Registre des cancers Nord Tunisie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Registre des cancers Nord Tunisie"

Transcription

1 Registre des cancers Nord Tunisie Données Evolution Projections à l horizon 2024 Ministère de la Santé Publique Institut Salah Azaiez Institut National de la Santé Publique Ministère de l Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de la Technologie

2 Pourcentage des cas avec confirmation histologique cytologique : comparaison avec d autres registres France Hérault Libye Benghazi Tunis RCNT Localisation % % % Toutes localisations (H) Toutes localisations (F) Estomac (H) Estomac (F) Côlon (H) Côlon (F) Rectum (H) Rectum (F) Foie (H) Foie (F) Vésicule & V. Biliaires (F) Pancréas (F) Poumon (H) Sein (F) Col utérin Prostate Vessie (H) S. nerveux central (H) Tyroïde (F) Primitif inconnu (H) Primitif inconnu (F) H : Homme ; F : Femme DONNEES GLOBALES Durant la période , le RCNT a enregistré une moyenne annuelle de 5049 cancers invasifs. Il faut rappeler qu entre 1995 et 1998, la moyenne était, seulement, de Le sexratio est de 1,3. L incidence globale brute est de 120,2 chez l homme et de 94,8 chez la femme. En standardisant sur l âge, selon une population mondiale de référence, la différence se maintient (133,2 versus 101,4). Les cancers pulmonaires et vésicaux continuent à occuper respectivement la première et la deuxième place parmi les tumeurs malignes de l homme. Chez la femme les 2 incidences

3 brutes les plus élevées concernent, toujours, le cancer du sein (28,3 / femmes par an) et celui du col de l utérus (4,9/ femmes par an).toutefois, on enregistre pour le côlon une incidence brute de 4,8/ femmes par an. La fréquence relative des cancers de l enfant, âgé de 0 à moins de 15 ans, représente 2,4% de l ensemble des tumeurs recensées. Il faut préciser que durant la période , cette fréquence relative était de 3,3% (voir chapitre XXIV). Tableau III-1 Incidence chez l homme : Toutes localisations (in situ exclus) RCNT Nombre de cas Incidence brute 118,3 121,6 119,5 123,1 118,2 120,2 Incidence cumulée 0-74 ans (%) 14,7 14, ,6 14,1 14,7 Incidence standardisée* 134,2 136,7 134,7 134,6 127,3 133,2 * Population mondiale de référence Tableau III-1 Incidence chez la femme : Toutes localisations (in situ exclus) RCNT Nombre de cas Incidence brute 94 90,1 96,4 100,1 93,4 94,8 Incidence cumulée 0-74 ans (%) 11,2 10,2 10,7 11, ,6 Incidence standardisée* 105,7 98,7 102,7 105,1 95,3 101,4 * Population mondiale de référence Profil clinique On continue à diagnostiquer les tumeurs à un stade assez tardif. Cependant, par rapport à la période précédente, une certaine amélioration, chez les deux sexes, est perceptible (voir chapitre XXIV). Tableau III-2 touts cancers* extension chez l homme RCNT : Nb % Nb % Nb % Nb % Nb % Nb % cas cas cas cas cas cas Locale , , , , ,5 Régionale , , , , , ,6 A distance , , , , , ,8 Non précisée , , , , ,1 * Spino et Baso cel. De la peau, les In situ, Leucémie, Myélomes & les lymphomes sont exclus

4 Tableau III-2 bis : touts cancers* extension chez la femme RCNT : Nb % Nb % Nb % Nb % Nb % Nb % cas cas cas cas cas cas Locale , , , , , ,2 Régionale , , , , , , , , , , , ,7 Non précisée , , , , , ,4 * Spino et Baso cel. De la peau, les In situ, Leucémie, Myélomes & les lymphomes sont exclus Dans la majorité des pays du Moyen Orient et du Golfe (proches culturellement de la Tunisie, les incidences brutes demeurent, relativement, plus faibles, Les pyramides d âge des populations générales de ces pays expliquent ce niveau d incidence. Tableau III-3 Toutes localisations (avec peau): comparaisons avec d autres registres Homme Femme Incidence Incidence Incidence Incidence brute standardisée brute standardisée Oman (2002) 43,7 80,5 40,1 70,4 Algérie (Oran ) 81,5 102,5 106,0 112,2 Maroc (Casablanca 2004) 84,0 100,3 100,0 104,2 France (Hérault 2002) 631,2 359,1 426,7 247,6 Japon (estimation 2000) 499,3 263,9 342,7 165,0 Nord Tunisie ( ) 120,2 133,2 94,8 101,4 DONNEES RCNT Total des cas Etrangers 1734 cas Cas incidents Hors région 4335 cas Cas in Situ 211 cas Cas invasifs Le cancer du nasopharynx a une incidence relativement élevée (2, I cas / enfants par an).

5 La maladie de Hodgkin et les Lymphomes Malins Non Hodgkiniens (LMNH) sont relativement fréquents dont 37% sont des tumeurs de Burkitt. Les rétinoblastomes sont, aussi, relativement fréquents. Tableau XXIII - 1 Cancers de l enfant : classification en fonction du sexe RCNT Garçon Fille Total * Sans autres indications Type % % % Leucémie 20,2 24,4 21,9 Système nerveux central 16,5 14,2 15,6 Lymphomes malins non Hodgkiniens 14,3 7,7 11,6 Lympjome malin Hodgkinien 11,5 5,7 9,1 Tumeurs osseuses 7,0 11,8 9,0 Tumeurs du rein 7,3 8,9 8 Tumeurs de tissus mous 7,3 7,7 7,5 Système nerveux sympathique 3,6 5,3 4,3 Rétinoblastomes 4,2 2,4 3,5 Carcinomes 2,2 3,3 2,7 Nasopharynx (UCNT) 2,8 0,2 1,5 Carcinomes basocellulaires 0,6 2,4 1,3 Tumeurs germinales 0.6 2,0 1,2 Tyroïde 0,8 1,6 1,2 Tumeurs du foie 0,6 1,6 1,0 Autres 0,0 0,8 0,3 Malin SAI* 0,5 0,0 0,3 REPERES HOMME DONNEES Incidence brute (toutes localisations) 120 cas/ Incidence standardisée (toutes localisations) 133 cas/ Risque cumulé (0-74 ans) (toutes localisations) 1 homme / 7 Premier cancer Poumon - Incidence brute - 26,3 cas / Risque cumulé (0-74 ans) (poumon) 1 homme / 26 Deuxième cancer : Vessie - Incidence brute - 11,6 cas / l Les 2 premiers cancers digestifs : Estomac - Côlon Incidence brute - 5,4 cas /

