SOMMAIRE. Quelles sont les opportunités qui s offrent au secteur de l évènementiel face à l avènement de l internet marketing? INTRODUCTION...

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. Quelles sont les opportunités qui s offrent au secteur de l évènementiel face à l avènement de l internet marketing? INTRODUCTION..."

Transcription

1

2 SOMMAIRE Quelles sont les opportunités qui s offrent au secteur de l évènementiel face à l avènement de l internet marketing? INTRODUCTION....2 I. Quelles sont les forces stratégiques de l évènementiel et d internet dans un paysage médiatique en évolution?...2 A. La convergence médiatique : Une nouvelle approche du consommateur.2 1. Un climat médiatique changeant ou l essoufflement des médias de masse 2. Vers un bouleversement des modes de consommation 3. Le Hors média vecteur de souplesse et de proximité B. Internet et évènementiel : deux valeurs sûres du mix média L évènementiel fait son show auprès des annonceurs 2. Internet, le média favori des investissements pluri média 3. Une complémentarité pour mieux satisfaire l annonceur C. En route vers un nouveau mode de communication : le marketing Alternatif De «l interruption» marketing vers «le permission» marketing 2. La tendance est au Buzz marketing 3. La rue comme terrain d expression infini de la marque auprès du consommateur. II. Quelles sont les applications interactives susceptibles de qualifier l offre de l évènementiel?...18 A. Les territoires communs de l évènementiel et d internet Le site évènementiel 2. Les univers virtuels comme supports d expression de l évènement 3. Le mobile marketing comme point de convergence du virtuel et du réel 2/55

3 B. Le Web 2.O, vecteur du marketing participatif Nouveaux usages, nouvelles attentes, nouvelle stratégie de marque 2. Concepts issus de cette tendance C. Une véritable boîte à outils pour les agences évènementiels Une Carte de visite interactive pour les agences 2. Une aide essentiel à l organisation des évènements 3. Des Agences dédiées III. Quel est le potentiel de l évènementiel interactif pour quelles problématiques de communication? A. Un potentiel suffisant pour s ouvrir au grand public Le lancement produit comme fleur de lance 2. L évènementiel comme concrétisation de la prise de contact sur le web 3. L évènement relayé sur le net devient sans frontière physique et temporelle B. L évènementiel interactif face aux cibles affinitaires L événementiel : un marketing sur mesure 2. Internet au service du CRM (Customer Relationship Manager) C. La communication institutionnelle au cœur de l évènementiel interactif De l impact de l évènement vers la pérennisation de la marque dans le temps 2. Le Web comme prolongement de la marque média 3. Le «corporate» de demain est sur le web CONCLUSION.47 BIBLIOGRAPHIE, WEBOGRAPHIE..48 3/55

4 4/55

5 INTRODUCTION Aujourd'hui, l'omniprésence de la publicité force les publicitaires à user d'imagination pour capter l'attention du consommateur qui est déjà surexposé à des centaines de messages chaque jour. De façon de plus en plus systématique, le consommateur ne capte que les pubs qui répondent à ses besoins, ses envies, ses projets... De plus, avec l'arrivé d'internet, il va au devant de l'information, s'informe et trouve lui même les réponses à ces questions. À l'affût et informé, il préfère de loin se tourner vers son groupe d'ami, sa famille ou vers des forums de discussion comme source de conseils dans son processus décisionnel d'achat. Face à cette fragmentation médiatique et à ces changements de mode de consommation, le marketing événementiel prend de plus en plus d importance parmi les outils de communication. En effet, alliant convivialité et communication de marque, il permet de capter toute l attention de son public cible, afin de lui faire vivre une expérience de marque engageante. Les événements se multiplient et deviennent davantage participatifs. Lancement de nouveaux produits, conventions de force de vente, road shows... les agences qui oeuvrent dans le secteur de la communication événementielle offrent de multiples prestations. De plus en plus d'entreprises ont recours à leurs services. Leurs attentes sont nombreuses et, fait nouveau, les agences prennent une part croissante dans la définition des stratégies de communication des sociétés. C est ainsi dans un souci de toujours mieux qualifier son offre auprès des entreprises que l évènementiel s ouvre de plus en plus aux nouvelles technologies. Comme pour les autres médias, l avenir de l évènementiel passe aujourd hui par internet et ses multiples facettes. Ce dernier est en effet susceptible d apporter une nouvelle dimension au potentiel stratégique de l évènement. Il sera donc étudié les opportunités qui s offre au secteur de l évènementiel face à l avènement de l internet marketing. 5/55

6 I. En Quelles sont les forces stratégiques de l évènementiel et d internet dans un paysage médiatique en évolution? A. La convergence médiatique : Une nouvelle approche du consommateur 1. Un climat médiatique changeant ou l essoufflement des médias de masse. L'évolution des médias et ses conséquences sur la société Aujourd'hui, la présence des médias prend de plus en plus de place dans notre vie. Depuis plus d'un siècle, la radio, puis la télévision, puis Internet sont venus s'ajouter à la presse écrite et structure notre mode de pensée. Son évolution a toujours eu de fortes conséquences sur son public. C'est ainsi que la plupart des grands phénomènes sociaux du XXième siècle ont été véhiculés, influencés voir créés par les médias. Avant la révolution industrielle, la plupart des phénomènes sociaux se situaient à l'échelle locale. La distance divisait les peuples et les cultures, générant un folklore local constitué d'accents, de gastronomies ou de spécialités propres à chaque zone géographique. L'évolution des médias a permis ainsi de lier les personnes dans le temps et dans l'espace, synchronisant la société. Un réel nivellement de la culture locale, au profit d'une culture nationale, voir internationale, s'est crée dans nos sociétés modernes. L'explosion de mediums, tels que la presse, le cinéma, la radio ou la télévision jusqu'au début du XXIième siècle, continue dans ce sens. L'élargissement des supports de diffusion, couplé à la mondialisation de l'économie influence une population de plus en plus exposée aux mêmes contenus à travers le monde, principalement dans les pays développés. Limites des médias de masse Les médias de masse sont puissants et indispensables pour les grandes marques de consommation, mais le prix imposé par les régies ne permet qu'aux gros annonceurs d'y être présents. Ainsi, sur le premier semestre 2007, seuls 789 annonceurs ont communiqué en télévision 6/55

7 sur produits ou services avec un budget moyen investi par marque de 981,6 K, ce qui représente des budgets que seulement quelques entreprises peuvent investir. Exemple Le groupe TF1, qui a investi 80 millions d'euros pour obtenir la détention des droits exclusifs de retransmission du rugby en 2007 et en 2011, a difficilement rentabilisé ses coûts avec très peu d'annonceur. L'étude Yacast qui communique ces chiffres précise que ces recettes proviennent seulement de 156 annonceurs qui, au total, ont diffusé spots sur les écrans de TF1 et de sa filiale Eurosport. C'est Orange France qui a le plus investi avec 2,5 millions d'euros. Peugeot et Toyota suivent avec respectivement 1,9 million et 1,5 million d'euros. Une sur médiatisation du consommateur Un Japonais voit plus de publicités par semaine, un américain en voit 948, là où un français n'en verra que 363. L'encombrement publicitaire est donc extrême dans certains pays et les consommateurs manifestent un «ras le bol» vis à vis des médias de masse. La publicité actuelle est considérée comme trop intrusive, et le spot en prime time, pendant une coupure publicitaire, est de plus en plus mal perçu par le consommateur qui n'a pas une grande liberté de comportement, contrairement à la presse et à l'affichage. Ainsi, les campagnes de grande envergure ont perdu de leur efficacité car elles ne sont pas ciblées. En effet, ces campagnes publicitaires, qui sont diffusées à travers les médias de masse, touchent des cibles trop larges avec le même message, or tous les produits ne sont pas universels, et ne s'adressent pas à toutes les franges de la population. Il semble de toute évidence que les annonceurs tendent aujourd'hui à utiliser d'autres canaux que ceux des médias de masse. Ainsi, selon l'étude Yacast, le bilan publicitaire télévision du 1er semestre 2007 laisse apparaître le phénomène suivant : parmi les annonceurs réduisant leurs investissements, 8 sont dans le top 20 télévision. Ainsi, cette nécessaire convergence des médias répond aux nouveaux objectifs marketing et publicitaires des annonceurs confrontés à l'infidélité des consommateurs qui s'orientent pour cela de plus en plus vers une communication one to one.» 7/55

