2005

Plus en détail

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Comment accompagner le chef d entreprise dans les relations sociales?

Comment accompagner le chef d entreprise dans les relations sociales? L EXPERT-COMPTABLE PILOTE DES MISSIONS DE CONSEIL SOCIAL : QUELS OUTILS, POUR QUELLES MISSIONS? Comment accompagner le chef d entreprise dans les relations sociales? P.1 COMMENT ACCOMPAGNER LE CHEF D ENTREPRISE

Plus en détail

Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires

Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires qui doivent compléter un formulaire «Travailleur indépendant») Bulletin d adhésion Identification N de Sécurité sociale Nom...

Plus en détail

Édition 2013. Guide de l alternance dans les IEG. Retrouvez FO Énergie et Mines sur www.fnem-fo.org

Édition 2013. Guide de l alternance dans les IEG. Retrouvez FO Énergie et Mines sur www.fnem-fo.org Édition 2013 Retrouvez FO Énergie et Mines sur www.fnem-fo.org Laurine Eugénie Secrétaire Fédérale L objectif est double : FO Énergie et Mines vous souhaite la bienvenue dans les entreprises des Industries

Plus en détail

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS (7BB) ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS Entre les parties L UNITE ECONOMIQUE ET SOCIALE UES du GROUPE MALAKOFF représentée par Monsieur Stéphane ROSTAND Directeur des Ressources Humaines Et Les représentants

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle MEDEF Social mars 2015 Réforme de la formation professionnelle Compétitivité Mobilité Employabilité Edito En 2030, près de 30 % de nos métiers auront évolué. Pour relever ce défi, la formation des femmes

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF COMMUNIQUÉ PARIS, LE 12 FEVRIER 2015 RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF Préambule : le présent communiqué s inscrit dans le contexte de la mise en œuvre de la Loi du 4 août 2014 portant réforme ferroviaire

Plus en détail

Direction des Ressources Opérationnelles 4 novembre 2013 RELATIF AU TELETRAVAIL AU SEIN DE LA CAF DE L ESSONNE

Direction des Ressources Opérationnelles 4 novembre 2013 RELATIF AU TELETRAVAIL AU SEIN DE LA CAF DE L ESSONNE Direction des Ressources Opérationnelles 4 novembre 2013 PROTOCOLE D ACCORD RELATIF AU TELETRAVAIL AU SEIN DE LA CAF DE L ESSONNE Préambule Le télétravail est un des axes de la politique de développement

Plus en détail

Accord relatif à l activité de portage salarial

Accord relatif à l activité de portage salarial Accord relatif à l activité de portage salarial Préambule Le présent accord a pour finalité d organiser l activité de portage salarial. Les personnes portées sont titulaires d un contrat de travail conclu

Plus en détail

Une même mutuelle et une même prévoyance pour tous les agents

Une même mutuelle et une même prévoyance pour tous les agents Une même mutuelle et une même prévoyance pour tous les agents Un nouveau régime de frais de soins de santé et un nouveau régime de prévoyance communs à l ensemble des agents de Pôle emploi seront mis en

Plus en détail

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France MISSIONS TEMPORAIRES Livret d accueil 15 rue Boileau 78008 Versailles cedex Téléphone : 01 39 49 63 00 Fax : 01 39

Plus en détail

Contrat de Professionnalisation ou Stage? Tout savoir pour bien choisir

Contrat de Professionnalisation ou Stage? Tout savoir pour bien choisir Contrat de Professionnalisation ou Stage??? Tout savoir pour bien choisir L objectif de ce livret est de répondre à vos questions en matière de contrat de professionnalisation et de stage. En effet, cette

Plus en détail

AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE

AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE SOMMAIRE 04 Introduction OBJET FINANCEMENT FONCTIONNEMENT 10 Les entreprises et le Congé de Fin d Activité ADHeSION à L AGECFA-Voyageurs PERSONNEL AFFILIe

Plus en détail

10.B. Les obligations légales et réglementaires. 1. Gestion des documents de l entreprise. A. Les affichages obligatoires

10.B. Les obligations légales et réglementaires. 1. Gestion des documents de l entreprise. A. Les affichages obligatoires Les obligations légales et réglementaires 1. Gestion des documents de l entreprise A. Les affichages obligatoires L affichage est un élément essentiel de la communication dans l entreprise et cela peut

