Source: Piketty Saez. Share (in %), excluding capital gains. Figure 1: The top decile income share in the U.S., % 45% 40% 35% 30% 25%

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Source: Piketty Saez. Share (in %), excluding capital gains. Figure 1: The top decile income share in the U.S.,1917-1998 50% 45% 40% 35% 30% 25%"

Transcription

1 Le modèle Hecksher-Ohlin-Samuelson (HOS) Extension du modèle ricardien: le commerce est expliqué grâce aux avantages comparatifs mais fondés sur - les différences des dotations de facteurs de production (capital, travail ) - pas les différences de technologies Permet d analyser la question du lien entre commerce et inégalités Message important du modèle HOS - commerce international aboutit à un gain net pour le pays - mais crée des gagnants et des perdants Modèle HOS d origine: 2 facteurs de production ; capital et travail Ré-interprétation ici en termes de travailleurs qualifiés/non-qualifiés - Le commerce avec pays du Sud est-il responsable de l augmentation des inégalités au Nord? - Modèle HOS permet de mettre une structure d analyse sur cette question pour ensuite quantifier le rôle du commerce par rapport à d autres «suspects»: - le progrès technologique biaisé (en faveur des qualifiés) - la diminution du pouvoir des syndicats - la diminution des politiques de redistribution (impôts, éducation etc ) et aspects sociologiques - immigration...

2 Inégalités: différentes mesures - ratio du salaire moyen en fonction du nombre d années d étude: - aux États-Unis, très clair: entre 1979 et salaire réel des travailleurs (employés à plein temps) - a baissé de 20,2% : moins de 12 ans d étude - a baissé de 13,4%: 12 ans d étude - a augmenté de 3,4%: 16 ans ou plus d étude - a augmenté de 14%: plus de 18 ans d étude Figure 1: The top decile income share in the U.S., % Share (in %), excluding capital gains 45% 40% 35% 30% 25% Source: Authors' computations based on income tax returns (table A1, col. P90-100) Source: Piketty Saez - Très forte augmentation des inégalités aussi en Grande Bretagne depuis 1978 Attention différence entre inégalités de revenus de marché et revenus disponibles (après impôts et transferts) Aux Etats-Unis, augmentation des deux En Grande-Bretagne, forte augmentation des inégalités des revenus de marché mais des revenus disponibles Au Canada, augmentation des inégalités des revenus de marché mais des revenus disponibles

3 - En Europe continentale, moins clair sur les inégalités de revenus: - Augmentation en Italie - légère augmentation dans les pays scandinaves et en Allemagne depuis faible augmentation en France depuis 1982 mais pas depuis 1970 (différent selon la méthode) et diminution des inégalités pour le revenu disponible (après impôts et transferts) Évolution des inégalités en en France et et aux aux États-Unis Indice de Gini (en %) Indice de Gini % États-Unis US US Revenu Revenu avant avt impôt impôt France Revenu disponible Graph 2 : The top decile income share in France, and % 49% 48% 47% 46% 45% 44% 43% 42% 41% 40% 39% 38% 37% 36% 35% 34% 33% 32% 31% 30% 29% 28% 27% 26% 25% Source: Author's computations based on income tax returns (see table A1, col. P for the corresponding series) Source: Piketty

4 Graph 21 : The ratio between the average wage of managers ("cadres superieurs") and the average wage of production workers ("ouvriers") in France, ,00 4,80 4,60 4,40 4,20 4,00 3,80 3,60 3,40 3,20 3,00 2,80 2,60 2,40 2,20 2, Ratio (average wage of "cadres superieurs")/ (average wage of "ouvriers") Source: Author's computations based on wage tax returns Source: Piketty - En revanche: forte baisse de la part de l emploi non qualifié: - en 1982: 27% de l emploi total (équivalent temps plein) - en 1994: 21% - en 2001: 22% Effectifs : ont beaucoup baissé entre 1982 et ,6 millions à 3,6 millions (équivalent temps plein) puis ré-augmentation jusqu à 4,3 millions en 2001 (effet des baisses de charge, baisse dans l industrie, augmentation dans les services) - Explication usuelle: baisse de la demande de travailleurs non qualifiés Pays anglo-saxons: baisse des salaires mais pas d augmentation du chômage Pays Europe Continentale: salaires rigides à la baisse et augmentation du chômage Augmentation des inégalités dans les deux cas: - en terme de salaires et revenu (US, GB) - en terme de chômage (France, Allemagne)

5 Salaire non qualifiés offre W NQ Cas US Demande W NQ L NQ Cas Europe L NQ Travail non qualifié - Augmentation du commerce Nord-Sud, commerce avec pays à bas salaires: France: en 1971 commerce avec PVD (hors pays exportateurs de pétrole) représentait 2% du PNB en 1994: 2,6 % du PNB Mais reste relativement faible: parmi les 10 premiers partenaires commerciaux de la France, un seul pays à bas salaires (Chine: 10ème rang, importations, 5 fois inférieures aux importations d Allemagne) - très forte chute des importations d Afrique hors OPEP): 29% des importations totales en 1969; 8% en 1995 Figure 2.5: Regions' share in world manufactured exports 100% 80% 60% 40% Rest World Other Asia Japan China N.America Rest W.Eu UK 20% 0%