6 EVOLUTION TAME* côlon +7,2% TAME rectum +6,6% TAME poumon +1% TAME nasopharynx -3,30% TAME estomac -0,50% PROJECTIONS ( ) Incidence standardisée (Toutes localisations) 184,2 cas/ Incidence standardisée (Poumon) 45,8 cas/ Incidence standardisée (Côlon) 20,9 cas/ Incidence standardisée (Nasopharynx) 1,3 cas/ *Taux Annuel Moyen d Evolution de l incidence standardisée REPERES FEMME DONNEES Incidence brute (toutes localisations) 94,8 cas/ Incidence standardisée (toutes localisations) 101,4 cas/ Risque cumulé (0-74 ans) (toutes localisations) 1 femme / 10 Premier cancer Sein - Incidence brute - 28,3 cas / Risque cumulé (0-74 ans) (Sein) 1 femme / 33 Le cancer du col a une incidence brute relativement faible 4,9 cas / l Le premier cancer digestifs : Côlon Incidence brute - 4,8 cas / EVOLUTION TAME* côlon +6,5% TAME endomètre +5,7% TAME sein +2,1% TAME poumon +1,7% TAME estomac -3,30% TAME nasopharynx -2,7% PROJECTIONS ( ) Incidence standardisée (Toutes localisations) 120,3 cas/ Incidence standardisée (sein) 46,4 cas/ Incidence standardisée (Côlon) 14,2 cas/ Incidence standardisée (endomètre) 11,4 cas/ Incidence standardisée (col de l utérus) 3,7 cas / Incidence standardisée (Nasopharynx) 0,9 cas/ *Taux Annuel Moyen d Evolution de l incidence standardisée

Le cancer en Suisse. Santé 1182-1000. Neuchâtel, 2011

Le cancer en Suisse. Santé 1182-1000. Neuchâtel, 2011 4 Santé 8-000 Le cancer en Suisse Swiss Childhood Cancer Registry (SCCR) Schweizer Kinderkrebsregister (SKKR) Registre Suisse du Cancer de l Enfant (RSCE) Registro Svizzero dei Tumori Pediatrici (RSTP)

Plus en détail

Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques

Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques 2 V o l u m e Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques Volume 2 : Epidémiologie - Situation et actions Recherche des données d incidence estimée des cancers au Maroc Recherche des données

Plus en détail

Le cancer au Nouveau-Brunswick 2002-2006

Le cancer au Nouveau-Brunswick 2002-2006 Le cancer au Nouveau-Brunswick 2002-2006 Message des co-chefs de la direction du Réseau du cancer du Nouveau-Brunswick (RCNB) Le Réseau du cancer du Nouveau-Brunswick est heureux de vous offrir le Rapport

Plus en détail

Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche

Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche 17 ème Journée Médicale de l ARKM Cherbourg, le 29 Novembre 2014 L incidence de principaux cancers chez les femmes et chez

Plus en détail

Données 2004 2006. Registre NORD-TUNISIE. Des Cancers

Données 2004 2006. Registre NORD-TUNISIE. Des Cancers Registre Des Cancers NORD-TUNISIE Données 2004 2006 Un village du Nord de la Tunisie MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE Institut Salah AZAIEZ Institut National de la Santé Publique MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT

Plus en détail

.( /.*!0) %1 2"+ %#(3004) 05' 203 .(.*0"+ ) '!2"+ %#(30+ 0!"%) 4!%2) 3 .( @.*" '!%2"+ %#(30! &' 4!!% .+.*0%!!'!(!%2"+ 16 3047!

.( /.*!0) %1 2+ %#(3004) 05' 203 .(.*0+ ) '!2+ %#(30+ 0!%) 4!%2) 3 .( @.* '!%2+ %#(30! &' 4!!% .+.*0%!!'!(!%2+ 16 3047! !"#! $ %#&' (!"#$!% & % ' (!%' ) )''! *)+* *! %#"+, ' ( ', -) " *.( /.*!0) %1 2"+ %#(3004) 05' 203.(.*0"+ ) '!2"+ %#(30+ 0!"%) 4!%2) 3.( -.* %)!(2"+ %#(30! &' 4!!%.+.*0%!!'!(!%2"+ 16 3047!%(%' 0.(89.*

Plus en détail

Le stade du cancer dans la mesure du rendement : un premier coup d oeil

Le stade du cancer dans la mesure du rendement : un premier coup d oeil Le stade du cancer dans la mesure du rendement : un premier coup d oeil Rapport cible sur le rendement du syste me Fe vrier 2015 Annexe technique 1 Saisie des donne es sur le stade inte gralite des donne

Plus en détail

Qu est-ce que le cancer?