8 2. Vers un bouleversement des modes de consommation. Le consommateur postmoderne est tenté de tout essayer dans une consommation ludique et désordonnée, il s'oriente de plus en plus vers une infidélité aux marques et des instabilités de consommation. Daniel Mermet, journaliste, écrivain et producteur de radio français décrit le zapping comme "une attitude qui déborde largement l'usage de la télécommande pour changer de chaîne. Elle s'est développée chez les consommateurs, qui sont moins attachés aux types de produits, aux marques, aux enseignes de magasins ou même aux types de distribution". Selon Daniel Mermet, le zapping ne doit ainsi pas être considéré comme un signe d'instabilité mais comme "une manifestation de l'éclectisme croissant des individus qui veulent faire des expériences, profiter des opportunités, «gérer» leur vie". Ainsi, le consommateur fait de plus en plus appel à une consommation Cross Média en jonglant entre différents supports qui lui sont proposés. Ceci est possible grâce aux effets de la convergence des medias qui implique une utilisation des médias plus mobile, individuelle et plus interactive, mais aussi de plus en plus audiovisuelle. Un consommateur actif Les travaux de Badot et Cova dans leur ouvrage «Le marketing à l'épreuve du postmoderne» en 1994, montrent que l'individu se désintéresse désormais des choix collectifs et recherche son épanouissement par lui même. Il remet en cause l'autorité et les hiérarchies, tout en privilégiant la coopération au détriment des rapports de force. Ainsi, les consommateurs (lecteurs, auditeurs, téléspectateurs) ne sont plus passifs, mais au contraire, de plus en plus agissants. Le média moderne ne peut plus se contenter d'informer, de décrypter ou de distraire, il doit également provoquer l'échange, favoriser l'écoute, multiplier les points de vue. Les premiers outils de cette nouvelle demande d'interactivité sont les sites personnels ou communautaires, les appels à témoignages, sondages en ligne, forums, etc... A l'heure du Web 2.0, le paroxysme actuel de cette information communautaire et interactive s'appelle le blog qui a l'avantage d'offrir un véritable espace de discussion. Ces derniers deviennent des médias à part entière qui donne aux individus les moyens de s'exprimer sans connaissance technique particulière. 8/55

9 Pour une personnalisation du contenu. Offrant une grande richesse en termes de choix et de modes d'accès, les concepts de "Consumer Empowerment" (autonomisation du consommateur) et de personnalisation du contenu, se développent d'une manière fulgurante ces dernières années, afin de répondre au consommateur qui exige de plus en plus de réactivité et d'intelligence aux médias qu'ils consultent. C'est principalement le cas pour le média Internet, qui inscrit une grande part de son évolution dans la personnalisation du contenu. La vocation première du média, qui fût toujours d'exposer un contenu au plus grand monde, se modifie aujourd'hui. Ainsi, à l'heure de la convergence et du développement de l'outil Internet et du Web 2.0, un autre phénomène se crée, celui de personnaliser le contenu à un public composé de niches. 3. Le Hors média vecteur de souplesse et de proximité L inversion du ratio média hors média Durant plusieurs décennies, les dépenses consacrées à l achat d espace publicitaire représentèrent les 2/3 des dépenses des entreprises et ceci dans l ensemble des pays européens. Un tournant brutal s est opéré au début des années 1990, les dépenses publicitaires se sont effondrées relativement à l envolée des dépenses consacrées aux opérations de marketing. Le ratio s est inversé et désormais, le marketing représente près des 2/3 des actions de communication. Dépenses des entreprises France : Média Hors Média Le caractère majoritaire du hors média se retrouve dans l ensemble des pays d Europe, à l exception de l Italie où le ratio est de 50/50. 9/55

10 Prêt de produit, échantillonnage, bêta testing, blogs, jeux interactifs, référencement, marketing viral, influential marketing, événements, street marketing, théâtre de rue, affichage alternatif, jeux urbains, cartes postales et cartes de visite brandées, marketing direct, marketing téléphonique, animation en point de vente, PLV Aussi diverses que mouvantes, les techniques du hors médias font aujourd'hui partie intégrante des dispositifs de communication des entreprises, notamment dans un contexte de lancement de produit. Ainsi, le recours massif au hors médias trouve plusieurs éléments de justification. Qu'il s'agisse de générer de la visibilité, du trafic, de la notoriété, il permet d'abord de respecter une contrainte budgétaire : pas de commune mesure entre le coût d'un blog, d'une opération de street marketing ou de buzz et le prix d'une campagne d'achat d'espace sur l'un des grands médias. Auparavant condamné à un certain silence en termes de travail sur la marque et l'image, l'industriel a largement expérimenté les actions d'affinité pour pallier l'impossibilité d'organiser une stratégie de masse. Evénementiel, street marketing, sponsoring, RP, etc. Parce qu'il sollicite les cinq sens, parce qu'il joue sur l'émergence, l'émotion et la mémorisation, le hors médias constitue, selon Frédérick Lecocq, le meilleur creuset pour un «marketing de l'expérience». Aujourd'hui, la marque a régulièrement recours à la publicité. Un besoin de proximité du consommateur Par «proximité», nous qualifions le phénomène qui traduit un rapprochement affectif entre la marque et le consommateur, ainsi que le rapprochement géographique entre l'objet d'un contenu média et son public. Professeur de marketing à l'escp EAP et Euromed Marseille, Bernard Cova explique que l'efficacité d'une entreprise tient à sa capacité d'entretenir une relation privilégiée avec son client : «offrir du lien, plus que du bien». Selon lui, le marketing est devenu aujourd'hui un «Maketing 2.0». Il décrit le consommateur moderne comme un expert, divisé en tribus post modernes centrées autour d'une activité, ou d'une marque. L'hypothèse de la résurgence des tribus, l'amène à penser que le marketing de masse n'aura plus d'impact et qu'il est voué, à terme, à disparaître. Cette tendance est le cheval de Troie des médias modernes. En effet, le média moderne est composé d'outils participatifs. Il prône le dialogue et la communication, plus que la diffusion à sens unique et utilise toutes les ficelles technologiques pour se rapprocher de son public. Avec le développement du 10/55

