NB : sauf mention contraire les cours ont lieu : Pôle juridique et judiciaire 35, place Pey-Berland, à Bordeaux salle 1 F

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NB : sauf mention contraire les cours ont lieu : Pôle juridique et judiciaire 35, place Pey-Berland, à Bordeaux salle 1 F"

Transcription

1 DU PROTECTION DE L ENFANCE PROMOTION CALENDRIER DES INTERVENTIONS NB : sauf mention contraire les cours ont lieu : Pôle juridique et judiciaire 35, place Pey-Berland, à salle 1 F VENDREDI 26 OCTOBRE 2014 Diplôme universitaire de protection de l enfance Réunion de rentrée Module préliminaire Notions juridiques fondamentales Module préliminaire Notions juridiques fondamentales Suspension des cours du 25 octobre au 2 novembre 2014 DU Protection de l enfance - calendrier des interventions / 12

2 VENDREDI 7 NOVEMBRE 2014 Chantal Herran, psychologue, Conseil général de la Les étapes du développement physique, moteur et psychologique de l enfant Gironde Droit de la famille VENDREDI 14 NOVEMBRE 2014 Module préliminaire Notions de base du travail social Module préliminaire Notions de base du travail social Irène Darnaud, conseillère technique Prévention, Conseil général de la Gironde Martine Plantard, ancienne responsable de la MDSI de Cenon Irène Darnaud, conseillère technique Prévention, Conseil général de la Gironde Martine Plantard, ancienne responsable de la MDSI de Cenon VENDREDI 21 NOVEMBRE 2014 Droit de la famille DU Protection de l enfance - calendrier des interventions / 12

3 Maryse Baty, responsable départementale du service Les acteurs concourant à la protection de l enfance : l Education nationale social en faveur des élèves à l Inspection académique VENDREDI 28 NOVEMBRE 2014 Maryse Badel, maître de conférences à l Université de Les prestations sociales relatives à l enfant et les politiques familiales Droit de la famille VENDREDI 5 DECEMBRE 2014 La prévention primaire Catherine David, infirmière scolaire Droit de l enfant VENDREDI 12 DECEMBRE 2014 Le travail social d évaluation Irène Darnaud, conseillère technique Prévention, Conseil général de la Gironde Martine Plantard, ancienne responsable de la MDSI de Cenon DU Protection de l enfance - calendrier des interventions / 12

4 Droit de l enfant VENDREDI 19 DECEMBRE 2014 La prévention primaire Karine Le Bourgeois-Dehail, pédiatre de PMI Pascal Pillet, pédiatre, Hôpital des enfants, CHU de Les étapes du développement physique, moteur et psychologique de l enfant Suspension des cours du 20 décembre 2014 au 4 janvier 2015 VENDREDI 9 JANVIER 2015 Prévention secondaire et soutien à la parentalité Karine le Bourgeois-Dehail, pédiatre de PMI Pascal Pillet, pédiatre, Hôpital des enfants, CHU de Symptomatologie de la maltraitance DU Protection de l enfance - calendrier des interventions / 12

5 VENDREDI 16 JANVIER Evaluation Marc Bodin Symptomatologie de la maltraitance : du côté des auteurs Florent Cochez, psychiatre, médecin légiste Les contextes à risque Madina Querre, anthropologue VENDREDI 23 JANVIER Les acteurs concourant à la protection de l enfance : le contexte sportif Sabine Afflelou, psychiatre Symptomatologie de la maltraitance Sabine Afflelou, psychiatre Colloque ans de la ratification de la Convention internationale des droits de l enfant Pôle juridique et judiciaire, amphi Duguit DU Protection de l enfance - calendrier des interventions / 12

6 VENDREDI 30 JANVIER 2015 Les acteurs concourant à la protection de l enfance : situations de handicap Eric Debruge, pédopsychiatre Expertise médico-légale relative à l enfant victime Emilie Christin, médecin légiste, CAUVA VENDREDI 6 FEVRIER 2015 Recueil et suivi des informations préoccupantes Marie-Luce Pétraud, responsable du Bureau de l enfance en danger, direction Enfance-Famille, Conseil général de la Gironde Secret professionnel et responsabilité des personnes concourant à la protection de l enfance Laurent Bloch, maître de conférences à l université de VENDREDI 13 FEVRIER 2015 Recueil et suivi des informations préoccupantes Marie-Luce Pétraud, responsable du Bureau de l enfance en danger, direction Enfance-Famille, Conseil général de la Gironde Christine Campan, vice-procureur chargé des mineurs Signalement et rôle du parquet au TGI de DU Protection de l enfance - calendrier des interventions / 12

7 VENDREDI 20 FEVRIER 2015 Présentation générale du dispositif sur le plan local : l Observatoire de la protection de l enfance de la Gironde Chantal Delcroix, chargée de mission ODPE, Conseil général de la Gironde Présentation générale du dispositif sur le plan local : la Maison des adolescents Danièle Talhouarn, directrice de la Maison des adolescents de la Gironde Suspension des cours du 21 février au 1 er mars 2015 VENDREDI 6 MARS 2015 Sonia Benbelaïd-Cazenave, commandant de la Recueil de la parole de l enfant maltraité Brigade de prévention de la délinquance juvénile BPDJ Sonia Benbelaïd-Cazenave, commandant de la Recueil de la parole de l enfant maltraité Brigade de prévention de la délinquance juvénile BPDJ VENDREDI 13 MARS 2015 Les contextes à risque Madina Querre, anthropologue Module 3 Révélation et mesure du risque ou du danger Les freins à la révélation par le professionnel Adeline Tchamgoue, médecin psychiatre DU Protection de l enfance - calendrier des interventions / 12