Qu est-ce que le cancer? Qu est-ce que le cancer? Pierre-Hugues Fortier Oto-Rhino-Laryngologie Oncologie Cervico-Faciale 3 avril 2012 Le cancer Au Québec 100 nouveaux cas par jour 50 morts par jour A travers le monde 1 nouveau

Plus en détail

LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE

LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE LE CANCER Causes de décès - Nombre de décès - Taux comparatifs - Survie à 5 ans Nombre de décès (Sénat) La France se caractérise par une mortalité encore excessive avant 65 ans

Plus en détail

3 patients diagnostiqués en 2014 était enregistrés comme décédés au 18/10/2016 (15.0 %), dont 3 suite à un cancer. 24,1% 17,9%

3 patients diagnostiqués en 2014 était enregistrés comme décédés au 18/10/2016 (15.0 %), dont 3 suite à un cancer. 24,1% 17,9% III- Cancer de la thyroïde Généralités Seules 2 tumeurs invasives de la thyroïde ont été diagnostiquées en 214, 3 chez des hommes et 17 chez des femmes. Le sex-ratio est de 18 hommes pour femmes (.18).

Plus en détail

Estimation de l incidence départementale des cancers à partir de données médico-administratives*

Estimation de l incidence départementale des cancers à partir de données médico-administratives* Estimation de l incidence départementale des cancers à partir de données médico-administratives* Z Uhry 1, L Remontet 2, A Rogel 1, N Mitton 3,4, N Bossard 2, M Colonna 3,4 A Belot 1,2, P Grosclaude 4,

Plus en détail

Tous cancers. Survie relative à 5 ans

Tous cancers. Survie relative à 5 ans 3 Tous cancers ANALYSE En France, en 2000, le nombre de nouveaux cas de cancer a été estimé au total à près de 280 000 dont 58 % chez l homme. Le nombre de décès atteint environ 150 000, dont 61 % survenant

Plus en détail

Avertissements. Estimation nationale de l incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et 2012. Partie 1 Tumeurs solides / p.

Avertissements. Estimation nationale de l incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et 2012. Partie 1 Tumeurs solides / p. Avertissements 1/ La lecture du chapitre Matériel et méthode est indispensable à la compréhension et à l interprétation des données présentées dans cet ouvrage La première partie de ce rapport concerne

Plus en détail

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Bernard Fortin Mars 2014 Source: Comité consultatif de la Société canadienne du cancer : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013. Toronto

Plus en détail

Registre des cancers de Loire- Atlantique et Vendée. Le cancer en Vendée. F. Molinié. Association EPIC-PL

Registre des cancers de Loire- Atlantique et Vendée. Le cancer en Vendée. F. Molinié. Association EPIC-PL Registre des cancers de Loire- Atlantique et Vendée Le cancer en Vendée F. Molinié Association EPIC-PL www.sante-pays-de-la-loire.com/registre_des_cancers.161.0.html Principaux indicateurs nécessaires

Plus en détail

Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE

Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE 1 Plan de la présentation Analyse de la situation Contexte épidémiologique Les principaux acquis Les principales insuffisances Stratégie de lutte contre le cancer 2010-2014

Plus en détail

Estimation de la prévalence (partielle et totale) du cancer en France métropolitaine chez les 15 ans et plus en 2008

Estimation de la prévalence (partielle et totale) du cancer en France métropolitaine chez les 15 ans et plus en 2008 JUILLET 2014 Estimation de la prévalence (partielle et totale) du cancer en France métropolitaine chez les 15 ans et plus en 2008 Étude à partir des registres des cancers du réseau Francim Auteurs Marc

Plus en détail

Etat des lieux épidémiologique du cancer en Rhône-Alpes. Incidence

Etat des lieux épidémiologique du cancer en Rhône-Alpes. Incidence lieux épidémiologique du cancer en Rhône-Alpes Etat des lieux épidémiologique du cancer en Rhône-Alpes Pour accompagner le travail de préparation du SROS de cancérologie, l Observatoire Régional de la

Plus en détail

ANNEXE 2 : évaluation des données issues du logiciel Open RCP

ANNEXE 2 : évaluation des données issues du logiciel Open RCP ANNEXE 2 : évaluation des données issues du logiciel Open RCP ROHLim - rapport d activité année 213 ANNEXE 2 : évaluation des données issues du logiciel Open RCP 1 Il existe en Limousin 3 Centres de Coordination

Plus en détail

ENREGISTREMENT DU CANCER EN ALGERIE Contexte et évolution

ENREGISTREMENT DU CANCER EN ALGERIE Contexte et évolution ENREGISTREMENT DU CANCER EN ALGERIE Contexte et évolution Pr Mokhtar HAMDI CHERIF Registre du Cancer de Sétif Algérie Journées Francophones de Lutte Contre le Cancer pour les pays en voie développement,

Plus en détail

Sommaire. Registre des Cancers RCRC... 3 Remerciements... 4

Sommaire. Registre des Cancers RCRC... 3 Remerciements... 4 Registre des Cancers de la Région du grand Casablanca Année Registre des Cancers RCRC................................................. Remerciements............................................................

Plus en détail

Registre du Cancer de la Région du Grand Casablanca RCRC

Registre du Cancer de la Région du Grand Casablanca RCRC Registre du Cancer de la Région du Grand Casablanca 2005-2007 RCRC Comité du registre Pr Souha Sahraoui, Pr Abdellatif Benider Journée Mondiale la Santé Digestive 1 juin 2013 Définition: Registre de population

Plus en détail

Le cancer en Suisse: les chiffres

Le cancer en Suisse: les chiffres Le cancer en Suisse: les chiffres Etat: octobre 2017 Combien de personnes développent un cancer en Suisse par année? Quelle est la mortalité en cas de cancer de la prostate? Les hommes sont-ils davantage

Plus en détail

Le cancer en Suisse: les chiffres

Le cancer en Suisse: les chiffres Le cancer en Suisse: les chiffres Etat: novembre 2016 Combien de personnes développent un cancer en Suisse par année? Quelle est la mortalité en cas de cancer de la prostate? Les hommes sont-ils davantage

Plus en détail

Étude de la répartition spatiale des cancers possiblement liés à la pollution des sols par

Étude de la répartition spatiale des cancers possiblement liés à la pollution des sols par Étude de la répartition spatiale des cancers possiblement liés à la pollution des sols par les pesticides organochlorés en Martinique Dr M. Dieye, Dr P. Quénel, S. Goria, A. Blateau, M. Colonna, Pr H.