11 Web 2.0, ces dernières années ont vu l'apparition d'un consommateur «expert» qui veut connaître et participer activement aux marques médias qu'il consomme. Dans ce modèle, les chaînes de télévision lancent des concepts multimédia : émissions télés couplées avec des magazines, des votes SMS et autres services interactifs... La croissance de la télévision se développe elle aussi, dans le sens de l'individualisation du contenu. Selon l'institut de consulting IDATE Consulting & Research, la télévision à la carte, avec le contrôle du direct, l'enregistrement simplifié des programmes ou encore l'accès à un guide électronique devrait compter 170 millions de foyers connectés en Europe à l'horizon L'institut d'études attend un emballement du marché grâce au développement de nouveaux services comme la compatibilité haute définition, les offres multi téléviseurs, la mise en oeuvre de fonctions de recherches avancées ou encore la programmation des enregistrements via Internet ou le téléphone mobile. B. Internet et évènementiel : deux valeurs sûres du mix média. 1. L évènementiel fait son show auprès des annonceurs Il y a encore quelques années, les briefs s inscrivaient quasi systématiquement dans une logique strictement évènementielle (besoin d organiser une convention, un congrès, une tournée promotionnelle, une animation de stand, ). Aujourd hui, plus de la moitié des briefs répondent davantage à des problématiques d entreprise (dynamiser ses ventes, fidéliser les collaborateurs, augmenter le cours de la bourse ) Citation «Les supports médias habituels sont presque saturés, la publicité est nécessaire, mais elle ne suffit plus. Pour qu'un produit se vende, il faut descendre dans la rue pour le mettre au contact du client. Les grandes manifestations de ce type sont les plus courts et plus sûrs moyens de toucher directement la cible visée", explique FRÉDÉRIC BEDIN, directeur général du PUBLIC SYSTÈME La communication évènementielle est différente des autres techniques traditionnelles car son champ de création est infini. Lorsqu un annonceur briefe une agence dans le but de l aider à mieux faire communiquer son entreprise ou son institution, la communication par l évènement pourra l emmener vers l univers du spectacle, vers des expositions, des voyages, de l audiovisuel, du sport, des arts plastiques et bien d autres encore 11/55

12 Sa grande valeur ajoutée réside dans sa capacité à susciter de l émotion, du plaisir, du rêve et à marquer les esprits. Le territoire de l évènementiel occupe ainsi un spectre unique que la pluspart des autres médias ne sont pas en mesure d investir. Entre des médias publicitaires de masse et des techniques ultra ciblées de marketing relationnel et de marketing direct, l évènement s adresse à des communautés de publics, dans un rapport direct,immédiat, émotionnel et créatif. Par sa capacité à multiplier l emprise sur les différents publics d une marque, d une institution, d une idée, il est sans conteste le média qui permet de créer une relation avec une communauté, professionnelle ou grand public. Ainsi, à l heure ou le consommateur est tout autant un citoyen qu un salarié, où les cibles jusqu alors visées par les campagnes sont devenues aussi volatiles qu expertes, insaisissables qu exigeantes, les entreprises doivent à tout prix se donner les moyens de garder le contrôle de leurs messages et de la relation affinitaire. Plus que jamais, les entreprises ont besoin de consolider la relation avec les clients, les prospects, les salariés, les leaders et relais d opinion. Or, dès lors qu il est appréhendé dans unne approche intégrée de la communication, depuis la publicité jusquu au marketing relationnel, en passant par la promotion, les RP ou le Marketing viral, l évènement n est plus conçu ni construit comme une simple opération en one shot, mais comme une proposition constitutive du discours de la marque. Sa présence dans les médias eux mêmes peut aujourd hui également être évènementialisé, par la création d un marketing direct happening ou l invention d une publicité outdoor ou sur un point de vente évènementiel par son format ou son contenu unique. Ainsi, l évènement est peut être le média le plus à même de répondre à la complexité des problématiques et la mutation des publics. 2. Internet, le média favori des investissements pluri média. Le montant global des investissements publicitaires bruts pluri media en France a atteint 23 milliards d'euros en Un record, mais une progression de 6,2 % décevante au regard des années passées. Sans la progression des investissements sur Internet, la croissance du marché s'élève à 3,2 % 12/55

13 seulement. En euros constant, avec une inflation autour de 2 %, la croissance publicitaire sur les médias traditionnels a donc été très faible l'année dernière. Une situation qui s'explique, selon TNS Media Intelligence, par une "mutation structurelle" du marché qui profite aux médias digitaux, ainsi que par des phénomènes d'ordre conjoncturel : incertitude économique, envolée du prix des matières premières, crise des subprimes, rapports tendus entre fabricants et distributeurs, directives du plan nutrition santé, etc. La part de marché d'internet dans le total des investissements publicitaires a gagné 2,5 points en 2007 : le Web représente désormais 12 % du marché en données brutes (et même 14,7 % en décembre 2007), et a donc dépassé l'affichage. Les dépenses publicitaires des annonceurs ont progressé de 34,5 % sur ce média l'an passé, tandis que les autres médias connaissaient une croissance inférieure à deux chiffres. La radio a même vu ses recettes publicitaires reculer de 1,1 %. La croissance de l'internet en France est supérieure à celle enregistrée aux Etats Unis (+ 17,2 %), mais demeure inférieure à celles du Royaume Uni (+ 37,8 % sur la période janvier septembre) ou de l'allemagne (+ 64,8 %). Le nombre total d'annonceurs plurimedia a progressé de 5 % en 2007, à un niveau record de annonceurs. La progression avait été moindre ces dernières années, entre 2 et 4 % par an. On note qu un annonceur TV sur deux a aussi communiqué sur Internet en Une complémentarité pour mieux satisfaire l annonceur Pour une mesure d audience plus efficace L évènementiel reste un mode de communication difficilement mesurable. En effet, «la force de l évènement est l émotion qu il génère. Or il est difficile de mesurer l émotion.» (Bertrand Fourmont). La mesurabilité reste bien le talon d achile du secteur qui se contentait il y a peu encore de jouer sur les retombées médiatiques pour justifier l addition auprès des annonceurs. Des progrès sont cependant à constater puisque l ANAé (association nationale des agences évènementielles) et Occurrence ont lancé il y a trois ans un outil de mesure d impact de l évènement. Cet outil repose sur la diffusion d un questionnaire standard, à base d indicateurs suffisamment génériques pour être projetés sur tout type d évènement. La capitalisation des données fournit 13/55

14 ensuite la matière d un baromètre qui apportera aux organisateurs un référent universel. Ils pourront ainsi y projeter leurs propres résultats et ainsi mesurer l efficacité de leurs manifestations. A ce jour, 50 évènements ont été évalués : 10 évènements B to B, 13 B to C, 19 internes et 8 grand public. Ainsi, Benoît Volatier, président d occurrence, cabinet d études spécialisés dans l évaluation de la communication, Commente : «La compilation de 50 bilans d impacts évènementiel, soit plus de 4000 interviews, démontre le fort niveau de performance du média sur les principaux critères d efficacité d une communication : mémorisation, attribution, agrément, adhésion et incitation à l achat». Ainsi, si le très fort score moyen de mémorisation (99%) semble logique vu la durée et le caractère exceptionnel du média, l attribution atteint un niveau plus qu intéressannt, à 81%, tous évènements confondus (94% en B to B et 89% en B to C). Enfin, bien perçu par les dirigeants en agence ou chez l annonceur, l enjeu de la mesure ne semble pas passer la porte du client. Face à cela, une utilisation fusionnel de l interactif dans l évènement per mettra de contrecarrer cette faiblesse et de rassurer les portefeuilles des annonceurs. Internet se distingue en effet des médias traditionnels, grâce à des mesures d'audience qui permettent de séduire les annonceurs et tous les acteurs de la publicité en ligne. Comme l'explique Bruno Louy, directeur général adjoint de MPG Media Contacts : «Etant donné que l'audience se fragmente et que les coûts augmentent, ne pas utiliser Internet, c'est financer de la déperdition.» Des chiffres et des statistiques, des courbes, flatteuses, de progression de l'audience, des clés d'accès à la nature profonde des médias et des clés de lecture du comportement du public face à ceux ci. Médiamétrie, c'est un peu tout cela. Mesure de la démesure, anticipation des révolutions et décryptage des mutations. L'institut est sur tous les fronts avec, pour exigence, de garder l'œil rivé sur l'audience. La venue d'un nouveau média pouvait elle échapper à ses fourches Caudines? La 14/55