8 VENDREDI 20 MARS 2015 Evaluation La prévention spécialisée Marie-Christine Michaud, chef du service Prévention, insertion, autonomie des jeunes, Direction Jeunesse, éducation, citoyenneté, Conseil général de la Gironde La place des parents dans la protection de l enfance Chantal Herran, psychologue VENDREDI 27 MARS 2015 Séverine Goumi, cadre socio-éducatif CHU de Les acteurs concourant à la protection de l enfance : le cadre hospitalier Le rôle de la PJJ dans la protection de l enfance Laurence De Cooman, conseillère technique territorial, Direction territoriale de la PJJ Aquitaine-Nord, M. Decressac, DTPJJ Aquitaine-Nord Mme Dasté, DTPJJ Aquitaine-Nord VENDREDI 3 AVRIL 2015 La place des parents dans la protection de l enfance DU Protection de l enfance - calendrier des interventions / 12

9 Impact individuel de la maltraitance Patrick Ayoun, responsable de la filière ambulatoire Adolescent du pôle pédopsychiatrique sectoriel, de l Hôpital Charles-Perrens VENDREDI 10 AVRIL 2015 Les mesures de protection à domicile : les mesures d AED et d AEMO Prise en charge psychologique de l enfant et de son entourage Nicole Ouvrard, conseillère technique prévention, Direction des actions territorialisées et du développement social, Marie-Christine Coquil, directrice de service AEMO AGEP Patrick Ayoun, responsable de la filière ambulatoire Adolescent du pôle pédopsychiatrique sectoriel, de l Hôpital Charles-Perrens VENDREDI 17 AVRIL 2015 Module transversal Rendez-vous / rédaction du mémoire Module 3 Révélation et mesure du risque ou du danger Claude Cayzac, directrice adjointe de la direction Présentation des missions générales de l Aide sociale à l enfance Enfance-Famille, Conseil général de la Gironde DU Protection de l enfance - calendrier des interventions / 12

10 VENDREDI 24 AVRIL 2015 Module 3 Révélation et mesure du risque ou du danger Evaluation Les mineurs auteurs d infraction sexuelle Florence Mulliez, psychologue Prise en charge psychologique de l enfant et de son entourage Patrick Ayoun, responsable de la filière ambulatoire Adolescent du pôle pédopsychiatrique sectoriel, Hôpital Charles-Perrens Suspension des cours du 25 avril au 3 mai 2015 Suspension des cours le 8 mai 2015 Suspension des cours le 15 mai 2015 (Ascension) VENDREDI 22 MAI 2015 Claude Cayzac, directrice adjointe de la direction Les mesures de protection : de l AEMO au placement Enfance-Famille, Conseil général de la Gironde Le mineur victime de violences sexuelles intrafamiliales Patrick Ayoun, responsable de la filière ambulatoire Adolescent du pôle pédopsychiatrique sectoriel, Hôpital Charles-Perrens DU Protection de l enfance - calendrier des interventions / 12

11 VENDREDI 29 MAI 2015 Le rôle du juge des enfants et la procédure d assistance éducative Laurent Gebler, juge des enfants, Tribunal de grande Le rôle du juge des enfants et la procédure d assistance éducative instance de VENDREDI 5 JUIN 2015 La protection et la défense pénales de l enfant victime La protection et la défense pénales de l enfant victime Josiane Morel-Faury, avocate au Barreau de, membre du CRIC Josiane Morel-Faury, avocate au Barreau de, membre du CRIC VENDREDI 12 JUIN Evaluation DU Protection de l enfance - calendrier des interventions / 12

12 Module transversal Rendez-vous / rédaction du mémoire VENDREDI 19 JUIN 2015 Module transversal Rédaction du mémoire Module Rédaction du mémoire DU Protection de l enfance - calendrier des interventions / 12

DU PROTECTION DE L ENFANCE. année universitaire PROGRAMME DES INTERVENTIONS

DU PROTECTION DE L ENFANCE. année universitaire PROGRAMME DES INTERVENTIONS DU PROTECTION DE L ENFANCE année universitaire 2015-2016 PROGRAMME DES INTERVENTIONS VENDREDI 23 OCTOBRE 2015 ACCUEIL REMISE DIPLOMES 9.30-10.30 Réunion de rentrée : présentation des participants - programme

Plus en détail

La Protection de l enfance

La Protection de l enfance La Protection de l enfance Sommaire 1. Une vision globale de la protection de l enfance et de la pluralité de ses objectifs Définition donnée par la loi du 5 mars 2007 La philosophie de la loi du 5 mars

Plus en détail

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009 1

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009 1 MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009 1 Région Franche-Comté Département Doubs La maison des adolescents: Date d ouverture : 13 Mars 2006 Nom : Maison de l Adolescent de Besançon Nom du responsable

Plus en détail

avec le chef de service, qui donne les orientations à suivre et auquel il/elle rend compte de son travail,

avec le chef de service, qui donne les orientations à suivre et auquel il/elle rend compte de son travail, Direction des Ressources humaines TRAVAILLEUR SOCIAL I ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF A LA MAISON DES ENFANTS (pôle 2-6 ans) Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service

Plus en détail

Protection de l enfance : Conférence annuelle de l Observatoire Départemental de Protection de l Enfance -

Protection de l enfance : Conférence annuelle de l Observatoire Départemental de Protection de l Enfance - Protection de l enfance : Conférence annuelle de l Observatoire Départemental de Protection de l Enfance - Présentation du projet de Maison des Adolescents de la Gironde Vendredi 14 décembre 2012 Communiqué

Plus en détail

Diplôme Universitaire d expertise judiciaire psychiatrique et psychologique

Diplôme Universitaire d expertise judiciaire psychiatrique et psychologique Université Claude- Bernard LYON I (Institut universitaire A. Lacassagne) Centre Hospitalier Le Vinatier (Pôle santé mentale des détenus et psychiatrie légale) Diplôme Universitaire d expertise judiciaire