6 Quel est le lien entre l augmentation des exportations des pays à bas salaires (Nouveaux pays industrialisés d Asie et dans une bien moindre mesure Amérique Latine) et l augmentation des inégalités au Nord? Modèle HOS permet de comprendre pourquoi: ouverture entre pays relativement abondants en travailleurs qualifiés (Nord) et pays relativement abondants en travailleurs non qualifiés (Sud) aboutit à une augmentation des inégalités des salaires entre travailleurs qualifiés et non qualifiés au Nord Deux questions: 1) quel est le mécanisme théorique? 2) ce mécanisme est il important quantitativement? Version du modèle HOS avec deux facteurs de production: travailleurs qualifiés : L Q travailleurs non-qualifiés: L N - augmentation des inégalités de salaires: W Q / W N version traditionnelle (Krugman et Obstfeld): capital (K) et travail (L) même type de raisonnement sur r (rendement du capital) et W (salaire) Inégalités: très forte augmentation de la prime à l éducation ou aux qualifications: ratio : W Q / W N a fortement augmenté Pour un économiste: assez clair que doit venir de mouvements de la demande et de l offre relatives de qualifiés et de non qualifiés Or on sait que l offre relative des qualifiés a augmenté depuis le début des années 1980 Donc, il y a du avoir une très très forte augmentation de la demande relative de qualifiés/non qualifiés

7 W Q / W N Offre relative de qualifiés (court-terme) Demande relative de qualifiés L Q / L N Hypothèses: 2 x 2 x 2-2 facteurs de production : qualifiés/non qualifiés - 2 secteurs: aéronautique et textile - 2 pays, Nation et étranger Les deux biens utilisent les deux facteurs de production: chacun est «intensif» dans un facteur différent textile intensif en travail non qualifié aéronautique intensif en travail qualifié coefficients d utilisation des facteurs sont fixes: les facteurs ne sont pas substituables coefficients d utilisation des facteurs décrivent les technologies adoptées: Même technologies dans les deux pays (différent de Ricardo) a NT : nombre d unité de L N par unité de textile a QT : nombre d unité de L Q par unité de textile a NA : nombre d unité de L N par unité d aéronautique a QA : nombre d unité de L Q par unité d aéronautique

8 La production aéronautique est intensive en travailleurs qualifiés (L Q ) La production de textile est intensive en travailleurs non qualifiés (L N ) a NT / a QT > a NA / a QA relativement, il faut plus d heures de travail non qualifié que qualifié dans le textile que dans l aéronautique Seule différence entre les deux pays: leur dotation relative de travailleurs qualifiés et non qualifiés L N et L Q au Nord L* N et L* Q au Sud L Q / L N > L* Q / L* N Attention c est l abondance relative qui compte: Le Luxembourg est relativement abondant en travailleurs qualifiés par rapport à la Chine (pas en termes absolus) Possibilités de production: contrainte sur les non qualifiés: a NT Y T + a NA Y A L N contrainte sur les qualifiés: a QT Y T + a QA Y A L Q ou Y A L N / a NA -(a NT / a NA ) Y T Y A L Q / a QA -(a QT / a QA ) Y T Les deux contraintes doivent être vérifiées

9 Y A L N /a NA Non qualifiés Pente: - a NT /a NA a NT / a QT > a NA / a QA ou a NT / a NA > a QT / a QA L Q /a QA A Qualifiés Pente: - a QT /a QA L N /a NT L Q /a QT Y T Si tous les facteurs de production sont utilisés (plein emploi) alors point de production est le point A Version «anglo-saxonne» du modèle Pas de chômage et les prix des facteurs (salaires qualifiés et non qualifiés) s ajustent. Si on sait ce qui se passe dans ce cas, on pourra en «déduire» ce qui arrive lorsque salaires rigides à la baisse Que se passe-t-il si le nombre de qualifiés augmente? Y A L N /a NA Non qualifiés L 2Q /a QA L 1Q /a QA B A Qualifiés L N /a NT L Q /a QT Y T

10 Si le nombre de qualifiés augmente de L 1Q à L 2Q la production aéronautique augmente la production de textile diminue Théorème de Rybczynski: Une augmentation de la dotation d un facteur de production résulte en une augmentation plus que proportionnelle du secteur qui utilise intensivement ce facteur. La production de l autre secteur diminue. Intuition de l expansion biaisée: Pour qu il y ait augmentation de Y A il faut que des travailleurs non qualifiés passent du secteur textile au secteur aéronautique : baisse de Y T Peut-être interprété aussi comme un résultat reliant l efficacité relative d un pays en fonction de ses dotations: Une économie sera relativement efficace (avantage comparatif) dans le secteur intensif dans le facteur de production dont il relativement bien doté: si L Q / L N > L* Q / L* N Donc le Nord est relativement efficace en aéronautique Le Sud est relativement efficace en textile Attention c est l abondance relative pas absolue qui détermine l avantage comparatif Y A Y A Non qualifiés (N et S) Exemple: L N =L* N L Q > L* Q Qualifiés N B Y* A A Qualifiés S Y T Y* T Y T

11 Quelle relation entre prix des biens et prix des facteurs? Le commerce international va faire changer les prix des biens et par ce biais va changer les prix des facteurs : salaire des qualifiés W Q W N W* Q W* N Augmentation des inégalités au Nord si W Q /W N augmente P T Prix du textile P A Prix de l aéronautique Concurrence pure et parfaite sur marché des biens et facteurs: Profits nuls: revenus = coûts totaux P T Y T = W Q a QT Y T + W N a NT Y T P A Y OA = W Q a QA Y A + W N a NA Y A Remarque: les salaires sont égalisés entre secteurs puisque travailleurs mobiles Textile: W Q = P T / a QT - a NT / a QT W N Aéronautique : W Q = P A / a QA -a NA / a QA W N le salaire des qualifiés dépend (a prix donné) négativement du salaire des non qualifiés et a NT / a QT > a NA / a QA (textile relativement intensif en non qualifiés) P T /a QT W Q Textile Pente: - a NT /a QT a NT / a QT > a NA / a QA P A /a QA W Q Aéronautique Pente: - a NA /a QA W N P T /a NT P A /a NA W N