15 réponse est dans l'histoire qui s'écrit depuis bientôt dix ans autour du média le plus étonnant du siècle, le worldwideinternet. Internet est donc un outil fantastique de mesurabilité d une réussite d une campagne. Ce qui constitue une plus value très importante pour l évènementiel qui à toujours pêcher à ce niveau. Cependant, même s il est loin derrière les autres médias en termes de mesure d audience et de mesure de retour sur investissement pour les annonceurs, il est tout de même possible de démontrer que l évènementiel est un média performant. C. En route vers un nouveau mode de communication : le marketing Alternatif Grâce au développement des technologies, la publicité peut «sortir des médias» et descendre dans la rue pour être plus proche de sa cible. De cette manière, elle peut être plus innovatrice afin d'étonner et de surprendre le consommateur. Cette technique est nommée le marketing alternatif que nous évoquerons plus en détails ci dessous. 1. De «l interruption» marketing vers «le permission» marketing On l a vu, les marketeurs sont plus que jamais confrontés à un défi : intéresser les consommateurs. Nous avons constaté que ce problème existe depuis toujours en matière de publicité. Celui ci a été résolu par la communication à travers les mass médias dans le but de toucher le plus grand nombre de personnes possible. Cependant, la répétition incessante des spots commerciaux entraîne une lassitude des consommateurs qui, au bout du compte, ont développé une aversion pour la publicité. Depuis le milieu des années nonante, la toile s'est introduite dans les ménages. Les consommateurs ont la possibilité d'interagir avec d'autres internautes sur tous les sujets possibles. Ce sont eux qui choisissent. L'énorme avantage d'internet repose sur une consommation différente du média. Certes, Internet est envahi de publicités de toutes formes telles que bannières, pop up, e mails publicitaires non sollicités (bien que ce soit illégal), etc. Mais par opposition à l' «interruption marketing», elle n'interrompt pas l'action de l'internaute. Une bannière publicitaire ne l'empêchera pas de lire un 15/55

16 article sur le site d'un journal en ligne, par exemple. De plus, à lui seul appartient la décision de cliquer sur le lien ou non. «Le récepteur des messages choisit s'il veut les voir et quand il veut les voir» (DRU, cité par Point (Le), ). Ce qui importe, ici, est d'attirer l'attention d'une personne quelle que soit la technique utilisée. A partir de là, le marketeur établit une relation avec le consommateur intéressé par la marque. Tout cela fonctionne très bien car le consommateur «a consenti à recevoir des messages» (GODIN, 2007a, 54). C'est le principe du «permission marketing», tel qu'énoncé par Seth Godin à la fin des années nonante, marketing qui débouche sur une relation de confiance. Il s'agit du marketing relationnel dont le principe est de développer un dialogue direct entre la marque et le consommateur. Ainsi, les consommateurs se sentent valorisés parce que les marques s'intéressent à eux. Au fil du temps, cette relation s'amplifie et la confiance grandit. Force est de constater que les consommateurs ont changé et que le marketing, de manière générale, a dû s'adapter pour gagner en efficacité. Ainsi, nous constatons que les marketeurs ont segmenté la cible pour pallier ce problème. En effet, si les consommateurs ne prêtent plus attention à la publicité émise aux travers des médias traditionnels, ils sont très réceptifs aux actions de permission marketing. Deux raisons peuvent expliquer cette réaction : d'un côté, le média, souvent énigmatique, sollicite la curiosité du consommateur, et d'un autre côté, lui laisse le choix de sa réponse. 2. Apparition du Buzz marketing Le but de toute action de marketing alternatif est, évidemment, «de lancer un buzz, une rumeur positive» (CARMIGNAC, cité par WIZMAN) : amener les consommateurs à se poser des questions sur l'opération et à en parler entre eux. Ainsi, ces derniers sont «transformés en vecteurs du message commercial» (Vif (Le), ). En effet, ils considèrent le bouche à oreille comme la source d'information la plus fiable, devant la presse ou la télévision.par conséquent, un message transmis par une connaissance paraîtra toujours plus crédible que le même message diffusé par les médias. C'est pourquoi les premières personnes auxquelles s'adresse le buzz sont plus importantes que l'action avec laquelle elles sont touchées car elles choisiront de diffuser le message ou non (VIVIER, 16/55

17 , 15). De plus, elles exercent une influence sur d'autres personnes (VIVIER, , 15). Laurent Valembert, directeur associé de l'agence Tribeca, détermine l'objectif principal d'une campagne de street marketing comme étant la «création de connexions fortes avec la cible, afin qu'elle propage la suite de l'information» ( Journal du Net, ). Ne perdons pas de vue qu'une information transmise par une autre personne court le risque d'être biaisée. Un message commercial doit apparaître au moment où le consommateur s'y attend le moins et sous une forme imprévisible pour avoir un impact maximal. Les marketeurs cherchent à élaborer des «événements ponctuels [...] qui amusent, étonnent, intriguent, surprennent et suscitent l'intérêt autour d'une marque ou d'un produit» (Soir (Le), ). Au delà de l'aspect événement, la campagne sera considérée comme efficace si elle parvient à relayer le consommateur sur le site Internet indiqué (le cas échéant) ou, du moins, s'il cherche à s'informer auprès de l'annonceur sur le produit ou la marque. La fidélisation des consommateurs à la marque est maintenue quand elle conserve cette relation et qu'elle continue de «jouer» avec lui. De surcroît, seules les personnes intéressées à en savoir plus s'informeront sur l'entreprise. Ainsi, ce type de marketing n'est pas considéré comme intrusif puisqu'il est basé sur le principe du «permission» marketing que nous avons explicité dans la première partie (LEVINSON, ). 3. La rue comme terrain d expression infini de la marque auprès du consommateur Le street marketing Le street marketing ou le marketing de rue représente les techniques qui ont pour finalité de promouvoir un événement, un produit, un service uniquement dans la rue. Les outils utilisés sont le plus souvent des flyers, des affiches ou des supports de communication beaucoup plus originaux. Quand on y pense le concept en soi est loin d'être nouveau... Bien avant l'arrivé des technologies d'aujourd'hui les commerçants et charlantans de l'époque avaient recours à des «crieurs de foule» qui, de village en village scandaient leurs offres pour vendre des 17/55

Chap 20 : Les stratégies de communication

Chap 20 : Les stratégies de communication Chap 20 : Les stratégies de communication I. Les bases de la communication A. Les objectifs de la communication B. Les conditions de validité des objectifs Pour être valides, les objectifs de communication

Plus en détail

LE PÔLE YOUNOMIE, DE L ARGUS DE LA PRESSE PRÉSENTE L ARGUS DE LA PRESSE LA COMMUNICATION NOUS REUNIT, L INFORMATION VOUS ENRICHIT 1