Plus en détail

Le cancer en Suisse: les chiffres

Le cancer en Suisse: les chiffres Le cancer en Suisse: les chiffres Etat: octobre 2014 Combien de personnes développent un cancer en Suisse par année? Quelle est la mortalité en cas de cancer de la prostate? Les hommes sont-ils davantage

Plus en détail

Le cancer en Suisse: les chiffres

Le cancer en Suisse: les chiffres Le cancer en Suisse: les chiffres Etat: octobre 2015 Combien de personnes développent un cancer en Suisse par année? Quelle est la mortalité en cas de cancer de la prostate? Les hommes sont-ils davantage

Plus en détail

Les chiffres du cancer : incidence, différences et survie

Les chiffres du cancer : incidence, différences et survie Les chiffres du cancer : incidence, différences et survie Source des données et méthodes d'estimation Le réseau Francim regroupe l ensemble des registres français des cancers. Il a déterminé l incidence

Plus en détail

Épidémiologie du cancer du sein en Algérie.

Épidémiologie du cancer du sein en Algérie. Épidémiologie du cancer du sein en Algérie. Mahnane A. Hamdi Cherif M. Registre du Cancer de Sétif. Laboratoire Santé Environnement des Hauts Plateaux Sétifiens. INTRODUCTION Le cancer du sein est le cancer

Plus en détail

Incidence du cancer en Belgique et dans la Communauté Germanophone

Incidence du cancer en Belgique et dans la Communauté Germanophone Incidence du cancer en Belgique et dans la Communauté Germanophone Julie Francart, Katia Emmerechts, Liesbet Van Eycken Eupen, le 5 Avril 2011 Contenu Introduction Objectives Incidence du Cancer en Belgique

Plus en détail

Les hémopathies malignes regroupent tous les cas de leucémies, lymphomes, syndromes myélodysplasiques et syndrome myéloprolifératifs.

Les hémopathies malignes regroupent tous les cas de leucémies, lymphomes, syndromes myélodysplasiques et syndrome myéloprolifératifs. III.7 Hémopathies malignes Les hémopathies malignes regroupent tous les cas de leucémies, lymphomes, syndromes myélodysplasiques et syndrome myéloprolifératifs. III-7.a Lymphomes Malins Non Hogkiniens

Plus en détail

Les cancers en Auvergne

Les cancers en Auvergne 1. La mortalité par cancers 1.1. Répartition des décès par cancers Les cancers en Auvergne Données de cadrage Observatoire régional de la santé d Auvergne Décembre 2013 Réalisé avec le soutien financier

Plus en détail

2. Matériel et méthodes

2. Matériel et méthodes 2. Matériel et méthodes 2.1 Matériel 6 2.1.1 Nombre de décès par cancer 6 2.1.2 Choix des localisations 6 2.1.3 Populations 6 2.2 Méthodes 7 2.2.1 Taux bruts 7 2.2.2 Taux spécifiques par âge 7 2.2.3 Taux

Plus en détail

RAPPELS DES CRITERES MOTIVANT UNE CONSULTATION D ONCOGENETIQUE. Pr Y.-J. BIGNON Département d'oncogénétique Centre Jean Perrin 63000 CLERMONT-FERRAND

RAPPELS DES CRITERES MOTIVANT UNE CONSULTATION D ONCOGENETIQUE. Pr Y.-J. BIGNON Département d'oncogénétique Centre Jean Perrin 63000 CLERMONT-FERRAND RAPPELS DES CRITERES MOTIVANT UNE CONSULTATION D ONCOGENETIQUE Pr Y.-J. BIGNON Département d'oncogénétique Centre Jean Perrin 63000 CLERMONT-FERRAND Le cancer du sein 1 000 000 nouveaux cas par an dans

Plus en détail

Composante du produit n o 82-003-X au catalogue de Statistique Canada Rapports sur la santé. Article

Composante du produit n o 82-003-X au catalogue de Statistique Canada Rapports sur la santé. Article Composante du produit n o 82-00-X au catalogue de Statistique Canada Rapports sur la santé Article Examen de la méthode de la NAACCR pour l'évaluation de la complétude du processus de détermination des

Plus en détail

Analyse spatiale de la mortalité par cancer dans les régions Nord Pas-de-Calais, Île-de-France, Picardie et Rhône-Alpes (1991-1999)

Analyse spatiale de la mortalité par cancer dans les régions Nord Pas-de-Calais, Île-de-France, Picardie et Rhône-Alpes (1991-1999) Analyse spatiale de la mortalité par cancer dans les régions Nord Pas-de-Calais, Île-de-France, Picardie et Rhône-Alpes (1991-1999) Phase II du projet CIRCÉ (Cancer Inégalités Régionales Cantonales et

Plus en détail

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le moment des examens est une période de doute et d espoir : «on me fait tant d examens car il y a un espoir qu il n y ait rien». Le rôle

Plus en détail

Article ASPECTS EPIDEMIOLOGIQUES ET ANATOMOPATHOLOGIQUES DES CANCERS DANS LES CENTRES HOSPITALIERS UNIVERSITAIRES (CHU) DU RWANDA

Article ASPECTS EPIDEMIOLOGIQUES ET ANATOMOPATHOLOGIQUES DES CANCERS DANS LES CENTRES HOSPITALIERS UNIVERSITAIRES (CHU) DU RWANDA Article ASPECTS EPIDEMIOLOGIQUES ET ANATOMOPATHOLOGIQUES DES CANCERS DANS LES CENTRES HOSPITALIERS UNIVERSITAIRES (CHU) DU RWANDA V. Ndahindwa 1* L. Ngendahayo 2, J. Vyankandondera 3 1Ecole de Santé Publique,

