Forum National sur la Gouvernance de l'internet Place du Souvenir Africain, 29 Juillet 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Forum National sur la Gouvernance de l'internet Place du Souvenir Africain, 29 Juillet 2010"

Transcription

1 République du Sénégal Ministère des Technologies de l Information et de la Communication Chapitre Sénégalais de l INTERNET Society Forum National sur la Gouvernance de l'internet Place du Souvenir Africain, 29 Juillet 2010 I- Déroulement de la Journée du 29 Juillet II- Rapport des interventions Panel 1 : «Dimensions économiques et sociales de l'internet au Sénégal» Panel 2 : «accès et diversité» et «éducation et recherche» Education et recherche Télémédecine et ses applications au Sénégal Education et TIC : Projet Education de Base EDB de USAID Projet LICOM Accès et diversité Problématique de la connectivité Liberté d'accès et des contenus Service Universel Panel 3 : «Cloud Computing» et «Gouvernance de l'internet pour le développement» Cloud Computing Gouvernance de l Internet pour le Developpement (IG4D) Panel 4 : «Ressources critiques d'internet» et «Sécurité, Systèmes ouverts et vie privée» Gestion des ressources critiques d'internet Sécurité, Systèmes ouverts et vie privée... 9 III Recommandations Dimensions économiques et sociales de l'internet au Sénégal Accès et diversité Education et Recherche Cloud Computing Gouvernance de l'internet pour le développement (IG4D) Gestion des ressources critiques d'internet Sécurité, Systèmes ouverts et vie privée Autres Préparé par ISOC Sénégal 1 Version provisoire

2 I- Déroulement de la Journée du 29 Juillet 2010 Introduction à la problématique de la gouvernance de l'internet, Mme Maimouna DIOP DIAGNE, Directrice des TIC au Ministère des TIC Panel 1 sur le thème «Dimensions économiques et sociales de l'internet au Sénégal» Mr Malick Ndiaye SCA, modérateur Mr Olivier Sagna Osiris Mr Mamadou Deguène - RTS Mr Karim Sy - OpenSys Mr Tidiane SARR - Ferlo Panel 2 sur les thèmes «Accès et diversité» et «Education et recherche» Télémédecine et de ses applications, Professeur Ibra Bara DIOP, CHU de Fann Problématique de l'accès en Afrique, Mme Aissatou DIENG DIOP, Consultante et ancienne Directrice à la SONATEL Importance des TIC et de l'internet dans l éducation, Mme Fatimata Sèye SYLLA, Coordonatrice de la composante TIC du projet Education de base (EDB) de USAID Projet Libéralisation internationale du commerce des services TIC - LICOM mené par le PANOS, Mme Sokhna SECK SARR Liberté d'accès et des contenus, M. Olivier SAGNA, Secrétaire général de l'observatoire des réseaux et des Systèmes d'information - OSIRIS Service Universel, M. Michel LAMOTTE, Président du Réseau national de la solidarité numérique Panel 3 sur les thèmes «Cloud Computing» et «Gouvernance de l'internet pour le développement» Cloud computing, Mme Coura FALL, Directrice de GOREeTIC Gouvernance de l Internet pour le Développement - IGF4D, Mme Maimouna DIOP DIAGNE, Directrice des TIC au Ministère des TIC Panel 4 sur les thèmes «Gestion des ressources critiques d'internet» et «Sécurité, Systèmes ouverts et vie privée» Problématique des ressources critiques d Internet, M. Alex CORENTHIN, Président de ISOC SN et gestionnaire du NIC Network Information Center Préparé par ISOC Sénégal 2 Version provisoire

3 Projets et lois sur la sécurité informatique, M. LO, conseiller juridique à l ADIE Préparé par ISOC Sénégal 3 Version provisoire

4 II- Rapport des interventions La journée sur le Forum national de la Gouvernance de l Internet, organisée par ISOC Sénégal avec le soutien du Ministère des TIC, s est déroulée le 29 Juillet 2010 à la Place du Souvenir Africain. Ceci a été l occasion de réunir les acteurs clés (administration, société civile, ) du domaine des TIC afin de préparer en synergie une réflexion sur les thèmes principaux de la gouvernance de l'internet au niveau national. Après une brève introduction sur la Gouvernance de l Internet, il a été présenté les objectifs de ce forum national qui est un préambule du forum ouest africain sur la gouvernance de l'internet. La problématique de la gouvernance de l'internet, dont l évolution est suivie depuis le sommet de Genève en 2003 et de Tunis en 2005, a été soulevée en même temps que celle du financement de la société de l'information et a fait l'objet de débat houleux. Suite au sommet mondial pour la société de l'information (SMSI) de l'organisation des Nations Unies, le rapport final du groupe de travail sur la gouvernance de l'internet (GTGI) du 01 Août 2005 propose la mise en place d'un FGI mondial au cours des cinq prochaines années (2006 à 2010). Plusieurs forums ont été organisés dans plusieurs pays (Grèce, Brésil, Inde, Egypte) sur les principaux thèmes : accès et diversité, sécurité (vie privée), ouverture, développement de l'internet, ressources fondamentales. Le forum d'athènes (premier forum) a été l'un des plus difficiles car c'était la première fois que les acteurs participants étaient issus de divers secteurs (société civile, Etat,...). Le dernier forum a posé la problématique du maintien du FGI pour les prochaines années. Il a également été rappelé que le prochain forum qui se déroulera en Lituanie (du 14 au 17 Septembre 2010) sera basé sur les thèmes suivants: Accès et la diversité Gestion des ressources critiques Sécurité et ouverture Gouvernance de l'internet pour le développement Internet en nuage (Cloud Computing) Bilan et perspectives La participation du Sénégal lors de ces forums a été déterminante ; en effet, le pays a compté dans les instances du FGI, un membre de GTGI (Groupe de Travail sur la Gouvernance de l internet) et deux membres du MAG (Multistakeholder Advisory Group). Préparé par ISOC Sénégal 4 Version provisoire