LE PÔLE YOUNOMIE, DE L ARGUS DE LA PRESSE PRÉSENTE L ARGUS DE LA PRESSE LA COMMUNICATION NOUS REUNIT, L INFORMATION VOUS ENRICHIT 1 LE PÔLE YOUNOMIE, DE L ARGUS DE LA PRESSE PRÉSENTE L ARGUS DE LA PRESSE LA COMMUNICATION NOUS REUNIT, L INFORMATION VOUS ENRICHIT 1 CONTEXTE DE L ENQUÊTE POURQUOI? Une démarche inédite, jamais menée en

Plus en détail

PRODUITS COMMUNICATION

PRODUITS COMMUNICATION PRODUITS DE COMMUNICATION SUR EMPLOI LR SARL ADCI - La Cardonille C 4032 bd Paul Valéry 34070 - Montpellier RCS Montpellier : 435.113.360 Tél : 04.67.60.46.43 Fax : 04.99.06.92.47 Emploi LR : Audience

Plus en détail

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT LA POLITIQUE DE COMMUNICATION Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication La communication est l'ensemble des actions permettant de faire connaître les produits et

Plus en détail

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile BAROMOBILE EDITION 2011 Le baromètre de l internet mobile «Le monde change» Alors que les smartphones poursuivent leur envolée, le trafic de données sur le téléphone mobile explose. Il devrait être multiplié

Plus en détail

La publicité sur Internet, un gage de réussite

La publicité sur Internet, un gage de réussite 1 La publicité sur Internet, un gage de réussite mondiales, qui, plus encore qu à travers leur langue, ont le pouvoir de faire ou défaire une marque en un clin d oeil. Peu onéreuse, rapide, réactive, polyvalente,

Plus en détail

«Les relations presse face au web 2.0, les nouveaux enjeux d un métier en pleine mutation»

«Les relations presse face au web 2.0, les nouveaux enjeux d un métier en pleine mutation» Nicolas Marguerite INITIAL ISEFAC Année scolaire 2009-2010 Bachelor de communication «Les relations presse face au web 2.0, les nouveaux enjeux d un métier en pleine mutation» Référent du mémoire : Caroline

Plus en détail

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque»

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» avec Communiqué de presse Paris, le 22 octobre 2014 Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» «A l heure où la marque devient

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision

Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision 28 juillet 2015 2 STRUCTURE DE L ÉTUDE Les nouveaux visages de la télévision de rattrapage.

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

I. Présentation du secteur

I. Présentation du secteur Introduction Internet représente l avenir de la publicité. Pourquoi? Parce que ce média n est qu une immense plateforme de publicité. Rien n est laissé au hasard. - Yahoo met un film sur sa page d accueil.

Plus en détail

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé?

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? Le tunnel de commande, correspond aux différentes étapes que suit l acheteur, de son arrivée sur le site e-commerçant à la

Plus en détail

I Recruter et fidéliser, à moindre coût, via médias sociaux!

I Recruter et fidéliser, à moindre coût, via médias sociaux! I Recruter et fidéliser, à moindre coût, via médias sociaux! Les médias sociaux représentent aujourd'hui de véritables plateformes conversantes, incontournables dans vos actions de marketing, de communication

Plus en détail

«Mieux communiquer. avec internet» Rentrée 2010. Intervenants. Jeudi 16 septembre 2010

«Mieux communiquer. avec internet» Rentrée 2010. Intervenants. Jeudi 16 septembre 2010 Jeudi 16 septembre 2010 Rentrée 2010 «Mieux communiquer avec internet» Intervenants Olivier Cartieri, Animateur, Conseil Technologies de l Information et de la Communication Maître Frédéric Bourguet, Cabinet

Plus en détail

LE MARKETING MOBILE DANS LE SECTEUR DU TOURISME

LE MARKETING MOBILE DANS LE SECTEUR DU TOURISME ISIC L3 LE MARKETING MOBILE DANS LE SECTEUR DU TOURISME Dossier : Communication des organisations DAL ZOTTO Delphine 23/04/2010 Dossier : Le marketing mobile dans le secteur du tourisme 0 "M-tourisme",

Plus en détail

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?»

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» «COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» Sommaire 1. Introduction : les clients, les Médias et la Publicité 2. Construire une Stratégie de Communication

Plus en détail

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication De nos jours, la force de vente et la communication apparaissent comme des fers de lance de toute entreprise. En effet leur prise en compte engendre des chiffres d affaires notoires. La force de vente

Plus en détail

Horizontalement. Verticalement. Grille n 1 Thème : Veille opé- publicité. Difficulté

Horizontalement. Verticalement. Grille n 1 Thème : Veille opé- publicité. Difficulté Spécial BTS Communication Réviser en mots croisés Grille n 1 Thème : Veille opé- publicité Horizontalement 1. Procédure d'enquête en face a face, au moyen d'un ordinateur portable (acronyme anglais) Messages

Plus en détail

I. La communication commerciale

I. La communication commerciale I. Dans un sens large la communication de l'entreprise comprend tous les signaux émis par l'entreprise en direction de son environnement et qui contribuent à forger l'image de l'entreprise et de ses produits

Plus en détail

Marc BESNARD Sept. 2012

Marc BESNARD Sept. 2012 Marc BESNARD Sept. 2012 Table des matières INTRODUCTION... 1 1. Le marché de la VOD... 2 1.1. De la consommation illégale à la consommation légale... 2 1.2. Eviter le phénomène de VOD à prix bradé... 2

Plus en détail

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER?

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? Benoit DUDRAGNE http://bdc-etourisme.com Benoit.dudragne@gmail.com www.facebook.com/bdc.conseil.etourisme

Plus en détail

Audit de site Auteur : Alexandra Riperto Promotion 2014-2015

Audit de site Auteur : Alexandra Riperto Promotion 2014-2015 Audit de site Auteur : Alexandra Riperto Promotion 2014-2015 1 I. La marque «Sephora France» A. E-réputation B. Intérêt des internautes 2 C. Réseaux Sociaux La marque a axé sa présence sur seulement trois

Plus en détail

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication hotelbb.com Rejoignez-nous sur une problématique STRATéGIE : Faire de b&b hôtels, une marque «brand friend» Quelle communication de challenger

Plus en détail

Nesrine NEDJAM. Revue de presse marketing semaine 49. «Le M-Marketing»

Nesrine NEDJAM. Revue de presse marketing semaine 49. «Le M-Marketing» Nabil BEN DJEDDOU Nesrine NEDJAM M2C-début de semaine Revue de presse marketing semaine 49 «Le M-Marketing» Dans la rue, dans un supermarché, dans un train, en voiture ou même à la plage, le téléphone

Plus en détail

Cours du Marketing approfondi

Cours du Marketing approfondi Cours du Marketing approfondi Le marketing direct Le marketing direct est un marketing interactif qui utilise un ou plusieurs médias en vue d obtenir une réponse et / ou une transaction. «Le marketing

Plus en détail

MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE

MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE Le simple fait de pouvoir consulter votre site Web sur un mobile ne signifie pas qu il est adapté aux mobiles. Les sites pour mobile doivent

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

2-les axes de développements du web marketing

2-les axes de développements du web marketing INTODUCTION Le web est t un ensemble de donnée relie par des liens hypertexte. Tandis que Le marketing sous-entend un état d esprit, une discipline qui cherche à déterminer les offres des biens et services