Plus en détail

La Maison de l Adolescent du Val-de-Marne Dossier de présentation

La Maison de l Adolescent du Val-de-Marne Dossier de présentation La Maison de l Adolescent du Val-de-Marne Dossier de présentation Clotilde Le Gall Conseillère socio-éducative Coordonnatrice sociale Clotilde.LeGall@cg94.fr Dr Patrick Alecian Médecin Psychiatre Coordonnateur

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Programme d actions pour améliorer la prévention des violences faites aux femmes, des violences intrafamiliales, et l aide aux victimes MESURE D ACCOMPAGNEMENT PROTÉGÉ DES ENFANTS

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT EDUCATION NATIONALE JUSTICE

CONVENTION DE PARTENARIAT EDUCATION NATIONALE JUSTICE Académie de Grenoble Cour d Appel de Grenoble Logo CONVENTION DE PARTENARIAT EDUCATION NATIONALE JUSTICE Le succès de la première convention de collaboration signée le 1 er septembre 1994 invite les partenaires

Plus en détail

ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE :

ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE : JOURNÉES INTERNATIONALES D ÉTUDES D ENFANCE ET PARTAGE Les 20 et 21 novembre 2007 UNESCO, Paris ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE : UN ENGAGEMENT COLLECTIF Plus d informations sur : www.colloque.enfance-et-partage.org

Plus en détail

Après une L3 de Psychologie Les métiers en lien avec la psychologie

Après une L3 de Psychologie Les métiers en lien avec la psychologie Après une L3 de Psychologie Les métiers en lien avec la psychologie Valérie KUBLER Service aux étudiants 10 février 2015 Le métier de psychologue Les métiers en lien avec la psychologie Le métier de Psychologue

Plus en détail

Édition Délégation de la Solidarité du Vignoble Nantais Conseil général 44 Mai 2010 70

Édition Délégation de la Solidarité du Vignoble Nantais Conseil général 44 Mai 2010 70 Ce chapitre concerne la prévention et la protection de l enfance, avec la présentation de deux dispositifs complémentaires et qui s articulent entre eux : la protection administrative et la protection

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

adolescents difficiles APPROCHe PSYCHOPATHOLOGIQUe et éducative DIPLÔme D UNIVeRSITé INTeRPROFeSSIONNeL Directeur : professeur Philippe Jeammet DPJJ

adolescents difficiles APPROCHe PSYCHOPATHOLOGIQUe et éducative DIPLÔme D UNIVeRSITé INTeRPROFeSSIONNeL Directeur : professeur Philippe Jeammet DPJJ adolescents difficiles DIPLÔme D UNIVeRSITé INTeRPROFeSSIONNeL Directeur : professeur Philippe Jeammet APPROCHe PSYCHOPATHOLOGIQUe et éducative Objectifs généraux > Informer les professionnels sur l état

Plus en détail

PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE

PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE SYNTHESE Le 15 septembre 2003, Madame Anne D HAUTEVILLE, professeur

Plus en détail

L enfant au cœur de la séparation de ses parents Vers des pratiques professionnelles complémentaires

L enfant au cœur de la séparation de ses parents Vers des pratiques professionnelles complémentaires CENTRE DE MEDIATION CREE PAR LE BARREAU D AIX- EN- PROVENCE RENCONTRES FRANCE-QUÉBEC COLLOQUE DU 10-11 octobre 2013 L enfant au cœur de la séparation de ses parents Vers des pratiques professionnelles

Plus en détail

Plate-forme collaborative Page 1

Plate-forme collaborative Page 1 MARS 2013 Plate-forme collaborative Page 1 Lieu de coordination associant les acteurs du champ sanitaire et social du territoire Monts et Barrages, dans le but d assurer aux personnes prises en charge

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL de PREVENTION et de PROTECTION de l ENFANCE

SCHEMA DEPARTEMENTAL de PREVENTION et de PROTECTION de l ENFANCE 2012-2016 SCHEMA DEPARTEMENTAL de PREVENTION et de PROTECTION de l ENFANCE Aurélien Marquot : Atelier cirque en Maison d'enfants à Caractère Social L enfant est pour l avenir de notre monde, le bien le

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Programme d actions pour améliorer la prévention des violences faites aux femmes, des violences intrafamiliales, et l aide aux victimes POINT D ACCÈS AU DROIT EN ÉTABLISSEMENT PÉNITENTIAIRE

Plus en détail

IRTS Le 21/04/2001. 09/10/11 Sylvie Taccoen et Philippe Poret

IRTS Le 21/04/2001. 09/10/11 Sylvie Taccoen et Philippe Poret IRTS Le 21/04/2001 Education Spécialisée Prévention P.M.I (Protection maternelle infantile) Service d Action Préventive des quartiers (S.A.P) Circonscription Protection Judiciaire de la jeunesse M.D.P.H

Plus en détail

La prévention famille en Finistère

La prévention famille en Finistère ODPE du Finistère La prévention famille en Finistère Le soutien à la parentalité est une conception positive L ESSENTIEL de l accompagnement des familles : il s agit de soutenir les parents ressentant

Plus en détail

Observatoire Départemental de la Protection de l Enfance

Observatoire Départemental de la Protection de l Enfance Conseil général de la Gironde Observatoire Départemental de la Protection de l Enfance RAPPORT - décembre 2014 Adeline GOUTTENOIRE, Présidente de l ODPE33, Chantal DELCROIX, Chargée de mission de l ODPE33,

Plus en détail

Les partenaires de la Haute-Garonne

Les partenaires de la Haute-Garonne Les Numéros d Urgence - Urgence intervention (Gendarmerie/Police, 24h/24) : 17 - Service médical d urgence : 15 - Urgence sociale : 115 - Violences conjugales : «3919» (Coût d un appel local) Lundi au

Plus en détail

CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MAYENNE

CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MAYENNE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MAYENNE Service de l aide sociale à l enfance Cellule Recueil Orientation Enfance Famille 2bis boulevard Murat BP 3888 53030 LAVAL CEDEX Tél 02 43 59 57 84 Allo enfance maltraitée