5 1. Panel 1 : «Dimensions économiques et sociales de l'internet au Sénégal» On ne peut que constater l'importance économique du secteur des TIC dans l'économie nationale. Dans le cadre du commerce, avec Internet et les nouvelles technologies, le paiement électronique peut se faire de différentes façons (carte téléphonique, transaction bancaire,...). Il faut ainsi insisté sur la convergence et l'interopérabilité des systèmes. Il faut noter que le commerce électronique n est pas trop développé au Sénégal si on se réfère à une enquête sur les TIC réalisée par l Agence de Régulation des Télécommunications et Postes - ARTP et l Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie - ANSD. Pour pouvoir faire avancer le secteur des TIC, il est primordial d'identifier les talents et de mettre les différents potentiels en réseaux. Internet et les nouvelles technologies doive nt être démystifiés et ouverts à tous ; les medias doivent jouer un rôle important dans la sensibilisation de ces technologies. A l heure actuelle, on a 7 millions de mobiles au Sénégal ; le futur de l internet est le mobile donc il est important de mesurer l'impact de ces technologiques. Débat Les interventions ont tourné autour des points suivants : la question de l'accès au savoir via les TIC pour les jeunes de milieux défavorisés. La question du fond de solidarité numérique qui avait mobilisé beaucoup de ressources et dont l'avenir est aujourd'hui incertain la question de l'absence de stratégie de développement des TIC au Sénégal Toutefois, malgré l'absence formelle de documents sur la stratégie nationale des TIC, le Gouvernement du Sénégal dispose quand même d'une stratégie. 2. Panel 2 : «accès et diversité» et «éducation et recherche» Education et recherche Télémédecine et ses applications au Sénégal La télémédecine, via ses multiples applications (télédiagnostic, télé-expertise, télé-mentoring et télé-radiologie), est une réalité au Sénégal car tous les projets pilotes ont été mis en œuvre ; actuellement, il s'agit d'étendre son utilisation dans les régions du Sénégal. Le centre de télémédecine du Sénégal, qui répond à un déficit de spécialistes, fait partie d'un projet de l'union Africaine avec des partenariats multiformes avec le Ministère des TIC, Ministère des Telecoms, l'adie, l'artp et de la République Indienne. Le centre de Télémédecine offre également un cadre de formation (téléformation) et d'échanges d'expertise. Préparé par ISOC Sénégal 5 Version provisoire

6 L'ADIE a été d'un grand soutien dans la mise en place d'un réseau local à fibre optique au sein du CHU de Fann et entre les différents centres médicaux de deux régions du Sénégal (Dakar et Saint- Louis). Il est actuellement essentiel de consolider l'existant et de mettre en place un réseau couvrant toutes les régions du Sénégal ; ce qui requiert un appui institutionnel vu l'évolution constante du projet Education et TIC : Projet Education de Base EDB de USAID Il n est plus nécessaire de rappeler l importance des TIC et de l'internet dans l'éducation ; mais la Sénégal est confronté à un problème d'accès à l'information. Le projet EDB qui concerne dix régions du Sénégal s'est fixé plusieurs objectifs : Equiper et connecter à l'internet au moins 408 collèges; créer et rendre opérationnel, dans chacun de ces collèges, un club TIC et un organe communautaire de gestion TIC; Développer, tester et distribuer des guides et du matériel didactique dans ces collèges ; mettre en œuvre un site web pour chaque collège; Le taux de déperdition très élevé au Sénégal mais avec les projets TIC beaucoup de choses ont changé ; certains jeunes ont pu bénéficier de formation grâce à des projets réalisés par USAID mais on note un manque d'appui des autorités. La méthodologie d'approche adoptée par l'équipe de ce projet est la suivante : Etudes de lieu et de faisabilité Mobilisation et engagement des acteurs étatiques et du secteur privé (CIMED, IMED) Modélisation : Conception, Expérimentation, Résultat création de partenariat Développement professionnel des enseignants Ainsi les résultats des travaux préliminaires ont fait ressortir : le cout élevé de la mise en œuvre du point de vue du matériel et des formations ; le cout élevé de développement ; le problème d'électrification; les défis de la connectivité. Le projet EDB a pu bénéficier de l'apport de quelques structures telles qu Intel (fourniture de 60 ordinateurs) et Google qui soutient le projet Projet LICOM Le projet LICOM (Libéralisation Internationale du Commerce des services TIC) mené par le PANOS dans quatre pays africains (Ghana, Nigéria, Bénin, Sénégal) a pour objectif de contribuer à une meilleure connaissance des enjeux internationaux de la libéralisation du commerce des services TIC et ainsi donc de présenter les caractéristiques et les performances des entreprises du secteur des TIC. Préparé par ISOC Sénégal 6 Version provisoire