Plus en détail

Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing

Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing Présentation du 31 mars 2010 Baromètre UDA / OpinionWay 2010 de l e-marketing page 1 Sommaire 1. Méthodologie et structure de l échantillon 2. Résultats Expertise

Plus en détail

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Internet et prévention Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Journées Annuelles de Santé Publique 1 décembre 2011 I- CONTEXTE : les jeunes français (15-24 ans) et Internet

Plus en détail

COM 300 / CHAPITRE 7: COMMUNICATION HORS MEDIAS: RELATIONS PUBLIQUES. Mme. Zineb El Hammoumi

COM 300 / CHAPITRE 7: COMMUNICATION HORS MEDIAS: RELATIONS PUBLIQUES. Mme. Zineb El Hammoumi COM 300 / CHAPITRE 7: COMMUNICATION HORS MEDIAS: RELATIONS PUBLIQUES Mme. Zineb El Hammoumi SOMMAIRE Relations publiques / Relations presse Définition, objectifs, cibles Moyens des Relations Publiques:

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise. Applaudissons les Visionnaires 2009 de Québec. La génération C et le marché du travail

Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise. Applaudissons les Visionnaires 2009 de Québec. La génération C et le marché du travail VOLUME 12 NO 3 FÉVRIER/MARS 2010 LE MAGAZINE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE DE QUÉBEC Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise 13 chemin du Pied-de Roi, Lac-Beauport (Québec) G3B 1N6 ENVOI DE PUBLICATION

Plus en détail

Mieux Informer les Citoyens Encourager la démocratie participative (Re)Dynamiser le Commerce Local

Mieux Informer les Citoyens Encourager la démocratie participative (Re)Dynamiser le Commerce Local Le nouveau Média Pull Marketing à l attention des institutions Mieux Informer les Citoyens Encourager la démocratie participative (Re)Dynamiser le Commerce Local Mai 2009 PlayAdz en quelques mots PlayAdz

Plus en détail

«Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING

«Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING «Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING NOTIONS DE BASE «Quizz» Street marketing Tribal marketing Ethno marketing Guerrilla marketing Marketing direct Marketing viral ROI UGC KPI SML BAO RS

Plus en détail

Berry Province. Dossier de presse

Berry Province. Dossier de presse Berry Province Dossier de presse PLAN DE COMMUNICATION NATIONAL BERRY 2014 Berry Province est (aussi) en campagne! Le 17 mars prochain sonnera le départ de l édition 2014 de la campagne médiatique de promotion

Plus en détail

" Internet : Comment communiquer? Visibilité, Promotion, Communication... " Intervenants. Mercredi 16 juin 2010

 Internet : Comment communiquer? Visibilité, Promotion, Communication...  Intervenants. Mercredi 16 juin 2010 Mercredi 16 juin 2010 " Internet : Comment communiquer? Intervenants Visibilité, Promotion, Communication... " Olivier Cartieri, Animateur, Conseil Technologies de l Information et de la Communication

Plus en détail

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet?

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet? Intégrer le webmarketing dans sa stratégie de développement touristique Pourquoi se lancer dans le webmarketing? Pour répondre à un consommateur qui utilise désormais Internet pour préparer, organiser

Plus en détail

1ere Edition. Baromètre SOCIAL MINDS. Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC :

1ere Edition. Baromètre SOCIAL MINDS. Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC : 1ere Edition Baromètre SOCIAL MINDS Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC : Présentation «Social Minds» est un baromètre quantitatif dont la 1 ère édition a été réalisée en Mars 2012, commandité

Plus en détail

Créer un blog d entreprise Quels usages possibles pour un blog en entreprise et comment l intégrer dans un site internet? Principes et fonctionnement

Créer un blog d entreprise Quels usages possibles pour un blog en entreprise et comment l intégrer dans un site internet? Principes et fonctionnement 5 Créer un blog d entreprise Quels usages possibles pour un blog en entreprise et comment l intégrer dans un site internet? Principes et fonctionnement Les usages du blog en entreprise Démarrer un blog

Plus en détail

Saison 2 (2010) Publicité, digital, marketing services

Saison 2 (2010) Publicité, digital, marketing services Le Baromètre Annonceurs Agences Saison 2 () Publicité, digital, marketing services page 1 Méthodologie page 2 Phase qualitative 12 entretiens avec des décisionnaires référents Grande consommation : Industrie,

Plus en détail

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM.

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM. LIVRE BLANC ACXIOM LE DISPLAY EN PLEINE RÉVOLUTION De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Janvier 2012 Frédéric GRELIER Directeur Europe développement produits Acxiom

Plus en détail

Mythes et Légendes du Social Shopping

Mythes et Légendes du Social Shopping Mythes et Légendes du Social Shopping Agnès Teissier Consultante, Fondatrice Agence Conseil E-Commerce Mars 2012 Facebook et surtout ses boutons J aime, Partager, Commenter ont révolutionné les comportements

Plus en détail

La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication

La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication MÉTHODOLOGIE La partie de l'image avec l'id de relation rid11 n'a pas été trouvé dans le fichier. Phase qualitative

Plus en détail

Les Data Management Platforms (DMP)

Les Data Management Platforms (DMP) (DMP) Un outil marketing précieux pour les annonceurs Par Vihan Sharma, European Data Products Director Acxiom France Better Connections. Better Results. Parole d expert Acxiom Les Data Management Platforms

Plus en détail

Le Display En Pleine Révolution

Le Display En Pleine Révolution Le Display En Pleine Révolution De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Better connections. Better results. Livre Blanc Acxiom Le Display En Pleine Révolution De l achat

Plus en détail

Partie 2 : Des leçons pour l entrepreneur

Partie 2 : Des leçons pour l entrepreneur Partie 2 : Des leçons pour l entrepreneur 5.6 De nouveaux métiers Le développement des communautés et des univers virtuels a favorisé la création de nouveaux métiers «online», spécifiques à la gestion

Plus en détail

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer se noyer dans la masse sortir du lot Votre partenaire marketing et communication Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer Le monde de la communication a subi d importantes mutations ces dernières

Plus en détail

Marketing 1 to 1. Gilles Enguehard. DG société Atenys - Conseil & Management. genguehard@atenys.com

Marketing 1 to 1. Gilles Enguehard. DG société Atenys - Conseil & Management. genguehard@atenys.com Marketing 1 to 1 Gilles Enguehard DG société Atenys - Conseil & Management genguehard@atenys.com Le marketing one to one 1. Bref historique 2. Les différentes formes de personnalisation 3. Internet : un

Plus en détail

Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet. Entreprises Associations Indépendants

Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet. Entreprises Associations Indépendants Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet Entreprises Associations Indépendants Site Internet vitrine Vous voulez avoir une identité sur Internet : vous faire connaître, vous mettre

Plus en détail

Communiquer. Sur l événementiel. odi C tourisme - 13/11/08

Communiquer. Sur l événementiel. odi C tourisme - 13/11/08 Communiquer Sur l événementiel LA COMMUNICATION SUR VOTRE ÉVÉNEMENT IDENTIFIER DES MOYENS RÉALISER DES ACTIONS Elaboration d'un plan de communication Le plan de communication est basé sur trois actions

Plus en détail

Baromètre 2011 de l'e-marketing

Baromètre 2011 de l'e-marketing Baromètre 2011 de l'e-marketing Présentation du 30 mars 2011 MD Expo / UDA Baromètre de l e-marketing 2011 page 1 Sommaire 1. Méthodologie et structure de l échantillon 2. Résultats L acculturation des