Plus en détail

Diplôme Inter-Universitaire (DIU)

Diplôme Inter-Universitaire (DIU) Diplôme Inter-Universitaire (DIU) Clinique et Prise En Charge des sujets Auteurs de Violences Sexuelles (CPEC-AVS) Session Universitaire 2014-2016 Université de Médecine de Marseille Crir-Avs Paca Responsable

Plus en détail

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par :

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par : PROTOCOLE RELATIF A LA PROTECTION ET A L'ACCOMPAGNEMENT DES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES ET A LA PREVENTION DE LA RECIDIVE PAR LE TRAITEMENT PENAL ET SOCIAL DES MIS EN CAUSE Entre : L'État représenté

Plus en détail

Adresse : Ime de la Montagne/ASFA BP 840 97476 La Montagne.

Adresse : Ime de la Montagne/ASFA BP 840 97476 La Montagne. Nom : Association Saint François d Assise. Structure du lieu de stage : Ime de la Montagne. Adresse : Ime de la Montagne/ASFA BP 840 97476 La Montagne. Téléphone : 0262 22 63 64 Site internet : http://www.asfa.re/

Plus en détail

De la prévention précoce à la protection des enfants en danger

De la prévention précoce à la protection des enfants en danger De la prévention précoce à la protection des enfants en danger Nécessaires articulations entre les professionnels de l'enfance Place et rôle des services départementaux et de Justice Dr. Anne Alauzen DPMIS

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DE L ASSOCIATION FRANCAISE DES MAGISTRATS DE LA JEUNESSE ET DE LA FAMILLE des 16 et 17 MAI 2014

ASSEMBLEE GENERALE DE L ASSOCIATION FRANCAISE DES MAGISTRATS DE LA JEUNESSE ET DE LA FAMILLE des 16 et 17 MAI 2014 ASSEMBLEE GENERALE DE L ASSOCIATION FRANCAISE DES MAGISTRATS DE LA JEUNESSE ET DE LA FAMILLE des 16 et 17 MAI 2014 LA JUSTICE DES MINEURS : CAP SUR L AVENIR La Garde des Sceaux a lancé une vaste consultation

Plus en détail

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement DOSSIER : LA LOI DU 5 MARS 2007 REFORMANT LA PROTECTION DE L ENFANCE Elaborée au terme d une très large concertation, la loi n 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l enfance poursuit trois

Plus en détail

Protection de l enfance

Protection de l enfance Protection de l enfance En situation de danger ou en risque de l être De quoi parle-t-on? Extraits du «Petit Guide de procédures, Enfance en danger» réalisé par le conseil général de l'yonne Les situations

Plus en détail

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR Présentation de la MDA d EURE ET LOIR 1 MDA d EURE et LOIR Date de création : Décembre 2007 Date d ouverture au public : 21 juin 2010 2 MDA d EURE et LOIR Structure juridique porteur : Centre Hospitalier

Plus en détail

PROTOCOLE DE PARTENARIAT

PROTOCOLE DE PARTENARIAT DISPOSITIF EXPÉRIMENTAL POUR LA PRISE EN CHARGE DES ENFANTS MINEURS LORS D UN FÉMINICIDE OU D UN HOMICIDE AU SEIN DU COUPLE PROTOCOLE DE PARTENARIAT entre le Conseil général, via l Observatoire des violences

Plus en détail

TECHNICIENNE D INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

TECHNICIENNE D INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE Direction des Ressources Humaines Agent d Intervention sociale G TECHNICIENNE D INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE D UN POLE ENFANCE FAMILLE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction

Plus en détail

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Définition du travail de l assistant de service social Dans une démarche éthique et déontologique, l assistant de service social agit avec les personnes, les familles,

Plus en détail

solidarité www.aulnay-sous-bois.fr

solidarité www.aulnay-sous-bois.fr bureau d aide aux solidarité www.aulnay-sous-bois.fr Violences conjugales Vol avec violence Accidents de circulation Harcèlement Viol Agression Agression, Viol, Vol avec violence, Discriminations, Violences

Plus en détail

Les 7 enjeux de la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l enfance ----

Les 7 enjeux de la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l enfance ---- Les 7 enjeux de la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l enfance ---- La réforme de la Protection de l Enfance a été précédée de nombreux rapports (10 entre novembre 2004 et janvier 2006 parmi

Plus en détail

Accueil, écoute, information, orientation : rencontrer un spécialiste du droit.

Accueil, écoute, information, orientation : rencontrer un spécialiste du droit. T I O R D U A S È C C A L Accueil, écoute, information, orientation : rencontrer un spécialiste du droit. La Ville de Rueil-Malmaison propose une offre diversifiée pour permettre un accès au droit à l'ensemble

Plus en détail

CAS Aide et conseils aux victimes d infractions (selon la LAVI) Descriptif de module

CAS Aide et conseils aux victimes d infractions (selon la LAVI) Descriptif de module CAS Aide et conseils aux victimes d infractions (selon la LAVI) Descriptif de module Module I Aspects juridiques, financiers et matériels de la prise en charge des victimes 6 jours, soit 5 ECTS pour les

Plus en détail

DAS / Diploma of Advanced Studies Intervenant-e spécialiste en défense et protection de l enfant et de l adolescent-e 2014 / 2016

DAS / Diploma of Advanced Studies Intervenant-e spécialiste en défense et protection de l enfant et de l adolescent-e 2014 / 2016 DAS / Diploma of Advanced Studies Intervenant-e spécialiste en défense et protection de l enfant et de l adolescent-e 2014 / 2016 CAS / Certificate of Advanced Studies Protection de l enfance et de l adolescence