12 P T /a QT W Q W Q augmente W N diminue P A augmente P A /a QA W Q W N P T /a NT P A /a NA W N Théorème Stolper-Samuelson: Un accroissement du prix relatif d un bien augmente la rémunération du facteur de production intensif dans la production de ce bien et diminue la rémunération du facteur de production non intensif. Effet de l augmentation du prix est amplifié par l existence de deux secteurs Intuition: P A temporairement profits entrée d entreprises dans secteur A jusqu à profits = 0 demande relative du facteur de production utilisé intensivement (qualifiés) des salaires des qualifiés dans le secteur textile, les revenus n ont pas bougé or des salaires des qualifiés les salaires des non qualifiés doivent diminuer sinon profits négatifs dans le secteur textile A la fois des travailleurs qualifiés et des travailleurs non qualifiés sont passés du secteur T au secteur A

13 Effet du commerce international sur les prix des facteurs: via l effet sur les prix Nord et Sud identiques en terme de technologies (différent de Ricardo) a NT a QT a NA a QA identiques au Nord et au Sud Mêmes préférences (même demandes relatives en fonction des prix relatifs) et L Q / L N > L* Q / L* N Nord relativement en travailleurs qualifiés Sud relativement abondant en travailleurs non qualifiés On sait (théorème de Rybcynski) que à prix relatif donné Nord produira relativement plus en A que T: avantage comparatif lié à l abondance relative de travailleurs qualifiés Sud produira relativement plus en T que A: avantage comparatif lié à l abondance relative de travailleurs non qualifiés Donc offres relatives différentes en autarcie Demandes relatives identiques P A /P T Offre relative Sud P* A / P* T Offre relative Nord P A / P T Quantités relatives Y* A / Y* T Y A / Y T

14 Donc en autarcie: le prix relatif du secteur aéronautique par rapport au textile est supérieur dans le Sud par rapport à ce qu il est dans le Nord Que se passe-il avec l échange (sans coûts de transport)?: Arbitrage implique que les prix relatifs s égalisent au niveau mondial Donc dans le Nord: le prix relatif du secteur aéronautique augmente dans le Sud: il diminue P A /P T Offre relative Sud Offre relative Monde Offre relative Nord P A / P T Quantités relatives Que se passe-t-il sur les productions et la structure du commerce? L augmentation du prix relatif de l aéronautique dans le Nord aboutit à une augmentation de la production aéronautique au Nord baisse de la production textile (contrainte technique) L augmentation du prix relatif du textile dans le Sud aboutit à une augmentation de la production textile au Sud baisse de la production aéronautique (contrainte technique)

15 Qui exporte quoi? le Nord exporte l aéronautique et importe du textile le Sud exporte le textile et importe l aéronautique Théorème Hecksher-Ohlin: les pays tendent à exporter les biens pour lesquels la production est intensive dans les facteurs dont ils sont dotés avec plus d abondance Corollaire sur la distribution des revenus: les propriétaires des facteurs relativement abondants d un pays gagnent à l échange international tandis que les propriétaires des facteurs relativement rares y perdent Donc les travailleurs qualifiés du Nord gagnent à l échange et ceux du Sud y perdent: conflit d intérêt sur la globalisation entre qualifiés et non qualifiés Les travailleurs non qualifiés du Nord perdent à l échange et ceux du Sud y gagnent L Q / L N > L* Q / L* N avec échange P A / P T W Q et W N Augmentation des inégalités au Nord Autre résultat du modèle HOS (théorème HOS) L égalisation internationale du prix des biens aboutit à l égalisation internationale du prix des facteurs Pourquoi? Détermination des salaires (profits nuls) Textile: W Q = P T / a QT - a NT / a QT W N Aéronautique : W Q = P A / a QA -a NA / a QA W N Même équation au nord et au sud une fois en libre échange total

16 Attention, résultat trop extrême: - dépend de l hypothèse que productivités des travailleurs (non) qualifiés sont égales au Nord et au Sud (interprétation: à productivité donnée) - dépend de l absence de coûts de transport, tarifs, biens non échangeables etc... si pas égalisation des prix des biens, pas d égalisation des prix des facteurs - dépend du fait que les deux pays continuent à produire les deux biens: pas de spécialisation totale. Si un des biens disparaît, pas de convergence totale des prix des facteurs. Si dotations factorielles très différentes alors spécialisation complète et pas d égalisation du prix des facteurs Résultat de l égalisation des prix des facteurs devrait être interprété plutôt comme une tendance à l égalisation. Intuition: L échange de biens est un substitut à l échange de facteurs immobiles (travailleurs) Exportation de textile du sud vers le nord: exportation de biens «incorporant» relativement plus de travailleurs non qualifiés que qualifiés Même effet que si augmentation de l offre de travailleurs non qualifiés au Nord Comme dans modèle ricardien, gains à l échange des deux pays car spécialisation (partielle) dans secteur relativement le plus efficace Intuitivement Revenu total = W Q L Q + W N L N Avec le commerce: W Q augmente plus que W N diminue et L Q le facteur relativement abondant Il est toujours possible théoriquement de redistribuer les gains des qualifiés pour que qualifiés et non qualifiés gagnent au commerce