Plus en détail

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014 Etre présent sur le Web sans site Web 29 septembre 2014 Présence sur le Web : une absolue nécessité pour le commerce de proximité Le Web-to-Store est un concept déjà bien ancré chez les internautes acheteurs

Plus en détail

LES OBJECTIFS ET LES ACTEURS DE LA COMMUNICATION DES ORGANISATIONS SRC1-2012

LES OBJECTIFS ET LES ACTEURS DE LA COMMUNICATION DES ORGANISATIONS SRC1-2012 LES OBJECTIFS ET LES ACTEURS DE LA COMMUNICATION DES ORGANISATIONS SRC1-2012 Définitions Par communication d entreprise, on entend l ensemble des informations, messages et signaux que l entreprise émet,

Plus en détail

La distribution et le marketing numériques

La distribution et le marketing numériques La distribution et le marketing numériques E-commerce : un développement solide L e-commerce transforme la manière avec laquelle les clients ont accès et achètent leurs produits. Avec, en point d orgue,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2014

DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2014 Communiqué de presse Lyon, le 08/09/2014 UNE TROISIÈME ÉDITION SOUS LE SIGNE DE L INNOVATION Le salon C!PRINT Lyon est devenu une référence auprès des professionnels de

Plus en détail

RÉFÉRENCEMENT NATUREL GOOGLE. Kelreferencement, marque déposée de Kelsociété

RÉFÉRENCEMENT NATUREL GOOGLE. Kelreferencement, marque déposée de Kelsociété RÉFÉRENCEMENT NATUREL GOOGLE 1 2 3 4 5 6 RÉFÉRENCEMENT NATUREL page 3 KELREFERENCEMENT, UNE AGENCE RECONNUE page 4 KELREFERENCEMENT, VOTRE RÉFÉRENCEMENT DE A À Z page 5 PACK "EXPRESSIONS" page 6 PACK "PERFORMANCE"

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail

Le guide de l animateur des communautés :

Le guide de l animateur des communautés : Le guide de l animateur des communautés : Ce guide a pour objectif de vous aider au quotidien dans la gestion et l animation de votre communauté sur Viadeo. Pour cela vous trouverez dans un premier temps

Plus en détail

Baromètre On-Off-Mobile de PagesJaunes

Baromètre On-Off-Mobile de PagesJaunes Baromètre On-Off-Mobile de PagesJaunes Étude barométrique sur la communication multicanal auprès des décideurs et des consommateurs Vague 2 Mars 2009 TNS Sofres 138, Avenue Marx Dormoy 92129 Montrouge

Plus en détail

Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009

Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009 Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009 LES DERNIERES TENDANCES MEDIAS ET NUMERIQUES Département Télécoms Cinéma et Comportements Médias Sommaire Contexte et Objectifs...3 Contenu du dossier...4

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

Exemples de mise en œuvre d actions de communication, de sensibilisation et de formation auprès des acteurs de la santé humaine et animale.

Exemples de mise en œuvre d actions de communication, de sensibilisation et de formation auprès des acteurs de la santé humaine et animale. Exemples de mise en œuvre d actions de communication, de sensibilisation et de formation auprès des acteurs de la santé humaine et animale. ATELIER N 2 1 Communication de risques Exemple de campagne de

Plus en détail

Media : moyen de communication

Media : moyen de communication Media : moyen de communication La transmission d un message peut se faire au moyen de différents outils tels que l image (photo, vidéo), le son (musique, voix), le texte (affiche), mais aussi l événement,

Plus en détail

Parlons «Mobile» sans parler «Publicité»

Parlons «Mobile» sans parler «Publicité» Parlons «Mobile» sans parler «Publicité» Club Entreprise et Média 31 Mai 2013 Patricia LEVY DG SFR Régie SOMMAIRE 1. Le marché du média mobile P.3 2. 3. 4. Le mobile pour renouveler les techniques de communication

Plus en détail

La révolution mobile : les nouveaux usages

La révolution mobile : les nouveaux usages La révolution mobile : les nouveaux usages Marketing mobile : de quoi parle-t-on? «Le marketing mobile consiste à utiliser le téléphone pour atteindre le consommateur et le faire réagir de façon ciblée,

Plus en détail

Travail effectué par Gérald Bedocchi 2 er Année Licence sciences commerciales Option Management international

Travail effectué par Gérald Bedocchi 2 er Année Licence sciences commerciales Option Management international H AAUUTTEESS ÉÉTTUUDEESS COMMEERRCCIIAALLEESS RRUUEE LLOUUVVRREEXX 144 44000000 LII ÈÈGEESS Travail effectué par Gérald Bedocchi 2 er Année Licence sciences commerciales Option Management international

Plus en détail

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE SOMMAIRE 1) L étude en quelques mots....p 3 Qui? Quoi? Quand? Comment? Pourquoi? 2) Quid des applications mobiles & des musées..p

Plus en détail

NetLetter n 11 Janvier 2015

NetLetter n 11 Janvier 2015 NetLetter n 11 Janvier 2015 Sommaire [Edito] Toute l équipe de Médiamétrie//NetRatings et Internet vous souhaite une excellente année 2015. [Tendance du net] Pinterest, le réseau social qui a doublé son

Plus en détail

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS Magdalena Grębosz Jacek Otto Ecole Polytechnique de Lodz, Pologne L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS L Introduction L Internet est actuellement le plus grand réseau

Plus en détail

L AACC Customer Marketing prône une approche consensuelle et durable de l utilisation des données personnelles

L AACC Customer Marketing prône une approche consensuelle et durable de l utilisation des données personnelles COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 1 er octobre 2013 L AACC Customer Marketing prône une approche consensuelle et durable de l utilisation des données personnelles Focus sur les conclusions du nouveau livre

Plus en détail

Communication & Médias Sociaux. Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43

Communication & Médias Sociaux. Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43 Communication & Médias Sociaux Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43 Postulat de départ,, Le Web social fait référence à une vision d'internet considérée,,

Plus en détail

étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés

étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés 1 Quelles difficultés rencontrait l entreprise LDP? Le client L entreprise (appelons

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing «Ça, c est encore du marketing!» Marc-Alexandre Legrain Source : La boîte à culture Sommaire I. Découvrir le Marketing Etape 1 : A quoi sert le Marketing? Etape 2 : La démarche Marketing

Plus en détail

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Chapitre 4 La planification : le marketing opérationnel ou marketing-mix Le marché cible est défini,

Plus en détail

Les formats de la publicité en ligne

Les formats de la publicité en ligne INTRODUCTION Internet, une valeur sûre dans le mix-média L'intégration d'internet dans une stratégie média est quelque chose d'irréversible. Le site web de l'entv est là pour vous permettre d'accroître

Plus en détail

INTERNET. Source : Baromètre Raffour Interactif 2012, propos écrits par Guy Raffour

INTERNET. Source : Baromètre Raffour Interactif 2012, propos écrits par Guy Raffour 1 2 3 Parce qu en 2011 : 17.2 millions de Français ont préparé leurs séjours en ligne, soit 58% des Français partis. 12.5 millions de Français ont réservé tout ou partie de leurs séjours sur Internet en

Plus en détail

avec le Théâtre Législatif

avec le Théâtre Législatif Concertation intercommunale sur la gestion durable de l eau dans le bassin de la Siagne avec le Théâtre Législatif Rapport de fréquentation du site eaudurable.org Le site Internet du projet Eau Durable