Plus en détail

Assistant(e)s socio-éducatifs territoriaux

Assistant(e)s socio-éducatifs territoriaux Assistant(e)s socio-éducatifs territoriaux Assistant(es) de service social de polyvalence Dans le cadre de l action sociale et médico-sociale départementale, l assistant(e) de service social de polyvalence

Plus en détail

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION Département 64 «Clair matin» Intitulé, ancienneté et lieu d implantation PRESENTATION DE L ACTION La maison d enfants à caractère social «Clair matin» a été créé en 1964 et s est implantée à Borce, dans

Plus en détail

STAGES COURTS EN STAGE DE MEDECINE GENERALE DE NIVEAU 1

STAGES COURTS EN STAGE DE MEDECINE GENERALE DE NIVEAU 1 STAGES COURTS EN STAGE DE MEDECINE GENERALE DE NIVEAU 1 Département de Médecine générale : Pr Claude ATTALI Responsable des stages : Pr Michel MEDIONI SCOLARITE 3 ème CYCLE Responsable du département des

Plus en détail

le conseil général communique

le conseil général communique le conseil général communique enfance protection révention de l enfance 2014-2019 adolescence schéma départemental arent famille accueil SCHÉMA DÉPARTEMENTAL DE L ENFANCE 2014-2019 2 SOMMAIRE LE MOT DU

Plus en détail

JOURNEE INTER-RESEAUX «L EGALITE ENTRE LES FILLES ET LES GARCONS DANS LE SYSTEME EDUCATIF»

JOURNEE INTER-RESEAUX «L EGALITE ENTRE LES FILLES ET LES GARCONS DANS LE SYSTEME EDUCATIF» JOURNEE INTER-RESEAUX «L EGALITE ENTRE LES FILLES ET LES GARCONS DANS LE SYSTEME EDUCATIF» Maison de l Université de ROUEN 26 janvier 2010 A partir de 9h00 : Accueil des intervenants et des participants.

Plus en détail

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées 25 Chemin de villeneuve 69130 ECULLY Tél 04.78.33.71.00 Fax 04.78.33.71.09 lieudaccueil@adsea69.fr Depuis son renouvellement d habilitation

Plus en détail

Centre d arbitrage en matière d abus sexuels

Centre d arbitrage en matière d abus sexuels Centre d arbitrage en matière d abus sexuels Liste d arbitres établie conformément à l article 3, paragraphe 4, du Règlement d arbitrage (25 avril 2012) Juristes Isabelle Cabus Née en 1969 Elle est juge

Plus en détail

VIOLENCES CONJUGALES ET INTRA FAMILIALES

VIOLENCES CONJUGALES ET INTRA FAMILIALES VIOLENCES CONJUGALES ET INTRA FAMILIALES POUR VOUS Les violences faites aux femmes ne sont malheureusement pas des faits isolés. En France, une femme sur 10 est victime de violences conjugales et une

Plus en détail

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL Direction des Ressources humaines SECRETAIRE MEDICO-SOCIALE H SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction des

Plus en détail

GUIDE DU SIGNALEMENT «ENFANCE EN DANGER»

GUIDE DU SIGNALEMENT «ENFANCE EN DANGER» GUIDE DU SIGNALEMENT «ENFANCE EN DANGER» dans le département du Tarn année 2008-2009 PROTECTION DE L ENFANCE : LE RAPPEL A LA LOI D une manière générale, la loi impose à chacun de ne pas se taire et d

Plus en détail

LE PROJET ASSOCIATIF DE L AAPé en 2012

LE PROJET ASSOCIATIF DE L AAPé en 2012 Contrôle judiciaire socio-éducatif Médiation pénale Réparation pénale pour les mineurs Stages de responsabilité parentale LE PROJET ASSOCIATIF DE L AAPé en 2012 Le Conseil d administration de l AAPé, élu

Plus en détail

Jeudi 3 novembre Théâtre de l Ouest Parisien 1 Place Bernard Palissy Boulogne-Billancourt

Jeudi 3 novembre Théâtre de l Ouest Parisien 1 Place Bernard Palissy Boulogne-Billancourt Programme DPC N 47341500053 Congrès Jeudi 3 novembre 2016 Théâtre de l Ouest Parisien 1 Place Bernard Palissy - 92100 Boulogne-Billancourt Sévices à enfants : s professionnels au service des enfants Sous

Plus en détail

Collectif TeSS Téléphonie Sociale et en Santé Structures signataires de la charte

Collectif TeSS Téléphonie Sociale et en Santé Structures signataires de la charte Collectif TeSS Téléphonie Sociale et en Santé Structures signataires de la charte AFM - Association Française contre les Myopathies Créée en 1958 par des malades et parents de malades, l AFM a un objectif

Plus en détail

QUATRE MOYENS D ACTION CINQUANTE MESURES PREVENIR LA DELINQUANCE AIDER LES VICTIMES 2010-2012

QUATRE MOYENS D ACTION CINQUANTE MESURES PREVENIR LA DELINQUANCE AIDER LES VICTIMES 2010-2012 SECRETARIAT GENERAL DU COMITE INTERMINISTERIEL DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE QUATRE MOYENS D ACTION ET CINQUANTE MESURES POUR PREVENIR LA DELINQUANCE ET AIDER LES VICTIMES 2010-2012 1 - Développer la

Plus en détail

AIDE SOCIALE À L ENFANCE PROTECTION JUDICIAIRE PARQUET SIGNALEMENT INFORMATIONS PRÉOCCUPANTES

AIDE SOCIALE À L ENFANCE PROTECTION JUDICIAIRE PARQUET SIGNALEMENT INFORMATIONS PRÉOCCUPANTES ENFANCE EN DANGER INTÉRÊT DE L ENFANT URGENCE PROTECTION SOCIALE PRÉVENTION ACCOMPAGNEMENT PROTECTION GUIDE À L USAGE MATERNELLE DES PROFESSIONNELS ET INFANTILE AIDE SOCIALE À L ENFANCE PROTECTION JUDICIAIRE