7 Le projet mène une étude dont la publication se fera en Septembre L'étude a fait ressortir que la plupart des entreprises exerçant dans le secteur des TIC sont plus orientés matériel informatique et ne sont donc pas engagés dans toutes les branches de ce secteur (ingénierie, conseil,...). Il est également à noter que les multinationales sont favorisées au détriment des entreprises nationales. On note malheureusement un manque de suivi des textes élaborés dans le secteur des TIC Accès et diversité Problématique de la connectivité L Afrique est confrontée à un manque de connectivité et de diversité. En effet, le nombre de fibre optique qui dessert l'afrique est négligeable par rapport aux autres continents. C'est dans ce cadre que plusieurs projets, qui vont être mis en œuvre entre 2010 et 2012 ont été initiés : MAN/WAN, Globe 1, WACS, ACE, ISI, La mise en œuvre de ces projets (plusieurs fibres optiques) pourrait permettre à l'afrique de bénéficier d'une augmentation du trafic et d'une baisse des couts. Le Sénégal pour sa part disposera de deux câbles sous-marins ; ce qui permettra à l'un de prendre le relais dès que l'autre est hors service. Il serait toutefois intéressant d'investir dans l'acquisition de nouvelles fibres optiques Liberté d'accès et des contenus Il a été rappelé l'importance de la propriété intellectuelle, du respect de droit d'auteur en le libéralisant au maximum. Actuellement, le Sénégal compte quelques sites Internet dont les contenus sont en langues nationales (wolof, puular, ). Mais une autre problématique est à relever : l'hébergement des contenus africains qui se fait sur des serveurs étrangers, quelles solutions pour Service Universel Au Sénégal, le problème d accès aux TIC et plus particulièrement à l Internet se note plus dans les zones rurales d où la création du fond de solidarité numérique géré par l Agence de Régulation des Télécommunications et Postes (ARTP). Comme les opérateurs refusaient d investir dans les zones reculées parce que cherchant la rentabilité des leurs investissements, le fond a été créé pour répondre à ce besoin. Le fond regroupe le Ministère des TIC, le Ministère des Collectivités Locales, Toutes les décisions prises au niveau de cette commission se font d une manière participative et collégiale. Ainsi, elle a en charge de faire une collecte d'informations sur les zones reculées et de mettre à leur disposition des applications. La question principale posée par les intervenants est : «Comment accéder au financement?» Il s agit d un fond ouvert mais une personne physique ne peut y accéder sauf s il est porteur d un Préparé par ISOC Sénégal 7 Version provisoire

8 projet. Rapport sur le Forum National de la Gouvernance de l Internet du 29 juillet Panel 3 : «Cloud Computing» et «Gouvernance de l'internet pour le développement» Cloud Computing Le cloud computing est un concept de déportation sur des serveurs distant des traitements informatiques traditionnellement localisés sur le poste utilisateur. L utilisation du cloud computing repose sur trois méthodes : SAAS Infrastructure as a service - IAAS : l entreprise maintient les applications, les runtimes,... PAS On a rappelé les quelques avantages du cloud computing : L'accès à moindre coût aux applications Réduction de la facture numérique Déploiement de la version éducation Sécurisation de l'accès aux serveurs distants Toutefois, le cloud computing comporte des risques en qui concernent la : Qu arrive-t-il si le fournisseur décide de mettre fin au développement de son service? systèmes de l organisation L accès aux données par le fournisseur mais aussi par un concurrent hébergé chez le même fournisseur Mais il faut souligner que le déploiement du cloud computing nécessite une bande passante suffisante afin de supporter les applications qui vont être utilisées Gouvernance de l Internet pour le Developpement (IG4D) La Gouvernance de l Internet pour le Développement (IGF4D) sera le nouveau thème débattu lors du 5 e FGI. Il faut distinguer la Gouvernance de l Internet pour le développement du Développement de la Gouvernance de l Internet. On s intéresse dans cette problématique au rôle de la gouvernance de l Internet par rapport au développement. Cela concerne principalement notre continent car L'Afrique n'a pas fini avec l'accès aux technologies. Dans le cas précis du Sénégal, il a été relevé le manque de planification à long terme alors que le développement doit nécessairement s'appuyer sur une vision à long terme. 4. Panel 4 : «Ressources critiques d'internet» et «Sécurité, Systèmes ouverts et vie privée» Gestion des ressources critiques d'internet Les deux ressources fondamentales d Internet tournent autour de deux points d accès à Internet : les noms de domaines et le plan d adressage. Préparé par ISOC Sénégal 8 Version provisoire

9 Actuellement tout passe par la numérotation alors qu il n y a même pas d organisme chargé de cette activité qui est géré par le centre national de distribution de numéros IP (Sonatel). Pour ce qui est du plan d adressage, nous constatons que les IPv4 commencent à prendre fin. L heure est donc à la migration vers IPV6. Ainsi, il faut une volonté de l Etat pour que cette migration soit effective pour ne pas prendre le risque que ceux qui en ont un excédent ne puissent les vendre (notion du grey market). Sur le nombre IP mondial, l Afrique n est représenté qu à hauteur de 2%. Les recommandations de la CEDEAO stipulent que le régulateur national doit s occuper de la gestion des noms de domaine ; le modèle Sénégalais intègre cette recommandation dans le cadre d un comité de gestion des noms de domaines présidé par l ARTP, la gestion technique étant confiée à l Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Il faut noter que dans certains pays, l attribution des noms de domaine est même gérée par la présidence Sécurité, Systèmes ouverts et vie privée Deux questions ont été évoquées : Comment solutionner le problème de la cyber criminalité? Quelles sont les sanctions à prendre par rapport aux délits commis? A ce titre, le Sénégal dispose de 5 lois sur la société de l'information. Pour les données à caractères personnelles des lois ont été mises en place ainsi qu une commission mais cette dernière n est pas encore en activité. Que ce soit l ADIE (Agence De l Informatique de l Etat) ou les opérateurs, ils doivent veiller à la confidentialité des données mises en ligne. La problématique liée au développement d une véritable économie numérique demeure liée à la signature électronique. La signature électronique est reconnue; malheureusement, il n y a actuellement pas de mesures d accompagnements mais cela est en cours. En terme juridique, le problème qui se pose est de situer le criminel vu que les serveurs ne sont pas forcement hébergés dans le pays où le crime s est produit. En outre nous avons le payement mobile qui est difficile avec nos réalités africaines dans lesquelles une machine se partage avec son entourage ; ce qui n est pas le cas dans les pays européens. Cependant il commence à se développer en Afrique avec l appui des opérateurs. Après ces différents panels, il s'en est suivi des échanges qui ont menées à de nouvelles recommandations. Préparé par ISOC Sénégal 9 Version provisoire