Plus en détail

Évolution de la mortalité par cancer en France de 1950 à 2006 Catherine Hill, Françoise Doyon et Abdeddahir Mousannif

Évolution de la mortalité par cancer en France de 1950 à 2006 Catherine Hill, Françoise Doyon et Abdeddahir Mousannif Maladies chroniques et traumatismes Évolution de la mortalité par cancer en France de 1950 à 2006 Catherine Hill, Françoise Doyon et Abdeddahir Mousannif Sommaire 1. Introduction 3 2. Matériel et méthodes

Plus en détail

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention Indicateur n 2-3 : Indicateurs sur le dépistage du cancer 1 er sous-indicateur : taux de participation au

Plus en détail

Enquête nationale sur la prise en charge des cancers ou hémopathies malignes dans les structures gériatriques

Enquête nationale sur la prise en charge des cancers ou hémopathies malignes dans les structures gériatriques ENQUETE PUGG 2014 Pratiques et Usages en Gériatrie et en Gérrontologie Enquête nationale sur la prise en charge des cancers ou hémopathies malignes dans les structures gériatriques Claude Jeandel (CNPG)

Plus en détail

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Pr Jean Trédaniel Service de pneumologie et oncologie thoracique Groupe Hospitalier Paris Saint Joseph Université Paris Descartes Sources Données

Plus en détail

Épidémiologie des cancers chez le sujet âgé

Épidémiologie des cancers chez le sujet âgé Session 28/29 UPCOG - Université de Nantes Épidémiologie des cancers chez le sujet âgé Dr F. MOLINIÉ Indicateurs définitions Épidémiologie Étude de la fréquence des phénomènes de santé dans les populations

Plus en détail

Le cancer dans la Capitale-Nationale : incidence et mortalité

Le cancer dans la Capitale-Nationale : incidence et mortalité Direction régionale de santé publique Le cancer dans la Capitale-Nationale : incidence et mortalité LE CANCER DANS LA CAPITALE-NATIONALE : INCIDENCE ET MORTALITÉ Direction régionale de santé publique Agence

Plus en détail

Contrôle de qualité des registres du cancer basés sur la population

Contrôle de qualité des registres du cancer basés sur la population chap itre 5. Contrôle de qualité des registres du cancer basés sur la population Tous les registres du cancer doivent pouvoir donner des indications objectives sur la qualité des données recueillies. Les

Plus en détail

TEP / TDM : Quelles indications en gynécologie - Ganglion sentinelle. J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat

TEP / TDM : Quelles indications en gynécologie - Ganglion sentinelle. J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat TEP / TDM : Quelles indications en gynécologie - Ganglion sentinelle J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat Mougins - Jeudi 20 septembre 2012 2009 : TEP-TDM à temps

Plus en détail

Registre Genevois des Tumeurs LE CANCER A GENEVE INCIDENCE MORTALITE SURVIE PREVALENCE 2007-2010

Registre Genevois des Tumeurs LE CANCER A GENEVE INCIDENCE MORTALITE SURVIE PREVALENCE 2007-2010 Registre Genevois des Tumeurs LE CANCER A GENEVE INCIDENCE MORTALITE SURVIE PREVALENCE 2007-2010 Mars 2015 Le Registre genevois des tumeurs remercie vivement : Les hôpitaux universitaires, les médecins

Plus en détail

Etude de mortalité et d incidence. des cancers autour du site de Soulaines

Etude de mortalité et d incidence. des cancers autour du site de Soulaines Etude de mortalité et d incidence des cancers autour du site de Soulaines B.VACQUIER Séminaire Environnement / Santé de l ANCCLI et de l IRSN 15 novembre 2012 Contexte Mise en place d un centre de stockage

Plus en détail

Etude sanitaire sur les cancers autour du site nucléaire du Tricastin. CLIGEET 11 juin 2010 Restitution ORS Rhône-Alpes (Olivier Guye)

Etude sanitaire sur les cancers autour du site nucléaire du Tricastin. CLIGEET 11 juin 2010 Restitution ORS Rhône-Alpes (Olivier Guye) Etude sanitaire sur les cancers autour du site nucléaire du Tricastin CLIGEET 11 juin 2010 Restitution ORS Rhône-Alpes (Olivier Guye) Contexte et historique Réunion CLIGEET du 21 mars 2007 : demande d

Plus en détail

Equipe Locale. hospitalier de l INO (vacataire)

Equipe Locale. hospitalier de l INO (vacataire) Equipe Locale ß Mohammed Adnane TAZI : Médecin épidémiologiste ß Noureddine BENJAAFAR : Pr de radiothérapie, responsable du registre hospitalier de l Institut National d Oncologie (INO) ß Abdelouahed ER-RAKI

Plus en détail

Dépistage. Arnaud Fontanet

Dépistage. Arnaud Fontanet Dépistage Arnaud Fontanet Histoire naturelle de la maladie Début Posi:vité des tests «biologique» de dépistage Début des symptômes Décès Phase pré- clinique détectable Dépistage. Arnaud Fontanet Principes

Plus en détail

Statistiques canadiennes sur le cancer

Statistiques canadiennes sur le cancer Statistiques canadiennes sur le cancer 2010 Sujet particulier : soins de fin de vie www.cancer.ca PRODUIT PAR : SOCIÉTÉ CANADIENNE DU CANCER, STATISTIQUE CANADA, RÉGISTRES DU CANCER DES PROVINCES ET DES

Plus en détail

Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm

Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm Paris, le 19 avril 2006 Dossier de presse Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm En 2000, d après les estimations issues des registres, le nombre de nouveaux cas de cancer