Plus en détail

INFIRMIER/INFIRMIÈRE - MAISON DES ENFANTS / DISPOSITIF DÉPARTEMENTAL D ACCUEIL

INFIRMIER/INFIRMIÈRE - MAISON DES ENFANTS / DISPOSITIF DÉPARTEMENTAL D ACCUEIL Direction des Ressources humaines AVIS DE VACANCE DE POSTE INFIRMIER/INFIRMIÈRE - MAISON DES ENFANTS / DISPOSITIF DÉPARTEMENTAL D ACCUEIL D URGENCE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction :

Plus en détail

«L observation en faveur des personnes en situation de vulnérabilité»

«L observation en faveur des personnes en situation de vulnérabilité» «L observation en faveur des personnes en situation de vulnérabilité» En Inter : au Creai, pour tous les personnels des établissements et services En Intra : au sein des établissements et services pour

Plus en détail

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE de PSYCHIATRIE CRIMINELLE et MEDICO-LEGALE

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE de PSYCHIATRIE CRIMINELLE et MEDICO-LEGALE DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE de PSYCHIATRIE CRIMINELLE et MEDICO-LEGALE Facultés de Médecine de Poitiers, Tours et Angers En relation avec l Institut de Sciences Criminelles de la Faculté de Droit de Poitiers

Plus en détail

Enfants au cœur des séparations parentales conflictuelles. pour mieux préserver l intérêt des enfants

Enfants au cœur des séparations parentales conflictuelles. pour mieux préserver l intérêt des enfants Enfants au cœur des séparations parentales conflictuelles 30 RECOMMANDATIONS pour mieux préserver l intérêt des enfants I) Informer les parents sur l exercice de l autorité parentale conjointe et sur les

Plus en détail

LE RECUEIL DE LA PAROLE DE L ENFANT l expérience de Bourg-en-Bresse. l UMJ mineurs Victimes/Auteurs

LE RECUEIL DE LA PAROLE DE L ENFANT l expérience de Bourg-en-Bresse. l UMJ mineurs Victimes/Auteurs 12.01.2015 LE RECUEIL DE LA PAROLE DE L ENFANT l expérience de Bourg-en-Bresse l UMJ mineurs Victimes/Auteurs Dr Marie-Françoise Masson-Seyer Pascale Mermet-Vaucher Assises Nationales 12.01.2015 Assises

Plus en détail

MAISON DES ADOLESCENTS PROGRAMME 2005 2009

MAISON DES ADOLESCENTS PROGRAMME 2005 2009 MAISON DES ADOLESCENTS PROGRAMME 2005 2009 Région BRETAGNE Département Ille Et Vilaine I La maison des adolescents Date d ouverture : 4 septembre 2006 Nom : Maison des adolescents Nom du responsable :

Plus en détail

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009. Région Ile de France Département : Seine Saint Denis

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009. Région Ile de France Département : Seine Saint Denis MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009 Région Ile de France Département : Seine Saint Denis La maison des adolescents: Date d'ouverture : septembre 2004 Nom : CASITA Centre d Accueil, de Soins,

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

PSYCHIATRIE MEDICO-LEGALE (27.01.2014)

PSYCHIATRIE MEDICO-LEGALE (27.01.2014) PSYCHIATRIE MEDICO-LEGALE (27.01.2014) (Diplôme Interuniversitaire de) avec Besançon et Dijon Objectifs : Ce DIU a pour objectif de garantir une formation théorique et clinique de haut niveau aux praticiens

Plus en détail

ou comment accueille-t-on les enfants et les adolescents en crise à Genève?

ou comment accueille-t-on les enfants et les adolescents en crise à Genève? Les centres d accueil d urgence ou comment accueille-t-on les enfants et les adolescents en crise à Genève? Immersion en communauté Delphine AMSTUTZ, Thérèse FARQUET, Fanny PITTELOUD, Carine SIEGRIST Tutrices

Plus en détail

Education-civique. Chapitre n L enfant

Education-civique. Chapitre n L enfant Education-civique Chapitre n L enfant I) L enfant : une personne mineure Problématiques : Comment est définie l identité de l enfant? Qu est-ce que l autorité parentale? A/ L enfant acquiert une identité

Plus en détail

Programme détaillé Les enfants à besoins spécifiques dans les adoptions tardives

Programme détaillé Les enfants à besoins spécifiques dans les adoptions tardives Programme détaillé Les enfants à besoins spécifiques dans les adoptions tardives La formation continue du Centre d Ouverture Psychologique Et Sociale (Copes) s adresse à tous les acteurs du champ médical,

Plus en détail

Etat et jeux d argent :

Etat et jeux d argent : FACULTÉ DE DROIT ET SCIENCE POLITIQUE Colloque organisé par l équipe du Centre d étude et de recherches sur le droit administratif et la réforme de l Etat (CERDARE) Etat et jeux d argent : les jeux sont-ils

Plus en détail

Une avancée majeure :

Une avancée majeure : d i t o édito Une avancée majeure : Fatima LALEM Adjointe au Maire de Paris en charge de l Égalité femmes hommes La possibilité pour les femmes victimes de violences de demander une ordonnance de protection,

Plus en détail

Institut de Réhabilitation de la Parole et de l Audition Place Abbé de l Epée - 59790 Ronchin Tél. 03.20.18.03.06 - Fax : 03.20.86.09.