10 III Recommandations Les recommandations ont été faites sur la base des différentes thématiques abordées. 1. Dimensions économiques et sociales de l'internet au Sénégal Elaborer une stratégie nationale approuvée au niveau le plus élevé de l Etat Sensibiliser les populations sur les lois sur la société de l'information pour une meilleure compréhension Impliquer d avantage les jeunes dans la gouvernance de l Internet Mettre en en place les mécanismes nécessaires à la mesurer de l impact des TIC dans l économie nationale (part dans le PIB) refuser d admettre les déchets électroniques en Afrique afin de ne pas avoir à les recycler relancer le fond de solidarité numérique???? 2. Accès et diversité Veillez à l application des textes législatifs et réglementaires dans le domaine de la liberté d'accès et des contenus Avoir une vision régionale de la connectivité permettant d améliorer la connectivité des pays qui ne disposent pas d accès aux câbles sous marins. Mettre en place les infrastructures locales nécessaires à la disponibilité des serveurs de messagerie dans les pays africains Développer des applications adaptées aux besoins effectifs de la population Rendre accessible les téléphones mobiles de dernière génération aux populations locales 3. Education et Recherche Assurer une meilleure coordination des projets TIC dans le domaine de l'éducation afin de favoriser une synergie des actions. Prendre en compte les besoin des personnes souffrant d handicap dans le développement d applications numériques Vulgariser le e-learning Promouvoir la formation des les jeunes dans les langues nationales pour permettre d intégrer des contenus locaux 4. Cloud Computing promouvoir l utilisation de la 3G garantir une grande bande passante et de l'accès sans fil pour permettre de réaliser des applications qui requiert plus de ressources??? Préparé par ISOC Sénégal 10 Version provisoire

11 5. Gouvernance de l'internet pour le développement (IG4D) dispose de main d'œuvre mais pas forcément d'un accompagnement de l'etat??? Identifier les contraintes qui constituent des freins Il faudrait plus de financement dans le secteur des TIC Préparer un plaidoyer régional avec l implication de l UEMOA, de la CEDEAO 6. Gestion des ressources critiques d'internet migrer vers IPV6 pour parer à la pénurie de ressources d adresses dues aux limites de IPV4 7. Sécurité, Systèmes ouverts et vie privée garantir le respect de la vie privée dans les transferts de données des patients dans le cadre de la télémédecine Assurer la veille en ce qui concerne l application des textes juridiques, évaluer la situation et faire le bilan pour faire évoluer le dispositif législatif et réglementaire national Accélérer la mise en place des instruments de certification de clés publiques afin de pouvoir appliquer les dispositions des textes sur la signature et le commerce électroniques 8. Autres Production d un livre blanc par ISOC Sénégal et les structures partenaires sur la «Situation de l Internet au Sénégal» par la mise en place d un outil Wiki d ici Octobre. Organiser au niveau le plus haut, une coordination de l ensemble des activités sur les TIC au Sénégal Préparé par ISOC Sénégal 11 Version provisoire

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions 1. Présentation de l ADIE o Qu est ce que l ADIE? o Notre mission o Nos activités 2. Approche e-sénegal o o o Double Approche Approche e-gouvernement Approche e-citoyen 3. Notre approche des formulaires

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale

NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale Réunion Ad hoc NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale F Distr. : GENERAL ECA/SRO-CA/AHEGM.HLTIC/13/Inf.1 Février : 2013 Original : Français Ad Hoc

Plus en détail

ECOWAS REGIONAL ELECTRICITY REGULATORY AUTHORITY

ECOWAS REGIONAL ELECTRICITY REGULATORY AUTHORITY ECOWAS REGIONAL ELECTRICITY REGULATORY AUTHORITY ENERGIES RENOUVELABLES ET MARCHÉ DE L'ÉLECTRICITÉ DE LA CEDEAO: PERSPECTIVES DU CADRE RÉGLEMENTAIRE RÉGIONAL Plan 1) Textes et Principes de Base 2) Activités

Plus en détail

Allocution de Monsieur Emmanuel V. ADJOVI, Représentant de la l Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à l occasion de l atelier de

Allocution de Monsieur Emmanuel V. ADJOVI, Représentant de la l Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à l occasion de l atelier de Allocution de Monsieur Emmanuel V. ADJOVI, Représentant de la l Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à l occasion de l atelier de formation avancée sur les noms de domaines Advanced Registry

Plus en détail

L Afrique Centrale et le FGI

L Afrique Centrale et le FGI Collège International de l'afnic http://www.afnic.fr/afnic/international/college L Afrique Centrale et le FGI Victor NDONNANG Membre du Collège International de l AFNIC Cameroun Sommaire Introduction Présentation

Plus en détail

Internet au Sénégal. AfriNIC-11 (21-27 nov. 2009) 26 novembre 2009 Radisson Blu, Dakar