Plus en détail

Tous les mois à la SNCF, de

Tous les mois à la SNCF, de Edito Tous les mois à la SNCF, de nombreux cheminots constatent, que leur rémunération est inexacte, car régulièrement, des indemnités, allocations, gratifications et primes ne sont pas mandatées sur leurs

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE»

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE» GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier MISSION FORMATION CONTINUE ET APPRENTISSAGE «POLE ALTERNANCE» LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Tous ensemble, Maitrisons nos dépenses de santé

Tous ensemble, Maitrisons nos dépenses de santé P Des outils à votre disposition Vous cherchez des tarifs de consultation, des adresses de médecins,. www.ameli-direct.ameli.fr Vous cherchez des informations sur les centres mutualistes. www.mutualite.fr

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS A LA CAISSE D EPARGNE DE BOURGOGNE FRANCHE COMTE

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS A LA CAISSE D EPARGNE DE BOURGOGNE FRANCHE COMTE ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS A LA CAISSE D EPARGNE DE BOURGOGNE FRANCHE COMTE 1 Entre La Caisse d Epargne de Bourgogne, dont le siège social est situé 1, Rond-Point de la Nation

Plus en détail

La mutation et. la mobilité géographique. Ce que dit l accord signé chez Maaf. Principes généraux

La mutation et. la mobilité géographique. Ce que dit l accord signé chez Maaf. Principes généraux La mutation et la mobilité géographique Mise à jour septembre 2014 Ce que dit l accord signé chez Maaf Principes généraux (Accord sur la mobilité professionnelle du 5 décembre 2002) La mobilité constitue

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES ACCORD DU 28 FÉVRIER 2014 RELATIF AU TEMPS

Plus en détail

CHAPITRE I ER NÉGOCIATION DE BRANCHE

CHAPITRE I ER NÉGOCIATION DE BRANCHE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 1468. CRÉDIT MUTUEL (29 juin 1987) AVENANT DU 24 SEPTEMBRE

Plus en détail

Page 2 sur 8 LA DIRECTION DES RETRAITES

Page 2 sur 8 LA DIRECTION DES RETRAITES Fiche d information 1 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Emploi et Développement des compétences Service Concours- DHEC00 concours@caissedesdepots.fr RECRUTEMENT SANS CONCOURS

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011

AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3161 Convention collective nationale IDCC : 2120. BANQUE AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011 À L ACCORD DU 10 JUIN 2011 RELATIF

Plus en détail

a) d assurer le meilleur fonctionnement possible de l organisation ;

a) d assurer le meilleur fonctionnement possible de l organisation ; DES MEMBRES DU CONSEIL EXÉCUTIF DU SECS Adopté au Conseil d administration 13 avril 4 1.0 Principes directeurs Ce protocole s inspire de la volonté du SECS-CSQ : a) d assurer le meilleur fonctionnement

Plus en détail

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME SYNDICAT LA CGT DU PERSONNEL DÉPARTEMENTAL Clermont-Ferrand, le 16 décembre 2010 CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME Validé par la Commission Exécutive du 7 décembre 2010

Plus en détail

L Alternance chez Schneider Electric

L Alternance chez Schneider Electric L Alternance chez Schneider Electric L accueil d alternants, une volonté du Groupe La formation par alternance constitue un volet majeur de la politique sociale de Schneider Electric Engagement de Schneider

Plus en détail

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 Les salaires minima applicables à compter du 1 er janvier 2015 CCN n 3241 En résumé : I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 L avenant n 21 sur les salaires minima

Plus en détail

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi Août 2012 GUIDE PRATIQUE Guide de SAISIE EN LIGNE de l ATTESTATION EMPLOYEUR Pôle emploi Depuis le 1 er janvier 2012 les entreprises de plus de 10 salariés doivent transmettre leur attestation employeur

Plus en détail

LA RÉMUNÉRATION. Calcul de la rémunération de base. Majoration de salaire pour ancienneté. La prime de vacances. La prime de fin d année

LA RÉMUNÉRATION. Calcul de la rémunération de base. Majoration de salaire pour ancienneté. La prime de vacances. La prime de fin d année LA RÉMUNÉRATION Calcul de la rémunération de base Coefficient x valeur du point x % ancienneté. Majoration de salaire pour ancienneté Années d ancienneté 6 mois 1 an 3 5 10 15 20 25 30 33 35 37 Majoration

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE Entre : L Université Jean Moulin Lyon 3, Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, Représentée par son Président,Monsieur Jacques