17 L ouverture au commerce avec le Sud impliquerait donc un besoin supplémentaire de redistribution Est-ce le cas dans la réalité? Oui et non: - évidence empirique que les pays industrialisés très ouverts au commerce (petits pays) sont aussi ceux qui ont un État Providence (forte redistribution) très développé (pays scandinaves) - si redistribution (taxes, transferts, etc ) crée des distorsions fortes pas évident que gains au commerce subsistent si condition est que personne ne perde - La globalisation financière rend la redistribution moins facile au moment où elle devient plus nécessaire? Que se passe-t-il si les facteurs de production sont substituables? (K&O) Dans ce cas le rapport choisi entre L Q et L N dépend du salaire relatif W Q / W aéronautique N textile L N / L Q Secteur A intensif en Q: donc si W Q / W N augmente P A / P T augmente aussi P A / P T W Q / W N

18 Si avec le commerce P A / P T augmente alors: W Q / W N augmente aussi et on utilisera plus de travail non qualifié par travailleur qualifié dans les deux secteurs P A / P T W Q / W N A T P A / P T L N / L Q Si avec commerce, on utilise plus de travailleur non qualifié par travailleur qualifié dans les deux secteurs alors productivité marginale des travailleurs non qualifiés a diminué productivité marginale des travailleurs qualifiés a augmenté Si facteurs de production payés à leur productivité marginale (économie compétitive) - le salaire des qualifiés augmente - le salaire des non qualifiés diminue

Figure 1: The top decile income share in the U.S., Source: Authors' computations based on income tax returns (table A1, col.

Figure 1: The top decile income share in the U.S., Source: Authors' computations based on income tax returns (table A1, col. Le modèle Hecksher-Ohlin-Samuelson (HOS) Extension du modèle ricardien: le commerce est expliqué grâce aux avantages comparatifs mais fondés sur - les différences des dotations de facteurs de production

Plus en détail

- Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui

- Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui Plan du cours : - Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui - I. Les théories du commerce international - les avantages comparatifs (Ricardo) - les dotations de facteurs (HOS)

Plus en détail

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Modèles ricardien et HOS ont des points communs mais sont assez spécifiques: avantages comparatifs fondés sur: - différences

Plus en détail

de commerce international

de commerce international Séance n 2. Le modèle néo-classique Plan de commerce international Modèle HOS Ouverture et inégalités de revenu : théorème de Stolper-Samuelson Variation des dotations factorielles : théorème de Rybczynski

Plus en détail

Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 CORRIGE

Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 CORRIGE Université Paris1- Panthéon Sorbonne : ommerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 ORRIGE Partie 1: Questions à choix multiple (8 points : 1 point chacune) Reporter sur votre

Plus en détail

1. Théorie classique de l échange international

1. Théorie classique de l échange international DEUXIEME PARTIE : 1. Théorie classique de l échange international LES FONDEMENTS THEORIQUES DE l INTEGRATION ECONOMIQUE La théorie (néo)-classique de l échange international trouve ses fondements dans

Plus en détail

Le modèle ricardien: les avantages comparatifs

Le modèle ricardien: les avantages comparatifs Le modèle ricardien: les avantages comparatifs - modèle très simple - résultats non triviaux sur la spécialisation internationale - message: explique pourquoi les pays très différents ont intérêt à commercer

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT

COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT I) L'internationalisation des échanges A) Mesurer les échanges La balance des paiements Le taux d'ouverture La part de marché Le taux de pénétration

Plus en détail

Les fondements théoriques du libre-échange. Remy Katshingu

Les fondements théoriques du libre-échange. Remy Katshingu Chapitre 2 Théories explicatives des échanges internationaux Les fondements théoriques du libre-échange Remy Katshingu 1 Introduction Ces théories essaient de donner une réponse logique gq à la question

Plus en détail

Gillig Philippe Faculté des Sciences sociales

Gillig Philippe Faculté des Sciences sociales SO00DM24 Approches socio-économiques de la croissance TD 7 : Décrypter les liens entre productivité et rentabilité (d après J-P Piriou, Nouveau manuel de SES, éd. La découverte) Objectifs du TD : 1) analyser

Plus en détail

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Stéphane Gallon Caisse des Dépôts stephane.gallon@caissedesdepots.fr https://educnet.enpc.fr/course/view.php?id=2 1 Macroéconomie : croissance à

Plus en détail

- quel est l impact d une baisse des prix des. matières premières pour les pays en voie de. développement?

- quel est l impact d une baisse des prix des. matières premières pour les pays en voie de. développement? Commerce International Philippe Martin, 2004 - ORGANISATION : - Travaux dirigés une semaine sur deux : 6 séances dont une consacrée au contrôle continu - Documents du cours distribués au 1 er TD - Les

Plus en détail

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen Le commerce internationale en situation de concurrence imparfaite: Trois problèmes essentiels des modèles théoriques Ricardo, HOS, Standard: - fondés sur la CPP: le commerce n augmente pas la concurrence

Plus en détail

L avantage comparatif

L avantage comparatif L avantage comparatif Grégory Corcos et Isabelle Méjean ECO 434: Economie Internationale Ecole Polytechnique, 2ème Année The theory of comparative advantage is the only result in social science that is

Plus en détail

CONSOMMATION INTERTEMPORELLE & MARCHE FINANCIER. Epargne et emprunt Calcul actuariel

CONSOMMATION INTERTEMPORELLE & MARCHE FINANCIER. Epargne et emprunt Calcul actuariel CONSOMMATION INTERTEMPORELLE & MARCHE FINANCIER Epargne et emprunt Calcul actuariel Plan du cours Préambule : la contrainte budgétaire intertemporelle et le calcul actuariel I II III Demandes d épargne