Internet au Sénégal. AfriNIC-11 (21-27 nov. 2009) 26 novembre 2009 Radisson Blu, Dakar Internet au Sénégal AfriNIC-11 (21-27 nov. 2009) 26 novembre 2009 Radisson Blu, Dakar Plan Contexte Internet Initiatives Plan Contexte Internet Initiatives Contexte L ARTP a été créée par la loi n 2001-15

Plus en détail

La transformation numérique : facteur de convergence pour les professionnels de l information

La transformation numérique : facteur de convergence pour les professionnels de l information La transformation numérique : facteur de convergence pour les professionnels de l information Florence GICQUEL Directrice des Etudes florence.gicquel@ebd.fr 10 octobre LA TRANSFORMATION NUMERIQUE 2 La

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

STRATEGIE de DEVELOPPEMENT REGIONALE

STRATEGIE de DEVELOPPEMENT REGIONALE STRATEGIE de DEVELOPPEMENT REGIONALE DJIBOUTI : HUB REGIONAL Pour LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION Mars 2012 DRAFT PROJET DE MISE EN PLACE D UN POINT D ECHANGE INTERNET REGIONALE A DJIBOUTI Mars 2012

Plus en détail

République Algérienne Démocratique & Populaire. Ministère de la Poste et des Technologies. de L information et de la Communication.

République Algérienne Démocratique & Populaire. Ministère de la Poste et des Technologies. de L information et de la Communication. République Algérienne Démocratique & Populaire Ministère de la Poste et des Technologies de L information et de la Communication Communication «Rôle des TIC dans les transactions électroniques» Présenté

Plus en détail

AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION

AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION NOTRE VISION La gestion, le pilotage et la prise de décision au sein d'une organisation nécessitent d'avoir une information claire, synthétisée et disponible sur cette

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 INVESTISSEMENT TERRITORIAL INTÉGRÉ POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période 2014-2020

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE. CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a. Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE

UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE. CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a. Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE Commission mixte 2 (Développement et coopération) Equipe de projet «Développement

Plus en détail

Déclaration de. La Mission Permanente de Tunisie auprès des Nations Unies à New York

Déclaration de. La Mission Permanente de Tunisie auprès des Nations Unies à New York PERMANENT MISSION OF TUNISIA TO THE UNITED NATIONS 31 BEEKMAN PLACE NEW YORK, N.Y. 10022 Déclaration de La Mission Permanente de Tunisie auprès des Nations Unies à New York à l occasion de la deuxième

Plus en détail

9 ème Séminaire FRATEL

9 ème Séminaire FRATEL 9 ème Séminaire FRATEL 3 & 4 avril 2012 Le déploiement de la fibre optique Table ronde 2 Quelle mutualisation du génie civil et des infrastructures en France? Jérôme Coutant Membre du Collège de l ARCEP

Plus en détail

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 1 sommaire 1 faits marquants 2 résultats opérationnels 3 résultats financiers 4 perspectives 5 annexes 2 1 faits marquants 3 1 faits marquants S1 2010

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Thème de la journée contributive : Transformation numérique de l action publique Junior ESSEC 19/01/2015

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Thème de la journée contributive : Transformation numérique de l action publique Junior ESSEC 19/01/2015 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 3ème journée Synthèse de l atelier 5 : La souveraineté numérique Thème de la journée contributive : Transformation numérique

Plus en détail

Conférence Régionale Préparatoire Africaine pour le Sommet mondial sur la Société de l Information (SMSI)

Conférence Régionale Préparatoire Africaine pour le Sommet mondial sur la Société de l Information (SMSI) SMSI Conférence Régionale Préparatoire Africaine pour le SMSI Accra 2005 Union Africaine Commission économique pour l Afrique Conférence Régionale Préparatoire Africaine pour le Sommet mondial sur la Société

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Thème de la journée de consultation : Loyauté dans l environnement numérique Junior ESSEC 09/01/2015

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Thème de la journée de consultation : Loyauté dans l environnement numérique Junior ESSEC 09/01/2015 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 2ème journée Compte-rendu de l atelier 4 : Loyauté entre acteurs économiques Thème de la journée de consultation : Loyauté

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.)

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011 Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) Les ateliers ENP L Espace Numérique Professionnel vous propose 11 ateliers pour répondre

Plus en détail

Des solutions évoluées destinées aux entreprises

Des solutions évoluées destinées aux entreprises T E L E C O M Des solutions évoluées destinées aux entreprises T E L E C O M En tant qu opérateur de solutions de télécommunications pour les entreprises, notre gamme Hub One Telecom repose sur des expertises

Plus en détail

Un service public de la donnée? Enjeux et perspectives juridiques et économiques

Un service public de la donnée? Enjeux et perspectives juridiques et économiques Un service public de la donnée? Enjeux et perspectives juridiques et économiques Christophe Krolik, Professeur de droit, Titulaire de la Chaire de recherche et d innovation Goldcorp en droit des ressources

Plus en détail

Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information

Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information - Cadre institutionnel et réglementaire - Présenté par : Laila ZOUAK Entité Prospective

Plus en détail

La e-santé pour communiquer

La e-santé pour communiquer GCS e-santé BRETAGNE Professionnels de la santé, du médico-social, en structure ou en libéral... La e-santé pour communiquer Présentation des services e-santé en Bretagne BIPS², réseau très haut débit

Plus en détail

Forum des investisseurs privés

Forum des investisseurs privés Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Immobilier au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue de Friedland

Plus en détail

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET ENGAGEMENTS DÉVELOPPEMENT DURABLE Janvier 2015 ACCÉDER AU SOMMAIRE