Institut de Réhabilitation de la Parole et de l Audition Place Abbé de l Epée - 59790 Ronchin Tél. 03.20.18.03.06 - Fax : 03.20.86.09. Institut de Réhabilitation de la Parole et de l Audition Place Abbé de l Epée - 59790 Ronchin Tél. 03.20.18.03.06 - Fax : 03.20.86.09.50 - irpa@epdsae.fr www.epdsae.fr L Institut de Réhabilitation de la

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE

DIPLOME UNIVERSITAIRE U.F.R. DE MEDECINE DE REIMS Année Universitaire 2015/2016 DIPLOME UNIVERSITAIRE "PSYCHOPATHOLOGIE DE L'ENFANT ET DE L'ADOLESCENT" Cours chaque mardi de 14h00 à 16h00 (excepté pendant les vacances scolaires)

Plus en détail

Institut Régional d Interventions Systémiques

Institut Régional d Interventions Systémiques Institut Régional d Interventions Systémiques I.R.I.S. 13, rue Victor Hugo 69002 Lyon Tél. : 04 78 42 77 08 Fax : 04 78 92 97 70 L Institut Régional d Interventions Systémiques (IRIS) a été créé en 1994.

Plus en détail

Place de l U.H.E.D. dans la prise en charge de l Enfant Maltraité

Place de l U.H.E.D. dans la prise en charge de l Enfant Maltraité Place de l U.H.E.D. dans la prise en charge de l Enfant Maltraité Accueil des Enfants Maltraités Positionnement des professionnels (1) Art 226-13 & 226-14 du Code Pénal Le personnel de santé est soumis

Plus en détail

Salon Préventica Lille 2013

Salon Préventica Lille 2013 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Risques psychosociaux : méthodologie d intervention pluridisciplinaire du pôle prévention du CDG 59 Salon Préventica Lille 2013

Plus en détail

Annexe A : Modèle de lettre : Situation N 1 Septembre 2009

Annexe A : Modèle de lettre : Situation N 1 Septembre 2009 Annexe A : Modèle de lettre : Situation N 1 Septembre 2009 Ecole de...... Madame (ou) Monsieur... Monsieur le Procureur de la République Tribunal de Grande Instance Périgueux (ou) Bergerac Monsieur le

Plus en détail

dossier de presse Signature du protocole relatif au dispositif de protection des personnes et à l installation de la cellule départementale de

dossier de presse Signature du protocole relatif au dispositif de protection des personnes et à l installation de la cellule départementale de v e n d r e d i 2 0 n o v e m b r e 2 0 0 9 dossier de presse Signature du protocole relatif au dispositif de protection des personnes et à l installation de la cellule départementale de protection des

Plus en détail

Institut Départemental de l Enfance, de la Famille et du Handicap pour l Insertion AFR

Institut Départemental de l Enfance, de la Famille et du Handicap pour l Insertion AFR Institut Départemental de l Enfance, de la Famille et du Handicap pour l Insertion AFR Près de 900 jeunes dans le cadre de la Protection de l Enfance Près de 500 jeunes au titre du Handicap D un Budget

Plus en détail

PREMIER DEGRE. Marie BOISSAVI-MERCKX

PREMIER DEGRE. Marie BOISSAVI-MERCKX Cité administrative Jean Montalat BP 314 19011 TULLE Cedex PREMIER DEGRE GUIDE DE LA PROTECTION DE L ENFANCE Marie BOISSAVI-MERCKX Responsable départementale Conseillère technique de service social 05.87.01.20.31

Plus en détail

Maison de l Enfance et de la Famille de Flandre Intérieure 340 E, Route de l Haeghe Doorne - 59270 Méteren Tél. 03.28.44.06.90 - Fax : 03.28.44.06.

Maison de l Enfance et de la Famille de Flandre Intérieure 340 E, Route de l Haeghe Doorne - 59270 Méteren Tél. 03.28.44.06.90 - Fax : 03.28.44.06. Maison de l Enfance et de la Famille de Flandre Intérieure 340 E, Route de l Haeghe Doorne - 59270 Méteren Tél. 03.28.44.06.90 - Fax : 03.28.44.06.91 flandre.interieure@epdsae.fr - www.epdsae.fr La Maison

Plus en détail

PLACEMENT FAMILIAL. Ce service a vu le jour en mars 2011 PRESENTATION DU SERVICE

PLACEMENT FAMILIAL. Ce service a vu le jour en mars 2011 PRESENTATION DU SERVICE PLACEMENT FAMILIAL Ce service a vu le jour en mars 2011 PRESENTATION DU SERVICE Chef de service : Frédéric Beyssac Tel : 06 32 12 32 28 Tel : 04 77 75 03 31 (Maison d Enfants du Mollard) Deux assistantes

Plus en détail

Journée de conférences plénières le mardi 17 mars, 9h 17h, Centre Pablo Neruda, Nîmes Journée forum / ateliers le vendredi 20 mars, 9h - 17h, Centre

Journée de conférences plénières le mardi 17 mars, 9h 17h, Centre Pablo Neruda, Nîmes Journée forum / ateliers le vendredi 20 mars, 9h - 17h, Centre Journée de conférences plénières le mardi 17 mars, 9h 17h, Centre Pablo Neruda, Nîmes Journée forum / ateliers le vendredi 20 mars, 9h - 17h, Centre Pablo Neruda, Nîmes Des actions en parallèle tout au

Plus en détail

Ouverture de la Maison de Justice et de Droit

Ouverture de la Maison de Justice et de Droit Dossier de presse Le 7 septembre 2015 Ouverture de la Maison de Justice et de Droit Noyal- Sommaire Ouverture d une Maison de Justice et du Droit à page 3 Les intervenants page 4 Retour sur l historique

Plus en détail

Direction de la Cohésion Sociale de la Sarthe Droit des femmes et Égalité entre les femmes et les hommes

Direction de la Cohésion Sociale de la Sarthe Droit des femmes et Égalité entre les femmes et les hommes Direction de la Cohésion Sociale de la Sarthe Droit des femmes et Égalité entre les femmes et les hommes Structures d accompagnement au sein du couple A l initiative de la mission départementale aux droits