Plus en détail

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Février 1996

Plus en détail

Mondialisation et Disparité des Revenus

Mondialisation et Disparité des Revenus Université de la Colombie Britannique Introduction Des années 50 jusqu au début des années 70, la croissance du commerce mondial était semblable à la croissance á celle du PIB mondial. Depuis le milieu

Plus en détail

ANNEXE IX EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME

ANNEXE IX EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME ANNEXE VII, PJ n IX, page 1 ANNEXE IX EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME PIECE JOINTE N 9 EFFETS D UNE DIMINUTION DES COTISATIONS SOCIALES EMPLOYEURS FINANCEE PAR LA CREATION D UN IMPOT SUR LE CHIFFRE

Plus en détail

européenne 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite)

européenne 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite) 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite) 4Conclusion des modèles de Smith, Ricardo et HOS : échange international et spécialisation des économies nationales sont générateurs de

Plus en détail

IDRI 2220: Relations Economiques internationales

IDRI 2220: Relations Economiques internationales Livre de référence IDRI 2220: Relations Economiques internationales Le cours est basé sur le livre de P. R. Krugman et M. Obstfeld "Economie internationale", ed. Pearson Education, édition française (2006).

Plus en détail

UPEC AEI - Licence 3 Administration publique Socio-Economie des mutations contemporaines (8) D. Glaymann - 2010-2011 1

UPEC AEI - Licence 3 Administration publique Socio-Economie des mutations contemporaines (8) D. Glaymann - 2010-2011 1 8. Les grande étapes du dilemme protectionnisme/ libre-échange Le contenu et la comptabilisation des échanges internationaux Les argumentaires favorables au protectionnisme et au libre-échange L évolution

Plus en détail

Commerce international

Commerce international Commerce international Livre à lire : Caves Frenkel Jones, Commerce et paiements internationaux, Editeur : de Boeck Mayer et Mucchielli, Economie international, Editeur : Guillochon Examen : Réponse structurée

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES ET MARCHÉ DU TRAVAIL JUIN 2015

NOUVELLES TECHNOLOGIES ET MARCHÉ DU TRAVAIL JUIN 2015 NOUVELLES TECHNOLOGIES ET MARCHÉ DU TRAVAIL JUIN 2015 INFORMATISATION/AUTOMATISATION ET TÂCHES (1/3) Une tâche est aujourd hui réalisable par un ordinateur/robot de façon autonome si elle est codifiable

Plus en détail

Exercices de TD : Commerce international

Exercices de TD : Commerce international Exercices de TD : Commerce international 1 Balance des paiements Exercice 1.1 : Soit : BC : la balance courante, S p : l épargne privée, I : l investissement, G : les dépenses publiques et T : les impôts.

Plus en détail

Emploi, dépenses de santé, et modes de financement

Emploi, dépenses de santé, et modes de financement 1 Dix ans après ou presque. La proposition de réforme qui suit a été faite initialement dans L erreur européenne (Grasset 1998, ch.4), puis reprise dans divers articles, sans aucun succès auprès des décideurs

Plus en détail

Exercice 1 : Balance des Paiements (4 points)

Exercice 1 : Balance des Paiements (4 points) Université Paris Ouest-Nanterre La Défense Master Economie U.F.R. SEGMI Premier Semestre 2009-2010 Macroéconomie Ouverte Chargé de T.D. : Romain Restout Cours de Olivier Musy Contrôle Continu (14/12/2009)

Plus en détail

Les effets économiques de la guerre en Syrie et de la progression de l État islamique sur les pays du Levant. Elena Ianchovichina et Maros Ivanic

Les effets économiques de la guerre en Syrie et de la progression de l État islamique sur les pays du Levant. Elena Ianchovichina et Maros Ivanic Les effets économiques de la guerre en Syrie et de la progression de l État islamique sur les pays du Levant Elena Ianchovichina et Maros Ivanic Résumé détaillé Cet article propose une estimation quantitative

Plus en détail

Le commerce international est-il source de progrès économique et social?

Le commerce international est-il source de progrès économique et social? 1 Le commerce international est-il source de progrès économique et social? Macroéconomie Introduction I. L ouverture aux échanges internationaux est globalement favorable au progrès économique et social

Plus en détail

Économie Chapitre 4 La dynamique de la croissance

Économie Chapitre 4 La dynamique de la croissance I) Les facteurs de la croissance A) Contribution des facteurs de production 1. Les facteurs de production Les sources de croissance La croissance économique ( = accroissement de la production d un pays)

Plus en détail

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault Chapitre 2. L équilibre macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault 1 Introduction 2 3 Réponse donnée par le modèle IS/LM: Cadre considéré comme Keynésien 4 1. Le

Plus en détail

Économie Politique I Plan du cours

Économie Politique I Plan du cours Économie Politique I Plan du cours Intro I Faits stylisés et comptabilité de la croissance II Le modèle de croissance néo classique III La croissance comme processus auto-entretenu IV Les trajectoires

Plus en détail

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant ECO434, Ecole polytechnique, e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant Exercice : Choix intertemporel et Taux de Change Réel (TCR) On considère une petite économie ouverte dans laquelle deux

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1 L offre et la Chapitre 1 Contenu du chapitre 1. La du marché 2. L offre du marché 3. L équilibre du marché 4. Application: magnétoscope vs lecteur DVD 2 La notion de Demande 1. La du marché Prix C DEMANDE

Plus en détail

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Stéphane Gallon Caisse des Dépôts stephane.gallon@caissedesdepots.fr https://educnet.enpc.fr/course/view.php?id=2 Séance 11 1 Macroéconomie : fin