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET ENGAGEMENTS DÉVELOPPEMENT DURABLE Janvier 2015 ACCÉDER AU SOMMAIRE SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET ENGAGEMENTS DÉVELOPPEMENT DURABLE Janvier 2015 ACCÉDER AU SOMMAIRE SOMMAIRE Nos engagements Qualité 3 L ambition du Groupe Numericable-SFR 4 Notre gouvernance Qualité

Plus en détail

Solution de commerce électronique avec le modèle SAAS

Solution de commerce électronique avec le modèle SAAS Solution de commerce électronique avec le modèle SAAS présentée par Michel St-Amour Agenda Présentation d Insum Solutions Définition du modèle SAAS Problématiques relatives à la gestion d associations

Plus en détail

L entreprise Adista. Acteur historique de l informatique et des télécoms. Une stratégie basée sur une triple compétence

L entreprise Adista. Acteur historique de l informatique et des télécoms. Une stratégie basée sur une triple compétence L entreprise Adista Acteur historique de l informatique et des télécoms Une stratégie basée sur une triple compétence Système d'information Hébergement et infogérance Opérateur de télécommunications Adista

Plus en détail

7éme réunion annuelle FRATEL Bruxelles 19-20 Novembre 2009

7éme réunion annuelle FRATEL Bruxelles 19-20 Novembre 2009 Le portage d infrastructuresd Les meilleures pratiques 7éme réunion annuelle FRATEL Bruxelles 19-20 Makhtar FALL makhtar.fall@itu.int RME/POL/BDT Union Internationale des Télécommunications International

Plus en détail

curité en Afrique: Appel pour une collaboration régionale r et internationale

curité en Afrique: Appel pour une collaboration régionale r et internationale West Africa workshop on policy and regulatory frameworks for cybersecurity and CIIP Praia, 27-29 November 2007 CyberSécurit curité en Afrique: Appel pour une collaboration régionale r et internationale

Plus en détail

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT FICHE D INTENTION MARS 2013 Propriété intellectuelle Les résultats des travaux de recherche réalisés par les chercheurs du projet demeureront la propriété

Plus en détail

TABLE RONDE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DES TIC EN PRÉLUDE À LA 42 ÈME RÉUNION DE L ICANN. Hôtel Méridien Dakar, SENEGAL.

TABLE RONDE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DES TIC EN PRÉLUDE À LA 42 ÈME RÉUNION DE L ICANN. Hôtel Méridien Dakar, SENEGAL. COMMISSION DE L UNION AFRICAINE REPUBLIQUE DU SENEGAL ---------------- MINISTERE DE LA COMMUNICATION, DES TELECOMMUNICATIONS ET DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION TABLE RONDE DES

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

REGULATION DU CABLE SOUS-MARIN AGENDA. Présentation d un câble sous-marin. Régulation en matière de câble sous-marin. Conclusion

REGULATION DU CABLE SOUS-MARIN AGENDA. Présentation d un câble sous-marin. Régulation en matière de câble sous-marin. Conclusion AGENDA REGULATION DU CABLE SOUS-MARIN Présentation d un câble sous-marin Régulation en matière de câble sous-marin Conclusion Présentation d un câble sous-marin Définition d un câble sous-marin Panorama

Plus en détail

En quoi consiste la gestion des dossiers et de l information (GDI)?

En quoi consiste la gestion des dossiers et de l information (GDI)? OBJET Les dossiers et l information sont d importants biens stratégiques pour une organisation et, comme c est le cas d autres éléments organisationnels (ressources humaines, capital et technologie), ils

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud Computing

Veille Technologique. Cloud Computing Veille Technologique Cloud Computing INTRODUCTION La veille technologique ou veille numérique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à

Plus en détail

ENERGIE - EAU EN AFRIQUE

ENERGIE - EAU EN AFRIQUE FORUM RHONE-ALPES / AFRIQUE 6 ème Edition «La maîtrise de l Eau et de l Energie constitue le préalable de tout développement économique et social durable» ENERGIE - EAU EN AFRIQUE Financements -Technologies-

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

Le travail collaboratif et l'intelligence collective

Le travail collaboratif et l'intelligence collective THÈME INFORMATION ET INTELLIGENCE COLLECTIVE Pour l organisation, l information est le vecteur de la communication, de la coordination et de la connaissance, tant dans ses relations internes que dans ses

Plus en détail

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait...

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait... OUTILS DE RÉALISATION D UN PORTRAIT DE MILIEU IEU DANS LE CADRE DE L L OPÉRATION QUARTIER Août 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Mise en contexte...4 Fédéral...5 National (Québec)...5 Régional...6

Plus en détail

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM IZZILI édite et implémente une suite applicative Cloud IZZILI Business Place Manager dédiée aux managers et à leurs équipes pour le management

Plus en détail

L offre et la demande en télécommunications avancées en province de Liège

L offre et la demande en télécommunications avancées en province de Liège L offre et la demande en télécommunications avancées en province de Liège Exposé de M. JACOB - Colloque AWT-SOFICO du 11/12 1 40 parcs d activités économiques, de Hannut à Eupen, de Visé à Lierneux 1500

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes"

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie étude de cas architecture et systèmes Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes" Note obtenue : 14,75/20 HEBERGE-TOUT Le 25 mars 2010 A

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

La télésanté clinique au Québec: un regard éthique par la CEST

La télésanté clinique au Québec: un regard éthique par la CEST La télésanté clinique au Québec: un regard éthique par la CEST Dominic Cliche Conseiller en éthique Commission de l éthique en science et en technologie 18 mars 2015 Midi conférence de l Institut d éthique