Plus en détail

Diplôme Européen d Etudes Supérieures Niveau «bac +3» S a in t P a u l B o u r d o n B la n c. Sommaire

Diplôme Européen d Etudes Supérieures Niveau «bac +3» S a in t P a u l B o u r d o n B la n c. Sommaire S a in t P a u l B o u r d o n B la n c Éta b lisse m e n t C a th o liq u e d En se ig n e m e n t Diplôme Européen d Etudes Supérieures Niveau «bac +3» Sommaire 1. Le DEES ARH 2. Public visé par la formation

Plus en détail

A Absence lors de la journée de solidarité... 3

A Absence lors de la journée de solidarité... 3 Partie 1 - L actualité 2011.... 1 A Absence lors de la journée de solidarité... 3 Absence pour maladie sans justification... 9 Absences répétées pour maladie et évolution professionnelle.... 10 Accident

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 1468. CRÉDIT MUTUEL (29 juin 1987) ACCORD DU 9 DÉCEMBRE

Plus en détail

Les demarches administratives

Les demarches administratives Les demarches administratives Après la disparition d un être cher, s ajoute à la douleur de l événement une série de démarches administratives. Celles-ci sont nombreuses et répondent à un calendrier précis.

Plus en détail

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 Siège national UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 L'UNSA et internet Le site web www.unsa.org Le courriel unsa@unsa.org page 2 les délégués du personnel

Plus en détail

enmodesocial LES REPONSES À VOS QUESTIONS Régime de prévoyance : les impacts de la loi du 14 juin 2013

enmodesocial LES REPONSES À VOS QUESTIONS Régime de prévoyance : les impacts de la loi du 14 juin 2013 enmodesocial Le magazine des informations sociales de la Fédération Nationale de l Habillement LES REPONSES À VOS QUESTIONS Régime de prévoyance : les impacts de la loi du 14 juin 2013 octobre novembre

Plus en détail

La réforme : une opportunité pour la fonction formation

La réforme : une opportunité pour la fonction formation Nombreux sont les articles concernant la réforme de la formation professionnelle. Grâce à ses experts qui récoltent l information législative et réglementaire à sa source, Demos fait un tour d horizon

Plus en détail

DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE SDFSS BUREAU DE LA LEGISLATION FINANCIERE (5B)

DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE SDFSS BUREAU DE LA LEGISLATION FINANCIERE (5B) Ministère de la santé et des solidarités Ministère délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille Document de travail 29 mars 2006 DIRECTION DE LA SECURITE

Plus en détail

Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014

Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014 FM 14/08/14 Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014 Article L1153-5 L employeur prend toutes dispositions nécessaires en vue de prévenir les faits de harcèlement sexuel, d

Plus en détail

ACCORD-CADRE RELATIF AU TELETRAVAIL

ACCORD-CADRE RELATIF AU TELETRAVAIL ACCORD-CADRE RELATIF AU TELETRAVAIL Article 1 : Définition, introduction du télétravail, éligibilité Le télétravail est une forme d organisation et/ou de réalisation du travail utilisant les technologies

Plus en détail

ACCORD DU 24 JUIN 2010

ACCORD DU 24 JUIN 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel MODERNISATION DU MARCHÉ DU TRAVAIL (Portage salarial) ACCORD DU 24 JUIN 2010 RELATIF AU PORTAGE

Plus en détail

REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SANTE

REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SANTE 1 REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SANTE Sommaire 1 - AFFILIATION...2 2 - COTISATIONS...3 3 - GARANTIES...4 31 - Contenu des garanties...4 32 - Bénéficiaires des garanties...4 33 - Prise d effet des garanties...5

Plus en détail

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Lexique de la CIMR Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Plus d informations sur 0522 424 888 ou sur www.cimr.ma - www.cimrpro.ma EDITO Pour vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998

Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998 Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998 Avenant n 51 du 22 juin 2010 portant modification de l article 11.1 «Prévoyance» du Chapitre 11 «Prévoyance Mutuelle Retraite» de la Convention Collective

Plus en détail

Guide du personnel Contractuel de la SNCF (ex-ps25) élaboré par l'unsa-cheminots

Guide du personnel Contractuel de la SNCF (ex-ps25) élaboré par l'unsa-cheminots JE SUIS CONTRACTUEL... MES DROITS MES REVENDICATIONS Guide du personnel Contractuel de la SNCF (ex-ps25) élaboré par l'unsa-cheminots RH - 31 édit.02.2011 1 SOMMAIRE PRÉAMBULE RÉPERTOIRE DES TEXTES RÉGLEMENTAIRES