Plus en détail

Statistiques canadiennes sur le cancer

Statistiques canadiennes sur le cancer Statistiques canadiennes sur le cancer 2008 www.cancer.ca PRODUIT PAR : SOCIÉTÉ CANADIENNE DU CANCER, INSTITUT NATIONAL DU CANCER DU CANADA, STATISTIQUE CANADA, RÉGISTRES DU CANCER DES PROVINCES ET DESTERRITOIRES,

Plus en détail

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer I) Introduction Traitement actuel du cancer : compétences multiples oncologie médicale radiothérapie réanimation biologie anatomopathologie des tumeurs

Plus en détail

Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers. Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND

Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers. Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND Cancers les plus fréquents: par ordre décroissant Poumons Côlon et rectum Sein Prostate Pancréas

Plus en détail

Le cancer en Suisse. Santé Neuchâtel, 2011

Le cancer en Suisse. Santé Neuchâtel, 2011 4 Santé 8-000 Le cancer en Suisse Swiss Childhood Cancer Registry (SCCR) Schweizer Kinderkrebsregister (SKKR) Registre Suisse du Cancer de l Enfant (RSCE) Registro Svizzero dei Tumori Pediatrici (RSTP)

Plus en détail

L âge moyen des femmes au moment du diagnostic était de 49,7 ans (E.T. 12), avec un pic de fréquence entre 45 et 55 ans

L âge moyen des femmes au moment du diagnostic était de 49,7 ans (E.T. 12), avec un pic de fréquence entre 45 et 55 ans المجلة الصحية لشرق المتوسط منظمة الصحة العالمية المجلد الثالث عشر العدد ٢٠٠٧ ٢ Le cancer du sein est le principal cancer féminin dans le monde et en Tunisie [1-4]. Son incidence est plus élevée dans les

Plus en détail

CANCER ET TABAC EN AFRIQUE. Hamdi Cherif Mokhtar

CANCER ET TABAC EN AFRIQUE. Hamdi Cherif Mokhtar CANCER ET TABAC EN AFRIQUE Hamdi Cherif Mokhtar EN AFRIQUE : Transition épidémiologique: - Amorce de la transition démographique - Transformations de l environnement - Changement des modes de vie -tabagisme

Plus en détail

ÉPIDÉMIOLOGIE HOSPITALIÈRE DU CANCER

ÉPIDÉMIOLOGIE HOSPITALIÈRE DU CANCER ÉPIDÉMIOLOGIE HOSPITALIÈRE DU CANCER ADULTES - HABITANTS LA RÉGION CENTRE PMSI 2006-2011 S.Baron, AI. Lecuyer, C.Gaborit, L.Godillon, E.Rusch (UREH) Rapport UREH www.sante-centre.fr/ureh-centre INTRODUCTION:

Plus en détail

Prédispositions génétiques aux cancers

Prédispositions génétiques aux cancers CANCERS SEIN / OVAIRES tumorales du au moins 3 cas de cancer du sein chez des apparentés au 1 er ou 2 nd degré quel que soit l'âge 2 cas de cancer du sein dont 1 bilatéral au 1 er ou 2 nd degré quel que

Plus en détail

Marqueurs sériques. E.Roussel 14 juin 2013

Marqueurs sériques. E.Roussel 14 juin 2013 Marqueurs sériques E.Roussel 14 juin 2013 Les marqueurs dans la prise en charge des kystes ovariens présumés bénins Patientes avec kyste répondant aux critères échographiques de bénignité selon la classification

Plus en détail

La situation du cancer, quelques chiffres clés. La recherche avance, la vie progresse.

La situation du cancer, quelques chiffres clés. La recherche avance, la vie progresse. La situation du cancer, quelques chiffres clés Les candidats médicaments 375 composés en phase II, III Les classes thérapeutiques à large spectre restent privilégiées (56%) Mais l innovation se trouve

Plus en détail

1 ère Journée Mustapha KHOUFI de Santé Publique de Sfax

1 ère Journée Mustapha KHOUFI de Santé Publique de Sfax EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS EN TUNISIE Ahmed SELLAMI, Mohamed HSAIRI, Tahya BOUDAWARA 1 ère Journée Mustapha KHOUFI de Santé Publique de Sfax Samedi 14 Mai 2011 Introduction (1) L'OMS estime qu'en 2020,

Plus en détail

Actualités du traitement du cancer Radiothérapie

Actualités du traitement du cancer Radiothérapie Actualités du traitement du cancer Radiothérapie Véronique Vendrely Service d oncologie radiothérapie Hôpital Saint André Bordeaux Club des jeunes néphrologues 20 Mai 2006 Introduction Quelques bases pour

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS. Dr KALBACHER Elsa 24/01/2013

EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS. Dr KALBACHER Elsa 24/01/2013 EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS Dr KALBACHER Elsa 24/01/2013 DEFINITION - Epidémiologie : Étude de la distribution des maladies chez l'homme et étude des variations de cette distribution en fonction de différents

Plus en détail

Portrait du cancer au Québec, 2006

Portrait du cancer au Québec, 2006 Portrait du cancer au Québec, 2006 38 Le document Portrait du cancer au Québec, 2006 est produit conjointement par la Direction de la surveillance de l état de santé et la Direction de la préventiondes

Plus en détail

C A N C E R S. Philippe PEPIN, Oriane BROUSTAL, Isabelle GREMY

C A N C E R S. Philippe PEPIN, Oriane BROUSTAL, Isabelle GREMY ORS Ile-de- Observatoire régional de santé d'ile-de- Epidémiologie des cancers en Ile-de- Philippe PEPIN, Oriane BROUSTAL, Isabelle GREMY On observe en comme dans tous les pays développés une progression

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE CANCER

STATISTIQUES SUR LE CANCER STATISTIQUES SUR LE CANCER Membres du Comité directeur Heather Chappell (présidente), M. Sc., CHE Politiques de lutte contre le cancer, Société canadienne du cancer, Toronto (Ontario) Prithwish De, Ph.