Plus en détail

APERÇU DE L ATELIER/SÉMINAIRE

APERÇU DE L ATELIER/SÉMINAIRE Centre d excellence de l UIT en Afrique. Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications Séminaire sur «Les enjeux et modèles économiques de la Télévision Numérique Terrestre» Dakar, Sénégal 26

Plus en détail

'école informatique / «E changer au quotidien» 20 avril 2011 / test de communication

'école informatique / «E changer au quotidien» 20 avril 2011 / test de communication L'école informatique / «Echanger au quotidien» Des échanges épistolaires ont déjà été expérimentés ces dernières années entre des collégiens d'ici et de là-bas ; l'envie de communiquer fut réelle mais

Plus en détail

Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives

Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives Présentation des principales catégories d'applications Internet et des composants standards d'une application Web interactive Créée

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé

Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Réunion du réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA Libreville Gabon, 2-3 octobre 2012 Plan de la présentation

Plus en détail

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education CENTRES REGIONAUX DES METIERS DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education Unité Centrale de la Formation des Cadres Juillet 2012 Introduction

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Développement du marché financier

Développement du marché financier Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Développement du marché financier Juillet 1997 Document de travail n 21 Développement du marché financier Juillet 1997 Le développement

Plus en détail

RAPPORT FINAL GUIDE DE L EDUCATION AUX DROITS DE L HOMME FORMATION DES ENSEIGNANTS EN COTE D IVOIRE. L Ecole, Instrument de la Paix - Côte d Ivoire

RAPPORT FINAL GUIDE DE L EDUCATION AUX DROITS DE L HOMME FORMATION DES ENSEIGNANTS EN COTE D IVOIRE. L Ecole, Instrument de la Paix - Côte d Ivoire GUIDE DE L EDUCATION AUX DROITS DE L HOMME ET FORMATION DES ENSEIGNANTS EN COTE D IVOIRE RAPPORT FINAL Abidjan, Décembre 2013 I- RESUME DU PROJET Ce rapport a pour objet l édition et la vulgarisation d

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI)

STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI) STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI) Article 1 : Préambule. La Direction de l Informatique et des Systèmes d Information est un service général de l Université

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À L'INTERNATIONALISATION ET À L'ÉDUCATION INTERCULTURELLE ET CITOYENNE 1055, 116 e rue Ville Saint-Georges (Québec)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2014 Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées I. Pourquoi la fibre optique? II. Rappel du projet III. Calendrier de déploiement de la fibre

Plus en détail

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE CNUCED Division de l infrastructure des services pour le développement et l efficacité commerciale (SITE) Palais des Nations CH-1211 Genève 10

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Recettes

Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Recettes C O N S E I L N A T I O N A L D E R E C H E R C H E S C A N A D A Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Recettes V é r i f i c a t i o n i n t e r n e, C N R C N O V E M B R E 2011

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015

SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015 SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015 ENDA ECOPOP Complexe Sicap POINT E - Immeuble B, 2ème Etage Avenue Cheikh Anta DIOP Téléphone : +221 33 859 64 11 - Fax : +221 33 860 51 33 Email : ecopop@endatiersmonde.org

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES

LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES SUR MOBILE AU MOYEN D UNE RÉGLEMENTATION CIBLÉE Organisé

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

Une première édition de cette Politique a été diffusée en 2010. La présente version en est une adaptation, revue et corrigée en décembre 2014.

Une première édition de cette Politique a été diffusée en 2010. La présente version en est une adaptation, revue et corrigée en décembre 2014. Politique générique du RUIS de l UdeM Encadrant les activités de télésanté effectuées Par les professionnels de la santé et le personnel de l établissement Une première édition de cette Politique a été

Plus en détail

Convergence Fixe-Mobile & Opérateurs Télécom:

Convergence Fixe-Mobile & Opérateurs Télécom: Convergence Fixe-Mobile & Opérateurs Télécom: Vision de Tunisie Télécom Nizar Bouguila Directeur Central Technique Tunisie Telecom Nizar.Bouguila@tunisietelecom.tn 12 ème Séminaire de FRATEL : «La Convergence

Plus en détail

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE?

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Depuis la crise financière et économique mondiale, l'ue pâtit de faibles niveaux d investissement. Des efforts collectifs et coordonnés

Plus en détail

PREMIER FORUM DE L INTERNET AU TOGO. THEME : «Internet au Togo : Quels Impacts? Comment en tirer le meilleur bénéfice?»

PREMIER FORUM DE L INTERNET AU TOGO. THEME : «Internet au Togo : Quels Impacts? Comment en tirer le meilleur bénéfice?» PREMIER FORUM DE L INTERNET AU TOGO THEME : «Internet au Togo : Quels Impacts? Comment en tirer le meilleur bénéfice?» Lomé, le 18 avril 2011 à la salle CEDEAO du CASEF Notes préliminaires Organisé par

Plus en détail

RECUEIL POLITIQUE DES

RECUEIL POLITIQUE DES RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS (PO-24) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS (PO-24) Adoptée par le Conseil d'administration

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BENIN 1

REPUBLIQUE DU BENIN 1 1 REPUBLIQUE DU BENIN 2 Les axes de développement du système éducatif énoncés depuis les états généraux de l Education former des adultes performants dotés d'esprit d'initiative, ayant le goût de la recherche,

Plus en détail

Expert Meeting on CYBERLAWS AND REGULATIONS FOR ENHANCING E-COMMERCE: INCLUDING CASE STUDIES AND LESSONS LEARNED. 25-27 March 2015