Plus en détail

L offre de travail à CT

L offre de travail à CT L offre de travail à CT I. Le choix travail/loisir : 1. Le cadre général : 2. La statique comparative du modèle : a) L influence d une hausse du revenu non-gagné : b) Effet d une modification du taux de

Plus en détail

Les fondements des échanges internationaux

Les fondements des échanges internationaux Les fondements des échanges internationaux Fiche 1 Objectif Comprendre les fondements théoriques des échanges internationaux Prérequis Croissance économique, importations, exportations, facteurs de production

Plus en détail

Introduction aux Principes d Economie

Introduction aux Principes d Economie Université de Rennes 1 Année 2000-2001 Examen AES 1 ère année Introduction aux Principes d Economie Session de septembre Thierry PENARD (Durée : 2 heures) Correction Exercice 1 : Le marché des téléphones

Plus en détail

P A P 1 D 1 -S 1 S 1 D 1

P A P 1 D 1 -S 1 S 1 D 1 Les instruments de la politique commerciale - tarifs: source de revenu et protection des industries nationales -pécifiques : montant fixe par unité de bien importé (exemple: 100 par voiture) -Ad-valorem:

Plus en détail

Redécouvrir Ricardo au sujet du commerce international : un paradoxe? Gilbert Faccarello Journées de l économie Lyon, 14-16 novembre 2013

Redécouvrir Ricardo au sujet du commerce international : un paradoxe? Gilbert Faccarello Journées de l économie Lyon, 14-16 novembre 2013 Redécouvrir Ricardo au sujet du commerce international : un paradoxe? Gilbert Faccarello Journées de l économie Lyon, 14-16 novembre 2013 1 Table 2 1. L héritage théorique à l époque de Ricardo 2. Qu apporte

Plus en détail

Économie Générale Commerce International

Économie Générale Commerce International Économie Générale Commerce International La théorie du commerce international s intéresse à la modélisation des échanges de B&S (biens et services) entre États. Elle se penche aussi sur les questions d

Plus en détail

UNE EXTENSION DU MODELE DE CONSOMMATION DES MENAGES L'OFFRE DE TRAVAIL

UNE EXTENSION DU MODELE DE CONSOMMATION DES MENAGES L'OFFRE DE TRAVAIL UNE EXTENSION DU MODELE DE CONSOMMATION DES MENAGES L'OFFRE DE TRAVAIL I P L A N... A Arbitrage entre consommation et travail B Effets de l'augmentation du salaire C Déterminants de l'offre du travail

Plus en détail

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen Le commerce internationale en situation de concurrence imparfaite: Trois problèmes essentiels des modèles théoriques Ricardo, HOS, Standard: - fondés sur la CPP: le commerce n augmente pas la concurrence

Plus en détail

1 Questions de cours. Cours de Olivier Cardi Université de Tours Macroéconomie L2 ECO Année universitaire 2015-2016. TD 2 : L offre de travail

1 Questions de cours. Cours de Olivier Cardi Université de Tours Macroéconomie L2 ECO Année universitaire 2015-2016. TD 2 : L offre de travail Cours de Olivier Cardi Université de Tours Macroéconomie L2 ECO Année universitaire 2015-2016 TD 2 : L offre de travail 1 Questions de cours 1. On considère un ménage représentatif disposant dans l année

Plus en détail

Le prix du pétrole dans 10 ans : 380 dollars/baril

Le prix du pétrole dans 10 ans : 380 dollars/baril avril N - Le prix du pétrole dans ans : dollars/baril Les observateurs et les institutions internationales font des hypothèses très conservatrices en ce qui concerne le prix du pétrole dans les dix prochaines

Plus en détail

Les fondements du commerce

Les fondements du commerce Les fondements du commerce international Le libre-échange, chacun s'en réclame mais personne ne le pratique. Dans tous les pays du monde, on veut exporter sans pour autant subir la pénétration des produits

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO

ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO I. D Ricardo et la théorie des avantages comparatifs A. L auteur des «principes de l économie politique et de l impôt» 1817 1. Biographie, contexte

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION On constate trois grandes phases depuis la fin de la 2 ème guerre mondiale: 1945-fin 50: Deux blocs économiques et

Plus en détail

Chapitre 2-CHOIX ET ECHANGE

Chapitre 2-CHOIX ET ECHANGE Chapitre 2-CHOIX ET ECHANGE sensibiliser Citer de situations où la ressource est rare, les contraintes possibles :! Un espace limité pour ranger ses vêtements, un temps restreint dans la journée pour faire

Plus en détail

C LES DÉTERMINANTS DU COMMERCE

C LES DÉTERMINANTS DU COMMERCE II C LES DÉTERMINANTS DU COMMERCE C LES DÉTERMINANTS DU COMMERCE D un point de vue économique, l argumentation en faveur de la libéralisation du commerce repose sur les gains tirés du commerce, et la plupart

Plus en détail

Groupe des Écoles des Télécommunications BESOINS EN SPÉCIALISTES TIC QUELQUES TENDANCES MONDIALES

Groupe des Écoles des Télécommunications BESOINS EN SPÉCIALISTES TIC QUELQUES TENDANCES MONDIALES Groupe des Écoles des Télécommunications BESOINS EN SPÉCIALISTES TIC QUELQUES TENDANCES MONDIALES Page 1 SYNTHÈSE : TENDANCES MONDIALES Page 2! Le marché américain envisage "d'absorber" au moins 500 000

Plus en détail

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes

Plus en détail

L équilibre Macro-Economique

L équilibre Macro-Economique L équilibre Macro-Economique Jean-Pierre Damon, octobre 1985. La position de départ des théoriciens est la situation d équilibre qui permet à la totalité de la production d être soit consommée, soit utilisée