Plus en détail

Organisme de Formation Européen Linguistique et Informatique INITIATION AU MARKETING. Le marketing : pour quoi faire? Le diagnostic marketing

Organisme de Formation Européen Linguistique et Informatique INITIATION AU MARKETING. Le marketing : pour quoi faire? Le diagnostic marketing Présentation : Organisme de Formation Européen Linguistique et Informatique INITIATION AU MARKETING PROGRAMME : INITIATION AU MARKETING (env. 2 jours) Le marketing : pour quoi faire? Le marketing (on utilise

Plus en détail

Votre entreprise possède un "esprit" qui lui est propre. Le journal interne est l'outil parfait

Votre entreprise possède un esprit qui lui est propre. Le journal interne est l'outil parfait N 1 L art d être vu et entendu les guides Artatem à destination des responsables de communication Le journal interne Votre entreprise possède un "esprit" qui lui est propre. Le journal interne est l'outil

Plus en détail

SOMMAIRE LES CONSOMMATEURS AMBASSADEURS L'AGENCE

SOMMAIRE LES CONSOMMATEURS AMBASSADEURS L'AGENCE SOMMAIRE L'AGENCE. MISSIONS DE L AGENCE. NOTRE ADN. DOMAINES D ACTIVITÉS. EXPERTISES ++. CHIFFRES CLÉS. MARQUES DE CONFIANCE LES CONSOMMATEURS AMBASSADEURS. LE WORD OF MOUTH [WOM] LE CONCEPT D'AMBASSADEURS.

Plus en détail

Bienvenue dans ce deuxième numéro de Novatris News! Bonne lecture à tous! L actualité des études online Numéro 2 Avril 2006

Bienvenue dans ce deuxième numéro de Novatris News! Bonne lecture à tous! L actualité des études online Numéro 2 Avril 2006 L actualité des études online Numéro 2 Avril 2006 Bienvenue dans ce deuxième numéro de Novatris News! Le succès du premier numéro de notre newsletter confirme, s'il en était besoin, l'intérêt grandissant

Plus en détail

NOS SERVICES NOTRE METHODOLOGIE

NOS SERVICES NOTRE METHODOLOGIE 1 1 NOS SERVICES Nous vous proposons nos services pour renforcer et optimiser votre trafic sur internet et augmenter votre chiffre d affaires Search Engine Marketing * REFERENCEMENT NATUREL (SEO) * REFERENCEMENT

Plus en détail

ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT

ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT Institut National des Sciences de Gestion Département de Marketing Marketing et Stratégies Commerciales ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT MARKETING DIRECT Rédigé

Plus en détail

LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION

LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION SRC1 2012 Les étapes de la stratégie de communication 1. Objectifs de communication 2. Cibles de communication 3. Principes fondamentaux d une stratégie de communication

Plus en détail

PRINTDIGITAL #2. le pouvoir des LECTURES CONVERGENTES

PRINTDIGITAL #2. le pouvoir des LECTURES CONVERGENTES PRINTDIGITAL #2 le pouvoir des LECTURES CONVERGENTES Présentation Corinne Mrejen Corinne Pitavy Co-Présidentes de la Commission Efficacité du SEPM M&P + une table ronde réunissant Catherine Villa Hervé

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Jeudi 20 septembre 2012 Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Stratégie social-media Développement de Business avec le canal internet Atelier numérique de Courbevoie Intervenants : Olivier

Plus en détail

Une entreprise doit-elle nécessairement faire de la publicité? LA COMMUNICATION COMMERCIALE

Une entreprise doit-elle nécessairement faire de la publicité? LA COMMUNICATION COMMERCIALE Une entreprise doit-elle nécessairement faire de la publicité? LA COMMUNICATION COMMERCIALE La saturation des marchés, l intensité concurrentielle et l évolution du comportement du consommateur devenu

Plus en détail

Vendredi 9 Juillet 2010

Vendredi 9 Juillet 2010 Vendredi 9 Juillet 2010 Méthodologie Segments de la communication online Display Search Affiliation Comparateurs E-mailing Annuaires Mobile Régies 1 2 Agences Déclaratif sous huissier + entretiens Confrontation

Plus en détail

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT I. Définition Ensemble des dispositifs ou opérations de marketing et de supports ayant pour but d optimiser la qualité de la relation clients de fidéliser et de

Plus en détail

UMMTO Département sciences commerciales 3 ème année Marketing LMD 2012/2013 VEILLE MARKETING. Exposé. Tarmoul Lyes T. Said Y.

UMMTO Département sciences commerciales 3 ème année Marketing LMD 2012/2013 VEILLE MARKETING. Exposé. Tarmoul Lyes T. Said Y. UMMTO Département sciences commerciales 3 ème année Marketing LMD 2012/2013 Exposé VEILLE MARKETING Tarmoul Lyes T. Said Y. Lynda SOMMAIRE Introduction Chapitre I : Généralité, objet et les types de veille

Plus en détail

Le 2 Juin 2014, Presstalis lance Zeens, la première application "mobile to store" à destination des acheteurs de presse

Le 2 Juin 2014, Presstalis lance Zeens, la première application mobile to store à destination des acheteurs de presse Le 2 Juin 2014, Presstalis lance Zeens, la première application "mobile to store" à destination des acheteurs de presse Imaginée par Presstalis, disponible le 2 Juin sur App Store et Google play, Zeens

Plus en détail

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES?

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? Colloque «Les écrans et les jeunes : quelle place, quelle offre, quelles évolutions?» 9 décembre 2014 Direction des études et de la prospective

Plus en détail

Prospection. Laurent Dorey

Prospection. Laurent Dorey Prospection Laurent Dorey Mercredi 17 Sep 2014 Programme : Appel ca. 05 Concepts abordés Prospection Calcom CI processus commercial données empiriques raisons de fidéliser philosophie types de clients

Plus en détail

M1/m2 bac+4 / bac+5. Relations publics, Relations presse et événementiel

M1/m2 bac+4 / bac+5. Relations publics, Relations presse et événementiel M1/m2 bac+4 / bac+5 Relations publics, Relations presse et événementiel SERGE TAPIA Dirigeant, Fondateur de «Au Service de l Evénement» 88% des entreprises considèrent le media événement comme un investissement

Plus en détail

BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SAP (END USERS SAP)

BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SAP (END USERS SAP) FICHIERS BTOB SAP BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SAP (END USERS SAP) BASE INSTALLEE SAP Périmètre : France Entière Offre de sourcing qualifié de contacts BtoB : location

Plus en détail

M1/M2 BAC+4 / BAC+5 RELATIONS PUBLICS, RELATIONS PRESSE ET ÉVÉNEMENTIEL

M1/M2 BAC+4 / BAC+5 RELATIONS PUBLICS, RELATIONS PRESSE ET ÉVÉNEMENTIEL M1/M2 BAC+4 / BAC+5 RELATIONS PUBLICS, RELATIONS PRESSE ET ÉVÉNEMENTIEL SERGE TAPIA Dirigeant, Fondateur de «Au Service de l Evénement» 88% des entreprises considèrent le media événement comme un investissement

Plus en détail

1 er BAROMETRE DE L ECONOMIE NUMERIQUE Novembre 2008

1 er BAROMETRE DE L ECONOMIE NUMERIQUE Novembre 2008 1 er BAROMETRE DE L ECONOMIE NUMERIQUE Novembre 2008 La crise actuelle, qui touche les marchés de la finance, et qui s est communiquée à un certain nombre d activités industrielles et de service, affecte-t-elle

Plus en détail