Plus en détail

Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre

Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre Entre les soussignés La Caisse d'epargne Loire-Centre dont le siège social est situé à ORLEANS,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3175 Convention collective nationale IDCC : 1909. ORGANISMES DE TOURISME

Plus en détail

MEMOIRE DU GOUVERNEMENT SUR LA RECEVABILITE ET LE BIEN-FONDE

MEMOIRE DU GOUVERNEMENT SUR LA RECEVABILITE ET LE BIEN-FONDE EUROPEAN COMMITTEE OF SOCIAL RIGHTS COMITÉ EUROPÉEN DES DROITS SOCIAUX 9 octobre 2012 Pièce n 2 Union syndicale des magistrats administratifs (USMA) c. France Réclamation n 84/2012 MEMOIRE DU GOUVERNEMENT

Plus en détail

Aujourd hui, il est consultant dans les domaines de Paie, Déclarations et Ressources Humaines.

Aujourd hui, il est consultant dans les domaines de Paie, Déclarations et Ressources Humaines. Emploi Salarié Retraité Document réalisé par Albert CREPALDI, septembre 2008 Présentation : Albert CREPALDI a passé toute sa carrière depuis 1970 dans le monde du service paie et RH, au sein d une grande

Plus en détail

mode d emploi(s) , source de ressources twitter.com/dtalents

mode d emploi(s) , source de ressources twitter.com/dtalents mode d emploi(s) twitter.com/dtalents, source de ressources 2 MODES D EMPLOI(S) 1. Sans Dtalents 2. Avec Dtalents Les 4 atouts principaux de Dtalents : Un engagement social total : garantie et paiement

Plus en détail

vous concerne! cet accord donnez votre avis Consultation du personnel du 28 novembre au 2 décembre 2011 spécial accord temps de travail erdf grdf

vous concerne! cet accord donnez votre avis Consultation du personnel du 28 novembre au 2 décembre 2011 spécial accord temps de travail erdf grdf spécial accord temps de travail erdf grdf novembre 2011 agents de maîtrise et cadres cet accord vous concerne! donnez Photo P. Lejaune votre avis Consultation du personnel du 28 novembre au 2 décembre

Plus en détail

AVENANT N 57 DU 7 JUILLET 2010

AVENANT N 57 DU 7 JUILLET 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce et réparation de

Plus en détail

SÉCURISATION DE L EMPLOI

SÉCURISATION DE L EMPLOI Accompagner les dirigeants de l ess dans la gestion des ressources humaines DOSSIER JURIDIQUE SÉCURISATION DE L EMPLOI Réalisé par : La Loi sur la sécurisation de l emploi La loi de sécurisation de l emploi

Plus en détail

ORDONNANCE. relative au portage salarial. NOR : ETST1503259R/Bleue-1 ------ RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

ORDONNANCE. relative au portage salarial. NOR : ETST1503259R/Bleue-1 ------ RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social TEXTE SOUMIS A LA DELIBERATION DU CONSEIL DES MINISTRES ORDONNANCE relative au portage salarial

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS

TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS CET épargne salariale TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS Sommaire Compte épargne temps 3 Historique 4 Mise en place 6 Alimentation 8 Utilisation 10 Optimiser le CET 14 COMPTE ÉPAR- GNE TEMPS Le Compte

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

Le CDI intermittent (CDII) Extrait du Guide Pratique Animation - décembre 2012

Le CDI intermittent (CDII) Extrait du Guide Pratique Animation - décembre 2012 Le CDI intermittent (CDII) Extrait du Guide Pratique Animation - décembre 2012 CNEA 88 rue Marcel Bourdarias CS 70014 94146 Alfortville cedex Tél. 01 41 79 59 59 courriel : cnea@cnea-syn.org adresse internet

Plus en détail

QUEBEC. ASPECTS JURIDIQUES Service Expa-Conseil I. LA PROTECTION SOCIALE AU QUEBEC

QUEBEC. ASPECTS JURIDIQUES Service Expa-Conseil I. LA PROTECTION SOCIALE AU QUEBEC QUEBEC ASPECTS JURIDIQUES Service Expa-Conseil I. LA PROTECTION SOCIALE AU QUEBEC Il existe deux statuts au regard de la sécurité sociale française, le détachement et l expatriation. Le détaché est rattaché