Plus en détail

Santé et bien-être des publics de la protection de l enfance

Santé et bien-être des publics de la protection de l enfance Santé et bien-être des publics 3 e journée régionale de formation continue des acteurs de la Protection de l enfance Salle du Ponant, Pacé (35) 2 B, rue du Pâtis Tatelin - 35700 RENNES Tél. 02.99.38.04.14

Plus en détail

LES UNITÉS D ACCUEIL MÉDICO- JUDICIAIRES PÉDIATRIQUES

LES UNITÉS D ACCUEIL MÉDICO- JUDICIAIRES PÉDIATRIQUES LES UNITÉS D ACCUEIL MÉDICO- JUDICIAIRES PÉDIATRIQUES Des milliers d enfants subissent des actes de maltraitance. En France, deux enfants meurent chaque jour sous les coups de leurs parents. Autrement

Plus en détail

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES I. LES CENTRES MEDICO- PSYCHOLOGIQUES (CMP) CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES Ces centres ont été créés avec trois objectifs fondamentaux pour la psychiatrie communautaire : Promotion

Plus en détail

Les Maisons de la Justice et du Droit

Les Maisons de la Justice et du Droit Les Maisons de la Justice et du Droit Conseils, Informations, Accès au droit, Aide aux victimes Qui est votre meilleur interlocuteur? Placées sous l autorité du Président du Tribunal de Grande Instance

Plus en détail

CISPD Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance

CISPD Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance Livret d'information à destination des parents et professionnels de la jeunesse dispositifs de prevention et d'actions socio-educatives CISPD Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance

Plus en détail

HISTORIQUE AU CHRU DE LILLE

HISTORIQUE AU CHRU DE LILLE Annexe 3 HISTORIQUE AU CHRU DE LILLE * dès les années 1980 l'unité de Nourrissons de l'hôpital Calmette - a réfléchi au dépistage des situations à risque - a travaillé avec la PMI, les services sociaux,

Plus en détail

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Objectifs : indiquer les objectifs de prévention du Service départemental de Protection Maternelle et

Plus en détail

L enfant au cœur de la séparation de ses parents Vers de nouvelles pratiques professionnelles

L enfant au cœur de la séparation de ses parents Vers de nouvelles pratiques professionnelles CENTRE DE MEDIATION CREE PAR LE B ARREAU D AIX- EN- PROVENCE RENCONTRES FRANCE QUÉBEC COLLOQUE DU 10-11 octobre 2013 L enfant au cœur de la séparation de ses parents Vers de nouvelles pratiques professionnelles

Plus en détail

A R R Ê T É LA DIRECTRICE GÉNÉRALE DU CENTRE NATIONAL DE GESTION

A R R Ê T É LA DIRECTRICE GÉNÉRALE DU CENTRE NATIONAL DE GESTION A R R Ê T É LA DIRECTRICE GÉNÉRALE DU CENTRE NATIONAL DE GESTION VU la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires ; VU la loi n 86-33 du 09 janvier 1986 modifiée

Plus en détail

Sommaire. Annexes : Schéma départemental de l enfance, de l adolescence et de la famille (2011-2015)

Sommaire. Annexes : Schéma départemental de l enfance, de l adolescence et de la famille (2011-2015) ANNEXES 3 Sommaire Annexe 1 : Contexte d élaboration...4 Les textes de référence...6 Les missions et l organisation du Département, chef de file de la protection de l enfance...8 Les principaux partenaires

Plus en détail

Formation pour adultes. A l approche de l art-thérapie en milieu professionnel.

Formation pour adultes. A l approche de l art-thérapie en milieu professionnel. Arc en Ciel en Soit Arts, Créativités et Sens. Formation pour adultes A l approche de l art-thérapie en milieu professionnel. Accompagner les enfants et les adolescents vers une revalorisation. Présentation

Plus en détail

Prévention de la radicalisation Ce qu il faut retenir

Prévention de la radicalisation Ce qu il faut retenir 2015 Prévention de la radicalisation Ce qu il faut retenir Définition de la radicalisation : «Par radicalisation, on désigne le processus par lequel un individu ou un groupe adopte une forme violente d

Plus en détail

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé CONVENTION CADRE ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé ENTRE Le Conseil Général des Vosges, 8 Rue de la Préfecture, 88000 EPINAL,

Plus en détail

Bilan d activités 2012

Bilan d activités 2012 En 2012 Bilan d activités 2012 CENTRE ÉDUCATIF FERMÉ DOUDEVILLE Présentation de l établissement : - Historique : le 12 avril 2007 le CEF recevait la première jeune fille - Le CEF accueille 11 jeunes filles

Plus en détail

REPARATION JURIDIQUE DU DOMMAGE CORPOREL. Année 2015 2016. Coordinateurs de l enseignement : Dr Samuel BENAYOUN, Dr Lionel PAROIS, Dr Laurent MAGNIER

REPARATION JURIDIQUE DU DOMMAGE CORPOREL. Année 2015 2016. Coordinateurs de l enseignement : Dr Samuel BENAYOUN, Dr Lionel PAROIS, Dr Laurent MAGNIER REPARATION JURIDIQUE DU DOMMAGE CORPOREL Responsable : Professeur Christian HERVE Année 2015 2016 Coordinateurs de l enseignement : Dr Samuel BENAYOUN, Dr Lionel PAROIS, Dr Laurent MAGNIER Informations

Plus en détail

le service territorial havrais

le service territorial havrais le service territorial havrais S ommaire 1/ L IDEFHI....p.3-10 Objectifs...p.4 Implantation...p.5 Direction................................................................ p.5 Les missions de l IDEFHI...

Plus en détail

Le CRIAVS Auvergne. Présentation

Le CRIAVS Auvergne. Présentation + Le CRIAVS Auvergne Présentation + Le CRIAVS, une structure de service publique Origines des CRIAVS et spécificité auvergnate + L origine des CRIAVS Le CRIAVS Auvergne, créé en 2009 au sein du CHU de

Plus en détail