Plus en détail

Quatre personnes sur dix développent un cancer

Quatre personnes sur dix développent un cancer Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 07.02.2011, 9:15 14 Santé N 0351-1101-20 Le cancer en Suisse de 1983 à Quatre personnes sur dix

Plus en détail

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes généraux Importance du diagnostic d un cancer au stade

Plus en détail

Un dépistage précoce. est-il possible ou envisageable. pour le cancer primitif du poumon?

Un dépistage précoce. est-il possible ou envisageable. pour le cancer primitif du poumon? Un dépistage précoce est-il possible ou envisageable pour le cancer primitif du poumon? Cancer primitif du poumon une fréquence majeure 40 000 nouveaux cas / an en France 2e cancer chez l'homme (après

Plus en détail

Répartition par topographie - Hommes 7,7% 7,2%

Répartition par topographie - Hommes 7,7% 7,2% III-2 Cancer de la prostate Généralités En 2013, le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes avec 102 nouveaux cas. 6% des patients avaient développé une autre tumeur primitive

Plus en détail

Survie des personnes atteintes de cancer en France métropolitaine 1989-2013

Survie des personnes atteintes de cancer en France métropolitaine 1989-2013 Février 2016 Survie des personnes atteintes de cancer en France métropolitaine 1989-2013 Étude à partir des registres des cancers du réseau Francim Partie 1 Tumeurs solides Auteurs Anne Cowppli-Bony Zoé

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS Incidence et mortalité

EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS Incidence et mortalité EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS Incidence et mortalité V Jouhet 13 Mai 2009 Encadrement : G. Defossez Plan Définitions Incidence Mortalité Effets influençant la lecture des données épidémiologiques Âge, période,

Plus en détail

Cancers gynécologiques (endomètre ovaire) d origine génétique

Cancers gynécologiques (endomètre ovaire) d origine génétique Cancers gynécologiques (endomètre ovaire) d origine génétique Anne Fajac Service Histologie-Biologie Tumorale, Hôpital Tenon Prédisposition héréditaire au cancer Mutation constitutionnelle Cancer héréditaire

Plus en détail

Le parcours de soin du patient cancéreux : du dépistage à la guérison. Pr Suzy Duflo, Présidente de CME, CHU de Pointe à Pitre Abymes

Le parcours de soin du patient cancéreux : du dépistage à la guérison. Pr Suzy Duflo, Présidente de CME, CHU de Pointe à Pitre Abymes Le parcours de soin du patient cancéreux : du dépistage à la guérison Pr Suzy Duflo, Présidente de CME, CHU de Pointe à Pitre Abymes Données épidémiologiques 2008 2009 2010 2011 Total 1707 1623 1809 1755

Plus en détail

Rôle du pathologiste dans le diagnostic des cancers

Rôle du pathologiste dans le diagnostic des cancers UE : Biopathologie Oncologie Date : 23 mars 2011 Promo : PCEM2 Plage horaire : 16h-18h Enseignant : M.Coindre Ronéistes : de LABARRE Marie (marie.delabarre40@laposte.net) ALLOUCHE Justine (justine_ptitezoe@hotmail.fr)

Plus en détail

Statistiques de mortalité en Région de Bruxelles-Capitale 2003-2004

Statistiques de mortalité en Région de Bruxelles-Capitale 2003-2004 OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL BRUXELLES OBSERVATORIUM VOOR GEZONDHEID EN WELZIJN BRUSSEL Statistiques de mortalité en Région de Bruxelles-Capitale 23-24 2 8 Commission communautaire commune 2 COLOPHON

Plus en détail

Comptes rendus d anatomopathologie : données minimales à renseigner pour une tumeur primitive

Comptes rendus d anatomopathologie : données minimales à renseigner pour une tumeur primitive traitements, soins et innovation Comptes rendus d anatomopathologie : données minimales à renseigner pour une tumeur primitive Dispositif d autorisation des établissements de santé pour la pratique de

Plus en détail

Avertissements. Références

Avertissements. Références Avertissements Il est particulièrement utile de prendre connaissance de la partie Matériel et méthode avant la lecture des résultats. En effet, cette étude présente de nombreuses particularités par rapport

Plus en détail

Incidence et évolution des cancers de l adulte en France

Incidence et évolution des cancers de l adulte en France 1 Incidence et évolution des cancers de l adulte en France En l absence de données réelles d incidence observées sur l ensemble du territoire national, l évolution du nombre de cas de cancers en France

Plus en détail

Fréquence des cancers en France

Fréquence des cancers en France POINT SUR... John Libbey Eurotext ull Cancer 23 ; 9 (3) : 27-13 Fréquence des cancers en France Frequency of cancer in France Catherine HILL* Françoise DOYON* *Institut Gustave-Roussy et Inserm U521, rue

Plus en détail

Qualité des bases médico-administratives pour la surveillance des cancers. Comparaison avec les registres

Qualité des bases médico-administratives pour la surveillance des cancers. Comparaison avec les registres Qualité des bases médico-administratives pour la surveillance des cancers. Comparaison avec les registres P Grosclaude,, C Dentan, Registre des cancers du Tarn, B Trétarre, Registre des cancers l Hérault,

Plus en détail

CHAPITRE 4 Sites tumoraux spécifiques

CHAPITRE 4 Sites tumoraux spécifiques MANUEL DES PROCÉDURES D ENREGISTREMENT DES TUMEURS CHAPITRE 4 Sites tumoraux spécifiques Table des matières Tumeurs de la lèvre... 2 Tumeurs des voies aérodigestives supérieures (VADS)... 2 Tumeurs des

Plus en détail

Les cancers en Algérie Données Épidémiologiques du Réseau National des Registres du Cancer Année 2015