Plus en détail

Salarié. Sécurisez votre parcours professionnel

Salarié. Sécurisez votre parcours professionnel ! Salarié Senior (ou pas) Sécurisez votre parcours professionnel SOMMAIRE Introduction... p 3 Vous souhaitez faire le point sur votre carrière... p 4 Entretien de 2nde partie de carrière... p 5 Bilan de

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE PREAMBULE L égalité professionnelle doit être un axe fort de la politique des ressources humaines au sein

Plus en détail

Cadrage ministériel de l'expérimentation du télétravail à domicile

Cadrage ministériel de l'expérimentation du télétravail à domicile MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Cadrage ministériel de l'expérimentation du télétravail à domicile La loi n 2012-347

Plus en détail

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 Préambule Dans le prolongement de la loi du 9 mai 2001 relative

Plus en détail

Vos obligations liées à la consultation du Comité d entreprise

Vos obligations liées à la consultation du Comité d entreprise Des services qui changent la formation Vos obligations liées à la consultation du Comité d entreprise fiches pratiques Sommaire 1/ Formation professionnelle et apprentissage 2/ Égalité professionnelle

Plus en détail

UCANSS PROTOCOLE D ACCORD SUR LE TRAVAIL A DISTANCE

UCANSS PROTOCOLE D ACCORD SUR LE TRAVAIL A DISTANCE UCANSS PROTOCOLE D ACCORD SUR LE TRAVAIL A DISTANCE 1 Entre, d'une part : - l'union des Caisses Nationales de Sécurité Sociale, représentée par son Directeur, Didier Malric, dûment mandaté par le Comité

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

CONSULTATION DU COMITÉ D ENTREPRISE ET DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL

CONSULTATION DU COMITÉ D ENTREPRISE ET DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL LES OBLIGATIONS VIS-À-VIS DU CE OU DES DP LES S SUR LES ORIENTATIONS Pour les délégués du personnel Toutes les ETT ayant atteint un effectif d au moins 11 salariés pendant 12 mois, consécutifs ou non,

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF A LA PRISE EN CHARGE DES REMUNERATIONS ET DROITS CONNEXES DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

REGLEMENT RELATIF A LA PRISE EN CHARGE DES REMUNERATIONS ET DROITS CONNEXES DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE REGLEMENT RELATIF A LA PRISE EN CHARGE DES REMUNERATIONS ET DROITS CONNEXES DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE (version initiale du 22 juin 2009, version modifiée par les Commissions Permanentes

Plus en détail

Livret d accueil. Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie. Livret d accueil.

Livret d accueil. Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie. Livret d accueil. 1 Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie Janvier 2014 2 NOTICE L intégration d un jeune embauché dans une entreprise et au sein d une équipe de travail est

Plus en détail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Drroiitt ett oblliigattiions de ll enttrreprriise au rregarrd du code du ttrravaiill Action Objectifs Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Appréhender les dernières évolutions

Plus en détail

Annexe ANNEXE I - Employés Convention collective nationale du 14 janvier 2000

Annexe ANNEXE I - Employés Convention collective nationale du 14 janvier 2000 Le 19 mars 2015 Annexe ANNEXE I - Employés Convention collective nationale du 14 janvier 2000 Classification et définition des emplois Article 1er Modifié par Classifications - art. 1er (VNE) Les niveaux

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

Direction des Ressources Humaines 14/10/04 CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF

Direction des Ressources Humaines 14/10/04 CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF SOMMAIRE PREAMBULE P. 4 DISPOSITIONS GENERALES : I. Généralités P. 05 I.1. Définition de la classification P. 05 I.2. Relation classification emploi P. 05 I.3.

Plus en détail

Convention d entreprise n 67. relative au compte épargne-temps

Convention d entreprise n 67. relative au compte épargne-temps Convention d entreprise n 67 relative au compte épargne-temps Entre la Société Autoroutes du Sud de la France, représentée par M. Jacques TAVERNIER, Président Directeur Général, et les organisations syndicales

Plus en détail

Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat ou d un magistrat

Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat ou d un magistrat Nous sommes là pour vous aider Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat Articles D.1 et D.21 du code des pensions civiles et militaires de retraite et demande de retraite additionnelle Article

Plus en détail

ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI

ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI PREAMBULE Pour répondre à la continuité du service que l entreprise doit assurer à ses clients, certaines activités pour certains rôles ou fonctions, recourent à

Plus en détail