Plus en détail

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS PRB 05-107F FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS Alexandre Laurin Division de l économie Le 15 février 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

Guide des AUTEURS en Economie EXTRAITS

Guide des AUTEURS en Economie EXTRAITS Guide des AUTEURS en Economie EXTRAITS 1/10 Un guide indispensable. Il n existe pas à ma connaissance de guide simple ou de dictionnaire «scolaire» en économie pour les étudiants de Lycée, de BTS et d

Plus en détail

I) L ouverture des économies à l international

I) L ouverture des économies à l international L autarcie s oppose au système du libreéchange. I) L ouverture des économies à l international A) La mesure des échanges de biens et services. La balance des transactions courantes. Cette balance retrace

Plus en détail

LIBRE ECHANGE ET INEGALITES

LIBRE ECHANGE ET INEGALITES LIBRE ECHANGE ET INEGALITES Par Jean Pierre LANDAU Dans quelle mesure la mondialisation économique et financière conduit-elle à une aggravation des inégalités dans nos pays? Quelles conséquences faut-il

Plus en détail

Attribution des permis de pollution par enchères. Michel Mougeot Florence Naegelen

Attribution des permis de pollution par enchères. Michel Mougeot Florence Naegelen Attribution des permis de pollution par enchères Michel Mougeot Florence Naegelen Bien que les économistes aient toujours recommandé les enchères, elles sont peu utilisées en pratique pour l attribution

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

De l immobilier et du Hockey!

De l immobilier et du Hockey! De l immobilier et du Hockey! Cercle Finance du Québec Restaurant Michelangelo - Québec Mercredi 28 octobre 2015 Mario Lefebvre Président-directeur général Institut de développement urbain du Québec mlefebvre@iduquebec.com

Plus en détail

4 - L équilibre macroéconomique

4 - L équilibre macroéconomique 4 - L équilibre macroéconomique Arnold Chassagnon, Université de Tours et PSE, automne 2012 Plan 1 La richesse des nations 2 entre production et consommation 3 4 * problématique macroéconomie :Création

Plus en détail

Mesure n 3 Détaxation des heures supplémentaires (proposition de Nicolas Sarkozy) 1. Rappel de la législation actuelle relative à la durée du travail

Mesure n 3 Détaxation des heures supplémentaires (proposition de Nicolas Sarkozy) 1. Rappel de la législation actuelle relative à la durée du travail 15 mars 2007 Mesure n 3 Détaxation des heures supplémentaires (proposition de Nicolas Sarkozy) 1. Rappel de la législation actuelle relative à la durée du travail Les heures supplémentaires sont les heures

Plus en détail

Module 2 : Appréhender la dimension internationale de l'échange 2.1 : Appréhender les fondements du commerce international

Module 2 : Appréhender la dimension internationale de l'échange 2.1 : Appréhender les fondements du commerce international Module 2 : Appréhender la dimension internationale de l'échange 2.1 : Appréhender les fondements du commerce international Comprendre les fondements et les approches théoriques du commerce international

Plus en détail

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ Question 1 : Soit la firme A dont vous possédez des actions. Sachant que l élasticité de la demande pour le produit

Plus en détail

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Dominique Goux (1) Eric Maurin (2) Version février 2008 Docweb no 0802 Dominique Goux (1) : Professeur associée d économétrie à l Ecole

Plus en détail

Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève

Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève 1 - Des échanges indispensables Document 1 : Pourquoi échangeons-nous? Pourquoi des échanges internationaux? Drôle de question Effectivement

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

Avec Gaël Callonnec (Ademe)

Avec Gaël Callonnec (Ademe) Séminaire Développement durable et économie de l'environnement Les conséquences des politiques énergétiques sur l activité et l emploi Avec Gaël Callonnec (Ademe) Mardi 24 janvier 2012 Présentation du

Plus en détail

Chapitre 4 : cas Transversaux. Cas d Emprunts

Chapitre 4 : cas Transversaux. Cas d Emprunts Chapitre 4 : cas Transversaux Cas d Emprunts Échéanciers, capital restant dû, renégociation d un emprunt - Cas E1 Afin de financer l achat de son appartement, un particulier souscrit un prêt auprès de

Plus en détail

ECONOMIE INTERNATIONALE. Vous pouvez trouver les graphiques sur l ENT ainsi que le plan.

ECONOMIE INTERNATIONALE. Vous pouvez trouver les graphiques sur l ENT ainsi que le plan. ECONOMIE INTERNATIONALE Le texte en bleu correspond aux diaporamas du cours de M. Cheikbossian (qui tournent en ce moment entre les étudiants car ils ne sont pas sur l ENT). Le texte en noir correspond

Plus en détail

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS CONFÉRENCE À L'ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS COLLOQUE SUR LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE QUÉBEC Pierre Fournier

Plus en détail

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Le chapitre X consacré à l optique dépenses de la comptabilité nationale nous a donné l occasion de décrire la structure

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

Conférence d Economie Internationale

Conférence d Economie Internationale Conférence d Economie Internationale 13 e séance, 2 juin 2009 Trade and Development SCIENCES-PO, MASTER Affaires Internationales, UP : 57517 Plan de la séance 1. Intro 2. Commerce et spécialisation 3.