Expert Meeting on CYBERLAWS AND REGULATIONS FOR ENHANCING E-COMMERCE: INCLUDING CASE STUDIES AND LESSONS LEARNED. 25-27 March 2015 Expert Meeting on CYBERLAWS AND REGULATIONS FOR ENHANCING E-COMMERCE: INCLUDING CASE STUDIES AND LESSONS LEARNED 25-27 March 2015 Expérience de la CEDEAO By Raphael Koffi Economic Community of West African

Plus en détail

FONDS DE COMMERCE DES FEMMES DE LA CEDEAO

FONDS DE COMMERCE DES FEMMES DE LA CEDEAO NOTE CONCEPTUELLE FONDS DE COMMERCE DES FEMMES DE LA CEDEAO 1 INTRODUCTION Le Centre pour les Energies Renouvelables et l'efficacité Energétique de la CEDEAO (CEREEC) a lancé en 2013 un programme phare

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi Ministère de la Décentralisation et des Collectivités locales Direction de la Coopération Décentralisée Programme des Nations Unies pour le Développement

Plus en détail

Formations à la "Gestion civilo-militaire des crises extérieures" 1 er semestre 2014

Formations à la Gestion civilo-militaire des crises extérieures 1 er semestre 2014 I N S T I T U T D E S H A U T E S É T U D E S D E D É F E N S E N A T I O N A L E Formations à la "Gestion civilo-militaire des crises extérieures" 1 er semestre 2014 Sensibilisation au concept de "Gestion

Plus en détail

COMMENT GARANTIR UN ACCES POUR TOUS AUX SERVICES D INFORMATIONS?

COMMENT GARANTIR UN ACCES POUR TOUS AUX SERVICES D INFORMATIONS? COMMENT GARANTIR UN ACCES POUR TOUS AUX SERVICES D INFORMATIONS? Sommaire Couverture du pays par les réseaux et les services Etat actuel de développement des services Stratégie d aménagement numérique

Plus en détail

Termes de références

Termes de références Forum African sur la Gouvernance de l Internet (AfIGF) http://afigf.uneca.org/ Termes de références Septembre 2012 Historique S inspirant des Objectifs du Millénaire pour le Développement des Nations Unies

Plus en détail

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS Vision de l Initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 590 millions de personnes en Afrique subsaharienne

Plus en détail

LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN. Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr

LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN. Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr Pays de l Afrique de l Ouest limité par : l Océan Atlantique au sud le Nigeria à l Est le Togo à l Ouest le Niger au Nord Est

Plus en détail

REPUBLIQUE DU CAMEROUN

REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIQUE DU CAMEROUN Ministère des Postes et Télécommunications En collaboration avec la Commission de l Union Africaine Conclusions de l atelier de formation sur les meilleures pratiques pour la mise

Plus en détail

EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun)

EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun) EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun) Présentation: Achille Ndaimai Atelier International sur les Droits

Plus en détail

AgriShop Boutique en ligne

AgriShop Boutique en ligne AgriShop Boutique en ligne Version 1.1 du 02/02/2010 EDUTER-CNERTA. Ce document est propriété d EDUTER-CNERTA et ne peut être copié, reproduit par quelque procédé que ce soit, utilisé ou transmis à des

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Proposition préliminaire 1 Les modalités de travail de l Equipe multi-partenariale pour la grande orientation C8

Proposition préliminaire 1 Les modalités de travail de l Equipe multi-partenariale pour la grande orientation C8 Préparé par le Secrétariat de l UNESCO Réunion de consultation sur la Grande orientation C8, SMSI, 12 mai, Genève, Suisse Proposition préliminaire 1 Les modalités de travail de l Equipe multi-partenariale

Plus en détail

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement,

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement, Projet Allocution de Monsieur le Ministre de l Economie et des Finances, Monsieur Charles KOFFI DIBY Cérémonie de Présentation Officielle de BNI GESTION Juillet 2009 Monsieur le Président de la Banque

Plus en détail

Fiche de l'awt Qu'est-ce qu'un Intranet?

Fiche de l'awt Qu'est-ce qu'un Intranet? Fiche de l'awt Qu'est-ce qu'un Intranet? Présentation d'une ressource technologique indispensable aux entreprises: définition, utilité, composants, facteurs de réussite et schéma explicatif Créée le 15/04/00

Plus en détail

Guinée Sous Cluster Protection de l Enfant Réunion Réunion des acteurs de protection de l enfant a Forécariah.

Guinée Sous Cluster Protection de l Enfant Réunion Réunion des acteurs de protection de l enfant a Forécariah. Date Chair/Présidence Organisations participantes Agenda Guinée Sous Cluster Protection de l Enfant des acteurs de protection de l enfant a Forécariah. 23 juillet 2015 Mr le Chargé de l enfance, avec appui

Plus en détail

LES RDV DU NUMERIQUE 15 JUIN CCI LIMOGES HAUTE VIENNE

LES RDV DU NUMERIQUE 15 JUIN CCI LIMOGES HAUTE VIENNE Aménageur Numérique Haut et Très Haut Débit des Territoires LES RDV DU NUMERIQUE 15 JUIN CCI LIMOGES HAUTE VIENNE 03/07/2015 1 Axione Qui sommes nous? Initié par la volonté des Collectivités 12% du territoire

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

Des systèmes d information partagée pour une meilleure gouvernance de l eau en méditerranée

Des systèmes d information partagée pour une meilleure gouvernance de l eau en méditerranée Des systèmes d information partagée pour une meilleure gouvernance de l eau en méditerranée Marseille, 13 mars 2012 INTRODUCTION WALTER MAZZITTI Président du Comité Directeur du SEMIDE Messieurs les ministres,

Plus en détail