Les cancers en Algérie Données Épidémiologiques du Réseau National des Registres du Cancer Année 2015 Les cancers en Algérie Données Épidémiologiques du Réseau National des Registres du Cancer Année 2015 Les cancers en Algérie Données Épidémiologiques du Réseau National des Registres du Cancer,2015. Hamdi

Plus en détail

SYNTHÈSE Plan national de prévention et de contrôle du cancer

SYNTHÈSE Plan national de prévention et de contrôle du cancer SYNTHÈSE Plan national de prévention et de contrôle du cancer 2010-2019 3 L utter contre le cancer est un vrai chantier de la vie. C est une lutte de longue haleine, qui nous apprend humanité, humilité,

Plus en détail

LABORATOIRE NATIONAL DE SANTÉ (É.P.) REGISTRE MORPHOLOGIQUE DES TUMEURS NOUVEAUX CAS DE CANCER AU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG ANNÉE 2013

LABORATOIRE NATIONAL DE SANTÉ (É.P.) REGISTRE MORPHOLOGIQUE DES TUMEURS NOUVEAUX CAS DE CANCER AU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG ANNÉE 2013 LABORATOIRE NATIONAL DE SANTÉ (É.P.) REGISTRE MORPHOLOGIQUE DES TUMEURS NOUVEAUX CAS DE CANCER AU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG ANNÉE 2013 Services d'anatomie Pathologique et d'hématologie du Laboratoire National

Plus en détail

TEP / TDM et Cancer du col de l utérus - Ganglion sentinelle. J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat

TEP / TDM et Cancer du col de l utérus - Ganglion sentinelle. J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat TEP / TDM et Cancer du col de l utérus - Ganglion sentinelle J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat Mougins - Jeudi 12 avril 2012 2009 : TEP-TDM à temps de vol AVANT

Plus en détail

I Evolution des déclarations enregistrées depuis 1991

I Evolution des déclarations enregistrées depuis 1991 I.3.1. Les cancers Source : rapport 22 du Registre du Cancer de Nouvelle-Calédonie (IPNC, Francine Baumann, janvier 24) L'article 5 de la délibération N 491 du 11 août 1994 a rendu obligatoire la déclaration

Plus en détail

Processus tumoraux. Cécile FAURE-CONTER Centre Léon Bérard-IHOP 2012

Processus tumoraux. Cécile FAURE-CONTER Centre Léon Bérard-IHOP 2012 Processus tumoraux Cécile FAURE-CONTER Centre Léon Bérard-IHOP 2012 Plan du cours Terminologie Notions de cancérogénèse Epidémiologie Dépistage-prévention Diagnostic Traitement Rechutes-Resistance-Soins

Plus en détail

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de :

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de : 1 Les référentiels de bonnes pratiques cliniques des tumeurs de l endomètre. Version 2013 Sous la conduite de : Cédric NADEAU Service de Gynécologie - Obstétrique - CHU de Poitiers & Yannick THIROUARD

Plus en détail

3C Narbonne-Lézignan. Assemblée Générale du 26 mars 2013

3C Narbonne-Lézignan. Assemblée Générale du 26 mars 2013 3C Narbonne-Lézignan Assemblée Générale du 26 mars 2013 1 Sommaire Généralités : Epidémiologie: Cancers colo-rectaux ; Cancer de la prostate. Le Bilan activité 3C : La RCP Différenciation des localisations

Plus en détail

Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Paris AP-HP

Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Paris AP-HP Pilule et cancer du sein: que nous apprend l étude de l Oxford Family Planning Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Paris AP-HP CO et cancers : OFPA (2013) 17 032 femmes âgées de

Plus en détail

Le registre du cancer d Oran

Le registre du cancer d Oran University of Oran Medicine Faculty Centre Hospitalier et Universitaire d Oran Service d Epidémiologie et de Médecine Préventive Place, Roux 1, rue de Curie Oran Tél : 41 41 22 46 Fax : 41 41 22 46 The

Plus en détail

III ETUDES DES PRINCIPALES TOPOGRAPHIES

III ETUDES DES PRINCIPALES TOPOGRAPHIES III ETUDES DES PRINCIPALES TOPOGRAPHIES III-1 Sein et appareil génital féminin En 2014, 211 tumeurs invasives, soit 52.6 % de l ensemble des tumeurs invasives chez les femmes ont été enregistrées. (Ont

Plus en détail

Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique. Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015

Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique. Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015 Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015 SOMMAIRE 1. Epidémiologie 1. Incidence du cancer bronchique 2. Mortalité liée au cancer bronchique 3. Facteurs de risque

Plus en détail

Mortalité par cancer chez la femme en France. Francim 2000. Le cancer du sein tue 10 000 femme/ an

Mortalité par cancer chez la femme en France. Francim 2000. Le cancer du sein tue 10 000 femme/ an Histoire naturelle du cancer du sein J Lansac CHU de TOURS 1 Mortalité par cancer chez la femme en France Francim 2000 Le cancer du sein tue 10 000 femme/ an 2 Corrélation entre incidence et mortalité

Plus en détail

La fréquence des cancers en France en 2000 et son évolution depuis 1950

La fréquence des cancers en France en 2000 et son évolution depuis 1950 SYNTHÈSE John Libbey Eurotext Bull Cancer 25 ; 92 (1) : 7-11 La fréquence des cancers en France en 2 et son évolution depuis 195 The frequency of cancer in France in year 2, and trends since 195 Catherine

Plus en détail

Le cancer à Madagascar.

Le cancer à Madagascar. Le cancer à Madagascar. Expérience de l Institut Pasteur de Madagascar de début septembre 1992 à fin juin 1996. C. Raharisolo Vololonantenaina, J. L. Pécarrère & J. F. Roux (1) (2) (1) Institut Pasteur

Plus en détail