Plus en détail

Analyse Financière Les ratios

Analyse Financière Les ratios Analyse Financière Les ratios Présenté par ACSBE Traduit de l anglais par André Chamberland andre.cham@sympatico.ca L analyse financière Les grandes lignes Qu est-ce que l analyse financière? Que peuvent

Plus en détail

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal III CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR A - Propriétés et détermination du choix optimal La demande du consommateur sur la droite de budget Résolution graphique Règle (d or) pour déterminer la demande quand

Plus en détail

Métropoles, disparités régionales et infrastructures de transport. Jacques-François Thisse

Métropoles, disparités régionales et infrastructures de transport. Jacques-François Thisse Métropoles, disparités régionales et infrastructures de transport Jacques-François Thisse PIB par habitant en PPS (NUTS3 regions in 2011) 2 L agglomération parisienne, avec 10,3 millions d habitants, produit

Plus en détail

La cessation précoce d activité des seniors: une stratégie d évitement du conflit générationnel. Paris School of Economics

La cessation précoce d activité des seniors: une stratégie d évitement du conflit générationnel. Paris School of Economics La cessation précoce d activité des seniors: une stratégie d évitement du conflit générationnel Jean-Olivier HAIRAULT, Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Jean-Olivier HAIRAULT, Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Paris

Plus en détail

Dépenses fiscales et politique fiscale

Dépenses fiscales et politique fiscale Dépenses fiscales et politique fiscale Christian VALENDUC Service d études SPF Finances, Belgique UCLouvain et Université de Namur Dépenses fiscales et politique fiscale De quoi parle t on? Dépenses fiscales

Plus en détail

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Cours de Lionel Fontagné Année 2009-2010 1 Balance des paiements Exercice 1.1: Soit : BC : la balance courante, S

Plus en détail

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Introduction Comment expliquer l ensemble des échanges observés dans un cadre théorique cohérent? Pourquoi chercher un cadre théorique englobant?

Plus en détail

15. Une théorie macroéconomique de l économie

15. Une théorie macroéconomique de l économie 15. Une théorie macroéconomique de l économie S = I + INE Epargne nationale, investissement et investissement net à l étranger en % du PIB aux Etats-Unis Année S I INE 1960 19,4 18,7 0,7 1970 18,4 18,1

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.3 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail

E et de levier et instabilité nancière : un modèle théorique

E et de levier et instabilité nancière : un modèle théorique E et de levier et instabilité nancière : un modèle théorique Edouard Challe Ecole Polytechnique/Chaire FDIR 27/01/2009. Challe (Ecole Polytechnique/Chaire FDIR) E et de levier et instabilité nancière 27/01/2009

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

1. La fonction de consommation keynésienne

1. La fonction de consommation keynésienne Rappels de cours Aix- Marseille Université - Faculté des Sciences Economiques Licence EM 1ère année - 2ème semestre Travaux dirigés de Macroéconomie Karine CONSTANT Gilles DE TRUCHIS 1. La fonction de

Plus en détail

ANNEXE 4 SIMULATIONS REALISEES PAR LE CENTRE D ANALYSE STRATEGIQUE

ANNEXE 4 SIMULATIONS REALISEES PAR LE CENTRE D ANALYSE STRATEGIQUE ARCHITECTURE DES AIDES AUX FAMILLES : QUELLES EVOLUTIONS POUR LES 15 PROCHAINES ANNEES? ANNEXE 4 SIMULATIONS REALISEES PAR LE CENTRE D ANALYSE STRATEGIQUE Ce document de travail technique a été produit

Plus en détail

Économie Introduction du cours

Économie Introduction du cours Économie Introduction du cours Université Panthéon-Assas Collège de Droit 1 ere année Etienne LEHMANN Professeur d Economie à l Université Panthéon-Assas etienne.lehmann@ensae.fr http://cred.u-paris2.fr/node/69

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé

Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé Question 1 : Soit un marché du travail initialement en équilibre et on observe une vague d'immigration

Plus en détail

Systèmes d innovation et territoires. Francesco Quatraro M1 EFM 2010/2011

Systèmes d innovation et territoires. Francesco Quatraro M1 EFM 2010/2011 Systèmes d innovation et territoires Francesco Quatraro M1 EFM 2010/2011 1 Les trajectoires de croissance Théorie de la croissance traditionnelle Solow (1957) Connaissance comme bien libre Toutes pays

Plus en détail

Gestion de Développement des Ressources Humaines

Gestion de Développement des Ressources Humaines Gestion de Développement des Ressources Humaines DE LA FONCTION PERSONNEL A LA FONCTION RESSOURCES HUMAINES : EVOLUTION HISTORIQUE Pour assurer sa fonction de production, l'entreprise utilise des facteurs

Plus en détail

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement 5 objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 13 Objectif Mettre en place un partenariat mondial pour le développement La crise financière mondiale et les turbulences de la zone euro continuent

Plus en détail

Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique

Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique Mars 2015 Luc Masure Plan de la présentation 1. Le Bureau fédéral du Plan 2. Cadre historique de la politique salariale et des dispositifs d exonération

Plus en détail

Communiqué 21 octobre 2009

Communiqué 21 octobre 2009 Communiqué 21 octobre 2009 Les surcoûts du programme d électricité éolienne et photovoltaïque doivent être compensés par une politique industrielle ambitieuse. La France a consommé en 2008 environ 485

Plus en détail

Peut on taxer les revenus du capital?

Peut on taxer les revenus du capital? Peut on taxer les revenus du capital? observatoire français des conjonctures économiques centre de recherche en économie de Sciences Po www.ofce.sciences po.fr xavier.timbeau@ofce.sciences po.fr 01 44

Plus en détail

Chapitre 9. La théorie du choix du consommateur

Chapitre 9. La théorie du choix du consommateur Chapitre 9 La théorie du choix du consommateur Le consommateur Comment sont prises les décisions de consommation? La théorie économique propose un modèle Le consommateur a un comportement maximisateur

Plus en détail